Vital Kamerhe invité de Henri Désiré N’ZOUZI dans l’émission « CONVICTION ». Réponse à la question : QUI EST VITAL KAMERHE ?

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vital Kamerhe invité de Henri Désiré N’ZOUZI dans l’émission « CONVICTION ». Réponse à la question : QUI EST VITAL KAMERHE ?

Message  Mathilde le 6/11/2014, 7:53 pm

Vital Kamerhe répond à coeur ouvert aux questions de Ndeko Eliezer





Vital Kamerhe réagit sur l' affaire Burkina Faso et les critiques de la Diaspora
.




_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vital Kamerhe invité de Henri Désiré N’ZOUZI dans l’émission « CONVICTION ». Réponse à la question : QUI EST VITAL KAMERHE ?

Message  ndonzwau le 4/12/2014, 1:40 am

"Le Camp Kamerhe s’oppose au dialogue !
° http://www.laprosperiteonline.net/affi_article.php?id=5044&rubrique=POLITIQUE
*Aussi surprenant que peut paraître le virage à 90° opéré par l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) de Vital Kamerhe qui décline désormais toute idée de dialogue politique avec le pouvoir, la nouvelle mérite bien  une analyse approfondie. Une telle prise de position lourde de conséquences n’a rien de spontané. Kamerhe calcule et fait avancer ses pions. C’est lui qui prend des initiatives avec une certaine longueur d’avance par rapport à ses collègues. Dans deux ans, se dit-il, l’actuelle législature arrive à terme. Kamerhe veut alors jouer sa chance au fond et prendre le chapeau qu’il convoite. Le dialogue politique, s’il est convoqué, ne sera pas bénéfique à l’Opposition, confie-t-il. Dans la mesure où ce dialogue pourrait déboucher sur une transition, coiffée par le Président Joseph Kabila, de deux ou trois ans. Par ailleurs,  Kamerhe a demandé à l’Udps d’oublier la bataille de la conquête de l’impérium de Tshisekedi, le Président Joseph Kabila ayant consommé trois années du mandat réclamé.

Le Bureau politique de l’UNC, qui s’est réuni le lundi 1er décembre courant, a cru dénicher un piège que leur aurait tendu le pouvoir avec la création et la mise sur pied de l’Office National de l’Identification de la Population (ONIP), dont la finalité est de procéder au recensement administratif et scientifique de la population. L’UNC trouve exorbitant le budget, 500 millions de dollars américains, dont a besoin l’ONIP pour s’acquitter de sa tâche. Pour Vital Kamerhe et son parti, ces masses importantes d’argent devraient plutôt servir à financer l’organisation de la présidentielle et des législatives dans le délai constitutionnel. Parallèlement, l’UNC estime que l’une des priorités est l’organisation des élections provinciales de façon à mettre fin à l’illégitimité des Assemblées provinciales, du Sénat et des Gouverneurs de provinces. Au nom de la continuité de l’Etat, le dénombrement de la population serait remis à plus tard. Rien n’urge, insiste Kamerhe.

L’Udps appelée à changer son  fusil d’épaule

La nouvelle ligne tracée par Vital Kamerhe sera-t-elle acceptée et suivie par ses collègues de l’Opposition politique, l’Udps en particulier ? Difficile à y répondre pour le moment. Néanmoins, Kamerhe a demandé à l’Udps d’oublier la bataille de la conquête de l’impérium de Tshisekedi, le Président Joseph Kabila ayant consommé trois années du mandat réclamé. Selon Vital Kamerhe, l’année 2016 sera hautement politique avec plusieurs scrutins. En principe, la convocation de l’élection présidentielle est prévue 90 jours avant l’expiration du mandat. Va-t-on l’entendre de cette oreille du côté des jusqu’au-boutistes de l’Udps, ceux-là mêmes qui donnent du fil à retordre au Secrétaire général Bruno Mavungu ? La pilule sera amère à avaler, à première vue. Parce que, jusque-là, l’Udps a fait de la conquête de l’impérium,  une question existentielle. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’Udps envoie ses combattants battre le macadam afin d’exiger la convocation du dialogue politique sans exclusive, sous une médiation internationale. Que de marches de protestation, toujours réprimées, n’ont pas été organisées par les Forces politiques et  sociales à Kinshasa ?  Quoi qu’il en soit, l’heure est venue où les acteurs politiques doivent se remettre à l’évidence et opérer des choix stratégiques, si et seulement si les opposants envisagent une alternance en 2016. Rien, au stade actuel, ne permet de penser que si des élections sont organisées dans les conditions actuelles, l’Opposition les gagnerait. Il n’est pas exclu que, dans les jours à venir, l’Opposition se déchire pour des problèmes d’égo. Une Opposition désunie, sans stratégie commune de conquête de pouvoir, ne ferait trembler  personne. Ainsi, plutôt que de s’asseoir et regarder venir les choses, l’Opposition ferait œuvre utile en s’organisant autour d’un programme commun, d’abord et, plus tard, d’un leader devant  incarner  ses principales aspirations."



"LE PALMARES
Dialogue politique : Nouveau bras de fer entre la Majorité et l’Opposition !

° http://7sur7.cd/new/dialogue-politique-nouveau-bras-de-fer-entre-la-majorite-et-lopposition/
Pendant plusieurs mois, plus d’une année en tout cas, et même jusqu’à a dernière semaine, l’Opposition réclamait sans délai la tenue du dialogue politique suivant l’esprit et la lettre de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba. Déterminés à faire triompher leur cause, les opposants radicaux ont organisé plusieurs sit-in devant la Monusco et l’ambassade des USA.
Du côté de la Majorité, les pressants appels de l’Opposition ne semblaient émouvoir personne. La famille politique kabiliste estimait avoir acquitté le dossier du dialogue avec les concertations nationales. Les opposants donnaient ainsi l’impression de prêcher dans le désert. Mais en même temps qu’ils luttaient pour un dialogue politique inclusif, les opposants maintenaient la pression sur la MP concernant le respect des délais constitutionnels, notamment la présidentielle de 2016.

Les lignes bougent

Plus que jamais alerte, le Palmarès s’est battu à relever le caractère contradictoire de la double démarche de l’Opposition. En effet, l’on ne pouvait logiquement et à la fois réclamer le respect de la balise constitutionnelle de 2016. C’était l’un ou l’autre et jamais les deux.
Mais sous le coup de boutoir des opposants, la Majorité commence à manifester des dispositions pour un dialogue. Pas nécessairement dans l’entendement de sa rivale, mais dans l’esprit d’un échange enrichissant. Certains opposants comme Kamerhe de l’UNC ont même eu le courage de saluer cette évolution dans la ligne défendue par la MP.

Bien plus, certains stratèges de la Majorité se sont soudain mis à assurer la promotion de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba, notamment en ce qui concerne l’obligation de réformes institutionnelles consignées dans cet Accord.
Sous le coup de guele d’un jeune truc de la Majorité, député national de son état, plusieurs manchettes de journaux ont traité de cette question la semaine dernière. La battue médiatique a pratiquement couvert toute la moitié de la semaine.

Ethique

Chose pour le moins curieuse, c’est en ce moment où au niveau de la MP les positions se mettent à bouger, qu’une partie non négligeable de l’Opposition radicale fait volte-face. Au lendemain de la clôture du XVème Sommet de la Francophonie, l’UNC Vital Kamerhe, le même, vient de lancer une opération de boycott du dialogue politique. Il s’évertue désormais à convaincre ses pairs à lui emboîter le pas.
Comment expliquer cette soudaine volte-face de l’Opposition ? L’auteur du boycott explique qu’au regard du délai qu’il reste encore à l’actuelle mandature, un dialogue politique est sans objet. Que seul compte le strict respect du délai butoir de 2016.
Mais il y a à peine 2 semaines, les opposants ont décidé de créer plusieurs incidents autour du dialogue politique en organisant systématiquement des sit-in en plein centre ville. Alors que la glace promet de fondre et en donne des signes évidents, le dialogue devient sans objet. Il se pose alors une question d’éthique politique: les opposants faisaient trop de bruit autour du dialogue parce qu’ils étaient sûr que le pouvoir ne céderait pas ou parce qu’ils étaient convaincu du bien-fondé de celui-ci. A eux de nous éclairer par leur attitude sur la question"



"Kabila dos au mur 2015 Kamerhe trace le schema, il n’y aura plus de dialogue"
° http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/kabila-dos-au-mur-2015-kamerhe-trace-le-schema-il-ny-aura-plus-de-dialogue#sthash.8ewCYfiO.dpuf



Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vital Kamerhe invité de Henri Désiré N’ZOUZI dans l’émission « CONVICTION ». Réponse à la question : QUI EST VITAL KAMERHE ?

Message  Troll le 4/12/2014, 1:57 am

Very Happy Very Happy SURPRISE Very Happy Sad ET RUPTURE DANS LES RANGS DE L´OPPOSITION ?

Le "dialogue de l´ONU" rejetté par Vitalo Razz Question Etrange posture politique de celui qui reclamait ce "dialogue" lors de la rencontre aux USA...Est-il crédible quand il change subitement de position Question Embarassed Embarassed

On croyait que ce "Dialogue de l´ONU", dirigé par un répresentant de l´ONU était l´arme fatale dont dispose l´opposition. Ce que via ce "Dialogue", il est possible d´obtenir un consensus visant á organiser les élections Embarassed et non obtenir une "forme de transition". Tous les leaders de l´opposition affirmaient depuis Washington, qu´il n´était jamais question d´organiser une "transition" visant á allonger le mandat de Joé Kanambe...et tous étaient decidés de ne jamais participer dans un "gouvernement de transition" What a Face What a Face

Avons-nous bien lu les affirmations de Kamerhe qui a peur de voir le "dialogue" être detourné par Kanambe Surprised Shocked Etrange affirmation politique.

RENDEZ VOUS ?

Cette affirmation precede un "speech" que Kanambe compte livrer dans quelques jours...Selon certains analystes, Kanambe va annoncer "publiquement" ne pas être dans la course pour l´an 2016, et surtout compte "rassurer" les parrains de l´Occident qu´il va juste aider activement á organiser les élections...


WAIT AND SEE

Revenir en haut Aller en bas

LU pour vous but with a few adds-on

Message  voisin4 le 5/12/2014, 8:23 pm

"Le Congo peut-il s'inspirer de la Zambie",
"En quoi Kamerhe est il différente de Scott"?

Congolais et Congolaises de souche,



La Zambie n’est pas un pays d’Europe ou d'Amérique, d'Australie ou d'Asie. C’est notre voisin du Sud, un pays d'afrique Noire.


Le Vice-Président Guy Scott est devenu Président Interimaire à la suite du Président Michael Sata et ce conformément à la Constitution Zambienne.

Toujours selon cette Constitution, le Président intérimaire n’est pas autorisé à posé sa candidature à l’éléction présidentielle qui aura lieu le mois prochain parce qu’il n’est pas zambien de mère et de père.

Et pourtant Guy Scott est né en Zambie et il jouit de la nationalité et de la citoyenneté zambienne. Il a occupé le poste de Ministre de l’Agriculture durant de longues années et recemment celui de Vice-Président.


Pourquoi est-il exclu de la cource à la Présidence alors qu’il a été membre du parlement, ministre, vice-président et aujourd’hui président ? Simplément parce qu’il est né d’un père écossais et d’une mère anglaise. Conformémént à la Constitution, ne peut être candidat qu’une personne dont tous les parents sont zambiens de naissance. Le péché de Guy Scott est d’etre le fils d’un père d’origine ecossaise et d’un mère d’origine anglaise.


Lorsque Guy Scott est exclu de la course personne n’accuse les zambien de racisme ou de haine ethnique. La Constitution est claire, tout le monde la respect, les zambiens, Guy Scott lui-même et la Communauté Internationale.


Qui peut me donner une seule raison pourquoi la même chose ne doit pas d’appliquer au Congo sur le cas des personnes suivantes entre autres :


- Vital Kamerhe : Ancien ministre, parlementaire, président de parlement mais non congolais père et de mère (père rwandais, mère congolaise ou burundaise)

Sans oublier que grace je devrais ecrire A CAUSE de ses mensonges au sommet, le pays est en parti riculise par son poulain, cet ovni aux mille identites. On ne se rappelle que de la verite qui demeure immuable. A une meme question, on donne differentes reponses: ton Vital est bien sur ton diplome? 1) on ne repond pas, mobulu ebimi 2) oui mon nom vital est bien sur mon diplome obtenu en 1987 3) mon diplome n'a pas cette mention. D'ailleurs, je le mettrai sur mon site. To zo zela ti lelo. Pour rappel, Obama et + recemenmt Bongo vient de le faire. Rwakanizikige vk, to zu jumeller mpe to zo talela

- Kengo Wa Dondo : Ancien ministre, premier ministre, sénateur, président du sénat (Père polonais, mère rwandaise).

Il parrait que contrairement au dicton congolais, nzete oyo soeur na nga ya motema Elombe abengi kengo to kamehre , soki nzete wana e wumeli na mayi , ekoki mpe ko bongwana ngando.

- Moïse Katumbi : Gouverneur de province (Père grecque, mère congolaise)

Ce qui est bon pour le monde entier est il mauvais pour le Congo.


Demain, non seulement les concernés et leurs fanatiques mais aussi la Communauté Internationale nous accusera de vue retrograde et de haine ethinque suite à l’exclusion de la candidature de ces "congolais" de la Présidence de la République.


Existe-t-il des scientifiques dans le camp Kamerhe qui puissent repondre objectivement avec des arguments scientifiques à ces interrogations:

"Le Congo peut-il s'inspirer de la Zambie",
"En quoi Kamerhe est il différente de Scott"?


Kayenga Nsudi







Mathilde a écrit:Vital Kamerhe répond à coeur ouvert aux questions de Ndeko Eliezer





Vital Kamerhe réagit sur l' affaire Burkina Faso et les critiques de la Diaspora
.



Revenir en haut Aller en bas

Re: Vital Kamerhe invité de Henri Désiré N’ZOUZI dans l’émission « CONVICTION ». Réponse à la question : QUI EST VITAL KAMERHE ?

Message  Admin le 5/12/2014, 9:33 pm

voisin4 a écrit:"Le Congo peut-il s'inspirer de la Zambie",
"En quoi Kamerhe est il différente de Scott"?

Congolais et Congolaises de souche,



La Zambie n’est pas un pays d’Europe ou d'Amérique, d'Australie ou d'Asie. C’est notre voisin du Sud, un pays d'afrique Noire.


Le Vice-Président Guy Scott est devenu Président Interimaire à la suite du Président Michael Sata et ce conformément à la Constitution Zambienne.

Toujours selon cette Constitution, le Président intérimaire n’est pas autorisé à posé sa candidature à l’éléction présidentielle qui aura lieu le mois prochain parce qu’il n’est pas zambien de mère et de père.

Et pourtant Guy Scott est né en Zambie et il jouit de la nationalité et de la citoyenneté zambienne. Il a occupé le poste de Ministre de l’Agriculture durant de longues années et recemment celui de Vice-Président.


Pourquoi est-il exclu de la cource à la Présidence alors qu’il a été membre du parlement, ministre, vice-président et aujourd’hui président ? Simplément parce qu’il est né d’un père écossais et d’une mère anglaise. Conformémént à la Constitution, ne peut être candidat qu’une personne dont tous les parents sont zambiens de naissance.  Le péché de Guy Scott est d’etre le fils d’un père d’origine ecossaise et d’un mère d’origine anglaise.


Lorsque Guy Scott est exclu de la course personne n’accuse les zambien de racisme ou de haine ethnique. La Constitution est claire, tout le monde la respect, les zambiens, Guy Scott lui-même et la Communauté Internationale.


Qui peut me donner une seule raison pourquoi la même chose ne doit pas d’appliquer au Congo sur le cas des personnes suivantes entre autres :


- Vital Kamerhe : Ancien ministre, parlementaire, président de parlement mais non congolais père et de mère (père rwandais, mère congolaise ou burundaise)

Sans oublier que grace je devrais ecrire A CAUSE de ses mensonges au sommet, le pays est en parti riculise par son poulain, cet ovni aux mille identites. On ne se rappelle que de la verite qui demeure immuable. A une  meme question, on donne differentes reponses: ton Vital est bien sur ton diplome? 1) on ne repond pas, mobulu ebimi 2) oui mon nom vital est bien sur mon diplome obtenu en 1987 3) mon diplome n'a pas cette mention. D'ailleurs, je le mettrai sur mon site. To zo zela ti lelo. Pour rappel, Obama et + recemenmt Bongo vient de le faire. Rwakanizikige vk, to zu jumeller mpe to zo talela

- Kengo Wa Dondo : Ancien ministre, premier ministre, sénateur, président du sénat (Père polonais, mère rwandaise).

Il parrait que contrairement au dicton congolais, nzete oyo soeur na nga ya motema Elombe  abengi kengo to kamehre , soki nzete wana e wumeli na mayi , ekoki mpe ko bongwana ngando.

- Moïse Katumbi : Gouverneur de province (Père grecque, mère congolaise)

Ce qui est bon pour le monde entier est il mauvais pour le Congo.


Demain, non seulement les concernés et leurs fanatiques mais aussi la Communauté Internationale nous accusera de vue retrograde et de haine ethinque suite à l’exclusion de la candidature de ces "congolais" de la Présidence de la République.


Existe-t-il des scientifiques dans le camp Kamerhe qui puissent repondre objectivement avec des arguments scientifiques à ces interrogations:

"Le Congo peut-il s'inspirer de la Zambie",
"En quoi Kamerhe est il différente de Scott"?


Kayenga Nsudi







Mathilde a écrit:Vital Kamerhe répond à coeur ouvert aux questions de Ndeko Eliezer





Vital Kamerhe réagit sur l' affaire Burkina Faso et les critiques de la Diaspora
.



Vital Kamerhe est congolais de père et de mère affirmer le contraire c'est être dans le mensonge Wink

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vital Kamerhe invité de Henri Désiré N’ZOUZI dans l’émission « CONVICTION ». Réponse à la question : QUI EST VITAL KAMERHE ?

Message  voisin4 le 5/12/2014, 10:28 pm

Admin a écrit:16[color=#ff3366]]Existe-t-il des scientifiques dans le camp Kamerhe qui puissent repondre objectivement avec des arguments scientifiques à ces interrogations:[/size]

"Le Congo peut-il s'inspirer de la Zambie",
"En quoi Kamerhe est il différente de Scott"?


Kayenga Nsudi

vital kamerhe est congolais de père et de mère affirmer le contraire c'est être dans le mensonge Wink



[size=13]Really?
Tant que ns y sommes, azaria ruberwa est de pere et mere congolais. Ils sont bien originaires de Kenge, n'est-ce pas sir Troll?
J'oubliais: Les geniteurs de kengo Lobicth sont de Kisantu et lui est ne a Renkin. Mere Mongo au secours!

James Kaberebe, ye kutu vrai zairois! Mwana Masimanimba. Kin kie mulumba, rassure-nous qd tu auras fini avec "rais to tondi yo naino te"!

Qt a kanambe, pas de doute aza mwana Ndjili ste Therese. Azalaki grave na balle. Il ne parle pas lingala apres 13 ans de voisinage na ba Kinois po baboti na ye ( de pere et de mere congolais of course) ont tjrs refuse a leurs progenitures de parler cette langue de la rue.

Sima nde na tieli bino ba preuves ya Zairinite ya bizima karahi et bugera de gratias. On dit mm que Kagame.... to be continued

Ignore par qlle magie ngoy mulumba a pu rendre ces gens elligibles!!!!
[
/size]

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vital Kamerhe invité de Henri Désiré N’ZOUZI dans l’émission « CONVICTION ». Réponse à la question : QUI EST VITAL KAMERHE ?

Message  Admin le 5/12/2014, 11:13 pm

voisin4 a écrit:
Admin a écrit:16]Existe-t-il des scientifiques dans le camp Kamerhe qui puissent repondre objectivement avec des arguments scientifiques à ces interrogations:[/size]

"Le Congo peut-il s'inspirer de la Zambie",
"En quoi Kamerhe est il différente de Scott"?


Kayenga Nsudi

vital kamerhe est congolais de père et de mère affirmer le contraire c'est être dans le mensonge Wink




[size=13]Really?
Tant que ns y sommes, azaria ruberwa est de pere et mere congolais. Ils sont bien originaires de Kenge, n'est-ce pas sir Troll?
J'oubliais:  Les geniteurs de kengo Lobicth sont de Kisantu et lui est ne a Renkin. Mere Mongo au secours!

James Kaberebe, ye kutu vrai zairois! Mwana Masimanimba. Kin kie mulumba, rassure-nous qd tu auras fini avec "rais to tondi yo naino te"!

Qt a kanambe, pas de doute aza mwana Ndjili ste Therese. Azalaki grave na balle. Il ne parle pas lingala apres 13 ans de voisinage na ba Kinois po baboti na ye ( de pere et de mere congolais of course)  ont tjrs refuse a leurs progenitures de parler cette langue de la rue.

Sima nde na tieli bino ba preuves ya Zairinite ya bizima karahi et bugera de gratias. On dit mm que Kagame.... to be continued

Ignore par qlle magie ngoy mulumba a pu rendre ces gens elligibles!!!!
[
/size]
Absolutely!

L'esprit de l'homme est ainsi fait que le mensonge a cent fois plus de prise sur lui que la vérité. Didier Erasme

Wink

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vital Kamerhe invité de Henri Désiré N’ZOUZI dans l’émission « CONVICTION ». Réponse à la question : QUI EST VITAL KAMERHE ?

Message  ndonzwau le 6/12/2014, 12:54 am

"Volte-face !
° http://www.laprosperiteonline.net/affi_article.php?id=5069
Vital Kamerhe a fait, en début de semaine, une déclaration politique tonitruante qui est encore en examen dans les différents états-majors des partis politiques de la RDC. Déclaration dans laquelle  Kamerhe rejette toute idée d’un dialogue politique avec la majorité au pouvoir. La réaction la plus attendue devrait provenir, non du pouvoir, mais de l’alliée Udps, occupée actuellement à panser les plaies causées par la guerre des chefs pour le contrôle du parti en l’absence prolongée du Président National, Etienne Tshisekedi, en convalescence à Bruxelles.
Pourquoi l’Udps ? Parce que cette formation politique est non seulement le principal parti d’opposition qui réclame encore et toujours l’impérium trois ans après la présidentielle de novembre 2011, mais aussi et surtout parce que l’UNC de Vital Kamerhe et l’Udps s’étaient engagées à mener, ensemble, des actions jusqu’à la convocation du dialogue, conformément à l’Accord-cadre d’Addis-Abeba.
Que veut Kamerhe ? Il demande à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de préparer les élections législatives et la présidentielle de 2016. Kamerhe pense que toute autre formule déboucherait sur une transition profitable au pouvoir actuel. Autrement dit, le leader de l’UNC donne carte blanche à la CENI. Mais, d’où lui vient l’assurance que si la CENI, telle que constituée, organisait les élections en 2016, l’UNC l’emporterait ?  Est-ce à tort que la reconfiguration de la centrale électorale figure parmi les matières que les opposants tiennent à inscrire à l’ordre du jour de l’hypothétique dialogue ?

Il est possible, comme se le racontent certains de ses adversaires, que Kamerhe utilise la tactique du louvoiement pour ne pas affronter directement le Président du Bureau de la CENI, Apollinaire Malumalu, grand notable Nande, une communauté qui a tout son poids électoral au Nord-Kivu. Il est tout aussi possible, c’est le point de vue d’un député PPRD, ‘‘le fou du roi’’, Francis Kalombo, que Vital Kamerhe n’ait pas encore totalement rompu le cordon ombilical qui le liait à son ancienne famille politique. Parallèlement, Kamerhe, nonobstant les intentions que l’on veuille bien lui prêter, peut également avoir vu juste. Si l’on procède par l’absurde et que le dialogue politique se tienne effectivement.
Rien non plus ne garantit aux opposants qu’ils y soient majoritaires pour faire passer leurs revendications. L’histoire politique récente de la RDC est riche en enseignements. Au Dialogue inter-congolais de Sun-City, il y a une dizaine d’années, les délégués de l’Udps s’étaient retrouvés dans une position d’infériorité numérique. Comme quoi, la tenue du dialogue global et inclusif à Sun-City n’a jamais profité à l’Udps, pourtant en pointe de la lutte au moment des faits. A la suite de la déclaration de l’Union Européenne, il y a lieu de dire que, dans tous les cas, il faut à la RDC un processus électoral apaisé conforme aux échéances et aux règles de droit en vigueur. Si les élections sont crédibles, transparentes et démocratiques, alors, que le meilleur gagne."



"Tshisekedi invite Köbler à convoquer le Dialogue politique
° http://www.lephareonline.net/tshisekedi-invite-kobler-convoquer-dialogue-politique/
Etiene-TshisekediEtienne Tshisekedi, président national de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social) est fort inquiet de la crise de légitimité persistante au sommet de l’Etat, à la suite des élections législatives et présidentielle controversées de novembre 2011. En séjour médical à Bruxelles (Belgique) depuis le mois d’août, il vient d’instruire Bruno Mavungu, Secrétaire général de son parti, de prendre contact avec Martin Köbler, Représentant Spécial du Secrétaire général des Nations Unies en République Démocratique du Congo, afin de l’inviter à convoquer, d’urgence, un Dialogue politique transparent et inclusif entre la Majorité Présidentielle, l’Opposition, la Société Civile, les groupes armés et la diaspora.

C’est ce que révèle le numéro 2 de l’UDPS dans une déclaration politique signée de sa main et datée du 04 décembre 2014, dont une copie a été déposée à notre rédaction. Selon ce parti, ce Dialogue politique s’avère capital car le pays court un grand danger d’implosion, à cause de la grave fracture existante entre les masses populaires et des animateurs des institutions mal élus dans les urnes, mais aussi de l’insécurité récurrente au Nord, à l’Est et au Sud du pays, de la misère qui accable la majorité des citoyens, des violations permanentes des droits de la personne humaine, du pillage des ressources national, de l’érection de la corruption en système de gestion des affaires publiques, de la confiscations des libertés individuelles, etc.

L’UDPS rappelle que le Dialogue politique découle d’une recommandation de la Communauté internationale, consignée dans l’Accord-cadre d’Addis-Abeba (24 février 2013) et la Résolution 2098 du Conseil de Sécurité des Nations Unies du 28 mars 2013 (point 14 b).  Ce parti souligne que « plus temps passe pour convoquer ce Dialogue, plus la tension monte, avec risque d’embrasement dans un pays où la misère toujours grandissante ainsi que la conviction de n’avoir pas élu des dirigeants actuels » peuvent provoquer une situation aux conséquences incalculables.
Il est précisé qu’Etienne Tshisekedi, apôtre de la non-violence et de la paix, mû par l’amour du Congo et de son peuple, compte sur la bonne compréhension de Martin Köbler pour aider les Congolais à se mettre ensemble pour sauver leur patrie en péril."


° http://latempete.info/depuis-bruxelles-e-tshisekedi-exige-le-dialogue-2/



Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vital Kamerhe invité de Henri Désiré N’ZOUZI dans l’émission « CONVICTION ». Réponse à la question : QUI EST VITAL KAMERHE ?

Message  ndonzwau le 6/12/2014, 4:26 am

PS


"RDC : opposants ministrables ou débauchés de la République ?
° http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20141204114254/mlc-unc-opposition-rdc-vie-des-partis-opposition-rdc-rdc-opposants-ministrables-ou-d-bauch-s-de-la-r-publique.html


Des opposants feront partie du gouvernement de cohésion nationale en RDC. 

En coulisses, les tractations de dernière minute se poursuivent à Kinshasa pour la formation du gouvernement de "cohésion nationale" annoncé depuis un an. Quels sont les opposants qui pourraient faire partie de la nouvelle équipe ?

À quand le gouvernement de "cohésion nationale" tant attendu en RDC ? Annoncée depuis le 23 octobre 2013 par le président Joseph Kabila, la formation d'une nouvelle équipe qui doit inclure des membres de l'opposition et de la société civile pourrait enfin intervenir avant la fin de l'année. Plus précisément, "quelques jours avant l'adresse du chef de l'État à la nation", croit savoir une source proche de la présidence.

"Des listes ont déjà été envoyées au président Kabila", assure de son côté Franck Mwe di Malila, conseiller de Léon Kengo wa Dondo, président du Sénat de la RDC et "autorité morale" de l'opposition dite "républicaine". Des noms qui sont issus d'un regroupement de personnalités et de partis politiques qui ont pris part aux "concertations nationales" de septembre et octobre 2013 et qui sont disposés à entrer au nouveau gouvernement. "C'est dans la logique des choses", confirme Franck Mwe di Malila, rappelant qu'"il s'agit là d'une des 100 recommandations-phares des concertations nationales".
Si personne n'ose ou ne peut confirmer qui, dans l'opposition, fera partie, ou non, de ce gouvernement de "cohésion nationale", certains noms reviennent avec insistance dans les officines des formations politiques à Kinshasa. En voici la liste.

Germain Kambinga, député et porte-parole du Mouvement pour la libération du Congo (MLC)



Trentenaire, Germain Kambinga se dit "flatté" de voir son nom cité parmi les ministrables. "Cela voudrait sans doute dire que l'on me reconnaît certains talents, certaines compétences", commente-t-il. "Mais il ne s'agit jusqu'ici que de rumeurs, de spéculations", précise l'élu du MLC. En sa qualité du porte-parole du parti de Jean-Pierre Bemba, il confie à Jeune Afrique qu'"à ce jour, la majorité au pouvoir n'a pas engagé de consultations officielles avec le MLC" dans ce sens. Mais il reste confiant quant à son avenir politique : "Ministre, je le deviendrai, un jour ou l'autre. Je ne suis pas pressé."

Justin Bitakwira, ancien président du groupe parlementaire UNC et alliés






Avec Vital Kamerhe, c'est le divorce, ou presque. Depuis qu'il a démissionné en mai de son poste de président du groupe parlementaire de l'Union pour la nation (UNC) et alliés, Justin Bitakwira dit avoir recouvré "[sa] liberté de pensée". Ce cadre de la première heure de l'UNC n'exclut pas de faire partie du gouvernement de "cohésion nationale" attendu. "Le jour où mon pays aura besoin de moi pour le servir ailleurs qu'à l'Assemblée nationale, j'évaluerai et j'assumerai", affirme le député d'Uvira, dans le Sud-Kivu.

José Makila, ancien gouverneur de la province de l'Équateur







Transfuge du MLC, Joseph Makila se revendique désormais "centriste". Et comme la plupart des partis politiques d'opposition qui ont pris part aux "concertations nationales", son parti, l'Alliance des travaillistes congolais pour le développement (ATD), espère obtenir au moins un poste ministériel dans le prochain gouvernement. Et "c'est le nom du chef qui a été proposé pour représenter notre formation politique dans la future équipe gouvernementale", lâche un cadre de l'ATD.

Michel Bongongo Ikoli Ndombo, ancien coordonnateur du Conseil national de sécurité sous l'ère Mobutu





L'Union des forces du changement (UFC), dont le leader, Léon Kengo wa Dondo, est à la tête de "l'opposition républicaine", pourrait aussi voir un ou plusieurs de ses membres rejoindre l'équipe gouvernementale à venir. Fort de son expérience politique (ancien président de l'assemblée régionale de Kinshasa, coordonnateur du Conseil national de sécurité et chef de la maison civile du chef de l'État sous l'ère Mobutu), c'est le professeur Michel Bongongo Ikoli Ndombo, 64 ans, secrétaire exécutif du parti, qui semble bien placé sur la liste des ministrables pour le compte de l'UFC. Il a été le "représentant" de Kengo wa Dondo lui-même lors de la constitution du regroupement "opposition républicaine".

Corneille Mulumba, co-fondateur de l'UDPS





Ancien vice-ministre du Plan (1993-1994), Corneille Mulumba, est le co-fondateur de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Il a participé aux "concertations nationales" en dépit de la consigne de son parti. Aujourd'hui, il n'exclut pas non plus de faire partie du gouvernement de "cohésion nationale". Signataire de l'acte constitutif de "l'opposition républicaine", cet ancien proche d'Étienne Tshisekedi prône désormais le pragmatisme. "Lorsqu'on ne peut pas évincer un pouvoir, il faut composer avec lui pour l'intérêt général", soutient-il, réfutant "la politique de la chaise vide" prônée par l'UDPS. "En participant à la gestion du pays, l'opposition pourrait contribuer à créer des conditions meilleures pour des élections transparentes dans le pays", explique Corneille Mulumba.

Serge Mayamba, député UDPS

Élu député sous l'étiquette UDPS, Serge Mayamba fait partie de ceux qui avaient passé outre le "mot d'ordre" d'Étienne Tshisekedi appelant à boycotter les institutions issues des élections de 2011. Après avoir occupé plusieurs fonctions au sein du parti - secrétaire national chargé des mouvements des jeunes, responsable du protocole, chef de cabinet du président ou encore mandataire de ce dernier auprès de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni)… - le député de Tshangu, circonscription de la ville-province de Kinshasa, pourrait se voir confier un poste ministériel dans le prochain gouvernement. Une éventualité qui risque encore de faire grand bruit au sein de sa formation politique - même si celle-ci, du moins sa branche la plus radicale, ne reconnaît plus la qualité de membre du parti à celui qui a accepté de siéger dans l'hémicycle. "Servir la République a toujours été mon leitmotiv", rétorque Serge Mayamba, serein. "Le reste, qui participera ou pas au gouvernement de cohésion nationale telle que décidé dans les concertations nationales, relève du pouvoir du président de la République, chef de la majorité actuelle au pouvoir", précise-t-il.


Et les autres...

Selon des sources concordantes à Kinshasa, plusieurs autres noms ont également été soumis à l'appréciation de Joseph Kabila et de son futur Premier ministre. À l'instar de ceux de François Muamba, coordonnateur du mécanisme national de suivi de l'accord-cadre d'Addis Abeba pour les Grands Lacs, de Tshimanga Bwana, rapporteur adjoint de la Ceni, et de Juma Balikwisha, élu de Beni et président du caucus des députés nationaux, sénateurs, ministres et notables ressortissants de la province du Nord-Kivu, dans l'est de la RDC.
La liste est loin d'être exhaustive. Mais "la stratégie de débauchage politique que le pouvoir veut mettre en place ne va rien donner", prévient Me Baudoin Mayo, député de l'UNC. "Seul un vrai dialogue inclusif pourrait ramener une réelle cohésion nationale dans le pays", soutient-il. À l'en croire, il aurait également été approché par le pouvoir "qui a déployé plusieurs tentacules pour piéger des opposants".



"RDC - Justin Bitakwira : "On peut me radier de l'UNC, si mon attitude dérange"
° http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20141205180218/vital-kamerhe-unc-opposition-rdc-vie-des-partis-opposition-rdc-rdc-justin-bitakwira-on-peut-me-radier-de-l-unc-si-mon-attitude-d-range.html
Sept mois après sa démission du poste de président du groupe parlementaire UNC et alliés, Justin Bitakwira sort de son silence et livre à "Jeune Afrique" les raisons qui l'ont poussé à prendre ses distances avec le parti de Vital Kamerhe. Interview.
Sur le papier, Justin Bitakwira reste, pour l'instant, membre de l'Union pour la nation congolaise (UNC). Mais le cœur n'y est plus. Depuis qu'il a pris ses distances en mai avec le parti de Vital Kamerhe[/size] dont il était le président du groupe parlementaire, l'élu d'Uvira se dit "en repos", se consacrant aux activités de sa Fondation. Mais ses (anciens) camarades le soupçonnent de se rapprocher de Joseph Kabila. Qu'en pense l'intéressé ? Pour la première fois, ce cadre de la première heure de l'UNC sort du silence et livre à Jeune Afrique sa version des faits.

Jeune Afrique : Après sept mois d'absence aux activités du parti, vous considérez-vous encore comme membre de l'UNC ?
Justin Bitakwira :
C’est par conviction personnelle que j’ai démissionné de ma fonction de président du groupe parlementaire UNC et alliés. En 2009, Vital Kamerhe s'était donné plus de 14 mois de repos après avoir démissionné de la présidence de l'Assemblée nationale. Sans comparer les deux situations, j'estime qu'il me faut aussi du repos. Quelques six ou huit mois, nos postes n'étant pas équivalents. Mais, je vais bientôt rebondir, peut-être mieux qu'avant. Toutefois, si cette attitude dérange, on peut m'exclure ou me radier de l'UNC, je m'assumerais comme un adulte.
Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à prendre vos distances avec l'UNC ?
Je suis l'un des pionniers de l'UNC. Quand nous avons créé ce parti, j'avais la nette conviction que ce serait une formation politique qui allait non seulement condamner avec virulence toutes les actions contraires aux intérêts de la République, mais aussi accompagner, encourager celles que poserait le gouvernement au profit de la nation. Je ne m'étais jamais imaginé que nous avions créé un parti qui allait se noyer dans le radicalisme, encore moins dans l'extrémisme aveugle.
"À l'UNC, il y a des grenouilles qui veulent souvent se faire passer pour des bœufs."
Comment comprendre que je sois opposé par médias interposés au secrétaire général de mon parti, Jean-Bertrand Ewanga, parce que, lors de la défaite du M23, j'ai félicité le président de la République et l'armée congolaise pour avoir vaincu un mouvement insurrectionnel qui a causé tant de torts au pays ? À mon sens, quand une opposition ne mêle plus élégance et fair-play dans sa lutte, elle n'en est plus une. À l'UNC, il y a des grenouilles qui veulent souvent se faire passer pour des bœufs. Il est temps d'engager un débat interne et sincère, sinon l'UNC va droit dans le mur.

Quels sont vos rapports aujourd'hui avec Vital Kamerhe ?
Ils sont bons, je l'espère. Mais nous ne nous sommes pas vus depuis cinq mois environ. À l'UNC, je poursuivais deux objectifs : implanter le parti et former les militants. Malgré mon dévouement et tous les sacrifices endurés pour cette cause – alors que les autres privilégiaient plutôt des alliances, des coalitions, des plateformes parfois contre-natures -, j'ai commencé à subir des coups qui frisaient le mépris. Dans quelle armée, pouvez-vous déloger un général pour y placer un sous-lieutenant ? Comme on dit chez nous, un enfant ne peut pas jouer avec les trois pierres de la case quand la marmite est encore au feu. S'il le fait, il devient un danger pour toute la famille.
À qui s'adresse ce dicton ?
C'est un proverbe bantou.
Votre nom est souvent cité parmi les prochains ministres du gouvernement de "cohésion nationale" qui est attendu. Avez-vous été approché dans ce sens par le pouvoir ?[/b]
"Tout ce qui se raconte autour de ma modeste personne n'est que spéculation."
J'ai rencontré pour la dernière fois Joseph Kabila en 2012 à la Cité de l'Union africaine alors que j'étais encore président du groupe parlementaire. Tout ce qui se raconte autour de ma modeste personne n'est que spéculation. Mais depuis mon jeune âge, j'ai beaucoup d'ambitions. Je suis né dans un coin perdu, à Katala (Lemera), dans le territoire d'Uvira, dans le Sud-Kivu. J'ai perdu mon père quand je n'avais encore que 7 ans. Tout ce que je suis devenu aujourd'hui n'est qu'une question de destin. Et celui-ci ne s'est pas encore arrêté.

Êtes-vous disposé à participer au gouvernement de "cohésion nationale" ?
Le jour où mon pays aura besoin de moi pour le servir ailleurs qu’à l’Assemblée Nationale, j’évaluerai et je m’assumerai. Mon parcours témoigne de mon engagement pour la République. J'ai déjà connu la prison, 82 jours en détention sans voir un être humain, 24 jours mains et pieds menottés...
Quand l'UNC dit que vous vous autoexclurez si vous acceptez un poste ministériel. Que répondez-vous ?
Tout acte que je pose, c'est parce que ma conscience me l'a autorisé et non un individu ou un groupe d'individus. Je milite pour la liberté de pensée. C'est sacré. C'est pourquoi j'ai refusé de signer le document de l'UNC qui décrétait l'autoexclusion de tout membre du parti qui accepte un poste ministériel. D'autant que le terme "autoexclusion" ne figure pas dans les dispositions constitutionnelles ni dans les statuts et règlements du parti. Ce n'est pas Vital Kamerhe qui maîtrise ces textes par cœur qui me contredira. Pour prendre la décision de quitter la présidence du groupe parlementaire de l'UNC, je n'avais que Dieu et ma conscience. Mon épouse ne l'a su que lorsque j'ai déposé la démission. Il en sera de même de mon mandat de député."




Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vital Kamerhe invité de Henri Désiré N’ZOUZI dans l’émission « CONVICTION ». Réponse à la question : QUI EST VITAL KAMERHE ?

Message  Libre Examen le 7/12/2014, 10:40 pm

Kerwin Mayizo sur Vital Kamerhe (20 dernières minutes), une confrontation des faits.

Mathilde a écrit:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vital Kamerhe invité de Henri Désiré N’ZOUZI dans l’émission « CONVICTION ». Réponse à la question : QUI EST VITAL KAMERHE ?

Message  El-Shaman le 10/12/2014, 10:43 pm

J'ai écouté une partie.Je veux la terminé après,car il faut koyoka batu nionso pe koyeba makanisi na bango.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vital Kamerhe invité de Henri Désiré N’ZOUZI dans l’émission « CONVICTION ». Réponse à la question : QUI EST VITAL KAMERHE ?

Message  Troll le 10/12/2014, 11:06 pm

Very Happy Sad ..OPPOSANT YA INTERNET

Deux fois...d´abord avec Eliezer sur CongoMikili...et maintenant la seconde fois..Vital´0 a bwaki libanga lisusu

L´autre qui avait conseillé Mobutu de "rester"..et qui est devenue vedette sur la Net Nani ango ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vital Kamerhe invité de Henri Désiré N’ZOUZI dans l’émission « CONVICTION ». Réponse à la question : QUI EST VITAL KAMERHE ?

Message  El-Shaman le 11/12/2014, 12:22 pm

Il m'a fait rire avec son: "qu'ils se détournent de leur conseillés occulte"...."et par d'autres consultation invisible" en parlant des présidents Africain qui tentent de modifier la constitution.C'est marrant,parce que Alasane Ouattara avait aussi tenu les même propos concernant L.Gbagbo....
Bref !
il faut reconnaître que le gars c'est un intellectuel qui maîtrise son espace et son domaine.Je le comprend bien,,,,,je comprend ce qu'il veut dire,sauf lorsqu'il parle de la diaspora.Que la diaspora doit se réunir dans leurs opposition.Cela me semble un peu flou,dans le sens où:hormis le fait de s'opposait sur le NET(qui est une force que je reconnais d'ailleurs,parce que l'information est une force);Hormis ça,je ne vois pas comment la diaspora peut se réunir pour pouvoir influencer la politique de notre pays du moment où nous n'avons pas droit au vote ? D'ailleurs je n'ai pas bien compris le ministre de la diaspora qu'on vient de nous mettre.Son rôle sera quoi au juste ?

COÛT DE GUEULE
-----------------------------
-Vital Kamerhe,arrête de dire pour étayer un argument que:"nous sommes des chrétiens....Je prie chaque dimanche au sacré coeur.
Dis plutôt Je suis UN Chrétiens...je prie chaque dimanche au sacré coeur"
La RDC n'est pas un pays chrétiens comme beaucoup veulent nous faire croire=,ceux-là qui sont droguer par des conneries évangéliste et des fausses prophéties venant toujours comme d'habitude de USA et du Nigeria : soit disant que Yezu aza na ba projet pona RDC...
Je peux comprendre qu'un chrétien séduise un électorat chrétiens,Mais être chrétien ne veut pas dire qu'on est sincère,ou que ce que nous sommes en train de dire est juste.Il faut savoir que le plus grand menteur de ce monde se trouve parmi les chrétiens.Donc être un chrétien ne veut rien dire pour nous autres...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vital Kamerhe invité de Henri Désiré N’ZOUZI dans l’émission « CONVICTION ». Réponse à la question : QUI EST VITAL KAMERHE ?

Message  Mwana Ya Lola le 11/12/2014, 2:23 pm

El-Shaman a écrit:Il m'a fait rire avec son: "qu'ils se détournent de leur conseillés occulte"...."et par d'autres consultation invisible" en parlant des présidents Africain qui tentent de modifier la constitution.C'est marrant,parce que Alasane Ouattara avait aussi tenu les même propos concernant L.Gbagbo....
Bref !
il faut reconnaître que le gars c'est un intellectuel qui maîtrise son espace et son domaine.Je le comprend bien,,,,,je comprend ce qu'il veut dire,sauf lorsqu'il parle de la diaspora.Que la diaspora doit se réunir dans leurs opposition.Cela me semble un peu flou,dans le sens où:hormis le fait de s'opposait sur le NET(qui est une force que je reconnais d'ailleurs,parce que l'information est une force);Hormis ça,je ne vois pas comment la diaspora peut se réunir pour pouvoir influencer la politique de notre pays du moment où nous n'avons pas droit au vote ? D'ailleurs je n'ai pas bien compris le ministre de la diaspora qu'on vient de nous mettre.Son rôle sera quoi au juste ?

COÛT DE GUEULE
-----------------------------
-Vital Kamerhe,arrête de dire pour étayer un argument que:"nous sommes des chrétiens....Je prie chaque dimanche au sacré coeur.
Dis plutôt Je suis UN Chrétiens...je prie chaque dimanche au sacré coeur"
La RDC n'est pas un pays chrétiens comme beaucoup veulent nous faire croire=,ceux-là qui sont droguer par des conneries évangéliste et des fausses prophéties venant toujours comme d'habitude de USA et du Nigeria : soit disant que Yezu aza na ba projet pona RDC...
Je peux comprendre qu'un chrétien séduise un électorat chrétiens,Mais être chrétien ne veut pas dire qu'on est sincère,ou que ce que nous sommes en train de dire est juste.Il faut savoir que le plus grand menteur de ce monde se trouve parmi les chrétiens.Donc être un chrétien ne veut rien dire pour nous autres...

En effet, la RDC est plutot un pays majoritairement chretien...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vital Kamerhe invité de Henri Désiré N’ZOUZI dans l’émission « CONVICTION ». Réponse à la question : QUI EST VITAL KAMERHE ?

Message  El-Shaman le 11/12/2014, 5:41 pm

Mwana Ya Lola a écrit:
En effet, la RDC est plutot un pays majoritairement chretien...

Exact Fils De Ya Lola
Mais ce n'est pas la religion d'état ou un pays chrétien.
Voila pourquoi quand on parle politique dans un pays laïque,dire que puisque je suis chrétien et que je prie chaque dimanche ceci ou cela.Cela ne veut rien dire pour nous autres.
Je sais que la RDC est un pays à majorité chrétien.D'ailleurs je me rappel il y a quelques années passé.La première dame Olive Lembe avait lancé une appel pour que les gens jeûnent et prient pour les affaires de notre pays.Et la majorité des Congolais avaient jeûner pour que les choses aille à merveilles.
RESULTAT ? =Massacre de Béni+Augmentation de kulunas et operation Likofi+Tabassage des journalistes+Augmentation des KAFUBA dans le pays qui sortent de je ne sais où ? Ce qui fait que le phénomène ZAKALAHA à pris de l'ampleur auprès des femmes congolaise qui souffrent à cause des KAFUBAS( une autre race hélas des femmes congolaise,mais très très méchante)qui n'hésitent à prendre ou à piqué les maris autres na Nko !
Il y a d'autres +++ mais je ne veux pas tous les énumérer ici.

Donc comme tu peux voir Mwana Ya Lola.Ces histoires de mêler la religion individuel dans la politique majoritaire n'a aucun sens.
Mais dans un pays à majoritaire chrétiens comme tu as écris.Il est plus facile de berné les gens avec la parole.
Donc que Vital Kamerhe reste dans la neutralité et dans la laïcité.Nous avons apprécié son interview et son côté intellectuel ou il s'est bien exprimé.
Qu'il en reste là et qu'il n'ajoute pas.Certes il est libre de parler de sa religion.Mais vouloir mêler ça à la politique,cela va lui mettre hors jeu.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vital Kamerhe invité de Henri Désiré N’ZOUZI dans l’émission « CONVICTION ». Réponse à la question : QUI EST VITAL KAMERHE ?

Message  Admin le 11/12/2014, 7:20 pm

El-Shaman a écrit:
Mwana Ya Lola a écrit:
En effet, la RDC est plutot un pays majoritairement chretien...

Exact Fils De Ya Lola
Mais ce n'est pas la religion d'état ou un pays chrétien.
Voila pourquoi quand on parle politique dans un pays laïque,dire que puisque je suis chrétien et que je prie chaque dimanche ceci ou cela.Cela ne veut rien dire pour nous autres.
Je sais que la RDC est un pays à majorité chrétien.D'ailleurs je me rappel il y a quelques années passé.La première dame Olive Lembe avait lancé une appel pour que les gens jeûnent et prient pour les affaires de notre pays.Et la majorité des Congolais avaient jeûner pour que les choses aille à merveilles.
RESULTAT ? =Massacre de Béni+Augmentation de kulunas et operation Likofi+Tabassage des journalistes+Augmentation des KAFUBA dans le pays qui sortent de je ne sais où ? Ce qui fait que le phénomène ZAKALAHA à pris de l'ampleur auprès des femmes congolaise qui souffrent à cause des KAFUBAS( une autre race hélas des femmes congolaise,mais très très  méchante)qui n'hésitent à prendre ou à piqué les maris autres na Nko !
Il y a d'autres +++ mais je ne veux pas tous les énumérer ici.

Donc comme tu peux voir Mwana Ya Lola.Ces histoires de mêler la religion individuel dans la politique majoritaire n'a aucun sens.
Mais dans un pays à majoritaire chrétiens comme tu as écris.Il est plus facile de berné les gens avec la parole.
Donc que Vital Kamerhe reste dans la neutralité et dans la laïcité.Nous avons apprécié son interview et son côté intellectuel ou il s'est bien exprimé.
Qu'il en reste là et qu'il n'ajoute pas.Certes il est libre de parler de sa religion.Mais vouloir mêler ça à la politique,cela va lui mettre hors jeu.
D'accord avec vous là-dessus

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vital Kamerhe invité de Henri Désiré N’ZOUZI dans l’émission « CONVICTION ». Réponse à la question : QUI EST VITAL KAMERHE ?

Message  ndonzwau le 11/12/2014, 8:28 pm

"(...)Le Phare, sous le titre « Opportunisme ou appel du pied ? : Kengo rejoint Kamerhe », se penche ce jeudi sur le discours tenu lors du lancement de la plateforme Opposition républicaine de Léon Kengo et estime que ce discours reprend à son compte certaines thèses défendues par l’opposant Vital Kamerhe. confused  silent  silent

« S’il est vrai que nul n’est prophète chez soi, il ne demeure pas moins vrai que mieux vaut tard que jamais. Léon Kengo vient de rejoindre Vital Kamerhe à grandes enjambées  Rolling Eyes  Laughing  Laughing par le biais des prises de positions arrêtées avant-hier lors de la cérémonie de présentation des personnalités membres de son parti qui ont été nommées à des postes ministériels du gouvernement de Matata II rendu public par l’ordonnance présidentielle du dimanche dernier tard dans la soirée.
Profitant de la première sortie officielle de la plate-forme politique dénommée Opposition Républicaine, le professeur Florentin Mokonda Bonza, ci-devant modérateur de cette famille dont l’autorité orale n’est autre que le patriarche Léon Kengo Wa Dondo, a aligné trois prises de positions qui reprennent mot à mot les lignes principales du discours politique sur lequel Vital Kamerhe a toujours basé son combat depuis bientôt trois ans.

Nul n’est prophète chez soi, parce que le leader de l’Union pour la nation congolaise a été l’un des tout premiers acteurs politiques à prédire les pièges que la famille politique proche du président Joseph Kabila préparait minutieusement pour confisquer le pouvoir en violation de la constitution en vigueur.
En proclamant haut et fort que s’agissant de la révision constitutionnelle, l’Opposition Républicaine réitère son opposition à cette démarche initiée il y a peu par la majorité présidentielle, Léon Kengo Wa Dondo a tenu à marquer sa différence avec la famille politique se réclamant proche du chef de l’Etat. Un discours qui rappelle celui prononcé par le président du Sénat le jour de l’ouverture solennelle de la session parlementaire d’Octobre dernier et qui avait jeté un pavé dans la mare et semé le trouble dans les rangs des partisans du chef de l’Etat car ayant rejoint les différentes prises de position fermes de la plupart des partis politiques de l’Opposition radicale, dont l’UNC de Vital Kamerhe, l’UDPS d’Etienne Tshisekedi et leurs alliés respectifs ainsi que les organisations de la Société civile et l’Eglise Catholique Romaine.        

On sait à ce sujet que Vital Kamerhe a toujours répété à qui veut l’entendre et en des termes clairs qu’en sa qualité de l’un des principaux dirigeants des différentes délégations congolaises aux pourparlers de paix pendant la guerre du R.C.D. entre 1998 et 2003, tant à Victoria Falls, Addis-Abeba, Gaborone, Lusaka, Sun City, Pretoria que partout ailleurs, le socle de ces négociations se fondait sur six éléments majeurs. A savoir, l’unité du pays, la démocratie, la paix, l’alternance au pouvoir, la stabilité des institutions républicaines et le respect des droits de l’homme.
Ce sont ces éléments qui ont inspiré la Constitution du 18 février 2006 car reflétant des faits ayant marqué l’histoire sociopolitique de ce pays depuis son accession à la souveraineté internationale. Notamment la crise de légitimité entre le président Kasa-Vubu et le premier ministre Patrice Lumumba qui a abouti à l’assassinat de ce dernier. C’est ainsi que le constituant dérivé a prévu un chapitre important sur le suffrage universel direct pour qu’il n’y ait plus jamais de crise de légitimité aux fonctions suprêmes des institutions de la République. Ensuite, il y a le long règne de feu le maréchal Mobutu qui a conduit ce beau et riche pays dans le gouffre car le régime se croyait éternel. D’où l’article 220 qui prévoit un mandat présidentiel de cinq ans une seule fois renouvelable. Fini le temps des présidents à vie.

Un autre point sur lequel a toujours insisté Vital Kamerhe et que Léon Kengo a répété à l’envie, c’est l’urgence de la publication par la CENI d’un calendrier électoral complet et consensuel pour ne plus revivre les tripatouillages de novembre 2011 de triste mémoire. En plus d’un fichier électoral fiabilisé prenant en compte tous les jeunes gens qui ont atteint l’âge de 18 ans. Bien entendu, Vital Kamerhe et ses alliés exigent la recomposition de la CENI pour plusieurs raisons, dont entre autres la méfiance vis-à-vis de l’Abbé Malumalu dépourvu de légitimité pour avoir été désavoué par sa source de légitimité ,qui n’est autre que l’Eglise Catholique.
Nul n’est prophète chez soi car Vital Kamerhe a été le tout premier acteur politique à dénoncer l’Office National d’Identification de la Population ou ONIP du fait de sa composition monocolore car dirigé par des caciques du Régime au pouvoir et dont le but ultime est de prolonger le mandat de leur autorité morale et actuel chef de l’Etat au-delà de 2016 qui demeure la date de la fin de son deuxième et dernier mandat à la tête du pays, conformément à l’article verrouillé 220 de la Constitution en vigueur. Léon Kengo Wa Dondo l’a donc rejoint en rejetant vigoureusement toute révision constitutionnelle et essentiellement un troisième mandat de Joseph Kabila à la tête de la République au-delà de 2016.

Depuis quelques temps, des partis politiques de l’Opposition réclament l’organisation et la tenue d’un dialogue national. Vital Kamerhe a été le tout premier acteur politique à rejeter cette proposition dont l’objectif ne vise qu’à prendre part à la mangeoire qui risque d’aboutir à la prolongation du mandat de Joseph Kabila au-delà de 2016. Tout en saluant la tenue des concertations nationales, Léon Kengo l’a rejoint là aussi en insistant sur le respect du délai constitutionnel et le dialogue permanent entre acteurs politiques et sociaux en vue de trouver des solutions consensuelles à toutes les questions d’intérêt national engageant l’avenir de la nation » (...)"

° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=200215&Actualiteit=selected



Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vital Kamerhe invité de Henri Désiré N’ZOUZI dans l’émission « CONVICTION ». Réponse à la question : QUI EST VITAL KAMERHE ?

Message  Libre Examen le 11/12/2014, 9:02 pm

El-Shaman a écrit:
Mwana Ya Lola a écrit:
En effet, la RDC est plutot un pays majoritairement chretien...

Exact Fils De Ya Lola
Mais ce n'est pas la religion d'état ou un pays chrétien.
Voila pourquoi quand on parle politique dans un pays laïque,dire que puisque je suis chrétien et que je prie chaque dimanche ceci ou cela.Cela ne veut rien dire pour nous autres.
Je sais que la RDC est un pays à majorité chrétien.D'ailleurs je me rappel il y a quelques années passé.La première dame Olive Lembe avait lancé une appel pour que les gens jeûnent et prient pour les affaires de notre pays.Et la majorité des Congolais avaient jeûner pour que les choses aille à merveilles.
RESULTAT ? =Massacre de Béni+Augmentation de kulunas et operation Likofi+Tabassage des journalistes+Augmentation des KAFUBA dans le pays qui sortent de je ne sais où ? Ce qui fait que le phénomène ZAKALAHA à pris de l'ampleur auprès des femmes congolaise qui souffrent à cause des KAFUBAS( une autre race hélas des femmes congolaise,mais très très  méchante)qui n'hésitent à prendre ou à piqué les maris autres na Nko !
Il y a d'autres +++ mais je ne veux pas tous les énumérer ici.

Donc comme tu peux voir Mwana Ya Lola.Ces histoires de mêler la religion individuel dans la politique majoritaire n'a aucun sens.
Mais dans un pays à majoritaire chrétiens comme tu as écris.Il est plus facile de berné les gens avec la parole.
Donc que Vital Kamerhe reste dans la neutralité et dans la laïcité.Nous avons apprécié son interview et son côté intellectuel ou il s'est bien exprimé.
Qu'il en reste là et qu'il n'ajoute pas.Certes il est libre de parler de sa religion.Mais vouloir mêler ça à la politique,cela va lui mettre hors jeu.

Vous ne pensez pas si bien dire. C’est absolument fascinant d’entendre les Congolais, toutes tendances et toutes classes confondues. Demandez-leur comment ça va ? La réponse est invariablement la même : par la grâce de Dieu, na ngolu ya Nzambe. Ils ne jurent tous et n’agissent tous et ne font tout que selon la volonté de Dieu qui ne cesse, à les en croire, de répandre sa bénédiction sur eux. Tout n’émane que de Dieu. Telle est la conviction de tout un peuple. Telle est sa croyance. Que les politiciens congolais s’en saisissent n’est point étonnant. L’état du Congo ne témoigne-t-il pas de la profondeur de leur foi et de la confiance que Dieu leur porte ? N’est-il pas écrit que ce peuple ne m’honore que de la bouche !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vital Kamerhe invité de Henri Désiré N’ZOUZI dans l’émission « CONVICTION ». Réponse à la question : QUI EST VITAL KAMERHE ?

Message  Jim KK le 29/12/2014, 2:47 pm

Affaire Nationalité et Diplomes : KAMERHE répond avec preuves aux allégations de HONORÉ NGBANDA



Ngbanda est un manipulateur!!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vital Kamerhe invité de Henri Désiré N’ZOUZI dans l’émission « CONVICTION ». Réponse à la question : QUI EST VITAL KAMERHE ?

Message  El-Shaman le 29/12/2014, 4:32 pm

Libre Examen a écrit:
Vous ne pensez pas si bien dire. C’est absolument fascinant d’entendre les Congolais, toutes tendances et toutes classes confondues. Demandez-leur comment ça va ? La réponse est invariablement la même : par la grâce de Dieu, na ngolu ya Nzambe. Ils ne jurent tous et n’agissent tous et ne font tout que selon la volonté de Dieu qui ne cesse, à les en croire, de répandre sa bénédiction sur eux. Tout n’émane que de Dieu. Telle est la conviction de tout un peuple. Telle est sa croyance. Que les politiciens congolais s’en saisissent n’est point étonnant. L’état du Congo ne témoigne-t-il pas de la profondeur de leur foi et de la confiance que Dieu leur porte ? N’est-il pas écrit que ce peuple ne m’honore que de la bouche !
like

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vital Kamerhe invité de Henri Désiré N’ZOUZI dans l’émission « CONVICTION ». Réponse à la question : QUI EST VITAL KAMERHE ?

Message  El-Shaman le 29/12/2014, 4:37 pm

[quote="Jim KK"]Affaire Nationalité et Diplomes : KAMERHE répond avec preuves



lol! lol! lol! Il à bien parler.Azalaka mayele study

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vital Kamerhe invité de Henri Désiré N’ZOUZI dans l’émission « CONVICTION ». Réponse à la question : QUI EST VITAL KAMERHE ?

Message  ndonzwau le 30/12/2014, 3:58 am

El-Shaman a écrit:
Jim KK a écrit:Affaire Nationalité et Diplomes : KAMERHE répond avec preuves

[...]

lol!  lol!  lol!  Il à bien parler.Azalaka mayele  study  

Je fais confiance aux capacités de compréhension et de tactique de Kamerhe pour comprendre qu’au delà de Ngbanda il y’a à tort ou à raison (et en matière de sociologie politique l'opinion a toujours raison dans la mesure où c'est aux politiques de la convaincre du contraire ) une bonne frange de l’opinion nationale à convaincre tant elle doute encore de sa loyauté au double motif de son passé kanambiste et du soupçon de complicité vu ses origines pire ses attaches rwando-burundaises…
Les documents scolaires qui prouveraient son identité exclusivement Congolaise la prouvent-elles sans contestation ?
Je crains que non et que si la preuve de sa loyauté passe sans doute par là, il faut bien davantage pour la confirmer notamment par la transparence et le patriotisme de ses relations avec les notables rwandais; ce qui est loin d’être le cas (ce n'est pas Ngbanda qui dirait le contraire)…

Je suis ici de ceux qu’on peut appeler « pro-Kamerhe » conquis par sa vision nationale, patriotique et même consensuelle de la compétition politique en ce moment de notre histoire et surtout par son savoir-faire politique qui fait de lui contre vents et marées le leader politique avec lequel il faut compter au Congo… Ses origines restent un problème dans la mesure où elles viennent (viendraient !) du Rwanda-Urundi avec qui nos relations sont plus que sujettes à caution; mais bien un épiphénomène banal des relations transfrontalières de nos pays africains modernes...
Ainsi je me méfie plutôt de certaines de ses saillies même ponctuellement opportunes comme celles envers Ngbanda, (en passant il le traite dangereusement de "père" alors que seuls 14 ans le séparent !) où la complémentarité serait de bon aloi et surtout des omissions confondantes non de s’appeler "Vital" en pleine authenticité mais de prendre les Congolais pour des gogos que lorsqu’on s’appelle "LWAKANYINGINYA" on n’aurait rien à avoir avec la dynastie historique "NYINGINYA rwandais qui régna en face…

Peut mieux faire surtout que l'effectivité de sa nationalité Congolaise dépasse les conventions juridiques et surtout la réalité de sa vie familiale et personnelle... Qu'il se soit enchaîné lui-même à un moment de sa vie à emprunter des chemins plus opportuns néanmoins déviants, cela mérite qu'il l'assume pour mieux convaincre du soupçon juridique et populaire du contraire qui pèse sur lui...
 
J’y reviendrai sans doute mais en attendant mon vœu patriotique là-dessus est que Kamerhe use davantage de ses énormes capacités pour insuffler sa bonne part dans la clarté et la responsabilité à  l’œuvre de restauration souveraine et efficace qu’on attend de nos responsables politiques pour notre pays loin de clivages et naïvetés identitaires localisés face à des voisins devenus aujourd'hui ennemis de notre Patrie !



Compatriotiquement!


Dernière édition par ndonzwau le 30/12/2014, 11:18 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vital Kamerhe invité de Henri Désiré N’ZOUZI dans l’émission « CONVICTION ». Réponse à la question : QUI EST VITAL KAMERHE ?

Message  Dan66 le 30/12/2014, 5:23 am

Bonjour à tous et mes meilleurs vœux depuis Kinshasa ou je me trouve Smile
El-Shaman a écrit:
Mwana Ya Lola a écrit:
En effet, la RDC est plutot un pays majoritairement chretien...

Exact Fils De Ya Lola
Mais ce n'est pas la religion d'état ou un pays chrétien.
Voila pourquoi quand on parle politique dans un pays laïque,dire que puisque je suis chrétien et que je prie chaque dimanche ceci ou cela.Cela ne veut rien dire pour nous autres.
Je sais que la RDC est un pays à majorité chrétien.D'ailleurs je me rappel il y a quelques années passé.La première dame Olive Lembe avait lancé une appel pour que les gens jeûnent et prient pour les affaires de notre pays.Et la majorité des Congolais avaient jeûner pour que les choses aille à merveilles.
RESULTAT ? =Massacre de Béni+Augmentation de kulunas et operation Likofi+Tabassage des journalistes+Augmentation des KAFUBA dans le pays qui sortent de je ne sais où ? Ce qui fait que le phénomène ZAKALAHA à pris de l'ampleur auprès des femmes congolaise qui souffrent à cause des KAFUBAS( une autre race hélas des femmes congolaise,mais très très  méchante)qui n'hésitent à prendre ou à piqué les maris autres na Nko !
Il y a d'autres +++ mais je ne veux pas tous les énumérer ici.

Donc comme tu peux voir Mwana Ya Lola.Ces histoires de mêler la religion individuel dans la politique majoritaire n'a aucun sens.
Mais dans un pays à majoritaire chrétiens comme tu as écris.Il est plus facile de berné les gens avec la parole.
Donc que Vital Kamerhe reste dans la neutralité et dans la laïcité.Nous avons apprécié son interview et son côté intellectuel ou il s'est bien exprimé.
Qu'il en reste là et qu'il n'ajoute pas.Certes il est libre de parler de sa religion.Mais vouloir mêler ça à la politique,cela va lui mettre hors jeu.
Le problème c'est pas que la majorité des gens soient soit disant chrétiens, le problème n'est même pas le fait de demander aux gens de jeûner non. Le brésil est majoritairement chrétien pourtant c'est un pays émergent.. donc une religion majoritaire d'un pays n'influence en rien sur la marche à suivre ni à sa capacité à développer, je reste persuadé qu'on serait agnostique c'aurait rien changé tant le problème est profond. La seule chose en quoi la religion influence ce sont les valeurs qu'elle véhicule à la société. Là ou je suis d'accord c'est que l'instrumentalisation de certaines personnes pour endormir la population. J'ai toujours dit qu'un pasteur aujourd'hui c'était une profession à temps plein et qu'on devait même dispenser les cours pour en obtenir le diplôme  à l'école Laughing . Ce qui fait en sorte que nous sommes dans cette situation(une fois n'est pas coutume et je le redirai 100 fois s'il le faut) c'est le manque de d'éducation, pas juste politique mais éducation tout court. Le congolais de base se préoccupe uniquement de la sappe, de la bière, de la musique et des femmes, on a aucun éveil et dans ces conditions n'importe qui peut baratiner une masse du peu qu'il soit un bon orateur et ca se voit pas uniquement pour les églises mais avec (et surtout)   dans la sphère politique. Lorsque les congolais liront, s'informeront, s'ouvriront sur le monde, s'instruiront ils vont naturellement être moins porté à gober tout et n'importe quoi.
Moi même je suis chrétien mais c'est pas pour autant que je donne le 3/4 de mon salaire à l'église, que je suis aveuglement tous les: ''ndeko, nzambe alobi..."  ou que je ne  fasse pas preuve de curiosité scientifique pour augmenter ma culture générale. D'ailleurs  même dans  la bible, on y  mentionne  aussi l'impact des faux prophètes qui pilulaient  et qui tiraient la populas vers le bas avec leurs prophéties.. comme quoi cela devrait ouvrir les yeux à certains s'ils lisaient correctement Laughing .


Dernière édition par Dan66 le 30/12/2014, 9:51 am, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vital Kamerhe invité de Henri Désiré N’ZOUZI dans l’émission « CONVICTION ». Réponse à la question : QUI EST VITAL KAMERHE ?

Message  Libre Examen le 30/12/2014, 6:31 am

Jim KK a écrit:Affaire Nationalité et Diplomes : KAMERHE répond avec preuves aux allégations de HONORÉ NGBANDA



Ngbanda est un manipulateur!!!

Tiens tiens ! Je n'avais pas vu cela venir : Ngbanda mokolo na Ngbanda muke. Kamerhe semble s'en satisfaire. D'ailleurs, il ne rate pas l'occasion pour déclarer, à qui veut le croire, qu'il aime beaucoup Ngbanda et qu'il le respecte.

Comment n'y ai-je pas pensé ?



Dernière édition par Libre Examen le 30/12/2014, 2:57 pm, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vital Kamerhe invité de Henri Désiré N’ZOUZI dans l’émission « CONVICTION ». Réponse à la question : QUI EST VITAL KAMERHE ?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:33 am


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum