TOUS CONTRE NGBANDA ET SA RADIO GBENDELE

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: TOUS CONTRE NGBANDA ET SA RADIO GBENDELE

Message  ndonzwau le 12/7/2015, 7:25 pm

Interdit de rire mais c'est si savoureux de cécité volontaire (n'est pire aveugle que celui qui refuse de voir) que je n'ai pu m'en empêcher !

lol!  lol!  lol!  lol!  lol!  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Suspect  Suspect  Suspect

On prête la paternité de cette curieuse citation à Saint Augustin, pourtant un des Pères de l'Eglise latine : "Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question."

Elle ne peut mieux tomber dans le contexte actuel : il y a des questions qui dérangent même Dieu, foi d'un des plus grands croyants ! Ça alors !!!
Les voies de la foi comme de toute dévotion fanatique sont si impénétrables, si incompatibles avec la raison que toutes nos offensives enflammées pro ou anti-dialogue, pro ou anti-Tshisekedi-Udps, pro ou anti-Ngbanda, si légitimes peuvent-elles être ici et là. en relèvent d'abord et surtout elles se disputent mal hélas un monopole contestable de  patriotisme ou pour le dire plus clairement, elles nous dévient du combat réfléchi et efficace pour le meilleur avenir de notre pays en faveur des dévotions ou anathèmes dangereux envers des personnes !

Je me trompe peut-être, est-il que, selon moi, le combat indispensable au pays de Lumumba est celui pour le changement de gouvernance tandis que tous ces règlements de compte individuels ou corporatistes plutôt que des jugements sereins, nous en éloignent davantage qu'ils nous en rapprochent !
Le dialogue de "JK", il faut être un aveugle volontaire pour se bercer d'illusion contraire, est un stratagème redoutable auquel tous ceux qui y succomberont risquent d'être comptables de lendemains tragiques...
La suite va incessamment nous le démontrer, hélas, hélas.................

silent  silent  silent  silent  silent  silent




Compatriotiquement!


PS

En voici un autre exemplaire bien inutile quoi qu'il prétende éclairer car il faut plutôt cesser ces messes  risquées entre-nous :


° http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/2377-audio-monsieur-jean-jacques-buangala-vice-president-apareco-europe-fait-remonter-les-bretelles-aux-collabos-et-aux-accompagnateurs-de-l-occupation-rwandaise.html

           



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUS CONTRE NGBANDA ET SA RADIO GBENDELE

Message  King David le 13/7/2015, 3:13 am

ndonzwau a écrit:
Je me trompe peut-être, est-il que, selon moi, le combat indispensable au pays de Lumumba est celui pour le changement de gouvernance tandis que tous ces règlements de compte individuels ou corporatistes plutôt que des jugements sereins, nous en éloignent davantage qu'ils nous en rapprochent !
Le dialogue de "JK", il faut être un aveugle volontaire pour se bercer d'illusion contraire, est un stratagème redoutable auquel tous ceux qui y succomberont risquent d'être comptables de lendemains tragiques...
La suite va incessamment nous le démontrer, hélas, hélas.................

silent  silent  silent  silent  silent  silent




Compatriotiquement!


[/size][/b]

Exactement, très cher Monsieur Ndonzwau. Nous semblons oublier ou nous tromper de cibles. En ce moment, ni Tshisekedi, ni Ngbanda ni qui d'autre encore, personne n'est notre adversaire.
Nous devons nous focaliser sur les raisons de notre combat. Nous ne nous battons pas pour Tshisekedi, ni pour Ngbanda ni pour Kamehere, Nous nous battons pour l'instauration du nouvel ordre démocratique dans notre pays.
Cessons d'affaiblir notre opposition à ce régime corrompu.

Tenez, j'ai une connaissance qui a voulu s'installer au Canada. Elle a reçu un avis favorable et doit envoyer son passeport à l'ambassade du Canada au Sénégal qui est habilitée à octroyer des visas pour notamment les demandeurs de la RDC.

Cette personne se bat depuis fin mars à obtenir une autorisation écrite du ministère des Affaires étrangères pour faire sortir son passeport.
Donc sans cette autorisation, cette personne ne pourra pas envoyer son passeport à Dakar et n'aura donc pas son visa. Elle perdra son énergie, son temps et son argent à cause d'un fonctionnaire qui se prend pour Dieu.

Battons nous pour une cause et non pour des individus. Ngbanda tout comme Tshisekedi peuvent voyager librement mais le petit peuple ne le peut pas. Battons-nous pour ceux qui n'en ont pas.

Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUS CONTRE NGBANDA ET SA RADIO GBENDELE

Message  Libre Examen le 13/7/2015, 4:34 am

ndonzwau a écrit:Interdit de rire mais c'est si savoureux de cécité volontaire (n'est pire aveugle que celui qui refuse de voir) que je n'ai pu m'en empêcher !

lol!  lol!  lol!  lol!  lol!  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Suspect  Suspect  Suspect

On prête la paternité de cette curieuse citation à Saint Augustin, pourtant un des Pères de l'Eglise latine : "Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question."

Elle ne peut mieux tomber dans le contexte actuel : il y a des questions qui dérangent même Dieu, foi d'un des plus grands croyants ! Ça alors !!!
Les voies de la foi comme de toute dévotion fanatique sont si impénétrables, si incompatibles avec la raison que toutes nos offensives enflammées pro ou anti-dialogue, pro ou anti-Tshisekedi-Udps, pro ou anti-Ngbanda, si légitimes peuvent-elles être ici et là. en relèvent d'abord et surtout elles se disputent mal hélas un monopole contestable de  patriotisme ou pour le dire plus clairement, elles nous dévient du combat réfléchi et efficace pour le meilleur avenir de notre pays en faveur des dévotions ou anathèmes dangereux envers des personnes !

Je me trompe peut-être, est-il que, selon moi, le combat indispensable au pays de Lumumba est celui pour le changement de gouvernance tandis que tous ces règlements de compte individuels ou corporatistes plutôt que des jugements sereins, nous en éloignent davantage qu'ils nous en rapprochent !
Le dialogue de "JK", il faut être un aveugle volontaire pour se bercer d'illusion contraire, est un stratagème redoutable auquel tous ceux qui y succomberont risquent d'être comptables de lendemains tragiques...
La suite va incessamment nous le démontrer, hélas, hélas.................

silent  silent  silent  silent  silent  silent




Compatriotiquement!


PS

En voici un autre exemplaire bien inutile quoi qu'il prétende éclairer car il faut plutôt cesser ces messes  risquées entre-nous :


° http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/2377-audio-monsieur-jean-jacques-buangala-vice-president-apareco-europe-fait-remonter-les-bretelles-aux-collabos-et-aux-accompagnateurs-de-l-occupation-rwandaise.html

           



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Le donneur des leçons ! Le revoilà maintenant en train de renvoyer tout le monde dos à dos après avoir lui-même jugé que ce que Ngbanda dit est à 95% vrais. Et l'on interdit aux gens de rire pendant que soi-même on ne rate jamais une occasion d'exhiber des pas des danses heureux chaque fois que des nouvelles semblent défavorables à Etienne Tshisekedi et à l'UDPS.

Mais bien plus encore, l'on veut nous faire croire maintenant que le dialogue est un stratagème redoutable de Joseph Kabila auquel tous ceux qui y succombent risquent d'être comptables des lendemains tragiques...

Mais l'on croit rêver ! Les lendemains tragiques nous les vivons depuis les élections de 2006. L'on se rappelle que tous les leaders de l'opposition, tous les partis d'opposition ont refusé d'écouter Etienne Tshisekedi et l'UDPS. Ils ont choisi de s'allier avec Joseph Kabila et le PPRD pour aller aux élections. Nous en connaissons les suites.

Voilà qu'on cherche aujourd'hui à en jeter la responsabilité et l'opprobre à ceux qui prônent le dialogue parce que ça ne rejoint pas le chemin prôné par Honoré Ngbanda par exemple.

Il y a de ceux qui pensent que ce qu'Honoré Ngbanda raconte n'est pas à 95% vrais et ont le droit d'en rire. Tout comme on a le doit d'exhiber des pas de danses quand les choses ne vont pas bien pour Etienne Tshisekedi.

Qualifier quelqu'un des fanatiques aveugles ou je ne sais de quoi encore ne constitue pas une répudiation d'un argument, ou d'un fait ou d'une évidence. On a que trop entendu ce genre d'arguments; ça ne vaut que pour la personne qui l'émet. En fait, ça ne vaut rien. Ne vous y laissez pas impressionner.

Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUS CONTRE NGBANDA ET SA RADIO GBENDELE

Message  ndonzwau le 14/7/2015, 1:04 am

King David a écrit:
ndonzwau a écrit:
Je me trompe peut-être, est-il que, selon moi, le combat indispensable au pays de Lumumba est celui pour le changement de gouvernance tandis que tous ces règlements de compte individuels ou corporatistes plutôt que des jugements sereins, nous en éloignent davantage qu'ils nous en rapprochent !
Le dialogue de "JK", il faut être un aveugle volontaire pour se bercer d'illusion contraire, est un stratagème redoutable auquel tous ceux qui y succomberont risquent d'être comptables de lendemains tragiques...
La suite va incessamment nous le démontrer, hélas, hélas.................

silent  silent  silent  silent  silent  silent


Compatriotiquement!


[/size][/b]

Exactement, très cher Monsieur Ndonzwau. Nous semblons oublier ou nous tromper de cibles. En ce moment, ni Tshisekedi, ni Ngbanda ni qui d'autre encore, personne n'est notre adversaire.
Nous devons nous focaliser sur les raisons de notre combat. Nous ne nous battons pas pour Tshisekedi, ni pour Ngbanda ni pour Kamehere, Nous nous battons pour l'instauration du nouvel ordre démocratique dans notre pays.
Cessons d'affaiblir notre opposition à ce régime corrompu.
[...]
Battons nous pour une cause et non pour des individus. Ngbanda tout comme Tshisekedi peuvent voyager librement mais le petit peuple ne le  peut pas. Battons-nous pour ceux qui n'en ont pas.

Majesté,

                       

Croyez-moi, ça me fait chaud au cœur de lire vos paroles, de vous savoir qu'au péril de ne pas aller dans le sens du vent de notre meute souvent assoiffée de dévotions et d'anathèmes contre des personnes, vous prenez le risque de revenir sur le prime sens du combat qui devrait être celui des Congolais : pour le pays ! Nous ne serions que deux, la dure vérité n'en deviendra pas pour autant un leurre !

Eh ben oui, souvent les vérités qu'on aime le moins entendre sont combien celles que l'on a le plus d'intérêt à connaître, elles peuvent nous blesser dans ce sens et rencontrer une vive opposition générale mais sachons que c'est souvent lorsqu'elles sont les plus désagréables pour nous jusque même à nous déstabiliser lançant à notre tour injures et calomnies à ceux qui nous les assènent, qu'elles sont peut-être les plus utiles à notre pays !

Alors ne succombons pas au jeu des caricatures et diffamations qu'on peut nous intenter même si quelque envieux de circonstance ou quelque sentimental dépassé raille notre simple bon sens ne lui reconnaissant pas quelque raison et encore moins quelque mérite, ne cessons de le lui répéter encore et encore : nous passerons notre chemin qui que nous soyons mais le Congo notre pays restera ! Ce ne sont donc pas tant les hommes qui méritent en tant que tels d'être mis au piédestal ou au garage mais d'abord notre chère Patrie, les hommes ne valent qu'en tant que ses serviteurs !

Et il n'y a là aucun héroïsme béat lorsque nous le proclamons c'est le b à ba du plus élémentaire patriotisme ! Si les Congolais arrivent à dépasser toutes ces vaines passions, ils découvriront à terme que plus vite ils auront enjambé ces jours de colère excessive, plus ils s'éviteront demain mille autres jours de malheur inutile !
Si le dire c'est donner des leçons, moi je ne m'en offusquerais pas pour si peu et pour si futile mais alors que dire des affirmations contraires ? Risible, pathétique, petit !!!
A plus !




Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUS CONTRE NGBANDA ET SA RADIO GBENDELE

Message  ndonzwau le 15/7/2015, 3:08 am

Face à des situations exemplaires comme celles ayant cours au Bénin francophone et maintenant chez notre voisine orientale anglophone la Tanzanie et même plus tôt chez nos frères francophones Sénégalais et pourquoi pas Burkinabé, qu'avons-nous encore à nous embarquer dans des "dialogues" improbables presque toujours concoctés exprès par nos autocrates pour nous entuber et rester ainsi au pouvoir à vie comme si personne parmi les 70 Millions de Congolais ne pouvait valablement succéder au sortant ?
Réveillons-nous : le Congo appartient à tous ses fils et non à quelques familles "bénies qui nous le détruisent depuis 55 ans !

Alors, battons-nous déterminés à arracher notre démocratie et notre destin; si certains en Afrique le réussissent pourquoi alors pas nous Congolais ?
Et cessons de nous illusionner en chantant que le dialogue de "JK" est là pour sauver l'avenir de notre pays oubliant notre passé de milles défis sauvages subis, parce que tel leader de l'opposition le veut aujourd'hui et le dit bon pour le pays et là-dessus nous entrons dans une guerre civile insensée entre des "pour" et des "contre" alors qu'un élémentaire et patriotique examen nous y révèle le énième stratagème d'un autocrate qui ne veut lâcher le pouvoir qu'il a fait sien !!!

Non, chers Compatriotes, le combat pour le pays ne peut se confondre à notre révérence ou notre aversion envers tel ou tel autre leader, fussent-ils Tshisekedi ou Ngbanda ! Nous ne pouvons ainsi approuver aveuglement le dialogue de Kanambe par automatique loyauté à Tshisekedi qui nous y invite. de même le refuser parce que Ngbanda le récuse !
Le choix de ce dialogue nous exige de bien nous enquérir de ses bonnes conditions pour qu'occasionnellement il puisse servir à notre pays mais d'ores et déjà qui ne voit pas que tel qu'il nous est posé, il est truffé de pièges à l'avantage du sortant ?
Voilà pourquoi il nous serait plus fructueux à chacun ne fût-ce que de plancher sereinement sur les conditions de ses avantages ou de ses inconvénients en faisant fi des injonctions des leaders en nous prenant en charge comme citoyens responsables et actifs !
A bon entendeur.............


"Alternance démocratique :
Tanzanie : le CCM désigne son candidat pour succéder à Kikwete

° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=10072


John Magafuli, actuel ministre tanzanien des Travaux publics

Actuel ministre tanzanien des Travaux publics, John Magafuli, 55 ans, a été désigné dimanche 12 juillet par le Chama Cha Mapinduzi (CCM), le parti au pouvoir, pour le représenter lors de l’élection présidentielle d’octobre prochain. Une belle leçon de modernité au moment où les citoyens notamment du Burundi, des deux Congo, de l’Ouganda et du Rwanda retiennent leur souffle face à un avenir qui s’écrit sous la forme d’un point d’interrogation. En cause, l’approche de la date d’expiration de l’ultime mandat des "hommes providentiels" qui les dirigent. Des hommes qui ne rêvent que d’une chose : la Présidence à vie. C’est eux ou le chaos!


Elu en 2005 et réélu en 2010, l’actuel président tanzanien Jakaya Mrisho Kikweye se trouve à quelques trois mois de l’expiration de son second et dernier mandat. C’est une bonne nouvelle qui nous vient de l’Afrique de l’Est.
Contrairement à Denis Sassou Nguesso du Congo-Brazzaville et "Joseph Kabila" du Congo-Kinshasa, "Jakaya" n’a pas organisé des "consultations" avec les "forces vives de la nation". Il n’a pas non plus convoqué de "dialogue national" pour faire sauter la disposition constitutionnelle qui verrouille le nombre de mandat présidentiel. Encore moins d’user de roublardise pour obtenir le "glissement" du calendrier électoral.

Soucieux sans aucun doute du serment qu’il a fait en 2005 et 2010 "devant Dieu et la nation" "d’observer et de défendre la Constitution et les lois" de son pays, Jakaya Kikwete s’est tout simplement plié au prescrit constitutionnel. D’aucuns pourraient ergoter qu’il n’avait pas le choix. Sans doute. En 2005, Kikwete a trouvé un Etat tanzanien institutionnalisé. Depuis 1995, le pays expérimente les valeurs démocratiques. Une certaine "culture démocratique" s’ est incrustée dans les esprits.
Membre du parti dominant, le Chama Cha Mapinduzi (CCM), Kikwete n’a pas désigné "son" candidat pour lui succéder. Il s’est incliné devant les règles en vigueur en laissant ce soin à cette formation politique. C’est le CCM qui a organisé une sorte des "primaires" pour désigner le meilleur postulant pour défendre ses couleurs lors de la présidentielle prévue le 25 octobre prochain.

Au départ, 40 prétendants étaient en lice dont le vice-président Mohamed Bilal, le Premier ministre Mizengo Pinda et les anciens chefs de gouvernement Edward Lowassa et Frederick Sumaye. Un vrai combat des "gladiateurs".
Après plusieurs tours, il n’en restaient plus que trois aspirants. A savoir : Asha-Rose Migiro (ministre de la Justice), John Magafuli (ministre des Travaux publics) et Amina Salum Ali (ambassadrice de l’Union africaine à Washington).
Après dépouillement des bulletins, John Magafuli a rassemblé 87% des voix autour de son nom. Jakaya Kikwete a littéralement exulté : "Je suis fier de notre candidat, c’est quelqu’un qui travaille dur et je suis certain qu’il fera le meilleur des présidents. "C’est un homme raisonnable, a-t-il ajouté. Nous espérons qu’il aidera le pays à vaincre la pauvreté, à lutter contre la corruption et l’indiscipline".

Leader du Front civique uni (CUF), Ibrahim Lipumba (opposition) a d’ores et déjà annoncé sa cinquième candidature successive à la présidence, après avoir été battu face à Benjamin Mkapa en 1995 et 2000 et Jakaya Kikwete en 2005 et 2010.
Des observateurs estiment que Mugafuli "a de fortes chances" de succéder à Jakaya Kikwete le 25 octobre prochain. La Tanzanie donne ainsi une belle leçon de modernité à quelques "satrapes féodaux" de la Région. Le Congo mal nommé démocratique de "Joseph Kabila" est ainsi "ringardisé". Il en est de même du Burundi de Nkurunziza, le Congo-Brazzaville de Sassou Nguesso, l’Ouganda de Museveni et le Rwanda de Kagamé. La Tanzanie tient lieu, une fois de plus, d’exception régionale.

John Magufuli a désigné la ministre d’État Samia Suluhu Hassan comme colistière. Elle est native de Zanzibar, en conformité avec la Constitution qui prévoit que si le président est originaire du continent, le vice-président doit provenir de cet archipel semi-autonome.
Les observateurs mettent au "débit" du président sortant l’incapacité de son gouvernement à mener une lutte résolue contre la corruption."



"Arrivé en fin mandat, Jakaya Kikwete honore son serment et se choisit un dauphin pour lui succéder alors que Kanambe table sur un “glissement”
° http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/2383-arrive-en-fin-mandat-jakaya-kikwete-honore-son-serment-et-se-choisit-un-dauphin-pour-lui-succeder-alors-que-kanambe-envisage-un-glissement.html
Alors qu'à Kinshasa "Joseph Kabila" remue ciel et terre afin de trouver une potion magique pouvant l'aider à s'éterniser au pouvoir contre vents et marées, l'un de ses inconditionnels parrains de la Région vient, de son côté, de lui envoyer un message subliminal très fort. Mieux vaut sortir par la grande porte avec dignité en respectant les prescrits de la constitution en vigueur que de s'entêter et par conséquent devenir une victime résignée de la vindicte populaire.
Le parti politique au pouvoir en Tanzanie Chama Cha Mapinduzi (CCM) - du président Jakaya Mrisho Kikwete - vient de désigner John Magufuli, l'actuel ministre des travaux publics, pour le représenter lors de l'élection présidentielle d'octobre prochain.

Quant au fils d'Adrien Kanambe qui continue de tabler sur un « glissement » que pourraient lui offrir les « mangecrates » de la très médiocre classe politique congolaise, cet acte de son parrain ne semble l'émouvoir outre mesure. Pour Hippolyte Kanambe, le fait de s'accrocher au pouvoir, comme moule au rocher, est une question de vie ou de mort. Cependant, Honoré Ngbanda et les patriotes résistants ainsi que le peuple congolais l'observent attentivement et n'ont pas encore dit leur dernier mot!

Voici ci-dessous l'intégralité de cet article:(...)"




Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUS CONTRE NGBANDA ET SA RADIO GBENDELE

Message  Libre Examen le 15/7/2015, 3:54 am

Qu'on les qualifie de tous les maux de la terre ou du Congo, les fanatiques et partisans aveugles d'Etienne Tshisekedi ne se sont pas réveillés du jour au lendemain pour s'en prendre à Monsieur Honoré Ngbanda. Les fanatiques et partisans aveugles d'Etienne Tshisekedi, comme on les a déjà si bien catalogués, ne font que répondre, dans leur aveuglément bien sûr, aux 95% de vérités émises par Honoré Ngbanda à propos des Tshisekedi.

S'il y a des choses que les fanatiques et partisans aveugles d'Etienne Tshisekedi ont dit ou disent sur Monsieur Honoré Ngbanda qui ne sont pas vraies, qu'on les reprenne sur ces choses.

Les fanatiques et partisans aveugles d'Etienne Tshisekedi, on l'espère, ont quand même droit de réponse. Ce ne sont pas eux qui ont parti le bal.

Ainsi, après avoir estimé que ce qu'Honoré Ngbanda raconte est 95% vrais, on veut faire croire qu'on est plus objectif que les fanatiques et partisans aveugles d'Etienne Tshisekedi.

Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUS CONTRE NGBANDA ET SA RADIO GBENDELE

Message  Libre Examen le 22/7/2015, 9:12 pm

http://lettres-de-monsieur-babadi.overblog.com/2015/07/ngbanda-pete-les-plombs-et-traite-les-congolais-d-idiots.html


Les Lettres de Monsieur Babadi.overblog.com

Réveil et Conscience

mercredi, 8 juillet 2015

NGBANDA PETE LES PLOMBS ET TRAITE LES CONGOLAIS D'IDIOTS  

par Richard Valentin Babadi




NGBANDA PETE LES PLOMBS ET TRAITE LES CONGOLAIS D'IDIOTS


Chers compatriotes,



Autant les serpents, les souris, les crapauds, les belettes... s'affolent, sortent de leurs trous et courent dans tous les sens à l'approche d'un séisme, autant les politicailleurs s'agitent, s'énervent, envahissent les médias et tentent de diaboliser les hommes d'état qui ont la confiance de leur peuple à l'approche des grands événements.

En cette matière, la médaille d'or de mérite honorifique revient à Kamerhe et à Ngbanda. Le premier est entrain d’affûter ses armes pour voir de quelle manière il va ouvrir un front direct contre Etienne Tshisekedi, surtout depuis que ce dernier a réitéré son appel au dialogue le 27 juin passé.

Ainsi, lorsque Kamerhe déclare que Tshitshi n'a jamais proposé le dialogue, et que c'est une histoire de Félix Tshisekedi, c'est déjà le boxeur qui se réchauffe avant le match.

Le second, Ngbanda n'a pas attendu 48 heures pour dire tout le mal qu'il pense de l'UDPS, de Félix Tshisekedi, et de Etienne Tshisekedi.

On savait que Ngbanda était un manipulateur et un menteur, mais on était encore très loin de s'imaginer qu'en traitant les congolais d'idiots lors de sa dernière intervention à travers ses radios des mille collines (Polele, Bosembo, Bendele), il se renvoyait sa propre image.

De l'arrestation du patron des services des renseignements rwandais à Londres

Tenez : à l'issue de cette arrestation, Ngbanda, pour se faire passer, comme toujours, pour l'homme le plus renseigné de la planète terre, a prétendu avoir été en contact avec les services qui ont arrêté le général espion et tueur rwandais. Et quand les congolais qui connaissent bien son mode opératoire disent qu'il fait de la récupération politique, l'homme craque et prétend qu'on veut l’empêcher de défendre son pays. A la suite de quoi il va traiter les congolais d'idiots.



Est-ce que dire d'une personne qu'elle fait de la récupération politique signifie l’empêcher de défendre son pays ? Il faut vraiment être un véritable idiot pour le croire !



De la réédition des faux procès de la CNS contre Tshisekedi

Comptant sur l'oubli des congolais et sur la jeunesse qui n'a pas vécu la CNS et, surtout convaincu qu'à force de mentir, le peuple finit, tant soit peu, à croire aux mensonges, Ngbanda tente de salir Etienne Tshisekedi avec des faux documents qu'il avait déjà fabriqués à l'époque.

Toute honte bue, le criminel tueur, menteur et manipulateur en série, voudrait profiter de la mort des vrais acteurs de la vie politique d'entre 1960 et 1970 dont Nendaka, Ndelé, Bomboko, Ileo et bien entendu Mobutu pour insérer le nom d'Etienne Tshisekedi parmi les responsables de la mort de Lumumba, de Mulele, des conjurés de la Pentecôte et des étudiants en 1969.

Estimant qu'il n'a pas assez convaincu, et faute de trouver d'autres morts à mettre sur le dos de sa principale victime, il rallonge sa liste avec des griefs aussi inconsistants, loufoques, que stupides : Tshisekedi était ami à Mobutu, il a été plusieurs fois son ministre, il faisait aussi partie du groupe de Binza, il a été co-auteur du Manifeste de la N'Selé, il avait démobilisé les FAZ avant l'entrée de l'AFDL, il avait dit au peuple « bolala pongi ya ba bébés », il n'a rien dit sur les congolais expatriés de Brazza, sur la fosse commune, etc.

Mais ceux qui se rappellent encore de la CNS (remplie des mobutistes) savent que tous ces dossiers liés à la mort de Lumumba, Mulele et consort y ont été examinés. Et le verdict fut sans appel :Tshisekedi n'avait rien à voir avec tous ces dossiers.

Les enquêteurs et experts avaient prouvé que tous ces dossiers sensibles étaient entre les seules mains de Mobutu et de ses affidés des services des renseignements, et qu'on ne pouvait pas incriminer les ministres encore moins leurs adjoints dont Tshisekedi était dans certains des cas.

Dans le dossier où Tshisekedi avait été accusé d'avoir traité Lumumba de crapaud dans une lettre adressée à Albert Kalonji, ces experts ont démontré que la signature qui était sur cette lettre était une imitation et en sus, à la date où cette lettre a été rédigée, A. Kalonji ne s'était pas encore fait appeler Mulopwé. Donc, c'était un faux et du coup, tous les congolais qui savent qui est qui au Congo, ont conclu que c'était Ngbanda qui en était l'auteur.

Un autre démenti de taille a été apporté par les belges dont on connaît leurs désamours envers Tshisekedi. Dans leur enquête, le nom de Tshisekedi n'était apparu nulle part, même pas en tant que témoin.

Quant à l'appartenance de Tshisekedi au « groupe de Binza », Jean-Marie Bomboko qui en était presque le patron avait confirmé aux congolais que Tshisekedi n'en faisait pas partie. Que Ngbanda ne profite pas de sa mort pour raconter des insanités aux congolais.

S'agissant du Manifeste de la N'sele dont il dit qu'il avait été composé par Tshisekedi pour le compte de Mobutu, et pour faire du MPR un parti-institution ou parti unique, c'est sans commentaire que je renvoie tous les congolais à la lecture de ces extraits de ce fameux manifeste.

En avançant ces mensonges, Ngbanda voudrait comparer Tshisekedi à Kamerhe qui a écrit « Pourquoi j'ai choisi Kabila », ainsi qu'à Kin Kiey Mulumba qui lui a écrit « Kabila désir, Kabila nanu totondi yo te ».

Mais voici ce que rapportent les contemporains de l'époque de ce Manifeste de la Nsele :

"Outre Mobutu, ont participé à la rédaction du Manifeste de la Nsele :

   - Justin Bomboko,

   - Etienne Tshisekedi,

   - Singa Udjuu.

Le Manifeste affirme notamment:

- La restauration de l'autorité de l'état et son prestige international,

Le respect des libertés démocratiques,

La participation active directe ou indirecte de chacun à la discussion publique des problèmes de la vie commune,

- La confrontation permanente des intérets, des besoins, des nécessités économiques ou politiques,

- Libérer les zairois et les zairoises de toutes servitudes et assurer leur progrès en édifiant une République vraiment sociale et vraiment démocratique,

- La révolution ne se fera pas par l'écrasement de l'individu,
- La liberté humaine est au centre des préoccupations du MPR,
- La suppression des oppressions politiques,
- La réaffirmation de grandes libertés traditionnelles : liberté d'opinion, liberté de presse, liberté de conscience,
- Le citoyen doit etre respecté dans sa liberté qui lui rend la force de son dévouement,
- Le MPR respectera les libertés fondamentales et facilitera leur exercice.

Il définit également la répartition équitable du revenu national, les principes de convention collective et la garantie des salaires".



Du véritable loup de la Fontaine

Quand Ngbanda accuse Tshisekedi d'avoir été ami de Mobutu et d'avoir été son ministre plus d'une fois, il tient à faire croire qu'il n'y a pas d'amitiés qui se transforment en inimitiés, et vice versa.

Il veut faire croire qu'il n'y a pas des ministres à l'esprit indépendant : le fait que Tshisekedi ait travaillé durant 4 ans (1965 à 1969) comme ministre ne fait pas de lui un mobutiste. Et il ne peut donc pas être comparé au mobutiste Ngbanda.

Y a-t-il encore plus illogique que ça ?

N'a-t-il pas dit un jour que « Kabila qui n'a fait qu'une dizaine d'années au pouvoir a plus volé que Mobutu qui a fait plus de 30 ans ?» La haine, est tout ce qu'il ne faut pas laisser vous envahir. Ngbanda est devenu une grande victime de sa propre haine à l'égard de Tshitshi.

S'il y a une vérité qu'on ne peut pas escamoter c'est celle-ci : la force brutale de Mobutu ne venait pas de ses ministres, mais plutôt de ses généraux et surtout de ses hommes des services des renseignements, triés sur le volet parce qu'ayant l’âme de tueurs et l'esprit de morts. Parmi ceux-ci figure en tête le grand menteur et manipulateur "Wa mvene Ngbanda"


NGBANDA PETE LES PLOMBS ET TRAITE LES CONGOLAIS D'IDIOTS


Du pétage de plomb

Ngbanda pourfend la non-violence, les élections et le dialogue, et prône la violence et le soulèvement populaire pour résoudre des conflits. En même temps il attaque Tshitshi qui a dit qu'au finish, si les tricheurs s'entêtent, il faut que le peuple descende dans la rue.

Si cela ne s'est jamais vécu au monde, Ngbanda vient de frapper un coup de maître et, par la même occasion, il crée un fâcheux précédent politique et intellectuel. Tantôt il condamne Etienne Tshisekedi d'avoir privilégié le dialogue et la non-violence, tantôt il l'accuse de vouloir utiliser les congolais comme chair à canon pour avoir dit que si Kabila profite du dialogue pour retarder les élections, on sera obligé de demander au peuple de descendre dans la rue.

NGBANDA PETE LES PLOMBS ET TRAITE LES CONGOLAIS D'IDIOTS


Cet homme a tellement tué les congolais dans la rue, comme un certain 16 février 1992, qu'il en fait des cauchemards. C'est la raison pour laquelle il préfère parler de la résistance que de la descente dans la rue. La résistance en dehors de son pays n'est que distraction de mauvais goût !



En attendant de nous revoir prochainement dans « les menaces de Ngbanda », notons que les congolais peuvent être naïfs, certes, mais pas si idiots que Ngbanda le prétend. Les vrais idiots, c'est ceux qui croient encore à ses mensonges, manipulations, calomnies, insanités, gamineries et colportages.



Angelu Michel, Mobateli ya Tempelu UDPS

Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUS CONTRE NGBANDA ET SA RADIO GBENDELE

Message  El-Shaman le 23/7/2015, 10:51 am

La dernière phrase me plaît beaucoup. Cool

Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUS CONTRE NGBANDA ET SA RADIO GBENDELE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum