Meurtre d’un Congolais en Inde: ouverture du procès de l'assassin présumé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Meurtre d’un Congolais en Inde: ouverture du procès de l'assassin présumé

Message  Dan66 le 29/9/2014, 1:13 pm

Le procès pour le meurtre d'un étudiant originaire de RDC doit s'ouvrir aujourd'hui à New Delhi. Yann Twende Mbuyi a été tué par balle il y a un an, alors qu'il raccompagnait une amie congolaise en voiture, dans un quartier de la capitale.

L'auteur présumé, identifié par cette jeune fille ainsi que par les télévisions de surveillance, a été arrêté et doit répondre des charges de meurtre et de possession illégale d'arme à feu. Le père de l'étudiant décédé s'est rendu à New Delhi pour s'assurer que justice soit rendue. Mais cette procédure s'annonce difficile.

Pierre Mbuyi est arrivé à New Delhi il y a deux semaines. Depuis, il se bat pour réunir les pièces d'un dossier compliqué. Il vient à peine de trouver un avocat pour l'assister... Ce qui devrait enfin lui permettre de consulter le rapport d'autopsie de son fils. Ces derniers jours, il a également fait l'objet de pressions de la part de la famille de l'accusé.

« La famille de l’accusé est venue me voir pour me dire que leur fils est en train de demander à Dieu de leur accorder un pardon, raconte-t-il. Il voudrait aussi demander pardon à la famille. Il a accepté le forfait, et puis la famille me propose, pour que j’oublie l’affaire, 5 000 dollars. Mais cette somme ne représente pas mon fils et je préfère que la justice indienne puisse se prononcer. En plus, c’est le premier Congolais assassiné ici en Inde. C’est pour cela que je veux me battre jusqu’au bout, même si je me sens en insécurité ici, ce n’est pas grave. Jusqu’à présent je n’ai eu des contacts qu’avec l’inspecteur de police qui s’est occupé de l’affaire. Mais curieusement, il réapparaît dans les dossiers avec les amis du meurtrier que lui-même a arrêté. Il y a donc quelque chose qui ne va pas » et Pierre Mbuyi s'inquiète pour sa sécurité.

Selon la fille témoin de l'attaque, deux autres hommes attendaient le meurtrier dans une voiture ce soir-là. Pierre Mbuyi se demande donc si ce groupe n'avait pas prémédité ce crime et visait Yann pour une raison encore inconnue.
http://www.rfi.fr/afrique/20140924-inde-congo-yann-twende-mbuyi-proces-meurtre-congolais/

Et c'est pas le premier incident qui s'est passé avec des congolais en Inde, un moment donné il faudrait que les gens arretent de partir là bas si c'est pour se faire traiter comme un sous homme. Le comble dans tous ca, c'Est que la famille du meutrier propose 5000 $ pour oublier l'Affaire lool, 5000 $ pour un enfant qu'on a élvé, nourri, habillé, envoyé à l'école, et qui est aimé par sa famille, je ne comprends même pas comment ils ont eu le courage de proposer ca. Rolling Eyes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meurtre d’un Congolais en Inde: ouverture du procès de l'assassin présumé

Message  ndonzwau le 29/9/2014, 5:57 pm

Dan66 a écrit:
Le procès pour le meurtre d'un étudiant originaire de RDC doit s'ouvrir aujourd'hui à New Delhi. Yann Twende Mbuyi a été tué par balle il y a un an, alors qu'il raccompagnait une amie congolaise en voiture, dans un quartier de la capitale.

L'auteur présumé, identifié par cette jeune fille ainsi que par les télévisions de surveillance, a été arrêté et doit répondre des charges de meurtre et de possession illégale d'arme à feu. Le père de l'étudiant décédé s'est rendu à New Delhi pour s'assurer que justice soit rendue. Mais cette procédure s'annonce difficile.

Pierre Mbuyi est arrivé à New Delhi il y a deux semaines. Depuis, il se bat pour réunir les pièces d'un dossier compliqué. Il vient à peine de trouver un avocat pour l'assister... Ce qui devrait enfin lui permettre de consulter le rapport d'autopsie de son fils. Ces derniers jours, il a également fait l'objet de pressions de la part de la famille de l'accusé.

« La famille de l’accusé est venue me voir pour me dire que leur fils est en train de demander à Dieu de leur accorder un pardon, raconte-t-il. Il voudrait aussi demander pardon à la famille. Il a accepté le forfait, et puis la famille me propose, pour que j’oublie l’affaire, 5 000 dollars. Mais cette somme ne représente pas mon fils et je préfère que la justice indienne puisse se prononcer. En plus, c’est le premier Congolais assassiné ici en Inde. C’est pour cela que je veux me battre jusqu’au bout, même si je me sens en insécurité ici, ce n’est pas grave. Jusqu’à présent je n’ai eu des contacts qu’avec l’inspecteur de police qui s’est occupé de l’affaire. Mais curieusement, il réapparaît dans les dossiers avec les amis du meurtrier que lui-même a arrêté. Il y a donc quelque chose qui ne va pas » et Pierre Mbuyi s'inquiète pour sa sécurité.

Selon la fille témoin de l'attaque, deux autres hommes attendaient le meurtrier dans une voiture ce soir-là. Pierre Mbuyi se demande donc si ce groupe n'avait pas prémédité ce crime et visait Yann pour une raison encore inconnue.
http://www.rfi.fr/afrique/20140924-inde-congo-yann-twende-mbuyi-proces-meurtre-congolais/

Et c'est pas le premier incident qui s'est passé avec des congolais en Inde, un moment donné il faudrait que les gens arretent de partir là bas si c'est pour se faire traiter comme un sous homme. Le comble dans tous ca, c'Est que la famille du meutrier propose 5000 $ pour oublier l'Affaire lool, 5000 $ pour un enfant qu'on a élvé, nourri, habillé, envoyé à l'école, et qui est aimé par sa famille, je ne comprends même pas comment ils ont eu le courage de proposer ca. Rolling Eyes

Il risque hélas d'avoir un absent de taille dans le combat de ce pauvre père Congolais qui recherche justice et réparation pour son fils tué en pleine Inde : le pouvoir public, du côté indien comme Congolais !
L'Inde est schématiquement qualifiée de la plus grande démocratie du monde mais c'est un Etat multiforme où inégalités institutionnalisées ou non, où multiples échelons s'enchevêtrent pour l'en réduire à une démocratie difficile à ordonner !
Le Congo est un Etat encore failli qui a du mal à assurer son autorité dans ses frontières et en dehors !

Les raisons d'Etat seront inévitables dans ce dossier, puissions espérer qu'elles favoriseront au moins davantage de justice à notre Compatriote plus qu'elles tairont la légitimité de sa défense !
En effet où est l'Etat indien pour ne pas assurer ne fût-ce la sécurité physique et judiciaire à ce père ?
Où est l'Etat Congolais (l'Administration centrale des AE à Léo, l'Ambassade, ses Consulats...) pour l'accompagner ?
Les relations Congolo-indiennes semblent au beau fixe du moins au niveau politique et commercial; osons espérer qu'elles se réveilleront pour ne pas permettre un vil marchandage à 5000$ pour le "prix" d'un Congolais lâchement assassiné en dehors de son pays (il s'y lit en effet un fort soupçon de préméditation !) !



Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum