LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Page 5 sur 25 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 15 ... 25  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Troll le 25/6/2016, 4:20 pm

NO COMMENT... CARPE DIEM OU CARPE NOCTE.. Very Happy

http://www.voaafrique.com/a/abila-annonce-le-debut-d-enrolement-des-electeurs-en-juillet-prochain/3391860.html

http://www.radiookapi.net/2016/06/25/actualite//politique/rdc-joseph-kabila-appelle-lenrolement-des-electeurs

Sous la pression, la fruit tombe.. Laughing WAIT AND SEE

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Hiro-Hito le 25/6/2016, 4:58 pm

Rien de nouveau dans ce que Kabila declare, tjr un discours ambigu, les gens de Kabila ne disent pas autrement, ils disent tres bien qu'il y aura des elections, sauf que l'enrollement va prendre le tps qu'il prendra pour sortir un ficher fiable, donc ca peut commencer au mois de Juillet, mais e ko sila qd? c la le probleme.

En plus pour eux, les elections auront lieu, mais presidentielle ou legislatives sont pas plus importantes que les autres elections qui n'ont pas encore eues lieu, donc l'ordre des elections doit etre inverse, commencer du bas vers le haut, donc municipales..enfin presidentielle.

Troll a écrit:NO COMMENT... CARPE DIEM OU CARPE NOCTE.. Very Happy

http://www.voaafrique.com/a/abila-annonce-le-debut-d-enrolement-des-electeurs-en-juillet-prochain/3391860.html

http://www.radiookapi.net/2016/06/25/actualite//politique/rdc-joseph-kabila-appelle-lenrolement-des-electeurs

Sous la pression, la fruit tombe.. Laughing WAIT AND SEE

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36

Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Libre Examen le 26/6/2016, 2:23 am

Ainsi donc, quand Joseph Kasa-Vubu installe le Collège des commissaires généraux, Patrice Lumumba était déjà éloigné.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Troll le 26/6/2016, 5:08 am

Very Happy La suite?

J Kasavubu a fondé le MPR et terrorisé les congolais pendant des années..dans sa tombe ..Il est mort parce que l´un des ex Commissaires Généraux..ministre ..avait refusé de le laisser se faire soigner...une fois qu´il était relegué dans son village natal Sad

Franchement ce cynisme d´un Ngbanda qui a fait de Mobutu une victime Mad est une maladie terrible Surprised

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  ndonzwau le 26/6/2016, 8:56 am

J’ai personnellement dit dès le début que pour moi c’était un faux problème que de discuter de la responsabilité ou de la culpabilité politiques du Collège des CG : c’était des jeunes diplômés et parfois encore étudiants sans expérience politique qui avaient été placés là d’abord comme cautions des vrais commanditaires pour neutraliser ou court-circuiter les politiciens qui s’entretuaient entre eux au lieu de diriger efficacement le pays !
Au-delà des questions techniques leur rôle politique en tant que succédané exécutif et législatif était insignifiant ou dépendait à la limite de la personnalité et des convictions de chacun qui n’étaient pas toujours unanimes entre eux ! D’autant que chacun pouvait aussi agir en dehors selon ses appartenances propres…

Leur seul fonds commun est que leur bref gouvernement a correspondu à une période charnière et instable du pays : exclusion progressive puis fatale de Lumumba, sécessions…
Il est signalé dans les archives un souhait de leur part ou de certains d’entre eux de reléguer Lumumba en lieu sûr pour amener du calme, croyaient-ils mais cela ne leur donne aucune responsabilité réelle dans une grave décision qui agitait bien du monde parmi les réels décideurs loin au-dessus d’eux, dedans comme dehors, jusqu’à quelques heures avant sa mort…

Je ne reviendrai pas sur les imputations sur Kasa-Vubu de peur de m’engager dans une polémique dont je ne saisis ni les motivations ni l’argumentaire : se trouver un exécuteur unique, Moïse ou Lucifer qui aurait scellé le destin de tout un pays dans la jungle trouble et complexe du début de notre indépendance est une démarche "scientifique" qui décontextualise, caricature et simplifie à ce point la sociologie politique et l’histoire que je me refuse à l’endosser…
Qu’aurait-ce été aussi simple de s’en sortir depuis que tous se protagonistes sont partis ; mais que vois-je, nous continuons à patauger…
Alors pas moi là-dessus…


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Libre Examen le 26/6/2016, 9:54 am

O ba kosoli Joseph Kasa-Vubu makambu, o ba kosoli Etienne Tshisekedi makambo,..., que chacun juge

Qui invente les faits ? On peut rejeter mes opinions mais on ne peut rejeter les faits.


Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Libre Examen le 26/6/2016, 2:55 pm

Troll a écrit:Very Happy La suite?

J Kasavubu a fondé le MPR et terrorisé les congolais pendant des années..dans sa tombe ..Il est mort parce que l´un des ex Commissaires Généraux..ministre ..avait refusé de le laisser se faire soigner...une fois qu´il était relegué dans son village natal Sad

Franchement ce cynisme d´un Ngbanda qui a fait de Mobutu une victime Mad  est une maladie terrible Surprised

Sir Troll,

Admettons même que ce que vous avancez soit vrai cela change quoi on fait que Joseph Kaas-Vubu a destitué Patrice Lumumba le 5 septembre 1960, que Joseph Kasa-Vubu a nommé Iléo Premier Ministre le 12 septembre 1960, qu'il a présidé à, l'installation du Collège des Commissaires Généraux le 29 septembre 1960, qu'il a envoyé Patrice Lumumba au Katanga pour être tué, qu'il refusé de reconnaître votre cousin Moïse Tschombe dont la coalition à laquelle le parti d'Etienne Tshisekedi faisait partie venait de gagner la majorité aux élections ?

Ça change quoi au fait que Joseph Kaas-Vubu est à la base de deux crises institutionnelles qui ont à jamais changé, le cours de l'histoire de notre pays ?

En 1960, il n'y a pas eu, en tout cas, un coup d'état contre Joseph Kaas-Vubu. Il y a eu complot entre Bakongo et Baganla pour "éloigner" Patrice Lumumba; et ils ont fait exécuter leurs complots par vos cousins Katangais.

Sir Troll, ce n'est pas parce que vous prétendez qu'Etienne Tshiaekedi a fait telle ou telle chose que c'est vrai et que même si cela était, cela ne rend pas moins vrai ou faux ce que Joseph Kasa-Vubu a fait ou ce que Joseph Mobutu a fait pu ce que d'autres politiques congolais ont fait.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Troll le 26/6/2016, 3:59 pm

Sad CYNISME ?

Ceux des CG qui avaient accompagnés Lumumba dans l´avion jusqu´au Katanga n´étaient pas tous des Bakongo ni des Bangala Surprised Si vous voulez pousser le CYNISME jusqu´au bout, alors Surprised Surprised vous ferez mieux de retrouver les propos de Tshitshi qui traitait Lumumba de "crapaud" afin de mieux comprendre ce tribalisme cynique dans vos propos Evil or Very Mad

Mbuta Ndozwau

Les CG étaient tous des universitaires...même sans experience poilitique, ils possedaient un niveau d´éducation superieure par rapport á la grande majorité des politiciens de l´époque..
Vouloir les dedouaner, quand on les retrouve quelques années après dans un second coup d´État de Mobutu, et ensuite ils fondent le MPR où ils vont assumer des postes importants...est quand absurde Embarassed
(passez moi le terme)


¤ GENVAL, L´AUTRE FACE DU CONCLAVE


www.topcongo.fm où vous allez apprendre un peu plus dans l´emission Top Presse avec Kiakwama de la Dynamique
http://www.johnimagetv.com/2016/06/affaire-kanyamamoise-katumbie-et.html avec Lutundula du G7

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Libre Examen le 26/6/2016, 4:27 pm

Troll a écrit:Sad CYNISME ?

Ceux des CG qui avaient accompagnés Lumumba dans l´avion jusqu´au Katanga n´étaient pas tous des Bakongo ni des Bangala Surprised Si vous voulez pousser le CYNISME jusqu´au bout, alors Surprised Surprised vous ferez mieux de retrouver les propos de Tshitshi qui traitait Lumumba de "crapaud" afin de mieux comprendre ce tribalisme cynique dans vos propos Evil or Very Mad

[...]

Kie kier kie... C'est justement parce que les Bakongo et les bangala avaient comploté pour faire exécuter leur plan par les Baluba et par vos cousins Katangais. C'est pourquoi le choix seulement des Baluba pour accompagner Patrice Lumumba. Aubert Mukendi devrait aussi prendre bord dans l'avion. Il s'est renseigné pour savoir ce qui se passait. Il n'a pu avoir aucune information crédible sur la raison de son brusque voyage . Il a eu la chance parce qu'il préparait ses examens et a trouvé comme prétexte qu'il était fatigué. Ce sont les Bakongo et les baganla qui étaient aux commandes.

Même si les auteurs des extraits que Dom avait bien voulu mettre à notre disposition dans un autre sujet n'ont pas tiré cette conclusion, ils montrent très bien comment les responsabilités et fonctions ont été partagées par tribu au niveau politique et dans l'armée. Il ressort que ceux qui étaient aux commandes et prenaient les décisions étaient des Bakongo et des baganla.


Dernière édition par Libre Examen le 26/6/2016, 9:05 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  KOTA le 26/6/2016, 8:26 pm

L UNC ET LE MLC VIENNENT DE SOUSCRIRE OFFICIELLEMENT A L ACTE D ENGAGEMENT DE GENVAL ET SES RESOLUTIONS. EN CE QUI CONCERNE KIAKWANA, IL EST UN KENGO BOY DEPUIS TOUJOURS. RIEN D AUTRE A AJOUTER Cool

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Libre Examen le 26/6/2016, 11:29 pm

Écoutons Mobutu, Kasa-Vubu, Kalonji, Lumumba et deux commissaires généraux. Tirez vos propres conclusions. Était-ce un coup d'état ou un complot contre Patrice Lumumba.



Dernière édition par Libre Examen le 27/6/2016, 2:59 am, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Troll le 27/6/2016, 12:16 am

Surprised Mr LIBRE

Lumumba et Kasavubu ont été assassinés...par les CG...et les CG ont fondés le MPR avec toutes les consequences horribles que les congolais continuent de subir Mad

Vos tentatives de "tribaliser" l´histoire sont tout simplement ridicules quand on sait que le GANG du MPR était un "club" où le tribalisme n´existait pas.. Laughing

Vos tentatives d´amnistie envers Tshisthi sont aussi drôles...Il a été avec eux, dans les crimes de leur gang..il porte sa part de responsabilité Cool Au lieu de perdre du temps á tenter de l´amnistier, vous ferez mieux de l´aider á ne plus "tricher" contre la constitution, comme il le fait depuis 1960 sunny



Mbuta KOTA

Kiakwama "Kengo boy" drunken mais defenseur de la constitution...et son fils est en prison...Que fait Kengo pour le sortir de Makala? Basketball

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  ndonzwau le 27/6/2016, 12:46 am

Hiro-Hito a écrit: Rien de nouveau dans ce que Kabila declare, tjr un discours ambigu, les gens de Kabila ne disent pas autrement, ils disent tres bien qu'il y aura des elections, sauf que l'enrollement va prendre le tps qu'il prendra pour sortir un ficher fiable, donc ca peut commencer au mois de Juillet, mais e ko sila qd? c la le probleme.

En plus pour eux, les elections auront lieu, mais presidentielle ou legislatives sont pas plus importantes que les autres elections qui n'ont pas encore eues lieu, donc l'ordre des elections doit etre inverse, commencer du bas vers le haut, donc municipales..enfin presidentielle.

Troll a écrit:NO COMMENT... CARPE DIEM OU CARPE NOCTE.. Very Happy

http://www.voaafrique.com/a/abila-annonce-le-debut-d-enrolement-des-electeurs-en-juillet-prochain/3391860.html

http://www.radiookapi.net/2016/06/25/actualite//politique/rdc-joseph-kabila-appelle-lenrolement-des-electeurs

Sous la pression, la fruit tombe.. Laughing WAIT AND SEE

Le plan de "JK" est clair, aucun doute n'est plus sûr et c'est la base de toute stratégie adverse  : il veut s’acheter une nouvelle légitimité en surfant sur un semblant de légalité !

Pour lui, Ramazani Shadari ne s’est pas embarrassé de le déclarer explicitement, il faut récupérer le processus électoral à son début, enrôler les électeurs y compris les nouveaux majeurs absents sur le fichier électoral, y compris ceux de l’étranger (n’oubliez pas là-dessus que la horde la plus importante de ceux-ci ne se trouve pas dans la réelle diaspora essaimée en Occident mais dans des milliers de cartes d’électeurs stockées chez les voisins rwandais et ougandais, composées donc de faux Congolais forcément pro-régime, qui vont à l’occasion être déversées sur le circuit facticement légal ! C’est là un piège que beaucoup n’ont pas encore débusquer : dans son souhait démagogiquement légal de faire participer au scrutin les Congolais de l’étranger, le régime cligne d'abord vers l'Est du pays et non vers la réelle diaspora qui se trouve d'abord en Occident d'autant qu'il sait ou prépare le déficit de l'administration de nos ambassades et consulats dont l’organisation absente dans l’enrôlement lui justifiera un résultat médiocre…) ! Il envisage un scrutin qui va reprendre tout au début càd d’abord par les élections locales en souffrance pour confluer en bout de course à la présidentielle, les législatives et les provinciales…

A noter là-dessus que la présidentielle a des délais constitutionnels qui seront violés et surtout que c’est bien ce pouvoir qui est coupable et du retard pris par les élections locales qui ne l’ont jamais intéressé depuis 10 ans et de l’impréparation générale des scrutins qui a été à dessein planifiée (pour se donner 2 à 3 ans de maintien de plus au pouvoir inconstitutionnellement) !
Approuver ce plan sans broncher, se réveiller un matin et dire comme si rien n’était que les élections auront lieu sans souci des dates pour celles-ci càd qu'elles viendront quand la toute-puissance kanambiste l’aura décidé, c’est une fois de plus accorder l’impunité à l’impunité…

Maintenant face à tout ce complot diabolique, l’opposition politique et sociale, la population sont quasi impuissantes, c’est pourquoi lors de Genval, la Dynamique, la faction la plus frondeuse de l’opposition a obtenu que ce Conclave ne s’en tienne d’abord qu’au principe du respect de la Constitution et de ses délais électoraux, a gommé la référence au dialogue tel que JK l’a décrété, et à la Transition tant faire figurer ces deux derniers points comme l’avait souhaité l’Udps et Tshisekedi dans son discours d’ouverture donnait du grain à moudre au régime…

Le Conclave réussira-t-il en fin de compte de peser sur les enjeux futurs ? Rien n’est moins sûr est-il que l’unité de l’opposition qu’il y a obtenue si elle se confirme dans la durée avec notamment l’incorporation des absents (Kamerhe, le Mlc et quelques autres personnalités radicales) et agit intelligemment et courageusement en mobilisant ses forces et la population, nous verrons plus clair et sur le possible respect des délais même moyennant un retard technique constitutionnel (140 jours càd presque 4 à 5 mois de plus) et sur ce que peut être un dialogue configuré autrement, au besoin sur la résolution 2277 et la toute dernière la 2293…

C’est ce combat qui reste à faire mais point de doute que le régime s’est engagé à défier la Constitution en surfant sur une légalité factice et en voulant y asseoir une légitimité forcée : c’est le but du voyage de JK dans le Sud-Est comme par hasard…


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Libre Examen le 27/6/2016, 1:23 am

Troll a écrit:Surprised Mr LIBRE

Lumumba et Kasavubu ont été assassinés...par les CG...et les CG ont fondés le MPR avec toutes les consequences horribles que les congolais continuent de subir Mad

Vos tentatives de "tribaliser" l´histoire sont tout simplement ridicules quand on sait que le GANG du MPR était un "club" où le tribalisme n´existait pas.. Laughing

Vos tentatives d´amnistie envers Tshisthi sont aussi drôles...Il a été avec eux, dans les crimes de leur gang..il porte sa part de responsabilité Cool Au lieu de perdre du temps á tenter de l´amnistier, vous ferez mieux de l´aider á ne plus "tricher" contre la constitution, comme il le fait depuis 1960 sunny



Mbuta KOTA

Kiakwama "Kengo boy" drunken mais defenseur de la constitution...et son fils est en prison...Que fait Kengo pour le sortir de Makala? Basketball

Sir Troll,

Vous avez droit à votre interprétation des faits.

Patrice Lumumba a été assassiné par vos cousins katangais suivant le plan de Joseph Kasa-Vubu et Joseph Mobutu. La configuration tribale des preneurs de décisions relativement à la mise à l'écart de Patrice a été établi par les auteurs des extraits que Dom avait mis à notre disposition dans un autre sujet. Pour ma part, je ne fais que tirer une conclusion partir de leur grille. Je ne tribalise rien. Je me sers tout simplement des trouvailles des chercheurs chevronnés.

En qui concerne l'assassinat de Joseph Kasa-Vubu, je laisse ça à votre propre appréciation.

Comme vous le savez sans doute mieux que moi, les méthodes de la science se basent sur la présentation des évidences. Les sciences sociales essayent tant bien que mal de faire siennes ces méthodes. C'est ce que je crois je m'efforce de faire. Je présente les évidences et je tire les conclusions qui selon moi en découlent.

Alors, Sir Troll puisque vous ne cesser de soutenir que les commissaires généraux ont participé au coup d'état du 19 septembre 1960, veuillez s'il vous plait nous en présenter les évidences.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  ndonzwau le 27/6/2016, 1:45 am

Troll a écrit:Sad CYNISME ?

Ceux des CG qui avaient accompagnés Lumumba dans l´avion jusqu´au Katanga n´étaient pas tous des Bakongo ni des Bangala Surprised Si vous voulez pousser le CYNISME jusqu´au bout, alors Surprised Surprised vous ferez mieux de retrouver les propos de Tshitshi qui traitait Lumumba de "crapaud" afin de mieux comprendre ce tribalisme cynique dans vos propos Evil or Very Mad

Mbuta Ndozwau
Les CG étaient tous des universitaires...même sans experience poilitique, ils possedaient un niveau d´éducation superieure par rapport á la grande majorité des politiciens de l´époque..
Vouloir les dedouaner, quand on les retrouve quelques années après dans un second coup d´État de Mobutu, et ensuite ils fondent le MPR où ils vont assumer des postes importants...est quand absurde Embarassed
(passez moi le terme)

¤ GENVAL, L´AUTRE FACE DU CONCLAVE

www.topcongo.fm  où vous allez apprendre un peu plus dans l´emission Top Presse avec Kiakwama de la Dynamique
http://www.johnimagetv.com/2016/06/affaire-kanyamamoise-katumbie-et.html   avec Lutundula du G7

Libre Examen a écrit:
Troll a écrit:Sad CYNISME ?

Ceux des CG qui avaient accompagnés Lumumba dans l´avion jusqu´au Katanga n´étaient pas tous des Bakongo ni des Bangala Surprised Si vous voulez pousser le CYNISME jusqu´au bout, alors Surprised Surprised vous ferez mieux de retrouver les propos de Tshitshi qui traitait Lumumba de "crapaud" afin de mieux comprendre ce tribalisme cynique dans vos propos Evil or Very Mad
[...]

Kie kier kie... C'est justement parce que les Bakongo et les bangala avaient comploté pour faire exécuter leur plan par les Baluba et par vos cousins Katangais. C'est pourquoi le choix seulement des Baluba pour accompagner Patrice Lumumba. Aubert Mukendi devrait aussi prendre bord dans l'avion. Il s'est renseigné pour savoir ce qui se passait. Il n'a pu avoir aucune information crédible sur la raison de son brusque voyage . Il a eu la chance parce qu'il préparait ses examens et a trouvé comme prétexte qu'il était fatigué. Ce sont les Bakongo et les baganla qui étaient aux commandes.

Même si les auteurs des extraits que Dom avait bien voulu mettre à notre disposition dans un autre sujet n'ont pas tiré cette conclusion, ils montrent très bien comment les responsabilités et fonctions ont été partagées par tribu au niveau politique et dans l'armée. Il ressort que ceux qui étaient aux commandes et prenaient les décisions étaient des Bakongo et des baganla.

Sir Troll,

Désolé, pour moi vous dites une contrevérité manifeste, à rendre coupables les CG vous faites une lecture rétrospective décontextualisée qui nous conduit à des déductions expéditives et réductrices...
J'en ai donné ci-dessus les raisons objectives qu'aucun témoignage ni analyse sérieuse, à mon avis, ne me défieront, j'en suis convaincu...
En passant, cher vieux-frère, souligner une prétendue responsabilité des CG ne renforcera votre thèse sur les responsabilités durant cette période, les CG qui pour beaucoup ont été récupérés par Mobutu (je reviendrai peut-être un jour sur un éloge stupéfiant que j'ai lu quelque part sur le Manifeste de la Nsele...), l'ont été dans le même cadre d'abord technocratique qui ne pouvait que se politiser par la suite à ce stade et non sur leur passé en tant que membres du Collège des CG...Passons...

Revenons à un point que je ne voulais plus aborder mais auquel vous apportez quelque éclairage...
Je disais ceci ci-dessus :

"(...)Je ne reviendrai pas sur les imputations sur Kasa-Vubu de peur de m’engager dans une polémique dont je ne saisis ni les motivations ni l’argumentaire : se trouver un exécuteur unique, Moïse ou Lucifer qui aurait scellé le destin de tout un pays dans la jungle trouble et complexe du début de notre indépendance est une démarche "scientifique" qui décontextualise, caricature et simplifie à ce point la sociologie politique et l’histoire que je me refuse à l’endosser…
Qu’aurait-ce été aussi simple de s’en sortir depuis que tous se protagonistes sont partis ; mais que vois-je, nous continuons à patauger…
Alors pas moi là-dessus…"
C'est bien cela une polémique dont je ne saisissais "ni les motivations ni l'argumentaire", sur laquelle on agite des faits  mais pour leur prêter une interprétation illisible; voici que vous m'orienterz sur ceux-là, des relents tribalistes...
Je souligne juste l'avancée dans une éventuelle discussion mais je n'y reviens pas car c'est là un débat voué à l'impasse tant les argumentations affectives plombent toute sereineté, hélas...

La prétendue orientation tribaliste en faveur des Bakongo et des Bangala du début de notre politique souveraine est une gentille supercherie sinon une confusion de vue qui ne rend aucun compte de la réalité de cette époque : pour illustration rapide, si Kasa-Vubu, un mukongo et Bolikango un mungala étaient les candidats unanimes au poste de Chef d'Etat avant le 30 juin 1960, Kasa-Vubu n'en avait pas exigé pour autant exprès pour la poursuite de la Table Ronde la présence de Lumumba, un mutetela et que par la suite personne, ni lui ni le Congo de cette époque n'ont pu contrer l'option unitariste et son onction électorale conséquente d'un parti comme le Mnc qui avait des sympathisants à travers tout le pays jusqu'à compter des sympathisants dans les partis de Kasa-Vubu et de Bolikango... J'en sais quelque chose...
De plus, la Loi Fondamentale alors en cours faisait du Chef d'Etat une espèce de "Père de la Nation" royal bon pour les chrysanthèmes mais "intouchable", elle ne faisait pas moins du PM, le vrai pilote de l'exécutif officiel et quotidien...
C'est un non-Mukongo un non-Mungala (même si Lumumba, un mutetela peut y être rattaché) qui obtint l'onction électorale et s'installa comme PM...
Ne parlons pas du rôle décisif des non-Bakongo et des non-Bangala durant cette période fût-ce d'abord celui d'un Tchombe et d'un Kalonji qui en ont été parmi les premiers protagonistes décisifs...


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 27/6/2016, 4:35 am, édité 3 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Libre Examen le 27/6/2016, 2:52 am

ndonzwau a écrit:
Troll a écrit:Sad CYNISME ?

Ceux des CG qui avaient accompagnés Lumumba dans l´avion jusqu´au Katanga n´étaient pas tous des Bakongo ni des Bangala Surprised Si vous voulez pousser le CYNISME jusqu´au bout, alors Surprised Surprised vous ferez mieux de retrouver les propos de Tshitshi qui traitait Lumumba de "crapaud" afin de mieux comprendre ce tribalisme cynique dans vos propos Evil or Very Mad

Mbuta Ndozwau
Les CG étaient tous des universitaires...même sans experience poilitique, ils possedaient un niveau d´éducation superieure par rapport á la grande majorité des politiciens de l´époque..
Vouloir les dedouaner, quand on les retrouve quelques années après dans un second coup d´État de Mobutu, et ensuite ils fondent le MPR où ils vont assumer des postes importants...est quand absurde Embarassed
(passez moi le terme)

¤ GENVAL, L´AUTRE FACE DU CONCLAVE

www.topcongo.fm  où vous allez apprendre un peu plus dans l´emission Top Presse avec Kiakwama de la Dynamique
http://www.johnimagetv.com/2016/06/affaire-kanyamamoise-katumbie-et.html   avec Lutundula du G7

Libre Examen a écrit:
Troll a écrit:Sad CYNISME ?

Ceux des CG qui avaient accompagnés Lumumba dans l´avion jusqu´au Katanga n´étaient pas tous des Bakongo ni des Bangala Surprised Si vous voulez pousser le CYNISME jusqu´au bout, alors Surprised Surprised vous ferez mieux de retrouver les propos de Tshitshi qui traitait Lumumba de "crapaud" afin de mieux comprendre ce tribalisme cynique dans vos propos Evil or Very Mad
[...]

Kie kier kie... C'est justement parce que les Bakongo et les bangala avaient comploté pour faire exécuter leur plan par les Baluba et par vos cousins Katangais. C'est pourquoi le choix seulement des Baluba pour accompagner Patrice Lumumba. Aubert Mukendi devrait aussi prendre bord dans l'avion. Il s'est renseigné pour savoir ce qui se passait. Il n'a pu avoir aucune information crédible sur la raison de son brusque voyage . Il a eu la chance parce qu'il préparait ses examens et a trouvé comme prétexte qu'il était fatigué. Ce sont les Bakongo et les baganla qui étaient aux commandes.

Même si les auteurs des extraits que Dom avait bien voulu mettre à notre disposition dans un autre sujet n'ont pas tiré cette conclusion, ils montrent très bien comment les responsabilités et fonctions ont été partagées par tribu au niveau politique et dans l'armée. Il ressort que ceux qui étaient aux commandes et prenaient les décisions étaient des Bakongo et des baganla.

Sir Troll,

Désolé, pour moi vous dites une contrevérité manifeste, à rendre coupables les CG vous faites une lecture rétrospective décontextualisée qui nous conduit à des déductions expéditives et réductrices...
J'en ai donné ci-dessus les raisons objectives qu'aucun témoignage ni analyse sérieuse, à mon avis, ne me défieront, j'en suis convaincu... Passons...

Revenons à un point que je ne voulais plus aborder mais auquel vous apportez quelque éclairage...
Je disais ceci ci-dessus :

"(...)Je ne reviendrai pas sur les imputations sur Kasa-Vubu de peur de m’engager dans une polémique dont je ne saisis ni les motivations ni l’argumentaire : se trouver un exécuteur unique, Moïse ou Lucifer qui aurait scellé le destin de tout un pays dans la jungle trouble et complexe du début de notre indépendance est une démarche "scientifique" qui décontextualise, caricature et simplifie à ce point la sociologie politique et l’histoire que je me refuse à l’endosser…
Qu’aurait-ce été aussi simple de s’en sortir depuis que tous se protagonistes sont partis ; mais que vois-je, nous continuons à patauger…
Alors pas moi là-dessus…"
C'est bien cela une polémique dont je ne saisissais "ni les motivations ni l'argumentaire", sur laquelle on agite des faits  mais pour leur prêter une interprétation illisible; voici que vous m'orienterz sur ceux-là, des relents tribalistes...
Je souligne juste l'avancée dans une éventuelle discussion mais je n'y reviens pas car c'est là un débat voué à l'impasse tant les argumentations affectives plombent toute sereineté, hélas...


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Dom,

Les conclusions sont de moi. Je les assume tout en sachant parfaitement qu'elles peuvent être rejetées. Mais je n'ai pas inventé les données sur lesquelles je suis basé pour les tirer. Quelqu'un d'autre peut avec les mêmes données, les traiter différemment et arriver à d'autres conclusions. La composition tribale qui a été présentée ne vient pas de moi. Je n'ai fait que l'utiliser. Si ma conclusion choque, la faute en revient aux données.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Libre Examen le 27/6/2016, 3:12 am

Sir Troll,

Ça veut dire quoi quand on parle des évidences pour supporter les conclusions ou les théories auxquelles in peut arriver. L'élément audiovisuel ci-après en est un exemple. On y entend les acteurs principaux. Mobutu y dit clairement qu'il a fait convoquer ses officiers pour leur annoncer qu'il a neutralisé les politiciens parce qu'ils ont mis le pays dans une situation ingouvernable. Il ne dit pas qu'il convoqué les futurs membres du CG pour les informer qu'il va neutraliser les politiciens et les nommer commissaires généraux. Non ça n'a jamais été le cas. Il y a des commissaires généraux qui ont été nommés alors qu'ils faisaient partie du gouvernent de l'État autonome du Sud Kasaï.

Il n'y a rien que je dis qui vienne de moi si ce n'est les conclusions que j'en tire.

De plus, comme je n'ai cessé de le répéter, les membres du CG ont été choisis avec la participation de Joseph Kasa-Vubu et Joseph Mobutu. Comment dès lors expliquer que quelqu'un qui a été neutralisé ou qui a subi un coup d'état puisse prendre au choix des commissaires et présider à leur installation ?

Peut-être devriez-vous Sir Troll, expliquer ce que cous entendez par participer au coup d'état.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  ndonzwau le 27/6/2016, 3:38 am

Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Troll a écrit:Sad CYNISME ?

Ceux des CG qui avaient accompagnés Lumumba dans l´avion jusqu´au Katanga n´étaient pas tous des Bakongo ni des Bangala Surprised Si vous voulez pousser le CYNISME jusqu´au bout, alors Surprised Surprised vous ferez mieux de retrouver les propos de Tshitshi qui traitait Lumumba de "crapaud" afin de mieux comprendre ce tribalisme cynique dans vos propos Evil or Very Mad

Mbuta Ndozwau
Les CG étaient tous des universitaires...même sans experience poilitique, ils possedaient un niveau d´éducation superieure par rapport á la grande majorité des politiciens de l´époque..
Vouloir les dedouaner, quand on les retrouve quelques années après dans un second coup d´État de Mobutu, et ensuite ils fondent le MPR où ils vont assumer des postes importants...est quand absurde Embarassed
(passez moi le terme)

¤ GENVAL, L´AUTRE FACE DU CONCLAVE

www.topcongo.fm  où vous allez apprendre un peu plus dans l´emission Top Presse avec Kiakwama de la Dynamique
http://www.johnimagetv.com/2016/06/affaire-kanyamamoise-katumbie-et.html   avec Lutundula du G7

Libre Examen a écrit:
Troll a écrit:Sad CYNISME ?

Ceux des CG qui avaient accompagnés Lumumba dans l´avion jusqu´au Katanga n´étaient pas tous des Bakongo ni des Bangala Surprised Si vous voulez pousser le CYNISME jusqu´au bout, alors Surprised Surprised vous ferez mieux de retrouver les propos de Tshitshi qui traitait Lumumba de "crapaud" afin de mieux comprendre ce tribalisme cynique dans vos propos Evil or Very Mad
[...]

Kie kier kie... C'est justement parce que les Bakongo et les bangala avaient comploté pour faire exécuter leur plan par les Baluba et par vos cousins Katangais. C'est pourquoi le choix seulement des Baluba pour accompagner Patrice Lumumba. Aubert Mukendi devrait aussi prendre bord dans l'avion. Il s'est renseigné pour savoir ce qui se passait. Il n'a pu avoir aucune information crédible sur la raison de son brusque voyage . Il a eu la chance parce qu'il préparait ses examens et a trouvé comme prétexte qu'il était fatigué. Ce sont les Bakongo et les baganla qui étaient aux commandes.

Même si les auteurs des extraits que Dom avait bien voulu mettre à notre disposition dans un autre sujet n'ont pas tiré cette conclusion, ils montrent très bien comment les responsabilités et fonctions ont été partagées par tribu au niveau politique et dans l'armée. Il ressort que ceux qui étaient aux commandes et prenaient les décisions étaient des Bakongo et des baganla.

Sir Troll,

Désolé, pour moi vous dites une contrevérité manifeste, à rendre coupables les CG vous faites une lecture rétrospective décontextualisée qui nous conduit à des déductions expéditives et réductrices...
J'en ai donné ci-dessus les raisons objectives qu'aucun témoignage ni analyse sérieuse, à mon avis, ne me défieront, j'en suis convaincu...
En passant, cher vieux-frère, souligner une prétendue responsabilité des CG ne renforcera votre thèse sur les responsabilités durant cette période, les CG qui pour beaucoup ont été récupérés par Mobutu (je reviendrai peut-être un jour sur un éloge stupéfiant que j'ai lu quelque part sur le Manifeste de la Nsele...), l'ont été dans le même cadre d'abord technocratique qui ne pouvait que se politiser par la suite à ce stade et non sur leur passé en tant que membres du Collège des CG...Passons...

Revenons à un point que je ne voulais plus aborder mais auquel vous apportez quelque éclairage...
Je disais ceci ci-dessus :

"(...)Je ne reviendrai pas sur les imputations sur Kasa-Vubu de peur de m’engager dans une polémique dont je ne saisis ni les motivations ni l’argumentaire : se trouver un exécuteur unique, Moïse ou Lucifer qui aurait scellé le destin de tout un pays dans la jungle trouble et complexe du début de notre indépendance est une démarche "scientifique" qui décontextualise, caricature et simplifie à ce point la sociologie politique et l’histoire que je me refuse à l’endosser…
Qu’aurait-ce été aussi simple de s’en sortir depuis que tous se protagonistes sont partis ; mais que vois-je, nous continuons à patauger…
Alors pas moi là-dessus…"
C'est bien cela une polémique dont je ne saisissais "ni les motivations ni l'argumentaire", sur laquelle on agite des faits  mais pour leur prêter une interprétation illisible; voici que vous m'orientez sur ceux-là, des relents tribalistes...
Je souligne juste l'avancée dans une éventuelle discussion mais je n'y reviens pas car c'est là un débat voué à l'impasse tant les argumentations affectives plombent toute sereineté, hélas...

La prétendue orientation tribaliste en faveur des Bakongo et des Bangala du début de notre politique souveraine est une gentille supercherie sinon une confusion de vue qui ne rend aucun compte de la réalité de cette époque : pour illustration rapide, si Kasa-Vubu, un mukongo et Bolikango un mungala étaient les candidats unanimes au poste de Chef d'Etat avant le 30 juin 1960, Kasa-Vubu n'en avait pas exigé pour autant exprès pour la poursuite de la Table Ronde la présence de Lumumba, un mutetela et que par la suite personne, ni lui ni le Congo de cette époque n'ont pu contrer l'option unitariste et son onction électorale conséquente d'un parti comme le Mnc qui avait des sympathisants à travers tout le pays jusqu'à compter des sympathisants dans les partis de Kasa-Vubu et de Bolikango... J'en sais quelque chose...

De plus, la Loi Fondamentale alors en cours faisait du Chef d'Etat une espèce de "Père de la Nation" royal bon pour les chrysanthèmes mais "intouchable", elle ne faisait pas moins du PM, le vrai pilote de l'exécutif officiel et quotidien...
C'est un non-Mukongo un non-Mungala (même si Lumumba, un mutetela peut y être rattaché) qui obtint l'onction électorale et s'installa comme PM...
Ne parlons pas du rôle décisif des non-Bakongo et des non-Bangala durant cette période fût-ce d'abord celui d'un Tchombe et d'un Kalonji qui en ont été parmi les premiers protagonistes décisifs...

Compatriotiquement!

Dom,

Les conclusions sont de moi. Je les assume tout en sachant parfaitement qu'elles peuvent être rejetées. Mais je n'ai pas inventé les données sur lesquelles je suis basé pour les tirer. Quelqu'un d'autre peut avec les mêmes données, les traiter différemment et arriver à d'autres conclusions. La composition tribale qui a été présentée ne vient pas de moi. Je n'ai fait que l'utiliser. Si ma conclusion choque, la faute en revient aux données.

Mais quelles autres données objectives existent réellement en dehors de votre lecture "ethnocentrée, tribaliste", cher ami ?
Je n'y comprends rien et dois être guidé par une base différente quant à l'idéal d'une observation objective qui est le mien pour n'y trouver aucune prémisse valable pour accorder nos vues...
J'abandonne définitivement ce débat voué à une polémique sentimentale stérile qui ne peut donc que s'enliser parce qu'en dehors du minimum objectif possible; ce n'est pas mon rayon...

Vous avez été jusqu’à faire une preuve de votre thèse, "Kasa-Vubu coupable de toutes nos dérives" sa condamnation de Lumumba même après sa mort dans une vidéo !
Etes-vous aussi naïf pour placer la compétition politicienne dans un monde de bisournous ?
Il est le PR d’un pays à la dérive où un meurtre de son adversaire a été commis et dans votre angélique vision vous aurez attendu qu’il approuve les contestations qui s’en suivent…

Lumumba est pour Kasa-Vubu un adversaire politique; que voulez-vous qu’il s’apitoie publiquement sur sa mort ?
Ileo qui n’est pas l’adversaire politique direct de Lumumba ou ne veut pas à dessein l’être use de sa fibre humaniste pour condamner cet assassinat, c’est tout à son honneur mais en conclure que la compétition politique entre Kasa-Vubu et Lumumba fait davantage du premier le géniteur de nos maux actuels plutôt que le contexte général présent me dépasse et me fait dire que vos motivations tribalistes évoquées par certains brouillent en fait votre observation…


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 27/6/2016, 4:40 am, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Libre Examen le 27/6/2016, 4:18 am

;
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Troll a écrit:Sad CYNISME ?

Ceux des CG qui avaient accompagnés Lumumba dans l´avion jusqu´au Katanga n´étaient pas tous des Bakongo ni des Bangala Surprised Si vous voulez pousser le CYNISME jusqu´au bout, alors Surprised Surprised vous ferez mieux de retrouver les propos de Tshitshi qui traitait Lumumba de "crapaud" afin de mieux comprendre ce tribalisme cynique dans vos propos Evil or Very Mad

Mbuta Ndozwau
Les CG étaient tous des universitaires...même sans experience poilitique, ils possedaient un niveau d´éducation superieure par rapport á la grande majorité des politiciens de l´époque..
Vouloir les dedouaner, quand on les retrouve quelques années après dans un second coup d´État de Mobutu, et ensuite ils fondent le MPR où ils vont assumer des postes importants...est quand absurde Embarassed
(passez moi le terme)

¤ GENVAL, L´AUTRE FACE DU CONCLAVE

www.topcongo.fm  où vous allez apprendre un peu plus dans l´emission Top Presse avec Kiakwama de la Dynamique
http://www.johnimagetv.com/2016/06/affaire-kanyamamoise-katumbie-et.html   avec Lutundula du G7

Libre Examen a écrit:
Troll a écrit:Sad CYNISME ?

Ceux des CG qui avaient accompagnés Lumumba dans l´avion jusqu´au Katanga n´étaient pas tous des Bakongo ni des Bangala Surprised Si vous voulez pousser le CYNISME jusqu´au bout, alors Surprised Surprised vous ferez mieux de retrouver les propos de Tshitshi qui traitait Lumumba de "crapaud" afin de mieux comprendre ce tribalisme cynique dans vos propos Evil or Very Mad
[...]

Kie kier kie... C'est justement parce que les Bakongo et les bangala avaient comploté pour faire exécuter leur plan par les Baluba et par vos cousins Katangais. C'est pourquoi le choix seulement des Baluba pour accompagner Patrice Lumumba. Aubert Mukendi devrait aussi prendre bord dans l'avion. Il s'est renseigné pour savoir ce qui se passait. Il n'a pu avoir aucune information crédible sur la raison de son brusque voyage . Il a eu la chance parce qu'il préparait ses examens et a trouvé comme prétexte qu'il était fatigué. Ce sont les Bakongo et les baganla qui étaient aux commandes.

Même si les auteurs des extraits que Dom avait bien voulu mettre à notre disposition dans un autre sujet n'ont pas tiré cette conclusion, ils montrent très bien comment les responsabilités et fonctions ont été partagées par tribu au niveau politique et dans l'armée. Il ressort que ceux qui étaient aux commandes et prenaient les décisions étaient des Bakongo et des baganla.

Sir Troll,

Désolé, pour moi vous dites une contrevérité manifeste, à rendre coupables les CG vous faites une lecture rétrospective décontextualisée qui nous conduit à des déductions expéditives et réductrices...
J'en ai donné ci-dessus les raisons objectives qu'aucun témoignage ni analyse sérieuse, à mon avis, ne me défieront, j'en suis convaincu...
En passant, cher vieux-frère, souligner une prétendue responsabilité des CG ne renforcera votre thèse sur les responsabilités durant cette période, les CG qui pour beaucoup ont été récupérés par Mobutu (je reviendrai peut-être un jour sur un éloge stupéfiant que j'ai lu quelque part sur le Manifeste de la Nsele...), l'ont été dans le même cadre d'abord technocratique qui ne pouvait que se politiser par la suite à ce stade et non sur leur passé en tant que membres du Collège des CG...Passons...

Revenons à un point que je ne voulais plus aborder mais auquel vous apportez quelque éclairage...
Je disais ceci ci-dessus :

"(...)Je ne reviendrai pas sur les imputations sur Kasa-Vubu de peur de m’engager dans une polémique dont je ne saisis ni les motivations ni l’argumentaire : se trouver un exécuteur unique, Moïse ou Lucifer qui aurait scellé le destin de tout un pays dans la jungle trouble et complexe du début de notre indépendance est une démarche "scientifique" qui décontextualise, caricature et simplifie à ce point la sociologie politique et l’histoire que je me refuse à l’endosser…
Qu’aurait-ce été aussi simple de s’en sortir depuis que tous se protagonistes sont partis ; mais que vois-je, nous continuons à patauger…
Alors pas moi là-dessus…"
C'est bien cela une polémique dont je ne saisissais "ni les motivations ni l'argumentaire", sur laquelle on agite des faits  mais pour leur prêter une interprétation illisible; voici que vous m'orienterz sur ceux-là, des relents tribalistes...
Je souligne juste l'avancée dans une éventuelle discussion mais je n'y reviens pas car c'est là un débat voué à l'impasse tant les argumentations affectives plombent toute sereineté, hélas...

La prétendue orientation tribaliste en faveur des Bakongo et des Bangala du début de notre politique souveraine est une gentille supercherie sinon une confusion de vue qui ne rend aucun compte de la réalité de cette époque : pour illustration rapide, si Kasa-Vubu, un mukongo et Bolikango un mungala étaient les candidats unanimes au poste de Chef d'Etat avant le 30 juin 1960, Kasa-Vubu avait exigé exprès pour la poursuite de la Table Ronde la présence de Lumumba, un mutetela et que par la suite personne n'a pu contrer l'option unitariste d'un parti comme le Mnc qui avait des sympathisants à travers tout le pays même dans les partis de Kasa-Vubu et de Bolikango...
De plus, la Loi Fondamentale alors en cours faisait du Chef d'Etat une espèce de "Père de la Nation" royal bon pour les chrysanthèmes mais "intouchable", elle ne faisait pas moins du PM, le vrai pilote de l'exécutif officiel et quotidien...
C'est un non-Mukongo un non-Mungala (même si Lumumba, un mutetela peut y être rattaché) qui obtint l'option électorale et s'installa comme PM...
Ne parlons pas du rôle décisif des non-Bakongo et des non-Bangala durant cette période fût-ce d'abord celui d'un Tchombe et d'un Kalonji qui en ont été parmi les premiers protagonistes décisifs...

Compatriotiquement!

Dom,

Les conclusions sont de moi. Je les assume tout en sachant parfaitement qu'elles peuvent être rejetées. Mais je n'ai pas inventé les données sur lesquelles je suis basé pour les tirer. Quelqu'un d'autre peut avec les mêmes données, les traiter différemment et arriver à d'autres conclusions. La composition tribale qui a été présentée ne vient pas de moi. Je n'ai fait que l'utiliser. Si ma conclusion choque, la faute en revient aux données.

Mais quelles autres données objectives existent réellement en dehors de votre lecture "ethnocentrée, tribaliste", cher ami ?
Je n'y comprends rien et dois être guidé par une base différente quant à l'idéal d'une observation objective qui est le mien pour n'y trouver aucune prémisse valable pour accorder nos vues...
J'abandonne définitivement ce débat voué à une polémique sentimentale stérile qui ne peut donc que s'enliser parce qu'en dehors du minimum objectif possible; ce n'est pas mon rayon...


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Prenez ça comme vous voulez cher Dom. C'est bien vous qui nous avez enjoint de lire certains extraits que vous avez eu l'amabilité de copier-coller ici pour nous. Ce sont ces auteurs qui ont detreminé que tel est mungala, tel autre mukongo et tel autre encore muluba, etc. Ce sont eux qui ont fait la classification en mukongo, mungala, muluba, etc. et qui ont déterminé les rôles et responsabilités que chacun occupé en fonction des tribus. Je n'ai fait qu'usage de leurs conclusions. Et c'est comme ça que ça se passe, on fait usage des trouvailles des autres.

Comment expliquer que ce soient seulement des balubas qui ont été choisi pour accompagner Patrice Lumumba ? Et d'après les témoignages d'Aubert Mukendi, ils ont été mis sur le fait accompli et lorsquils ont voulu demander des explications de pourquoi il devrait voyager si brusquement, on leur a dit qu'ils devraoent obéir aux ordres.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  ndonzwau le 27/6/2016, 6:39 am

Libre Examen a écrit:;
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Troll a écrit:Sad CYNISME ?

Ceux des CG qui avaient accompagnés Lumumba dans l´avion jusqu´au Katanga n´étaient pas tous des Bakongo ni des Bangala Surprised Si vous voulez pousser le CYNISME jusqu´au bout, alors Surprised Surprised vous ferez mieux de retrouver les propos de Tshitshi qui traitait Lumumba de "crapaud" afin de mieux comprendre ce tribalisme cynique dans vos propos Evil or Very Mad

Mbuta Ndozwau
Les CG étaient tous des universitaires...même sans experience poilitique, ils possedaient un niveau d´éducation superieure par rapport á la grande majorité des politiciens de l´époque..
Vouloir les dedouaner, quand on les retrouve quelques années après dans un second coup d´État de Mobutu, et ensuite ils fondent le MPR où ils vont assumer des postes importants...est quand absurde Embarassed
(passez moi le terme)

¤ GENVAL, L´AUTRE FACE DU CONCLAVE

www.topcongo.fm  où vous allez apprendre un peu plus dans l´emission Top Presse avec Kiakwama de la Dynamique
http://www.johnimagetv.com/2016/06/affaire-kanyamamoise-katumbie-et.html   avec Lutundula du G7

Libre Examen a écrit:
Troll a écrit:Sad CYNISME ?

Ceux des CG qui avaient accompagnés Lumumba dans l´avion jusqu´au Katanga n´étaient pas tous des Bakongo ni des Bangala Surprised Si vous voulez pousser le CYNISME jusqu´au bout, alors Surprised Surprised vous ferez mieux de retrouver les propos de Tshitshi qui traitait Lumumba de "crapaud" afin de mieux comprendre ce tribalisme cynique dans vos propos Evil or Very Mad
[...]

Kie kier kie... C'est justement parce que les Bakongo et les bangala avaient comploté pour faire exécuter leur plan par les Baluba et par vos cousins Katangais. C'est pourquoi le choix seulement des Baluba pour accompagner Patrice Lumumba. Aubert Mukendi devrait aussi prendre bord dans l'avion. Il s'est renseigné pour savoir ce qui se passait. Il n'a pu avoir aucune information crédible sur la raison de son brusque voyage . Il a eu la chance parce qu'il préparait ses examens et a trouvé comme prétexte qu'il était fatigué. Ce sont les Bakongo et les baganla qui étaient aux commandes.

Même si les auteurs des extraits que Dom avait bien voulu mettre à notre disposition dans un autre sujet n'ont pas tiré cette conclusion, ils montrent très bien comment les responsabilités et fonctions ont été partagées par tribu au niveau politique et dans l'armée. Il ressort que ceux qui étaient aux commandes et prenaient les décisions étaient des Bakongo et des baganla.

Sir Troll,

Désolé, pour moi vous dites une contrevérité manifeste, à rendre coupables les CG vous faites une lecture rétrospective décontextualisée qui nous conduit à des déductions expéditives et réductrices...
J'en ai donné ci-dessus les raisons objectives qu'aucun témoignage ni analyse sérieuse, à mon avis, ne me défieront, j'en suis convaincu...
En passant, cher vieux-frère, souligner une prétendue responsabilité des CG ne renforcera votre thèse sur les responsabilités durant cette période, les CG qui pour beaucoup ont été récupérés par Mobutu (je reviendrai peut-être un jour sur un éloge stupéfiant que j'ai lu quelque part sur le Manifeste de la Nsele...), l'ont été dans le même cadre d'abord technocratique qui ne pouvait que se politiser par la suite à ce stade et non sur leur passé en tant que membres du Collège des CG...Passons...

Revenons à un point que je ne voulais plus aborder mais auquel vous apportez quelque éclairage...
Je disais ceci ci-dessus :

"(...)Je ne reviendrai pas sur les imputations sur Kasa-Vubu de peur de m’engager dans une polémique dont je ne saisis ni les motivations ni l’argumentaire : se trouver un exécuteur unique, Moïse ou Lucifer qui aurait scellé le destin de tout un pays dans la jungle trouble et complexe du début de notre indépendance est une démarche "scientifique" qui décontextualise, caricature et simplifie à ce point la sociologie politique et l’histoire que je me refuse à l’endosser…
Qu’aurait-ce été aussi simple de s’en sortir depuis que tous se protagonistes sont partis ; mais que vois-je, nous continuons à patauger…
Alors pas moi là-dessus…"
C'est bien cela une polémique dont je ne saisissais "ni les motivations ni l'argumentaire", sur laquelle on agite des faits  mais pour leur prêter une interprétation illisible; voici que vous m'orientez sur ceux-là, des relents tribalistes...
Je souligne juste l'avancée dans une éventuelle discussion mais je n'y reviens pas car c'est là un débat voué à l'impasse tant les argumentations affectives plombent toute sereineté, hélas...

La prétendue orientation tribaliste en faveur des Bakongo et des Bangala du début de notre politique souveraine est une gentille supercherie sinon une confusion de vue qui ne rend aucun compte de la réalité de cette époque : pour illustration rapide, si Kasa-Vubu, un mukongo et Bolikango un mungala étaient les candidats unanimes au poste de Chef d'Etat avant le 30 juin 1960, Kasa-Vubu n'en avait pas exigé pour autant exprès pour la poursuite de la Table Ronde la présence de Lumumba, un mutetela et que par la suite personne, ni lui ni le Congo de cette époque n'ont pu contrer l'option unitariste et son onction électorale conséquente d'un parti comme le Mnc qui avait des sympathisants à travers tout le pays jusqu'à compter des sympathisants dans les partis de Kasa-Vubu et de Bolikango... J'en sais quelque chose...

De plus, la Loi Fondamentale alors en cours faisait du Chef d'Etat une espèce de "Père de la Nation" royal bon pour les chrysanthèmes mais "intouchable", elle ne faisait pas moins du PM, le vrai pilote de l'exécutif officiel et quotidien...
C'est un non-Mukongo un non-Mungala (même si Lumumba, un mutetela peut y être rattaché) qui obtint l'onction électorale et s'installa comme PM...
Ne parlons pas du rôle décisif des non-Bakongo et des non-Bangala durant cette période fût-ce d'abord celui d'un Tchombe et d'un Kalonji qui en ont été parmi les premiers protagonistes décisifs...

Compatriotiquement!

Dom,

Les conclusions sont de moi. Je les assume tout en sachant parfaitement qu'elles peuvent être rejetées. Mais je n'ai pas inventé les données sur lesquelles je suis basé pour les tirer. Quelqu'un d'autre peut avec les mêmes données, les traiter différemment et arriver à d'autres conclusions. La composition tribale qui a été présentée ne vient pas de moi. Je n'ai fait que l'utiliser. Si ma conclusion choque, la faute en revient aux données.

Mais quelles autres données objectives existent réellement en dehors de votre lecture "ethnocentrée, tribaliste", cher ami ?
Je n'y comprends rien et dois être guidé par une base différente quant à l'idéal d'une observation objective qui est le mien pour n'y trouver aucune prémisse valable pour accorder nos vues...
J'abandonne définitivement ce débat voué à une polémique sentimentale stérile qui ne peut donc que s'enliser parce qu'en dehors du minimum objectif possible; ce n'est pas mon rayon...

Vous avez été jusqu’à faire une preuve de votre thèse, "Kasa-Vubu coupable de toutes nos dérives" sa condamnation de Lumumba même après sa mort dans une vidéo !
Etes-vous aussi naïf pour placer la compétition politicienne dans un monde de bisournous ?
Il est le PR d’un pays à la dérive où un meurtre de son adversaire a été commis et dans votre angélique vision vous aurez attendu qu’il approuve les contestations qui s’en suivent…

Lumumba est pour Kasa-Vubu un adversaire politique; que voulez-vous qu’il s’apitoie publiquement sur sa mort ?
Ileo qui n’est pas l’adversaire politique direct de Lumumba ou ne veut pas à dessein l’être use de sa fibre humaniste pour condamner cet assassinat, c’est tout à son honneur mais en conclure que la compétition politique entre Kasa-Vubu et Lumumba fait davantage du premier le géniteur de nos maux actuels plutôt que le contexte général présent me dépasse et me fait dire que vos motivations tribalistes évoquées par certains brouillent en fait votre observation…


Compatriotiquement!

Prenez ça comme vous voulez cher Dom. C'est bien vous qui nous avez enjoint de lire certains extraits que vous avez eu l'amabilité de copier-coller ici pour nous. Ce sont ces auteurs qui ont detreminé que tel est mungala, tel autre mukongo et tel autre encore muluba, etc. Ce sont eux qui ont fait la classification en mukongo, mungala, muluba, etc. et qui ont déterminé les rôles et responsabilités que chacun occupé en fonction des tribus. Je n'ai fait qu'usage de leurs conclusions. Et c'est comme ça que ça se passe, on fait usage des trouvailles des autres.

Comment expliquer que ce soient seulement des balubas qui ont été choisi pour accompagner Patrice Lumumba ? Et d'après les témoignages d'Aubert Mukendi, ils ont été mis sur le fait accompli et lorsquils ont voulu demander des explications de pourquoi il devrait voyager si brusquement, on leur a dit qu'ils devraoent obéir aux ordres.    

Un dernier, LE, pour ne pas m'enkyster dans une polémique que je juge inutile !
 
Je ne suis ni historien ni sociologue ni politologue ni juriste… de formation mais par intérêt personnel j’ai consacré quelque temps à m’enquérir de la situation de notre pays à la veille et au lendemain de notre indépendance d’autant que personnellement je l’ai vécu enfant…
Ma déduction personnelle est faite à partir de tous les documents académiques et moins, les témoignages oraux, visuels et écrits et mon vécu d’enfant couplés à mon vécu et mes convictions foncièrement nationalistes et républicaines d'aujourd'hui qui m’éloignent, que vous le croyez ou non, des prises sentimentales, corporatistes…
Ainsi contrairement à vous pour moi la vision ethno-centrée, tribaliste d’une réalité qui n’en est pas toujours moins doit être dépassée si nous voulons un Congo gagnant…

A mon jeune âge, Léo, le centre encore aujourd’hui de tout ce qui se fait dans ce pays était peuplé à au moins 50% par les originaires de l’Ouest, ce n’est plus le cas aujourd’hui et tant mieux fût-ce par exemple comme preuve de notre républicanité…
L’armée à l’époque était par exemple largement composée de Bangala, ce n’est plus le cas ; autant des mutations qui signent tant bien que mal une nation plus plurielle…
L’élite politique et l’inteligentsia de l’époque de la veille et du début de l’indépendance vous prêtent encore la prépondérance des Bakongo et des Bangala et les autres ethnies comme les Baluba étaient instrumentalisés, c'est quelque part une erreur d’optique qui a vite été démentie par tous les développements qui ont marqué ce pays sinon une vue tribaliste à visées dangereuses…
Si vous voulez une preuve supplémentaire, si vous ne pouvez lire toute l'histoire de cette époque, concentrez-vous jusqu'au bout sur le lien que j'avais donné ici sur le Collège des CG et dépendants, lisez sa composition et les CR de leurs séances et vous vous rendrez vite compte que la prétendue préséance des Bakongo et des Bangala est plus anecdotique qu'effective...
Je me refuse donc à endosser cette lecture !

Si aujourd’hui il vous vient à l’esprit de regarder la scène politique et économique sous l’angle régional ou tribal, vous comprendrez vite que votre thèse est non seulement une curiosité introuvable mais surtout lui retire tout intérêt…
Alors au lieu de ressasser le passé consacrons-nous au présent et à l’avenir; ce dernier sera d’autant bénéfique que nous nous éloignerons davantage du repli régional, tribal…
Du moins c’est mon avis ! Voilà pourquoi je clos pour ma part ce débat et vous laisse vaticiner tant qu’il vous plaira; quoi que vous affirmerez  contraire à mes observations et à ma position, je m’engage à n'y donner aucune suite…    


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Troll le 27/6/2016, 1:08 pm

Cool Embarassed LE PRESENT? C´EST KIAKWAMA SUR LA RADIO TOP CONGO @

Pour une fois, les journalistes de la radio Top Congo sont tombés sur un os What a Face What a Face Le "vieux" Kiakwama a démontré qu´il est á l´hauteur de sa reputation de "frondeur" Suspect Suspect

Kiakwama a commencé par remettre en question sur cette "suprematie" de Tshitshi et son "UDPS" ..organisation politique qui a naviguée á l´encontre de sa base Evil or Very Mad Sainte Thèrese, Janvier 2015 ou tout recement au mois de mai, les dirigeants "officiels" se sont opposés aux intiatives de la Dynamique et du G7 Idea Idea

Tshitshi s´est tout simplement trompé en acceptant de "dialoguer" avec Kanambe No Nice, Venise, Ibiza, Monaco, Paris ect sont une expression d´une très mauvaise analyse de la situation politique de la RDC de la part de Tshitshi @

Kiakwama continue en disant expressement que le speech d´ouverture du conclave s´adressait avant tout aux membres de l´UDPS No Ce que ceux de la Dynamique et du G7 cyclops n´ont pas l´intention de se laisser "recruter" par l´UDPS et Tshitshi No

Les resolutions du conclave sont presque contestées par ceux de l´UDPS...quand certains d´entre eux affirment sans rire que "Tshitshi serait leur candidat pour assumer l´interim au cas où les élections ne seront pas organisées"* cyclops cyclops

Ainsi, Kiakwama revient á la charge en disant ouvertement que le "respect de la constitution fait de *Kengo le seul et unique responsable de l´interim á la tête de l´État congolais"

Nous savons tous ou presque que le respect de la constitution ne figure pas toujours dans le CV politique de Tshitshi Laughing Pas surprenant de voir Mbuta KOTA traiter Kiakwama de "Kengo boy" Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven parce qu´il s´oppose á cette violation de la constitution dont KITA defend No

C´était le présent

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Libre Examen le 27/6/2016, 2:50 pm

ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:;
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Troll a écrit:Sad CYNISME ?

Ceux des CG qui avaient accompagnés Lumumba dans l´avion jusqu´au Katanga n´étaient pas tous des Bakongo ni des Bangala Surprised Si vous voulez pousser le CYNISME jusqu´au bout, alors Surprised Surprised vous ferez mieux de retrouver les propos de Tshitshi qui traitait Lumumba de "crapaud" afin de mieux comprendre ce tribalisme cynique dans vos propos Evil or Very Mad

Mbuta Ndozwau
Les CG étaient tous des universitaires...même sans experience poilitique, ils possedaient un niveau d´éducation superieure par rapport á la grande majorité des politiciens de l´époque..
Vouloir les dedouaner, quand on les retrouve quelques années après dans un second coup d´État de Mobutu, et ensuite ils fondent le MPR où ils vont assumer des postes importants...est quand absurde Embarassed
(passez moi le terme)

¤ GENVAL, L´AUTRE FACE DU CONCLAVE

www.topcongo.fm  où vous allez apprendre un peu plus dans l´emission Top Presse avec Kiakwama de la Dynamique
http://www.johnimagetv.com/2016/06/affaire-kanyamamoise-katumbie-et.html   avec Lutundula du G7

Libre Examen a écrit:
Troll a écrit:Sad CYNISME ?

Ceux des CG qui avaient accompagnés Lumumba dans l´avion jusqu´au Katanga n´étaient pas tous des Bakongo ni des Bangala Surprised Si vous voulez pousser le CYNISME jusqu´au bout, alors Surprised Surprised vous ferez mieux de retrouver les propos de Tshitshi qui traitait Lumumba de "crapaud" afin de mieux comprendre ce tribalisme cynique dans vos propos Evil or Very Mad
[...]

Kie kier kie... C'est justement parce que les Bakongo et les bangala avaient comploté pour faire exécuter leur plan par les Baluba et par vos cousins Katangais. C'est pourquoi le choix seulement des Baluba pour accompagner Patrice Lumumba. Aubert Mukendi devrait aussi prendre bord dans l'avion. Il s'est renseigné pour savoir ce qui se passait. Il n'a pu avoir aucune information crédible sur la raison de son brusque voyage . Il a eu la chance parce qu'il préparait ses examens et a trouvé comme prétexte qu'il était fatigué. Ce sont les Bakongo et les baganla qui étaient aux commandes.

Même si les auteurs des extraits que Dom avait bien voulu mettre à notre disposition dans un autre sujet n'ont pas tiré cette conclusion, ils montrent très bien comment les responsabilités et fonctions ont été partagées par tribu au niveau politique et dans l'armée. Il ressort que ceux qui étaient aux commandes et prenaient les décisions étaient des Bakongo et des baganla.

Sir Troll,

Désolé, pour moi vous dites une contrevérité manifeste, à rendre coupables les CG vous faites une lecture rétrospective décontextualisée qui nous conduit à des déductions expéditives et réductrices...
J'en ai donné ci-dessus les raisons objectives qu'aucun témoignage ni analyse sérieuse, à mon avis, ne me défieront, j'en suis convaincu...
En passant, cher vieux-frère, souligner une prétendue responsabilité des CG ne renforcera votre thèse sur les responsabilités durant cette période, les CG qui pour beaucoup ont été récupérés par Mobutu (je reviendrai peut-être un jour sur un éloge stupéfiant que j'ai lu quelque part sur le Manifeste de la Nsele...), l'ont été dans le même cadre d'abord technocratique qui ne pouvait que se politiser par la suite à ce stade et non sur leur passé en tant que membres du Collège des CG...Passons...

Revenons à un point que je ne voulais plus aborder mais auquel vous apportez quelque éclairage...
Je disais ceci ci-dessus :

"(...)Je ne reviendrai pas sur les imputations sur Kasa-Vubu de peur de m’engager dans une polémique dont je ne saisis ni les motivations ni l’argumentaire : se trouver un exécuteur unique, Moïse ou Lucifer qui aurait scellé le destin de tout un pays dans la jungle trouble et complexe du début de notre indépendance est une démarche "scientifique" qui décontextualise, caricature et simplifie à ce point la sociologie politique et l’histoire que je me refuse à l’endosser…
Qu’aurait-ce été aussi simple de s’en sortir depuis que tous se protagonistes sont partis ; mais que vois-je, nous continuons à patauger…
Alors pas moi là-dessus…"
C'est bien cela une polémique dont je ne saisissais "ni les motivations ni l'argumentaire", sur laquelle on agite des faits  mais pour leur prêter une interprétation illisible; voici que vous m'orientez sur ceux-là, des relents tribalistes...
Je souligne juste l'avancée dans une éventuelle discussion mais je n'y reviens pas car c'est là un débat voué à l'impasse tant les argumentations affectives plombent toute sereineté, hélas...

La prétendue orientation tribaliste en faveur des Bakongo et des Bangala du début de notre politique souveraine est une gentille supercherie sinon une confusion de vue qui ne rend aucun compte de la réalité de cette époque : pour illustration rapide, si Kasa-Vubu, un mukongo et Bolikango un mungala étaient les candidats unanimes au poste de Chef d'Etat avant le 30 juin 1960, Kasa-Vubu n'en avait pas exigé pour autant exprès pour la poursuite de la Table Ronde la présence de Lumumba, un mutetela et que par la suite personne, ni lui ni le Congo de cette époque n'ont pu contrer l'option unitariste et son onction électorale conséquente d'un parti comme le Mnc qui avait des sympathisants à travers tout le pays jusqu'à compter des sympathisants dans les partis de Kasa-Vubu et de Bolikango... J'en sais quelque chose...

De plus, la Loi Fondamentale alors en cours faisait du Chef d'Etat une espèce de "Père de la Nation" royal bon pour les chrysanthèmes mais "intouchable", elle ne faisait pas moins du PM, le vrai pilote de l'exécutif officiel et quotidien...
C'est un non-Mukongo un non-Mungala (même si Lumumba, un mutetela peut y être rattaché) qui obtint l'onction électorale et s'installa comme PM...
Ne parlons pas du rôle décisif des non-Bakongo et des non-Bangala durant cette période fût-ce d'abord celui d'un Tchombe et d'un Kalonji qui en ont été parmi les premiers protagonistes décisifs...

Compatriotiquement!

Dom,

Les conclusions sont de moi. Je les assume tout en sachant parfaitement qu'elles peuvent être rejetées. Mais je n'ai pas inventé les données sur lesquelles je suis basé pour les tirer. Quelqu'un d'autre peut avec les mêmes données, les traiter différemment et arriver à d'autres conclusions. La composition tribale qui a été présentée ne vient pas de moi. Je n'ai fait que l'utiliser. Si ma conclusion choque, la faute en revient aux données.

Mais quelles autres données objectives existent réellement en dehors de votre lecture "ethnocentrée, tribaliste", cher ami ?
Je n'y comprends rien et dois être guidé par une base différente quant à l'idéal d'une observation objective qui est le mien pour n'y trouver aucune prémisse valable pour accorder nos vues...
J'abandonne définitivement ce débat voué à une polémique sentimentale stérile qui ne peut donc que s'enliser parce qu'en dehors du minimum objectif possible; ce n'est pas mon rayon...

Vous avez été jusqu’à faire une preuve de votre thèse, "Kasa-Vubu coupable de toutes nos dérives" sa condamnation de Lumumba même après sa mort dans une vidéo !
Etes-vous aussi naïf pour placer la compétition politicienne dans un monde de bisournous ?
Il est le PR d’un pays à la dérive où un meurtre de son adversaire a été commis et dans votre angélique vision vous aurez attendu qu’il approuve les contestations qui s’en suivent…

Lumumba est pour Kasa-Vubu un adversaire politique; que voulez-vous qu’il s’apitoie publiquement sur sa mort ?
Ileo qui n’est pas l’adversaire politique direct de Lumumba ou ne veut pas à dessein l’être use de sa fibre humaniste pour condamner cet assassinat, c’est tout à son honneur mais en conclure que la compétition politique entre Kasa-Vubu et Lumumba fait davantage du premier le géniteur de nos maux actuels plutôt que le contexte général présent me dépasse et me fait dire que vos motivations tribalistes évoquées par certains brouillent en fait votre observation…


Compatriotiquement!

Prenez ça comme vous voulez cher Dom. C'est bien vous qui nous avez enjoint de lire certains extraits que vous avez eu l'amabilité de copier-coller ici pour nous. Ce sont ces auteurs qui ont detreminé que tel est mungala, tel autre mukongo et tel autre encore muluba, etc. Ce sont eux qui ont fait la classification en mukongo, mungala, muluba, etc. et qui ont déterminé les rôles et responsabilités que chacun occupé en fonction des tribus. Je n'ai fait qu'usage de leurs conclusions. Et c'est comme ça que ça se passe, on fait usage des trouvailles des autres.

Comment expliquer que ce soient seulement des balubas qui ont été choisi pour accompagner Patrice Lumumba ? Et d'après les témoignages d'Aubert Mukendi, ils ont été mis sur le fait accompli et lorsquils ont voulu demander des explications de pourquoi il devrait voyager si brusquement, on leur a dit qu'ils devraoent obéir aux ordres.    

Un dernier, LE, pour ne pas m'enkyster dans une polémique que je juge inutile !
 
Je ne suis ni historien ni sociologue ni politologue ni juriste… de formation mais par intérêt personnel j’ai consacré quelque temps à m’enquérir de la situation de notre pays à la veille et au lendemain de notre indépendance d’autant que personnellement je l’ai vécu enfant…
Ma déduction personnelle est faite à partir de tous les documents académiques et moins, les témoignages oraux, visuels et écrits et mon vécu d’enfant couplés à mon vécu et mes convictions foncièrement nationalistes et républicaines d'aujourd'hui qui m’éloignent, que vous le croyez ou non, des prises sentimentales, corporatistes…
Ainsi contrairement à vous pour moi la vision ethno-centrée, tribaliste d’une réalité qui n’en est pas toujours moins doit être dépassée si nous voulons un Congo gagnant…

A mon jeune âge, Léo, le centre encore aujourd’hui de tout ce qui se fait dans ce pays était peuplé à au moins 50% par les originaires de l’Ouest, ce n’est plus le cas aujourd’hui et tant mieux fût-ce par exemple comme preuve de notre républicanité…
L’armée à l’époque était par exemple largement composée de Bangala, ce n’est plus le cas ; autant des mutations qui signent tant bien que mal une nation plus plurielle…
L’élite politique et l’inteligentsia de l’époque de la veille et du début de l’indépendance vous prêtent encore la prépondérance des Bakongo et des Bangala et les autres ethnies comme les Baluba étaient instrumentalisés, c'est quelque part une erreur d’optique qui a vite été démentie par tous les développements qui ont marqué ce pays sinon une vue tribaliste à visées dangereuses…
Si vous voulez une preuve supplémentaire, si vous ne pouvez lire toute l'histoire de cette époque, concentrez-vous jusqu'au bout sur le lien que j'avais donné ici sur le Collège des CG et dépendants, lisez sa composition et les CR de leurs séances et vous vous rendrez vite compte que la prétendue préséance des Bakongo et des Bangala est plus anecdotique qu'effective...
Je me refuse donc à endosser cette lecture !

Si aujourd’hui il vous vient à l’esprit de regarder la scène politique et économique sous l’angle régional ou tribal, vous comprendrez vite que votre thèse est non seulement une curiosité introuvable mais surtout lui retire tout intérêt…
Alors au lieu de ressasser le passé consacrons-nous au présent et à l’avenir; ce dernier sera d’autant bénéfique que nous nous éloignerons davantage du repli régional, tribal…
Du moins c’est mon avis ! Voilà pourquoi je clos pour ma part ce débat et vous laisse vaticiner tant qu’il vous plaira; quoi que vous affirmerez  contraire à mes observations et à ma position, je m’engage à n'y donner aucune suite…    


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Cher Dom,

Si je vous ai bien compris, vous ne rejetez pas les données sur lesquelles je me suis basé. Vous reconnaissez la réalité de l’époque. J’en conviens. La réalité étant ce qu’elle était, la question est comment ceux qui étaient en position de prendre des décisions ont pris leurs décisions ? Sur quelles bases prenaient-ils leurs décisions ?

Par exemple, comment expliquer que seuls les commissaires généraux balubas ont été choisis pour accompagner Patrice Lumumba et ses compagnons alors que comme vous le suggérez la composition du CG était ethniquement diversifiée ?

Pourquoi la décision de transférer Patrice Lumumba et ses compagnons au Katanga ou Sud-Kasaï, qui étaient deux provinces sécessionnistes ? Doutait-on un seul instant de ce qui allait leur arriver ?

J’ai soutenu qu’étant donné la suite des événements après l’annonce la neutralisation des politiciens par Joseph Mobutu, il m’apparaît que seul Patrice Lumumba aura été réellement neutralisé. En fait, on avait décidé que c’en était fini pour lui. Comment expliquer que Joseph Kasa-Vubu qui était supposé être neutralisé ait eu son mot à dire et même ses choix sur la composition des membres du CG ? Comment expliquez que c’est Joseph Kasa-Vubu, accompagné du Premier Ministre qu’il venait de nommer en remplacement de Patrice Lumumba, qui ait présidé à l’installation du CG ?

En ce qui concerne Joseph Kasa-Vubu, il a bel et bien destitué Patrice Lumumba qui avait la majorité, et a refusé de reconnaître Moïse Tschombe comme Premier Ministre alors que sa coalition avait la majorité. Ce sont deux actes contraires aux pratiques démocratiques, deux actes qui ont des conséquences sur la suite de l’histoire de notre pays.

A qui a profité le crime ? A qui a profité l’assassinat de Patrice Lumumba ?

Sont-ce les commissaires généraux ? Est-ce Etienne Tshisekedi puisqu’il semble que tout le monde semble se mettre d’accord à présent que c’est lui qui a écrit la lettre de la condamnation à mort de Patrice Lumumba et qu’il a fait montre d’excès de zèle comme commissaire général adjoint. Etre plus objectif serait accepté ça.


Dernière édition par Libre Examen le 27/6/2016, 5:39 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Hiro-Hito le 27/6/2016, 5:18 pm

RD Congo : Raphaël Katebe Katoto, monsieur Frère

http://www.jeuneafrique.com/mag/334547/politique/rd-congo-raphael-katebe-katoto-monsieur-frere/

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36

Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Hiro-Hito le 27/6/2016, 5:20 pm

Nous avions dit ici q la Dynamique etait la plateforme la plus instable, q la naissance du Rassemblement risque de defaire des plateformes deja en existence.


_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36

Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Libre Examen le 27/6/2016, 6:22 pm

Etienne Tshisekedi, Joseph Mobutu et le MPR

Qu’on impute à Etienne Tshisekedi tous les crimes des commissaires généraux, tous les crimes de Mobutu ou tous les crimes du MPR, Etienne Tshisekedi n’aura resté dans le cercle proche du pouvoir de Joseph Mobutu que pendant 4 ans de 1965 à 1969 où il passé de ministre de l’intérieur, au ministre de la justice pour terminer comme ministre du plan. Il est resté actif dans le MPR pendant 2 ans de 1967 à 1969. Dès fin 1969, Etienne Tshisekedi a été écarté du cercle du pouvoir proche de Joseph Mobutu. Il ne l’a plus réintégré.

Voici schématiquement l’évolution du MPR, ses grandes tournures et la place qui y occupe Etienne Tshisekedi

10 mai 1967 : Création officielle du MPR et publication du manifeste de la N’sele. Le Manifeste de la N’sele prévoit l’existence d’un deuxième parti. La doctrine est le nationalisme.

Décembre 1969 : Etienne Tshisekedi est écarté du gouvernement. Il sera nommé en ambassadeur au Maroc. Il est le seul des 4 fondateurs connus du MPR qui ne réintégrera plus un gouvernement de Joseph Mobutu.

Ainsi, donc quand Etienne Tshisekedi été éloigné, le MPR était bien sûr un parti unique de fait, mais le manifeste de la N’sele prévoyait toujours l’existence d’un deuxième parti. Mais surtout, le manifeste de la N’selle garantissait toutes les libertés individuelles et d’association généralement reconnues dans les démocraties établies, bref les libertés individuelles et d’association propres à un Etat de droit.

Quand Etienne Tshisekedi a été éloigné, il n’était pas question de olinga olinga te oza kaka MPR.

Maintenant, en quoi est-ce que Etienne Tshisekedi peut être tenu responsable de ce qui suit :

1970 : Institutionalisation du MPR. Le MPR devient parti unique de droit et l’institution suprême.

1971 : Nouvelle idéologie : Authenticité, recours aux valeurs ancestrales. Vive les 3 Z.

1974 : Le MPR est proclamé unique institution du pays. Les institutions traditionnelles (le Président de la république, le gouvernement, le parlement, les cours et tribunaux) deviennent des organes du MPR. Le MPR devient la nation zaïroise organisée politiquement. Nouvelle idéologie : le mobutisme.

1982 : Création de l’UDPS

1984 : Le MPR devient parti-Etat. L’Etat est absorbé par le MPR. En fait, seul n’existe plus que le MPR. L’Etat zaïrois ou l’Etat congolais n’existe plus.

Source :
http://www.memoireonline.com/01/12/5073/m_La-Politisation-de-lAdministration-Publique-Congolaise-sous-la-deuxieme-Republique-1965-199712.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:40 pm


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 25 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 15 ... 25  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum