LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Page 22 sur 25 Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23, 24, 25  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  ndonzwau le 1/9/2016, 5:37 pm

Quelqu’un comprend-il cette naïveté ou alors cet agenda caché de la CI qui nous prendrait alors les Congolais pour des pauvres abrutis manchots de la tête et des membres, des pauvres moutons impuissants à envoyer aussi servilement à l’abattoir d'une parodie de dialogue ?
Où continuent-il à trouver ce dialogue inclusif utile à sauvegarder les intérêts réels du peuple Congolais ?

Sieur Drumond, chef de la Délégation de l’Union européenne (UE) au Congo de son état et de nationalité française
s’ époumone à la veille de son départ à inviter l’opposition à participer au dialogue non sans s’illusionner que toutes les parties lèveraient aussi pacifiquement que gratuitement leurs objections alors qu’il n’est pas aussi aveugle pour ne pas voir que le pouvoir envoie tout le monde vers un marché de dupes à son avantage, juge et partie dans ce forum, le rôle des soutiens internationaux réduit à la marge, un débauchage éhonté dans l’opposition, des personnalités déjà achetées nommées d’autorité, un accord politique inconstitutionnel déjà prêt, des participants sous garde policière…
Que veut-il d’autre pour comprendre que nous sommes là devant une inacceptable forfaiture, un Congrès du parti au pouvoir pour légitimer son passage en force vers une présidence à vie ?

S’occuperait-il au moins à sa place de partenaire et puissant parrain d’aplanir les différends en poussant le pouvoir à prendre en compte les revendications légitimes de l’opposition, résumées entre autres à travers ses préalables, on le comprendrait mais rien de tout ça, il veut envoyer l’opposition tête baissée à cette parodie de dialogue inclusif, lavant en même temps la tête salie par sa compromission flagrante du fameux Facilitateur devenu de fait Complicateur…
Ou bien son institution veut réellement aider le Congo ou alors il fait semblant car mais le moins qu’il puisse faire dignement s’il croit que c’est d’abord aux Congolais de prendre leurs responsabilités c’est de dire la vérité sur ce qui est en vue de manière aussi visible mais il continue à souffler le froid et le chaud : en un St Thomas bien curieux, un coup il croit en la nécessaire inclusivité mais en même temps ne voit pas encore son déni pourtant flagrant à l’œuvre… De qui se moque-t-il ?

On a fait les gorges chaudes d’un alignement sans conditions sur le dialogue des Cathos et voilà que le Nonce vient rétablir toute la vérité : Mgr Montemayor a expressément déclaré que l’Eglise Catholique avait été la première à sonner le signal d’alarme en demandant au facilitateur de prendre du temps pour obtenir le retour à la table des négociations des représentants des toutes les parties mais sans attendre la décrispation politique, Kodjo s’est précipité à ouvrir unilatéralement les travaux du comité préparatoire et a rédigé une feuille de route avec des passages liberticides, notamment l’appel à un accord politique qui apparait comme une dérive totalitaire conduisant vers la prolongation du mandat de l’actuel Chef de l’Etat..
Toujours selon le prélat catholique, le Complicateur a refusé de faire pression sur le gouvernement pour qu’il procède à la libération de 115 prisonniers politiques afin de créer un climat de décrispation favorable à la tenue de ce dialogue ; du coup l’Eglise Catholique qui a investi énormément ses efforts pour sauver le dialogue vers un caractère inclusif et représentatif et évité que le facilitateur se comporte en complice du pouvoir qui par ailleurs n’a pas hésité à débaucher dans l’opposition et la société civile a laissé son siège vacant à l’ouverture du comité préparatoire…

Que faut-il de plus pour que Kodjo et le pouvoir comprennent que leurs manigances sont percées à vif et que ce dialogue risque d’accoucher d’un consensus bancal, irrecevable pour beaucoup et donc difficilement opposable à tous de force ; de la colère populaire en vue…

Il ne nous restera alors qu'à créer ce rapport de forces en dehors des circuits conventionnels; mais notre peuple en est-il capable ?
En dehors des circuits conventionnels car nous ne disposerons d'aucun recours légal, politique ou juridique, impossible pour l'opposition en pleine autocratie... Notre seule bouée de sauvetage ne peut venir que d'une contestation populaire mais alors assez importante pour embraser décisivement le pays...
Et mieux si elle est accompagnée d'une révolte à son tour du côté de l'armée et de la police et seulement après du côté politique, mais encore là des dérapages intentionnels de la dictature ont vite profité pour créer un embrasement national nécessitant un état d'urgence pour se donner des pleins droits pour sévir; encore là les pays voisins surtout à l'Est ont vite fait pour déstabiliser les Kivu, une partie de la Province Orientale et du Katanga...
Bref, mission quasi impossible mais consolons-nous et positivons en espérant qu'aucune armée ne peut venir à bout d'un peuple déterminé, comme on dit...
Attendons la suite…………..


"Jean-Michel Dumond invite l’opposition à participer au dialogue» "
° http://forumdesas.org/spip.php?article8848
° http://www.lephareonline.net/lunion-europeenne-attend-dialogue-inclusif/

"Edem Kodjo lance le dialogue par défi"
° http://www.lephareonline.net/jeudi-1er-septembre-2016-e-kodjo-lance-dialogue-defi/

"Cercle vicieux ! "
° http://www.laprosperiteonline.net/affi_article.php?id=11113

""Dialogue" :
Kodjo persiste et signe : le « dialogue » démarre jeudi 1er septembre. Okitundu menace! "

° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11092

"La République « fracturée » "
° http://www.lephareonline.net/la-republique-fracturee/

"RD Congo : démarrage d'un «dialogue national» contesté"
° http://www.lefigaro.fr/international/2016/08/31/01003-20160831ARTFIG00413-rd-congo-demarrage-d-un-dialogue-national-conteste.php

"RDC: ouverture du dialogue politique sans les principaux ténors de l'opposition"
° http://www.rfi.fr/afrique/20160901-rdc-congo-dialogue-national-absence-opposition-udps-rassemblement

"RD Congo : ouverture du « dialogue politique national » en l’absence de la majeure partie de l’opposition"
° http://www.jeuneafrique.com/353532/politique/rd-congo-ouverture-dialogue-politique-national-labsence-de-majeure-partie-de-lopposition/

"Lancement du dialogue politique en RDC: une palabre entre amis"
° http://lepays.bf/lancement-dialogue-politique-rdc-palabre-entre-amis/

"RDC : Vers un dialogue politique avec peine
(Autre média 31/08/16) "

° http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/rdc-vers-un-dialogue-politique-avec-peine


"VRAI DIALOGUE : LES ÉTATS-MAJORS DE L’OPPOSITION S’ACTIVENT
° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=15071:vrai-dialogue-les-etats-majors-de-l-opposition-s-activent&catid=85&Itemid=472
Le succès du processus de dialogue en cours dépendra, non seulement du dépassement de chaque partie pour la cause majeure de la patrie, mais aussi de son caractère inclusif. A l’approche de la date du démarrage des travaux proprement dits, des sources indiquent que les états-majors de l’Opposition s’activent et peaufinent des stratégies pour monter à bord du train et faire bouger les lignes de l’intérieur. Objectif : obtenir un vrai dialogue devant déboucher sur l’alternance dans les délais constitutionnels.(...)"


"LES OPPOSANTS PRO-DIALOGUE FONT UN APPEL DU PIED AU RASSEMBLEMENT
° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=15093:les-opposants-pro-dialogue-font-un-appel-du-pied-au-rassemblement&catid=90:online-depeches&Itemid=472
S’appuyant sur la ressemblance des revendications politiques soulevées, l’Opposition dite de Béatrice Hôtel appellent l’UDPS et le G7 à rejoindre le train du dialogue afin de barrer pacifiquement la route à Joseph Kabila.

La délégation de l’Opposition au comité préparatoire a procédé, hier mercredi 31 août à Kinshasa, à la restitution des travaux auxquels ils ont pris part en marge du dialogue politique voulu inclusif.
Sur la ligne de front se sont retrouvés Jean-Lucien Bussa, Pierre Kangudia, Azarias Ruberwa, José Makila, Basile Olongo, Bruno Mavungu, Justin Bitakwira, Steve Mbikayi, Mushi Bonane, Patrick Mayombe… qui souscrivent à l’idée afin d’éviter l’aggravation des tensions et la montée des enchères de nature à prolonger le suspense face au chaos qui se profile à l’horizon. C’est dans cette ordre d’idées qu’ils ont présenté à la presse les ressemblances en termes de revendications politiques défendues avec l’autre frange de l’Opposition qui s’oppose au dialogue.

« Dans l’un et l’autre camp, la résolution 2277 et la Constitution forment notre approche de résolution de la crise politique ; dans l’un et l’autre camp, le respect de la Constitution est un mot d’ordre ; dans l’un et l’autre camp, l’alternance démocratique est notre enjeu commun ; si bien que dans l’un et l’autre camp, personne ne pourra supporter la présence de Joseph Kabila après le 19 décembre 2016 », a déclaré Jean-Lucien Bussa, porte-parole de la délégation.(...)"



"RÉORIENTER LE DIALOGUE POUR SAUVER LA NATION CONGOLAISE
par Ka Mana

° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=15100:reorienter-le-dialogue-pour-sauver-la-nation-congolaise&catid=90:online-depeches&Itemid=468
Depuis que le Président de la République a convoqué ce qu’il a appelé un dialogue inclusif entre les forces politiques congolaises jusqu’à l’ouverture de la commission dite préparatoire de cette rencontre, un observateur attentif aux péripéties qui ont ponctué ce processus, jusqu’à l’ouverture réelle de ces assises en ce début du mois de septembre 2016, ne peut pas manquer d’être frappé par deux réalités qui sautent aux yeux.

Les deux réalités qui sautent aux yeux

Ces deux réalités sont les suivantes : d’abord le flou sémantique qui entoure le mot même de dialogue dans la bouche des acteurs politiques congolais ; ensuite le manque manifeste de boussole pour savoir où conduit  le dialogue et en fonction de quel projet de société crédible il se déroule.

Le flou sémantique où baigne le mot dialogue en RDC

Aujourd’hui, les politiciens congolais utilisent le mot dialogue sans lui donner le même sens ni en définir les mêmes enjeux.
Pour les uns, le dialogue met ensemble des forces antagonistes qui doivent se parler pour s’entendre sur les règles susceptibles de régir les prochaines élections. Cette fois-ci, on espère assister à un autre type d’organisation du choix de nos dirigeants par le peuple congolais lui-même, contrairement aux expériences passées où l’opacité et les manipulations innombrables ont faussé le processus dans son ensemble et dans la crédibilité de ses résultats. Le but est d’avoir des élections sereines, transparentes, honnêtes et incontestables(...)"




Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  ndonzwau le 2/9/2016, 4:42 pm

Kamerhe seulement habile manœuvrier et fou ambitieux, complice de l’"occupation" et/ou patriote ?
Si nous ne pouvons en conclure à cette heure, donnons-nous un moment pour en rire ; c’est aussi une façon d’exorciser nos zombies…
Lisez et méditez pendant que nous attendons la suite; entre  une population sceptique et attentiste, une Eglise catholique mécontente, une opposition désunie, un pouvoir satisfait de sa puissance, une CI indifférente, aphone ou "complice" et un Facilitateur quasi arrogant, toute réflexion, toute action fait nombre sur le chemin de la "libération"…


"RDC: la majorité n’a pas demandé un 3e mandat pour Joseph Kabila, affirme Vital Kamerhe
° http://www.radiookapi.net/2016/09/01/actualite/politique/rdc-la-majorite-na-pas-demande-un-3e-mandat-pour-joseph-kabila

"UDPS, MLC, G7 et autres. Dialogue : Kamerhe veut réconcilier les deux ailes de l’Opposition !
° http://www.laprosperiteonline.net/affi_article.php?id=11130&rubrique=POLITIQUE

"Ouverture du dialogue en RDC : Kamerhe sollicite et obtient la suspension des travaux !
° http://www.laprosperiteonline.net/affi_article.php?id=11128

""VK" futur Premier ministre du "raïs"?
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11080

"DESC se lance à décrypter les enjeux actuels et futurs en RDC – JJ Wondo
° http://desc-wondo.org/fr/desc-se-lance-a-decrypter-les-enjeux-actuels-et-futurs-en-rdc-jj-wondo/

"Rencontre secrète entre «Joseph Kabila» et Edem Kodjo à GLM: les promesses du facilitateur à l’imposteur!
° http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/2888-rencontre-secrete-entre-kabila-et-edem-kodjo-a-glm-les-usa-traquent-les-reseaux-du-hezbollah-a-travers-l-ex-congofutur-la-russie-s-inquiete-de-la-presence-des-syriens-a-kingakati.html

"Echauffourées au meeting de l’opposition: 12 personnes condamnées à Lubumbashi
° http://www.radiookapi.net/2016/09/01/actualite/justice/echauffourees-au-meeting-de-lopposition-12-personnes-condamnees

"RDC: début du dialogue politique
° http://www.radiookapi.net/2016/09/01/actualite/politique/rdc-debut-du-dialogue-politique

"RDC: Edem Kodjo lance les travaux du dialogue
° http://www.radiookapi.net/2016/09/01/actualite/en-bref/rdc-edem-kodjo-lance-les-travaux-du-dialogue

"Dialogue politique en RD Congo : avec qui et pour quoi faire ?
° http://www.jeuneafrique.com/353154/politique/dialogue-politique-rd-congo-quoi-faire/
° http://www.jeuneafrique.com/353532/politique/rd-congo-ouverture-dialogue-politique-national-labsence-de-majeure-partie-de-lopposition/

"Des échauffourées signalées à Kinshasa
° http://www.radiookapi.net/2016/09/01/actualite/politique/des-echauffourees-signalees-kinshasa

"La Tempête des Tropiques - Pour avoir autorisé une marche du Rassemblement à Lubumbashi : Le bourgmestre de la commune de Kenya poursuivi par la justice
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=205485&Actualiteit=selected

"01 09 16 Belga - RDC: onze militants d'opposition condamnés en l'absence de leurs avocats
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=205480&Actualiteit=selected

"DIALOGUE NON INCLUSIF: LES INQUIÉTUDES DE L’UNION EUROPÉENNE
° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=15089:dialogue-non-inclusif-les-inquietudes-de-l-union-europeenne&catid=85&Itemid=472

"Actu Expliquée : Dans Kinshasa sous tension et "éclipsé", Kodjo lance son dialogue"




"Actu Expliquée : En Kamerhe, le Dialogue de Kodjo a trouvé sa star"



"Vital Kamerhe s’engage à rencontrer le G7 et l’UDPS pour les convaincre à rejoindre le Dialogue




° http://fr.radiovaticana.va/news/2016/08/31/le_nonce_en_rdc_%C3%A0_b%C3%A9ni_pour_t%C3%A9moigner_de_la_proximit%C3%A9_du_pape/1254874



Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 2/9/2016, 9:22 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  El-Shaman le 2/9/2016, 5:46 pm

SASSOU NGUESSO À KINSHASA CE VENDREDI !!!
Qu'en pensez-vous ?


J'aurais pu ouvrir un autre topic,mais mieux vaut continuer ici.
Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais comme je ne crois plus aux coïncidences, je me dis que ce n'est pas pour rien que Kabila était parti à Brazzaville voir Sassou, ainsi que Vital Kamerhe qui avait lui aussi fait le voyage chez Sassou.Et comme par sorcellerie,Vital Kamerhe ennemi juré du dialogue,participe aujourd'hui au dialogue.Tout ça me paraît bizarre. Est-ce-que la C.I avait assuré Kabila de son soutient via la bouche de Sassou ? Je me pose juste des questions  

http://oeildafrique.com/rdc-dialogue-apres-louverture-sassou-nguesso-vendredi-a-kinshasa/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  ndonzwau le 2/9/2016, 6:52 pm

"Ce que contient la nouvelle feuille de route de l’Opposition
° http://www.politico.cd/actualite/2016/09/01/contient-nouvelle-feuille-de-route-de-lopposition.html
Le Dialogue politique initié par le président Joseph Kabila débute ce jeudi 1er septembre à Kinshasa, alors que la majeure partie de l’opposition, notamment Étienne Tshisekedi et Moïse Katumbi, a choisi de le boycotter.

Alors que la cérémonie d’ouverture du Dialogue se tient à la Cité de l’UA à Kinshasa, les Opposants ont organisé des « sit-in »  pour le dépôt d’une nouvelle « feuille de route » pour le Dialogue aux sièges de différentes institutions internationales à Kinshasa
Joint au téléphone par Politico.cd, l’Opposant Frank Diongo explique que le Rassemblement est ouvert à un « Dialogue politique inclusif« .
« Nous sommes pour un Dialogue politique inclusif, mais pas avec les +traîtres+ de la République (NDLR: les opposants qui participent au Dialogue« , déclare-t-il.

Président du MLP et cadre de la plate-forme de l’opposition Alternance pour la République (AR), Franck Diongo explique que les opposants ont posé comme nouvelles conditions:


  • La non-prolongation du mandat du président Joseph Kabila, qui expire le 19 décembre 2016
  • Des nouvelles négociations directes entre tous ceux qui participent actuellement au Dialogue et le Rassemblement
  • La désignation d’un nouveau Facilitateur négocié par les deux parties.[/size]

Ecoutez Franck Diongo."
° https://soundcloud.com/politicordc


"Dialogue politique en RDC: les travaux restent suspendus ce vendredi
° http://www.rfi.fr/afrique/20160902-dialogue-politique-rdc-travaux-restent-suspendus-vendredi
En RDC, le dialogue national s'est officiellement ouvert jeudi 1er septembre. Et cette première journée a été marquée par des affrontements entre la police et des membres du Rassemblement de l’opposition qui refuse toujours de participer à ce dialogue national. Une centaine de personnes ont été arrêtées et les travaux restent suspendus ce vendredi.

Rien de nouveau ce vendredi en RDC. Quelques délégués sont venus à la cité de l’OUA, le centre de conférence, où est censé se tenir ce dialogue sur demande du facilitateur. L’objectif est de peaufiner les listes des délégués avec comme prisme de tenter de garantir la participation des femmes et des jeunes. Mais dans les faits,les travaux sont suspendus. C’était une demande de Vital Kamerhe, le président de l’UNC, qui a été le seul politique congolais à s’exprimer jeudi à l’ouverture.
Il avait demandé à Edem Kodjo, le facilitateur, du temps pour convaincre le Rassemblement de l’opposition, notamment, de se joindre à eux. Le Rassemblement prépare une position commune. Il faut savoir qu’il regroupe plusieurs plateformes et ses composantes ont indiqué à titre individuel qu’elles n’acceptaient pas la médiation de Vital Kamerhe. Surtout que sur le terrain, la tension reste vive.

Les jeunes de l’UNC, dont le siège avait reçu des jets de pierres jeudi, ont attaqué à leur tour le siège du parti de Martin Fayulu, l’un des membres du Rassemblement et ex-compagnon de lutte de Vital Kamerhe. Graffitis d’insultes, siège bouclé par des cadenas dont les jeunes de l’UNC détiennent les clefs en légitime défense, disent-ils. Les accusations réciproques fusent… Qui est responsable de quoi ? Les cadres de l’Ecide de Martin Fayulu expliquent avoir demandé l’intervention de la police, en vain.

Visite de Denis Sassou-Nguesso

A noter que la tâche se complique encore puisque l’opposition républicaine du président Kengo, le patron du Sénat, dit à nouveau suspendre sa participation au dialogue. Un dialogue jugé trop peu représentatif à son goût.
Dans ce contexte de blocage, le président du Congo-Brazzaville, Denis Sassou-Nguesso est arrivé à Kinshasa ce vendredi pour rencontrer son homologue Joseph Kabila. Denis Sassou-Nguesso avait tenté lui aussi de rapprocher les points de vue avant le lancement du dialogue, comme l’Eglise catholique qu’il pourrait d’ailleurs rencontrer ainsi que le président de l’UDPS, Etienne Tshisekedi. Le commissaire paix et sécurité de l’Union africaine a également vu ce jeudi le sphinx de Limete pour tenter de trouver les voies et moyens de le ramener autour de la table des négociations. Mais le Rassemblement dit avoir posé ses conditions et sa vision dans sa feuille de route remise à la communauté internationale."



"André Atundu: « Kamerhe a samedi et dimanche » pour convaincre Tshisekedi!
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2016/09/02/andre-atundu-kamerhe-a-samedi-dimanche-convaincre-tshisekedi.html
Le Porte-parole de la Majorité Présidentielle, André Alain Atundu Liongo a réagi sur la proposition de Vital Kamerhe concernant une médiation auprès du Rassemblement.

L’Opposant Vital Kamerhe, président de l’Union pour la Nation congolaise (UNC) a créé une sensation hier à l’ouverture du Dialogue politique en République démocratique du Congo, en appelant à une suspension des travaux afin de convaincre les Opposants qui refusent d’y participer.
« Nous allons lancer un appel à nos frères de l’Udps et du G7 à se joindre à nous« , a déclaré Vital Kamerhe dans son discours.
Le Dialogue politique initié par le président Joseph Kabila, qui a débuté le jeudi 1er septembre à Kinshasa, est boudé par une majeure partie de l’opposition, notamment Étienne Tshisekedi et Moïse Katumbi, qui ont choisi de le boycotter.
Vital Kamerhe,  qui a été ovationné à son arrivée, a également demandé une « audience » au président  Kabila pour « lui montrer le chemin le plus court pour sortir de la crise« .
Pour la Majorité Présidentielle, Vital Kamerhe est dans « son droit« .
« La MP (Ndlr: Majorité Présidentielle) ne peut s’opposer à une telle initiative, puis que nous sommes pour que toutes les forces du pays participent à ce Dialogue qui n’est pas nôtre, mais celui du Chef de l’Etat« , a répondu André Alain Atundu Liongo, Porte-parole de la Majorité Présidentielle.

Joint au téléphone vendredi 02 septembre par Politico.cd, l’Ambassadeur Atundu pense toutefois que c’est au Facilitateur Edem Kodjo que revient «  la responsabilité de suspendre ou non les travaux« .
« Edem Kodjo est le seul responsable du déroulement du Dialogue, c’est à lui de prendre une telle décision« , a-t-il dit.
Et d’ajouter: « Nous avons normalement une suspension des travaux durant tout le week-end, Vital Kamerhe peut en profiter pour entamer sa démarche ». 
Hier dans la soirée, le Conseiller juridique d’Etienne Tshisekedi, Peter Kazadi avait d’ores et déjà rejeté la proposition de Vital Kamerhe.
« Kamerhe est venu à la rescousse de son chef Joseph Kabila en fin mandat et veut lui donner un autre mandat. Nous n’avons pas besoin de le voir faire des bons offices », a dit Peter Kazadi sur Actualite.cd

De son côté, le G7, par le canal de l’ancien Ministre Olivier Kamitatu, rappelle les préalables adressés au président Joseph Kabila et le respect de la résolution 2277 des Nations Unies.
Le retour de Moise Katumbi, la libération des prisonniers politiques, la fin des dédoublements des partis politiques, la réouverture des médias fermés… tels sont les préalables répétés par Olivier Kamitatu."



"Ouverture du dialogue en RDC: l'opposition dénonce des dizaines d'arrestations"
° http://www.rfi.fr/afrique/20160901-ouverture-dialogue-rdc-opposition-denonce-dizaines-arrestations

"Sassou-Nguesso arrive à Kinshasa!
° http://www.politico.cd/encontinu/2016/09/02/sassou-nguesso-arrive-a-kinshasa.html
Des sources concordantes  parlent de l’arrivée imminente  du président bazzavillois Denis Sassou-Nguesso  à Kinshasa dans le cadre des négociations pour le Dialogue politique en RD Congo.
Plus d’informations  à venir."


"Ce que Sassou Nguesso est venu faire à Kinshasa ce vendredi
° https://actualite.cd/2016/09/02/sassou-nguesso-venu-faire-a-kinshasa-vendredi/
Dénis Sassou Nguesso est arrivé à Kinshasa ce vendredi 2 septembre 2016. Il rencontre en ce moment Joseph Kabila au Palais de la nation. Les deux hommes vont parler de la coopération entre les deux États, mais aussi et surtout de la crise politique au Congo-Kinshasa. Après leurs discussions, le Président du Congo Brazzaville discutera également avec quelques opposants congolais avec comme objectif de faire changer d’avis le Rassemblement et le faire adhérer au Dialogue qui a débuté ce jeudi 1er septembre à Kinshasa. Sassou tentera de faire mieux que les ambassadeurs qui ont face hier soir à un énième refus d’Etienne Tshisekedi.
En juillet 2016, Dénis Sassou Nguesso avaient déjà rencontré plusieurs opposants congolais à Brazzaville dont Vital Kamerhe et Eve Bazaiba dans le but de faire évoluer le processus du Dialogue en RDC.
Pour rappel, Joseph Kabila avait été reçu le 27 février 2016 au Palais de la République, à Brazzaville, par Dénis Sassou Nguesso. L’état de coopération entre la République Démocratique du Congo et la République du Congo, la situation sécuritaire en Afrique centrale et dans la région des Grands Lacs étaient au programme de cet entretien en tête-à-tête de plus de deux heures."


"RDC : "LE DIALOGUE NATIONAL" DEMARRE A KINSHASA"
° http://www.izf.net/afp/rdc-dialogue-national-demarre-kinshasa

"Heurts entre partis d'opposition en RDC
(Reuters 02/09/16)"

° http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/heurts-entre-partis-dopposition-en-rdc

"C’est officiel ! Kengo suspend sa participation au Dialogue – AUDIO"
° https://actualite.cd/2016/09/02/cest-officiel-kengo-suspend-sa-participation-au-dialogue-audio/
C’est officiel ! L’Opposition républicaine de Léon Kengo Wa Dondo a suspendu sa participation au Dialogue. Ainsi qu’elle l’avait déclaré dans un communiqué diffusé le 1er septembre, l’Opposition républicaine pointe du doigt le caractère non inclusif du dialogue.
[ltr]Voir l'image sur Twitter
[/ltr]


 Suivre
ACTUALITE.CD @actualitecd
[ltr]#Rdc l'opposition républicaine de Kengo menace de suspendre sa participation #dialogue[/ltr]

22:07 - 1 Sept 2016
Contacté par ACTUALITE.CD, Charles Bofasa Djema, modérateur de cette plateforme explique.
« Nous avons pris la décision de suspendre notre participation au dialogue. Nous avons participé aux travaux préparatoires et nous avons été clairs que nous allons nous retirer si l’inclusivité n’est pas là (…) Nous demandons non seulement la présence de l’UDPS ou du G7, nous respectons l’esprit et la lettre de l’ordonnance du chef de l’Etat et la résolution 2277 qui parlent clairement de l’inclusivité.
Votre décision n’est pas motivée par la désignation de Kamerhe à la co-modération ?
« Nous n’avons pas un problème avec Kamerhe. Le fait de l’avoir désigné c’est déjà le début des travaux. A partir de ce moment-là, nous nous suspendons notre présence. »
Ecoutez Charles Bofasa Djema ici"

° https://soundcloud.com/actualitecd/exclusivite-kengo-suspend-sa-participation-au-dialogue-info-actualitecd


"L’UDPS accuse Kamerhe : « Il a instruit ses militants d’attaquer notre siège… C’est la provocation »"
° https://actualite.cd/2016/09/02/ludps-accuse-kamerhe-davoir-envoye-militants-saccager-installations-a-bukavu-audio/

"Après l’UDPS, le G7 rejette l’offre de Kamerhe…Kamitatu est formel et pose quatre préalables non négociables – Tribune"
° https://actualite.cd/2016/09/02/apres-ludps-g7-rejette-loffre-de-kamerhekamitatu-formel-pose-quatre-prealables-non-negociables-tribune/

"Peter Kazadi (UDPS) : « Nous ne l’accueillerons pas…Kamerhe n’a fait que retourner dans sa famille naturelle»"
° https://actualite.cd/2016/09/01/peter-kazadi-udps-ne-laccueillerons-paskamerhe-na-retourner-famille-naturelle/

"Début mouvementé du dialogue en RDC"
° http://www.dw.com/fr/d%C3%A9but-mouvement%C3%A9-du-dialogue-en-rdc/a-19521996

" RDC: l'opposition refuse le Dialogue annoncé par le régime"
° http://www.lalibre.be/actu/international/rdc-l-opposition-refuse-le-dialogue-annonce-par-le-regime-57c859fb3570cbdd88629dcd

"Vital Kamerhe est arrivé à la cité de l’OUA: « Je ne suis pas là pour trahir » – AUDIO"
° https://actualite.cd/2016/09/01/vital-kamerhe-est-arrive-a-la-cite-de-loua-je-ne-suis-pas-la-pour-trahir-audio/

"Pour F. Matungulu, trop c'est trop. Il appelle les Congolais de Paris à s'implique"



"Interview mouvementée de Franck Diongo le 1er sept dans Kin sous tension"



"Dialogue : Retrospective de grands évènements de la semaine en RDC"






Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la créaon ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 2/9/2016, 9:14 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Mathilde le 2/9/2016, 9:05 pm

La réponse est non. Étienne Tshisekedi vient de réitérer son refus de participer au dialogue tant que le facilitateur Edem Kodjo récusé par le Rassemblement continue à le superviser.

Le président de l'UDPS l'a dit à Denis Sassou Nguesso ce vendredi à l’hôtel du fleuve.


Écoutez Martin Fayulu et Felix Tshisekedi qui l'accompagnaient.


https://soundcloud.com/user-55921670


_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Mathilde le 2/9/2016, 9:30 pm


_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  ndonzwau le 2/9/2016, 10:16 pm

El-Shaman a écrit:SASSOU NGUESSO À KINSHASA CE VENDREDI !!!
Qu'en pensez-vous ?


J'aurais pu ouvrir un autre topic,mais mieux vaut continuer ici.
Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais comme je ne crois plus aux coïncidences, je me dis que ce n'est pas pour rien que Kabila était parti à Brazzaville voir Sassou, ainsi que Vital Kamerhe qui avait lui aussi fait le voyage chez Sassou.Et comme par sorcellerie,Vital Kamerhe ennemi juré du dialogue,participe aujourd'hui au  dialogue.Tout ça me paraît bizarre. Est-ce-que la C.I avait assuré Kabila de son soutient via la bouche de Sassou ? Je me pose juste des questions  

http://oeildafrique.com/rdc-dialogue-apres-louverture-sassou-nguesso-vendredi-a-kinshasa/

Kiekiekie ndeko El-Shaman, keba, maloba na yo « anti-impérialiste » notoire ekoki pe kozala na contretemps : obosani quand-même te que ba puissants impérialistes ya mikili bazali na bango sima ya mikonzi mingi ya Afrika na biso, bateka na bango mboka, Sassou aza na kati ; boni okomi sika na doute ?  Rolling Eyes  Rolling Eyes   Laughing  Laughing  Laughing

Ngai nabongoli na ngayi vision mingi nazalaki na yango… Kiekiekie nakomi na ngai pe « anti-impérialiste » actif, « ngbandiste » à 60% na « diagnostic » na ye ya « occupation », beaucoup moins na « traitement » azali kolakisa !  Laughing  Laughing  Laughing
Landa naino bien makomi pe maloba ya ndeko na biso Mbeko, soki te Mayizo pe azali pe koloba na ye malamu……………

Du coup nayebi lisusu te soki Rassemblement alobi lelo « niet » na dialogue, « niet » na Kodjo azali penza na nzela ya malamu ? Nakomi komituna s’il n’y a pas autre chose à faire que tout ce simple radicalisme, si pour taper juste nous ne devions pas agir d’abord comme cernés de toute part, comme occupés par les diaboliques voisins et leurs parrains bien hypocrites quand ils le veulent  ?
Tolanda epayi ekosukela biso mais tobosana te, soki mboka ezali « occupé » nani penza a occuper yango, ndenge nini tokoki ko liberer yango ???

Mayele pe bosali ya biso moko ya peuple, na mikonzi  ya ye ya solo ekoki kaka ko liberer yango…
Agissons vite et à très bon escient pour cibler juste l’ennemi !!!

silent  silent  silent

ndonzwau a écrit: "(…)entre  une population sceptique et attentiste, une Eglise catholique mécontente, une opposition désunie, un pouvoir satisfait de sa puissance, une CI indifférente, aphone ou "complice" et un Facilitateur quasi arrogant, toute réflexion, toute action fait nombre sur le chemin de la "libération"…"



Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 3/9/2016, 12:35 am, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Mathilde le 2/9/2016, 11:40 pm


_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  ndonzwau le 3/9/2016, 4:03 am

Mathilde a écrit:

Il est à mon avis tout à fait recevable que Tshisekedi et le Rassemblement réaffirment à Sassou leur refus ferme de ce dialogue et leur récusation renouvelée de Kodjo comme Facilitateur et à l’occasion ignorent la médiation leur offerte par Kamerhe…
Et à l’occasion qu’ils fixent des nouvelles frontières politiciennes, d’un côté le camp de Béatrice Hôtel (lieu où a siégé le comité préparatoire) comprenant aussi bien la Majorité que la frange de l’Opposition qui a accepté ce dialogue et de l’autre le Rassemblement et tous ceux qui sont contre…
Mon interrogation : si cela est nécessaire, l’est-il suffisant pour contrer efficacement le diabolique piège tendu par cette autocratie bien plus puissante ?

Le Rassemblement vient de produire une feuille de route ad hoc pour un dialogue qui serait plus approprié… Mais qu’est-elle au juste : un amendement pour pouvoir rentrer dans le dialogue en cours de marche ou plutôt un document devant servir de terreau pour un forum alternatif à venir qui annulerait quelque part le premier et comment l’obtiendront-ils ?
Nous y reviendrons mais pour l’heure rappelons d’abord ce qui à mes yeux invalide le dialogue en cours et s’avère indispensable de connaître pour apprêter toute riposte valable :

1° L’initiative somme toute légale du pouvoir à convoquer et à encadrer ce dialogue mais qui dans l’état d’une autorité arbitraire s’est donné tout pouvoir à régenter tout, d’où ressort un parti-pris manifeste, juge et partie, la partialité complète…

2° Mutatis mutandis le pouvoir s’est dévolu le droit à une catégorie « personnalités politiques » de 25 membres, une frange annihilant toute compétition équilibrée où il nomme d’autorité des personnalités acquises à sa cause (Ruberwa et par d’autres côtés Mavungu en sont la flagrante illustration)…

3° Un débauchage en règle parmi les déçus à tort ou à raison de l’opposition réunie au sein du Rassemblement qui du coup en revanchards se sont approchés du pouvoir pour lui disputer le partage du pouvoir…
C’est peut-être de bonne guerre mais à qui profite la désunion à terme ? A celui dont on veut (ou voulait) la défaite, le départ ; à l’ennemi du peuple dont celui-ci souhaite le départ pour mauvais bilan…

4° Une réclusion inopinée des soutiens internationaux à un rôle mineur alors que ceux-ci devraient assurer l’arbitrage d’autant que tout le monde a convenu que la résolution onusienne 2077 devrait servir de référence pour les négociations et en même temps l’intronisation d’un Facilitateur devenu du coup arrogant alors qu’une frange significative le récuse parce qu’à la solde du pouvoir…
Imaginez ce mic-mac rocambolesque ailleurs qu’au Congo, qu’en aurait dit notre vertueuse CI ?

5° Un accord politique déjà boutiqué !
En quoi consisterait-il d’autre sinon sur une Transition extra-constitutionnelle statuant sur l’impossibilité de tenir les élections dans les délais constitutionnels ?
Sur quoi se baserait-il d’autre sinon sur un « amendement » feutré de la Consutitution mais sans que leurs auteurs n’en aient reçu mandat ni légal ni légitime ; un passage en force subtil en somme ?
A chacun d’apprécier et surtout aux constitutionnalistes de nous l’expliquer faute de le justifier…

Comment y répond le Rassemblement et notamment sa feuille de route et qu’en dire ?
J'aurais aussi un commentaire à faire sur la dernière sortie de Matungulu à Paris que j'ai ratée in extremis
J’y reviens dans la suite…


"J'étais réfugié, je suis ministre (Congo 1997)"





Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  ndonzwau le 4/9/2016, 1:09 am

Tout le monde comprend que le dialogue devra servir les contours du pouvoir après le 19 décembre, terme constitutionnel du mandat en cours étant donné que les élections prévues ne pourront avoir lieu, ce qui en soi n’est pas à première vue une mauvaise initiative sauf à réaliser que ce faisant on sort du cadre constitutionnel normal avec tous les risques d’asseoir l’après 19 décembre sur une base juridique extra-constitutionnelle[url=#32808134] bien[/url] risquée, sauf à insister que cette impasse qu’on nous impose comme un fait accompli a un  coupable, le pouvoir qui sciemment a refusé de préparer les élections pour se donner des mois et peut-être des années pour rester au pouvoir… Prime à l’impunité !

Véritable « coup d’Etat constitutionnel » il mérite donc une gestion exceptionnelle plutôt que d’accepter une nouvelle fois ce gouvernement par défi !
Si la situation ressemble à un « cas de force majeure » et renvoie à « une vacance ou à un empêchement légaux » au sommet de l’Etat, nous savons[url=#75280234] bien[/url] que vu le système arbitraire en place nous n’obtiendrons pas un recours légal qui l’atteste pour passer à une « présidence intérimaire » de 140 ou 180 jours dévolue constitutionnellement dans ce cas au Président du Sénat qui serait essentiellement consacrée à la préparation des élections…

Le décor est donc planté pour bénéficier au moins d’une Transition où forcément "JK" partagerait le pouvoir avec l’opposition ou celle considérée alors comme telle…
Pour combien de temps ? Quels opposants seraient acceptés pour partager le pouvoir avec "JK" ? Cette solution sera-t-elle majoritairement acceptée et empêchera-t-elle une instabilité politique et sociale dans le pays avec tous ses risques ?
Malgré les rodomontades publiques de ses sbires le pouvoir réalise bien qu’il marche sur du feu et que le dialogue tel qu’il s’engage non seulement n’est pas vraiment inclusif, l’opposition présente n’est pas représentative mais aussi que toutes ses dernières tentatives pour le rendre inclusif risquent d’échouer sur l’intransigeance de l’opposition anti-dialogue ; même la pêche miraculeuse confiée à Kamerhe risque fort de ne rien ramener…
Sera-t-il acculé à lâcher plus de lest notamment au niveau des préalables exigés par l’opposition ? Ce n’est pas impossible…
Le Rassemblement a produit une feuille de route ad hoc mais le pouvoir a sorti un[url=#88117186] nouveau[/url] lièvre et Kodjo s’en serait saisi : un ancien accord que l’Udps aurait signé avec le pouvoir lors de leurs conciliabules ! Que contient-il ? Qu’ajouterait-il à la situation ?

La nouvelle « feuille de route » pour le Dialogue du Rassemblement insiste qu’ils sont ouverts à un « Dialogue politique inclusif mais sans les traîtres qui se disent opposants et participent déjà à ce  Dialogue« , ils invalident ainsi celui en[url=#52615658] cours[/url] et outre sa nécessaire base sur la résolution 2277 et le respect des prescrits constitutionnels et outre les préalables de décrispation (libération des prisonniers politiques, réouverture des médias fermés, fin des poursuites judiciaires contre les opposants...), ils en fixent de nouvelles conditions adaptées :
- la non-prolongation du mandat du président Joseph Kabila, qui expire le 19 décembre 2016
- des nouvelles négociations directes entre tous ceux qui participent actuellement au Dialogue et le Rassemblement
- la désignation d’un[url=#3647512] nouveau[/url] Facilitateur négocié par les deux parties...

Qu’en dire ?
- Obtenir la non-prolongation de "JK" est un véritable casus belli lorsque l’on sait que le véritable objet de ce dialogue c’est justement le garder à la tête du pays; le peu que nous puissions négocier est donc une Transition qui rogne ses droits actuels, il serait même impossible d’obtenir une période intérimaire sous la conduite du Président du Sénat…
Pourquoi alors ne pas tenter un partage du pouvoir non avec un PM falot mais directement avec un représentant fort du Rassemblement et pourquoi pas Tshisekedi lui-même qui disposerait de larges pouvoirs notamment dans la préparation des élections ?

- Des nouvelles négociations directes entre le camp de Béatrice[url=#25982079] Hôtel[/url] càd Majorité au pouvoir et opposition qualifiée de traîtresse comprises et celui de l’Opposition représentée par le Rassemblement, pourquoi pas ?
Sauf que ce scénario viderait beaucoup la réalité même du dialogue, l’opposition présente aujourd’hui étant quand même dans l’opposition et surtout le pouvoir validerait ainsi son débauchage, ce qu’il n’acceptera pas !
Un compromis est-il impossible entre l’opposition de Béatrice Hôtel et celle du Rassemblement ?
C’est semble-t-il ce que recherche Kamerhe mais il lui faudra toute l’habilité dont on le connait pour le réussir, y arrivera-t-il ?

- Si logique et légitime soit-elle au vu de sa partialité manifeste, la récusation de Kodjo et son remplacement par un[url=#9613315] nouveau[/url] Facilitateur consensuel est en pratique difficile à obtenir surtout qu’elle retarderait de beaucoup les négociations ; de plus la « confiance » assez hypocrite que[url=#25708002] continue[/url] à lui témoigner la CI rend la manœuvre encore plus improbable…
Ne faut-il pas plutôt axer les efforts sur un rôle plus actif du groupe de soutien pour qu’il encadre Kodjo et se rende plus responsable et garant de sa neutralité ?

Qu’en sortira-t-il ? J’espère vivement une issue qui serve vraiment le pays embarqué pour le moment dans un tournant décisif !


"Dialogue ou coup d’Etat constitutionnel?
° http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/2016/09/02/dialogue-ou-coup-detat-constitutionnel/

"RDC: les bons offices du président Sassou-Nguesso pour appuyer le dialogue
° http://www.rfi.fr/afrique/20160903-rdc-bons-offices-president-sassou-nguesso-relancer-le-dialogue

[url=#44694865] Rencontre[/url] Sassou-Tshisekedi : l’opposant et ses alliés réitèrent la récusation de Kodjo comme falicitateur au dialogue
° http://www.voaafrique.com/a[url=#14411986] rencontre[/url]-sassou-tshisekedi-l-opposant-et-ses-allies-reiterent-la-recusation-de-kodjo-comme-facilitateur-eu-dialogue/3491445.html

"Dialogue politique en RDC: les travaux restent suspendus ce vendredi
° http://www.rfi.fr/afrique/20160902-dialogue-politique-rdc-travaux-restent-suspendus-vendredi

"Opinion : Qu’est ce qui fait courir le soldat Kamerhe ? – Charles Kilosho
° http://desc-wondo.org/fr/opinion-quest-ce-qui-fait[url=#64504750] courir[/url]-le-soldat-kamerhe-charles-kilosho/

"Termes de références du Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement pour la tenue d’un dialogue politique véritable, crédible et inclusif en vue du déblocage du processus électoral
° http://www.latempete.info/15698-2/

"Tractations politico-diplomatiques :
Kinshasa : Va-t-on vers une "cohabitation" "Kabila"-Tshisekedi?

° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11100

"Ban Ki-moon: « Seul un dialogue inclusif ouvrira la voie à des élections pacifiques et crédibles »
° http://www.radiookapi.net/2016/09/03/actualite/politique/ban-ki-moon-seul-un-dialogue-inclusif-ouvrira-la-voie-des-elections

"L’UA, la Monusco et Kodjo rattrapés par l’absence de l’inclusivité
° http://www.lephareonline.net/lua-monusco-kodjo-rattrapes-labsence-de-linclusivite/

"UNC: Claudel-André Lubaya démissionne de son poste du 1er secrétaire général-adjoint
° http://www.radiookapi.net/2016/09/03/actualite/politique/unc-claudel-andre-lubaya-demissionne-de-son-poste-du-1er-secretaire

"«Dialogue national» : Une prime à la déloyauté ?
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11099


"Entre cacophonie, méfiance et haine: l’impossible Dialogue
° http://www.politico.cd/en-clair/2016/09/03/entre-cacophonie-mefiance-haine-limpossible-dialogue.html

"Divorce consommé ! Ewanga et Lubaya ne sont plus membres de l’UNC – Document
° https://actualite.cd/2016/09/03/divorce-consomme-ewanga-lubaya-ne-plus-membres-de-lunc-document/
° https://actualite.cd/2016/09/03/exclu-de-lunc-ewanga-se-confie-a-actualite-cd-naza-mobalimoto-abangisa-moninga-te-audio/

"JB Ewanga: « Je vais être reçu par Tshisekedi ce soir »
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2016/09/03/jb-ewanga-vais-etre-recu-tshisekedi-soir.html
° https://soundcloud.com/politicordc/jb-ewanga-jai-la-conscience-traquille

"L’Association des parents des écoles protestantes rejette l’opération « Lundi sans école » – AUDIO
° https://actualite.cd/2016/09/03/lassociation-parents-ecoles-protestantes-rejette-loperation-lundi-ecole-audio/
° https://actualite.cd/2016/09/03/ludps-rassemblement-lancent-loperation-lundi-ecole-interview-exclusive/

"La voix de l’Eglise catholique : “Sans Tshisekedi et Moise Katumbi, pas de dialogue inclusif en RDC”
° https://vacradio.com/la-voix-de-leglise-catholique-sans-tshisekedi-et-moise-katumbi-pas-de-dialogue-inclusif-en-rdc/

° http://www.lephareonline.net/tous-derriere-la-constitution/
° http://www.voaafrique.com/a/rdc-l-udps-et-ses-allies-du-rassemblement-appellent-a-boycotter-la-rentree-scolaire/3492532.html
° http://www.radiookapi.net/2016/09/02/actualite/en-bref/dialogue-les-delegues-harmonisent-leurs-listes
° http://www.radiookapi.net/2016/09/02/actualite/politique/dialogue-etienne-tshisekedi-reitere-son-refus
° http://www.radiookapi.net/2016/09/02/actualite/politique/processus-electoral-en-rdc-tete-tete-joseph-kabila-sassou-nguesso
° http://www.radiookapi.net/2016/09/02/actualite/politique/maman-sidikou-appelle-un-dialogue-plus-inclusif-en-rdc
° http://www.radiookapi.net/2016/09/02/actualite/en-bref/le-vice-ministre-boyamba-pour-la-participation-des-congolais-de

° http://www.radiookapi.net/2016/09/02/actualite/politique/dialogue-les-etats-unis-appellent-les-participants-degager-un
° http://www.radiookapi.net/2016/09/02/actualite/politique/dialogue-lopposition-republicaine-menace-de-suspendre-sa
° http://www.radiookapi.net/2016/09/02/actualite/politique/rdc-pour-le-rassemblement-le-vrai-dialogue-inclusif-na-pas-encore
° http://www.latempete.info/ouverture-du-dialogue-politique-kamerhe-soffre-une-mission-delicate/

° http://www.laprosperiteonline.net/affi_article.php?id=11137&rubrique=POLITIQUE
° http://groupelavenir.org/dialogue-politique-national-et-inclusif-cette-fois-ci-cest-parti/
° http://groupelavenir.org/dans-un-communique-les-etats-unis-encouragent-les-parties-prenantes-a-dialoguer/
° http://www.laprosperiteonline.net/affi_article.php?id=11136



Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Troll le 4/9/2016, 2:30 pm

Brother Empereur HH


CONSEQUENCES DE GENVAL


https://actualite.cd/2016/09/03/exclu-de-lunc-ewanga-se-confie-a-actualite-cd-naza-mobali-moto-abangisa-moninga-te-audio/

Ewanga et Lubaya EXIT Exit de l´UNC Troll disait qu´avant le 19 septembre, la roue va tourner...


¤ PREABLES, KATUMBI "CANDIDAT PRESIDENT" DU RASSEMBLEMENT ?


Le nom de Katumbi revient de temps en temps Au cas où les preables du Rassemblement seront acceptés, ne trouvez-vous pas que le 19 septembre, cette organisation de l´opposition va présenter la candidature de Katumbi..rien que pour accelerer la vitesse de la "roue"?

Ce que si le Rassemblement obtenait l´execution de ses exigeances, l´élection présidentielle sera la seconde phase et Katumbi comme candidat possede les ressources logistiques pour commencer sa campagne présidentielle pendant ce mois de septembre

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Troll le 4/9/2016, 3:11 pm

Suspect CIVILISATION

On peut accuser Kamerhe de beaucoups des choses, mais quand il s´agit de la "courtoisie" Like a Star @ heaven et des bonnes manières Like a Star @ heaven , il est champion toutes categories Exclamation Exclamation

http://www.africa243.com/2016/09/video-vital-kamerhe-signifie-aux-honorables-ewanga-et-lubaya-leur-auto-exclusion-de-lunc/ I love you

Á partir de 2017 ces genres d´exclusions devraient se traduire par une perte de place au parlement Idea Ce que les congolais doivent apprendre qu´une fois qu´ils ont quittés un parti politique, ils perdent automatiquement leur mandat parlementaire Like a Star @ heaven Idea


Nous saluons la determination d´Ewanga et Lubaya Like a Star @ heaven et nous saluons la "courtoisie" de Kamerhe qui est entrain d´introduire une manière civilisée de "separation" dans les partis politiques au Congo
@

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  ndonzwau le 4/9/2016, 8:53 pm

Qu’est-ce un « coup d’Etat constitutionnel » ; quels risques ou alors quels[url=#47693101] bénéfices[/url] peut-il apporter ???
En effet beaucoup d’observateurs avertis voient ou craignent dans le dialogue qui s’engage rien d’autre qu’un « coup d’Etat constitutionnel » !

Un « coup d’Etat »
est une prise de pouvoir par des moyens extraconstitutionnels : l’auteur ou les auteurs renversent le pouvoir en place de force, ouvertement comme souvent dans le cas de putschs militaires mais cela peut l’être aussi de façon subtile toujours au nom d’un intérêt supérieur de la Nation bafoué qu’on veut rétablir ou pour accommoder des dispositions prétendues inadaptées; c’est ce qu’on appelle souvent « coup d’Etat constitutionnel »…
Le pouvoir en place, (l'exécutif tout puissant), non seulement opère des changements constitutionnels significatifs modifiant ainsi l'ordre constitutionnel existant mais aussi il le fait avec la complicité des autres pouvoirs (législatif, judiciaire) pour ses intérêts de maintien au pouvoir...

Quel est l’objet réel de ce dialogue ?
Confronté à une impasse délibérément créée par lui, la non-préparation des prochaines élections en n’en donnant pas les moyens à l’organe technique chargé d’organiser les scrutins, la Ceni, et cela en vue de légitimer un maintien au pouvoir extra-constitutionnel, le pouvoir veut se bricoler un accord politique consensuel à travers ce dialogue !

Il nous met ainsi[url=#80708469] devant[/url] « un fait accompli », l’impossibilité d’organiser les élections dans les[url=#38497491] délais[/url] prévus, une impasse que l’Etat doit gérer aujourd’hui : le vin est tiré, il faut le boire ! Ou[url=#54841036] bien[/url] le chaos, l’instabilité d’un non-accord ou[url=#55112024] bien[/url] la nécessité de celui-ci pour baliser des élections transparentes et crédibles même si on réalise aisément que l’objectif premier du pouvoir est ici moins le souci, la nécessité d’un scrutin apaisé plutôt que sa détermination à rester au pouvoir…

Qui peut croire en effet que dans ce cas celui-ci qui a refusé de se donner les moyens pour préparer les élections pendant les cinq ans qui le séparent de la dernière échéance, s’en tiendra à une simple période transitoire pendant lequel laquelle il va cette fois le faire ? Il s’y serait attelé ne fût-ce que depuis deux ans qu'on en parle et/ou surtout "JK" aurait pris la responsabilité de proclamer officiellement et solennellement que son but n’est pas un troisième mandat, une présidence à vie, mais résoudre le problème ponctuel de cette impréparation... 

Où l'on voit que ses calculs visent à garder le pouvoir le plus longtemps possible… Comment d’autre sinon en suspendant mieux en abolissant la Constitution en cours pour en créer une autre qui lui donnera les droits légaux de le faire ! C’est cela déjà un « coup d’Etat constitutionnel » avec et malgré la Cour Constitutionnelle appelée à la rescousse !
"JK" a pour ambition de se tailler une Constitution à la mesure de sa volonté de rester encore longtemps au pouvoir !

Une IVème République donc en vue, non pas consensuelle, légitime car après tout celle en[url=#69387236] cours[/url] n’est pas exempte d’impairs à corriger au besoin mais intéressée, au profit d'ambitions politiciennes, un artifice pour la monopolisation du pouvoir, pour pérenniser son[url=#33859663] système[/url]; ce qui va à l'encontre même principe constitutionnel actuel qui a été bâti (voir notamment son "exposé des motifs") pour corriger l’illégitimité chronique caractéristique des dictatures qui l’ont précédée  !

Comment le peuple va y faire face, comment doit-il s’y opposer s’il n’est pas d’accord  ?
La classe politique opposée à ce scénario
a-t-elle les moyens juridiques ou politiques de le contrer efficacement ? Rien n’est moins sûr : non pas que son message n’est pas entendu du pouvoir, il l’est, son insistance sur ce dialogue le prouve mais il n’a pas atteint la masse critique pour influer sur le cours de choses et comme nous sommes en autocratie, l’arbitraire, le gouvernement par défi qui est la règle plutôt que l’exception risque fort de persévérer… Elle se doit d'insister encore et encore pour[url=#48540833] maintenir[/url] sa pression..
A-t-elle la capacité de conclure à travers ce dialogue un accord qui respecte l’esprit de la Constitution et préserve les quelques acquis démocratiques à ce jour ? Le moins que l’on puisse dire est que cela dépend bien sûr de sa pression hélas entamée par sa division mais davantage de la « bonne foi » ou de la volonté politique démocratique du pouvoir; serait-il obligé de lâcher du lest en satisfaisant aux fameux préalables de l’opposition que cela serait encore possible : la frange réfractaire au dialogue de l’opposition y[url=#67318452] participerait[/url] enfin et le dialogue serait plus axé sur des contours d’un pouvoir après le 19 décembre débarrassé de soupçons d’une présidence à vie, d’une nouvelle Constitution taillée à cette mesure…

Sinon seule une véritable mini-révolution « populaire » à la Burkina qui mobiliserait non seulement le Congolais profond mais convaincrait aussi une frange politique et militaire autour du pouvoir actuel d’y prendre part pour le salut du pays càd de sa démocratie qui appelle une « alternance  démocratique » pacifique possible…

Quant à la CI Usa en tête, je ne crois moins à sa volonté de lutter d’abord pour le bien des Congolais mais plutôt pour une paix des braves qui ne lésera qu'à la marge de manœuvre de "JK", les puissants veulent juste rester maîtres de leur projet africain qui s'encombre peu d'individus... Je doute encore plus de leur capacité à influer directement sur le terrain pour empêcher le « coup d’Etat constitutionnel » qui se prépare…
Et n'oubliez pas le Rwanda et l'Ouganda qui sont bien plus qu'une simple variable d'ajustement, l'appui externe et très proche le plus décisif pour "JK"...

Voilà : ce "dialogue coup d'Etat constitutionnel" est de très funeste augure pour notre pays !
Saurons-nous en tirer meilleur destin ? Attendons voir !


"Dialogue ou coup d’Etat constitutionnel?
° http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/2016/09/02/dialogue-ou-coup-detat-constitutionnel/
L’opposition congolaise se présente divisée au dialogue national et redoute un « coup d’Etat constitutionnel”…»Que l’on y soit opposé ou non, l‘ouverture, ce 1er septembre, du « dialogue national » sous la direction de l’ancien président du Togo Edem Kodjo, désigné par l’Union africaine, représente un moment important. En effet, il entérine le fait, -regrettable et imputable au pouvoir- que les élections ne pourront avoir lieu à la date prévue et il a pour but de proposer aux[url=#2722507] participants[/url], qu’ils appartiennent à la majorité ou à l’opposition, une « gestion concertée » de la période la plus dangereuse qui soit, celle qui s’ouvrira au lendemain de l’expiraon du mandat de M. Kabila, le 20 décembre prochain.

Convoqués par le « facilitateur congolais » les 200[url=#70974703] participants[/url] se répartissent de manière équilibrée : tant la majorité que l’opposition sont représentés par 68 délégués, 39 sont issus de la société civile et 25 sont des personnalités de marque, sans affiliation particulière. Les frais de la[url=#31727310] rencontre[/url] étant pris en charge par l’Etat congolais, on ne jouera pas les prolongations et au bout de quinze jours l’exercice devrait se terminer. Le seul fait qu’il puisse se tenir représente déjà un succès en soi. Cependant, s’il doit aboutir à un compromis, c’est-à-dire une « gestion concertée » du retard dans l’organisaon des élections le dialogue représentera aussi une sérieuse brèche dans l’accord polique conclu à l’issue des négociations de Sun City, qui avaient mis un terme à la guerre en 2002. Il faut rappeler en effet que cet accord est le fondement de la paix instaurée alors au Congo et la source d’inspiraon de la nouvelle constitution adoptée par referendum populaire. Il n’est donc pas un « chiffon de papier » qui peut être aisément modifié mais il représente une sorte de « compromis historique » entre plusieurs factions belligérantes qui scellé la fin d’une guerre où il n’y avait ni vainqueur ni vaincu. Plus encore que la limite des deux mandats présidentiels le fondement de l’accord était la consécration de l’alternance au sommet du pouvoir.

Après 32 ans de dictature mobutiste les Congolais, par referendum, avaient ratifié le principe selon lequel le pouvoir peut changer de mains et le dialogue actuel suscite beaucoup de suspicion. Refusant de cautionner la participation de l’Union pour la nation congolaise à la[url=#45119151] rencontre[/url] proposée, le secrétaire général du par de Vital Kamerhe, le député Jean Bertrand Ewanga a dénoncé un « coup d’Etat constitutionnel” Il souligne qu’en réalité, ce dialogue aurait pour but d’ «instaurer une monarchie constitutionnelle en RDC » et accuse ses pairs de l’opposition de « cautionner un complot contre la République » en contrepartie de postes juteux au sein du gouvernement et des[url=#23506787] entreprises[/url] publiques. Si les membres de la majorité présidentielle serrent les rangs (après avoir du[url=#39762189] enregistrer[/url] d’importantes défections qui ont donné naissance au groupe dit du G7 où se retrouvent des personnalités ayant exercé d’importantes fonctions aux côtés du président Kabila) l’opposition se présente en ordre dispersé. Des personnalités de poids, comme l’ancien président de l’Assemblée nationale Vital Kamerhe, fondateur de l’UNC, ou Léon Kengo Wa Dondo actuel président du Sénat, ont accepté de participer à la rencontre, estimant que récuser le dialogue c’était, de fait, prolonger encore le mandat de Joseph Kabila et entrer dans la crise sans rien obtenir en échange.Par contre le Rassemblement de l’Opposion, qui a placé à sa tête Etienne Tshisekedi fraîchement rentré de Bruxelles, est d’un avis radicalement opposé : plusieurs personnalités importantes ont récusé le facilitateur et dénoncé une manœuvre visant à prolonger de plusieurs mois sinon de plusieurs années le mandat de M. Kabila. Ils ont dénoncé un complot destiné à liquider le « pacte républicain » conclu à l’issue des négociations politiques de Sun City.

Cette manœuvre est évidente, mais elle a eu lieu bien avant l’ouverture du dialogue: rappelons que rien, ou presque, n’a été mis en œuvre pour respecter les délais prévus, que les fonds nécessaires n’ont pas été budgétisés, que la constitution du nouveau fichier électoral vient de commencer dans le Nord Ubangi le 31 juillet et que l’on se demande comment[url=#65113833] le recensement[/url] des électeurs pourrait êtreterminé d’ici le 20 décembre prochain…. Autrement dit, puisque le mal est fait, reste à baliser les dégâts. C’est ce que souhaite, avec réalisme, un mémorandum de l’Union européenne qui demande à la facilitation internationale de veiller à mettre au point un « report technique » des élections aussi court que possible et géré de manière pacifique. Tel est le véritable enjeu du dialogue de septembre…"



"Coup d’Etat institutionnel en RDC
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11103
Pendant que les observateurs de la situation politique en RDC focalisent toute leur attention sur les travaux préparatoires du pseudo dialogue de M. Kodjo, ils oublient que le pouvoir de Kinshasa a décidé d’utiliser le restant de ses munitions pour lancer des attaques tous azimuts, contre les institutions de la République et contre les principes démocratiques.
Le coup d’Etat institutionnel opéré au nez et à la barbe de communauté internationale, en complicité avec la CENI (Commission électorale nationale indépendante), en est une illustration. En effet, le régime de M. Kabila voudrait s’appuyer sur la CENI pour contourner la constitution et refuser l’alternance démocratique qui constitue pourtant le fondement de la jeune démocratie en RDC. En adoptant la stratégie du coup d’Etat institutionnel pour se maintenir au pouvoir, M. Kabila choisi cette fois encore, de briser le pacte républicain conclu à travers l’accord global et inclusif adopté à Sun City le 1er avril 2003.


Pour sa part, la CENI vient de commettre un acte de haute trahison par cette tentative de coup d’Etat constitutionnel. Il sied de rappeler que la constitution de la RDC ne donne aucune compétence à la CENI, en matière de report des élections. Et aucune autre loi, ni même la loi électorale n’est au-dessus de la constitution en RDC. La CENI n’a donc pas la compétence de modifier les dispositions légales inscrites dans la constitution. Cette constitution, en son article 73, stipule : « Le scrutin pour l’élection du Président de la République est convoqué par la Commission électorale nationale indépendante, quatre-vingt-dix jours avant l’expiration du mandat du Président en exercice. ». Elle ne dit nullement que ce délai peut être modifié pour une quelconque raison, ni par une quelconque commission. La CENI ainsi que le gouvernement congolais auraient dû s’en tenir à ce délai et dégager les moyens nécessaires pour garantir l’organisation du processus électoral qui constitue le gage de stabilité des institutions républicaines issues des accords de Sun City.

La durée des mandats présidentiels est une matière constitutionnelle et ne peut en aucun cas être modifiée par la CENI (Art 70 - Le Président de la République est élu au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois.). Modifier ces dispositions revient à bafouer la constitution. Ce qui de fait constitue un coup d’Etat institutionnel. En commettant donc de manière cavalière cet acte, M. Nangaa et ses collaborateurs de la CENI s’exposent à des poursuites judiciaires pour haute trahison, tentative de coup d’Etat et tentative de troubles à l’ordre public.
Les choses auraient été plus simple si M. Kabila avait strictement respecté la constitution comme le lui recommande le serment solennel prêté lors de son investiture ; il aurait en effet organisé également sa succession d’abord dans sa propre famille politique ; et enfin, il aurait promulgué une loi budgétaire permettant l’organisation des élections en temps et dans les délais constitutionnels. Il aurait été par conséquent, prêt pour une passation de pouvoir honorable et républicaine.

Pour rappel, la constitution permet au président sortant de rester au pouvoir jusqu’à la passation de pouvoir avec le nouveau  président élu, par un processus qui aurait dû débuter 90 jours avant la fin du mandat du président sortant Art 70, 73).
Cette constitution ne dit pas qu’en cas de non organisation d’élections, le président sortant doit rester en place en attendant l’hypothétique élection d’un successeur, ni ad vitam aeternam! Elle ne dit pas non plus que le processus électoral peut- être déclenché moins de 90 jours avant l’expiration du mandat du président sortant, ni au-delà de ce délai, au risque de fragiliser les institutions de la République et de ramener des troubles dans le pays.

Si ce délai ne peut être respecté, on rentre donc dans un conflit avec la constitution et on brise par conséquent le pacte républicain conclut en 2003 à Sun City. Décréter unilatéralement le report du processus électoral sans s’en référer à l’entièreté de la classe politique congolaise signataire des accords de Sun city, ni à la population qui a endossé l’actuelle constitution par référendum, revêt un caractère illégal, anticonstitutionnel, et voire même antirépublicain.
S’il devait y avoir un quelconque report du processus électoral, cela devrait faire l’objet des discussions entre la classe politique (opposition et majorité) au sein d’un forum (tel que le dialogue prôné par la résolution 2277 des Nations unies). De plein droit, toute la classe politique congolaise dans son ensemble (opposition et majorité présidentielle), devrait participer à ce dialogue politique en vue de permettre la sortie de cette crise institutionnelle. Ce dialogue aura pour objectif d’aboutir à l’organisation des élections démocratiques dans un climat politique apaisé.

Le président sortant n’est quant à lui nullement concerné par les discussions sur la transition ainsi que sur le processus électoral devant désigner son successeur. La seule chose que la constitution lui reconnait, c’est d’accomplir ces deux mandats de 5 ans et rester en place entre l’élection de son successeur dans les délais constitutionnels et la passation de pouvoir à ce dernier. Il ne doit interférer au niveau national, ni dans la désignation de son successeur, ni dans les possibles négociations au vu d’une transition, car il n’est plus concerné par la magistrature suprême. Par ailleurs, n’ayant pas été en mesure d’organiser les élections dans les délais, il est par conséquent à la base de la crise qui se profile à l’horizon.
Bien plus, nous considérons qu’il y a eu erreur de casting dans le camp de la majorité «MP».
Le refus de désigner un dauphin de manière officielle, l’entêtement de ne pas préparer la succession au sein de sa propre famille politique dans la perspective d’affronter l’opposition aux prochaines élections, démontrerait déjà l’intention de plonger le pays dans un chaos institutionnel.

A présent, le régime de M. Kabila veut franchir le Rubicon en décrétant à travers la CENI, le report du scrutin présidentiel. Ceci n’est ni plus ni moins qu’un coup d’Etat institutionnel. Nous sommes cependant étonnés de constater comment la classe politique congolaise focalise son attention sur les provocations de M. Kodjo, qui détournent notre préoccupation essentielle, qui doit être le respect à la lettre de la constitution.
Il est donc temps que les Congolais usent des voies et moyens autorisés par la constitution, pour mettre fin à ces velléités de M. Kabila de vouloir se maintenir au pouvoir à tout prix.
Joe Dumbi
Président du Club Agora Lipopo"


"Congo : « Vers un coup d’Etat constitutionnel »
° http://www.lavenir.net/cnt/dmf20160418_00813361


«On se sert de problèmes techniques pour créer un problème constitutionnel en RDC»

Le Dr Denis Mukwege ne sera pas candidat à la présidence de la RDC. Mais il met en garde: la Constitution doit être respectée.
«Chaque Congolais peut être un réformateur du Congo. Mais tout Congolais ne doit pas être président du Congo!»: en visite éclair, hier, en Belgique, pour l’enregistrement d’une émission «Libre Echange» annoncée au début juin sur la Trois, le Dr Denis Mukwege a été clair : il ne sera pas candidat à la présidence de la République démocratique du Congo(...)"



"Pays concernés par un coup d’État constitutionnel et la suppression de la limitation des mandats"
° http://tournonslapage.com/pays-concernes-par-un-coup-detat-constitutionnel-et-la-suppression-de-la-limitation-des-mandats/

"Manipulations constitutionnelles et coup d’Etat constitutionnel en Afrique francophone
° http://afrilex.u-bordeaux4.fr/manipulations-constitutionnelles.html
° http://afrilex.u-bordeaux4.fr/sites/afrilex/IMG/pdf/Manipulations_constitutionnelles_et_coup_d_etat_constitutionnel.pdf
L’idée de manipulation induit en elle-même l’usage néfaste fait de la norme constitutionnelle. « Jouer avec les mains » le contrat social d’un Etat, est pourtant une chose assez commune dans tous les régimes constitutionnels.
Après tout, il n’a jamais été prétendu qu’une constitution devait être immuable. Son adaptation est nécessaire à l’évolution de la société qu’elle est censée régir. Mais l’idée de manipulation sous-tend une utilisation orientée de la Constitution au profit des intérêts de certains.(...)"


"Burundi : le peuple récuse le coup d’État permanent
° http://www.irenees.net/bdf_fiche-analyse-1055_fr.html
Au Burundi se joue la délicate question de l’alternance politique, socle de la construction d’un État de droit, reposant sur le sacro-saint principe de la respectabilité des règles consensuelles établies.(...)"


RDC : La majorité qualifie les résolutions de l’opposition de « tentative de coup d’Etat »
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing
° http://www.africtelegraph.com/rdc-majorite-qualifie-resolutions-de-lopposition-de-tentative-de-coup-detat/
Les résolutions du conclave organisé par les forces vives de l’opposition congolaise les 8 et 9 juin 2016 à Genval, près de Bruxelles (Belgique) et présentées aux autorités, ont été qualifiées par la majorité de, « complot contre la Nation ». Ces résolutions, rappelons-le, devaient à la base servir de point de discussion en cas de tenue du dialogue national proposé par le Président Joseph Kabila.

De la voix du Secrétaire général de la coalition de la Majorité présidentielle, Aubin Minaku, également président de l’Assemblée nationale, l’on a appris que le pouvoir congolais, « rejette toutes les résolutions adoptées par ce conclave comme constitutives d’une tentative de coup d’État ».
« La Majorité Présidentielle dénonce et fustige toute approche insurrectionnelle tendant au renversement des institutions démocratiquement élues en violation des dispositions pertinentes de la Constitution comme attentatoire à la démocratie », a martelé Aubin Minaku(...)"



"RDC: les dessous du pacte E.Kodjo – E.Tshisekedi – la Mouvance Présidentielle
- Me Babiliche KALONJI

Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° http://www.debriefingmediachannel.com/rdc-les-dessous-du-pacte-e-kodjo-e-tshisekedi-la-mouvance-presidentielle-ecrit-par-maitre-babiliche-kalonji/
Lors de son élocution prononcée le jeudi 1er septembre à l’ouverture des travaux du dialogue, E. Kodjo a fait une révélation sur un accord conclu entre lui, l’UDPS et la Mouvance Présidentielle à paris.(…)"


'MESSAGE A LA NATION DU PATRIOTE JACKSON KALONJI MUSHILA"
Evil or Very Mad  Twisted Evil  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes   Question  Question  Question  Question  Question



° http://www.jeuneafrique.com/282968/politique/rdc-lopposition-refuse-le-dialogue-propose-par-kabila-et-appelle-a-de-nouvelles-manifestations/
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11098
° ° http://www.debriefingmediachannel.com/rdc-les-conditions-detienne-tshisekedi-a-sa-participation-au-dialogue/
° http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/un-coup-d-etat-ou-un-acte-175565



Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 5/9/2016, 1:38 am, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  ndonzwau le 5/9/2016, 12:36 am


"Kamerhe sous-traite la CENCO pour convaincre le G7 et l’UDPS – Interview
° https://actualite.cd/2016/09/04/kamerhe-traite-cenco-convaincre-g7-ludps-interview/
Alain Mbaya, Président du Conseil national de l’UNC, est passé au studio d’ACTUALITE.CD. Il a partagé avec Patient LIGODI sur plusieurs questions.(...)"
° https://soundcloud.com/actualitecd/kamerhe-sous-traite-la-cenco-pour-convaincre-le-g7-et-ludps-interview


"Confession de Kamerhe : " Si Tshisekedi vient au dialogue, je lui cède le rôle de Co-modérateur""



"Actu Expliquée extra : Les adieux publics de Kamerhe à Ewanga et Lubaya"




"Analyse du week-end du 02 au 04 septembre 2016"
Le dialogue démarré, le début s'avère très mouvementé.
• Kamerhe demande déjà une suspension des assisses.
• Kengo wa DONDO claque la porte
• Le rassemblement demande une journée école morte.
• Sassou Nguesso, le président du Congo Brazzaville est venu à la rescousse de Kinshasa et Edem kodjo le facilitateur qui balance sur l'UDPS.
Divers
• Miss Vodacom RDCongo Dorcas DIENDA : l'homme blanc est plus intelligent que l'homme noir
Suivez, commentez et partagez! ...





° http://www.radiookapi.net/2016/09/03/actualite/politique/dialogue-ludps-appelle-au-boycott-de-la-rentree-scolaire
° http://www.radiookapi.net/2016/09/04/actualite/politique/rdc-ewanga-et-lubaya-exclus-de-lunc
° http://www.radiookapi.net/2016/09/03/actualite/politique/unc-claudel-andre-lubaya-demissionne-de-son-poste-du-1er-secretaire
° http://www.radiookapi.net/2016/09/03/actualite/politique/ban-ki-moon-seul-un-dialogue-inclusif-ouvrira-la-voie-des-elections



Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  ndonzwau le 6/9/2016, 3:20 am

"Dialogue : la plénière revoit à la hausse le quota des participants
° http://www.radiookapi.net/2016/09/05/actualite/politique/dialogue-la-pleniere-revoit-la-hausse-le-quota-des-participants
Lors de la reprise des travaux du dialogue lundi 5 septembre, la plénière qui s’est réunie pour la première fois a revu à la hausse le quota des participants à ce forum. Une source proche de la facilitation renseigne à Radio Okapi que les composantes majorité présidentielle, opposition et société civile, bénéficient de vingt-cinq délégués de plus.
En clair, le nombre de délégués de la MP et l’opposition passe de 68 à 93 délégués. La société civile qui avait 39 délégués, en aura désormais 64.
Les personnalités invitées par le facilitateur passent de 25 délégués à 30. L’opposition républicaine quant à elle obtient sept délégués au dialogue.
D’après la même source, ce quota a été revu à la hausse à la demande de toutes les parties prenantes.

Sous la co-modération du ministre de la Justice et des Droits humains, Alexis Thambwe Mwamba, de la MP, la première plénière des travaux du dialogue politique national inclusif a également adopté à l’unanimité la feuille de route avec quelques amendements.
D’après le communiqué de la facilitation publié lundi dans la soirée, les listes définitives seront communiquées à la plénière dès mardi 6 septembre.
A en croire la même source, les travaux de mardi se dérouleront sous la co-modération de Vital Kamerhe, représentant de l’opposition au dialogue.
Au cours de la plénière de mardi, le président de la CENI fera un exposé sur l’évaluation du processus électoral en République démocratique du Congo.

« La plénière de ce lundi a également adopté les 11 points à l’ordre du jour du dialogue national », ajoute le communiqué de la facilitation.
Les onze points retenus au dialogue sont 


  • Évaluation du processus électoral ;
  • Fichier électoral ;
  • Séquence des élections ;
  • Mesures de confiance ;
  • Calendrier électoral en tenant compte des points précédents ;
  • Mesures d’équité et de transparence du processus électoral –fonctionnement de la CENI- ;
  • Sécurisation du processus électoral ;
  • Sécurité des personnes sur toute l’étendue du territoire national ;
  • Budget et financement des élections ;
  • Code de bonne conduite lors des élections ;
  • Accord politique et mécanismes de sa mise en œuvre et de son suivi.

° https://actualite.cd/2016/09/05/dialogue-quota-additif-de-25-participants-composante-5-places-reservees-a-kengo-audio/
° https://soundcloud.com/actualitecd/un-quota-additif-de-25-participants-par-composante-et-5-places-reservees-a-kengo


"Le G7 change de stratégie: Rejoindre le dialogue, puis le détruire de l’intérieur
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° http://groupelavenir.org/le-g7-change-de-strategie-rejoindre-le-dialogue-puis-le-detruire-de-linterieur/
*Le Groupe de 7 partis dissidents vient prendre place au tour de la table du Dialogue pour une raison strictement tactique, vieille comme le monde. Mettre le pied à l’étrier pour bloquer la machine afin que rien n’avance, et qu’aucune résolution ne soit prise.  Ainsi, la Rdc tomberait dans l’anarchie au départ de quoi ils se présenteraient de nouveau comme recours
*Sinon, que peuvent apporter les membres du G7 au forum ? Il est important de  rappeler que ces compatriotes ont été des principaux ténors autour de Joseph Kabila, participants à ses Gouvernements successifs. Aucun d’entre eux n’a laissé de souvenirs impérissables. Qui peut donc croire, une seconde, qu’ils apporteraient maintenant des idées révolutionnaires au dialogue actuellement en cours ?

Ce n’est pas un canular. L’information résulte des sources crédibles. Le G7 se préparerait à entrer au Dialogue Politique National Inclusif. Et ce, sans Moïse Katumbi ! Pourquoi  maintenant? Qu’est ce qui se cache derrière ce revirement ? Ce qui inquiète davantage, c’est que c’est l’ancien gouverneur du Katanga qui aurait, lui-même, ordonné à ses collègues, dissidents de la mouvance présidentielle, de changer de stratégie. Leurs tentatives de sabotage du démarrage effectif du dialogue s’étant révélées vaines, il ne serait plus utile, pensent les stratèges du G7, de s’absenter ; il faudrait plutôt, désormais, tout faire pour bloquer le dialogue de l’intérieur jusqu’à l’échéance du 20 décembre 2016.(...)"

" Kengo est bien présent ce lundi au Dialogue…A quoi joue-t-il ?"
° https://actualite.cd/2016/09/05/kengo-bien-present-lundi-dialoguea-quoi-joue-t/

° https://actualite.cd/2016/09/05/mlc-reaffirme-rejet-dialogue-radie-six-deputes-ayant-pris-part-aux-travaux-document/
° http://groupelavenir.org/le-mlc-radie-six-deputes-ayant-pris-part-au-dialogue/

"Dialogue : Place à l’évaluation du processus électoral, Corneille Naanga attendu ce mardi à la cité de l’UA"
° https://actualite.cd/2016/09/05/dialogue-place-a-levaluation-processus-electoral-corneille-naanga-attendu-mardi-a-cite-de-lua/


"(...)Radio Okapi a organisé sur son site un mini-sondage (sans valeur scientifique) dont les résultats ne reflètent pas une confiance illimitée dans le « Dialogue ». A la question « Les travaux du dialogue politique ont démarré jeudi 1er septembre à Kinshasa. Selon vous, le dialogue va aboutir à … » Les réponses, pour 6269 personnes sondées, ont été:  
« Une nouvelle crise politique : 65%  
Une transition : 23%  
L’élection présidentielle dans le délai constitutionnel : 11% »
(...)"

° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=205505&Actualiteit=selected

"Dialogue : deux camps et deux cahiers de charges
° http://www.lephareonline.net/dialogue-deux-camps-deux-cahiers-de-charges/

"Fred Bauma : « La Lucha attend de pied ferme un nouveau président en RDC à la fin de l’année »
° http://www.jeuneafrique.com/354661/politique/fred-bauma-lucha-attend-de-pied-ferme-nouveau-president-rdc-a-fin-de-lannee/

"Un accord politique est crucial pour la tenue d’élections en RDC
° http://www.lephareonline.net/accord-politique-crucial-tenue-delections-rdc/

"Processus électoral & Dialogue. RDC : des Ongs américaines derrière la CENI !
° http://laprosperiteonline.com/index.php/actualites/80-politique/4075-processus-electoral-dialogue-rdc-des-ongs-americaines-derriere-la-ceni
° http://groupelavenir.org/processus-electoral-les-experts-americains-daccord-avec-nangaa/

"Dialogue en dents de scie : la Majorité présidentielle dans le dilemme- Le Potentiel
° http://7sur7.cd/new/dialogue-en-dents-de-scie-la-majorite-presidentielle-dans-le-dilemme/

° http://www.lephareonline.net/dialogue-rassemblement-rappelle-prealables/

"Ça se complique !
° http://laprosperiteonline.com/index.php/rasoir/4073-ca-se-complique

"Dialogue de Kodjo : l’UDPS, le G7, l’AR, le MLC, la Dynamique et consorts manquent à l’appel
° http://laprosperiteonline.com/index.php/actualites/78-a-chaud/4074-dialogue-de-kodjo-l-udps-le-g7-l-ar-le-mlc-la-dynamique-et-consorts-manquent-a-l-appel

"Dialogue: She Okitundu invite l’UDPS à rejoindre la table des négociations
° http://www.laprosperiteonline.net/affi_article.php?id=11157

"LA PÊCHE MIRACULEUSE
° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=15122:la-peche-miraculeuse&catid=90:online-depeches&Itemid=468

" RDC: la Lucha ne souhaite pas prendre part au dialogue national
° http://www.rfi.fr/afrique/20160904-rdc-lucha-souhaite-pas-prendre-part-dialogue-national

(...)AETA (Agir pour des Elections Transparentes et Apaisées), publie dans ses Infos, Actualités du processus électoral en RD Congo « ALERTE sur la révision du Fichier Electoral au Nord Ubangui »
«  Qu’il plaise à nous Tous en tant que Congolais de pouvoir un moment penser à suivre un des processus les plus importants pour la détermination de l’avenir de notre pays la République Démocratique du CONGO qui est celui des opérations de révision du fichier électoral qui ont débuté le 31 juillet 2016 dans la province du Nord Oubangui.
10 jours après c’était un cri d’alarme à travers un mémo qui a été lancé par la Coordination de la Nouvelle Société Civile du Congo/Nord Oubangui basée à Gbadolite faisant état de certains écueils et dysfonctionnement dans ces opérations en prévision des échéances électorales tant attendues par des millions des congolais et des observateurs de tous les continents. De temps à temps, les différentes interventions du Président de la CENI semblent rassurantes mais d’autres sources sures et indépendantes à travers toute la province du Nord Oubangui ne cessent de revenir sur les mêmes observations, notamment 1. La logistique pose problème : ordinateurs, groupes électrogènes, motos …  
2. Les Centres d’inscription sont difficilement joignables à cause du délabrement des routes.
3. Les opérations connaissent un déficit de coordination ; pas de contrat formel signé avec les opérateurs de saisie, multiplicité des commandements, déficit de sensibilisation aux populations sur le processus d’enrôlement…

4. Le désintéressement apparent des populations vivant au jour le jour au vu des temps qu’elles passent dans les centres d’inscriptions sans être inscrites, des va et vient sans résultat.  
A ce rythme, combien de temps la CENI mettra pour inscrire tous les 850000 candidats électeurs de toute la province test du Nord Oubangui ? Et toutes les 25 autres provinces composant la RDC ainsi que les Congolais de la diaspora qui attendent ?  
A voir tout ce qui se dégage comme nombre et pertinence de ces quelques préoccupations parmi tant d’autres relevés dans ces opérations pilotes au Nord Oubangui, il y a lieu que la CENI se remobilise pour revoir ses approches de travail enfin de rassurer l’opinion congolaise et même internationale.  
Des actions de plaidoyer de nous Tous valent leur peine. Surtout aussi que le déploiement sur place des Observateurs indépendants accrédités par la CENI contribuera à remettre cette confiance qui semble être mise en mal ; les Nord Oubanguiens craignent que le nombre de sièges qu’ils auront ne puissent les fragiliser au niveau des institutions futures. Ce danger vaudra aussi pour les autres provinces obligées à vivre ces opérations après. Pour ce notre regard responsable et citoyen pour ces opérations s’impose, cela vaut aussi pour la crédibilité de notre Commission Nationale Indépendante « CENI/RDC » ; il n’y a rien à cacher aux populations congolaises, bénéficiaires de toutes ses actions. Des corrections doivent déjà être intégrées à ce stade par des approches participatives afin de s’assurer de l’appropriation de ces opérations par la Majorité des Congolais.  
N’oublions pas que chaque jour qui passe fait apparaître à l’opinion comment nous, acteurs de la Société Civile nous sommes accusés pour la plupart d’être inféodés au pouvoir et nous passons le gros de notre temps à se battre pour obtenir des faveurs des politiciens et actuellement la participation individuelle aux travaux du Dialogue et se partager le pouvoir après s’être alignés d’un côté comme de l’autre, oubliant que notre raison d’être reste celle de se battre pour l’intérêt général. Notre indifférence à ce qui se fait aujourd’hui au Nord Oubangui nous rendra certes responsables de tous les dérapages qui s’en suivront à travers l’histoire ».(…)

° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=205505&Actualiteit=selected

"Kyungu : « Un monologue piloté par un complicateur »…Ce qu’il faut retenir de sa conférence de presse de ce matin
° https://actualite.cd/2016/09/05/kyungu-monologue-pilote-complicateur-quil-faut-retenir-de-conference-de-de-presse-de-matin/

"RDC: JM Kabund (UDPS) défend le lundi sans école, «une des actions qui seront menées jusqu’au 19 Septembre»"
° https://vacradio.com/rdc-jm-kabund-udps-defend-le-lundi-sans-ecole-une-des-actions-qui-seront-menees-jusquau-19-septembre/

"Actu Expliquée : Le stade chante "Kabila Yebela" et Lundi sans école en RDC"



"Dialogue : Que retenir de la deuxième journée ?"



"Actu Expliquée - Le Rassemblement au Dialogue : Kamerhe joue et perd"




"Tokomi wapi? Eden kodjo alobi ba opposants oyo baza na kati ya dialogue baza ba Ndakala?






Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  djino le 6/9/2016, 4:17 pm

Pr KALELE : Le Congo est un Pays Occupé par le RWANDA et l'OUGANDA !  What a Face  What a Face
Olenga NKOY : Kamhere n'est sincère que lorsqu'il vous dit "Bonjour"  What a Face  Rolling Eyes

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Troll le 6/9/2016, 7:09 pm

Sad
"Kamerhe sous-traite la CENCO pour convaincre le G7 et l’UDPS – Interview
° https://actualite.cd/2016/09/04/kamerhe-traite-cenco-convaincre-g7-ludps-interview/


PAUVRE KAMERHE, MAUVAISE ANALYSE DE SA PART OU PRECIPITATION ?


http://www.radiookapi.net/2016/09/06/actualite/rdc-la-cenco-pose-des-conditions-pour-maintenir-sa-participation-au
Mad

En tout cas, les "capacités" diplomatique de Kamerhe sont debordées et même pire, en se precipitant dans les medias pour faire croire qu´il est un jocolor "joker" Kamerhe devrait assumer les effets boomerang de son impudence ! lol!

Juste une question aux lecteurs[color:9e29=#0033ff]: Si les évêques Catholiques quittent ce dialogue, quelle sera le % de la crédibilité de ce forum sur le plan national et international ?

La CENCO n´est-elle pas entrain de lancer un "ultimatum" et pire de faire voir explicitement être dans le camp de l´opposition en reprenant pratiquement les exigences du Rassemblement ?


Dialogue sans la CENCO, un cauchemar de plus pour les stratèges de Kanambe WAIT AND SEE

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Libre Examen le 6/9/2016, 7:39 pm

Combien à partir du 20 décembre 2016 refuseront des émoluments qui s'élèveraient à 11 000 $ par mois ?  C'est écrit dans le ciel.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  ndonzwau le 6/9/2016, 9:49 pm


"Michel MOTO : "Entre Fayulu et Kamerhe, qui est le boeuf et qui est la grenouille ?""



"J.M. Kabud-a- Kabund : "L'alternance n'est pas négociable""



"Francklin Tshamala : Personne ne peut donner un préavis à J. Kabila"




"Dialogue en RDC: l'Eglise catholique ses conditions
° http://www.rfi.fr/afrique/20160906-dialogue-rdc-eglise-catholique-pose-conditions
En République démocratique du Congo, le dialogue politique, convoqué par le président pour préparer les prochaines élections, se tient toujours sans les principales forces de l'opposition. La Conférence des évêques (Cenco) participe aussi à ce dialogue et ce matin et était présente aux travaux ce mardi.

Le message qu’on voulut faire passer les évêques, c’est d’abord un appel à participer au dialogue. Les évêques rappellent que depuis 2011 et la dernière présidentielle contestée, ils n’ont cessé d’appeler de leurs vœux l’ouverture d’un dialogue et qu’ils renouvellent cet appel. Que toutes les forces vives « privilégient l’intérêt supérieur de la République et apportent leur concours à la relance du processus électoral ».
Ce que demande l’Eglise catholique, c’est de donner une chance à un dialogue sincère et franc, mais la Cenco pose un cadre. D’abord, il faut que le dialogue soit inclusif et pour cela, disent les évêques, le gouvernement doit poursuivre les mesures de décrispation, libération de prisonniers politiques et réouverture des médias proches de l’opposition. Deuxième condition : le respect absolu de la Constitution et notamment de ses articles « verrouillés ». Les évêques précisent : les articles de la Constitution ayant trait au mandat présidentiel et à l’alternance démocratique.

Le dialogue inclusif et le respect absolu de la Constitution sont donc les conditions posées par la Cenco à sa participation au dialogue et dans son communiqué, la conférence épiscopale le précise bien, elle se réserve le droit de se retirer si ce cadre est violé. Les évêques souhaitent en tout cas que la communauté internationale et notamment le groupe de soutien fassent le suivi des recommandations issues du dialogue pour éviter de nouveaux blocages qui « résulteraient de la mauvaise foi de l’une ou l’autre des parties ».
En marge de cette déclaration, le président de la Cenco, monseigneur Marcel Utembi Tapa, évêque de Kisangani, a rencontré le chef de la Monusco, Maman Sidikou et le nonce apostolique, monseigneur Luis Mariano Montemayor. L’objectif est de coordonner les différentes initiatives de bons offices entre l’Eglise catholique et la mission onusienne."



"RDC: la CENCO pose des conditions pour «maintenir sa participation» au dialogue
° http://www.radiookapi.net/2016/09/06/actualite/politique/rdc-la-cenco-pose-des-conditions-pour-maintenir-sa-participation-au
La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) a réitéré mardi 6 septembre son appel pour «un dialogue inclusif», qui respecte les dispositions de la constitution congolaise.
La CENCO ne pourra pas maintenir sa participation à ce dialogue si le respect de ces exigences fondamentales n’était pas assuré[/i]», ont martelé les évêques catholiques dans un communiqué de presse publié à Kinshasa.


Pour obtenir un «dialogue national franc et sincère, susceptible de résoudre la crise actuelle que connaît le pays», la CENCO invite toutes les parties prenantes à assurer son caractère inclusif.
Les évêques catholiques estiment qu’un «dialogue incluant les grandes familles politiques de l’opposition donnerait plus de chance au pays d’aboutir à la résolution de la crise actuelle de manière consensuelle et durable».
Dans ce cadre, les évêques apprécient les «gestes encourageants posés par le Gouvernement » en libérant certains prisonniers politiques et d’opinion. 

Ils souhaitent, cependant, que ces mesures de grâce soient étendues à «d’autres personnes se trouvant dans les mêmes conditions», sans les citer.
En outre, «le dialogue devrait se dérouler dans le respect absolu du cadre constitutionnel», indique le communiqué de la CENCO, insistant sur les articles verrouillés de la constitution ayant trait au mandat présidentiel et l’alternance démocratique au pouvoir.
Le dialogue convoqué fin 2015 par le président Kabila s’est ouvert le 1er septembre à Kinshasa sans une partie de l’opposition, qui a posé certaines conditions. Il s’agit notamment de la libération de tous les prisonniers politiques, la fin des poursuites judiciaires contre certains opposants et le départ du facilitateur Edem Kodjo."


° http://fr.radiovaticana.va/news/2016/09/06/rd_congo__les_%C3%A9v%C3%AAques_pour_un_dialogue_inclusif_dans_le_respect_de_la_constitution/1256256
° https://actualite.cd/2016/09/06/abbe-santedi-respect-de-duree-mandat-lalternance-democratique-conditionnent-participation/
° https://actualite.cd/2016/09/06/cenco-insiste-articles-verrouilles-evoque-possibilite-de-se-retirer-dialogue/


Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 7/9/2016, 1:10 am, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Libre Examen le 6/9/2016, 10:20 pm

Le 20 décembre 2016  Etienne Tshisekedi va se retrouver de nouveau probablement seul avec quelques personnes à ses cotés. Le 20 décembre 2016, ce serait même beaucoup trop loin.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  ndonzwau le 7/9/2016, 1:01 am

Tribune intéressante mais à mon avis quelque peu partisane à son tour de MH Kapitene,[url=#50806331] activiste[/url] de la Lucha fraichement libéré sur le dialogue, lisez-la, elle met le doigt sur le vice du Rassemblement et de nos politiciens…
L’ASADHO par la bouche de Katende fait le bon constat sur le risque de légitimation du glissement  mais ne va pas, à mon sens, jusqu’au bout de l’exigence claire à poser au PR à qui il écrit !
Un portrait du frère de l’autre de JA reproduit sur Congoforum : Instructif !
Une lettre de Congressmen Américains qui exigent des sanctions immédiates de l’entourage de JK retransmise sur Congoforum…
R. Bongos ne peut s'empêcher de jouir à l'avance de son crime parfait, plus comploté que documenté, il voit déjà la fin du Rassemblement...
Voici en dehors des CR des sessions du dialogue et des analyses ce qu’on trouve de plus sur la RP de ce jour sur le Congo !


"Dialogue National : Anatomie d’un échec[url=#75978228] programmé[/url] – Tribune
° https://actualite.cd/2016/09/06/dialogue-national-anatomie-dun-echec-programme-tribune/
Marcel-Héritier Kapitene est un activiste, membre de la LUCHA. Il vient d’être libéré après six mois d’emprisonnement à la Prison centrale de Makala.
Tribune
Les germes d’égocentrisme et  la traditionnelle incapacité des congolais à pouvoir se mettre d’accord s’invitent au dialogue national. Si nombreux s’y invitent pour des perdiems ou pour briguer des postes politiques, il y a de ceux qui amusent par leurs motifs de refus de prendre part à ce énième forum national. Outre le fait que les chances de sa réussite sont bradées, son inclusivité demeure sujette à caution. On s’acheminerait droit vers un pétard du genre Conférence Nationale dite souveraine.
Pour décrisper la crise née des élections de 2011, la classe politique congolaise et la communauté internationale ont convenu de convoquer des assises nationales sous le format de « Dialogue National ». À une dizaine de jours de la date fatidique du 19 septembre 2016, tout semble mis en œuvre  pour que ce forum national accouche d’un « non compromis ».
En 5 points, voici comment la mission d’Edem Kodjo est agrippée dès son lancement.
 
1. Une tentative de légitimation sans consensus certain
[…]
2. Rupture et cercle vicieux
[…]
3. D’un dialogue national envisagé à un forum entre Kinois
[…]
4. Une troisième voie plurielle et empoignée
[…]
5. Le mariage de Genval et la machine à débaucher
[…]"


"L’issue du dialogue risque de prolonger le mandat de Joseph Kabila, présume l’ASADHO
° http://www.radiookapi.net/2016/09/06/actualite/politique/lissue-du-dialogue-risque-de-prolonger-le-mandat-de-joseph-kabila
L’Association africaine de défense des droits de l’homme (ASADHO) estime que le dialogue politique organisé en RDC risque de prolonger le mandat du président de la République, Joseph Kabila. Dans une lettre du lundi 5 septembre adressée au chef de l’Etat, cette organisation non gouvernementale en appelle à son « sens élevé de responsabilité » pour épargner le pays  d’une autre crise.

Pour l’ASADHO, la feuille de route du dialogue adoptée par les participants au comité préparatoire prévoit à l’ordre du jour la conclusion d’un accord politique.
« Nous présumons que cet accord va non seulement renvoyer l’élection présidentielle au-delà du délai fixé par la constitution, mais aussi prolonger le mandat qui vous a été donné, non pas par la classe politique, mais par le peuple », écrit l’ASADHO dans sa lettre signée par son président national, Me Jean-Claude Katende.
Selon cette lettre, un tel accord serait « une atteinte grave à la souveraineté du peuple congolais ».

L’ASADHO dit croire que l’ordre du jour du dialogue tel que défini par les membres du comité préparatoire « ne peut pas résoudre la crise congolaise ».
Cet ordre du jour, à en croire cette association, est conçu pour trouver des solutions aux problèmes des individus, pas à ceux du pays.
« Connaissant notre classe politique, nous ne doutons pas qu’il y aura plus de confusion dans le pays après le dialogue national qu’avant. Il apparait clairement qu’à l’issue du dialogue national, le pays et la démocratie s’en trouveront plus affaiblis qu’avant », écrit l’ASADHO.
L’association de Jean-Claude reste convaincue que la « volonté de la majorité présidentielle est de garder le pouvoir coûte que coûte ».

Face à cette situation, l’ASADHO appelle « au sens élevé de responsabilité » du chef de l’Etat pour « épargner le pays d’une crise de légalité et de légitimité » qui affecterait toutes les institutions du pays.
Selon cette structure, le peuple veut la démocratie, l’alternance et le transfert pacifique du pouvoir.
L’ASADHO invite Joseph Kabila à ramener toutes les conclusions ou résolutions du dialogue « à ce que la constitution prévoit et à ce que le peuple veut » afin de sauver le pays, la démocratie et son propre honneur."



"Kamerhe à propos du retard dans l’organisation des élections : « Ce n’est pas l’heure du jugement, mais des solutions »
° https://actualite.cd/2016/09/06/kamerhe-a-propos-retard-lorganisation-elections-nest-lheure-jugement-solutions/
Vital Kamerhe, co-modérateur du Dialogue, a dirigé la session qui a reçu Corneille Naanga, Président de la CENI ce mardi 6 septembre 2016 à la cité de l’UA.
Ce qu’a dit Kamerhe…

  • La CENI a présenté les trois options. Pour chaque option, les parties prenantes au Dialogue doivent se prononcer.
  • L’ONU a clairement dit que même le fichier de 2011, la date limite, c’était la session de juin 2016. Ce fichier a été qualifié par la MP de corrompu, par l’opposition d’infecté, par la société civile d’inapproprié. Comment face à une situation comme ça vous allez demander à la CENI d’avancer. Nous devons avoir le courage de dire que nous acceptons ce fichier malgré ses infections. Il me semble que personne ne veut prendre ce courage.
  • La deuxième option était présentée par la CENI, l’OIF et l’ONU : fiabiliser partiellement le fichier électoral
  • La troisième option, la refonte totale. Nous sommes au-delà du délai constitutionnel. Pour le président de la CENI, il faut seize mois et un jour. Nous avons invité aussi les experts de l’ONU. Il y a eu des points de convergence et des points de divergence.
  • Demain, il y aura d’abord le débat général. Et la question est tellement importante qu’on ne peut pas trancher demain. Nous ne portons la responsabilité de tout le monde.
  • Nous allons établir des responsabilités. Cependant, ce n’est pas l’heure du jugement, mais des solutions. Nous ne voulons pas qu’il y ait des soulèvements populaires alors qu’on peut trouver des solutions pacifiques. L’article 64 ne peut venir qu’en dernier recours.

Vous pouvez écouter Kamerhe ici :
° https://soundcloud.com/actualitecd/ce-qua-dit-nangaa-ce-mardi-au-dialogue-audio


"Vital Kamerhe n’a pas osé contacter le G7…Ecoutez Christophe Lutundula – AUDIO
° https://actualite.cd/2016/09/06/vital-kamerhe-na-ose-contacter-g7ecoutez-christophe-lutundula-audio/
Alors qu’il avait sollicité une suspension des travaux pour tenter de convaincre le G7 et l’UDPS à rejoindre le Dialogue, Vital Kamerhe n’a pas contacté le G7, selon Christophe Lutundula, vice-président du G7 chargé des questions institutionnelles, qui s’est confié à ACTUALITE.CD.
« Nous n’avons jamais été saisi ni contacté par qui que ce soit à cet effet. On a entendu. On a vu parler comme vous tous. A ce stade ni la communauté internationale ni la facilitation ni que ce soit – institutions, personne morale ou personne physique -, ne nous a jamais saisi pour une telle démarche.»
Interview à découvrir ici."

° https://soundcloud.com/actualitecd/vital-kamerhe-na-pas-ose-contacter-le-g7ecoutez-christophe-lutundula

"Le G7 critique sévèrement Kodjo et demande à la communauté internationale de suspendre son appui au dialogue
° https://actualite.cd/2016/09/06/g7-critique-severement-kodjo-demande-a-communaute-internationale-de-suspendre-appui-dialogue/
Au cours d’une interview accordée à ACTUALITE.CD, Christophe Lutundula, vice-président du G7 chargé des questions institutionnelles, a demandé à la communauté internationale de suspendre son appui à ce dialogue.
« Le G7 demande au peuple congolais de rejeter toute conclusion anticonstitutionnelle qui sortirait de ce dialogue piloté par Kodjo, mais en réalité qui est placé sous la haute autorité du camp présidentiel. Ce dialogue regroupe le PPRD et ses alliés pour tout dire. Le G7 demande surtout au peuple de participer aux actions qu’il organise pour faire respecter la constitution. Le G7 demande également avec insistance la suspension par la communauté internationale de l’appui et l’accompagnement de ce dialogue qui a pour objectif de prolonger le mandat actuel de l’actuel président de la république « .
Interview à lire ici
° https://soundcloud.com/actualitecd/le-g7-demande-a-la-communaute-internationale-de-suspendre-son-appui-au-dialogue

"Dialogue politique en RDC : le G7 insiste sur les préalables du Rassemblement !
° http://www.laprosperiteonline.net/affi_article.php?id=11163&rubrique=POLITIQUE

"She Okitundu : « La meilleure solution, c’est 16 mois+1 jour. Ça ne sert à rien de s’entêter » – AUDIO
° https://actualite.cd/2016/09/06/she-okitundu-meilleure-solution-cest-16-mois1-jour-ca-ne-sert-a-rien-de-senteter-audio/
° https://soundcloud.com/actualitecd/she-okitundu-la-meilleure-solution-cest-16-mois1-jour-ca-ne-sert-a-rien-de-senteter

"Ce qu’a dit Nangaa ce mardi au Dialogue – AUDIO
° https://actualite.cd/2016/09/06/qua-dit-nangaa-mardi-dialogue-audio/
° https://soundcloud.com/actualitecd/ce-qua-dit-nangaa-ce-mardi-au-dialogue-audio

"Dialogue: La « Diaspora » accuse le manque d’inclusivité et menace de se retirer
° https://actualite.cd/2016/09/06/dialogue-diaspora-accuse-manque-dinclusivite-menace-de-se-retirer/

" Dialogue : une feuille de route semblable à celle des concertations nationales, selon Thomas Lokondo
° http://www.radiookapi.net/2016/09/06/actualite/politique/dialogue-une-feuille-de-route-semblable-celle-des-concertations

"Edem Kodjo : la fuite en avant – Le Phare
° http://www.congoforum.be/upldocs/06%2009%2016.pdf

"Dialogue : Kamerhe aux commandes, Nangaa à la barre !
° http://www.laprosperiteonline.net/affi_article.php?id=11160

"Entrer au Dialogue pour détruire - L’Observateur
° http://www.congoforum.be/upldocs/06%2009%2016.pdf

"POUR FAIRE BARRAGE À UN COMPROMIS POLITIQUE BIDON ET ANTICONSTITUTIONNEL, TSHISEKEDI DOIT CONDUIRE LE « RASSEMBLEMENT » AU DIALOGUE
° http://lepotentielonline.com/index.php[url=#62162014] option[/url]=com_content&view=article&id=15142:pour-faire-barrage-a-un-compromis-politique-bidon-et-anticonstitutionnel-tshisekedi-doit-conduire-le-rassemblement-au-dialogue&catid=85&Itemid=472

"  RDC: le "dialogue national" prend forme en dépit de l'absence d'une partie de l'opposition
(Belga 06/09/16)

° http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/rdc-le-dialogue-national-prend-forme-en-depit-de-labsence-dune-partie-de-lopposition

"Dialogue - RDC: Le Rassemblement largué, va vers son déclin."
° https://blogs.mediapart.fr/roger-bongos/blog/050916/dialogue-rdc-le-rassemblement-largue-va-vers-son-declin

"RDC /USA
Vendredi, un groupe de membres des deux partis du Congrès Américain, a envoyé une lettre au Secrétaire du Trésor, Mr. Jacob Lew. [...]"

° http://www.congoforum.be/upldocs/06%2009%2016.pdf

"Kabila, le frère de l’autre
° http://www.congoforum.be/upldocs/06%2009%2016.pdf
Jeune Afrique a réussi l’exploit de s’entretenir avec le « frérot », Zoé Kabila, ce qui nous vaut un long article qui n’est pas des plus tendres pour la descendance du « Mzee » LDK. Le voici : [...]"



Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  ndonzwau le 8/9/2016, 5:06 am

Vas-y pour 10 au lieu de 16 : la refonte du fichier électoral a été en effet au menu du dialogue/monologue, l’expertise onusienne table sur 10 mois (à partir du 30 juillet 2016) tandis que Nanga et sa Ceni persiste et signe pour 16 mois (à partir du 20 février 2016)…
Au final il n’y aurait donc pas de quoi fouetter un chat : mai/juin/juillet 2017 (pour les deux) si on opte pour la refonte totale, la Ceni pour faire sérieuse a présenté trois options tout en sachant  qu’elle ne choisirait que celle-là… Le problème est donc ailleurs que fait-on de et pendant la période d’environ sept mois (si les délais sont respectés) qui ira de fin décembre 2016 à fin juillet 2017 ?

Quant au dialogue lui-même outre l’ultimatum (sérieux ?) des Cathos pour le respect de l’inclusivité et de la Constitution, on évoque encore et encore son déficit de représentativité qui fait augurer pour beaucoup une issue difficilement opposable à tous ; c’est vrai ça ? Attendons voir !

Katumbi se fait entendre et assure qu’il va bientôt rentrer au Congo malgré les menaces de prison et quelqu’un lance la rumeur d’une dissolution du Parlement : députés et sénateurs seront remplacés selon lui par les participants au dialogue pendant la Transition !
C’est ce que j’ai retenu de la RP de ce jour !


"CENI-ONU : Flagrante divergence sur les élections en RDC
° http://www.latempete.info/ceni-onu-flagrante-divergence-elections-rdc/
Alors que le président de la centrale électorale estime à 16 mois la durée d’enrôlement des électeurs en partant de février 2016, Henry Agnero, expert de l’ONU en matière électorale, table, lui, sur 10 mois à dater du 30 juillet 2016 !

Dans leurs interventions respectives hier mardi 6 septembre à la cité de l’UA, l’expert des Nations-Unies en matière électorale et le Président de la CENI ont présenté trois approches quant à la tenue des élections en RDC. Henry Agnero et Corneille Nangaa Yobeluo ont fait allusion à la possibilité de tenir les scrutins avec le fichier électoral disponible, le fichier partiel et en dernier avec une liste des électeurs refondue. Mais c’est plus au niveau de la durée de l’enrôlement des électeurs que les deux personnages ne font pas cause commune.
Si le premier cité considère que l’enrôlement peut durer 10 mois et demi à dater du 30 juillet, il n’en est rien pour le successeur du défunt abbé président qui table sur 16 mois et plus d’un jour en prenant comme point de départ le mois de février dernier.(...)"


"Dialogue national en RDC: la refonte du fichier électoral fait débat
° http://www.rfi.fr/afrique/20160907-rdc-dialogue-national-refonte-fichier-electoral-debat-opposition-ceni
[h2]Le dialogue national en RDC est entré dans le vif du sujet avec les exposés mardi de la commission électorale et de l'ONU, pour le compte également de la Francophonie. Au cœur du débat, le respect des délais constitutionnels pour l’organisation de l’élection présidentielle. C’est par volonté de ne pas entériner le glissement du calendrier électoral que les principales forces de l’opposition, le Rassemblement et le MLC, ont refusé de participer à ce dialogue, persuadés qu’il servirait essentiellement à permettre à Joseph Kabila de se maintenir au pouvoir après la fin de son deuxième et dernier mandat. Pour les autres, le débat aura lieu ce mercredi.

Trois options sont sur la table. Celle choisie par la commission électorale, la plus longue, mais la plus fiable, c’est de refondre le fichier complètement. Ce qui pourrait entraîner un retard de près d’un an dans l’organisation de la présidentielle. A l’issue de cette séance, le représentant spécial adjoint du secrétaire général, Mamadou Diallo, s’est réjoui de la convergence de vue entre la mission de l’OIF, des Nations unies et la commission électorale

Si les séquences présentées par la Ceni son respectées, on reste dans des délais raisonnables pour la finalisation du processus de révision
Mamadou Diallo
07-09-2016 - Par RFI

00:00 
00:00
Une seule option aurait pu permettre de tenir les délais constitutionnels, selon le rapport de l’OIF et de l’ONU présenté mardi aux délégués : toiletter le fichier électoral très contesté de 2011. Mais pour cela, il aurait fallu un accord politique entre les partis au plus tard en juin dernier. Or ce rapport était resté jusqu’ici confidentiel.
L’OIF, les Nations unies et la commission électorale ont présenté deux autres options : révision partielle et refonte totale du fichier, qui ne permettront pas de tenir ces délais. Pour Vital Kamerhe, président de l’UNC et co-modérateur de ce dialogue pour le compte de l’opposition, il faut trouver des solutions. « On ne peut trancher comme ça sans comprendre pourquoi il n’y a pas eu d’élections. Bien sûr nous allons situer les responsabilités, mais ce n’est pas l’heure du jugement. Nous ne voulons pas qu’il y ait des soulèvements populaires alors que nous pouvons trouver une solution pacifique ».

Pour la majorité, la solution est toute trouvée, c’est celle privilégiée par la commission électorale aujourd’hui, une refonte totale du fichier électoral. She Okitundu est le rapporteur de la délégation de la majorité au dialogue national. « Cela ne sert à rien de s’entêter à respecter le délai constitutionnel, si on veut ne pas exclure 17 millions du droit de vote. Il faut nécessairement prendre en considération la proposition faite par la Céni. »

Corneille Nangaa
07-09-2016
00:00 
00:00
Si cette option est confirmée par les délégués au dialogue national, la présidentielle ne pourra se tenir qu’après juillet 2017. Selon la facilitation de l'Union africaine, pour ce qui est de l'enrôlement des électeurs, il existe une divergence de quelques semaines entre les Nations unies et la commission électorale. Pour la refonte du fichier, l'ONU prévoit dix mois et demi à partir de la fin juillet 2016 quand la commission électorale parle de 16 mois et un jour à partir de février 2016. Un nouveau fichier électoral serait donc au mieux disponible entre la mi-juin et fin juillet 2017."


"RDC : le dialogue politique dans l’impasse
° http://afrikarabia.com/wordpress/rdc-le-dialogue-politique-dans-limpasse/
Entamé le 1er septembre, le dialogue national censé régler la crise politique au Congo bloque sur le boycott des principaux leaders et la légitimité du forum.
Le dialogue politique est bien mal engagé à Kinshasa. Convoqué par le président Joseph Kabila il y a plus de 9 mois et ouvert le 1er septembre, le dialogue doit permettre de fixer les contours des prochaines élections générales, retardées par le manque de moyens financiers et la révision du fichier électoral. Car depuis plusieurs mois, l’opposition accuse le président congolais de retarder volontairement l’organisation du scrutin afin de se maintenir au pouvoir, au-delà des limites de son mandat, qui prend fin le 19 décembre 2016.

Un dialogue et des préalables(...)"



"Dialogue national : la CENI présente trois options pour la suite du processus électoral"
° http://acpcongo.com/acp/dialogue-national-la-ceni-presente-trois-options-pour-la-suite-du-processus-electoral/

"Nangaa  persiste  et signe : pas d’élections en 2016"
° http://www.lephareonline.net/nangaa-persiste-signe-delections-2016/

"Dialogue/Constitution : La Cenco exige le respect des articles verrouillés"
° http://www.latempete.info/dialogueconstitution-la-cenco-exige-le-respect-des-articles-verrouilles/

"Si les Catholiques désavouaient Kodjo…"
° http://www.lephareonline.net/catholiques-desavouaient-kodjo/

"Dialogue : la CENCO menace de se retirer"
° http://www.lephareonline.net/dialogue-cenco-menace-de-se-retirer/

"Le G7 dément sa participation aux travaux du dialogue"
° http://www.latempete.info/15769-2/

"Se déroulant en l’absence du Rassemblement de l’Opposition : Le monologue de la Cité de l’UA va accoucher d’une souris"
° http://www.latempete.info/15766-2/

"Corneille Nangaa au dialogue : un huis clos suspect – Le Potentiel"
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=205533&Actualiteit=selected

"Dialogue de Kabila et Kodjo : une conspiration qui sera rejetée par le peuple"
° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=15161:dialogue-de-kabila-et-kodjo-une-conspiration-qui-sera-rejetee-par-le-peuple&catid=85&Itemid=472

"RD Congo : Moïse Katumbi dénonce le « monologue » en cours à Kinshasa"
° http://www.jeuneafrique.com/355501/politique/rd-congo-moise-katumbi-denonce-monologue-cours-a-kinshasa/

"Moïse Katumbi va rentrer et attendre “la fin de la deuxième mi temps”: pas de bonus pour Kabila
° http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/2016/09/07/moise-katumbi-va-rentrer-et-attendre-la-fin-de-la-deuxieme-mi-temps-pas-de-bonus-pour-kabila/

"APPELS SUR L’ACTUALITE
[Vos réactions] RDC : comment sortir de l’impasse politique ?"

° http://www.rfi.fr/emission/20160907-vos-reactions-rdc-comment-sortir-impasse-politique

"S’acheminerait-on vers la dissolution du Parlement ?"
° http://www.lephareonline.net/sacheminerait-on-vers-dissolution-parlement/

° http://laprosperiteonline.com/index.php/fr/actualites/80-politique/4636-inclusivite-respect-de-la-constitution-dialogue-la-cenco-menace
° http://acpcongo.com/acp/dialogue-national-debat-general-sur-la-problematique-du-fichier-electoral/
° http://www.radiookapi.net/2016/09/07/actualite/politique/organisation-des-elections-en-rdc-jose-makila-propose-un-accord



Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Arafat le 8/9/2016, 8:47 am

ndonzwau a écrit:
Que faut-il de plus pour que Kodjo et le pouvoir comprennent que leurs manigances sont percées à vif et que ce dialogue risque d’accoucher d’un consensus bancal, irrecevable pour beaucoup et donc difficilement opposable à tous de force ; de la colère populaire en vue…

Il ne nous restera alors qu'à créer ce rapport de forces en dehors des circuits conventionnels; mais notre peuple en est-il capable ?
En dehors des circuits conventionnels car nous ne disposerons d'aucun recours légal, politique ou juridique, impossible pour l'opposition en pleine autocratie... Notre seule bouée de sauvetage ne peut venir que d'une contestation populaire mais alors assez importante pour embraser décisivement le pays...
Et mieux si elle est accompagnée d'une révolte à son tour du côté de l'armée et de la police et seulement après du côté politique, mais encore là des dérapages intentionnels de la dictature ont vite profité pour créer un embrasement national nécessitant un état d'urgence pour se donner des pleins droits pour sévir; encore là les pays voisins surtout à l'Est ont vite fait pour déstabiliser les Kivu, une partie de la Province Orientale et du Katanga...
Bref, mission quasi impossible mais consolons-nous et positivons en espérant qu'aucune armée ne peut venir à bout d'un peuple déterminé, comme on dit...
Attendons la suite…………..
[/i][/color]

C´est ce que craint et redoute tout le monde en commençant par la CI, raison pour laquelle on insiste sur l´inclusivité de ces assises. On ne veut pas de soulèvement en RDC entend-on ci et là mais finirait-on par être entendu? L´autre jour Fayulu disait que le départ de Kodjo n´était plus un préalable mais que veut-on encore, la libération de Diomi mais enfin! soyons quand même sérieux. Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CONCLAVE DE BRUXELLES ET SES CONSEQUENCES

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:35 pm


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 22 sur 25 Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23, 24, 25  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum