Affaire Kamerhe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Affaire Kamerhe

Message  Ricky Gabrino le 30/12/2014, 10:51 am

Ici il dit qu'il a terminé ses etudes sous le nom de Vital




Et ici il dit et prouve le contraire



Que croire ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Kamerhe

Message  regarder et bien voir le 2/1/2015, 8:58 pm

1) kamerhe peut cesser d'entrer en guerre d'internet avec Ngbanda. Ce type Ngbanda sait tres bien salir l'autre, d'ailleurs cest le travail nocturne qu'il fait pour Kabila. Pour moi, aussi longtemps que quelqu'un est ne' et a grandi au Congo et qu il se tient aux cotes' des congolais, cette personne est congolaise. Pourquoi on a attendu tout ce temps pour parler de vraies origines de kamerhe? Kabila lui-meme, il a fait que s'enquerir de son origine est un crime coupable de mort. Alors cest de l hypocrisie de voir la Rtnc chercher a` convaincre les congolais de l origine etrangere de kamerhe.

2) Tout ce que je sais, en Rdc et presque partout en Afrique noir, quand quelqu'un a le vent en poupe, se demarque des autres ou s'impose, il y a une animosite' de plusieurs contre lui. Et moi je deteste ca. Cette animosite' et envie sont visibles dans nos forums, partis politiques, associations, lieux de travail. Cest en ayant des hommes et femmes remarquables et doues'  ici et la` que le pays se developpe. Envouloir a` ces gens, equivaut a` bloquer le developpement du pays. On a vu l'envie sur Francois Muamba, Albert Moleka, Mfumu Ntoto, Vital Kamerhe, et aujourdhui Moise Katumbi. Bien qu ils ont aussi des erreurs, mais le plus souvent je peux lire les attaques des autres a` leur egars comme de l'envie et de l'animosite', et non un exercice de lucidite'. Parce que si Ngbanda ne voulait pas reellement des etrangers, pourquoi il ne les combattait pas pendant la deuxieme republique? Il attendu de voir l'influence de kamerhe croitre pour nous avertir aventurieusement sur qui est congolais et qui ne l'est pas. Son role est de salir tous les grands adversaires de kabila aux elections. Javais dit la fois passee', ils sont grands adversaires pcq au cas ils remportaient, les occidentaux respecterons leur victoire, ils ne donnent pas un signe quelconque de ternir les interets americains. Tandis que les fayulu, felix peuvent moins faire peur a` kabila, car ces derniers si ils remportaient, il y a chance que les parrains decident de renverser le resultat en faveur de klk un de la famille politique de kabila.

Revenir en haut Aller en bas

Repondez donc a laquestion....

Message  voisin4 le 2/1/2015, 11:33 pm

Ricky Gabrino a écrit:Ici il dit qu'il a terminé ses etudes sous le nom de Vital




Et ici il dit et prouve le contraire



Que croire ?


Oui cher Ricky QUE CROIRE? La question est simple: ye moko -qui a le vent en poupe- dit une chose et son contraire...Hakuna haine , kakuna jalousie...Ce cameleon ets tt mais pas du credible.
Mbuta Donzwau , si votre gas intelligent vk aspire a la magistrature supreme de mon pays, a yanola na lolenge biso bana nkolo lopango to comprendre : The same question is asked by different people, why in the hell would you give diff answers? Wht are u hiding man?
vk fait parti du plan venu des collines de l'est. Aza ya biso te.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Kamerhe

Message  Admin le 3/1/2015, 10:09 am

Mon cher regarder et bien voir,

Pour ton info, s'il y avait élection aujourd'hui en RDC, Kamerhe et Katumbi seront premiers et deuxième. Kamerhe jouit d'une grande popularité ... quand tu demandes au chauffeur de taxi, le domestique, la vendeuse de pain pour qui ils vont voter, à 85% ils te diront Vital Kamerhe. Aucun politicien en RDC qui a un peu de jugeote te dira que vk est pas congolais. VK aza na lupemba Ya grave na terrain wana nde vérité Smile
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Kamerhe

Message  Troll le 3/1/2015, 11:30 am

Cool AFFAIRE "KAMERHE"..DIPLOME D´ÉTAT?

Troll se demande..pourquoi l´argument...contre Kamerhe serait son diplome d´État..sur lequel on trouve quand même sa photo.. Very Happy et non son diplome de l UNIKIN.. Smile Smile

Ah, ces specialistes de l´espionage...

Mr l´Admn est en retard..depuis que l´identité de Kamerhe est confirmée par les diplomes, on parle de plus en plus de sa "genealogie" Laughing

Katumbi est aussi frappé par la nouvelle fatwa..genealogie où se croise un Roi des Bayekes du Katanga et un juif sefarade..

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Kamerhe

Message  ndonzwau le 3/1/2015, 1:00 pm

voisin4 a écrit:
Ricky Gabrino a écrit:Ici il dit qu'il a terminé ses etudes sous le nom de Vital

[...]

Que croire ?

Oui cher Ricky QUE CROIRE?  La question est simple: ye moko -qui a le vent en poupe- dit une chose et son contraire...Hakuna haine , kakuna jalousie...Ce cameleon ets tt mais pas du credible.
Mbuta  Donzwau , si votre gas intelligent vk aspire a la magistrature supreme de mon pays, a yanola  na lolenge  biso bana nkolo lopango to comprendre : The same question is asked by different people, why in the hell would you give diff answers? Wht are u hiding man?
vk fait parti du plan venu des collines de l'est. Aza ya biso te.

Estimé Mr Voisin,

Vous faites allusion à moi dans l'affaire Kamerhe en souvenir de nos dialogues passés où non seulement je vous confirmais clairement sans parti-pris le peu(?) que je savais de sa vie mais surtout de mes sympathies documentées envers ses qualités personnelles et patriotiques sans tabous...
J'en suis encore là d'abord loin de ces règlements de compte fréquents lorsque nous nous rangeons en meutes partisanes les uns contre les autres, des thisekedistes, des ngbandistes, des kanambistes, des kamerhistes... en oubliant que nous sommes tous les enfants de notre Patrie que les divergences d'opinions ne nécéssitent pas toujours des guerres fratricides...

Tenez, Katumbi en raison de quelques succès en tant que Gouverneur du Katanga est devenu une icône intouchable qui sauvé(?) d'un empoisonnement problématique est applaudi partout comme le bon Gouverneur victime que ses populations veulent défendre... S'attarde-t-on au fait que Katumbi est métis né d'un père étranger ?
Il y'a près d'un an mon épouse m'a mis en communication via notre paroisse catholique avec un jeune  prêtre angolais venu aux études... Depuis il passe régulièrement à la maison : son français progresse mais surtout on s'est découvert un langage commun, le "kikongo" avec ses variantes régionales et cerise sur le gâteau un même "luvila" (une subdivision clanique plus héréditaire de nos origines), Fredo est mon jeune frère clanique au delà des km et des pays "Ntinu Nsaku na Vunda" comme moi, c'est que quelque part nous avons des ancêtres communs datant des siècles (le royaume du Kongo...)

Question : Fredo mon frère biologique d'Angola est-il plus proche de moi dans la République que mon compatriote Kamerhe parce que lui aussi aurait des origines non Congolaises ? Passons...
Sauf à se ranger dans des règlements de compte aradjicaux ou ngbandistes tous bien idéologiques ou sentimentaux, Kamerhe dont le passé opportuniste et ambitieux l'a sans doute fait picorer à gauche et à droite jusqu'à dévier ne reste pas moins un Congolais plein dans ce pays où sa famille (son père) et lui-même ont rendu tous leurs services, ni le Rwanda ni le Burundi n'ont jamais représenté pour eux leur horizon, c'est le cas de plus d'un Congolais plein dont les lointaines origines ne sont plus qu'un souvenir lointain... A lui comme à un Katumbi, il serait complètement injuste de leur refuser la nationalité Congolaise pour des raisons juridistes pas toujours utiles !
Si vous ne voulez ne pas les gardez pour soupçon de sang impur surtout provenant de ses liens avec des ennemis, mon cher Mr Voisin, faites quand même consciencieusement le point là-dessus c'est que vouloir d'un Congo autrement plus pur pose le problème de la pureté ethnique souvent plus poison entre les hommes que la cohabitation nécessaire, c'est même la négation de notre commune humaine au delà de notre cas pouvant fourvoyer des guerres inutiles !
Réfléchissez-y , j'y reviendrai sans doute !


ndonzwau a écrit:Je fais confiance aux capacités de compréhension et de tactique de Kamerhe pour comprendre qu’au delà de Nogbanda il y’a à tort ou à raison (et en matière de sociologie politique l'opinion a toujours raison dans la mesure où c'est aux politiques de la convaincre du contraire ) une bonne frange de l’opinion nationale à convaincre tant elle doute encore de sa loyauté au double motif de son passé kanambiste et du soupçon de complicité vu ses origines pire ses attaches rwando-burundaises…
Les documents scolaires qui prouveraient son identité exclusivement Congolaise la prouvent-elles sans contestation ?
Je crains que non et que si la preuve de sa loyauté passe sans doute par là, il faut bien davantage pour la confirmer notamment par la transparence et le patriotisme de ses relations avec les notables rwandais; ce qui est loin d’être le cas (ce n'est pas Ngbanda qui dirait le contrairete)…

Je suis ici de ceux qu’on peut appeler « pro-Kamerhe » conquis par sa vision nationale, patriotique et même consensuelle de la compétition politique en ce moment de notre histoire et surtout par son savoir-faire politique qui fait de lui contre vents et marées le leader politique avec lequel il faut compter au Congo… Ses origines restent un problème dans la mesure où elles viennent (viendraient !) du Rwanda-Urundi avec qui nos relations sont plus que sujettes à caution; mais bien un épiphénomène banal des relations transfrontalières de nos pays africains modernes...
Ainsi je me méfie plutôt de certaines de ses saillies même ponctuellement opportunes comme celles envers Ngbanda, (en passant il le traite dangereusement de "père" alors que seuls 14 ans le séparent !) où la complémentarité serait de bon aloi et surtout des omissions confondantes non de s’appeler "Vital" en pleine authenticité mais de prendre les Congolais pour des gogos que lorsqu’on s’appelle "LWAKANYINGINYA" on n’aurait rien à avoir avec la dynastie historique "NYINGINYA rwandais qui régna en face…

Peut mieux faire surtout que l'effectivité de sa nationalité Congolaise dépasse les conventions juridiques et surtout la réalité de sa vie familiale et personnelle... Qu'il se soit enchaîné lui-même à un moment de sa vie à emprunter des chemins plus opportuns néanmoins déviants, cela mérite qu'il l'assume pour mieux convaincre du soupçon juridique et populaire du contraire qui pèse sur lui...

J’y reviendrai sans doute mais en attendant mon vœu patriotique là-dessus est que Kamerhe use davantage de ses énormes capacités pour insuffler sa bonne part dans la clarté et la responsabilité à  l’œuvre de restauration souveraine et efficace qu’on attend de nos responsables politiques pour notre pays loin de clivages et naïvetés identitaires localisés face à des voisins devenus aujourd'hui ennemis de notre Patrie !

Compatriotiquement!




Compatriotiquement![/i


Dernière édition par ndonzwau le 4/1/2015, 5:21 am, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Kamerhe

Message  Libre Examen le 3/1/2015, 2:35 pm

ndonzwau a écrit:
voisin4 a écrit:
Ricky Gabrino a écrit:Ici il dit qu'il a terminé ses etudes sous le nom de Vital

[...]

Que croire ?

Oui cher Ricky QUE CROIRE?  La question est simple: ye moko -qui a le vent en poupe- dit une chose et son contraire...Hakuna haine , kakuna jalousie...Ce cameleon ets tt mais pas du credible.
Mbuta  Donzwau , si votre gas intelligent vk aspire a la magistrature supreme de mon pays, a yanola  na lolenge  biso bana nkolo lopango to comprendre : The same question is asked by different people, why in the hell would you give diff answers? Wht are u hiding man?
vk fait parti du plan venu des collines de l'est. Aza ya biso te.

Estimé Mr Voisin,

Vous faites allusion à moi dans l'affaire Kamerhe en souvenir de nos dialogues passés où non seulement je vous confirmais clairement sans parti-pris le peu(?) que je savais de sa vie mais surtout de mes sympathies documentées envers ses qualités personnelles et patriotiques sans tabous...
J'en suis encore là d'abord loin de ces règlements de compte fréquents lorsque nous nous rangeons en meutes partisanes les uns contre les autres, des thisekedistes, des ngbandistes, des kanambistes, des kamerhistes... en oubliant que nous sommes tous les enfants de notre Patrie que les divergences d'opinions ne nécéssitent pas toujours des guerres fratricides...

Tenez, Katumbi en raison de quelques succès en tant que Gouverneur du Katanga est devenu une icône intouchable qui sauvé(?) d'un empoisonnement problématique est applaudi partout comme le bon Gouverneur victime que ses populations veulent défendre... S'attarde-t-on au fait que Katumbi est métis né d'un père étranger ?
Il y'a près d'un an mon épouse m'a mis en communicatiion connaissance via notre paroisse catholique avec un jeune  prêtre angolais venu aux études... Son français progresse mai surtout on s'est découvert un langage commun, le "kikongo" avec ses variantes régionales et cerise sur le gâteau un même "luvila" (une subdivision clanique plus héréditaire de nos origines), Fredo est mon jeune frère clanique au delà des km et des pays "Ntinu Nsaku na Vunda" comme moi, c'est que quelque part nous avons des ancêtres communs datant des siècles (le royaume du Kongo...

Question : Fredo mon frère biologique d'Angola est-il plus proche de moi dans la République que mon compatriote Kamerhe parce que lui aussi aurait des origines non Congolaises ? Passons...
sauf à se ranger dans des règlements de compte aradjicaux ou ngbandistes tous bien idéologiques ou sentimentaux, Kamerhe dont le passé opportuniste et ambitieux l'a sans doute fait picorer à gauche et à droite jusqu'à dévier ne reste pas moins un Congolais plein dans ce pays où sa famille (son père) et lui-même ont rendu tous leurs services, ni le Rwanda ni le Burundi n'ont jamais représenté pour eux leur horizon, c'est le cas de plus d'un Congolais plein dont les lointaines origines ne sont plus qu'un souvenir lointain... A lui comme à un Katumbi, il serait complètement injuste de leur refuser la nationalité Congolaise pour des raisins inavouables :
Si vous les gardez à votre place, mon cher Mr Voisin c'est que vous voulez d'un Congo autrement plus pur or la pureté c'est le poison entre les hommes, c'est même la négation de notre commune humanité !
Réfléchissez-y !
,


ndonzwau a écrit:Je fais confiance aux capacités de compréhension et de tactique de Kamerhe pour comprendre qu’au delà de Nogbanda il y’a à tort ou à raison (et en matière de sociologie politique l'opinion a toujours raison dans la mesure où c'est aux politiques de la convaincre du contraire ) une bonne frange de l’opinion nationale à convaincre tant elle doute encore de sa loyauté au double motif de son passé kanambiste et du soupçon de complicité vu ses origines pire ses attaches rwando-burundaises…
Les documents scolaires qui prouveraient son identité exclusivement Congolaise la prouvent-elles sans contestation ?
Je crains que non et que si la preuve de sa loyauté passe sans doute par là, il faut bien davantage pour la confirmer notamment par la transparence et le patriotisme de ses relations avec les notables rwandais; ce qui est loin d’être le cas (ce n'est pas Ngbanda qui dirait le contrairete)…

Je suis ici de ceux qu’on peut appeler « pro-Kamerhe » conquis par sa vision nationale, patriotique et même consensuelle de la compétition politique en ce moment de notre histoire et surtout par son savoir-faire politique qui fait de lui contre vents et marées le leader politique avec lequel il faut compter au Congo… Ses origines restent un problème dans la mesure où elles viennent (viendraient !) du Rwanda-Urundi avec qui nos relations sont plus que sujettes à caution; mais bien un épiphénomène banal des relations transfrontalières de nos pays africains modernes...
Ainsi je me méfie plutôt de certaines de ses saillies même ponctuellement opportunes comme celles envers Ngbanda, (en passant il le traite dangereusement de "père" alors que seuls 14 ans le séparent !) où la complémentarité serait de bon aloi et surtout des omissions confondantes non de s’appeler "Vital" en pleine authenticité mais de prendre les Congolais pour des gogos que lorsqu’on s’appelle "LWAKANYINGINYA" on n’aurait rien à avoir avec la dynastie historique "NYINGINYA rwandais qui régna en face…

Peut mieux faire surtout que l'effectivité de sa nationalité Congolaise dépasse les conventions juridiques et surtout la réalité de sa vie familiale et personnelle... Qu'il se soit enchaîné lui-même à un moment de sa vie à emprunter des chemins plus opportuns néanmoins déviants, cela mérite qu'il l'assume pour mieux convaincre du soupçon juridique et populaire du contraire qui pèse sur lui...

J’y reviendrai sans doute mais en attendant mon vœu patriotique là-dessus est que Kamerhe use davantage de ses énormes capacités pour insuffler sa bonne part dans la clarté et la responsabilité à  l’œuvre de restauration souveraine et efficace qu’on attend de nos responsables politiques pour notre pays loin de clivages et naïvetés identitaires localisés face à des voisins devenus aujourd'hui ennemis de notre Patrie !

Compatriotiquement!




Compatriotiquement![/i

Dom,

Que nous diriez-vous des Banyamulenge ? J'ai beaucoup d'autres questions mais je ne vais m'en tenir qu'à celle-là

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Kamerhe

Message  regarder et bien voir le 3/1/2015, 7:19 pm

Admin a écrit:Mon cher regarder et bien voir,

Pour ton info, s'il y avait élection aujourd'hui en RDC, Kamerhe et Katumbi seront premiers et deuxième. Kamerhe jouit d'une grande popularité ... quand tu demandes au chauffeur de taxi, le domestique, la vendeuse de pain pour qui ils vont voter, à 85% ils te diront Vital Kamerhe. Aucun politicien en RDC qui a un peu de jugeote te dira que vk est pas congolais. VK aza na lupemba Ya grave na terrain wana nde vérité Smile  

Admin, javais deja parle' un jour ici sur les lecons a` tirer des elections chaotiques de 2011: l'influence des parrains occidentaux qui demeurent forts tant que nous sommes encore dans la phase de naissance de devenir une nation souveraine. Ces elections de 2011 nous ont demontre' comment les puissants de ce monde ont accorde' la permission au decevant-pasteur le tres charnel Ngoyi Mulunda de renverser le resultat des elections.
Alors les candidats presidentiables sont ceux qui ne sont pas percus comme un risque aux interets des parrains. Kamerhe, meme Katumbi, a un language flexible, il est dynamique, n'est pas arrogant, sait des fois conceder et compromettre pour gagner plus tard ou viser la`, avec ca il fait moins peur aux occidentaux. D'ou` au cas il aura convaincu la majorite' des congolais et qu il serait elu, les puissants de ce monde approuveront sa victoire. Ne nous voilons pas la face, dans certains pays on est president seulement quand les parrains approuvent. Et kabila sait cela et sa cohorte d'aventuriers de la majorite' le savent. D'ou` ils ont tres peur d un kamerhe ou d un moise katumbi car ils sont presidentiables selon la definition que jai donnee' ci-haut

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Kamerhe

Message  ndonzwau le 4/1/2015, 8:03 am

Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
voisin4 a écrit:
Ricky Gabrino a écrit:Ici il dit qu'il a terminé ses etudes sous le nom de Vital

[...]

Que croire ?

Oui cher Ricky QUE CROIRE?  La question est simple: ye moko -qui a le vent en poupe- dit une chose et son contraire...Hakuna haine , kakuna jalousie...Ce cameleon ets tt mais pas du credible.
Mbuta  Donzwau , si votre gas intelligent vk aspire a la magistrature supreme de mon pays, a yanola  na lolenge  biso bana nkolo lopango to comprendre : The same question is asked by different people, why in the hell would you give diff answers? Wht are u hiding man?
vk fait parti du plan venu des collines de l'est. Aza ya biso te.

Estimé Mr Voisin,

Vous faites allusion à moi dans l'affaire Kamerhe en souvenir de nos dialogues passés où non seulement je vous confirmais clairement sans parti-pris le peu(?) que je savais de sa vie mais surtout de mes sympathies documentées envers ses qualités personnelles et patriotiques sans tabous...
J'en suis encore là d'abord loin de ces règlements de compte fréquents lorsque nous nous rangeons en meutes partisanes les uns contre les autres, des thisekedistes, des ngbandistes, des kanambistes, des kamerhistes... en oubliant que nous sommes tous les enfants de notre Patrie que les divergences d'opinions ne nécéssitent pas toujours des guerres fratricides...

Tenez, Katumbi en raison de quelques succès en tant que Gouverneur du Katanga est devenu une icône intouchable qui sauvé(?) d'un empoisonnement problématique est applaudi partout comme le bon Gouverneur victime que ses populations veulent défendre... S'attarde-t-on au fait que Katumbi est métis né d'un père étranger ?
Il y'a près d'un an mon épouse m'a mis en communication via notre paroisse catholique avec un jeune  prêtre angolais venu aux études... Depuis il passe régulièrement à la maison : son français progresse mais surtout on s'est découvert un langage commun, le "kikongo" avec ses variantes régionales et cerise sur le gâteau un même "luvila" (une subdivision clanique plus héréditaire de nos origines), Fredo est mon jeune frère clanique au delà des km et des pays "Ntinu Nsaku na Vunda" comme moi, c'est que quelque part nous avons des ancêtres communs datant des siècles (le royaume du Kongo...)

Question : Fredo mon frère biologique d'Angola est-il plus proche de moi dans la République que mon compatriote Kamerhe parce que lui aussi aurait des origines non Congolaises ? Passons...
Sauf à se ranger dans des règlements de compte aradjicaux ou ngbandistes tous bien idéologiques ou sentimentaux, Kamerhe dont le passé opportuniste et ambitieux l'a sans doute fait picorer à gauche et à droite jusqu'à dévier ne reste pas moins un Congolais plein dans ce pays où sa famille (son père) et lui-même ont rendu tous leurs services, ni le Rwanda ni le Burundi n'ont jamais représenté pour eux leur horizon, c'est le cas de plus d'un Congolais plein dont les lointaines origines ne sont plus qu'un souvenir lointain... A lui comme à un Katumbi, il serait complètement injuste de leur refuser la nationalité Congolaise pour des raisons juridistes pas toujours utiles !
Si vous ne voulez ne pas les gardez pour soupçon de sang impur surtout provenant de ses liens avec des ennemis, mon cher Mr Voisin, faites quand même consciencieusement le point là-dessus c'est que vouloir d'un Congo autrement plus pur pose le problème de la pureté ethnique souvent plus poison entre les hommes que la cohabitation nécessaire, c'est même la négation de notre commune humaine au delà de notre cas pouvant fourvoyer des guerres inutiles !
Réfléchissez-y , j'y reviendrai sans doute !


ndonzwau a écrit:Je fais confiance aux capacités de compréhension et de tactique de Kamerhe pour comprendre qu’au delà de Nogbanda il y’a à tort ou à raison (et en matière de sociologie politique l'opinion a toujours raison dans la mesure où c'est aux politiques de la convaincre du contraire ) une bonne frange de l’opinion nationale à convaincre tant elle doute encore de sa loyauté au double motif de son passé kanambiste et du soupçon de complicité vu ses origines pire ses attaches rwando-burundaises…
Les documents scolaires qui prouveraient son identité exclusivement Congolaise la prouvent-elles sans contestation ?
Je crains que non et que si la preuve de sa loyauté passe sans doute par là, il faut bien davantage pour la confirmer notamment par la transparence et le patriotisme de ses relations avec les notables rwandais; ce qui est loin d’être le cas (ce n'est pas Ngbanda qui dirait le contrairete)…

Je suis ici de ceux qu’on peut appeler « pro-Kamerhe » conquis par sa vision nationale, patriotique et même consensuelle de la compétition politique en ce moment de notre histoire et surtout par son savoir-faire politique qui fait de lui contre vents et marées le leader politique avec lequel il faut compter au Congo… Ses origines restent un problème dans la mesure où elles viennent (viendraient !) du Rwanda-Urundi avec qui nos relations sont plus que sujettes à caution; mais bien un épiphénomène banal des relations transfrontalières de nos pays africains modernes...
Ainsi je me méfie plutôt de certaines de ses saillies même ponctuellement opportunes comme celles envers Ngbanda, (en passant il le traite dangereusement de "père" alors que seuls 14 ans le séparent !) où la complémentarité serait de bon aloi et surtout des omissions confondantes non de s’appeler "Vital" en pleine authenticité mais de prendre les Congolais pour des gogos que lorsqu’on s’appelle "LWAKANYINGINYA" on n’aurait rien à avoir avec la dynastie historique "NYINGINYA rwandais qui régna en face…

Peut mieux faire surtout que l'effectivité de sa nationalité Congolaise dépasse les conventions juridiques et surtout la réalité de sa vie familiale et personnelle... Qu'il se soit enchaîné lui-même à un moment de sa vie à emprunter des chemins plus opportuns néanmoins déviants, cela mérite qu'il l'assume pour mieux convaincre du soupçon juridique et populaire du contraire qui pèse sur lui...

J’y reviendrai sans doute mais en attendant mon vœu patriotique là-dessus est que Kamerhe use davantage de ses énormes capacités pour insuffler sa bonne part dans la clarté et la responsabilité à  l’œuvre de restauration souveraine et efficace qu’on attend de nos responsables politiques pour notre pays loin de clivages et naïvetés identitaires localisés face à des voisins devenus aujourd'hui ennemis de notre Patrie !
Compatriotiquement!


Compatriotiquement![/i

Dom,

Que nous diriez-vous des Banyamulenge ? J'ai beaucoup d'autres questions mais je ne vais m'en tenir qu'à celle-là

Que vient faire ici la question de "Banyamulenge" , LE ?
Que je sache Kamerhe est loin de représenter les Banyamulenge, on les connait ceux là; passons...

Que dire au pied levé des Banyamulenge ?

Surtout que je m'imagine que votre suffisante culture historique, sociale, juridique et politique... vous suffit à trouver des réponses par vous même; quel est le lézard ? Laughing Laughing Laughing ?
Qu'à cela ne tienne je vais tenter de brosser rapidement ce que j'e peux en penser...

D'abord, évacuons, disais-je toute confusion : Kamerhe n’est pas muanyamulenge !
L’étiquette banyamulenge accolée aux populations rwandophones du Sud Kivu dans le territoire d’Uvira à la frontière burundo(-rwando)-congolaise est récente (années 1980) ! Même les originaires du Sud Kivu qui ont un certain âge vous confirmeront son inexistence à leur enfance, seule était connue une poche d’émigrés et même de réfugiés venus du Rwanda de vieille ou de plus récente date au gré des situations politiques ou économiques qu’ils connurent dans leur royaume…
Ils furent essentiellement des pasteurs tutsi tandis que les Hutu sur le terrain s’intègrèrent facilement avec les autochtones ou revendiquèrent moins leur différence pour cause !


Une chose restait et reste acquise : les voisins autochtones comme l’administration coloniale les reconnaissaient, les toléraient et cohabitaient avec eux comme étrangers au point ceux qui habitaient sur la colline de Mulenge ou ailleurs parfois dans des camps des réfugiés fournirent le lot des élèves ou étudiants considérés comme réfugiés et pouvant bénéficier de différentes bourses et aides appropriées…
Ils se donnèrent cette étiquette en vue des droits à revendiquer au Zaire qu’ils voulaient devenir leur pays à part entière depuis qu'il y habitent et produisent mais aussi pour se différencier de leurs coreligionnaires rwandophones émigrés plus nombreux et de plus vieille date au Nord Kivu (Rutshuru, Masisi…)

Les question essentielle que posent les "banyamulenge et leurs congénères du Nord Kivu, appelés plus facilement "banyarwanda" sont d'ordre juridico-administrative, sociale et politique !
Une question juridico-administrative : il est urgent de créer une loi claire et conditionnée (par exemple exiger la pleine loyauté, solennelle et officielle au Congo et non au Rwanda, à l'Ouganda ou au Burundi) accordant définitivement la nationalité pleine à tous les rwandophones qui habitent notre territoire...
Un efficace Etat civil là et ailleurs est d'une grande utilité !
En même temps éviter de les concentrer dans les territoires de leur choix au risque d'y créer des structures administrative homogènes qui peuvent devenir d'autres zones de lutte pour leur suspecte singularisation !
Au delà que vont devenir les réfugiés hutu "interdits" de rentrer au Rwanda à travers notamment l'éradication des FDLR en cours ?

Un problème politique : le génocide rwandais qui a vu les anciennes victimes vainqueur pou se donner une revanche aussi au Congo en y poursuivant leurs ennemis et en y exportant leur conflit séculaire hutu-tutsi pour y trouver des arguments introuvables d'une imaginaire répression des Tutsi et y trouver des arguments pour exiger leur surreprésentation dans toutes les institutions... Dangereuse fausse-légitimité qui a conforté et rendu possible tous ses groupes armés rwandophones tutsti pour créer l'insécurité...
Point de place, pas de complaisance envers ces rebelles commandités par les voisins ennemis; seule leur éradication sans discussion devrait être recherchée...

Question sociale !
Faire face à tous les malheurs que traine cette insécurité, pauvreté, déplacements, viols, spoliations, incommunication avec ses voisins...
La catégorisation en banyamulende, banyarwanda, Fdlr hutu en oppositionaux autochtones nous vient d'abbord du génocide rwandais où pourtant aucun Congolais ne prit part...
Ou les rwandophones Congolais investissent de construire leur vie Congolaise loin des ordres, de la loyauté envers le Rwanda l'Ouganda qui ont un agenda à déstabiliser, piller, balkaniser le Congo...
Ou ils comprennent que leur nouveau pays le Zaïre/Congo mérite qu'ils y investissent toutes leurs énergies en harmonie et en compétition avec les autres centaines d'ethnies que compose le Congo...

Il ne restera plus que la présence d'un Etat responsable qui travaille enfin pour son peuple !



Compatriotiquement!


Dernière édition par ndonzwau le 4/1/2015, 5:53 pm, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Kamerhe

Message  Libre Examen le 4/1/2015, 3:50 pm

ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
voisin4 a écrit:
Ricky Gabrino a écrit:Ici il dit qu'il a terminé ses etudes sous le nom de Vital

[...]

Que croire ?

[...]

Estimé Mr Voisin,
[...]
Kamerhe dont le passé opportuniste et ambitieux l'a sans doute fait picorer à gauche et à droite jusqu'à dévier ne reste pas moins un Congolais plein dans ce pays où sa famille (son père) et lui-même ont rendu tous leurs services, ni le Rwanda ni le Burundi n'ont jamais représenté pour eux leur horizon, c'est le cas de plus d'un Congolais plein dont les lointaines origines ne sont plus qu'un souvenir lointain... A lui comme à un Katumbi, il serait complètement injuste de leur refuser la nationalité Congolaise pour des raisons juridistes pas toujours utiles !
[…]


ndonzwau a écrit:Je fais confiance aux capacités de compréhension et de tactique de Kamerhe pour comprendre qu’[…]il y’a à tort ou à raison […] une bonne frange de l’opinion nationale à convaincre tant elle doute encore de sa loyauté au double motif de son passé kanambiste et du soupçon de complicité vu ses origines pire ses attaches rwando-burundaises…
[...]
Ainsi je me méfie plutôt de certaines de ses saillies même ponctuellement opportunes comme celles envers Ngbanda, (en passant il le traite dangereusement de "père" alors que seuls 14 ans le séparent !) où la complémentarité serait de bon aloi et surtout des omissions confondantes non de s’appeler "Vital" en pleine authenticité mais de prendre les Congolais pour des gogos que lorsqu’on s’appelle "LWAKANYINGINYA" on n’aurait rien à avoir avec la dynastie historique "NYINGINYA rwandais qui régna en face…
[...]
Compatriotiquement!


Compatriotiquement![/i

Dom,

Que nous diriez-vous des Banyamulenge ? J'ai beaucoup d'autres questions mais je ne vais m'en tenir qu'à celle-là

Que vient faire ici la question de "Banyamulenge" , LE ?
[…]
Que dire au pied levé des Banyamulenge ?

[...]

Une chose restait et reste acquise : les voisins autochtones comme l’administration coloniale les reconnaissaient, les toléraient et cohabitaient avec eux comme étrangers au point ceux qui habitaient sur la colline de Mulenge ou ailleurs parfois dans des camps des réfugiés fournirent le lot des élèves ou étudiants considérés comme réfugiés et pouvant bénéficier de différentes bourses et aides appropriées…
Ils se donnèrent cette étiquette en vue des droits à revendiquer au Zaire qu’ils voulaient devenir leur pays à part entière depuis qu'il y habitent et produisent mais aussi pour se différencier de leurs coreligionnaires rwandophones émigrés plus nombreux et de plus vieille date au Nord Kivu (Rutshuru, Masisi…)

Les question essentielle que posent les "banyamulenge et leurs congénères du Nord Kivu, appelés plus facilement "banyarwanda" sont d'ordre juridico-administrative, sociale et politique !
Juridico-administrative : il est urgent de créer une loi claire et conditionnée (par exemple exiger la pleine loyauté, solennelle et officielle au Congo et non au Rwanda, à l'Ouganda ou au Burundi) accordant définitivement la nationalité pleine à tous les rwandophones qui habitent notre territoire...
[...]

Compatriotiquement!


Dom,

Accrochons-nous à l'essentiel si cela peut être possible.

Du fait de cette reconnaissance de la nationalité congolaise aux Tutsis-Banyamulenge, soutiendrez-vous qu’il serait injuste de ne pas leur reconnaître le droit d'accéder à toutes les fonctions de l'État congolais étant donné qu'ils ont choisi le Congo comme leur pays, y habitent et y produisent ?

P.S. Je sais fort bien que Vital Kamerhe n'est pas un Banyamulenge. De plus, il n'y a pas des "istes" tel ou "istes" tel autre qui ont mis des mots dans la bouche de Vital Kamerhe.


Dernière édition par Libre Examen le 4/1/2015, 5:56 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Kamerhe

Message  ndonzwau le 4/1/2015, 5:15 pm

Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
voisin4 a écrit:
Ricky Gabrino a écrit:Ici il dit qu'il a terminé ses etudes sous le nom de Vital

[...]

Que croire ?

[...]

Estimé Mr Voisin,
[...]
Kamerhe dont le passé opportuniste et ambitieux l'a sans doute fait picorer à gauche et à droite jusqu'à dévier ne reste pas moins un Congolais plein dans ce pays où sa famille (son père) et lui-même ont rendu tous leurs services, ni le Rwanda ni le Burundi n'ont jamais représenté pour eux leur horizon, c'est le cas de plus d'un Congolais plein dont les lointaines origines ne sont plus qu'un souvenir lointain... A lui comme à un Katumbi, il serait complètement injuste de leur refuser la nationalité Congolaise pour des raisons juridistes pas toujours utiles !
[…]


ndonzwau a écrit:Je fais confiance aux capacités de compréhension et de tactique de Kamerhe pour comprendre qu’[…]il y’a à tort ou à raison […] une bonne frange de l’opinion nationale à convaincre tant elle doute encore de sa loyauté au double motif de son passé kanambiste et du soupçon de complicité vu ses origines pire ses attaches rwando-burundaises…
[...]
Ainsi je me méfie plutôt de certaines de ses saillies même ponctuellement opportunes comme celles envers Ngbanda, (en passant il le traite dangereusement de "père" alors que seuls 14 ans le séparent !) où la complémentarité serait de bon aloi et surtout des omissions confondantes non de s’appeler "Vital" en pleine authenticité mais de prendre les Congolais pour des gogos que lorsqu’on s’appelle "LWAKANYINGINYA" on n’aurait rien à avoir avec la dynastie historique "NYINGINYA rwandais qui régna en face…
[...]
Compatriotiquement!


Compatriotiquement![/i

Dom,

Que nous diriez-vous des Banyamulenge ? J'ai beaucoup d'autres questions mais je ne vais m'en tenir qu'à celle-là

Que vient faire ici la question de "Banyamulenge" , LE ?
[…]
Que dire au pied levé des Banyamulenge ?

[...]

Une chose restait et reste acquise : les voisins autochtones comme l’administration coloniale les reconnaissaient, les toléraient et cohabitaient avec eux comme étrangers au point ceux qui habitaient sur la colline de Mulenge ou ailleurs parfois dans des camps des réfugiés fournirent le lot des élèves ou étudiants considérés comme réfugiés et pouvant bénéficier de différentes bourses et aides appropriées…
Ils se donnèrent cette étiquette en vue des droits à revendiquer au Zaire qu’ils voulaient devenir leur pays à part entière depuis qu'il y habitent et produisent mais aussi pour se différencier de leurs coreligionnaires rwandophones émigrés plus nombreux et de plus vieille date au Nord Kivu (Rutshuru, Masisi…)

Les question essentielle que posent les "banyamulenge et leurs congénères du Nord Kivu, appelés plus facilement "banyarwanda" sont d'ordre juridico-administrative, sociale et politique !
Juridico-administrative : il est urgent de créer une loi claire et conditionnée (par exemple exiger la pleine loyauté, solennelle et officielle au Congo et non au Rwanda, à l'Ouganda ou au Burundi) accordant définitivement la nationalité pleine à tous les rwandophones qui habitent notre territoire...
[...]

Compatriotiquement!


Dom,

Accrochons-nous à l'essentiel si cela peut être possible.

Du fait de cette reconnaissance de la nationalité congolaise aux Tutsis-Banyamulenge, soutiendrez-vous qu’il serait injuste de ne pas leur reconnaître le droit d'accéder à toutes les fonctions de l'État congolais étant donné qu'ils ont choisi le Congo comme leur pays, y habitent et y produisent ?

P.S. Je sais fort bien que Vital Kamerhe n'est pas un Banyamulenge. De plus, il n'y a pas des "sites" tel ou "sites" tel autre qui ont mis des mots dans la bouche de Vital Kamerhe.

LE,

Dans le "meilleur des mondes" ou plutôt dans un "Etat non failli", il n'y aurait même plus de discussion à ce sujet : je crois en effet que depuis la CNS, la nationalité leur est reconnue officiellement; dans tous les cas c'est ce qui existe dans les faits sauf des zigzags produits par des manœuvres délibérées d'augmenter leur nombre, de sur-représenter leur présence dans les institutions sous prétexte d'une hostilité systématique exacerbée depuis le génocide rwandais  et d'étirer les frontières au profit du Rwanda... Cela est hélas encore possible du fait de notre Etat failli !

Si la nationalité leur est reconnue, tous les rwandophones tutsi ont ainsi "le droit d'accéder à toutes les fonctions de l'État congolais"... Je répète c'est non seulement légal mais c'est ce qui se passe dans les faits !
La seule restriction c'est celle qui tient à la condition constitutionnelle d'être né de père et de mère Congolais pour prétendre aux fonctions de PR que d'ailleurs beaucoup de rwandophones tutsi Congolais remplissent...
J'ajouterais juste que personnellement je tiens à l'existence de cette dernière législation : c'est une précaution "sécuritaire" que beaucoup d'Etats démocratiques gardent dans leur Constitution et qui ne crée pas tant que ça des citoyens de seconde zone étant donné l'exceptionnalité pour tous de prétendre à cette fonction durant sa vie...



Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Kamerhe

Message  Libre Examen le 4/1/2015, 6:10 pm

ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
voisin4 a écrit:
Ricky Gabrino a écrit:Ici il dit qu'il a terminé ses etudes sous le nom de Vital

[...]

Que croire ?

[...]

Estimé Mr Voisin,
[...]
Kamerhe dont le passé opportuniste et ambitieux l'a sans doute fait picorer à gauche et à droite jusqu'à dévier ne reste pas moins un Congolais plein dans ce pays où sa famille (son père) et lui-même ont rendu tous leurs services, ni le Rwanda ni le Burundi n'ont jamais représenté pour eux leur horizon, c'est le cas de plus d'un Congolais plein dont les lointaines origines ne sont plus qu'un souvenir lointain... A lui comme à un Katumbi, il serait complètement injuste de leur refuser la nationalité Congolaise pour des raisons juridistes pas toujours utiles !
[…]


ndonzwau a écrit:Je fais confiance aux capacités de compréhension et de tactique de Kamerhe pour comprendre qu’[…]il y’a à tort ou à raison […] une bonne frange de l’opinion nationale à convaincre tant elle doute encore de sa loyauté au double motif de son passé kanambiste et du soupçon de complicité vu ses origines pire ses attaches rwando-burundaises…
[...]
Ainsi je me méfie plutôt de certaines de ses saillies même ponctuellement opportunes comme celles envers Ngbanda, (en passant il le traite dangereusement de "père" alors que seuls 14 ans le séparent !) où la complémentarité serait de bon aloi et surtout des omissions confondantes non de s’appeler "Vital" en pleine authenticité mais de prendre les Congolais pour des gogos que lorsqu’on s’appelle "LWAKANYINGINYA" on n’aurait rien à avoir avec la dynastie historique "NYINGINYA rwandais qui régna en face…
[...]
Compatriotiquement!


Compatriotiquement![/i

Dom,

Que nous diriez-vous des Banyamulenge ? J'ai beaucoup d'autres questions mais je ne vais m'en tenir qu'à celle-là

Que vient faire ici la question de "Banyamulenge" , LE ?
[…]
Que dire au pied levé des Banyamulenge ?

[...]

Une chose restait et reste acquise : les voisins autochtones comme l’administration coloniale les reconnaissaient, les toléraient et cohabitaient avec eux comme étrangers au point ceux qui habitaient sur la colline de Mulenge ou ailleurs parfois dans des camps des réfugiés fournirent le lot des élèves ou étudiants considérés comme réfugiés et pouvant bénéficier de différentes bourses et aides appropriées…
Ils se donnèrent cette étiquette en vue des droits à revendiquer au Zaire qu’ils voulaient devenir leur pays à part entière depuis qu'il y habitent et produisent mais aussi pour se différencier de leurs coreligionnaires rwandophones émigrés plus nombreux et de plus vieille date au Nord Kivu (Rutshuru, Masisi…)

Les question essentielle que posent les "banyamulenge et leurs congénères du Nord Kivu, appelés plus facilement "banyarwanda" sont d'ordre juridico-administrative, sociale et politique !
Juridico-administrative : il est urgent de créer une loi claire et conditionnée (par exemple exiger la pleine loyauté, solennelle et officielle au Congo et non au Rwanda, à l'Ouganda ou au Burundi) accordant définitivement la nationalité pleine à tous les rwandophones qui habitent notre territoire...
[...]

Compatriotiquement!


Dom,

Accrochons-nous à l'essentiel si cela peut être possible.

Du fait de cette reconnaissance de la nationalité congolaise aux Tutsis-Banyamulenge, soutiendrez-vous qu’il serait injuste de ne pas leur reconnaître le droit d'accéder à toutes les fonctions de l'État congolais étant donné qu'ils ont choisi le Congo comme leur pays, y habitent et y produisent ?

P.S. Je sais fort bien que Vital Kamerhe n'est pas un Banyamulenge. De plus, il n'y a pas des "istes" tel ou "istes" tel autre qui ont mis des mots dans la bouche de Vital Kamerhe.

LE,

Dans le "meilleur des mondes" ou plutôt dans un "Etat non failli", il n'y aurait même plus de discussion à ce sujet : je crois en effet que depuis la CNS, la nationalité leur est reconnue officiellement; dans tous les cas c'est ce qui existe dans les faits sauf des zigzags produits par des manœuvres délibérées d'augmenter leur nombre, de sur-représenter leur présence dans les institutions sous prétexte d'une hostilité systématique exacerbée depuis le génocide rwandais  et d'étirer les frontières au profit du Rwanda... Cela est hélas encore possible du fait de notre Etat failli !

Si la nationalité leur est reconnue, tous les rwandophones tutsi ont ainsi "le droit d'accéder à toutes les fonctions de l'État congolais"... Je répète c'est non seulement légal mais c'est ce qui se passe dans les faits !
La seule restriction c'est celle qui tient à la condition constitutionnelle d'être né de père et de mère Congolais pour prétendre aux fonctions de PR que d'ailleurs beaucoup de rwandophones tutsi Congolais remplissent...
J'ajouterais juste que personnellement je tiens à l'existence de cette dernière législation : c'est une précaution "sécuritaire" que beaucoup d'Etats démocratiques gardent dans leur Constitution et qui ne crée pas tant que ça des citoyens de seconde zone étant donné l'exceptionnalité pour tous de prétendre à cette fonction durant sa vie...



Compatriotiquement!

Nous voilà bien d'accord Dom. Ainsi, la préoccupation pour certains d'entre nous, en ce qui concerne Vital Kamerhe, est tout simplement de savoir s'il peut légalement devenir Président de la RDC.


Dernière édition par Libre Examen le 4/1/2015, 9:57 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Kamerhe

Message  ndonzwau le 4/1/2015, 7:38 pm

Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
voisin4 a écrit:
Ricky Gabrino a écrit:Ici il dit qu'il a terminé ses etudes sous le nom de Vital

[...]

Que croire ?

[...]

Estimé Mr Voisin,
[...]
Kamerhe dont le passé opportuniste et ambitieux l'a sans doute fait picorer à gauche et à droite jusqu'à dévier ne reste pas moins un Congolais plein dans ce pays où sa famille (son père) et lui-même ont rendu tous leurs services, ni le Rwanda ni le Burundi n'ont jamais représenté pour eux leur horizon, c'est le cas de plus d'un Congolais plein dont les lointaines origines ne sont plus qu'un souvenir lointain... A lui comme à un Katumbi, il serait complètement injuste de leur refuser la nationalité Congolaise pour des raisons juridistes pas toujours utiles !
[…]


ndonzwau a écrit:Je fais confiance aux capacités de compréhension et de tactique de Kamerhe pour comprendre qu’[…]il y’a à tort ou à raison […] une bonne frange de l’opinion nationale à convaincre tant elle doute encore de sa loyauté au double motif de son passé kanambiste et du soupçon de complicité vu ses origines pire ses attaches rwando-burundaises…
[...]
Ainsi je me méfie plutôt de certaines de ses saillies même ponctuellement opportunes comme celles envers Ngbanda, (en passant il le traite dangereusement de "père" alors que seuls 14 ans le séparent !) où la complémentarité serait de bon aloi et surtout des omissions confondantes non de s’appeler "Vital" en pleine authenticité mais de prendre les Congolais pour des gogos que lorsqu’on s’appelle "LWAKANYINGINYA" on n’aurait rien à avoir avec la dynastie historique "NYINGINYA rwandais qui régna en face…
[...]
Compatriotiquement!


Compatriotiquement![/i

Dom,

Que nous diriez-vous des Banyamulenge ? J'ai beaucoup d'autres questions mais je ne vais m'en tenir qu'à celle-là

Que vient faire ici la question de "Banyamulenge" , LE ?
[…]
Que dire au pied levé des Banyamulenge ?

[...]

Une chose restait et reste acquise : les voisins autochtones comme l’administration coloniale les reconnaissaient, les toléraient et cohabitaient avec eux comme étrangers au point ceux qui habitaient sur la colline de Mulenge ou ailleurs parfois dans des camps des réfugiés fournirent le lot des élèves ou étudiants considérés comme réfugiés et pouvant bénéficier de différentes bourses et aides appropriées…
Ils se donnèrent cette étiquette en vue des droits à revendiquer au Zaire qu’ils voulaient devenir leur pays à part entière depuis qu'il y habitent et produisent mais aussi pour se différencier de leurs coreligionnaires rwandophones émigrés plus nombreux et de plus vieille date au Nord Kivu (Rutshuru, Masisi…)

Les question essentielle que posent les "banyamulenge et leurs congénères du Nord Kivu, appelés plus facilement "banyarwanda" sont d'ordre juridico-administrative, sociale et politique !
Juridico-administrative : il est urgent de créer une loi claire et conditionnée (par exemple exiger la pleine loyauté, solennelle et officielle au Congo et non au Rwanda, à l'Ouganda ou au Burundi) accordant définitivement la nationalité pleine à tous les rwandophones qui habitent notre territoire...
[...]

Compatriotiquement!


Dom,

Accrochons-nous à l'essentiel si cela peut être possible.

Du fait de cette reconnaissance de la nationalité congolaise aux Tutsis-Banyamulenge, soutiendrez-vous qu’il serait injuste de ne pas leur reconnaître le droit d'accéder à toutes les fonctions de l'État congolais étant donné qu'ils ont choisi le Congo comme leur pays, y habitent et y produisent ?

P.S. Je sais fort bien que Vital Kamerhe n'est pas un Banyamulenge. De plus, il n'y a pas des "sites" tel ou "sites" tel autre qui ont mis des mots dans la bouche de Vital Kamerhe.

LE,

Dans le "meilleur des mondes" ou plutôt dans un "Etat non failli", il n'y aurait même plus de discussion à ce sujet : je crois en effet que depuis la CNS, la nationalité leur est reconnue officiellement; dans tous les cas c'est ce qui existe dans les faits sauf des zigzags produits par des manœuvres délibérées d'augmenter leur nombre, de sur-représenter leur présence dans les institutions sous prétexte d'une hostilité systématique exacerbée depuis le génocide rwandais  et d'étirer les frontières au profit du Rwanda... Cela est hélas encore possible du fait de notre Etat failli !

Si la nationalité leur est reconnue, tous les rwandophones tutsi ont ainsi "le droit d'accéder à toutes les fonctions de l'État congolais"... Je répète c'est non seulement légal mais c'est ce qui se passe dans les faits !
La seule restriction c'est celle qui tient à la condition constitutionnelle d'être né de père et de mère Congolais pour prétendre aux fonctions de PR que d'ailleurs beaucoup de rwandophones tutsi Congolais remplissent...
J'ajouterais juste que personnellement je tiens à l'existence de cette dernière législation : c'est une précaution "sécuritaire" que beaucoup d'Etats démocratiques gardent dans leur Constitution et qui ne crée pas tant que ça des citoyens de seconde zone étant donné l'exceptionnalité pour tous de prétendre à cette fonction durant sa vie...



Compatriotiquement!

Nous voilà bien d'accord Dom. Ainsi, la préoccupation pour certains d'entre nous, en ce qui concerne Vital Kamerhe, est tout simplement de savoir s'il peut légalement devenir Président de la RDC.

Tout comme vous, LE, moi aussi je suis préoccupé par un réel changement au Congo qui nous conduise enfin à un respect de la Loi contrairement au laisser-aller en cours; ainsi si je suis pour une double nationalité conditionnelle (où notamment je souhaiterais que celui qui dispose de la double nationalité ne soit pas non plus éligible à la fonction du PR)  je suis d'accord pour qu'on s'assure que Kamerhe comme d'autres peut légalement devenir PR...

Mon seul hic : je vois une tendance chez certains Congolais de procéder trop souvent par règlements de comptes ou par préjugés en se rangeant derrière les rivaux des uns pour contester les autres; c'est ce qui se passe souvent envers Kamerhe...
A tort ou à raison beaucoup de ceux-là non seulement ne lui reconnaissent pas sa qualité d'opposant contre "JK"  mais aussi contestent son statut de vrai Congolais !

Selon mes  sources, si ce dernier a des lointaines origines rwando-burundaises dont il refuse de parler (on peut le comprendre !) et s'il lui est même arrivé d'en abuser hélas(!) il est bien né d'un père et mère Congolais; comme semble-t-il c'est aussi le cas de Katumbi, son père (contesté) était Congolais de droit ou de fait (habitudes coloniales ?) à sa naissance !



Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Kamerhe

Message  Libre Examen le 4/1/2015, 8:47 pm

ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
voisin4 a écrit:
Ricky Gabrino a écrit:Ici il dit qu'il a terminé ses etudes sous le nom de Vital

[...]

Que croire ?

[...]

Estimé Mr Voisin,
[...]
Kamerhe dont le passé opportuniste et ambitieux l'a sans doute fait picorer à gauche et à droite jusqu'à dévier ne reste pas moins un Congolais plein dans ce pays où sa famille (son père) et lui-même ont rendu tous leurs services, ni le Rwanda ni le Burundi n'ont jamais représenté pour eux leur horizon, c'est le cas de plus d'un Congolais plein dont les lointaines origines ne sont plus qu'un souvenir lointain... A lui comme à un Katumbi, il serait complètement injuste de leur refuser la nationalité Congolaise pour des raisons juridistes pas toujours utiles !
[…]


ndonzwau a écrit:Je fais confiance aux capacités de compréhension et de tactique de Kamerhe pour comprendre qu’[…]il y’a à tort ou à raison […] une bonne frange de l’opinion nationale à convaincre tant elle doute encore de sa loyauté au double motif de son passé kanambiste et du soupçon de complicité vu ses origines pire ses attaches rwando-burundaises…
[...]
Ainsi je me méfie plutôt de certaines de ses saillies même ponctuellement opportunes comme celles envers Ngbanda, (en passant il le traite dangereusement de "père" alors que seuls 14 ans le séparent !) où la complémentarité serait de bon aloi et surtout des omissions confondantes non de s’appeler "Vital" en pleine authenticité mais de prendre les Congolais pour des gogos que lorsqu’on s’appelle "LWAKANYINGINYA" on n’aurait rien à avoir avec la dynastie historique "NYINGINYA rwandais qui régna en face…
[...]
Compatriotiquement!


Compatriotiquement![/i

Dom,

Que nous diriez-vous des Banyamulenge ? J'ai beaucoup d'autres questions mais je ne vais m'en tenir qu'à celle-là

Que vient faire ici la question de "Banyamulenge" , LE ?
[…]
Que dire au pied levé des Banyamulenge ?

[...]

Une chose restait et reste acquise : les voisins autochtones comme l’administration coloniale les reconnaissaient, les toléraient et cohabitaient avec eux comme étrangers au point ceux qui habitaient sur la colline de Mulenge ou ailleurs parfois dans des camps des réfugiés fournirent le lot des élèves ou étudiants considérés comme réfugiés et pouvant bénéficier de différentes bourses et aides appropriées…
Ils se donnèrent cette étiquette en vue des droits à revendiquer au Zaire qu’ils voulaient devenir leur pays à part entière depuis qu'il y habitent et produisent mais aussi pour se différencier de leurs coreligionnaires rwandophones émigrés plus nombreux et de plus vieille date au Nord Kivu (Rutshuru, Masisi…)

Les question essentielle que posent les "banyamulenge et leurs congénères du Nord Kivu, appelés plus facilement "banyarwanda" sont d'ordre juridico-administrative, sociale et politique !
Juridico-administrative : il est urgent de créer une loi claire et conditionnée (par exemple exiger la pleine loyauté, solennelle et officielle au Congo et non au Rwanda, à l'Ouganda ou au Burundi) accordant définitivement la nationalité pleine à tous les rwandophones qui habitent notre territoire...
[...]

Compatriotiquement!


Dom,

Accrochons-nous à l'essentiel si cela peut être possible.

Du fait de cette reconnaissance de la nationalité congolaise aux Tutsis-Banyamulenge, soutiendrez-vous qu’il serait injuste de ne pas leur reconnaître le droit d'accéder à toutes les fonctions de l'État congolais étant donné qu'ils ont choisi le Congo comme leur pays, y habitent et y produisent ?

P.S. Je sais fort bien que Vital Kamerhe n'est pas un Banyamulenge. De plus, il n'y a pas des "istes" tel ou "istes" tel autre qui ont mis des mots dans la bouche de Vital Kamerhe.

LE,

Dans le "meilleur des mondes" ou plutôt dans un "Etat non failli", il n'y aurait même plus de discussion à ce sujet : je crois en effet que depuis la CNS, la nationalité leur est reconnue officiellement; dans tous les cas c'est ce qui existe dans les faits sauf des zigzags produits par des manœuvres délibérées d'augmenter leur nombre, de sur-représenter leur présence dans les institutions sous prétexte d'une hostilité systématique exacerbée depuis le génocide rwandais  et d'étirer les frontières au profit du Rwanda... Cela est hélas encore possible du fait de notre Etat failli !

Si la nationalité leur est reconnue, tous les rwandophones tutsi ont ainsi "le droit d'accéder à toutes les fonctions de l'État congolais"... Je répète c'est non seulement légal mais c'est ce qui se passe dans les faits !
La seule restriction c'est celle qui tient à la condition constitutionnelle d'être né de père et de mère Congolais pour prétendre aux fonctions de PR que d'ailleurs beaucoup de rwandophones tutsi Congolais remplissent...
J'ajouterais juste que personnellement je tiens à l'existence de cette dernière législation : c'est une précaution "sécuritaire" que beaucoup d'Etats démocratiques gardent dans leur Constitution et qui ne crée pas tant que ça des citoyens de seconde zone étant donné l'exceptionnalité pour tous de prétendre à cette fonction durant sa vie...



Compatriotiquement!

Nous voilà bien d'accord Dom. Ainsi, la préoccupation pour certains d'entre nous, en ce qui concerne Vital Kamerhe, est tout simplement de savoir s'il peut légalement devenir Président de la RDC.

Tout comme vous, LE, moi aussi je suis préoccupé par un réel changement au Congo qui nous conduise enfin à un respect de la Loi contrairement au laisser-aller en cours; ainsi si je suis pour une double nationalité conditionnelle (où notamment je souhaiterais que celui qui dispose de la double nationalité ne soit pas non plus éligible à la fonction du PR)  je suis d'accord pour qu'on s'assure que Kamerhe comme d'autres peut légalement devenir PR...

Mon seul hic : je vois une tendance chez certains Congolais de procéder trop souvent par règlements de comptes ou par préjugés en se rangeant derrière les rivaux des uns pour contester les autres; c'est ce qui se passe souvent envers Kamerhe...
A tort ou à raison beaucoup de ceux-là non seulement ne lui reconnaissent pas sa qualité d'opposant contre "JK"  mais aussi contestent son statut de vrai Congolais !

Selon mes  sources, si ce dernier a des lointaines origines rwando-burundaises dont il refuse de parler (on peut le comprendre !) et s'il lui est même arrivé d'en abuser hélas(!) il est bien né d'un père et mère Congolais; comme semble-t-il c'est aussi le cas de Katumbi, son père (contesté) était Congolais de droit ou de fait (habitudes coloniales ?) à sa naissance !



Compatriotiquement!

Personnellement, je ne connais ni le père ni la mère de Kamerhe et je ne cherche pas à les connaître. J'ai donc cru Kamerhe sur parole comme je vous croirai vous sur parole. Je n'ai pas des raisons de douter sauf si on me raconte une chose et son contraire. Les deux ne peuvent pas être vraies à la fois.

Mais revenons aux faits et tenons-nous en aux faits. Personne, à ce que je sache, n'a mis les mots dans la bouche de Vital Kamerhe. Il est le seul, à moins que ce ne soit un montage, à avoir laissé entendre devant une audience composée d'experts en matières des politiques internationales à l'occasion d'une conférence dont il était invité, que c'est son prénom de Vital qui était inscrit sur son diplôme de fin d'études universitaires. Ceci à l'époque où pour tous les autres Zaïrois de sa génération, c'était leurs noms authentique qui étaient inscrits sur tous leurs documents officiels. Pourquoi a-t-il offert une telle réponse devant cette audience ? Je n'en sais rien. Toutefois, si cela s'avère être vrai, cela indiquerait au moins, selon ma compréhension, qu'il serait prévalu à un certain moment, d'une nationalité autre que zaïroises (congolaise). Voilà les faits, compte tenu de ce qui serait les propres propos de Vital Kamerhe lui-même. Quelles implications juridiques de tels propos peuvent avoir devant les tribunaux. Je n'en sait rien non plus. Il appartient aux hommes de droit qui sont parmi nous de nous y éclairer.

Mais Kamerhe ne s'en était pas limité là. Il a saisi l'occasion pour, entre autres, se moquer et ridiculiser les noms kilométriques que Mobutu s'était donné.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Kamerhe

Message  ndonzwau le 4/1/2015, 10:53 pm

Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
voisin4 a écrit:
Ricky Gabrino a écrit:Ici il dit qu'il a terminé ses etudes sous le nom de Vital
[...]
Que croire ?

[...]


Estimé Mr Voisin,
[...]
[...]
Nous voilà bien d'accord Dom. Ainsi, la préoccupation pour certains d'entre nous, en ce qui concerne Vital Kamerhe, est tout simplement de savoir s'il peut légalement devenir Président de la RDC. [/i]


Tout comme vous, LE, moi aussi je suis préoccupé par un réel changement au Congo qui nous conduise enfin à un respect de la Loi contrairement au laisser-aller en cours; ainsi si je suis pour une double nationalité conditionnelle (où notamment je souhaiterais que celui qui dispose de la double nationalité ne soit pas non plus éligible à la fonction du PR)  je suis d'accord pour qu'on s'assure que Kamerhe comme d'autres peut légalement devenir PR...

Mon seul hic : je vois une tendance chez certains Congolais de procéder trop souvent par règlements de comptes ou par préjugés en se rangeant derrière les rivaux des uns pour contester les autres; c'est ce qui se passe souvent envers Kamerhe...
A tort ou à raison beaucoup de ceux-là non seulement ne lui reconnaissent pas sa qualité d'opposant contre "JK"  mais aussi contestent son statut de vrai Congolais !

Selon mes  sources, si ce dernier a des lointaines origines rwando-burundaises dont il refuse de parler (on peut le comprendre !) et s'il lui est même arrivé d'en abuser hélas(!) il est bien né d'un père et mère Congolais; comme semble-t-il c'est aussi le cas de Katumbi, son père (contesté) était Congolais de droit ou de fait (habitudes coloniales ?) à sa naissance !

Compatriotiquement!


Personnellement, je ne connais ni le père ni la mère de Kamerhe et je ne cherche pas à les connaître. J'ai donc cru Kamerhe sur parole comme je vous croirai vous sur parole. Je n'ai pas des raisons de douter sauf si on me raconte une chose et son contraire. Les deux ne peuvent pas être vraies à la fois.

Mais revenons aux faits et tenons-nous en aux faits. Personne, à ce que je sache, n'a mis les mots dans la bouche de Vital Kamerhe. Il est le seul, à moins que ce ne soit un montage, à avoir laissé entendre devant une audience composée d'experts en matières des politiques internationales à l'occasion d'une conférence dont il était invité, que c'est son prénom de Vital qui était inscrit sur son diplôme de fin d'études universitaires. Ceci à l'époque où pour tous les autres Zaïrois de sa génération, c'était leurs noms authentique qui étaient inscrits sur tous leurs documents officiels.

Pourquoi a-t-il offert une telle réponse devant cette audience ? Je n'en sais rien. Toutefois, si cela s'avère être vrai, cela indiquerait au moins, selon ma compréhension, qu'il serait prévalu à un certain moment, d'une nationalité autre que zaïroises (congolaise). Voilà les faits, compte tenu de ce qui serait les propres propos de Vital Kamerhe. Quelles implications juridiques de tels propos peuvent avoir devant des tribunaux. Je n'en sait rien non plus. Il appartient aux hommes de droit qui sont parmi nous de nous y éclairer.

Mais Kamerhe ne s'en était pas limité là. Il a saisi l'occasion pour, entre autres, se moquer et ridiculiser les noms kilométriques que Mobutu s'était donné.


Moi non plus, je ne connais personnellement ni le père ni la mère de Kamerhe, je n'en ai pas besoin...
Et perso, je n'ai pas attendu sa fameuse conférence de presse pour douter de certaines de ses affirmations et tenter de dire depuis Congo 2000 ce que je "savais" de certaines origines de Kamerhe...
A chaque fois que j'ai eu à en parler comme directement ci-dessus, je n'ai pas dit autre chose que ce que vous répétez, lisez-moi bien...

J'ai même dernièrement prévu publiquement ici que plus sa candidature se précise et plus nous nous approchons des échéances, Kamerhe sera acculé à affronter si pas ses mensonges ses omissions...
S'il veut un jour écarter les doutes autour de lui et de se donner ainsi plus de chances d'être admis par  plus de Congolais comme tout bon prétendant à de hautes fonctions, (et vu sa perspicacité Kamerhe doit le comprendre); comme vous, LE, j'attends qu'un jour il en éclaire certains aspects...
En le disant ainsi, perso je crois m'éloigner des règlements de compte ou préjugés partisans coutumiers, je ne me fie qu'aux faits si pas dans un passé fantasmé dans un passé connu (de certains ?) mais surtout dans un avenir clair qui permettra à chacun à le juger sur pièces...

Voilà le peu que je peux en dire à partir de ce que je crois savoir !
Dans tous les cas : ni soutien aveugle ni non plus anathème idéologique donc pour moi...


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

lu pour vous...

Message  voisin4 le 5/1/2015, 11:18 pm

voisin4 a écrit:
Ricky Gabrino a écrit:Ici il dit qu'il a terminé ses etudes sous le nom de Vital




Et ici il dit et prouve le contraire



Que croire ?


Oui cher Ricky QUE CROIRE?  La question est simple: ye moko -qui a le vent en poupe- dit une chose et son contraire...Hakuna haine , kakuna jalousie...Ce cameleon ets tt mais pas du credible.
Mbuta  Donzwau , si votre gas intelligent vk aspire a la magistrature supreme de mon pays, a yanola  na lolenge  biso bana nkolo lopango to comprendre : The same question is asked by different people, why in the hell would you give diff answers? Wht are u hiding man?
vk fait parti du plan venu des collines de l'est. Aza ya biso te.





KATUMBI SERAIT-IL LE MOISE OU UN SIMPLE VEAU D’OR ?

Dans cette RDC de Kabila junior, il suffirait d’avoir un peu d’argent et un petit discours antiKabila pour mobiliser les foules. Mais ce que nous attendons est un vrai leader qui nous libérera du kadogisme. Katumba serait-il ce Moïse là ou un simple veau d’or qui draine les foules pendant que le vrai Moïse, Ya Tsikas, est encore sur le mont Sinaï, Bruxelles, la ville mythique où les pères de l’indépendance ont pris en 1960, les tablettes de l’indépendance nominale.

<!--[if !vml]--><!--[endif]--><!--[if !vml]--><!--[endif]-->

Hakuna Katumbi kama wewe

Populaire au Katanga, Katumbi l’est, surtout auprès des fanatiques de son équipe de Mazembe, une équipe qu’il dirige des mains de maître. Katumbi a de l’argent, beaucoup d’argent. C’est ça son problème, l’origine de sa fortune que certaines personnes disent sale.

<!--[if !vml]--><!--[endif]-->

Au Katanga, le cuivre, le cobalt, la mitraille, le poisson, le transport, les fretins, le maïs, le gouvernorat, le football, la douane, la presse........ c'est moi et moi-même.

Au départ, Moïse avait toujours vécu dans l’ombre de son grand frère, Katebe Katoto, un magnat de la pêche lacustre. En froid avec le gouvernement Kabila, Katebe fuit le Congo pour un exil doré à Bruges, laissant la gestion de toutes les affaires à son petit frère Katumbi Moïse.

<!--[if !vml]--><!--[endif]-->

Il n y a plus rien à gravir au Katanga, il me faut Kinshasa maintenant.

Peu regardant sur les principes, Katumbi va gérer en caïd et hisser ses entreprises et son equipe de football au premier rang. Maffieux à l’extrême, il va collectionner les scandales dont le premier est cette affaire rocambolesque où, en complicité avec un dirigeant zambien, il détourne les fonds destinés à l’achat d’armes pour ce pays. Plus tard, devenu gouverneur, il continuera à privilégier ses propres intérêts au détriment de l’Etat. Il poussera à la faillite une entreprise de transport national de minerai pour propulser sa propre société de camionnage. Péché véniel puisqu’il fera pire que ça. Il va racketter toutes les entreprises de la Région pour financer son équipe de Mazembe. Moïse Katumbi gère le Katanga plus comme un parrain que comme un homme d’Etat. Des casseurs triés parmi les fanatiques de Mazembe règlent les comptes à toute personne qui s’oppose au gouvernissime. Il a en poche toute la presse même, parait-il, la vieille Colette de Bruxelles. Un tel personnage peut-il devenir Président de la RDC ? Quels sont les obstacles sur son chemin ?

<!--[if !vml]--><!--[endif]-->

Le congolais a faim, il préfère ce vendeur des bitoyo à un taximan.

Après trois mois à l’extérieur, Moïse a peut-être pu convaincre la CI qu’il sera leur fidèle coq dans le poulailler Congo. Il a peut-être aussi eu la garantie que la CI va neutraliser Kabila car, la règle d’or dans la jungle africaine veut que le vainqueur règne et le vaincu soit ligoté et jeté dans l’étang de souffre et de feu. Qui alors, de Katumbi ou de Kabila sera le Watara et qui sera le Gbagbo ? Une chose est certaine, la guerre des deux Ka a commencé, malheur au vaincu.

<!--[if !vml]--><!--[endif]-->

Un des deux doit tomber. Qui tuera l'autre???

Kabila a procédé à la mutation des katangais de sa milice hors du katanga et ses tueurs sont en place, traquant Katumbi. Ce 5 janvier, il organise une rencontre à Lubumbashi, un traquenard pour Katumbi. Qui vivra verra.

Le deuxième obstacle se trouve à l’ombre de Zinnias et Godethias, là où siège le Grand Frère Tshisekedi Wa Mulumba. Quelle consigne nous donnera l’incontournable Ya Tshikas ?C'est lui qui est le choix des congolais, notre commun dénominateur. S'il décidait de postuler en 2016, les carottes seront alors cuites pour Katumbi. Mais, souvenons-nous, Ya Tshitshi avait déclaré que 2011 était son dernier combat. Si tel est le cas, la voie est libre. Nous, tsisekedistes, serons alors à l'ombre de Zinnias et attendrons que Moïse Katumbi vienne nous dire comment lui, le maffieux, le repenti de la cinquième heure, pourra nous assurer un meilleur avenir. D'ailleurs, son grand frère Katebe qui a aussi des ambitions politiques parle souvent au Grand Frère Tshikas. Il connait le pourquoi, Ya Tshitshi a les clefs de la voiture Congo.

<!--[if !vml]--><!--[endif]-->

OOOOOh Ya Tshitshi eeeee Zongisa ye na Katangaaaaaa.......

Le dernier obstacle est Katumbi lui-même, sa propension a vouloir polir son parcours alors que nous connaissons très bien sa carrière depuis qu'il était convoyeur des bitoyo au lac Moero jusqu’au gouvernorat du Katanga. Nous connaissons ses insuffisances académiques. Mais de grâce, qu'il n'aille pas acheter un faux diplôme de Washington et Makerere. De plus, qu'il ne falsifie pas son cv au risque de se retrouver coincé comme un certain VK qui, à force d'avoir menti sur tout et rien, n'est plus capable de répondre à la moindre question le concernant. Les loubards de Mazembe et les chefs coutumiers ne nous impressionnent pas. S'il veut notre aval, qu'il vienne nous parler, qu'il vienne seul. Nous lui poserons des questions, même embarrassantes, à lui de nous convaincre car, nous savons qu'un enfant turbulent peut aussi sauver la famille. Cinquante ans avant lui, un autre Moïse venu du Katanga où il était gouverneur sécessionniste, avait conquis Kinshasa et le Congo. Moïse Katumbi peut-il rééditer l'exploit de Moïse Tchombe?

<!--[if !vml]--><!--[endif]-->

la remise et reprise entre les deux caïds sera-t-elle aussi pacifique?

Ce n'est pas la première fois que Moïse Katumbi, gouverneur du Katanga, quitte le Congo pour un long séjour à l'étranger. Il y a quelques années, il s'était installé à Dubai avec femme et bagages sans perspective de retour au Congo. C'est la CI qui lui a fait comprendre qu'il devait, tout de suite rentrer au Congo, parce que son rôle, tel que défini par eux, était de veiller sur leurs intérêts miniers au Katanga et non aller se prélasser à l'étranger. C'est pour ce rôle précis qu'il était choyé et soutenu. Cette fois ci, Katumbi, après trois mois d'absence, rentre au Congo et nous joue la scène de l'opposant à Kabila. Du moins, c'est ça que nous avons compris à travers sa parabole du 3e penalty. Il demande au peuple de descendre dans la rue si Kabila s'octroie encore un mandat frauduleux.

<!--[if !vml]--><!--[endif]-->

Moi Katumbi derrière un taximan!!! Pas question.

Tout cela est bien dit, mais pour nous, l'heure n'est plus aux paraboles. S'il veut être pris au sérieux, il doit maintenant employer le discours direct, articuler et nous dire ce qu'il est et ce qu'il veut. La scène politique congolaise est saturée des clowns, nous n'avons que faire d'un clown en plus. Il y a déjà Leon Kengo wa Dondo Lobitch, un belgopolonorwandais qui maltraite les congolais depuis 1958 quand il faisait parti des forces de répression coloniale en qualité de greffier au tribunal de Kikwit. Longtemps premier ministre du dictateur Mobutu, il est actuellement le plus sûr support du dictateur Kabila tout en se qualifiant lui même d'opposant.

<!--[if !vml]--><!--[endif]-->

Moïse, pourrez-vous faire condamner ce polonais aux travaux forcés a perpetuité et l'enfermer dans les mines de charbon à Kabalo? Il nous emmerde depuis trop longtemps.



Puis, il y a le rwandoburundais Vital Kamhere, ami et frère jumeau de Kabila, un personnage très rusé dont le parti, Unc, connait une perpétuelle hécatombe où ne sont victimes que des cadres congolais alors que le sieur Vital entre et sort du Congo comme il veut, déclare n'importe quoi sur les radios étrangères sans être inquiété. Jusqu’à ce jour, il était le chouchou de la CI.

<!--[if !vml]--><!--[endif]-->

Entre Kabire et Kamhela, on se chouchote les confidences en kinyarwanda.

Maintenant, la CI a compris que Vital s'est grillé auprès des congolais et croule sous le poids de ses propres mensonges.
Moïse Katumbi doit parler et se définir car plusieurs congolais pensent qu'il vient comme pion pour la balkanisation du Congo. Il va déclarer la sécession du Katanga pendant que Vital et Nyamwisi vont s'occuper du Kivu. Est-ce vrai Moïse? Dites le nous.

<!--[if !vml]--><!--[endif]-->

Notre plan marche, la RFI va te qualifier d'opposant pour brouiller les pistes.

Pour sûr, si Katumbi reste debout après son combat avec Kabila et qu'il reçoit le ok du grand Frère Tshikas, nous serons disposés à l'écouter. Parlez-nous, dites-nous ce que vous avez en tête sur le pays. Comment allez-vous éviter de vendre tout le Congo alors que, pendant votre règne au Katanga, 90% de la province a été vendu aux groupes miniers et les pauvres paysans privés d'accès a leurs forêts et rivières. Devenu gouverneur au Katanga, vous vous êtes fait naturaliser grec, qui vous empêchera de devenir portugais ou turc une fois élu président du Congo? Mr Katumbi, comment allez-vous dédommager tous ceux que vous avez spoliés y compris l'Etat? Allez-vous remettre à l'Etat les concessions minières cédées frauduleusement à vos amis et partenaires? Les katangais auront-ils a nouveau accès à leurs forêts, savanes et rivières? Mr Katumbi, allez-vous laisser la justice congolaise enquêter sur vous et vos pratiques? Dites le nous, parlez, défendez-vous. Na nzoto te, na maloba (rien qu'en paroles, pas de voie de fait).

<!--[if !vml]--><!--[endif]-->

Mukulu wa Bakulu

La guerre entre Kabila et Katumbi, à peine commencée, a déjà des effets collatéraux, l'arrestation de Vano Kiboko, un député de la majorité kabiliste dont le péché est de vouloir quitter la mangeocratie pour rejoindre le camp Katumbi. Cas très interessant qu'est celui de Vano Kiboko qui, au Katanga est plus populaire que Katumbi. A mon sens, c'est le meilleur politicien katangais compte tenu de sa formation, de sa carrière à Shabair, de son éducation religieuse. Aux premières élections de gouverneur au Katanga, face à Katumbi, Vano Kiboko était l'ultra favori. Dans un stade comble, à Lubumbashi, Katumbi a osé pointer son nez pour déclarer sa candidature et, le peuple s'est mis à crier et scander ceci :"Avant de donner ta candidature, il faut apprendre à écrire ton propre nom." Ceci était une allusion à la formation rudimentaire de Katumbi. Le clan Katumbi va s'unir alors à Kyungu, ils vont arrêter les principaux collaborateurs de Kiboko et ainsi faire capoter sa campagne au profit de Katumbi qui sera élu. Kiboko et Katumbi vont se reconcilier au sein de la majorité présidentielle. Kabila n'hésitera pas à faire du mal à Kiboko qui est un grand atout au Katanga et qui risque de lui échapper au profit de son ennemi Katumbi. Dans la prison de Kinshasa, Kiboko est en danger.

<!--[if !vml]-->images.jpg<!--[endif]-->

Mr Vano Kiboko, maintenant que cela vous arrive aussi, il n y a plus de Chebeya et Tungulu pour vous defendre, vous ne les avez pas defendu non plus, mais nous sommes à vos côtés.

Mr Katumbi, nous vous écouterons et nous jugerons. Le congolais n'est pas tribaliste, pas rancunier, pas xénophobe, pas haineux comme le font croire les nyangalakata et leurs complices de l'UNC. Qu'apporterez-vous au Congo, quel est le deal???????

Evariste, congolais d'entre tous.


Prq vk a-t-il repondu qu'il avait eu sa licence avec le nom de vital? Et de continuer qu'il considerait que mm un amerlock qui aurait fait qlq chose pour le Zaire, il serait + zairois qu'un natif de Bulungu!!!
Na zo zela Mbuta Doc Ndom a pelisela nga bougie oyo...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Kamerhe

Message  ndonzwau le 7/1/2015, 6:01 am

voisin4 a écrit:
voisin4 a écrit:
Ricky Gabrino a écrit:Ici il dit qu'il a terminé ses etudes sous le nom de Vital
[...]
Et ici il dit et prouve le contraire
[...]
Que croire ?

Oui cher Ricky QUE CROIRE?  La question est simple: ye moko -qui a le vent en poupe- dit une chose et son contraire...Hakuna haine , kakuna jalousie...Ce cameleon ets tt mais pas du credible.
Mbuta  Donzwau , si votre gas intelligent vk aspire a la magistrature supreme de mon pays, a yanola  na lolenge  biso bana nkolo lopango to comprendre : The same question is asked by different people, why in the hell would you give diff answers? Wht are u hiding man?
vk fait parti du plan venu des collines de l'est. Aza ya biso te.

KATUMBI SERAIT-IL LE MOISE OU UN SIMPLE VEAU D’OR ?

Dans cette RDC de Kabila junior, il suffirait d’avoir un peu d’argent et un petit discours antiKabila pour mobiliser les foules. Mais ce que nous attendons est un vrai leader qui nous libérera du kadogisme. Katumba serait-il ce Moïse là ou un simple veau d’or qui draine les foules pendant que le vrai Moïse, Ya Tsikas, est encore sur le mont Sinaï, Bruxelles, la ville mythique où les pères de l’indépendance ont pris en 1960, les tablettes de l’indépendance nominale.

Hakuna Katumbi kama wewe

Populaire au Katanga, Katumbi l’est, surtout auprès des fanatiques de son équipe de Mazembe, une équipe qu’il dirige des mains de maître. Katumbi a de l’argent, beaucoup d’argent. C’est ça son problème, l’origine de sa fortune que certaines personnes disent sale.

Au Katanga, le cuivre, le cobalt, la mitraille, le poisson, le transport, les fretins, le maïs, le gouvernorat, le football, la douane, la presse........ c'est moi et moi-même.

Au départ, Moïse avait toujours vécu dans l’ombre de son grand frère, Katebe Katoto, un magnat de la pêche lacustre. En froid avec le gouvernement Kabila, Katebe fuit le Congo pour un exil doré à Bruges, laissant la gestion de toutes les affaires à son petit frère Katumbi Moïse.

Il n y a plus rien à gravir au Katanga, il me faut Kinshasa maintenant.

Peu regardant sur les principes, Katumbi va gérer en caïd et hisser ses entreprises et son equipe de football au premier rang. Maffieux à l’extrême, il va collectionner les scandales dont le premier est cette affaire rocambolesque où, en complicité avec un dirigeant zambien, il détourne les fonds destinés à l’achat d’armes pour ce pays. Plus tard, devenu gouverneur, il continuera à privilégier ses propres intérêts au détriment de l’Etat. Il poussera à la faillite une entreprise de transport national de minerai pour propulser sa propre société de camionnage. Péché véniel puisqu’il fera pire que ça. Il va racketter toutes les entreprises de la Région pour financer son équipe de Mazembe. Moïse Katumbi gère le Katanga plus comme un parrain que comme un homme d’Etat. Des casseurs triés parmi les fanatiques de Mazembe règlent les comptes à toute personne qui s’oppose au gouvernissime. Il a en poche toute la presse même, parait-il, la vieille Colette de Bruxelles. Un tel personnage peut-il devenir Président de la RDC ?  Quels sont les obstacles sur son chemin ?

Le congolais a faim, il préfère ce vendeur des bitoyo à un taximan.

Après trois mois à l’extérieur, Moïse a peut-être pu convaincre la CI qu’il sera leur fidèle coq dans le poulailler Congo. Il a peut-être aussi eu la garantie que la CI va neutraliser Kabila car, la règle d’or dans la jungle africaine veut que le vainqueur règne et le vaincu soit ligoté et jeté dans l’étang de souffre et de feu. Qui alors, de Katumbi ou de Kabila sera le Watara et qui sera le Gbagbo ?  Une chose est certaine, la guerre des deux Ka a commencé, malheur au vaincu.

Un des deux doit tomber. Qui tuera l'autre???

Kabila a procédé à la mutation des katangais de sa milice hors du katanga et ses tueurs sont en place, traquant Katumbi. Ce 5 janvier, il organise une rencontre à Lubumbashi, un traquenard pour Katumbi. Qui vivra verra.

Le deuxième obstacle se trouve à l’ombre de Zinnias et Godethias, là où siège le Grand Frère Tshisekedi Wa Mulumba. Quelle consigne nous donnera l’incontournable Ya Tshikas ?C'est lui qui est le choix des congolais, notre commun dénominateur. S'il décidait de postuler en 2016, les carottes seront alors cuites pour Katumbi. Mais, souvenons-nous, Ya Tshitshi avait déclaré que 2011 était son dernier combat. Si tel est le cas, la voie est libre. Nous, tsisekedistes, serons alors à l'ombre de Zinnias et attendrons que Moïse Katumbi vienne nous dire comment lui, le maffieux, le repenti de la cinquième heure, pourra nous assurer un meilleur avenir. D'ailleurs, son grand frère Katebe qui a aussi des ambitions politiques parle souvent au Grand Frère Tshikas. Il connait le pourquoi, Ya Tshitshi a les clefs de la voiture Congo.

OOOOOh Ya Tshitshi eeeee  Zongisa ye na Katangaaaaaa.......

Le dernier obstacle est Katumbi lui-même, sa propension a vouloir polir son parcours alors que nous connaissons très bien sa carrière depuis qu'il était convoyeur des bitoyo au lac Moero jusqu’au gouvernorat du Katanga. Nous connaissons ses insuffisances académiques. Mais de grâce, qu'il n'aille pas acheter un faux diplôme de Washington et Makerere. De plus, qu'il ne falsifie pas son cv au risque de se retrouver coincé comme un certain VK qui, à force d'avoir menti sur tout et rien, n'est plus capable de répondre à la moindre question le concernant. Les loubards de Mazembe et les chefs coutumiers ne nous impressionnent pas. S'il veut notre aval, qu'il vienne nous parler, qu'il vienne seul. Nous lui poserons des questions, même embarrassantes, à lui de nous convaincre car, nous savons qu'un enfant turbulent peut aussi sauver la famille. Cinquante ans avant lui, un autre Moïse venu du Katanga où il était gouverneur sécessionniste, avait conquis Kinshasa et le Congo. Moïse Katumbi peut-il rééditer l'exploit de Moïse Tchombe?

la remise et reprise entre les deux caïds sera-t-elle aussi pacifique?

Ce n'est pas la première fois que Moïse Katumbi, gouverneur du Katanga, quitte le Congo pour un long séjour à l'étranger. Il y a quelques années, il s'était installé à Dubai avec femme et bagages sans perspective de retour au Congo. C'est la CI qui lui a fait comprendre qu'il devait, tout de suite rentrer au Congo, parce que son rôle, tel que défini par eux, était de veiller sur leurs intérêts miniers au Katanga et non aller se prélasser à l'étranger. C'est pour ce rôle précis qu'il était choyé et soutenu. Cette fois ci, Katumbi, après trois mois d'absence, rentre au Congo et nous joue  la scène de l'opposant à Kabila. Du moins, c'est ça que nous avons compris à travers sa parabole du 3e penalty. Il demande au peuple de descendre dans la rue si Kabila s'octroie encore un mandat frauduleux.

Moi Katumbi derrière un taximan!!!  Pas question.

Tout cela est bien dit, mais pour nous, l'heure n'est plus aux paraboles. S'il veut être pris au sérieux, il doit maintenant employer le discours direct, articuler et nous dire ce qu'il est et ce qu'il veut. La scène politique congolaise est saturée des clowns, nous n'avons que faire d'un clown en plus. Il y a déjà Leon Kengo wa Dondo Lobitch, un belgopolonorwandais qui maltraite les congolais depuis 1958 quand il faisait parti des forces de répression coloniale en qualité de greffier au tribunal de Kikwit. Longtemps premier ministre du dictateur Mobutu, il est actuellement le plus sûr support du dictateur Kabila tout en se qualifiant lui même d'opposant.

Moïse, pourrez-vous faire condamner ce polonais aux travaux forcés a perpetuité  et l'enfermer dans les mines de charbon à Kabalo? Il nous emmerde depuis trop longtemps.

Puis, il y a le rwandoburundais Vital Kamhere, ami et frère jumeau de Kabila, un personnage très rusé dont le parti, Unc, connait une perpétuelle hécatombe où ne sont victimes que des cadres congolais alors que le sieur Vital entre et sort du Congo comme il veut, déclare n'importe quoi sur les radios étrangères sans être inquiété. Jusqu’à ce jour, il était le chouchou de la CI.

Entre Kabire et Kamhela, on se chouchote les confidences en kinyarwanda.

Maintenant, la CI a compris que Vital s'est grillé auprès des congolais et croule sous le poids de ses propres mensonges.
Moïse Katumbi doit parler et se définir car plusieurs congolais pensent qu'il vient comme pion pour la balkanisation du Congo. Il va déclarer la sécession du Katanga pendant que Vital et Nyamwisi vont s'occuper du Kivu. Est-ce vrai Moïse? Dites le nous.

Notre plan marche, la RFI va te qualifier d'opposant pour brouiller les pistes.

Pour sûr, si Katumbi reste debout après son combat avec Kabila et qu'il reçoit le ok du grand Frère Tshikas, nous serons disposés à l'écouter. Parlez-nous, dites-nous ce que vous avez en tête sur le pays. Comment allez-vous éviter de vendre tout le Congo alors que, pendant votre règne au Katanga, 90% de la province a été vendu aux groupes miniers  et les pauvres paysans privés d'accès a leurs forêts et rivières. Devenu gouverneur au Katanga, vous vous êtes fait naturaliser grec, qui vous empêchera de devenir portugais ou turc une fois élu président du Congo?  Mr Katumbi, comment allez-vous dédommager tous ceux que vous avez spoliés y compris l'Etat? Allez-vous remettre à l'Etat les concessions minières cédées frauduleusement à vos amis et partenaires? Les katangais auront-ils a nouveau accès à leurs forêts, savanes et rivières? Mr Katumbi, allez-vous laisser la justice congolaise enquêter sur vous et vos pratiques? Dites le nous, parlez, défendez-vous. Na nzoto te, na maloba (rien qu'en paroles, pas de voie de fait).

Mukulu wa Bakulu

La guerre entre Kabila et Katumbi, à peine commencée, a déjà des effets collatéraux, l'arrestation de Vano Kiboko, un député de la majorité kabiliste dont le péché est de vouloir quitter la mangeocratie pour rejoindre le camp Katumbi. Cas très interessant qu'est celui de Vano Kiboko qui, au Katanga est plus populaire que Katumbi. A mon sens, c'est le meilleur politicien katangais compte tenu de sa formation, de sa carrière à Shabair, de son éducation religieuse.  Aux premières élections de gouverneur au Katanga, face à Katumbi, Vano Kiboko était l'ultra favori. Dans un stade comble, à Lubumbashi, Katumbi a osé pointer son nez pour déclarer sa candidature et, le peuple s'est mis à crier et scander ceci :"Avant de donner ta candidature, il faut apprendre à écrire ton propre nom." Ceci était une allusion à la formation rudimentaire de Katumbi.  Le clan Katumbi va s'unir alors à Kyungu, ils vont arrêter les principaux collaborateurs de Kiboko et ainsi faire capoter sa campagne au profit de Katumbi qui sera élu. Kiboko et Katumbi vont se reconcilier au sein de la majorité présidentielle.  Kabila n'hésitera pas à faire du mal à Kiboko qui est un grand atout au Katanga et qui risque de lui échapper au profit de son ennemi Katumbi. Dans la prison de Kinshasa, Kiboko est en danger.

Mr Vano Kiboko, maintenant que cela vous arrive aussi, il n y a plus de Chebeya et Tungulu pour vous  defendre, vous  ne les avez pas defendu non plus, mais nous sommes à vos côtés.

Mr Katumbi, nous vous écouterons et nous jugerons. Le congolais n'est pas tribaliste, pas rancunier, pas xénophobe, pas haineux comme le font croire les nyangalakata et leurs complices de l'UNC. Qu'apporterez-vous au Congo, quel est le deal???????

Evariste, congolais d'entre tous.


Prq vk a-t-il repondu qu'il avait eu sa licence avec le nom de vital? Et de continuer qu'il considerait que mm un amerlock qui aurait fait qlq chose pour le Zaire, il serait + zairois qu'un natif de Bulungu!!!
Na zo zela Mbuta Doc Ndom a pelisela nga bougie oyo...


Compatriote Voisin,

Joli texte et plutôt pertinente analyse même si j'ai moins apprécié certains de ses "paradigmes" ; voici à brûle-pourpoint ce que je peux en dire à ma première (rapide) lecture :

1° L'auteur s'identifie entièrement à Tshisekedi, il revendique être "tshisekediste" et je ne le suis pas ou plus exactement j'essaie d'accomplir ma condition patriotique non en cherchant à m'identifier à un leader, mais d'abord à partir de la priorité que je donne aux causes et seulement après à ceux qui en représentent le meilleur investissement...

Il  n'y a pas de lézard : notre Lider Maximo a tant mérité : il a pris des risques pour revaloriser la belle idée démocratique dans notre pays et essayé de l'installer chez nous au vu de son itinéraire...
Ce que depuis l'accession à notre souveraineté soit nous n'avons pas été capables d'imposer une minimale unité de combat pour notre pleine libération (=divisions meurtrières dans le pays des premières années), soit nous nous sommes abandonnés à des (faux) "pères de la Nation" qui eux nous ont entraînés dans une dictature ruineuse pour la cause de nos intérêts souverains, de plus sans redistribution équitable des richesses et d'acquis en cours de route (=dictature mobutienne)...
Au delà de ses "leviers" personnels, Tshisekedi est le premier ou le plus visible à avoir compris et entrepris avec héroïsme d'ouvrir la voie à la résistance contre l'unanimisme dictatorial...
N'empêche que j'ai un regret : à mon avis Ya Tshisthsi aurait pu mieux; il a raté quelques rdv qui auraient pu changer le cours des choses... L'incontesté leader patriotique et démocratique qu'il est et surtout courageux voire téméraire, tenace, avec moins d'idéalisme et plus de pragmatisme, sans trop de radicalité pour plus de flexibilité et de partage, aurait pu ouvrir plus de portes, gravi davantage de marches pour notre pays...

Pour toutes ces raisons et d'autres, je disais donc privilégier une séquence qui d'abord s'applique à identifier nos réels objectifs puis à en potasser les programmes et seulement après à soutenir ceux que nous croyons défendre au mieux nos causes jusque dans leurs détails, dans leurs versions diverses...
A mon avis cette démarche forme mieux le travail d'équipe et forge les convictions indispensables autour...

2° Mutatis mutandis privilégier l'identification des causes et des programmes nous aurait déjà mis à l'abri de "faux moïses, de veaux d'or"...
Mais ne désespérons pas, nos républiques sont jeunes : si nos vieux s'y sont mal pris et n'ont souvent pas suffisamment tiré des leçons sur leurs demi-échecs ou demi-victoires de la veille pour les appliquer le lendemain pendant leurs carrières, osons espérer que les plus jeunes ou nos enfants le feront mieux !

3° Je suis d'accord sur les sévères critiques lancées à l'endroit de Katumbi et paradoxalement aussi sur les potentiels espoirs que l'auteur lui voit; une chose me parait néanmoins quelque peu contradictoire ce que l'auteur ne soit en revanche que sévère et excluant envers Kamerhe alors que tout en ayant commis des impairs peu-être même moins nuisibles à la Nation (ne fût-ce économiquement) que Katumbi, il y'a chez lui comme chez Katumbi un soupçon de traficotage de  sa nationalité via son père (et même plus...), il semble plus conciliant à l'encontre de Katumbi sans la même conditionnelle complaisance à l'égard de Kamerhe... Curieux !
Là aussi semble transparaître cette identification préalable trop téléphonée à nos leaders souvent pour des raisons pas toujours défendables en cette matière au lieu de mettre à l'étude tous ceux qui nous semblent porter quelques espoirs : les "éliminer" ensuite lorsqu'ils commettent des fautes ou simplement les classer progressivement selon leurs mérites et selon nos besoins...


4° L'allusion de l'auteur à la tutelle de "l'internationale des puissances occidentales" toujours pendante sur le Congo comme sur les pays faibles que sont ceux d'Afrique et d'ailleurs est fondée ! Qu'elle soit derrière Katumbi si elle a décidé d'en faire son nouveau cheval de bataille pour remplacer l'ancien, sieur "JK", c'est aussi presque certain comme il est logique d'en déduire que Ya Tshitshi (ou quelqu'un d'autre d'ailleurs) n'aurait été qu'un amateur naïf s'il croit ou croyait qu'il peut ou pouvait diriger le Congo sans un minimum d'adoubement par ces puissants...
Alors l'essentiel pour moi plus que sa dénonciation souvent vaine est de nous poser la question du pourquoi et du comment de notre dépendance càd pourquoi nos pays sont-ils restés ou resteront longtemps soumis largement aux diktats des puissants de la CI; comment devrons-nous faire pour minorer progressivement, contourner ou nous accommoder de cette tutelle sans trop de préjudice à notre souveraineté, à nos capacités d'action au bénéfice de nos populations ?  En attendant mieux ou en vue de devenir capables d'agir d'égal à égal, ajouterais-je ?.


Quant au cas exclusif de Kamerhe, à ce stade j'ai déjà tout dit et surtout je vous rejoins sur beaucoup de points sauf que ses omissions et même mensonges ne semblent pas autoriser selon moi de jeter comme il le fait et vous le faites, Mister Voisin, un anathème implacable et définitif sur lui, ils ne valent pas qu'on le mette catégoriquement de côté sauf si d'autres vérités inconnues viennent charger son panier...
J'attends ses actes et pour le moment pour tout vous dire, je ne doute  pas beaucoup qu'il ne réussisse sa "propagande" et ce sera alors le cas échéant aux Congolais de choisir...

En passant; c'est qui, cher ami, cet "Évariste, congolais d'entre tous" ?



Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Kamerhe

Message  Admin le 11/1/2015, 4:33 pm

avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Kamerhe

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum