LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Page 6 sur 25 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 15 ... 25  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Libre Examen le 28/6/2016, 3:22 am

La lettre de d'Etienne Tshisekedi au Mulopwe Albert Kalonji ! Il semble qu'il n'y ait plus le moindre doute que cette lettre a été bin écrite par Etienne Tshisekedi

ndonzwau a écrit:[...]Le fonctionnement du gouvernement des CG n’était pas toujours très méthodique et n’a influé véritablement que sur certains domaines techniques tandis que sur le plan politique leurs positions, leurs actions et leur efficacité étaient inconstantes et dépendaient quelque part de la personnalité de chaque membre… Et parlant de ces derniers, certains parmi eux en dehors de Bomboko et Ndele ont été plus actifs; c’est le cas de Tshisekedi dont on se plait à parler, parfois à tort et parfois à raison, qui malgré sa position d’adjoint y fut actif en dedans et en dehors... C’est la période de sa sulfureuse lettre au Mulopwe du Kasai, lui envoyant les "complices du crapaud"…
[...]

Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Laissons de côté les sous-entendus malicieux et sournois que recèle la phrase ci-haut à l'ègard d'Etienne Tshisekedi. Examinons un peu les faits. Commençons par suivre l'élément audiovisuel ci-après ou le journaliste qui mène l'enquête sur la mort de Patrice  Lumumba a aussi interviewé Albert Kalonji.


Cet élément audiovisuel a étét réalisé après l'assassinat de Patrice Lubumba, vraisemblablement entre le 17 janvier 1961 et 12 avril 1961. Tout celui qui a prêté attention aura remarqué qu'à aucun moment, tout au long de l'entrevue avec Monsieur Albert Kalonji, le journaliste ne l'appelé Sa Majesté ou Mulopwe. A aucun moment a-t-il fait allusion à un tel titre.

Le lettre d'Etienne Tshisekedi adressée au Sa Makesté Mulopwe Albert Kalonji date du mois de décembre 1960. Albert Kalonji ne se fera couronné Empereur qu'en avril 1961. Ainsi donc, Etienne Tshisekwdi couronne Albert Kalonji avant qu'Albert Kalonji nevse couronne soi-même.

A titre d'exemple, c'est comme avoir écrit a Bokasa à titre d'Empereur pendant qu'il était encore Président et qu'il ne savait pas qu'il allait se nommer Empereur.

On pourra toujours soutenir qu'entre Baluba, c'était connu et qu'ils considéraient Albert Kalonji comme Sa Majesté Mulopwe de fait. Toujours est-il qu'il ne l'était pas officiellement. Peut-être aussi qu'Etienne Tshisekedi usait des flatteries pour pouvoir obtenir quelques avantages...

Mais qu''en dit le destinataire de la lettre, Sa Majesté Mulopwe Albert Kalonji lui-même. Suivons cet élément audio visuel à partir de éa quatrième minute.



Albert Kalonji cite nomément les personnes qui l'ont contacté pour lui livrwr un colis. Il s'agit de la femme d'Ileéo, d'Iléo lui-même, de Joseph Mobutu par seux fois, et finalemwnt par Joseph Kasa-Vubu. Selon lui, il leur a opposé un refus catégorique. Il l'a signifié dans un télégramme qu'il avait envoyé à Joseph Kasa-Vubu. Peut-être qu'un jour on aura copie de ce télégraamme comme on eu copie de la sulfureuse lettre d'Etienne Tshisekedi,

En tout cas Sa Majesté n.a jamais cité le nom d'Etienne. Il n.a jamais acceté avlir reçu une telle lettre. Agit-il par solidarité tribale pour couvrir Etienne Tshisekedi ? C'est possible.

Ce qui est incontestable estbqu'iléa refusé l'atterssage de l'avion quimavait à bord Patrice Lumumbavà Mbuji Mayi. Quant  à Eteinne Tshisekedi, il sevpeut bien qu'il se soit trompé d'adresse et ait envoyé sa sulfureuse lettre à la mauvaise adresse. Voilà ce qui arrive quand on ne fait pas attention.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  ndonzwau le 28/6/2016, 4:04 am

Hiro-Hito a écrit:Nous avions dit ici q la Dynamique etait la plateforme la plus instable, q la naissance du Rassemblement risque de defaire des plateformes deja en existence.


Honnêtement selon moi qualifier la Dynamique d’"instable" n’est ni une trouvaille ni une nouveauté : c’est la plus diversifiée, la plus déterminée et la plus claire dans ses choix et la plus frondeuse sinon la plus radicale dans l’opposition contre le pouvoir… Elle est donc la plus susceptible d'éclater mais en attendant elle reste rassemblée jusque-là, c’est que les querelles ou divergences en son sein n’obèrent pas leur point commun prioritaire de s’opposer contre "JK"…
Dans tous les cas si elle peut paraître instable, elle n’en est pas moins pour moi la composante de l’opposition la plus utile, la plus fructueuse : sans elle le Conclave n’aurait produit qu’une soupe tiède, un compromis mou qui aurait davantage confiné à une compromission…
Et si d'aventure le "Rassemblement" devrait avoir comme conséquence de faire éclater les composantes existantes c'est que quelque part il aura échoué : on a besoin de tout le monde ou du moins l'union de plus de composantes fera plus de force et peut faire gagner ce nouveau groupe qui rassemblera ainsi un plus large éventail d'opposants, sera plus représentatif...

Ainsi je ne comprends pas toujours le bien-fondé stratégique de certains dans l’opposition qui prennent un malin plaisir à sur-représenter leurs querelles qui ne sont d’abord que le témoin d’une vitalité des débats d’idées, de stratégies et de leadership indispensables en politique… Lorsqu’on se dit tout franchement, on a plus de chances de se trouver ensemble un chemin sans faux fuyant et celui qui ne joue pas franc jeu finir par s’éliminer lui-même !
Les rivalités, les ambitions sont plus émulatives que l’unanimisme rapide, que le culte des personnalités…

Aujourd’hui, je me trompe peut-être mais moi je suis optimiste qu’en s’expliquant entre elles franchement, les personnalités et les forces de la Dynamique s'entendront d'autant mieux car après tout l'unité de l'opposition donne à chacun plus de chance de gagner que le combat en ordre dispersé et leurs actions n'en seront que plus efficaces et éclairciront mieux les positions des uns et des autres…


"Dans une séance de restitution au siège des Fonus : la Dynamique de l’opposition approuve toutes les résolutions de Genval
° http://www.laprosperiteonline.net/affi_article.php?id=10431
*La Dynamique de l’opposition a nivelé les petites divergences qui ont apparu entre ses membres en marge du conclave de Genval, à Bruxelles. C’était au cours d’une réunion houleuse tenue le samedi 25 juin dernier au siège des Fonus dans la commune de Kasa-vubu, à Kinshasa. La grande nouvelle est que toutes les résolutions adoptées lors de la Conférence de Genval ont été approuvées par les membres de la Dynamique qui restent convaincu quant à l’unité de l’opposition dans son ensemble. Aussi, faut-il le noter, il n’y a aucune scission au niveau de la Dynamique de l’opposition. Tous les partis et toutes les personnalités ont été bel et bien présents. Contrairement à des rumeurs véhiculées par une certaine opinion faisant état des départs au niveau de cette famille politique. Que non, la Dynamique reste indivisible.(…)"


"Les zones d’ombre étant dissipées : Le MLC et l’UNC adhèrent aux résolutions de Genval"
° http://www.latempete.info/les-zones-dombre-etant-dissipees-le-mlc-et-lunc-adherent-aux-resolutions-de-genval/

"RDC : la Dynamique de l’opposition rejette le dialogue convoqué par le président Kabila"
° http://www.radiookapi.net/2016/06/26/actualite/politique/rdc-la-dynamique-de-lopposition-rejette-le-dialogue-convoque-par-le


"RDC : une opposition de plus en plus unie
° http://www.afrik.com/rdc-une-opposition-de-plus-en-plus-unie
En République Démocratique du Congo, tous les chemins mènent à Genval... du nom des conclusions tirées du Conclave de Bruxelles ayant réuni, du 9 au 11 juin 2016, une large partie de l’opposition. Après quelques jours de léger flottement, c’est désormais l’unanimité qui prévaut dans les rangs des opposants.

L’opération "unité des opposants" a réussi... Quelques points en particulier font consensus : le strict respect de la Constitution ; le départ de Joseph Kabila en décembre prochain ; le rejet du « dialogue » tel qu’envisagé par le chef de l’Etat congolais ; ainsi que la libération des opposants et des militants pro-démocratie et la fin de l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques. Quant à une éventuelle candidature commune au sein de l’opposition RD congolaise, elle fait peu à peu son chemin.
Pour l’opposition, la condamnation la même semaine de Jean-Pierre Bemba (par la CPI dans le dossier de la Centrafrique) et de Moïse Katumbi (dans une affaire immobilière, qualifiée d’« abracadabrantesque ») aura eu un effet inattendu : celui de resserrer considérablement les rangs dans l’opposition RD congolaise. Aujourd’hui, tout le monde (ou presque) en son sein s’accorde à dire que s’il y a dialogue, alors ce devra être sous l’égide de la résolution 2277 et non du « facilitateur » de l’Union Africaine, Edem Kodjo. Même le MLC est rentré dans les rangs. Après Eve Bazaïba mardi, le parti a confirmé, ce jeudi 23 juin, à travers son porte-parole, William Canon, qu’il n’ira pas au dialogue tel qu’envisagé par le Président Kabila, le camp au pouvoir n’ayant pas exécuté les résolutions des concertations nationales, spécialement celle qui demandait au gouvernement de négocier la libération de Jean-Pierre Bemba. L’autre point, en revanche, ne souffre aucune contestation : le départ de Joseph Kabila au terme de son second et dernier mandat, le 19 décembre prochain.(…)"



"Résolutions de Bruxelles : la Dynamique enfin d’accord avec Etienne Tshisekedi"
° http://www.lephareonline.net/resolutions-de-bruxelles-dynamique-enfin-daccord-etienne-tshisekedi/

° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=14811:rd-congo-gilbert-kiakwama-a-top-presse-j-exige-les-elections-dans-quatre-mois&catid=90:online-depeches&Itemid=468




Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Troll le 28/6/2016, 1:23 pm

Smile Mbuta Ndozwau

Vous devriez mettre á jour..vos informations...


La bourde de Felix ?


On croyait qu´il existe une "structure" de l´opposition qui devrait se prononcer sur la position "de tous"¤...Alors pour quelle raison Felix qui parle au "nom de l´UDPS" est entrain de contredire ouvertement les resolutions du conclave de Genval Shocked ?

http://www.topcongo.fm/index.php/10-fil-info/560-repport-des-elections-inevitable-felix-tshisekedi-udps Shocked Felix n´est pas membre du "Comité des sages" mis en place lors du conclave Surprised ..Lol Ce qui surprend avec Felix est cette posture No d´une "transition où Tshitshi serait le président"..
Heureusement que les medias au Congo ne posent pas les questions intelligentes No


Quand Felix parle des "experts" qui auraient constatés que les élections ne peuvent pas se tenir cette année Laughing comment expliquer la dernière résolution de l´ONU et le message de l´UE..ou celui des USA Rolling Eyes
Idea

Decidement, l´UDPS a son propre agenda..et nous ne sommes pas surpris de la sortie de Felix tongue clown Comme il promet le retour de Tshitshi au mois de juillet.. @ WAIT AND SEE

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  ndonzwau le 28/6/2016, 1:49 pm

Libre Examen a écrit:Etienne Tshisekedi, Joseph Mobutu et le MPR

Qu’on impute à Etienne Tshisekedi tous les crimes des commissaires généraux, tous les crimes de Mobutu ou tous les crimes du MPR, Etienne Tshisekedi n’aura resté dans le cercle proche du pouvoir de Joseph Mobutu que pendant 4 ans de 1965 à 1969 où il passé de ministre de l’intérieur, au ministre de la justice pour terminer comme ministre du plan. Il est resté actif dans le MPR pendant 2 ans de 1967 à 1969. Dès fin 1969, Etienne Tshisekedi a été écarté du cercle du pouvoir proche de Joseph Mobutu. Il ne l’a plus réintégré.

Voici schématiquement l’évolution du MPR, ses grandes tournures et la place qui y occupe Etienne Tshisekedi

10 mai 1967 : Création officielle du MPR et publication du manifeste de la N’sele. Le Manifeste de la N’sele prévoit l’existence d’un deuxième parti. La doctrine est le nationalisme.

Décembre 1969 : Etienne Tshisekedi est écarté du gouvernement. Il sera nommé en ambassadeur au Maroc. Il est le seul des 4 fondateurs connus du MPR qui ne réintégrera plus un gouvernement de Joseph Mobutu.

Ainsi, donc quand Etienne Tshisekedi été éloigné, le MPR était bien sûr un parti unique de fait, mais le manifeste de la N’sele prévoyait toujours l’existence d’un deuxième parti. Mais surtout, le manifeste de la N’selle garantissait toutes les libertés individuelles et d’association généralement reconnues dans les démocraties établies, bref les libertés individuelles et d’association propres à un Etat de droit.

Quand Etienne Tshisekedi a été éloigné, il n’était pas question de olinga olinga te oza kaka MPR.

Maintenant, en quoi est-ce que Etienne Tshisekedi peut être tenu responsable de ce qui suit :

1970 : Institutionalisation du MPR. Le MPR devient parti unique de droit et l’institution suprême.

1971 : Nouvelle idéologie : Authenticité, recours aux valeurs ancestrales. Vive les 3 Z.

1974 : Le MPR est proclamé unique institution du pays. Les institutions traditionnelles (le Président de la république, le gouvernement, le parlement, les cours et tribunaux) deviennent des organes du MPR. Le MPR devient la nation zaïroise organisée politiquement. Nouvelle idéologie : le mobutisme.

1982 : Création de l’UDPS

1984 : Le MPR devient parti-Etat. L’Etat est absorbé par le MPR. En fait, seul n’existe plus que le MPR. L’Etat zaïrois ou l’Etat congolais n’existe plus.

Source :
http://www.memoireonline.com/01/12/5073/m_La-Politisation-de-lAdministration-Publique-Congolaise-sous-la-deuxieme-Republique-1965-199712.html

Etienne Tshisekedi, Joseph Mobutu et le MPR, c'est peut-être une problématique prioritaire pour vous mais rassurez-vous, LE, ce n'est point une obsession pour beaucoup d'entre nous; vous en trouverez bien très peu dont le sport quotidien serait de chercher des poux à Tshisekedi !
Une petite parenthèse à cette occasion !


La dictature ne s’installe pas d’un coup, souvent elle se précise progressivement, c’a été le cas avec Mobutu mais ne pas comprendre que dans la forme et le fond de ses débuts et surtout avec l'accouchement près de deux ans plus tard du Manifeste de la Nsele sommeillaient tous les germes d’un pouvoir patrimonialiste et autoritaire…

Je vous ai lu stupéfait louer le Manifeste de la Nsele avec le plus inadapté des reproches, n'avoir pas prévu plus de deux partis...
Mais de quel Manifeste de la Nsele parlez-vous, lequel trouve tous vos mérites ? Largement sans doute pour défendre encore une fois votre idole Tshisekedi qui en fut l’un des principaux rédacteurs mais ça passerait selon moi si vous lui aviez trouvé un autre impair ! Quelle galipette intellectuelle me permettrais-je de commenter !
Que le Manifeste de la Nsele n’ait prévu et réalisé son souhait de deux partis est plutôt anecdotique lorsque l’on sait justement que son projet de société et son programme politique avaient d’abord une portée totalitaire dans la mesure où le Manifeste de la Nsele voue son pays, sa Nation et ses populations à un nationalisme unanime d’autorité…
Tout le Zaïre d’alors, le pays et sa population devenaient les sujets de la vision nationaliste de son Chef démiurge… Comment voulez-vous au sein d’un tel parti d’Etat(sic) plus qu’un parti unique qu’un autre parti lui subsiste ?

Pour moi un tel projet peut-être défendable car il peut relever de la naissance d’une Nation sous l’impulsion d’un grand Homme comme il y’en a eu dans l’histoire de l’humanité ; comme on voit une Chine unitariste avec aussi un Parti unique (ou plutôt d’Etat) réussir à la faveur d’un aggiornamento libéral d’Etat ou comme d’autres pays réussir avec le même schéma tel le Rwanda où existe un pouvoir patrimonialiste unitaire avec un parti unique de fait (seul un parti écologique lilliputien joue une opposition factice, formelle) mais en aucun cas ses autres valeurs avaient la chance d'éclore dans l'immédiat au sein d'un tel conditionnement…
Je ne suis donc pas là à fustiger catégoriquement un tel modèle mais alors on l’assume en lui trouvant d’autres réels atouts comme celui de la construction d'une Nation et non lui demander d’être pluripartiste qu’il ne pouvait pas vu sa nature totalitaire nationaliste…
Les rédacteurs du Manifeste de la Nsele avaient eu les yeux plus grands que le ventre, ils n'ont pas réalisé de suite qu'au delà de bons sentiments démocratiques ainsi qu'humanistes et de la digne valeur de sa vision nationaliste, ceux-ci étaient piégés d'avance...

Sinon que le projet initial du "bon" Manifeste de la Nsele n’ait pu réussir prouve a-postériori toute la difficile problématique d’un tel projet nationaliste totalitaire dans une société moderne ; n’est pas Atatürk le premier venu…


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Libre Examen le 28/6/2016, 3:17 pm

ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:Etienne Tshisekedi, Joseph Mobutu et le MPR

Qu’on impute à Etienne Tshisekedi tous les crimes des commissaires généraux, tous les crimes de Mobutu ou tous les crimes du MPR, Etienne Tshisekedi n’aura resté dans le cercle proche du pouvoir de Joseph Mobutu que pendant 4 ans de 1965 à 1969 où il passé de ministre de l’intérieur, au ministre de la justice pour terminer comme ministre du plan. Il est resté actif dans le MPR pendant 2 ans de 1967 à 1969. Dès fin 1969, Etienne Tshisekedi a été écarté du cercle du pouvoir proche de Joseph Mobutu. Il ne l’a plus réintégré.

Voici schématiquement l’évolution du MPR, ses grandes tournures et la place qui y occupe Etienne Tshisekedi

10 mai 1967 : Création officielle du MPR et publication du manifeste de la N’sele. Le Manifeste de la N’sele prévoit l’existence d’un deuxième parti. La doctrine est le nationalisme.

Décembre 1969 : Etienne Tshisekedi est écarté du gouvernement. Il sera nommé en ambassadeur au Maroc. Il est le seul des 4 fondateurs connus du MPR qui ne réintégrera plus un gouvernement de Joseph Mobutu.

Ainsi, donc quand Etienne Tshisekedi été éloigné, le MPR était bien sûr un parti unique de fait, mais le manifeste de la N’sele prévoyait toujours l’existence d’un deuxième parti. Mais surtout, le manifeste de la N’selle garantissait toutes les libertés individuelles et d’association généralement reconnues dans les démocraties établies, bref les libertés individuelles et d’association propres à un Etat de droit.

Quand Etienne Tshisekedi a été éloigné, il n’était pas question de olinga olinga te oza kaka MPR.

Maintenant, en quoi est-ce que Etienne Tshisekedi peut être tenu responsable de ce qui suit :

1970 : Institutionalisation du MPR. Le MPR devient parti unique de droit et l’institution suprême.

1971 : Nouvelle idéologie : Authenticité, recours aux valeurs ancestrales. Vive les 3 Z.

1974 : Le MPR est proclamé unique institution du pays. Les institutions traditionnelles (le Président de la république, le gouvernement, le parlement, les cours et tribunaux) deviennent des organes du MPR. Le MPR devient la nation zaïroise organisée politiquement. Nouvelle idéologie : le mobutisme.

1982 : Création de l’UDPS

1984 : Le MPR devient parti-Etat. L’Etat est absorbé par le MPR. En fait, seul n’existe plus que le MPR. L’Etat zaïrois ou l’Etat congolais n’existe plus.

Source :
http://www.memoireonline.com/01/12/5073/m_La-Politisation-de-lAdministration-Publique-Congolaise-sous-la-deuxieme-Republique-1965-199712.html

Etienne Tshisekedi, Joseph Mobutu et le MPR, c'est peut-être une problématique prioritaire pour vous mais rassurez-vous, LE, ce n'est point une obsession pour beaucoup d'entre nous; vous en trouverez bien très peu dont le sport quotidien serait de chercher des poux à Tshisekedi !
Une petite parenthèse à cette occasion !


La dictature ne s’installe pas d’un coup, souvent elle se précise progressivement, c’a été le cas avec Mobutu mais ne pas comprendre que dans la forme et le fond de ses débuts et surtout avec l'accouchement près de deux ans plus tard du Manifeste de la Nsele sommeillaient tous les germes d’un pouvoir patrimonialiste et autoritaire…

Je vous ai lu stupéfait louer le Manifeste de la Nsele avec le plus inadapté des reproches, n'avoir pas prévu plus de deux partis...
Mais de quel Manifeste de la Nsele parlez-vous, lequel trouve tous vos mérites ? Largement sans doute pour défendre encore une fois votre idole Tshisekedi qui en fut l’un des principaux rédacteurs mais ça passerait selon moi si vous lui aviez trouvé un autre impair ! Quelle galipette intellectuelle me permettrais-je de commenter !
Que le Manifeste de la Nsele n’ait prévu et réalisé son souhait de deux partis est plutôt anecdotique lorsque l’on sait justement que son projet de société et son programme politique avaient d’abord une portée totalitaire dans la mesure où le Manifeste de la Nsele voue son pays, sa Nation et ses populations à un nationalisme unanime d’autorité…
Tout le Zaïre d’alors, le pays et sa population devenaient les sujets de la vision nationaliste de son Chef démiurge… Comment voulez-vous au sein d’un tel parti d’Etat(sic) plus qu’un parti unique qu’un autre parti lui subsiste ?

Pour moi un tel projet peut-être défendable car il peut relever de la naissance d’une Nation sous l’impulsion d’un grand Homme comme il y’en a eu dans l’histoire de l’humanité ; comme on voit une Chine unitariste avec aussi un Parti unique (ou plutôt d’Etat) réussir à la faveur d’un aggiornamento libéral d’Etat ou comme d’autres pays réussir avec le même schéma tel le Rwanda où existe un pouvoir patrimonialiste unitaire avec un parti unique de fait (seul un parti écologique lilliputien joue une opposition factice, formelle) mais en aucun cas ses autres valeurs avaient la chance d'éclore dans l'immédiat au sein d'un tel conditionnement…
Je ne suis donc pas là à fustiger catégoriquement un tel modèle mais alors on l’assume en lui trouvant d’autres réels atouts comme celui de la construction d'une Nation et non lui demander d’être pluripartiste qu’il ne pouvait pas vu sa nature totalitaire nationaliste…
Les rédacteurs du Manifeste de la Nsele avaient eu les yeux plus grands que le ventre, ils n'ont pas réalisé de suite qu'au delà de bons sentiments démocratiques ainsi qu'humanistes et de la digne valeur de sa vision nationaliste, ceux-ci étaient piégés d'avance...

Sinon que le projet initial du "bon" Manifeste de la Nsele n’ait pu réussir prouve a-postériori toute la difficile problématique d’un tel projet nationaliste totalitaire dans une société moderne ; n’est pas Atatürk le premier venu…


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Dom,

Je suis d’accord avec les critiques que vous formulez à l’égard du Manifeste de la Nsele. J’ai relevé pour ma part que sa plus grande erreur était d’avoir limité le nombre de partis à eux. A cette époque, l’on a attribué à tort tous nos problèmes au grand nombre de partis qu’on avait plutôt qu’aux individus. Ce qui est une grave erreur de jugement et qui a conduit à tous les dérapages dictatoriaux qui nous vivons depuis.

Par contre, le Manifeste de la Nsele aborde bien d’autres points que seulement le nombre de partis ou l’imposition du nationalisme. C’est un livre qui est bien écrit et j’invite ceux qui en entendent seulement parler de le lire.


Il  affirme notamment :
• « la restauration de l'autorité de l'État et son prestige international, »
• « le respect des libertés démocratiques, »
• « la participation active directe ou indirecte de chacun à la discus¬sion publique des problèmes de la vie commune, »
• « la confrontation permanente des intérêts, des besoins, des nécessités économiques ou politiques, »
• « libérer les Zaïrois et les Zaïroises de toutes servitudes et assurer leur progrès en édifiant une République vraiment sociale et vraiment démocratique, »
• « la Révolution ne se fera pas par l'écrasement de l'individu, »
• « la liberté humaine est au centre des préoccupations du MPR, »
• « suppression des oppressions politiques, »
• « réaffirmation de grandes libertés traditionnelles : liberté d'opi¬nion, liberté de Presse, liberté de conscience, »
• « le citoyen doit être respecté dans sa liberté qui lui rend la force de son dévouement, »
• « le MPR respectera les libertés fondamentales et facilitera leur exercice ».

Il définit également la répartition équitable du revenu national, les principes de convention collective et la garantie des salaires.
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Manifeste_de_la_N%27sele

Maintenant, Dom, avec lesquels de ces points, ci-haut, êtes-vous oppose ?

P.S. Dom, ce n’est pas parce que vous haïssez Etienne Tshisekedi, que moi je ne dois pas m’en faire mon idole.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  ndonzwau le 28/6/2016, 3:57 pm

Troll a écrit:Smile Mbuta Ndozwau

Vous devriez mettre á jour..vos informations...


La bourde de Felix ?


On croyait qu´il existe une "structure" de l´opposition qui devrait se prononcer sur la position "de tous"¤...Alors pour quelle raison Felix qui parle au "nom de l´UDPS" est entrain de contredire ouvertement les resolutions du conclave de Genval Shocked ?

http://www.topcongo.fm/index.php/10-fil-info/560-repport-des-elections-inevitable-felix-tshisekedi-udps  Shocked Felix n´est pas membre du "Comité des sages" mis en place lors du conclave Surprised ..Lol Ce qui surprend avec Felix est cette posture No d´une "transition où Tshitshi serait le président"..
Heureusement que les medias au Congo ne posent pas les questions intelligentes No  


Quand Felix parle des "experts" qui auraient constatés que les élections ne peuvent pas se tenir cette année Laughing comment expliquer la dernière résolution de l´ONU et le message de l´UE..ou celui des USA Rolling Eyes
Idea

Decidement, l´UDPS a son propre agenda..et nous ne sommes pas surpris de la sortie de Felix tongue clown Comme il promet le retour de Tshitshi au mois de juillet.. @ WAIT AND SEE

Mister Troll,

Je ne suis pas dupe et j’avais fait allusion dès le lendemain du Conclave (voir ci-dessous) au langage ambigu et particulièrement FT : ils reviennent ici et là à la nécessité du Dialogue et de la Transition alors que celle-ci a été gommée de l’Engagement final grâce au forcing de la Dynamique…
J'ai aussi dénoncé ailleurs l'incongruité de la forme d'un Tshisekedi qui parle au nom du Président du Comité des Sages du Rassemblement à qui ses sympathisants continuent de préempter sa Présidence à la tête de l'Udps et les révérences qui frisent un culte de la personnalité peu démocratique, peu conforme à l'Etat de droit qu'il appelle de ses vœux...

Vous m’avez vu aussi fustiger la dénonciation insistante de la Dynamique de la part de notre ami HH et par précaution j’ai évité de lui rétorqué plus explicitement que le mal risque de venir non de l’"instabilité" prétendue de la Dynamique mais du message ambigu de l’Udps et de FT, il risque de faire imploser le Rassemblement…
Les propos de FT à Top Congo encore une fois ne sont fidèles ni à la lettre ni à l’esprit des conclusions du Conclave…
Bon attendons les réactions et au besoin les éclaircissements…  


ndonzwau a écrit:le Dim 12 Juin - 15:11
[...]

[...]
Le problème maintenant, c'est le respect de la parole donnée, la réalité et l'effectivité dans le temps de cette union si laborieusement scellée à ce Conclave et surtout l'effectivité et l'efficacité de ses actions sur le terrain et l'accueil par la population !
A entendre certains, ils continuent quelque part à jouer leurs anciennes partitions, des lendemains risquent alors de déchanter...
Le problème c'est quelle suite concrète sur le terrain : par exemple quid de ce fameux "dialogue" alors que l'Udps a pris des engagements avec le Facilitateur Kodjo qui pilote une médiation d'un dialogue convoqué, initié et même financé par "JK", celui-là même que le Conclave fustige dans ses engagements... ?

Etc, etc, etc...; bref le problème que fait-on concrètement face au calendrier qui va d'aujourd'hui au 20 décembre 2016; quelles actions précises le "Rassemblement" a-t-il prévu pour affirmer sa nouvelle unité et peser sur le calendrier de "JK" ???
Rien de précis sur le document final; un manque regrettable ! Dommage !!!

Quant aux rivalités de trois têtes principales de cette opposition, Tshisekedi et son camp, Katumbi et ses alliés, Kamerhe et les siens, elles subsistent certes mais d'abord entre Katumbi et Kamerhe et d'abord sur des egos et sur les protocoles plutôt que sur le fond des options finales retenues : après lecture de l'engament final, Kamerhe comme Mokia n'y trouveront pas de raisons de ne pas les approuver, au contraire...

Mais comme je l'avais dit dès l'annonce de ce Conclave, c'est Katumbi et son G7 qui sont le cerveau de cette rencontre, et Katumbi via son frère Katebe présent l'a financé ! Voilà ce qui à tort ou a raison fait dire à certains qu'il y'a des tireurs de ficelles cachés et mécontente certains notamment Kamerhe car cela établit une hiérarchie de forces en sa défaveur tant le stratagème de Katumbi est lisible...
Je crois que c'est Sessanga qui l'a si bien explicité : "couper Tshisekedi de "JK" quitte à perdre Kamerhe" !
Ce calcul n'est qu'à moitié payant : isoler Kamerhe et d'ailleurs Bazaïba avec son MLC peut les pousser à des liaisons dangereuses préjudiciables à l'opposition actuelle et à son éventuelle victoire...

Osons espérer que ces derniers auront assez de grandeur et de flexibilité d'esprit pour privilégier l'intérêt supérieur plutôt que leurs propres personnes et boutiques : s'assurer d'être le second vaut toujours mieux que de rater la première place et de n'être nulle part car il y'aurait alors soupçon d'une double trahison, elle se paie lourdement un jour...

Compatriotiquement !



Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  ndonzwau le 28/6/2016, 4:09 pm

Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:Etienne Tshisekedi, Joseph Mobutu et le MPR

Qu’on impute à Etienne Tshisekedi tous les crimes des commissaires généraux, tous les crimes de Mobutu ou tous les crimes du MPR, Etienne Tshisekedi n’aura resté dans le cercle proche du pouvoir de Joseph Mobutu que pendant 4 ans de 1965 à 1969 où il passé de ministre de l’intérieur, au ministre de la justice pour terminer comme ministre du plan. Il est resté actif dans le MPR pendant 2 ans de 1967 à 1969. Dès fin 1969, Etienne Tshisekedi a été écarté du cercle du pouvoir proche de Joseph Mobutu. Il ne l’a plus réintégré.

Voici schématiquement l’évolution du MPR, ses grandes tournures et la place qui y occupe Etienne Tshisekedi

10 mai 1967 : Création officielle du MPR et publication du manifeste de la N’sele. Le Manifeste de la N’sele prévoit l’existence d’un deuxième parti. La doctrine est le nationalisme.

Décembre 1969 : Etienne Tshisekedi est écarté du gouvernement. Il sera nommé en ambassadeur au Maroc. Il est le seul des 4 fondateurs connus du MPR qui ne réintégrera plus un gouvernement de Joseph Mobutu.

Ainsi, donc quand Etienne Tshisekedi été éloigné, le MPR était bien sûr un parti unique de fait, mais le manifeste de la N’sele prévoyait toujours l’existence d’un deuxième parti. Mais surtout, le manifeste de la N’selle garantissait toutes les libertés individuelles et d’association généralement reconnues dans les démocraties établies, bref les libertés individuelles et d’association propres à un Etat de droit.

Quand Etienne Tshisekedi a été éloigné, il n’était pas question de olinga olinga te oza kaka MPR.

Maintenant, en quoi est-ce que Etienne Tshisekedi peut être tenu responsable de ce qui suit :

1970 : Institutionalisation du MPR. Le MPR devient parti unique de droit et l’institution suprême.

1971 : Nouvelle idéologie : Authenticité, recours aux valeurs ancestrales. Vive les 3 Z.

1974 : Le MPR est proclamé unique institution du pays. Les institutions traditionnelles (le Président de la république, le gouvernement, le parlement, les cours et tribunaux) deviennent des organes du MPR. Le MPR devient la nation zaïroise organisée politiquement. Nouvelle idéologie : le mobutisme.

1982 : Création de l’UDPS

1984 : Le MPR devient parti-Etat. L’Etat est absorbé par le MPR. En fait, seul n’existe plus que le MPR. L’Etat zaïrois ou l’Etat congolais n’existe plus.

Source :
http://www.memoireonline.com/01/12/5073/m_La-Politisation-de-lAdministration-Publique-Congolaise-sous-la-deuxieme-Republique-1965-199712.html

Etienne Tshisekedi, Joseph Mobutu et le MPR, c'est peut-être une problématique prioritaire pour vous mais rassurez-vous, LE, ce n'est point une obsession pour beaucoup d'entre nous; vous en trouverez bien très peu dont le sport quotidien serait de chercher des poux à Tshisekedi !
Une petite parenthèse à cette occasion !


La dictature ne s’installe pas d’un coup, souvent elle se précise progressivement, c’a été le cas avec Mobutu mais ne pas comprendre que dans la forme et le fond de ses débuts et surtout avec l'accouchement près de deux ans plus tard du Manifeste de la Nsele sommeillaient tous les germes d’un pouvoir patrimonialiste et autoritaire…

Je vous ai lu stupéfait louer le Manifeste de la Nsele avec le plus inadapté des reproches, n'avoir pas prévu plus de deux partis...
Mais de quel Manifeste de la Nsele parlez-vous, lequel trouve tous vos mérites ? Largement sans doute pour défendre encore une fois votre idole Tshisekedi qui en fut l’un des principaux rédacteurs mais ça passerait selon moi si vous lui aviez trouvé un autre impair ! Quelle galipette intellectuelle me permettrais-je de commenter !
Que le Manifeste de la Nsele n’ait prévu et réalisé son souhait de deux partis est plutôt anecdotique lorsque l’on sait justement que son projet de société et son programme politique avaient d’abord une portée totalitaire dans la mesure où le Manifeste de la Nsele voue son pays, sa Nation et ses populations à un nationalisme unanime d’autorité…
Tout le Zaïre d’alors, le pays et sa population devenaient les sujets de la vision nationaliste de son Chef démiurge… Comment voulez-vous au sein d’un tel parti d’Etat(sic) plus qu’un parti unique qu’un autre parti lui subsiste ?

Pour moi un tel projet peut-être défendable car il peut relever de la naissance d’une Nation sous l’impulsion d’un grand Homme comme il y’en a eu dans l’histoire de l’humanité ; comme on voit une Chine unitariste avec aussi un Parti unique (ou plutôt d’Etat) réussir à la faveur d’un aggiornamento libéral d’Etat ou comme d’autres pays réussir avec le même schéma tel le Rwanda où existe un pouvoir patrimonialiste unitaire avec un parti unique de fait (seul un parti écologique lilliputien joue une opposition factice, formelle) mais en aucun cas ses autres valeurs avaient la chance d'éclore dans l'immédiat au sein d'un tel conditionnement…
Je ne suis donc pas là à fustiger catégoriquement un tel modèle mais alors on l’assume en lui trouvant d’autres réels atouts comme celui de la construction d'une Nation et non lui demander d’être pluripartiste qu’il ne pouvait pas vu sa nature totalitaire nationaliste…
Les rédacteurs du Manifeste de la Nsele avaient eu les yeux plus grands que le ventre, ils n'ont pas réalisé de suite qu'au delà de bons sentiments démocratiques ainsi qu'humanistes et de la digne valeur de sa vision nationaliste, ceux-ci étaient piégés d'avance...

Sinon que le projet initial du "bon" Manifeste de la Nsele n’ait pu réussir prouve a-postériori toute la difficile problématique d’un tel projet nationaliste totalitaire dans une société moderne ; n’est pas Atatürk le premier venu…

Compatriotiquement!

Dom,

Je suis d’accord avec les critiques que vous formulez à l’égard du Manifeste de la Nsele. J’ai relevé pour ma part que sa plus grande erreur était d’avoir limité le nombre de partis à eux. A cette époque, l’on a attribué à tort tous nos problèmes au grand nombre de partis qu’on avait plutôt qu’aux individus. Ce qui est une grave erreur de jugement et qui a conduit à tous les dérapages dictatoriaux qui nous vivons depuis.

Par contre, le Manifeste de la Nsele aborde bien d’autres points que seulement le nombre de partis ou l’imposition du nationalisme. C’est un livre qui est bien écrit et j’invite ceux qui en entendent seulement parler de le lire.


Il  affirme notamment :
• « la restauration de l'autorité de l'État et son prestige international, »
• « le respect des libertés démocratiques, »
• « la participation active directe ou indirecte de chacun à la discus¬sion publique des problèmes de la vie commune, »
• « la confrontation permanente des intérêts, des besoins, des nécessités économiques ou politiques, »
• « libérer les Zaïrois et les Zaïroises de toutes servitudes et assurer leur progrès en édifiant une République vraiment sociale et vraiment démocratique, »
• « la Révolution ne se fera pas par l'écrasement de l'individu, »
• « la liberté humaine est au centre des préoccupations du MPR, »
• « suppression des oppressions politiques, »
• « réaffirmation de grandes libertés traditionnelles : liberté d'opi¬nion, liberté de Presse, liberté de conscience, »
• « le citoyen doit être respecté dans sa liberté qui lui rend la force de son dévouement, »
• « le MPR respectera les libertés fondamentales et facilitera leur exercice ».

Il définit également la répartition équitable du revenu national, les principes de convention collective et la garantie des salaires.
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Manifeste_de_la_N%27sele

Maintenant, Dom, avec lesquels de ces points, ci-haut, êtes-vous oppose ?

P.S. Dom, ce n’est pas parce que vous haïssez Etienne Tshisekedi, que moi je ne dois pas m’en faire mon idole.

J'ai encore le petit livre vert chez moi, LE; sinon relisez-moi bien, j'ai déjà répondu (ici et ailleurs) à toutes vos interrogations et remarques !


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Libre Examen le 28/6/2016, 5:28 pm

ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:Etienne Tshisekedi, Joseph Mobutu et le MPR

Qu’on impute à Etienne Tshisekedi tous les crimes des commissaires généraux, tous les crimes de Mobutu ou tous les crimes du MPR, Etienne Tshisekedi n’aura resté dans le cercle proche du pouvoir de Joseph Mobutu que pendant 4 ans de 1965 à 1969 où il passé de ministre de l’intérieur, au ministre de la justice pour terminer comme ministre du plan. Il est resté actif dans le MPR pendant 2 ans de 1967 à 1969. Dès fin 1969, Etienne Tshisekedi a été écarté du cercle du pouvoir proche de Joseph Mobutu. Il ne l’a plus réintégré.

Voici schématiquement l’évolution du MPR, ses grandes tournures et la place qui y occupe Etienne Tshisekedi

10 mai 1967 : Création officielle du MPR et publication du manifeste de la N’sele. Le Manifeste de la N’sele prévoit l’existence d’un deuxième parti. La doctrine est le nationalisme.

Décembre 1969 : Etienne Tshisekedi est écarté du gouvernement. Il sera nommé en ambassadeur au Maroc. Il est le seul des 4 fondateurs connus du MPR qui ne réintégrera plus un gouvernement de Joseph Mobutu.

Ainsi, donc quand Etienne Tshisekedi été éloigné, le MPR était bien sûr un parti unique de fait, mais le manifeste de la N’sele prévoyait toujours l’existence d’un deuxième parti. Mais surtout, le manifeste de la N’selle garantissait toutes les libertés individuelles et d’association généralement reconnues dans les démocraties établies, bref les libertés individuelles et d’association propres à un Etat de droit.

Quand Etienne Tshisekedi a été éloigné, il n’était pas question de olinga olinga te oza kaka MPR.

Maintenant, en quoi est-ce que Etienne Tshisekedi peut être tenu responsable de ce qui suit :

1970 : Institutionalisation du MPR. Le MPR devient parti unique de droit et l’institution suprême.

1971 : Nouvelle idéologie : Authenticité, recours aux valeurs ancestrales. Vive les 3 Z.

1974 : Le MPR est proclamé unique institution du pays. Les institutions traditionnelles (le Président de la république, le gouvernement, le parlement, les cours et tribunaux) deviennent des organes du MPR. Le MPR devient la nation zaïroise organisée politiquement. Nouvelle idéologie : le mobutisme.

1982 : Création de l’UDPS

1984 : Le MPR devient parti-Etat. L’Etat est absorbé par le MPR. En fait, seul n’existe plus que le MPR. L’Etat zaïrois ou l’Etat congolais n’existe plus.

Source :
http://www.memoireonline.com/01/12/5073/m_La-Politisation-de-lAdministration-Publique-Congolaise-sous-la-deuxieme-Republique-1965-199712.html

Etienne Tshisekedi, Joseph Mobutu et le MPR, c'est peut-être une problématique prioritaire pour vous mais rassurez-vous, LE, ce n'est point une obsession pour beaucoup d'entre nous; vous en trouverez bien très peu dont le sport quotidien serait de chercher des poux à Tshisekedi !
Une petite parenthèse à cette occasion !


La dictature ne s’installe pas d’un coup, souvent elle se précise progressivement, c’a été le cas avec Mobutu mais ne pas comprendre que dans la forme et le fond de ses débuts et surtout avec l'accouchement près de deux ans plus tard du Manifeste de la Nsele sommeillaient tous les germes d’un pouvoir patrimonialiste et autoritaire…

Je vous ai lu stupéfait louer le Manifeste de la Nsele avec le plus inadapté des reproches, n'avoir pas prévu plus de deux partis...
Mais de quel Manifeste de la Nsele parlez-vous, lequel trouve tous vos mérites ? Largement sans doute pour défendre encore une fois votre idole Tshisekedi qui en fut l’un des principaux rédacteurs mais ça passerait selon moi si vous lui aviez trouvé un autre impair ! Quelle galipette intellectuelle me permettrais-je de commenter !
Que le Manifeste de la Nsele n’ait prévu et réalisé son souhait de deux partis est plutôt anecdotique lorsque l’on sait justement que son projet de société et son programme politique avaient d’abord une portée totalitaire dans la mesure où le Manifeste de la Nsele voue son pays, sa Nation et ses populations à un nationalisme unanime d’autorité…
Tout le Zaïre d’alors, le pays et sa population devenaient les sujets de la vision nationaliste de son Chef démiurge… Comment voulez-vous au sein d’un tel parti d’Etat(sic) plus qu’un parti unique qu’un autre parti lui subsiste ?

Pour moi un tel projet peut-être défendable car il peut relever de la naissance d’une Nation sous l’impulsion d’un grand Homme comme il y’en a eu dans l’histoire de l’humanité ; comme on voit une Chine unitariste avec aussi un Parti unique (ou plutôt d’Etat) réussir à la faveur d’un aggiornamento libéral d’Etat ou comme d’autres pays réussir avec le même schéma tel le Rwanda où existe un pouvoir patrimonialiste unitaire avec un parti unique de fait (seul un parti écologique lilliputien joue une opposition factice, formelle) mais en aucun cas ses autres valeurs avaient la chance d'éclore dans l'immédiat au sein d'un tel conditionnement…
Je ne suis donc pas là à fustiger catégoriquement un tel modèle mais alors on l’assume en lui trouvant d’autres réels atouts comme celui de la construction d'une Nation et non lui demander d’être pluripartiste qu’il ne pouvait pas vu sa nature totalitaire nationaliste…
Les rédacteurs du Manifeste de la Nsele avaient eu les yeux plus grands que le ventre, ils n'ont pas réalisé de suite qu'au delà de bons sentiments démocratiques ainsi qu'humanistes et de la digne valeur de sa vision nationaliste, ceux-ci étaient piégés d'avance...

Sinon que le projet initial du "bon" Manifeste de la Nsele n’ait pu réussir prouve a-postériori toute la difficile problématique d’un tel projet nationaliste totalitaire dans une société moderne ; n’est pas Atatürk le premier venu…

Compatriotiquement!

Dom,

Je suis d’accord avec les critiques que vous formulez à l’égard du Manifeste de la Nsele. J’ai relevé pour ma part que sa plus grande erreur était d’avoir limité le nombre de partis à eux. A cette époque, l’on a attribué à tort tous nos problèmes au grand nombre de partis qu’on avait plutôt qu’aux individus. Ce qui est une grave erreur de jugement et qui a conduit à tous les dérapages dictatoriaux qui nous vivons depuis.

Par contre, le Manifeste de la Nsele aborde bien d’autres points que seulement le nombre de partis ou l’imposition du nationalisme. C’est un livre qui est bien écrit et j’invite ceux qui en entendent seulement parler de le lire.


Il  affirme notamment :
• « la restauration de l'autorité de l'État et son prestige international, »
• « le respect des libertés démocratiques, »
• « la participation active directe ou indirecte de chacun à la discus¬sion publique des problèmes de la vie commune, »
• « la confrontation permanente des intérêts, des besoins, des nécessités économiques ou politiques, »
• « libérer les Zaïrois et les Zaïroises de toutes servitudes et assurer leur progrès en édifiant une République vraiment sociale et vraiment démocratique, »
• « la Révolution ne se fera pas par l'écrasement de l'individu, »
• « la liberté humaine est au centre des préoccupations du MPR, »
• « suppression des oppressions politiques, »
• « réaffirmation de grandes libertés traditionnelles : liberté d'opi¬nion, liberté de Presse, liberté de conscience, »
• « le citoyen doit être respecté dans sa liberté qui lui rend la force de son dévouement, »
• « le MPR respectera les libertés fondamentales et facilitera leur exercice ».

Il définit également la répartition équitable du revenu national, les principes de convention collective et la garantie des salaires.
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Manifeste_de_la_N%27sele

Maintenant, Dom, avec lesquels de ces points, ci-haut, êtes-vous oppose ?

P.S. Dom, ce n’est pas parce que vous haïssez Etienne Tshisekedi, que moi je ne dois pas m’en faire mon idole.

J'ai encore le petit livre vert chez moi, LE; sinon relisez-moi bien, j'ai déjà répondu (ici et ailleurs) à toutes vos interrogations et remarques !


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Alors vous devriez savoir pourquoi, comme vous dites, j’ai loué les Manifeste dans la NSele. Le mal n’était pas en soi dans le texte mais dans les hommes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Troll le 28/6/2016, 7:31 pm

Smile Mbuta Ndozwau

La mediocratie des journalistes congolais est un facteur du retard que prend la démocratie au pays Surprised ..Pour quelle raison ces "journalistes" n´ont pas priés Felix de présenter les noms des "experts" et mieux apporter les documents de ces experts qui pretendent que les élections sont impossibles á organiser cette année ?

Une fois, NAANGA himself avait affirmé qu´il allait publier le rapport de l´OIF..qui selon lui soutenait l´impossibilité d´organiser les élections..Plus de deux semaines après, Naanga...n´ose plus parler de sa promesse Cool

Si l´UDPS possede des informations fiables sur un report des élections, on dirait que Tshitshi n´avait pas pris soin de partager ces informations à Genval Surprised Shocked ...et continue á vouloir "negocier" avec Kanambe Laughing ..et pire planifie une "transition" surprise Smile

Mbuta Ndozwau sur la radio Top Congo, on decouvre subitement une "activité intense" entre la CENCO, Marini, la societé civile ..y compris Felix, sans oublier Shadari et Okitundu...Tous se mettent á parler des élections ou du dialogue..
Le plus drôle que ce fameux "Comité preparatoire" est relancé, même si l´UDPS n´en fait plus partie Laughing
Même KYUNGU (lire sur Radio Okapi) Embarassed indique que Kanambe n´a pas á se deranger en parlant des élections qui ne le concerne pas Laughing

On dirait que le speech de Kanambe...sera l´apocalypse..WAIT AND SEE

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Troll le 28/6/2016, 8:00 pm

@ L´Empereur HH

..souhait en savoir plus sur les consequences de Genval...
pirat http://afrique.lepoint.fr/actualites/olivier-kamitatu-le-spectre-de-la-burundisation-plane-sur-la-rdc
tongue http://www.fr.africatime/republique_democratique_du_congo/articles/olivier-kamitatu-le-spectre-de-la-burundisation-plane-sur-la-rdc

Les milliards de $ depensés pour "stabiliser" depuis 1999 risque de partir en flamme pale Carpe diem alien

Et Kiakwama disait sur la radio Top Congo: "vous savez que Kimpa Vita est tombée en panne? C´est une très mauvaise nouvelle" cyclops

WAIT AND SEE

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Libre Examen le 29/6/2016, 1:33 am

Le temps rendra son verdict.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Troll le 29/6/2016, 3:22 am

Smile Smile LE VERDICT DU TEMPS Like a Star @ heaven @

Même MUZITO est entrain de rejoindre la Dynamique/UDPS/G7/Front Idea Son passage en Belgique..où il continue á lancer ses "propositions" lui que le PALU a interdit de s´exprimer, lui que le gouvernement fait obstacle á toute liberté d´expression What a Face a trouvé la diaspora disponible pour son speech Suspect

Grâce á "Peuple Mokonzi" qui a fracassé Apareco dont la suprematie dans la diaspora en France et en Belgique est moindre, Wink tous ceux qui s´opposent á Kanambe ont depuis Genval libre passage, libre expression en Occident I love you

Empereur HH qui se demandait...quelle consequence Genval allait avoir peut se rassurer, même les prelats Catholique qui avaient refusés la création du FRONT á Goré, qui avaient refusés de participer aux manif de fevrier...sont passés á l´offensive et exigent le RESPECT de la CONSTITUTION (lire sur Radio Okapi Like a Star @ heaven )

Muzito dans l´opposition Question http://www.africa243.com/2016/06/les-six-defis-de-la-rdc-muzito-fixe-les-esprits-a-bruxelles Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

Même si Troll ne trouve aucune mention du "defi de la Défense" quand l´alternance risque d´heriter d´une armée du genre Force Publique de 1960..sans capacités ni connaissances..ni surtout infrastructures militaires Like a Star @ heaven What a Face

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Troll le 29/6/2016, 3:58 am

Mad CONSEQUENCE (S) DU CONCLAVE

http://www.topcongo.fm/index.php/10-fil-info/565-les-pionniers-de-l-udps-rejettent-les-conclusions-de-genval Idea

Quelle est cette mysterieuse structure des "Pionniers de l´UDPS" ? Question Evil or Very Mad

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Arafat le 29/6/2016, 9:27 am

Troll a écrit:Smile


Quand Felix parle des "experts" qui auraient constatés que les élections ne peuvent pas se tenir cette année Laughing comment expliquer la dernière résolution de l´ONU et le message de l´UE..ou celui des USA Rolling Eyes
Idea
On peut remuer ciel et terre, invoquer les ancêtres etc....les faits sont là et d´ailleurs Félix l´avait compris dès le départ, il se positionnait déjà dans l´optique de la non tenue des élections. J´avais d´ailleurs dit qu´il était pragmatique et réaliste. Tous ceux qui crient au respect de la constitution ne font que prêcher dans le désert de Kalahari et savent très bien que leur voeu ne sera jamais exaucé. Exclamation Question Arrow

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Troll le 29/6/2016, 12:38 pm

Smile Mbuta ARAFAT

Nous résidons tous en Occident où les FAITS doivent-être "public" et á la disposition de tous le monde Surprised Surprised Quand vous persistez á soutenir Felix et ceux qui affirment que les élections sont impossibles á tenir...Yela biso ba rapports ya OIF pe ONU

Quand un acteur politique du niveau de Felix se pointe devant la presse...et prend parole, il doit au "minimum" apporter les documents qui peuvent soutenir ses affirmations


Il parle des "experts" sans citer leurs noms ni les documents de cette "expertise".. Surprised Sad Nous avons posé une question simple toujours: Pour quelle raison les USA (qui possedent la CIA et des agences multiples avec des capacités d´analyses très avancées Idea ) ou l´ONU (la dernière resolution ne date que de quelques semaines Idea ) peuvent perdre leur energie et leur temps á insister Like a Star @ heaven sur les élections cette année Question Evil or Very Mad


http://www.radiookapi.net/2016/06/28/actualite/societe/rdc-la-cenco-appelle-les-congolais-un-sursaut-patriotique Wink Wink Même si Troll a cessé de faire confiance aux évêques Catholique qui se sont opposés á la création du FRONT à Goré..et dont la defection lors des manif du mois de fevrier est une trahison envers la memoire des Chrétiens morts en defendant la démocratie Like a Star @ heaven Ces évêques possedent tous un niveau d´éducation universitaire.. Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven et devraient en savoir plus sur les possibilités d´organiser les élections en conformité avec la constitution Like a Star @ heaven Idea

Mbuta ARAFAT, partagez avec nous toutes les informations que vous possedez sur les rapports de l´ONU et l´OIF, ne faites pas comme Felix What a Face qui accepte les resolutions du conclave de Genval et continue á jouer sa partition d´une "transition negociée avec Kanambe" What a Face

Ce soir..ou demain soir, Kanambe va fixer tous le monde..même son "silence" sera un message fort pour ou contre les élections
Idea Idea
WAIT AND SEE

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Arafat le 29/6/2016, 1:15 pm

Troll a écrit:Smile Mbuta ARAFAT

Mbuta ARAFAT, partagez avec nous toutes les informations que vous possedez sur les rapports de l´ONU et l´OIF, ne faites pas comme Felix What a Face qui accepte les resolutions du conclave de Genval et continue á jouer sa partition d´une "transition negociée avec Kanambe" What a Face
[b]
Comme le disent nos frères et soeurs de Kalemie :RAIS UDUMU  Laughing Laughing Laughing

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  ndonzwau le 29/6/2016, 7:25 pm

Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:Etienne Tshisekedi, Joseph Mobutu et le MPR

Qu’on impute à Etienne Tshisekedi tous les crimes des commissaires généraux, tous les crimes de Mobutu ou tous les crimes du MPR, Etienne Tshisekedi n’aura resté dans le cercle proche du pouvoir de Joseph Mobutu que pendant 4 ans de 1965 à 1969 où il passé de ministre de l’intérieur, au ministre de la justice pour terminer comme ministre du plan. Il est resté actif dans le MPR pendant 2 ans de 1967 à 1969. Dès fin 1969, Etienne Tshisekedi a été écarté du cercle du pouvoir proche de Joseph Mobutu. Il ne l’a plus réintégré.

Voici schématiquement l’évolution du MPR, ses grandes tournures et la place qui y occupe Etienne Tshisekedi

10 mai 1967 : Création officielle du MPR et publication du manifeste de la N’sele. Le Manifeste de la N’sele prévoit l’existence d’un deuxième parti. La doctrine est le nationalisme.

Décembre 1969 : Etienne Tshisekedi est écarté du gouvernement. Il sera nommé en ambassadeur au Maroc. Il est le seul des 4 fondateurs connus du MPR qui ne réintégrera plus un gouvernement de Joseph Mobutu.

Ainsi, donc quand Etienne Tshisekedi été éloigné, le MPR était bien sûr un parti unique de fait, mais le manifeste de la N’sele prévoyait toujours l’existence d’un deuxième parti. Mais surtout, le manifeste de la N’selle garantissait toutes les libertés individuelles et d’association généralement reconnues dans les démocraties établies, bref les libertés individuelles et d’association propres à un Etat de droit.

Quand Etienne Tshisekedi a été éloigné, il n’était pas question de olinga olinga te oza kaka MPR.

Maintenant, en quoi est-ce que Etienne Tshisekedi peut être tenu responsable de ce qui suit :

1970 : Institutionalisation du MPR. Le MPR devient parti unique de droit et l’institution suprême.

1971 : Nouvelle idéologie : Authenticité, recours aux valeurs ancestrales. Vive les 3 Z.

1974 : Le MPR est proclamé unique institution du pays. Les institutions traditionnelles (le Président de la république, le gouvernement, le parlement, les cours et tribunaux) deviennent des organes du MPR. Le MPR devient la nation zaïroise organisée politiquement. Nouvelle idéologie : le mobutisme.

1982 : Création de l’UDPS

1984 : Le MPR devient parti-Etat. L’Etat est absorbé par le MPR. En fait, seul n’existe plus que le MPR. L’Etat zaïrois ou l’Etat congolais n’existe plus.

Source :
http://www.memoireonline.com/01/12/5073/m_La-Politisation-de-lAdministration-Publique-Congolaise-sous-la-deuxieme-Republique-1965-199712.html

Etienne Tshisekedi, Joseph Mobutu et le MPR, c'est peut-être une problématique prioritaire pour vous mais rassurez-vous, LE, ce n'est point une obsession pour beaucoup d'entre nous; vous en trouverez bien très peu dont le sport quotidien serait de chercher des poux à Tshisekedi !
Une petite parenthèse à cette occasion !


La dictature ne s’installe pas d’un coup, souvent elle se précise progressivement, c’a été le cas avec Mobutu mais ne pas comprendre que dans la forme et le fond de ses débuts et surtout avec l'accouchement près de deux ans plus tard du Manifeste de la Nsele sommeillaient tous les germes d’un pouvoir patrimonialiste et autoritaire…

Je vous ai lu stupéfait louer le Manifeste de la Nsele avec le plus inadapté des reproches, n'avoir pas prévu plus de deux partis...
Mais de quel Manifeste de la Nsele parlez-vous, lequel trouve tous vos mérites ? Largement sans doute pour défendre encore une fois votre idole Tshisekedi qui en fut l’un des principaux rédacteurs mais ça passerait selon moi si vous lui aviez trouvé un autre impair ! Quelle galipette intellectuelle me permettrais-je de commenter !
Que le Manifeste de la Nsele n’ait prévu et réalisé son souhait de deux partis est plutôt anecdotique lorsque l’on sait justement que son projet de société et son programme politique avaient d’abord une portée totalitaire dans la mesure où le Manifeste de la Nsele voue son pays, sa Nation et ses populations à un nationalisme unanime d’autorité…
Tout le Zaïre d’alors, le pays et sa population devenaient les sujets de la vision nationaliste de son Chef démiurge… Comment voulez-vous au sein d’un tel parti d’Etat(sic) plus qu’un parti unique qu’un autre parti lui subsiste ?

Pour moi un tel projet peut-être défendable car il peut relever de la naissance d’une Nation sous l’impulsion d’un grand Homme comme il y’en a eu dans l’histoire de l’humanité ; comme on voit une Chine unitariste avec aussi un Parti unique (ou plutôt d’Etat) réussir à la faveur d’un aggiornamento libéral d’Etat ou comme d’autres pays réussir avec le même schéma tel le Rwanda où existe un pouvoir patrimonialiste unitaire avec un parti unique de fait (seul un parti écologique lilliputien joue une opposition factice, formelle) mais en aucun cas ses autres valeurs avaient la chance d'éclore dans l'immédiat au sein d'un tel conditionnement…
Je ne suis donc pas là à fustiger catégoriquement un tel modèle mais alors on l’assume en lui trouvant d’autres réels atouts comme celui de la construction d'une Nation et non lui demander d’être pluripartiste qu’il ne pouvait pas vu sa nature totalitaire nationaliste…
Les rédacteurs du Manifeste de la Nsele avaient eu les yeux plus grands que le ventre, ils n'ont pas réalisé de suite qu'au delà de bons sentiments démocratiques ainsi qu'humanistes et de la digne valeur de sa vision nationaliste, ceux-ci étaient piégés d'avance...

Sinon que le projet initial du "bon" Manifeste de la Nsele n’ait pu réussir prouve a-postériori toute la difficile problématique d’un tel projet nationaliste totalitaire dans une société moderne ; n’est pas Atatürk le premier venu…

Compatriotiquement!

Dom,

Je suis d’accord avec les critiques que vous formulez à l’égard du Manifeste de la Nsele. J’ai relevé pour ma part que sa plus grande erreur était d’avoir limité le nombre de partis à eux. A cette époque, l’on a attribué à tort tous nos problèmes au grand nombre de partis qu’on avait plutôt qu’aux individus. Ce qui est une grave erreur de jugement et qui a conduit à tous les dérapages dictatoriaux qui nous vivons depuis.

Par contre, le Manifeste de la Nsele aborde bien d’autres points que seulement le nombre de partis ou l’imposition du nationalisme. C’est un livre qui est bien écrit et j’invite ceux qui en entendent seulement parler de le lire.


Il  affirme notamment :
• « la restauration de l'autorité de l'État et son prestige international, »
• « le respect des libertés démocratiques, »
• « la participation active directe ou indirecte de chacun à la discus¬sion publique des problèmes de la vie commune, »
• « la confrontation permanente des intérêts, des besoins, des nécessités économiques ou politiques, »
• « libérer les Zaïrois et les Zaïroises de toutes servitudes et assurer leur progrès en édifiant une République vraiment sociale et vraiment démocratique, »
• « la Révolution ne se fera pas par l'écrasement de l'individu, »
• « la liberté humaine est au centre des préoccupations du MPR, »
• « suppression des oppressions politiques, »
• « réaffirmation de grandes libertés traditionnelles : liberté d'opi¬nion, liberté de Presse, liberté de conscience, »
• « le citoyen doit être respecté dans sa liberté qui lui rend la force de son dévouement, »
• « le MPR respectera les libertés fondamentales et facilitera leur exercice ».

Il définit également la répartition équitable du revenu national, les principes de convention collective et la garantie des salaires.
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Manifeste_de_la_N%27sele

Maintenant, Dom, avec lesquels de ces points, ci-haut, êtes-vous oppose ?

P.S. Dom, ce n’est pas parce que vous haïssez Etienne Tshisekedi, que moi je ne dois pas m’en faire mon idole.

J'ai encore le petit livre vert chez moi, LE; sinon relisez-moi bien, j'ai déjà répondu (ici et ailleurs) à toutes vos interrogations et remarques !

Compatriotiquement!

Alors vous devriez savoir pourquoi, comme vous dites, j’ai loué les Manifeste dans la NSele. Le mal n’était pas en soi dans le texte mais dans les hommes.

Je le craignais mais je crois j’y suis, LE : encore une je me suis engagé avec vous dans un dialogue de sourds !
Pas la peine de continuer à nous parler dans le vide !


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  ndonzwau le 29/6/2016, 9:05 pm

Troll a écrit:Smile Mbuta ARAFAT

Nous résidons tous en Occident où les FAITS doivent-être "public" et á la disposition de tous le monde Surprised Surprised Quand vous persistez á soutenir Felix et ceux qui affirment que les élections sont impossibles á tenir...Yela biso ba rapports ya OIF pe ONU

Quand un acteur politique du niveau de Felix se pointe devant la presse...et prend parole, il doit au "minimum" apporter les documents qui peuvent soutenir ses affirmations


Il parle des "experts" sans citer leurs noms ni les documents de cette "expertise".. Surprised Sad  Nous avons posé une question simple toujours: Pour quelle raison les USA (qui possedent la CIA et des agences multiples avec des capacités d´analyses très avancées Idea ) ou l´ONU (la dernière resolution ne date que de quelques semaines Idea ) peuvent perdre leur energie et leur temps á insister Like a Star @ heaven sur les élections cette année Question Evil or Very Mad


http://www.radiookapi.net/2016/06/28/actualite/societe/rdc-la-cenco-appelle-les-congolais-un-sursaut-patriotique Wink Wink Même si Troll a cessé de faire confiance aux évêques Catholique qui se sont opposés á la création du FRONT à Goré..et dont la defection lors des manif du mois de fevrier est une trahison envers la memoire des Chrétiens morts en defendant la démocratie Like a Star @ heaven Ces évêques possedent tous un niveau d´éducation universitaire.. Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven et devraient en savoir plus sur les possibilités d´organiser les élections en conformité avec la constitution Like a Star @ heaven Idea

Mbuta ARAFAT, partagez avec nous toutes les informations que vous possedez sur les rapports de l´ONU et l´OIF, ne faites pas comme Felix What a Face qui accepte les resolutions du conclave de Genval et continue á jouer sa partition d´une "transition negociée avec Kanambe" What a Face

Ce soir..ou demain soir, Kanambe va fixer tous le monde..même son "silence" sera un message fort pour ou contre les élections
Idea Idea
WAIT AND SEE

MM AA & Troll,

Curieuse démarche pour des responsables que celle de venir nous brandir les avis des experts qui statueraient de l’impossibilité de tenir les élections dans le court délai qui nous sépare du terme prévu sans nous donner la solution pour résoudre cette impasse ou de nous imposer la solution d’un dialogue politique !


Quand bien même toutes les expertises nous confirmeraient cette impossibilité, quand bien même on nous mettrait devant le fait accompli, comment peut-on s’imaginer qu’une solution intelligente fasse fi des causes qui sont à la base de cette impasse et les décrypter raisonnablement ne peut passer par un dialogue tel qu’initié et censé être piloté par ceux qui sont coupables de nous avoir entraîné dans cette impasse alors juges et parties… Non plus prêter foi en une Transition fantasmée qui incomberait à l’opposition (Tshisekedi pour certains) car la partie est justement que le pouvoir ne pourra partager le pouvoir avec une opposition où il n’aurait son mot à dire…

Pour toutes ces raisons, vaut mieux s’accrocher à l’hypothèse pas infondée d’un possible scrutin dans le délai, la volonté politique nous y conduirait et nous y aiderait, la CI à nos côtés logistiquement et financièrement !
Si un dialogue inclusif neutre (comme l’ont demandé l’Udps et maintenant le « Rassemblement » de Genval) ne peut être obtenu et nous y amener comme c’est probable, alors au lieu de fantasmer et de broder sur une Transition partagée impossible, vaut mieux marteler le respect incontournable des délais sans lequel soit les forces politiques et sociales quitteraent la participation à toute élection imposée selon les desirata du pouvoir et/ou on se confierait à la réaction forcément imprévisible du peuple à ce scénario…

Continuer à rabâcher l’impossibilité (technique ?) est un mantra maléfique et non un réalisme quelconque car encore une fois seule la volonté politique fidèle à l’intérêt général du pays nous sortira du bourbier et non toutes ces vérités des experts ou d’autres prétendument bénéfiques ne sont d’abord que machiavéliques et conflictogènes !
Imaginez la décrispation générale dans le pays d’un discours de « JK » demain à l’occasion du 30 juin où il proclamerait clairement, officiellement et solennellement son intention de quitter le pouvoir dès la fin du mandat constitutionnel, il pourrait même y négocier publiquement un retrait conditionnel acceptable par exemple en déclarant : « je quitte mon poste dès la fin de mon mandat  constitutionnel mais je demande de m’accorder votre confiance si cela pose techniquement problème au niveau de l’organisation des élections de ne rester pas plus de six mois pour prendre le temps de parfaire des élections crédibles… »

Ne nous trompons donc point, toute autre démarche n’est que fiction criminelle et complicité à la haute trahison !



Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Libre Examen le 29/6/2016, 9:16 pm

ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:
ndonzwau a écrit:
Libre Examen a écrit:Etienne Tshisekedi, Joseph Mobutu et le MPR

Qu’on impute à Etienne Tshisekedi tous les crimes des commissaires généraux, tous les crimes de Mobutu ou tous les crimes du MPR, Etienne Tshisekedi n’aura resté dans le cercle proche du pouvoir de Joseph Mobutu que pendant 4 ans de 1965 à 1969 où il passé de ministre de l’intérieur, au ministre de la justice pour terminer comme ministre du plan. Il est resté actif dans le MPR pendant 2 ans de 1967 à 1969. Dès fin 1969, Etienne Tshisekedi a été écarté du cercle du pouvoir proche de Joseph Mobutu. Il ne l’a plus réintégré.

Voici schématiquement l’évolution du MPR, ses grandes tournures et la place qui y occupe Etienne Tshisekedi

10 mai 1967 : Création officielle du MPR et publication du manifeste de la N’sele. Le Manifeste de la N’sele prévoit l’existence d’un deuxième parti. La doctrine est le nationalisme.

Décembre 1969 : Etienne Tshisekedi est écarté du gouvernement. Il sera nommé en ambassadeur au Maroc. Il est le seul des 4 fondateurs connus du MPR qui ne réintégrera plus un gouvernement de Joseph Mobutu.

Ainsi, donc quand Etienne Tshisekedi été éloigné, le MPR était bien sûr un parti unique de fait, mais le manifeste de la N’sele prévoyait toujours l’existence d’un deuxième parti. Mais surtout, le manifeste de la N’selle garantissait toutes les libertés individuelles et d’association généralement reconnues dans les démocraties établies, bref les libertés individuelles et d’association propres à un Etat de droit.

Quand Etienne Tshisekedi a été éloigné, il n’était pas question de olinga olinga te oza kaka MPR.

Maintenant, en quoi est-ce que Etienne Tshisekedi peut être tenu responsable de ce qui suit :

1970 : Institutionalisation du MPR. Le MPR devient parti unique de droit et l’institution suprême.

1971 : Nouvelle idéologie : Authenticité, recours aux valeurs ancestrales. Vive les 3 Z.

1974 : Le MPR est proclamé unique institution du pays. Les institutions traditionnelles (le Président de la république, le gouvernement, le parlement, les cours et tribunaux) deviennent des organes du MPR. Le MPR devient la nation zaïroise organisée politiquement. Nouvelle idéologie : le mobutisme.

1982 : Création de l’UDPS

1984 : Le MPR devient parti-Etat. L’Etat est absorbé par le MPR. En fait, seul n’existe plus que le MPR. L’Etat zaïrois ou l’Etat congolais n’existe plus.

Source :
http://www.memoireonline.com/01/12/5073/m_La-Politisation-de-lAdministration-Publique-Congolaise-sous-la-deuxieme-Republique-1965-199712.html

Etienne Tshisekedi, Joseph Mobutu et le MPR, c'est peut-être une problématique prioritaire pour vous mais rassurez-vous, LE, ce n'est point une obsession pour beaucoup d'entre nous; vous en trouverez bien très peu dont le sport quotidien serait de chercher des poux à Tshisekedi !
Une petite parenthèse à cette occasion !


La dictature ne s’installe pas d’un coup, souvent elle se précise progressivement, c’a été le cas avec Mobutu mais ne pas comprendre que dans la forme et le fond de ses débuts et surtout avec l'accouchement près de deux ans plus tard du Manifeste de la Nsele sommeillaient tous les germes d’un pouvoir patrimonialiste et autoritaire…

Je vous ai lu stupéfait louer le Manifeste de la Nsele avec le plus inadapté des reproches, n'avoir pas prévu plus de deux partis...
Mais de quel Manifeste de la Nsele parlez-vous, lequel trouve tous vos mérites ? Largement sans doute pour défendre encore une fois votre idole Tshisekedi qui en fut l’un des principaux rédacteurs mais ça passerait selon moi si vous lui aviez trouvé un autre impair ! Quelle galipette intellectuelle me permettrais-je de commenter !
Que le Manifeste de la Nsele n’ait prévu et réalisé son souhait de deux partis est plutôt anecdotique lorsque l’on sait justement que son projet de société et son programme politique avaient d’abord une portée totalitaire dans la mesure où le Manifeste de la Nsele voue son pays, sa Nation et ses populations à un nationalisme unanime d’autorité…
Tout le Zaïre d’alors, le pays et sa population devenaient les sujets de la vision nationaliste de son Chef démiurge… Comment voulez-vous au sein d’un tel parti d’Etat(sic) plus qu’un parti unique qu’un autre parti lui subsiste ?

Pour moi un tel projet peut-être défendable car il peut relever de la naissance d’une Nation sous l’impulsion d’un grand Homme comme il y’en a eu dans l’histoire de l’humanité ; comme on voit une Chine unitariste avec aussi un Parti unique (ou plutôt d’Etat) réussir à la faveur d’un aggiornamento libéral d’Etat ou comme d’autres pays réussir avec le même schéma tel le Rwanda où existe un pouvoir patrimonialiste unitaire avec un parti unique de fait (seul un parti écologique lilliputien joue une opposition factice, formelle) mais en aucun cas ses autres valeurs avaient la chance d'éclore dans l'immédiat au sein d'un tel conditionnement…
Je ne suis donc pas là à fustiger catégoriquement un tel modèle mais alors on l’assume en lui trouvant d’autres réels atouts comme celui de la construction d'une Nation et non lui demander d’être pluripartiste qu’il ne pouvait pas vu sa nature totalitaire nationaliste…
Les rédacteurs du Manifeste de la Nsele avaient eu les yeux plus grands que le ventre, ils n'ont pas réalisé de suite qu'au delà de bons sentiments démocratiques ainsi qu'humanistes et de la digne valeur de sa vision nationaliste, ceux-ci étaient piégés d'avance...

Sinon que le projet initial du "bon" Manifeste de la Nsele n’ait pu réussir prouve a-postériori toute la difficile problématique d’un tel projet nationaliste totalitaire dans une société moderne ; n’est pas Atatürk le premier venu…

Compatriotiquement!

Dom,

Je suis d’accord avec les critiques que vous formulez à l’égard du Manifeste de la Nsele. J’ai relevé pour ma part que sa plus grande erreur était d’avoir limité le nombre de partis à eux. A cette époque, l’on a attribué à tort tous nos problèmes au grand nombre de partis qu’on avait plutôt qu’aux individus. Ce qui est une grave erreur de jugement et qui a conduit à tous les dérapages dictatoriaux qui nous vivons depuis.

Par contre, le Manifeste de la Nsele aborde bien d’autres points que seulement le nombre de partis ou l’imposition du nationalisme. C’est un livre qui est bien écrit et j’invite ceux qui en entendent seulement parler de le lire.


Il  affirme notamment :
• « la restauration de l'autorité de l'État et son prestige international, »
• « le respect des libertés démocratiques, »
• « la participation active directe ou indirecte de chacun à la discus¬sion publique des problèmes de la vie commune, »
• « la confrontation permanente des intérêts, des besoins, des nécessités économiques ou politiques, »
• « libérer les Zaïrois et les Zaïroises de toutes servitudes et assurer leur progrès en édifiant une République vraiment sociale et vraiment démocratique, »
• « la Révolution ne se fera pas par l'écrasement de l'individu, »
• « la liberté humaine est au centre des préoccupations du MPR, »
• « suppression des oppressions politiques, »
• « réaffirmation de grandes libertés traditionnelles : liberté d'opi¬nion, liberté de Presse, liberté de conscience, »
• « le citoyen doit être respecté dans sa liberté qui lui rend la force de son dévouement, »
• « le MPR respectera les libertés fondamentales et facilitera leur exercice ».

Il définit également la répartition équitable du revenu national, les principes de convention collective et la garantie des salaires.
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Manifeste_de_la_N%27sele

Maintenant, Dom, avec lesquels de ces points, ci-haut, êtes-vous oppose ?

P.S. Dom, ce n’est pas parce que vous haïssez Etienne Tshisekedi, que moi je ne dois pas m’en faire mon idole.

J'ai encore le petit livre vert chez moi, LE; sinon relisez-moi bien, j'ai déjà répondu (ici et ailleurs) à toutes vos interrogations et remarques !

Compatriotiquement!

Alors vous devriez savoir pourquoi, comme vous dites, j’ai loué les Manifeste dans la NSele. Le mal n’était pas en soi dans le texte mais dans les hommes.

Je le craignais mais je crois j’y suis, LE :  encore une je me suis engagé avec vous dans un dialogue de sourds !
Pas la peine de continuer à nous parler dans le vide !


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Merci Dom. Je vais pouvoir ainsi poursuivre seul mon monologue sans risque d'être interrompu. Ainsi disais-je, le MPR de 1967 à 1969 est totalemt différent avec ses développements subséquent à partir de 1970. Il n'y était pas question de olinga olinga te ozali kaka MPR. Le MPR de 1967 à 1969 garantissait aux Congolais toutes libertés propres à un Etat de droit.

Le MPR d'après 1969 a évolué au MPR qu'on a connu jusqu'à sa chute en 1997. A partir de 1969, Etienne Tshisekedi n'y jouait plus aucun rôle. Le MPR d'après 1969 a évolué dans le mobutisme. Le mobutisme a remplacé le Manifeste de la Nesle. Le mobutisme, c'est la pensée, les paroles et les actes du Président-fondateur. Le mobutisme était devenu force de Loi.

Etienne Tshisekedi tout membre fondateur qu'il était du MPR, n'y est resté que pendant 2 ans. Il n'y avait plus aucune influence.

Enfin comme Dom, je vous convie à lire et à lire mais aussi de toujours confronter les faits afin de vous faire votre propre opinion. Ne vous laisser pas tomber dans des lieux communs.


Dernière édition par Libre Examen le 30/6/2016, 3:28 am, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Troll le 30/6/2016, 2:41 am

LE DEFI EST LANCÉ

Selon la radio Okapi, Joé le "taxi" Kanambe lance son defi á tous et contre tous: Edem Kodjo doit organiser le dialogue que "lui" a planifié et Naanga va commencer ses 17 mois d´enrôlement des électeurs

Sauf surprise ...le "dialogue" de Kanambe commence très bientôt et celui que le conclave de Genval souhaite WAIT AND SEE

Alea Jacta Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Hiro-Hito le 1/7/2016, 6:39 pm

Le premier test est la d'un cote c le retour du president du commite des sages c qui sousentends une chose, la mobilization des bases des tt les partis souscrivant aux resolutions de Genval et pour l'accueil et pour le meeting.
De l'autre cote c le test aussi, post sanctions des USA, comment Kabila et sa cohorte vont ils s'y prendre? Dans la securisation de la population pour eviter q le sang coule, car il y a deja un avertissement que les violences de la periode pre-electorale sont examinees a la loupe.




Mathilde a écrit:Voici le message du President Etienne Tshisekedi pour le 56eme Anniversaire de notre indépendance.











_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36

Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  ndonzwau le 2/7/2016, 10:33 am

Une rapide parenthèse à propos du message de Tatu Etienne si vous permettez !

1° Ce message malgré son lyrisme maximaliste est somme toute courageux et tout y est clairement et exhaustivement dit (asséné ?)...
Ailleurs, il constitue un rappel qui vient bien à propos tant à entendre certains propos de FT on se demanderait parfois si le fils (qui est aussi cadre politique auprès de lui) et le père pensent exactement la même chose !
En passant comme vous l’aurez remarqué, dans la copie ci-dessus il manque la page 2 que je vous affiche dessous !

2° Le qualificatif de "Président élu" y est de trop : non seulement il fait tâche à ce stade tant il rappelle un certain bricolage juridique dont le Lider Maximo a parfois fait preuve comme lorsque il ratura l’ordonnance de Mobutu le nommant PM en 1992 mais aussi parce qu’en signant sous le nouveau "Rassemblement", (rectification très opportune des en-têtes par rapport aux premiers documents), il le fait en sa qualité du Président du Conseil  de Sages à travers lequel les autres forces politiques et sociales de l’opposition ont reconnu sa constance de "premier opposant" aux dictatures au Congo mais non parce que "Président élu"… Un mélange inutile pour le moins...

3° Y figure enfin un début de plan d'action qui manquait dans l'Engagement final : c'est quasi officiel Ya Tshitshi rentre au pays très bientôt et une première action du Rassemblement consistera en un meeting le dimanche 31 juillet prochain…
Osons prier pour qu'aucun impair ne vienne troubler cet engagement bienvenu !








Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Troll le 4/7/2016, 5:04 pm

Smile Empereur HH

Le retour de Tshitshi..qui n´a plus envie de rester dans la "République de Limete"...est une grande nouvelle Laughing Maintenant que Kanambe ne peut plus compter sur Kanyama, voyons comment la premiére passe d´arme entre l´opposition et le PPRD Mad va se passer*

Tshitshi peut compter sur la Dynamique et le G7 dont les actions dans la rue á Kin depuis janvier 2015 ont posées la fondation d´une "révolution urbaine" Idea
Le speech de Tshitshi en "public" á Kin ne doit pas être un message "retro" où on retombe dans les stratégies des années ´90 face á Mobutu No La première condition que les USA et l´UE (y compris l´ONU) Idea posent est le respect de la constitutionTout doit se faire dans les limites de la constitution pour obtenir le back up des muscles diplomatiques des USA Idea

Tshitshi..avec la Dynamique et le G7 á Kin... Enfin, la pression de la rue dans la balance

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Mathilde le 4/7/2016, 9:38 pm

Valentin MUBAKE chez Tshisekedi No Comment... Evil or Very Mad Twisted Evil


Le Président élu, Le Docteur Etienne TSHISEKEDI est un rassembleur, il a reçu Valentin MUBAKE en audience à Bruxelles. Un grand merci au Ranger Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi pour sa médiation. L' Union fait la force.









Dernière édition par Mathilde le 4/7/2016, 10:10 pm, édité 1 fois

_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Mathilde le 4/7/2016, 9:44 pm




Conclave ya Genval ekei ko sukisa na Kinshasa na salle ya collège Boboto !










_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:35 pm


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 25 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 15 ... 25  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum