QUELLE AUTRE BONNE STRATÉGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ??? 2. SES CANDIDATURES, UNE CANDIDATURE COMMUNE !?!

Page 2 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATÉGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ??? 2. SES CANDIDATURES, UNE CANDIDATURE COMMUNE !?!

Message  Admin le 10/4/2016, 8:23 pm

Bonjour Troll,

Je ne suis pas de l'Udps, mais je me permets de présenter un peu la position qu'ils défendent dans les négociations ... (Bien entendu je le laisse à ton jugement. . Donc à prendre au conditionnel ) . En gros, ils disent ceci : "Une transition avec Étienne Tshisekedi à la tête pour 1 ou 2 ans, pendant cette transition, on revient à 2 tours. Ceci devrait permettre des élections crédibles et un président élu de manière démocratique et le plus représentatif.

Il se pose ou se posera déjà un problème comme tu l'as souligné ... COMMENT BARRER LA ROUTE À KABILA AU NOM DE LA DÉFENSE DE LA CONSTITUTION ET VIOLER EN MÊME TEMPS LA MÊME CONSTITUTION ? Nos amis de l'Udps disent que le glissement étant inévitable il faut traiter la question de manière extra constitutionnelle, certains pro-dialogue comme Steve Mbikayi nous rappelle que même si Kabila était chassé via une révolution, ou autre chose, il faut un dialogue pour discuter de la forme de cette transition qui sera de toutes façons ANTICONSTITUTIONNELLE.

Beaucoup d'acteurs politiques même ceux qui sont dans la dynamique reconnaissent en coulisse cette impasse mais ils disent que Kabila ne peut etre dans cette transition car il est l'auteur de cette situation chaotique, lui comme sa famille politique devrait être puni en étant exclus de cette transition.

Aussi... Quand on parle d'un retour probable à 2 tours, on peut voir une révision des calculs chez certains tels que Vital ou même certains qui veulent voir Félix comme candidat.



Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATÉGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ??? 2. SES CANDIDATURES, UNE CANDIDATURE COMMUNE !?!

Message  Admin le 10/4/2016, 8:35 pm

Troll a écrit:Surprised Mr l´Admn

¤ Á PROPOS DE MADAME KASAVUBU Sad Surprised

Quand la dame Kasavubu parle de "precipitation" de la part du G7 Shocked  Mais NON, depuis quand FAYULU avait presenté sa "candidature"

Pourquoi la candidature de Fayulu, Busa ou Matungulu..n´était pas "precoce" ou une precipitation et ce n´est pas la candidature de Katumbi qui derange?

Non, madame Kasavubu n´est pas "impartiale" dans sa lecture de ce processus, sinon elle allait commencer par s´en prendre á ceux des membres de l´opposition qui se sont prononcés bien longtemps avant Katumbi ou le G7


Nous ne partageons pas non plus sa lecture sur une "reparation" á la quelle Tshitshi aurait "droit" pour s´être fait voler sa victoire La priorité pour les congolais á moins d´un an de la fin du mandat de Kanambe n´est pas une "reparation" d´un contentieux électoral, mais avant tout des élections dans les delais constitutionnels afin de
"rendre la parole aux électeurs"

Je crois que Justine Kasa-Vubu est dans une sorte de frustration comme beaucoup des personnalités de la vieille garde udpsienne qui auraient voulu avoir la gestion du parti.

Elle oublie qu'elle avait bien lâché E Tshisekedi pour rejoindre LDK, est avoir été ministre du gouvernement Kabila pendant que ce dernier mettait en résidence surveille E Tshisekedi.
Elle a su se racheter, en démissionnant avec fracas ... Bon comparaison n'est pas raison. .. Toutes proportions gardées. .. Katumbi et Kamerhe c'est un peu comme elle - même. .. mais bon restons dans le sujet Laughing

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATÉGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ??? 2. SES CANDIDATURES, UNE CANDIDATURE COMMUNE !?!

Message  Admin le 10/4/2016, 8:39 pm

Sur RFI et TV5, les journalistes spécialistes de la question ont aussi fait un peu l'exercice que nous faisons ici

Bon visionnement ! Intéressant ! !!


http://www.tv5monde.com/cms/chaine-francophone/Revoir-nos-emissions/Afrique-Presse/Episodes/p-31569-RDCongo-Moise-Katumbi-sera-le-candidat-du-G7-a-l-election-presidentielle.htm

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATÉGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ??? 2. SES CANDIDATURES, UNE CANDIDATURE COMMUNE !?!

Message  ndonzwau le 10/4/2016, 11:31 pm

Mister Troll, je n'ai approuvé chez les fameux "Pionniers de l'Udps" que leurs vœux d'une reconstruction du pays sur des nouvelles bases dans la durée en reprenant beaucoup de ratés ou des manquants sur le plan politique, économique et institutionnel !
Ce sont disent-ils les "bonnes conditions de la cohésion nationale, des décisions pour arrêter la déstabilisation de l'Est et restaurer une paix durable en RDC, des décisions essentielles et consensuelles pour booster notre économie et diminuer le chômage des jeunes, parachever l’installation des nouvelles provinces, faire un recensement général et préparer des élections crédibles; bref reconstruire en matériaux durables l’Etat congolais", comme ils disent !
Sinon j'ai fustigé leur usurpation d'une Udps qui s'arrogerait un mandat national qui est dévolu à un Parlement national élu et..............

Admin, le problème de la proposition de l'Udps c'est encore ici celle de jouer cavalière seule, vouloir représenter seule l'opposition alors qu'elle devrait faire tout pour attirer à elle toute l'opposition afin de mieux peser ! Sinon miser sur une transition est bien plus compliquée qu'on ne pense : il n'est pas sûr qu'elle y gagner à tous les coups parce qu'elle aurait accompagné "JK" et son pouvoir en fin de mandat !
Le reste de l'opposition et une bonne partie de la population le lui reprocheraient vivement !
Une transition extra-constitutionnelle càd au delà de 120 jours constitutionnels nécessiterait non pas vraiment un dialogue mais à la longue une constituante parce qu'on désavouerait de fait la Constitution actuelle !
Tous les comptes seront alors remis à zéro avec tous les risques que même cette Udps risque d'y perdre tout ce qu'elle croit y gagner !
Et puis je trouve quelque peu suicidaire et déficitaire pour notre pays qu'on soit obligé de confier une présidence provisoire à un Tshisekedi aussi âgé et malade ou convalescent !

Moi je crois donc que la meilleure stratégie est un front commun de l'opposition qui amènerait à imposer à "JK" de respecter les délais constitutionnels moyennant au besoin un petit glissement légal (alinéa 2 de l'Article 70) de 4 mois ! C'est encore possible et on pourrait avoir dans cette configuration des élections passables sans "JK" si bien sûr la volonté politique est au rdv sans compter que la CI nous assisterait alors volontiers !
J'y reviendrai !


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATÉGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ??? 2. SES CANDIDATURES, UNE CANDIDATURE COMMUNE !?!

Message  Libre Examen le 11/4/2016, 12:51 am

La position de l'UDPS a-t-elle changé ? N'est-elle plus celle qu'elle a exprimée et publiée dans sa feuille de route ? Y'a-t-il quelqu'un qui peut nous résumer la position de l'UDPS afin que nous soyons tous sur la même longueur d'ondes ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATÉGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ??? 2. SES CANDIDATURES, UNE CANDIDATURE COMMUNE !?!

Message  Admin le 11/4/2016, 2:01 am

Libre Examen a écrit:La position de l'UDPS a-t-elle changé ? N'est-elle plus celle qu'elle a exprimée et publiée dans sa feuille de route ? Y'a-t-il quelqu'un qui peut nous résumer la position de l'UDPS afin que nous soyons tous sur la même longueur d'ondes ?
Le problème avec l'Udps c'est la mauvaise communication ...
Félix a à quelques reprises reconnu ce problème au niveau de la communication. C'est un seul parti mais qui se comporte comme un serpent à plusieurs têtes.
Tantôt Mavungu dit une chose et plus tard Félix le contredit et vice versa.

L'autre problème.... au lieu d'informer,  ils sont souvent en mode réaction, parfois ils commencent par infirmer puis après ils confirment.  Toute cette cacophonie vient alimenter les rumeurs et les souspictions.

Tiens la deniere en date! Je te cite par exemple ceci: Depuis la semaine passée,  Jeune Afrique ainsi que certains journaux locaux nous informent que des négociations sont en cours qlq part entre les émissaires de Kabila et l'entourage de Tshisekedi.

http://www.jeuneafrique.com/mag/315352/politique/rd-congo-joseph-kabila-courtise-famille-tshisekedi/

Il est ecritventre autre ceci   Mais des émissaires de Joseph Kabila, parmi lesquels son directeur de cabinet, Néhémie Mwilanya Wilondja, Léonard She Okitundu et Albert Yuma, ont néanmoins rencontré des proches de Tshisekedi, à Paris, fin mars. Parmi ces derniers, Me Papis Tshimpangila, Floribert Tendayi et deux proches parents de l’opposant : Christian, son fils, et Bona Kabongo, son neveu, qui est chargé de sa sécurité et du protocole.

Selon l'article Felix dit que ses proches de Tshisekedi dont son propre frère seraient tombés dans un piège. . Je note par la, le desordre autour du cercle rapproché de Tshisekedi. ... (d'où mon analogie serpent à plusieurs têtes ).

Deuxièmement en quelles qualités le neveu et le fils de  E Tshisekedi font ces négociations ?

C'est la mon cher Libre Examen le genre des choses qui compliquent la compréhension de la position de l'Udps et franchement alimentent des souspictions.

Moi personnellement l'idée d'une transition avec Étienne Tshisekedi à la tête me convient et je suis certain que bcp des congolais peuvent l'accepter

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATÉGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ??? 2. SES CANDIDATURES, UNE CANDIDATURE COMMUNE !?!

Message  Libre Examen le 11/4/2016, 3:42 am

Admin,

Plus simplement et plus clairement, la prise de position qu'on fait passer ici pour être la prise de position de l'UDPS n'est pas la prise de position de l'UDPS. Le communiqué que tu as posté ci-haut réitère encore une fois de plus la position de l'UDPS : la tenue de l'élection présidentielle dans le délai constitutionnel. Je crois que c'est la position de tous les partis d'opposition.

Mais cela étant convenu, aucune personne avertie ne peut ignorer ou feindre d'ignorer que la non-tenue de l'élection présidentielle dans le délai constitutionnel est possible. Maintenant, veut-on dire que la démocratie interdit aux gens de réfléchir et de proposer des voies de sortie au cas où effectivement il n'y aurait pas eu élection présidentielle dans le délai constitutionnel. Il me semble qu'une formation militaire la plus élémentaire devrait envisager différentes possibilités et comment réagir face à ses différentes possibilités. On ne peut pas aller en pensant que les choses vont se passer exactement comme on pense qu'elles vont se passer. Et si ça se passe autrement, qu'est-ce qu'on fait.

Tout le monde veut croire qu'avec la pression Joseph Kabila va céder. Mais qu'est-ce qui va arriver si Joseph Kabila ne cède pas. Pensons-nous que les déploiements des chars auxquels on assiste sont faits pour rien.

Bruno Mavungu a clairement présenter les choses. Si on nous sort des chars, avons-nous des chars pour les opposer à leurs chers ? Voilà la vraie problématique que nous devrions affronter. Arrêtons de nous cacher la tête dans le sable. Ce qui s'est passé au Congo-Brazzaville risque de se passer au Congo-Kinshasa.


Dernière édition par Libre Examen le 11/4/2016, 3:49 am, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATÉGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ??? 2. SES CANDIDATURES, UNE CANDIDATURE COMMUNE !?!

Message  ndonzwau le 11/4/2016, 3:45 am

Admin a écrit:
Libre Examen a écrit:La position de l'UDPS a-t-elle changé ? N'est-elle plus celle qu'elle a exprimée et publiée dans sa feuille de route ? Y'a-t-il quelqu'un qui peut nous résumer la position de l'UDPS afin que nous soyons tous sur la même longueur d'ondes ?
Le problème avec l'Udps c'est la mauvaise communication ...
Félix a à quelques reprises reconnu ce problème au niveau de la communication. C'est un seul parti mais qui se comporte comme un serpent à plusieurs têtes.
Tantôt Mavungu dit une chose et plus tard Félix le contredit et vice versa.

L'autre problème.... au lieu d'informer,  ils sont souvent en mode réaction, parfois ils commencent par infirmer puis après ils confirment.  Toute cette cacophonie vient alimenter les rumeurs et les souspictions.

Tiens la deniere en date! Je te cite par exemple ceci: Depuis la semaine passée,  Jeune Afrique ainsi que certains journaux locaux nous informent que des négociations sont en cours qlq part entre les émissaires de Kabila et l'entourage de Tshisekedi.

http://www.jeuneafrique.com/mag/315352/politique/rd-congo-joseph-kabila-courtise-famille-tshisekedi/

Il est ecritventre autre ceci   Mais des émissaires de Joseph Kabila, parmi lesquels son directeur de cabinet, Néhémie Mwilanya Wilondja, Léonard She Okitundu et Albert Yuma, ont néanmoins rencontré des proches de Tshisekedi, à Paris, fin mars. Parmi ces derniers, Me Papis Tshimpangila, Floribert Tendayi et deux proches parents de l’opposant : Christian, son fils, et Bona Kabongo, son neveu, qui est chargé de sa sécurité et du protocole.

Selon l'article Felix dit que ses proches de Tshisekedi dont son propre frère seraient tombés dans un piège. . Je note par la, le desordre autour du cercle rapproché de Tshisekedi. ... (d'où mon analogie serpent à plusieurs têtes ).

Deuxièmement en quelles qualités le neveu et le fils de  E Tshisekedi font ces négociations ?

C'est la mon cher Libre Examen le genre des choses qui compliquent la compréhension de la position de l'Udps et franchement alimentent des souspictions.

Moi personnellement l'idée d'une transition avec Étienne Tshisekedi à la tête me convient et je suis certain que bcp des congolais peuvent l'accepter

Exactement, Admin, la position de l'Udps gravée, semble-t-il, dans sa feuille de route; parlons-en !
Nulle part dans celle-ci, elle réclame des conciliabules secrets avec le pouvoir en Espagne, en Italie, à Monaco, à Paris, que je sache...

1° Que s'y sont-ils dits ? Silence radio et c'est là où cette position tangue !
Non seulement ils se contredisent à qui mieux mieux entre le père, le fils et Mavungu, le SG (voir par exemple sur la ville morte) mais ils commencent par nier ces messes noires pour les confirmer ensuite !
Ça a été le cas sur les rencontres d'Espagne et d'Italie mais aussi dans ce dernier cas !
- Le 31 mars sur Congoindependant, FT répondait fermement ceci :

"[...]Que répondez-vous à certaines sources qui rapportent qu’une rencontre a eu lieu le samedi 26 mars à Monaco entre une délégation du pouvoir, conduite par le directeur du cabinet présidentiel, Néhémie Mwilanya Wilondja, et des cadres de l’UDPS avec à leur tête votre frère Christian Tshisekedi. Confirmez-vous cette information ?
Je ne la confirme pas parce que je ne suis pas au courant. Et je vous le dis très sincèrement que c’est à travers un média que j’ai eu vent de cette histoire. Vous savez autant que les médias congolais sont réputés spéculatifs. C’est cette même publication qui m’aurait vu à Monaco pendant que je me trouvais en pèlerinage en Israël à l’occasion de la fête de Pâques. Le secrétaire général adjoint de l’UDPS, Bruno Tshibala, qui séjourne depuis le vendredi 25 mars en Belgique, pour des raisons privées, aurait été également « aperçu » dans la Principauté. Je tiens à signaler que mon frère Christian n’a jamais été impliqué dans les activités politiques. Il n’a jamais exercé de près ou de loin un quelconque mandat politique pour être engagé dans une délégation chargée d’aller négocier avec le pouvoir.
Outre votre frère « Christian », Bona Kabongo, maître Papis Tshimpangila et Floribert Tendayi sont cités comme membres de la délégation…
Toutes les personnes que vous venez de citer n’ont jamais eu de mandat politique au sein de l’UDPS. Jamais ! Aucune de ces personnes n’a été associée au pré-dialogue à Venise, en Italie, et à Ibiza, en Espagne. Je vois mal que des personnes qui n’ont jamais eu accès à ce "dossier dialogue" se mettre à discuter avec l’autre partie. J’ai regagné la Belgique depuis mardi 29 mars. Je vais rencontrer le Président du parti dans l’après-midi de ce mercredi. Ce sera l’occasion pour moi de clarifier certaines choses. Je peux vous assurer que cette "affaire" ne m’émeut nullement. Pour "exister", l’organe de presse dont question a pris l’habitude de lancer des brûlots.
[...]
Une question un peu dérangeante. Comment ressentez-vous le reproche récurrent que d’aucuns articulent à l’encontre de votre famille biologique d’exercer une «emprise» sur l’UDPS ?
Nous ressentons ce reproche comme une injustice. C’est une injustice surtout par rapport à ma mère. Ces reproches sont non seulement révoltants mais surtout irrespectueux. Un manque de respect inacceptable. L’organe de presse dont question parle de la prétendue présence de mon frère à Monaco "avec la bénédiction de notre mère". Et pourtant, elle n’en sait rien au même titre que moi. Je trouve insultant de traîner ainsi dans la boue la réputation d’une personne qui n’a pas peu contribué à l’essor de l’UDPS. Je me dis que c’est de bonne guerre. En tant que politique, j’imagine que ce sont des manœuvres destinées à me déstabiliser. Je dérange beaucoup à la fois à l’intérieur et à l’extérieur du parti. Il est clair que mon ascension n’était ni prévue ni attendue. Mon arrivée bouscule un certain ordre établi. Mon ambition reste celle de perpétuer le noble combat déclenché par mon père Etienne Tshisekedi et ses compagnons de lutte. J’entends poursuivre ce combat contre vent et marée.[...]"
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=10692

- Le 08 avril sur JA, il est déjà moins ferme tel que vous l'avez transcrit ici !

2° Question "transition", c'est le même double langage : alors que de notoriété publique ils ébauchent dans leurs rencontres une transition possible, dans les communiqués officiels y compris le dernier ci-dessus, ils insistent sur les délais constitutionnels...

Qui et quoi croire ? Pourquoi ce cache cache ?
Ou plus exactement qui de l'Udps et des autres trompe ici dans le réel objectif de ce dialogue et c'est justement ce pot aux roses d'une Udps qui ne veut tout que pour elle qui a refroidi les autres et pas le contraire comme on le chante ?
Et on veut nous faire croire que c'est nous qui n'avons rien compris, que tout est clair et sans calculs au sein de l'Udps ?


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATÉGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ??? 2. SES CANDIDATURES, UNE CANDIDATURE COMMUNE !?!

Message  Admin le 11/4/2016, 4:07 am

Libre Examen a écrit:Admin,

Plus simplement et plus clairement, la prise de position qu'on fait passer ici pour être la prise de position de l'UDPS n'est pas la prise de position de l'UDPS. Le communiqué que tu as posté ci-haut réitère encore une fois de plus la position de l'UDPS : la tenue de l'élection présidentielle dans le délai constitutionnel. Je crois que c'est la position de tous les partis d'opposition.

Mais cela étant convenu, aucune personne avertie ne peut ignorer ou feindre d'ignorer que la non-tenue de l'élection présidentielle dans le délai constitutionnel est possible. Maintenant, veut-on dire que la démocratie interdit aux gens de réfléchir et de proposer des voies de sortie au cas où effectivement il n'y aurait pas eu élection présidentielle dans le délai constitutionnel. Il me semble qu'une formation militaire la plus élémentaire devrait envisager différentes possibilités et comment réagir face à ses différentes possibilités. On ne peut pas aller en pensant que les choses vont se passer exactement comme on pense qu'elles vont se passer. Et si ça se passe autrement, qu'est-ce qu'on fait.

Tout le monde veut croire qu'avec la pression Joseph Kabila va céder. Mais qu'est-ce qui va arriver si Joseph Kabila ne cède pas. Pensons-nous que les déploiements des chars auxquels on assiste sont faits pour rien.

Bruno Mavungu a clairement présenter les choses. Si on nous sort des chars, avons-nous des chars pour les opposer à leurs chers ? Voilà la vraie problématique que nous devrions affronter. Arrêtons de nous cacher la tête dans le sable. Ce qui s'est passé au Congo-Brazzaville risque de se passer au Congo-Kinshasa.

Libre Examen,  

Bruno Mavungu aurait donc avoué son impuissance face aux chars.
OK, comment alors peut il obtenir qlq chose dans ce dialogue alors qu'il nous avoue son impuissance ?  
Que ferait il par exemple si après ce dialogue Kabila restait au pouvoir par la force 4 ou 5 ans encore. Les chars seront encore la et leurs nombres en augmentation !

Non! soyons sérieux !  S'il ne peut pas jouer son  rôle, il devrait céder sa place. Il y en a sûrement dans l'Udps qui peuvent affronter la dictature et les chars.

Et puis, n'existe t il pas un deadline dans la position de l'Udps! ? Passer cette date les chars vont ils disparaître?  J'en reviens pas qu'il est dit ça. .. Oh mais quelle incurie!!!

Pourtant, pendant ce temps,  Étienne Tshisekedi lui - même comme Félix ont bien menacé de faire sortir le peuple en cas d'échec. ... Toujours face aux mêmes chars.

Bof je te laisse un peu dans cette cacophonie,  si tu t'y trouves tant mieux. Moi je me perds et  ce n'est pas faute de volonté ou de n'avoir pas essayé ... c'est juste CONFUSING

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATÉGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ??? 2. SES CANDIDATURES, UNE CANDIDATURE COMMUNE !?!

Message  Libre Examen le 11/4/2016, 4:12 am

Ce qu'on veut peut ne pas être ce qui va arriver. Ce qu'on veut et ce qui va arriver sont deux choses différentes. Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a déjà a donné plusieurs fois son point de vue en réponse à la question de savoir ce qui pourrait arriver s'il n'y avait pas élection présidentielle dans le délai constitutionnel. Si quelqu'un ici n'est pas au courant des réponses données par Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, il y a certainement des éléments audiovisuels là-dessus qu'on peut aller rechercher. A l'allure où vont les choses pourquoi, serait-il interdit à l'UDPS d'en discuter à l'interne et de garder ces discussions pour eux. Y'a-t-il une règle qui interdit cela ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATÉGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ??? 2. SES CANDIDATURES, UNE CANDIDATURE COMMUNE !?!

Message  Admin le 11/4/2016, 4:23 am

Libre Examen a écrit:Ce qu'on veut peut ne pas être ce qui va arriver. Ce qu'on veut et ce qui va arriver sont deux choses différentes. Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a déjà a donné plusieurs fois son point de vue en réponse à la question de savoir ce qui pourrait arriver s'il n'y avait pas élection présidentielle dans le délai constitutionnel. Si quelqu'un ici n'est pas au courant des réponses données par Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, il y a certainement des éléments audiovisuels là-dessus qu'on peut aller rechercher. A l'allure où vont les choses pourquoi, serait-il interdit à l'UDPS d'en discuter à l'interne et de garder ces discussions pour eux. Y'a-t-il une règle qui interdit cela ?

Je veux rester sur ta dernière phrase.

Le contexte du sujet c'est bien autour de l'unité ou du moins la stratégie commune.
L'Udps est libre d'être avec les autres , de faire cavalier seul, ou même de faire alliance avec Kabila. Donc par la je réponds clairement à ta question "y a-t-il une règle qui interdit cela"  NON ils sont libres.

Seulement il serait bon qu'ils arrêtent une position claire pour le bénéfice de tous, et non tantôt dans un pour le dialogue tantôt contre. Tantôt pour des pourparlers avec les envoyés de Kabila tantôt contre. Tantôt pour des marches tantôt contre, etc...


Kabila partira à coup sure donc moi je leur dis # YEBELA

http://www.rdc-news.com/#!Si-jamais-Kabila-demeurait-au-pouvoir-hors-mandat-nous-allons-lui-retirer-notre-soutien-et-laider-à-partir-souligne-un-ambassadeur-dun-grand-Etat-en-poste-à-Kin/cjds/570a87fd0cf2e66d024a06dc

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATÉGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ??? 2. SES CANDIDATURES, UNE CANDIDATURE COMMUNE !?!

Message  Libre Examen le 11/4/2016, 4:34 am

Admin a écrit:
Libre Examen a écrit:Admin,

Plus simplement et plus clairement, la prise de position qu'on fait passer ici pour être la prise de position de l'UDPS n'est pas la prise de position de l'UDPS. Le communiqué que tu as posté ci-haut réitère encore une fois de plus la position de l'UDPS : la tenue de l'élection présidentielle dans le délai constitutionnel. Je crois que c'est la position de tous les partis d'opposition.

Mais cela étant convenu, aucune personne avertie ne peut ignorer ou feindre d'ignorer que la non-tenue de l'élection présidentielle dans le délai constitutionnel est possible. Maintenant, veut-on dire que la démocratie interdit aux gens de réfléchir et de proposer des voies de sortie au cas où effectivement il n'y aurait pas eu élection présidentielle dans le délai constitutionnel. Il me semble qu'une formation militaire la plus élémentaire devrait envisager différentes possibilités et comment réagir face à ses différentes possibilités. On ne peut pas aller en pensant que les choses vont se passer exactement comme on pense qu'elles vont se passer. Et si ça se passe autrement, qu'est-ce qu'on fait.

Tout le monde veut croire qu'avec la pression Joseph Kabila va céder. Mais qu'est-ce qui va arriver si Joseph Kabila ne cède pas. Pensons-nous que les déploiements des chars auxquels on assiste sont faits pour rien.

Bruno Mavungu a clairement présenter les choses. Si on nous sort des chars, avons-nous des chars pour les opposer à leurs chers ? Voilà la vraie problématique que nous devrions affronter. Arrêtons de nous cacher la tête dans le sable. Ce qui s'est passé au Congo-Brazzaville risque de se passer au Congo-Kinshasa.

Libre Examen,  

Bruno Mavungu aurait donc avoué son impuissance face aux chars.
OK, comment alors peut il obtenir qlq chose dans ce dialogue alors qu'il nous avoue son impuissance ?  
Que ferait il par exemple si après ce dialogue Kabila restait au pouvoir par la force 4 ou 5 ans encore. Les chars seront encore la et leurs nombres en augmentation !

Non! soyons sérieux !  S'il ne peut pas jouer son  rôle, il devrait céder sa place. Il y en a sûrement dans l'Udps qui peuvent affronter la dictature et les chars.

Et puis, n'existe t il pas un deadline dans la position de l'Udps! ? Passer cette date les chars vont ils disparaître?  J'en reviens pas qu'il est dit ça. .. Oh mais quelle incurie!!!

Pourtant, pendant ce temps,  Étienne Tshisekedi lui - même comme Félix ont bien menacé de faire sortir le peuple en cas d'échec. ... Toujours face aux mêmes chars.

Bof je te laisse un peu dans cette cacophonie,  si tu t'y trouves tant mieux. Moi je me perds et  ce n'est pas faute de volonté ou de n'avoir pas essayé ... c'est juste CONFUSING

Admin,

Quoi que l'on tente Admin, il n'y a aucune garantie qu'on obtiendrait quelque chose mais cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas tenter. Ne pas tenter, c'est assurer un échec certain. Personnellement, je ne ferai aucune confiance au camp Joseph Kabila même lorsqu'il apparaît être dans la position la plus faible. Ultimement, je pense que si le camp Joseph Kabila décide de s'imposer, il le fera par la force des armes. Et si cela arrive qu'est-ce qu'on fait ? Pour ma part, j'ai déjà plusieurs fois indiqué les limites de l'impact d'un appel au peuple me basant sur les cinquante dernières années. Mais puisqu'il semble qu'il y en a plusieurs qui ont des meilleures solutions pour affronter les événements qui nous guettent, il est peut-être temps qu'on les regarde agir et voir où ils vont nous mener


Dernière édition par Libre Examen le 11/4/2016, 5:26 am, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATÉGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ??? 2. SES CANDIDATURES, UNE CANDIDATURE COMMUNE !?!

Message  Admin le 11/4/2016, 4:55 am

Libre Examen a écrit:
Admin a écrit:
Libre Examen a écrit:Admin,

Plus simplement et plus clairement, la prise de position qu'on fait passer ici pour être la prise de position de l'UDPS n'est pas la prise de position de l'UDPS. Le communiqué que tu as posté ci-haut réitère encore une fois de plus la position de l'UDPS : la tenue de l'élection présidentielle dans le délai constitutionnel. Je crois que c'est la position de tous les partis d'opposition.

Mais cela étant convenu, aucune personne avertie ne peut ignorer ou feindre d'ignorer que la non-tenue de l'élection présidentielle dans le délai constitutionnel est possible. Maintenant, veut-on dire que la démocratie interdit aux gens de réfléchir et de proposer des voies de sortie au cas où effectivement il n'y aurait pas eu élection présidentielle dans le délai constitutionnel. Il me semble qu'une formation militaire la plus élémentaire devrait envisager différentes possibilités et comment réagir face à ses différentes possibilités. On ne peut pas aller en pensant que les choses vont se passer exactement comme on pense qu'elles vont se passer. Et si ça se passe autrement, qu'est-ce qu'on fait.

Tout le monde veut croire qu'avec la pression Joseph Kabila va céder. Mais qu'est-ce qui va arriver si Joseph Kabila ne cède pas. Pensons-nous que les déploiements des chars auxquels on assiste sont faits pour rien.

Bruno Mavungu a clairement présenter les choses. Si on nous sort des chars, avons-nous des chars pour les opposer à leurs chers ? Voilà la vraie problématique que nous devrions affronter. Arrêtons de nous cacher la tête dans le sable. Ce qui s'est passé au Congo-Brazzaville risque de se passer au Congo-Kinshasa.

Libre Examen,  

Bruno Mavungu aurait donc avoué son impuissance face aux chars.
OK, comment alors peut il obtenir qlq chose dans ce dialogue alors qu'il nous avoue son impuissance ?  
Que ferait il par exemple si après ce dialogue Kabila restait au pouvoir par la force 4 ou 5 ans encore. Les chars seront encore la et leurs nombres en augmentation !

Non! soyons sérieux !  S'il ne peut pas jouer son  rôle, il devrait céder sa place. Il y en a sûrement dans l'Udps qui peuvent affronter la dictature et les chars.

Et puis, n'existe t il pas un deadline dans la position de l'Udps! ? Passer cette date les chars vont ils disparaître?  J'en reviens pas qu'il est dit ça. .. Oh mais quelle incurie!!!

Pourtant, pendant ce temps,  Étienne Tshisekedi lui - même comme Félix ont bien menacé de faire sortir le peuple en cas d'échec. ... Toujours face aux mêmes chars.

Bof je te laisse un peu dans cette cacophonie,  si tu t'y trouves tant mieux. Moi je me perds et  ce n'est pas faute de volonté ou de n'avoir pas essayé ... c'est juste CONFUSING

Admin,

Quoi que l'on tente Admin, il n'y a aucune garantie qu'on obtiendrait quelque chose mais cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas tenter. Ne pas tenter, c'est assurer un échec certain. Personnellement, je ne ferai aucune confiance au camp Joseph Kabila même lorsqu'il apparaît être dans la position la plus faible. Ultimement, je pense que si le camp Joseph Kabila décide de s'imposer, il le fera par la force des armes. Et si cela arrive qu'est-ce qu'on fait ? Pour ma part, j'ai déjà plusieurs fois indiqué les limites de l'impact d'un appel au peuple me basant sur les cinquante dernières années. Mais puisqu'il semble qu'il y en a plusieurs qui ont des meilleures solutions pour affronter les événements qui nous guettent, il est peut-être qu'on les regarde agir et voir où ils vont nous mener
Je crois cher Libre Examen que la réponse à ta question est plutôt cette question.

Si Kabila s'accroche. Doit on rester à attendre sa mort naturelle ? Chose qui pourrait arriver dans 40 ans (cas Mugabe) ... Attendre jusqu'à ce que Kabila 3e génération prenne le pouvoir? Oui on l'oubli mais c'est depuis 1997 que le nom Kabila est au pouvoir soit 19 ans!  L'enfant qui est né en 97 est aujourd'hui adulte et le président de son pays s'est toujours appelé Kabila! Devons-nous accepter ça pcq on a peur des chars? ??

En tout cas il y a  qui pensent forcer Kabila à partir et croient avoir le moyen de réussir.  Ils s'appellent Lucha,  Rebecca comme celle de ton avatar, Front citoyen, Katumbi, Kamerhe,  Fayulu, Félix Tshisekedi,  peuple congolais, amis dans la communauté internationale  (oui il y en a) etc...  Ceux qui ne croient pas comme Bruno Mavungu,  c'est leur choix , nous on avance !

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATÉGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ??? 2. SES CANDIDATURES, UNE CANDIDATURE COMMUNE !?!

Message  Libre Examen le 11/4/2016, 5:04 am

Admin a écrit:
Libre Examen a écrit:Ce qu'on veut peut ne pas être ce qui va arriver. Ce qu'on veut et ce qui va arriver sont deux choses différentes. Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a déjà a donné plusieurs fois son point de vue en réponse à la question de savoir ce qui pourrait arriver s'il n'y avait pas élection présidentielle dans le délai constitutionnel. Si quelqu'un ici n'est pas au courant des réponses données par Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, il y a certainement des éléments audiovisuels là-dessus qu'on peut aller rechercher. A l'allure où vont les choses pourquoi, serait-il interdit à l'UDPS d'en discuter à l'interne et de garder ces discussions pour eux. Y'a-t-il une règle qui interdit cela ?

Je veux rester sur ta dernière phrase.

Le contexte du sujet c'est bien autour de l'unité ou du moins la stratégie commune.
L'Udps est libre d'être avec les autres , de faire cavalier seul, ou même de faire alliance avec Kabila. Donc par la je réponds clairement à ta question "y a-t-il une règle qui interdit cela"  NON ils sont libres.

Seulement il serait bon qu'ils arrêtent une position claire pour le bénéfice de tous, et non tantôt dans un pour le dialogue tantôt contre. Tantôt pour des pourparlers avec les envoyés de Kabila tantôt contre. Tantôt pour des marches tantôt contre, etc...


Kabila partira à coup sure donc moi je leur dis # YEBELA

http://www.rdc-news.com/#!Si-jamais-Kabila-demeurait-au-pouvoir-hors-mandat-nous-allons-lui-retirer-notre-soutien-et-laider-à-partir-souligne-un-ambassadeur-dun-grand-Etat-en-poste-à-Kin/cjds/570a87fd0cf2e66d024a06dc

Je vais réitérer ce que j'ai déjà dit plusieurs fois. L'UDPS a une position claire. Elle est exprimée dans sa feuille de route. Des contacts parfois secrets entre partis font partie de la vie politique. L'UDPS a bien sûr librement signé une déclaration commune avec les autres partis, montrant ainsi qu'elle voulait faire chemin avec eux et ces autres partis sont tout aussi libres d'abandonner l'UDPS. Hier, Ya Tshitshi a reçu une délégation du MLC. Bref, ça se joue dans les deux sens.

A propos du dialogue, l'UDPS avait clairement indiqué les conditions du dialogue auquel elle peut participer. Si on propose, un dialogue qui n'est pas conforme aux objectifs qu'elle poursuit il est tout a fait normal qu'elle s'y oppose. C'est le contraire qui serait anormal.

Maintenant ce qui est vrai aujourd'hui peut ne pas être vrai demain. La réalité aujourd'hui peut ne pas être la même aujourd'hui. Et la réalité dans notre pays est que l'opposition ne détient pas le pouvoir de décision. Ce n'est pas l'opposition qui va décider de l'organisation des élections. Si l'on était sûr qu'il y aura élection présidentielle comme nous le voulons tous dans le délai constitutionnel, nous n'aurions pas tout ces débats. C'est parce qu'il y a des signaux contraires de la part du régime que nous avons ces débats. Ainsi, suivant l'évolution des choses les positions peuvent changer. L'UDPS va-t-elle garder la même position s'il devient de plus en plus probable qu'il n'y aura pas élection présidentielle dans le délai constitutionnel ? Je n'en sais rien.

Par ailleurs, si tout est déjà conclu de l'extérieur, nos débats deviennent encore plus unitiles parce que quoique nous fassions quoique le camp Joseph Kabila veuille, Joseph Kabila est déjà parti de toute façon. Maintenant que nous avons cette assurance, nous pouvons tous tranquillement croiser les bras.


Dernière édition par Libre Examen le 11/4/2016, 6:03 am, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATÉGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ??? 2. SES CANDIDATURES, UNE CANDIDATURE COMMUNE !?!

Message  Libre Examen le 11/4/2016, 5:18 am

Admin a écrit:
Libre Examen a écrit:
Admin a écrit:
Libre Examen a écrit:Admin,

Plus simplement et plus clairement, la prise de position qu'on fait passer ici pour être la prise de position de l'UDPS n'est pas la prise de position de l'UDPS. Le communiqué que tu as posté ci-haut réitère encore une fois de plus la position de l'UDPS : la tenue de l'élection présidentielle dans le délai constitutionnel. Je crois que c'est la position de tous les partis d'opposition.

Mais cela étant convenu, aucune personne avertie ne peut ignorer ou feindre d'ignorer que la non-tenue de l'élection présidentielle dans le délai constitutionnel est possible. Maintenant, veut-on dire que la démocratie interdit aux gens de réfléchir et de proposer des voies de sortie au cas où effectivement il n'y aurait pas eu élection présidentielle dans le délai constitutionnel. Il me semble qu'une formation militaire la plus élémentaire devrait envisager différentes possibilités et comment réagir face à ses différentes possibilités. On ne peut pas aller en pensant que les choses vont se passer exactement comme on pense qu'elles vont se passer. Et si ça se passe autrement, qu'est-ce qu'on fait.

Tout le monde veut croire qu'avec la pression Joseph Kabila va céder. Mais qu'est-ce qui va arriver si Joseph Kabila ne cède pas. Pensons-nous que les déploiements des chars auxquels on assiste sont faits pour rien.

Bruno Mavungu a clairement présenter les choses. Si on nous sort des chars, avons-nous des chars pour les opposer à leurs chers ? Voilà la vraie problématique que nous devrions affronter. Arrêtons de nous cacher la tête dans le sable. Ce qui s'est passé au Congo-Brazzaville risque de se passer au Congo-Kinshasa.

Libre Examen,  

Bruno Mavungu aurait donc avoué son impuissance face aux chars.
OK, comment alors peut il obtenir qlq chose dans ce dialogue alors qu'il nous avoue son impuissance ?  
Que ferait il par exemple si après ce dialogue Kabila restait au pouvoir par la force 4 ou 5 ans encore. Les chars seront encore la et leurs nombres en augmentation !

Non! soyons sérieux !  S'il ne peut pas jouer son  rôle, il devrait céder sa place. Il y en a sûrement dans l'Udps qui peuvent affronter la dictature et les chars.

Et puis, n'existe t il pas un deadline dans la position de l'Udps! ? Passer cette date les chars vont ils disparaître?  J'en reviens pas qu'il est dit ça. .. Oh mais quelle incurie!!!

Pourtant, pendant ce temps,  Étienne Tshisekedi lui - même comme Félix ont bien menacé de faire sortir le peuple en cas d'échec. ... Toujours face aux mêmes chars.

Bof je te laisse un peu dans cette cacophonie,  si tu t'y trouves tant mieux. Moi je me perds et  ce n'est pas faute de volonté ou de n'avoir pas essayé ... c'est juste CONFUSING

Admin,

Quoi que l'on tente Admin, il n'y a aucune garantie qu'on obtiendrait quelque chose mais cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas tenter. Ne pas tenter, c'est assurer un échec certain. Personnellement, je ne ferai aucune confiance au camp Joseph Kabila même lorsqu'il apparaît être dans la position la plus faible. Ultimement, je pense que si le camp Joseph Kabila décide de s'imposer, il le fera par la force des armes. Et si cela arrive qu'est-ce qu'on fait ? Pour ma part, j'ai déjà plusieurs fois indiqué les limites de l'impact d'un appel au peuple me basant sur les cinquante dernières années. Mais puisqu'il semble qu'il y en a plusieurs qui ont des meilleures solutions pour affronter les événements qui nous guettent, il est peut-être qu'on les regarde agir et voir où ils vont nous mener
Je crois cher Libre Examen que la réponse à ta question est plutôt cette question.

Si Kabila s'accroche. Doit on rester à attendre sa mort naturelle ? Chose qui pourrait arriver dans 40 ans (cas Mugabe) ... Attendre jusqu'à ce que Kabila 3e génération prenne le pouvoir? Oui on l'oubli mais c'est depuis 1997 que le nom Kabila est au pouvoir soit 19 ans!  L'enfant qui est né en 97 est aujourd'hui adulte et le président de son pays s'est toujours appelé Kabila! Devons-nous accepter ça pcq on a peur des chars? ??

En tout cas il y a  qui pensent forcer Kabila à partir et croient avoir le moyen de réussir.  Ils s'appellent Lucha,  Rebecca comme celle de ton avatar, Front citoyen, Katumbi, Kamerhe,  Fayulu, Félix Tshisekedi,  peuple congolais, amis dans la communauté internationale  (oui il y en a) etc...  Ceux qui ne croient pas comme Bruno Mavungu,  c'est leur choix , nous on avance !

Comme je l'ai dit Admin, ce que l'on veut n'est pas nécessairement ce qui arrive. Je suis persuadé que Bruno Mavungu veut comme tous ces gens que tu as cités voir Joseph Kabila partir. Je te rappelle que Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo était accusé il n'y a pas longtemps d'avoir reçu des millions de dollars de Joseph Kabila et qu'il allait être nommé Premier ministre.

Bruno Mavungu ne peut certainement pas être cité parmi ceux qui ont permis aux Kabila de rester pendant 19 ans au pouvoir maintenant. On peut au moins lui reconnaître cela.

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATÉGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ??? 2. SES CANDIDATURES, UNE CANDIDATURE COMMUNE !?!

Message  Arafat le 11/4/2016, 9:04 am

Troll a écrit:Surprised Mr l´Admn

¤ Á PROPOS DE MADAME KASAVUBU Sad Surprised

Quand la dame Kasavubu parle de "precipitation" de la part du G7 Shocked  Mais NON, depuis quand FAYULU avait presenté sa "candidature"
Pourquoi la candidature de Fayulu, Busa ou Matungulu..n´était pas "precoce" ou une precipitation et ce n´est pas la candidature de Katumbi qui derange?


C´est le poids politique qui compte comme disait hier Paulette Kimuntu dans INFOS 7 sur Congo Web TV, quel est le poids politique par exemple d´un Busa (demanda-t-elle) devant Katumbi, Tshisekedi ou Kamerhe? Quant à moi, je pense que certaines candidatures ne sont que des gesticulations, ces "petits" candidats savent très bien qu´au sein de l´opposition, la cour des grands est composée du G7, l´UNC et de l´UDPS. Christophe Lutundula avait bien expliqué que chaque parti avait le droit de présenter son candidat et que le problème du candidat unique se réglera entre tous les potentiels candidats mais tout de même cette annonce de la candidature de Katumbi est apparue comme une précipitation.

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATÉGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ??? 2. SES CANDIDATURES, UNE CANDIDATURE COMMUNE !?!

Message  Admin le 11/4/2016, 10:15 am

Libre Examen a écrit:
Admin a écrit:
Libre Examen a écrit:
Admin a écrit:
Libre Examen a écrit:Admin,

Plus simplement et plus clairement, la prise de position qu'on fait passer ici pour être la prise de position de l'UDPS n'est pas la prise de position de l'UDPS. Le communiqué que tu as posté ci-haut réitère encore une fois de plus la position de l'UDPS : la tenue de l'élection présidentielle dans le délai constitutionnel. Je crois que c'est la position de tous les partis d'opposition.

Mais cela étant convenu, aucune personne avertie ne peut ignorer ou feindre d'ignorer que la non-tenue de l'élection présidentielle dans le délai constitutionnel est possible. Maintenant, veut-on dire que la démocratie interdit aux gens de réfléchir et de proposer des voies de sortie au cas où effectivement il n'y aurait pas eu élection présidentielle dans le délai constitutionnel. Il me semble qu'une formation militaire la plus élémentaire devrait envisager différentes possibilités et comment réagir face à ses différentes possibilités. On ne peut pas aller en pensant que les choses vont se passer exactement comme on pense qu'elles vont se passer. Et si ça se passe autrement, qu'est-ce qu'on fait.

Tout le monde veut croire qu'avec la pression Joseph Kabila va céder. Mais qu'est-ce qui va arriver si Joseph Kabila ne cède pas. Pensons-nous que les déploiements des chars auxquels on assiste sont faits pour rien.

Bruno Mavungu a clairement présenter les choses. Si on nous sort des chars, avons-nous des chars pour les opposer à leurs chers ? Voilà la vraie problématique que nous devrions affronter. Arrêtons de nous cacher la tête dans le sable. Ce qui s'est passé au Congo-Brazzaville risque de se passer au Congo-Kinshasa.

Libre Examen,  

Bruno Mavungu aurait donc avoué son impuissance face aux chars.
OK, comment alors peut il obtenir qlq chose dans ce dialogue alors qu'il nous avoue son impuissance ?  
Que ferait il par exemple si après ce dialogue Kabila restait au pouvoir par la force 4 ou 5 ans encore. Les chars seront encore la et leurs nombres en augmentation !

Non! soyons sérieux !  S'il ne peut pas jouer son  rôle, il devrait céder sa place. Il y en a sûrement dans l'Udps qui peuvent affronter la dictature et les chars.

Et puis, n'existe t il pas un deadline dans la position de l'Udps! ? Passer cette date les chars vont ils disparaître?  J'en reviens pas qu'il est dit ça. .. Oh mais quelle incurie!!!

Pourtant, pendant ce temps,  Étienne Tshisekedi lui - même comme Félix ont bien menacé de faire sortir le peuple en cas d'échec. ... Toujours face aux mêmes chars.

Bof je te laisse un peu dans cette cacophonie,  si tu t'y trouves tant mieux. Moi je me perds et  ce n'est pas faute de volonté ou de n'avoir pas essayé ... c'est juste CONFUSING

Admin,

Quoi que l'on tente Admin, il n'y a aucune garantie qu'on obtiendrait quelque chose mais cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas tenter. Ne pas tenter, c'est assurer un échec certain. Personnellement, je ne ferai aucune confiance au camp Joseph Kabila même lorsqu'il apparaît être dans la position la plus faible. Ultimement, je pense que si le camp Joseph Kabila décide de s'imposer, il le fera par la force des armes. Et si cela arrive qu'est-ce qu'on fait ? Pour ma part, j'ai déjà plusieurs fois indiqué les limites de l'impact d'un appel au peuple me basant sur les cinquante dernières années. Mais puisqu'il semble qu'il y en a plusieurs qui ont des meilleures solutions pour affronter les événements qui nous guettent, il est peut-être qu'on les regarde agir et voir où ils vont nous mener
Je crois cher Libre Examen que la réponse à ta question est plutôt cette question.

Si Kabila s'accroche. Doit on rester à attendre sa mort naturelle ? Chose qui pourrait arriver dans 40 ans (cas Mugabe) ... Attendre jusqu'à ce que Kabila 3e génération prenne le pouvoir? Oui on l'oubli mais c'est depuis 1997 que le nom Kabila est au pouvoir soit 19 ans!  L'enfant qui est né en 97 est aujourd'hui adulte et le président de son pays s'est toujours appelé Kabila! Devons-nous accepter ça pcq on a peur des chars? ??

En tout cas il y a  qui pensent forcer Kabila à partir et croient avoir le moyen de réussir.  Ils s'appellent Lucha,  Rebecca comme celle de ton avatar, Front citoyen, Katumbi, Kamerhe,  Fayulu, Félix Tshisekedi,  peuple congolais, amis dans la communauté internationale  (oui il y en a) etc...  Ceux qui ne croient pas comme Bruno Mavungu,  c'est leur choix , nous on avance !

Comme je l'ai dit Admin, ce que l'on veut n'est pas nécessairement ce qui arrive. Je suis persuadé que Bruno Mavungu veut comme tous ces gens que tu as cités voir Joseph Kabila partir. Je te rappelle que Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo était accusé il n'y a pas longtemps d'avoir reçu des millions de dollars de Joseph Kabila et qu'il allait être nommé Premier ministre.

Bruno Mavungu ne peut certainement pas être cité parmi ceux qui ont permis aux Kabila de rester pendant 19 ans au pouvoir maintenant. On peut au moins lui reconnaître cela.
Tout dépend du point de vue.
Pour moi l'immobilisme est une forme de permission implicitement

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATÉGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ??? 2. SES CANDIDATURES, UNE CANDIDATURE COMMUNE !?!

Message  Libre Examen le 11/4/2016, 2:04 pm

Admin a écrit:
Libre Examen a écrit:
Admin a écrit:
Libre Examen a écrit:
Admin a écrit:
Libre Examen a écrit:Admin,

Plus simplement et plus clairement, la prise de position qu'on fait passer ici pour être la prise de position de l'UDPS n'est pas la prise de position de l'UDPS. Le communiqué que tu as posté ci-haut réitère encore une fois de plus la position de l'UDPS : la tenue de l'élection présidentielle dans le délai constitutionnel. Je crois que c'est la position de tous les partis d'opposition.

Mais cela étant convenu, aucune personne avertie ne peut ignorer ou feindre d'ignorer que la non-tenue de l'élection présidentielle dans le délai constitutionnel est possible. Maintenant, veut-on dire que la démocratie interdit aux gens de réfléchir et de proposer des voies de sortie au cas où effectivement il n'y aurait pas eu élection présidentielle dans le délai constitutionnel. Il me semble qu'une formation militaire la plus élémentaire devrait envisager différentes possibilités et comment réagir face à ses différentes possibilités. On ne peut pas aller en pensant que les choses vont se passer exactement comme on pense qu'elles vont se passer. Et si ça se passe autrement, qu'est-ce qu'on fait.

Tout le monde veut croire qu'avec la pression Joseph Kabila va céder. Mais qu'est-ce qui va arriver si Joseph Kabila ne cède pas. Pensons-nous que les déploiements des chars auxquels on assiste sont faits pour rien.

Bruno Mavungu a clairement présenter les choses. Si on nous sort des chars, avons-nous des chars pour les opposer à leurs chers ? Voilà la vraie problématique que nous devrions affronter. Arrêtons de nous cacher la tête dans le sable. Ce qui s'est passé au Congo-Brazzaville risque de se passer au Congo-Kinshasa.

Libre Examen,  

Bruno Mavungu aurait donc avoué son impuissance face aux chars.
OK, comment alors peut il obtenir qlq chose dans ce dialogue alors qu'il nous avoue son impuissance ?  
Que ferait il par exemple si après ce dialogue Kabila restait au pouvoir par la force 4 ou 5 ans encore. Les chars seront encore la et leurs nombres en augmentation !

Non! soyons sérieux !  S'il ne peut pas jouer son  rôle, il devrait céder sa place. Il y en a sûrement dans l'Udps qui peuvent affronter la dictature et les chars.

Et puis, n'existe t il pas un deadline dans la position de l'Udps! ? Passer cette date les chars vont ils disparaître?  J'en reviens pas qu'il est dit ça. .. Oh mais quelle incurie!!!

Pourtant, pendant ce temps,  Étienne Tshisekedi lui - même comme Félix ont bien menacé de faire sortir le peuple en cas d'échec. ... Toujours face aux mêmes chars.

Bof je te laisse un peu dans cette cacophonie,  si tu t'y trouves tant mieux. Moi je me perds et  ce n'est pas faute de volonté ou de n'avoir pas essayé ... c'est juste CONFUSING

Admin,

Quoi que l'on tente Admin, il n'y a aucune garantie qu'on obtiendrait quelque chose mais cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas tenter. Ne pas tenter, c'est assurer un échec certain. Personnellement, je ne ferai aucune confiance au camp Joseph Kabila même lorsqu'il apparaît être dans la position la plus faible. Ultimement, je pense que si le camp Joseph Kabila décide de s'imposer, il le fera par la force des armes. Et si cela arrive qu'est-ce qu'on fait ? Pour ma part, j'ai déjà plusieurs fois indiqué les limites de l'impact d'un appel au peuple me basant sur les cinquante dernières années. Mais puisqu'il semble qu'il y en a plusieurs qui ont des meilleures solutions pour affronter les événements qui nous guettent, il est peut-être qu'on les regarde agir et voir où ils vont nous mener
Je crois cher Libre Examen que la réponse à ta question est plutôt cette question.

Si Kabila s'accroche. Doit on rester à attendre sa mort naturelle ? Chose qui pourrait arriver dans 40 ans (cas Mugabe) ... Attendre jusqu'à ce que Kabila 3e génération prenne le pouvoir? Oui on l'oubli mais c'est depuis 1997 que le nom Kabila est au pouvoir soit 19 ans!  L'enfant qui est né en 97 est aujourd'hui adulte et le président de son pays s'est toujours appelé Kabila! Devons-nous accepter ça pcq on a peur des chars? ??

En tout cas il y a  qui pensent forcer Kabila à partir et croient avoir le moyen de réussir.  Ils s'appellent Lucha,  Rebecca comme celle de ton avatar, Front citoyen, Katumbi, Kamerhe,  Fayulu, Félix Tshisekedi,  peuple congolais, amis dans la communauté internationale  (oui il y en a) etc...  Ceux qui ne croient pas comme Bruno Mavungu,  c'est leur choix , nous on avance !

Comme je l'ai dit Admin, ce que l'on veut n'est pas nécessairement ce qui arrive. Je suis persuadé que Bruno Mavungu veut comme tous ces gens que tu as cités voir Joseph Kabila partir. Je te rappelle que Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo était accusé il n'y a pas longtemps d'avoir reçu des millions de dollars de Joseph Kabila et qu'il allait être nommé Premier ministre.

Bruno Mavungu ne peut certainement pas être cité parmi ceux qui ont permis aux Kabila de rester pendant 19 ans au pouvoir maintenant. On peut au moins lui reconnaître cela.
Tout dépend du point de vue.
Pour moi l'immobilisme est une forme de permission implicitement

Convenons au moins que ce n’est pas le soi-disant immobilisme de Bruno Mavungu qui a permis aux Kabila de rester au pouvoir pendant 19 ans. S’il y a des Congolais qui ont permis çela, Bruno Mavungu n’est pas parmi eux. Pendant, tous ce règne des Kabila, il ne les a jamais soutenus.

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATÉGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ??? 2. SES CANDIDATURES, UNE CANDIDATURE COMMUNE !?!

Message  Libre Examen le 11/4/2016, 2:59 pm

ndonzwau a écrit:
Admin a écrit:
Libre Examen a écrit:La position de l'UDPS a-t-elle changé ? N'est-elle plus celle qu'elle a exprimée et publiée dans sa feuille de route ? Y'a-t-il quelqu'un qui peut nous résumer la position de l'UDPS afin que nous soyons tous sur la même longueur d'ondes ?
Le problème avec l'Udps c'est la mauvaise communication ...
Félix a à quelques reprises reconnu ce problème au niveau de la communication. C'est un seul parti mais qui se comporte comme un serpent à plusieurs têtes.
Tantôt Mavungu dit une chose et plus tard Félix le contredit et vice versa.

L'autre problème.... au lieu d'informer,  ils sont souvent en mode réaction, parfois ils commencent par infirmer puis après ils confirment.  Toute cette cacophonie vient alimenter les rumeurs et les souspictions.

Tiens la deniere en date! Je te cite par exemple ceci: Depuis la semaine passée,  Jeune Afrique ainsi que certains journaux locaux nous informent que des négociations sont en cours qlq part entre les émissaires de Kabila et l'entourage de Tshisekedi.

http://www.jeuneafrique.com/mag/315352/politique/rd-congo-joseph-kabila-courtise-famille-tshisekedi/

Il est ecritventre autre ceci   Mais des émissaires de Joseph Kabila, parmi lesquels son directeur de cabinet, Néhémie Mwilanya Wilondja, Léonard She Okitundu et Albert Yuma, ont néanmoins rencontré des proches de Tshisekedi, à Paris, fin mars. Parmi ces derniers, Me Papis Tshimpangila, Floribert Tendayi et deux proches parents de l’opposant : Christian, son fils, et Bona Kabongo, son neveu, qui est chargé de sa sécurité et du protocole.

Selon l'article Felix dit que ses proches de Tshisekedi dont son propre frère seraient tombés dans un piège. . Je note par la, le desordre autour du cercle rapproché de Tshisekedi. ... (d'où mon analogie serpent à plusieurs têtes ).

Deuxièmement en quelles qualités le neveu et le fils de  E Tshisekedi font ces négociations ?

C'est la mon cher Libre Examen le genre des choses qui compliquent la compréhension de la position de l'Udps et franchement alimentent des souspictions.

Moi personnellement l'idée d'une transition avec Étienne Tshisekedi à la tête me convient et je suis certain que bcp des congolais peuvent l'accepter

Exactement, Admin, la position de l'Udps gravée, semble-t-il, dans sa feuille de route; parlons-en !
Nulle part dans celle-ci, elle réclame des conciliabules secrets avec le pouvoir en Espagne, en Italie, à Monaco, à Paris, que je sache...

1° Que s'y sont-ils dits ? Silence radio et c'est là où cette position tangue !
Non seulement ils se contredisent à qui mieux mieux entre le père, le fils et Mavungu, le SG (voir par exemple sur la ville morte) mais ils commencent par nier ces messes noires pour les confirmer ensuite !
Ça a été le cas sur les rencontres d'Espagne et d'Italie mais aussi dans ce dernier cas !
- Le 31 mars sur Congoindependant, FT répondait fermement ceci :

"[...]Que répondez-vous à certaines sources qui rapportent qu’une rencontre a eu lieu le samedi 26 mars à Monaco entre une délégation du pouvoir, conduite par le directeur du cabinet présidentiel, Néhémie Mwilanya Wilondja, et des cadres de l’UDPS avec à leur tête votre frère Christian Tshisekedi. Confirmez-vous cette information ?
Je ne la confirme pas parce que je ne suis pas au courant. Et je vous le dis très sincèrement que c’est à travers un média que j’ai eu vent de cette histoire. Vous savez autant que les médias congolais sont réputés spéculatifs. C’est cette même publication qui m’aurait vu à Monaco pendant que je me trouvais en pèlerinage en Israël à l’occasion de la fête de Pâques. Le secrétaire général adjoint de l’UDPS, Bruno Tshibala, qui séjourne depuis le vendredi 25 mars en Belgique, pour des raisons privées, aurait été également « aperçu » dans la Principauté. Je tiens à signaler que mon frère Christian n’a jamais été impliqué dans les activités politiques. Il n’a jamais exercé de près ou de loin un quelconque mandat politique pour être engagé dans une délégation chargée d’aller négocier avec le pouvoir.
Outre votre frère « Christian », Bona Kabongo, maître Papis Tshimpangila et Floribert Tendayi sont cités comme membres de la délégation…
Toutes les personnes que vous venez de citer n’ont jamais eu de mandat politique au sein de l’UDPS. Jamais ! Aucune de ces personnes n’a été associée au pré-dialogue à Venise, en Italie, et à Ibiza, en Espagne. Je vois mal que des personnes qui n’ont jamais eu accès à ce "dossier dialogue" se mettre à discuter avec l’autre partie. J’ai regagné la Belgique depuis mardi 29 mars. Je vais rencontrer le Président du parti dans l’après-midi de ce mercredi. Ce sera l’occasion pour moi de clarifier certaines choses. Je peux vous assurer que cette "affaire" ne m’émeut nullement. Pour "exister", l’organe de presse dont question a pris l’habitude de lancer des brûlots.
[...]
Une question un peu dérangeante. Comment ressentez-vous le reproche récurrent que d’aucuns articulent à l’encontre de votre famille biologique d’exercer une «emprise» sur l’UDPS ?
Nous ressentons ce reproche comme une injustice. C’est une injustice surtout par rapport à ma mère. Ces reproches sont non seulement révoltants mais surtout irrespectueux. Un manque de respect inacceptable. L’organe de presse dont question parle de la prétendue présence de mon frère à Monaco "avec la bénédiction de notre mère". Et pourtant, elle n’en sait rien au même titre que moi. Je trouve insultant de traîner ainsi dans la boue la réputation d’une personne qui n’a pas peu contribué à l’essor de l’UDPS. Je me dis que c’est de bonne guerre. En tant que politique, j’imagine que ce sont des manœuvres destinées à me déstabiliser. Je dérange beaucoup à la fois à l’intérieur et à l’extérieur du parti. Il est clair que mon ascension n’était ni prévue ni attendue. Mon arrivée bouscule un certain ordre établi. Mon ambition reste celle de perpétuer le noble combat déclenché par mon père Etienne Tshisekedi et ses compagnons de lutte. J’entends poursuivre ce combat contre vent et marée.[...]"
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=10692

- Le 08 avril sur JA, il est déjà moins ferme tel que vous l'avez transcrit ici !

2° Question "transition", c'est le même double langage : alors que de notoriété publique ils ébauchent dans leurs rencontres une transition possible, dans les communiqués officiels y compris le dernier ci-dessus, ils insistent sur les délais constitutionnels...

Qui et quoi croire ? Pourquoi ce cache cache ?
Ou plus exactement qui de l'Udps et des autres trompe ici dans le réel objectif de ce dialogue et c'est justement ce pot aux roses d'une Udps qui ne veut tout que pour elle qui a refroidi les autres et pas le contraire comme on le chante ?
Et on veut nous faire croire que c'est nous qui n'avons rien compris, que tout est clair et sans calculs au sein de l'Udps ?


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Réaction épidermique typique. Dès le départ pour se prononcer contre le dialogue, on a recouru à une campagne tissée de mensonges et on veut continuer sur la même lancée. On attribue une position à l’UDPS qui n’est pas la position de l’UDPS et lorsqu’on demande des éclaircissements, on s’énerve.

On n’a pas dit dès le départ que l’UDPS crée la confusion, qu’on ne sait plus quelle est la position de l’UDPS, qu’il y a contradiction au sein de l’UDPS. Non rien de tout cela. Ceci est venu après qu’on ait demandé des éclaircissements sur la position de l’UDPS.

Maintenant sur le fait que l’UDPS fait cavalier seul. Nous n’allons pas cesser de relever que Bruno Mavungu avait signé la déclaration commune de l’opposition sur laquelle figure aussi les signatures de Vital Kamerhe, et Martin Fayulu. A la sortie de marquant l’entente sur la déclaration commune de l’opposition, Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe sont sortis en tête de file. Les photos qui ont été prises à cette occasion ont fait le tour des réseaux sociaux congolais. Certains ont traité Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de traitre et collabo pour s’être affiché avec vital Kamerhe. Dernièrement, encore Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Vital Kamerhe et Moïse Katumbi ont produit ensemble une vidéo.

D’où vient donc cette idée que l’UDPS fait toujours cavalier seul ?

Je répète une fois de plus étant sûr qu’on ne va pas venir le contredire que la déclaration commune signée par Vital Kamerhe et Martin Fayulu prévoyait un dialogue et la traduction de Malu Malu en justice. Si l’on en doute, il existe des éléments audio visuels où l’on fait lecture de cette déclaration. Vital Kamerhe a changé d’avis sur le dialogue après que l’homme qu’il avait choisi, savoir Joseph Kabila ait indiqué qu’il était contre tout dialogue. Pourrait-on avoir l’honnêteté de reconnaitre qu’au moins dans ce cas ce n’est pas l’UDPS qui a choisi de faire cavalier seul mais qu’elle a été abandonnée par les autres partis pour se retrouver seule.

Cela étant, il n’est nulle part stipulé que l’UDPS doit être tous les temps en accord avec tous les autres partis, et que lorsqu’il y a désaccord l’UDPS doit s’incliner, et que l’UDPS doit rendre compte ou demander des permissions à qui que ce soit chaque fois qu’il entreprend des démarches ou des pourparlers avec d’autres partis, soit-il avec le régime. Au moins dans le cas de l’UDPS, cela finit par être connu. Il convient de noter que jusqu’ici il n’y a aucun autre parti de l’opposition qui a avoué avoir déjà eu des pourparlers avec le pouvoir. Pourtant, She Okitundi a déjà indiqué que le pouvoir menait des pourparlers avec tous les autres partis. Aucun parti n’est venu démentir cela. Sommes-nous au courant de ce qui s’est dit lors de ces rencontres ou demandons-nous à le savoir ? Pourquoi seule l’UDPS doit être redevable ? Pourquoi ce deux poids, deux mesures ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATÉGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ??? 2. SES CANDIDATURES, UNE CANDIDATURE COMMUNE !?!

Message  Troll le 11/4/2016, 5:02 pm

Sad Ba ndeko Mad

Bo tika ko "recopier" ba posting. Ezo sala ete lecture ezo zwa mwa mobulu Cool


¤ FALICITATEUR DE L´UA DANS LE VENT Very Happy


Edem KODJO envoyé par l´ex epouse de Zuma** est tombé dans la soupe?

http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/edem-kodjo-econduit-par-les-tenors-de-la-dynamique-de-lopposition

¤ UDPS mais laquelle ?


Qui sont les "pionniers de l´UDPS"? En tout cas le dernier message de Tshitshi qu´on trouve sur Africatime prend á contre-pieds non seulement le message des ces fameux "pionniers", mais aussi la fameuse "feuille de route"

Quand Tshitshi se "conforme" á la résolution de l´ONU et insiste sur le respect de la Constitution et la tenue des élections cette année * Idea


La feuille de route ne parle pas des "negociations" avec Kanambe No No Vous ne trouverez AUCUNE mention des negociations avec le PPRD dans la feuille de route de l´UDPS

Mais comment expliquer Venise, Ibiza ou tout recement au mois de mars Paris ?


¤ LA CONSTITUTION ?


Mr l´Admn, si tous les congolais, de toutes les factions doivent "respecter" la constitution, par quel "mecanisme" et au nom de quoi vous pouvez proposer Tshitshi comme "président" d´une transition qui n´existe pas juridiquement dans le texte de la constitution?

Faut-il faire un "cadeau" à Tshitshi en violant la constitution study scratch drunken Question

Si Joseph ¤ REFUSE d´organiser les élections, il sera coupable de HAUTE TRAHISON pour ne pas avoir respecté la constitution, pour ne pas avoir faite respecter la constitution et pour entrave á la démocratie What a Face What a Face

En toute conformité avec la constitution de la RDC, il sera devant la justice (Cours Suprême de la Justice Idea ) et il y aura vacance á la tête de l´État parce que le président sortant se retrouvera devant la justice et le prochain président ne sera pas élu á temps What a Face

¤KENGO? Si les congolais se conforment á la constitution..Kengo* est de fait le seul qui peut assumer les fonctions de "président" afin d´organiser l´élections présidentielle dans les 120 jours (au maximun Like a Star @ heaven )

Ceux qui disent que *Kengo ne possede pas cette légalité devraient se dire qu´une fois de plus, Kanambe a refusé d´organiser l´élection senatoriale What a Face Like a Star @ heaven Et de ce fait VIOLÉ la constitution en refusant de l´appliquer et ne la faisant pas respecter Idea

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATÉGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ??? 2. SES CANDIDATURES, UNE CANDIDATURE COMMUNE !?!

Message  Libre Examen le 11/4/2016, 6:01 pm

Troll a écrit:Sad Ba ndeko Mad

Bo tika ko "recopier" ba posting. Ezo sala ete lecture ezo zwa mwa mobulu Cool

[...]

Admin,

Je crois qu'il faut intervenir pour édicter des règles claires pour que nous sachions tous ce qui est permis de faire ou de ne pas faire. Je ne pense pas qu’il devrait revenir à chaque individu d’exiger des autres ce qu’il faut faire ou ne pas faire.

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATÉGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ??? 2. SES CANDIDATURES, UNE CANDIDATURE COMMUNE !?!

Message  ndonzwau le 11/4/2016, 6:52 pm

Les candidats (à la candidature) de l'opposition sont virtuellement connus !
Il s'agit de Tshisekedi (d'ailleurs père ou fils), de Katumbi, de Kamehe, de Fayulu, de Matungulu et d'autres moins visibles aujourd'hui ou qui surgiront mais plus en témoignage ou en positionnement qu'en piliers incontournables !
Du côté de la Majorité, on dirait que rien n'est encore joué mais je crois de plus en plus que les muscles que montre le camp Kabila vont finir par n'être qu'une dissuasion peu payable ! Le pouvoir y obtiendra quelques circonstances atténuantes mais à terme il sera acculé à céder d'une façon ou d'une autre ! Elle aboutira à présenter un dauphin, et je vois Minaku s'imposer même s'il ne fait pas l'unanimité de l'entourage direct de JK...

Alors que d'ores et déjà certains se soient présentés à ce stade ou aient été présentés par leurs partis ou leurs plateformes ne m'inquiète pas du tout; c'est à la fois une stratégie propre respectable, à chacun de l'assumer mais aussi un éclaircissement pas inutile aux niveaux de ces partis et plateformes pour mettre sur la place les différents candidats pour une primaire ou un consensus autour d'un nom ou je l'espère un ticket de 2 ou 3 finalistes !
Je n'ai pas encore écouté l'avis ci-dessous de Kamerhe dans son entretien au DEC de Radio Okapi qui traitait de la pertinence des candidatures à ce stade, question peu importante pour le moment à mon avis !

Quelles sont les chances des uns et des autres en rapport avec leurs profils contenus notamment dans leurs passés politiques et leurs compétences supposées mais aussi en rapport avec leurs divers savoirs-faire selon leur passé et leurs actes en cours ?
Bref chacun de ses candidats présente un poids politique en conformité avec tous ses facteurs, avec l'implantation de leurs partis de leurs pays ; ce qui renvoie ainsi à leur poids ethnique et régional, on ne peut tenter d'analyser cette compétition sans tenir compte de ce facteur capital dans notre pays, en Afrique !
J'y reviendrai !

Quant à la discussion sur la position de l'Udps, ce serait le comble que ceux qui au quart de tour se précipitent toujours à faire l'avocat inconditionnel de l'Udps traitent l'avis de ceux qui la jugent à l'acte d'épidermique; un renversement de sens s'il en est ! Je maintiens donc non seulement que la position de l'Udps est ambiguë, fourbe mais aussi qu'elle n'est pas la bonne, selon moi, aussi bien pour le pays que pour l'Udps elle-même !
Pour moi elle joue davantage cavalière seule et se fourvoie d'accepter l'offre du pouvoir d'être son interlocutrice privilégiée ! Elle n'accepte le dialogue avec "JK" malgré ses déclarations officielles sur un prétendu respect de délais constitutionnels que pour obtenir une transition qui l'introniserait protagoniste capitale à l'exclusion des autres dans l'opposition...

C'est une stratégie défendable mais qui nécessite de sa part d'être claire, annoncer clairement ses intentions et sa stratégie ! Sa feuille de route est devenue une référence pas toujours exploitable dans le cas du dialogue tel qu'elle le réclame ! On peut être de bonne foi comme l'est souvent Ya Tshitshi et se faire piéger par ses interlocuteurs; c'est dans ce sens que ce pas de deux que consent l'Udps avec le pouvoir est risqué car s'il affirme comme il l'a dit dans son dernier communiqué que le pouvoir porte l'entière responsabilité du chaos le pouvoir lui, cherche à partager cette culpabilité avec celui qui va l'accompagner dans son fameux dialogue !

Qui ici peut me donner un autre terme prévisible de ce dialogue sinon un consensus autour de la Transition ou alors son sabordement ?
Nous pouvons chanter tous les refrains convenus, Accord-cadre d'Addis, résolutions 2098, 2111, 2277, feuille de route, délais constitutionnels...; le dialogue prévu sera celui de "JK" : c'est lui qui le convoque et le pilotera et il le veut pour se laver de son bilan catastrophique et de sa culpabilité dans l'impasse probable des prochaines élections... Il faut être aveugle volontaire pour ne pas croire que ne peut s'y traiter que la question de la "transition" !
Ou l'on accepte d'y participer pour traiter d'une transition ou l'on n'y va pas mais il faut qu'on arrête de tourner autour du pot en prenant les Congolais pour des gogos qui n'y comprennent rien !
C'est aussi simple !

Voilà globalement ma position là dessus mais on s'écarte quelque peu du sujet...


"La désignation d’un candidat commun de l’opposition à l’élection présidentielle : est-ce opportune ?
° http://www.radiookapi.net/2016/04/11/emissions/parole-aux-auditeurs/la-designation-dun-candidat-commun-de-lopposition
Le président National de l’UNC, vital Kamerhe exhorte le G7 à se ressaisir de son idée de désigner un candidat à la présidentielle prochaine en RDC. Il estime que la question d’une candidature unique de l’opposition n’est pas opportune. L’idéal pour lui serait de gagner d’abord la bataille de l’organisation de l’élection présidentielle dans le délai constitutionnel.
 
Entre temps l’Union africaine vient de designer Edem Kodjo, facilitateur du Dialogue politique convoqué par Joseph Kabila pour débattre de la problématique des élections en RDC.
 
-Comment commentez-vous cette actualité ?
 
Invité : Vital Kamerhe, Président de l’union pour la nation congolaise, une formation politique de l’opposition."



  • play

  • stop

  • mute

  • max volume


00:00
57:38

  • repeat


Télécharger



Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATÉGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ??? 2. SES CANDIDATURES, UNE CANDIDATURE COMMUNE !?!

Message  Libre Examen le 11/4/2016, 8:22 pm

Je crois avoir indiqué à suffisance à qui veut comprendre que si d’un côté il existe des inconditionnels de l’UDPS, il ne peut  qu’exister de l’autre côté ceux qui sont inconditionnellement et systématiquement contre l’UDPS jusqu’à monter une campagne sur base des mensonges qu’on ne peut se résoudre d’arrêter tellement la rancœur contre l’UDPS est profondément ancrée.

Ainsi que Maître l’a fait remarquer lors de sa brillante défense de la feuille de route de l’UDPS, il est tout à fait normal et acceptable qu’on soit opposé au dialogue tel que proposé par l’UDPS. Si vous l’êtes, soutenez-t-il, présenter des arguments pour lesquels vous êtes contre le dialogue. N’inventez pas des mensonges.

J’aimerai commencer par adresser quelques distorsions et je sais qu’on ne va pas m’y reprendre sinon par des moyens détournés qui ne s’adressent pas directement aux faits mais qui frisent toujours des attaques personnelles.

D’abord l’initiative du dialogue n’est pas venue de Joseph Kabila. Il y a été opposé. Je l’affirme, et le réaffirme et je voudrai être contredit directement là-dessus. La plus simple de logique voudrait alors que celui qui est opposé à quelque chose ne puisse en être l’initiateur. Cela dit, Joseph Kabila a-t-il réalisé plus tard qu’il pourrait profiter du dialogue pour imposer son agenda. C’est vraisemblablement le cas. Qui est cet homme politique qui ne le tenterait pas ? Joseph Kabila se serait-il ressaisi ? Pourquoi pas !

Quel pourrait être l’issu de ce dialogue s’il a lieu. Je ne peux le déterminer. Il se peut bien comme certains le prétendent tellement leur aversion à l’UDPS est profonde qu’il débouche à l’accession de l’UDPS au pouvoir, ceux qu’ils ne veulent en aucun cas voir arriver. Ils nous disent que c’est cela le but poursuivi par l’UDPS à travers le dialogue. Il se peut bien que l’avenir leur donne raison.

Pour ma part, je ne peux baser que des événements passés et du payasage politique tel que je le perçsois pour essayer de voir ce qui peut arriver. Tel que je l’ai déjà relevé, les forces en présence étant ce qu’elles sont le camp Joseph Kabila va essayer d’imposer lors de ce forum son agenda. Si c’est le cas, au moins à l’issu du dialogue tout sera clair. Aucun doute ne subsistera. Quant à l’UDPS, elle payera cher devant l’histoire si elle décide d’accompagner le régime Joseph Kabila.

Mais si l’on tient compte du passé pour prévoir l’avenir, on verra que jusqu’à preuve du contraire Ya Tshitshi n’est pas celui qui a permis aux pouvoirs en place de se maintenir au Congo-Zaïre. Bien au contraire, lui reproche-t-on d’avoir raté des occasions de prendre le pouvoir. Pour Ya Tshitshi, « le dialogue politique n’est pas un aveu d’échec ni un acte de compromission mais par contre un moyen par lequel le peuple congolais va se réapproprier le processus de démocratisation et le processus électoral. Il a souligné l’importance d’un dialogue franc et sincère.

L’UDPS ne peut pas forcer les partis qui ne veulent pas du dialogue à venir avec elle au dialogue; chaque parti étant souverain dans ses choix. L’UDPS avait bel et bien signé la déclaration commune de l’opposition qui prévoyait un dialogue. Ici aussi, on n’osera pas venir contredire. L'UDPS a été abandonnée par les autres. Et ce n'est pas le contraire comme on tente de toujours le faire croire malgré les evidences du contraire.

Je l’ai déjà dit ici plusieurs fois que tout peut reposer en grande partie sur la volonté de Joseph Kabila lui-même. Ce n’est donc ni la tenue d’un dialogue ou sa non-tenue qui ultimement vont déterminer la suite des événements mais bien la capacité de Joseph Kabila à résister aux pressions tant intérieures qu’extérieures. C’est l’affrontement des forces en présence qui déterminera le vainqueur ou la suite des événements.

A cet égard, l’opposition table, y compris l’UDPS table sur l’appel au peuple. Ici aussi, j’ai déjà donné mon point de vue là-dessus. Nous risquons de faire face à une fatigue des manifestations de la part de la population. Les derniers appels au peuple par la population  ne m’ont pas apparu comme ayant été des francs succès. C'est pourquoi, il faut penser à autre chose que seulement compter sur la mobilisation de la population.


Dernière édition par Libre Examen le 11/4/2016, 9:00 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATÉGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ??? 2. SES CANDIDATURES, UNE CANDIDATURE COMMUNE !?!

Message  Troll le 11/4/2016, 8:33 pm

study L´ULTIME..ULTIMATUM DE L´UDPS ?

L´UDPS a lancée..plus ou moins deux ultimatums depuis l´an passé (2015*)..cette fois ici, la lettre de Tshitshi reprend un autre ultimatum cherry La seule difference est que la "deadline" est pour le 24 avril 2016¤


http://www.voiceofcongo.net/24-avril-la-deadline-de-tshisekedi-pour-le-dialogue-et-la-clarification-du-processus-electoral

Voyons cette fois ici...comment Tshitshi va tenir sa parole..bien qu´une autre info confirme que Kanambe est aussi pressé de laisser tomber cette danse..qui le place dans une position de plus en plus dangeureuse

http://www.voiceofcongo.net/rdc-je-ne-viens-pas-dans-un-pays-que-je-respecte-avec-lidee-de-violer-sa-constitution

En tout cas, Edem Kodjo confirme ce que Mende et Minaku disaient: les conditions sont "favorables" pour la tenue du dialogue parce que l´UDPS a (enfin) acceptée de se pointer..pour le meilleur et pour le pire


¤ Mr LIBRE

Nous nous adressons aussi á l´Admn himself, même lui devrait éviter de recopier les postings..afin de rendre la lecture "fluide"

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUELLE AUTRE BONNE STRATÉGIE POUR L'OPPOSITION POLITIQUE ??? 2. SES CANDIDATURES, UNE CANDIDATURE COMMUNE !?!

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:51 am


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum