Cap sur la ‪‎Tanzanie‬ et sa democratie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cap sur la ‪‎Tanzanie‬ et sa democratie

Message  Imperium le 2/1/2016, 4:12 pm

Ce pays que tout le monde envie en termes de démocratie ! Nos voisins ont actuellement une démocratie presque parfaite, la région commence à les envier et se demandent ce qu’ils ont de spécial. Décortiquons un peu ce qui a fait qu'ils en arrivent là. Tout remonte à l’époque post coloniale, lorsqu’un certain Julius ‪#‎Nyerere‬- le héros de l’Independence provenant d’ailleurs d’une ethnie très minoritaire appelée les ‪#‎Zanaki‬, décide de prendre les choses en main. Vers les années 70, ce monsieur qui visiblement était avancé, par rapport à sa génération, réalise que la diversité des ethnies et des religions des tanzaniens risque de remettre en cause l’indépendance pour laquelle il venait de chèrement se battre et pourrait donc maudire le développement du simple Mwanainchi. Il. décide alors d’introduire une constitution que ses pairs de la région jugeaient a l’époque « ‪#‎bizarre‬ ».
Il accepte le principe d’un homme et une voix mais y rajoute quelques points taillés sur mesure, bref conçus selon la réalité tanzanienne.
En effet, il réalise plus tard que les promoteurs occidentaux de ce même principe d’1 homme 1 voix, ne comprennent pas entièrement la réalité africaine car n’ayant pas d’ethnies rivales avec des egos surdimensionnés.
Nyerere se moquera même plus tard, des quotas occidentaux du style « vous les Hutus, mettez-vous en tête que vous êtes 85%, et vous les Sukuma vous serez tel pourcentage, vous les Chaga vous êtes tel, vous les Tutsis, on a essayé de compter vous croirez désormais que vous êtes 14%, etc.). Il décide plutôt de se focaliser sur l’unité des tanzaniens, peu importe les quotas, et ce en élaborant ces trois grandes lois qui bouleverseront a jamais l’histoire tanzanienne :
- La première mesure que #Nyerere prend est celle de l’introduction du Swahili comme langue nationale et officielle. En effet, les Tanzaniens ayant plusieurs ethnies avaient acquis des racines extrémistes, chacun en n’apprenant que sa langue maternelle. Les historiens disent même qu’il était jaloux de voir ses voisins burundais et rwandais parler la même langue Bantou (chose unique et favorable a l'union), et décida de rompre chez lui, avec cette coutume de plusieurs langues, et exigea donc que toutes les écoles (du primaire jusqu’à l’université) enseignent une et une seule langue "le swahili" et que cette langue soit une langue non seulement officielle mais aussi nationale (parlée dans tous les coins de la Tanzanie)- tout cela dans l’optique de promouvoir une identité unique et diluer ces différences.
- La deuxième mesure prise par Nyerere fut l’introduction et la vulgarisation des écoles à régime internat partout dans le pays. Il exigea que les enfants dès leur bas âge, apprennent à cohabiter peu importe leurs ethnies. Les cours de récréation, les bus, les dortoirs, partout, les enfants tanzaniens apprennent à démystifier les divisions apprises en familles, ils apprennent à découvrir la beauté, l’humanité de l’autre ethnie et se parlent tous la même langue. Des lors, il sera même plus tard difficile à ces enfants une fois devenus grands, de prêcher la division, car beaucoup de mariages inter ethniques se sont produits et à un certain moment, après des années, une certaine génération de beaucoup de tanzaniens ne pouvait pus savoir si elle était finalement Chaga, Sukuma ou Swahili, car ayant des parentés dans presque chaque ethnie. Un système militaire obligatoire sera même plus tard introduit pour que chaque étudiant apprenne à défendre le pays en unité avec son frère, apprenne à construire des routes, à assister son ami en danger, bref une vraie rupture ethnique s’instaura à partir de la jeunesse de l’époque, la même jeunesse qui est actuellement aux commandes actuellement.
- La troisième grande mesure sera du côté politique car Nyerere réalise plutôt qu’après son règne, des tensions de deux types pourront éclater : tensions ethniques et tensions religieuses. Il avait peur que ses successeurs ne savent gérer et obligea que la constitution de 1977 inclue des lois suivantes:
1. D’abord, il demanda que la mention ou l’insinuation de l’ethnie lors des campagnes électorale soit bannie à jamais et mentionnée même presque comme un crime.
2. Il milita pour que le poste de président de la république soit octroyé avec rotation- peu importe les quotas. A l’époque, les Zanzibari apparentés aux swahili habitant les cotes (comme par exemple les Bagamoyo-ethnie de Kikwete) rivalisait avec les Sukuma (ethnie majoritaire) sur la terre tanganyika- Nyerere exigea donc qu’il y ait désormais rotation et que tout le monde ait la chance de diriger son pays, pourvu que ça soit démocratique- Exemple : Nyerere était Zanaki (ethnie minoritaire à la frontière avec le Kenya) Kikwete est Bagamoyo (ethnie minoritaire swahili vers les côtes), Mukapa est de l’ethnie rurale Makonde (vers le sud, près de la Mozambique) et c’est en 2015 que le tout premier président de l’ethnie majoritaire (les Sukuma) a été élu à la magistrature suprême, j’ai nommé POMBE John ‪#‎MAGUFULI‬. Un vrai bulldozer qui n’hésite de répondre « Hapa kazi tu »
3. Les religions alternent également dans le pays de Nyerere, par exemple Kikwete était musulman, et Magufuli est chrétien. Ce même Magufuli a du se faire élire sur un même ticket avec un musulman comme VP, tout comme Kikwete a dû choisir un VP chrétien. Bis repetita et le cycle continuera.
4. Oui, la politique tanzanienne est un vrai mélange ou personne ne se sent discriminé et ils ne tiennent jamais en compte les pourcentages occidentaux des ethnies. Ils veulent simplement la paix, la cohésion sociale et le développement. Leur mot c’est « Umoja » ….pourvu que tout le monde soit content ! pourvu que nous soyons tous Tanzaniens !
Et la République Démocratique du Congo ( ‪#‎RDC‬ ) dans tout ça ?
Mes chers amis,
Une fois que les conflits auront trouvé une solution consensuelle, une fois que les tribalistes auront compris qu’il est temps de voir la réalité en face, une fois que tous nos frères refugiés qui mènent une vie misérable et meurent du choléra dans les pays voisins seront rapatriés, une fois que tout ce monde (milices et jeunes urbains) qui détient des armes sans autorisation sera démantelé, une fois que justice sera faite à toutes ces victimes de ces folies insensées, une fois que tous ces militaires qui errent injustement seront réintégrés dans leurs casernes, une fois que la classe politique congolaise se réveillera pour enfin comprendre que la démarche d'exclusion et de vengeance cyclique qu'il entreprennent (l'un après l'autre) ne marche pas et ne marchera jamais en RDC, une fois que tout politicien comprendra que le congolais est un peuple fier et ne se laisse jamais marcher dessus, une fois que nous autres congolais nous réveillerons pour comprendre que ces tribalismes, régionalismes que nous arborons fièrement constituent la blague la plus stupide à laquelle l’on a cru pour des décennies maintenant, une fois que l’on retrouvera notre unité nationale simplement entre frères Congolais, j'exhorte la classe politique à repenser la démocratie « made in Congo ».
J'irai même plus loin en proposant d’ailleurs que notre démocratie s'inspire désormais de la démocratie tanzanienne-
Que notre démocratie soit un qui rassure tout le monde sans exception aucune (Mukongo, Muluba, Muvira, Mubembe, Murega, Munande, Mushi, Mutabwa, Mufulero, etc, chrétiens, musulmans, animistes, tous !) vivant sur les 2 345 000 km²de la RDC. Si ce n'est pas le cas, ça ne sera aucunement sorcier! C'est simple: habituons nous à nous plaindre, continuons a nous entretuer, discriminons nous les uns les autres, et continuons à ne voir qu’au bout de notre nez.
Congolais, l'on doit se rattraper ! Au plus vite !
Que Dieu bénisse la République Démocratique du Congo!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cap sur la ‪‎Tanzanie‬ et sa democratie

Message  ndonzwau le 3/1/2016, 4:31 pm

Pas trop d'angélisme non plus, Cher Imperium et aussi ne parlez pas trop vite pour vous-même, il y a heureusement des Congolais pour qui la tribu n'est pas l'horizon indépassable !
Sinon la route de la Tanzanie à la manière de bien des pays d'Afrique noire n'a pas été un long fleuve tranquille et sa situation socio-économique aujourd'hui n'est pas aussi brillante...

C'est vrai grâce notamment au charismatique Nyerere, la Tanzanie a réussi à poser les bases d'un État démocratique davantage pluri-ethnique dans lequel des citoyens des tribus et religions différentes cohabitent relativement dans la paix et se reconnaissent dans ce pays de création récente en sa forme actuelle avec l'union du Tanganyika continental et de l'île de Zanzibar et sur des efforts volontaristes de brasser différentes ethnies depuis son indépendance...
De plus, comme dans beaucoup d'anciennes colonies britanniques, il semble que le respect de la loi y soit plus ancré; cela fait des hommes politiques et des citoyens plus responsables et plus équilibrés...

Enfin, c'est vrai aussi que le Congo a beaucoup à envier à la Tanzanie ne fût-ce que sur le plan de sa stabilité politico-sécuritaire; si demain elle réussit une alternance politique plus complète, (depuis son accession à l'indépendance et l'élection au suffrage direct du Président c'est toujours le même parti, celui de Nyerere qui c'est vrai avait jadis fusionné avec un autre, dont le candidat est élu et jamais celui de l'opposition si je ne m'abuse...), elle aura planté encore plus des bases d'une démocratie éprouvée...



Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum