DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Message  Troll le 29/7/2016, 6:22 pm

silent DIALOGUE

Depuis 1 ans, nous parlons tous du "DIALOGUE"..et en ce jour du 29 juillet, tout un meeting de la majorité était consacré au DIALOGUE*
Si tous ou presque nous sommes en faveur d´un DIALOGUE, la comprehension de la necessité de ce dialogue n´est pas la même
Nous allons partager avec vous un constat étrange où le dialogue non seulement commence á devenir une menace pour la constitution, mais pire est un facteur qui risque de faire reculer le peu de démocratie que possede la RDC


¤ LES DEUX FACTIONS study

En réalité, il n´existe que deux factions politiques...Et ces factions recrutent aussi bien dans la majorité que dans l´opposition..Pire, même dans la fameuse "societé civile"

* La première faction qualifiée de "NAIVE" lutte pour le respect de la constitution:inlove: Dans l´entendement de cette faction, aucun arrangement politique ne peut se prevaloir de faire du bien au Congo, de sauver la paix sociale, sans le respect de la constitution:inlove:
L´élection elle même doit se conformer á la constitution et non se soumettre á un arrangement politique:nonono:


*La seconde faction qualifiée de "REALISTE" ne vise que le pouvoir.. Cette faction si puissante, car ayant ses defenseurs dans la majorité et l´opposition a acceptée de facto que la constitution ne DOIT pas être respectée..
Selon la comprehension de cette faction, un "arrangement politique" via le dialogue peut se substituer á la constitution
Ces "réalistes" affirment que les élections doivent attendre... Vous allez lire de temps en temps que "la RDC doit avoir des élections crédibles et appaisée"..Ce qui signifie que la RDC doit passer par une transition où un arrangement politique qui remplace la constitution impose une transition


¤ LA TRANSITION POLITIQUE



C´est la menace la plus crédible pour la constitution de la RDC á ce jour [i]Ceux des acteurs politiques qui militent pour une transition de quelques années[/i] Ces quelques années "élastiques" où semble-t-il les congolais vont preparer des élections "crédibles"

¤ CONTRADICTIONS


Si ceux de la majorité souhaitent une transition...dirigée naturelement par Kanambe Ce qu´une fois qu´on accepte de se "passer de la constitution" ..tout repose sur un arrangement politique..qui rend possible même le partage de la fonction présidentielle
Ceux de l´opposition pensent eux aussi obtenir un "gouvernement de transition" et pourquoi pas un "président de la transition" qui ne sera pas Kanambe


Si cette "faction" se retrouve face á face, comprenez d´avance qu´ils vont trouver un consensus du genre 1+4 et un partage des postes dans le gouvernement

La plus grande bourde dans cette histoire est le PARLEMENT Se partager le pouvoir executif..ne suffit pas pour diriger la RDC*
Ainsi, soit on garde les deputés qui en principe terminent leur mandat au mois de fevrier 2017 Soit, pire que tous l´arrangement du dialogue fait designer des parlementaires Et consacre ainsi le recul total de la démocratie au Congo

Á suivre

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Message  Troll le 29/7/2016, 7:19 pm

Embarassed Rolling Eyes VIOLER LA CONSTITUTION, UNE NECESSITE ?

La faction qui est pour le respect de la constitution se retrouve aussi face á une exigeance électorale Arrow Rolling Eyes Il est possible d´organiser les élections..mais l´unique condition incontournable est d´exclure les nouveaux électeurs dans le fichier électorale Idea

Rolling Eyes "Exclure les nouveaux majeurs ou ceux de la diapora" est une violation de la constitution Idea
Mais les lecteurs devraient se souvenir que pendant deux élections présidentielles et parlementaires, la constitution avait été violée

Idea
Like a Star @ heaven Les militaires et les policiers n´ont jamais votés en toute violation de la constitution Idea Ils sont des citoyens congolais et leur metier n´est pas une raison de confisquer leur droit électorale

Idea La diaspora n´a pas non plus votée.. Like a Star @ heaven et curieusement, jamais le gouvernement s´est senti engagé pour faire voter les congolais de l´étranger..
Notez qu´á ce jour, il n´existe pas une structure What a Face admnistrative capable de recenser les congolais de la diaspora What a Face bien qu´il existe un ministre de la diaspora Laughing


L´empereur HH avait soulevé cet aspect de la violation de la constitution parce qu´en utilisant le "vieux" fichier, les congolais ou un certain groupe des congolais sera de facto lesé What a Face

¤ LA BALANCE DES VIOLATIONS ?


Si la violation de la constitution en ce qui concerne le droit des nouveaux électeurs á se faire enrôler est un "moindre mal" Like a Star @ heaven par rapport á un arrangement politique où les parlementaires seront "coptés", l´executif "partagé" et la présidence "divisée" Evil or Very Mad qu´en pensent les lecteurs Question

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Message  Troll le 29/7/2016, 7:33 pm

Laughing Minuit moins une.. Surprised

http://www.jeuneafrique.com/mag/342128/politique/rd-congo-minuit-dialogue/

Nous ne partageons pas l´analyse de mister Soudan..Ce que la "CENCO" qui apporte son soutien á Kodjo est passée depuis longtemps dans l´autre camp.. Le refus des évêques á soutenir le FRONT á Goré, á marcher avec l´opposition en memoire des victimes Chrétiens de la repression de Mobutu..et pire le silence de la CENCO depuis un an..quand ces évêques pouvaient bien servir de "facilitateurs" entre la majorité et l´opposition au lieu de recourir á l´UA et l´ONU...sont des indications que l´Église Catholique a choisie son "camp"

La seule partie de l´analyse credible est le back up de la diaspora, des USA, ONU et UE en faveur de l´opposition..Tandis que le pouvoir possede sa puissance de feu financière et securitaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Message  Troll le 29/7/2016, 11:44 pm

@ LA TROISIEME PUISSANCE ET LA DISSUASION DES SANCTIONS What a Face

Quelque soit l´imagination "fertile" de la faction qui rêve de se partager la présidence Like a Star @ heaven , le gouvernement Like a Star @ heaven et le parlement Like a Star @ heaven ..Ce que les postes á pourvoir sont á plus de 500 places Idea No Rien que pour le parlement (Assemblée et Senat), cette faction peut "distribuer" plus de 500 places .. What a Face La tentation d´une transition est très forte Exclamation
Deux ou trois ans au Parlement, sans se faire élire Evil or Very Mad quelle tentation immense pour tous les acteurs politiques..dont certains n´ont pas d´autre profession mis á part la politique Exclamation Embarassed

Il ya aussi un acteur puissant dans ce dialogue @ Un acteur dont la puissance de feu économique, financière, diplomatique et militaire est très respectable


Les USA, UE et ONU sont aussi implicitement invités dans ce dialogue de tous le danger Wink Même si la majorité Like a Star @ heaven possede l´argument financier et militaire Like a Star @ heaven même si l´opposition démontre avec le retour de Tshitshi qu´elle dispose des millions d´hommes capables de vaincre n´ importe quelle armée dans une guerre urbaine à Kin pale il ya toujours les USA/UE/ONU qui possedent un arsenal d´armes diplomatique, militaire, financière et économique pale



Ne pas prendre en compte l´implication de ces acteurs planetaires serait un suicide de la part de toutes les factions en présence au Congo affraid Ils possedent la CPI, la Banque Mondiale (comme on le constate avec le projet Grand Inga qui ne bouge pas affraid ) la MONUSCO sur place..En moins d´une seule journée, la MONUSCO peut beneficier des avions de combat Gripen de l´Afrique du Sud ou des hélicoptères de combat de l´OTAN ou de la Russie affraid


Jusqu´où cette 3ème puissance compte imposer sa vision pendant ce dialogue? WAIT AND SEE

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Message  Troll le 30/7/2016, 1:21 pm

Laughing Surprised PAUSE CAFE POUR KODJO Smile

Le facilitateur de l´UA...apprend sans doute que les "factions" en présence au Congo..ne peuvent pas être "favorisées" Laughing Sinon comment expliquer cette "pause café" quand Kodjo souhaitait démontrer sa force de...frappe en faisant venir ceux qui courent á la soupe pour se faire enregistrer dans le fameux "comité preparatoire" ?

Le retour de Tshitshi et surtout les millions des kinois dans la rue.. doit-être un message assez éloquent pour faire reculer Kodjo

WAIT AND SEE

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Message  Troll le 30/7/2016, 5:52 pm

Idea EXPLICITE, PLUS QU´EXPLICITE Question

Sur la radio TOP CONGO Like a Star @ heaven le "vieux" Mwando Nsimba parle directement et affirme une fois de..trop Evil or Very Mad Like a Star @ heaven que le comité preparatoire n´a aucune raison d´être

Le "comité preparatoire" What a Face n´a aucune importance quand le Rassemblement Idea souhaite depuis longtemps que la "facilitation et le Panel" n´ont qu´á consulter les trois composantes que sont la Like a Star @ heaven majorité, la societé et l´opposition Like a Star @ heaven et trouver les points de convergence afin de lancer le dialogue très rapidement Idea

La semaine prochaine va sans doute apporter plus de "lumière" @ sunny

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Message  Troll le 31/7/2016, 12:50 pm

MUKWEGE IN THE HOUSE

Le camp des "naifs"..ceux des congolais qui continuent á croire qu´il est possible d´organiser les élections cette année...sont sur la scène et démontrent de quoi ils sont capables

MUKWEGE, porte parole de cette faction est pour la première fois á Kin pour apporter cette proposition qui va menacer le mercenaire NAANGA..et ceux qui rêvent de la transition


http://www.radiookapi.net/2016/07/31/actualite/politique/rdc-un-collectif-propose-un-calendrier-electoral-conforme-la


LE G7 LANCE UNE ATTAQUE FRONTALE CONTRE KODJO ?


Devant les ambassadeurs, les leaders du G7* ont une fois de plus affirmés que ce "dialogue congrès du MPR" que KODJO tente d´organiser en faisant son fameux "comité preparatoire" n´est pas celui des resolutions de l´ONU, mais un "dialogue á la Kabila"

Ainsi, le G7 y compris la Dynamique, le Front et l´UDPS..vont sans doute mieux expliquer pourquoi faire venir des milliers des gens dans une discution politique qui concerne l´organisation des élections..n´a pas de sens

http://www.radiookapi.net/2016/07/30/actualite/politique/rdc-le-g7-rejette-de-nouveau-le-dialogue-convoque-par-kabila

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Message  Troll le 31/7/2016, 5:13 pm

Sad C BRAECKMAN...Á LIRE AVEC MODERATION @


http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/2016/07/28/qui-heritera-du-capital-politique-de-tshisekedi/ No What a Face

"L´informateur" de la dame Braeckman étant "Kabila desire" Kinkiey Like a Star @ heaven il faut lire avec moderation et..lucidité Like a Star @ heaven

Rolling Eyes 12 millions de dollars $

Selon ce blog, Tshitshi aurait touché 12 millions $ afin d´apporter son "capital politique" dans la balance en faveur de Kanambe Neutral Malheureusement, selon "Kabila desire" Like a Star @ heaven Twisted Evil Moise Katumbi a "renversé" la mise de Kanambe et aurait payé plus...même le retour de Tshitshi dans un jet Falcon Idea serait financé par Moise...qui prepare pale une campagne électorale massive avec le G7 sunny

santa

¤ HERITAGE DE TSHITSHI ET LE PLAN BELGE drunken

La Belgique "serait" en faveur d´une transition consensuelle cherry même cette approche fait reculer la démocratie au Congo drunken .
Curieusement la dame Braeckman cite le dr MUKWEGE comme un candidat potentiel pour diriger la transition king Or, selon la dernière information sur Radio Okapi.. le dr Mukwege avec le Front study scratch sont en faveur de la tenue des élections dans les délais..et pire ]b]Mukwege apporte un calendrier "alternatif" pour contraindre NAANGA á laisser tomber son plan de "glissement"[/b]

Quel est le sens de ce "blog"? Diviser l´opposition? Affaiblir l´aura de Tshitshi? WAIT AND SEE

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Message  zalapauser le 31/7/2016, 8:36 pm

Colette Braeckman raconte des betises. Kabila a plus d'argent que Katumbi. Il suffit que Kabila paie plus que Katumbi pour que Tshisekedi adhere au dialogue de kabila. De toutes les facons, Le frere de Moise entretient des tres bonnes relations avec Tshisekedi depuis longtemps dont c'est normal que Tshisekedi soit doux envers Moise.

B52 n'a jamais trahi et ne trahira jamais. D'ailleurs les kabilistes le savent parce qu'ils ont tout essaye. Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Message  Hiro-Hito le 1/8/2016, 6:56 pm

Mais en 6eme des humanites nous avions appris c qu'on appele la critique historique, et selon les methodes, je ne vois mm pas pkoi parler de ce que Kinkiey racconte.

Mais bon, parlons des choses importantes, le Dialogue serait bloque, apres le discours de Tshisekedi (discours en lingala, donc y'a lieu de parler de spontaneite, donc pour appeler ceux qui disaient sur ce forum qu'il n'avait plus ses facultes mentales, de prendre le courage et dire, oops, ne serait-ce que ca, mais bon...) Donc je disais que ce discours bloque le dialogue, la aussi faudrait se demander si reelement le pouvoir veut se dialogue, car liberer les prisoniers aurait ete la plus simple des conditions, mais on ne sait pas pkoi ils ne veulent pas le faire.

Mais si c'est leur position, alors le future de ce dialogue...En voyant aussi comment on a empecher Katumbi de descendre sur Kin alors qu'on lui promet la prison, on doit se demander si ils veulent vraiment un dialogue.

Un autre point c la position vis-a-vis de Kodjo, un autre obstacle qui ne permettra pas aux voisins d'arriver au dialogue coe ils le souhaitent.

En anglais on dit, beggars can't be choosers, soki oza mendiant, o koki ko pona te, ozo senga dialogue mais ozo linga o imposer na opposition

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36

Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Message  Admin le 1/8/2016, 9:04 pm

Ce sujet est délicat !!!

On barre la route à Kabila (et à raison) pour défendre notre constitution. Constitution qui est le fruit d'un large consensus après le match nul à l'issue des confrontations armées.

Par conséquent, cette logique nous oblige à éviter comme solution, toutes solutions qui violeraient la même constitution.

Mais il faut sortit un peu des principes et tout autres recadrages légalistes et constitutionels car en effet cette situation voulue par la majorité au pouvoir ne visait qu'un seule chose. Rendre l'article 220 (qui limite la présidence à 2 mandats) caduque afin de pousser le pays tout entier à un glissement qui en réalité est une violation de la constitution. Le piège consistait notamment via le dialogue à partager cette responsabilité histoire de rendre tout le monde responsable et complice de cette violation. L'idée est aussi de foutre un tel bordel au point que le seul retour à la normale nécessiterait des modifications constitutionnelles. Alors quand on tient compte de la spécificité de l'article 220 quand à son caractère non modifiable, on voit tout de suite un référendum pour une nouvelle constitution.

C'est la raison pour laquelle j'ai toujours été contre ce dialogue et c'est encore le cas.

Maintenant ... Il faut donc faire avec on a pas su vraiment éviter le piège. Il faut maintenant tourner ce piège contre ceux qui l'ont concocté. Il faut donc sortir un peu de ce paradigme constitutionnel pour une vision plutôt politique. C'est un peu ce qui arrive quand l'Onu met un pays sous tutelle (Kossovo) ou  après une révolution populaire (Burkina).
Moi je ne verrais pas d'un mauvais œil si la classe politique désigne une personne neutre pour diriger une transition genre Mukwege. Mais ça peut bien aussi être un homme politique et je crois que Etienne Tshisekedi serait largement la personne que le peuple aimerait bien voir diriger cette transition pour 1 an ou 2.


Dernière édition par Admin le 2/8/2016, 5:45 pm, édité 3 fois

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Message  Hiro-Hito le 2/8/2016, 12:08 am

Ce dialogue aura du mal a prendre son envol, il faut se dire que mm si aujourd'hui, la MP capitulait sur l'histoire de Kodjo et liberait les prisonniers, arretait avec des poursuites judiciaires, il y aura une autre etapes a franchir, après les cahiers des charges ou disons l'harmonisation des points qui seront a l'ordre du jour, l'opposition peut trainer les pas.

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36

Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Message  ndonzwau le 2/8/2016, 3:42 am

ndonzwau a écrit:Encore une tentative de réflexion en cours de chemin pour répéter mon entendement de la situation à ce stade !?!

Au-delà du fond lui-même chez Tshisekedi qui révèle un radicalisme parfois égotiste et attaque sans nuances mais à raison un pouvoir autocratique nourri à l’arbitraire jusqu’à nous mettre exprès devant un fait accompli en ne préparant pas les échéances électorales et cela en vue de se maintenir illégalement et illégitimement au pouvoir; et au-delà de la forme, rassemblement de l’opposition, retour et meeting réussis, le seul enjeu qui vaille vraiment c’est d’installer des nouveaux rapports de forces entre le pouvoir et son opposition !
Dans ce sens l’appel incessant de l’Opposition au respect de la Constitution n’est d’abord qu’un outil stratégique tant la Loi fondamentale la seule base juridique et sociale pour régler notre cohabitation nationale mais tous nous savons que des instances dûment mandatées en notre nom peuvent s’autoriser non de la contourner mais négocier autour pour l’adapter au besoin surtout en tant de crise ! Et qu’on la nomme ou pas nous n’en sommes pas loin…


Ainsi peut se justifier en ce moment le fumeux « dialogue » qui est dans la bouche de tous, Majorité, Opposition et CI ! Non pour abolir ou suspendre le respect démocratique dû à la Constitution mais pour le renforcer en s’autorisant aussi constitutionnellement par un acte juridique souverain un Amendement légal !
Lorsqu’on décortique jusqu’au bout la logique juridique contenue dans le message de Tshisekedi,on voit en fait une approbation d’un « dialogue » non à ce stade où la « haute trahison » de « JK » n’est pas totalement attestée mais lorsqu’elle le sera effectivement dès qu’il n’aura pas convoqué les élections comme prescrit constitutionnellement le 19 septembre (càd 90 jours avant la fin du mandat) et plus effectivement encore le 19 décembre, date constitutionnelle de la fin du mandat… C’est dire que dans sa tête un « dialogue » avant ne serait qu’une annonce de celui autorisé légalement à cette date…

Mais cette logique nous empêche-telle d’agir plus décisivement dès maintenant ? Pas si sûr !
Voilà pourquoi personnellement plutôt que de me cristalliser sur cette logique je privilégie de la conforter en m’attachant aux nouveaux rapports de force que nous autorise l’évolution de ceux-ci en ce moment…


Alors tous ces événements avec leur contenu suffisent-ils ou suffiront-ils à les renverser en faveur de l’Opposition ? Si le "Rassemblement" qui fédère tous les partis de l'opposition, le retour et le meeting de Tshisekedi qui confirment une large adhésion populaire à sa position, la partielle remise de grâces et le report du début des travaux préparatoires au dialogue sont des réelles premières victoires à l'actif de l'Opposition, c’est la suite et d’abord la réaction immédiate du pouvoir à tout cela qui nous dira s'il y’a au final un relatif renversement des rapports des forces…
Que doit faire de plus l’Opposition dès maintenant sans attendre le 19 septembre ou le 19 décembre comme le déclare Tshisekedi, sans attendre une hypothétique prise en charge de la population qui cette fois prendrait ses responsabilités de façon plus décisive comme prévu dans la stratégie de Tshisekedi et de son Rassemblement, pour renforcer sa pression sur le pouvoir ?

Ce serait là l’utile réflexion sur une stratégie gagnante ; jusque-là on ne la voit pas assez mais attendons car en fait tout ne fait que commencer et contrairement à beaucoup je crois que la pression de cette opposition si elle est d’avantage intelligente, courageuse et déterminée peut gagner à bousculer décisivement le rapport des forces !
Déjà le contenu et l’issue de ce fameux dialogue devenu une vraie « Arlésienne » nous en diront davantage si jamais il a finalement lieu…


Compatriotiquement!


Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Message  ndonzwau le 3/8/2016, 6:03 am

ndonzwau a écrit:
[...]
Ici, je vais plutôt me permettre de dépasser le folklore des déclarations des uns et des autres qui à mon avis ne dit pas toujours tout du fond des choses pour m’attacher au message explicite et subliminal contenu dans les propos de notre Sphinx notamment en ce qui concerne sa substantielle vision du "dialogue", de la place qu’il s’accorde dans le combat pour le changement et des stratégies et actions qu’il prévoit pour celui-ci !

En général,
à mon avis la polémique autour du dialogue est beaucoup alimentée par la relation trop mécanique et statique qu’on en fait avec la Constitution et la vie politique alors qu’elle est complexe et dynamique !
Ceux qui le condamnent sans nuances ont en même temps en vue qu’il représente un mauvais modèle pour le destin de la démocratie au Congo qui risque de figer le pays en successifs bricolages constitutionnels tous les dix ans dignes d’une République bananière sans boussole légale permanente et souhaitent que la vie politique se cale aux prescrits constitutionnels en permanence tout en négligeant quelque part que nous sommes en face d’une crise que le pouvoir nous a imposée de fait !
Ceux qui l’adoptent sans réserve admettent trop naïvement qu’il puisse avoir une force de pression alors que vu l’équation politique en présence le dialogue risque de ne pas en avoir : ainsi donc par exemple l’Udps qui l’a adopté dans sa feuille de route n’en a pas pourtant démontré sa faisabilité face à un pouvoir qui le dévoie au point qu’un de ses arguments essentiels repose moins sur sa même feuille de route mais sur sa concordance avec les résolutions onusiennes…

Mais arguments internationaux à son appui à part que nous reste-t-il pour en faire un outil d’adaptation à notre crise politique tant un dialogue n’est pas en soi bon ou mauvais, il est même plus qu’acceptable en tant de crise pourvu que son objectif, son contenu et son issue nous le prouvent… Justement toutes les craintes des « non » ou des « oui mais » au dialogue se conjuguent autour du risque prévisible ou craint que ce dialogue n’aboutisse qu’ à une vile suspension ou un déni préjudiciable de la Constitution et à une prime à la mal-gouvernance !
Du coup nous ne pouvons que nous rabattre à le voir à l’épreuve pour que nous le jugeons à l’acte, les craintes sur le respect indispensable de la Constitution et sur une prime à la mauvaise gouvernance qui nous a imposé cette impasse seront alors jugées à son issue !

Dans ce sens, les va et vient de l’Udps qui ont commencé par un « non » catégorique puis un « oui » formel et enfin un « oui mais » résument assez la vision divergente au sein de ce parti mais surtout dans le fond la ténacité et la constance d’un Tshisekedi qui face aux velléités à composer d’une aile de son parti a eu le courage de siffler la fin des concertations de son parti à Ibiza et ailleurs avec le pouvoir ! Beaucoup la voient mal mais c’est la même logique mais encore plus « juridiste » pour l’homme de droit qu’il est qu’on voit derrière ses derniers propos qui plaident pour un dialogue qu’autoriserait sans discussion l’effective « haute trahison » du pouvoir lorsqu’il n’aura pas respecté la Constitution en ne convoquant pas les élections 90 jours avant la fin du mandat (19 septembre) et mieux encore lorsque celle-ci sera totale (le 19 décembre) au cas où le pouvoir n’aura toujours pas donné les moyens au pays d’assurer l’alternance démocratique mais voudrait s’en prévaloir pour rester au pouvoir !

Pensez-y donc, c’est en fait toute la dialectique juridique autour du dialogue vs Constitution qui est contenue dans la logique de Tshisekedi ! C’est le plein sens de son « préavis de trois mois » qu’il inflige au pouvoir ! Autrement dit Ya Tshistshi n'est certes pas pour "un dialogue à n'importe quelles conditions" mais ne croit-il pas que ses conditions ne seraient pleinement acquises quand la "haute trahison" de "JK" sera consommée càd d'abord le 19 septembre et mieux encore le 19 décembre si le pouvoir en reste là

Je débattrai plus tard des autres indications peut-être aussi importantes parce que d’abord purement stratégiques liées aux actions à mener : le plébiscite qu’il s’accorde et suppose qu’il se présente comme l’unique alternative au pouvoir et l’appel à la responsabilité des jeunes et de toute la population dans « se prendre en charge » et de suivre les indications qu’au moment il donnerait pour le matérialiser !

A plus............
.

Compatriotiquement!


Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Message  Troll le 17/8/2016, 11:58 pm

Smile UNE INTERVENTION MILITAIRE DES USA, POUR FAIRE RESPECTER LA CONSTITUTION EN RDC ?

Idea PROF DEBABA

L´information sur une possible intervention militaire des USA au Congo a été apportée par le prof DEBABA dont le lien Like a Star @ heaven Idea http://www.cn1news.com/content/lamerique-devoile-la-vraie-face-de-kabila-aux-congolais

Idea JEUNE AFRIQUE

La suite a été "introduit" par le site de la revue Jeune Afrique Idea http://www.jeuneafrique.com/349655/politique/rd-congo-a-washington-lambassadeur-congolais-plaide-prolongation-mandat-de-Kabila/ What a Face Neutral

Et la suite Question

http://www.brookings.edu/events/congos-political-crisis-what-is-the-way-forward/
What a Face

Nous prions l´Admn de retrouver la vidéo de cette conference...parce que la version qui circule sur FACEBOOK Idea démontre que les USA sont determinés á "faire respecter la constitution", et l´option d´une intervention militaire directe des USA au Congo est d´actualité :face:

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/07/26/au-senegal-des-soldats-americains-s-entrainent-a-une-intervention-d-urgence-en-afrique_4974997_3212.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Message  Troll le 18/8/2016, 12:26 am



¤ http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/rdc-washington-redoute-des-violences-si-kabila-saccroche-au-pouvoir-0
Surprised

VIOLENCES

*Nous sommes á un mois de la "violence"...et cette "violence" peut se concentrer uniquement sur le président de la RDC him self Arrow Tout comme, des millions des congolais dans la rue No No sont un potentiel d´une violence enorme What a Face Idea

Tic tac, cette montre infernale Like a Star @ heaven Nous sommes á un mois des "violences" Like a Star @ heaven

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Message  Troll le 19/8/2016, 9:49 pm

Sad Sad LA CONSTITUTION ..TOUJOURS EN DANGER ?

La liberation de 20 prisoniers politiques par Kanambe et son gang...est un petit pas vers la tenue du dialogue Surprised Mais, selon RFI http://www.rfi.fr/afrique/20160819-rdc-kinshasa-vingt-prisoniers-elections Surprised Surprised

Le "geste" de Kanambe vise avant tout á obtenir...le report de la présidentielle censée se tenir en novembre prochain pale sunny


Quand les USA continuent á affirmer que "le respect de la constitution n´est pas negociable" on se demande si le Rassemblement avec Tshitshi á sa présidence, va "acter le report de la présidentielle" comme l´affirme RFI drunken king

WAIT AND SEE

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Message  Troll le 20/8/2016, 3:50 pm

Idea What a Face LA DYNAMIQUE DES "TRAITRES" ? Question Crying or Very sad

Les informations en provenance de Kin (visioner sur www.johnimage.tv sunny ) font état d´une traitrise au sein de la Dynamique drunken
Avec la liberation des prisoniers politiques et 2 chaînes de TV de l´opposition, on decouvre que Kanambe tente de "separer" les membres de l´opposition afin d´obtenir son "dialogue" drunken

drunkenLIBERATIONS "SELECTIVES"

Le message politique est assez explicite quand Kanambe juge bon de "liberer" les chaînes de TV de Bemba et Kamerhe qui semble-t-il sont devenus des "pro-dialogue" drunken

Quand Kodjo se precipite (lire sur Radio Okapi) pour annoncer la tenue de son dialogue la semaine prochaine.. sunny Kodjo (et la CENCO) compte sur le back up de Kamerhe et Bazaiba afin de "justifier" la presence de l´opposition dans ce dialogue king

¤ LA DYNAMIQUE POUR LE RESPECT DE LA CONSTITUTION ?

jocolor Matungulu (lire sur Johntv sunny ) disait á la sortie d´une rencontre avec Tshitshi (président du Rassemblement sunny ) que la Dynamique confirme sa position sur le "respect de la constitution" tandis que certains membres de la Dynamique (Kamerhe et Bazaiba) ne sont plus en phase avec cette position sunny


Les lecteurs doivent noter..que les USA continuent á affirmer que la base de toute "negociation ou dialogue" est le respect de la constitution
Ainsi, Kamerhe semble avoir pris l´option de "defier" les USA y compris le Rassemblement drunken

¤ KAMERHE SUR LA VOIE DE KENGO ?


Pour ceux qui n´étaient pas á Kin pendant la Conférence Nationale drunken Face á la "guerre" entre Mobutu et Tshitshi, Monsengwo avait trouvé l´astuce de faire designer Kengo..comme la 3ème voie pale
Kamerhe semble avoir adopté cette strategie depuis très longtemps...Car dèjà, il s´était opposé á Fayulu quand ce dernier avait lancé l´option de s´attaquer á la CENI affraid
Maintenant que Kamerhe semble avoir pris l´option d´aider Kodjo en parlant au nom de "toute" l´opposition dans un dialogue qui vise á ne pas faire respecter la constitution..la CENCO (comme pendant la CNS) serait-elle capable de cautioner les ambitions de Kamerhe affraid ?


Liberations des prisoniers...la Dynamique dans le vent? WAIT AND SEE

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Message  Troll le 20/8/2016, 11:26 pm

@ FORCING DE KODJO silent pale

:bounce: bounce http://www.voaafrique.com/a/convocation-du-comite-preparatoire-du-dialogue-national-en-rdc/347375.html rabbit


Le mardi 23 août sera le jour de "vérité" avant tout pour KODJO..recusé qui continue son show et il joue sans doute sa dernière carte silent En effet, il semble compter sur KAMERHE quand le MLC..avec J Ndjoli refuse subitement d´aller au dialogue pale et BAZAIBA n´attend que le 19 septembre..jour où les candidatures á la présidence seront deposées pale pale tongue rabbit


¤ " C´est toujours l´impatience de gagner qui fait perdre "Idea (Louis XIV:star: )
No

WAIT AND SEE

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Message  Arafat le 22/8/2016, 8:47 am

Tout le monde sait qu´on finira par dialoguer alors tous ces kwenda vutuka ne contribuent qu´à faire traîner les choses. Qu´ils aillent dialoguer et trouver un consensus à moins que le désir de faire chier Kabila ne prenne le dessus. Surprised Surprised Surprised

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Message  Troll le 22/8/2016, 2:30 pm

Shocked Surprised Abou AMAR

¤ PRISONIERS POLITIQUES Surprised Razz

10 ans de "démocratie", les congolais, tous les congolais decouvrent que leur gouvernement a mis en prison des citoyens congolais pour des raisons politiques Neutral Like a Star @ heaven No

En principe, AUCUN congolais ne peut accepter cet état des choses
What a Face Avons-nous votés un président de la République qui autorise les arrestations de ses opposants Question Embarassed Evil or Very Mad

Quand le ministre de la justice libere les opposants What a Face c´est une confirmation de cette injustice qui viole la constitution de la RDC No

Aucun opposant ou membre de la societé civile ne peut accepter d´aller dans un dialogue en étant conscient qu´il ya des congolais en prison pour des raisons politiques No
Comment justifier cette violation de la constitution et aller discuter avec des gens sans foi ni loi sur l´avenir du respect de la constitution


Ainsi, quelqu´un comme Kamerhe qui tente de faire son propre show, devrait se dire que si les congolais se decident á l´agresser physiquement ou verbalement, il porte cette lourde responsabilité d´aller dans un dialogue...sans avoir obtenue la liberation de TOUS les prisoniers politiques comme Bazaiba (au moins) l´exige:girlscream:


Les évêques et les "évangelistes" qui ne se soucient pas des "prisoniers" politiques..se retrouvent dans la même situation

KODJO

Franchement les africains Comment être "facilitateur" avec une bonne conscience quand il apprend et decouvre que le pouvoir au Congo garde des prisoniers politiques...que le gouvernement "échange" pour obtenir des benefices politiques

Non mbuta ARAFAT, ce "dialogue" n´a pas de sens...s´il faut continuer á accepter des prisoniers politiques "oubliés" et "sacrifiés" uniquement parce qu´il faut aller au dialogue: PAS UN SEUL PRISONIER POLITIQUE devait-être la position de tous les congolais

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Message  Arafat le 22/8/2016, 3:31 pm

Troll a écrit:
Non mbuta ARAFAT, ce "dialogue" n´a pas de sens...s´il faut continuer á accepter des prisoniers politiques "oubliés" et "sacrifiés" uniquement parce qu´il faut aller au dialogue: PAS UN SEUL PRISONIER POLITIQUE devait-être la position de tous les congolais
24 sur 26 des prisonniers politiques ont été libérés. Fait-on maintenant allusion spécialement au cas de Diomi ndongala? Le ministre de la justice a dit que Diomi n´entrait pas dans ligne de la grâce présidentielle étant donné que ce dernier (Diomi)était incarceré pour des raisons non politiques, qu´on démontre alors que ce n´est pas le cas. Francis Kalombo vient de déclarer que :" Comme on avait libéré Evoloko, qu´on libère aussi Diomi, faille-t-il faire un tel rapprochement pour le cas d´un prisonnier politique? Le délai constitutionnel ne sera pas respecté, qui ne le sait pas? Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Message  Troll le 22/8/2016, 3:45 pm

Laughing Mbuta ABU AMAR

CoolSurprisedEvoloko..precedant juridique Very Happy  Mes excuses, il ne faut jamais rire de ce crime de viol...surtout pour Troll qui doit beaucoups aux femmes* Toute mon existence, partout où je me suis trouvé, les femmes ont toujours fait quelque chose pour moi..toujours et partout..Mes grandes soeurs ont toujours été la source d´inspiration pour mon existence

Quand Francis indique que la "femme du président de la République" s´était deplacée en personne pour faire sortir Evoloko de Makala En tout, ceux qui utilisent l´argument du crime de viol..non démontré juridiquement devraient quand même renconcer et laisser Diomi rejoindre le Rassemblement


:yawn: KAMERHE, LA PEUR DE LA POPULATION EST LE COMMENCEMENT DE LA SAGESSE ?


http://congomikili.com/unc-revient-sur-sa-parole-nous-allons-aussi-respecter-la-ville-morte-mardi-23-aout/  

Mbuta ABU AMAR Hem, á force de vouloir s´assoir sur deux chaises, on risque de se retrouver par terre Kamerhe qui voulait jouer son "show" commence á comprendre que lipate ya  ba makaku esengaka oyeba ko pumbwa pe ko kanga nzete
Les acrobaties de Kamerhe resultent de la reaction de Bazaiba et Ndjoli..sans doute? Ce que le MLC a rejoint de facto la posture du Rassemblement en refusant d´aller au dialogue de Kodjo


WAIT AND SEE

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Message  El-Shaman le 22/8/2016, 5:33 pm

Arafat a écrit: Francis Kalombo vient de déclarer que :" Comme on avait libéré Evoloko, qu´on libère aussi Diomi, faille-t-il faire un tel rapprochement pour le cas d´un prisonnier politique? Le délai constitutionnel ne sera pas respecté, qui ne le sait pas? Evil or Very Mad  Evil or Very Mad  Evil or Very Mad [/i]

Very Happy Francis Kalombo a commettre gaffe ya munene. Le cas Evoloko Joker c'était prouver que asalaki viole.Tandis que na cas ya Diomi Ndongala = Rien ne nous prouve qu'il avait violer, hormis cette mascarade juridique.Donc F. Kalombo asali gaffe ya munene en disant une chose dont personne n'est jamais sûr, si ce n'est les membres de la M.P


Dernière édition par El-Shaman le 22/8/2016, 8:23 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Message  ndonzwau le 22/8/2016, 6:28 pm

Arafat a écrit:
Troll a écrit:
Non mbuta ARAFAT, ce "dialogue" n´a pas de sens...s´il faut continuer á accepter des prisoniers politiques "oubliés" et "sacrifiés" uniquement parce qu´il faut aller au dialogue: PAS UN SEUL PRISONIER POLITIQUE devait-être la position de tous les congolais
24 sur 26 des prisonniers politiques ont été libérés. Fait-on maintenant allusion spécialement au cas de Diomi ndongala? Le ministre de la justice a dit que Diomi n´entrait pas dans ligne de la grâce présidentielle étant donné que ce dernier (Diomi)était incarceré pour des raisons non politiques, qu´on démontre alors que ce n´est pas le cas. Francis Kalombo vient de déclarer que :" Comme on avait libéré Evoloko, qu´on libère aussi Diomi, faille-t-il faire un tel rapprochement pour le cas d´un prisonnier politique? Le délai constitutionnel ne sera pas respecté, qui ne le sait pas? Evil or Very Mad  Evil or Very Mad  Evil or Very Mad

Attention AA, au-delà de l’opportunité ou non de ce dialogue et même de l’exigence du respect des délais constitutionnels qui est, méfiez-vous, plus stratégique qu’aveugle, c’est la seule base qui nous permet de régler nos problèmes nationaux, je crains que dans cette affaire de la libération de Diomi accusé de viol on se satisfasse trop rapidement d’amalgames et de confusion à terme grave car on oublie de l’analyser à ses différents niveaux, éthique, judiciaire, politique…

Sur le plan moral et judiciaire, le viol est un crime gravissime que je me demande même s’il est prescriptible par qui que ce soit, c’est ainsi que j’ai trouvé très malvenue l’allusion à l’affaire Evoloko (j’ai plutôt fait ailleurs une analogie, j’avoue très osée, au cas de Lumumba sorti en catastrophe de prison pour participer à la Table Ronde) …
Mais le cas d’Evoloko nous envoie au politique : si un pouvoir a été capable de sortir de prison celui-ci condamné pour viol, pourquoi ce droit de vie et de mort le refuserait-il à un homme politique quelle que soit l'accusation qu'on lui fait ?
C'est regrettable du point de vue moral mais la crise politique et sociale ne nécessite pas de tels écarts surtout que son règlement est autrement plus "politique" comme fait social total...

En effet c’est bien plus large, ce n’est pas Diomi seul condamné de viol qui est toujours en prison mais beaucoup d’autres condamnés pour des délits moins graves et surtout en acceptant de libérer des détenus, le pouvoir confirme bel et bien qu’il emprisonne arbitrairement ces citoyens, c’est politiquement plus grave car il y’a un autre aveu derrière : des détenus politiques et d’opinion sont en fait condamnés sous des faux chefs d’accusation de droit commun !
C’est très vraisemblablement le cas de Diomi : l’opposition a bien raison de réclamer sa libération mais en même temps de démontrer que sa condamnation pour viol est artificiellement fabriquée !


Du coup on regarde d’un autre œil moins étriqué où la dimension judiciaire et même morale ne peuvent être séparées de l’aspect combien politique, les demandes de libération de tous les prisonniers étiquetés politiques et d’opinion y compris celle de Diomi par l’opposition !


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE ? LA CONSTITUTION EN DANGER..

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:28 am


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum