JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Message  mongo elombe le 5/5/2014, 10:17 am

Cavalier, naza kokamwa certaines choses que je lis, il y de quoi s'inquiéter voilà un Mr qui s'ennuie et dont tout ses actes et lui et son président ne sont que désolation vient dire des choses que même en Angola où le président règne depuis x temps et fait la loi, il ne parlera pas d'alternance..

J'ai honte oui kabila est là c'est eu peuple de lui faire savoir qu'il doit partir et non un étranger. Un peu de dignité bampangi.

Moi perso ça ne me réjouis pas vue le bilan de la Monuc et pourquoi aujourd'hui depuis que ça meurt en RDC pourquoi maintenant? Et puis pourquoi attendre 2016? Les USA ont les moyens de le faire partir n'est ce pas?

D'un côté il félicite kabila où j'ai mal lu de l'autre il doit respecter la constitution????

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Message  Imperium le 5/5/2014, 11:33 am

Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy Cette venu du secretaire d'état américain et la prochaine visite du président Kabila en France montre que la RDC, comme l'Angola, deviennent des pions important dans la région. C'est à la RDC de faire tout pour que ça ait des retombées positives en fonction de ses intérêts



Pour les asdiens.....hihihihiiiihhh... Kabila est un homme jeune et pourra encore contribuer longtemps au developpement de son pays.(John Kerry)
Et votre wamulumba, c'est du passe ou quoi? Il n'est mentionne nulle part dans le discour de Kerry..... Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy 

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Message  mongo elombe le 5/5/2014, 11:57 am

Impérium, TSHISEKEDI doit être mentionné pourquoi? Qui dirige la RDC ce n'est pas ton RAIS? Il n'y a aucune jouissance à dire que HOLLANDE convoque ton RAIS. Pose toi la question est ce qu'il peut convoquer le président chinois, Indien, Brésilien? C'est par amour où bien il faut grandir.....

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Message  Troll le 5/5/2014, 12:23 pm

Sad M Cavalier

Essayez de nous informer.. avec precision..ce que gagnent les USA au Congo..et quel impact cela a sur l´économie, la Défense ou les finances des USA Razz Surprised Question 

Quand vous allez apporter une réponse crédible....alors nous allons continuer les lectures de vos interventions Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Relisez ce que mr LINK tente de vous faire comprendre á propos de votre "afrocentrerisme"   

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Message  Mathilde le 5/5/2014, 12:49 pm

LAMBERT MENDE LE CAFARD TOUCHE EN PLEIN COEUR.KIE KIE KIE Laughing 


_________________
Le deuil, c’est pour la vie. Ca ne s’en va jamais, ça fait progressivement partie de vous, à chaque pas, à chaque souffle.”

Jandy Nelson,  

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Message  Troll le 5/5/2014, 1:14 pm

Mathilde a écrit:LAMBERT MENDE LE CAFARD TOUCHE EN PLEIN COEUR.KIE KIE KIE Laughing 


Ah MENDE

Mende n´a jamais entendu parler d´un certain "MASHALA" secretaire du PPRD Arrow Question Question.. Question ]size=18]Kerry a longoli bango pema, ba botoli tonga, bo ko tong na nini[/size]

Francis Kalombo..devrai une fois de plus paser sur "To komi wapi" dire une fois de plus ce qu´il disait á propos de Mashala et Cie...
Pauvre Mende qui s´en prend même á la RFI...e pourquoi pas aussi la Voix de l´Amerique..ou Jeune Afrique Rolling Eyes Question 
Pauve Mende qui avance vers sa fin clown clown 

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Message  mongo elombe le 5/5/2014, 3:30 pm

Votre KERRY n'en a pas assez fait, 2016 mosika...


http://7sur7.cd/index.php/8-infos/4610-adoption-des-enfants-rd-congolais-john-kerry-pour-la-levee-du-moratoire

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Message  Imperium le 5/5/2014, 3:33 pm

mongo elombe a écrit:Impérium, TSHISEKEDI doit être mentionné pourquoi? Qui dirige la RDC ce n'est pas ton RAIS? Il n'y a aucune jouissance à dire que HOLLANDE convoque ton RAIS. Pose toi la question est ce qu'il peut convoquer le président chinois, Indien, Brésilien? C'est par amour où bien il faut grandir.....

Mamou, je comprends ton emotion. Depuis que kabila pere vous aviez chasse de la mangeoire mobutiste, vous n'aviez jamais cesse de vociferer des injures contre tous ceux qui s'appellent kabila.
Le nain ho machin est un president de la france tandisque Son excellence Joseph kabila est le president elu de la Republique Democratique du Congo. Un president d'un pays ne convoque pas un president d'un autre pays. Il l'invite. Mamou, tu es francaise je suppose. convoquer et inviter sont deux termes differents. Joseph kabila n'est pas un employer de hollan machin... Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil 
votre president pongi ya ba bebe, est dans une periode d'hibernation ou quoi? et votre secte tribale?  Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad sa femme est occupee a vous gifler comme de gamins... Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy 

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Message  Admin le 5/5/2014, 3:37 pm

Batu basala ye, Ba komi ko loba sur ye au passé en parlant d'héritage etc...
http://tele24live.com/?p=5381

Ma seule crainte c'est le pillage que la clic au pouvoir va faire dans ces 2 ans avant le départ. La RDC va être saigné à blanc sans pareil c'est vraiment ma plus grande crainte...  Neutral 
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Message  Admin le 5/5/2014, 3:43 pm

Troll a écrit:
Mathilde a écrit:LAMBERT MENDE LE CAFARD TOUCHE EN PLEIN COEUR.KIE KIE KIE Laughing 


Ah MENDE

Mende n´a jamais entendu parler d´un certain "MASHALA" secretaire du PPRD Arrow Question Question.. Question ]size=18]Kerry a longoli bango pema, ba botoli tonga, bo ko tong na nini[/size]

Francis Kalombo..devrai une fois de plus paser sur "To komi wapi" dire une fois de plus ce qu´il disait á propos de Mashala et Cie...
Pauvre Mende qui s´en prend même á la RFI...e pourquoi pas aussi la Voix de l´Amerique..ou Jeune Afrique Rolling Eyes Question 
Pauve Mende qui avance vers sa fin clown clown 
ce mec devrait gagner le prix Nobel du mensonge  Very Happy il fait pitié Wink 
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Message  djino le 5/5/2014, 3:57 pm

Coup d'état Présidentiel  Very Happy 

John Kerry vient destituer Kabila Chez Lui, une belle uppercut, bien placée, et en pleine gueule ...John Kerry, vient de cracher le message de la diaspora diffuse et crie à tu tête depuis 2011, sous les arrestations policières, des gardes à vue des expulsions, KABILA DEGAAAAAAGE !

Manifestations , sur manifestations partout à travers toute la diaspora , de l'Afrique du Sud , à Washington, Londres , Bruxelles et Suède ... La diaspora vient de gagner une victoire que je qualifierai d'une TRES GRANDE victoire ... INGETA !!!!

Baza ya Kopola mais nanu ésili tééééé ...

Cette visite laissera une suite, une série de débacle va se suivre chez Kabila ...

Ceux qui sont au pouvoir vont "piller", pour préparer leurs exils, ceux qui ne le sont pas se prépareront pour rallier l'opposition, et les malandas ngombé quitté le navire !!!

Eza ébandéli ya masolo !

John Kerry ayéi kopésa coup d'envoi ya vrai masolo !!!

EYOKANI !!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Message  Troll le 5/5/2014, 4:52 pm

Cool Mama MONGO

C´est notre victoire fruit de nos protestations et non un cadeau de J Kerry ou Obama   Kerry ne peut pas faire plus que nous  study 

 study  C´est notre pays et notre responsabilité..Nous ne pouvons pas exiger plus des autres que ce que nous pouvons faire nous même..Le travail de la diaspora... est d´apporter une aide directe á ceux de l´opposition pour qu´ils puissent obtenir un consensus autour d´un candidat unique study

Mr l´Admn

Mende dit des choses..utiles..Ce que le Departement d´État qui contrôle la CIA possede des informations fiables pour preparer les voyages de J Kerry..Mende devrait se demander combien des membres de l´AMP..sont des espions et apportent des informations sensibles á la CIA concernant la stratégie de Kanambe lol! lol!

Les pillages? C´est l´une des raisons de ce gouvernement de "cohesion" qui tarde..ce que ce "gouvernement de transition" qui ne dit pas son nom a pour mission de preparer la sortie de la scène de Kanambe et de limiter les effets indésirables pendant ces deux années.

Mr Djino

Oui, un coup d´État..subitement ceux de l´AMP savent tous que Kanambe n´a plus d´avenir au Congo..et la guerre interne pour trouver un "dauphin" candidat unique de la majorité commence  lol! Joé Kanambe n´a plus de "tonga"..Ba botoli ye tonga  lol! lol! 

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Message  Cavalier le 5/5/2014, 4:54 pm

Oui Ce n'est que Le Debut, Mais Quel Debut Question 

Decorticons un peu Les Declarations de Ce Secretaire d'Etat Americain, Mr John Kerry Coehn Arrow 

Le président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila, doit respecter la Constitution de son pays qui lui interdit de briguer un nouveau mandat en 2016, a déclaré dimanche à Kinshasa le secrétaire d’État américain John Kerry.
Tout en reconnaissant que Joseph Kabila est « un homme jeune qui peut encore contribuer à son pays », John Kerry a insisté sur des élections libres, équitables et transparentes, dans les délais et dans le respect de la Constitution congolaise actuelle. En RDC, le débat porte en effet sur une éventuelle candidature de Joseph Kabila à la prochaine présidentielle, alors que son deuxième et dernier troisième mandat présidentiel, alors que cela lui est interdit par la Constitution en vigueur.
C’est une déclaration-choc de John Kerry, en visite à Kinshasa : le président Joseph Kabila ne doit pas briguer en 2016 un troisième mandat présidentiel, interdit par la Constitution congolaise. « Je crois que [le président Kabila] a clairement en tête le fait que les États-Unis d’Amérique sont intimement convaincus que le processus constitutionnel doit être respecté », a déclaré John Kerry à l’issue d’une rencontre avec le président congolais, à Kinshasa.
Au cours de la même conférence de presse, John Kerry a annoncé une contribution de « 30 millions de dollars de financement supplémentaires destinés à soutenir des élections transparentes et crédibles de même que des programmes de reconstruction dans l’est du Congo. » Pour les besoins exprimés par la RDC dans le cadre du processus de DDR (Démobilisation, désarmement et réintégration), l’agence américaine pour le développement, elle, va débloquer 1,2 milliard de dollars dans les cinq prochaines années. John Kerry a également demandé à Joseph Kabila de lever le moratoire sur l’adoption des enfants congolais à l’étranger, notamment aux États-Unis. John Kerry est attendu cet après-midi à Luanda, la capitale angolaise, dernière étape de sa tournée africaine.
Tout ce qu'il a laisse entendre ou croire aux RDCiens Comme quoi  Arrow Le président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila, doit respecter la Constitution de son pays qui lui interdit de briguer un nouveau mandat en 2016.  Rien de Plus...Ce qu'il n'a pas declare dans son Discours ce que Kabila doit quitter le pouvoir en 2016...C'est un Double Langage...

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Message  Cavalier le 5/5/2014, 5:03 pm

mongo elombe a écrit:Cavalier, naza kokamwa certaines choses que je lis, il y de quoi s'inquiéter voilà un Mr qui s'ennuie et dont tout ses actes et lui et son président ne sont que désolation vient dire des choses que même en Angola où le président règne depuis x temps et fait la loi, il ne parlera pas d'alternance..

J'ai honte oui kabila est là c'est eu peuple de lui faire savoir qu'il doit partir et non un étranger. Un peu de dignité bampangi.

Moi perso ça ne me réjouis pas vue le bilan de la Monuc et pourquoi aujourd'hui depuis que ça meurt en RDC pourquoi maintenant? Et puis pourquoi attendre 2016? Les USA ont les moyens de le faire partir n'est ce pas?

D'un côté il félicite kabila où j'ai mal lu de l'autre il doit respecter la constitution????
Sistah Mongo, ngai pe naza Kokamwa makambu naza kortanga awa, ezolekela nga...He Laughing 

Oui c'est clair que Mr John Kerry, Kohn m'a l'air de quelqu'un qui est tres agite...Soni esila b'Americains...Aye ko senga ndenge ba mesana...Alobi que USA etie 30 Millions de $$$, rien que pour les Elections Presidentielles, S'ILs voulaient les Congolais pourquoi pas aider ceux et celles la qui sont massacres a L'Est du Pays ou encore ceux ou celles la qui sont refoules de Brazza-Ville Question ...

 Idea C'EST CLAIR IL EST VENU Arrow  MENDIER Idea AU PAYS DE LAMBERTMENDE...LES USA n'ont pas d'Argent pour aider les pauvres de leurs pays, mais veulent debourser 30 Milliards pour Les Elections Presidentielles de la RDC... Question  KOKAMWA HEIN Idea 


Dernière édition par Cavalier le 5/5/2014, 5:44 pm, édité 2 fois

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Message  djino le 5/5/2014, 5:26 pm

Bro Cavalier,

Aider à hauteur de 30 Millions au bon déroulement des Élections libres , démocratiques, transparentes et apaisées c'est épargner des Vies des millions des Congolais ....On ne le sait même pas combien sont morts en 2011, et combien de Cadavres flottaient sur l'autre Côté du Fleuve, Cadavres des tueries de la DSSP la veille des proclamations des résultats Présidentielles ....

Kabila non-partant c'est une vraie victoire ...

Aider le Congo à avoir des Élections, sans les Chars de Combat, sans Kanyama, sans Biséngimana, sans les Maître sportifs ce sera épargner des vies ....

Nous aider à faire partir MALU-MALU c'est une vraie aide, préventive, avant-gardiste, et très bien pour ne plus voir le poulain de PPRD gagner Par la tricherie ....

Perso, je préfère que les 30 millions aillent aux Elections que donner aux victimes qui seront détournées par les mêmes politiciens pilleurs que l'on décrie ...

Kerry vient de clôturer une partie des masolo, la suite c'est MALU - MALU qui doit dégager , C'est Lui l'architecte de la machine PPRD à pérenniser KABILA éternellement ...

Attention KABILA n'a pas dit son dernier mot : Il peux toujours faire activer certaines micro-rebellions qu'il téléguide soit pour rétarder son départ soit pour faire capoter les Élections ... Le petit Raïs est fou furieux et se croit trahit .... Rolling Eyes 

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Message  ndonzwau le 5/5/2014, 5:38 pm

A bien observer du côté de l‘Amérique, malgré leur double langage ici là (voire leurs revendications sur la place à accorder au M23), les faits, actes et paroles de l’administration Obama plaident sans ambiguïté pour un respect de la Constitution dans notre processus électoral … "L'Afrique n'a pas besoin d'hommes forts. Elle a besoin d'institutions fortes.", avait proclamé le Président Américain ! Ils ne réussiront sans doute pas à l’imposer partout mais il paraît bien que particulièrement pour le Congo (et dans les Grands Lacs en général, voir au Burundi),ils en ont fait un challenge capital si pas un modèle de leur politique africaine !

Face aux velléités du régime zaïro-Congolais à tripatouiller la Constitution jour après jour confirmées, Feingold l’envoyé personnel d’Obama l’a dit et répété, le Département d’Etat l’a redit dans son communiqué par la voix de sa porte parole avant le départ de Kerry pour l’Afrique…(le but de cette tournée est de «promouvoir les droits de l’homme et faire avancer la paix». «encourager le développement de la démocratie et faire avancer la paix et la sécurité» dans la région; veiller aux "opérations militaires en cours dans la partie orientale du Congo en vue de neutraliser les «dangereux groupes armés qui terrifient la population congolaise»; à la «meilleure façon de faire progresser la démocratisation de la RDC et sa stabilité à long terme qui passe notamment par un processus électoral transparent et qui respecte les échéances»"....... ) Mieux son escale de Kinshasa était exprès prévue en grande partie pour transmettre ce message fort de la Maison Blanche à « JK » et il n’a pas pris trop de gants pour l’annoncer haut et fort urbi et orbi…

« JK » peut-il littéralement s’y opposer ? Je n’ai pas encore consulté les réactions de la kanambie mais qui peut douter que si l’épisode actuel ne ressemble pas tout à fait au funeste ultimatum de Clinton via Richardson à Mobutu, Kerry y va même de quelques gentillesses envers  « JK » il est encore jeune et peut encore servir ailleurs et dans le futur son pays", dit-t-il ; le régime a peu de ressources pour s‘y opposer frontalement..! Le ton risquerait de vite de changer pour prendre la forme d’un « ordre » plus comminatoire suivi de représailles regrettables... Quand la Grande Amérique fait une priorité comme celle-là ainsi ça semble se confirmer, il y’a danger… Ecoutez par exemple la condamnation sans failles du mauvais bilan de "JK" et la demande conséquente de son départ faites par le non-officiel mais toujours influent Herman Cohen !
Nous ne connaissons pas les conseils exacts des conseils qui ont été procurés; comment procéder ce départ du pouvoir, quelles garanties accordées pour l’après-pouvoir mais douter de l'importance du passage de Kerry à ce stade comme je lis chez certains me parait léger… Attendons voir  !

Cela dit et cela fait, je crois qu’on peut raisonnablement passer à l’étape suivante et là il ne nous reste que deux questions principales à prendre en charge, à y réfléchir et à en proposer les réponses dans le cadre d’un forum :

Qui pour succéder à « JK » ??? Càd qui est le plus probable dans l’état des personnalités et forces politiques en présence; qui le mieux indiqué selon l’analyse que chacun peut faire des situations et des hommes ?
Il va sans dire que nous serions aveugles si nous écartions d'office ceux d'un bord ou de l'autre : ceux de la majorité d’aujourd’hui, seront, qu’on le veuille ou non, compétiteurs avec ceux de l’opposition au fil des jours; d’ailleurs à l’occasion les lignes de fracture peuvent évoluer; des nouveaux, des jeunes peuvent apparaître…
Que pouvons-nous faire pour en choisir le meilleur ?

Pour quel mode de gouvernance ??? Que voulons nous changer dans notre République; que voyons-nous comme meilleures modalités et institutions de notre Etat ? Quelles priorités dans les valeurs à relancer, quelles relations voulons-nous cultiver avec les voisins, les puissances régionales ou mondiales; quelles ambitions à former pour notre Congo de demain… ?
C’est l’immense chantier qu’aborde notre ami Philippe qui ne concerne d’ailleurs pas seulement le Congo mais aussi toute l’Afrique subsaharienne !
Pour moi, notre pays a besoin d’un pouvoir fort non par l’arbitraire, la répression mais fort par sa vision claire du Congo qu’il veut bâtir, fort par l’appui démocratique, populaire dont il jouit, fort par sa capacité à gouverner, fort par son habilité à négocier dedans et dehors….
Un pouvoir fort, lucide et responsable qui soit outillé pour mettre au pas tout le pays pour sa reconstruction dans l'espace souverain qui est le nôtre au sein de cette mondialisation pilotée par les puissances; c'est possible, ce c'est qu'il nous faut accomplir !

Bref, à mon modeste avis, dans le cadre d'un forum comme le nôtre, en lieu et place de nous enflammer en contestations idéalistes de la "tutelle" des grandes puissances, nous ferions oeuvre plus accessible dans cette optique et à nos "palabres" à tenter de répondre plus prosaïquement à ces deux questions (qui (pas seulement en termes de personnalités mais surtout des forces) pour succéder à "JK", pour quelle bonne gouvernance ?) et autour d'elles ! Alors merci à ceux que cela inspire de tenter d'y répondre !



"Elections : les Etats-Unis appellent au respect de la constitution en RDC
° http://radiookapi.net/actualite/2014/05/05/elections-les-etats-unis-appellent-au-respect-de-la-constitution-en-rdc/#.U2fBuIF_sgc


Le Secrétaire d’Etat américain, John Kerry le 4/05/2014 lors d’une conférence de presse à Kinshasa.

Washington s’engage à soutenir les élections libres, démocratiques, crédibles et transparentes en RDC. Mais ce processus doit être conduit conformément à la constitution du pays, a déclaré dimanche à Kinshasa le secrétaire d’Etat américain dans une conférence de presse qui clôturait sa visite de deux jours dans le pays.  
« Nous avons des limitations des mandats dans notre pays, nous avons vécu ce processus pendant des siècles et nous encourageons d’autres pays à respecter leurs constitutions », a déclaré John Kerry.
Le président Joseph Kabila a été réélu en 2011 pour un dernier mandat de 5 ans tel que le prévoit la constitution. Mais dans sa famille politique, certains ténors estiment que la constitution devrait être modifiée pour lui permettre de briguer de nouveaux mandats.


John Kerry qui a eu un entretien avec Joseph Kabila a dit au cours de sa conférence de presse ce qu’il pensait de l’avenir du président de la RDC :
« C’est un homme jeune qui a encore beaucoup de temps devant lui. Et il pourra encore contribuer longtemps à son pays. J’ai tout à fait confiance qu’il va peser toutes ces questions dans le cadre de sa décision pour son avenir ».
Le responsable américain a aussi annoncé l’octroi de 30 millions de dollars pour l’organisation des élections libres, démocratiques et transparentes en RDC. Il a encouragé les autorités congolaises à compléter le calendrier électoral et a organisé un processus conforme à la constitution.

Paix dans l’Est

Le secrétaire d’État américain a salué les efforts fournis par la RDC pour rétablir la paix dans l’Est du pays et réduire les violences contre les populations civiles.
« Je salue les forces armées de la RDC et la Monusco pour avoir vaincu le M23, et pour avoir livré les combats contre des ADF et beaucoup d’autres groupes armés congolais. Les Etats-Unis saluent l’engagement du gouvernement de monsieur Kabila, pour se concentrer sur les forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) », a affirmé John Kerry.
Il a indiqué que le rétablissement d’une paix durable en RDC est une priorité pour le président des Etats-Unis. C’est ce qui justifie, à l’en croire, la nomination d’un envoyé spécial de son pays pour la région des grands lacs.
Après les succès militaires enregistrés dans l’est de la RDC ces derniers mois contre les groupes armés, John Kerry a encouragé la RDC à activer le processus de désarmement, de démobilisation de réintégration, de négociation et de résolution pacifique des conflits.
« Je dois être clair : la force militaire à elle seule n’assurera pas la stabilité en RDC. Une paix durable ne se développe pas sur les canons de fusil. La paix durable émane du rétablissement de l’autorité de l’État et des services de l’État »,a souligné John Kerry.
Il a aussi insisté sur le respect des engagements pris dans le cadre de l’accord-cadre d’Addis-Abeba signé le 24 février 2013. Un texte signé en février 2013 par onze pays africains pour rétablir la stabilité dans la région des Grands Lacs.
Cet accord est important pour identifier et résoudre les causes profondes de la guerre à l’est et dans la région, a soutenu John Kerry.
Le secrétaire d’État américain a par ailleurs félicité le président Joseph Kabila pour l’amélioration de la démocratie dans son pays."



"John Kerry : "Le processus constitutionnel doit être respecté" en RDC
° http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20140505084740/diplomatie-joseph-kabila-john-kerry-rdc-diplomatie-john-kerry-le-processus-constitutionnel-doit-etre-respecte-en-rdc.html


John Kerry et Joseph Kabila, le 4 mai 2014 à Kinshasa. 

En visite à Kinshasa, le secrétaire d'État américain John Kerry a exhorté dimanche Joseph Kabila, le président congolais, à ne pas briguer un nouveau mandat en 2016, comme le prévoit la Constitution actuelle de la RDC.
"Touche pas à l'article 220". Cet appel des partis politiques d'opposition en RDC a été repris en substance, le 4 mai, par John Kerry, lors de sa visite à Kinshasa. Le secrétaire d'État américain a en effet demandé au président congolais, Joseph Kabila, de quitter le pouvoir à la fin de 2016 comme le prévoit la Constitution.


Une prise de position qui intervient au moment où certains cadres de la majorité au pouvoir soutiennent l'hypothèse d'un troisième mandat de Joseph Kabila afin de "continuer la modernisation du pays". Des stratégies pour modifier ou changer la Constitution pour permettre au président de briguer un nouveau mandat en 2016 sont en effet en cours d'élaboration par le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), la principale formation politique de la majorité.

"Nous ne voulons pas que Joseph Kabila change la Constitution"

Lors de son entretien avec le président congolais, John Kerry a tenu à faire savoir au président congolais que "les États-Unis d'Amérique sont intimement convaincus [...] que le processus constitutionnel doit être respecté". "Nous ne voulons pas que Joseph Kabila change la Constitution ou fasse un troisième mandat", a ajouté devant la presse Russell Feungold, l'envoyé spécial américain pour la région des Grands Lacs.
Le message des émissaires américains a-t-il été entendu ? Rien n'est moins sûr. Sur le site internet de la présidence de la RDC, on se contente de souligner que "les États-Unis saluent les réalisations en RDC sur les plans politiques, sécuritaire et économique". Silence radio sur la position américaine au sujet de l'éventuel troisième mandat de Joseph Kabila.
Plusieurs diplomates et spécialistes estiment néanmoins que le président congolais n'a pas encore arrêté son choix pour 2016, et que, à défaut de se représenter, il envisage de lâcher les rênes du pouvoir à condition d'avoir obtenu de solides garanties sur son avenir.
Joseph Kabila "est un homme jeune [42 ans] qui dispose encore d'un temps considérable pour apporter sa contribution à son pays", a estimé John Kerry. Et pour les élections à venir en 2016, auxquelles Joseph Kabila est encouragé à ne pas se représenter, Russell Feingold invite la communauté internationale à ne pas répéter l'erreur de 2011, en apportant suffisamment tôt sa contribution pour l'organisation des scrutins.

"Aide supplémentaire"

En signe de l'"engagement" des États-Unis, John Kerry a annoncé le déblocage immédiat de "30 millions de dollars de financement supplémentaires destinés à soutenir des élections transparentes et crédibles de même que des programmes de reconstruction dans l'est du Congo". Ces financements de Washington sont destinés "aux élections et à la stabilisation de l'Est sans conditions" et la majeure partie des 30 millions iront "aux ONG internationales et locales", a précisé un diplomate du département d'État.
Par ailleurs, le secrétaire d'État américain a réclamé un calendrier électoral "fixé et parfaitement défini", au "plus tôt". Il a plaidé pour des "élections libres, équitables, dans les temps et transparentes" et a rencontré aussi des responsables de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni).
John Kerry a quitté Kinshasa à la mi-journée pour Luanda, dernière étape de sa première tournée africaine.
"Je ne retiens que du positif" de cette visite, a déclaré le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, sur la télévision publique, soulignant néanmoins que John Kerry ne pouvait "naturellement [...] pas donner d'injonction à notre président".
(Avec AFP)"



"RDC:Quand Kerry pousse Kabila versla sortie
° http://afrikarabia.com/wordpress/rdc-quand-kerry-pousse-kabila-vers-la-sortie/
Coup de tonnerre à Kinshasa lors de la visite du secrétaire d’Etat américain ce dimanche. Dans une formulation très explicite, John Kerry a affirmé que Joseph Kabila devait respecter la Constitution et ne pas briguer un nouveau mandat en 2016.

Le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, avait prévenu avant même son arrivée à Kinshasa : « le respect de la Constitution » sera l’un des crédos de sa visite en République démocratique du Congo (RDC). Mais à la fin de la rencontre avec le chef de l’Etat congolais ce dimanche, la déclaration devant la presse de John Kerry a fait l’effet d’une bombe. « Je crois que le président Kabila a clairement en tête le fait que les Etats-Unis d’Amérique sont intimement convaincus que le processus constitutionnel doit être respecté« , a tout d’abord déclaré le chef de la diplomatie américaine. Avant de justifier son « conseil » au président Kabila de ne pas briguer un troisième mandat interdit pas la Constitution : « C’est ainsi que l’on renforce un pays. Je n’ai aucun doute sur le fait que l’héritage du président Kabila sera défini par les progrès qu’il a faits, en particulier l’année dernière, en vue de la résolution de la question sécuritaire dans l’est du pays, et sur le plan économique« . Joseph Kabila « est un homme jeune », a dit enfin John Kerry,  « qui dispose encore d’un temps considérable pour apporter sa contribution à son pays« . Et comme pour bien être sûr que tout le monde avait compris le message, son conseiller spécial pour la région des Grands Lacs, Russell Feingold, a été encore plus clair : « nous ne voulons pas » que Joseph Kabila change la Constitution ou fasse un troisième mandat, a-t-il expliqué devant les journalistes. Dans la majorité présidentielle, « on ne retient que du positif » de la visite de John Kerry à Kinshasa. Lambert Mende, le porte-parole du gouvernement, s’est étonné « des interprétations tirées par les cheveux » des propos attribués à John Kerry par la presse.

Une mise en garde contre tout « coup d’Etat constitutionnel« 

Le discours du secrétaire d’Etat américain résonne en écho aux inquiétudes de l’opposition politique congolaise qui craint que Joseph Kabila ne cherche à modifier la Constitution pour se présenter une nouvelle fois à la présidentielle de  2016. Or, la Constitution congolaise interdit au président d’exercer plus de deux mandats consécutifs. Au pouvoir depuis l’assassinat de son père en 2001, Joseph Kabila n’a été élu « démocratiquement » pour la première fois qu’en 2006. Réélu une seconde fois en 2011, au cours d’un scrutin fortement contesté, Joseph Kabila devrait donc ne pas pouvoir se représenter. Mais à Kinshasa, on pense que le jeune président de 42 ans n’est pas prêt de laisser sa place et prépare plusieurs scénarios pour rester à la tête de la RDC. L’opposition soupçonne le président de vouloir faire jouer les prolongations à son mandat actuel, avec une période de transition qui permettrait « de remettre les compteurs à zéro ». Certains observateurs penchent pour un scénario « à la russe« , lorsque Vladimir Poutine avait laisser le pouvoir à son dauphin Dimitri Medvedev, avant de reprendre les rênes du pays par la suite. La sortie tonitruante de John Kerry  de ce dimanche n’empêchera sans doute pas Joseph Kabila de rester au pouvoir, mais elle aura au moins eu le mérite de mettre en garde le président congolais contre toute tentative de « coup d’Etat constitutionnel« . Après la visite de John Kerry, Joseph Kabila sait donc qu’il lui reste encore deux ans pour trouver la solution pour rester au pouvoir. A moins que lors de la rencontre avec le secrétaire d’Etat américain, des garanties aient été trouvées pour un départ  « par le haut » du dirigeant congolais. A Kinshasa, on trouve peu de monde pour croire à une telle issue. « Les capacités de rebondir de Joseph Kabila sont phénoménales » dit-on du côté de l’opposition congolaise."  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Laughing  Laughing 



"RDC: Kerry a insisté sur des élections libres, équitables et transparentes en 2016
° http://www.rfi.fr/afrique/20140504-rdc-kerry-juge-kabila-doit-pas-briguer-troisieme-mandat/
«Le processus constitutionnel doit être respecté» en RDC, a déclaré ce dimanche 4 mai le secrétaire d’Etat américain, en visite à Kinshasa. John Kerry s’exprimait à l’issue d’une rencontre avec Joseph Kabila. Il a également annoncé une aide de 30 millions de dollars destinée à «soutenir des élections transparentes et crédibles» dans le pays.
C’est une déclaration-choc de John Kerry, en visite à Kinshasa : le président Joseph Kabila ne doit pas briguer en 2016 un troisième mandat présidentiel, interdit par la Constitution congolaise. « Je crois que [le président Kabila] a clairement en tête le fait que les Etats-Unis d'Amérique sont intimement convaincus que le processus constitutionnel doit être respecté », a déclaré John Kerry à l’issue d’une rencontre avec le président congolais, à Kinshasa.

« Respecter » le processus constitutionnel


Tout en reconnaissant que Joseph Kabila est « un homme jeune qui peut encore contribuer à son pays », John Kerry a insisté sur des élections libres, équitables et transparentes, dans les délais et dans le respect de la Constitution congolaise actuelle. En RDC, le débat porte en effet sur une éventuelle candidature de Joseph Kabila à la prochaine présidentielle, alors que son deuxième et dernier troisième mandat présidentiel, alors que cela lui est interdit par la Constitution en vigueur.
« C'est ainsi que l'on renforce un pays. Je n'ai aucun doute sur le fait que l'héritage du président Kabila sera défini par les progrès qu'il a faits, en particulier l'année dernière, en vue de la résolution de la question sécuritaire dans l'est du pays, et sur le plan économique », a ajouté John Kerry devant la presse. « Les Etats-Unis d'Amérique pensent qu'un pays est renforcé, que son peuple éprouve du respect pour sa nation et son gouvernement quand le processus constitutionnel est mis en œuvre comme il convient et qu'on s'attache à le faire respecter », a-t-il par ailleurs insisté.

30 millions de dollars pour aider à des élections transparentes

Au cours de la même conférence de presse, John Kerry a annoncé une contribution de « 30 millions de dollars de financement supplémentaires destinés à soutenir des élections transparentes et crédibles de même que des programmes de reconstruction dans l'est du Congo.» Pour les besoins exprimés par la RDC dans le cadre du processus de DDR (Démobilisation, désarmement et réintégration), l’agence américaine pour le développement, elle, va débloquer 1,2 milliard de dollars dans les cinq prochaines années. John Kerry a également demandé à Joseph Kabila de lever le moratoire sur l’adoption des enfants congolais à l’étranger, notamment aux Etats-Unis. John Kerry est attendu cet après-midi à Luanda, la capitale angolaise, dernière étape de sa tournée africaine.

Les opposants rassénérés, la présidence relativise

Le passage de John Kerry à Kinshasa semble avoir encouragé ceux qui sont opposés à une éventuelle candidature du président Joseph Kabila pour un troisième mandat. Ceux qui sont contre toute révision constitutionnelle allant dans ce sens ont trouvé en l’Amérique un allié de poids pour dissuader le chef de l’État à se laisser convaincre par les jusqu’au-boutistes de son camp, qui veulent le maintenir au pouvoir. La société civile °réclame l’alternance et l’a fait savoir dans un mémorandum adressé au chef de la diplomatie américaine.
Au sein de la mouvance présidentielle, on relativise. Les mots ont leur importance, explique Lambert Mende. Selon le porte-parole de la présidence, John Kerry avec Joseph Kabila, entre autres, de la nécessité de conformer le processus électoral aux prescriptions et aux délais prévus par la Constitution. Lambert Mende l’assure, il n’a été à aucun moment question d’un message invitant le président congolais à ne pas se présenter à l’élection de 2016."



"Révision constitutionnelle, élections 2016, Accord de Kampala : le message fort de Kerry à Kinshasa !"
° http://www.lephareonline.net/revision-constitutionnelle-elections-2016-accord-de-kampala-le-message-fort-de-kerry-a-kinshasa/

"Les Etats-Unis annoncent l’octroi de 30 millions USD pour « des élections crédibles » en RDC"
° http://radiookapi.net/actualite/2014/05/04/rdc-les-etats-unis-annonce-loctroie-de-30-millions-usd-pour-des-elections-democratiques-credibles/#.U2bcI4F_sgc

"RDC : La Ceni assure l’organisation des élections « crédibles et transparentes »"
° http://radiookapi.net/actualite/2014/05/04/rdc-la-ceni-assure-lorganisation-des-elections-credibles-transparentes/#.U2bbNYF_sgc

"John Kerry s’invite au débat"
° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=7431:john-kerry-s-invite-au-debat&catid=85&Itemid=472%EF%BF%BC

"Kerry à Kin : voyage court et fructueux"
° http://www.lephareonline.net/kerry-a-kin-voyage-court-et-fructueux/


° http://www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20140504112218/diplomatie-tats-unis-john-kerry-rdc-diplomatie-rdc-washington-pret-a-soutenir-la-demobilisation-des-rebelles.html
° http://www.rfi.fr/afrique/20140504-john-kerry-rdc-une-visite-pleine-symboles-congolais/
° http://radiookapi.net/actualite/2014/05/03/rdc-premiere-visite-de-john-kerry-kinshasa/#.U2beK4F_sgc
° http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20140504160324/tats-unis-joseph-kabila-john-kerry-rdc-diplomatie-rdc-washington-exhorte-joseph-kabila-a-abandonner-le-pouvoir-en-2016.html
°  http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=198321&Actualiteit=selected  



Compatriotiquement!


Dernière édition par ndonzwau le 5/5/2014, 8:16 pm, édité 8 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Message  Cavalier le 5/5/2014, 5:38 pm

Troll a écrit:Sad M Cavalier

Essayez de nous informer.. avec precision..ce que gagnent les USA au Congo..et quel impact cela a sur l´économie, la Défense ou les finances des USA Razz Surprised Question 

Quand vous allez apporter une réponse crédible....alors nous allons continuer les lectures de vos interventions Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Relisez ce que mr LINK tente de vous faire comprendre á propos de votre "afrocentrerisme"   
Sir Troll,, honnetement Je n'ai rien a informer a qui que ce soit la dessus...Ceux qui sont possedes ou Revettent L'ESPRIT " UNKUMBUTSHU " L'ONT DEJA COMPRIS DEPUIS MILLE NEUF CENT KALA...MILLE NEUF CENT IL Y A TROP BIEN LONGTEMPS...Mais Les Commandos Sousboules, Les Oncles Thomsons et Les Sambo, bako zala kk bongo...Au fait ils ont une mentalite Obsolete, Archaique...

Mais puisque suis quand meme Un Homme D'ESPRIT OUVERT & ELARGI, ILLIMITE, Je vs laisse suivre UN COMMANDON UNKUMBUTSHU DU VERBE, UN REVOLUTIONNAIRE DU NEO-PANAFRICANISME & JE CITE KEMI SEBA, Je le laisse exhorter La Masse... Laughing  


Suivez Vers La 12:45eme seconde  Arrow  Arrow  Arrow 

Moi Je crois que Ce Terrain Qu'Est L'Afrique regorge de Vie, Regorge d'Energie, partout ou Je vais, J'ai L'Impression que Je suis Sur Un Paradis sunny ...Pour certains, certains ont l'impression d'etre en Enfer parce qu'ils sont en Afrique...Mais Pour avoir voyage partout, en Amerique, en Occident, en differents Endroits, Je sais que CE TERRAIN regorge des Richesses Exceptionnelles & Les Olligarches le savent aussi & C'est Pour ca qu'ils viennent Chez Nous...

C'est pour ca tout a l'heure on entendait parler de La Venu de...Son Excellence Barak Obama...Eh s'Il vient, il ne vient pas pour les beaux yeux que he eh...Son excellence Maki Sall me pardonne, Mais Il ne vient pas pour les beaux yeux, qu'il soient certainement tres beaux, pour les beuax yeux de Maki Sall, Il vient pour Installer,  pour Instaurer Un Systeme Economico-Politique qui s'appelle " L'AFRICOMNo ...Et qui dans cette demarche Olligarchique pourra permmettre de reprendre un certain nombre de richesses pour Les Americains en Echange des contrats pour justement Les Chefs D'Etats Africains...C'EST UNE REALITE...DANS CE SENS LA TOUT LE MONDE SAIT EN REALITE, QUE L'AFRIQUE EST L'AVENIR DU MONDE...C'est pour ca que Tout Le Monde vient se servir ICI...Fin de citation Idea 



Dernière édition par Cavalier le 5/5/2014, 6:49 pm, édité 3 fois

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Message  Cavalier le 5/5/2014, 6:02 pm

djino a écrit:Bro Cavalier,

Aider à hauteur de 30 Millions au bon déroulement des Élections libres , démocratiques, transparentes et apaisées c'est épargner des Vies des millions des Congolais ....On ne le sait même pas combien sont morts en 2011, et combien de Cadavres flottaient sur l'autre Côté du Fleuve, Cadavres des tueries de la DSSP la veille des proclamations des résultats Présidentielles ....

Kabila non-partant c'est une vraie victoire ...

Aider le Congo à avoir des Élections, sans les Chars de Combat, sans Kanyama, sans Biséngimana, sans les Maître sportifs ce sera épargner des vies ....

Nous aider à faire partir MALU-MALU c'est une vraie aide, préventive, avant-gardiste, et très bien pour ne plus voir le poulain de PPRD gagner Par la tricherie ....

Perso, je préfère que les 30 millions aillent  aux Elections que donner aux victimes qui seront détournées par les mêmes politiciens pilleurs que l'on décrie ...

Kerry vient de clôturer une partie des masolo, la suite c'est MALU - MALU qui doit dégager , C'est Lui l'architecte de la machine PPRD à pérenniser KABILA éternellement ...

Attention KABILA n'a pas dit son dernier mot : Il peux toujours faire activer certaines micro-rebellions qu'il téléguide soit pour rétarder son départ soit pour faire capoter les Élections ... Le petit Raïs est fou furieux et se croit trahit ....  What a Face  
Bro Djino,

Honnetement Je T Croyais plus Vigilant que ca  What a Face ...Je sais tres bien que L'idee mm de voir Jo Ka Kabangs partir te fait enormement de Plaisir Laughing ...Moi aussi J'emerais voir Jo Ka Kabangs partir, non seulement lui, mais aussi avec toute sa clique d'imposteurs...Ils doivent tous retourner d'ou ils sont venus...

Mais faut faire tres attention, car a ce stade il ne faut pas crier victoire, Ca sent La Manipulation, La Manigance...Ns sommes en Plein 2014, y a trop de temps...Cette Nouvelle a pour mission de Psychologiquement desarmer Le Peuple Congolais, qui a l'air de S'Eveiller... sunny Et ca les Olligarches savent ce que ca represente pour eux...Ils savent que Le Developpement D'Une Conscience Collective Africaine ou Congolaise Ssignifie La Fin De La Recreation Pour eux...Eux ils ferment leurs portes ici...NOUS AUSSI DE NOTRE COTE EN AFRIQUE LE CONTINENT MATRIMONIAL NS SOMMES EN-TRAIN  de BOUCLER LES BOUCLES, DE FERMER TOUTES LES PORTES...

Bro Djino, John Kerry est ton ennemi, Les 30 Milliards de $$ C'EST UN BRIBE, UNE SORTE DE POT DE VIN...Ne comprends-tu pas cela Question   Depuis quand LES USA, dans L'Histoire du CONGO toute entiere se sont elles Permies de declarer en avance qu'elles vont debourser des Milliards pour les Elections Libres Question   Pourquoi ne les avaient elles pas fait en 2011 Question

JUST THINK ABOUT THAT BRO Idea  


_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Message  Admin le 5/5/2014, 6:55 pm

Cavalier,

Je suis moi-même un anti impérialiste quasi épidermique ... je hais moi aussi cette domination que nous subissons ... mais vois-tu ndeko il faut parfois faire preuve d'un certain pragmatisme. Le rapport des forces est telle que nous sommes à des années lumières du point où nous pourrons dire et NON ...

Il faut donc gagner des petites batailles ce qui pourront permettre d'améliorer la situation des femmes violées dans l'est du pays, la misère qui écrase les congolais, un peu plus des libertés individuelles, un état de droit où l'on verra des innocents tels que Diomi, Kuthino, libres et des voleurs et assassins en prison.

On a encore bcp de chemin à parcourir mais gagnons cette guerre par étape, bataille après bataille. Comme certains pays d'Amérique du Sud, et même d'Afrique qui commencent à s'émanciper

La bataille actuelle c'est d'empêcher Kabila de faire un 4ie mandat ... oui je dis 4 ! Le 1er est celui que lui a confié L Michel validé par le 1+4, le 2ie contre Bemba, le 3ie c'est celui qu'il s'est donné lui-même en subtilisant celui que le peuple avait choisi. Maintenant il veut un 4ie, si ça passe tu peux être sur qu'il restera là pour la vie.

Il faut donc arrêter ça pour faire un petit "resetting" et attaquer les problèmes que j'y énuméré plus haut ... Durant ces 3 mandats il n'a pas réussi. Un mandat de plus ça sera d'autres Diomi, d'autres Chebeya, d'autres M23, etc...

Maintenant comme Troll, je pense que la position américaine a ete aussi été influencée par l'action de l'opposition congolaise sur le terrain, dans la diaspora, et tant d'autres canaux .... même certains membres de ce forum ont adressé des lettres aux autorités américaines.

To longa nanu mwa etumba Oyo Ya muke ça apportera un peu du bien à notre peuple.
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Message  Troll le 5/5/2014, 7:23 pm

sunny Idea L´Admn
..resume tout simplement la réalité sur le terrain Razz ..Rapport de force

30 million de dollars pour les élections

C´est juste. un message de plus en direction de Kanambe et Cie Arrow Ce que l´un des arguments qu´on avance dans les rangs du PPRD est que la RDC ne possede pas assez d´argent ..]i]il faut faire élire le Président par les parlementaires[/i]..et pourtant, ils souhaitaient organiser un réferendum qui coûte aussi beaucoup d´argent Twisted Evil Evil or Very Mad Evil or Very Mad 

Mr Cavalier

Nous disons une fois de plus que vous avez une fausse perception des relations entre les États sur cette planète Idea Idea Idea 
Quand vous insistez sur les "30 millions de dollars"..les medias en Suède parlent plus de la visite de J Kerry á l´hopital Saint Joseph qui est financé par l´USAID Rolling Eyes sunny sunny 

Vous devriez vous rappeler que les USA financent plus de 50 % du budget de la MONUC...une mission militaire qui sauve la vie des congolais sans doute Sleep Sleep Basketball Basketball 

Les USA ne depensent par leurs millions par "charité"..ce que la RDC est]b] un pays rentable économiquement[/b]..Investir dans les élections, dans la mission militaire de l´ONU ou des actions humanitaires est rentable dans le futur sunny Ce n´est pas une aide drunken drunken  sunny 

Ne soyez pas surpris de lire que les USA proposent plus d´un milliard de dollars étalés sur 3 ans pour financer la demilitarisation de l´Est du Congo sunny 

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Message  Cavalier le 5/5/2014, 8:33 pm

Sad 
Admin a écrit:Cavalier,

Je suis moi-même un anti impérialiste quasi épidermique ... je hais moi aussi cette domination que nous subissons ... mais vois-tu ndeko il faut parfois faire preuve d'un certain pragmatisme. Le rapport des forces est telle que nous sommes à des années lumières du point où nous pourrons dire et NON ...

Il faut donc gagner des petites batailles ce qui pourront permettre d'améliorer la situation des femmes violées dans l'est du pays, la misère qui écrase les congolais, un peu plus des libertés individuelles, un état de droit où l'on verra des innocents tels que Diomi, Kuthino, libres et des voleurs et assassins en prison.

On a encore bcp de chemin à parcourir mais gagnons cette guerre par étape, bataille après bataille. Comme certains pays d'Amérique du Sud, et même d'Afrique qui commencent à s'émanciper

La bataille actuelle c'est d'empêcher Kabila de faire un 4ie mandat ... oui je dis 4 ! Le 1er est celui que lui a confié L Michel validé par le 1+4, le 2ie contre Bemba, le 3ie c'est celui qu'il s'est donné lui-même en subtilisant celui que le peuple avait choisi. Maintenant il veut un 4ie, si ça passe tu peux être sur qu'il restera là pour la vie.

Il faut donc arrêter ça pour faire un petit "resetting" et attaquer les problèmes que j'y énuméré plus haut ... Durant ces 3 mandats il n'a pas réussi. Un mandat de plus ça sera d'autres Diomi, d'autres Chebeya, d'autres M23, etc...

Maintenant comme Troll, je pense que la position américaine a ete aussi été influencée par l'action de l'opposition congolaise sur le terrain, dans la diaspora, et tant d'autres canaux .... même certains membres de ce forum ont adressé des lettres aux autorités américaines.

To longa nanu mwa etumba Oyo Ya muke ça apportera un peu du bien à notre peuple.
ADMIN,

Mon probleme est Le Suivant:

Qu'est ce qui prouve que L'Arrivee de MrJohn Kerry serait Synonyme du Depart De Jo K Kabangs Question

Reponse: RIEN Arrow  bounce 

Maintenant de quelle victoire ou petite victoire es-tu en-train de Faire Reellement Allusion puisqu'on est encore a L'An 2014 Sous Cette ere Question 

Il faudrait attendre au moins Le moment ou les Propagandes vont commencer, car Ns dealons avec une Dictature...N'est-ce pas & crois-tu vraiment que ca va etre aussi facile comme certains  m'en donnent vraiment l'impression ICI Question 

Moi a la place Je me reserverais de crier Victoire...Car C'est une Dempnstration Psychologique, Une Oeuvre de Manipulation de La Part du Gouvernement Americain qui n'a pas du tout convaincu Le Peuple Congolais , comme quoi Il aurait un differend avec Mr Jo K Kabangs Question

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Message  ndonzwau le 5/5/2014, 9:22 pm

PS

"(...)Kerry à Kin / conférence de presse

Elle a eu lieu au Fleuve Congo Hôtel, et L’Observateur en retient que « John Kerry (est) pour des élections libres, démocratiques et transparentes dans le respect de la Constitution ». Voici son compte-rendu :  

« En visite en République démocratique du Congo dans le cadre de sa tournée africaine, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a tenu une conférence de presse hier dimanche 4 avril 2014 au Fleuve Congo Hôtel à la Gombe. Cette conférence de presse est intervenue après la rencontre en  tête à tête que ce dernier a eu avec Joseph Kabila.
A l'en croire, ils se sont parlé " de manière très franche " avec le chef l'Etat. Beaucoup de sujets ont été abordés au cours de cette rencontre dont l'éternelle question du mandat du chef de l'Etat, du suivi de l'Accord cadre de Kampala, du processus de paix à l'Est dont la démobilisation des combattants et leur retour à la vie civile, sans oublier la question de l'aide américaine de 30 millions de dollars en guise de soutien au processus électoral et la question de l'adoption des enfants congolais par des familles américaines.

Le secrétaire d'Etat John Kerry, n'a pas usé des circonlocutions pour expliquer la position américaine sur la question du mandat du chef de l'Etat Joseph Kabila. Ceux qui l'ont suivi ont compris que les Etats-Unis sont pour la tenue des élections libres, transparentes et démocratiques en conformité avec la  Constitution actuelle. En clair, sur cette question qui divise la classe politique congolaise, la position américaine a été  réaffirmée par le secrétaire d'Etat américain qui a rappelé aux uns et autres que 15 élections présidentielles sont attendues et 30 législatives sur le continent africain.
Parlant du processus électoral, le secrétaire d'Etat John Kerry a laissé entendre que le président Kabila a la possibilité de placer le pays (la RDC) sur une voie pérenne de démocratie. Il est encore jeune. Et les USA pensent qu'un pays est renforcé par le respect de la Constitution. Les Etats-Unis ont respecté ce processus (démocratique) et encouragent d'autres pays à procéder de même en respectant leur Constitution a laissé entendre le secrétaire d'Etat américain.
 
Abordant la question de la fin de la guerre à l'Est, le secrétaire d'Etat américain a félicité le chef de l'Etat. Il pense, cependant, que d'autres étapes devront être franchies pour assurer plus de stabilité  au pays à savoir : l'amélioration de la justice, le renforcement de l'autorité de l'Etat etc. Le président de la République, dira le secrétaire d'Etat américain, a réaffirmé son engagement et sa vision. Les souffrances des populations congolaises, les crimes abominables commis etc… qui préoccupent l'Amérique expliquent la position prise par le président Barack Obama visant le règlement de cette question. C'est dans cette perspective qu'il faut comprendre la désignation, par le Gouvernement américain du sénateur Ross Feingold, envoyé spécial du Gouvernement américain pour les Grands Lacs qui travaille avec Mary Robinson, représentant des Nations unies pour les Grands Lacs et les dirigeants de la région.  Pour John Kerry, il reste encore beaucoup de travail à faire pour que la paix s'installe définitivement. Il a salué en outre la bravoure des FARDC qui ont mis fin au M23 et qui continuent à livrer des combats contre tous les groupes armés réfractaires à la paix. Une paix durable, dira John Kerry, ne s'obtient pas par le canon du fusil. Voilà pourquoi il a  laissé entendre qu'il était urgent de rétablir l'autorité de l'Etat, de poursuivre la démobilisation des combattants et leur retour à la vie civile. Quant au processus de paix, il doit résoudre les causes fondamentales de cette guerre, avant d'inviter tous les signataires à respecter leurs engagements. ​ ​Pour terminer son adresse, le secrétaire d'Etat américain a annoncé l'octroi d'une aide de 30 millions de dollars en guise de soutien au processus électoral. La question de l'adoption des enfants congolais a été aussi abordée. Il a demandé au président de la République le dégel du moratoire afin de faciliter l'adoption des enfants congolais par des familles américaines ».(...)"

° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=198321&Actualiteit=selected


"Il faut enclencher l’après-"Joseph Kabila"
 Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Laughing  Laughing  Laughing  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes 
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=8897


"Joseph Kabila" en plein doute.

Respecter la Constitution. Respecter les délais légaux pour l’organisation des élections. C’est en gros, l’essentiel du message «très peu diplomatique», diraient les diplomates, que le secrétaire d’Etat américain John Forbes Kerry a transmis dimanche 4 mai 2014 à «Joseph Kabila» de la part du président Barack Obama.
En clair, le potentat congolais, dont le second et dernier mandat s’achèvera un certain 19 décembre 2016, doit s’abstenir de toute action visant à faire modifier la charte fondamentale du pays en vue de briguer un troisième mandat.


Au journal télévisé de TV5Monde, dimanche 4 mai, les spectateurs de la terre entière ont vu «Joseph» et son illustre visiteur, sourire aux lèvres, se livrer à la fameuse poignée de mains chère aux photographes et autres cameramen. Les naïfs y verront une marque d’amitié. Erreur.
La démarche du chef de la diplomatie américaine pourrait être analysée sous un double éclairage.

Premier éclairage.
Sur un plan strictement théorique, le message de l’Oncle Sam constitue une ingérence inqualifiable dans les affaires intérieures d’un «Etat souverain» en l’occurrence le Congo démocratique. La charte des Nations Unies ne parle-t-elle pas en son article 2-1 de «l’égalité souveraine entre ses membres» ? Aveuglés par le confort d’un pouvoir sans limite ni contrôle, le «raïs» et ses oligarques ne manqueront pas de se limiter à cette approche minimaliste.

Et pourtant. Le réalisme politique - c’est le deuxième éclairage -, commande que le décryptage soit poussé plus loin.
Membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies, les Etats-Unis font partie de ce «club» très fermé composé de cinq nations (la Chine, la France, la Grande Bretagne, la Russie), qui régentent les affaires du monde. C’est une des conséquences de la Seconde Guerre mondiale.
«Maintenir la paix et la sécurité internationale», tel est le but premier de l’Organisation des Nations Unies. A ce titre, elle est investie du pouvoir de prendre des «mesures efficaces en vue de prévenir et d’écarter les menaces à la paix». De même, elle peut prendre «toutes autres mesures propres à consolider la paix du monde ». Le Conseil de sécurité de l’Onu fait office de «pouvoir exécutif».

Depuis la publication en juin 2013 de l’ouvrage "Entre révision de la constitution et l’inanition de la nation" d’Evariste Boshab, il y a eu deux faits majeurs qui semblent confirmer la volonté ferme et résolue de «Joseph Kabila» de briguer un troisième mandat au mépris des articles 70 et 220 de la Constitution.
Premier fait.
Dans son discours prononcé le 23 octobre 2013 devant les deux Chambres du Congrès, l’homme invitait les deux chambres du Parlement ainsi que le gouvernement à entrevoir les modalités pratiques d’organiser les élections provinciales au suffrage universel indirect. Quoique subliminal, le message présidentiel est clair : «J’y suis, j’y reste !». Une belle occasion d’instaurer le suffrage universel indirect pour l’élection présidentielle.
Deuxième et dernier fait. Lors du mini-congrès du parti présidentiel, le parti du peuple pour la reconstruction (PPRD), qui s’est tenu du 12 au 14 avril à Mbandaka, Evariste Boshab qui en est le secrétaire général a dit sans ambages que l’ambition du clan kabiliste est de conserver le pouvoir d’Etat.

Cette déclaration a mis à nu le fossé qui sépare les citoyens et les oligarques en place décidés à conserver le pouvoir pour le pouvoir. Les citoyens eux appellent de tous leurs vœux l’alternance démocratique. Ils veulent un autre avenir.
Chacun a le droit d’aimer ou de ne pas aimer les «Yankee». Reste que l’année 2016, c’est déjà demain.Les Américains ont compris que le Congo-Kinshasa redevient une menace potentielle pour la paix et la sécurité internationale en général et en Afrique centrale en particulier.

Le coup de semonce de l’Amérique est un mal nécessaire face à des satrapes africains qui ne rêvent que d’une présidence à vie contre la volonté populaire. Une volonté populaire qui est encore loin de faire le poids.
La démarche de John Kerry se limite, au stade actuel, à un «avertissement amical» adressé à un «Joseph Kabila» dont les sicaires sont prêts à tout. Y compris à mettre le feu à la baraque. C’est eux ou le chaos.

Il faut ici et maintenant enclencher l’’après-"Joseph Kabila". Optimisme béat? Assurément pas!
Les Congolais doivent cesser de se complaire dans un rôle d’observateurs passifs pour assumer leur part de responsabilité en tant qu’architectes du destin collectif.
Il s’agit de ne pas laisser aux autres nations le soin de résoudre les problèmes du Congo sans les Congolais. A défaut, l’avenir de ce grand et beau pays sera façonné sans les Congolais. Une fois de plus."


"U.S. Urges Congo Leader Not to Run for Third Term
By MICHAEL R. GORDON MAY 4, 2014[/b]
° the new york times : us urges


Secretary of State John Kerry with President Joseph Kabila of the Democratic Republic of Congo in Kinshasa on Sunday. Mr. Kabila has not said whether he will seek to remain in power in 2016.

KINSHASA, Democratic Republic of Congo — Secretary of State John Kerry on Sunday publicly urged the president of the Democratic Republic of Congo to respect his nation’s Constitution and not run for another term in 2016.

There has been speculation among the political opposition that President Joseph Kabila, who has been in office since 2001, might seek to have the Constitution amended so that he could run for a third term in office.
“Clearly, the United States believes that a country is strengthened, that people have respect for their nation and their government, when a constitutional process is properly implemented and upheld by that government,” Mr. Kerry said in a news conference here.
“He has an opportunity, which he understands, to be able to put the country on a continued path to democracy,” he added.

It was not clear how hard Mr. Kerry pressed his case in his closed-door meeting Sunday morning with Mr. Kabila at his white marble presidential palace. But Russell D. Feingold, the American special envoy for the region, was more explicit in a briefing for reporters Sunday morning.
“The people of this country have a right to have their Constitution respected,” Mr. Feingold said. “The Constitution here provides for two terms.”
Mr. Kabila had no comment on the American statements and has not said whether he might seek to have the Constitution changed.
Mr. Kerry, who has promoted the importance of democratic values during a swing through Africa, also took up security issues during his meeting with Mr. Kabila.

One of the chief rebel groups that Mr. Kabila has faced, the M23 militia, ordered its fighters to lay down their arms last year after suffering a series of military setbacks and after Rwanda, under pressure from the United States, curtailed its support for the group. A peace agreement was signed in December in Nairobi, Kenya.
But some 2,000 members of the group fled to Rwanda and Uganda. Congo wants them to return so that it can either reintegrate them into the government under an amnesty or put some on trial for war crimes. A senior State Department official traveling with Mr. Kerry asserted that Rwanda and Uganda still supported their return but that Mr. Kabila’s government had been slow to carry out the agreement.
The United States also wants Mr. Kabila to pursue the Allied Democratic Force, a militia that originated in Uganda, and the Democratic Forces for the Liberation of Rwanda, whose members have been linked to the genocide in Rwanda. The latter group is known as the F.D.L.R., for the initials of its French name.

“The top priority is going after the F.D.L.R.,” Mr. Feingold said. “The planning has been done. But President Kabila needs to give the green light to say it is time to take them on militarily.”
Mr. Kerry said after his meeting with Mr. Kabila that the president had a schedule for launching the offensive, but Mr. Kerry declined to discuss it.
Mr. Kabila became president after his father was assassinated. He was elected in 2006 in a vote that Mr. Feingold said was fair. But the Constitution was changed so that Mr. Kabila could run for a second term five years later.

“Unfortunately, in 2011, it was a different story,” Mr. Feingold added. “The international community witnessed an election that lacked the indices of free, fair and transparent elections, and was largely regarded as flawed, as some people in the country claim it was rigged.”
Mr. Kerry said the United States would contribute $30 million to help Congo hold elections. Much of the money will be provided to nongovernmental organizations, but some $2 million will probably be provided to the nation’s electoral commission.

Mr. Kerry arrived here after visiting Ethiopia and South Sudan. He plans to finish his trip with talks in Angola with President José Eduardo dos Santos.
In a generally upbeat speech on Africa policy on Saturday in Addis Ababa, Mr. Kerry said the conflicts in South Sudan, the Central African Republic, Mali and the Democratic Republic of Congo were plunging much of the continent into turmoil and casting a cloud over its economic potential.

Mr. Kerry described the recent kidnapping of schoolgirls by Boko Haram, a Nigerian terrorist group, as an “unconscionable crime” and said the United States would help the Nigerian government “return these young women to their homes.”
A senior State Department official, however, said later that Mr. Kerry had been referring to continuing programs to help Nigeria improve its security organizations and had not suggested that the United States would play a role in operations to find and free the schoolgirls.
Underscoring the political theme he would take up again here, Mr. Kerry said in the speech on Saturday that there would be 15 presidential elections in Africa over the next three years.
“The nations in Africa,” he said, “are strongest when citizens have a say.” "


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Message  Admin le 6/5/2014, 1:11 am

Cavalier a écrit:Sad 
Admin a écrit:Cavalier,

Je suis moi-même un anti impérialiste quasi épidermique ... je hais moi aussi cette domination que nous subissons ... mais vois-tu ndeko il faut parfois faire preuve d'un certain pragmatisme. Le rapport des forces est telle que nous sommes à des années lumières du point où nous pourrons dire et NON ...

Il faut donc gagner des petites batailles ce qui pourront permettre d'améliorer la situation des femmes violées dans l'est du pays, la misère qui écrase les congolais, un peu plus des libertés individuelles, un état de droit où l'on verra des innocents tels que Diomi, Kuthino, libres et des voleurs et assassins en prison.

On a encore bcp de chemin à parcourir mais gagnons cette guerre par étape, bataille après bataille. Comme certains pays d'Amérique du Sud, et même d'Afrique qui commencent à s'émanciper

La bataille actuelle c'est d'empêcher Kabila de faire un 4ie mandat ... oui je dis 4 ! Le 1er est celui que lui a confié L Michel validé par le 1+4, le 2ie contre Bemba, le 3ie c'est celui qu'il s'est donné lui-même en subtilisant celui que le peuple avait choisi. Maintenant il veut un 4ie, si ça passe tu peux être sur qu'il restera là pour la vie.

Il faut donc arrêter ça pour faire un petit "resetting" et attaquer les problèmes que j'y énuméré plus haut ... Durant ces 3 mandats il n'a pas réussi. Un mandat de plus ça sera d'autres Diomi, d'autres Chebeya, d'autres M23, etc...

Maintenant comme Troll, je pense que la position américaine a ete aussi été influencée par l'action de l'opposition congolaise sur le terrain, dans la diaspora, et tant d'autres canaux .... même certains membres de ce forum ont adressé des lettres aux autorités américaines.

To longa nanu mwa etumba Oyo Ya muke ça apportera un peu du bien à notre peuple.
ADMIN,

Mon probleme est Le Suivant:

Qu'est ce qui prouve que L'Arrivee de MrJohn Kerry serait Synonyme du Depart De Jo K Kabangs Question

Reponse: RIEN Arrow  bounce 

Maintenant de quelle victoire ou petite victoire es-tu en-train de Faire Reellement Allusion puisqu'on est encore a L'An 2014 Sous Cette ere Question 

Il faudrait attendre au moins Le moment ou les Propagandes vont commencer, car Ns dealons avec une Dictature...N'est-ce pas & crois-tu vraiment que ca va etre aussi facile comme certains  m'en donnent vraiment l'impression ICI Question 

Moi a la place Je me reserverais de crier Victoire...Car C'est une Dempnstration Psychologique, Une Oeuvre de Manipulation de La Part du Gouvernement Americain qui n'a pas du tout convaincu Le Peuple Congolais , comme quoi Il aurait un differend avec Mr Jo K Kabangs Question
Cavalier même les kabilistes ont compris que le match est terminé. Pour moi il n'y a aucun doute il faut parler de Kabila au passé comme l'a fait Kerry bango nde basalaye basi ba tie ye na passé. Si tu ne veux pas y croire, je te comprends ... on en parlera en 2016  Wink 

Comme dit la constitution de notre pays. Pas plus de 2 mandats consécutifs. Pour moi Kabila est déjà l'ex président Wink
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Message  ndonzwau le 6/5/2014, 2:09 am

PS

Encore et encore Kerry ou plutôt l'après-Kerry...
Et heureusement, au delà de l'anti-américanisme primaire "pour rire" des adeptes du "paradis sur terre", l'après-Kabila ou du moins plus simplement et plus pragmatiquement comment y arriver le plus tôt et le plus paisiblement possible pour le meilleur des nôtres, car si nous reconnaissons plus puissants que nous, nous voudrions assumer notre part dans l'espace qu'ils nous laissent ! Il n'y a pas mieux à utiliser aujourd'hui comme "utopie émulative" pour combattre !


"Diplomatie américaine en RDC : Que cache « la position officielle » des Américains?
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=8901
Notre démarche n’a pas pour but de trouver des réponses aux nombreuses et légitimes questions que se posent les Congolais avant et après le passage à Kinshasa du secrétaire d’Etat américain John Kerry, qui, il faut le noter, a été précédé par l’envoyé spécial du président américain dans la sous région des grands lacs, R. Feingold.

La sortie médiatique, fortement médiatisée et peu « orthodoxe » du Secrétaire d’état américain fait encore l’objet de plusieurs interprétations :
- d’un côté, nous avons les « souverainistes ». Pour eux, aucun Etat ne peut « donner d’injonction » ni des consignes de conduite à un autre ! Il s’agit, selon eux, d’un cas « d’ingérence inqualifiable » dénoncée par des conventions et déclarations internationales reconnues. Ils n’ont pas totalement tort. Ses membres se recrutent essentiellement dans le sillage du pouvoir dont le mandat tire à terme.
- de l’autre côté, ceux et celles qui applaudissent cette « ingérence » dans la mesure où ils appellent, depuis des lustres, à l’intervention internationale, au nom du principe de l’assistance à peuple en danger. Pour la plupart, ils sont opposants, voire farouches opposants au système en place.
Cependant, dans cette catégorie, deux blocs se distinguent :
- Le premier est celui des irréductibles, ils se nomment eux-mêmes « les saints thomas », certains pensent même que la sortie américaine pourrait bien n’être qu’une «manœuvre de diversion» pour aider le pouvoir congolais à se sortir du bourbier. Ils veulent voir pour croire !
- Le second est celui des pragmatiques. Groupe auquel nous nous identifions. Ici, le message américain est avant tout perçu comme une sommation, faisant partie d’une stratégie globale. Il pourrait s’agir d’un premier acte dans un processus de durcissement qui se développerait dans les mois à venir dans le cas où la sommation n’aurait pas été bien assimilée. Nous faisons nôtre le célèbre précepte « Les Etats n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts » pour comprendre que les amis d’hier peuvent devenir adversaires, voire ennemis, et l’inverse aussi est correcte.

La démarche américaine…

L’opinion congolaise a suivie, avec attention, les propos du Secrétaire d’état américain.
De même, nous nous souvenons des propos similaires tenus par l’Envoyé spécial du Président B. Obama, quelques semaines plus tôt. Alors que J. Kerry était déjà en route, l’ancien Sous Secrétaire chargé des questions africaines, le très influent Herman Cohen a été plus explicite sur la Voix d’Amérique: « Kabila n’a pas fait un bon travail, il faut qu’il parte! ». Sans équivoque ! C’était à quelques heures de l’arrivée de John Kerry en RDC.
Au fil des semaines et des jours, nous observons une montée en flèches de l’attitude américaine vis-à- vis du dossier congolais. Partie des rapports de terrain des diplomates en poste, l’administration US a fini par se prononcer le plus officiellement du monde par la bouche la plus autorisée, celle du Secrétaire d’état. Cette forme d’escalade contrôlée dénote à la fois la volonté de la crédibilité et le souci d’éviter l’escalade, d’où le choix des mots à la fois clairs, mais sans agressivité.

Un petit détour vers des notions fondamentales peut nous permettre de cerner la méthode choisie par les américains.

(1)The Diplomacy of violence:

En effet, l’approche consistant à considérer diplomatie et force comme des compléments et non comme des alternatives a été initiée par Thomas Schelling, dans son précieux Arms and Influence et spécialement dans le premier chapitre « The Diplomacy of Violence ».
La dénomination « Stratégie de puissance » désigne toute combinaison de moyens diplomatiques et militaires dans le cadre d’une relation de crise.

Avantages et limites de la diplomatie coercitive

Une question cruciale se pose après étude des emplois récents de la diplomatie dite « coercitive » : la stratégie résulte-t-elle d’un choix positif ou plutôt d’une option par défaut, conséquence de la réticence à l’usage de la force ? Si la cible n’est pas convaincue de la détermination à exécuter la sanction, la stratégie pourra se révéler inopérante. Cf. les différentes versions de stratégies coercitives utilisées par l’Otan en Bosnie-Herzégovine.
Autrement dit, Kinshasa a-t-elle compris le message ou comme c’est le cas dans le chef de certains d’entre nous, le pouvoir congolais assimile cette position américaine comme du bluff, au pire de la simple « l’ingérence » !
Il revient à l’administration américaine, à travers son vaste réseau et ses multiples moyens de persuasion, de conforter cette position clairement clamée pour sa crédibilité en Afrique et dans le monde en général.

Les stratégies coercitives visent avant tout à contraindre un Etat ou un acteur infra étatique, à modifier son comportement, sans qu’il soit nécessaire de lui déclarer la guerre ou de recourir à l’usage de la force armée. Il s’agit d’un instrument de pression, auxiliaire de la négociation. L’usage effectif de la force armée signe donc l’échec de la stratégie de coercition, laquelle vise essentiellement à en faire l’économie.

Préférence affichée pour le règlement négocié

Dans le cas de la RDC, les options choisies témoignent d’une préférence pour un règlement négocié par rapport à un affrontement. Les actions diplomatiques sont déterminées de façon à laisser au pouvoir une voie de sortie compatible avec ses intérêts fondamentaux. Ce que l’on nomme « une sortie honorable ». Par principe, on offre toujours cette possibilité. C’était le cas en Côte d’Ivoire, Tunisie, Egypte, Lybie. Certains one attrapé la main tendue et d’autres l’ont rejeté. Aussi, il serait normal si demain Kinshasa tente encore de poursuivre son chemin vers la modification ou le contournement des textes qui empêchent le maintien de Kabila au-delà des limites légales actuelles. En ce moment, il serait intéressant d’observer la réaction des Etats Unis qui ne manqueront pas d’entrainer dans leur sillage les autres puissances nationales et régionales, telles que la France, la Grande Bretagne, l’Union européenne, l’Union africaine, le Japon, peut être même la Chine !

(2) Paradoxe de la crédibilité et principe général d’inter dépendance des engagements:

« Qui se laissera dissuader par un adversaire qui, par le passé, a toujours reculé devant l’usage de la violence?
Les USA sont tout à fait conscients que leur conduite influence non seulement l’issue de la crise présente mais détermine également leur marge de manœuvre dans les situations à venir. C’est la combinaison de cette préoccupation qui touche à la crédibilité, d’une part, et à la réserve générale vis-à-vis de l’usage de la force, d’autre part, qui conduit au paradoxe de la crédibilité. Les états ont tendance, pour faire l’économie de la force, de se construire une réputation de détermination sur base de leurs réactions à la moindre provocation vis-à-vis d’intérêts limités. Thomas Schelling souligne quant à lui l’interdépendance qui existe entre tous les engagements d’un gouvernement déterminé : une faiblesse vis-à-vis d’un seul est susceptible de compromettre l’ensemble des autres par la perte de crédibilité qui en résulterait. L’intervention Britannique aux Falkland, les opérations militaires françaises au Tchad, en Lybie…Henry Kissinger en a parlé largement dans ses mémoires sous le vocable linkage : Si l’Amérique montrait des signes d’impuissance dans une partie du monde, comme l’Asie ou l’Afrique, notamment la RDC, la confiance qu’on lui portait pourrait s’en ressentir ailleurs, au Moyen-Orient, par exemple.

Aussi, nous exprimons des doutes quant à la position ferme de ceux qui pensent que la nation de Obama ne peut lâcher ce pouvoir simplement parce qu’ils auraient aidé à son installation. Combien ont été lâchés dans les mêmes conditions…
A la lumière de ces notions fondamentales et de l’observation de l’implication américaine dans le dossier de la RDC et de la sous région des grands lacs, l’opinion congolaise mobilisée devrait se lancer dans la préparation de l’après Kabila en lieu et place de se perdre en conjonctures sur le caractère véridique ou mensonger de la démarche des yankees.

Nous pouvons avancer que l’heure est venue pour que les citoyens de la RDC commencent à préparer sérieusement l’après Kabila.
Sous cette optique, le message américain peut être considéré comme l’annonce du début de la fin du pouvoir en place, et aussi et surtout, comme un signe encourageant vers tous ceux et toutes celles qui se battent jour et nuit pour le respect de la Constitution et l’alternance comme gages de stabilité et de progrès pour tous. Ici, tous, opposants, combattants, activistes de la société civile, citoyens lambda, nous devons nous prendre en charge et nous assumer : La RDC étant notre patrimoine à tous, il nous revient à nous, en premier, de la défendre en nous opposant clairement à toute modification et contournement des articles intangibles.

Michel Moto Muhima
Diplômé en Communication & Négociation
CRIAC, UCL
michelmoto@hotmail.com
0032/475.406742
-----------------------------------------
(1) Thomas C. Schelling
Arms and Influence, New Haven and London, Yale University Press, 1966.
Von Clausewitz Carl
De la guerre, trad.de l’allemand par Denise Naville, Paris, Editions de minuit, 1955
Oran R. Young
The Politics of Force: Bargaining During International Crisis, Princeton, New Jersey, Princeton University Press, 1968
(2) T.M. Caplow
Two Against One: Coalitions in Triads, Prentice-Hall, Englewood Cliffs (New Jersey), 1968
R. Axelrod
The Evolution of Cooperation, Basic Books, N.Y.? 1984
Earl Ravenal
Counterforce and Alliance: The Ultimate Connection, International Security 6, n4, 1982"



Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Message  Cavalier le 6/5/2014, 2:13 am

Admin a écrit:
Cavalier même les kabilistes ont compris que le match est terminé. Pour moi il n'y a aucun doute il faut parler de Kabila au passé comme l'a fait Kerry bango nde basalaye basi ba tie ye na passé. Si tu ne veux pas y croire, je te comprends ... on en parlera en 2016  Wink 

Comme dit la constitution de notre pays. Pas plus de 2 mandats consécutifs. Pour moi Kabila est déjà l'ex président Wink
Okey Dok ADMIN,

Ce serait un Plaisir que C soit vraiment Le Cas...

Sinon Ha Laughing


Du moins de Mon Cote, Je ne m'attend pas Vraiment a une surprise Quelconque... Arrow  Idea 
Qui a bu, Boira...      
 

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: JOHN KERRY INDIQUE LA SORTIE! J KABILA OSERA-T-IL VRAIMENT S'Y OPPOSER?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum