HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Message  ndonzwau le 22/6/2014, 8:38 pm

PS

Désolé envers les "cdforumeurs amis" comme Admin, Mwana Ya Lola, etc avec qui je crois partager l’essentiel de la vision politique et parfois même au delà sur notre pays : en privilégiant cette lecture « ennemis/amis vs intérêts » face aux puissants (impérialistes !) et à notre environnement en général , si je m’employais à user du registre « complotiste » ou anti-impérialiste radical (on s’y rejoint rapidement), je dirais qu’on tombe sans le savoir dans le piège qu’ils nous auraient tendu pour ne pas les attaquer au bon endroit, pour nous empêcher de nous aviser d’avancer enfin debout !
Et avec ça, croyez-moi, je n’ai rien ou bien peu de choses en mon cœur et en mon esprit avec l’Amérique brocardée ou célébrée  : bien loin de la sympathie  naturelle ou réfléchie (de notre ami Troll par exemple)  je suis par nature et par « idéologie » un social-libéral (donc sociologiquement et économiquement) plutôt qu’un libéral... Je suis intellectuellement, éthiquement et politiquement plutôt opposé à l’entendement  américain commun mais ne rejoins pas non plus l’anti-impérialisme (l’anti-capitalisme ou l’anti-américanisme) idéologique…

Un piège, disais-je, qui nous conduit plutôt qu’à nous armer à les affronter, à nous épuiser à les désigner comme ennemis pour produire des anti-capitalistes primaires qui le revendiquent ou que nous tolérons qui font pourtant pire au pouvoir envers nos populations que ne l’auraient jamais fait en première intention les congénères de H Clinton…
Je ne les citerai pas ici pour ne pas prêter à une provocation qui n’est pas mon intention !

Bref, j’ai le cœur trop gros et l’esprit bien déçu pour en parler aujourd’hui avec le calme que requiert ce débat combien capital pour l’Afrique; du coup je reporte le détail de mes avis que d’ailleurs j’ai déjà tenus ici à plus tard, plus séquentiellement pour mieux en cibler les intentions selon les interventions des uns des autres…. On se comprendra ainsi sûrement mieux…
Vous aurez donc compris : c’est pour moi ajouter une fois de plus un déficit diagnostique à une impuissance stratégique et opératoire qui fait le lot d’une Afrique « incapable » perdue à se complaire en cette sorte de « bouc-émissarisation » qui l’empêche de se regarder en face, là où justement se trouve toute la clef de son possible démarrage !

Qui peut véritablement croire sinon pour nous consoler sans pour autant nous pousser à mieux nous armer à les combattre efficacement qu'Américains et autres puissances Occidentales perdent leur temps à nous considérer "ennemis", (nous les faibles restés faibles) plutôt que de s'appliquer à affronter leurs réels "ennemis idéologiques, géostratégiques et économiques" que sont les puissances comme la Chine et la Russie ?
Laissons tomber, cherchons plutôt comment coopérer au mieux pour nous, sans angélisme ni sentimentalisme ou naïveté mais pas sans ambition, en les copiant, en leur volant leur savoir et leur savoir-faire, etc,etc... et surtout en nous rendant impitoyables contre nous-mêmes et nos déviations meurtrières ainsi facilement pardonnées au nom d'un anti-impérialisme incantatoire; ainsi nous progresserons mieux pour les "égaler"  !




Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Message  ndonzwau le 22/6/2014, 10:39 pm

Un rire de dimanche !

"Le “Boulanger” de Kingakati
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=9021

Le "raïs", alias "Papa roméo", alias "raïs président".

Un seul sujet alimente actuellement les commérages dans le Tout-Kinshasa-politique. Il s’agit du très fameux "gouvernement de cohésion nationale". Huit mois après l’annonce faite par le "raïs président", alias "Papa roméo" de la mise en place "bientôt" d’un "gouvernement de cohésion nationale" afin de contrer la menace qui planait sur le pays, il n’y a toujours rien sous le soleil. "Taiseux", le successeur de Mzee reste fidèle à lui-même : motus et bouche cousue. L’homme aime se faire mousser. Histoire de se rendre intéressant. "On ne presse pas le président", avait déclaré, à TV5Monde, le "Tshaku national" chargé des Médias. En attendant que le "raïs" daigne bien fixer l’opinion sur la consistance ou non de sa promesse, c’est la panique générale! Tous les carriéristes et autres arrivistes qui se voyaient déjà "en haut de l’affiche" affublés du titre "Son Excellence" sont au bord de la crise des nerfs. Adieu donc "l’ascenseur social" et la très incontournable voiture avec chauffeur. Dernièrement, l’autorité immorale, pardon, l’autorité morale de la majorité présidentielle est allée “se reposer” dans sa ferme de Kingakati. Les médias de la Kabilie y ont vu un signe du remaniement imminent. Rien ne s’est passé. Des "analystes" prédisaient la main sur le coeur que le nouveau gouvernement devait être connu avant le 15 juin, date de la clôture de la session parlementaire. Rien ne s’est passé non plus.


Selon mon ami qui sait tout sur tout et presque tout sur rien au sujet des potins de Kinshasa-Lez-Immondices, certains Kinois ont donné au “rais”, alias "le garant de la nation", alias le commandant suprême des FARDC, de la police nationale et de la garde présidentielle, le surnom de "Boulanger de Kingakati". Intrigué par ce sobriquet, j’ai posé, à mon ami, une question quelque peu naïve : “Pourquoi donner à l’autorité morale de la MP le surnom de boulanger alors qu’il n’a jamais tenu une seule boulangerie?”. Irrité par mon manque d’imagination, l’ami de répondre sur un ton frisant le racisme : “Quand descendras-tu de ton cocotier Negro? Ne sais-tu pas qu’un boulanger passe son temps à tout rouler dans la farine?"
A en croire mon ami, le "raïs" a roulé tout le monde dans la farine. Il a roulé non seulement les presidents des deux chambres du Parlement mais surtout les membres de l’opposition dite "républicaine" qui passent désormais aux yeux des "combattants" pour des "collabos". "Pourquoi le raïs a-t-il fait cela alors qu’il semblait sincère à propos de la nécessité de renforcer la cohésion nationale?", ai-je demandé. Réplique de l’ami : "Les raisons qui avaient poussé le raïs à plaider en faveur de la cohésion nationale ont disparu avec la défaite des rebelles du M23 et les avertissements de la communauté internationale sur le respect la Constitution". Il ajoute : "Papa roméo est un homme fourbe et calculateur. Il ne fait jamais rien pour rien. A fortiori, il ne donnera jamais quelque chose sans rien recevoir en retour. Pour quel intérêt doit-il partager le pouvoir avec des opposants?".

Pour mon ami qui sait décidément tout sur tout, derrière le gouvernement de cohésion nationale se dissimulait la volonté du raïs de lancer une nouvelle transition avec pour but de modifier les articles de la charte fondamentale qui l’empêchent de rester calife à la place du calife après le 19 décembre 2016.
Devant mon incrédulité, l’ami de me rappeler que le "raïs" a évoqué, pour la première fois, le concept "cohésion nationale" dans son discours du 7 septembre 2013. "A cette époque, il explique-t-il, la guerre faisait rage entre les FARDC et la bande à Sultani Makenga et Bertrand Bisimwa". Mon ami qui a une mémoire d’éléphant de citer un passage de cette harangue : “Sauf à trahir la mémoire des martyrs de notre indépendance et de tous ceux qui, de génération en génération, ont donné de leur vie pour maintenir à jamais allumée la flamme de la liberté, nous devons tous nous sentir interpellés par cette menace et nous mobiliser, comme un seul homme, pour y faire face».

A en croire l’ami, lors de la clôture des travaux des Concertations nationales, le 5 octobre, le raïs insista sur la nécessité de «dégager les voies et moyens susceptibles de rétablir et de consolider la cohésion interne (…) ». Selon lui, il ajoutait : « C’est aussi la preuve, une fois encore, que lorsque la nation est en danger, ou lorsqu’il s’agit d’établir des bases solides pour l’avenir du pays, les Congolaises et Congolais sont capables de dépassement de soi et de sursaut patriotique ».
Dans son allocution du 23 octobre 2013, « Papa Roméo » annoncera notamment : “(…), dans le cadre de ma politique d’ouverture, prônée depuis mon investiture, un "gouvernement de cohésion nationale" sera bientôt mis en place. Il comprendra aussi bien des représentants de la majorité que ceux de l’opposition et de la société civile et aura pour missions prioritaires le rétablissement de la paix et de l’autorité de l’Etat à travers le pays, la consolidation de la cohésion nationale, la poursuite de la reconstruction, l’appui au processus de décentralisation et à l’organisation des élections, et l’amélioration des conditions sociales des populations".

Mon ami, qui est décidément dans le secret des Dieux, assure que le «raïs» a reçu, en novembre 2013, une centaine de recommandations sélectionnées par les "Concertateurs". A en croire mon ami, le raïs avait fait savoir que « des mesures importantes seront annoncées pour y donner suite». Depuis lors, c’est le silence radio.
Huit mois après le message du raïs du 23 octobre 2013, tous les opportunistes sont aux aguets. Ils attendent, tels des fauves affamés, que "Papa roméo" leur jette quelques os à croquer. Bref, qu’il leur donne "à manger". Le Tout-Kinshasa-politique guette les faits et gestes de l’homme de Kingakati attendant désespérément la désignation du nouveau "Premier" chargé de former le "gouvernement de cohesion nationale". "La défaite des rebelles du M23 le 5 novembre 2013 a été le premier facteur qui a fait changé d’avis le raïs, souligne mon ami. Le message du secrétaire d’Etat américain John Kerry lui demandant de respecter la Constitution suivi par ceux des envoyés spéciaux de la communauté internationale a engendré le doute". Pour mon ami, le "raïs" espérait avoir de nouveaux alliés pour briguer un troisième mandat. "C’est un pari qui devient difficile à réaliser", fait-il remarquer.

Citant une pièce de Shakespeare, mon ami de conclure : "Beaucoup de bruit pour rien". Pédant, il ajoute une expression latine : "Oderint, dum metuant". Traduction : "Qu’ils me haïssent, pourvu qu’ils me craignent".
Il ne me reste plus qu’à clamer : Vive le “Boulanger de Kingakati” pour sa capacité à rouler tout le monde dans la farine"



Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Message  Mwana ya Congo le 23/6/2014, 10:02 am

Cher Ndeko, Shalom

Je vais reagir a tes deux points:

1. Je crois vivement que le monde est entrain de changer ainsi que sa politique. JE crois aussi qu'a un certains moment la RDC sera oblige d'etre mis sous tutel a cause des enjeux naturels, politiques et economique qu'elle renferme aussi a cause du potentiel humain qu'elle possede. la population est jeune et elle est forte. les enjeux de beaucoup de pays dependent de la RDC: les ressources minieres, natuerelles geologique et geostrategiques. Plus elle ne veut pas grandir, plus ses homes polititiques ne veulent pas etre responsable, plus nous tendons vers une colonisation occidentale for sure.
Retiens ceci :
AUCUNE NATION NE SE DEVELOPPE SANS UN DYNAMISME INTERNE... JAMAIS , CA N'ARRIVE JAMAIS CE GENRE DE DEVELOPPEMENT !

OUI, Kabila est mediocre (ce que j'en doute sinon il ne serait pas la plus de 10 ans) et ceux qui sont avec lui y compris l'opposition le sont. alors ce qui va se passer est que notre pays sera dirige par les puissant de maniere officielle deja la Monusco est la depuis plus de 10 ans. c'est un signe fort . Vous le savez c'est la plus longue et grande mission et la plus couteuse que l'ONU n'a jamais entreprise dans le monde. Elle ne partira pas au contraire, la cellule des ambassadeur occidentaux va prendre le pouvoir en RDC ce n'est pas pour rien que Kabila est alle se plaindre la bas ! Pour cause? la RDC ne veut pas etre responsable ni ses dirigeant ni son peuple. Et je confirme ce que tu as dit : la RDC devra absolument passer par le chemin du developpement mais sous tutel et pour cause: les conditions geostrategique qu'elle occupe dans l'echiquier mondial. on va y arrive certainement.

2. Cher ami, qu'avons nous pas propose ici sur ce forum? qu'est ce que nous n'avons jamais dit ici que tu connais deja? devrons nous repeter ce que nous avons deja dit des centaines de fois?
Admin (Wilco), qu'est ce que tu ignore de la RDC? y a t il un problem nouveau pour la RDC? il y a t il des solutions nouvelles ou des propositions nouvelles pour relever ce pays la? NON il y en a pas... alors je pense que en tant qu'admin de ce forum, tu ne devra pas te limiter a placer des sujets de discussions ici , on s'insultent, on se tutoie , on s'attaquent puis on se separe en queu de poisons. il faut maintenant des actions. et meme si les USA veulent aider les congolais il faut qu'ils trouvent un reel dynamism voue au changement et determine ... un dynamism responsable. Et voila c'est ce qui manque en RDC justement. on a une opposition qui lorsqu'elle n'est pas au pouvoir se retire totallement et une mouvence presidentielle qui lorsqu'elle est au pouvoir cree des roitelet.

Pour ma part, je suis en mouvement parce que fatigue des longs discours et des longues discussions.

Paix a toi !

MYC


Admin a écrit:Bonjour MYC,

Je suis partiellement d'accord avec toi.
Oui comme toi je crois que les Américains ne sont pas du coté du peuple congolais... j'ai tjrs considéré que les Américains n'ont d'amis qu'eux-mêmes ... le scandale des écoutes est là pour nous confirmer qu'ils espionnent même leurs "alliés "   Cool 

L'Amérique hégémonique de par son idéologie même ne peut considérer l'Afrique et particulièrement la RDC comme pays amis... Quand il le faut, ils vont chercher à mettre le KO comme en Lybie ou en Syrie pour donner un coup de massue aux développement (économique ou militaire) des peuples qui cherchent à être hors de leur sphère de domination.
Certains nous diront que les Américains n'ont pas d'amis n'ont que des intérêts... justement l'intérêt des Américains c'est une RDC pauvre et sous-développée

Mais là où nos points divergent c'est sur 2 points ....

1. Il y a une reconfiguration au niveau planétaire qui leur demande un certain réajustement.... L'émergence des pays asiatiques comme l'Inde ou la Chine et même des certains pays sud américains (dans une faible mesure) indique que l'effet de contagion dans un monde de plus en plus connecté et surtout le besoin en énergie de la Chine conduiront l'Afrique a prendre plus en plus de poids.... nous sommes donc à l'aube d'une lutte des civilisations ancrées sur les races. C'est donc pour ces raisons que les USA avec l'Africom par exemple viennent renforcer leur présence en Afrique ... Mais ce réajustement peut conduire à mettre à la tête de la RDC un homme plus compétent car les Américains savent que supporter l'incompétence et la médiocrité est une grenade amorcée qui peut leur exploser en tout moment... pour leurs intérêts divers entre autres contrer les appétits de la Chine, ils ne peuvent pas continuer à maintenir l'Afrique au stade de simple espace de réserve, certains notamment dans le milieu des affaires poussent les politiques à un changement qui consiste à accompagner le développement de l'Afrique de manière à leur permettre à les assurer une présence de 1er plan dans l'Afrique émergente que nous allons voir dans les prochaines décennies.
Voilà pourquoi je crois que le départ de Kabila est déjà une question scellée... Naturellement je ne suis pas naïf pour croire que le président de la RDC en 2016 sera choisi à 100% par les congolais  Wink  Il sera là pcq ils l'auront choisi il sera un Kabila amélioré si je veux être cynique et pessimiste  Wink 

2. Le deuxième point de désaccord avec toi ... je déplore que tu fustiges les congolais dans leur ensemble, les hommes politiques, etc... sans proposer mieux. Quand on pense que tout le monde est mauvais, le bon sens demande à ce qu'on indique aux autres ce qui est bon.
Frangin, la médiocrité n'est pas tjrs un choix, elle est très souvent nourrie par l'ignorance... Dans ce cas là ceux qui connaissent ont le devoir de montrer aux autres sinon ils seraient plus à blâmer!

Revenir en haut Aller en bas

Re: HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Message  Admin le 23/6/2014, 4:32 pm

Shalom ndeko MYC,

Je cours un peu ... Je dois prendre un vol pour l'Afrique aujourd'hui ...
Sur ton 1er point ... Je pense qu'on se comprend faute de temps je ne saurais pas vraiment argumenter mais on peut se mettre d'accord que le pays étant dirigé de l'extérieur, quand ceux qui décident disent que c est la fin c'est effectivement la FIN contrairement a ce que tu avais soutenu dans ta 1ere intervention même si Kabila faisait tout pour eux ils ne le garderont pas. Kabila père ou Mobutu ont connu le même sort.

Sur ton 2eme point ... Tu es de ceux qui me connaissent disons (personnellement) tu sais ndeko que je ne suis pas un homme politique, j'ai tjrs refusé aller dans la politique même quand des postes intéressants m'étaient offerts. Je suis un operateur économique ici en occident comme en Afrique je suis dans les affaires et je crois pouvoir jouer un rôle modestement dans la croissance de cette Afrique! Je suis un Afro-Optimiste qui n'emménage aucun effort pour rompre avec le pessimisme et faire démentir ceux qui nous prédisent un échec éternel. Ceci dit, j'ai une vie en dehors de notre Forum nous nous sommes croisés a Johannesburg et Kinshasa et tu le sais que c pcq je crois en Afrique que j'y suis régulièrement ... Bcp ici également sont dans cette situation ... ce forum bro nous l'avons voulu anonyme pour en faire un genre de Think Tank ou seules les idées, les réflexions doivent primées ... Si du Forum peuvent en sortir des initiatives réelles c'est une bonne chose ... mais ça n'a jamais été la motivation derrière ce forum. Mais sur le plan personnel frangin j'ai bcp appris dans ce Forum. J'ai appris a connaître la mentalité des congolais de la Diaspora, j'ai appris a connaître un peu plus les enjeux réels dans mon pays, etc... Ce dynamisme que tu réclames, je le veux aussi, je me positionne même en acteur plutôt qu'en simple spectateur ... Cependant je pense que chaque chose a sa place ...  Ce dynamisme MYC peut être appelé a l'incarner mais pas X ou Y . Eza nango normal ndeko! Mais pour l'heure il faut souhaiter un changement au pouvoir a Kinshasa ... Il faut plus que souhaiter, provoquer même cet avènement ... le prochain pouvoir sera mieux pcq le Congo ne peut pas être pire que ce qu'on a connu ces 30 dernières années ... Oui je suis Optimiste ... la France, les USA pour ne citer que ces 2 pays ont connu misères, guerres humiliations avant de se réveiller c'est un cycle tout a fait normal dans la marche vers le développement et je crois que la RDC va se relever ... Bon faute de temps moyen na lobela Ya trop eza te ... A plus

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Message  ndonzwau le 25/6/2014, 2:47 am

"Théorie du complot contre le Congo", oui ou non ?
Dommage, le journaliste pousse vers l’extrême opposé la démonstration d'une réalité qui aurait pu être moins galvaudée, plus instructive s'il ne décrétait donc pas à son tour tout à fait fictionnel tout ce qui y ressemble...
En effet, n'en déplaise à Mr Antoine Nguidjol, il existe bien des plans extérieurs qui cherchent à "nuire" au Congo ! C'est vrai pour l'étranger qu'il parait être, la réalité complexe et bizarre du Congo, oui j’ai bien dit bizarre, n’est pas toujours facilement compréhensible, il n'est ni le premier ni ne sera le dernier, hélas à difficilement le comprendre alors que nous mêmes Congolais quoique habitués à nos étranges réalités, avons parfois difficile à les admettre au premier abord…

Entre-temps dans le fond, il demeure sans la moindre ambiguïté, que ce pays depuis plus d’un siècle quand le bon roi Léopold (II de son histoire) y a mis ses "pieds, cette terre bénie de dieux(???) avec ses richesses immenses (scandale géologique, disait-on à l’époque ou continuent à le croire ses citoyens) est devenue pour l’étranger un réservoir à ciel ouvert où puiser sans scrupules, hélas, hélas… C’est d'ailleurs pourquoi depuis, elle ne cesse d’être le théâtre des conquêtes qui dépassent le contrôle intelligent et responsable de ses propres habitants ! Ce complot n‘est donc pas toujours une fable !

Oui, ignorer que les puissants continuent à rechercher leurs intérêts sur le dos du Congo comme d'ailleurs sur celui d‘autres contrées économiquement juteuses mais géo-stratégiquement faibles et donc "colonisables" est hélas un contre-mythe assassin fréquent chez certains de nous...
Oui les Congolais eux mêmes et d'autres ailleurs dans ce cas pas toujours responsabilisés et capables n'en affabulent pourtant pas moins à s'inventer des complots, à se consoler avec des boucs émissaires, plutôt qu’à combattre les yeux ouverts les envahisseurs et construire, consolider leurs positions, mais, mais............
C'est ce que j'ai dit plus haut ...
Il nous reste donc bien des énigmes à déchiffrer et bien des combats à mener...


"Théorie du complot 
Voici ce que le Télégramme du Congo écrit à ce sujet dans son numéro 62. 
La sempiternelle théorie du complot contre le Congo
Par Antoine Nguidjol"

° http://www.congoforum.be/upldocs/24%2006%2014.pdf 




Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Message  Mwana Ya Lola le 25/6/2014, 9:25 am

ndonzwau a écrit:"Théorie du complot contre le Congo", oui ou non ?
Dommage, le journaliste pousse vers l’extrême opposé la démonstration d'une réalité qui aurait pu être moins galvaudée, plus instructive s'il ne décrétait donc pas à son tour tout à fait fictionnel tout ce qui y ressemble...
En effet, n'en déplaise à Mr Antoine Nguidjol, il existe bien des plans extérieurs qui cherchent à "nuire" au Congo ! C'est vrai pour l'étranger qu'il parait être, la réalité complexe et bizarre du Congo, oui j’ai bien dit bizarre, n’est pas toujours facilement compréhensible, il n'est ni le premier ni ne sera le dernier, hélas à difficilement le comprendre alors que nous mêmes Congolais quoique habitués à nos étranges réalités, avons parfois difficile à les admettre au premier abord…

Entre-temps dans le fond, il demeure sans la moindre ambiguïté, que ce pays depuis plus d’un siècle quand le bon roi Léopold (II de son histoire) y a mis ses "pieds, cette terre bénie de dieux(???) avec ses richesses immenses (scandale géologique, disait-on à l’époque ou continuent à le croire ses citoyens) est devenue pour l’étranger un réservoir à ciel ouvert où puiser sans scrupules, hélas, hélas… C’est d'ailleurs pourquoi depuis, elle ne cesse d’être le théâtre des conquêtes qui dépassent le contrôle intelligent et responsable de ses propres habitants ! Ce complot n‘est donc pas toujours une fable !

Oui, ignorer que les puissants continuent à rechercher leurs intérêts sur le dos du Congo comme d'ailleurs sur celui d‘autres contrées économiquement juteuses mais géo-stratégiquement faibles et donc "colonisables" est hélas un contre-mythe assassin fréquent chez certains de nous...
Oui les Congolais eux mêmes et d'autres ailleurs dans ce cas pas toujours responsabilisés et capables n'en affabulent pourtant pas moins à s'inventer des complots, à se consoler avec des boucs émissaires, plutôt qu’à combattre les yeux ouverts les envahisseurs et construire, consolider leurs positions, mais, mais............
C'est ce que j'ai dit plus haut ...
Il nous reste donc bien des énigmes à déchiffrer et bien des combats à mener...


"Théorie du complot 
Voici ce que le Télégramme du Congo écrit à ce sujet dans son numéro 62. 
La sempiternelle théorie du complot contre le Congo


A
Par Antoine Nguidjol"

° http://www.congoforum.be/upldocs/24%2006%2014.pdf 




Compatriotiquement!

Quelle différence faites-vous entre bouc-émissaire et ennemies, dans le cas du Congo ?

A ma connaissance, les Congolais ne font que dénoncer ceux qui depuis des décennies les attaquent...

Il est clair qu'il y a un complot contre le Congo.

Revenir en haut Aller en bas

Re: HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Message  ndonzwau le 10/7/2014, 8:32 pm

"Sommet Etats-Unis-Afrique: Washington donne les consignes
° http://www.rfi.fr/afrique/20140710-sommet-etats-unis-afrique-obama-homosexualite-constitution-washington-donne-consign/


Barack Obama et Macky Sall au palais présidentiel de Dakar, le jeudi 27 juin.

Washington, quelques précisions ont été apportées concernant le sommet Etats-Unis-Afrique qui se tiendra dans la capitale américaine les 5 et 6 août prochains. Il réunira une cinquantaine de chefs d’Etat. Lors d’un point de presse électronique avec des journalistes africains, la vice-secrétaire d’Etat américaine en charge de l'Afrique, Linda Thomas Greenfield, a donné mercredi des détails sur la philosophie du sommet. Elle a aussi rappelé sans détours que certaines politiques émanant de dirigeants africains froissaient beaucoup Washington.


A Washington, Barack Obama souhaite échanger au maximum avec ses hôtes. « Nous ne demandons pas aux chefs d'Etat de venir avec de longs discours », a déclaré Linda Thomas Greenfield mercredi. La vice-secrétaire d'Etat a par ailleurs confirmé que le président américain n'aurait aucune réunion bilatérale lors du sommet. « Ils seront une cinquantaine, il aurait été difficile de choisir, nous avons préféré opter pour trois réunions thématiques et le président participera aux trois », a-t-elle précisé.


Linda Thomas Greenfield
Vice-secrétaire d'Etat chargée des affaires africaines10/07/2014 - par Anne-Marie Capomaccio Écouter

Trois présidents qui sont mal vus par les Etats-Unis n'ont pas été invités au sommet, à savoir les chefs d'Etat du Zimbabwe, du Soudan et de l'Erythrée. La position américaine sur les révisions constitutionnelles pour permettre à ] un président sortant de briguer un mandat supplémentaire, n'a pas varié d'un iota depuis les déclarations de John Kerry à Kinshasa en mai. « Nous avons découragé tous les dirigeants des pays où de tels amendements sont envisagés, notre position sur ce dossier est très claire », a encore déclaré Linda Thomas Greenfield.

Par ailleurs, toujours lors du même point de presse, elle a de nouveau regretté les lois et les pratiques discriminatoires dans plusieurs pays d'Afrique vis-à-vis des communautés homosexuelles. Elle a notamment fait allusion au Cameroun et à l'Ouganda.
Les thèmes de la gouvernance, de la sécurité, et des futures générations seront abordés. Il sera précédé d’un forum autour d’entrepreneurs américains et africains. Le mardi 4, des rencontres seront organisées autour de la société civile, sur la lutte contre le changement climatique la sécurité alimentaire ou la lutte contre le trafic d’espèces protégées"


° http://www.rfi.fr/ameriques/20140121-obama-invite-dirigeants-47-pays-africains-sommet-washington/


"Sommet États-Unis-Afrique : qui en sera ?
° http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2789p017.xml1/
Quels chefs d'État du continent se rendront à Washington pour le sommet États-Unis-Afrique des 5 et 6 août prochain et quel en sera le programme ? Éléménts de réponse.

À moins de deux mois du prochain sommet États-Unis-Afrique, on y voit un peu plus clair sur l'identité des chefs d'État que Barack Obama accueillera à Washington les 5 et 6 août.
Les délégations devraient arriver dès le 4 pour assister à une manifestation organisée par le Congrès. Puis, elles dîneront à la Maison Blanche, rencontreront 300 chefs d'entreprise et participeront à un "dialogue interactif" avec le président américain - sans tête-à-tête.
Michelle Obama a de son côté élaboré un programme spécial premières dames. Mais tous les chefs d'État ne sont pas les bienvenus. En principe, Washington définit sa liste des participants en se référant à la composition de l'Union africaine (UA)...
À quelques exceptions près. Ainsi, malgré sa réintégration au sein de l'institution, la Guinée-Bissau n'a pas été invitée. Madagascar, qui ne figurait pas au nombre des heureux élus, a reçu un carton une fois sa transition achevée. La Centrafrique en revanche ne sera pas reçue.

L'Égypte "en cours d'examen"

Quant à l'Égypte, réintégrée par l'UA, son cas est "en cours d'examen", indique le département d'État. Et le Maroc, qui n'appartient pourtant pas à l'Union, est attendu - contrairement aux responsables de la République arabe sahraouie démocratique (RASD).
Restent interdits de sommet Omar el-Béchir, le président soudanais, visé par un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI), l'Érythréen Issayas Afewerki et le Zimbabwéen Robert Mugabe, toujours soumis à des sanctions américaines.
Mais d'autres États en délicatesse avec Washington (comme l'Ouganda, qui a durci sa législation homophobe) ne seront pas exclus de l'événement. Son thème, "investir dans la prochaine génération", en dit toutefois long sur l'opinion d'Obama à l'égard de ceux qui modifient leur Constitution pour s'accrocher au pouvoir."


° http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20140122163051/


"Obama fait de la RDC une urgence
° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=9007:obama-fait-de-la-rdc-une-urgence&catid=85:a-la-une&Itemid=472



Dans un message au Congrès américain
Dans un message daté du 8 juillet 2014 et adressé au Congrès américain, Barack Obama fait mention des sanctions financières contre certains dirigeants congolais et étrangers impliqués d’une manière ou d’une autre dans le drame de l’Est. En clair, les Etats-Unis ont décidé de mettre un terme aux conflits meurtriers qui minent l’Est de la RDC et en font une urgence.


Les Etats-Unis ont pris à bras-le-corps le problème congolais. A Washington, le drame qui s’abat sur l’Est de la RDC « constitue une menace inhabituelle et extraordinaire pour la politique étrangère des États-Unis ». Barack Obama, président des Etats-Unis d’Amérique, ne s’en cache pas. Il multiplie des initiatives, aussi bien en interne qu’à l’étranger, pour marquer la rupture avec une certaine politique africaine de son pays, particulièrement dans la région des Grands Lacs.
Dans un message adressé le mardi 8 juillet 2014 au Congrès américain, Barack Obama s’attarde spécifiquement sur la situation qui prévaut en RDC. Il donne des instructions précises aussi bien au département d’Etat américain qu’à celui du Trésor pour prendre des mesures qui s’imposent en vue de mettre fin au drame congolais.
Le président américain motive sa décision en ces termes : « Compte tenu de plusieurs résolutions du Conseil de sécurité supplémentaires des Nations unies, y compris, plus récemment, la Résolution 2136 du 30 janvier 2014, je délivre l’ordre de prendre des mesures supplémentaires pour faire face à la situation d’urgence nationale déclarée dans EO 13413, et à la question du maintien des activités qui menacent la paix, la sécurité ou la stabilité de la République démocratique du Congo et dans la région environnante… ».

Décidément, pour les Etats-Unis, la situation en RDC a dépassé les limites du tolérable si bien que tout, selon la Washington, doit être mis en œuvre pour stopper ce carnage. Le message de Barack Obama vise toute personne, physique ou morale, - congolaise ou étrangère – directement ou indirectement mise en cause dans « la violence et les atrocités qui continuent de menacer la stabilité régionale généralisée » dans les Grands Lacs. Il s’agit des sanctions ciblées, essentiellement financières, à l’encontre de ces dirigeants.

Les personnes visées

Sans citer les noms, le président Obama donne néanmoins le profil des personnes visées. Selon le message du président américain, « la désignation de personnes déterminées par le secrétaire du Trésor, en consultation avec le secrétaire d’Etat », renvoie notamment à : « un leader politique ou militaire d’un groupe armé étranger opérant en République démocratique du Congo qui entrave le processus de désarmement, démobilisation, rapatriement volontaire, la réinstallation, ou la réinsertion des combattants ; un leader politique ou militaire d’un groupe armé congolais qui entrave le désarmement, la démobilisation, le rapatriement volontaire, la réinstallation, ou la réinsertion des combattants ».
Sont également visées des personnes jugées « responsables ou complices, ou d’avoir eu, directement ou indirectement », des liens dans les événements tels que « actions ou des politiques qui menacent la paix, la sécurité ou la stabilité de la République démocratique du Congo; actions ou des politiques qui minent les processus démocratiques ou les institutions de la République démocratique du Congo; le ciblage des femmes, des enfants ou des civils par la commission d’actes de violence (y compris les meurtres, les mutilations, la torture ou le viol ou d’autres violences sexuelles), l’enlèvement, le déplacement forcé, ou les attaques contre les écoles, les hôpitaux, les sites religieux, ou endroits où des civils ont trouvé refuge, ou par une conduite qui constituerait un grave abus ou de violation des droits de l’homme ou une violation du droit international humanitaire; l’utilisation ou le recrutement d’enfants par des groupes armés ou des forces armées dans le contexte du conflit dans la République démocratique du Congo; l’obstruction de la livraison ou la distribution, ou l’accès à l’aide humanitaire; les attaques contre les missions des Nations unies, de présences internationales de sécurité, ou d’autres opérations de maintien de la paix; ou le soutien aux personnes, y compris les groupes armés, impliqués dans des activités qui menacent la paix, la sécurité ou la stabilité de la République démocratique du Congo ou que saper les processus démocratiques ou des institutions de la République démocratique du Congo, à travers le commerce illicite des  ressources nationales de la République démocratique du Congo ».
Tout en chargeant les secrétaires d’Etat et au Trésor de  l’application de ces mesures, Barack Obama donne injonction à toutes les agences du gouvernement des Etats-Unis « à prendre toutes les mesures appropriées relevant de leur compétence pour appliquer les dispositions de l’ordonnance ». Ce qui démontre toute la pertinence du message d’Obama au Congrès concernant le cas spécifique de la RDC.
(...)

Encadré
Obama invite 47 pays africains pour un sommet en août
(...)"



"La stratégie des États-Unis envers l’Afrique subsaharienne"
° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=9006:la-strategie-des-etats-unis-envers-l-afrique-subsaharienne&catid=85:a-la-une&Itemid=472

"Mise en garde collective des Etats-Unis"

° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=8983:mise-en-garde-collective-des-etats-unis&catid=85:a-la-une&Itemid=472

"Grands Lacs : les USA prêts à frapper les perturbateurs de la paix"
° http://www.lephareonline.net/grands-lacs-les-usa-prets-a-frapper-les-perturbateurs-de-la-paix/

"Le Phare : Washington - Kinshasa : les non-dits d’un message "
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=198980&Actualiteit=selected




Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Message  ndonzwau le 29/7/2014, 6:43 pm

"Obama: le monde a besoin d'une Afrique "forte et autonome"
° http://www.jeuneafrique.com/actu/20140728T161345Z20140728T161330Z/obama-le-monde-a-besoin-d-une-afrique-forte-et-autonome.html


Obama: le monde a besoin d'une Afrique 'forte et autonome' Obama: le monde a besoin d'une Afrique "forte et autonome"

Le président des Etats-Unis Barack Obama a affirmé lundi que le monde avait besoin d'une Afrique "forte et autonome", à une semaine d'un sommet sans précédent rassemblant à Washington près de 50 dirigeants africains.
Evoquant un sommet "véritablement historique", M. Obama a souligné qu'il illustrerait sa conviction que "la sécurité, la prospérité et la justice" dans le monde "ne sont pas possibles sans une Afrique forte, prospère et autonome".
"Ce sera le plus grand rassemblement de chefs d'Etat et de gouvernement africain jamais organisé par un président américain", a souligné M. Obama qui s'exprimait devant 500 étudiants africains participant à un programme d'échange ("Washington Fellowship for Young African Leaders") visant à contribuer au développement économique et au renforcement des institutions démocratiques sur le continent.
"Si nous sommes conscients des réelles difficultés que rencontrent tant d'Africains chaque jour, nous avons le devoir de saisir le potentiel extraordinaire de l'Afrique d'aujourd'hui, qui est le continent le plus jeune et qui connaît la croissance la plus forte", a poursuivi M. Obama.


Interrogé par un étudiant sur les priorités qui devraient, selon lui, être celles de l'Afrique, il a insisté sur la gouvernance.
"Quelles que soient les ressources d'un pays, si vous n'avez un pas un ensemble de lois, le respect pour les droits civiques et les droits de l'homme, si vous n'avez pas de liberté d'expression et de rassemblement (. . . ), il est très rare qu'un pays réussisse dans la durée", a-t-il souligné. "Vous n'éliminerez jamais la corruption à 100% (. . . ) mais l'important est que le respect de la loi soit la norme".
M. Obama, né aux Etats-Unis d'une mère américaine et d'un père kényan, avait lancé l'idée d'un sommet USA-Afrique en juin 2013 lors se première grande tournée sur le continent durant laquelle il s'était rendu en Afrique du Sud, au Sénégal et en Tanzanie.
Lors d'un discours au Cap, il avait souhaité "ouvrir un nouveau chapitre dans la relation entre les Etats-Unis et l'Afrique"."



"(...)Sommet de Washington

La Tempête des Tropiques
titre « Sommet afro-américain : Kabila devant un dilemme».
La rencontre entre le président américain et les chefs d’Etat africains est prévue du 4 au 6 août à Washington. La Tempête des Tropiques indique que les préparatifs vont bon train dans les Etats du continent dont les responsables haut placés sont appelés à effectuer le déplacement de la capitale américaine. En ce qui concerne la RDC, souligne le quotidien, ces préparatifs se réduisent plutôt à un débat interne sur le principe de participation ou non de Joseph Kabila à ce sommet. A en croire La Tempête des Tropiques, le prochain forum afro-américain est diversement appréhendé par la famille politique du chef de l’Etat congolais selon qu’on se réclame de la frange de faucons ou de la frange des colombes.
Ce journal révèle que la branche dure du régime soutient que Joseph Kabila doit s’abstenir de se rendre au prochain sommet afro-américain de Washington pour réaffirmer l’indépendance et la souveraineté de son pays. « Les colombes », de leur côté,  pousseraient le président à se rendre dans la capitale américaine par obligation constitutionnelle pour être à l’écoute du monde. Quoi qu’il en soit, la Tempête des Tropiques souligne que l’acceptation ou le refus de se rendre à ce sommet seront très lourds de conséquences pour l’avenir de la RDC.


(Obama n’a omis que quatre chefs d’état sur la liste de ses invités. Le Somalien parce que la Somalie n’existe pratiquement plus en tant qu’ état, Béchir, Mugabe et Afeworki comme « infréquentables ». Ne pas aller à Washington pourrait passer pour un aveu qe l’on est aussi peu « fréquentable » qu’eux.  
JKK n’est pas seul dans son cas. D'autres dont les mandats arrivent à terme au cours des prochaines années peuvent être tentés de chercher à les prolonger. Ils s’appellent Boni Yayi, Blaise Compaoré, Pierre Nkurunziza, Denis Sassou Nguesso, Joseph Kabila, Paul Kagame et Faure Eyadéma. Présidents respectivement du Bénin, du Burkina Faso, du Burundi, du Congo-Brazzaville, de la RDC, du Rwanda et du Togo, ils ont en commun d’être en fin de leur second mandat. Jusqu’ici, seul Boni Yayi, du Bénin, a dit à peu près clairement qu’il ne se présenterait pas. Aux autres, on prête l’intention de rempiler, mais ils ne peuvent briguer un nouveau mandat sans amender leurs Constitutions. Leur entourage les pousse à aller de l’avant, alors que la société civile est dans la rue pour les en empêcher. Briguera ou briguera pas ? Suspense…  
Que peut faire Obama, en dehors d’un discours général et moralisateur recommandant une bonne conduite, éventuellement assorti de menaces de sanctions qui seraient surtout platoniques  ?  
Alors ? JKK prendrait-il le risque d’une brouille avec les Usa, simplement pour ne pas avoir à écouter un sermon ? Ce serait avoir l’oreille bien sensible ! NdlR)

° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=199128&Actualiteit=selected


"Sommet Etats-Unis - Afrique: de jeunes entrepreneurs africains rencontrent Obama"
° http://www.rfi.fr/afrique/20140727-jeunes-entrepreneurs-africains-rencontrent-obama-marge-sommet-etats-unis-afrique/


Rencontre en Afrique du Sud en 2013 entre le président Obama et des membres du réseau Yali.

Le sommet Etats-Unis - Afrique qui se tiendra à Washington les 5 et 6 août réunira une cinquantaine de chefs d’Etat, autour du thème «Investir dans la prochaine génération». L’administration Obama a voulu donner la parole à la société civile africaine à l’occasion de cette grand-messe, et en particulier aux jeunes entrepreneurs africains. Cinq cents d’entre eux ont été invités à passer six semaines dans des universités américaines avant le sommet. Ils rencontrent Barack Obama ce lundi 28 juillet.


Les jeunes entrepreneurs africains présents à Washington ont conscience d’être privilégiés. Cinquante mille d’entre eux à travers le continent ont posé leur candidature pour avoir la possibilité de venir se perfectionner dans les meilleures universités américaines, cinq cents seulement ont été retenus. Ces jeunes sont des acteurs de la vie économique et sociale dans leur pays. Ils ont été choisis pour leur engagement et leur ténacité dans un environnement pas toujours favorable. Ce coup de pouce leur donne confiance en eux, d’autant que l’administration américaine promet un suivi sur le long terme.
Le thème du sommet est évocateur : « Investir dans la prochaine génération ». Est-ce à dire que les cadres africains actuels n’ont pas la confiance de l’administration Obama ? Le département d’Etat s’en défend. L’objectif affiché de Washington est simplement de tisser des liens avec cette nouvelle génération, sur un continent où 60% de la population a moins de 35 ans. Tisser des liens sur des principes de croissance économique, de démocratie et de transparence de la vie publique, qui sont les thèmes sur lesquels les chefs d’Etat invités à ce sommet vont plancher avec Barack Obama.

Le secrétaire d’Etat américain, John Kerry doit à la tribune pour ouvrir ce forum animé par trois membres du Congrès. Viendra ensuite le temps fort de cette journée : 500 membres prometteurs de cette génération aux yeux de Washington, écouteront le président et échangeront avec Barack Obama durant près de 80 minutes, des micros leur seront tendus.
Ils sont déjà sur place, tous sur leur 31 bien sûr, costumes cravates ou tailleurs stricts pour certains, tenues traditionnelles bariolées pour d’autres. Ils ne pourront pas serrer la main d’Obama et sont un peu déçus, ils espéraient sans doute poster la photo sur les réseaux sociaux pour leurs amis, mais ce n’est pas prévu. Il faut dire qu’ils sont 500, dix fois plus que les chefs d’Etat prévus la semaine prochaine qui eux non plus, n’auront pas en principe de rencontre bilatérale avec le président américain lors du sommet des 5 et 6 août.

Discours d’Obama très attendu

Barack Obama interviendra donc au Regency Ballroom de l’Omni Shoreham Hotel, une salle de gala dans un grand hôtel, parée d’une cinquantaine de drapeaux africains et bercée de douces mélodies kora. Le président américain aime particulièrement ces rencontres avec la jeunesse africaine, à qui il devrait dire de nouveau, que l’avenir de l’Afrique est entre ses mains, et que son pays, les Etats-Unis, sera à ses côtés pour l’accompagner. Il leur dira aussi d’après un communiqué de la Maison Blanche qu’il va renommer le parrainage Yali de Washington en l’honneur du président sud-africain Nelson Mandela. Il sera intitulé le Mandela Washington Fellowship for Young African Leaders. Barack Obama annoncera aussi des partenariats rassemblant secteurs publics et privés pour créer des plateformes destinées à soutenir les jeunes dirigeants africains. Ces nouveaux investissements, selon la Maison Blanche, incluent le développement de quatre centres de leadership sur le continent africain.
Les jeunes lauréats du Washington Fellowship du programme YALI étaient répartis à travers une vingtaine d’universités américaines depuis la mi-juin pour six semaines de cours un peu trop théoriques parfois, trop basique aussi, selon plusieurs participants. Ils ont choisi de se focaliser sur un thème parmi les trois proposés : l’entreprenariat, la société civile ou le service public. Ils sont néanmoins heureux de leur séjour. Ils retiennent qu’il est important de savoir se mettre en valeur, de valoriser leurs parcours, leurs concepts, leurs idées auprès de leurs interlocuteurs.

Ils n’étaient pas vraiment au contact d’étudiants américains, ils étaient entre eux, mais c’est déjà beaucoup a confié à RFI une jeune Malienne, car ils ont pu comparer ce qu’ils faisaient les uns les autres chacun dans leurs coins finalement, et ont décidé de mutualiser leurs initiatives une fois rentrés au continent. Ils sont déjà en réseau sur la page Facebook des YALI. Une centaine de ces lauréats vont poursuivre leurs séjours aux Etats-Unis pour une immersion en stage durant deux mois au sein d’agences gouvernementales américaines, d’ONG et d’entreprises du pays.




Ce que je vais dire à Obama....
Raynatou Nigérienne venue à l'université de Tulane en Louisiane. Écouter

A consulter :

  • YALI (Young african leaders initiative)


«PAS DE LONGS DISCOURS»
"A Washington, Barack Obama souhaite échanger au maximum avec ses hôtes. « Nous ne demandons pas aux chefs d'Etat de venir avec de longs discours », a déclaré Linda Thomas Greenfield dimanche. La vice-secrétaire d'Etat pour les affaires africaines a par ailleurs confirmé que le président n'aurait aucune réunion bilatérale lors du sommet. « Ils seront une cinquantaine, il aurait été difficile de choisir, nous avons préféré opter pour trois réunions thématiques et le président participera aux trois », a-t-elle précisé. Les défis liés à l'arrivée simultanée des chefs d'Etat dans la capitale américaine font peur au département d’Etat, « mais nous serons à la hauteur », promet Washington.
Trois présidents qui sont mal vus par les Etats-Unis n'ont pas été invités au sommet, à savoir les chefs d'Etat du Zimbabwe, du Soudan et de l'Erythrée. La position américaine sur les révisions constitutionnelles pour permettre à un président sortant de briguer un mandat supplémentaire n'a pas varié d'un iota depuis les déclarations de John Kerry à Kinshasa en mai. « Nous avons découragé tous les dirigeants des pays où de tels amendements sont envisagés, notre position sur ce dossier est très claire », a déclaré Linda Thomas Greenfield. Lors d'un point de presse tenu dimanche, elle a de nouveau regretté les lois et les pratiques discriminatoires dans plusieurs pays d'Afrique vis-à-vis des communautés homosexuelles, faisant notamment allusion au Cameroun et à l'Ouganda. 
RFI"


"Niger: 500 jeunes entrepreneurs reçus par Barack Obama
° http://www.rfi.fr/emission/20140728-niger-jeunes-entrepreneurs-recus-barack-obama/

Le président américain Barack Obama ( de dos mais qu'on ne présente plus ) s'entretient avec de jeunes africains au bureau Est de la Maison blanche à Washington.

500 jeunes entrepreneurs africains seront reçus le 28 juillet par Barack Obama, juste avant le premier sommet Etats-Unis - Afrique qui se tient du 4 au 6 août à Washington. Ces jeunes viennent de passer six semaines dans les meilleures universités américaines pour consolider leurs connaissances."



° http://www.rfi.fr/afrique/20140122-sommet-usa-afrique-il-y-vrai-interet-washington-afrique/
° http://www.rfi.fr/emission/20120615-usa-afrique-le-sommet-jeunes-leaders-africains/



Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Message  Mathilde le 29/7/2014, 7:39 pm

Discours poignant de Barack Obama,je veux y croire mais ....très important,suivez !!!




Barack Obama s'est exprimé ce lundi 28 juillet devant 500 jeunes entrepreneurs africains réunis à Washington avant le sommet des chefs d'Etat Etats-Unis/Afrique, sur le thème « investir dans la prochaine génération ». Le président des Etats-Unis a annoncé que, d'ici à 2016, un millier de jeunes entrepreneurs africains pourront venir chaque année se perfectionner dans les universités américaines.
Thèmes de la corruption, les changements de Constitutions, l'égalité des sexes, on se demande si l'intervention de Barack Obama n'était pas destinée aux chefs d'Etat qui arrivent la semaine prochaine. En tout cas, c'était une sorte de répétition générale.

Sur la démocratie, Barack Obama a ainsi expliqué qu'aucun pays ne peut réussir sur le long terme sans des règles claires et respectées par tous, ajoutant que l'argument « en Afrique, c'est différent » ne pouvait permettre à un chef d'Etat de s'enrichir aux dépens de ces concitoyens. Idem sur les traditions. Tout peut être remis en cause, c'est le privilège de la jeunesse. Il faut par exemple rejeter les mutilations sexuelles, une pratique « barbare et inacceptable ».

Enfin, aucun dirigeant n'a vocation à rester au pouvoir. Et là encore, le président des Etats-Unis a incité la nouvelle génération à faire entendre sa voix. A voir, maintenant comment tout cela se traduit la semaine prochaine...
[/b][/b]

_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Message  Admin le 29/7/2014, 8:38 pm

RFI a écrit:La position américaine sur les révisions constitutionnelles pour permettre à un président sortant de briguer un mandat supplémentaire n'a pas varié d'un iota depuis les déclarations de John Kerry à Kinshasa en mai. « Nous avons découragé tous les dirigeants des pays où de tels amendements sont envisagés, notre position sur ce dossier est très claire », a déclaré Linda Thomas Greenfield.


 

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Message  Dan66 le 29/7/2014, 10:50 pm

J'aimerai avoir votre point de vue sur ce sommet justement, qu'attendez vous exactement qu'il en ressorte? Pensez-vous réellement que la position des Etats-Unis n'a point d'arrière pensées? Parce qu'honnêtement je ne sais pas moi, les USA ont longtemps et depuis beaucoup de temps empêchait le développement économique des pays dont ils dépendent financièrement (Petrol, Coltan etc) même dans le discours d'Obama il le reconnait. Alors je ne vois pas  qu'est ce qui a changé depuis lors.. C'est ironique parce que dans tous les discours d'Obama depuis sa prise de pouvoir, il expose un peu à ouvert certains maux qui gangrènent en Afrique(corruption, illégitimité du pouvoir, institution faiblard etc) si j'avais pas été au courant de tout ce qu'à commis l'occident au continent j'aurai peut être eu tendance à croire qu'il nous veut du bien..

Mais après il se peut que je fasse fausse route et que ses intentions soient réellement bonne(peut être que c'est origine joue là dedans aussi ) mais actuellement, j'espère voir des actions qui seront prises pour justement qu'ils nous prouve qu'il y a une réelle changement de politique. Tout d'abord qu'il fasse pression pour envoyer à la CPI les vrais criminelles (ceux que sont pays à placer aux pouvoirs certains pays en afrique  et qu'ils ne sont plus en odeur de sainteté)parce que quand il faut faire en sorte d'accuser le régime de kadhafi de tous les maux de la terre(dont pour beaucoup était infondés), jusqu'à laisser ses alliés intervenir par la force pour le déloger ca va, mais  par contre quand il s'agit d'agir de même avec un pays dont il est de notoriété publique qu'il agit directement dans le conflit armé dans un autre pays voisins et qu'il y a même des rapport d'ONU faisant état de cela et dont les œuvres sont incachables(Rwanda un des  meilleurs producteurs de coltant alors qu'il n'en existe pas dans ses sols, ils vendent aussi des diamants alors qu'il n'en existe pas non plus sur ses sols) alors silence radio et c'est pas la même attitude. Il faut aussi qu'ils arrivent à faire en sorte que tous les multi nationales qui sont dans son pays et parmi ses alliés aient une politique transparente, bref qu'il nous démontre concrètement par des actions que les choses bougent dans le sens de l'émancipation de l'afrique.

Je suis d'accord qu'il faut que nous même les africains nous fassions un travail sur nous même, on a beaucoup de chose à rattraper, tant au niveau social, politique , économique. Le tout de ne pas oublier d'où nous sommes venus et de calquer le modèle des occidentaux mais le but est d'arriver à réfléchir pour passer à un palier supérieur tout en conservant  ce qui nous rend africain. Donc pour moi, si ce sommet se résume à jouer les hypocrites et à agiter des menaces pour les dirigeants africain qu'ils vont changer et pour en placer d'autres marionnettes ca sert à rien.

Revenir en haut Aller en bas

Re: HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Message  Libre Examen le 30/7/2014, 12:12 am

OBAMA NE POURRA RIEN CONTRE NOUS-MÊMES.

Revenir en haut Aller en bas

Re: HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Message  zobattants le 30/7/2014, 12:50 am

Obamer....
Clinton....
Marionnettes des illuminatistes....
Que Dos Santos, Nguesso, Museveni, Kagame quittent aussi le pouvoir... pourquoi s'acharner sur JOeseph kabila?  Est ce parce qu'il a regarde vers l'EST en etablissant un partenariat entre etats souverains... Pour moi, Kabila est un hero qui... il a refuse de vivre en esclave....Mieux vaut mourrir debout que vivre a genoux. Cette derniere option est choisie par la majorite de la classe opposante au congo
Kabila est un officier... Il a dit qu'il partira a la fin de son mandat...
Demandez a Tshisekedi quand compte t il ceder la presidence de l'udps? ?Il(Tshisekedi) est comme son ami A. Wade; Vous savez ce qu'il fait du senegal...
Tatu est le seul maitre inconteste dans l'UDPS... Pensez vous quíl soit democrate?...

Revenir en haut Aller en bas

Re: HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Message  NgongaEbeti le 30/7/2014, 1:11 am

zobattants a écrit:Obamer....
Clinton....
Marionnettes des illuminatistes....
Que Dos Santos, Nguesso, Museveni, Kagame quittent aussi le pouvoir... pourquoi s'acharner sur JOeseph kabila?  Est ce parce qu'il a regarde vers l'EST en etablissant un partenariat entre etats souverains... Pour moi, Kabila est un hero qui... il a refuse de vivre en esclave....Mieux vaut mourrir debout que vivre a genoux. Cette derniere option est choisie par la majorite de la classe opposante au congo
Kabila est un officier... Il a dit qu'il partira a la fin de son mandat...
Demandez a Tshisekedi quand compte t il ceder la presidence de l'udps?  ?Il(Tshisekedi) est comme son ami A. Wade; Vous savez ce qu'il fait du senegal...
Tatu est le seul maitre inconteste dans l'UDPS... Pensez vous quíl soit democrate?...

T'as completement raison Zobattants, Obama ne fait que de la figuration, un autre beau discour vide de sense. Les USA n'obéissent qu'a leurs propres interets egoistes qui sont, dans notre cas, malheureusement contraire aux interets et aux aspirations de notre peuple. Il n'y a que des désespérés africains, des inconscients et/ou des opportunistes qui tentent de se faire corrompre par l'Occident, qui peuvent encore placer des espoires sur des déclarations pareilles.

Les USA ne vont pas rompre leurs ralations avec Kagame ou encore moins cesser de le fournir gratuitement en armes et en formations militaires de ci tot. Ils ne vont pas non plus rompre avec Museveni qui est pareil que Kagame et qui a lui aussi participé au génocide au Congo pour le compte des multinationales Anglo-Saxonnes. Bref, rien n'a changé, it's business as usual et un autre discours pieux remplit de généralités et faussetés.

En ce qui concerne la constitution au Congo, il semble que le PPRD se soit finalement prononcé and they are going for une modification de la constitution. Comme Aubin Minaku suggérait dans sa derniere interview sur Tele 50 et avec Colette Braeckman, il semble que vu les enjeux actuels au Congo, la majorité ne veut pas de changement a la tete du pays et aimerait modifier la constitution pour cela. Voyons voir a présent comment ce tournant va etre négocié.

One thing is clarifying itself now, je ne pense pas (en tout cas j'espere) que Kabila n'ira pas a Washington pour cette réunion stupide et inutile. We don't need a lecture about human rights, peace, corruption, good governance and democracy from the US.

Revenir en haut Aller en bas

Re: HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Message  ndonzwau le 30/7/2014, 2:33 am

Dan66 a écrit:J'aimerai avoir votre point de vue sur ce sommet justement, qu'attendez vous exactement qu'il en ressorte? Pensez-vous réellement que la position des Etats-Unis n'a point d'arrière pensées? Parce qu'honnêtement je ne sais pas moi, les USA ont longtemps et depuis beaucoup de temps empêchait le développement économique des pays dont ils dépendent financièrement (Petrol, Coltan etc) même dans le discours d'Obama il le reconnait. Alors je ne vois pas  qu'est ce qui a changé depuis lors.. C'est ironique parce que dans tous les discours d'Obama depuis sa prise de pouvoir, il expose un peu à ouvert certains maux qui gangrènent en Afrique(corruption, illégitimité du pouvoir, institution faiblard etc) si j'avais pas été au courant de tout ce qu'à commis l'occident au continent j'aurai peut être eu tendance à croire qu'il nous veut du bien..

Mais après il se peut que je fasse fausse route et que ses intentions soient réellement bonne(peut être que c'est origine joue là dedans aussi ) mais actuellement, j'espère voir des actions qui seront prises pour justement qu'ils nous prouve qu'il y a une réelle changement de politique. Tout d'abord qu'il fasse pression pour envoyer à la CPI les vrais criminelles (ceux que sont pays à placer aux pouvoirs certains pays en afrique  et qu'ils ne sont plus en odeur de sainteté)parce que quand il faut faire en sorte d'accuser le régime de kadhafi de tous les maux de la terre(dont pour beaucoup était infondés), jusqu'à laisser ses alliés intervenir par la force pour le déloger ca va, mais  par contre quand il s'agit d'agir de même avec un pays dont il est de notoriété publique qu'il agit directement dans le conflit armé dans un autre pays voisins et qu'il y a même des rapport d'ONU faisant état de cela et dont les œuvres sont incachables(Rwanda un des  meilleurs producteurs de coltant alors qu'il n'en existe pas dans ses sols, ils vendent aussi des diamants alors qu'il n'en existe pas non plus sur ses sols) alors silence radio et c'est pas la même attitude. Il faut aussi qu'ils arrivent à faire en sorte que tous les multi nationales qui sont dans son pays et parmi ses alliés aient une politique transparente, bref qu'il nous démontre concrètement par des actions que les choses bougent dans le sens de l'émancipation de l'afrique.

Je suis d'accord qu'il faut que nous même les africains nous fassions un travail sur nous même, on a beaucoup de chose à rattraper, tant au niveau social, politique , économique. Le tout de ne pas oublier d'où nous sommes venus et de calquer le modèle des occidentaux mais le but est d'arriver à réfléchir pour passer à un palier supérieur tout en conservant  ce qui nous rend africain. Donc pour moi, si ce sommet se résume à jouer les hypocrites et à agiter des menaces pour les dirigeants africain qu'ils vont changer et pour en placer d'autres marionnettes ca sert à rien.

A vous lire entre les lignes, je ne suis pas si certain, cher Mr Dan, que dans le fond vous attendez ou plutôt que vous ayez besoin d’une réponse : vous avez développé une analyse complète contenant déjà vos réponses; n’empêche voici de ma part quelques rappels rapides à propos :

1° N’oublions pas que la politique n’est ni une agence de charité ni un chantier de moralité; elle a son cadre propre du bien et du mal qui répond d’abord aux intérêts de ceux ou de ce qu’elle défend : on ne peut être que déçu si on en attend autre chose...
La bonne responsabilité politique entre Nations serait donc aujourd'hui de disputer le plus "humainement" possible les rapports de force entre elles !

2° Obama est Président des Etats-Unis, il défend d’abord les intérêts des Américains; Obama a aussi une relation particulière avec l’Afrique, bien que lointaine dans sa vie quotidienne, elle lui est sentimentalement et sans doute moralement proche, c’est le pays de son géniteur !
Obama et l’Amérique savent que le meilleur avenir de son vieux pays un peu fatigué gagnera dans une certaine mesure de la stabilité et de l’essor d’un jeune continent qu’est l’Afrique surtout face aux puissances montantes comme la Chine, l’Inde, le Brésil, le Mexique…
"Arrière-pensées" seraient donc ici un mauvais amalgame : ce discours d'Obama sur l'Afrique face aux jeunes entrepreneurs comme ses invitations dans ses Universités démontre un volontariste parti-pris objectif et solidaire dont la seule motivation est la réussite de "son" Afrique; toute autre interprétation ne tiendrait qu'à un procès délibéré d'intention sinon à un attentisme réaliste qui voudrait d'abord voir pour croire…

3° L’avenir heureux d’un pays n’a jamais été construit par des étrangers; contre vents et marées, avec ou sans aides externes ce sont bien les Africains qui bâtiront leur continent ou le détruiront; arrêtons de convoquer trop souvent des boucs émissaires étrangers…

4° Aujourd’hui plus qu’hier nous vivons en mondialisation, nous empêcherons encore moins les rencontres entre habitants éloignés par le commerce, la diplomatie, la solidarité, la guerre…; rentabilisons donc nos relations !
Un Sommet Usa-Afrique était inévitable et pourquoi pas bienvenu; il nous sera davantage bénéfique si nous nous montrons intelligents, responsables, habiles à tirer profit du peu qui nous y sera donné plutôt qu’il nous sera nuisible par le piège ou l’exploitation que l’Amérique nous causerait…
Dans différents secteurs, l'Afrique gagnera à terme quelque chose de l'Amérique si elle y met elle-même le prix de son intelligence, de son effort et de sa responsabilité à construire plutôt qu'à détruire son continent...



Compatriotiquement!


Dernière édition par ndonzwau le 30/7/2014, 3:02 am, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Message  El-Shaman le 30/7/2014, 3:01 am

Dan66 a écrit:
Donc pour moi, si ce sommet se résume à jouer les hypocrites et à agiter des menaces pour les dirigeants africain qu'ils vont changer et pour en placer d'autres marionnettes ca sert à rien.
Tout à fait.
Malheureusement c'est ce qui va se passé.S'agissant de notre pays,cela servira juste à foutre Kabila dehors.Ce qui va réjouir beaucoup des Congolais pour quelques mois comme les Lybiens,les Irakiens etc....
Mais comme la politique profonde ne va pas changer,la misère du peuple congolais va toujours continuer.
Je me rappel encore lorsque les Américains avaient lâcher Mobutu pour placer M'zée Laurent D Kabila au pouvoir.La population étaient descendu sur le boulevard du 30 juin en tenant des rameaux et en chantant:"Mobutu Ndombolo....Mobutu Ndombolo....Il à fuit,il à fuit:Kabila".
Tout ces brouhaha que je voyais à la télé me rappelai un peu Eyenga Mandalala,une cérémonie catholique ou l'on célèbre l'entrée de Jésus-Christ à Jérusalem.
PUIS APRES ??? OU ES PASSE LA JOIE ????
Non,je n'aime pas la politique des hypocrites Américain.Les Américains sont des HYPOCRITES.
Les hypocrites vont placé une marionnette au pouvoir qui va défendre leurs intérêts et non la nôtres.Puis ils vont trier une minorité des congolais RADIN comme d'hab et qui s'en foutent complètement du pays.Puis ils montrerons au monde ces Radins en disant:Voici la nouvelle classe émergente Congolaise qui vient d'émergé grâce au marionnette Songolo to Mpakala
J'avais posé une question sur ce forum pour savoir au juste c'est quoi le danger que Kabila représente pour les intérêts Américains.Mais comme question yango nazuaki reponse té.
J'avais boulé de mon côté puis j'avais fini par tiré ma propre conclusion qui me semble juste face aux américain dont la politique ne me plaît pas du tous.Je remercie l'expert en géostratégie,le professeur Camerounais Jean Paul Pougala dont je suivais à une époque les cours qu'il partager avec nous.
La sagesse Africain me dit:
"Celui qui ne méprise pas de s'informer auprès de tout le monde est sûr de découvrir ce qu'il cherche."

Bref ! Changer des têtes,mais pas de politique égale à=Tozo ko Rond Point.
Mais bon,comme Kabila akotika pouvoir na 2016.To tala nanu président yango ya sika oyo akoya na 2016 soki a kobimisa biso na pasi.Mais comme je ne crois pas à l'opposition actuelle...to tala kaka,parce que tosi to mesana ko tala.

"Ne pleure pas ma compagne,
Moi je sais que mon pays qui souffre tant,
Saura défendre son indépendance et sa liberté.
Vive le Congo ! Vive l'Afrique !

(Patrice E.Lumumba:grand leader de l'indépendance de notre pays)

Revenir en haut Aller en bas

Re: HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Message  zobattants le 30/7/2014, 3:37 am

Asahsnik a écrit:
Dan66 a écrit:
Donc pour moi, si ce sommet se résume à jouer les hypocrites et à agiter des menaces pour les dirigeants africain qu'ils vont changer et pour en placer d'autres marionnettes ca sert à rien.
Tout à fait.
Malheureusement c'est ce qui va se passé.S'agissant de notre pays,cela servira juste à foutre Kabila dehors.Ce qui va réjouir beaucoup des Congolais pour quelques mois comme les Lybiens,les Irakiens etc....
Mais comme la politique profonde ne va pas changer,la misère du peuple congolais va toujours continuer.
Je me rappel encore lorsque les Américains avaient lâcher Mobutu pour placer M'zée Laurent D Kabila au pouvoir.La population étaient descendu sur le boulevard du 30 juin en tenant des rameaux et en chantant:"Mobutu Ndombolo....Mobutu Ndombolo....Il à fuit,il à fuit:Kabila".
Tout ces brouhaha que je voyais à la télé me rappelai un peu Eyenga Mandalala,une cérémonie catholique ou l'on célèbre l'entrée de Jésus-Christ à Jérusalem.
PUIS APRES ??? OU ES PASSE LA JOIE ????
Non,je n'aime pas la politique des hypocrites Américain.Les Américains sont des HYPOCRITES.
Les hypocrites vont placé une marionnette au pouvoir qui va défendre leurs intérêts et non la nôtres.Puis ils vont trier une minorité des congolais RADIN comme d'hab et qui s'en foutent complètement du pays.Puis ils montrerons au monde ces Radins en disant:Voici la nouvelle classe émergente Congolaise qui vient d'émergé grâce au marionnette Songolo to Mpakala
J'avais posé une question sur ce forum pour savoir au juste c'est quoi le danger que Kabila représente pour les intérêts Américains.Mais comme question yango nazuaki reponse té.
J'avais boulé de mon côté puis j'avais fini par tiré ma propre conclusion qui me semble juste face aux américain dont la politique ne me plaît pas du tous.Je remercie l'expert en géostratégie,le professeur Camerounais Jean Paul Pougala dont je suivais à une époque les cours qu'il partager avec nous.
La sagesse Africain me dit:
"Celui qui ne méprise pas de s'informer auprès de tout le monde est sûr de découvrir ce qu'il cherche."

Bref ! Changer des têtes,mais pas de politique égale à=Tozo ko Rond Point.
Mais bon,comme Kabila akotika pouvoir na 2016.To tala nanu président yango ya sika oyo akoya na 2016 soki a kobimisa biso na pasi.Mais comme je ne crois pas à l'opposition actuelle...to tala kaka,parce que tosi to mesana ko tala.

"Ne pleure pas ma compagne,
Moi je sais que mon pays qui souffre tant,
Saura défendre son indépendance et sa liberté.
Vive le Congo ! Vive l'Afrique !

(Patrice E.Lumumba:grand leader de l'indépendance de notre pays)

Le grain Lumumbiste est en vous!!!!!!!! Ne Muanda Nsemi et Mr. Troll Vont vous lumumbiser... Arrow 

Revenir en haut Aller en bas

Re: HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Message  zobattants le 30/7/2014, 3:44 am

ndonzwau a écrit:

N’oublions pas que la politique n’est ni une agence de charité ni un chantier de moralité; elle a son cadre propre du bien et du mal qui répond d’abord aux intérêts de ceux ou de ce qu’elle défend : on ne peut être que déçu si on en attend autre chose...
La bonne responsabilité politique entre Nations serait donc aujourd'hui de disputer le plus "humainement" possible les rapports de force entre elles !





Compatriotiquement!
Si seulement vous lisiez ce que vous ecrivez, vous seriez a meme de comprendre beaucoup de choses que nous autres patriotes avons decouvert.
Malheureuesement votre haine aveugle contre Joseph Kabila vous rend infirme intellectuellement au point d'avaler les mensonges de Ngbanda a propos du president Kabila que vous croyez de tout coeur qu'il s'appelle Kanambe...par la seule magie de Honore Ngbanda...
Le monsieur, jusqu' a present ne vous a jamais montre les preuves que Kabila est en fait Kanambe...Mawa nayo Ndonzwau salela bongo nayo ata pour une minute


Dernière édition par zobattants le 30/7/2014, 10:08 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Message  djino le 30/7/2014, 8:48 am



A écouter en entier s'il vous plait !!! Very Happy 

Je n'ai pas la version Française, mais ce serai génial que quelqu'un nous le résume ....

Revenir en haut Aller en bas

Re: HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Message  El-Shaman le 30/7/2014, 2:02 pm

zobattants a écrit:
Le grain Lumumbiste est en vous!!!!!!!! Ne Muanda Nsemi et Mr. Troll Vont vous lumumbiser... Arrow 
 Very Happy lol...en parlant de l'autre côté de Ne Muanda Nsemi.Seul l'aspect spirituel et historique de son mouvement m'intéresser.
Quant aux analyses politique de Troll et du Neo ABAKO de son Mbuta Ne Muanda Nsemi.Cela n'a aucun effet sur moi.

Revenir en haut Aller en bas

Re: HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Message  mongo elombe le 30/7/2014, 6:19 pm

Obama et toute la racaille n'en ont rien à foutre du Congo, ils peuvent dire tout et n'importe quoi c'est juste pour faire plaisir parceque c'est ce que certains congolais veulent entendre arretter de croire à ses fadaises pyromanes et pompiers??


http://m.alterinfo.net/L-Afrique-l-histoire-et-les-noix-de-coco_a104796.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Message  ndonzwau le 30/7/2014, 7:33 pm

zobattants a écrit:
ndonzwau a écrit:
A vous lire entre les lignes, je ne suis pas si certain, cher Mr Dan, que dans le fond vous attendez ou plutôt que vous ayez besoin d’une réponse : vous avez développé une analyse complète contenant déjà vos réponses; n’empêche voici de ma part quelques rappels rapides à propos :

N’oublions pas que la politique n’est ni une agence de charité ni un chantier de moralité; elle a son cadre propre du bien et du mal qui répond d’abord aux intérêts de ceux ou de ce qu’elle défend : on ne peut être que déçu si on en attend autre chose...
La bonne responsabilité politique entre Nations serait donc aujourd'hui de disputer le plus "humainement" possible les rapports de force entre elles !

2° Obama est Président des Etats-Unis, il défend d’abord les intérêts des Américains; Obama a aussi une relation particulière avec l’Afrique, bien que lointaine dans sa vie quotidienne, elle lui est sentimentalement et sans doute moralement proche, c’est le pays de son géniteur !
Obama et l’Amérique savent que le meilleur avenir de son vieux pays un peu fatigué gagnera dans une certaine mesure de la stabilité et de l’essor d’un jeune continent qu’est l’Afrique surtout face aux puissances montantes comme la Chine, l’Inde, le Brésil, le Mexique…
"Arrière-pensées" seraient donc ici un mauvais amalgame : ce discours d'Obama sur l'Afrique face aux jeunes entrepreneurs comme ses invitations dans ses Universités démontre un volontariste parti-pris objectif et solidaire dont la seule motivation est la réussite de "son" Afrique; toute autre interprétation ne tiendrait qu'à un procès délibéré d'intention sinon à un attentisme réaliste qui voudrait d'abord voir pour croire…

3° L’avenir heureux d’un pays n’a jamais été construit par des étrangers; contre vents et marées, avec ou sans aides externes ce sont bien les Africains qui bâtiront leur continent ou le détruiront; arrêtons de convoquer trop souvent des boucs émissaires étrangers…

4° Aujourd’hui plus qu’hier nous vivons en mondialisation, nous empêcherons encore moins les rencontres entre habitants éloignés par le commerce, la diplomatie, la solidarité, la guerre…; rentabilisons donc nos relations !
Un Sommet Usa-Afrique était inévitable et pourquoi pas bienvenu; il nous sera davantage bénéfique si nous nous montrons intelligents, responsables, habiles à tirer profit du peu qui nous y sera donné plutôt qu’il nous sera nuisible par le piège ou l’exploitation que l’Amérique nous causerait…
Dans différents secteurs, l'Afrique gagnera à terme quelque chose de l'Amérique si elle y met elle-même le prix de son intelligence, de son effort et de sa responsabilité à construire plutôt qu'à détruire son continent...



Compatriotiquement!
Si seulement vous lisiez ce que vous ecrivez, vous seriez a meme de comprendre beaucoup de choses que nous autres patriotes avons decouvert.
Malheureuesement votre haine aveugle contre Joseph Kabila vous rend infirme intellectuellement au point d'avaler les mensonges de Ngbanda a propos du president Kabila que vous croyez de tout coeur qu'il s'appelle Kanambe...par la seule magie de Honore Ngbanda...
Le monsieur, jusqu' a present ne vous a jamais montre les preuves que Kabila est en fait Kanambe...Mawa nayo Ndonzwau salela bongo nayo ata pour une minute
 

Tant mieux, cher Stoopid Bastard, si avec votre savante aide je comprendrai demain de mieux en mieux; vous aurez au moins servi à me rendre plus intelligent !!!    Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing 
En attendant soyez, vous, au moins conséquent avec vous même : quittez en toute hâte cette Amérique et cette Europe qui sont vos ennemies pour ne pas continuer à pécher par hypocrisie et opportunisme dans ces pays dont les dirigeants et les conditions vous sont nuisibles... Oui; que faites-vous encore là à voler le pain des autochtones ? Evil or Very Mad  Twisted Evil  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes   Question  Question   Laughing  Laughing  Laughing  Laughing 
Quant à moi j'ai en horreur la triche et les tricheurs !      

Sinon ne vous formalisez point à votre coup d’œil d'observateur mal inspiré : je suis un homme exigeant mais juste et pacifique; la haine n'habite jamais mon cœur et encore moins mon esprit...
Ngbanda est un Compatriote que je me réserve à juger sans œillères mais sans préjugés non plus et si Kanambe rendait des (bons) comptes sur sa fonction, à la limite je ne lui en voudrais même pas d'être un usurpateur....    Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing 
 


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Message  zobattants le 30/7/2014, 9:01 pm

mongo elombe a écrit:Obama et toute la racaille n'en ont rien à foutre du Congo, ils peuvent dire tout et n'importe quoi c'est juste pour faire plaisir parceque c'est ce que certains congolais veulent entendre arretter de croire à ses fadaises pyromanes et pompiers??


http://m.alterinfo.net/L-Afrique-l-histoire-et-les-noix-de-coco_a104796.html
Yebisa Ndonzwau.... azo zela messie Obama akangela ye Kabila...

Revenir en haut Aller en bas

Re: HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Message  zobattants le 30/7/2014, 9:05 pm

ndonzwau a écrit:
zobattants a écrit:
ndonzwau a écrit:
A vous lire entre les lignes, je ne suis pas si certain, cher Mr Dan, que dans le fond vous attendez ou plutôt que vous ayez besoin d’une réponse : vous avez développé une analyse complète contenant déjà vos réponses; n’empêche voici de ma part quelques rappels rapides à propos :

N’oublions pas que la politique n’est ni une agence de charité ni un chantier de moralité; elle a son cadre propre du bien et du mal qui répond d’abord aux intérêts de ceux ou de ce qu’elle défend : on ne peut être que déçu si on en attend autre chose...
La bonne responsabilité politique entre Nations serait donc aujourd'hui de disputer le plus "humainement" possible les rapports de force entre elles !






Compatriotiquement!
Si seulement vous lisiez ce que vous ecrivez, vous seriez a meme de comprendre beaucoup de choses que nous autres patriotes avons decouvert.
Malheureuesement votre haine aveugle contre Joseph Kabila vous rend infirme intellectuellement au point d'avaler les mensonges de Ngbanda a propos du president Kabila que vous croyez de tout coeur qu'il s'appelle Kanambe...par la seule magie de Honore Ngbanda...
Le monsieur, jusqu' a present ne vous a jamais montre les preuves que Kabila est en fait Kanambe...Mawa nayo Ndonzwau salela bongo nayo ata pour une minute
 

 
En attendant soyez, vous, au moins conséquent avec vous même : quittez en toute hâte cette Amérique et cette Europe qui sont vos ennemies pour ne pas continuer à pécher par hypocrisie et opportunisme dans ces pays dont les dirigeants et les conditions vous sont nuisibles... Oui; que faites-vous encore là à voler le pain des autochtones ? Evil or Very Mad  Twisted Evil  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes   Question  Question   Laughing  Laughing  Laughing  Laughing 
Quant à moi j'ai en horreur la triche et les tricheurs !      

    Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing 
 


Compatriotiquement!

Propos depourvus de sens!!!!
Vous qui etes en france pourquoi vous ingerez vous aux affaires rd congolais???
Ozo kita na mayele malembe- malembe... C'est ce qui arrive quand on accepte tout propos de Ngbanda comme une parole sacro- sainte...
FYI, je suis aussi un autochtone car je suis ne aux States...ma nationalite est de par ma naissance... Donc, eloko eyite


Dernière édition par zobattants le 30/7/2014, 10:06 pm, édité 3 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Message  KOTA le 30/7/2014, 9:29 pm

zobattant, plus de respect pour l intelligence et le dévouement pour le Congo de M. Ndom: vos propos dérangent le bons sens et sont dépourvu de signification.  Evil or Very Mad

Revenir en haut Aller en bas

Re: HILLARY CLINTON TRES SEVERE AVEC LE REGIME KABILA

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:08 pm


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum