Feuille de route de l'UDPS pour le DIALOGUE

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Feuille de route de l'UDPS pour le DIALOGUE

Message  link le Jeu 27 Aoû - 15:34

je me suis rendu compte que l'ont discutent depuis des mois sur "Le fameux dialogue" et que beaucoup d'entre nous hormis les déclarations des uns et des autres, n’avons jamais eu a lire cette fameuse "Feuille de route".

Voici le lien pdf http://softkens.com/Mains/Documents/Feuille-de-route-udps.pdf


PS : Commentaire personnel, je suis étonné de voir que ce document est disponible sur le net depuis Février 2015 a la porté de tous et de toutes sans être caché, alors en quoi les dernières déclarations de Mr Honoré NGBANDA ont été des révélations sur un quelconque complot entre L'UDPS et le PPRD ??? Ce Mr est borgne au pays des aveugles que nous sommes .





Revenir en haut Aller en bas

Re: Feuille de route de l'UDPS pour le DIALOGUE

Message  Troll le Jeu 27 Aoû - 16:05

Sad Mr LINK

Nous sommes si "bêtes" que nous ne comprenons pas cette feuille de route ..qui se negocie en "pre-dialogue" Sad Razz

Comme l´Admn l´affirme si bien: Allez-y, faites vite, appliquez votre "feuille de route" et la vie va continuer Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Pourquoi perdre du temps á vouloir "faire comprendre" aux congolais quelque chose dont ils jugent si derisoire ?


Sur Congo Mikili, Franck Diongo est entrain d´affirmer que le dialogue de l´UDPS et Kanambe sera limité aux gens très selectionés dont le nombre est très limité ..Et la feuille de route de l´UDPS a évoluée..depuis
Suspect

Feuille de route ou pas, faites votre "dialogue" et bonne chance Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Nous venons de tomber sur Lord Mbakama Wink Wink entrain de combattre aussi ceux qui sont subitement contre Tshitshi Suspect Suspect

Franchement, avant nous avions les combattants et les anti-combattants dont l´Admn him self..Maintenant, le clivage devient plus complexe: Les anti-combattants, les combattants, les anti-dialogue, les anti-Tshitshi, les "sherpas" de Tshitshi,les "kamikaze" de Tshitshi:face:

Le combat sera de plus en plus complexe et Dieu seul va se retrouver dans cette pagaille:idea:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feuille de route de l'UDPS pour le DIALOGUE

Message  link le Jeu 27 Aoû - 16:57

Troll,


Ekomi nde ya ba mbwakela ???

C'est de la politique et rien d'autre dans la vie d'une nation il y'aura toujours des polarités est ce une raison pour s'entre tué ?

Ceux qui sont émotifs feront toujours des bêtises d'ou il faut garder la tête froide, sinon on est a la porté de toutes manipulations et les congolais fonde généralement leur opinons sur les "on m'a dits" et moi je veux me faire mon opinion personnel avant d'avoir a choisir un camp.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feuille de route de l'UDPS pour le DIALOGUE

Message  Libre Examen le Jeu 27 Aoû - 17:37

Troll a écrit:Sad Mr LINK

Nous sommes si "bêtes" que nous ne comprenons pas cette feuille de route ..qui se negocie en "pre-dialogue" Sad Razz

Comme l´Admn l´affirme si bien: Allez-y, faites vite, appliquez votre "feuille de route" et la vie va continuer Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Pourquoi perdre du temps á vouloir "faire comprendre" aux congolais quelque chose dont ils jugent si derisoire ?


Sur Congo Mikili, Franck Diongo est entrain d´affirmer que le dialogue de l´UDPS et Kanambe sera limité aux gens très selectionés dont le nombre est très limité ..Et la feuille de route de l´UDPS a évoluée..depuis
Suspect

Feuille de route ou pas, faites votre "dialogue" et bonne chance Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven  Nous venons de tomber sur Lord Mbakama Wink Wink entrain de combattre aussi ceux qui sont subitement contre Tshitshi Suspect Suspect

Franchement, avant nous avions les combattants et les anti-combattants dont l´Admn him self..Maintenant, le clivage devient plus complexe: Les anti-combattants, les combattants, les anti-dialogue, les anti-Tshitshi, les "sherpas" de Tshitshi,les "kamikaze" de Tshitshi:face:

Le combat sera de plus en plus complexe et Dieu seul va se retrouver dans cette pagaille:idea:  

L’unanimisme est une poursuite vaine en démocratie; la confrontation des idées, les désaccords sur les voies à suivre et les solutions à apporter sont les marques de la démocratie. Pour reprendre Obama, la démocratie est un processus désordonné (democracy is messy).

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feuille de route de l'UDPS pour le DIALOGUE

Message  Troll le Jeu 27 Aoû - 17:47

Sad Sad Sad

EXPLICATIONS ?


Nous sommes surpris..agréablement d´entendre parler ceux du camp du "dialogue"..Ils sont si rares sur CD,nous avons croisés "le fer" avec certains..sur CongoMikili...sur ce site de CM, ceux qui sont en faveur du "dialogue" sont si puissants et influents, qu´ils censurent systèmatiquement ceux qui s´opposent á leur option What a Face Like a Star @ heaven

Mr Link Ceux qui sont dans le camp du refus I love you I love you ne s´opposent pas á la feuille de route de l´UDPS si bonne soit-elle Suspect mais nous nous opposons á l´option du dialogue que notre perception trouve...être un "non-sens", une perte de temps et pire une grande distraction No

Dans notre comprehension de la "politique" du Congo Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Il n´y a aucune raison d´aller dialoguer avec un président qui est entrain de terminer son mandat et qui ne sera pas candidat No Il est question de bon sens tout simplement Like a Star @ heaven


Notre comprehension de la politique (en générale) indique aussi que dans un "dialogue", il ya toujours une exigeance de "compromis" Like a Star @ heaven

Or l´UDPS n´est pas assez explicite pour expliquer ce que Tshitshi serait capable de "sacrifier" dans un compromis No Nous ne comprenons surtout pas les "mensonges" qui accompagnent activement ce "dialogue"


Pourquoi tant des mensonges où le temps est entrain de sortir des informations dementies pourtant par Mavungu ou Felix? Pourquoi démentir les informations sur le "pre-dialogue" avant de les confirmer? Question

Ceux qui comme vous mister Link..seraient en faveur du "dialogue" devraient prendre le temps..sans doute de nous expliquer un peu plus Neutral sur le BUT quel´UDPS vise*
¤Ce que faire croire aux congolais que pendant ce dialogue, Joé Kanambe va "rendre" le pouvoir et faire de Tshitshi le président légimite et légal du Congo Rolling Eyes Embarassed Embarassed Embarassed Allons donc, ata vous même Suspect Suspect

Le bon sens est necessaire quand l´ambassadeur des USA parle explicitement des "élections" et non d´un dialogue No No Sauf si mr Link peut nous convaincre que l´UDPS serait l´organisation politique de l´opposition la plus puissante, qui possede plus d´impact No No
¤Tout comme, le message de l´ambassadeur Swan est relayé par le "répresentant special" Tom Periello What a Face What a Face qui insiste sur la tenue de deux élections l´an prochain**

Que recherchez vous dans ce dialogue ? C´est la grande question á la quelle les congolais n´ont pas obtenue une reponse crédible de votre part @

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feuille de route de l'UDPS pour le DIALOGUE

Message  Libre Examen le Jeu 27 Aoû - 18:06

Troll a écrit:Sad Sad Sad

EXPLICATIONS ?


Nous sommes surpris..agréablement d´entendre parler ceux du camp du "dialogue"..Ils sont si rares sur CD,nous avons croisés "le fer" avec certains..sur CongoMikili...sur ce site de CM, ceux qui sont en faveur du "dialogue" sont si puissants et influents, qu´ils censurent systèmatiquement ceux qui s´opposent á leur option What a Face Like a Star @ heaven

Mr Link Ceux qui sont dans le camp du refus I love you I love you ne s´opposent pas á la feuille de route de l´UDPS si bonne soit-elle Suspect mais nous nous opposons á l´option du dialogue que notre perception trouve...être un "non-sens", une perte de temps et pire une grande distraction No

Dans notre comprehension de la "politique" du Congo Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Il n´y a aucune raison d´aller dialoguer avec un président qui est entrain de terminer son mandat et qui ne sera pas candidat No Il est question de bon sens tout simplement Like a Star @ heaven


Notre comprehension de la politique (en générale) indique aussi que dans un "dialogue", il ya toujours une exigeance de "compromis" Like a Star @ heaven

Or l´UDPS n´est pas assez explicite pour expliquer ce que Tshitshi serait capable de "sacrifier" dans un compromis No Nous ne comprenons surtout pas les "mensonges" qui accompagnent activement ce "dialogue"


Pourquoi tant des mensonges où le temps est entrain de sortir des informations dementies pourtant par Mavungu ou Felix? Pourquoi démentir les informations sur le "pre-dialogue" avant de les confirmer? Question

Ceux qui comme vous mister Link..seraient en faveur du "dialogue" devraient prendre le temps..sans doute de nous expliquer un peu plus Neutral sur le BUT quel´UDPS vise*
¤Ce que faire croire aux congolais que pendant ce dialogue, Joé Kanambe va "rendre" le pouvoir et faire de Tshitshi le président légimite et légal du Congo Rolling Eyes Embarassed Embarassed Embarassed Allons donc, ata vous même Suspect Suspect

Le bon sens est necessaire quand l´ambassadeur des USA parle explicitement des "élections" et non d´un dialogue No No Sauf si mr Link peut nous convaincre que l´UDPS serait l´organisation politique de l´opposition la plus puissante, qui possede plus d´impact No No
¤Tout comme, le message de l´ambassadeur Swan est relayé par le "répresentant special" Tom Periello What a Face What a Face qui insiste sur la tenue de deux élections l´an prochain**

Que recherchez vous dans ce dialogue ? C´est la grande question á la quelle les congolais n´ont pas obtenue une reponse crédible de votre part @

Sir Troll, voici un extrait de la feuille de route de l'UDPS au sujet des élections

Deuxième volet : Définir un processus électoral consensuel

1)  Sur le calendrier électoral

• Définir un nouveau cycle électoral de manière consensuelle.

• Il convient de rappeler que nous avons eu deux cycles électoraux incomplets et entachés d’irrégularité manifestes.

Nous préconisons l’organisation premièrement de l’élection présidentielle qui pourra être couplée aux élections législatives dans le délai constitutionnel, soit, conformément à l’article 73 de la constitution, au plus tard avant 19 septembre 2016.

• Les autres scrutins devront être organisés après les élections présidentielles et legislatives.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feuille de route de l'UDPS pour le DIALOGUE

Message  Hiro-Hito le Jeu 27 Aoû - 18:34

Je dois avouer q je ne suis pas c qui se passe avec cette histoire de dialogue, J'ai juste vu q ca cause trop de problemes ds la diaspora. Alors q je me reserve pour donner ma position, j'ai neanmoins une question, qd d'autres candidats disent q Kabila doit savoir qu'apres la presidence il y a une vie, il ne sera pas inquiete, mais je me demande si Kabila est aussi naif a croire q sans papier signe, il a 1 garantie? Ne finiront ils pas a s'asseoir avec Kabila?

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36
avatar
Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feuille de route de l'UDPS pour le DIALOGUE

Message  link le Jeu 27 Aoû - 18:42

Troll,

Ceux qui comme vous mister Link..seraient en faveur du "dialogue" devraient prendre le temps..sans doute de nous expliquer un peu plus sur le BUT quel´UDPS vise

Ce que faire croire aux congolais que pendant ce dialogue, Joé Kanambe va "rendre" le pouvoir et faire de Tshitshi le président légimite et légal du Congo Allons donc, ata vous même


Tu me prend pour un con en disant cela et je n’apprécie pas lol

Que recherchez vous dans ce dialogue ? C´est la grande question á la quelle les congolais n´ont pas obtenue une reponse crédible de votre part


Très bonne question et je me la suis posé aussi figure toi ?

Comme tout parti politique a savoir la conquête du pouvoir et ils savent que kabila est partant mais pas ceux qui ont lié leur destin au sien comme sont appareil sécuritaire et d'autres.... Donc, ils estiment qu'en l'accompagnant vers la sortie avec certaines garantie, ils pourront s'impliquer dans toute la machine du processus électoral, d’ailleurs c'est écrit dans la feuille de route et nul part je n'y ai vu un dépassement de la date des élections présidentiel ou un partage de postes du gouvernement.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feuille de route de l'UDPS pour le DIALOGUE

Message  ndonzwau le Ven 28 Aoû - 20:46

Ne nous serait-il pas plus utile à propos de ce fameux dialogue de revenir à l'essentiel plutôt que de nous épuiser en approbations et anathèmes passionnels qui n'apportent que divisions entre-nous combien malvenues pour nous car affaiblissent les forces acquises au changement tandis que l'autocratie en place n'a plus qu'à surfer à loisir dessus pour imposer sa ligne ?

1° Le mérite d'un dialogue juste et équitable
au sein d'un pays à des moments de crise comme celui que nous vivons à l'approche des échéances électorales n'est disputé par personne à ma connaissance...
Partant à côté de la feuille de route de l'Udps, les autres partis de l'Opposition ont déposé aussi seuls ou regroupés leurs mémorandums...

A quelques nuances près notamment sur l'exigence d'une reconnaissance formelle de la fraude de novembre 2011, leurs revendications à l'Udps comme chez les autres sont équivalentes : un respect des délais électoraux constitutionnels, un calendrier réaliste et consensuel, une restructuration de la Ceni pour devenir réellement indépendante et non à la solde du pouvoir, un fichier d'électeurs actualisé et démocratique, des garanties d'un financement national, l'enrôlement de nouveaux majeurs, des circonscriptions électorales de base vraiment représentatives...

Face à ces conditions toutes les parties ont reconnu que l'interlocuteur indiqué au milieu de la majorité au pouvoir et l'opposition est une Ceni indépendante et responsable et non un PR juge et partie... Mutatis mutandis un dialogue initié et mené par JK non seulement sera un marchandage avec des rapports de forces biaisés jouant de sa position et des moyens que sa fonction lui permet où il n'hésitera donc pas de fausser tout dialogue en sa faveur...

Voilà où les stratégies "des anti-dialogue et des po-dialogue" s'opposent véritablement et pas ailleurs notamment pas dans la validité des mémorandums ou feuilles des routes des uns et des autres : non seulement les premiers refusent d'entrer dans un jeu où ils ne peuvent que donner crédit à des manœuvres qui vont laver de les crimes du pouvoir prompt à s'accorder ainsi une nouvelle virginité et où ils savent d'avance que toutes leurs propositions essentielles seront ainsi de force et de ruse écartées mais aussi ils y voient le seconds comme des potentiels complices d'une partie à deux tronquée d'avance car ne profitant à terme qu'aux deux et non au pays...

Voilà donc en gros la configuration prévisible du dialogue tel que ficelé par le pouvoir...
Maintenant si les seconds pensent honnêtement et lucidement qu'une solution d'un changement meilleur peut en sortir, qu'ils nous convainquent ou pas, tout ce que nous leur conseillons c'est d'y aller et de réussir des bénéfices pour le pays...
Nous leur saurons alors gré d'avoir fait avancer la gouvernance mais de grâce cessons de nous écharper passionnellement ! Que chacun en son âme en sa conscience et en son intelligence ait en vue le bien du pays et non celui des personnes ou des groupes et le pays y gagnera !

Encore une fois c'est d'abord la faisabilité dans les conditions présentes des feuilles de route des uns et mémorandums des autres qui pose problème et non la validité de leurs contenus... Et quelle est la bonne stratégie à adopter face à ces dilemmes ?
Le reste n'est que passions stériles et dangereuses pour notre pays...
Voilà mon pauvre avis !




Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le Dim 6 Sep - 13:34, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feuille de route de l'UDPS pour le DIALOGUE

Message  Libre Examen le Ven 28 Aoû - 21:53

ndonzwau a écrit:[...]

Voilà où les stratégies "des anti-dialogue et des po-dialogue" s'opposent véritablement et pas ailleurs notamment pas dans la validité des mémorandums ou feuilles des routes des uns et des autres : non seulement les premiers refusent d'entrer dans un jeu où ils ne peuvent que donner crédit à des manœuvres qui vont laver de les crimes du pouvoir prompt à s'accorder ainsi une nouvelle virginité et où ils savent d'avance que toutes leurs propositions essentielles seront ainsi de force et de ruse écartées mais aussi ils y voient le seconds comme des potentiels complices d'une partie à deux tronquée d'avance car ne profitant à terme qu'aux deux et non au pays...

[...]




Compatriotiquement![/size]
[/color]

On reconnaît maintenant ouvertement que tous les partis sont pour une sorte dialogue et qu'il n'y a pas de différence fondamentale entre la feuille de route des uns et le mémorandum des autres; peut-être forcé à le reconnaître parce que Link a eu la présence d'esprit de mettre à notre disposition à tous le lien de la feuille de route de l'UDPS. Cette une position que nous avions soutenue depuis fort longtemps.

Mais malgré cette admission, on continue à faire un procès d'intention envers ceux que l'on désigne de "pro-dialogue. Ceci pour entretenir l'idée qu'ils ont reçu de l'argent de la part de Joseph Kabila et la promesse de la primature avec en prime l'impérium. C'est justement ce procès d'intention conjugué avec des insultes et des injures qui est à la base des controverses que nous connaissons.

Il convient donc de préciser que pour leur part, ceux que l'on désigne de "pro-dialogue" estiment que la CENI n'est pas une entité indépendante. Pour eux, la CENI dépend de Joseph Kabila. Voilà pourquoi ils privilégient un dialogue direct avec Joseph Kabila. Nous pensons que les deux points de vue sont défendables.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feuille de route de l'UDPS pour le DIALOGUE

Message  Troll le Ven 28 Aoû - 22:02

Cool LE POINT DE VUE DE LA RUE RISQUE D´ETRE PLUS VALABLE Sad

Ce qui se passe dans la rue à Bruxelles, va devenir le point de vue de la rue** Mbuta Ndozwau va rire sans doute de cette nouvelle "incantation" @

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feuille de route de l'UDPS pour le DIALOGUE

Message  Libre Examen le Ven 28 Aoû - 23:55

Ainsi, on soutient que le dialogue doit se faire seulement avec la CENI, parce que :
- c'est la CENI qui avait déployé l'armée en 2006 et 2011;
- c'est la CENI qui avait interdit les meetings des partis politiques la veille des élections en 2011;
- c'est la CENI qui avait interdit le décollage de Matadi et l'atterrissage à Ndjili de l'avion dans lequel prenait bord Etienne Tshisekedi;
- c'est la CENI qui avait empêché Etienne Tshisekedi d'aller voter au lieu de son choix;
- c'est la CENI qui avait décidé de l'interruption de la publication des résultats quand il devenait clair qu'Etienne Tshisekedi avait gagné l'élection;
- c'est la CENI qui avait coupé toute communication; etc.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feuille de route de l'UDPS pour le DIALOGUE

Message  ndonzwau le Sam 29 Aoû - 19:11

"Démocratie d’injures et de biceps : les pro et anti Dialogue se promettent plaies et bosses
Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=10175
« La démocratie est un luxe pour l’Afrique ». On prête ces propos à Jacques Chirac, l’ancien président de la République française qui estime que la pauvreté et l’illettrisme (et aussi l’inculture politique d’un grand nombre de ses habitants) qui caractérisent encore et fortement leur continent, ne peuvent permettre aux Africains de bien assumer le pluralisme politique. Les spectacles qu’offrent, depuis quelques temps, les Congolais et leurs dirigeants lui donnent-ils raisons ?

Rêver d’une société démocratique est une chose. La faire fonctionner en est une autre. Elle ne s’installe pas fortuitement. La démocratie, c’est d’abord la différence. La différence de points de vue, la pluralité des opinions et, par conséquent, des partis et des regroupements politiques. La démocratie, c’est la liberté pour chacun de dire ce qu’il pense - quelle que soit la nature de ses propos, qu’ils soient bons à entendre ou pas – et l’obligation pour les autres de l’écouter, de le laisser parler. Comme l’a si bien dit Voltaire, le théoricien de la tolérance, par sa célèbre et mémorable phrase : « Je ne partage pas vos opinions, mais je me battrai pour que vous puissiez les exprimer ». La démocratie, c’est surtout le rejet de la violence, physique ou verbale. Et c’est ici où la différence se situe entre un démocrate – une personne foncièrement pacifique – et un dictateur, un tyran, être fondamentalement intolérant et brutal. On l’a dit et il faut perpétuellement le répéter : « Il n’y a démocratie que lorsqu’il y a des démocrates ».

Depuis plus d’une décennie, les Congolais de la diaspora ont hautement élevé la voie pour dénoncer les dérives du régime des Kabila (père et fils) et les dysfonctionnements des institutions du pays. Réponse du berger à la bergère, ils ont estimé n’avoir pas autre choix de rendre aux autorités congolaises – en voyage à l’extérieur - la violence qu’elles font subir à leurs concitoyens restés pays. Une violence estimée légitime par certains, dénoncée par d’autres qui la taxent de grave contradiction par rapport au pacifisme, fondement philosophique et condition de fonctionnement de toute démocratie. Les « combattants congolais », dans une unité d’action et une communion d’esprit – ont jusqu’ici fait la loi en dehors de la RDC et ainsi obliger toutes les hautes personnalités « kabilistes » - leurs cibles et adversaires communs - à prendre systématiquement des précautions de sécurité à leur arrivée dans presque toutes les grandes villes du monde.
Cette fraternité anti-kabiliste s’est sérieusement fissurée depuis que l’Udps et son charismatique président ont levé l’option de prendre langue avec…Joseph Kabila et de participer au Dialogue que ce dernier se préparer à convoquer. Les « combattants » opposés à ce forum accusent Etienne Tshisekedi de trahir la nation et leur combat. Et n’arrêtent plus d’en dire pis que pendre. La virulence de leurs critiques et l’indécence de certains de leurs propos à l’endroit du « vieux » et de sa famille biologique atteignent, estiment ses partisans et pro Dialogue, la limite du tolérable. Ces derniers ont ainsi décidé d’y mettre fin par la…bagarre en s’invitant à la manifestation anti Dialogue ou anti Tshisekedi - c’est selon - de vendredi 28 août prochain à Bruxelles. Et l’Internet s’inonde, de la part des uns et des autres, de vannes et de promesses réciproques des plaies et des bosses. Avant « dialogue entre Congolais » à Kinshasa, va-t-on préalablement vivre « échauffourée entre Congolais » dans la Capitale de l’Europe ?


Que dire de tout cela ? Quelle image donne-t-on du Congo « démocratique » et du Congolais ? Il y a lieu d’avoir froid au dos à entendre certains compatriotes décliner à leur façon leur conception de la politique et de la démocratie. A voir leur intolérance devant tout discours différent aux leurs et leur propension à en venir aux mains à défaut de soutenir un serein débat contradictoire. Est-on encore dans une démocratie quand le mot – la seule arme du démocrate - est remplacé par le coup de poing ? N’y a-t-il pas à s’interroger et à s’inquiéter sur le comportement qu’adopteraient les partisans des partis qui sont actuellement dans l’opposition le jour où ils seront au pouvoir ? Seront-ils plus tolérants demain qu’aujourd’hui lorsqu’ils disposeront de la police et autres services de sécurité de l’Etat ?

Dans les pays démocratiques, chacun a le droit, sous quelques conditions, d’exprimer ses opinions et de les manifester dans la rue. La manifestation programmée le 28 août prochain à Bruxelles par des Congolais anti Dialogue entre dans le cadre du fonctionnement normale de la démocratie. Est-on en droit de les en empêcher ou de perturber leur rassemblement ? Le faire serait inacceptable et un signe grave et inquiétant d’intolérance politique. Et à dénoncer sans ambiguïté. La seule chose à faire par les pro Dialogue est d’organiser, à leur tour et à une autre date, une manifestation au cours de laquelle ils pourront exprimer leurs arguments en appui de leur option de participer à cette réunion politique nationale.

Etienne Tshisekedi, dont les partisans digèrent très mal les sévères et (parfois) malveillantes critiques qui lui sont adressées et qui promettent d’aller troubler la manifestation des anti Dialogue, est ici mis à l’épreuve et doit jouer son rôle. Chantre de la démocratie, il est appelé à contenir ses « fans » (et particulièrement ceux qui sont enclins à la violence physique et qui le déclarent) et à leur faire comprendre que sa personne, en tant leader national et donc homme public, n’est pas exempte de critiques. Et défendre sa personne et ses idées - de leur part – ainsi que les options de l’Udps ne peuvent se faire que par les arguments, uniquement par la parole. Etienne Tshisekedi devrait ainsi prouver, dans les faits, par cette démarche, que son parti a – comme il l’a toujours déclaré - la non-violence comme idéologie. Tels ont été le discours et le comportement de Nelson Mandela vis-à-vis de ses partisans (et particulièrement de ses « frères Noirs ») et qui lui ont valu l’éternelle et mondiale admiration. On est démocrate ou on ne l’est pas, on n’est gandhiste ou on ne l’est pas.

Wina Lokondo"




Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le Dim 6 Sep - 13:31, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feuille de route de l'UDPS pour le DIALOGUE

Message  Libre Examen le Sam 29 Aoû - 20:13

ndonzwau a écrit:
"Démocratie d’injures et de biceps : les pro et anti Dialogue se promettent plaies et bosses
Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=10175
« La démocratie est un luxe pour l’Afrique ». On prête ces propos à Jacques Chirac, l’ancien président de la République française qui estime que la pauvreté et l’illettrisme (et aussi l’inculture politique d’un grand nombre de ses habitants) qui caractérisent encore et fortement leur continent, ne peuvent permettre aux Africains de bien assumer le pluralisme politique. Les spectacles qu’offrent, depuis quelques temps, les Congolais et leurs dirigeants lui donnent-ils raisons ?

Rêver d’une société démocratique est une chose. La faire fonctionner en est une autre. Elle ne s’installe pas fortuitement. La démocratie, c’est d’abord la différence. La différence de points de vue, la pluralité des opinions et, par conséquent, des partis et des regroupements politiques. La démocratie, c’est la liberté pour chacun de dire ce qu’il pense - quelle que soit la nature de ses propos, qu’ils soient bons à entendre ou pas – et l’obligation pour les autres de l’écouter, de le laisser parler. Comme l’a si bien dit Voltaire, le théoricien de la tolérance, par sa célèbre et mémorable phrase : « Je ne partage pas vos opinions, mais je me battrai pour que vous puissiez les exprimer ». La démocratie, c’est surtout le rejet de la violence, physique ou verbale. Et c’est ici où la différence se situe entre un démocrate – une personne foncièrement pacifique – et un dictateur, un tyran, être fondamentalement intolérant et brutal. On l’a dit et il faut perpétuellement le répéter : « Il n’y a démocratie que lorsqu’il y a des démocrates ».

Depuis plus d’une décennie, les Congolais de la diaspora ont hautement élevé la voie pour dénoncer les dérives du régime des Kabila (père et fils) et les dysfonctionnements des institutions du pays. Réponse du berger à la bergère, ils ont estimé n’avoir pas autre choix de rendre aux autorités congolaises – en voyage à l’extérieur - la violence qu’elles font subir à leurs concitoyens restés pays. Une violence estimée légitime par certains, dénoncée par d’autres qui la taxent de grave contradiction par rapport au pacifisme, fondement philosophique et condition de fonctionnement de toute démocratie. Les « combattants congolais », dans une unité d’action et une communion d’esprit – ont jusqu’ici fait la loi en dehors de la RDC et ainsi obliger toutes les hautes personnalités « kabilistes » - leurs cibles et adversaires communs - à prendre systématiquement des précautions de sécurité à leur arrivée dans presque toutes les grandes villes du monde.
Cette fraternité anti-kabiliste s’est sérieusement fissurée depuis que l’Udps et son charismatique président ont levé l’option de prendre langue avec…Joseph Kabila et de participer au Dialogue que ce dernier se préparer à convoquer. Les « combattants » opposés à ce forum accusent Etienne Tshisekedi de trahir la nation et leur combat. Et n’arrêtent plus d’en dire pis que pendre. La virulence de leurs critiques et l’indécence de certains de leurs propos à l’endroit du « vieux » et de sa famille biologique atteignent, estiment ses partisans et pro Dialogue, la limite du tolérable. Ces derniers ont ainsi décidé d’y mettre fin par la…bagarre en s’invitant à la manifestation anti Dialogue ou anti Tshisekedi - c’est selon - de vendredi 28 août prochain à Bruxelles. Et l’Internet s’inonde, de la part des uns et des autres, de vannes et de promesses réciproques des plaies et des bosses. Avant « dialogue entre Congolais » à Kinshasa, va-t-on préalablement vivre « échauffourée entre Congolais » dans la Capitale de l’Europe ?


Que dire de tout cela ? Quelle image donne-t-on du Congo « démocratique » et du Congolais ? Il y a lieu d’avoir froid au dos à entendre certains compatriotes décliner à leur façon leur conception de la politique et de la démocratie. A voir leur intolérance devant tout discours différent aux leurs et leur propension à en venir aux mains à défaut de soutenir un serein débat contradictoire. Est-on encore dans une démocratie quand le mot – la seule arme du démocrate - est remplacé par le coup de poing ? N’y a-t-il pas à s’interroger et à s’inquiéter sur le comportement qu’adopteraient les partisans des partis qui sont actuellement dans l’opposition le jour où ils seront au pouvoir ? Seront-ils plus tolérants demain qu’aujourd’hui lorsqu’ils disposeront de la police et autres services de sécurité de l’Etat ?

Dans les pays démocratiques, chacun a le droit, sous quelques conditions, d’exprimer ses opinions et de les manifester dans la rue. La manifestation programmée le 28 août prochain à Bruxelles par des Congolais anti Dialogue entre dans le cadre du fonctionnement normale de la démocratie. Est-on en droit de les en empêcher ou de perturber leur rassemblement ? Le faire serait inacceptable et un signe grave et inquiétant d’intolérance politique. Et à dénoncer sans ambiguïté. La seule chose à faire par les pro Dialogue est d’organiser, à leur tour et à une autre date, une manifestation au cours de laquelle ils pourront exprimer leurs arguments en appui de leur option de participer à cette réunion politique nationale.

Etienne Tshisekedi, dont les partisans digèrent très mal les sévères et (parfois) malveillantes critiques qui lui sont adressées et qui promettent d’aller troubler la manifestation des anti Dialogue, est ici mis à l’épreuve et doit jouer son rôle. Chantre de la démocratie, il est appelé à contenir ses « fans » (et particulièrement ceux qui sont enclins à la violence physique et qui le déclarent) et à leur faire comprendre que sa personne, en tant leader national et donc homme public, n’est pas exempte de critiques. Et défendre sa personne et ses idées - de leur part – ainsi que les options de l’Udps ne peuvent se faire que par les arguments, uniquement par la parole. Etienne Tshisekedi devrait ainsi prouver, dans les faits, par cette démarche, que son parti a – comme il l’a toujours déclaré - la non-violence comme idéologie. Tels ont été le discours et le comportement de Nelson Mandela vis-à-vis de ses partisans (et particulièrement de ses « frères Noirs ») et qui lui ont valu l’éternelle et mondiale admiration. On est démocrate ou on ne l’est pas, on n’est gandhiste ou on ne l’est pas.

Wina Lokondo"




Compatriotiquement!

Lu pour vous sur Facebook le 26 août 2015

UDPS  TAPPE  SUR  LA  TABLE

Nous informons à tout le monde que l'union pour la démocratie et le progrès social (USPS) n'opte jamais pour la violence, les personnes qui se rendront le 28.08.15 à Bruxelles pour une confrontation n'engagent pas l'UDPS ni le président Etienne Tshisekedi wa Mulumba.

Le dialogue est la seule possibilité pour sortir notre pays du chaos.

Docteur Freddy Kombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feuille de route de l'UDPS pour le DIALOGUE

Message  Jim KK le Dim 6 Sep - 17:32

Ne Muanda Nsemi renonce au dialogue politique

Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing

http://www.radiookapi.net/2015/09/06/actualite/politique/rdc-ne-muanda-nsemi-renonce-au-dialogue-politique

Le député Ne Muanda Nsemi, leader du parti Bundu dia Mayala (BDM) n'ira plus au dialogue qu'envisage le président Joseph Kabila avec la classe politique. Il l'a annoncé samedi 5 septembre dans un message diffusé à travers «Kongo Dieto», le bulletin de ce parti. Dans ce document, dont l'authenticité a été confirmée par son bureau, Ne Muanda Nsemi annonce à l'occasion son retrait de la scène politique. Il justifie sa décision par le fait que le pouvoir en place n'a rien fait pour lui et a laissé détruire sa popularité depuis sa rencontre en juin avec Joseph Kabila.

Dans son message articulé en treize points, Ne Muanda Nsemi fustige le fait que le président Kabila est resté silencieux face aux accusations selon lesquelles ce dernier lui aurait donné deux millions de dollars américains. Ce silence est coupable, selon le député.

«Le président Kabila, qui sait très bien qu'il ne m'a jamais donné un pareil montant d'argent, a préféré se taire, laissant ainsi au temps le temps de détruire ma popularité », affirme Ne Muanda Nsemi.

En outre, le président de Bundu dia Mayala s'est rendu compte que depuis qu'il a rencontré le président Kabila – dans le cadre des consultations présidentielles pré-dialogue – «et encaissé toutes sortes de calomnies», le régime en place qu'il dit avoir «sauvé du désastre, n'a rien fait » pour lui :
•son politico-spirituel Bundu dia Kongo est toujours fermé
•les dommages et intérêts envers ce mouvement n'ont jamais étés payés
•ses adeptes croupissent dans la prison de Makala depuis cinq ans.

Face à tout ce tableau, Ne Muanda Nsemi décide de quitter la scène politique de la RDC et de ne pas aller au dialogue en gestation. Il laisse la charge du parti Bundu dia Mayala au député Mantezolo, qui en devient le président national.

Député de l'opposition, Ne Muanda Nsemi était jusque là fovorable au dialogue préconisé par le président Kabila. Il a même proposé dimanche 16 août dernier une transition de trois ans pour préparer des élections crédibles en RDC. Il s'est exprimé au cours d'un meeting à Matadi au cours duquel il faisait le compte rendu de son entrevue avec le président Kabila en juin dernier lors des consultations présidentielles à Kinshasa.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feuille de route de l'UDPS pour le DIALOGUE

Message  Troll le Dim 6 Sep - 20:22

[quote="Jim KK"]Ne Muanda Nsemi renonce au dialogue politique

Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing

http://www.radiookapi.net/2015/09/06/actualite/politique/rdc-ne-muanda-nsemi-renonce-au-dialogue-politique


[color:db1d=#0000ff]
NEXT ?
...Wait and see

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feuille de route de l'UDPS pour le DIALOGUE

Message  El-Shaman le Lun 7 Sep - 11:40

Jim KK a écrit:Ne Muanda Nsemi renonce au dialogue politique

Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing

http://www.radiookapi.net/2015/09/06/actualite/politique/rdc-ne-muanda-nsemi-renonce-au-dialogue-politique

Le député Ne Muanda Nsemi, leader du parti Bundu dia Mayala (BDM) n'ira plus au dialogue qu'envisage le président Joseph Kabila avec la classe politique. Il l'a annoncé samedi 5 septembre dans un message diffusé à travers «Kongo Dieto», le bulletin de ce parti. Dans ce document,  dont l'authenticité a été confirmée par son bureau,  Ne Muanda Nsemi annonce à l'occasion son retrait de la scène politique. Il justifie sa décision par le fait que le pouvoir en place n'a rien fait pour lui et a laissé détruire sa popularité depuis sa rencontre en juin avec Joseph Kabila.
 
Dans son message articulé en treize points, Ne Muanda Nsemi fustige le fait que le président Kabila est resté silencieux face aux accusations selon lesquelles ce dernier lui aurait donné deux millions de dollars américains. Ce silence est coupable, selon le député.

«Le président Kabila, qui sait très bien qu'il ne m'a jamais donné un pareil montant d'argent, a préféré se taire, laissant ainsi au temps le temps de détruire ma popularité », affirme Ne Muanda Nsemi.
 
En outre, le président de Bundu dia Mayala s'est rendu compte que depuis qu'il a rencontré le président Kabila – dans le cadre des consultations présidentielles pré-dialogue – «et encaissé toutes sortes de calomnies», le régime en place qu'il dit avoir «sauvé du désastre, n'a rien fait » pour lui :
•son politico-spirituel Bundu dia Kongo est toujours fermé
•les dommages et intérêts envers ce mouvement n'ont jamais étés payés
•ses adeptes croupissent dans la prison de Makala depuis cinq ans.

Face à tout ce tableau, Ne Muanda Nsemi décide de quitter la scène politique de la RDC et de ne pas aller au dialogue en gestation. Il laisse la charge du parti Bundu dia Mayala au député Mantezolo, qui en devient le président national.
 
Député de l'opposition, Ne Muanda Nsemi était jusque là fovorable au dialogue préconisé par le président Kabila. Il a même proposé dimanche 16 août dernier une transition de trois ans pour préparer des élections crédibles en RDC. Il s'est exprimé au cours d'un meeting à Matadi au cours duquel il faisait le compte rendu de son entrevue avec le président Kabila en juin dernier lors des consultations présidentielles à Kinshasa.

J'avais vu cette info avant hier,mais j'avais émis des réserves...
Mais lui Ne Muanda Nsemi il n'y a pas si longtemps il avait prétendu que "le monde spirituel" lui avait montrer des choses sur le président Étienne Tshisekedi.
Que dans "le monde spirituel" on lui avait dit :"Ya Tshitshi c'est fini"  Shocked
Il voit des choses sur Tshisekedi,mais il ne voit jamais des choses sur lui-même,ni  J.Kabila, qui lui à dribbler,d'après ses dires....kie kie kie kie....
Ne Muanda Nsemi prétend que "baluba" bazo finga ye, yango wana ye pe azo s'attaquer na Étienne Tshisekedi  Shocked  Shocked  Shocked Est-ce*qu'un maître spirituel se comporte vraiment de la sorte ???? Bakongo oyo kutu bafingaka Ne Muanda Nsemi baza ebele.Les gens de Vuvamu par exemple et de Nzila Kongo sont opposé à lui.Mais jamais ako lobela bango parce que baza Bakongo.
Omoni effet BOOM RANG ?  Oyoki yango ya bieeeeen....CARTON ROUGE..obimi libanda ya terrain.
MATCH KWAJIKI  Cool  = Cela veut dire : "La personne que tu avais vu dans ton monde spirituel "finir" c'était toi-même Laughing  Laughing  Laughing ; Ce n'était pas Étienne Tshisekedi, parce que c'est toi qui est FINI avant Ya Tshitshi.  Ya Tshitshi est toujours dans la politique, pe bakala te.

Very Happy  Very Happy  Very Happy  Ne Muanda Nsemi il a vu à Bruxelles l'action de ce CONGLOMÉRAT D'AVENTURIERS autoproclamé "Combattuffi",qui ont soi-disant enterré E.Tshisekedi dans un cercueil.Après cette action qui n'a aucun impact.Ne Muanda Nsemi asali discours que na monde spirituel bayebisi ye que Ya Tshitshi c'est fini... Shocked
Nous, nous vous répliquons= BO KOMELA PEMA BINO TOUT NDENGE TOLOBAKI déjà na rubrique: divers Very Happy
Nous,nous irons au dialogue et IL N'Y AURA PAS DE GLISSEMENT.
Dialogue il faut esalama,parce que dialogue nde la seule voie oyo totikali na yango pona kobongisa mboka.
IL FAUT TOSOLA AVANT BA ÉLECTION  MPO ETE BAYE BAZA NA POUVOIR BA RESPECTER CONSTITUTION.
Tout les anti-dialogue et les pros glissement= Bino TOUT contre mur.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feuille de route de l'UDPS pour le DIALOGUE

Message  Admin le Lun 7 Sep - 12:21

Ne Mwana Nsemi a renoncé pcq il s'est rendu compte que Kabila l'a roulé.
C'est ce qui arrivera au pauvre Felix sans doute.

Je félicite le geste de Ne Mwana Nsemi qui abandonne la vie politique.
Le bon sens demande de savoir démissionner parfois quand on a échoué dans une voie.
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feuille de route de l'UDPS pour le DIALOGUE

Message  El-Shaman le Lun 7 Sep - 13:20

Admin a écrit:Ne Mwana Nsemi a renoncé pcq il s'est rendu compte que Kabila l'a roulé.
C'est ce qui arrivera au pauvre Felix sans doute.

Je félicite le geste de Ne Mwana Nsemi qui abandonne la vie politique.
Le bon sens demande de savoir démissionner parfois quand on a échoué dans une voie.

Kie kie kie kie....Admin bamba eleki yo pe otingami na position ya UNC sur les élections sans dialogue.
Bon,je sais que tu es un intellectuel.Un vrai. Je suis sûr et certains que le bon sens l'emportera sur toi,et que tu va changer d'avis dans un futur proche lorsque tu verra les merveilles du dialogue, s'il à lieu tel que le prône l'UDPS.
En ce qui concerne le renoncement de Ne Muanda Nsemi.Voyons-voir ce que pense Mr Abraham Luakabuanga qui est aussi membre de l'UNC.
C'est juste son avis qu'il à publié sur son CODE243.
Il y a des points que je trouve intéressant dans ce qu'il évoque,car il faut écouter tous les sons des cloches, SAUF CELUI D'APARECO  Evil or Very Mad :

CODE 243

Voici a mon humble avis les raisons non evoquees par le gourou Ne Mwanda Nsemi qui justifient son "retrait":

1. Le desaveu des commnaditaires avec lesquels il avait negocie une
rondelette somme de 1.000.000$ dont 400.000$ furent remis avant la
tournee dans le Bas-Congo, et dont le solde n'a toujours pas ete paye, après
evaluation du travail qui consistait affaire passer le message sur la transition
de 3 ans.

2. Son retrait strategique d'une position politique hasardeuse, après la
declaration des Envoyes Speciaux de l'ONU, des USA, de l'UE et de l'UA,
parlant du respect du delai constitutionnel.

3. Il est convaincu que l'UDPS a refuse le partage des postesa alors qu'il
esperait devenir Vice-President a la suite de ce dialogue....

5. Il veut mettre la pression sur Kabila avec son dossier de plainte deposee a
Geneve contre la RDC.

Entre nous, que pouvait-il reellement espere de l'homme qui ignore la mise en application de plus de 600 resolutions des concertations nationales qu'il a lui meme convoquees?

Entretemps, nous a Code 243 nous esperons que le Gourrou va demissionner de son mandate de Depute National afin que son conge politique soit effectif.

Okozonga maboko pamba ah ah...

C'est sur Code 243 et nulle part ailleurs.

Abraham Luakabuanga pour Code 243 Radio-TV NEWS.

Washington DC, Dimanche 6 Septembre 2015 17:05'.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feuille de route de l'UDPS pour le DIALOGUE

Message  Admin le Lun 7 Sep - 13:44

El-Shaman a écrit:
Admin a écrit:Ne Mwana Nsemi a renoncé pcq il s'est rendu compte que Kabila l'a roulé.
C'est ce qui arrivera au pauvre Felix sans doute.

Je félicite le geste de Ne Mwana Nsemi qui abandonne la vie politique.
Le bon sens demande de savoir démissionner parfois quand on a échoué dans une voie.

Kie kie kie kie....Admin bamba eleki yo pe otingami na position ya UNC sur les élections sans dialogue.
Bon,je sais que tu es un intellectuel.Un vrai. Je suis sûr et certains que le bon sens l'emportera sur toi,et que tu va changer d'avis dans un futur proche lorsque tu verra les merveilles du dialogue, s'il à lieu tel que le prône l'UDPS.
En ce qui concerne le renoncement de Ne Muanda Nsemi.Voyons-voir ce que pense Mr Abraham Luakabuanga qui est aussi membre de l'UNC.
C'est juste son avis qu'il à publié sur son CODE243.
Il y a des points que je trouve intéressant dans ce qu'il évoque,car il faut écouter tous les sons des cloches, SAUF CELUI D'APARECO  Evil or Very Mad :

CODE 243

Voici a mon humble avis les raisons non evoquees par le gourou Ne Mwanda Nsemi qui justifient son "retrait":

1. Le desaveu des commnaditaires avec lesquels il avait negocie une
rondelette somme de 1.000.000$ dont 400.000$ furent remis avant la
tournee dans le Bas-Congo, et dont le solde n'a toujours pas ete paye, après
evaluation du travail qui consistait affaire passer le message sur la transition
de 3 ans.

2. Son retrait strategique d'une position politique hasardeuse, après la
declaration des Envoyes Speciaux de l'ONU, des USA, de l'UE et de l'UA,
parlant du respect du delai constitutionnel.

3. Il est convaincu que l'UDPS a refuse le partage des postesa alors qu'il
esperait devenir Vice-President a la suite de ce dialogue....

5. Il veut mettre la pression sur Kabila avec son dossier de plainte deposee a
Geneve contre la RDC.

Entre nous, que pouvait-il reellement espere de l'homme qui ignore la mise en application de plus de 600 resolutions des concertations nationales qu'il a lui meme convoquees?

Entretemps, nous a Code 243 nous esperons que le Gourrou va demissionner de son mandate de Depute National afin que son conge politique soit effectif.

Okozonga maboko pamba ah ah...

C'est sur Code 243 et nulle part ailleurs.

Abraham Luakabuanga pour Code 243 Radio-TV NEWS.

Washington DC, Dimanche 6 Septembre 2015 17:05'.
El Shaman,

Tu sais okokamwa mais nazo landa position YA UNC te.
C'est l'UNC qui suit ma position Laughing
Très sérieusement, moi je fais confiance à mes principes et mon propre jugement après je regarde quel parti est proche de ma vision et c'est sur chaque question importante donc de manière plutôt ponctuelle.

Tu sais ndeko depuis 1999 na Congo 2000, to zo solola oblique, donc ça fait 16 ans qu'on analyse la politique de la RDC, HUMBLEMENT, nous sommes devenus des experts ... en tout cas je n'ai rien à envier aux analystes kingani surtout quand on côtoie les hommes politiques depuis qlqs années. Je n'ai plus besoin d'écouter un politicien pour me faire une opinion mais très souvent c'est plutôt le contraire, bcp nous lisent et en font leur thèses ... j'en sais qlq chose crois moi

Je considère encore Kamerhe comme mon candidat favoris mais il s'agit des intérêts de mon pays et non de l'unc. Je crois que ce dialogue est un piege très dangereux et si l'unc était aussi dans cette logique j'auras toujours combattu cette idée.

Je ne combats pas Felix mais l'idée portée par Felix .


Dernière édition par Admin le Lun 7 Sep - 14:06, édité 1 fois
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feuille de route de l'UDPS pour le DIALOGUE

Message  El-Shaman le Lun 7 Sep - 14:06

Admin a écrit:
El Shaman,

Tu sais okokamwa mais nazo landa position YA UNC te.
C'est l'UNC qui suit ma position Laughing
Très sérieusement, moi je fais confiance à mes principes et mon propre jugement après je regarde quel parti est proche de ma vision et c'est sur chaque question importante donc de manière plutôt ponctuelle.

Je considère encore Kamerhe comme mon candidat favoris mais il s'agit des intérêts de mon pays et non de l'unc. Je crois que ce dialogue est un piege très dangereux et si l'unc était aussi dans cette logique j'auras toujours combattu cette idée.

Je ne combats pas Felix mais l'idée portée par Felix .
Very Happy Very Happy Very Happy Tu m'a tué de rire en disant que c'est l'UNC qui suit ta position Cool
Oui, tu as raison.Dans une démocratie il faut combattre les idées et non s'en prendre aux personnes comme beaucoup les font. like
Et j'ajouterais qu'il faut combattre les idées avec justesse et non en se basant sur des fausses rumeurs lancé dans le but de salir la réputation d'une personne..

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feuille de route de l'UDPS pour le DIALOGUE

Message  Admin le Lun 7 Sep - 14:14

El-Shaman a écrit:
Admin a écrit:
El Shaman,

Tu sais okokamwa mais nazo landa position YA UNC te.
C'est l'UNC qui suit ma position Laughing
Très sérieusement, moi je fais confiance à mes principes et mon propre jugement après je regarde quel parti est proche de ma vision et c'est sur chaque question importante donc de manière plutôt ponctuelle.

Je considère encore Kamerhe comme mon candidat favoris mais il s'agit des intérêts de mon pays et non de l'unc. Je crois que ce dialogue est un piege très dangereux et si l'unc était aussi dans cette logique j'auras toujours combattu cette idée.

Je ne combats pas Felix mais l'idée portée par Felix .
Very Happy Very Happy Very Happy Tu m'a tué de rire en disant que c'est l'UNC qui suit ta position Cool
Oui, tu as raison.Dans une démocratie il faut combattre les idées et non s'en prendre aux personnes comme beaucoup les font. like
Et j'ajouterais qu'il faut combattre les idées avec justesse et non en se basant sur des fausses rumeurs lancé dans le but de salir la réputation d'une personne..

Tu sais ndeko depuis 1999 na Congo 2000, to zo solola politique , donc ça fait 16 ans qu'on analyse la politique de la RDC, HUMBLEMENT, nous sommes devenus des experts ... en tout cas je n'ai rien à envier aux analystes kingani surtout quand on côtoie les hommes politiques depuis qlqs années. Je n'ai plus besoin d'écouter un politicien pour me faire une opinion mais très souvent c'est plutôt le contraire, bcp nous lisent et en font leur thèses ... j'en sais qlq chose crois moi.

Si tu me lis bien tu verras que mes arguments ne sont pas basés sur des rumeurs mais un raisonnement aguerri
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feuille de route de l'UDPS pour le DIALOGUE

Message  zobattants le Lun 7 Sep - 19:17

Je suis sure Que Felix a pour conseiller Augustin Ali Kitoko du Quebec...
Le monsieur, pasteur de surcroit, s' est presente aux elections legislatives comme un conservateur, mais en somme, il est un membre de NDP.
N' est ce pas la meme strategie qu' adopte le Fiston Felix? Il supplie pendant la nuit qu' il y ait dialogue, mais la journee, il dit il  veut le dialogue non pas pour que Kabila reste apres 2016, mais pour qu' il parte... RIIIIIGHT....
Oyo penza ba  "flip flop" na ndenge ya Troll
Very Happy Very Happy Very Happy

http://congodiaspora.forumdediscussions.com/t4431-tshitshi-amat-victoria-curam

Un conservateur largué pour avoir fait la promotion du NPD Le candidat a partagé des vidéos du Nouveau Parti démocratique sur Facebook a écrit:

http://www.journaldemontreal.com/2015/08/06/un-conservateur-fait-la-promotion-du-npd

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feuille de route de l'UDPS pour le DIALOGUE

Message  Troll le Lun 7 Sep - 21:01

Smile Mbuta ZOBA

Au lieu ya ko "tanga" entre les lignes sur les interventions de certaines personnes ..qui defendent depuis quelque temps leur "famille", leur tribu, leur grand père...vous citez Troll ?

Tango Troll alobaka ete Rex s´est disqualifié..Ba seki ye, ba fingi ye zoba..Les "bêtises" de Troll ont eu raison de Rex "muluba-mungala"Very Happy qui subitement defend son grand père et oublie le "BPK"Very Happy

Mbuta Zoba.. o seki nanu te..Mwanda Nsemi ne sera pas le dernier á faire volte face:) Il est le premier sur la liste, who´s the next one ?

Ko zala pressé te, histoire e bandi ko kende mbangu.."Bafwa bafwa, ba sala ba sala" dixit Mungul Diaka "Kiwuta" Laughing Kala mingi te Surprised

Revenir en haut Aller en bas

Re: Feuille de route de l'UDPS pour le DIALOGUE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum