EWANGA EST DEJA DEVANT LA COUR SUPREME D INJUSTICE POUR ETRE JUGE

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

EWANGA EST DEJA DEVANT LA COUR SUPREME D INJUSTICE POUR ETRE JUGE

Message  KOTA le 5/8/2014, 8:03 pm

FLASH: EN CE MOMENT SE DEROULE DEJA LE PROCES CONTRE L HONORABLE EWANGA DEVANT LA CSJ: pour "offense au chef "de l' État et "ethnicisme". La prévisible condamnation politique annoncée par le service annexe de la Présidence appelé CSJ sera rendue aujourd hui en conformité avec la procédure de flagrance.

NON A LA REPRESSION POLITIQUE EN RDC.

Revenir en haut Aller en bas

Re: EWANGA EST DEJA DEVANT LA COUR SUPREME D INJUSTICE POUR ETRE JUGE

Message  KOTA le 5/8/2014, 10:05 pm

SAFARI Deogratias @SAFARID  ·  16 min
RDC:Selon le # ministère public, Jean-Bertrand #Ewanga a affirmé que #JosephKabila est "un voleur et Rwandais".... http://fb.me/2Dem4iPP7

Revenir en haut Aller en bas

Re: EWANGA EST DEJA DEVANT LA COUR SUPREME D INJUSTICE POUR ETRE JUGE

Message  zobattants le 5/8/2014, 10:16 pm

KOTA a écrit:SAFARI Deogratias @SAFARID    ·  16 min
RDC:Selon le # ministère public, Jean-Bertrand #Ewanga a affirmé que #JosephKabila est "un voleur et Rwandais".... http://fb.me/2Dem4iPP7

Je ne suis pas juriste, mais je crois savoir un peu sur le mot diffamation( Slander)
S'il peut prouver que Kabila est un voleur et Rwandais, il sera trouve non coupable...
Mais s'il ne peut les prouver, tu sais ou il ira...Rejoindre son ami Diomi
Kota, toi tu es juriste n'est ce pas? Est ce la diffamtion peut etre punisable ou pas

Revenir en haut Aller en bas

Re: EWANGA EST DEJA DEVANT LA COUR SUPREME D INJUSTICE POUR ETRE JUGE

Message  KOTA le 5/8/2014, 10:21 pm

La MPP et la DC s’opposent au maintien du pouvoir par la force en RDC / TEMPETE DES TROPIQUES
par FreeDiomi le 5 août 2014


La MPP et la DC s’opposent au maintien du pouvoir par la force en RDC

  • La Tempête des Tropiques


Dans une déclaration politique conjointe 
Au cours d’une déclaration commune faite jeudi 31 juillet à la paroisse Notre Dame de Fatima, la Majorité présidentielle populaire (MPP), et la Démocratie chrétienne (DC) comptent utiliser tous les moyens légaux prévus par la Constitution en vigueur en RDC, dont son article 64, afin de contrer toute démarche funeste visant le maintien du pouvoir par la force de l’actuelle majorité.
Les deux structures politiques exigent la tenue un dialogue inclusif, franc et sincère, prévu par la Résolution 2098/13 du Conseil de Sécurité de l’Onu, et insistent sur le respect des toutes les dispositions de l’actuelle Constitution, dont la révision serait illégale, illégitime et inopportune à la veille d’un nouveau cycle électoral.
Aussi, elles recommandent la libération des prisonniers politiques arbitrairement incarcérés en RDC afin de relancer le processus de démocratisation manifestement en panne et en régression.
Cette déclaration a été lue et signée par Pascaline Kudura, porte parole ajointe de la MPP, contresignée par Jean-Paul Itoupa pour le compte de la Démocratie chrétienne.
De la situation politique actuelle
 A partir des analyses et observations faites sur la situation politique en République démocratique du Congo, la MPP et la DC condamnent l’obsession de la Majorité présidentielle (MP) de vouloir à tout prix gouverner par défi, contre la volonté du souverain primaire. Ce régime, estiment-elles, a essayé de déjouer l’attention de la communauté internationale par rapport à l’Accord cadre d’Addis-Abeba, en organisant des concertations nationales « complètement contrôlées par la majorité au pouvoir, dont les résolutions demeurent lettre morte à ce jour, laminant ainsi la cohésion nationale et affaiblissant le leadership national », peut-on lire dans cette déclaration.
 La MPP et la DC réaffirment, dans la situation politique actuelle, l’intangibilité de l’actuelle Constitution, adoptée par referendum populaire à suffrage universel direct et promulguée le 18 février 2006, et surtout le respect du nombre et de la durée du mandat présidentiel qu’elle garantit.De plus, La MPP et la DC considèrent qu’il serait impossible de lancer un processus électoral crédible et démocratique en RDC sans avoir traité le précédent contentieux électoral.
Elles dénoncent également le harcèlement politico-judiciaire dont est victime le porte-parole de la MPP, Eugène Diomi Ndongala, actuellement prisonnier politique, à cause de sa détermination dans son combat pour la vérité des urnes.  De même, poursuit la déclaration, les membres de sa famille politique et biologique dont son épouse Patrizia Diomi, malgré son arrestation, font actuellement l’objet de menaces, tortures morales  et intimidations.  Il faut signaler que la MPP a réaménagé son staff dirigeant pour beaucoup plus de dynamisme et d’efficacité, par rapport aux enjeux politiques de l’heure.
 Par Lefils Matady

http://democratiechretienne.org/2014/08/05/la-mpp-et-la-dc-sopposent-au-maintien-du-pouvoir-par-la-force-en-rdc-tempete-des-tropiques/

Revenir en haut Aller en bas

Re: EWANGA EST DEJA DEVANT LA COUR SUPREME D INJUSTICE POUR ETRE JUGE

Message  KOTA le 5/8/2014, 11:09 pm

1. FLASH: LA CSJ DECLARE LA SURSEANCE DU PROCES EWANGA ET SON PLACEMENT EN RESIDENCE SURVEILLEE MAIS IL A ETE AMENE PAR LE GEN. KANYAMA #RDC 2. VERS 1 DESTINATION INCONNUE. NOTER QUE LA SURSEANCE EN ATTENDANT 1 DECISION DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE PAS ENCORE EN PLACE #RDC #EWANGA

Revenir en haut Aller en bas

Re: EWANGA EST DEJA DEVANT LA COUR SUPREME D INJUSTICE POUR ETRE JUGE

Message  KOTA le 6/8/2014, 12:12 am

COMME POUR LE DEPUTE DIOMI NDONGALA, MALGRE EWANGA SOIT PLACE EN RESIDENCE SURVEILLEE PAR LA CSJ, IL  A ETE CONDUIT PAR LA POLICE POLITIQUE DE KANYAMA AU CPRK - PAVILLON 1.

Revenir en haut Aller en bas

Re: EWANGA EST DEJA DEVANT LA COUR SUPREME D INJUSTICE POUR ETRE JUGE

Message  Troll le 6/8/2014, 1:09 am

 FLAGRANCE

Le meeting se tenait le lundi 5...S´il y avait "flagrance", on allait se saisir d´Ewanga le lundi juste après le meeting    

"Flagrance", un parlementaire ne peut se faire arrêter que par flagrance..vice de procedure   Un bon avocat peut faire liberer Ewanga rapidement...

..MINUAKU..HUMILIÉ  


Comme le Procureur...n´a pas trouvé utile de "consulter" le Président du Parlement   voyons si Minuaku va montrer un peu des muscles dans cette affaire...sans se laisser marcher sur le pieds par un simple Procureur de la République..

Pourquoi l´affaire concernerait la Cours Constitutionelle   s´il ya infraction d´outrage au chef de l´État, la pocedure est penale avant tout....mais comme on a "politisée" l´affaire avec cette vice de procedure...et une violation de l´immunité parlementaire   Tala kaka, faire juger Ewanga sera impossible....surtout quand l´opposition "negocie" avec la majorité en ce moment aux USA  

WAIT AND SEE

Revenir en haut Aller en bas

Re: EWANGA EST DEJA DEVANT LA COUR SUPREME D INJUSTICE POUR ETRE JUGE

Message  Troll le 6/8/2014, 12:29 pm

Rolling Eyes Razz ...Ah la COURS SUPREME Surprised Surprised 

Les juges de la CSJ desamparés Evil or Very Mad Embarassed Embarassed No pauvres juges I love you I love you comment un juge peut...juger un parlementaire dont l´immunié  I love you n´est pas levée Neutral Neutral Like a Star @ heaven Laughing Laughing 

Les juges ne pouvaient pas juger de la "flagrance" plus de 12 heures après les infractions Arrow Razz pauvres juges, car selon la Radio Okapi souligne que ces juges constatent une violation de la Constitution Idea 

"Ministre de l´interieur"



Ecoutez deux fois.. Rolling Eyes le message du ministre de l´interieur Mujej..Mon "cousin" parle du "caractère sacré" de la fonction clown du Président Rolling Eyes Rolling Eyes La Constitution de la RDC ne parle Arrow du "sacre du Président" What a Face 

Horreur Shocked plusieurs siècles après la Révolution en France, un ministre du Congo parle du Président comme un ROI Razz Razz 

Troll a toujours affirmé que cette fonction du ministre de l´Interieur Razz doit cesser d´exister Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Faisons comme dans les pays Nordiques ou les USA: Le ministre de la justice est le responsable de la police...et des services de sécurité Like a Star @ heaven Embarassed 

Il faut racourcir la gestion de l´Etat Arrow 

WHAT NOW


Ba tika ye...kaka, sikoyo e komi soni, ba juges ba boyi..pe Minuaku a lakisa ete Pouvoir Législatif est un "pouvoir" qui ne peut pas se faire ridiculiser par un simple Procureur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EWANGA EST DEJA DEVANT LA COUR SUPREME D INJUSTICE POUR ETRE JUGE

Message  Mathilde le 6/8/2014, 3:01 pm

Et pendant ce temps là...



Jean-Bertand Ewanga SG de l'UNC a été présenté à la Cour suprême de justice. Le procès a été suspendu le temps que la Cour constitutionnelle se prononce sur l'inconstitutionnalité de la loi sur la procédure en flagrance mais le parquet a estimé bon de le transférer à la prison centrale de Makala.

_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux

https://www.youtube.com/watch?v=1j32A3Fy8rA&feature=youtu.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: EWANGA EST DEJA DEVANT LA COUR SUPREME D INJUSTICE POUR ETRE JUGE

Message  Dan66 le 6/8/2014, 5:50 pm

Laughing Laughing Franchement le congo est un pays démocratique en effet  Rolling Eyes , aller arrêter un citoyen à 3 h du matin ? mais pourquoi donc ? pourquoi ce genre de chose ils ne le font jamais en pleine journée mais ils attendent que les gens soient entrain de dormir pour mettre leur plan à exécution ? Mais le plus ridicule dans tout ca c'est le motif, ces gens là qui prennent ''soit disant'' exemple sur les pays dits démocratique ne sont pas renseignés comme sont traités les politiciens à l'étranger? Ils ne voient pas comment François hollande se fait critiquer, tourner en ridicule par la presse ? Et même les groupes extrême que le FN jouisse une plus grande liberté de parole que la presse et l'opposition politique du congo. Bref rien de nouveau sur le soleil, mis à part ca certains vont encore nous sortir que c'est normale et qu'ils l'ont merité Rolling Eyes .

Revenir en haut Aller en bas

Re: EWANGA EST DEJA DEVANT LA COUR SUPREME D INJUSTICE POUR ETRE JUGE

Message  Mathilde le 6/8/2014, 6:48 pm


Declaration de l'opposition suite a l'arrestation et au jugement expeditif du SG de l'UNC l'honorable #Ewanga a la Cour Suprême.





http://www.rfi.fr/afrique/20140806-rdc-ewanga-loi-flagrance-prison-makala-vital-kamerhe/

Colère à l'UNC après l'arrestation mardi pour offense au chef de l'Etat et racisme, du député national également secrétaire général du parti, Jean-Bertand Ewanda, qui a été présenté à la Cour suprême de justice. Le procès a été suspendu le temps que la Cour constitutionnelle se prononce sur l'inconstitutionnalité de la loi sur la procédure en flagrance mais le parquet a estimé bon de le transférer à la prison centrale de Makala.

_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux

https://www.youtube.com/watch?v=1j32A3Fy8rA&feature=youtu.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: EWANGA EST DEJA DEVANT LA COUR SUPREME D INJUSTICE POUR ETRE JUGE

Message  KOTA le 6/8/2014, 7:56 pm

CE QUE LE REGIME LIBERTICIDE REPROCHE A L HONORABLE EWANGA



 http://congo4live.com/2014/08/06/ce-que-le-regime-liberticide-reproche-a-l-honorable-ewanga/

Revenir en haut Aller en bas

Re: EWANGA EST DEJA DEVANT LA COUR SUPREME D INJUSTICE POUR ETRE JUGE

Message  Troll le 7/8/2014, 12:45 am

Smile Sad Sad VIVE...L`INJUSTICE AU CONGO clown Mad Mad 

Pour une fois dans les annales de la justice, un citoyen congolais, parlementaire de son état se retrouve en prison...sur base d´une convocation Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven 

Oui, avec une simple "convocation", ...surtout sans "pv" Like a Star @ heaven , un parlementaire se retrouve en prison Surprised Surprised Surprised 

En plus, on se demande...si un PGR est au dessus de la "CSJ" Rolling Eyes Rolling Eyes Comment un Procureur peut s´opposer á une decision des juges de la CSJ dans un pays Rolling Eyes Razz Razz 

Revenir en haut Aller en bas

Re: EWANGA EST DEJA DEVANT LA COUR SUPREME D INJUSTICE POUR ETRE JUGE

Message  until le 7/8/2014, 9:37 am

Les propos tenus par ewanga sont injurieux et diffamatoires, à moins k’on veille rendre le culte à l’ignorance. Ce ke ce type a fait est antidemocratik, il mérite un repos correctionnel akende koliya mbala mua mikolo. eko teya ye !

Revenir en haut Aller en bas

Re: EWANGA EST DEJA DEVANT LA COUR SUPREME D INJUSTICE POUR ETRE JUGE

Message  Mathilde le 7/8/2014, 11:04 am

Lu pour vous

Eugène Diomi Ndongala

.Je suis avec mon camarade Ewanga, compagnon de lutte: je l ai soulagé hier soir car il est arrivé la nuit sans rien. La lutte continue même si le nombre des prisonniers politiques en RDC ne cesse d augmenter. Liberté et Justice pour le Congo: nous y arriverons car il ne pourront arrêter tous les congolais !



WAOUUUH: EZALAKI CHAUD NA COMPARUTION YA J.B. EWANGA NA COUR SUPRÊME DE JUSTICE



_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux

https://www.youtube.com/watch?v=1j32A3Fy8rA&feature=youtu.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: EWANGA EST DEJA DEVANT LA COUR SUPREME D INJUSTICE POUR ETRE JUGE

Message  Jim KK le 7/8/2014, 9:53 pm

RDC: le gouvernement justifie l’arrestation de Jean-Bertrand Ewanga

http://www.rfi.fr/afrique/20140807-rdc-le-gouvernement-justifie-arrestation-jean-bertrand-ewanga-kabila-rwanda-ethnie-offense/

Ezali faute ya ba politiciens na biso! Adversaire politique akomi ennemi na yo. Peut-être azali na preuves que président Kabila azali voleur pe lisusu azali rwandais. Soki apesi ba preuves ba ko tika ye. Un député n´a pas le droit d´injurier une personne (président, ministre, un simple citoyen).

« Nous avons les enregistrements »

« Jean-Bertrand Ewanga se trouve bien en résidence surveillée, c'est ce que l'on fait avec les personnes de son rang », assure de son côté Lambert Mende, porte-parole du gouvernement, qui affirme que les procédures ont été respectées : « Lorsqu’il y a flagrant délit, le procureur général de la République a autorité pour se saisir de qui que ce soit, ministre, parlementaire, ou autre. Et l’Assemblée nationale n’est informée qu’après. C’est en cas de non-flagrance que l’Assemblée nationale est informée. C’est inscrit noir sur blanc dans le règlement de l’Assemblée nationale. »

Sur le fond, interrogé mercredi par RFI, Lambert Mende maintient les accusations portées contre Jean-Bertrand Ewanga. « Nous avons par-devers nous les enregistrements. Et, de toute façon, ce n’est pas l’avocat de M. Ewanga qui apprécie les faits, ni ses amis politiques, ni ses adversaires – que nous sommes. C’est la justice », affirme-t-il. « Nous ne pouvons plus accepter qu’en République démocratique du Congo, on vienne faire la promotion de la haine entre les ethnies, en attribuant au président [Joseph Kabila] une ethnie qui n’est pas la sienne et en appelant les gens à chasser tous les gens de cette ethnie. C’est quelque chose qu’aucun responsable congolais, même s’il est dans l’opposition, ne devrait encourager », expose Lambert Mende.

Revenir en haut Aller en bas

Re: EWANGA EST DEJA DEVANT LA COUR SUPREME D INJUSTICE POUR ETRE JUGE

Message  Troll le 7/8/2014, 10:13 pm

Rolling Eyes Mr JIM

En RFA où vous residez, on ne peut pas tout simplement transferer un "parlementaire" dans une prison...sans lever son immunité parlementaire.. Idea 

Pire, on ne peut pas envoyer n´importe quel citoyen allemand dans une prison sans un "PV" qui démontre qu´il a été entendu par un OPJ de la police...et la detention d´un Parlementaire est un cas exceptionel..en cas de "flagrance" Idea 

Il n´ya pas "flagrance" en DROIT après plus de 10 heures après une infraction Idea Idea Embarassed Embarassed Flagrance signifie que Ewanga a été arrëté exactement quelques minutes ou secondes après avoir insulté Kanambe Idea Embarassed

Pire, selon la Constitution de la RDC, le Procureur ne peut jamais interroger ou convoquer un parlementaire sans "notifier" le Président du Parlement..

Donc, en bref..]b]Mende est entrain de soutenir la violation de la Constitution[/b]..Si on ne souhaite reviser la Constitution sans même commencer par respecter ce qui s´y trouve, inutile de nous inventer une nouvelle constitution Idea 

VICE DE PROCEDURE

Dans un pays civilisé, les juges de la Cours Suprême sont superieur á un Procureur...et jamais Twisted Evil un Procureur ne peut oser aller á l´encontre d´une decison de la CSJ Idea 
Quand les juges decident que Ewanga doit retourner chez lui et mis en "residence surveillée"..comme un procureur peut se permettre de passer outre cette decision et envoyer Ewanga en prison Question Razz Embarassed Embarassed 

**Vice de procedure Evil or Very Mad Il n´ya pas flagrance Evil or Very Mad ..On ne peut jamais juger un parlementaire sans notifier le Président du Parlement. Embarassed Un citoyen congolais ne peut jamais sejourner dans une prison sans un PV qui démontre qu´il a été entendu ou jugé Embarassed La CSJ est au dessus du PGR Razz Embarassed ***Violation de la Constitution Embarassed Idea

Dans un pays civilisé, le Procureur allait être contraint de deposer sa demission pour abus de pouvoir et violation de la Constitution Idea 

Le Président du Congo n´est pas un "ROI"..et rassurez-vous, les informations sur les milliards de Joseph sont une preuve solide qui démontre qu´il est voleur..
Quand á ses orgines "Rwandaises"...Croyez-vous que pendant un jugement, on va demander au Président de la RDC de venir justifier quelle nationalité il avait avant d´atteindre Kisangani et pourquoi il avait fait le service militaire en Tanzanie Question

]b]Liberez Ewanga...car toutes les bourdes qui accompagnent son arrestation ne font que démontrer que la RDC est un non État, un pays où un Procureur peut defier les juges de la CSJ, un pays où l´immunité parlementaire ne vaut pas grand chose..Nous sommes loin d´un État de droit, très loin de la civilisation lol! [/b]

Revenir en haut Aller en bas

Re: EWANGA EST DEJA DEVANT LA COUR SUPREME D INJUSTICE POUR ETRE JUGE

Message  Troll le 8/8/2014, 12:22 am

I love you No ..MINUAKU SOUS PRESSION ? Rolling Eyes 


Selon Radio Okapi Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven une delegation de l´UE a été en visite chez le Président du Parlement Minuaku Like a Star @ heaven What a Face pour lui dire que la base des relations entre l´UE et la RDC est le respect Like a Star @ heaven des droits de l´Homme et le respect de la liberté d´expression Like a Star @ heaven 
[color=#0000ff]
Minuaku promet d´écrire Like a Star @ heaven au Procureur de la République Like a Star @ heaven pour lui rappeler le respect de la decision des juges de la CSJ qui  Like a Star @ heaven demande que le parlementaire sois mis en résidance surveilée...et non dans une prison Like a Star @ heaven Evil or Very Mad Embarassed Embarassed [/color]

Minuaku qui a peur sans doute d´affronter la machine de la repression Razz de son propre camp clown mais il est sous la pression, car ce n´est pas un hasard que l´UE s´adresse á lui..diplomatiquement Evil or Very Mad 

Revenir en haut Aller en bas

Re: EWANGA EST DEJA DEVANT LA COUR SUPREME D INJUSTICE POUR ETRE JUGE

Message  djino le 8/8/2014, 5:20 pm

Ewanga quitte MAKALA pour l'hotel Invest de la RTNC :

Allez Y comprendre quelque chose sur la Justice Congolaise !


http://radiookapi.net/actualite/2014/08/08/rdc-ewanga-assigne-en-residence-surveillee-lhotel-invest/

Revenir en haut Aller en bas

Re: EWANGA EST DEJA DEVANT LA COUR SUPREME D INJUSTICE POUR ETRE JUGE

Message  Troll le 8/8/2014, 7:28 pm

Razz VICTOIRE DU BON SENS...ET DU RESPECT DE LA CONSTITUTION Question Evil or Very Mad 

Pour le président du Parlement MINUAKU, une petite victoire...qui est un grand pas pour le respect du statut des parlementaires Exclamation 
Em effet, sortir Ewanga de Makala pour le placer dans un hotel qui fait offiice de "résidence surveillée" est une grande victoire sur ce fameux PGR qui viole constament la Constitution et n´a AUCUN respect pour la Cours Suprême Evil or Very Mad What a Face What a Face 

24 heures en prison ayant été une violation de la Constitution, on se demande comment tenir un procès contre Ewanga quand il a été victime des violations de ses droits...par la justice nationale Rolling Eyes Question 


LA PEUR DES...SANCTIONS INTERNATIONALES EST LE COMMENCEMENT DE LA SAGESS  

Revenir en haut Aller en bas

Re: EWANGA EST DEJA DEVANT LA COUR SUPREME D INJUSTICE POUR ETRE JUGE

Message  King David le 8/8/2014, 9:57 pm

Jim KK a écrit:RDC: le gouvernement justifie l’arrestation de Jean-Bertrand Ewanga

http://www.rfi.fr/afrique/20140807-rdc-le-gouvernement-justifie-arrestation-jean-bertrand-ewanga-kabila-rwanda-ethnie-offense/

Ezali faute ya ba politiciens na biso! Adversaire politique akomi ennemi na yo. Peut-être azali na preuves que président Kabila azali voleur pe lisusu azali rwandais. Soki apesi ba preuves ba ko tika ye. Un député n´a pas le droit d´injurier une personne (président, ministre, un simple citoyen).

« Nous avons les enregistrements »


Affaire Général Amisi : l’ONU déplore l’absence d’une enquête judiciaire

JKK devrait se préoccuper de l'absence de procès contre le traître Amisi que de soutenir l,idiotie du PGR. D'ailleurs dans son pays d'accueil, a-t-il déjà vu un parlementaire être poursuivi pour de tels propos? Obama a jeté combien de parlementaires américains qui doutent de sa nationalité américaine? On a vu le président américain exhiber son certificat de naissance américain délivré à Hawai. Demander ce document à Kanambe serait une insulte au Chef de l'État.

Comme le dit si bien JKK, pour être sorti de Makala, il a sûrement présenté ses preuves que JKK est voleur et rwandais.

Na leki kaka sans trace.

Revenir en haut Aller en bas

Re: EWANGA EST DEJA DEVANT LA COUR SUPREME D INJUSTICE POUR ETRE JUGE

Message  ndonzwau le 9/8/2014, 3:40 am

"Affaire Ewanga : Le partenariat RDC – UE menacé,Minaku pas d’accord avec le PGR
° http://www.lephareonline.net/affaire-ewanga-le-partenariat-rdc-ue-menaceminaku-pas-daccord-avec-le-pgr/
« La construction d’un Etat  de droit et la défense des droits de l’homme sont des éléments  essentiels  qui fondent le partenariat  de  l’Union Européenne et de la RDC », a déclaré le Chargé d’affaires intérimaire de l’Union Européenne, Bruno Hanses,  à l’issue d’un entretien hier jeudi 7 août 2014 au Palais du peuple entre la délégation de l’Union Européenne, composée des Ambassadeurs de France, de Belgique et de Grande-Bretagne avec le président de l’Assemblée Nationale, Aubin Minaku.(...)"


"Minaku étale au grand jour le dysfonctionnement de la justice
° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=9687:minaku-etale-au-grand-jour-le-dysfonctionnement-de-la-justice&catid=85:a-la-une&Itemid=472
Affaire Ewanga
L’évolution de l’affaire Jean-Bertrand Ewanga étale au grand jour des contradictions dans le chef des autorités nationales. Placé à la prison centrale de Makala par le Parquet général de la République, la mesure du PGR se présente comme une entorse aux privilèges de poursuite dus à l’honorabilité d’un député national. Ce qui ravive la polémique autour de l’interprétation restrictive des principes de base en matière pénale.


Pourtant, la Cour suprême de justice, faisant office de Cour de cassation, a, dans son arrêt rendu en date du 5 août, assigné ce dernier en résidence surveillée.
La réponse du président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, aux préoccupations soulevées par la délégation de l’Union européenne, hier jeudi 7 août au cours d’une audience au Palais du peuple, est plus que clair.

Selon le conseiller juridique du président de l’Assemblée nationale, Tupa Kamango, Aubin Minaku a rassuré ses interlocuteurs sur le respect de l’exécution des termes de l’arrêt de la Cour suprême de justice. « Je commencerai par énoncer la principale préoccupation qui a été soulevée par les éminents hôtes de l’honorable président de l’Assemblée nationale. Ce dernier s’est contenté, documents en main, en l’occurrence la Constitution de la République, le Code de procédures devant la Cour de cassation ainsi que le Règlement intérieur de l’Assemblée nationale, de rappeler ce qui est convenu de retenir comme norme du droit positif congolais en matière de levée des immunités parlementaires mise en regard de règles pertinentes qui concernent la procédure de flagrance. Au-delà de ces préoccupations, il a eu à atterrir sur le contentieux qui les a intéressés, celui de l’honorable député national Jean-Bertrand Ewanga, à propos duquel il a informé déjà qu’en fonction de ses charges de président de l’Assemblée nationale, dès aujourd’hui, il va procéder à un contact épistolaire avec le Procureur général de la République, pour qu’en fonction de l’arrêt qui a été prononcé par la Cour suprême de justice sur le point précis de la sanction, mieux de la mesure d’assignation en résidence surveillée, en tant qu’organe de la loi et officier du ministère public qu’il puisse l’exécuter en demeurant dans l’esprit des termes de l’arrêt et des termes de la loi. In concreto, il faudrait que l’honorable député national Ewanga soit placé en résidence surveillée en fonction de l’interprétation restrictive des principes de base en matière pénale »,  a déclaré le conseiller juridique du président de l’Assemblée nationale.

A une question sur les propos du PGR qui, selon lui, la prison de Makala constitue une seule résidence surveillée mise en sa disposition, le conseiller Tupa Kamango a indiqué : « Je ne peux pas m’en prendre à l’interprétation du procureur général de la République, c’est une haute autorité qui est responsable de ses actes. Je me dois d’informer que l’honorable président a informé les ambassadeurs que, dès ce jour, il va écrire au procureur général de la République pour qu’il ait exécution fidèle des termes qui ont été prononcés par la CSJ ; termes qui sont dégagés dans les dispositions légales qui disent qu’en matière de détention préventive, pour les députés nationaux, la présente mesure est remplacée par l’assignation en résidence surveillée ».

L’UE APPELLE AU RESPECT DE LA LIBERTE D’EXPRES​SION(...)"



"Affaire Ewanga : la diplomatie s’en mêle
° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=9657:affaire-ewanga-la-diplomatie-s-en-mele&catid=85:a-la-une&Itemid=472



La pression s’accentue sur les autorités congolaises en vue de la libération du député UNC Jean-Bertrand Ewanga. A Washington où s’est clôturé hier mercredi sous l’égide du président américain le sommet USA-Afrique, le sujet s’est invité dans le débat. Pendant ce temps, à Kinshasa, le quartet, regroupant les USA, la France, la Belgique et la Grande-Bretagne, s’est annoncé ce jeudi devant le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, pour s’enquérir des conditions de l’arrestation du député de l’UNC. Kinshasa sortira-t-il indemne de cette nouvelle épreuve ?(...)"


"RETOMBEES DES DEMARCHES DES AMBASSADEURS OCCIDENTAUX ET DES DEPUTES DE L’OPPOSITION
JEAN-BERTRAND EWANGA QUITTE MAKALA POUR L’HÔTEL INVEST"

° http://www.forumdesas.org/spip.php?article1720


"Kinshasa : porte ouverte à la chasse aux sorcières !
° http://www.lephareonline.net/kinshasa-porte-ouverte-a-la-chasse-aux-sorcieres/
« Nul ne peut vouloir une chose et son contraire. L’Opposition congolaise baigne depuis un temps dans une démarche contradictoire visant à obtenir à la fois l’alternance et le dialogue inclusif. Plutôt que d’opérer un choix clair sur la finalité de sa stratégie, la dispersion des énergies offre le spectacle de quelqu’un qui poursuit deux lièvres à la fois, avec le risque de les perdre tous les deux. Une alternance négociée à travers un dialogue n’en sera pas une. Tout ne devrait-il pas se concentrer sur une meilleure organisation des scrutins à venir ? C’est là tout le dilemme.  
L’Opposition vogue à contre-courant de la dynamique qui s’est créée autour de la poursuite du processus électoral. Invitée à Washington, elle a étonné plus d’un. Dans une déclaration signée à partir de la capitale américaine, l’Opposition réclame un dialogue, dit inclusif. De cette manière, l’Opposition pense valoriser la ligne tracée dans l’accord-cadre signé le 24 février 2013 à Addis-Abeba sous l’égide des Nations unies.  
L’on se rappelle que dans cet accord-cadre, les parties avaient appelé toutes les forces vives de la RDC à un dialogue qui baliserait la voie pour des élections apaisées, démocratiques et transparentes.
Mais, en lieu et place, le pouvoir avait convoqué un forum national sous forme des concertations nationales. Boycottées par une frange importante de l’Opposition, les concertations nationales se sont quand même tenues en octobre 2013. Depuis, plus rien. Les recommandations et résolutions moisissent encore dans le placard en attendant la mise en place d’un gouvernement, dit de cohésion nationale, dans lequel devraient prendre part la Majorité, l’Opposition et la Société civile.
N’ayant pas, pour la plupart, participé aux dernières concertations nationales, les délégués de l’Opposition présents à Washington ont donc trouvé le moment bien opportun pour réclamer un nouveau dialogue. Quelle en serait alors la finalité, s’interroge-t-on ?  Dans tous les cas, l’opinion a du mal à cerner le bien-fondé de la démarche de l’Opposition.
Pourquoi, commente-t-on dans les milieux spécialisés, se mobiliser pour un dialogue alors que l’urgence aurait voulu que tous les regards soient dirigés vers les échéances électorales de 2016. La démarche de l’Opposition intrigue et taraude les esprits. Sa volte-face serait-elle justifiée, comme on le susurre dans la majorité, par une certaine peur d’affronter les prochaines élections.
 
Pas de repère

Hier, l’Opposition s’est lancée au front pour réclamer des élections à l’échéance 2016 en vue d’une éventuelle alternance politique à la tête de l’Etat. Aujourd’hui, elle se rétracte en trouvant mieux de s’associer avec la Majorité dans un hypothétique conciliabule dont les objectifs sont connus de seuls leaders de l’Opposition. De qui se moque-t-on ? Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle n’aurait pas de repère. Cela au regard de graves contradictions qu’elle aligne. Bien plus, ce serait faire preuve d’amateurisme dans le chef de ceux qui prétendent apporter l’alternance politique en 2016.
D’aucuns sont d’avis que l’Opposition ne se serait pas encore départie de son enracinement à l’idée d’un dialogue politique qui déboucherait sur un éventuel partage de pouvoirs, à l’insu du souverain primaire. Lors du meeting tenu à la Place Sainte Thérèse de N’Djili le lundi 4 août, le même discours du dialogue inclusif avait été embouché par tous les ténors de cette famille politique.
La question est celle de savoir pourquoi exiger un dialogue à la veille des élections qui devraient apporter un changement de régime ? On n’est pas loin d’un anachronisme béant. Marque d’une Opposition dessoudée et sans idéal.
A tout prendre, l’Opposition demanderait donc une chose et son contraire. En décryptant sa démarche, l’impression qui se dégage est celle d’une volonté de négocier à travers ce dialogue inclusif, des espaces de gestion pendant la période préélectorale. Serait-ce pour se refaire une santé financière, au détriment du Trésor public ? Pareille position ne peut être moralement soutenue d’autant qu’elle pèche contre les règles élémentaires d’éthique.
Pudiquement, les ténors de l’Opposition indiquent que « ce sera l’occasion de négocier en douceur le départ du président Kabila ». Curieuse argumentation dans la mesure où le président de la République n’a jamais annoncé publiquement une quelconque volonté de violer la Constitution. Et d’ailleurs, un dialogue, fût-il inclusif, vise essentiellement à contourner le souverain primaire qui s’était massivement prononcé en 2005 à travers le référendum qui a produit la Constitution de février 2006.  
Un dialogue inclusif n’est envisageable que dans la perspective de l’organisation des élections apaisées, dans un cadre normal de concertations permanentes entre acteurs concernés. La réédition d’un dialogue inter Congolais ou d’une conférence nationale souveraine, ou encore des concertations nationales revues et corrigées n’aboutirait qu’à un partage équitable et équilibré du pouvoir de triste mémoire. Les Congolais n’en veulent pas.

Etonnant changement de cap

L’Opposition ne semble pas disposée à juger sévèrement le bilan de la majorité. Plutôt que de tirer les leçons de l’interminable attente du gouvernement de cohésion nationale, annoncé pompeusement par Léon Kengo wa Dondo (Autorité morale de l’Opposition, dite républicaine), les nouvelles déclarations de ce que l’Opposition compte comme principaux leaders donnent la mesure du désarroi qui habite cette frange de la classe politique.
Si, dans la Majorité, tous les états-majors ont été mis en état d’alerte maximal pour réussir la révision de certains articles de la Constitution, dont le fameux article 220, dans l’Opposition, l’idée de participer dans un premier temps à une gestion collégiale de la chose publique germe. En effet, l’Opposition cherche à se doter d’un matelas financier assez consistant pour jouer, au moment de prochains scrutins, à armes égales avec la Majorité. Malheureusement, cette piste est terriblement suicidaire pour la jeune démocratie congolaise. Elle a l’inconvénient d’ouvrir la brèche à une transition dont la fin est imprévisible.  
Décidément, l’Opposition se trompe. Car, pour l’instant, la seule urgence qui s’impose est le respect du processus électoral jusqu’à l’échéance de 2016 ."



Les Forces Politiques et Sociales qui ont organisé le meeting populaire du 04 août 2014 à la place Ste Thérèse ont rendu publique hier la déclaration ci-après en rapport avec le maintien en détention de Jean-Bertrand Ewanga:  
« 1.         les Forces Politiques et Sociales relèvent que, pour avoir abordé tous le même thème, mais dans des langues et styles différents, tous les intervenants du jour à la manifestation de N’Djili, au nombre de 16, devraient tous être poursuivis si leurs propos constituaient une infraction quelconque.  
2.         les Forces Politiques et Sociales notent avec dégoût que le musèlement du Député National Jean-Bertrand Ewanga a été programmé depuis les derniers évènements du camp Tshatshi et que toute personne qui exprimerait une opinion contraire à Monsieur Kabila s’exposerait au même traitement inhumain. Ainsi, je musèlement de l’Honorable Ewanga est un premier pas vers celui de museler toute l’Opposition;  
3.         Dans son «arrêt» du 05 août 2014, la Cour Suprême de Justice, tout en se déclarant incompétente, a néanmoins décidé d’assigner l’Honorable Ewanga à résidence en attendant la constitution d’une chambre qui ferait office de Cour Constitutionnelle; 4.         Depuis, et à la grande stupéfaction de tous, le Député National Jean-Bertrand Ewanga est arbitrairement détenu au CPRK tandis que, suivant certaines confidences, le pouvoir s’apprêterait à le reléguer dans son village ou à l’assigner à résidence dans un hôtel de la place.  
5.         L’Honorable Ewanga ayant été arrêté à sa résidence de Kinshasa, bien identifiée aussi bien par l’ANR que par le Parquet Général, il est hors de question qu’il soit relégué dans son village sous prétexte que c’est son fief électoral alors que l’Honorable Ewanga, est un Député National.
DE CE QUI PRECEDE: Nous dénonçons fermement le maintien arbitraire en détention de l’Honorable Jean-Bertrand Ewanga ainsi que tout plan ou toute tentative visant sa relégation  dans son village ou son transfert dans un hôtel;  
- Nous exigeons sa libération immédiate et sans condition en même temps que nous continuons d’exiger également la libération des détenus politiques et d’opinions, Eugène DIOMI-NDONGALA, BRUNO KABATSHI et du Pasteur KUTHINO FERNANDO ;  
Nous lançons un appel à tout le peuple de rester mobilisé pour faire échec au plan « démocracide » dans notre pays concocté par la classe politique au pouvoir ».

° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=199251&Actualiteit=selected

"L’Union européenne formule trois recommandations
° http://latempete.info/lunion-europeenne-formule-trois-recommandations/
Affaire Jean-Bertrand Ewanga
Au cours d’une audience avec le président de l’Assemblée nationale, le chargé d’affaires par intérim de cette organisation du vieux continent a prôné le respect de la liberté d’expression, le respect mutuel entre les acteurs politiques et l’engagement dans un dialogue ouvert
Le respect de la liberté d’expression, le respect mutuel entre les acteurs politiques et l’engagement dans un dialogue ouvert, telles sont les 3 recommandations formulées hier jeudi 7 août par l’Union européenne (UE) aux autorités et acteurs politiques de la République Démocratique du Congo.
Ces recommandations ont été présentées à la presse au Palais du peuple, siège du parlement congolais, par le chargé d’affaires par intérim de la délégation de cette organisation du vieux continent, à l’issue d’une audience avec le président de l’Assemblée nationale, axée sur le dossier Jean-Bertrand Ewanga.(...)"



"(...)"La Tempête des Tropiques fait état de la réaction de Vital Kamerhe. “Le pouvoir de Kabila cherche ma tête “, a notamment déclaré hier sur RFI l’ancien président de l’Assemblée nationale en réaction à l’emprisonnement du secrétaire général de son parti.
« L’arrestation du secrétaire général de l’Union pour la nation congolaise (UNC) tôt le matin le mardi 5 août 2014 et son transfèrement le même jour, tard dans la nuit, à la prison centrale de Makala n’a pas laissé indifférent le président rational de ce parti, Vital Kamerhe.
Selon l’ancien speaker de la chambre basse du parlement congolais, Vital Kamerhe, qui s’est exprimé hier sur RFI après sa participation aux travaux du sommet Afrique Etats-Unis (du 4 au 6 août 2014) à Washington, l’arrestation de Jean Bertrand Ewanga vise l’anéantissement de l’opposition politique, dont l’UNC est membre.
Ce que les laboratoires de Kabila sont en train de faire pour le moment, c’est de savoir comment avoir la tête de M. Kamerhe L’autre objectif c’est comment anéantir l’UNC et l’ensemble de l’opposition “, a poursuivi Vital Kamerhe.
L’ancien égérie de Joseph Kabila conclut sa position en faisant remarquer le fait que “c’est parce que nous avons entrepris de consolider et d’unifier l’opposition et ça dérange “il note enfin que c’est quand même grave ce que nous sommes en train de vivre avec le président Kabila. “Le transfèrement à la prison centrale de Makala du député national membre de l’UNC constitue un nouveau cas de jurisprudence en RDC.
En effet, après six heures de débat sur le dossier Ewanga, la Cour constitutionnelle s’est prononcée sur l’inconstitutionnalité de la loi relative à la procédure en flagrance. Néanmoins, le parquet a estimé bon de transférer le détenu au Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (CPRK), la prison centrale.
La décision u parquet général de la République de transférer Ewanga à la prison centrale contraste avec la décision de la Cour suprême de justice :
A la ville haute comme à la cité, la décision du parquet fait débat dans la mesure où la plus haute instance judiciaire, après le chef de l’Etat, a pris en compte le rang auquel appartient le secrétaire général de l’UNC. Pour sa part, l’un des avocats du collectif, le bâtonnier Jean Joseph Mukendi, a fait remarquer qu’il ne faut pas oublier que les instruments internationaux font maintenant partie de l’arsenal juridique de la RD Congo. Par conséquent, ce procès équitable ne peut pas être avec les dispositions de la loi sur la flagrance. Mise à part cette parenthèse, la préoccupation demeure celle de savoir si le parquet peut passer outre la décision de la Cour constitutionnelle. C’est aux environs de 20H00’ mardi soir que la Cour suprême a répondu aux exceptions soulevées par les avocats d’Ewanga sur l’inconstitutionnalité de la loi sur la procédure en flagrance et de s’en référer à la Cour constitutionnelle ».(...)"

° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=199251&Actualiteit=selected


"L’arrestation d’Ewanga ne contribue pas à apaiser le climat politique, selon l’UE"
° http://radiookapi.net/actualite/2014/08/07/rdc-larrestation-dewanga-ne-contribue-pas-lapaisement-du-climat-politique-selon-lunion-europeenne/


"Elevons le débat !"
° http://www.laprosperiteonline.net/affi_article.php?id=3577


° http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20140808185602/joseph-kabila-union-pour-la-nation-congolaise-opposition-rdc-jean-bertrand-ewanga-opposition-rdc-rdc-l-opposant-jean-bertrand-ewanga-place-en-residence-surveillee-dans-un-hotel.html
° http://www.rfi.fr/afrique/20140807-rdc-une-delegation-europeenne-inquiete-apres-arrestation-ewanga/
° http://radiookapi.net/actualite/2014/08/08/rdc-ewanga-assigne-en-residence-surveillee-lhotel-invest/
° http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20140807133117/joseph-kabila-union-pour-la-nation-congolaise-jean-bertrand-ewanga-opposition-en-rdc-rdc-rdc-polemique-sur-le-lieu-de-detention-du-depute-d-opposition-jean-bertrand-ewanga.html
° http://www.groupelavenir.org/spip.php?article1303
° http://www.laprosperiteonline.net/affi_article.php?id=3562&rubrique=POLITIQUE
° http://www.rfi.fr/afrique/20140806-rdc-ewanga-loi-flagrance-prison-makala-vital-kamerhe/
° http://www.rfi.fr/emission/20140508-vital-kamerhe-opposant-congolais/



Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: EWANGA EST DEJA DEVANT LA COUR SUPREME D INJUSTICE POUR ETRE JUGE

Message  Mathilde le 9/8/2014, 4:59 pm

Exclusivité : Affaire Ewanga, une délégation de l’ Union Européenne visite Aubin Minaku.




_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux

https://www.youtube.com/watch?v=1j32A3Fy8rA&feature=youtu.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: EWANGA EST DEJA DEVANT LA COUR SUPREME D INJUSTICE POUR ETRE JUGE

Message  Mathilde le 14/8/2014, 11:05 am

Boyoka kopapa ya JB Ewanga oyo epesi bato ya pouvoir kipelekese


_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux

https://www.youtube.com/watch?v=1j32A3Fy8rA&feature=youtu.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: EWANGA EST DEJA DEVANT LA COUR SUPREME D INJUSTICE POUR ETRE JUGE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum