KASUMBALESA : La Population commence à se prendre en Charge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: KASUMBALESA : La Population commence à se prendre en Charge

Message  Mathilde le 9/9/2016, 12:51 pm

Situation tres tendue a Kasumbalesa ou la Police et la population s'affronte.
Cause: l'insecurite.

Les bureaux de la Police et de la SNEL viennent d'etre brules....tandis que les balles reelles sifflent.

C'est sur Code 243 et nulle part ailleurs.

Abraham Luakabuanga pour Code 243 Radio-TV NEWS et le Reseau des Medias Congolais.







_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: KASUMBALESA : La Population commence à se prendre en Charge

Message  djino le 9/9/2016, 1:59 pm



Poste de POLICE INCENDIEE

Revenir en haut Aller en bas

Re: KASUMBALESA : La Population commence à se prendre en Charge

Message  djino le 9/9/2016, 4:13 pm

https://www.linkedin.com/pulse/echos-du-katanga-soulevement-monstrueux-kasumbalesa
KASUMBALESA AU KATANGA DONNE LE TON. LA SITUATION EST EXPLOSIVE.

LA POPULATON SE SOULEVE, DIFFICILE A CONTROLER. LE JOUR" J" S'ANNONCE

LES POLICIERS ABANDONNENT LA STATION DE POLICE.

LE SOULEVEMENT DE KASUMBALESA , UN SIGNAL FORT D'UN PEUPLE DETERMINE AU CHANGEMENT

LA ZAMBIE VIENT DE FERMER LA FRONTIERE

Revenir en haut Aller en bas

Re: KASUMBALESA : La Population commence à se prendre en Charge

Message  ndonzwau le 9/9/2016, 9:31 pm

"Une manifestation contre l’insécurité dégénère à Kasumbalesa, plusieurs morts
° http://www.radiookapi.net/2016/09/09/actualite/securite/une-manifestation-contre-linsecurite-degenere-kasumbalesa-plusieurs
Des heurts ont opposé vendredi 9 septembre des policiers et des habitants de la cité de Kasumbalesa qui protestaient contre l'insécurité dans leur cité. Des témoins indiquent que plusieurs personnes sont mortes au cours des échauffourées. Plusieurs bâtiments ont également été incendiés.

Les habitants de Kasumbalesa disent[url=#87338929] enregistrer[/url] tous les jours des cas d’insécurité dans leur cité.
La nuit dernière, racontent des sources locales, des bandits armés se sont introduits dans une  résidence située au quartier « Sous  station » et ont tiré sur une personne qui est décédée.
Ce vendredi dans la matinée, de nombreux habitants de la cité sont descendus dans la rue pour manifester leur colère pour ce nouveau meurtre.
«La population est fatiguée de vivre dans l’insécurité. C’est chaque jour qu’on retrouve des corps sans vie», a déclaré à Radio Okapi un membre de la société civile qui a requis l’anonymat.

Les manifestants scandaient des slogans hostiles  aux  autorités  locales. Ils ont saccagé  les bureaux de la police, de la Société nationale d’électricité (SNEL) et du service de commerce extérieur situés dans  le même  bâtiment. Le bureau de la police des mines a également été incendié.
Des pneus ont également été brulés, des véhicules endommagés. La route qui mène vers Lubumbashi a été barricadée. La police a tenté en vain de disperser les manifestants. Les échauffourées ont ensuite éclaté entre les deux camps.

Des témoins font état de plusieurs morts. Aucune source officielle n’a encore confirmé ce bilan.
Certains manifestants affirment que le bureau de la SNEL a été pris pour cible à cause des coupures d’électricité nocturnes qui favorisent l’action des bandits.
Le gouverneur de la province est arrivé sur le lieu de la manifestation."



"RD Congo : émeutes à Kasumbalesa ,[url=#41853898] au moins un[/url] mort
° http://www.jeuneafrique.com/355981/politique/rd-congo-emeutes-a-kasumbalesa-mort/
La ville congolaise de Kasumbalesa, à la frontière avec la Zambie, s’est réveillée dans la violence, vendredi 9 septembre au matin.
Pendant une partie de la nuit, des émeutes ont opposé des habitants de cette ville de la province du Haut-Katanga et des forces de l’ordre. Le conflit serait partie de la mort d’un civil, victime d’une balle perdue de la police alors qu’il assistait à des funérailles.

Cinq morts selon la société civile

« Il a été victime d’une balle perdue, au cours d’affrontements entre la police et des groupes de bandits », a affirmé à Jeune Afrique Jean-Claude Kazembe, le nouveau gouverneur de la province du Haut-Katanga, après s’être rendu sur les lieux vendredi. « Il y a eu d’autres blessés, mais c’est le seul mort », a ajouté l’élu, contredisant le bilan de cinq morts établi vendredi par la société civile locale.

Poste de police brûlé

Les émeutiers ont également fait des dégâts matériels : un poste de police et divers véhicules ont notamment été brûlés. L’hôtel « Shalom », qui appartient au gouverneur Jean-Claude Kazembe (membre du parti au pouvoir à Kinshasa), a également été pris pour cible. « Il y a eu des vitres brisées reconnaît-il, mais les lieux n’ont pas été pillés ».

Ville stratégique

Ces événements surviennent sur fond de montée de l’insécurité dans cette ville stratégique à la frontière avec la Zambie. C’est par ce poste frontière que transitent la plupart des importations et exportations du Katanga, notamment le cuivre et le cobalt qui font la richesse de cette région. La frontière a été brièvement fermée vendredi, selon une source onusienne.
Suite à la chute des cours de ces minerais, de nombreuses exploitations ont réduit leurs effectifs. « Certains mineurs désœuvrés se sont retrouvés à Kasumbalesa et se livre à la criminalité » affirme Kazembe.
Pour l’entourage de l’ancien gouverneur du Katanga (aujourd’hui démembré),Moïse Katumbi, l’explication serait plus politique. « Un peuple trahi, insécurisé, opprimé, finit toujours par se révolter », a twitté son conseiller principal, Salomon Idi Kalonda."
 


" RDC: Emeute au Katanga après un assassinat (VIDEOS)
° http://www.lalibre.be/actu/international/rdc-emeute-au-katanga-apres-un-assassinat-videos-57d2b2c335701f2d11726b26
° http://www.lalibre.be/galerie/en-images-emeute-au-katanga-57d2c0913570646c923c104d
INTERNATIONAL
Emeutes, vendredi à Kasumbalesa (poste-frontière entre le Congo-Kinshasa et la Zambie), au Katanga. En milieu d'après-midi, nous a indiqué le bâtonnier de Lubumbashi, la capitale provinciale, Me Jacques Shesha, "les autorités qui étaient bloquées à un barrage ont pu négocier un accès à la cité. La population a accepté que des militaires entrent en ville mais ne voulait plus voir un seul policier. La cité est en état de choc, tout est fermé. Pour l'instant on parle de trois tués en plus du cambiste".
C'est l'assassinat d'un cambiste -[url=#84017114] par un policier[/url] ou par des bandits sans que la police intervienne - qui a déclenché une révolte de la population. Celle-ci a, selon les informations de la Libre Belgique, brûlé "au moins deux postes de police ainsi que des bureaux de la Snel" (Société nationale d'électricité).

La Snel fait depuis longtemps l'objet de rancœur de la part des Congolais, dans tout le pays, en raison de ses piètres performances au regard des sommes qu'elle réclame à ses abonnés; à Kasumbalesa, "l'électricité ne fonctionne pas", nous dit un habitant de Lubumbashi, à une centaine de km. Et, à Kasumbalesa comme ailleurs dans le pays, l'obscurité favorise l'action des bandits.
Une autre source nous indique que la population scanderait le nom du dernier gouverneur du Katanga uni, Moïse Katumbi, devenu le principal rival du président Kabila et qui a été contraint à l'exil pour fuir une série de poursuites judiciaires à motivation politique dont le régime s'est fait une spécialité. M. Kabila doit quitter le pouvoir le 19 décembre prochain mais ne semble pas prêt à se conformer à la Constitution. Des panneaux portant de grandes affiches du chef de l'Etat et des drapeaux du parti présidentiel, le PPRD, ont été incendiés.

La Zambie a fermé son poste-frontière à Kasumbalesa et déployé des troupes.
Selon une de nos sources, une fois entré en ville, le gouverneur Kazembe aurait été mis en difficulté par la foule, qui lui jetait pierres et sacs d’eau. Un de ses gardes du corps aurait abattu un des lanceurs après qu'une pierre eut atteint le gouverneur et c’est la garde présidentielle, corps militaire ne dépendant que du chef de l’Etat, qui l’aurait dégagé, alors que la foule mettait à sac un immeuble lui appartenant."

.



 Suivre
Robert Bikunga @RBikunga
[ltr]Le katanga donne le ton, la pop reclame @moise_katumbi le gouv kazembe n prvient pa a calmer la tension, jet d piere[/ltr]

13:34 - 9 Sept 2016


" Kasumbalesa : Quatre morts et des dégâts matériels importants"
° https://7sur7.cd/new/kasumbalesa-quatre-morts-et-des-degats-materiels-importants/

" RDC: 3 morts dans une émeute après le meurtre d'un commerçant
(AFP 09/09/16) "

° http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/rdc-3-morts-dans-une-emeute-apres-le-meurtre-dun-commercant

"Alerte : le peuple se révolte à Kasumbalesa au Katanga et exige le retour de MOISE KATUMBI"
° https://vacradio.com/alerte-le-peuple-se-revolte-au-katanga-et-exige-le-retour-de-moise-katumbi/

° http://www.newsjs.com/url.php?p=http://french.china.org.cn/foreign/txt/2016-09/09/content_39271554.htm


Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: KASUMBALESA : La Population commence à se prendre en Charge

Message  ndonzwau le 10/9/2016, 1:22 am

PS

"RDC : trois morts dans une violente émeute après l'assassinat d'un commerçant"
° https://francais.rt.com/international/26135-rdc--trois-morts-dans

"Retour en vidéo sur ce qui s’est réellement passé à Kasumbalesa cet avant-midi
° https://actualite.cd/2016/09/09/retour-video-sest-reellement-passe-a-kasumbalesa-cet-midi/
Ce qu’il faut retenir :
  • Au moins quatre personnes ont été tuées dans les heurts entre manifestants et policiers ce vendredi 9 septembre 2016 à Kasumbalesa, à 96 Km de Lubumbashi.
  • La population locale manifestait contre la recrudescence de l’insécurité à Kasumbalesa
  • Plusieurs bâtiments ont été incendiés et/ou pillés dont un bureau local de la police, un[url=#68824402] hôtel[/url] appartenant au gouverneur de la province, un bureau de la SNEL et plusieurs commerces.
  • Des slogans et des chants hostiles aux autorités étaient scandés par les manifestants qui ont également brûlés les effigies du chef de l’Etat.
  • D’après les témoins, un policier a été grièvement blessé. Il se trouvait dans le bureau de la police qui été visait par les manifestants
  • Des manifestants qui disaient vouloir libérer les prisonniers ont été stoppés par les services de sécurité.
  • Craignant un débordement, la Zambie a fermé sa frontière avec la RDC
  • Le gouverneur de la province est arrivé sur place à Kasumbalesa pour rétablir l’ordre.

Témoignage :
« On vit l’insécurité à outrance. Depuis quatre jours, on a remarqué qu’à partir de 21 heures il y a coupure d’électricité. Et chaque matin, on découvre trois ou quatre corps sans vie. Cette nuit, il y a eu braquage d’une maison. Et tout le quartier était sorti. La patrouille est venue voir et est partie sans une autre réaction. C’est ce qui a accentué la colère de la population. Les gens ont passé nuit dehors et ont décidé d’incendier le bureau local de la police et la maison communale. Les affrontements ont débuté pendant que les manifestants brûlaient le bureau de la police. Il y avait quatre policiers à l’intérieur. L’un a été grièvement blessé. Quatre ou cinq personnes ont été tuées par balle par la police qui se défendait. J’ai même des images. On ne sait pas donner un bilan parce la manifestation continue, « Solange Tshiloz, directrice de la radio Deogracias au téléphone d’ACTUALITE.CD
[url=https://soundcloud.com/actualitecd/kasumbalesa-au-moins-4-personnes-tuees-par-balle-le-bureau-de-la-police-incendie-10h00]Écoutez ce témoignage en intégralité ici.[/url]
° https://soundcloud.com/actualitecd/kasumbalesa-au-moins-4-personnes-tuees-par-balle-le-bureau-de-la-police-incendie-10h00

Extrait vidéo ci-dessous


"Situation tendue à Kasumbalesa: les explications de Lambert Mende
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2016/09/09/situation-tendue-a-kasumbalesa-explications-de-lambert-mende.html

"Situation tendue à Kasumbalesa : Au moins 4 personnes tuées par balle, le bureau de la police incendié – Situation à 10H20
° https://actualite.cd/2016/09/09/situation-tendue-a-kasumbalesa-4-personnes-tuees-balle-bureau-de-police-incendie-situation-a-10h20/



Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: KASUMBALESA : La Population commence à se prendre en Charge

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:54 am


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum