BEMBA est reconnu COUPABLE

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: BEMBA est reconnu COUPABLE

Message  djino le 24/3/2016, 12:47 pm

Version Anglaise



Version Française

Revenir en haut Aller en bas

Re: BEMBA est reconnu COUPABLE

Message  ndonzwau le 24/3/2016, 2:09 pm

Hiro-Hito a écrit: De rien Cher Ndonzwau, moi mm je ne connaissais pas ce monsieur, coe je l'ai precise plus haut, j'ai recu un texto avec un lien ce matin venant d'un ami, et je me suis dit q j'allais verifier moi mm, c'est ainsi que j'ai fait une petite recherche sur google et j'ai trouver la version pdf. Qd vous faites une recherche sur ce document du "FACA" vous tombez sur la page 47 c'est le debut de l'histoire de l'intervention en Centrafrique "Au Secours du voisin Centrafricain" et la, Bemba en ses propres mots indique qu'il avait le control de ses troupes en RCA

La réalité surtout celle du terrain a peu à voir avec quelques professions de foi même celles de l'auteur et c'est encore moins un problème de préjugés psychologisants ou politiques...
Bemba n'était pas sur place, il était soit à Gbado, soit à Léo, soit en Afrique du Sud; il avait sûrement un certain contrôle sur ses troupes et donnait des ordres à ses officiers sur place et recevait de leurs nouvelles mais qui peut croire que sur un terrain de guerre aussi peu conventionnelle il pouvait tout commander, que les Centrafricains sur place, loyaux et rebelles ne faisaient que subir l'intrusion des soldats du MLC ?

Comment expliquer qu'aucun de ses derniers n'ait été entendu, Patassé et ses commandants d'un côté, Bozize et les autres de l'autre ? Et les étrangers sur place, français, tchadiens...?
Pourquoi ce procès a subi des requalifications des charges intempestives sinon faute des preuves et à cause d'un acharnement de l'accusation à imposer sa volonté quoi que la r&alité permette le doute ?
Qu'a fait l'accusation des expertises militaires qui démontraient que la réalité du terrain était bel et bien complexe que le simple fait de ne voir les seuls soldats de Bemba contre les autres ?
Comment ne pas s'inquiéter de l'instrumentalisation de son rival à Léo et des anciens du MLC...?

Pourquoi la Cour ne comporte que des femmes, la Procureure, le trio des Juges dans un procès où le viol est majeur ? Ce n'est pas anodin...
Et pourquoi beaucoup d'Africains au delà de leurs chefs d'Etat et de l'UA sont majoritairement réservés quant au bilan de la CPI ? Pas que pour de mauvaises raisons...
Ce verdict est inédit, condamner un "commandant militaire" qui n'est pas sur place parce que d'abord chef hiérarchique ou commanditaire, pourquoi ? Parce que la CPI à tort ou à raison veut imposer l'existence d'une justice internationale implacable, sa primauté dans celle-ci; et pour cela Bemba était le cobaye type...


Bref, moi face à tout ça, je n'ai aucune raison de ne pas douter, d'affirmer que Bemba mérite à ce point d'être coupable principal au delà de tout doute raisonnable !
C'est fait, je n'y peux rien mais je ne peux pas ne pas laisser à leur jugement ceux qui croient que cela a été bien fait...


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: BEMBA est reconnu COUPABLE

Message  Arafat le 24/3/2016, 2:18 pm

ndonzwau a écrit:

Bref, moi face à tout ça, je n'ai aucune raison de ne pas douter, d'affirmer que Bemba mérite à ce point d'être coupable principal au delà de tout doute raisonnable !
C'est fait, je n'y peux rien mais je ne peux pas ne pas laisser à leur jugement ceux qui croient que cela a été bien fait...
Compatriotiquement!

Si on tient surtout compte du fait que la sentence fût prise à l´unanimité, on voit mal comment JB Bemba pourrait s´en sortir. Espérons tout simplement qu´il soit condamné même à 15 ans de prison, ce qui ne lui resterait plus que 7 à faire étant donné qu´il a déjà passé plus ou moins 8 ans derrière les barreaux. Il pourrait ainsi bénéficier d´une libération conditionnelle en ayant effectué le 3/4 de sa peine (Je fais ici allusion à législation française, en espérant qu´elle puisse concorder avec celle de La Haye.

Revenir en haut Aller en bas

Re: BEMBA est reconnu COUPABLE

Message  Admin le 24/3/2016, 2:53 pm

Arafat a écrit:
ndonzwau a écrit:

Bref, moi face à tout ça, je n'ai aucune raison de ne pas douter, d'affirmer que Bemba mérite à ce point d'être coupable principal au delà de tout doute raisonnable !
C'est fait, je n'y peux rien mais je ne peux pas ne pas laisser à leur jugement ceux qui croient que cela a été bien fait...
Compatriotiquement!

Si on tient surtout compte du fait que la sentence fût prise à l´unanimité, on voit mal comment JB Bemba pourrait s´en sortir. Espérons tout simplement qu´il soit condamné même à 15 ans de prison, ce qui ne lui resterait plus que 7 à faire étant donné qu´il a déjà passé plus ou moins 8 ans derrière les barreaux. Il pourrait ainsi bénéficier d´une libération conditionnelle en ayant effectué le 3/4 de sa peine (Je fais ici allusion à législation française, en espérant qu´elle puisse concorder avec celle de La Haye.
Ca devrait ressembler à ça d'apres moi

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BEMBA est reconnu COUPABLE

Message  djino le 24/3/2016, 5:07 pm

N'allons pas vite en besogne , il se pourrait qu'il y ait  Jurisprudence :  albino
Souvenons nous du verdict de Germain Katanga et de Thomas Luhaka !
Germain Katanga : Si vous faites un tour sur ce lien :

https://www.icc-cpi.int/fr_menus/icc/situations%20and%20cases/situations/situation%20icc%200104/related%20cases/icc%200104%200107/background%20information/Pages/background%20information.aspx

Vous y lirez :
"Le 7 mars 2014, la Chambre de première instance II a déclaré Germain Katanga coupable, en tant que complice au sens de l'article 25-3-d du Statut de Rome, d'un chef de crime contre l'humanité (meurtre) et de quatre chefs crimes de guerre (meurtre, attaque contre une population civile, destruction de biens et pillage) commis le 24 février 2003, lors de l'attaque lancée contre le village de Bogoro, situé dans le district de l'Ituri en RDC.

La Chambre a acquitté Germain Katanga des autres charges dont il faisait l'objet. Le 25 juin 2014, la Défense de Germain Katanga et le Bureau du Procureur se sont tous deux désistés de leurs appels contre le jugement dans l'affaire Katanga. Le jugement dans cette affaire devant la CPI est désormais définitif.

Le 23 mai 2014, la Chambre de première instance II, statuant à la majorité, a condamné Germain Katanga à une peine totale de 12 ans d'emprisonnement. La Chambre a également ordonné que le temps passé en détention pour le compte de la CPI – c'est-à-dire la période du 18 septembre 2007 au 23 mai 2014 - soit déduit de la peine prononcée. Basketball Basketball
Des décisions portant sur les réparations susceptibles d'être allouées aux victimes seront rendues ultérieurement.


Autre Belle lecture : Il peux y avoir Jurisprudence comme le cas de Thomas Lubanga Dyilo: sunny

Si vous lisez ce lien : https://www.icc-cpi.int/en_menus/icc/situations%20and%20cases/situations/situation%20icc%200104/related%20cases/icc%200104%200106/Pages/democratic%20republic%20of%20the%20congo.aspx

The verdict was rendered by Trial Chamber I, composed of Judge Adrian Fulford (United Kingdom), as Presiding Judge, Judge Elizabeth Odio Benito (Costa Rica) and Judge René Blattmann (Bolivia). Although the first two judges have written separate and dissenting opinions on some issues, the verdict was unanimous.

On 10 July 2012, Trial Chamber I sentenced Thomas Lubanga Dyilo to a total period of 14 years of imprisonment. The time he spent in the ICC's custody will be deducted from this total sentence.


Wait and see : Tic tac tic tac ... drunken

Revenir en haut Aller en bas

Re: BEMBA est reconnu COUPABLE

Message  Hiro-Hito le 24/3/2016, 5:25 pm

Cher Ndonzwau, etes vous en train de vous baser sur les mm premisses que moi? Je ne pense pas, voici c que je dis, J'ai lu le monsieur du Facebook, et je suis  aller trouver le livre de Bemba, voici c qu'il racconte lui mm

Le Choix de la Liberte a écrit:

Au secours du voisin centrafricain



28 mai 2001, deux heures du matin, la sonnerie du téléphone retentit. Au bout du fil, le président Patassé. Il m’informe du drame qui se déroule au cœur de la capitale
centrafricaine. La situation est dramatique, les assaillants sont déterminés à en finir avec le chef de l’État dont la garde rapprochée défend vaillamment la modeste
résidence. Élu démocratiquement à la faveur d’un scrutin dont peu de chefs d’État africains seraient fondés de remettre en cause les résultats, Ange-Félix Patassé fait
partie des figures de l’histoire africaine. Son âge et son expérience expliquent l’attention toute paternelle qu’il n’a cessé de me témoigner et à laquelle j’ai toujours
été sensible. Le Congo et la République centrafricaine partagent ensemble plus de mille kilomètres de frontière commune. Mes relations avec les autorités centrafricaines
tiennent compte avant toute chose des centaines de milliers de riverains de l’Ubangui, pour la plupart des Yakomas, qui aspirent à vivre dans la paix et la sécurité.
Au sein de l’armée du président Patassé, tout indique, que dans la nuit du 27 au 28 mai 2001, les éléments issus de l’ethnie Yakoma ont fait défection pour se ranger derrière
l’ancien président Kolingba. Toutefois, aux premières heures de la tentative de coup, rien ne permet d’identifier les véritables instigateurs de la tentative d’assassinat et la
main invisible qui se cache derrière les insurgés. Une récente vague de mécontentement social, les ambitions du premier carré des fidèles du président Patassé
ou de ses ennemis jurés, l’agitation de cercles d’ex-mobutistes décidés à investir le Centrafrique dans la recherche d’une base arrière sûre, sont autant de conjectures dans
la recherche des responsables du coup de force.

À sept heures le président Patassé me rappelle et m’informe que les troupes qui sont restées fidèles sont incapables de reprendre la situation en main. Il a contacté le
président Kaddhafi qui dépêche une centaine d’éléments qui n’ont d’autre mission que d’assurer sa sécurité physique. En l’absence d’une intervention de l’Armée de
Libération du Congo, tout semble perdu !

Une chute du président élu ouvre la perspective d’un bain de sang entre les ethnies centrafricaines. Ce chaos ferait le lit des ennemis du MLC qui, depuis la prise de
Gbadolite, tentent de s’enraciner dans la capitale centrafricaine. Leur prise de contrôle de la Centrafrique par le biais des mutins constituerait une menace sérieuse non
seulement pour le Mouvement mais aussi pour la poursuite du processus de paix au Congo.
Après avoir évalué avec mon État major général l’état de l’insurrection, j’ordonne au commandant Jean-Louis Bokolombe, le responsable des renseignements militaires, de
coordonner en concertation avec l’État major général de forces armées centrafricaines, FACA, les opérations de restauration du pouvoir des autorités centrafricaines.

Le 28 mai à 15h30, soit douze heures après la tentative de coup d’État, le commandant Bokolombe atterrit à Bangui et engage les discussions avec l’État major général FACA
et le ministre de la Défense, monsieur Jean-Jacques Demafouth. À 18h30, la nuit tombée, la première compagnie du 28ème bataillon entame la traversée de l’Ubangui et
prend pied sur la rive centrafricaine. La mission des éléments de l’ALC consiste à assurer la sécurisation du rocher et du coude Sofitel, de l’État major Force navale, de
Radio-Bangui et de la rivière Ubangui.

Le 29 mai, un premier peloton ALC progresse avec l’appui des FACA jusqu’à Ngaragba. Il repousse les mutins et bloque la route qui relie le camp Kassaï au centre
ville. La présence de l’ALC crée un choc psychologique sur les insurgés. Un second peloton et une section de la garde présidentielle délogent les mutins de la ville et
tentent de leur interdire la traversée en direction de Zongo. En concertation avec l’ambassadeur de France, Jean-Marc Simon, l’ALC assure la sécurité de l’ambassade
de France.

Le 30 mai, deux autres compagnies sont acheminées à Bangui. Le commandant Bokolombe prend à nouveau contact avec l’État major FACA afin de renforcer la
coordination des opérations.

Dès le 1er juin, l’ALC et les FACA décident de reprendre le contrôle du camp Kassaï où les insurgés se sont repliés. Les Forces centrafricaines prennent la route des Ndress
tandis que le contingent ALC emprunte le boulevard Général De Gaule afin d’atteindre le «coq », nom de code donné à la maison d’arrêt de Bangui.

Le 2 juin, suite au retard pris par les FACA dans leur progression, j’ordonne aux éléments du 28ème bataillon de prendre en main les deux axes et de laisser aux FACA
la mission de protéger la ville.
L’ALC progresse sur les deux fronts, jusqu’au Lycée des Rapides, à droite de Bangui, et à la villa Saulet, à gauche. Après 24 heures de nettoyage et de combat, les deux fronts feront leur jonction au niveau de Ouango.

Le 4 juin, l’opération Bangui se termine avec le nettoyage de la ville. À la demande du président Patassé, je donne l’ordre à mes hommes de garder momentanément position
à Bangui afin de permettre aux FACA de reprendre totalement le contrôle de la capitale.


Le 10 juin, tous les éléments du 28ème bataillon ont retraversé l’Ubangui. Les déclarations de l’ancien président Kolingba exacerbent les tensions entre les
Yakoma et les ethnies du nord. Dans la crainte de représailles, plus de cent mille Yakoma ont fui la Centrafrique pour trouver refuge sur la rive congolaise de
l’Ubangui. Parmi eux, plus de mille mutins, pour la plupart des Yakomas.
Préalablement à leur entrée au Congo, tous ont pris soin d’enterrer leurs armes. La collaboration étroite du MLC et des agences humanitaires des Nations Unies permet
d’éviter le pire aux milliers de femmes et enfants qui se trouvent aujourd’hui totalement démunis.
Au regard du drame du Kivu, le MLC s’engage à ce que les territoires sous son contrôle ne deviennent pas un sanctuaire pour une nouvelle rébellion. En concertation
avec la MONUC et le HCR, des dispositions sont prises afin d’éloigner les mutins de la frontière et d’en assurer le contrôle. La reprise en main de la situation par les
autorités centrafricaines devrait stimuler un dialogue intercommunautaire fructueux et favoriser les meilleures conditions possibles pour le retour des réfugiés dans leur pays.
À ce titre, j’ai à maintes reprises proposé la création de camps de transit dans les territoires d’origine des réfugiés. Sous le contrôle des Nations Unies, ces camps
éviteront que les pays hôtes deviennent malgré eux des foyers d’insécurité et de déstabilisation de leurs pays voisins.

http://ajpba.org/pdf/20110629.pdf

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36

Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BEMBA est reconnu COUPABLE

Message  ndonzwau le 24/3/2016, 6:44 pm

djino a écrit:N'allons pas vite en besogne , il se pourrait qu'il y ait  Jurisprudence :  albino
Souvenons nous du verdict de Germain Katanga et de Thomas Luhaka !
Germain Katanga : Si vous faites un tour sur ce lien :

https://www.icc-cpi.int/fr_menus/icc/situations%20and%20cases/situations/situation%20icc%200104/related%20cases/icc%200104%200107/background%20information/Pages/background%20information.aspx

Vous y lirez :
"Le 7 mars 2014, la Chambre de première instance II a déclaré Germain Katanga coupable, en tant que complice au sens de l'article 25-3-d du Statut de Rome, d'un chef de crime contre l'humanité (meurtre) et de quatre chefs crimes de guerre (meurtre, attaque contre une population civile, destruction de biens et pillage) commis le 24 février 2003, lors de l'attaque lancée contre le village de Bogoro, situé dans le district de l'Ituri en RDC.

La Chambre a acquitté Germain Katanga des autres charges dont il faisait l'objet. Le 25 juin 2014, la Défense de Germain Katanga et le Bureau du Procureur se sont tous deux désistés de leurs appels contre le jugement dans l'affaire Katanga. Le jugement dans cette affaire devant la CPI est désormais définitif.

Le 23 mai 2014, la Chambre de première instance II, statuant à la majorité, a condamné Germain Katanga à une peine totale de 12 ans d'emprisonnement. La Chambre a également ordonné que le temps passé en détention pour le compte de la CPI – c'est-à-dire la période du 18 septembre 2007 au 23 mai 2014 - soit déduit de la peine prononcée. Basketball Basketball
Des décisions portant sur les réparations susceptibles d'être allouées aux victimes seront rendues ultérieurement.


Autre Belle lecture : Il peux y avoir Jurisprudence comme le cas de Thomas Lubanga Dyilo: sunny

Si vous lisez ce lien : https://www.icc-cpi.int/en_menus/icc/situations%20and%20cases/situations/situation%20icc%200104/related%20cases/icc%200104%200106/Pages/democratic%20republic%20of%20the%20congo.aspx

The verdict was rendered by Trial Chamber I, composed of Judge Adrian Fulford (United Kingdom), as Presiding Judge, Judge Elizabeth Odio Benito (Costa Rica) and Judge René Blattmann (Bolivia). Although the first two judges have written separate and dissenting opinions on some issues, the verdict was unanimous.

On 10 July 2012, Trial Chamber I sentenced Thomas Lubanga Dyilo to a total period of 14 years of imprisonment. The time he spent in the ICC's custody will be deducted from this total sentence.


Wait and see : Tic tac tic tac ... drunken

Un dernier mot !

Mes compétences juridiques sont limitées, je l'avoue; mais à mon sens les péripéties sur les cas de Katanga et Lubanga ne peuvent vraiment constituer des jurisprudences dans le sens des décisions juridiques sorties de l'ordinaire judiciaire, ce sont pour moi des décisions ordinaires d'un jugement !

La vraie (nouvelle) jurisprudence commence au contraire à partir du verdict de Bemba : un chef politique qui décide d'une ligne de conduite générale et donne des ordres d'orientation principale à son armée comme le fait tout chef d'Etat est ici ramené à un "commandant militaire" pleinement coupable de leurs comportements et actes dans le pays tiers où il l'a envoyée...

A cette aune, il restera peu de présidents surtout en Afrique qui seraient à l'abri : les cas de Kagame et Museveni mais aussi de leurs parrains, Américains, Britanniques... dont les soldats se sont rendus coupables d'exactions criminelles au Congo sautent les premiers aux yeux...
On peut même aller jusqu'à l'inculpation des autorités onusiennes et autres puissants de ce monde qui ont envoyé des Casques bleus ou leurs soldats dans des pays tiers et qui se sont rendus coupables ici là des délits et même crimes sexuels, économiques, militaires (insubordination et inefficacité mortelle) à être inquiétés !

Heureusement pour elles et malheureusement pour nous, toutes ces dernières sont aujourd'hui intouchables...
Imaginez que les crimes génocidaires, contre l'humanité, de guerre et d'agression au Congo aient entraîné un TP pour le  Congo comme en Yougoslavie ou au Rwanda ? On en parlerait autrement aujourd'hui de tous ces commanditaires !

A tort ou à raison la CPI a créé avec ce verdict inédit une jurisprudence forte, c'est là son sens principal; n'a-telle pas en même temps ouvert une boîte de Pandore? La suite nous le dira...

Avec au moins 15 ans et une telle décision c'est la mort politique de Bemba, on ne l'a pas raté et tel que c'est parti on ne le ratera pas selon moi , cher Djino...
S'il ne fait pas appel, il sera prochainement question après le jugement de son autre affaire rocambolesque de subornation de témoin, d'un pays où il pourra poursuivre le reste de sa peine, encore au moins 3 ans, en comptant les réductions des peines ! Le Congo, la Belgique, le Portugal ou ailleurs ?
Pauvre Bemba !!!

« Tout en réaffirmant que l'impunité ne sera pas tolérée, le jugement de la Cour envoie un signal fort selon lequel les chefs militaires seront tenus pour responsables des crimes internationaux commis par ceux sous leur autorité », a déclaré M. Ban Ki-moon dans un communiqué de presse rendu public par son porte-parole.



Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: BEMBA est reconnu COUPABLE

Message  NgongaEbeti le 25/3/2016, 10:09 am

El-Shaman a écrit:
NgongaEbeti a écrit:Tout a coup certains icise transforment en pourfendeurs de la CPI aujourd'hui parce que Bemba vient d'etre condamné mais ils oublient que hier encore ils s'exhibaient a vouer Joseph Kabila a la meme CPI pour les crimes commis par kagame au Congo!
Vous etes les meme qui acceptent a coeur joie et qui soutiennent les politiciens congolais qui se font corrompre par l'Occident pour combattre Joseph Kabila mais vous voila malheureux lorsque ces meme Occidentaux condamnent votre "héro" JP Bemba qui se retrouve dans la situation actuelle justement parce qu'il était trop zélé dans sa volonté de servir l'Occident en participant a la tentative de balkanisation du Congo.

Bref, vous ne faites qu'expérimenter ce qui arrive a ceux qui trahissent leurs pays en comptant sur l'Occident. Ne venez pas ici pleurnicher ou faire semblant de vous indigner du sort réservé a Bemba car vous etes des participants, serviteur(-ante)s et supporteurs du systeme qui aujourd'hui l'a condamné. Comme quoi TRAHIR le Congo n'est pas sans conséquence.

Le tour de kagama et museveni, le maitre directe de Bemba, va bientot arriver. Mais avec eux, ce sera sur place en Afrique qu'on va leur régler leur compte. Et très bientot meme! Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing
lol! lol! lol! Yoka mutu na ngai mr NgongaEbeti  Wink  
Ye alingaka boye, wana abimisi ba paquets parce que azui occasion...kiekiekiekie.

Lol! Ndeko El-Shaman, you oza matumoli hein? Loooool
Comprendre kaka, to wumeli na net oyo pona likambo ya Congo donc on limite un peu nos interventions. Devant de telles occasions on sort un peu de sa réserve pour rappeler a certains donneurs de lecons leurs propres incohérences et contradictions.

Revenir en haut Aller en bas

Re: BEMBA est reconnu COUPABLE

Message  NgongaEbeti le 25/3/2016, 10:15 am

Hiro-Hito a écrit: Cher Ndonzwau, etes vous en train de vous baser sur les mm premisses que moi? Je ne pense pas, voici c que je dis, J'ai lu le monsieur du Facebook, et je suis  aller trouver le livre de Bemba, voici c qu'il racconte lui mm

Le Choix de la Liberte a écrit:

Au secours du voisin centrafricain




28 mai 2001, deux heures du matin, la sonnerie du téléphone retentit. Au bout du fil, le président Patassé. Il m’informe du drame qui se déroule au cœur de la capitale
centrafricaine. La situation est dramatique, les assaillants sont déterminés à en finir avec le chef de l’État dont la garde rapprochée défend vaillamment la modeste
résidence. Élu démocratiquement à la faveur d’un scrutin dont peu de chefs d’État africains seraient fondés de remettre en cause les résultats, Ange-Félix Patassé fait
partie des figures de l’histoire africaine. Son âge et son expérience expliquent l’attention toute paternelle qu’il n’a cessé de me témoigner et à laquelle j’ai toujours
été sensible. Le Congo et la République centrafricaine partagent ensemble plus de mille kilomètres de frontière commune. Mes relations avec les autorités centrafricaines
tiennent compte avant toute chose des centaines de milliers de riverains de l’Ubangui, pour la plupart des Yakomas, qui aspirent à vivre dans la paix et la sécurité.
Au sein de l’armée du président Patassé, tout indique, que dans la nuit du 27 au 28 mai 2001, les éléments issus de l’ethnie Yakoma ont fait défection pour se ranger derrière
l’ancien président Kolingba. Toutefois, aux premières heures de la tentative de coup, rien ne permet d’identifier les véritables instigateurs de la tentative d’assassinat et la
main invisible qui se cache derrière les insurgés. Une récente vague de mécontentement social, les ambitions du premier carré des fidèles du président Patassé
ou de ses ennemis jurés, l’agitation de cercles d’ex-mobutistes décidés à investir le Centrafrique dans la recherche d’une base arrière sûre, sont autant de conjectures dans
la recherche des responsables du coup de force.

À sept heures le président Patassé me rappelle et m’informe que les troupes qui sont restées fidèles sont incapables de reprendre la situation en main. Il a contacté le
président Kaddhafi qui dépêche une centaine d’éléments qui n’ont d’autre mission que d’assurer sa sécurité physique. En l’absence d’une intervention de l’Armée de
Libération du Congo, tout semble perdu !

Une chute du président élu ouvre la perspective d’un bain de sang entre les ethnies centrafricaines. Ce chaos ferait le lit des ennemis du MLC qui, depuis la prise de
Gbadolite, tentent de s’enraciner dans la capitale centrafricaine. Leur prise de contrôle de la Centrafrique par le biais des mutins constituerait une menace sérieuse non
seulement pour le Mouvement mais aussi pour la poursuite du processus de paix au Congo.
Après avoir évalué avec mon État major général l’état de l’insurrection, j’ordonne au commandant Jean-Louis Bokolombe, le responsable des renseignements militaires, de
coordonner en concertation avec l’État major général de forces armées centrafricaines, FACA, les opérations de restauration du pouvoir des autorités centrafricaines.

Le 28 mai à 15h30, soit douze heures après la tentative de coup d’État, le commandant Bokolombe atterrit à Bangui et engage les discussions avec l’État major général FACA
et le ministre de la Défense, monsieur Jean-Jacques Demafouth. À 18h30, la nuit tombée, la première compagnie du 28ème bataillon entame la traversée de l’Ubangui et
prend pied sur la rive centrafricaine. La mission des éléments de l’ALC consiste à assurer la sécurisation du rocher et du coude Sofitel, de l’État major Force navale, de
Radio-Bangui et de la rivière Ubangui.

Le 29 mai, un premier peloton ALC progresse avec l’appui des FACA jusqu’à Ngaragba. Il repousse les mutins et bloque la route qui relie le camp Kassaï au centre
ville. La présence de l’ALC crée un choc psychologique sur les insurgés. Un second peloton et une section de la garde présidentielle délogent les mutins de la ville et
tentent de leur interdire la traversée en direction de Zongo. En concertation avec l’ambassadeur de France, Jean-Marc Simon, l’ALC assure la sécurité de l’ambassade
de France.

Le 30 mai, deux autres compagnies sont acheminées à Bangui. Le commandant Bokolombe prend à nouveau contact avec l’État major FACA afin de renforcer la
coordination des opérations.

Dès le 1er juin, l’ALC et les FACA décident de reprendre le contrôle du camp Kassaï où les insurgés se sont repliés. Les Forces centrafricaines prennent la route des Ndress
tandis que le contingent ALC emprunte le boulevard Général De Gaule afin d’atteindre le «coq », nom de code donné à la maison d’arrêt de Bangui.

Le 2 juin, suite au retard pris par les FACA dans leur progression, j’ordonne aux éléments du 28ème bataillon de prendre en main les deux axes et de laisser aux FACA
la mission de protéger la ville.
L’ALC progresse sur les deux fronts, jusqu’au Lycée des Rapides, à droite de Bangui, et à la villa Saulet, à gauche. Après 24 heures de nettoyage et de combat, les deux fronts feront leur jonction au niveau de Ouango.

Le 4 juin, l’opération Bangui se termine avec le nettoyage de la ville. À la demande du président Patassé, je donne l’ordre à mes hommes de garder momentanément position
à Bangui afin de permettre aux FACA de reprendre totalement le contrôle de la capitale.


Le 10 juin, tous les éléments du 28ème bataillon ont retraversé l’Ubangui. Les déclarations de l’ancien président Kolingba exacerbent les tensions entre les
Yakoma et les ethnies du nord. Dans la crainte de représailles, plus de cent mille Yakoma ont fui la Centrafrique pour trouver refuge sur la rive congolaise de
l’Ubangui. Parmi eux, plus de mille mutins, pour la plupart des Yakomas.
Préalablement à leur entrée au Congo, tous ont pris soin d’enterrer leurs armes. La collaboration étroite du MLC et des agences humanitaires des Nations Unies permet
d’éviter le pire aux milliers de femmes et enfants qui se trouvent aujourd’hui totalement démunis.
Au regard du drame du Kivu, le MLC s’engage à ce que les territoires sous son contrôle ne deviennent pas un sanctuaire pour une nouvelle rébellion. En concertation
avec la MONUC et le HCR, des dispositions sont prises afin d’éloigner les mutins de la frontière et d’en assurer le contrôle. La reprise en main de la situation par les
autorités centrafricaines devrait stimuler un dialogue intercommunautaire fructueux et favoriser les meilleures conditions possibles pour le retour des réfugiés dans leur pays.
À ce titre, j’ai à maintes reprises proposé la création de camps de transit dans les territoires d’origine des réfugiés. Sous le contrôle des Nations Unies, ces camps
éviteront que les pays hôtes deviennent malgré eux des foyers d’insécurité et de déstabilisation de leurs pays voisins.

http://ajpba.org/pdf/20110629.pdf

Wow! Merci Hiro-Hito de nous faire partager les écrits, o combien scandaleux, de Bemba.
Pour nous autres, bien que n'étant pas au courant de ce livre a l'époque, nous n'avons jamais cessé de répéter sur le net et ailleurs quelle sorte de fourbe et de traitre Bemba est/était et que les congolais faisaient un mauvais choix en lui accordant leur confiance. Nous avions parlé de Moustapha et de Dunia barakani a l'époque mais vous tous, bercés par les mensonges de Ngbanda que Bemba véhiculait, vous vous etes mis a le supporter et a hair Joseph Kabila qui justement était leur ennemi commun.

Dieu merci, ni vous nis votre candidat Bemba n'avez gagné!!!
Petit a petit la vérité têtue et coriace finit toujours par triompher. Bein entendu, étant congolais, il ne faut pas s'attendre a des méa-culpa de votre part!!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: BEMBA est reconnu COUPABLE

Message  Djodjo B le 25/3/2016, 5:22 pm

C'est vrai que cette CPI est une comedie mais JP Bemba a viola deja ba filles a son jeune age. Eza djo moko asala ba degats vraiment ya mabe. Azo futa kaka ba gaffes na ye ya kala.

Revenir en haut Aller en bas

Re: BEMBA est reconnu COUPABLE

Message  Hiro-Hito le 25/3/2016, 6:09 pm

NgongaEbeti,
Voila en qlq mots ma position qui en tt cas reste constante.

J'ai tjr dis q Bemba n'etait pas innocent, mais voila la nuance, c q Bemba ne doit pas etre juge pour les crimes de ses troupes qui jusqu'a la decouverte de son ouvrage, ni moi ni toi pouvions avancer des arguments pour corroborer les accusations de Moreno hier et Bensouda aujourd'hui. C'est a dire, personne ici n'etait a mesure de dire avec certitude que Bemba avait le controle de ses troupes qui etaient en RCA sur invitation d'un president elu, qui du reste n'etait pas interpelle. Par contre J'ai tjr dit que Bemba doit repondre de ses crimes au Congo, de mm q Ruberwa, Nyamwisi et Kabila que tu defends ici chq jours. Donc sans les avoeux de Bemba, je ne voyais pas pkoi il devait repondre des crimes commis par ses troupes en RCA, et la a moins qu'on ne soit aveugle, mais peut on parler de justice a la CPI? Reponds moi, pkoi Bemba et pas Kagame, Pkoi Bemba et pas Museveni?...
Donc pour reprendre ce que je disais, j'avais un probleme en absence des avoeux de Bemba avec la justice qui faisait de lui responsable des crimes en RCA, mais J'ai tjr soutenu qu'il etait criminel et dictateur qui devait repondre de ses crimes au Congo, coe Kabila et les autres que je venais de citer. Et c'est la que moi et toi sommes differents, pour toi et tes copins qui soutiennent Kabila ici sur ce forum, vous etes tellement malhonnete que vous voulez nous faire croire que vous avez cure de la justice, alors q pour vous c seulement se debarrasser d'un adversaire politique qui vous importe, si c la justice, comment expliquez vous q vous voulez voir Bemba devant la justice pcq auteur morale des crimes en RCA, et qui selon vous est auteur morale des massacres des BDK? Kuluna?...
Et ou etiez vous qd votre autorite defendait Bosco Ntanganda? n'aviez vous pas glorifier Kabila qd il disait que la paix etait plus importante q la justice? Et Lubanga? n'aviez vous pas fait des accords?

Donc je dis ceci, ds le passe Je voulais voir Bemba libre pcq je ne pouvais justifier les accusations de Moreno coe celles de Bensouda, vous mm vous n'aviez aucune justifications apart le desire de voir un adversaire politique ecarte. Neanmoins J'ai soutenu ici sur ce forum q Bemba, Kabila et tt les chefs de guerre Congolais doivent repondre pour les crimes commis au Congo.

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36

Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BEMBA est reconnu COUPABLE

Message  djino le 25/3/2016, 6:23 pm

Revenir en haut Aller en bas

Re: BEMBA est reconnu COUPABLE

Message  Libre Examen le 25/3/2016, 6:31 pm

2016 ON REFAIT JEAN PIERRE BEMBA

Revenir en haut Aller en bas

Re: BEMBA est reconnu COUPABLE

Message  ndonzwau le 25/3/2016, 10:40 pm

Hiro-Hito a écrit: NgongaEbeti,
Voila en qlq mots ma position qui en tt cas reste constante.

J'ai tjr dis q Bemba n'etait pas innocent, mais voila la nuance, c q Bemba ne doit pas etre juge pour les crimes de ses troupes qui jusqu'a la decouverte de son ouvrage, ni moi ni toi pouvions avancer des arguments pour corroborer les accusations de Moreno hier et Bensouda aujourd'hui. C'est a dire, personne ici n'etait a mesure de dire avec certitude que Bemba avait le controle de ses troupes qui etaient en RCA sur invitation d'un president elu, qui du reste n'etait pas interpelle. Par contre J'ai tjr dit que Bemba doit repondre de ses crimes au Congo, de mm q Ruberwa, Nyamwisi et Kabila que tu defends ici chq jours. Donc sans les avoeux de Bemba, je ne voyais pas pkoi il devait repondre des crimes commis par ses troupes en RCA, et la a moins qu'on ne soit aveugle, mais peut on parler de justice a la CPI? Reponds moi, pkoi Bemba et pas Kagame, Pkoi Bemba et pas Museveni?...
Donc pour reprendre ce que je disais, j'avais un probleme en absence des avoeux de Bemba avec la justice qui faisait de lui responsable des crimes en RCA, mais J'ai tjr soutenu qu'il etait criminel et dictateur qui devait repondre de ses crimes au Congo, coe Kabila et les autres que je venais de citer. Et c'est la que moi et toi sommes differents, pour toi et tes copins qui soutiennent Kabila ici sur ce forum, vous etes tellement malhonnete que vous voulez nous faire croire que vous avez cure de la justice, alors q pour vous c seulement se debarrasser d'un adversaire politique qui vous importe, si c la justice, comment expliquez vous q vous voulez voir Bemba devant la justice pcq auteur morale des crimes en RCA, et qui selon vous est auteur morale des massacres des BDK? Kuluna?...
Et ou etiez vous qd votre autorite defendait Bosco Ntanganda? n'aviez vous pas glorifier Kabila qd il disait que la paix etait plus importante q la justice? Et Lubanga? n'aviez vous pas fait des accords?

Donc je dis ceci, ds le passe Je voulais voir Bemba libre pcq je ne pouvais justifier les accusations de Moreno coe celles de Bensouda, vous mm vous n'aviez aucune justifications apart le desire de voir un adversaire politique ecarte. Neanmoins J'ai soutenu ici sur ce forum q Bemba, Kabila et tt les chefs de guerre Congolais doivent repondre pour les crimes commis au Congo.

Où avez-vous lu, HH, que Bemba a affirmé qu'il se mêlait de "commandement militaire" qui le rendrait pleinement coupable en tant que tel ?
Moi nulle part dans la prose que vous nous avez exposée !


A ma connaissance, Bush (Obama), Hollande, Cameron, Netanyahou... sont en tant que Chefs d'Etat ou PM les "commandants suprêmes" de leurs armées ! Ce sont eux qui décident d'envoyer celles-ci en Afghanistan, en Centrafrique, en Irak, sur Gaza... et décident des orientations principales de celles-ci, attaquer sans discussion l'armée des talibans au risque des victimes collatérales, affronter et repousser les milices de la Seleka, attaquer l'armée de Saddam Hussein, démanteler les réseaux du Hamas... mais était-on autorisé jusque-là à les rendre responsables et pis, coupables en tant que "commandants militaires" ?

Il serait démissionnaire, défaillant, le Chef d'Etat, Chef des Armées qui ne donnerait pas d'orientations stratégiques à son Armée sur le terrain, Bemba n'a fait que ça dans le texte que vous nous avez proposé ! Ça ne fait pas davantage de lui plus que d'autres auxquels les commandants se réfèrent presque quotidiennement sur le terrain, chez eux et davantage dans un pays tiers, le "commandant militaire" qui répond de tout même si dans les Etats organisés leurs "commandants suprêmes" sont à l'abri des poursuites, ils assument mais en même temps ils restent souverains jusqu'au bout sans jamais subordonner leurs soldats comme dans une Afrique désorganisée avec des milices que les autres peuvent sous-traiter à loisir...

La culbute inédite à partir du verdict contre lui est que la CPI en profite avec l'aval des puissants de ce monde de rendre pour l'exemple pénalement responsable, pleinement et entièrement, un chef hiérarchique, Bemba, sans nécessité de prouver tout lien direct dans la commission des crimes recensés...
Mais même là, où sont les autres chefs de guerre du camp Bozizé, Patassé lui-même et d'ailleurs pour que Bemba soit seul obligé de payer tous les pots cassés ?
Voilà le parti-pris, l'insuffisance et le dérapage de ce verdict source d'une insatisfaction bien justifiée !
(Au passage qu'a-t-on fait et que fait-on des auteurs de l'immense génocide du Congo commis et se commettant devant nous ? Devrions-nous fermer les yeux pour question de calendrier ou du fait qu'aucune puissance occidentale n'a pris l'initiative de nous parrainer comme les victimes centrafricaines ?)


Bref, qu'en diraient Obama en Afghanistan, Netanyahou en Cisjordanie ou à Gaza et d'autres ailleurs ?
Ne vous faites donc pas d'illusion : Bemba a été "victime" d'une condamnation inédite jamais prononcée dans l'histoire qui n'a rien à voir avec votre interprétation de ses écrits !
Il faut accepter oui ou non cette jurisprudence extraordinaire que tout observateur avisé a soulignée et que Bensouda, la Procureure de la CPI, Ban Ki-moon, le SG de l'ONU, les ONG des droits de l'homme les plus en vue défendent aujourd'hui haut et fort !

Je n'y peux rien vous non plus, ainsi en ont décidé les puissants du moment; seulement contrairement à vous je regrette que cela tombe sur Bemba, mon Compatriote que je ne rends pas à cette occasion irréprochable mais dont le dossier judiciaire a été trituré jusqu'à la manipulation et non au delà du doute raisonnable, pour servir de cobaye type afin de justifier l'existence d'une juridiction pénale internationale et non à partir d'une prétendue reconnaissance de sa culpabilité dans ses écrits ! Loin s'en faut !

Ainsi, que vous vouliez le voir ou non, cher HH, la vérité est que n'aurait été cette volonté (géo)politique de trouver un exemple, un coupable idéal, Bemba aurait pu bénéficier de bien des circonstances atténuantes effectives pour une condamnation moindre et surtout pas à partir de votre interprétation pour le moins inexacte sinon bien orientée de ses écrits !
C'est dérisoire et presque pathétique de ma part à ce stade mais c'est mon avis tout en laissant aux gourous l'occasion de célébrer leur répudiation idéologique et donc obscurantiste de sa prétendue  orientation capitaliste qui nous concerne moins ici !



Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 26/3/2016, 1:27 am, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: BEMBA est reconnu COUPABLE

Message  Hiro-Hito le 26/3/2016, 1:23 am

Cher Ndonzwau
On dit que Bemba meme a distance commandait ses troupes et par consequent est auteur moral des crimes que ses troupes ont commis en RCA.
Now si tu as choisi de faire la politique de l'autriche c'est ton choix, mais pas le mien. Qd Bemba dit J'ai ordonne a mes troupes de faire ceci, ou cela, en tt cas, pr moi ca va dans le sens d'une confirmation des charges contre lui.
En tt cas, je suis pret a apprendre, qd vous faites cette comparaison avec Obama etc, moi je sais que Obama prends des decisions en tant que commandant supreme, et laisses a ses generaux le soins de faire des strategies, alors il ne va jamais ecrire un livre ou il dit, j'ai ordonne a la 82nd airborne division de quitter Bagdad pour Fallujah. Et mm s'il le faisait, acceptons qu'il le fasse, ne serait-ce pas normal qu'on l'accuse d'avoir commander ses troupes a distance et par consequent auteur moral?
Mais bon certains disaient comparaison n'est pas raison.
Je n'ai pas dit que la CPI etait juste, lisez ma reponse a NgongaEbeti, a voir une manipulation, acceptez que la position de certains ait evoluee apres lecture de cet ouvrage

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36

Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BEMBA est reconnu COUPABLE

Message  ndonzwau le 26/3/2016, 2:14 am

Hiro-Hito a écrit: Cher Ndonzwau
On dit que Bemba meme a distance commandait ses troupes et par consequent est auteur moral des crimes que ses troupes ont commis en RCA.
Now si tu as choisi de faire la politique de l'autriche c'est ton choix, mais pas le mien. Qd Bemba dit J'ai ordonne a mes troupes de faire ceci, ou cela, en tt cas, pr moi ca va dans le sens d'une confirmation des charges contre lui.
En tt cas, je suis pret a apprendre, qd vous faites cette comparaison avec Obama etc, moi je sais que Obama prends des decisions en tant que commandant supreme, et laisses a ses generaux le soins de faire des strategies, alors il ne va jamais ecrire un livre ou il dit, j'ai ordonne a la 82nd airborne division de quitter Bagdad pour Fallujah. Et mm s'il le faisait, acceptons qu'il le fasse, ne serait-ce pas normal qu'on l'accuse d'avoir commander ses troupes a distance et par consequent auteur moral?
Mais bon certains disaient comparaison n'est pas raison.

Soyez sérieux, HH,  comment ferais-je la politique de l'autruche lorsque je vous avoue mon impuissance ? Je n'y peux rien, pour le coup les puissants en ont décidé ainsi !
Vous au contraire vous faites grève d'analyse et privilégiez les préjugés que conforte l'interprétation rapide de la prose de Bemba !

En passant vous êtes-vous demandé en quoi ont consisté les ordres d'Obama à son armée en train de capture Ben Laden au Pakistan, jusqu'où il compte dans les choix stratégiques ?
Plongé dans son bureau ovale militaire, la stratégie c'est lui, la tactique ce sont ses soldats et encore... Renseignez-vous bien et vous apprendrez qu'un commandant sur le terrain ne peut prendre certaines décisions importantes sans son aval ou via le tout Haut Commandement à qu'il délègue la ligne générale de conduite !

Bemba n'a rien fait d'autre et parce que c'est un pauvre Congolais qui ne compte pas on l'en a rendu facilement responsable pénalement pour les besoins de la "cause"; on dirait que vous ne faites aucun effort pour comprendre ce justificatif pourtant visible à mille lieux...
Où avez-vous un "auteur moral" condamné pleinement et totalement coupable sinon en tant que complice ?
C'est ça la nouveauté et le stratagème ici : qu'on l'accepte ou pas, et c'est tout votre droit de l'accepter; n'empêche que c'est la première fois avec Bemba dans la justice internationale où contrairement à d'autres on a passé par pertes et profits la nécessité des preuves directes dans ses crimes !
La Cour et l'Onu le clament elles-mêmes tout haut et vous auriez décidé de les ignorer en ne comprenant pas l'insatisfaction de certains face à ce verdict... ( « la responsabilité atteint directement le sommet, s’étendant aux commandants militaires qui avaient connaissance ou auraient dû avoir connaissance des violences sexuelles et qui n’ont pas agi », « Tout en réaffirmant que l'impunité ne sera pas tolérée, le jugement de la Cour envoie un signal fort selon lequel les chefs militaires seront tenus pour responsables des crimes internationaux commis par ceux sous leur autorité »,  disent-ils ) ! C'est quand même le bouquet dans ce cas de s'accrocher à une affirmation de preuves surtout à partir d'un écrit perdu, alors que l'intention de s'en passer au besoin au profit du paradigme qui préside aujourd'hui à tort ou à raison dans cette justice internationale qui jusque-là ne poursuit que les faibles (d'Afrique) !

Vous voulez passer sous silence le déroulement du procès comme s'il n'avait jamais eu lieu en ne vous raccrochant qu'à ce qu'a écrit Bemba ! Si vous vous étiez intéressé un peu plus avant et l'aviez un peu suivi, vous auriez peut-être un peu compris la manipulation juridique dont il a été l'objet de la part de l'accusation !
Si par hasard il est repris, je vous conseillerais de mieux le suivre et nous en parlerions alors en connaissance de cause et pas à partir d'un livre de promotion de Bemba dont un extrait anodin commun à toutes les Mémoires de ce genre devient pour vous un argument judiciaire !
Pas moi; désolé !


Compatriotiquement !


PS

Je découvre cette émission de décryptage de RFI sur ce verdict ! Très instructif !
Suivez-là très attentivement et vous débusquerez au delà de quelques incohérences et simplifications historiques, certaines questions tout en réquisitoire musclé comme si la journaliste jouait piano plus que l'avocate du diable et la dame de la FIDH répondait parfois comme embarrassée sans emporter la conviction, surtout pas la mienne; dans la 2ème moitié de l'entretien !
On se croirait devant deux conceptions parallèles du droit !
Dans tous les cas, éclairant sur l'insatisfaction ou le doute que provoque chez certains ce verdict !


"DÉCRYPTAGE
Jean-Pierre Bemba, coupable devant la CPI : pourquoi ce verdict ?
° http://www.rfi.fr/emission/20160323-jean-pierre-bemba-coupable-devant-cpi-pourquoi-verdict


Jean-Pierre Bemba, à La Haye, le lundi 21 mars 2016.REUTERS/JERRY LAMPEN/Pool

Jean-Pierre Bemba, ancien vice-président de la République Démocratique du Congo de 2003 à 2006, a été reconnu coupable le lundi 21 mars 2016 par la Cour pénale internationale de deux crimes contre l’humanité et trois crimes de guerre commis en République centrafricaine en 2002 et 2003. Pourquoi ce verdict ? Pourquoi est-il historique ? Pour en parler ce soir : Karine Bonneau, responsable du Bureau Justice internationale de la Fédération internationale des Ligues des droits de l'homme (FIDH).

Compatriotiquement !


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 26/3/2016, 1:50 pm, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: BEMBA est reconnu COUPABLE

Message  Cavalier le 26/3/2016, 7:09 am

L'AVOCAT DU DIABLE

Si Un Jour Le DIABLE devrait Comparaitre devant Les Cours & Tribunaux du Paradis et qu'il avait droit a Un Avocat...

Qui serait son avocat ideal Question   Est-ce un Ange divn ou un Ange dechu Question

Qui parmi les myriades d'Anges Celestes aurait Le parfait plaidoyer pour defendre & justifier les hautes bavures & nombreux horribles crimes que Le Diable ainsi que sa cohorte d'anges dechus auraient commis contre L'Humanite depuis leur desobeissance a La Loi Celeste et Divine Question

Peut-on accorder au Diable La Presomption d'Innocence Question


J'ai Lu des commentaires exprimes avec indifference totale vis-à-vis de L'Assassinat de Patrice EMERY LUMUMBA & AUSSI DE CAMARADE THOMAS SANKARA...J'i lu ces commentaires sous Cet ESPACE
CONGODIASPORA...
Des Compatriotes qui ont passe leur temps a justifier Les Meurtres de Ces Deux dignes Fils D'AFRIQUE, Ces deux Fils et Ancetres Noirs...Des Compatriotes qui n'ont pas eu froid aux yeux, aulieu de denoncer Les actes commis par les MPRIALSTES OCCIDENTAUX, non a la place ils ns dissent que Non, Lumumba etait un Nationaliste, O il n'etait pas un bon diplomate, disaient-ils...

Bref Le seul crime commis par Lumumba serait celui d'Aimer son Pays et de vouloir son interet d'abord et l'interet de son Peuple...Voila Le Crime qu'avait commis Patrice Emery Lumumba, un acte de Bienfaisance, un Acte Genereux de sa part qui avait scelle son sort.  Lui il n'a pas ete Condmane en Prison, mais abattu par Les MPRialistes.

Avec Lumumba, avec Thomas Sankara, ils applaudissent Les Occidentaux...Maintenant les memes Ocidentaux tant adores condamnent Jean Pierre Bemba, qui fut un Chef de Rebelles(SELON EUX-MEMES, LES MPRIALISTES), Ils le trouvent coupable des Crimes Contre L'Humanite, on crie  a L'INJUSTICE DE BLANCS CONTRE UN PAUVRE CONGOLAIS Exclamation

AH S'IL N'Y AVAIT PAS PLUS GRANDE HYPOCRISIE QUE CA, JE NE SAIS PAS CE QUE CA SERAIT Exclamation

Oui, Le Probleme est Que Jean Pierre Bemba a pactiser avec le diable...et Le diable tient a ce que tous ceux qui s'accroupirent devant lui aient d'abord les mains sales et souillees, puisque le jour qu'il n'aurait plus besoin d'eux, il sait de quoi l'accuser...

Oui BEMBA est Coupable, avant il etait accuse d'avoir commis des crimes contre L'humanite, mais maintenant, il est reconnu coupable de ces crimes...C'est une verite mensongere...Pourquoi Question  Parce que c'est vrai que Bemba est coupable en premier parce qu'il a signe un pacte avec des menteurs...qui lui avaient tendu un piege...Lui se prenait pour un Chef Rebel minimisant peut etre les causes qui pouvaient en resulter... Idea

A DISCERNER sunny


Dernière édition par Cavalier le 26/3/2016, 2:58 pm, édité 1 fois

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: BEMBA est reconnu COUPABLE

Message  Libre Examen le 26/3/2016, 2:56 pm

Qui ici sur CD a déjà prétendu que Patrice Emery Lumumba n'aimait pas le Congo. Si l'on en les preuves, il faut les présenter. Les discours contre les autres n'est pas pour nous la mesure du nationalisme.

Tout ce que Emery Patrice Lumumba a fait le 30 juin 1960 lui a été dicté ou fortement suggéré par ses maîitres blancs. Ce sont ces maître qui ont obtenu pour lui le visa pour qu'il aile à la conférence d'Accra.

Emery Patrice Lumumba a certainement aimé le Congo. Mais il a aussi certainement beaucoup aimé Joseph Mobutu. Il l'a tant aimé qu'il n'a supporté qu'il soit loin de lui. Il l'a tant aimé qu'il a fait venir de la Belgique où il était pour le nommer comme son secrétaire personnel et l'élever au rang de colonel et lui a confié la charge de l'armée.

Est-ce que Joseph Désiré Mobutu méritait toutes ces nominations ?

Emery  Patrice Lumumba a envoyé des troupes dans l'Etat autonome du Sud Kasaï et ils y ont commis des massacres horribles. Toutefois, il n'y a pas seulement les troupes d'Emery Patrice Lumumba  qui avaient commis des dans l'Etat autonome du Sud Kasaï. Le Mulopwe, Albert Kalonji y aussi commis des massacres.

Ainsi, comme Jean Pierre Bemba, Emery Patrice Lumumba doit être tenu responsable des massacres commis par ses hommes.

Thomas Sankara était un intellectuel communiste. Il était imprégné de l'idéologie communiste dans ses veines. Il était endocriné comme beaucoup d'autre Africains de cette idéologie qui a été théorisé par un blanc. Thomas Sankara, faisant fi de toutes relations des Burkinabais a leur terre, de tout attachement des Burkinabais à leur terre, a entrepris de supprimer la propriété privée. Thomas Sankara avait entrepris de transformer le Burkina Faso en URSS.

Les discours anti impérialistes, les discours contre l'autre ne sont pas à nos yeux des indicateurs de mesure du nationalisme. Ainsi, quant il 'est agi de gouverner, de montrer la vraie mesure du nationalisme par les actes qu'on pose, par le traitement de son peuple, nous pouvons soutenir qu'Houphouët Bobigny aura été le plus nationaliste. Houphouët Boigny a en effet mieux fait pour son pays que tous les autres.


Dernière édition par Libre Examen le 26/3/2016, 5:53 pm, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: BEMBA est reconnu COUPABLE

Message  Cavalier le 26/3/2016, 3:03 pm

Hoopla Suspect

L'AVOCAT DU DIABLE NE PEUT ETRE QU'UN DISCIPLE DU DIABLE...LE MENSONGE C'EST SON OUTIL LE PLUS EFFICACE... Exclamation

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: BEMBA est reconnu COUPABLE

Message  Libre Examen le 26/3/2016, 3:51 pm

Mensonge !

Est-il mensonge qu'Emery Patrice Lumumba a tant aimé Joseph Mobutu qu'il a tout fait pour faire venir ce dernier de la Belgique pour que celui-ci soit toujours près de lui ?

Le mensonge serait, entre autres, nié ce qui est vrai; plus simplement, ce qui est vrai n'est pas mensonge.


Dernière édition par Libre Examen le 26/3/2016, 9:58 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: BEMBA est reconnu COUPABLE

Message  Cavalier le 26/3/2016, 4:12 pm

Libre Examen a écrit:Mensonge !

Est-il mensonge qu'Emery Patrice Lumumba a tant aimé Joseph Mobutu qu'il a tout fait pour faire venir ce dernier de la Belgique pour que celui-ci soit à toujours près de lui ?

Le mensonge serait, entre autres, nié ce qui est vrai; plus simplement, ce qui est vrai n'est pas mensonge.
Libre Examen

Hmmm Le sujet concerne Bemba...Concentrez-vous sur son cas...Est-il Coupable oui ou Non Question




_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: BEMBA est reconnu COUPABLE

Message  Libre Examen le 26/3/2016, 5:09 pm

Cavalier a écrit:
Libre Examen a écrit:Mensonge !

Est-il mensonge qu'Emery Patrice Lumumba a tant aimé Joseph Mobutu qu'il a tout fait pour faire venir ce dernier de la Belgique pour que celui-ci soit à toujours près de lui ?

Le mensonge serait, entre autres, nié ce qui est vrai; plus simplement, ce qui est vrai n'est pas mensonge.
Libre Examen

Hmmm Le sujet concerne Bemba...Concentrez-vous sur son cas...Est-il Coupable oui ou Non Question




Pourrions-nous porter à votre attention cher Cavalier que c'est bien vous qui aviez introduit Patrice Emery Lumumba et Thomas Sankara dans le sujet. Non seulement aviez-vous introduit Patrice Emery Lumumba et Thomas Sankara dans le sujet, mais vous aviez, en plus, soutenu que ceux qui ne partagent pas votre point de vue préféraient des mensonges et étaient des avocats du diable. Nous ne sommes intervenu que pour donner notre point de vue là-dessus. Permettez-nous donc de boucler la boucle au moins sur Patrice Emery Lumumba et le nationalisme.

Serait-ce encore mensonge, si nous prétendons que c'est Patrice Emery Lumumba qui a instauré le favoritisme et le clientélisme au Congo par ses nominations de Joseph-Désiré Mobutu ? Le clientélisme, à notre sens, n'est pas preuve de nationalisme.


Dernière édition par Libre Examen le 26/3/2016, 10:02 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: BEMBA est reconnu COUPABLE

Message  Cavalier le 26/3/2016, 5:55 pm

Libre Examen a écrit:
Pourrions-nous porter à votre attention cher Cavalier que c'est bien vous qui aviez introduit Patrice Emery Lumumba et Thomas Sankara dans le sujet. Non seulement aviez-vous introduit Patrice Emery Lumumba et Thomas Sankara dans le sujet, mais vous aviez, en plus, soutenu que ceux qui ne partageant pas votre point de vue préféraient des mensonges et étaient des avocats du diable. Nous ne sommes intervenu que pour donner notre point de vue là-dessus. Permettez-nous donc de boucler la boucle au moins sur Patrice Emery Lumumba et le nationalisme.

Serait-ce encore mensonge, si nous prétendons que c'est Patrice Emery Lumumba qui a instauré le favoritisme et le clientélisme au Congo par ses nominations de Joseph-Désiré Mobutu ? Le clientélisme, à notre sens, n'est pas preuve de nationalisme.
Libre Examen

OK C'est bien moi qui avait mentionne Patrcie Emry Lumumba & Thomas Sankara...Etes-vs content maintenant Question

Mais mon intervention s'etait focalise sur Le Proces Jean Pierre Bemba...

ET Puis, Je ne pense pas que L'Avocat du Diable ICI C'est Vous...Vs ne savez meme pas mentir pour etre L'Avocat du Diable... Exclamation

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: BEMBA est reconnu COUPABLE

Message  Libre Examen le 26/3/2016, 6:37 pm

Cavalier a écrit:
Libre Examen a écrit:
Pourrions-nous porter à votre attention cher Cavalier que c'est bien vous qui aviez introduit Patrice Emery Lumumba et Thomas Sankara dans le sujet. Non seulement aviez-vous introduit Patrice Emery Lumumba et Thomas Sankara dans le sujet, mais vous aviez, en plus, soutenu que ceux qui ne partagent pas votre point de vue préféraient des mensonges et étaient des avocats du diable. Nous ne sommes intervenu que pour donner notre point de vue là-dessus. Permettez-nous donc de boucler la boucle au moins sur Patrice Emery Lumumba et le nationalisme.

Serait-ce encore mensonge, si nous prétendons que c'est Patrice Emery Lumumba qui a instauré le favoritisme et le clientélisme au Congo par ses nominations de Joseph-Désiré Mobutu ? Le clientélisme, à notre sens, n'est pas preuve de nationalisme.
Libre Examen

OK C'est bien moi qui avait mentionne Patrcie Emry Lumumba & Thomas Sankara...Etes-vs content maintenant Question

Mais mon intervention s'etait focalise sur Le Proces Jean Pierre Bemba...

ET Puis, Je ne pense pas que L'Avocat du Diable ICI C'est Vous...Vs ne savez meme pas mentir pour etre L'Avocat du Diable... Exclamation

Cher Cavalier,

Étant vous-même modérateur dans ce forum, j'espère que je ne vous apprends rien en disant que lorsque quelqu'un intervient dans un forum, il accepte implicitement qu'un autre membre du même forum puisse participer aux échanges.

Quant à ce que je ne sache même pas mentir, il est bien entendu, pour ma part, que c'est votre plein droit d'avoir une telle opinion. Je n'ai pas à perdre mon temps pour argumenter sur les opinions que telle ou telle autre personne peut avoir sur moi. Je vais continuer à donner à tout le monde qui participe à ce forum les occasions de défaire mes arguments ou mieux les opinions que j'avance et soutiens.


Dernière édition par Libre Examen le 26/3/2016, 10:01 pm, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: BEMBA est reconnu COUPABLE

Message  Hiro-Hito le 26/3/2016, 6:50 pm

Bon avant qu'on ne ferme cette parenthese de Lumumba, je vais ajouter qu'il y a une video de Thomas Luhaka sur les evenements du 4 Janvier 1959, Je ferais un sujet pour compiler tte les videos sur ces evenements apres verifications. Donc je disais que si ce que Luhaka racconte est vrai, il y a bcp a apprendre concernant les roles de Lumumba et Kasavubu.
Now concernant l'ordre, restons courtois.

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36

Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BEMBA est reconnu COUPABLE

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:52 am


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum