DIALOGUE: L´heure du bon sens

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DIALOGUE: L´heure du bon sens

Message  Jim KK le 22/8/2016, 2:36 pm

Allons au Dialogue !

"Dans ces circonstances, le Dialogue, comme avaient su le comprendre nos ancêtres, est la voie la moins coûteuse et la plus efficace du règlement des contradictions politiques".

Dialogue: Edem Kodjo convoque le comité préparatoire

http://www.radiookapi.net/2016/08/22/actualite/en-bref/dialogue-edem-kodjo-convoque-le-comite-preparatoire

Le bureau du facilitateur du dialogue politique invite les parties prenantes au lancement, mardi 23 août, des travaux du comité préparatoire. Selon le chargé de communication du facilitateur, les participants vont décider du lieu où se tiendra ce forum, de sa durée, des personnes qui seront invitées et du calendrier électoral.

Les participants sont des personnalités mandatées par leurs structures respectives: les partis politiques de l’opposition ou de la majorité, et la société civile. Elles vont échanger sur la feuille de route du dialogue qui doit être amandée.

Cette rencontre pourra prendre cinq jours, indique le chargé de communication d’Edem Kodjo.

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE: L´heure du bon sens

Message  Jim KK le 23/8/2016, 8:09 am

RDC: une partie de l'opposition boycotte les travaux préparatoires au dialogue

http://www.rfi.fr/afrique/20160823-rdc-greve-generale-travaux-preparatoires-dialogue-edem-kodjo

En RDC, Le bras de fer continue entre l'opposition et le facilitateur de l'Union africaine Edem Kodjo. Désigné pour décrisper le climat politique en RDC alors qu'une élection présidentielle doit se tenir à la fin de l'année, le facilitateur a choisi de démarrer ce mardi 23 août des travaux préparatoires à un dialogue entre majorité et opposition. Il estime qu'avec la dernière libération de prisonniers, le gouvernement a créé des conditions favorables. Ce n'est pas l'avis du Rassemblement de l'opposition qui a choisi de boycotter ces travaux. Et a appelé à la tenue d'une grève générale ce mardi.

Les deux premières forces de l'opposition au sein du Parlement, à savoir l'UDPS et le MLC, seront donc absentes de ces travaux préparatoires. Pour ces deux partis, quatre prisonniers politiques libérés, c'est trop peu, alors qu'ils en demandaient plus d'une centaine.

Il était aussi question de stopper les poursuites à l'encontre de responsables de l'opposition. Sans succès. Dans ce climat, impossible de faire confiance au gouvernement ou à un médiateur ayant obtenu si peu de résultats. Ils appellent donc à une journée ville morte ce mardi.

Mais signe de la division qui règne, l'UNC, troisième force de l'opposition, elle, assistera à ces travaux préparatoires. Son argument : ne pas participer à cette réunion avec le pouvoir pourrait retarder encore un peu plus le processus électoral alors qu'il reste moins d'un mois pour convoquer la présidentielle.

« La porte reste ouverte »

En définitive, c'est donc une cérémonie à minima qui devrait avoir lieu aujourd’hui. Un revers pour le facilitateur Edem Kodjo, qui espère toujours convaincre le reste de l'opposition à se joindre aux discussions. « La porte reste ouverte », a-t-il répété lundi.

« Nous espérions que tout le monde participe à ce comité. Nous reconnaissons humblement que ce n’est pas le cas et que nous n’aurons pas la maison commune complètement remplie et la grande famille totalement réunie. Mais il était nécessaire de commencer quelque chose en ayant le sens de l’ouverture. Je crois que nous nous organiserons de façon que, à tout moment et à tout instant, ceux qui décideront de venir se joindre au dialogue y viennent dans la plénitude de leurs moyens et, en plus, qu’ils soient persuadés que on leur réservera le meilleur accueil et qu’ils pourront prendre part à tous les travaux, y compris à ceux qu’on aura pratiquement épuisés. »

Le facilitateur s’est également engagé à obtenir plus de libérations et de mesures de décrispation politique auprès du pouvoir. « Je veux affirmer ici que le travail n’est pas terminé. Nous continuons le travail auprès du gouvernement, auprès du chef de l’Etat lui-même. Nous continuerons à tous ces niveaux-là à peser, à agir, pour que d’autres élargissements puissent intervenir et que d’autres organes d’informations et de médias puissent être également libérés. »

Journée ville morte

Le Rassemblement de l'opposition appelle à une journée ville morte sur tout le territoire national pour protester contre la tenue de ce dialogue, tenu par un facilitateur qu'il juge trop proche de Joseph Kabila. la majorité présidentielle dénonce l'attitude, de ce qu'elle estime être « quelques radicaux ».

« L’évènement le plus important demain c’est la convocation du comité préparatoire pour le dialogue. Les journées ville morte, il faut penser que c’est quelques radicaux qui voudraient utiliser cette pratique, dont le peuple ne veut plus, qui apparaît comme un plaisir démodé », tacle André-Alain Atundu, le porte-parole de la majorité.

Selon lui, les motivations et les objectifs de cette frange de l'opposition sont douteux. « Le dialogue en vue de préparer les élections, un calendrier, un processus électoral consensuel n’est pas dans l’agenda de ces groupes-là. La préoccupation du peuple pour une période post-électorale non-violente grâce à des élections fiables, ce n’est pas non plus dans leur agenda. Nous sommes bien obligés de penser qu’ils sont de ceux qui espèrent prendre le pouvoir par la violence de la rue. »

Des accusations, qu'en face, Bruno Tshibala, porte-parole de l'UDPS, récuse vivemment. « C’est l’UDPS qui est demandeur du dialogue. C’est le président de l’UDPS qui a été le premier, le 9 décembre 2011, à demander le dialogue pour résoudre la crise créée par le coup de force opéré par monsieur Kabila. L’UDPS est un parti non-violent. S’il n’était pas violent, il aurait laissé la population chasser Kabila par une insurrection populaire ».

Le porte-parole de l'UDPS insiste. « Nous avons dit : on va régler toutes ces questions par le dialogue. Il n’a jamais été question pour nous de chercher à prendre le pouvoir par la violence, par la force. C’est le pouvoir qui multiplie les provocations, les incohérences en cherchant à corrompre le facilitateur pour fausser le résultat du dialogue. C’est pourquoi nous avons décidé de lancer cette journée ville morte. »

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE: L´heure du bon sens

Message  djino le 23/8/2016, 6:48 pm

Eyindiiiiiiiiiiiiiii Na Prédialogue !!! Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE: L´heure du bon sens

Message  piélé de dongo le 23/8/2016, 7:00 pm

Après l'echec de la journée de villes mortes ou villes vivantes, revenons les pieds sur terre la population en marre de jeu politichien, allons au dialogue. RDC ezali ya mutu moko teee, ezali ya biso nyonso, tolakisa maturité na biso na ba paya.
Journée villes mortes était en en réalité journée ville vivante.
Cool Shocked Shocked

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE: L´heure du bon sens

Message  djino le 23/8/2016, 7:41 pm

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE: L´heure du bon sens

Message  djino le 23/8/2016, 7:43 pm

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE: L´heure du bon sens

Message  Jim KK le 23/8/2016, 7:59 pm

Edem Kodjo : «Le dialogue devra se dérouler dans le respect de la constitution et de la résolution 2277»


http://www.radiookapi.net/2016/08/23/actualite/politique/edem-kodjo-le-dialogue-devra-se-derouler-dans-le-respect-de-la

Le dialogue politique entre Congolais devra se dérouler dans le respect de la constitution congolaise et conformément à la résolution 2277 du conseil de sécurité de l’ONU, a déclaré ce mardi le facilitateur désigné par l’Union Africaine (UA) Edem Kodjo, à l’ouverture des travaux du comité préparatoire de ce forum.

Ce dialogue a comme thème « l’organisation pacifique des élections paisibles et transparente en RDC » a-t-il précisé dans son discours inaugural. cyclops cyclops

En rapport avec la crise qui guette la RDC à l’approche des échéances électorales et au refus d’une frange de l’opposition de participer à ce dialogue, M. Kodjo a prévenu que «personne n’en sortira vainqueur».

Il a pour cela invité l’autre frange de l’opposition absence de la table des travaux préparatoires du dialogue à « rejoindre le train du dialogue dont les portes restent ouvertes » car, a-t-il conseillé à la classe politique congolaise «l’objectif de ce dialogue est de relever le grand défi de vivre ensemble et ce serait un signal fort au monde entier».

Il s’est dit par ailleurs confiant, estimant que «les congolais sont capable de surmonter leurs divergences, en privilégiant la paix».

Dans son discours, il a également reconnu que «beaucoup d’efforts restent encore à fournir par le pouvoir en place afin de favoriser un climat de détente politique favorable au dialogue».

Plusieurs personnalités politiques ont pris part à cette cérémonie d’ouverture des travaux du comité préparatoire du dialogue dont les membres du groupe de facilitation, les mandataires d’une frange de l’opposition, de la Majorité Présidentielle, de quelques membres du gouvernement et de la société civile.​

Edem Kodjo indique que sa main reste tendue à l’autre frange de l’opposition [qui boude le dialogue], afin de rejoindre le travail du dialogue qui a démarré.

« Mais comment ne pas le souligner que la famille congolaise ne soit pas entièrement réunie dans la maison commune, notre patrimoine à tous. Sachons que les portes largement ouvertes de notre enceinte sont prêtes à accueillir nos frères encore absents à qui nous tendons les pommes ouvertes de la fraternité », a-t-il ajouté.

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE: L´heure du bon sens

Message  Mathilde le 23/8/2016, 8:02 pm

FLASH !!!! FLASH !!! FLASH !!!!
URGENT: Eyindi na Dialogue inter congolais: batu ya Société Civile contre Edem Kodjo, Bruno Mavungu témoin


Very Happy Very Happy

_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE: L´heure du bon sens

Message  Jim KK le 23/8/2016, 8:13 pm

L'opposition ordonne, la population boycotte


Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE: L´heure du bon sens

Message  Jim KK le 23/8/2016, 8:15 pm

Mathilde a écrit:FLASH !!!! FLASH !!! FLASH !!!!
URGENT: Eyindi na Dialogue inter congolais: batu ya Société Civile contre Edem Kodjo, Bruno Mavungu témoin


Very Happy Very Happy

like like like Very Happy Very Happy Very Happy

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE: L´heure du bon sens

Message  Admin le 23/8/2016, 8:59 pm

Le bon sens?
Mais dialoguer pourquoi vraiment cher Jim kk?

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE: L´heure du bon sens

Message  Jim KK le 23/8/2016, 10:46 pm

Admin a écrit:Le bon sens?
Mais dialoguer pourquoi vraiment cher Jim kk?

Cher Admin,

Aujourd’hui, la classe politique congolaise n’a pas le choix. Elle doit incontestablement rechercher un consensus sur une solution partagée. Cela nécessite donc un dialogue. Le dialogue pour s’entendre sur comment gérer le temps en attendant l’élection effective du nouveau Président sans faire flamber la RDC ou la fragiliser de peur qu’elle ne soit la proie facile à ses ennemis de tous bords qui guettent la moindre empoignade entre Congolais pour occuper et piller leur pays.

La quête du consensus demande que les parties concernées dialoguent pour s’entendre dans l’intérêt de tous. C’est pourquoi le dialogue tant prôné par le président Joseph Kabila et qui a déjà reçu l’avis favorable de la communauté internationale à travers le communiqué conjoint signé en février dernier par l’Union Africaine, l’ONU, la SADC, l’Organisation Internationale de la Francophonie de même que l’Union Européenne est vraiment très important!!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE: L´heure du bon sens

Message  djino le 24/8/2016, 12:08 pm

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE: L´heure du bon sens

Message  Arafat le 24/8/2016, 12:43 pm

Jim KK a écrit:
Admin a écrit:Le bon sens?
Mais dialoguer pourquoi vraiment cher Jim kk?

Cher Admin,

Aujourd’hui, la classe politique congolaise n’a pas le choix. Elle doit incontestablement rechercher un consensus sur une solution partagée. Cela nécessite donc un dialogue. Le dialogue pour s’entendre sur comment gérer le temps en attendant l’élection effective du nouveau Président sans faire flamber la RDC ou la fragiliser de peur qu’elle ne soit la proie facile à ses ennemis de tous bords qui guettent la moindre empoignade entre Congolais pour occuper et piller leur pays.

La quête du consensus demande que les parties concernées dialoguent pour s’entendre dans l’intérêt de tous. C’est pourquoi le dialogue tant prôné par le président Joseph Kabila et qui a déjà reçu l’avis favorable de la communauté internationale à travers le communiqué conjoint signé en février dernier par l’Union Africaine, l’ONU, la SADC, l’Organisation Internationale de la Francophonie de même que l’Union Européenne est vraiment très important!!!
Jim KK
Si vraiment le président tenait au dialogue, ce n´est pas seulement aujourd´hui que cela serait d´actualité. Mais en lieu et place d´un véritable dialogue, on n´avait seulement vu que des minables concertations qui n´avaient d´ailleurs pour but que de décapiter l´opposition et notamment le MLC, un poste de vice-premier ministre pour Thomas Luhaka, des postes ministeriels pour Germain Kambinga et surtout Omer Egwake qui est devenu un fervent chantre du Kabilisme au même rang qu´un Kien-Kiey Mulumba. Il saute aux yeux de tout le monde que le but recherché par le président serait tout simplement de légaliser son glissement via un consensus et ce, à travers ce dialogue.

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE: L´heure du bon sens

Message  Admin le 24/8/2016, 5:26 pm

Jim KK a écrit:
Admin a écrit:Le bon sens?
Mais dialoguer pourquoi vraiment cher Jim kk?

Cher Admin,

Aujourd’hui, la classe politique congolaise n’a pas le choix. Elle doit incontestablement rechercher un consensus sur une solution partagée. Cela nécessite donc un dialogue. Le dialogue pour s’entendre sur comment gérer le temps en attendant l’élection effective du nouveau Président sans faire flamber la RDC ou la fragiliser de peur qu’elle ne soit la proie facile à ses ennemis de tous bords qui guettent la moindre empoignade entre Congolais pour occuper et piller leur pays.

La quête du consensus demande que les parties concernées dialoguent pour s’entendre dans l’intérêt de tous. C’est pourquoi le dialogue tant prôné par le président Joseph Kabila et qui a déjà reçu l’avis favorable de la communauté internationale à travers le communiqué conjoint signé en février dernier par l’Union Africaine, l’ONU, la SADC, l’Organisation Internationale de la Francophonie de même que l’Union Européenne est vraiment très important!!!

Dis moi cher Jim KK,

Si après 5 ans de mandat Kabila n'a pas su organiser les élections par manque de volonté.

1. Quelle garantie avons-nous qu'il le ferra après le dialogue est une extension de son mandat (15 - 24 mois)???

2. Pourquoi soudainement il fera ce qu'il n'a pas voulu faire en 5 ans?

3. Si j'ai bien compris, la CENI nous dit qu'ils ont besoin d'au moins 15 mois pour organiser ces élections. Or, Kabila a demandé un dialogue depuis plus de 12 mois. Ce qui signifie qu'il y avait bien possibilité d'organiser les élections au plus tard mars 2017. Alors avec cette mauvaise volonté manifeste, comment croire que pcq'il y a dialogue, les choses vont changer!!!????

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE: L´heure du bon sens

Message  Jim KK le 26/8/2016, 5:34 pm

Le «dialogue politique national inclusif» se prépare avec difficulté

http://www.rfi.fr/afrique/20160826-rdc-dialogue-politique-national-inclusif-kodjo-ua-kabila

Un « dialogue politique national inclusif », c'est désormais ainsi que sera appelé le forum qui se prépare en RDC sous la facilitation d'Edem Kodjo nommé par l'Union Africaine. Les délégués au comité préparatoire se sont penchés, hier, jeudi 25 août, sur ce que devra être le dialogue à tenir dans une ville ou un pays à déterminer, mais ils ne se sont pas mis d'accord sur le principal sujet de discussion. Faut-il discuter de l'alternance politique ?

Pour l’opposition de RDC, c’est bien de l’alternance politique qu’il faudra discuter au dialogue, car le président Kabila a déjà épuisé ses deux mandats constitutionnels. La majorité présidentielle, elle, a souhaité qu’on parle plutôt de l’organisation des élections qui pourrait déboucher sur l’alternance. Et, à ce sujet, aucun consensus n’a été trouvé.

Toutefois, les participants ont convenu des principes conducteurs du dialogue : le respect de la Constitution de la RDC et de la résolution 2277 du Conseil de sécurité des Nations unies, laissant de côté l’ordonnance du président de la République qui convoque ces assises.

Il y aura 200 participants au total : 68 pour l’opposition, autant pour la majorité présidentielle, 39 pour la société civile et 25 pour des personnalités parmi lesquelles des anciens Premiers ministres et des professeurs d’université. Avant ce dialogue, qui devra durer deux semaines, il est impérieux, selon les délégués au comité préparatoire, de créer un climat de confiance en répondant aux exigences posées par l’opposition, donc la libération effective des prisonniers politiques et détenus d’opinion, mais aussi la réouverture des médias proches de l’opposition.

_____________

Mr. Troll, ils ont oublié les chefs coutumieux, les sportifs et musiciens!!! Laughing  Laughing  Laughing  Laughing

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE: L´heure du bon sens

Message  Admin le 26/8/2016, 8:54 pm

Jim kk J'attends tjrs la réponse à mes questions ndeko

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE: L´heure du bon sens

Message  Troll le 26/8/2016, 9:59 pm

Suspect mr JIM

WAIT AND SEE

Vous n´avez pas noté qu´ils ont subitement "oubliés" l´ordonance de Kanambe Question Étrange que votre capacité de lecture soit si reduite.. Rolling Eyes Embarassed

Si ce dialogue se base sur What a Face RESPECT de la constitution...et le RESPECT de la résolution de l´ONU What a Face Like a Star @ heaven mr JIM, vous n´avez que trois mois au maximun....au pouvoir, votre "président" doit faire ses valises I love you

Souvenez-vous..nous ne rions pas de votre "vision reduite" sunny drunken Respect de la constitution et de la résolution de l´ONU


WAIT AND SEE

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE: L´heure du bon sens

Message  Jim KK le 29/8/2016, 8:25 am

Admin a écrit:Jim kk J'attends tjrs la réponse à mes questions ndeko

Admin, na ko pesa yo réponse soki na zongi. Je suis en déplacement pour quelques jours en déhors de la RFA!

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE: L´heure du bon sens

Message  Jim KK le 29/8/2016, 8:27 am

Le début du dialogue fixé au 1er septembre prochain à Kinshasa

http://www.radiookapi.net/2016/08/27/actualite/politique/rdc-le-debut-du-dialogue-fixe-au-1er-septembre-prochain-kinshasa

Le démarrage des travaux du dialogue national est fixé au jeudi 1er septembre à Kinshasa.

Cette option a été levée à la clôture des travaux du comité préparatoire de ce forum politique qui vise baliser le chemin des élections apaisées en RDC.

Au terme de ces travaux, les délégués des composantes (Majorité présidentielle, Opposition, Société civile) et le facilitateur ont signé le document de la feuille de route du dialogue.

Cette feuille de route prévoit un chronogramme de quinze jours du dialogue proprement dit.

Ce document comporte les principes conducteurs du dialogue, les éléments de son agenda et ses étapes.

Dans cette feuille de route figurent également le cadre du dialogue, les droits et devoirs des participants, les règles de base du dialogue, son financement ainsi que son chronogramme.

Parmi les principes conducteurs du dialogue, il y a le respect de la constitution de la RDC et la mise en œuvre de la résolution 2277 du Conseil de sécurité des Nations Unies ainsi que l’engagement à adopter le consensus comme mode de prise des décisions.

L’agenda du dialogue prévoit l’évaluation du processus électoral (fichier électoral, séquence des élections, calendrier électoral et les mécanismes de sa mise en œuvre et de son suivi).

Selon les délégués des composantes au comité préparatoire, le but principal du dialogue demeure l’échange et les réflexions en toute liberté et sans contrainte, sur l’organisation d’élections crédibles, transparentes, apaisées et inclusives, dans le respect de la constitution. Ce dialogue aura environ deux cents participants.

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE: L´heure du bon sens

Message  Jim KK le 29/8/2016, 7:42 pm

La diaspora congolaise réclame sa participation au dialogue Suspect Suspect Suspect

http://www.radiookapi.net/2016/08/29/actualite/politique/la-diaspora-congolaise-reclame-sa-participation-au-dialogue

Des membres de la diaspora congolaise demandent leur participation au dialogue national, qui doit s’ouvrir le 1er septembre à Kinshasa. Ils ont lancé leur appel, samedi 27 août à Kinshasa, au cours d’une conférence de presse.

Ces Congolais, venus de plusieurs pays (France, Belgique, Etats-Unis, Angleterre, Afrique du Sud, Maroc et autres) disent être rentrés au pays non pas pour chercher des postes politiques mais plutôt en vue de rechercher le bien-être de la population congolaise, particulièrement des Congolais vivant à l'étranger.

La diaspora congolaise se bat également pour que les différents droits des citoyens vivant à l’étranger soient respectés, entre autres celui du vote.

Un des membres de cette structure, Bienvenu Bakemba, a expliqué le sens de leur démarche:

«Le contexte politique actuel nécessite la participation de toutes les forces vives - majorité, opposition, société civile et diaspora plurielle - dans la recherche des solutions au dialogue pour sortir la RDC de la crise politique qui la menace».

La diaspora congolaise estime qu’elle mérite de participer à ce forum en tant que composante à part entière du dialogue, qui se veut inclusif.

«Nous informons toutes les instances internationales ainsi que la facilitation du dialogue [notre] volonté de participer à ce forum pour contribuer à la consolidation de la paix sociale comme nous les faisons déjà à travers différentes actions qui contribuent au développement économique et social de la RDC», a conclu Bienvenu Bakemba.

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE: L´heure du bon sens

Message  Jim KK le 29/8/2016, 7:45 pm

La MP salue la signature de la feuille de route du dialogue

http://www.radiookapi.net/2016/08/29/actualite/politique/la-mp-salue-la-signature-de-la-feuille-de-route-du-dialogue

La Majorité présidentielle (MP) a qualifié d’historique la signature de la feuille de route du dialogue par les parties prenantes aux travaux du comité préparatoire. Son porte-parole, André-Alain Atundu, l’a affirmé, dimanche 28 août à Kinshasa, au cours d'une e la conférence de presse.

André-Alain Atundu se réjouit que le dialogue, qui s'ouvre le 1er septembre, offre l’opportunité de parler du processus électoral en cours:

«Nous allons parler, au dialogue, de l’avenir et du fonctionnement normal de notre système démocratique. Le dialogue n’est pas là pour débattre du sort d’un individu. Qui doit partir ou qui doit revenir. Les élections sont là le moment voulu pour ces genres de débat. Nous sommes satisfaits parce que les problèmes essentiels de notre démocratie seront débattus.»

Le porte-parole de la MP estime également que le dialogue est inclusif, malgré qu’une partie de l’opposition ait décliné ce forum.

«Le dialogue est inclusif par la possibilité donnée à celui qui refuse aujourd’hui de le rejoindre à tout instant. Le président de la République n’a chassé personne, le facilitateur n’a chassé personne, les participants n’ont chassé personne. Une frange de la classe politique, pour des raisons personnelles, on va dire comme ça, a jugé nécessaire de ne pas y participer», a-t-il poursuivi.

André-Alain Atundu a par ailleurs souhaité que les opposants participent à ce dialogue, estimant que «leur perception des choses pourrait avantageusement influer sur la marche des événements».

Le début des travaux de ce dialogue est annoncé au le 1er septembre, à Kinshasa. Ce forum politique, convoqué par la président Joseph Kabila depuis fin 2015, est censé baliser la voie des élections apaisées en RDC.

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE: L´heure du bon sens

Message  Jim KK le 31/8/2016, 10:20 pm

Admin a écrit:
Jim KK a écrit:
Admin a écrit:Le bon sens?
Mais dialoguer pourquoi vraiment cher Jim kk?

Cher Admin,

Aujourd’hui, la classe politique congolaise n’a pas le choix. Elle doit incontestablement rechercher un consensus sur une solution partagée. Cela nécessite donc un dialogue. Le dialogue pour s’entendre sur comment gérer le temps en attendant l’élection effective du nouveau Président sans faire flamber la RDC ou la fragiliser de peur qu’elle ne soit la proie facile à ses ennemis de tous bords qui guettent la moindre empoignade entre Congolais pour occuper et piller leur pays.

La quête du consensus demande que les parties concernées dialoguent pour s’entendre dans l’intérêt de tous. C’est pourquoi le dialogue tant prôné par le président Joseph Kabila et qui a déjà reçu l’avis favorable de la communauté internationale à travers le communiqué conjoint signé en février dernier par l’Union Africaine, l’ONU, la SADC, l’Organisation Internationale de la Francophonie de même que l’Union Européenne est vraiment très important!!!

Dis moi cher Jim KK,

Si après 5 ans de mandat Kabila n'a pas su organiser les élections par manque de volonté.

1. Quelle garantie avons-nous qu'il le ferra après le dialogue est une extension de son mandat (15 - 24 mois)???

A vrai dire il y a aucune garantie. La constitution ne dit pas par exemple qu´est ce qu´on doit faire si le Congo est en guerre. Idem aussi concernant les conclusions du dialogue. On ne sait si ces conclusions seront appliqué si le pays est par exemple en guerre. Vous vous souvenez que la RDC a mené une guerre de près de 2 ans contre le M23. Qu´est ce qu´on fait s’il y a une guerre ?? Doit-on garder l´argent pour organiser des élections au lieu d´acheter les armes pour défendre le territoire national ? La constitution n´interdit pas une extension de xmois s´il ya des raisons valables comme manque d´argent pour les élections ou lorsque le pays est en guerre.


2. Pourquoi soudainement il fera ce qu'il n'a pas voulu faire en 5 ans?

Voir la réponse à la question Nr.1


3. Si j'ai bien compris, la CENI nous dit qu'ils ont besoin d'au moins 15 mois pour organiser ces élections. Or, Kabila a demandé un dialogue depuis plus de 12 mois. Ce qui signifie qu'il y avait bien possibilité d'organiser les élections au plus tard mars 2017. Alors avec cette mauvaise volonté manifeste, comment croire que pcq'il y a dialogue, les choses vont changer!!!????

Le dialogue doit être inclusif : Certains opposant qui ne voulaient pas dialoguer veulent subitement le faire. Pourquoi pas avant? Je ne sais pas. C´est l´opposition qui fait trainer les choses. Ils demandent ceci et demandent cela ! Après on s´étonnent que le temps passe. Le dialogue ne traitera que les sujets relatifs aux élections.

 

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE: L´heure du bon sens

Message  Jim KK le 31/8/2016, 10:40 pm

Albert Moleka: «Le dialogue n’est pas une assemblée constituante qui peut changer la constitution»

http://www.radiookapi.net/2016/08/31/actualite/politique/albert-moleka-le-dialogue-nest-pas-une-assemblee-constituante-qui

« Le dialogue, ce n’est pas une assemblée constituante qui peut changer la constitution ou essayer de contourner la constitution », a déclaré l’opposant Albert Moleka à la veille du début de ce forum qui doit s’ouvrir ce 1er septembre à Kinshasa.

Pour lui, « l’enjeu majeur » du dialogue est « le sort de Monsieur Joseph Kabila ».

« L’enjeu majeur de ce dialogue, c’est le sort de Monsieur Joseph Kabila. Même dans le camp de la majorité au pouvoir ils savent très bien que l’enjeu principal de ce dialogue, c’est l’organisation des élections présidentielles dans le délai constitutionnel », explique Albert Moleka. Laughing Laughing Laughing (Ce monsieur y croit encore! Congo mawa)

Le deuxième et dernier mandat de l’actuel président congolais Joseph Kabila prend fin en décembre prochain. Certains opposants le soupçonnent de vouloir se maintenir au pouvoir au-delà de ce délai. Le président Kabila a convoqué un dialogue pour permettre l’organisation d’élections « apaisées » et « crédibles ». Mais certains opposants boudent cette rencontre.

Albert Moleka fait partie de ceux qui vont y prendre part. Il a participé aux travaux préparatoires de ce forum.

Il indique que parmi « les principes directeurs qui ont été adoptés au comité préparatoire, il y a le respect de la constitution et la mise en application de la résolution 2277 ».

Albert Moleka estime que si « tous les Congolais présents au dialogue accordent encore une valeur à la constitution de leur pays », il n’y aura pas de problème majeur.

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE: L´heure du bon sens

Message  Jim KK le 31/8/2016, 10:43 pm

André Atundu: «La volonté réelle du Rassemblement est de prendre le pouvoir par le chaos »

http://www.radiookapi.net/2016/08/31/actualite/politique/andre-atundu-la-volonte-reelle-du-rassemblement-est-de-prendre-le

La volonté réelle du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement est de «prendre le pouvoir par le chaos», a accusé mercredi 31 août André-Alain Atundu, le porte-parole de la Majorité présidentielle (MP).

M. Atundu réagissait aux déclarations du député membre du Rassemblement, Martin Mukonkole, faites mardi sur les ondes de Radio Okapi.
Ce dernier avait réaffirmé le boycott du dialogue par son regroupement politique pour non-respect de ses préalables. Il a d’ailleurs qualifié ce forum d’« une séance d’élargissement de la majorité présidentielle».

Pour M. Atundu, cet argument n’est qu’un prétexte pour soutenir la volonté réelle de ce regroupement de l’opposition, celle de ne pas participer à la dynamique nationale en faveur du dialogue.


«Le peuple est témoin des efforts consentis par le président de la République, par les instances nationales en prenant des mesures de relaxation des personnalités dont on avait donné la liste et l’ouverture des stations de télévision réputées proches de l’opposition», a soutenu le porte-parole de la Majorité présidentielle. ​

Le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, qui a accusé le facilitateur du dialogue, Edem Kodjo, de partialité, a demandé à l’Union africaine son remplacement. Les autres exigences portent notamment sur la « libération de tous les prisonniers politiques et d’opinion » et la réouverture des médias privés fermés.

Revenir en haut Aller en bas

Re: DIALOGUE: L´heure du bon sens

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:55 am


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum