le duo Katumbi-Matata

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: le duo Katumbi-Matata

Message  Libre Examen le 19/3/2015, 3:24 pm

Troll a écrit:Smile OBAMA Sad

Mister Zoba...Ce n´est pas Obama..les USA sont entrain de sombrer..Les dirigeants de ce pays sont partagés entre les petro-dollars des arabes et des iraniens...et soutenir á tout prix Israel..

Lisez notre posting sur la nouvelle banque fondée par la Chine qui vise á demolir le FMI et la BM..vous allez vite comprendre pourquoi les pays Arabes du Golfe..y compris les pays musulmans riches comme l´Indonesie ou Singapour se retrouvent dans cette banque8) ..Ils n´acceptent plus de "financer" les deficits budgetaires des USA..dont l´argent est detourné pour financer Israel et colonise la Palestine:x Mad

Les USA sont entrain de chuter, Bibi PM en Israel ne va pas ameliorer les choses..Dèjà l´ex ministre de la défense et boss de la CIA, GATE avait dit tout haut qu´]b]Israel était contre les interêts des USA et mettait la sécurité des américains en danger[/b] Shocked Laughing C´est l´avis des généraux US...qui ne supportent pas cette arrogance des gens comme Bibi..

Mais la RDC est la poule aux oeufs d´or que les USA ne vont pas lacher..pas du tout @ bounce

Mr DJINO

Oyoki eloko o tie awa malamu? [size=18]]font=Comic Sans MS]À la fin, Katumbi affirme vouloir faire son "safari" en compagnie des amis du PPRD..et pourquoi pas ceux de l´opposition pale pale tongue rabbit rabbit [/font][/size] silent silent

WAIT AND SEE

Sir Troll,

Ca n’a rien à avoir directement avec le sujet mais j’aimerai quand même revenir sur deux points que vous avez énoncés dans votre poste ci-dessus.

Peut-être bien que vous avez raison que les USA sont en chute. Toutefois, les USA, sous Obama, connaissent, peut-être, la meilleure performance économique mondiale. Les USA enregistrent plus de 50 mois successifs de création d’emploi dans le secteur privé pendant qu’il y a des coupures assez importantes d’emploi dans le secteur public et le taux de chômage est aujourd'hui à 5,7% (Et il y a de ceux qui pensent que l’administration Obama pouvait faire encore mieux si les Républicains n’avaient pour seul but de faire échec à Obama); et si l’administration fédérale arrive à diminuer ou à contrecarrer l’influence des multinationales pétrolières américaines sur le politique, les USA vont dans les années qui viennent, non seulement, de moins en moins dépendre du pétrole étranger mais du pétrole en général comme source d’énergie.

Et si comme vous soutenez que la RDC est une poule aux œufs d’or pour les USA, vous devriez nous indiquer combien les USA tirent de la RDC pour ne fût-ce que nous en faire une idée. On a parfois tendance ici sur CD d’y aller d’affirmations fortes ou des convictions profondes seulement pour frapper l’imagination mais il serait mieux de temps en temps les appuyer par des faits ou un quelconque argumentaire.

Revenir en haut Aller en bas

Re: le duo Katumbi-Matata

Message  El-Shaman le 19/3/2015, 4:16 pm

Libre Examen a écrit:[color]
Et comme vous soutenez que la RDC est une poule aux œufs d’or pour les USA, vous devriez nous indiquer combien les USA tirent de la RDC pour ne fût-ce que nous en faire une idée. On a parfois tendance ici sur CD d’y aller d’affirmations fortes ou des convictions profondes seulement pour frapper l’imagination mais il serait mieux de temps en temps les appuyer par des faits ou un quelconque argumentaire.
[/color]
Je me permet de répondre ici même si la question ne m'est pas adressé directement.
Il est difficile d'évaluer combien les USA vole au Congo parce que un grand voleur n'aime pas laissé des traces.Les Américains ne vont jamais tenir un cahier comptable pour écrire dedans qu'en :
-2006,nous avons voler 10.000 tonne de cuivre au Katanga.
La même année nous avons détourné 741 kg de diamant du miba.
-2011,notre gouvernement à voler 12.527 kgde Coltan au congo via le Rwanda.Nous avons donne une part 3748 kg au gouvernement Rwandais pour le service rendu à notre nation.
-2014 on devait normalement avoir 11822 tonne de cuivre.Mais cette idiot de Kabila que nous avons mis au pouvoir n'a pas respecter le contrat.Il nous à donner juste 4231 kg et les reste il l'a pris.En ce qui concerne les diamants nous avons reçu rien du tout.Grrrrr
Cette idiot de Kabila commence vraiment à menacé l'intérêt de États Unis d'Amérique Very Happy .

Jamais les Américains ils vont tenir un livre de comptabilité pour noter tous ce qu'ils volent au Congo.Seul ceux qui collabore avec ces prédateurs peuvent nous dire la vérité.
Non L;E....il est difficile de savoir combien des millions l'Amérique gagne en RDC parce que les affaires qu'ils font,une grande partie de ces affaires ne sont pas légale.
Cela ressemble un peu au maffia d'état.Une sorte de FrancAfrique ou des mallettes des billets s'échanger des mains en mains sans que la population sache combien de millions de dollars sortaient de la caisse pour être livrer au occidentaux.Même les Américains eux-même si tu leur demande,ils ne te diront jamais qu'ils prennent de l'argent dans notre pays.C'est un peu comme Sarkozi qui à toujours nier qu'il avait reçu l'argent de Mouammar Kaddhafi.D'ailleurs Sarkozi était étonné qu'on dise de lui qu'il avait reçu l'argent Lybien.De toute le façon il n'y a pas vraiment des papiers valable qui prouve ces transaction.
Et pourtant !!!! Cool
Donc je serai étonné que Troll te donne vraiment le montant exact....de ce que l'Amérique gagne au Congo RDC.

Revenir en haut Aller en bas

Re: le duo Katumbi-Matata

Message  Libre Examen le 19/3/2015, 4:36 pm

El-Shaman a écrit:
Libre Examen a écrit:
Et comme vous soutenez que la RDC est une poule aux œufs d’or pour les USA, vous devriez nous indiquer combien les USA tirent de la RDC pour ne fût-ce que nous en faire une idée. On a parfois tendance ici sur CD d’y aller d’affirmations fortes ou des convictions profondes seulement pour frapper l’imagination mais il serait mieux de temps en temps les appuyer par des faits ou un quelconque argumentaire.
Je me permet de répondre ici même si la question ne m'est pas adressé directement.
Il est difficile d'évaluer combien les USA vole au Congo parce que un grand voleur n'aime pas laissé des traces.Les Américains ne vont jamais tenir un cahier comptable pour écrire dedans qu'en :
-2006,nous avons voler 10.000 tonne de cuivre au Katanga.
La même année nous avons détourné 741 kg de diamant du miba.
-2011,notre gouvernement à voler 12.527 kgde Coltan au congo via le Rwanda.Nous avons donne une part 3748 kg au gouvernement Rwandais pour le service rendu à notre nation.
-2014 on devait normalement avoir 11822 tonne de cuivre.Mais cette idiot de Kabila que nous avons mis au pouvoir n'a pas respecter le contrat.Il nous à donner juste 4231 kg et les reste il l'a pris.En ce qui concerne les diamants nous avons reçu rien du tout.Grrrrr
Cette idiot de Kabila commence vraiment  à menacé l'intérêt de États Unis d'Amérique  Very Happy .

Jamais les Américains ils vont tenir un livre de comptabilité pour noter tous ce qu'ils volent au Congo.Seul ceux qui collabore avec ces prédateurs peuvent nous dire la vérité.
Non L;E....il est difficile de savoir combien des millions l'Amérique gagne en RDC parce que les affaires qu'ils font,une grande partie de ces affaires ne sont pas légale.
Cela ressemble un peu au maffia d'état.Une sorte de FrancAfrique ou des mallettes des billets s'échanger des mains en mains sans que la population sache combien de millions de dollars sortaient de la caisse pour être livrer au occidentaux.Même les Américains eux-même si tu leur demande,ils ne te diront jamais qu'ils prennent de l'argent dans notre pays.C'est un peu comme Sarkozi qui à toujours nier qu'il avait reçu l'argent de Mouammar Kaddhafi.D'ailleurs Sarkozi était étonné qu'on dise de lui qu'il avait reçu l'argent Lybien.De toute le façon il n'y a pas vraiment des papiers valable qui prouve ces transaction.
Et pourtant !!!!  Cool
Donc je serai étonné que Troll te donne vraiment le montant exact....de ce que l'Amérique gagne au Congo RDC.

En d'autres mots, vous n'avez aucune preuve à l'appui de vos affirmations mais vous les tenez fermement pour vraies ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: le duo Katumbi-Matata

Message  Troll le 19/3/2015, 6:19 pm

Sad Mr LIBREXAMEN

LES "USA" c´est avant tout les entreprises privées...qui financent les campagnes des hommes politiques Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

Pourquoi la RDC est une poule aux oeufs d´or ?


1. PETROLE
Depuis les années ´70, "Gulf Oil" qui a depuis changé de nom Embarassed exploite le petrole de la RDC dans l´Atlantique.. Rares sont les congolais qui savent combien vaut ce petrole depuis des années.

2. MINERAIS "RARES"
La RDC possede (encore) des reserves des minerais
Tapez par exemple le nom "MANONO" sur Wiki, vous allez tomber sur des info...100 millions de tonnes de "reserves" de Colombite- Tantalite, et pire Shocked la plus grande reserve de Lithium sur la planète.

Rien qu´avec le Lithium, toutes ces voitures électriques qui sont la technologie du futur sur la planète ont besoin des batteries qui utlisent le Lithium.
Ce n´était qu´un exemple Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Ce que pour les USA, toutes ces "reserves" des minerais rares font de la RDC une poule aux oeufs d´or qu´il faut á tout prix contrôler Wink

Relisez attentivement le message d´adieu de R Feingold qui dit explicitement que "Le Congo a un impact dans l´économie et la sécurité des USA"

3 ENERGIE
Les pays Africains qui progressent vont avoir besoin de l´énergie.. Ceux qui peuvent se faire construire des réacteurs nucléaires peuvent toujours se tourner vers la RDC où des reserves d´Uranium de très bonne qualité et dont l´extraction coûte moins ..sera disponible.
Nous pensons á l´Afrique du Sud qui negocie avec la Russie et la Chine pour obtenir cette technologie.

Le projet "Grand Inga" est sans doute la face visible de la lutte pour "contrôler" l´énergie en Afrique..d´où pour les USA, le Congo est toujours la poule aux oeufs d´or, car l´avenir de plus de la moitié de l´Afrique en terme d´énergie se joue au Congo Wink Qui contrôle le Congo, aura un mot á dire non seulement en Afrique, mais sur toute la planète Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

Relisez une fois de plus le speech d´adieu de R Feingold, il a presque tout dit sur l´importance de la RDC Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Idea

Revenir en haut Aller en bas

Re: le duo Katumbi-Matata

Message  Libre Examen le 19/3/2015, 8:54 pm

Troll a écrit:Sad Mr LIBREXAMEN

LES "USA" c´est avant tout les entreprises privées...qui financent les campagnes des hommes politiques Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

Pourquoi la RDC est une poule aux oeufs d´or ?


1. PETROLE
Depuis les années ´70, "Gulf Oil" qui a depuis changé de nom Embarassed exploite le petrole de la RDC dans l´Atlantique.. Rares sont les congolais qui savent combien vaut ce petrole depuis des années.

2. MINERAIS "RARES"
La RDC possede (encore) des reserves des minerais
Tapez par exemple le nom "MANONO" sur Wiki, vous allez tomber sur des info...100 millions de tonnes de "reserves" de Colombite- Tantalite, et pire Shocked  la plus grande reserve de Lithium  sur la planète.

Rien qu´avec le Lithium, toutes ces voitures électriques qui sont la technologie du futur sur la planète ont besoin des batteries qui utlisent le Lithium.
Ce n´était qu´un exemple Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Ce que pour les USA, toutes ces "reserves" des minerais rares font de la RDC une poule aux oeufs d´or qu´il faut á tout prix contrôler Wink

Relisez attentivement le message d´adieu de R Feingold qui dit explicitement que "Le Congo a un impact dans l´économie et la sécurité des USA"

3 ENERGIE
Les pays Africains qui progressent vont avoir besoin de l´énergie.. Ceux qui peuvent se faire construire des réacteurs nucléaires peuvent toujours se tourner vers la RDC où des reserves d´Uranium de très bonne qualité et dont l´extraction coûte moins ..sera disponible.
Nous pensons á l´Afrique du Sud qui negocie avec la Russie et la Chine pour obtenir cette technologie.

Le projet "Grand Inga" est sans doute la face visible de la lutte pour "contrôler" l´énergie en Afrique..d´où pour les USA, le Congo est toujours la poule aux oeufs d´or, car l´avenir de plus de la moitié de l´Afrique en terme d´énergie se joue au Congo Wink Qui contrôle le Congo, aura un mot á dire non seulement en Afrique, mais sur toute la planète Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

Relisez une fois de plus le speech d´adieu de R Feingold, il a presque tout dit sur l´importance de la RDC Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Idea

Pendant que nous continuons à nous entretenir, à nous extasier sur ce scandale géologique que la nature nous a pourvu, jusqu’à penser que nous sommes le sauveur de l’humanité, le monde continue à évoluer sans nous. Les USA particulièrement n’arrêtent pas de rechercher et d’aspirer à plus d’autonomie, à moins de dépendance envers les ressources naturelles surtout envers celles qui sont source de pollution. Il y a des voix qui s’élèvent contre l’énergie nucléaire. L’accent est de plus en plus mis sur la production d’énergie dite propre.

Bien sûr qu’il y a de la résistance face à cette évolution, mais les impératifs environnementaux conjugués aux impératifs économiques finiront par y venir à bout. D’ailleurs, à ce propos, les USA et la Chine viennent de s’entendre sur la réduction d’émissions de gaz dans l’atmosphère.

Pour revenir particulièrement sur le coltan, je voudrai juste souligner que notre pays, la RDC, n'est pas le seul pays au monde à avoir cette ressource dans son sous-sol. En outre, l’exploitation illégale de ce minerai dans notre pays semble profiter plus à la Chine, à la Russie et à quelques autres pays de l’Europe centrale et de l’Est comme le lien suivant semble l’indiquer.

http://en.wikipedia.org/wiki/Coltan :

[...]

Coltan smuggling likely provides income for the military occupation of Congo,[citation needed] as well as prolonged civil conflict. To many[who?], this raises ethical questions akin to those of blood diamonds. Owing to the difficulty of distinguishing legitimate from illegitimate mining operations, several processors such as Cabot Corp (USA) have decided to forgo central African coltan altogether, relying on other sources.[citation needed]

Much coltan from the DRC is being exported to China for processing into electronic-grade tantalum powder and wires.[31] Coltan imports from DRC to Europe are usually directed to Central/Eastern Europe and Russia. These cargoes mostly travel through the route Dar es Salaam/Tanzania-Piraeus (Greece) and then they are further distributed through Balkans. Nova Dies, an offshore consortium based in British Virgin Islands, mostly controls the trans-Balkan transportation network.[32] As the cargoes imported through this network largely concern unprocessed coltan mined in uncontrolled artisanal mines, this export route is assumed as a long-term threat for DRC economy given that it hinders the development of DRC based processing infrastructure.[33] Reported estimates of the Congo's fraction of the world's coltan reserves range from 64% and up.[34] [35] but the higher numbers are difficult to trace to reliable data.[36] Estimates from professional bodies like the British Geological Survey land at lower values, i.e. a 9% total for Central Africa.[37] Tantalum, the primary mineral extracted from Coltan, is also mined from other sources, and Congolese coltan represented around 10% of world production in recent years.[38][39]
[...]


Dernière édition par Libre Examen le 19/3/2015, 11:29 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: le duo Katumbi-Matata

Message  ndonzwau le 19/3/2015, 9:59 pm

"Une brève parenthèse sans prétendre aborder le fond et le détail de ce dernier aspect, si vous permettez !

Bien que les États responsables agissent d'abord face à leurs éventuels partenaires sur base de leurs intérêts, un État "économique" comme les Usa y procède d'abord par des capitaux privés et selon les périodes de l'histoire, ses intérêts au Congo ont plus ou moins été forts ou moins... N'empêche qu'elle dispose bien d'une politique économique étrangère étatique ! Ainsi par exemple personne n'ignore le fameux "Projet Manhattan" pendant la Deuxième Guerre qui permit l'Amérique de se ressourcer en uranium au Congo via la Belgique coloniale pour sa bombe atomique !

Pendant la Guerre froide, l'"ami" Congo servit ses intérêts économiques mais aussi et surtout ses intérêts géostratégiques mais depuis sa fin, sa politique économique étrangère notamment en Afrique subsaharienne et plus particulièrement dans les Grands Lacs a connu des approches changeantes, tantôt basée sur un impératif de changement géopolitique qui ne pouvait être abondée que par une instabilité politique avec plans balkanisateurs et un affairisme débridé et a utilisé la main-mise de nos voisins orientaux, tantôt par un besoin de stabilité politique et souveraine notamment depuis que l'Amérique d'Obama a décidé de moins ignorer leur rôle plutôt nocif au Congo...
Il paraît donc excessif, à mon avis, de réduire uniformément dans l'histoire son statut permanent de poule aux yeux d'or vu de l'Amérique...

Quant aux traces des intérêts américains, il est d'autant inexact de les croire inconnus que l'Amérique libérale n'a jamais caché la poursuite de ses intérêts économiques (et géopolitiques) dans le monde (l'exemple immédiat de son financement des dynamiques de démocratisation à travers "Y'en a mare" et "Balai Citoyen" accourus au chevet de "Filimbi" et "Lucha" en témoigne)... Bien plus, les États démocratiques avancés comme elle laissent toujours des traces même discrètes et sécrètent en leurs seins leurs propres "objecteurs des consciences", les "Friends of the Congo" en sont un exemple, sans oublier les ennemis eux-mêmes, les anti-américains idéologiques et autres...
A travers tous ces organes et relais, des expertises bien documentées ont été produites pour en savoir d'avantage sur les chiffres exacts des intérêts américains au Congo...

Ainsi sauf excessive théorie du complot hélas toujours nuisible au faible quoiqu'en pense notre ami El-Shaman, notre problème n'est pas tant d'être incapables d'en avoir une idée exacte mais comment faire pour que ceux-ci deviennent un jour en notre faveur au delà de nos simples diabolisations des puissants !

Je serais personnellement incapable de les détailler, je ne suis pas un spécialiste politologue ou économiste, raison pour laquelle le travail même d'en rendre compte me serait fastidieux et long mais personne n'est dupe que si le Congo n'a pas toujours été et ne sera pas toujours cette exclusive "poule aux yeux d'or" pour l'Amérique, ses intérêts y ont connu des soubresauts, disais-je, il n'en demeure pas moins évident que ses riches minerais sont bien écoulés vers les industries occidentales pas toujours aux meilleurs prix pour lui... La télévision publique française "France 2" a montré dans sa récente et excellente émission "Cash investigation" plus d'une fois dont encore dans sa dernière, les circuits tortueux et les conditions inhumaines de l'exploitation du coltan au Kivu...

La réalité des intérêts américains tirés de notre pays est bien réelle et démontrable mais elle est moins caricaturale que peuvent la prétendre certains de nos patriotes pour le moins trop sourcilleux et surtout elle ne suffit pas à elle seule à expliquer nos échecs, à nous absoudre totalement de nos faiblesses propres...
Comment en venir à bout autrement que par des seuls aboyements, voilà le réel corps de notre combat ! Finie ici ma brève parenthèse !


"Cash Investigation du lundi 16 mars 2015. (Rediffusion du 04/11/2014)
° http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/
Pour cette deuxième émission de la rentrée, zoom sur le marché des téléphones portables. Pendant un an, l'équipe a enquêté sur les conditions de fabrication de cet appareil du quotidien, produit de très grande consommation puisqu'un Français consulte en moyenne 150 fois par jour son portable. 1,8 milliard d'exemplaires sont vendus à travers le monde chaque année. Ce marché rapporte des sommes gigantesques aux entreprises du secteur, devenus des empires économiques. En Chine, un journaliste a filmé en caméra cachée les conditions de travail des salariés d'un des plus gros sous-traitants de l'industrie du mobile, pour la plupart des enfants. En République démocratique du Congo, rencontre avec ceux qui extraient le tantale - minerai qui entre dans la composition des téléphones - parfois pour le compte des rebelles armés."




Compatriotiquement !

Revenir en haut Aller en bas

Re: le duo Katumbi-Matata

Message  Libre Examen le 20/3/2015, 3:32 am

Tout bien considéré, l'exploitation illégale et continue du coltan dans notre pays à une telle échelle, aux vues et aux sus de tous, n'est possible que parce qu'il y a des gens à Kinshasa qui en profitent. Ceci n'est possible que parce que le régime Kabila le permet et qu'il y a des gens dans ce régime qui en profitent.

Y'a-t-il des entreprises étrangères qui en profitent ? Bien sûr. Mais elles en profitent en complicité avec le régime de Joseph Kabila. Ainsi, les revenus qui proviennent de cette exploitation illégale ne rentrent pas dans le trésor public congolais mais dans les poches de quelques personnes à Kinshasa.

Pourquoi ne serait-il pas possible d'exploiter le Coltan, et de fabriquer et produire quelques un des gadgets électroniques sur place au Congo. Pourquoi aller faire fabriquer et produire tout en Chine ou dans quelques autres pays d'Asie ?

Comment est-ce que nos dirigeants ne peuvent pas penser d'investir dans la création même des petites usines de fabrication de quelques appareils électroniques au Congo ? Combien des Congolais peut-on ainsi mettre au travail ? Et combien ça peut rapporter au Congo du point de vue de transfert technologique, d'expertise et des mains d'oeuvre qualifiées ?

Qu'il n'y ait pas encore des tentatives de création des petites usines où on fabriquerait certains de ces gadgets montre tout simple à quel degré nos dirigeants n'ont aucune considération de l'intérêt général des Congolais et du Congo.

Étant donné l'importance du coltan dans la fabrication des appareils électroniques, un régime et des dirigeants responsables, soucieux du bien-être général de la population et du pays, devraient utiliser le coltan, tant qu'il est encore important, tant qu'il n'a pas encore de substitut, comme un outil de négociations.

Le Congo, depuis Mobutu jusqu'à aujourd'hui, se distingue par une absence totale d'une politique de capitalisation de la rente minière. On dilapide tout simplement nos ressources.

Revenir en haut Aller en bas

Re: le duo Katumbi-Matata

Message  Troll le 20/3/2015, 11:31 am

Mister Librexamen

Relisez attentivement le speech de R Feingold..La RDC est la "reserve" stratégique des USA..en particulier et de l´Occident en général sunny
En principe, ils n´ont pas besoin d´exploiter ces "reserves" des minerais..Au contraire, ces "reserves" constituent un "argument" économique au niveau mondial..surtout sur les marchés boursiers sunny C´est un peu comme le petrole, où on augmente le prix quand cela avantage les économies de l´Occident et on abaisse le prix..pour retarder les progrès des pays producteurs..ou sanctioner ceux..dont on deteste les actions politiques comme la Russie recement sunny king

LE DOCUMENTAIRE DU BBC SUR LES NAZI

Une fois, nous sommes tombé sur un documentaire du BBC où des ex généraux NAZI étaient entrain de raconter que l´invasion de la Belgique avait pour cause principale de s´emparer des reserves d´uranium dont les scientifiques NAZI avaient besoin pour mettre au point la bombe atomique albino albino

S´il ya plus de 50 ans, les NAZI pouvaient envahir tout un pays pour s´emparer de l´uranium, imaginez ce que la 1ère puissance militaire de la planète peut faire pour contrôler toutes les formes des minerais indispensables pour les technologies du future

Les congolais doivent devenir "conscients" de cette réalité..et "negocier" en fonction de ces connaissances

Revenir en haut Aller en bas

Re: le duo Katumbi-Matata

Message  Libre Examen le 20/3/2015, 3:51 pm

Troll a écrit:Mister Librexamen

Relisez attentivement le speech de R Feingold..La RDC est la "reserve" stratégique des USA..en particulier et de l´Occident en général sunny
En principe, ils n´ont pas besoin d´exploiter ces "reserves" des minerais..Au contraire, ces "reserves" constituent un "argument" économique au niveau mondial..surtout sur les marchés boursiers sunny C´est un peu comme le petrole, où on augmente le prix quand cela avantage les économies de l´Occident et on abaisse le prix..pour retarder les progrès des pays producteurs..ou sanctioner ceux..dont on deteste les actions politiques comme la Russie recement sunny king

LE DOCUMENTAIRE DU BBC SUR LES NAZI

Une fois, nous sommes tombé sur un documentaire du BBC où des ex généraux NAZI étaient entrain de raconter que  l´invasion de la Belgique avait pour cause principale de s´emparer des reserves d´uranium dont les scientifiques NAZI avaient besoin pour mettre au point la bombe atomique albino albino

S´il ya plus de 50 ans, les NAZI pouvaient envahir tout un pays pour s´emparer de l´uranium, imaginez ce que la 1ère puissance militaire de la planète peut faire pour contrôler toutes les formes des minerais indispensables pour les technologies du future

Les congolais doivent devenir "conscients" de cette réalité..et "negocier" en fonction de ces connaissances


Sir Troll,

Les fluctuations du prix du pétrole sur le marché de la bourse peuvent aussi s’expliquer par la simple théorie de l’offre et de la demande. Ainsi, la hausse de prix du pétrole qu’on a enregistrée les dernières années s’explique principalement par une hausse de la demande due en grande partie par une hausse de la demande de la part des pays aux économies émergentes tels que la Chine, l’Inde, ou le Brésil. Cette hausse de prix se traduit rapidement sur le marché parce que les multinationales pétrolières veulent en profiter et qu’il n’y a pas des biens substituables au pétrole. Par contre la baisse de la demande de pétrole peut prendre du temps pour avoir effet sur le prix.

Une première façon de lutter contre cette baisse de prix en attendant la reprise de la demande est de contrôle l’offre.  Ainsi, la rareté et l’utilité du bien sont des éléments importants qui rentrent en compte dans la détermination du prix du bien. Ca n’est donc pas seulement une question de punition qu’on veut infliger à tel ou autre pays.

En outre, ce ne sont pas seulement les pays producteurs de pétrole qui sont touchés. Les grandes multinationales pétrolières sont également touchées, et la plupart de ces multinationales sont societies américaines. Il ne serait donc pas impossible de les voir réagir en essayant de jouer sur l’offre.

Par ailleurs, il n’y a pas, par exemple, que la Russie qui en subirait le coup. Le Canada est un exemple des pays producteurs de pétrole qui ressent les conséquences de la baisse du prix de pétrole à tel point que le gouvernement canadien a remis la présentation du budget au mois d’avril au lieu de le présenter au mois de février comme c’est habituellement le cas. Ce phénomène de baisse de prix du pétrole est particulièrement intéressant à suivre au Canada. Car, au Canada il y a des provinces productrices de pétrole et d’autres qui ne le sont pas. Ceci fait que les provinces productrices de pétrole ressentent négativement la baisse du prix du pétrole alors que les provinces non productrices en profitent.

La leçon à retenir de ce phénomène de la baisse du prix du pétrole nous vient, croyez-le ou non, de Vladimir Putin. Il a dit que l’économie de la Russie ne peut continuer à dépendre de la production de quelques ressources seulement. Elle doit se diversifier. Ceci est une de première leçon des cours élémentaire d’économie politique et d’économie des ressources naturelles.

Une autre leçon est que les ressources naturelles peuvent devenir obsolètes par suite de progrès technologiques. En consequence, les réserves peuvent un jour perdre toute valeur.

Finalement, vous demandez que ne pourrait faire les Etats-Unis pour avoir le contrôle sur les réserves de minerais au Congo. Je ne peux répondre avec certitude à cette interrogation.  Peut-être bien que l’administration Obama peut avoir décidé qu’elle aura un meilleur contrôle sur la RDC si la RDC restait unie. La prochaine administration peut ne pas être de cet avis et décider de faire annexer le Kivu au Rwanda. Comme ça, elle ne va pas laisser tous les œufs d’or à une même poule qui peut devenir incontrôlable.

Car, si comme vous semblez le soutenir que l’avenir de la RDC dépend de la volonté des Etats-Unis, alors il faudrait admettre que les Etats-Unis peuvent décider ce qu’ils veulent faire de la RDC sans que les Congolais ne puissent rien y faire et rien y changer. Ce qui, paradoxalement, enfin de compte rejoint la position de ceux qui, en toute chose, voient dans les Etats-Unis comme, le pouvoir impérialiste, le grand décideur, le grand malfaiteur, sans lequel rien ne peut se faire en RDC, déniant ainsi aux Congolais le moindre pouvoir, la moindre marge de manoeuvres de pouvoir influencer le cours de choses.

Revenir en haut Aller en bas

Re: le duo Katumbi-Matata

Message  Troll le 20/3/2015, 10:42 pm

Mr LIBREXAMEN

1.1885 Nos excuses, nous retournons toujours loin dans l´histoire pour mieux comprendre certaines choses Embarassed Embarassed Oui, un ouvrage sur les crimes de Léopold II au Congo...apporte des preuves du lobbying de Léopold II aux USA...qui étaient le premier pays Occidentale á reconnaitre l´EIC Like a Star @ heaven

2. 1960 Les pages de l´histoire enseignent (surtout ici en Suède où un SG de l´ONU avait été assassiné par les mercenaires Belges de la Gendarmerie Katangaise What a Face ) que la Belgique souhaitait faire la partition du Congo Like a Star @ heaven Le Katanga independant et le Kasai ect..en sont la preuve Like a Star @ heaven
Les USA ont été le seul pays en Occident decidé á soutenir l´unité du Congo...contre la volonté des Belges..pourtant membres de l´OTAN Like a Star @ heaven
Dag Hammarsköld, le SG de l´ONU orginaire de la Suède avait payé de sa propre vie cette option des USA Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Wink

3. AFDL..Une fois de plus, une partition du Congo ratée..Si vous pouvez verifier la première decision de G Bush une fois Président était de donner l´ordre á toutes les armées Africaines de quitter le territoire congolais Rolling Eyes En toute contradiction de la politique appliquée par B Clinton Like a Star @ heaven
Obama n´est devenue plus efficace dans la politique des USA au Congo qu´avec J Kerry (qui n´appartient pas au "clan" Clinton What a Face ) Like a Star @ heaven

Nous prenons le risque de nous tromper, mais comme R Feingold le souligne si bien...Les USA ne peuvent plus faire le "outsourcing" ni faire la partition du Congo en cedant le Kivu au Rwanda Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

Même Kanambe est entrain de ..preparer ses adieux..en optant pour une stratégie qui aura des effets militaires au Kivu (Lisez l´article sur les FDLR sur le site de JJ Wondo Like a Star @ heaven ) Même si vous ne possedez pas des connaissances en matière de Défense, la puissance de feu que Kanambe est entrain de positioner au Kivu..va rendre la vie difficile á Kagame et Museveni...surtout si Kanambe quitte le pouvoir l´an prochain Like a Star @ heaven
Les congolais ont progressivement la capacité militaire puissante pour ..non seulement assurer la protection du Kivu, mais aussi faire la "dissuasion" What a Face ..


Les USA vont continuer á influencer la RDC..pour le meilleur et le pire Idea Et les congolais qui vont accèder au pouvoir l´an prochain sont mieux preparés aussi..pour influencer l´attitude des USA post Obama.. Idea Idea Sauf si ces voyages aux USA ne seraient que du tourisme et pas des visites de "travail" Wink

WAIT AND SEE

Revenir en haut Aller en bas

Re: le duo Katumbi-Matata

Message  ndonzwau le 20/3/2015, 10:51 pm

Libre Examen a écrit:Tout bien considéré, l'exploitation illégale et continue du coltan dans notre pays à une telle échelle, aux vues et aux sus de tous, n'est possible que parce qu'il y a des gens à Kinshasa qui en profitent. Ceci n'est possible que parce que le régime Kabila le permet et qu'il y a des gens dans ce régime qui en profitent.

Y'a-t-il des entreprises étrangères qui en profitent ? Bien sûr. Mais elles en profitent en complicité avec le régime de Joseph Kabila. Ainsi, les revenus qui proviennent de cette exploitation illégale ne rentrent pas dans le trésor public congolais mais dans les poches de quelques personnes à Kinshasa.
Pourquoi ne serait-il pas possible d'exploiter le Coltan, et de fabriquer et produire quelques un des gadgets électroniques sur place au Congo. Pourquoi aller faire fabriquer et produire tout en Chine ou dans quelques autres pays d'Asie ?
Comment est-ce que nos dirigeants ne peuvent pas penser d'investir dans la création même des petites usines de fabrication de quelques appareils électroniques au Congo ? Combien des Congolais peut-on ainsi mettre au travail ? Et combien ça peut rapporter au Congo du point de vue de transfert technologique, d'expertise et des mains d'oeuvre qualifiées ?

Qu'il n'y ait pas encore des tentatives de création des petites usines où on fabriquerait certains de ces gadgets montre tout simple à quel degré nos dirigeants n'ont aucune considération de l'intérêt général des Congolais et du Congo.
Étant donné l'importance du coltan dans la fabrication des appareils électroniques, un régime et des dirigeants responsables, soucieux du bien-être général de la population et du pays, devraient utiliser le coltan, tant qu'il est encore important, tant qu'il n'a pas encore de substitut, comme un outil de négociations.
Le Congo, depuis Mobutu jusqu'à aujourd'hui, se distingue par une absence totale d'une politique de capitalisation de la rente minière. On dilapide tout simplement nos ressources.

Que nos ressources minières aient toujours servi de rente particulière pour nos potentats, de Mobutu à "JK", cela ne fait aucun doute et connu de tous les observateurs sérieux et honnêtes mais dans le cas du coltan de l'Est, les mêmes ne peuvent oublier le biais rwando-ougandais qui fait que la "rente coltanière" sert et obéit en même temps (les) aux intérêts de ces derniers... (voir notamment ci dessous) !

Il sied donc de souligner que  si l'exploitation "incontrôlée" apporte des dividendes au pouvoir civil et militaire local et central plus qu'au Trésor Public, il en apporte aussi assez, avec la complicité ou non de nos potentats, aux mafieux étrangers, individus et états ! A remarquer que même l'alignement longtemps exclusif de la CI a parfois empêché de le souligner sur les monographies se rapportant au coltan, ONG et observatoires agréés n'ont pas manqué d'évaluer précisément les substantielles fuites vers le Rwanda et l'Ouganda (voir infra) ! La guerre d'occupation et les tentatives de balkanisation y trouvent leurs motivations !"


"Alors qu’il est connu de tous que les FDLR, les rebelles hutus rwandais installés en RDC après l’assassinat d’Habyarimana en 1994 par les éléments du FPR constituaient un fonds de commerce rentable pour les autorités rwandaises et congolaises. L’instrumentalisation des rapports déséquilibrés au sein des cadres régionaux entre d’une part, l’Etat fort qu’est le Rwanda et d’autre part, l’État ruiné qu’est la RDC, fait partie d’une stratégie rwandaise pour consolider ses intérêts stratégiques en RDC à court et à moyen terme. Car l’exploitation des richesses minières à l’Est de la RDC est cruciale pour l’équilibre budgétaire de l’État rwandais, ainsi que pour l’enrichissement personnel de son élite politico-militaire[1]. Lors de toutes les guerres directes ou par procuration menées par le Rwanda en RDC à partir de 1996-1997, plusieurs auteurs ont démontré, au-delà des motivations sécuritaires, que leur mobile primordial était économique. Pays pauvre, le Rwanda a trouvé dans une RDC fragile un terreau de rentes minières stratégique pour son économie. Il a mis en place en RDC une juteuse « économie de guerre » par l’instauration d’un dispositif de déprédations systématiques des ressources naturelles et minières de la RDC.
Les FDLR, attaquées à plusieurs fois depuis 1996 jusqu’à ce jour sans être éradiquées faisaient partie des dispositifs mis en place par Kigali et Kinshasa pour entretenir cette économie de guerre qui est la seule raison du maintien et de l’entretien de l’insécurité de l’Est de la RDC. Les autorités rwandaises et congolaises tirent profit des avantages économiques et des dividendes miniers que leur procuraient la situation sécuritaire instable de la RDC et l’économie de guerre installée grâce aux trafics illicites des ressources congolaises auxquels participent les FDLR.(...)"

[1]Kris Berwouts, (ancien Directeur de l’EurAc : The European Network for Central Africa ) « Un semblant d’Etat en état de ruine », Rapport de mission en RDC – EurAc. www.eurac-network.org/web/uploads/documents/20100209. .
° http://desc-wondo.org/desc-confidentiel-pourquoi-kabila-decide-dattaquer-les-fdlr-sans-la-monusco/#sthash.UgWH0j4o.dpuf

"Le coltan congolais a rapporté 250 millions de dollars au Rwanda
- enquête de l'Observatoire des ressources naturelles en Afrique australe (SARW), citée par l'agence de presse associée (APA)"
° http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/528988/2008/12/04/Le-coltan-congolais-a-rapporte-250-millions-de-dollars-au-Rwanda.dhtml

° http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/2015/03/17/operations-retour-et-autres-formes-de-comprehension/

Au delà, je vais peut-être en étonner les plus jeunes, savent-ils tous que dans ma vieille jeunesse le fameux scandale géologique du Congo n'était représenté que par le Katanga avec son cuivre, son cobalt, son uranium... ? Le sous-sol du Kivu aujourd'hui convoité de tous avec son coltan nous était alors inconnu ; ni les livres, ni la "publicité" nationale et internationale n'en faisaient alors mention !
Par les hasards de la vie, je découvris relativement tôt le Katanga, c'est vrai dans des conditions privilégiées où je fus émerveillé par Lubumbashi où j'habitai dans la coquette cité de la Gécamines... Presque dix ans après l'indépendance, si mon frère et quelques autres jeunes ingénieurs Congolais avaient remplacé là l'époque es belges, tout y respirait encore un calme, un ordre et une propreté coloniaux et des belges y étaient encore présents !

Passé ce moment vintage, passé les symboles même si ceux-ci comptent aussi pour une communauté, si cet inconscient collectif expliquait en partie que l’État lui-même a encore du mal à faire siennes ses nouvelles richesses d'une lointaine province à l'Est par rapport à son centre politique et administratif à Léo à l'extrême Ouest et par rapport à son habituel épicentre industriel, le Katanga ?
Je ne nous veux pas trouver des excuses, vous imaginez bien, mais je me dis que si le Congo n'a pas eu le temps depuis d'apporter assez de valeur ajoutée avec un meilleur conditionnement de ses anciens minerais conventionnels qu'il continue à exporter presque toujours bruts, c'est vrai qu'il est téméraire de lui demander de commencer par une industrie relativement plus fine qui exige une technologie et un savoir-faire plus développés ! S'il commençait déjà par pouvoir contrôler, discipliner et industrialiser son exploitation et à lui apporter cette valeur ajoutée qu'apporte d'abord un conditionnement plus affiné, nous aurons déjà gagné ! Où sont déjà les mines industrielles et sécurisées de coltan ?

Et le reproche que je répète après LE vaut au demeurant encore plus pour notre industrie minière du Katanga qui est restée presque celle du temps des colonies; comment nos politiques ne peuvent-ils pas réaliser que plus développée sur place ils en tireraient, eux et le pays, beaucoup plus avec cette valeur ajoutée ?
Voilà une illustration expresse de notre mauvaise gouvernance !




Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: le duo Katumbi-Matata

Message  ndonzwau le 21/3/2015, 3:12 am

Revenons aux non-dits de ce cher Katumbi qui n'échappent plus tant à beaucoup parmi nous !
Sans jugement de valeur de ma part à ce stade, il est clair que tout n'est pas dit sans doute par stratégie utile à son projet, mais avant d'en savoir plus sur ce que celui-ci peut valoir pour notre pays, il n'est pas illégitime de "spéculer" à partir de ce que nous voyons !

Des ambitions de devenir Chef d'Etat sont bien sûr louables et légitimes mais avec quelles forces autour, avec quel programme, avec quelle capacité à le réussir et surtout pour quel bénéfice à terme pour notre pays, pour quel changement de gouvernance dans ce pays qui en nécessite tant avant de nous appesantir sur ses chances à réussir son prochain (éventuel ?) challenge ?
Voilà des questions dont on voudrait bien des réponses demain...
A plus........


"Vers une plateforme électorale autour de Moïse Katumbi
° http://latempete.info/vers-une-plateforme-electorale-autour-de-moise-katumbi/
L’homme se préparerait maintenant à des bains de foules à travers le pays et adopterait déjà un discours qui confirme ses ambitions de Chef d’Etat !

Le jeu de cache-cache auquel s’était longtemps prêté la Majorité présidentielle pour essayer de gagner le temps qui allait lui permettre de laver son linge sale en famille (la tumultueuse aventure des enfants terribles du Katanga qui disaient jusque-là  » NON  » à un troisième penalty de Joseph Kabila) est finalement arrivé à son épilogue suite à la décision de celle-ci de jouer désormais à visage découvert !
En effet, Moïse Katumbi dont on disait qu’il était déjà définitivement parti du PPRD après avoir été remplacé à la tête de la fédération de ce parti au Katanga est finalement rentré dans les rangs.

L’homme a également accepté le principe d’émiettement de la province du Katanga qui avait servi de prétexte à une véritable levée de boucliers au sein de populations locales.
Enfin, après avoir longtemps résisté à de fortes pressions et à toutes sortes de chantages exercés sur sa personne de la part du pouvoir, le gouverneur du Katanga (Il semble qu’il n’a pas encore démissionné officiellement de son poste) a accepté d’aller à Canossa pour pouvoir rentrer dans les faveurs de Joseph Kabila et de son régime !

Une déclaration irritante…

En vue d’annoncer à la face du monde que le conflit qui l’opposait désormais à son éminent protecteur de tous les temps, Moïse Katumbi a fait une déclaration qui aurait fortement irrité des milliers de ses partisans et fanatiques du Katanga. Cette déclaration pourrait se résumer de la manière suivante :  » Laissez Joseph Kabila terminer tranquillement son mandat qui continue de courir jusqu’à ce jour  » !
Quelques jours après la diffusion publique de cette déclaration de Moïse Katumbi les  » choses  » sont allées vite, très vite même car des informations largement propagées par des médias très proches du pouvoir annonçaient une longue tournée que ce dernier aura à effectuer bientôt à travers les villes et campagnes de la République.
D’après les mêmes informations, Moïse Katumbi ne sera pas seul au cours de ce déplacement car  » il se fera accompagner de ses amis du PPRD, de la Majorité présidentielle et de l’Opposition  » !

Des questions sans réponses

Mais qui seraient ces amis du gouvernement du Katanga dont on parle curieusement aujourd’hui après la rocambolesque histoire de son empoisonnement qui, visiblement, n’avait ému que les supporters du T.P. Mazembe et autres compatriotes de bonne volonté au Katanga ? Après que ce dernier eut parlé de l’affaire du troisième penalty ? Qui seraient donc les amis de Moïse Katumbi aujourd’hui après qu’il eut affiché ses ambitions présidentielles justes au moment où la Majorité présidentielle cherchait encore les voies et moyens de prolonger artificiellement le mandat actuel de Joseph Kabila ? Etant donné surtout que tous les membres de cette famille politique le considéraient désormais comme un pestiféré ?
Chose surprenante aussi est l’allusion faite aux amis de Moïse Katumbi évoluant dans l’opposition et qui seront de son prochain voyage à travers le pays.

Au juste, de quelle opposition s’agira-t-il qui se retrouve tout d’un coup mêlé des affaires internes de la famille politique à laquelle appartient Joseph Kabila ? Cela veut-il dire qu’à l’intérieur même de cette famille il existe une opposition reconnue et agissant en parfaite connaissance de causes ?
Au sein de la Majorité présidentielle on soulève déjà la question de savoir à partir de quel moment et par quels mécanismes Moïse Katumbi est devenu le dauphin et candidat désigné de la plate-forme ou de Joseph Kabila personnellement tandis qu’à l’opposition on s’interroge sur une campagne électorale anticipée ainsi lancée par le régime malgré et contre tout. Et dire que son candidat Moïse Katumbi adopterait déjà un discours qui confirme déjà ses ambitions de Chef d’Etat !"




Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: le duo Katumbi-Matata

Message  Libre Examen le 21/3/2015, 5:50 pm

Ca pourrait ne pas être un duo; ça pourrait bien être un trio. Les prochains trois "K" : KATUMBI - KAMERHE - KALOMBO.

Revenir en haut Aller en bas

Re: le duo Katumbi-Matata

Message  piélé de dongo le 21/3/2015, 7:09 pm

Nous lançons l'appel à ceux qui aiment ce pays et surtout à la jeunesse de PPRD et de l'actuelle majorité présidentielle, enfin de privilégier les acquis de la révolution de la modernité. plus faire des associations contreproductives du genre Kabila-Bemba, ou Kabila-Muzito ou celle que rêve les réactionnaires, Katumbi-Kamerhé. Les jeunes qui ont des ambitions dans ce pays doivent entrer dans la logique qui offre un avenir au pays et en faisant les combinaisons possibles c'est bien le duo Katumbi-Matata qui montre un visage pragmatique, un visage réaliste pour ce pays. silent

Revenir en haut Aller en bas

Re: le duo Katumbi-Matata

Message  Admin le 22/3/2015, 12:29 am

Même s'il reste PPRD, je crois qu'il sera un bon président. Ce gars est un homme d'action. Je ne peux qu'etre dans l'admiratif


Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le duo Katumbi-Matata

Message  piélé de dongo le 22/3/2015, 1:34 am

Oui Katumbi l'homme d'action mais surtout les congolais doivent se reveiller, qu'ils deviennent honnêtes à eux même, de ne plus avoir peur de citer le nom de l'impulseur de ce processus, son nom est Rais JOKA.
Aux yeux des économistes du monde ( y compris Blumental), notre pays était mort et impossible à rescussiter, aujourd'hui vous et moi qui voyageons dans ce pays fort de remarquer que l'espoir rennait. La sourire revient sur le visage des jeunes congolais.
En voici l'exemple
Cool Arrow Arrow https://i.ytimg.com/vi/WPYNSkNt6QU/mqdefault.jpg
Ouvrons les yeux, ne ramenons plus ceux qui vont remettre makandakabobi en marche.
rabbit rabbit rabbit

Revenir en haut Aller en bas

Re: le duo Katumbi-Matata

Message  Jim KK le 22/3/2015, 10:32 am

Admin a écrit:Même s'il reste PPRD, je crois qu'il sera un bon président. Ce gars est un homme d'action. Je ne peux qu'etre dans l'admiratif


like like

En devenant président, il va continuer ses actions sur le plan national!!!
PPRD ou indépendant, nous allons le soutenir. Certains de la majorité et de l´opposition pouront le suivre. Il doit d´abord vouloir devenir le président de la RDC. C´est ca le petit problème!
Mokia, Fayulu, Muyambo, Diomi et... sont des petits poussins.

Le gouverneur de notre province merite d´être le prochain président de la RDC

Revenir en haut Aller en bas

Re: le duo Katumbi-Matata

Message  piélé de dongo le 22/3/2015, 11:13 am

Je suis de l'équateur mais je soutiens la candidature de Katumbi pcq il est du parti que j'aime PPRD, entre autre autre katumbi ce parti possede de trés bons élèments qui peuvent ouvrir à ce pays un avenir meilleur: lorsque je vois les individus comme Minaku, Boshab, Maker..., Je pense si je pouvais adhere un parti ça ne sera que PPRD. Entant jeune ayant d'ambition pour ce pays le duo Katumbi-Matata me donne de l'espoir. Tandisque lorsque je vois de type comme le Fayulu, diomi, Bemba, Franck ... franchement j'ai peur et ne comprend pas des jeunes de ce pays, en sachant epayi toyuti, ecoutent ces gens là. Meilleur alternatif reste Tshitshi sans ses conseillés tribalistes, j'ai du respect aussi pour Clement Kanku car il est constant mais n'a pas la carure de s'opposer à un Kagamé ou un museveni ou un sasou ou encore un dos santos. Albert moleka a compris pourquoi toute sa famille est PPRD

Revenir en haut Aller en bas

Re: le duo Katumbi-Matata

Message  ndonzwau le 25/3/2015, 12:29 am

Admin a écrit:Même s'il reste PPRD, je crois qu'il sera un bon président. Ce gars est un homme d'action. Je ne peux qu'etre dans l'admiratif

[...]

"Katumbi bon futur Président  parce qu'homme d'action" !?

Pourquoi pas dans la mesure où  l'on a besoin d'un leader qui réalise sans attendre maints chantiers qui attendent, qui prenne ferme les bonnes initiatives pour le pays au lieu de les différer comme il en a été question depuis un demi-siècle dans notre continent ! Dans l'absolu donc oui !
Mais pouvons-nous vraiment dire dans notre cas qu'un Mobutu n'a pas été quelque part un homme d'action et que "JK" ne l'est pas ? Pas si sûr !

Il s'avère ainsi que c'est la nature des actions que choisirait Katumbi qui doit nous intéresser plutôt que sa seule qualité d'homme dynamique !
Au Katanga, il nous a habitué à réaliser des travaux publics indispensables comme routes et ponts, il a construit écoles et dispensaires; c'est visible et déjà encourageant mais que devrions-nous attendre qu'il fera s'il devenait PR ?

C'est là où le changement pour une nouvelle bonne gouvernance dont nous avons besoin demande peut-être aussi celui des hommes, des idées, une nouvelle vision du pays ; en serait-il alors capable s'il restait l'obligé du clan kanambiste comme il compte le faire ?
Et que dire d'un dangereux conflit d'intérêts pour celui qui est par ailleurs homme d'affaires et s'est servi, semble-t-il, plus d'une fois de son statut d'homme politique (gouverneur !) pour favoriser ses affaires, s'il devenait le Magistrat Suprême d'un pays qui a eu maille à partir avec les multinationales qui l'enserrent et le sucent  ?
Quelle emprise réelle sur les forces armées, les services secrets, la justice... qui sont encore les organes-clés sur lesquels s'appuie notre Etat failli, peut-on prêter à Katumbi et quelle capacité aurait-il à les faire évoluer dans un sens démocratique s'il se devait d'appartenir au camp kanambiste comme il nous l'a annoncé et comme se confirme le scénario en cours d'élaboration ?
Etc, etc, etc.................

Voilà où perso sa qualité d'homme d'action ne me suffit pas tout à fait...
Attendons donc qu'il nous précise son attelage, son programme............  pour mieux me positionner !




Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: le duo Katumbi-Matata

Message  ndonzwau le 25/3/2015, 3:32 am

PS

Voici une tentative d'analyse sur le scénario autour de Katumbi !
J'approuve tout à fait la partie qui décortique le fameux safari en une précampagne électorale et même que c'est là une élaboration fouillée du clan kanambiste pour conquérir l'adhésion des masses autour de la candidature de Katumbi attelée à celle de la MP actuelle mais je doute que ce scénario ait été préparé à l'avance par les labos du régime !


Pour preuve, il y'a deux mois le régime en était encore à chercher à réviser la loi électorale pour un glissement certain qui allait voir rempiler "JK" au delà de 2016 et Katumbi lui-même y allait alors de ses penalties...  
Etait-il alors à préparer sa propre candidature ou seulement à souhaiter le départ de son chef du PPRD pour légalité constitutionnelle ? Une chose est sûre, rien n'était alors gagné pour lui, les foudres qui ont suivi sa déclaration en témoignent...
Depuis les événements des 19, 20, 21 janvier, les choses ont changé et c'est vrai aujourd'hui Katumbi a été récupéré, incorporé dans les plans de la MP, peut-être pas pour se prêter à un scénario Poutine-Medvedev comme l'avance l'auteur mais pour servir la conservation du pouvoir par ce régime et éviter les ennuis réservés à l'autocrate à sa sortie du pouvoir...

Généralement je me méfie personnellement de ce penchant à vite diaboliser ce qui se passe devant nous surtout lorsque ça vient d'un camp que nous aimons moins : un Kamerhe ou un Katumbi valent aussi par leurs savoir-faire politique propre qui nécessite parfois d'être examiné de façon neutre !
Chaque société a les héros à sa mesure et les vrais héros subsistent au temps, pas la peine de nous scandaliser outre mesure !
L'activisme parfois démagogique d'un Kamerhe et le conflit d'intérêts possible entre politique et affaires du second comme les connivences des deux avec le régime sont plus à examiner dans le sens s'ils peuvent provoquer le changement de gouvernance que nous souhaitons, pas seulement juger les personnes à l'aune de leurs itinéraires passés...

Lisez néanmoins cette pertinente analyse, elle ne manque pas d'éclaircissement sur notre situation actuelle telle qu'elle avance vers les échéances de 2016....


"Malheur au peuple qui a besoin d’un héros!
A propos du safari de Moise Katumbi

° http://desc-wondo.org/malheur-au-peuple-qui-a-besoin-dun-heros-a-propos-du-safari-de-moise-katumbi-g-nzinga/#sthash.2xVEvNzz.dpuf

L’actualité du microcosme politique congolais est dominée par les interviews à répétition accordées par Moise Katumbi, le gouverneur sortant de la province de Katanga. Parmi ses déclarations politiques, une a retenu notre attention de chercheur. A la question posée par la journaliste de France 24, Léa-Lisa Westerhoff, sur la suite de sa carrière politique après son mandat de gouverneur, Moise Katumbi s’est montré à la fois clair et obscur : « Je suis membre de la majorité présidentielle et je resterai dans mon parti… je vais prendre une petite pause. Le temps de faire le safari, le tour du Congo. »
L’intellectuel devant toujours dépasser l’événementiel pour aller vers l’essentiel et le structurel, nous avons pu noter que depuis son retour au pays le 23 décembre dernier, Moise Katumbi obéit à un schéma bien établi. Chaque acte posé s’inscrit dans un vaste projet à long terme. Chacune de ses sorties médiatiques préparées d’une manière millimétrée vient conforter l’opinion publique sur quelque chose d’inédit qu’il est en train de vouloir faire passer à l’opinion nationale. Et ce n’est qu’en analysant son action politique d’une manière holistique que nous pouvons trouver une interprétation correcte de son ascension politique qui a commencé dès le premier mandat de Kabila en 2006 et qui va l’élever pas à pas à la magistrature suprême en 2016.



Quel itinéraire politique se dessine derrière ce tour du Congo ?



Il y a sous peu, en publiant une réflexion sur la fabrique des opposants[1], j’attirais l’attention des lecteurs sur l’identité trouble de l’homme politique Moise Katumbi qui dans les apparences donne l’impression de se mettre dans un camp opposé à celui de Kabila mais au fond participe à un théâtre de mauvais gout au service d’une alliance d’intérêts conclue entre lui et Joseph Kabila.
Je préconisais en son temps que cette alliance nous portera tout droit vers le schéma Poutine-Mednev selon lequel Joseph Kabila aura pris l’initiative de trouver dans la personne de Katumbi, son dauphin potentiel pour les futures présidentielles. Non point que Kabila aura conjointement pris la décision de prendre congé de l’exercice du pouvoir, mais bien au contraire, il se sera donné le moyen de pouvoir contourner avec succès les articles 70 et 220 verrouillés de la Loi fondamentale. Ce qui le poussera à prendre provisoirement le poste de premier ministre sous le mandat présidentiel de Katumbi, en ayant bien évidemment sous son contrôle les forces de sécurité et les forces armées, les deux véritables leviers de pouvoir dans une république bananière comme la Rdc, qui lui donneront le moment venu les garanties nécessaires de revenir aux affaires en 2021.

Ceci n’est point une simple affabulation ! Dans le contexte politique actuel du Congo, l’on ne peut jamais comprendre le projet d’effectuer le tour du Congo[2] en dehors de l’intention de Katumbi d’annoncer ses ambitions présidentielles après la fin « provisoire » du mandat du président Kabila en 2016. Sa rencontre de deux heures avec le président Kabila le 27 février 2015 dans ses bureaux de GLM doit avoir eu pour objectif d’affermir ce deal politique longtemps concocté[3] et qui donne feu vert au lancement de sa campagne électorale. Dans ce sens, le safari qui l’amènera à faire le tour du Congo ne sera rien d’autre que le début de ladite campagne qui élèvera jour après jour cet opérateur politique au pinacle de sa carrière. Le tour du Congo doit être pris comme l’amorce de la longue marche du candidat Katumbi vers les élections de 2016 bien avant la période de campagne officielle prévue par la CENI. Comme qui dirait, une campagne avant la campagne au cours de laquelle Katumbi mettra à profit ses visites dans toutes les provinces pour occuper tout l’espace politique national et en même temps qu’il conférera à son image longtemps confinée à une province, l’aura d’un politicien de dimension nationale.
L’image même d’un politicien qui hier a si bien développé une province et aujourd’hui se rend disponible à porter cette expertise sur l’échelon national.

Ceci dit, le safari sportif de Moise Katumbi cache un autre safari plus compétitif et plus politique. Ce tour du Congo fera office de prise de contact avec l’électorat national et construira pierre sur pierre sa popularité sur l’étendue du territoire national. Il fera fonction d’un entrainement à la prochaine propagande politique où il croisera les fers avec d’autres prétendants au poste de président de la république avec l’avantage d’avoir déjà engrangé de nombreuses adhésions à l’Est comme à l’Ouest, au Nord comme au Sud. Mais avant d’y arriver, voilà comment est en train de fonctionner la machine à fabriquer un héros national!

Le processus d’héroïsation de Moise Katumbi



Comme d’aucuns ont pu l’observer, beaucoup d’actes de bravoure ont été attribués à Katumbi dans la période avant comme celle après son discours-charnière sur les penalties. D’abord sa maladie relative à un supposé empoisonnement[4] qui l’a hissé au rang des martyrs de la nation, persécuté pour son sens patriotique, puis son discours de trois penalties entré dans les annales de l’histoire du pays grâce à sa dénonciation virulente et publique contre l’autorité morale de sa famille politique.
Dès lors qu’il a fait croire à tous les congolais qu’il rompait avec la majorité présidentielle le 23 décembre 2014, il a en même temps multiplié des actions à caractère social telles que l’inauguration du pont de Kapolowe (le 27 décembre 2014) et du pont Kalemie (le 11 mars 2015), l’inauguration de l’université de Kolwezi ( le 7 mars 2015) et, cerise sur gâteau, l’honneur du prix de meilleur manager du club de football de l’année décerné par la Caf à la soirée Glo-Awards à Lagos.
Pendant que toutes ses actions sont gonflées à souhait dans les médias locaux et internationaux aux fins de donner à Katumbi la stature d’un grand homme politique, nous avons complètement ignoré que nous étions devenus les dindons de la farce du storytelling, cet art de raconter des contes et des histoires, investi de nos jours comme une véritable logique de communication politique pour le capitalisme triomphant en vue de formater les esprits les esprits de consommateurs et des citoyens congolais.

Dans une tentative de typologie, l’on peut alors décrypter un schéma caché derrière le tapage que la presse orchestre autour des hauts faits de Katumbi. A quoi veut-on conditionner l’opinion publique congolaise ? Tenez ! La scénographie des récits autour de Katumbi se schématise à peu près de cette manière : nous avons en face de nous une groupe humain en péril, un peuple au bord du gouffre et voilà qu’ « un personnage imprévu émerge, se lève, agit, réussit ou échoue jusqu’à mourir de son action »[5]. En rappelant la narrative sur l’accident attentatoire à son avion (30 aout 2007) ou sur l’empoisonnement dont il aurait été victime à cause de son supposé amour pour son peuple (décembre 2014), nous touchons là à l’essence même du héros qu’est le martyr qui se laisse immoler pour le bien de son peuple. La vertu nationale qui est conférée à sa bravoure va de pair avec certains attributs récurrents en l’occurrence : le gouverneur du Katanga est un être ordinaire, entièrement dévoué au sort de son peuple, il appartient à la collectivité qu’il défend ou du moins s’y engage jusqu’à en mourir.
C’est en vue de se rapprocher de cette base que Katumbi mettra en place le dispositif d’une autre arme politique qu’est son équipe de Tout-Puissant Mazembe. Il cherchera à séduire l’électorat par le biais du sport. Il y puisera des ressources politiques tant il est vrai que dans l’environnement politique international du moment, le procédé de l’héroïsation a subi une dérégulation de plus en plus notoire qui fait que « le joueur de football – ou tout autre sportif de haut niveau- tend à remplacer le soldat ou le martyr (…) avec à l’appui le déclin des institutions et l’émergence d’un régime émotionnel de l’adhésion. »[6] . Pour construire son image politique et s’assurer de se donner la statut de héros national avant les échéances de 2016, Katumbi a choisi de jouer sur les deux registres ci-après : primo la visibilité politique via des œuvres sociales de grande envergure dans toute la province katangaise, quitte à être médiatisées pour accorder à leur auteur une aura nationale. Secundo, le registre de l’émotionnel procuré par le succès de son équipe de football dont les exploits nationaux et internationaux se conjuguent avec la nationalisation et l’internationalisation de l’image de celui qui vise le palais de la nation, comme le prouve si bien le dernier prix reçu de la Caf le 9 janvier 2015

Malheur au peuple qui a besoin d’un héros !

L’amère impression que l’on tire du tableau politique actuel en RD Congo, c’est la triste manière avec laquelle les congolaises et les congolais mettent leur intelligence en vacance devant le travail sournois des mass médias. Lorsque l’opérateur politique dont il est question dans cette réflexion bénéficie d’une grande tribune successivement dans de grands médias tels que La Libre Belgique (vendredi 20 février 2015) ; France 24 (mardi 17 mars 2015) ou la Radiookapi (mercredi 18 mars 2015), nous sommes loin de nous douter par « quelle série d’artifices, les techniques de conditionnement nous font succomber à un endoctrinement sournois »[/size][7]. Nous sommes en face d’un incroyable hold-up sur notre imaginaire populaire que Christian Salmon met en exergue dans une de ses publications[8] [en dévoilant les rouages d’une machine à raconter qui remplace le raisonnement rationnel.
Nous sommes loin de douter que tout le tapage médiatique autour de Moise Katumbi entre dans le jeu subtil d’une communication politique qui cherche à hisser la cotation politique du futur candidat aux présidentielles. Au travers de cette cotation, il appert qu’il existe des protagonistes tapis dans l’ombre du prochain safari politique de Katumbi, en l’occurrence Joseph Kabila et sa famille politique qui ont trouvé enfin le joker idéal qui leur permet de se maintenir dans les cercles du pouvoir congolais ou d’y revenir pleinement après avoir contourné les dispositions verrouillées de laConstitution; le régime rwandais qui y trouve sa part du gâteau en misant sur un second cheval de Troie dans le cœur du pouvoir congolais ; les anglo-saxons, les multinationales et le lobby juif qui peuvent enfin continuer leur sordide système d’exploitation du sol et du sous-sol congolais conformément aux méthodes dont ils ont fait usage via leur pion durant son gouvernorat du Katanga.

Comme le reconnait Jean-Paul Gourévitch[9], ces différents protagonistes agissent principalement en fonction des garanties qu’ils peuvent obtenir et des plus-values qu’ils peuvent capitaliser. Ce qui est visé par tous ces vautours, c’est la volonté ferme de fléchir le souverain primaire, de lui dicter une position d’influence et de le faire basculer à la défense des intérêts qui ne sont pas les siens. Ils sont en train de manœuvrer un accord avec l’opinion congolaise sur le cap à lui faire suivre, quitte à en fixer le meilleur mode de navigation. C’est encore eux qui guideront l’opinion publique qu’ils auront formatée en faveur de Katumbi et en délégueront le moment venu la détermination des modalités et le tempo, tout en contrôlant les péripéties du parcours.
Il est bien triste de constater que l’une des causes de la faillite de la société congolaise, c’est d’avoir toujours choisi de s’appuyer sur des personnalités politiques faussement fortes[/size][10] pour conduire son destin vers des lendemains meilleurs. Dans le panthéon hétéroclite des héros congolais, de Patrice-Emery Lumumba à Laurent-Désiré Kabila, puis présentement Moise Katumbi, très peu méritent le titre de héros national dans la mesure où nul n’est parvenu à défendre le peuple congolais ni son territoire contre les velléités des forces extérieures. Le seul héritage que tout intellectuel gardera d’eux, c’est le luxe inutile de discours sans stratégie ni impact réel sur la consolidation des institutions fortes qui protégeraient le peuple congolais contre tout aventurisme politique qui viendrait de l’intérieur ou de l’extérieur.
Comme l’histoire politique congolaise se répète ! En analysant d’une manière plus serrée le mode opératoire de Moise Katumbi, on ne peut pas ne pas se rappeler les avertissements de Simone Wapler dans son essai prémonitoire « La fabrique des pauvres » quant à ce qui regarde la situation du peuple congolais et quant au quinquennat qu’il se prépare à octroyer à l’ex-gouverneur du Katanga. D’après Wapler, « l’influence d’un homme politique est proportionnelle à la masse d’argent qu’il distribue. Plus des nécessiteux, c’est plus de dépendance à la redistribution et plus de voix faciles à conquérir»[11][[. En suivant de près le parcours politique de M. Katumbi, on ne peut s’empêcher de lire les contrastes saisissants entre l’extrême pauvreté des administrés katangais à coté de l’enrichissement scandaleux des leurs gestionnaires devenus des millionnaires dont, en tête, le gouverneur sortant; la famine[12] quasi généralisée dans une province qui produit le tiers des richesses nationales ; la paupérisation des masses citoyennes soumises à une insécurité généralisée[/size][13] qui va de concert avec les éléphants blancs comme pour couvrir la réalité du Katanga profond.

Sans vouloir heurter la sensibilité de quiconque, j’invite l’opinion publique de mon pays à plus de retenue émotionnelle et à plus de sens critique. L’on ne peut en aucun cas ériger en héros des personnes qui dépensent l’argent du contribuable sans avoir en rendre compte. L’on ne peut se fier à un leader qui fait front commun avec un régime qui a triché à deux reprises[14] et se prépare à le refaire contre toute disposition constitutionnelle. L’on ne peut donner du crédit à un homme politique qui construit sa popularité sur sa prétention à se faire exceptionnel en faisant l’aumône à bon compte là où le bénéficiaire de cette « générosité calculée » devrait en faire son droit fondamental. Ce ne sont tous là que des astuces de l’alchimie de la fabrique des pauvres pour continuer de régner sur un peuple clochardisé et prêt à s’agenouiller piteusement devant le premier qui lui tend un morceau de pain.
Honni le peuple qui se fie à un héros préfabriqué en lieu et place de prendre en main son destin en se dotant des institutions fortes pour se pérenniser dans la croissance et le bien-être.

Germain Nzinga Makitu
www.nzingagermain.com

[1] G. NZINGA MAKITU, La fabrique des opposants. Cas de Vital Kamerhe et de Moise Katumbi dans http://www.desc-wondo.org.][2] Plus précisément il disait ceci au micro du journaliste : «  Quand je terminerai la pause, j’annoncerai ce que je ferai (…) Actuellement nous devons aider le président Kabila à terminer son mandat ».
][3] C’est ainsi qu’i faudra interpréter les déclarations de Moise Katumbi lors de son retour de l’exil le 11 juillet 2003. Il disait ceci au micro des journalistes venus l’interviewer: « Je n’ai pas que les masses de Mazembe derrière moi. J’ai tout le peuple congolais avec moi »  Personne n’avait pris ses dires au sérieux. Son retour était conditionné par des ambitions plus grandes que celles de gouverneur de province et l’actualité politique est en train de nous le démontrer. Ce qui est nouveau pour les congolais était déjà dans la vision de Katumbi 12 ans avant sa démission du gouvernorat.
[4] Un empoisonnement jamais confirmé par le concerné ni par les services du bureau du gouvernorat de Katanga au moment où la santé d’un mandataire de l’Etat ne doit point faire objet de secret d’état. Nous l’interprétons quant à nous comme une «  stratégie rumorale » pour faire passer un autre message sibyllin.

[5] P. CENTLIVRES & alii, La fabrique des héros, Paris, Editions de la MSH, 1999, p. 2.
[[6] Ibid.
[7] M. GUIDICI, Séduire, s’imposer et convaincre. L’art subtil de gagner les esprits et les cœurs, Paris, N.O.E., 1971, p. 180.
[7] M. GUIDICI, Séduire, s’imposer et convaincre. L’art subtil de gagner les esprits et les cœurs, Paris, N.O.E., 1971, p. 180.
[8] C. SALMON, Storytelling. La machine à fabriquer des histoires et à formater les esprits, Paris, La Découverte/Poche, 2008.

[9] J.- P. GOUREVITCH, L’image en politique. De Luther à Internet et de l’affiche au clip, Paris, Hachette, 1998, p. 88.
[10] En réalité, le Congo depuis son indépendance n’a jamais eu de personnalité forte pour le sortir du trou noir. Même Joseph-Désiré Mobutu que beaucoup de nostalgiques pleurent aujourd’hui n’était qu’un valet des puissants et qui obéissait à la lettre à leurs ordres de prédation tout en prenant lui-même sa part de lion. Le concept de héros connaitra des abus inexcusable sous le mandat de Mzee Kabila où l’héroïsme se mesurait à l’aune de la capacité à proférer les injures contre u ennemi qui a déjà réussi à occuper le tiers du territoire national et contre lequel rien de concret n’est fait pour le neutraliser.
[11] S. WAPLER, La fabrique des pauvres. Comment ne pas vous faire prendre dans l’engrenage, Bruxelles, Ixelles Editions, 2015, p. 33. 
 
[12] ]A lire le SOS de la FEC contre la famine à Malemba-Nkulu dans http://www.radiookapi.net
 et le reportage de TOTO KANYAMA, RDC-Population : La famine gagne les cités minières au Katanga dans http://www.kolweziinfo.over-blog.com.
[13]
 Point n’est besoin de souligner combien la province est en proie à la violence des milices Bakata Katanga entretenues par le parti au pouvoir dont le gouverneur sortant est un cadre de haut rang.
[14] Cette affirmation est fort curieusement de Moïse Katumbi en personne lorsqu’il reconnaissait le 23 décembre 2014 le faux arbitrage qui a sanctionné les élections de 2006 et celles de 2011. Que trois mois plus tard le même Katumbi ose déclarer publiquement son allégeance à Kabila et à la majorité présidentielle, celle-là même qui a orchestré cette fraude électorale, laisse tout le monde bien perplexe et dubitatif sur la droiture de ses intentions.  "  





Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: le duo Katumbi-Matata

Message  piélé de dongo le 4/4/2015, 11:23 pm

Question Revons un peu, imaginons Laughing Laughing les américains nous font passés plutot Trio Bemba-tshisekedi-Ngbanda Very Happy avec les américains tout est possible ( 1.2 millions des morts depuis leur histoire des armes de destruction massive cachées de saddam Hussein). revenons à notre mouton qui sera qui?, qui sera président?, qui sera dans la primature?, et qui sera au parlement ?. Question Question Question
Brouuuu quelle horreur, en pensant seulement à ça j'ai la chaire de poule
. pig pig pig

Revenir en haut Aller en bas

Re: le duo Katumbi-Matata

Message  Imperium le 6/4/2015, 10:05 pm

piélé de dongo a écrit:Question Revons un peu, imaginons Laughing Laughing  les américains nous font passés plutot Trio Bemba-tshisekedi-Ngbanda Very Happy  avec les américains tout est possible ( 1.2 millions des morts depuis leur histoire des armes de destruction  massive cachées  de saddam Hussein). revenons à notre mouton qui sera qui?, qui sera président?, qui sera dans la primature?, et qui sera au parlement ?. Question Question Question
Brouuuu quelle horreur, en pensant seulement à ça j'ai la chaire de poule
.  pig pig pig
Razz Razz Razz Razz Razz Un tribaliste_idiot(tshisekedi), un cannibal(bemba), un terminator(ngbanda) et un pedophile(diomi ndongala...) aiii Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy :Dkinshasa sera un paradis... Very Happy Very Happy Very Happy

Revenir en haut Aller en bas

Re: le duo Katumbi-Matata

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum