JE SUIS BENI ET APRES?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: JE SUIS BENI ET APRES?

Message  ndonzwau le 28/5/2016, 4:39 am

Le drame de Beni et de tout l’Est de notre pays est devenu une plaie grave, compliquée, ulcérée en raison de son origine gravissime et chronique, un pouvoir inefficient et c’est la preuve d’une impuissance qui ne peut-être que complice !
Qui sont en effet ces barbares moyenâgeux qui opèrent continuellement sans jamais être inquiétés par une armée pourtant renforcée dans le coin ?
A qui profitent ces tueries et cette épuration des autochtones ?


On crie aux ADF, des rebelles ougandais censés combattre le pouvoir de Kampala alors que ce sont des citoyens autochtones Congolais, enfants, femmes et hommes impuissants qui sont sans cesse sauvagement massacrés surpris dans leurs maisons, leurs champs ; alors que la réalité sur place voit des rwandophones qui semblent à deux gouttes d’eau aux (anciens) rebelles du M23 relégués et réfugiés en Ouganda et au Rwanda…

Une balkanisation à vue d’œil bien planifiée qui déstabilise toute une région et la vide de ses habitants pour permettre une translocation des populations voisines ou minoritaires pro-ougandaises et pro-rwandaises avec la complicité de notre propre armée vendue parce que truffée de comandants et soldats à loyauté douteuse… Des rapports détaillés nationaux et internationaux, officiels ou des organisations non gouvernementales le prouvent sans cesse sans jamais être suivis des actions protectrices nationales ou des sanctions internationales ! La Monusco présente sur les lieux reste curieusement impuissante ou interdite à dessein d’arrêter la tragédie…

Comment le voir et agir autrement ? Il faut stopper à la source cette catastrophe et pour faire, d’abord remplacer le pouvoir impuissant et complice de Kinshasa par un autre plus responsable qui s’emploiera comme il se doit à la protection de ses citoyens, de leurs biens et de leurs territoires et plus généralement nos frontières…
Les Congolais viennent enfin d’entreprendre une campagne via des lettres ouvertes, cris divers et à travers le Net pour sensibiliser leurs dirigeants, leurs concitoyens et le monde sur cette tragédie qui se poursuitt dans l’indifférence générale ! Il nous faut en faire plus dans notre pays et en Occident où nous résidons nombreux : #je suis Beni !!!

Permettez que je mette in extenso une des dépêches sur Beni, le sujet vaut une exposition plus visible ! Merci


"RDC : les massacres se suivent et se ressemblent dans la région martyre de Beni
° http://geopolis.francetvinfo.fr/rdc-les-massacres-se-suivent-et-se-ressemblent-dans-la-region-martyre-de-beni-107449


Enterrement de civils congolais, tués et décapités à la machette par des rebelles islamistes ougandais (ADF) près de Beni, dans la province du Nord-Kivu, le 16 avril 2015. Les massacres qui se poursuivent dans cette région ont fait un millier de morts en une année, selon la société civile.

Depuis octobre 2014, les massacres ne connaissent pas de répit sur le territoire de Beni, dans la province du Nord-Kivu. Les tueries ont déjà fait plusieurs centaines de morts. Tous des civils, assassinés dans l’indifférence totale. Les autorités accusent un groupe islamiste ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF). Les internautes congolais se mobilisent pour appeler au secours.
Les attaques perpétrées contre les populations de Beni sont d’une rare violence. Début mai 2016, près de cinquante personnes y ont encore été tuées dans de nouvelles attaques.  
«Des assaillants surgissent dans des villages. Ils réunissent tous les habitants qu’ils trouvent avant de les tuer à la machette. Enfants, femmes enceintes, vieillards… personne n’est épargné. Les corps sont démantelés comme des pièces de boucher», témoigne le journal La Croix qui rappelle que cette région est très convoitée pour ses richesses minières.
 
Le pouvoir de Kinshasa accusé d’inaction

La société civile congolaise a interpellé le président Joseph Kabila à qui elle a adressé une lettre ouverte. Elle lui demande «d’assumer son pouvoir régalien comme commandant suprême des forces armées de la République».   
La nouvelle opération militaire annoncée par Kinshasa contre les ADF avec le soutien de la mission des Nations Unies au Congo (la MONUSCO) n’a pas du tout rassuré les populations de Beni. Loin de là. D’autant plus que certains rapports d’ONG mettent en cause des soldats de l’armée régulière dans les tueries qui endeuillent la région.  
«Vous perdez votre temps en écrivant à un président qui ne sait quoi faire de vos préoccupations. Ce qui l’intéresse, c’est comment violer la Constitution pour se maintenir au pouvoir», s’insurge Kabongo, un internaute congolais en colère.


«Stop au massacre»

Sur les réseaux sociaux, les Congolais se mobilisent pour dénoncer les massacres des civils à Beni. Deux internautes ont lancé une pétition en ligne afin de réunir le plus grand nombre de signatures et saisir le Procureur de la Cour pénale internationale et le Haut Commissariat de l’ONU aux droits de l’Homme. 
Les hashtag #JesuisBeni et #JusticeforBeni ont été créés pour dénoncer les«massacres en silence de la population de Beni». Avec des photos de corps mutilés des civils.


L’ONU s’inquiète du regain des «tueries»

La population de Beni est particulièrement remontée contre les casques bleus de l’ONU qui assistent «sans rien faire», selon elle, à ces tueries sauvages. Le porte-parole de la mission onusienne s’en défend. Les casques bleus, assure-t-il, sont engagés aux côtés de l’armée congolaise, dans une nouvelle opération militaire lancée le 14 mai 2016 contre les rebelles ougandais.
Le gouverneur de la province du Nord-Kivu a interdit toute manifestation sur son territoire : «Le Nord-Kivu est en deuil et dans la tradition, on ne pleure pas les gens dans la rue, on ne pleure pas les gens en manifestant», a-t-il déclaré au cours d’une conférence de presse.  
Une coalition d’opposants au président Kabila a appelé la population à participer massivement  à une manifestation prévue jeudi 26 mai 2016 pour dénoncer la volonté du chef de l’Etat de se maintenir au pouvoir au-delà de ses deux mandats constitutionnels."


"RDC : qui s’intéresse encore aux tueries de Beni ?"
° http://afrikarabia.com/wordpress/rdc-qui-sinteresse-encore-aux-tueries-de-beni/

° http://www.dw.com/fr/teddy-kataliko-parle-des-massacres-%C3%A0-beni-et-dans-lest-de-la-rdc/a-19264885
° http://information.tv5monde.com/afrique/rdc-silence-tue-107800
° https://www.rtbf.be/info/monde/afrique/detail_rdc-au-moins-30-civils-tues-en-une-semaine-dans-la-region-de-beni?id=9295573
° http://observers.france24.com/fr/20160505-rd-congo-massacres-beni-enfants-femmes-enceintes-egorgees-monusco
° http://www.lagencedinformation.com/101-rdc-mobilisation-autour-de-beni.html
° http://afrikarabia.com/wordpress/rdc-massacres-sans-fin-a-beni/
° http://lesignalducontinent.over-blog.com/2016/05/massacres-a-beni-faute-d-etat-en-rdc-la-societe-civile-prend-ses-responsabilites-pour-briser-le-silence.html
° http://fr.africatime.com/articles/rdc-nouvelle-operation-militaire-conjointe-fardc-et-monusco-beni
° http://www.itele.fr/monde/video/rdc-23-morts-dans-de-nouveaux-massacres-pres-de-beni-123823
° http://www.afriquesenlutte.org/afrique-centrale/congo-kinshasa/article/rdc-beni-la-societe-civile-decrete
° https://edrcrdf.wordpress.com/tag/reconciliation-beni-butembo-massacre-de-beni-rdc-nord-kivu-julien-paluku/
° http://www.dailymotion.com/video/x3zxr0p
° http://www.reveil-fm.com/index.php/reveil-fm.com2016/03/24/5937-rdc-on-a-assassine-le-pere-assomptionniste-vincent-machozi-pour-tuer-les-informations-du-site-beni-lubero

"RDC: une réunion sous tension entre le M23 et le gouvernement à Kinshasa
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° http://www.rfi.fr/afrique/20160527-rdc-une-reunion-sous-tension-entre-le-m23-le-gouvernement-kinshasa
Une délégation du M23 est bel et bien arrivée à Kinshasa en vue d’une réunion avec le mécanisme national de suivi de l’accord-cadre d’Addis-Abeba, accord qui était censé amener la paix dans l’est du Congo. Sont présent dans la capitale congolaise, les garants de cet accord : Saïd Djinnit et Ibrahima Fall, tous deux envoyés spéciaux pour les Grands Lacs respectivement de l’ONU et de l’Union africaine, ainsi que des représentants des organisations sous-régionales. Mais à son ouverture, la réunion a bien failli capoter.

Entre la partie gouvernementale et l’ex-rébellion, on est toujours à couteaux tirés. Dernier exemple en date, alors que la réunion devait commencer, les trois membres du M23 venus de Kampala refusent de participer aux discussions. Motif : ils attendent la libération de trois de leurs camarades qui sont en détention à Kinshasa. « On nous l’avait promis, ils font partie de notre délégation », assure l’un des membres de la délégation. « C’est faux, regardez cette lettre du secrétaire exécutif de la CIRGL », l’une des organisations sous-régionales, rétorque-t-on côté gouvernement.
Le Congolais Ntumba Luaba a écrit aujourd’hui même au président du M23, Bertrand Bisimwa, lui rappelant qu’il était convenu que le chef de leur délégation ne soit accompagné que de deux assistants. Cette libération des prisonniers figure dans les obligations du gouvernement dans les déclarations de Nairobi, insiste-t-on du côté du M23 alors que la partie gouvernementale estime avoir amnistié ceux qui étaient éligibles.

La libération des prisonniers figure justement à l’ordre du jour de cette réunion, de même que le rapatriement des ex-rebelles toujours réfugiés en Ouganda et au Rwanda. Tous les ultimatums posés l’année dernière par la communauté internationale n’avaient servi à rien. En décembre, seuls 13 combattants avaient décidé de rentrer. « Ils sont de mauvaise foi », dénoncent les représentants et du gouvernement et de l’ex-rébellion. Des représentants de la communauté internationale ne cachaient pas ce vendredi matin qu’ils s’arrachaient les cheveux."



Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: JE SUIS BENI ET APRES?

Message  ndonzwau le 31/5/2016, 9:34 pm

"Plénière sur Beni: « Il n’y avait pas matière à huis clos », dit un député (Audio)
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2016/05/31/pleniere-sur-beni-il-ny-avait-pas-matiere-a-huis-clos-dit-un-depute-audio.html



Plusieurs députés du Nord-Kivu avaient suspendu leur participation aux plénières de l’Assemblée nationale depuis le 3 mai afin de mettre la pression sur le bureau de la chambre basse et le gouvernement au sujet des massacres dans le territoire de Beni. En réponse, ils ont été invités ce lundi à une plénière à huis clos en présence des ministres de l’intérieur, de la défense et de l’environnement.
Au sortir de cette séance-marathon, POLITICO.CD a interrogé le député Grégoire Kiro Tsongo, élu de Beni.

« Nous venons d’une séance-marathon. Elle a duré 7 heures. Nous avons entendu le ministre de l’Intérieur, celui de la défense et celui de l’environnement. Des questions étaient posées sur l’identité des auteurs de ces massacres, sur ce que fait le gouvernement, sur le fait que notre armée semble incapable. Il s’en est suivi un débat qui a pris fin à 21 heures. Les ministres vont présenter leurs réponses dans 48 heures. (…) Je suis resté sur ma soif. Il n’y avait pas matière à huis clos. Je ne vois pas en quoi cette séance nous aura servi. J’attends les réponses dans 48H (…). Elle a cependant permis de faire comprendre à tous les collègues la problématique de l’insécurité au Nord-Kivu. Il ne s’agit pas d’un conflit ethnique mais de la mise en œuvre d’un plan d’occupation des terres par des populations étrangères.  Cependant il n’y avait pas matière à huis clos parce que le peuple doit savoir »


Suivez l’interview ici :

° https://soundcloud.com/politico-cd/pleniere-a-huis-clos-sur-beni-je-ne-vois-pas-en-quoi-cette-seance-nous-aura-servi-dit-un-depute


"Actualité Expliquée : Huis-clos sur les tueries de Beni à l'assemblée nationale, y a-t-il des choses à cacher?
° http://www.tshangu.com/Actualite-Expliquee-Huis-clos-sur-les-tueries-de-Beni-a-l-assemblee-nationale-y-a-t-il-des-choses-a-cacher_a2091.html
Le député Albert Fabrice Puela remonté contre l'idée de traiter à huis-clos l'affaire sur les tueries de Beni. Le commun de mortel congolais se joint au député et se demande pourquoi une affaire aussi grave et qui mérite d'être éclairée doit-elle être traitée à huis-clos. Que veut-on cacher à la population congolaise? C'est aussi l'un des points que nous traitons dans notre émission Actualité Expliquée




Huis clos sur Beni: une gaffe !
° http://www.lephareonline.net/huis-clos-beni-gaffe/
Le commun de Congolais a du mal à croire que le dossier de l’insécurité dans le territoire de Beni a été frappé du sceau du huis clos hier lundi 30 mai 2016 en plénière de l’Assemblée Nationale. Après les manifestations organisées le jeudi 26 mai à travers l’ensemble du pays en signe de solidarité avec nos compatriotes victimes des tueries, vols, viols, exactions et pillages dans cette partie de la République de la part de plusieurs forces occultes, dont les rebelles ougandais ADF, les questions orales avec débat adressées au Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, ainsi qu’au ministre de la Défense, étaient les bienvenues.(...)"


"RETOMBEES DU HUIS CLOS D’HIER A LA CHAMBRE BASSE
MASSACRES DE BENI ET DE LUBERO : L’ASSEMBLÉE NATIONALE EN PREMIÈRE LIGNE

° http://www.forumdesas.org/spip.php?article7707
* Les députés attendent des réponses claires des ministres Boshab, Atama et Bopolo.
* Coup de chapeau au Bureau Minaku pour avoir permis un débat aussi démocratique que responsable sur une question hautement sensible.
Face aux tueries à répetition de Beni et Lubero, les députés nationaux entendent prendre leurs responsabilités. Ce, en remplissant leur part de contrat. C’est ainsi qu’il convient de comprendre le huis clos d’hier lundi 30 mai consacré à l’audition des ministres responsables du secteur sécuritaire et de l’environnement. Etaient ainsi à la barre trois membres du Gouvernement : Evariste Boshab (Vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et Sécurité), Crispin Atama ministre de la Défense nationale et Anciens combattants) et Bopolo (ministre de l’Environnement, Conservation de la Nature et Développement durable).(...)"


° http://www.lephareonline.net/lassemblee-nationale-entend-boshab-atama-a-huis-clos/
° http://www.lephareonline.net/m23-cheveu-tombe-soupe/
° http://www.latempete.info/14333-2/



"« Le M23 se réorganise pour déstabiliser l’Est de la RDC », accuse le coordonnateur de la société civile du Nord-Kivu (Audio)
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2016/05/31/m23-se-reorganise-destabiliser-lest-de-rdc-accuse-coordonnateur-de-societe-civile-nord-kivu-audio.html
La coordination de la société civile du Nord-Kivu qualifie de « non-événement » les travaux d’examen d’application des déclarations de Nairobi par le gouvernement congolais et l’ex-rébellion du M23 clôturés le samedi à Kinshasa. A en croire Thomas d’Aquin Mustafa, le président de cette structure, les ex-rebelles du M23 devraient rentrer au pays avant d’exiger un certain nombre des revendications portant sur les déclarations de Nairobi.
« Pour nous, les éléments du M23 leur place, c’est en prison. Leur place n’est pas autour d’une table de négociation avec le gouvernement. Nous continuons à condamner la consécration de l’impunité comme système de gestion », dit le président de la société civile du Nord Kivu.
Pour rappel, les déclarations de Nairobi signées en 2013 entre les deux parties avaient mis fin à la lutte armée du M23 deux ans durant dans la province du Nord Kivu.
« Ils sont en train de mener des actions pour déstabiliser le pays et jusqu’aujourd’hui ils sont en train de s’organiser pour les mêmes fins, je ne pense pas que toute personne éprise de paix peut continuer à laisser la place au M23 qui continue à préparer la déstabilisation de l’Est de la république », ajoute-t-il.

Thomas d’Aquin Mustafa est au micro de Politico.cd

° https://soundcloud.com/politico-cd/le-m23-se-reorganise-pour-destabiliser-lest-de-la-rdc-societe-civile


Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: JE SUIS BENI ET APRES?

Message  djino le 3/6/2016, 4:01 pm

RDC : la CPI va-t-elle enquêter sur les massacres de Beni ?



http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/06/03/rdc-la-cpi-va-t-elle-enqueter-sur-les-massacres-de-beni_4932951_3212.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: JE SUIS BENI ET APRES?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum