QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Message  ndonzwau le 7/11/2016, 6:08 pm

Admin a écrit:
ndonzwau a écrit:
Admin a écrit:
Troll a écrit:Smile Admn

Deux boules ?

¤ "Conseil de sécurité de l´ONU...

Si c´est vrai qu´il existe un "accord", pour quelle raison la RDC "accepte" la visite des ambassadeurs du Conseil de Sécurité de l´ONU?
Diplomatiquement parlant, "accepter" cette visite signifie que Kabila et son gang..n´ont pas l´assurance que l´accord peut garantir sa survie politique au mois de decembre Razz ..
Wait and see...la semaine prochaine quand les visiteurs seront en route...

¤ Kamerhe et la "CENCO"..

Vous ne trouvez pas drôle que Kabila puisse demander á la CENCO..de consulter tous le monde..y compris Kamerhe..malgré que la même CENCO n´a pas signée l´accord ? Shocked Surprised

Kamerhe lui même qui affirme qu´il n´y aura plus un autre "dialogue" s´est derangé pour prendre langue avec des prelats catholiques qui refusent de signer l´accord sur lequel Kamerhe fonde son espoir.. Laughing
..*Même les journalistes ont "oubliés" de lui demander s´il a discuté avec la CENCO sur leur signature de l´accord:) Laughing

Franchement, au Congo en matière de confusion...nous sommes au rond point Razz

Troll,
A l'UNC on sait que masolo ya dialogue epesi ndenge ba prevoyaki te.

Pour ma part, j’avais beaucoup applaudi Genval qui avait le mérite de l’union de l’opposition combien indispensable dans le combat face au pouvoir, minimisant au passage les ambitions personnelles et rivalités mutuelles parmi ses leaders par un compromis possible au nom de l’intérêt général, je m’en suis quelque peu séparé au vu de l’équipée de Kamerhe pour sa pomme au dialogue…
Du coup sans aller jusqu’à placer Kamerhe au même niveau, j’ai de suite compris que le ver était dans le fruit dans le duo partisan Tshisekedi/Katumbi à la base de Genval auquel l’autre a répondu quelque part…

Aujourd’hui j’en veux beaucoup à Kamerhe car sa participation au dialogue l’a quelque peu crédibilisé et surtout celui-ci a affaibli la capacité de mobilisation de l’opposition même dans la rue contre le pouvoir… N’empêche que lorsque j’ai entendu Kamerhe condamner aussi catégoriquement les manifestations du 19 et 20 septembre je me suis dit qu’il avait commis là sa première grande bourde : il a cru jouer efficacement au donneur de leçons pour sa paroisse alors que cette contestation surtout aussi sauvagement réprimée était un signe grave de la culpabilité du pouvoir et le début d’une condamnation encore plus vigoureuse de la part de la CI occidentale qui compte encore chez nous…

Aujourd’hui encore Kamerhe continue à défendre par tous les moyens sa participation au dialogue et par la même occasion celui-ci mais il est assez intelligent pour s’apercevoir que depuis les 19 et 20 décembre celui-ci avait commencé à perdre un peu de son pouvoir : ses résolutions passeront peut-être mais qui sait pas tout à fait comme ils l’ont prévu et subiront quelques modifications et surtout à elles seules elles seront incapables de mettre complètement fin à la crise ! On voit la campagne exacerbée des Américains et Européens ; quoique pense la Majorité, leur parole aura des effets dans la suite…


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Justement, quand on est un home d’état (disons on prétend l’être), l’intérêt doit dépasser les petites querelles et autre guerres de positionnement. Le MLC par exemple boudait le rassemblement à cause des gens comme Kamitatu qui franchement est un ennemi personnel de JP Bemba, mais ça ne les a pas conduit à embrasser le dialogue pour autant  

Votre remarque, Admin, pose la question de savoir si Kamerhe agit en « Homme d’Etat » ?
Convenons d’abord de bien définir entre nous ce qu’est un « Homme d’Etat » : c’est un homme politique qui privilégie surtout en des moments-clés de l’histoire de son pays non son avenir politique immédiat, son élection à la prochaine échéance mais une vision et des actes qui prétendent placer son pays dans un futur national durablement à son avantage au-delà des contingences de l’heure…

Y’a-t-il des leaders politiques dans notre pays qui au-delà de tout doute raisonnable répondent de cette pratique dans un contexte politique par ailleurs vicié à l’avance par la conquête ou le maintien forcenés au pouvoir de ses protagonistes ? Les « Lumumba et autres », on peinerait à les trouver…
N’empêche que ce serait donc trop caricatural de dénier à Kamerhe une vision réfléchie et rêvée, un programme prévisionnel de gouvernement pour son pays, est-il que selon moi, à tort ou à raison, ce n’est pas le mérite principal que je tire de sa trajectoire… Il a surtout brillé jusque-là et ce n’est pas rien, la qualité d’homme d’Etat n’étant pas à elle seule suffisante pour compter en politique, par son savoir-faire politique manœuvrier, volontiers qualifié de « pacificateur » avec une obsession de consensus comme si celui-ci justifiait de tout (j’en ai déjà parlé ici)… C’est à la limite plus technocratique que vraiment politique…

C’est pareil dans le cas présent, il semble avoir sacrifié « l’intérêt supérieur du pays » au profit de son positionnement propre immédiat ou plutôt il semble confondre paix et justesse de choix politiques, consensus démocratique forcément pluraliste et consensus conjoncturel aplanissant au besoin de force les divergences légitimes…
Attendons donc voir ce que ce dialogue de JK qu’il a endossé nous apportera à terme…


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Message  ndonzwau le 8/11/2016, 3:43 am

"Dans son cahier de charges à la CENCO : le « Rassemblement » tolère le glissement jusqu’en 2017"
° http://www.lephareonline.net/cahier-de-charges-a-cenco-rassemblement-tolere-glissement-jusquen-2017/

"Tête-à-tête Rassemblement-Cenco ce lundi : Tshisekedi est resté ferme! "
° https://actualite.cd/2016/11/07/tete-a-tete-rassemblement-cenco-lundi-tshisekedi-reste-ferme/

"Le President Etienne Tshisekedi a Recu La Cenco Ce lundi 07 Novembre 2016"



"RDC: Filimbi: EKOYINDA Ce 19 Déc Devant le palais de la Nation pour récupérer la clef chez KABILA... "



"URGENT !!! Il y aura la guerre le 19 Dec déclare le porte-parole du Chef Coutumier KAMWINA NSAPU"





Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Message  Arafat le 8/11/2016, 9:36 am

Admin a écrit:
Justement, quand on est un home d’état (disons on prétend l’être), l’intérêt doit dépasser les petites querelles et autre guerres de positionnement. Le MLC par exemple boudait le rassemblement à cause des gens comme Kamitatu qui franchement est un ennemi personnel de JP Bemba, mais ça ne les a pas conduit à embrasser le dialogue pour autant  
A propos justement des rapports entre le MLC et le Rassemblement, j´avais suivi il y a quelques semaines le sénateur Jacques Ndjoli du MLC qui expliquait la situation, le MLC souhaitait que le Rassemblement soit une sorte de fédération dans laquelle l´autonomie de chaque parti serait tenue en compte (ce qui du reste était aussi la position de l´UNC). Cette requête avait été refusée selon le principe que dès lors Qu´on adhère au Rassemblement, on se range derrière les idées de Tshisekedi,  cette hypothèse ne pouvait guère arranger le MLC ou l´UNC. Selon Bruno Mavungu, c´est Moise Katumbi qui a semé cette zizanie en voulant que toute l´opposition se range derrière lui par le truchement du Rassemblement, on se souvient du coup de gueule de Mavungu qui déclarait que l´UDPS n´était pas à vendre même si on lui proposait  des malles de dollars(on sait à qui il faisait allusion). Il suffit de voir tout simplement comment les Mvuemba, Sessanga, Diongo etc....se sont couchés comme des petits ngembo devant Katumbi, en mettant précipitamment sur pied une plateforme le soutenant pour la présidentielle. Shocked

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Message  Troll le 8/11/2016, 2:53 pm

Razz Abu AMAR Lol...

¤ MLC
Le point de la "divergence" entre le MLC et le Rassemblement se trouve sur la gestion post 19 decembre quand le mandat de Kanambe prend fin*
Cette divergence se retrouve aussi entre les organisations comme "FILIMBI" et le Rassemblement Cool Lors du conclave du Rassemblement, Filimbi et son leader "morale" le dr Mukwege...n´ont pas eu d´impact sur la stratégie du Rassemblement Evil or Very Mad

Pour le MLC et Filimbi (lire le blog de C Braeckman) KENGO est le président de la transition...en toute respect de la constitution..Le "régime special" viole la constitution Idea


¤ Rassemblement et Tshitshi Rolling Eyes

Votre analyse tombe dans la confusion quand vous affirmez que le Rassemblement se "couche" devant Tshitshi ou devant Katumbi Embarassed Crying or Very sad
Vous ne semblez pas être conscient des personalités fortes qu´on retrouvent dans le * Conseil des sages* Idea

Tshisthi est utilisé pour son "aura" et son impact sur les kinois Idea mais il n´est pas celui qui decide tout seul au sein du Rassemblement où l´ombre des USA est plus que visible pour ceux qui souhaitent VOIR Idea

¤ La "CENCO" Razz

Vous ne trouvez pas étrange que la CENCO qui a refusée de signer l´accord est pourtant chargée de "negocier" un second dialogue Question Embarassed
Aux dernières nouvelles, Kanambe a pleinement "confiance" dans le travail de la CENCO Wink et sur radio Okapi, les USA (aussi) apportent leur back up aux negociations de la CENCO*

Qui sait si Abu Amar..va trouver aussi les évêques catholiques "couchés" devant Tshitshi et Katumbi Laughing Laughing Ce que Kanambe était au Vatican pendant le dialogue...mais la CENCO a detruit ce "dialogue" en ridiculisant Kodjo Evil or Very Mad

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Message  Arafat le 8/11/2016, 3:08 pm

Troll a écrit:Razz Abu AMAR Lol...

¤ MLC
Le point de la "divergence" entre le MLC et le Rassemblement se trouve sur la gestion post 19 decembre quand le mandat de Kanambe prend fin*
Il n´y a pas des divergences entr´eux sur ce point d´autant plus qu´ils exigent tous le respect de la constitution. A propos des personnalités qui se trouvent au sein du conseil des sages du Rassemblement, pourriez-vous m´en citer 3 qui ont une forte assise à travers le pays?

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Message  Troll le 8/11/2016, 3:31 pm

Very Happy Mbuta Arafat'

Lol KYUNGU est incontournable á Lubumbashi** et au Katanga en général
Le "vieux" Mwando est incontournable dans la nouvelle province de Tanganyka
Olivier KAMITATU est la "voix" de l´ex province de Bandundu dans cette organisation..
FAYULU est très populaire dans la ville de Kin
Connaissez-vous l´ex "conseiller en matière de sécurité de Kanambe"? Comptez le nombre des deputés de son parti politique au Parlement..Il est très populaire au Maniema*
Franck DIONGO contredisait dèjà Felix á propos des negociations á Ibiza et Venise**il est très populaire á Kin*
Le plus brillant parlementaire au Congo, celui qui a apporté plusieures propositions Sesanga est populaire non seulement á Kin, mais aussi dans le Kasai*

Tshitshi a certainement de l´impact á Kin..mais sans ces gens autour de lui, qui lui apporte plus d´impact plus loin dans les provinces et mieux sur le plan international...sa position politique n´aurait pas l´impact face á la CENCO, l´UE, les USA ou l´ONU Smile


¤ RESPECT DE LA CONSTITUTION ?

Prenez le temps de lire attentivement le blog de C Braeckman où MUKWEGE affirme clairement que le respect de la constitution fait de KENGO la seule autorité "legale" quand Kanambe termine son mandat Idea
KENGO...n´est pas sans doute accepté par le Rassemblement What a Face Embarassed Le "regime special" est une violation de la constitution No Kengo est le candidat du MLC..comme de Mukwege Laughing Wink

Dans la stratégie du Rassemblement, Tshitshi assume la présidence pendant les élections et quitte la tête haute la scène politique I love you en laissant Katumbi prendre la suite @ @

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Message  ndonzwau le 9/11/2016, 5:23 am

J’entends depuis que le « régime spécial » a été proposé par le Rassemblement chanté par plus d’une personnalité quasiment comme un mantra de la meilleure prophétie auto-réalisatrice le refrain qu’il serait « anticonstitutionnel »… ; l’est-il tant que ça ?
La bonne et juste expertise « constitutionnaliste » nous en dirait davantage mais d’ores et déjà on peut se poser à notre niveau la question de « débrouiller ce qui est ici vraiment constitutionnel de ce qui ne l’est pas » ?


La Ceni qui n’a pas convoqué selon l’Article 73 les élections 90 jours avant la fin du mandat est hors-la-loi, ce n’est pas l’arrêt lui aussi hors-la-loi (quorum non atteint) de la CC qui peut la dédouaner comme l’interprétation que cette dernière a faite de l’Article 220 en réponse au pouvoir…
L’Exécutif c’est dire chez-nous le PR est de son côté coupable de ne pas avoir exprès accordé les moyens à la Ceni de préparer à temps les élections et après le 19 décembre cette « non-organisation des élections comme la présence très probable de JK à la tête du pays » : voilà où sont les vrais actes et les réelles situations anticonstitutionnels mais qu’en est-il d’un « régime spécial » sans JK au-delà du 19 décembre ?

Une lecture possible voit en la conjecture devant nous « la cause d’un empêchement définitif du Président sortant qui autorise une présidence intérimaire devant être assurée par le Président du Sénat pendant 140 jours, 4 mois », consacrée d’abord à l’organisation des prochaines élections…
Personnellement je n’écarte pas automatiquement cette lecture que certains réfutent interprétant la validité de la vacance seulement en cours de mandat et non en fin de mandat…
Ce n’est pas la mienne, pour moi l’empêchement définitif vaut bien ici représenté par cet impératif institutionnel de quitter le poste comme par la non-éligibilité légale pour fin de dernier mandat… Mon seul bémol : que fait-on et que prévoit la Constitution si après les 140 jours il n’est toujours pas possible d’organiser les élections, ce qui est prévisible ?

On en arrive à une autre lecture qui voit la situation (=non-organisation délibérée des élections à l’expiration des mandats constitutionnels) comme inédite, non expressément prévue dans la Constitution et qui exige un dispositif exceptionnel d’où le « régime spécial » qui statuerait de la gestion du pays dans la suite sans le PR sortant en fin des mandats…
Il n’y a selon moi nulle anticonstitutionalité là-dessus,[/b] dans ce qui est en fait un dispositif exceptionnel face à une situation inédite, c’est d’ailleurs quelque part une version du « dialogue » auquel tout le monde a appelé mais envisagé ici après constat effectif de la fin du mandat sans scrutin, reproche explicite et/ou documenté de « haute trahison » ou pas…
C’est une interprétation défendable pour qui la choisit…

Bref, continuer à crier au « respect ou non-respect de la Constitution » sans regarder en face la réalité qui nous a déjà placé « hors Constitution strict » est un déni des faits, une fuite en avant idéaliste qui tient de la naïveté car il est d’abord question de faire face à un « fait accompli »…
Ne pas se laisser se l’imposer ne suppose pas de le nier mais d’y répondre efficacement et cela non pas par des propositions irréalistes mais par des solutions qui si elles ne peuvent être dans le « respect strict de la lettre » que nous avons déjà raté, le soient dans le « respect de l’esprit » de la Loi…

Dans cette optique « toute proposition qui ne vise pas qu’une impunité pure et simple du pouvoir coupable d’un glissement délibéré, comme avec le dialogue manipulé de JK, mais offre un cadre à même de préparer les élections crédibles et apaisées, constitue un respect valide de l’esprit de la Constitution »…
« Dialogue vrai avec un accord politique juste » ou « régime spécial »… peuvent représenter cette bonne alternative pourvu qu’ils emportent un consensus accepté de toutes les forces politiques et sociales représentatives » ! Voilà !


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Message  ndonzwau le 14/11/2016, 2:03 am

" RDC : Constitution, Primature, Kabila brouille les pistes "
° http://afrikarabia.com/wordpress/rdc-constitution-primature-kabila-brouille-les-pistes/
Une délégation du Conseil de sécurité des Nations unies a tenté de démêler la crise politique ce week-end. Mais une déclaration de Joseph Kabila concernant une possible révision de la Constitution a jeté le trouble et la confusion.

Pas sûr que la mission de l’ONU soit repartie rassurée de Kinshasa. Censée trouver une porte de sortie à la crise politique congolaise, les ambassadeurs des Nations unies ont surtout constaté les profondes divergences qui subsistent entre la majorité et l’opposition, malgré l’accord signé à l’issu du dialogue politique fin octobre. Mais ce sont surtout les propos du président Joseph Kabila, tenus devant la délégation onusienne, qui inquiètent. Le chef de l’Etat, plutôt que de jouer la clarté sur son avenir politique, a brouillé les cartes en évoquant une possible modification de la Constitution pendant la période transitoire qui pourrait lui permettre de briguer un nouveau mandat, ce que lui interdit l’actuelle Constitution. Répondant à une question du représentant du Royaume-Uni, Stephen Hickey sur un hypothétique troisième mandat, le président Kabila a précisé que la Constitution était claire sur la limitation à deux du nombre de mandats, mais qu’il était possible de l’amender. Avant d’ajouter qu’il était « curieux que le Conseil de sécurité de l’ONU se focalise sur une violation de la Constitution en RDC alors qu’il y a tellement d’autres violations dans la région. » En d’autres termes, Joseph Kabila ne ferme pas la porte à une modification du texte fondamental lui permettant d’être de nouveau candidat aux prochaines élections.

« Que cette visite soit la dernière »

Les propos de Joseph Kabila apparaissent donc bien peu rassurants alors que la République démocratique du Congo (RDC) est plongée depuis plusieurs mois dans une crise politique profonde. L’opposition accuse en effet le président congolais d’avoir retardé volontairement le processus électoral afin de se maintenir au pouvoir au-delà de la fin de son deuxième et dernier mandat, le 19 décembre 2016. La Cour constitutionnelle a d’ailleurs opportunément autorisé l’actuel chef de l’Etat à rester à son poste jusqu’à l’organisation des prochaines élections, fixées pour le moment fin avril 2018, soit un an et demi de prolongation de mandat. Si le porte-parole du gouvernement a tenté d’arrondir les angles après les propos présidentiels en précisant que Joseph Kabila « est un homme qui n’a jamais violé un engagement », Lambert Mende a également souhaité, dans un entretien au site Actualité.CD, que « [size=15]cette 13ème visite du Conseil de sécurité soit la dernière ». Une déclaration qui sonne comme un avertissement à la communauté internationale, des plus en plus préoccupée par la dégradation de la situation en RDC.

Droit à manifester, rétablissement de RFI…

Il faut dire que les reproches de l’ONU sont nombreux envers Kinshasa. La délégation du Conseil de sécurité a appelé à un processus politique « plus inclusif » permettant « une transition pacifique qui doit conduire à des élections apaisées. » Des conditions, qui pour le moment, sont loin d’être  remplies. Le Rassemblement de l’opposition, qui a boycotté le dialogue, a réaffirmé devant les délégués de l’ONU sa volonté de voir les élections se tenir en 2017, et non en 2018, mais surtout de voir partir Joseph Kabila au soir du 19 décembre. Ce que n’accepte pas la majorité présidentielle. La délégation de l’ONU a également demandé aux autorités congolaises le respect du droit à manifester, alors que la mobilisation de l’opposition du 5 novembre dernier avait été interdite par le gouverneur de Kinshasa. Autre exigence de l’ONU : le rétablissement du signal de Radio France Internationale (RFI), coupé depuis plus d’une semaine à Kinshasa. Les autorités accusent en effet la station de « trop laisser s’exprimer les opposants » au président Kabila. Enfin, la délégation de l’ONU s’est exprimée sur le sort des prisonniers politiques, dont elle demande la libération. Une liste de ces derniers a été demandée par le président Kabila… élément cocasse puisque cela fait plusieurs fois qu’une telle liste est communiquée aux autorités… sans effet pour le moment.

Kabila n’a pas renoncé au pouvoir

La visite du Conseil de sécurité à Kinshasa, si elle n’a évidement rien réglé, aura eu le mérite de mettre en lumière les intentions du camp présidentiel et ce, malgré l’accord politique qui vient tout juste d’être signé avec une frange de l’opposition. Les échanges entre l’ONU et le chef de l’Etat démontrent que ce dernier n’a clairement pas renoncé au pouvoir… et bien au-delà de la période intérimaire. Le président congolais compte bien profiter du répit de la « transition » pour organiser son maintien au pouvoir : modification de la Constitution, référendum… ou encore nouvelle prolongation de la période intérimaire (les justifications ne manqueront pas : manque de moyens financiers, problèmes techniques, difficultés de révision du fichier électoral… ).

Morceler un peu plus l’opposition

Joseph Kabila pourrait continuer de jeter le trouble sur la situation politique concernant la nomination imminente du nouveau Premier ministre issu de l’opposition. Ce week-end, les tractions allaient bon train à Kinshasa, où le Rassemblement affirmait avoir été contacté pour la Primature, alors que le poste doit revenir à un membre de l’opposition présent au dialogue (ce qui n’est pas le cas du Rassemblement). Une déclaration qui devrait inquiéter Vital Kamerhe, à la tête de la délégation de l’opposition au dialogue, et en pôle position pour récupérer le poste de Premier ministre. Au final, Joseph Kabila a encore beaucoup de carte entre les mains pour brouiller l’échiquier politique et continuer à morceler l’opposition. Et ce n’est visiblement pas une visite du Conseil de sécurité à Kinshasa qui l’empêchera de s’accrocher à son fauteuil."



" KABILA : JE COMPTE BRIGUER UN 3ème MANDAT ! L’ambassadeur HICKEY du Royaume Uni raconte…"
° http://www.sangoyacongo.com/2016/11/kabila-je-compte-briguer-un-3eme-mandat.html

" RDC: le Conseil de sécurité souhaite la poursuite des discussions pour un « consensus large » "
° http://www.radiookapi.net/2016/11/12/actualite/politique/rdc-le-conseil-de-securite-souhaite-la-poursuite-des-discussions-pour

" La délégation du Conseil de sécurité reçue par Joseph Kabila "
° http://www.radiookapi.net/2016/11/12/actualite/politique/la-delegation-du-conseil-de-securite-recue-par-joseph-kabila
° http://www.rfi.fr/afrique/20161112-rdc-delegation-conseil-securite-kabila-dialogue-inclusif-delattre

" Kabila fait joujou avec l’Onu "
° http://www.lalibre.be/actu/international/kabila-fait-joujou-avec-l-onu-582831e9cd70958a9d60b4a0

" L’ONU appelle à « une transition pacifique » en RDC "
° http://www.jeuneafrique.com/373522/politique/lonu-appelle-a-transition-pacifique-vers-election-apaisee-rdc/
° http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/lonu-appelle-une-transition-pacifique-vers-une-election-apaisee-en-rdc

"Ce que Kabila a dit aux membres du Conseil de sécurité ce matin – Interview exclusive de Mende"
° https://actualite.cd/2016/11/12/kabila-a-dit-aux-membres-conseil-de-securite-matin-interview-exclusive/

" Human Rights Watch appelle l'ONU à dénoncer la "repression politique" en RDC
(AFP 11/11/16) "

° http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/human-rights[url=#69993705] watch[/url]-appelle-lonu-denoncer-la-repression-politique-en-rdc


"
RDC: la CENI invitée à publier le calendrier de l’enrôlement des électeurs"

° http://www.radiookapi.net/2016/11/12/actualite/politique/rdc-la-ceni-invitee-publier-le-calendrier-de-lenrolement-des

" RDC: les évêques catholiques accusés par une frange de l'opposition d'entretenir "l'enlisement"
(AFP 11/11/16) "

° http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/rdc-les-eveques-catholiques-accuses-par-une-frange-de-lopposition-dentretenir-lenlisement

" Dialogue national en RDC: l’Eglise tente la synthèse, l'opposition partagée? "
° http://www.rfi.fr/afrique/20161111-rdc-opposition-partagee-fin-mission-conference-episcopale-congo

" Kinshasa veut imposer le silence radio "
° http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/11/11/kinshasa-veut-imposer-le-silence-radio_5029646_3212.html

" RDC : de l’art de « glisser » "
° http://www.jeuneafrique.com/372988/politique/de-lart-de-glisser-rdc/

" Kabila propose la Primature au Rassemblement, Tshisekedi pose des conditions"
° https://actualite.cd/2016/11/13/kabila-propose-primature-rassemblement-tshisekedi-pose-conditions/

" Kamerhe : « Kabila doit nommer le Premier ministre ce lundi » – Vidéo"
° https://actualite.cd/2016/11/12/kamerhe-kabila-nommer-premier-ministre-lundi-video/

"Le Congo attend toujours son nouveau Premier Ministre "
° http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/2016/11/08/le-congo-attend-toujours-son-nouveau-premier-ministre/

" C’est officiel : Mende signe un arrêté qui restreint la diffusion des médias étrangers en RDC"
° https://actualite.cd/2016/11/12/cest-officiel-mende-signe-arrete-restreint-diffusion-medias-etrangers-rdc/

" La RDC entend "revisiter" l'accord avec la radio française RFI avant sa réouverture à Kinshasa
(AFP 10/11/16 "

° http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/la-rdc-entend-revisiter-laccord-avec-la-radio-francaise-rfi-avant-sa-reouverture-kinshasa

"RDC: l'ONU "préoccupée" par un décret sur les médias audiovisuels
"

° http://www.lalibre.be/actu/international/rdc-l-onu-preoccupee-par-un-decret-sur-les-medias-audiovisuels-58289a1fcd70fb896a693b52

" Lutundula: “Après le 19 décembre, les institutions politiques seront totalement illégitimes”"
° https://actualite.cd/2016/11/12/lutundula-apres-19-decembre-institutions-politiques-seront-totalement-illegitimes/
"RDC : le Rassemblement rappelle au Conseil de sécurité la nécessité d’organiser les élections dans le plus bref délai "
° http://www.radiookapi.net/2016/11/13/actualite/politique/rdc-le-rassemblement-rappelle-au-conseil-de-securite-la-necessite

" RDC: le MLC préconise la présidentielle en avril 2017 "
° http://www.radiookapi.net/2016/11/12/actualite/politique/rdc-le-mlc-preconise-la-presidentielle-en-avril-2017


" Analyse du weekend du 11 au 14 Novembre Tshisekedi menace Kabila d'une guerre civile "




Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Message  ndonzwau le 15/11/2016, 4:01 am

" Kabila s’exprimera devant les deux chambres du Parlement ce mardi"
° https://actualite.cd/2016/11/14/kabila-sexprimera-devant-deux-chambres-parlement-mardi/

" RDC : le Rassemblement veut participer à un dialogue sous la médiation de la CENCO "
° http://www.radiookapi.net/2016/11/14/actualite/politique/rdc-le-rassemblement-veut-participer-un-dialogue-sous-la-mediation-de

" Le MLC et alliés proposent un dialogue de 10 jours sous la médiation de l’ONU"
° https://actualite.cd/2016/11/14/mlc-allies-proposent-dialogue-de-10-jours-mediation-de-lonu/

" D’après Lambert Mende, Kabila reste disponible pour échanger avec Tshisekedi"
° https://actualite.cd/2016/11/14/dapres-lambert-mende-kabila-reste-disponible-echanger-tshisekedi/

" Kabila évoque une possible modification de la Constitution"
° http://www.voaafrique.com/a/kabila-evoque-une-possible-modification-de-la-constitution/3593418.html

"RDC: mise au point sur les propos de Kabila à la délégation de l'ONU "
° http://www.rfi.fr/afrique/20161114-rdc-mise-point-propos-kabila-delegation-onu

"RDC: démission du Premier ministre dans le cadre de l’accord politique "
° http://www.rfi.fr/afrique/20161114-rdc-demission-premier-ministre-matata-ponyo-cadre-accord-politique

" RDC : Joseph Kabila amorce la mise en œuvre de l’accord issu du dialogue politique "
° http://www.radiookapi.net/2016/11/14/actualite/politique/rdc-joseph-kabila-amorce-la-mise-en-oeuvre-de-laccord-issu-du

"REVUE DE PRESSE AFRIQUE
A la Une: Kabila lâcherait-il du lest ? "

° http://www.rfi.fr/emission/20161114-une-rdc-kabila-lacherait-il-lest-mandat-presidentiel


" Thomas Lokondo demande plus de temps pour la médiation de la CENCO "
° http://www.radiookapi.net/2016/11/14/actualite/politique/thomas-lokondo-demande-plus-de-temps-pour-la-mediation-de-la-cenco

" RDC : Vital Kamerhe en route vers la Primature "
° http://afrikarabia.com/wordpress/rdc-vital-kamerhe-en-route-vers-la-primature/

" RDC: le bilan mitigé du Premier ministre Matata Ponyo "
° http://www.rfi.fr/afrique/20161112-rdc-le-bilan-mitige-premier-ministre-matata-ponyo
° https://actualite.cd/2016/11/14/matata-ponyo-cravate-rouge-bilan-contraste/
° https://actualite.cd/2016/11/14/jean-claude-vuemba-bilan-de-gouvernance-de-matata-echec-cuisant/

" RDC : l'ONU "préoccupée" par un décret sur les médias audiovisuels (diplomate) "
° http://www.radiookapi.net/2016/11/14/actualite/politique/rdc-lonu-preoccupee-par-un-decret-sur-les-medias-audiovisuels

" Joseph Kongolo: «La visite de la délégation de l’ONU a été d’une utilité capitale» "
° http://www.radiookapi.net/2016/11/14/actualite/societe/joseph-kongolo-la-visite-de-la-delegation-de-lonu-ete-dune-utilite

" RDC : Constitution, Primature, Kabila brouille les pistes "
° http://afrikarabia.com/wordpress/rdc-constitution-primature-kabila-brouille-les-pistes/

" Rassemblement-Majorité, match nul "
° http://www.lephareonline.net/rassemblement-majorite-match-nul/

" Kamerhe : « Nous allons cogérer avec Kabila » "
° https://actualite.cd/2016/11/14/kamerhe-allons-cogerer-kabila/

" La CENCO lance des invitations pour le Comité préparatoire d’un nouveau Dialogue – INFO ACTUALITE.CD"
° https://actualite.cd/2016/11/14/cenco-lance-invitations-comite-preparatoire-dun-nouveau-dialogue-info-actualite-cd/


"  Caricature: Good bye Matata!"
° https://actualite.cd/2016/11/14/caricature-good-bye-matata/




" Caricature: Prochain gouvernement, la grand-mère en action"
° https://actualite.cd/2016/11/14/caricature-prochain-gouvernement-grand-mere-action/




" Le jour où, pour un poste de premier ministre, Kamerhe a défié la Cenco "



"Actu Expliquée du 14 Nov. 16 : Matata démissionne, Kamerhe attend son heure"



"Réactions Démission de Matata : Les Kinois indifférents et attendent la fin du mandat de Kabila"




Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Message  ndonzwau le 16/11/2016, 12:21 am

" Kabila met définitivement fin à toute démarche vers le Rassemblement? "
° https://actualite.cd/2016/11/15/kabila-met-definitivement-fin-a-toute-demarche-vers-rassemblement/

"Réaction de l’UDPS: « Kabila défie le peuple congolais »! "
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2016/11/15/reaction-de-ludps-kabila-defie-peuple-congolais.html
° https://soundcloud.com/politicordc/kabila-defie-le-peuple-congolais-affirme-jean-marc-kabund

" La plateforme “33 ONG” invite Kabila à obtenir un large consensus avant de nommer le Premier ministre"
° https://actualite.cd/2016/11/15/plateforme-33-ong-invite-kabila-a-obtenir-large-consensus-de-nommer-premier-ministre/

" Lambert Mende: « aucune législation à travers le monde entier ne fait la part belle aux étrangers » "
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2016/11/15/lambert-mende-aucune-legislation-a-travers-monde-entier-ne-part-belle-aux-etrangers.html

" François Hollande à J. Kabila : “le respect de la constitution doit correspondre à une fin de mandat”"
° https://actualite.cd/2016/11/15/francois-hollande-a-j-kabila-respect-de-constitution-correspondre-a-fin-de-mandat/


Compatriotiquement!

PS

" Le Premier Ministre s’en va l’inquiétude demeure
° http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/2016/11/16/le-premier-ministre-sen-va-linquietude-demeure/
En présentant sa démission, le Premier Ministre congolais MatataPonyo a, selon ses propres dires, répondu à l’esprit de l’accord politique prévoyant la nomination d’un chef de gouvernement issu de l’opposition. Plusieurs noms circulent pour sa succession, celui de Vital Kamerhe, qui était le co modérateur du dialogue, mais aussi celui du président du Sénat Léon Kengo wa Dondo, ou de Me Azarias Ruberwa, ex « rebelle » pro rwandais ou encore d’un représentant d’Etienne Tshisekedi…Les tractations sont toujours en cours et l’opinion sera -peut-être- fixée lorsque le président Kabila se sera adressé, mardi matin, aux deux Chambres réunies.

De toutes manières, par plusieurs aspects le Premier Ministre sortant est passé dans l’histoire. Tout d’abord par sa longévité : c’est à l’issue des élections législatives de 2011 que ce technocrate d’allure austère, originaire du Maniéma dans l’Est du pays est désigné par la majorité présidentielle. Durant quatre ans, alors que le vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur Evariste Boshab gère les questions politiques et prépare le fameux « glissement » qui devrait permettre au président de prolonger son mandat, Matata Mponyo s’attelle surtout au redressement de l’économie. Bourreau du travail, réputé pour arriver au bureau avant le lever du soleil, issu du BCECO, un bureau qui gère les apports financiers extérieurs, il entend surtout stabiliser le cadre macro-économique afin de rassurer investisseurs et créanciers. Aidé par la hausse du cours des matières premières, il peut se vanter d’avoir maîtrisé l’inflation et se targue d’une croissance de 8%.

Mais de graves failles altèrent ce bilan rassurant : plusieurs « domaines réservés » échappent au Premier Ministre, dont la défense, la sécurité, les grands contrats miniers et alors que la mise en œuvre de la TVA frappe tous les citoyens, les fruits de l’embellie économique ne sont pas équitablement redistribués : non seulement les conditions de vie des plus pauvres ne s’améliorent pas, mais la croissance des inégalités accentue le mécontentement général. En outre, le Premier Ministre est le témoin impuissant des tueries qui se poursuivent à Beni (Nord Kivu) et des menaces de reprise de la guerre à l’Est. Loyauté oblige, Matata Mponyo se tiendra toujours à l’écart des manœuvres politico militaires et ne se prononcera pas davantage sur le retardement délibéré des élections générales qui auraient dû avoir lieu cette année.
Reste à savoir si l’arrangement politique auquel a été sacrifié cet homme compétent réussira à calmer une tension croissante.
Au moment de sa démission, les grandes manœuvres se poursuivaient : le Rassemblement de l’opposition continuait à refuser le compromis politique portant sur le report des élections et le maintien au pouvoir du président Kabila jusqu’en 2018, les représentants du Conseil de sécurité, en visite à Kinshasa, plaidaient en faveur d’un accord bien plus inclusif que le compromis intervenu et le représentant de l’Angola, prônant la poursuite du dialogue inclusif ne cachait pas son inquiétude…En réalité l’opinion est suspendue au discours que devrait prononcer Joseph Kabila mardi matin, devant les deux chambres réunies et qui lèvera peut-être l’hypothèque majeure qui pèse sur la vie politique congolaise sinon la stabilité du pays : l’incertitude sur les intentions réelles du chef de l’Etat…"



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Message  ndonzwau le 17/11/2016, 1:01 am

" Felix Tshisekedi: « nous sommes penchés sur ce que fait la CENCO (…) pour éviter le chaos »
° https://actualite.cd/2016/11/16/felix-tshisekedi-sommes-penches-cenco-eviter-chaos/
La rencontre entre Tom Perriello, l’envoyé spécial du président des Etats-Unis, et Etienne Tshisekedi a eu lieu aujourd’hui à Limete. Felix Tshisekedi qui a également participé à ce tête-à-tête, parle des conclusions issues de ce rendez-vous au téléphone de ACTUALITE.CD

Vous avez également pris part aux échanges entre le président Etienne Tshisekedi et Tom Perriello, de quoi était-il question ?

Ils sont venus s’enquérir de la situation et proposer leur soutien au processus de la CENCO. La CENCO est en pleine consultation, nous attendons dans quelque jours une communication des évêques à ce sujet.
Où en êtes-vous justement dans ce processus de la CENCO ?
Nous attendons. La CENCO est en pleine consultation. Nous attendons d’ici quelques jours, la réaction de la CENCO.
A quelles conditions le Rassemblement est-il disponible pour adhérer à l’Accord issu du Dialogue de l’UA ?
Il n’a jamais été question pour le Rassemblement d’adhérer à cet accord. Mais c’est une base pour les gens qui ont participé à ce dialogue. Nous avons aussi notre propre feuille de route. C’est le croisement de ces 2 feuilles de route qui sortira une solution et je crois que la CENCO se penche sur ca.

Est-ce que Tom Perriello a promis le soutien des Etats-Unis aux bons offices de la CENCO pour un nouveau dialogue ?
Les Etats-Unis soutiennent un dialogue inclusif duquel sortira un accord qui évitera au Congo de tomber dans ses vieux travers du passé des émetteurs et d’instabilité.
Discours sur l’État de la Nation, Joseph Kabila s’est montré très combatif, est-ce inévitable un affrontement Rassemblement contre MP ?
Ce qui est vrai est qu’il a montré la position de son camp, nous avons notre position. On verra ce que le souverain primaire en dira, nous sommes penchés sur ce que fait la CENCO. Dans les jours à venir la position définitive du Rassemblement par rapport à la situation du pays.
Interview réalisée par Stanys Bujakera"



" Tom Perriello : « Les Etats-Unis appuient les bons offices de la CENCO pour un dialogue plus inclusif » "
° https://actualite.cd/2016/11/16/tom-perriello-etats-unis-appuient-bons-offices-de-cenco-dialogue-plus-inclusif/
° https://actualite.cd/2016/11/16/etienne-tshisekedi-recoit-tom-perriello-soir-a-limete/

" Chez Tshisekedi, Perriello prend Kabila à contre-pied! "
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2016/11/16/chez-tshisekedi-perriello-prend-kabila-a-contre-pied.html


" Delly Sesanga: Kabila n’a pas appuyé suffisamment la médiation de la CENCO – Interview"
° https://actualite.cd/2016/11/16/delly-sesanga-kabila-na-appuye-suffisamment-mediation-de-cenco-interview/

"Nomination du Premier ministre: qu’est-ce qui bloque ? Le député Gaston Musemena explique"
° https://actualite.cd/2016/11/16/nomination-premier-ministre-quest-bloque-depute-gaston-musemena-explique/

"Le député Nzangi à Kamerhe: “quelle valeur portez-vous encore à ce papier violé dès le démarrage?” "
° https://actualite.cd/2016/11/16/depute-nzangi-a-kamerhe-valeur-portez-a-papier-viole-demarrage/

° https://actualite.cd/2016/11/16/cepadho-recommande-ministre-de-defense-nouveau-gouvernement-soit-ressortissant-nord-kivu/


"REVUE DE PRESSE AFRIQUE
A la Une: Kabila fait durer le suspense

° http://www.rfi.fr/emission/20161116-une-rdc-kabila-fait-durer-suspense
Toujours pas de nouveau Premier ministre et pas un mot sur son avenir politique immédiat : le président Kabila a laissé beaucoup de Congolais sur leur faim hier, après son discours sur l’état de la Nation. En effet, pointe Le Potentiel à Kinshasa, « le chef de l’Etat a maintenu le suspense sur son avenir politique. Pourtant, il avait là l’occasion d’apaiser la tension au lieu de renvoyer tout le monde aux prescrits de la Constitution. 'La République démocratique du Congo est une démocratie constitutionnelle', s’est-il contenté de dire, promettant de respecter la Constitution, sans aucune autre précision. »

Par ailleurs, déplore encore Le Potentiel, « le président a prononcé un 'discours souverainiste' qui, non seulement, consacre l’isolement de son pays, mais menace tous ceux qui se posent en obstacle sur son chemin. En dénonçant à nouveau 'toute ingérence' dans les affaires intérieures du pays, le chef de l’Etat a pris le risque – et il l’a certainement mesuré – d’énerver ses partenaires de la communauté internationale. »

« Encore une fois, renchérit le site d’information congolais 7 sur 7, Kabila a su cultiver le mystère autour de son avenir politique. Il a botté en touche. Il s’est soudainement souvenu qu’il était le garant du bon fonctionnement des institutions. Le respect de la Constitution qu’il prône équivaut à l’impossibilité pour lui de s’offrir un troisième mandat. Mais il ne le dira pas explicitement. C’est du Kabila tout craché. Rendez-vous en avril 2018, date prévue de la présidentielle dans l’Accord politique du 18 octobre dernier. »

Finalement, pointe ActualitésCD, autre site d’information congolais, « dans son adresse devant les deux chambres du parlement réunies en Congrès, Joseph Kabila a peut-être définitivement scellé le sort des négociations », que ce soit avec les évêques de la Conférence épiscopale ou avec le Rassemblement, principale formation de l’opposition.

Sur les nerfs…

Le site d’information Afrikarabia est tout aussi sceptique… « Sur son avenir politique, Joseph Kabila s’est montré des plus flous. (…) A aucun moment, il ne s’est déclaréclairement contre la possibilité d’un troisième mandat, comme lui demandent de le faire l’opposition et la communauté internationale depuis plusieurs mois. »
Qui plus est, poursuit Afrikarabia, « ce discours à la Nation n’a pas apporté plus de précisions sur la nomination du futur Premier ministre issu de l’opposition. Censée intervenir 21 jours après la signature de l’accord politique du 18 octobre dernier et repoussée plusieurs fois, l’arrivée du nouveau chef du gouvernement se fait toujours attendre. Des atermoiements qui agacent copieusement l’opposition qui se souvient qu’en 2013, il avait fallu patienter près d’un an pour voir arriver le nouveau gouvernement issu des Concertations nationales. Encore une fois, conclut Afrikarabia, Joseph Kabila joue la montre… et avec les nerfs de la classe politique congolaise. »

Craindre le pire ?

Dans la presse ouest-africaine, on n’est pas non plus très convaincu…
« Le taiseux président congolais sait, plus que quiconque, qu’il joue plus que jamais son avenir politique, pointe [b]Le Pays[/b] au Burkina. L’occasion était donc trop belle pour lui de dresser un bilan élogieux de ses 15 années de pouvoir et saisir au bond la balle de l’accord politique obtenu au forceps avec une partie de l’opposition, et qu’il veut désormais présenter comme la feuille de route qui s’impose à tous les Congolais. C’est pourquoi il y a lieu de craindre le pire pour la RDC, estime le quotidien burkinabé. D’autant plus que cet accord est loin d’être consensuel et que le président lui-même a fait état, dans son discours, de l’échec de la mission de la Conférence épiscopale qui voulait se donner encore une chance de concilier les différentes positions. En tout état de cause, conclut Le Paysavec cette adresse du président Kabila aux élus nationaux, on n’est pas sorti de l’auberge. Et tout semble indiquer qu’on est bien parti pour des lendemains incertains en RD Congo. »

Enfin, commentaire plutôt acerbe du quotidien Aujourd’hui, toujours à Ouagadougou : « si nul ne peut savoir avec exactitude ce qu’il y a dans la tête de Kabila, il est évident qu’il cherche toujours à gagner du temps, ce temps politique, si souvent le grand allié des assoiffés du pouvoir. Hier, ce grand oral de Kabila, qui oscillait entre plaidoyer pro-domo et menaces à peine voilées contre l’opposition et la communauté internationale, a crevé certes l’applaudimètre, mais il n’a pas fait bouger d’un iota la résolution de la crise congolaise. L’ontologie du mystère Kabila s’est plutôt épaissie, et pendant ce temps, la RD Congo s’éloigne de la sphère du vivre-ensemble, de la paix et vogue vers des rivages semés de récifs. »"


"REVUE DE PRESSE AFRIQUE
A la Une: quel Premier ministre pour la RDC ?"

° http://www.rfi.fr/emission/20161115-une-rdc-quel-premier-ministre-kamerhe-kabila


" Mémorandum des ONG de la Société Civile à l’attention des Ambassadeurs membres du Conseil de Sécurité des Nations Unies en mission à Kinshasa"
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11307

Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

window.post_1479347702551_13 = function(win,msg){ win.postMessage(msg,"*"); }window.post_1479347713723_55 = function(win,msg){ win.postMessage(msg,"*"); }

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Message  ndonzwau le 19/11/2016, 6:09 am

" Spot pour la mobilisation du 19 novembre 2016"



" Malgré Samy Badibanga, Les fourmis rouges de l'UDPS prêtes pour le 19 décembre 2016"






Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Message  ndonzwau le 22/11/2016, 1:05 am

Une conclusion d’étape ?!?

Selon moi, trois facteurs et/ou évènements récents ont scellé l’avenir immédiat et à moyen terme du pays, hélas largement en faveur de l’autocratie en place…

Plus inquiétant, les opposants les plus crédibles autour du Rassemblement ne semblent pas en avoir pris suffisamment la mesure, leurs décisions et actions restent les mêmes alors qu’on ne leur voit pas de résultats exploitables à leur profit…

1° C’est d’abord le dialogue dans son occurrence actuelle, rendu possible et validé par la participation/trahison de Kamerhe étiqueté pourtant jusque-là de l’opposition ; il traduit ainsi le (demi-)échec de Genval, l’union indispensable de l’opposition n’a pas été au rdv mais en même-temps n’en est pas moins le fruit de son vice originel : construit autour d’un noyau partisan, le duo Tshisekedi/Katumbi, il téléphonait les dissensions à venir…
Passons, mais l’essentiel à en dire ici est que quels que soient les qualités, défauts et destin de ses résolutions, ce dialogue a porté un coup sérieux au projet indispensable de changement défendu par le « Rassemblement » combien capital pour le pays…

2° La nomination de Badibanga comme PM sorti du dialogue
qui attribue ce poste à l’opposition mais pourtant le nommé est en en fait « un transfuge » plutôt qu’un membre toujours validement encarté à l’Udps va d’abord servir ici l’agenda de « JK » qui l’a propulsé à ce poste…
Autrement dit : Badibanga sera bel et bien utilisé et manipulé pour un projet pas toujours compatible à celui de l’opposition d’où il est censé sortir, y causant au besoin confusion et division ; quoi qu’il veuille et quoi qu’il fasse, son difficile travail échappera non seulement aux vœux de l’opposition mais aussi ne résoudra pas la crise que le pouvoir a infligé au pays ; voilà pourquoi un Badibanga PM risque d’être plus nuisible qu’un Kamerhe à sa place…

3° Le double échec des tentatives de manifestations de l’opposition, les meetings avortés du 05 et 19 novembre
pèsera lourd pour la suite : il en est presque fini d’un 19 décembre et après qui bousculent l’arbitraire du pouvoir…

Alors s’impose au « Rassemblement » et à ceux qui le suivent un double impératif, celui de prendre la mesure de cet enchaînement funeste de coups durs qui leur ont été ainsi portés et d’en attester un échec regrettable qui risque de se prolonger s’ils ne réagissent pas ciblé et donc celui d’adapter sans tarder leur stratégie et leurs actions pour tenter à leur tour de porter l’estocade au pouvoir qui les défait…
Il est fort curieux et bien regrettable qu’on entende d’eux qu’une satisfaction pour le coup impuissante de semer la peur dans le camp du pouvoir… Mais que vaut celle-ci s’ils ne peuvent la capitaliser en manifestant enfin de façon décisive à déstabiliser le pouvoir ?

Bref, s'ils ne se reprennent en mains, cette transition qui s'annonce et sa suite bien après et longtemps leur seront fatales comme à tout le pays…
En effet que personne ne se méprenne, n’en déplaise certains « idéologues » autour du « Rassemblement » davantage rivés en la foi en leurs bons sentiments qu’ils vouent à une victoire certaine sans s’en donner les outils concrets, encore une fois « JK » a joué et bien joué et gagné à ce stade : « échec et mat » résolu ?
Le « combat pour le changement » n’a de chances de triompher que si Badibanga, le nouveau PM se montre capable d’indépendance, de lucidité et de courage pour agir au nom de « l’intérêt supérieur de la Nation » plutôt que de l’agenda de « JK » qui l’a nommé à ce poste ?
En est-il effectivement capable, en a-t-il la conviction et les moyens ? Bénéficiera-t-il de l’aide de l’opposition dans sa lourde tâche ou la recherchera-t-il ?
Ce sont les réponses à ces interrogations essentielles qu’on verra très vite à travers la composition de son gouvernement et ses premières mesures qui nous éclaireront sur la suite…

A bon entendeur…



Compatriotiquement!

PS


"  RDC : l’opposition en quête de remobilisation après un meeting avorté"
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° http://afrikarabia.com/wordpress/rdc-lopposition-en-quete-de-remobilisation-apres-un-second-meeting-avorte/#comment-1907
Ce week-end, la manifestation interdite du Rassemblement de l’opposition a été empêchée de se tenir par la police congolaise. Une nouvelle déconvenue pour l’opposition qui souhaite « déclencher la mobilisation générale » pour le 19 décembre, dernier jour du mandat de Joseph Kabila.

L’organisation de matchs de football semble être devenue la nouvelle arme anti-manifestation des autorités congolaises. Comme le 5 novembre dernier, un tournoi de football se tenaient en lieu et place du meeting du Rassemblement de l’opposition esplanade Triomphale à Kinshasa. Le chef de la police en personne, Célestin Kanyama, était sur le terrain pour veiller au bon déroulement d’un « tournoi de la non-violence » opportunément organisé ce samedi. Il faut dire que le meeting de l’opposition, comme le précédent, était interdit par le gouverneur de la capitale congolaise après les violences des 19 et 20 septembre. En dehors de quelques footballeurs féminines sur le terrain, le quartier était désert ce samedi, quadrillé depuis le petit matin par les forces de sécurité censées empêcher tout rassemblement de plus de dix personnes dans les rues. Dans le même temps, tous les accès à la résidence de l’opposition historique Etienne Tshisekedi, 84 ans, ont été complètement bouclés en fin de matinée, la police filtrant et fouillant les quelques passants du quartier.

Faible mobilisation

En province, certains rassemblements d’opposants ont tout de même pu se tenir à Bukavu, Bunia, Kisangani ou Goma. Certains manifestants, peu nombreux, arboraient un « carton jaune » symbole de la fin imminente du dernier mandat du président Joseph Kabila fixée le 19 décembre prochain. Comme à Kinshasa, toute mobilisation a été empêchée par une forte présence policière à Lubumbashi, la capitale de la province stratégique du Haut-Katanga. En fin d’après-midi, le Rassemblement de l’opposition a tenu une conférence de presse à Kinshasa, sans Etienne Tshisekedi, pour protester « contre l’interdiction générale des manifestations publiques sur toute l’étendue de la République (..) en violation de l’article 26 de la Constitution. » Plusieurs arrestations ont également été dénoncées dans les rangs du Rassemblement malgré la faible présence de militants sur place.

La mobilisation faiblit

Pour la seconde fois, l’opposition se voit donc privée du droit de manifester alors que la tension politique monte en RDC. L’opposition accuse en effet Joseph Kabila d’avoir volontairement retardé le processus électoral afin de se maintenir au pouvoir au-delà du 19 décembre. Après ce deuxième succès des autorités congolaises qui réussissent à museler sans affrontement la contestation populaire, l’opposition se retrouve en difficulté. Ce samedi, en dehors d’un fort dispositif policier déployé dans les points stratégiques de la capitale, c’est l’absence totale de mobilisation qui doit inquiéter les opposants au président Kabila. Depuis les manifestations violemment réprimées des 19 et 20 septembre, la mobilisation est devenue de plus en plus timide, notamment lors des opérations villes mortes, peu suivies dans le pays. Le camp présidentiel a-t-il pour autant réussi à éteindre toute velléité de contestation dans la rue ? Certainement pas. Mais la mobilisation populaire faiblit alors que l’on se rapproche de la date fatidique du 19 décembre.

« Passer à la vitesse supérieure pour le 19 décembre »

Pour réveiller la flamme de la contestation, le Rassemblement a promis ce week-end que le « compte à rebours » de la fin du mandat de Joseph Kabila avait bel et bien commencé. L’argument sera-t-il suffisant pour jeter dans les rues des dizaines de milliers de Congolais ? Du côté de la Majorité présidentielle, on estime qu’avec la nomination d’un nouveau Premier ministre issu de l’opposition et un affaiblissement de la mobilisation populaire contenue par les forces de sécurité, Joseph Kabila devrait pouvoir passer le cap du 19 décembre sans encombre. Du côté de l’opposition, on cherche la parade au verrouillage sécuritaire mis en place par la police congolaise, espérant trouver une nouvelle stratégie de mobilisation plus efficace. Au Rassemblement, on promet de « passer à la vitesse supérieure pour ne pas rater la date symbolique du 19 décembre. » Et la mobilisation doit être « totale sur l’ensemble du territoire ». Les différents états-majors du Rassemblement sont déjà en train de se coordonner et le patron, Etienne Tshisekedi, doit normalement s’adresser à la Nation dans les prochains jours."



" Actu Expliquée : Kabila asphyxie le Rassemblement. L'opposition en manque de stratégie?"



"TOKOMI WAPI? EYINDI NA UDPS SG AKANGISI BA COMBATTANTS? "





# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Message  ndonzwau le 1/12/2016, 2:19 am

Congolaises, Congolais, chers Compatriotes et amis du Congo !
Assez de nos duplicités, de nos faux-semblants et de nos sectarismes !
Assez de demi-mesures et de circonlocutions de positionnement, notre Congo mérite un combat, compliqué mais clair, qui doit sauver ce qui le peut encore !
Nous devons faire avec ce que nous avons mais nous devons le dépasser car nous serons toujours défaits si nous perdons de vue que seuls nos efforts dans l’unité « bâtiront un pays plus beau qu’avant ! »


Nous sommes à 19 petits jours de la date fatidique de la fin constitutionnelle du mandat de ‘JK’ le 19 décembre 2016 à minuit et tout le monde voit sans loupes que ni le fameux arrêt de la CC qui lui accorderait de se maintenir jusqu’à l’élection du nouveau PR (et non jusqu’ à l’installation du PR élu comme le prévoit la Constitution), ni le fameux « accord » issu du dialogue de la Cité de l’Oua n’ont réglé la crise due à la non-organisation délibérée des élections à la date prévue !
Pas la peine donc de s’abriter auprès de tous ces arrangements factices, la preuve, notre, scène politique bruit des folles rumeurs des discussions rendues indispensables entre le pouvoir et l’opposition (essentiellement la plus intransigeante et la plus représentative, le Rassemblement avec Tshisekedi) et en embuscade la CI occidentale avec à sa tête les Usa (y compris le Conseil de Sécurité des NU) actuellement avec les prélats catholiques de la Cenco à la médiation…

Ça urge, semble-t-il, si l’on veut que l’après 19 décembre ne se transforme en un intermède lourd des violences meurtrières incontrôlables : toutes choses égales, personne ni du côté du pouvoir ni dans l’opposition ni non plus auprès de la CI n’a raisonnablement intérêt à ce chaos de plus pour le Congo, de plus imprévisible…
Que faire alors ?

Tshisekedi et le Rassemblement pour ne pas être accusés de complices de violences ou pour ne pas perdre toute emprise sur le pays, doivent conclure sagement les discussions avec le pouvoir via la Cenco et Tshisekedi doit s’exprimer publiquement, solennellement et officiellement en adressant à la Nation ou l’état des discussions càd les conditions ouvertes que lui et son Rassemblement ont proposées au pouvoir, ou les conclusions qu’ils auront tirées des négociations…
‘JK’ à son tour faute de perdre tout avenir demain ou après-demain, doit s’adresser publiquement, solennellement et officiellement à la Nation en faisant part des engagements conclus sur la gestion « transitoire » qui aura cours après le 19 décembre car il ne peut continuer à la confier par procuration ni aux accords existants issus du dialogue passé alors quasi caduc qu’il n’a d’ailleurs pas signé personnellement ni au PM et son gouvernement d’union nationale qu’il s’est choisi quasi-unilatéralement !

Vous l'aurez compris, je ne parle pas ici au nom d'une paroisse, je veux porter un message pour le Congo !
Et d’ailleurs à cette aune pourquoi pas une rencontre directe solennelle ‘JK’ – Tshisekedi ?
Sans jamais oublier que le « compromis » attendu entre les deux, entre la Majorité au pouvoir et l’Opposition autour du Rassemblement, c’est d’abord celui qui répond aux attentes de la Nation, du peuple et celui-ci est majoritairement pour le « changement », pour l’« alternance politique » !
Oui un « accord politique » mais un consensus responsable, et c’est possible au vu des propositions du Rassemblement remises au pouvoir via la Cenco, puissent au sortir des négociations intelligentes et patriotiques, les conclusions profiter peut-être aux leaders et appareils politiques mais d’abord d’abord servir l’intérêt supérieur de la Nation !


Bref si pour tous ces leaders politiques, pour tous les Congolais et pour la CI responsable et prétendument attentionnée au meilleur avenir de notre pays, la paix, la stabilité sont préférables à la guerre, au risque d’instabilité et à l’imprévisibilité des lendemains d’une absence dangereuse de compromis, il est plus que temps de régler dès maintenant l’après 19 décembre et l’indispensable alternance ; c’est possible !

Malheur alors à celui qui pour ses intérêts individuels ou corporatistes aura refusé le « compromis » aujourd’hui nécessaire entre tous les enfants du Congo ; malheur à celui par qui la tragédie embrasera une fois de plus le pays…
Bienheureux à celui qui voit plus loin que nos stériles positionnements car là est le réel salut de tout combattant, le seul combat viable pour notre cher Congo !

Si par bonheur demain un « soulèvement populaire » devait nous être profitable, nous le devrions d’abord à la « rue » dans sa complexité et sa spontanéité et non aux manœuvres des appareils si représentatifs soient-ils, sachons-le ! Sortons donc des sectarismes et des divisions malvenues, unissons-nous, nous nous en trouverons plus forts !

A nos armes, à bon entendeur…………….



"Alternance :
Compromis politique : la CENCO trop enthousiaste ?

° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11345
Quarante-deux jours après la signature de l’accord politique issu du «dialogue» entre la majorité et une frange de l’opposition - sous la facilitation de l’ancien Premier ministre togolais Edem Kodjo -, la décrispation politique tant espérée est loin d’être au rendez-vous. Voilà pourquoi, l’opinion a les yeux rivés sur les évêques catholiques regroupés au sein de la Cenco (Conférence épiscopale nationale du Congo). A la demande de «Joseph Kabila», ceux-ci mènent une médiation - de la dernière chance ? - entre les «dialogueurs» de l’ex-Cité de l’OUA et le Rassemblement. Objectif : sceller l’inclusivité autour dudit accord. A l’issue d’une rencontre, mardi 29 novembre, avec le Premier ministre Samy Badibanga, la délégation conduite par Mgr Marcel Utembi Tapa s’est dit «optimiste» à parvenir à un «compromis politique». Les prélats catholiques pourront-ils réussir là où le «laïc» Edem Kodjo n’a obtenu qu’un résultat partiel ?
(…)
La Cenco se dit optimiste à parvenir à un compromis politique. Question : Et si les évêques catholiques péchaient par un excès d’enthousiasme ? "




Compatriotiquement!




# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Message  ndonzwau le 3/12/2016, 2:25 am

Hélas, hélas, sans le concéder clairement la Cenco « jette l’éponge » devant les « divergences aujourd’hui inconciliables » entre les protagonistes (Majorité et Rassemblement) qu’elle a rencontrées dans « sa mission de bons offices » et en appelle à des « négociations directes » entre eux à qui elle demande par ailleurs de faire preuve de « bonne volonté et de sens de responsabilité pour éviter au pays de sombrer dans un chaos incontrôlable »…
Certains soulignent à raison que dans son interpellation la Cenco entend « prendre à témoin » le peuple !
A la bonne heure, nous en sommes tous même loin du pays dans nos statuts juridiques hybrides pour certains d’entre nous (non-Congolais de droit formel mais Congolais toujours parce d’origine et de sang perpétuellement) ; qu’en pensons-nous alors ?

Passons, le plus inquiétant dans les discussions en cours est que les divergences selon les propres dires de la Cenco concernent en fait tous les points essentiels en discussion, (respect de la constitution, processus électoral, calendrier, financement, le fonctionnement des institutions pendant la transition, mesures de décrispation politique) ; les prélats catholiques ne semblent donc n’avoir obtenu aucune avancée…

C’est dire que leur mission était vouée à l’avance à l’échec ? Pourtant les conditions posées par le Rassemblement (cf le fameux « document de travail ») auguraient des concessions acceptables…
Qui donc de deux camps bloque (délibérément ?) la résolution de la « crise » et vers quel futur va aller le pays ?
Et surtout ne perdons pas de vue que si pour l’intérêt du pays, nos pasteurs ont pris le bâton de la médiation entre leurs Compatriotes, en même temps de l’autre côté les puissants de la planète qui comptent encore dans la conduite de nos « bidonvilles planétaires » poussent plus que jamais pour leurs raisons propres (bonnes ou moins pour les Congolais) vers un compromis pour éviter un futur qu’ils contrôleraient difficilement…
Ça compte dans l’évaluation de la situation !
Jusqu'où ?


"RDC: la CENCO appelle à des négociations directes entre acteurs politiques
° http://www.radiookapi.net/2016/12/02/actualite/politique/rdc-la-cenco-appelle-des-negociations-directes-entre-acteurs
La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) plaide pour des négociations directes entre le Rassemblement politique et les parties prenantes au dialogue de la Cite de l’Union africaine en vue d’éviter au pays de sombrer dans le chaos.

Les évêques catholiques ont lancé cet appel, vendredi 2 décembre, au cours d’une conférence de presse organisee pour expliquer la mission de bons offices menée auprès des acteurs politiques et forces vives de la nation.
"La CENCO a noté des divergences qui nécessitent des échanges directs sur les points suivants: respect de la constitution, le processus électoral, le calendrier, le financement des élections, le fonctionnement des institutions pendant la transition ainsi que des mesures de décrispation politique", a indiqué le secrétaire général intérimaire de la CENCO, abbé Donatien Nshole.
Sur ces divergences, note le prélat catholique, un compromis politique est encore possible, si les parties prenantes s’y engagent et font preuve de bonne volonté.
"L’heure est grave. La CENCO forte de sa mission prophétique, prenant à témoins le peuple congolais et la communauté internationale, en appelle à la responsabilité et à la bonne volonté politique des uns et des autres pour éviter à notre pays de sombrer dans une situation incontrôlable "", a-t-il poursuivi.

A l’occasion, l'abbé Donatien Nshole a exprimé la volonté de la CENCO de poursuivre sa mission pour un processus électoral apaisé.
L’appel de la CENCO intervient deux jours après que la MONUSCO a invité les acteurs politiques congolais à privilégier l’intérêt supérieur du peuple congolais à l’approche du 19 décembre, date marquant la fin du second et dernier mandat du chef de l’Etat actuel."






 Suivre
Sonia Rolley 

@soniarolley
[ltr]#RDC : communiqué de la Cenco qui croit qu'un compromis politique est toujours possible s'il y a de la bonne volonté[/ltr]

14:55 - 2 Déc 2016

"A 17 jours du 19 décembre, la CENCO interpelle la classe politique et prend à  témoin le peuple"
° https://actualite.cd/2016/12/02/a-17-jours-19-decembre-cenco-interpelle-classe-politique-prend-a-temoin-peuple/
Après plusieurs semaines des consultations de la classe politique congolaise, les évêques de la CENCO n’ont pas réussi à concilier le point de vue de la Majorité avec celui du Rassemblement. Dans un communiqué de presse publié ce vendredi 2 décembre, ils relèvent l’existence de certains points de divergence entre les deux parties notamment sur le fonctionnement des institutions pendant la transition, la forme de compromis politique à trouver, les mesures de décrispation politiques, le mécanisme de suivi de l’accord, etc.|/b]

La CENCO invite les acteurs politiques congolais au sens de responsabilité et à la bonne foi à l’approche de la date du 19 décembre 2016.

“Sur ces divergences, la CENCO estime que, autour d’une table, dans un format réduit, un compromis politique est encore possible si les parties prenantes s’y engagent et font preuve de bonne volonté. L’heure est grave, (…) la CENCO en appelle à la responsabilité et à la bonne volonté politique des uns et des autres pour éviter à notre pays de sombrer dans une situation incontrôlable”, indique le communiqué de la Cenco qui termine par une formule pour le moins évocatrice: “Que la Vierge Marie, reine de la paix, intercède pour notre peuple”
Ces bons offices de la CENCO pour un compromis politiques sont jusqu’à présent les dernières tentatives de rapprochement entre la Majorité au pouvoir et le Rassemblement politique.  A 17 jours de la fin constitutionnelle du deuxième et dernier mandat de Joseph Kabila, des voix continuent à s’élever pour réclamer un tête-à-tête Majorité-Rassemblement, sans lequel le pays risquerait de sombrer dans le chaos. ”


"02-12-16/ REVUE DE LA PRESSE CONGOLAI
SE DE CE VENDREDI (CongoForum) "

° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=206483&Actualiteit=selected
Pour la première fois depuis longtemps, il n’y a pas de sujet-vedette. Aucune nouvelle n’a paru assez importante pour attirer, à l’unanimité, l’attention des journaux parus à Kinshasa en ce vendredi 2 décembre 2016. Ils traitent de sujets très diversifiés et généralement relatifs, en tout ou en partie, à l’étranger. Parmi ceux-ci, figure notamment la résolution du Parlement européen demandant des sanctions contre des responsables civils et militaires congolais. (Dont certains journaux, ayant écrit leur article à l’avance, parlent encore comme d’un « projet de résolution »). C’est le cas aussi de la décision de François Hollande, de ne pas briguer de second mandat présidentiel et d’un hypothétique « second dialogue » Kabila - Tshisekedi à Luanda.

RDC – UE / La Résolution


Federica Mogherini, Haute Représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité (chef de la diplomatie européenne) a demandé à Joseph Kabila de déclarer clairement qu’il ne briguera pas un autre mandat, fait savoir Actualite.cd.,
Elle s’exprimait jeudi à Bruxelles peu avant que le Parlement européen n’adopte sa résolution  

Le Parlement européen a voté ce jeudi 1er décembre 2016 une résolution proposant des sanctions ciblées contre des officiels et des officiers congolais qui seraient impliqués dans les violations des droits de l’homme et/ou qui bloquerait une alternance pacifique de pouvoir en RDC. Dans sa présentation en plénière, l’eurodéputé Cécile Kyenge a cité certains noms : Kalev Mutomb, administrateur général de l’agence nationale de renseignements(ANR),John Numbi, ancien inspecteur général de la police nationale congolaise(PNC), Ilunga Kampete, général et commandant de la garde républicaine, Gabriel Amisi, commandant de l’armée dans la région occidentale de la RDC, et Célestin Kanyama, chef de la police ville Kinshasa. Il est reproché à ces responsables des services de sécurité congolais, leur implication « négative » dans la répression des manifestations, la restriction des libertés, les atteintes graves à la liberté des droits de L’homme, des actes qui constituent un recul pour la démocratie ont estimé les eurodéputés.

Le Parlement européen s’intéresse particulièrement à la crise congolaise. « Le Parlement européen s’est penché deux fois déjà en 2016 sur la situation critique en République démocratique du Congo, avec les résolutions de mars et de juillet. Le Conseil pour sa part a déjà adopté, en cette même année, deux conclusions. La RDC sera encore à l’agenda du Conseil « affaires étrangères » du 12 décembre, » a dit Federica Mogherini  
Source : (https://actualite.cd/2016/12/01/parlement-europeen-vient-de-voter-resolu...)

RDC-UE / Réactions congolaises,

(Ecrits avant que le vote de jeudi soir soit acquis, certaines de ces réactions parlent encore de « la proposition de Résolution du Parlement européen sur la situation en République démocratique du Congo ». Il s’agit bien du même texte, qui entre temps est devenu Résolution. Nous avons laissé subsister le texte original dans nos citations. NdlR)

7/7.cd,  qui publie in extenso le texte européen alors encore à l’état de projet, titre « Sanctions ciblées: voici les 12 griefs des eurodéputés contre Kabila » , montrant ainsi d’emblée qu’en RDC le document est compris moins comme sanctionnant des violateurs des Droits de l’Homme que comme une pression de plus dans le contentieux autour des élections.

« Le Parlement européen a adopté jeudi 1 décembre une résolution qui demande à l’exécutif européen de geler les avoirs et de priver des visas au patron du service des Renseignements Kalev Mutond, au patron de la police de Kinshasa Général Célestin Kanyama, au Général de l’armée Amisi KumbaTango Four, au général de la garde républicaine ilunga Kampete et enfin à l’ex patron de la police nationale John numbi. Les eurodéputés emboîtent le pas aux parlementaires américains.  
« Mais alors que reprochent les eurodéputés au président Kabila pour demander des sanctions ciblées à l’encontre de ses proches?  

Le Parlement européen a motivé cette demande de sanctions dans un document de 7 pages que la rédaction de 7/7 a pu lire. La raison principale c’est la non-tenue des élections en 2016. Et le coupable, c’est le président Joseph Kabila d’après les élus du Parlement européen. Pour eux, le président Kabila a tenté par tous les moyens, administratifs et et techniques, de retarder les élections dans le but de rester au pouvoir. Le Parlement européen reproche à Kabila les tentatives de révision et de modification de la Constitution en 2015 pour une réélection à un 3è mandat. Le Dialogue national convoqué en novembre 2015 par le chef de l’État est qualifié par les parlementaires européens de «dialogue tronqué, antidémocratique et de manœuvre dilatoire». Ils épousent le point de vue de l’opposition et de la société civile. Les eurodéputés justifient par ailleurs leurs sanctions à cause aussi de la répression des militants pacifiques en 2015. «Le recours à la violence excessive» a aussi donné des arguments aux eurodéputés. La violation des droits humains- notamment la liberté d’expression, la liberté de réunion, la liberté de réunion, ont poussé le Parlement a adopté les sanctions ciblées. La violation du droit international avec les arrestations arbitraires des militants de Filimbi et Lucha notamment, ont beaucoup contribué à mettre le régime de Kinshasa au banc des accusés. Le brouillage du signal de Radio Okapi et la coupure du signal de RFI n’ont rien arrangé à la situation du régime Kabila. La répression des manifestants du 19 et 20 septembre ont joué également un rôle déterminant dans ce durcissement de la position européenne vis-à-vis de Kabila. Les eurodéputés disent aussi que l’instabilité politique, découlant du fait que Kabila veuille se maintenir au pouvoir en violation de la Constitution, a provoqué une grave crise humanitaire en RDC. Le Parlement européen parle de 5 millions de personnes.

Pour toutes ces raisons, la chambre législative européenne a recommandé aux instances dirigeantes de l’UE, Conseil et Commission, de prendre des sanctions ciblées contre les 5 personnalités ci-haut citées.
Le régime Kabila appréciera. »


Le Phare titre L’UE et la situation politique en RDC, projet de sanctions et d’un Conseil de transition » ".
Lui aussi publie en intégralité la Résolution du Parlement européen sur la situation en RD. Congo. Cette Résolution, note le journal, préconise de nouvelles sanctions contre certaines autorités politiques, administratives et militaires congolaises jugées coupables de graves atteintes aux libertés publiques et de torpillage des initiatives visant la formalisation d’un consensus politique inclusif. Et de poursuivre : la même résolution suggère la mise en place d’un « Conseil de transition » chargé de veiller à la bonne conduite de celle-ci jusqu’aux élections, particulièrement la présidentielle, dont la tenue devrait avoir lieu avant 2018. Ce journal relaie aussi la réaction de Lambert Mende qui promet que si ces sanctions sont prises, elles seront systématiquement attaquées par l’Etat congolais.  
Le Phare souligne que la résolution adoptée hier préconise de nouvelles sanctions contre certaines autorités politiques, administratives et militaires congolaises jugées coupables de graves atteintes aux libertés publiques et de torpillage des initiatives visant la formalisation d’un consensus politique inclusif.  
La même résolution suggère la mise en place d’un « Conseil de Transition », chargé de veiller à la bonne conduite de celle-ci jusqu’aux élections, particulièrement la présidentielle, qui devrait se tenir avant 2018.  
Réagissant à cette résolution, Lambert Mende, ministre sortant de la Communication et Médias, porte-parole du gouvernement, a fait savoir que si des sanctions sont effectivement prises, elles seraient systématiquement attaquées par l’Etat congolais, parce qu’aucun Etat ne peut sanctionner un autre sans passer par le Conseil de Sécurité de l’ONU, précise Le Phare qui voit en cette fin d’année l’ombre d’un énième bras de fer entre Kinshasa et l’Occident.

Interprétant cette Résolution, Congo Nouveau pense que le « Parlement européen est contre le maintien de Kabila après le 19 décembre ». Pour ce trihebdomadaire, les parlementaires européens ont été loin d’épouser cette idée consignée dans l’Accord politique du 18 octobre.

L’Avenir trouve plutôt que l’Union européenne (i]« mélange la carotte et le choux »
[/i]Tout en se félicitant de l’accord politique du 18 novembre dernier qui assure une période de transition pacifique et aussi courte que possible, cette institution, constate le journal, reste toujours déterminée dans sa décision sur les premières mesures restrictives.

L’exemple de François Hollande

La renonciation par l’actuel président français à une candidature pour un second mandat intéresse Forum des As qui titre : " « François Hollande, un auto-forfait pas très mal tombé pour le Pouvoir congolais ».  
Ce journal rappelle le fait que dès le seuil de son mandat, le Président socialiste a trouvé en Joseph Kabila l’alpha et l’oméga de la crise congolaise. A ses yeux, son homologue congolais est responsable voire coupable de tout. « Un fixisme qui n’a pas forcément aidé Paris à jouer le rôle qu’il pouvait jouer dans le plus grand pays francophone», commente FdA.

7/7.cd applaudit : « Leçon de démocratie à l’Afrique: F. Hollande renonce à briguer un 2è mandat présidentiel pourtant constitutionnel »  
« C’est officiel le président français François Hollande vient de renoncer ce jeudi 1er décembre à briguer un deuxième mandat présidentiel pourtant constitutionnel. Il a prononcé un discours solennel à l’Elysée.(…)  ».

Appels à un dialogue direct Kabila/Tshisekedi

La Cité Africaine titre « Crise politique en RDC / Un tête-à-tête en vue entre Tshisekedi et Kabila » "

Par ailleurs, Le Potentiel révèle un « tête-à-tête Kabila-Tshisekedi à Luanda » " dans le cadre des négociations directes MP-Rassemblement. Selon ce journal, Luanda, fort de son poids dans la région des Grands Lacs, et s’appuyant sur son statut de président de la CIRGL, tient à jouer un rôle majeur dans la démarche concertée visant à éviter le chaos en RDC. Il aurait, à en croire le tabloïd, reçu mission de la communauté internationale pour agir dans ce sens.

« Kabila-Tshisekedi, un rapprochement s’impose ! » ", s’exclame La Prospérité.
Ce quotidien insiste sur un rapprochement, même à distance, entre les deux hommes. Car, il serait de nature à désamorcer les tensions. Ne pas le faire, selon ce journal, serait la meilleure façon de sacrifier le sort de ce pays sur l’autel des intérêts personnels et partisans.

(On se trouve une fois de plus devant le même problème. Il faudrait qu’un vrai dialogue commence, mais le préalable à un vrai dialogue vraiment inclusif serait de considérer comme nul et non avenu tout ce qui a été fait par le « Cirque à Complicator Kodjo ». Or, le camp du pouvoir veut à présent faire de l’acceptation de ces « conclusions » le préalable à toute discussion Le mini-sommet de Luanda a encore aggravé les choses, car il se termine par un appel au Rassemblement et à la Dynamique afin qu’ils adhérent aux conclusions du Dialogue. Autrement dit ; l’idée d’un 2° dialogue, ou plus exactement d’avoir enfin un dialogue qui mérite ce nom, semble définitivement enterrée.  
La partition jouée par le pouvoir est toujours la même depuis les « Concertations » de 2012 : on propose des discussions, on en réduit la représentativité et la portée en en faisant des Congrès de la MP, avec quelques figurants alléchés par l’annonce, également répétée à chaque fois, d’un « nouveau gouvernement ». Il est difficile de trouver mieux que le spectacle de la bousculade et du grenouillage en cours pour accéder à une Primature qui ne sera de toute façon acquise qu’à la fin décembre, pour montrer que la loi fondamentale en RDC n’est pas la Constitution, mais la Loi de l’Entrecôte. (…)». NdlR)


" Divers"

« Matata pris la main dans le sac » , mentionne AfricaNews qui, citant le rapport de la Commission Ecofin de l’Assemblée nationale sur le projet de loi portant reddition des comptes 2015, établit que 5,5 millions de dollars américains seraient décaissés pour une « petite école de six salles de classe à Selembao ».  
Ce trihebdomadaire parle des cadavres découverts dans les placards de l’ancien Premier ministre qui « se fait passer pour un bon gestionnaire. »

Forum des As s’intéresse à la grève qu’observent les agents du ministère des Affaires étrangères depuis plus d’un mois et titre : «Le coût du passeport franchit la barre de 500 dollars américains». "  
«Dans les travées du ministère des Affaires étrangères, ça chuchote. Très en colère, les grévistes disent avoir fixé le montant de 500 USD pour l’obtention d’un passeport en guise de revanche sur leur situation sociale», rapporte ce quotidien. Des infos concordantes glanées sur place par FdA, font état d’un service minimum opérationnel depuis hier jeudi 1er décembre.  
Si la conséquence immédiate d’une grève peut se résumer en termes d’arrêt, de perturbation du fonctionnement régulier d’un service, aux Affaires étrangères, le débrayage rime plutôt avec de bonnes affaires, avance ce journal.  
« Qu’un passeport ordinaire soit vendu à 500 USD, au lieu du prix officiel de 190 USD, il y a donc de quoi se graisser les pattes », commente FdA qui rappelle que cette « mafia » est instaurée à la suite des revendications des agents portant notamment sur « le paiement de leur prime permanente ».

La Cité Africaine titre : « Assemblée nationale: La session se termine sans budget pour le Gouvernement Badibanga ! »
« L’Assemblée nationale clôture sa session ordinaire de septembre le 15 décembre prochain. Une session sensée être essentiellement budgétaire, mais qui va certainement se clôturer sans que le pays ni le Gouvernement d’union nationale en gestation soit doté d’un budget pour l’exercice 2017. Pourtant, le Gouvernement sortant du Premier ministre Matata Ponyo, avait respecté ses engagements constitutionnels en déposant à temps et dans les délais légaux le projet de budget pour l’exercice 2017 sur la table du Bureau de la Chambre basse, alors qu’il n’était pas encore démissionnaire. Mais pour des raisons qui leur sont propres, les honorables députés avaient jugé qu’ils n’avaient pas à examiner un projet de budget élaboré par un Gouvernement qui n’avait plus que quelques semaines à vivre, estimant au passage que ledit budget avec des prévisions revues à la baisse, était insignifiant, et qu’il fallait attendre le nouveau Gouvernement d’union nationale, sensé présenter un projet de budget deux ou trois fois supérieur à celui de Matata Ponyo.(…) » " [/size]
[/b]

[b]


Compatriotiquement!


[/b]



[b]# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #
[/b]

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Message  ndonzwau le 3/12/2016, 6:16 am

"RDC : l’Union européenne prête à des sanctions ciblées "
° http://afrikarabia.com/wordpress/rdc-lunion-europeenne-prete-a-des-sanctions-ciblees/

"L’ACAJ invite les Nations-Unies à « sanctionner les personnalités impliquées dans les violations des droits de l’homme » "
° https://actualite.cd/2016/12/02/lacaj-invite-les-nations-unies-a-sanctionner-les-personnalites-impliquees-dans-les-violations-des-droits-de-lhomme/

"Kabila désigné comme principal responsable de la non tenue des élections en 2016 par la résolution de l’UE"
° https://actualite.cd/2016/12/02/kabila-designe-principal-responsable-de-non-tenue-elections-2016-resolution-de-lue/

"En route vers l’apocalypse du 19 décembre en RDC"
° http://www.politico.cd/actualite/2016/12/02/route-vers-lapocalypse-19-decembre-rdc.html

" L’opposition signataire du dialogue pour la mise en application rapide de l’accord du 18 octobre "
°  https://actualite.cd/2016/12/02/lopposition-signataire-dialogue-mise-application-rapide-de-laccord-18-octobre/

" Sud-kivu : Une marche d’étudiants dispersée par la police à Bukavu
° https://actualite.cd/2016/12/02/sud-kivu-marche-detudiants-dispersee-police-a-bukavu/

"Jean Claude Katende « les propos de Kikaya Bin Karubi sont d’une grave irresponsabilité » "
° https://actualite.cd/2016/12/02/jean-claude-katende-propos-de-kikaya-bin-karubi-dune-grave-irresponsabilite/

" Fayulu, Bokolombe, Kamitatu, F.Tshisekedi demandent à Kabila de s’inspirer de François Hollande"
° https://actualite.cd/2016/12/02/fayulu-bokolombe-kamitatu-f-tshisekedi-demandent-a-kabila-de-sinspirer-de-francois-hollande/

"448.000 USD à payer à Cynthia Mckinney, Mende s’explique – AUDIO"
° https://actualite.cd/2016/12/02/448-000-usd-a-payer-a-cynthia-mckinney-mende-sexplique-audio/

"Alors que Mende n’a pas nié, Cynthia McKinney dément avoir reçu de l’argent du gouvernement Congolais"
° https://actualite.cd/2016/12/02/mende-na-nie-cynthia-mckinney-dement-recu-de-largent-gouvernement-congolais/

"Impasse politique en RDC : des anciens parlementaires soutiennent la médiation de la CENCO "
° http://www.radiookapi.net/2016/12/02/actualite/societe/impasse-politique-en-rdc-des-anciens-parlementaires-soutiennent-la

" Kikaya Bin Karubi: « le 20 décembre le soleil se lèvera à l’Est et se couchera à l’Ouest, Kabila sera président » "
° https://actualite.cd/2016/12/02/kikaya-bin-karubi-20-decembre-soleil-se-levera-a-lest-se-couchera-a-louest-kabila-sera-president/

" Quand l’Ambassadeur congolais aux Etats-Unis recadre The Washington Post "
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2016/12/02/lambassadeur-congolais-aux-etats-unis-recadre-the-washington-post.html

"RDC: plaidoyer pour la promulgation de la loi sur la liberté des manifestations "
° http://www.radiookapi.net/2016/12/02/actualite/politique/rdc-plaidoyer-pour-la-promulgation-de-la-loi-sur-la-liberte-des

"  Caricature: Kalev, Numbi, Amisi, Kanyama et Ilunga Kampete visés par les sanctions de l’UE"
° https://actualite.cd/2016/12/02/caricature-kalev-numbi-amisi-kanyama-ilunga-kampete-vises-sanctions-de-lue/




" L’américaine Cynthia McKinney dit n’avoir touché « aucun centime », ffirmant être « victime d’un traquenard » "
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2016/12/02/lamericaine-cynthia-mckinney-dit-navoir-touche-centime-affirmant-etre-victime-dun-traquenard.html

" Le gouvernement paie plus de 448.000 dollars à une ancienne élue américaine pour le défendre contre Katumbi "
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2016/12/01/gouvernement-paie-plus-de-448-000-dollars-a-ancienne-elue-americaine-defendre-contre-katumbi.html

" RDC : Kinshasa dit avoir engagé une ex-élue du Congrès américain… qui dément "
° http://www.jeuneafrique.com/379014/politique/rdc-kinshasa-engage-ex-elue-congres-americain-faire-lobbying-aux-etats-unis/


"Bassesse :
L’honneur perdu de Cynthia McKinney

Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11348

 
L’ex-sénatrice démocrate Cynthia McKinney, anciene Envoyée spéciale de Bill Clinton alors président des Etats-Unis pour la Région des Grands Lacs. Photo d’archives

Dans une correspondance, sans date, adressée au ministre des Finances, avec copie au Président de la République, le ministre congolais de la Communication, Lambert Mende Omalanga, demande à son collègue de régler la facture présentée par Dr Cynthia McKinney, ex-sénatrice démocrate dans le cadre d’une action de lobbying en faveur du régime de "Joseph Kabila". Montant global : 448.000 USD. Dans une mise point datée du vendredi 2 décembre, l’ex-congressiste dément avoir touché le moindre centime du gouvernement de Kinshasa. "Quelqu’un cherche à me salir", dit-elle.

Dans sa lettre qui circule sur les réseaux sociaux, le ministre Lambert Mende se réfère, en liminaire, à une mission qu’il a effectuée à Paris au mois d’octobre dernier sur instruction de la "Haute Hiérarchie" [Entendez : "Joseph Kabila"]. Il a au cours de ce déplacement lancer une "action de lobbying" avec un expert américain. But: contrer le "sabotage" mené "contre l’Etat congolais".
Mende écrit noir sur blanc qu’un "accord de partenariat" a été signé avec Dr Cynthia McKinney. Celle-ci devrait mener des actions de lobbying auprès des gouvernements américains et britanniques. Combien ça coûte? "En exécution de ses obligations, le gouvernement (...) devra payer au Dr Cynthia McKinney un montant global de l’ordre de 448.000 USD", note le ministre de la Communication. Et de préciser qu’une avance d’un import de 368.000 USD devrait être versé au compte de l’intéressée au mois de novembre. Le solde, soit 80.000 USD, est à payer en janvier 2017.

S’agissant des cordonnées bancaires, Mende écrit : Dr Cynthia McKinney, Studio Legale Gliozzi, Bank of Intensa San Paolo. IBAN : IT53PO306901024100000062616. BIC : BCITIT MM. "Tenant compte du fait que ce partenaire a déjà entrepris l’exécution de ses obligations, je vous saurai gré de bien vouloir accorder à la présente le bénéfice de l’urgence", conclut-il.

Contrer Moïse Katumbi

Contacté, vendredi 2 décembre, par l’AFP au sujet de sa missive précitée, le ministre de la Communication et des médias n’a nullement contesté l’authenticité de ce document. Bien au contraire. Il a reconnu que le gouvernement congolais a conclu un contrat avec l’ex-sénatrice démocrate Cynthia McKinney. L’objet dudit contrat est sans équivoque : "améliorer l’image de marque du pays".
A en croire Lambert Mende qui confond apparemment l’Etat congolais et l’individu "Joseph Kabila", l’image du pays serait "écornée et malmenée" par l’ancien gouverneur du Katanga Moïse Katumbi Chapwe et l’Administration Obama. "Katumbi paie des millions pour salir l’image du pays aux USA", soutient-il. C’est ainsi que le gouvernement a négocié avec l’ex-sénatrice "un prix du tiers-monde" afin de " renverser cette tendance". Peut-on franchement qualifier la somme de 448.000 USD à payer à cette lobbyiste de "prix du tiers-monde"?

Selon Mende, le gouvernement congolais "a payé" Cynthia McKinney "en toute transparence". Qu’en dit l’intéressée?
Dans une mise point postée sur son site ce vendredi 2 décembre, l’ex-sénatrice démocrate se dit "victime d’un traquenard". Elle reconnait avoir été contactée par "des Congolais" non-autrement identifiés qui lui auraient demandé de "rendre publique des informations majeures sur la RDC". Elle a donné son "accord de principe pour cette action".

Qui fabule? Qui dit la vérité?

McKinney dit avoir été "surprise d’apprendre, dans un document diffusé sur internet et visant manifestement à nuire à ma réputation, que j’étais prête à faire du lobbying en faveur du gouvernement congolais alors que je n’ai jamais eu d’atomes crochus avec le régime de Kinshasa". "(...), je ne peux pas tolérer que mon nom soit associé à des basses manoeuvres politiciennes qui visent à défendre le régime de Kinshasa ou à spolier le peuple congolais qui souffre depuis plus de soixante ans de violence et d’injustice".
La main sur le coeur, l’ex-congressiste "rassure tous les Congolais" sur le fait qu’elle n’a touché le moindre "centime du gouvernement de Kinshasa (...)" et menace de soumettre cette affaire à son avocat "pour savoir quelle suite lui donner". Qui fabule? Qui dit la vérité?

Une chose paraît sûre: Cynthia McKinney - qui a préfacé l’ouvrage de Charles Onana "Ces tueurs Tutsis, au coeur de la tragédie congolaise", publiée en 2009 aux éditions Duboiris - perd quelque peu son honneur aux yeux de tous ces Congolais qui admiraient son "combat" contre les velléités expansionnistes du satrape rwandais Paul Kagame. Selon des sources, c’est elle qui avait mis LD Kabila, alors "simple" président de l’AFDL (Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo-Zaïre), en contact avec l’homme d’affaires Raymond Boulle de la firme AMF (American Mineral Fields). C’était en janvier 1997.
Cynthia McKinney pouvait-elle ignorer que l’actuel chef de l’Etat congolais a foulé, pour la première fois, le sol de ce pays, qui s’appelait encore le Zaïre, dans les bagages de James Kabarebe, l’actuel ministre rwandais de la Défense, dont il était l’aide de camp ? "



Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Message  mongo elombe le 3/12/2016, 11:18 am

Ils n'ont pas d'argent pour les élections pour le pays et les congolais mais pour du lobbyng kokamwa et triste de voir des Mende qui n'ont rien apportés à la RDC continuer leurs imbècilitès leurs enfants dans le confort en occident.

Qui ment? Qui dit la vérité? Qui a voulu dribbler qui c'est louche.

Pour ce qui est du 19/12 n'étant pas militaire, l'ennemi étant averti vous pensez qu' il fera quoi? A moins que Kabila se ressaisisse et décide de ne pas abandonner.

Au dernière nouvelles info où intox le président de l'udps doit rencontrer Kabila erreur fatal dans ce cas là le slogan 19/12 on en fait quoi?

Si c'est pour se faire neutraliser sans plan B que certains arrêtent d'envoyer les nôtres à l'abattoir.



Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Message  ndonzwau le 4/12/2016, 1:00 am

" Mission de la CENCO: la Majorité « prend acte de l’échec », l’opposition pro dialogue salue les efforts des prelats "
° http://www.radiookapi.net/2016/12/03/actualite/politique/mission-de-la-cenco-la-majorite-prend-acte-de-lechec-lopposition-pro
La Majorité présidentielle (MP) et l’opposition signataire de l’accord de la Cité de l’Union africaine (UA) réagissent différemment sur la mission de bons offices que la CENCO a menée auprès des acteurs politiques et sociaux du pays.
Dans une déclaration faite vendredi 2 décembre à Kinshasa, les délégués de la Majorité présidentielle au dialogue ont affirmé prendre acte de l’échec de la mission de la CENCO.
«Nous prenons acte de l’échec de la mission de la CENCO du fait des contradictions flagrantes au sein des forces politiques et sociales non signataires de l’accord politique et certaines de leurs exigences attentatoires à l’esprit et à la lettre de la constitution de la République», a souligné Geneviève Inagosi, rapporteuse-adjoint de la délégation de la MP au dialogue.
Les délégués de la MP « regrettent le temps inutilement perdu qui a énervé le calendrier politique convenu par les parties prenantes au dialogue politique pour la préparation d’un processus électoral fiable et apaisé ».
Ils invitent le président de la République et les autres institutions compétentes ainsi que le facilitateur du dialogue à poursuivre la mise en œuvre de l’accord politique signé le 18 octobre.
Pour la préparation d’un processus électoral fiable et apaisé, indique-t-elle, la Majorité présidentielle plaide pour la mise en œuvre de l’accord du 18 octobre dernier qui permet à l’actuel chef de l’Etat de rester en fonction au-delà de 2016.

L’opposition signataire de l’accord salue les efforts de la CENCO

Pour sa part, l’opposition politique signataire de l’accord dit saluer les efforts de la CENCO de rechercher un plus large consensus au sein de la classe politique congolaise.

«Ils ont salué également l’initiative de la CENCO qui appelle tous les acteurs politiques à parvenir à l’unique finalité de l’accord à savoir : l’alternance politique pacifique dans un délai raisonnablement court », a rapporté le porte-parole de l’opposition pro-dialogue, Jean-Lucien Busa.
Il a également préconisé la mise en exécution de l’accord du 18 octobre dernier qui se propose de réduire le dépassement de délai constitutionnel des élections principales.
Cette frange de l’Opposition affirme qu’il ne reste que onze mois entre la nomination de l’actuel premier ministre et la date de la convocation de l’électorat. « Pour ne pas s’écarter de l’objectif d’organiser rapidement les élections », ces opposants exigent donc « la poursuite de la mise en place rapide et effective de l’accord politique par toutes les institutions »."


" Le Rassemblement réitère son soutien à la poursuite de la médiation de la CENCO"
°  https://actualite.cd/2016/12/03/rassemblement-reitere-soutien-a-poursuite-de-mediation-de-cenco/

" L’Église craint que la RDC sombre dans « une situation incontrôlable » "
° http://www.jeuneafrique.com/379595/politique/leglise-craint-rdc-sombre-situation-incontrolable/

" Donatien Nshole (CENCO): “Il est encore trop tôt pour dire que la machine est bloquée”"
° https://actualite.cd/2016/12/03/donatien-nshole-cenco-tot-de-dire-machine-bloquee/

" RDC: plaidoyer pour la promulgation de la loi sur la liberté des manifestations "
° http://www.radiookapi.net/2016/12/02/actualite/politique/rdc-plaidoyer-pour-la-promulgation-de-la-loi-sur-la-liberte-des

" Florentin Mokonda: “le Congo n’appartient pas qu’à Kabila et Tshisekedi »"
° https://actualite.cd/2016/12/03/florentin-mokonda-congo-nappartient-qua-kabila-tshisekedi/

" Boshab aux gouverneurs: “Filimbi et Lucha n’ont pas droit de cité en RDC”"
°  https://actualite.cd/2016/12/03/boshab-aux-gouverneurs-filimbi-lucha-nont-droit-de-cite-rdc-2/

"A 16 jours du 19 décembre, Ewanga et le FCR invitent Kabila à s’inspirer des cas Hollande et Yahya Djameh"
° https://actualite.cd/2016/12/03/a-16-jours-du-19-decembre-ewanga-et-le-fcr-invitent-kabila-a-sinspirer-des-cas-hollande-et-yahya-djameh/

" La Belgique demande à ses ressortissants de reporter tout voyage « non essentiel » vers la RDC"
° https://actualite.cd/2016/12/03/belgique-demande-a-ressortissants-de-reporter-voyage-non-essentiel-vers-rdc/

"Les Etats-Unis demandent à leurs ressortissants de quitter la RDC « avant le 19 décembre »
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2016/12/03/etats-unis-demandent-leurs-ressortissants-de-quitter-rdc-19-decembre.html
Dans un communiqué publié ce samedi 03 décembre, le département d’Etat américain demande aux ressortissants des Etats-Unis de quitter le territoire congolais avant la date du 19 décembre.

Dans la crainte des troubles qui pourraient avoir lieu autour de cette date qui correspond à la fin constitutionnelle du deuxième et dernier mandat du président Joseph Kabila, les Etats-Unis ont officiellement demandé à leurs ressortissants de quitter la République démocratique du Congo.
Cette annonce des Etats-Unis intervient après celle de la Belgique, allant dans le même sens.
Dans ce message publié le vendredi 03 décembre, l’Ambassade belge déconseille ses ressortissants de venir en RDC, tout en demandant ceux qui y sont de « limiter leurs déplacements ».
« Au vu des tensions politiques et des risques de nouvelles manifestations d’ici la fin de l’année en République Démocratique du Congo (RDC), l’avis de voyage du SPF Affaires Etrangères, à titre de précaution, recommande désormais de reporter tout voyage non essentiel vers la RDC. Similairement, les Belges habitant sur place sont invités à évaluer si leur présence en RDC au cours des semaines à venir est indispensable. Il leur est recommandé de faire preuve de la plus grande prudence lors de leurs déplacements et de se tenir informés régulièrement via la presse locale, les conseils aux voyageurs et les communiqués & la page Facebook de l’ambassade à Kinshasa et du consulat général à Lubumbashi« , dit ce communiqué.

Washington a publié un communiqué reprenant un avertissement de son ambassade à Kinshasa selon laquelle des manifestations et troubles à grande échelle pourraient avoir autour de cette date dans le pays.
Dans une conférence de presse hier,  les évêques de la CENCO ont fait savoir qu’il existaient des nombreuses divergences entre la Majorité et l’Opposition congolaise.
Les opposants congolais ont donné un ultimatum au président Kabila pour quitter le pouvoir à la fin de son mandat le 19 décembre. L’ex-gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi a menacé de descendre dans la rue si ces « consultations » de la CENCO échouaient.
» Pour sauver le pays, la Cenco consulte en ce moment le Rassemblement, les forces vives et la majorité présidentielle pour trouver un compromis. S’il n’y a pas de consensus, nous allons faire respecter la constitution. Le 19 decembre, Joseph Kabila ne sera plus président de la république« , menaçait Moïse Katumbi, également cadre du Rassemblement, dans une interview le 30 novembre dernier à la Voix de l’Amérique. "



" UNC/Goma: Deux cadres démissionnent et accusent Kamerhe de faire allégeance à Kabila"
° https://actualite.cd/2016/12/03/uncgoma-deux-cadres-demissionnent-accusent-kamerhe-de-faire-allegeance-a-kabila/

"Papy Niango (député Udps): « la place de Matata Ponyo est à Makala »
"

° https://actualite.cd/2016/12/03/papy-niango-depute-udps-place-de-matata-ponyo-a-makala/


"Christophe Lutundula: «La CENCO n’a pas échoué dans sa mission de médiation»"
° http://www.radiookapi.net/2016/12/03/actualite/politique/christophe-lutundula-la-cenco-na-pas-echoue-dans-sa-mission-de
Le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement dit continuer à soutenir la mission de médiation de la Commission épiscopale nationale du Congo (CENCO). Cette mission se poursuit pour éviter le chaos au pays, a estimé Christophe Lutundula, membre du Rassemblement.
Intervenant sur Radio Okapi, le député Lutundula a soutenu que la mission de bons offices de la CENCO n’était pas encore terminée:  

«Contrairement aux commentaires que nous entendons de tous côtés, la CENCO n’a pas conclu sa mission de médiation. La CENCO n’a pas échoué dans sa mission de médiation. La CENCO nous a fait à travers la déclaration un rapport d’étape, pour nous dire ceci : ‘’Je vous ai écouté les uns les autres, les deux parties. Voici les six points sur lesquels je vous invite à venir autour de la table pour vous mettre d’accord et dégager un compromis’’».


  • play

  • stop

  • mute

  • max volume


00:00
[/size]
01:04

  • repeat


Télécharger

Faisant le point de sa mission de bons offices auprès des acteurs politiques et forces vives de la nation au cours d’une conférence de presse, la CENCO a plaidé pour des négociations directes entre le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement et les parties prenantes au dialogue de la cité de l’Union africaine en vue d’éviter au pays de sombrer dans le chaos.
Relire aussi: RDC: la CENCO appelle à des négociations directes entre acteurs politiques
Elle a affirmé avoir noté des divergences qui nécessitent des échanges directs sur les points suivants:


  • respect de la constitution,
  • le processus électoral,
  • le calendrier,
  • le financement des élections,
  • le fonctionnement des institutions pendant la transition
  • des mesures de décrispation politique


En réaction, les délégués de la Majorité présidentielle au dialogue ont plutôt pris acte «de l’échec de la mission de la CENCO». Selon eux, cet échec est le fait “des contradictions flagrantes au sein des forces politiques et sociales non signataires de l’Accord politique et certaines de leurs exigences attentatoires à l’esprit et à la lettre de la constitution de la République”.”



" 03-12-16/ REVUE DE LA PRESSE CONGOLAISE DE CE SAMEDI (CongoForum) "
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=206491&Actualiteit=selected
Les quelques informations en provenance de Kinshasa, en ce samedi 3 décembre 2016, ressemblent fort à un « avis de tempête ». Depuis le début de la crise politique en RDC, la Belgique multiplie des appels à la vigilance pour alerter ses ressortissants sur le risque des violences au pays de Lumumba suite à la non tenue des élections conformément à la constitution. Elle vient de « remettre ça », avec insistance. Il ne faut pas chercher bien loin la cause de cette inquiétude : Le « Dialogue », y compris la « médiation de la dernière chance » de la CENCO, semble bien être enterré. (On trouvera en annexe le communiqué de la CENCO et celui de la MP
° http://www.congoforum.be/upldocs/annexes%2003%2012%2016.pdf   )

" La Belgique alerte ses ressortissants


A la suite du risque de nouvelles tensions en République Démocratique du Congo d’ici le 19
décembre date de la fin du deuxième et dernier mandat de Joseph Kabila, La Belgique demande à ses ressortissants de reporter tout voyage non essentiel vers la RDC. Similairement, les Belges habitant en RDC, sont invités à évaluer si leur présence sur place est indispensable au cours des semaines à venir. Il leur est recommandé de faire preuve de la plus grande prudence lors de leurs
déplacements et de se tenir informés régulièrement à travers la presse locale, les conseils aux voyageurs, les communiqués, le consulat général à Lubumbashi et la page facebook de l’ambassade de Belgique à Kinshasa.

Échec de la mission de bons offices de la CENCO.

D’après 7/7.cd « 6 points de divergences entre Pouvoir et Opposition demeurent ».

« La fin de la crise politique aiguë en RDC c’est pas pour demain hélas! Et pour cause la mission des bons offices de la CENCO, considérée comme celle de la dernière chance, a échoué. De l’aveu
même du président de la Conférence épiscopale nationale du Congo, Marcel Utembi, archevêque de Kisangani, malgré les points de convergence entre Pouvoir et Opposition (Rassemblement et Front Citoyen pour le respect de la Constitution), plusieurs points de divergences demeurent, se désole-t-il sans désespérer pour autant. Dans le communiqué rendu public le vendredi 2 décembre, la CENCO liste 6 divergences entre les protagonistes de la crise. Il s’agit de: la compréhension du concept respect de la constitution, du processus électoral ( séquence, calendrier, financement, etc), du fonctionnement des institutions pendant la transition, des mesures de décrispation, des mécanismes de suivi de l’Accord politique, et du compromis politique à trouver. Sur tous ces points aucun consensus n’a été possible. Pour surmonter ces obstacles, la CENCO préconise des négociations directes entre Kabila, Tshisekedi (Rassemblement) et Bazaïba (Front Pour la défense de la Constitution). Mais devant l’evidence de l’échec des négociations à ce stade, les catholiques prennent à témoin le peuple et la communauté internationale. Quant aux protagonistes de la crise, les prélats en appellent à leur sens élevé de responsabilité pour éviter au pays de sombrer dans le chaos. En ont-ils seulement un pour que l’appel de la CENCO soit entendu? »


(Il aurait fallu qu’un vrai dialogue commence, mais le préalable à un vrai dialogue vraiment inclusif aurait été de considérer comme nul et non avenu tout ce qui a été fait par le « Cirque à Complicator Kodjo ». (…) ».  NdlR)

Formation du gouvernement

Conséquence immédiate de l’échec de la mission des bons offices de la CENCO pour rapprocher
le Rassemblement de l’Opposition (Rassop) et le pouvoir, la formation du gouvernement Samy Badibanga se fera plus vite que prévu. Son retard était consécutif aux négociations entre pouvoir et Opposition non signataire de l’Accord politique du 18 octobre. La CENCO ayant admis ce vendredi 2 décembre l’échec de sa mission pour désamorcer la crise, les choses devraient aller vite désormais. Kikaya Bin Karubi, proche conseiller de Kabila, a annoncé le gouvernement pour le début de la semaine prochaine au plus tard. Mais avec l’échec des négociations, plus rien ne bloque dorénavant la publication des membres du gouvernement Badibanga. À défaut de voir le Rassemblement des Forces sociales et politiques acquises au changement ainsi que le MLC figurer dans le gouvernement, la majorité présidentielle va pratiquer le débauchage des cadres de cette frange de l’Opposition hostile à l’Accord politique. Mais jusqu’ici, la pêche de la MP n’a pas encore été miraculeuse. Que du menu fretin dans les filets du camp présidentiel. Mais la publication du gouvernement peut réserver
des surprises.


« C’est la faute des autres »

Le gouvernement prend acte de l’échec de la mission de la CENCO et en impute la faute au
Rassemblement.  
La Majorité présidentielle (MP) a, ce vendredi 2 décembre, pris acte de l’échec de la mission des bons offices de la CENCO pour un plus large consensus politique en RDC. La faute selon Thambwe Mwambe, signataire du communiqué de la MP, incombe aux forces sociales et politiques non signataires de l’Accord politique du 18 octobre. Le ministre de la Justice dit que les prétentions du
Rassemblement notamment, sont «attentatoires à l’esprit et à la lettre de la Constitution». En clair, les exigences du Rassop (Tshisekedi-Katumbi) et du Front pour le Respect de la Constitution (Eve Bazaïba) sont anticonstitutionnelles. La Majorité présidentielle regrette le temps ainsi perdu et qui a perturbé le calendrier politique contenu dans l’Accord du 18 octobre. Tirant donc les conséquences de l’échec de la médiation de la CENCO, le camp présidentiel proclame une fois de plus sa foi en l’Accord du 18 octobre et demande sa mise en oeuvre effective. Pour les retardataires ou les non
signataires, le régime les renvoie à l’article 24 de l’Accord politique qui prévoit une ratification a posteriori. Plus question donc des négociations si l’on en juge par le ton du communiqué. C’est l’impasse. La Belgique a demandé à ses ressortissants d’observer la plus grande prudence.

Cette position de fermeté de la Majorité présidentielle va accélérer la formation du gouvernement, attendue pour au plus tard le début de la semaine prochaine selon Kikaya Bin Karubi, conseiller
politique du président Kabila."



" Actu Expliquée : Kabila récuse la Cenco, le décor pour l'affrontement est planté "







Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Message  ndonzwau le 4/12/2016, 10:23 pm

Chers Compatriotes,

LE 19 DÉCEMBRE 2016 !?!
N'en doutez point : comme l'ont dit les pasteurs catholiques et comme l'observent beaucoup d'autres parmi nous, l'heure est grave !
Si le 19 décembre 'JK' passe son chemin comme une lettre à la poste vers un troisième ou un supplément de mandat quasiment de force sans qu'aucune autre négociation ne le lui permette, notre pays retourne à la case-départ de tout arbitraire et va vers des lendemains imprévisibles...
Prenons-en conscience et agissons tant que nous pouvons, chacun à sa place !
Voici ces cris de nos compatriotes; faisons-nous-en notre propagande patriotique personnelle !

Et merci d'écouter et de faire écouter l'"expertise" ci-dessous de notre Compatriote Wondo, instructive et très utile surtout en ces graves moments; si quelqu'un peut la relayer davantage auprès de notre population "combattante, qu'il n'hésite pas, svp !
Encore merci !!!


"- ALERTE! Après l’échec de la CENCO, «KABILA» passe à l’offensive pour sauver son régime !
- Voici les dispositifs que «Kabila» continue de prendre pour neutraliser la «journée fétiche» du 19 décembre ! "

° http://apareco-rdc.com/

"RDC: Jean Bertrand Ewanga appelle à une rencontre Kabila – Tshisekedi"
° http://www.radiookapi.net/2016/12/04/actualite/politique/rdc-jean-bertrand-ewanga-appelle-une-rencontre-kabila-tshisekedi

" USA: FLASH FLASH FLASH ! OBJECTIF 19 DECEMBRE 2016... MEGA SIT-IN DEVANT LA MAISON BLANCH"



"USA : APRES LA RENCONTRE AVEC TOM PARRIELLO (envoyé spécial des Etats-Unis pour Grands Lacs)"



"Tokomiwapi ? Ndeko Eliezer alobeli bouclage oyo ezo salema na Kinshasa avant le 19 décembre "



"Kala te le 19 déc, Daniel Safu a expliqué ba diaspora strategie po na RDC, prêt, prêt, prêt!"



"Après l'échec de la Cenco, L'UDPS mobilise pour le 19 décembre"



"Combattante Monique a lobi basi il faut ba telema po mwana marceline a kanga bisaki le 19 déc"



"Maman Kalanga Ex-Muana Zaire:Fally Ipupa…Notre cible c'est Kabila et son depart le 19 déc 2016"



"Actu Expliquée : Un expert décrit J. Kabila comme un kamikaze jihadiste "
cyclops  cyclops  cyclops                      





 
Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Message  ndonzwau le 5/12/2016, 5:08 pm

"Appel à la désobéissance civile du Mouvement citoyen "Lucha" (Lutte pour le changement)
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11350

 
Affiche de la campagne "Bye, Bye Kabila" de la Lucha

L’article 64 de notre constitution dispose que « tout Congolais a le devoir de faire échec à tout individu ou groupe d’individus qui prend le pouvoir par la force ou qui l’exerce en violation des dispositions de la présente constitution. »
Lutte pour le Changement


Mouvement citoyen non-partisan & non-violent
des jeunes de la République Démocratique du Congo
Tel.: +243 97 42 33 390.
Email: lucha.rdc@gmail.com / info@luchacongo.org
Page Facebook : www.facebook.com/lucha.rdcongo
Twitter: @luchaRDC / Skype: lucha.rdc
www.luchacongo.org  


L’INEXORABLE ALTERNANCE LE 19 DECEMBRE 2016 : APPEL PATRIOTIQUE AU PEUPLE CONGOLAIS !
Déclaration n° LUCHA/03916

Congolaises, Congolais, chers compatriotes,

1 – L’article 64 de notre constitution dispose que « tout Congolais a le devoir de faire échec à tout individu ou groupe d’individus qui prend le pouvoir par la force ou qui l’exerce en violation des dispositions de la présente constitution. »
2 – Le 19 décembre 2016 à minuit, c’est la fin du second et dernier mandat du président de la République Joseph Kabila. Notre peuple a tout fait, tout donné, y compris le martyr de ses nombreux fils et filles, pour persuader le président Joseph Kabila et les institutions dont il est le garant d’organiser notamment les élections dans le respect des délais constitutionnels. Mais la réponse qui lui a été réservée a été la répression, l’arrogance, et tout dernièrement un méprisable arrangement politicien pour se partager le « gâteau » du pouvoir comme si la constitution n’était qu’un vulgaire texte facultatif.
3 – Pourquoi ? Parce que le président Joseph Kabila croit pouvoir rester le plus longtemps possible au pouvoir, et avec lui une poignée d’individus dont la plupart ont des comptes à rendre pour leurs crimes de sang ou économiques, quitte à hypothéquer l’avenir de septante millions de Congolais, à brader les maigres progrès difficilement réalisés sur le plan de la paix et de la stabilité du pays. Il a gâché toutes les occasions d’honorer le serment solennel qu’il a fait devant Dieu et la Nation de respecter et défendre cette même constitution qui fixe son mandat à cinq ans renouvelables une seule fois. Il mise sur notre peur ou notre résignation face au fait accompli qu’il a délibérément conçu pour rester au pouvoir en violation de la constitution. Il veut ainsi prolonger ces trop longues années d’agressions et d’humiliations contre notre pays, de massacres de Congolais, d’impunité, de corruption, de détournements, de chômage, de pauvreté et de misère. Il veut ainsi briser le rêve de toute une génération pour un Congo meilleur, paisible et démocratique, après des décennies de colonisation, de dictature, et de guerres qui ont emporté des millions de vies et failli éclater le pays en morceaux.

4 – Face à cette situation, notre peuple est face à un choix historique entre se résigner, ou au contraire se lever et faire échec à la confiscation de sa souveraineté ; entre courber l’échine face à ces prédateurs qui lui promettent la terreur et le sang, ou au contraire braver la peur et défendre dignement sa démocratie et sa liberté. Nous n’avons cessé de démontrer à la face du monde que nous étions un peuple debout, capable de s’assumer et de se battre pour ses idéaux. Nous résigner aujourd’hui serait trahir la mémoire de nos héros et nos martyrs, qui ont versé le sang pour notre liberté et notre dignité.
5 – Personne ne va sauver le Congo à notre place : ni les Nations-Unies, ni l’Union européenne, ni les Etats-Unis, et encore moins l’Union africaine. Tout en sensibilisant la soi-disant « communauté internationale » pour notre cause, nous ne devons nous faire aucune illusion quant à sa volonté ou sa capacité de s’occuper de notre sort à notre place. Lumumba l’avait dit, nous devons et nous allons écrire nous-mêmes notre histoire, quel qu’en soit le prix !
6 – Concrètement, la Lucha lance un appel solennel au peuple Congolais, hommes et femmes, jeunes et vieux, au pays comme au sein de la diaspora, pour se lever et faire échec à l’exercice du pouvoir en violation de la constitution de la République à partir du 19 décembre 2016 à minuit, de la manière suivante :

A. Entre le 1er et le 19 décembre 2016 :

- Mobilisation générale : chaque Congolais où qu’il se trouve est appelé a mobiliser autour de lui les citoyens sur la nécessité de nous lever et empêcher par tous les moyens légitimes le président Kabila de rester au pouvoir au-delà du 19 décembre 2016, par le bouche-à-oreille, par écrit, par les médias traditionnels et les réseaux sociaux, … A cet effet le slogan est : Bye Bye Kabila !
- Poursuite de l’identification des avoirs (maisons, commerces, concessions, capitaux, …) des « prédateurs de la démocratie » à travers le pays et à l’étranger, en vue de leur confiscation pour dédommager les victimes de la répression politique ou renflouer les caisses de l’Etat après le départ du président Joseph Kabila. La liste des principaux prédateurs de la démocratie identifiés par la Lucha est publiée en annexe du présent communique, et fera l’objet d’actualisation régulière au cours des jours et des semaines à venir. L’argent et la richesse, c’est la principale raison qui pousse à s’accrocher au pouvoir. Ceci ne doit en aucun cas être interprété comme un appel à casser ou piller ces biens. C’est une démarche citoyenne qui doit rester absolument pacifique.

- Démissions en cascade : la Lucha appelle les membres du gouvernement, de l’assemblée nationale, du Sénat, des assemblées provinciales et des gouvernements provinciaux, indépendamment de leurs obédiences politiques, à choisir dès aujourd’hui leur camp, entre le peuple et Kabila. Ceux qui choisissent le camp du peuple doivent le déclarer publiquement et commencer à déposer leurs démissions avec effet le 19 décembre 2016 à minuit. Tous les autres seront considérés comme n’étant pas du côté du peuple et, à compter du 19 décembre 2016, ils en assumeront toutes les conséquences sans possibilité de repentance, y compris en ce qui concerne leurs biens et avoirs (voir point précédent).
- Positionnement de la « communauté internationale » : la Lucha appelle les partenaires de la RDC à prendre également position, de manière directe et sans équivoque, pour dire qu’ils ne reconnaîtront plus les institutions actuelles de la RDC après le 19 décembre 2016 à minuit, et ainsi prendre fait et cause pour le peuple. Tout en saluant leurs efforts en faveur de la paix et la démocratie dans notre pays, la Lucha encourage notamment les Nations-Unies et l’Union européenne à imposer des sanctions individuelles rigoureuses contre les prédateurs de la démocratie en RDC dès aujourd’hui afin de les empêcher de mettre la RDC en feu et en sang au nom de leurs intérêts égoïstes.

- Violence policière et armée : la Lucha appelle les hommes et les femmes en uniforme (militaires, policiers, et par extension les agents de l’ANR) à refuser d’obéir à l’ordre de quiconque leur demandera de tuer, blesser, enlever ou plus généralement causer à leurs concitoyens avant ou pendant les manifestations publiques pour s’opposer à la forfaiture au sommet de l’Etat. C’est le sens même de leur serment au drapeau, et, par-delà tout, c’est cela le patriotisme.
- Provisions : la Lucha encourage les Congolais, chacun comme il peut, à constituer des provisions pour leurs familles dès aujourd’hui, par mesure de précaution, et à cultiver la solidarité avec ceux qui n’ont pas les moyens.

B. A partir du lundi 19 décembre 2016 :

- Descente dans les rues partout dans le pays et dans la diaspora jusqu’au départ effectif de Joseph Kabila. La Lucha appelle les Congolaises et les Congolais à occuper pacifiquement alors les sièges et les symboles des institutions de la République (à Kinshasa : le palais de la Nation, le palais du Peuple, l’immeuble du gouvernement, la RTNC, etc. ; en provinces : les gouvernorats, les sièges des assemblées provinciales, les bureaux des adminitrations des territoires, … ; à l’étranger : les chancelleries et représentations de la RDC dans différentes capitales à travers le monde). L’occupation pacifique devra se poursuivre jour et nuit jusqu’au départ effectif de Joseph Kabila.
- Désobéissance civile et fiscale : les Congolais vont arrêter le travail au sein de toutes les administrations publiques (sauf service minimum dans les secteurs vitaux comme la sécurité publique et les frontières, la santé, l’adduction d’eau potable, la fourniture d’électricité et les transports). Les Congolais vont par ailleurs s’abstenir de s’acquitter des impôts et taxes de toutes natures jusqu’à l’installation d’un gouvernement légitime qui aura principalement la charge de restaurer l’ordre et organiser les élections dans les meilleurs délais.

- Saisie des biens et avoirs des prédateurs de la démocratie qui auront été entretemps identifiés (leurs noms seront régulièrement communiqués (voir plus haut).
- Renforcement du contrôle de toutes les frontières nationales pour empêcher la fuite des prédateurs de la démocratie et le transfert des biens et capitaux de la RDC.

7 – La question de l’exercice du pouvoir à partir du 19 décembre 2016 à minuit est clairement réglée par les dispositions des articles 75 et 76 de la constitution du 18 février 2006.
8 – Notre histoire s’écrira dans la sueur, peut-être dans le sang : en tout cas elle s’écrira par nous, Congolaises et Congolais, pour nous-mêmes et pour les générations futures. Assumons-nous avec courage et dignité !

Fait à Kinshasa, Bukavu, Goma, Lubumbashi, Kisangani, Mbuji-Mayi, Kananga, Butembo, Beni, Bunia, le 1er décembre 2016.
Pour la Lucha,
La Cellule de Communication.


----------------------------------

Liste des principaux prédateurs de la démocratie et des droits de l’Homme en République Démocratique du Congo (Première partie):
(le classement n’a pas l’air d’être hiérarchisé ...)

N° Civilité Noms Fonction/position Observations
1 M. Bahati Lukwebo ModesteD3:D21 Ministre de l’économie et président du parti AFDC
2 M. Barnabé Kikaya bin Karubi Conseiller diplomatique de Joseph Kabila
3 M. Bisengimana Charles (Général) Commissaire général de la PNC
4 M. Boshab Evariste Vice premier ministre (Interieur et Sécurité)
5 M. Dan Gertler Homme d’affaires de nationalité Israélienne
6 M. Funga Molima Mwata Evariste Prince Juge à la Cour constitutionnelle
7 M. Ilunga Kampeta (Général) Commandant de la GR
8 M. Kabange Numbi Felix Procureur général de la République
9 M. Kabila Jaynet Députée nationale et sœur jumelle du président de la République
10 M. Kabila Kabange Joseph Président de la République

11 M. Kabila Zoé Député national élu du Tanganyika et jeune frère du président de la République
12 M. Kalev Mutond ADG de l’ANR
13 M. Kalonda Kele Oma Yvon Juge à la Cour constitutionnelle
14 M. Kanyama Célestin (Général) Commandant de la Police nationale ville de Kinshasa
15 M. Kazembe Jean-Claude Gouverneur de province du Haut-Katanga
16 M. Kigwa Jean-Claude (Général) Commandant militaire dans l’ex Katanga
17 M. Kilomba Ngozi Mala Noël Juge à la Cour constitutionnelle
18 M. Kimbuta Yango André Gouverneur de la ville de Kinshasa
19 M. Lembe di Sita Kabila Olive Epouse du président de la République
20 M. Lwamba Bindu bya Mangaza Benoît Juge à la Cour constitutionnelle

21 M. Matata Ponyo Augustin Premier Ministre
22 M. Mavungu Mgumbi di-Ngoma Jean-Pierre Juge à la Cour constitutionnelle
23 M. Mende Omalanga Lambert Ministre de la communication et porte-parole du gouvernement
24 M. Minaku Ndjalanjoko Aubin, Président de l’Assemblée nationale et coordonnateur de la MP
25 M. Mova Sakanyi Secrétaire Général du PPRD
26 M. Mwilanya Néhémie Directeur de Cabinet de Joseph Kabila
27 M. Nangaa Corneille President de la CENI
28 M. Norbert Nkulu Mitumba Kilombo Conseiller de Joseph Kabila, membre fondateur du PPRD, et ancien ambassadeur de la RDC à Kigali
29 M. Numbi John (Général) Ex-Commissaire Général de la PNC et proche du président Kabila
30 M. Paluku Kahongya Julien Gouverneur de province du Nord-Kivu

31 M. Shadari Emmanuel Secrétaire Général adjoint du PPRD
32 M. She O’Kitundu Léonard Sénateur et membre influent de la MP
33 Mme Sifa Mahanya Kabila Mère du président Joseph Kabila
34 M. Thambwe Mwamba Alexis Ministre de la Justice
35 M. Yuma Albert Président du Conseil d’Administration de la Gecamines

Les sanctions citoyennes qui s’appliquent à eux, leurs familles et leurs partenaires d’affaires comprennent, outre la saisie des avoirs après le 19 décembre 2016, le boycott de leurs affaires (commerces, hôtels, restaurants, compagnies, etc.). Une liste de leurs biens sera publiée progressivement. Tous les citoyens sont appelés à les signaler anonymement, par SMS, par email (info@luchacongo.org & lucha.rdc@gmail.com) et sur les réseaux sociaux de la Lucha (Facebook, Twitter, …)

Fait à Kinshasa, Bukavu, Goma, Lubumbashi, Kisangani, Mbuji-Mayi,ô Kananga, Butembo, Beni, Bunia, le 1er décembre 2016.
Le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA)"


"05-12-16/ REVUE DE LA PRESSE CONGOLAISE DE CE LUNDI (CongoForum)
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=206500&Actualiteit=selected
Les bons offices des évêques catholiques dans la perspective du rapprochement des vues entre le Majorité présidentielle et le Rassemblement sur la marche du pays so nt-ils vraiment, totalement et définitivement dans le seau ? Les négociations directes entre le président du comité des sages du Rassemblement et le président Joseph Kabila sont-elles vouées à l’échec ou peuvent-elles se tenir un jour ? C’est à cette question que tentent de répondre les journaux parus à Kinshasa en ce lundi 5 décembre 2016. Outre cette perplexité, les troubles meurtriers de Tshikapa et le championnat de la ligue nationale de football (LINAFOOT) sont les sujets à la une de l’actualité. Il faut d’autre part con stater l’abondance, depuis ce week-end, d’infos qui font penser à une campagne de répression et/ou d’intimidation politiques. 

Echec de la CENCO

Nous avons publié samedi le communiqué de la CENCO et celui de la MP. Le Communiqué de presse du Rassemblement a été publié dans la presse d’aujourd’hui. 

« Le Rassemblement tient à fixer l’opinion tant nationale qu’internationale sur le contenu du communiqué de la Conférence épiscopale nationale du Congo du 02 décembre 2016, en rapport avec sa mission de bons offices dans la médiation entreprise par elle avec le soutien de toutes les parties prenantes.  
Le Rassemblement a noté avec satisfaction l’implication continue de la Haute hiérarchie de l’Eglise catholique dans la recherche d’une solution appropriée à la crise qui frappe la République démocratique du Congo et qui peut l’entraîner dans le chaos.   
Le Rassemblement appuie la démarche engagée par le médiateur pour cristalliser les points de convergences et pour rechercher un consensus sur les points de divergences relevés. 
A cet effet, et devant l’urgence soulignée par la CENCO, le Rassemblement réitère son engagement et sa volonté maintes fois exprimés, notamment lors de la rencontre entre la délégation de la CENCO et le Président du Conseil des sages en date du 30 novembre 2016, de soutenir les efforts déployés par la CENCO jusqu’à la tenue d’un dialogue réellement inclusif. 
Le Rassemblement se tient pleinement à la disposition de la CENCO pour les négociations directes proposées par elle en vue d’aboutir à un compromis politique global pouvant conduire à la tenue effective d’élections démocratiques, crédibles et transparentes dans le plus bref délai. Le Rassemblement prend à témoin le Peuple congolais et la Communauté internationale de considérer sa disponibilité permanente au dialogue en vue de trouver une solution pacifique avant l’expiration du second et dernier mandat de Monsieur Joseph Kabila, ce 19 décembre 2016, et d’éviter ainsi au pays le chaos programmé par sa famille politique.  
Fait à Kinshasa, le 02 décembre 2016.(S) Le porte-parole du Rassemblement Bruno Tshibala Nzenzhe »


A la Une du Phare « Ewanga dénonce le sabotage de la médiation de la CENCO ».  
 (...)
Le Potentiel écrit à la Une que «Rien n’est encore perdu : Le Rassemblement laisse la porte ouverte » ».
Le Rassemblement laisse la porte ouverte, prenant à témoin le peuple congolais. Cette plateforme politique n’entend pas fermer la porte à un éventuel compromis avec la MP et ses alliés de la cité de l’UA. Elle espère «aboutir à un compromis politique global pouvant conduire à la tenue effective d’élections démocratiques, crédibles et transparentes dans le plus bref délai».  
(...)
Forum des As titre: «APRES AVOIR SUFFISAMMENT DEBLAYE LE TERRAIN
LA CENCO CONVIE LES POLITIQUES À DES NÉGOCIATIONS DIRECTES
(° http://www.forumdesas.org/spip.php?article9653  ) » et rappelle que l’appel de la CENCO est intervenu deux jours après que la MONUSCO a invité les acteurs politiques congolais à privilégier l’intérêt supérieur du peuple congolais à l’approche du 19 décembre, date marquant la fin du second et dernier mandat du chef de l’Etat.
Les évêques catholiques en appellent à la responsabilité et à la bonne volonté politique des uns et des autres pour éviter à la RDC de sombrer dans une situation incontrôlable. La CENCO a fait sa part du boulot, note FdA. «Les évêques ont déblayé le terrain. Ils ont réussi à concilier les vues. Maintenant est arrivé le moment de se mettre autour d’une table pour parler de ce qui reste», affirme l’abbé Donatien Nshole, secrétaire général et porte-parole de la CENCO, cité par ce journal.  
(...)
La Prospérité titre «  [color=#ff0033Paix et cohésion nationale. Pouvoir- Rassemblement : la CENCO lance un appel à la responsabilité ![/color]  ».  
(...) 
Pour la Prospérité, « [color=#ff0033 Appel au sens de Responsabilité et bonne volonté. RDC : la CENCO prend à témoin le peuple congolais et la Communauté Internationale [/color]
° http://www.laprosperiteonline.net/affi_article.php?id=11977 ) ».  
Vu l’aggravation de la situation, la CENCO prend à témoin le peuple congolais et la communauté internationale, pour lancer un appel à la responsabilité et à la bonne volonté politique des acteurs politiques, afin d’éviter le chaos au pays, écrit ce journal.  
C’est ainsi que la CENCO dit intercéder auprès de la Vierge Marie, pendant ce temps de l’avent, pour que le pays et le peuple congolais parviennent à la paix.  
«Les paumes de Tshisekedi sont ouvertes, pour recevoir son fils Kabila, afin de trouver un compromis», dixit un des sages du Rassemblement, Joseph Olenghankoyi, cité par La Prospérité.

Aux antipodes de ces espoirs obstinés, L’Avenir titre à la une: « Echec de la médiation de la CENCO: La Mp regrette le temps perdu (° http://groupelavenir.org/echec-de-la-mediation-de-la-cenco-la-mp-regrette-le-temps-perdu/ )».  
Dans cet article, ce journal soutient que Tout le monde espérait à la capacité des Congolais de se dépasser, c’était sans compter avec l’intransigeance, mieux la mauvaise foi du partenaire qui était en face, et qui est déterminé à provoquer le chaos, à travers un meeting qu’il projette le 19 décembre prochain. Voilà pourquoi, précise L’Avenir, ils déclarent s’en tenir aux dispositions de l’accord politique du 18 octobre 2016, et invitent le Président de la République et les autres institutions compétentes ainsi que le facilitateur du Dialogue politique à poursuivre la mise en œuvre dudit accord et recommandent auxdites institutions de prendre appui sur l’article 24 de l’Accord politique pour faire droit aux préoccupations pertinentes des parties non signataires dudit Accord telles qu’elles ressortent du communiqué de la CENCO de ce vendredi 02 décembre 2016.  
(...)
En tous cas, Le Phare constate une « Nouvelle vague de départs d’étrangers ».  
« Comme avant le 19 septembre 2016, date de la marche avortée du Rassemblement qui devait consacrer l’adresse du premier « carton jaune » de cette frange de l’Opposition suite à la non convocation, par la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante), du corps électoral en prévision de la tenue de l’élection présidentielle, une nouvelle vague de départs de ressortissants étrangers est observée à Kinshasa. La première annonce, venue de la Belgique vendredi 02 décembre, était suivie de celles des Etats-Unis d’Amérique le samedi et du Canada.   
Les trois Etats ont donné à leurs ressortissants l’ordre formel de quitter la RDC avant le 19 décembre 2016, en raison de la crainte des troubles qui pourraient survenir à la suite de l’absence d’un accord politique inclusif entre la Majorité Présidentielle et le Rassemblement au sujet de la fin du second et dernier mandat du Chef de l’Etat en exercice.   
(...)»

Le Phare fait encore état de deux réactions. L’une est américaine et paraît sus le titre « RDC : nouvelle alerte de Perriello ! » 
« Thomas Perriello, Envoyé spécial des Etats-Unis d’Amérique dans les Grands Lacs, est effectivement rentré vendredi à Kinshasa, comme il l’avait promis le mardi 29 novembre devant la Commission des droits de l’homme du Congrès américain, où il était intervenu pour faire état du pire que risque de connaître la République Démocratique du Congo si un consensus politique n’est pas trouvé avant le 19 décembre 2016. En dépit de cette mise en garde, le rapprochement tant espéré entre la Majorité Présidentielle et le Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement, sous la médiation de la CENCO (Conférence Episcopale Nationale du Congo) semble s’éloigner. C’est sans doute pour ne pas gaspiller la lueur d’espoir qui ne s’est pas encore atteinte entre les deux camps politiques que Thomas Perriello, accompagné d’une forte délégation des membres de l’ambassade de son pays à Kinshasa, s’est de nouveau présenté hier dimanche 04 décembre 2016 à Limete, à la résidence d’Etienne Tshisekedi, président de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social) et du Conseil des Sages du Rassemblement. 
(...)
» 
La secondes réaction est une « Déclaration de la Coordination de la Société Civile pour l’inclusivité et la cohésion nationale » 
« Nous, responsables, animateurs et acteurs de la Société Civile, organisations, associations, plateformes, syndicats, mouvements des jeunes, églises et confessions religieuses, élargis aux organisations à assises communautaires ; 
(...) »

Troubles meurtriers à Tshikapa

Le Phare s’interroge « Kasaï : que s’est-il passé àTshikapa ? »  
(...)
L’Avenir titre « Situation à Tshikapa: Plus de peur que de mal[/i] » et indique que La ville de Kinshasa était hier toute en ébullition, parce que Tshikapa était tombé entre les mains d’une milice non autrement identifiée et le vice-gouverneur serait en route pour Kinshasa. Après avoir informé à la presse à partir de sa résidence, le vice-gouverneur a entrepris « une tournée des lieux cités dans les réseaux sociaux, non pas pour fuir, mais dans l’exercice de ses fonctions ».  
Par ailleurs, les images qui circulent sur le net ne viennent pas de là et ont été montées, défend ce journal qui s’interroge : « Mais pour quels objectifs ? ».

Répression / Interdiction de Lucha et Filimbi

]DigitalCongo  (le site d’information de MultiMedia Congo, propriété de la « la Sœur de Qui vous Savez ») connaît sur le bout des doigts les ficelles de l’information officielle, notamment celle-ci « Une nouvelle annoncée un samedi ne pourra pas être critiquée avant la semaine suivante ». C’est donc le samedi 03/12/2016 que DigitalCongo a annoncé que «  A cause de leurs irrégularités juridiques : Les mouvements FILIMBI et LUCHA interdits par Boshab d’exercer en Rdc ».  
« Le ministre de l’Intérieur, Evariste Boshab, a reproché ce vendredi 02 décembre aux gouverneurs de provinces leur attitude qu’il juge laxiste face à l’existence et à l’implantation des mouvements de la jeunesse FILIMBI et LUCHA dans leurs provinces respectives.

[i](Etant en principe professeur de Droit Constitutionnel, Evariste Boshab devrait en principe savoir qu’à côté des associations ayant la personnalité juridique, rien n’interdit à des citoyens de se regrouper en « associations de fait ». NdlR)


Répression / Harcèlement de journalistes
(...)
Sport, championnat de la LINAFOOT  
(...)
Forumdes As relève : « A peu près 7 bombes ont été tirées en direction des supporters. Ces derniers ont tous accouru vers les sorties avec la police à leurs trousses jusqu’à l’extérieur de la grande marmitePendant que la police s’occupait des inciviques, le jeu sur la pelouse s’était également arrêté. A la reprise, plus rien n’avait changé au marquoir, jusqu’à ce que Nzinga Bongisa mette un terme à cette partie ».(...)"
 

 
" James Swan: «Nous offrons notre appui total à la médiation de la Cenco» "
°  https://actualite.cd/2016/12/05/james-swan-offrons-appui-total-a-mediation-de-cenco/
"L’Ambassadeur des Etats-Unis s’explique sur le départ des américains de la RDC "
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2016/12/05/lambassadeur-etats-unis-sexplique-depart-americains-de-rdc.html
° https://soundcloud.com/politicordc/lambassadeur-des-etats-unis-sexplique-sur-le-depart-des-americains-de-la-rdc
" « Toutes les tendances politiques doivent coopérer avec la CENCO », insistent les Etats-Unis "
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2016/12/05/toutes-tendances-politiques-doivent-cooperer-cenco-insistent-etats-unis.html

" Le Canada demande à ses ressortissants « d’éviter tout voyage en RDC », la France également! "
° http://www.politico.cd/actualite/2016/12/04/canada-demande-a-ressortissants-deviter-voyage-rdc-france-egalement.html

" En RDC, les associations dans le collimateur du pouvoir "
° http://www.rfi.fr/afrique/20161204-rdc-associations-collimateur-pouvoir-lucha-kapiamba

" Quand l’Ambassadeur congolais aux Etats-Unis recadre The Washington Post"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2016/12/02/lambassadeur-congolais-aux-etats-unis-recadre-the-washington-post.html

" L’UNC Sud-Kivu dénonce le débauchage de ses membres et recommande la prise en compte des propositions de la CENCO"
°  https://actualite.cd/2016/12/05/lunc-sud-kivu-denonce-debauchage-de-membres-recommande-prise-compte-propositions-de-cenco/

" URGENT – La CENI publie le calendrier électoral aujourd’hui  (INFO ACTUALITE.CD) "
°  https://actualite.cd/2016/12/05/urgent-ceni-publie-calendrier-electoral-aujourdhui-info-actualite-cd/

" 19 décembre 2016: la société civile plaide pour une rencontre entre Majorité et Rassemblement"
° http://www.radiookapi.net/2016/12/05/actualite/en-bref/19-decembre-2016-la-societe-civile-plaide-pour-une-rencontre-entre


"RDC: les jeunes de la mouvance présidentielle discutent de l'avenir du pays "
° http://www.rfi.fr/afrique/20161204-rdc-jeunes-mouvance-presidentielle-discutent-avenir-pays-ccu-aubin-minaku


"URGENT BOYOKA MAKAMBU OYO KABILA AKOSALA LE 19/12 PEUPLE FONGOLA MATOYI YOKA AZA DEMON"




" Néhémie "rackette" les entreprises publiques
 Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11337
Le Tout-Kinshasa-politico-affairiste parle d’un oukase émanant du "dircab" du "président-raïs". Dans une "lettre de recommandation" n°1541/10/2016 datée du 7 octobre 2016, le très combinard Maître Néhémie Mwilanya Wilondja, alias Mtoto ya Fizi, présente aux ministres et "DG" l’entreprise Sonael. Une société à responsabilité limitée (sarl) de droit français dont le siège se trouve au n°91, rue de la Pompe, 75116 Paris 16.

Selon mon ami qui sait tout sur tout et presque tout sur rien au sujet des potins de Kinshasa -Lez-Immondices, la Sarl Sonael prépare un ouvrage intitulé "livre d’or de la bonne gouvernance de la RDC" dont la publication est prévue en février 2017.
Mon ami qui sait décidément tout sur tout et presque tout sur rien indique que le bouquin dont question devrait, selon le dircab Néhémie, fournir des informations pratiques sur les potentialités du pays et les opportunités d’affaires. Sans oublier de mettre en exergue les "réalisations politiques et économiques" du "raïs", alias "Papa roméo", alias "Président raïs", alias commandant suprême des FARDC, de la garde républicaine et de la police nationale. "Encore un livre de propagande fondé sur des mensonges", fulmine l’ami. Il poursuit sur le même ton: "Que va-ton mettre à l’actif politique et économique du raïs? Le verrouillage des espaces de liberté? Un Congo qui importe tout ce qu’il consomme et une industrie congolaise qui ne produit que des minerais de cuivre?"

Mon ami qui a décidément l’esprit tordu s’est attardé sur la conclusion de la lettre envoyée par le dircab du "raïs". Une conclusion qui oscille, selon l’ami, entre une simple recommandation et une injonction. "Les institutions et entreprises qui le souhaitent pourraient également utiliser ce magnifique support pour leur promotion", écrit Wilondja avant d’inviter les mêmes institutions et entreprises "à bien vouloir contribuer à la réussite de cet ouvrage". Il est sûr qu’elles gagneraient "à figurer dans ce livre d’or".

Fouineur, mon ami se dit abasourdi de lire, par ailleurs, dans la missive de Mwilanya que l’entreprise SONAEL "est spécialisée" dans la publication des livres de luxe sur différents pays. Il tonne: "C’est un mensonge éhonté. La Sarl SONAEL n’existe que depuis 2014. D’où viendrait une telle spécialisation?"
L’ami qui dit sentir l’odeur d’un racket de lancer: "J’espère que la dame Yvette Fima-Levy, la gérante de cette société, ne vient pas à Kin pour embellir le bilan calamiteux du "raïs" contre une poignée de dollars. J’espère qu’elle sait au moins qu’il ne peut y avoir de bonne gouvernance que là où existe notamment l’Etat de droit, l’obligation de rendre compte, la transparence et l’efficacité". "Tous ces critères ne correspondent guère au profil de la République très très démocratique du Congo où la corruption est devenue une religion d’Etat", conclut-il."[/b]



Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Message  ndonzwau Hier à 2:09 am

DERNIERE MINUTE IMPORTANTE !!!

Selon le LIVE de TV Tshangu que je viens de suivre au cours duquel F Kusuanika a par ailleurs lu le Communiqué officiel de la Présidence de la République sanctionnant l’issue de l’audience de la Cenco par ‘JK’, ce dernier semble avoir fait volte-face en acceptant de « revenir » sur l’Accord du dialogue signé le 18 octobre et d’envisager une rencontre directe entre Majorité et Rassemblement et entre-temps demande à la Cenco de continuer sa médiation !
Il recommande aussi à tout le monde un apaisement qui ne pousse pas à la violence !

En outre il signale un autre revirement, celui de l’Unc dont un représentant, Jolino Makelele, a reconnu la justesse de la démarche de la Cenco et le sens du compromis du 'Rassemblement’ (toutes choses qu'ils désapprouvaient hier) et met en garde la précipitation de la Majorité !

A suivre !
Bravo à TV Tshangu et surtout à Fabien Kusuanika, son principal acteur : du bon travail !


" Live TELE TSHANGU : La Cenco fait plier J. Kabila qui se dit prêt à revoir l'Accord du 18 octobre et demande à la Cenco de continuer sa médiation "

° https://www.youtube.com/watch?v=FtOR25rTSbI




" Le rapport de la mission de bons offices confiée à la CENCO présenté au Président Joseph Kabila
lundi 5 décembre 2016

° http://www.presidentrdc.cd/iconsult.php?article443



Le Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange a reçu, lundi 05 décembre 2016 à Kinshasa, une délégation de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) conduite par son président, Mgr Marcel Utembi, venue lui présenter le rapport de la mission de bons offices qui lui a été confiée, en vue de rapprocher les positions de la majorité présidentielle et de l’opposition pour trouver une solution consensuelle à la situation politique du pays.
« Nous avons été reçus par le Président de la République. Il a été question de lui présenter, de lui donner des nouvelles, des informations nécessaires et le rapport sur la mission de bons offices que nous accomplissons déjà depuis la fin du mois d’octobre jusqu’à ce jour », a déclaré le président de la CENCO, qui a reconnu avoir été « fortement » encouragé par le Président de la République à poursuivre cette mission pour l’intérêt supérieur de la nation.



Le prélat, qui est aussi archevêque de Kisangani, en province de la Tshopo, s’est par ailleurs réjoui des engagements pris par les uns et les autres, au cours des échanges qu’il a eus avec les parties prenantes à la crise que connaît le pays.
« Après les échanges que nous avons eus avec l’opposition et la majorité présidentielle, je crois que les idées sont bonnes et les engagements sont pratiquement fermes à aller de l’avant pour trouver une solution consensuelle et conjointe pour sortir le pays de cette crise que nous connaissons », a-t-il indiqué.
Daniel Toluwele Boyombi




" A 14 jours du 19 décembre, Kabila a rencontré la CENCO ce lundi
° https://actualite.cd/2016/12/05/a-14-jours-19-decembre-kabila-a-rencontre-cenco-lundi/
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2016/12/05/kabila-rencontre-eveques-de-cenco-croient-fermement-a-concensus.html


" RDC : comment l’opposition se prépare au 19 décembre"
° http://afrikarabia.com/wordpress/rdc-comment-lopposition-se-prepare-au-19-decembre/
Le dernier jour du mandat de Joseph Kabila, l’opposition promet d’être dans la rue pour signifier son départ au chef de l’Etat. Mais pour éviter les échecs de ses deux derniers meetings, l’opposition cherche une nouvelle stratégie pour contourner le verrouillage policier de Kinshasa.

« Instabilité, chaos, situation incontrôlable… » le risque de voir la République démocratique du Congo (RDC) s’embraser le 19 décembre 2016 augmente à mesure que la date fatidique approche. La RDC est plongée dans une crise politique profonde depuis le report de l’élection présidentielle à mi-2018 alors que le second et dernier mandat du président Joseph Kabila prend fin le 19 décembre à minuit. L’opposition accuse le chef de l’Etat d’avoir volontairement retardé le processus électoral afin de se maintenir au pouvoir au-delà du délai constitutionnel. Une crise qui fait redouter des troubles violents à partir du 19 décembre. Les 19 et 20 septembre derniers, une mobilisation anti-Kabila, violemment réprimée par les services de sécurité, avait déjà fait une cinquantaine de morts, selon les ONG internationales.

Sauve qui peut

Les chancelleries occidentales présentes à Kinshasa redoutent le pire pour le 19 décembre et demandent à leurs ressortissants de ne pas se rendre en République démocratique du Congo. Si la Belgique et la France déconseillent les voyages en RDC, Washington va plus loin en estimant que « les citoyens américains en RDC devraient envisager sérieusement de quitter le pays avant cette date ». Les Etats-unis indiquent avoir ordonné aux familles des personnels de l’ambassade « de quitter le pays à compter du 10 décembre 2016, en raison de la détérioration de la situation sécuritaire prévisible. »

Manifestations avortées

L’opposition, sous la houlette du Rassemblement piloté par Etienne Tshisekedi, n’y va pas par quatre chemins et promet carrément « un soulèvement populaire » pour indiquer à Joseph Kabila qu’il doit partir. Mais si les manifestations de janvier 2015 et septembre 2016 avait fortement mobilisé, malgré la répression, les deux derniers meetings du Rassemblement ont été empêchés de se tenir par la police congolaise. Des manifestations avortées qui font craindre un nouvel échec à l’opposition le 19 décembre.

Eviter la police

Alors pour éviter que les forces de sécurité n’étouffent une nouvelle fois leurs manifestations, l’opposition cherche une nouvelle stratégie de mobilisation. Avec un objectif : contourner le verrouillage et le quadrillage policier qui a empêché les derniers meetings d’Etienne Tshisekedi de se tenir. L’opposition avait également testé à plusieurs reprises les opérations villes mortes, moins dangereuses que les manifestations de rues, mais surtout moins efficaces et avec une faible participation.

Des manifestations dans tous les quartiers

Le Rassemblement compte bien garder secret les préparatifs de la contestation du 19 décembre. Mais un élément semble acté : il n’y aura pas de lieu de rassemblement pour cette journée de mobilisation afin d’éviter le verrouillage par la police des points stratégiques de Kinshasa comme cela a été le cas lors des deux derniers meetings avortés. Le Rassemblement appellera donc les Congolais à manifester dans chaque quartier de Kinshasa, mais aussi partout en RDC. En multipliant les manifestations, le Rassemblement espère ainsi diluer la concentration des forces de sécurité et éviter ainsi une répression massive. Au lendemain du 19 décembre, l’opposition appellera également à « bloquer le pays » et à « ne plus reconnaître les institutions congolaises. »

« Occupations pacifiques, grèves… »

La Lucha, un mouvement citoyen qui a lancé récemment le slogan « Bye bye Kabila », demande aux Congolais « d’occuper pacifiquement les symboles de la République : palais de la Nation, palais du Peuple, immeuble du gouvernement, RTNC, gouvernorats… » mais aussi les chancelleries et représentations de la RDC à l’étranger. Ce mouvement va encore plus loin en demandant à la population de ne plus se rendre sur son lieu de travail et de « s’abstenir de s’acquitter des impôts et taxes de toutes natures jusqu’à l’installation d’un gouvernement légitime. » L’objectif affiché est donc de rendre le pays ingouvernable.

Répression ciblée

Joseph Kabila peut-il passer le 19 décembre sans encombre ? C’est sans doute ce que chef de l’Etat espère et les services de sécurité font tout pour. Les mouvements citoyens comme la Lucha et Filimbi, particulièrement actifs auprès de la jeunesse et des réseaux sociaux, ont tous été visés par des arrestations à répétition et une répression intraitable. Le ministre de l’Intérieur Evariste Boshab a d’ailleurs indiqué aux gouverneurs des 26 provinces qu’il interdisait les activités de ces deux mouvements. Une répression efficace puisque la fameuse campagne « Bye bye Kabila » a tourné court dans les rues. La priorité pour le pouvoir est de contenir la contestation de la jeunesse, la seule à pouvoir plonger le pays dans le désordre.

Une mobilisation dans la durée

Après deux meeting avortés et une répression accrue sur les opposants au président Joseph Kabila, l’opposition apparaît affaiblie à l’approche du 19 décembre. Mais la date symbolique de la fin officielle du mandat de Joseph Kabila « peut créer l’embrasement » selon de nombreux observateurs. Si les autorités congolaises peuvent sans doute contenir une mobilisation « mesurée » les 19 et 20 décembre, c’est dans la durée que le mouvement de contestation peut s’affirmer et fragiliser le pouvoir. En janvier 2015, le gouvernement avait déjà reculé devant la pression populaire qui manifestait contre la modification de la loi électorale. Un précédent que l’opposition espère bien renouveler, mais avec un défi plus grand : faire partir Joseph Kabila.

Kabila mise sur sa police

Le président congolais compte pourtant sur sa police nationale et la Garde républicaine pour tenir la rue à Kinshasa et dans les principales villes du pays. Joseph Kabila a en effet tout misé sur sa police, faisant une confiance très mesurée dans son armée composée de nombreux ex-rebelles. Les militaires des deux camps de Kinshasa ont d’ailleurs été depuis longtemps partiellement désarmés. Bien formée, bien payée et très bien équipée, notamment en véhicules anti-émeutes, la police congolaise a réussi, jusque-là, à juguler la fronde.

Radios et internet verrouillés

Mais fin décembre, la configuration sera différente des autres manifestations et l’opposition espère bien déjouer le cadenassage policier de Kinshasa en allumant de multiples foyers de contestation. Des journées-clés pour l’avenir de la RDC qui vont sans doute se dérouler à l’abri des regards des médias et des réseaux sociaux. Le signal de RFI, coupé depuis plus d’un mois, a peu de chance d’être rétabli avant le 19 décembre alors que l’internet et les SMS risquent fort d’être « perturbés » pendant ces journées sous haute tension. Une mise sous cloche qui ne pourra pas durer éternellement."



" L’armée et la police congolaises : le rempart ultime contre la violation de la Constitution – JJ Wondo  "
°  http://desc-wondo.org/fr/larmee-et-la-police-congolaises-le-rempart-ultime-contre-la-violation-de-la-constitution-jj-wondo/


" RDC : nouvelle alerte de Perriello ! "
° http://www.lephareonline.net/rdc-nouvelle-alerte-de-perriello/

" 19 décembre 2016: la société civile plaide pour une rencontre entre Majorité et Rassemblement "
° http://www.radiookapi.net/2016/12/05/actualite/en-bref/19-decembre-2016-la-societe-civile-plaide-pour-une-rencontre-entre

" A 14 jours du 19 décembre, la « FORCE » exige un compromis entre le Rassemblement et le Pouvoir"
°  https://actualite.cd/2016/12/05/a-14-jours-19-decembre-force-exige-compromis-entre-rassemblement-pouvoir/

" Le MLC et alliés dénoncent la déclaration de la MP évoquant l’échec de la CENCO"
°  https://actualite.cd/2016/12/05/mlc-allies-denoncent-declaration-de-mp-evoquant-lechec-de-cenco/

"UNC/GOMA : Deux cadres  démissionnent et accusent le Parti de « violer la constitution » "
°  https://actualite.cd/2016/12/05/uncgoma-deux-cadres-demissionnent-accusent-parti-de-violer-constitution/

"Le car de reportage de la RTNC vient de quitter la CENI, la publication du calendrier électoral reportée (C. Nangaa) "
°  https://actualite.cd/2016/12/05/de-reportage-de-rtnc-vient-de-quitter-ceni-publication-calendrier-electoral-reportee-c-nangaa/


" Impasse démocratique en RD Congo : Et maintenant?"
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11357

" Dossier élections en RDC: portraits et éclairages thématiques
Plongeon dans l’inconnu? La RDC à l’horizon 2018 "

° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11358


" Affaire Mc Kinney : le député Fabien Mutomb demande au parlement de convoquer Lambert Mende"
°  https://actualite.cd/2016/12/05/affaire-mc-kinney-depute-fabien-mutomb-demande-parlement-de-convoquer-lambert-mende/

" Mise au point de Dr. Cynthia McKinney au sujet de la RD Congo"
° http://www.lephareonline.net/mise-point-de-dr-cynthia-mckinney-de-rd-congo/


"Actu Expliquée 6 Déc : Un bilan lourd à Tshikapa "



"Actu Expliquée : L'UNC de Kamerhe fait volte-face et se rapproche du Rassemblement "




"ECHOS DE L'UDPS: POURQUOI KABILA AZO ZONGA SIMA ...IL RECULE ET CHERCHE LA CONFUSION. "



"KONGO CENTRAL EYINDI : BALINGI LISUSU KABILA TE??? GOUVERNEUR ATELI MISU, LE 19 MARCHE EKOZALA? "






Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Message  Admin Hier à 8:06 am

ndonzwau a écrit:DERNIERE MINUTE IMPORTANTE !!!

Selon le LIVE de TV Tshangu que je viens de suivre au cours duquel F Kusuanika a par ailleurs lu le Communiqué officiel de la Présidence de la République sanctionnant l’issue de l’audience de la Cenco par ‘JK’, ce dernier semble avoir fait volte-face en acceptant de « revenir » sur l’Accord du dialogue signé le 18 octobre et d’envisager une rencontre directe entre Majorité et Rassemblement et entre-temps demande à la Cenco de continuer sa médiation !
Il recommande aussi à tout le monde un apaisement qui ne pousse pas à la violence !

En outre il signale un autre revirement, celui de l’Unc dont un représentant, Jolino Makelele, a reconnu la justesse de la démarche de la Cenco et le sens du compromis du 'Rassemblement’ (toutes choses qu'ils désapprouvaient hier) et met en garde la précipitation de la Majorité !

A suivre !
Bravo à TV Tshangu et surtout à Fabien Kusuanika, son principal acteur : du bon travail !
En passant, Fabien est un des nôtres, un membre des membres de la première heure

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Message  Arafat Hier à 9:43 am

Si le président envisageait effectivement une rencontre directe entre la MP et le Rassemblement, quid alors des autres signataires de l´accord du dialogue? Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Message  ndonzwau Hier à 8:46 pm

L’enjeu capital pour le pays et pour tous les Congolais de bas en haut et de tout bord politique demeure l’après 19 décembre, terme constitutionnel du dernier mandat de ‘JK’ que ni l’arrêt complaisant et incorrect de la CC ni l’accord signé à l’issue du dialogue de la Cité de l’Oua n’ont résolu…
La nouveauté aujourd’hui c’est d’abord que contrairement aux proclamations récentes de la Majorité (ses faucons ?) ‘JK’ n’a pas signé l’échec de la médiation de la Cenco, lui, s’accorde toujours (stratégiquement) à la nécessité de leur mission de bons offices, ensuite qu’à travers cette reconnaissance de la Cenco ‘JK’ mesure combien l’après 19 décembre reste problématique et exige un consensus politique au-delà de tous ces « arrangements » en cours en un dialogue bien plus inclusif incluant le ‘Rassemblement’ et enfin que l’inflexion du ‘Rassemblement’ vers un possible après 19 décembre avec ‘JK’ conditionnel comme celle d’une partie des alliés du pouvoir présents au dialogue en l’occurrence ici l’Unc de Kamerhe ouvrent la voie vers un compromis possible…

Ces évolutions récentes démontrent assez que non seulement contrairement aux rodomontades de ses faucons ‘JK’ intègre bien le risque majeur d’un « fait accompli » imposé au pays mais aussi que Tshisekedi et son Rassemblement représentent une force politique dont ni lui ni le pays ne peuvent se passer (au passage on voit d’ailleurs que pour lui Tshisekedi est en quelque sorte un « allié objectif » tandis que Katumbi reste peut-être son véritable adversaire sinon son ennemi mais parviendra-t-il à l’écarter ?)…
Elles expliquent aussi les atermoiements autour de la composition du nouveau gouvernement de Badibanga (quel est d’ailleurs son destin à ce poste ?) et autour du calendrier électoral que la Ceni s’était engagé à annoncer incessamment : les nouvelles résolutions plus « inclusives » qui sortiraient de l’éventuel dialogue Majorité – Rassemblement que promeut la médiation de la Cenco sont à même de bouleverser et Badibanga avec son gouvernement et le calendrier électoral que la Ceni avait prévu jusque-là…

Et maintenant qu’en sera-t-il effectivement ? Les extrêmes de deux bords et l’obstination de ‘JK’ à « glisser » contre vents et marrées, le degré de malice dans la stratégie des uns et des autres perturberont-ils ou bloqueront-ils toujours l’éventualité d’un consensus politique final ?
Et dans tous ces échafaudages, quel est le scénario le plus à même de garantir sans palabres dilatoires l’alternance : une résistance vents debout sans ouverture contre le pouvoir arbitraire ou une recherche de sortie consensuelle par une négociation sincère et ouverte ?
C’est dire aussi qu’un véritable dialogue suppose au moins deux interlocuteurs qui chacun examine les revendications de l’autre et est prêt à les accepter si besoin en faisant des concessions de sa part , et ici pour l’intérêt primordial du pays ; en sommes-nous là ?


En effet la vérité est d'un côté que quelques scénarios ils choisissent dans les éventualités qui s’annoncent, la majorité des Congolais souhaite vivement un changement de gouvernance et de gouvernants càd le départ garanti de ‘JK’ le 19 décembre ou un peu plus tard selon un délai négocié raisonnable le plus bref possible et de l'autre côté que dedans et dehors si certains sont prêts à une épreuve de force, maintes bonnes volontés ne souhaitent pas une instabilité lourde de violences d’un passage en force, notamment la CI occidentale avec en tête les Usa craint un chaos qu’ils ne peuvent contrôler et qui annihilerait leurs investissements passés et pousse tout le monde vers un accord qui garantisse une alternance politique négociée sans instabilité nouvelle, sans violences inutiles…

Les Congolais sont-ils assez mâtures et responsables pour opter vers une issue efficace et bénéfique pour leur pays ? Osons l'espérer et qui vivra verra, peut-être plus vite qu'on ne s'y attend !  






" Kabila réitère son soutien à la CENCO et appelle à l’apaisement
° https://actualite.cd/2016/12/06/kabila-reitere-soutien-a-cenco-appelle-a-lapaisement/
Le président de la république, Joseph KABILA, a reçu en audience ce lundi 05 décembre la délégation de la CENCO conduite par son président, l’Archevêque Marcel UMTEBI PAKA et son vice-président, l’Archevêque Fridolin AMBONGO.
Selon le communiqué de la présidence signé par  le directeur du cabinet du chef de l’Etat, cette rencontre intervient après que Joseph Kabila ait pris connaissance à travers les médias de la communication de la haute structure de l’église catholique en RDC, faisant état des difficultés qu’elle a rencontrées au cours sa mission et des réactions de l’opinion à ce sujet.

La délégation de la CENCO a fait, sur demande du chef de l’Etat, le rapport d’étape de la mission lui assignée le 29 octobre dernier.  Les évêques ont exprimé à Joseph Kabila leur souhait de poursuivre dans le plus bref délai le travail qui leur a été confié.
Après avoir reçu les observations de Aubin Minaku, Secrétaire Général de la MP, Joseph Kabila a exprimé son soutien à la CENCO et a encouragé les évêques à poursuivre leur mission.  La polémique en rapport avec le  document déposé auprès de la CENCO par le Rassemblement a retenu l’attention du chef de l’Etat. Il a, à ce sujet, recommandé aux évêques de veiller à obtenir l’authentification formelle des documents de travail leur fournis.

Le communiqué  annonce en outre que le chef de l’Etat a, au cours de cette rencontre, réitéré son attachement au respect de la constitution et à l’accord politique de la cité de l’Union Africaine qui constitue pour lui une feuille de route pour le règlement des divergences sur le processus électoral. Joseph kabila a tenu à faire savoir que les observations des différents acteurs peuvent faire l’objet de discussions dans le but de l’enrichir selon les formes requises.
Le président de la république a conclu en demandant à la CENCO d’inviter les groupes et les organisations qui prônent le recours à la violence de faire des appels à l’apaisement."



" RDC: Joseph Kabila encourage la CENCO à poursuivre sa mission "
° http://www.radiookapi.net/2016/12/06/actualite/politique/rdc-joseph-kabila-encourage-la-cenco-poursuivre-sa-mission
Le chef de l’Etat congolais Joseph Kabila a encouragé lundi 5 décembre la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) à poursuivre sa mission.
Selon un communiqué de la présidence lue à la télévision publique, le président Kabila a reçu les évêques catholiques après avoir pris connaissance, «par voie des médias, d’un communiqué de la CENCO faisant état de quelques difficultés rencontrées et des réactions diverses à cette communication ».
Le document de la présidence indique que la délégation de la CENCO a présenté à Joseph Kabila «un rapport d’étape sur la mission de bons offices, consistant à approcher les autres acteurs de l’opposition n’ayant pas participé au dialogue, en vue d’obtenir un plus large consensus sur l’accord politique, pour l’organisation des élections apaisées, crédibles et transparentes en RDC, signé le 18 octobre 2016 à la Cité de l’Union africaine».
Selon le même communiqué, Joseph Kabila a déclaré son attachement au respect de la constitution et à l’accord politique du 18 octobre en tant que feuille de route relative au règlement des divergences sur l’organisation du processus électoral en RDC.


Après avoir été reçu par le président Kabila, le président de la CENCO a déclaré: 
«Nous avons été fortement encouragé par le président de la République à poursuivre cette mission pour l’intérêt supérieur de la nation. Nous allons produire un communiqué conjoint qui dira de quoi il est question».
Au cours d’une conférence de presse animée vendredi dernier, les évêques catholiques ont plaidé pour des négociations directes entre le Rassemblement politique et les parties prenantes au dialogue de la Cite de l’Union africaine en vue d’éviter au pays de sombrer dans le chaos.
Après cette déclaration, les délégués de la Majorité présidentielle au dialogue avaient affirmé prendre acte de l’échec de la mission de la CENCO."


" Kabila demande à la CENCO de poursuivre sa médiation"
° http://laprosperiteonline.com/index.php/actualites/79-europe/6072-rdc-kabila-demande-a-la-cenco-de-poursuivre-sa-mediation

" PLUTOT QUE DE TOURNER EN ROND
VIVEMENT DES POURPARLERS DIRECTS MP-RASSEMBLEMENT "

° http://forumdesas.org/spip.php?article9656

" MP : troublante radicalisation ! " – Le Phare
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=206507&Actualiteit=selected

"Mission de bons offices : Kabila salue le travail de la CENCO"
° http://groupelavenir.org/mission-de-bons-offices-kabila-salue-le-travail-de-la-cenco/

" Kabila rencontre les évêques de la CENCO qui « croient fermement » à un  concensus "
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2016/12/05/kabila-rencontre-eveques-de-cenco-croient-fermement-a-concensus.html

" Consultations de la CENCO, Kabila désavoue la MP "
° https://www.lepotentielonline.com/index.php?...consultations-de-la-cenco-kabila-desa..

" Quand Joseph Kabila contredit la Majorité Présidentielle"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2016/12/06/joseph-kabila-contredit-majorite-presidentielle.html

" Kabund : “Kabila n’a pas d’autre choix que de négocier avec le Rassemblement”
°  https://actualite.cd/2016/12/06/kabund-kabila-na-dautre-choix-de-negocier-rassemblement-desamorcer-bombe/
Le Rassemblement et le Pouvoir pourront bientôt se retrouver autour d’une même table pour les discussions directes sur la situation politique de l’heure caractérisée par les tensions au sujet de la fin du dernier mandat du Président Kabila. Le président Kabila espère obtenir par le biais de la CENCO l’adhésion de la coalition derrière Tshisekedi et Katumbi dans le chronogramme tel que fixé par l’Accord issu du dialogue de la cité de l’UA. Le secrétaire général de l’UDPS Jean-Marc Kabund qui se félicite de cette ouverture de Joseph Kabila accuse cependant l’entourage du président de la République d’oeuvrer contre les intérêts du pays.

Le président Kabila demande à la CENCO de poursuivre sa mission, qu’en pensent l’UDPS et le Rassemblement ?

Mais nous ne sommes pas surpris. Nous le savions bien que Kabila n’avait pas autre choix dans ce stade de crise. Ce que nous pouvons relever dans le chef de l’entourage de Kabila c’est qu’il y a des gens qui ne prennent pas la mesure de la crise ou la mesure du danger qui guette notre pays. Et là ils viennent de prouver au monde entier que c’est eux qui prennent Kabila en otage tout en privilégiant leurs propres intérêts. Aujourd’hui Kabila n’a pas des oreilles tendues à ce qu’ils disent parce qu’il y a le peuple congolais qui lui met la pression et de l’autre côté il y a la communauté internationale. Donc nous continuons à fermer les oreilles face à ce que ces faucons disent car nous le savons bien que Kabila est obligé de négocier avec le Rassemblement afin de conclure un accord qui non seulement respectera notre Constitution mais qui va aussi désamorcer cette bombe qui est au point d’exploser.
Qu’est-ce que veut obtenir le Rassemblement ? Un accord avec Kabila ou le départ de Kabila après le 19 décembre ?
Les deux ! Parce que ces deux-là ne se contredisent pas. Lorsque nous militons pour le respect de la Constitution, cela veut dire autrement que nous ne voulons pas que Kabila reste dans ses fonctions du président de la République après le 19 décembre. Donc en tant que patriotes, nous souhaitons à ce que Kabila signe un accord avec nous qu’il va préserver la paix dans ce pays après le 19 décembre. Les déclarations de ses faucons nous importent peu. C’est eux qui ont mis Kabila dans cette situation. Ils veulent lui faire croire qu’il y a encore de la chance pour lui alors que visiblement Kabila n’a aucune autre voie de sortie que de signer un accord avec le Rassemblement.

Quelles sont vos conditions pour une cohabitation avec le Pouvoir après le 19 décembre ?
Actuellement je ne peux pas vous dire les conditions pour une cohabitation avec le Pouvoir en place après le 19 décembre. Nous allons dialoguer avec ce Pouvoir. C’est donc autour d’une table que nous allons nous fixer des limites quant à l’exercice du pouvoir après le 19 décembre. Nos conditions sont déjà connues. Kabila ne doit pas se présenter pour un troisième mandat. Qu’il n’ose pas non plus réviser la Constitution de notre pays. Que la transition soit la plus courte afin de passer rapidement aux élections. Voilà quelques-unes de nos conditions qui sont déjà connues. Mais quant à la gestion du pays, quant aux animateurs des institutions qui seront mises en place après le 19 décembre c’est au dialogue qu’on va les fixer.
Donc il est possible que vous fassiez route ensemble avec Kabila après le 19 mais à condition que vos préalables soient respectés ?
Ce n’est pas ce que j’ai dit. Je suis en train de dire que quant aux animateurs des institutions, il faut laisser la chance aux négociateurs de deux parties pour vous donner des conclusions après une discussion autour de la table. Donc à ce stade actuel, il serait hasardeux de vous dire le rôle de chacun après le 19 décembre. Car chacune de deux parties à sa façon de voir les choses. Et c’est sur base de nos points de vue que nous allons dialoguer pour établir l’avenir du pays après le 19 décembre.
Glisser avec le président Kabila serait envisageable si vos conditions sont respectées ?
J’ai toujours dit que la question du glissement ne concerne pas le Rassemblement. Nous n’allons contribuer en rien en ce qui concerne ce glissement. L’auteur du glissement est bien connu. Quand vous parlez d’un possible glissement entre nous et Kabila, c’est comme si nous allons y participer ou contribuer. Le Rassemblement est mis devant un fait accompli. Nous subissons cette non organisation des élections après les deux Mandats de Kabila à la tête du pays. Nous posons nos préalables, nous posons nos conditions : le respect de la Constitution, l’alternance. Est-ce le même que souhaite aussi l’autre partie ? Aujourd’hui nous avons pu arrondir les angles, nous accepter de mettre sur la table même les questions qui fâchent. Nous allons discuter. Et c’est donc à la fin que nous allons vous dire la position du Rassemblement. Au cas notre voix n’est pas entendue, nous allons nous retirer sans problème.
La CENCO vous a-t-elle déjà contacté ?
Nous sommes en contact permanent avec la CENCO. Vous l’avez-vous-même appris que Kabila lui apporte son soutien. Kamereh aussi fait de même. Puis qu’est-ce que vous voulez encore ? Le dialogue est déjà entamé."


"Médiation de la Cenco :
« Compromis politique » : vers des discussions directes ? "

° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11359

" RDC: la Conférence épiscopale poursuit sa mission dans le dialogue politique "
° http://www.rfi.fr/afrique/20161206-rdc-conference-episcopale-continue-mission-dialogue-politique-cenco

 " C. Nangaa: Le calendrier électoral est techniquement prêt mais sera publié dans les prochains jours"
° https://actualite.cd/2016/12/06/c-nangaa-calendrier-electoral-techniquement-pret-sera-publie-prochains-jours/

" Gouvernement: Kamerhe a demandé à Badibanga d’éviter le débauchage au sein de l’UNC"
° https://actualite.cd/2016/12/06/gouvernement-kamerhe-a-demande-a-badibanga-deviter-debauchage-sein-de-lunc/


" L’UNC Sud-Kivu dénonce le débauchage de ses membres et recommande la prise en compte des propositions de la CENCO"
° https://actualite.cd/2016/12/05/lunc-sud-kivu-denonce-debauchage-de-membres-recommande-prise-compte-propositions-de-cenco/
" Gouvernement: Kamerhe a demandé à Badibanga d’éviter le débauchage au sein de l’UNC"
° https://actualite.cd/2016/12/06/gouvernement-kamerhe-a-demande-a-badibanga-deviter-debauchage-sein-de-lunc/

" Jean-Claude Katende: « Boshab n’a pas le droit d’interdire FILIMBI et LUCHA »"
° https://actualite.cd/2016/12/06/jean-claude-katende-boshab-na-droit-dinterdire-filimbi-lucha/

" Depuis 44 jours, ces Congolais de la diaspora marchent pour exiger le départ de Kabila – Découverte"
° https://actualite.cd/2016/12/06/depuis-44-jours-ces-congolais-de-la-diaspora-marchent-pour-exiger-le-depart-de-kabila-decouverte/


"RDC : l’ONU appelle les acteurs politiques à « collaborer pour une solution rapide avant le 19 décembre » "
° http://www.radiookapi.net/2016/12/06/actualite/politique/rdc-lonu-appelle-les-acteurs-politiques-collaborer-pour-une-solution

"Le conseil de sécurité soutient la CENCO et insiste sur le respect des libertés fondamentales"
°  https://actualite.cd/2016/12/06/conseil-de-securite-soutient-cenco-insiste-respect-libertes-fondamentales/

" RDC: L'ONU S'ATTEND À DES VIOLENCES À LA FIN DU MANDAT DE KABILA"
° http://www.izf.net/afp/rdc-lonu-sattend-des-violences-fin-mandat-kabila

" RD Congo: la Monusco se prépare à des violences à l'approche du 20 décembre
(AFP 06/12/16) "

° http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/rd-congo-la-monusco-se-prepare-des-violences-lapproche-du-20-decembre
° http://www.lalibre.be/actu/international/la-mission-de-l-onu-au-congo-se-prepare-a-des-violences-a-l-approche-du-20-decembre-58465200cd707c9b300ebe3d

"L’alarmante et dure déclaration de l’Ambassadeur Royaume-Uni à l’ONU envers Kabila"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2016/12/06/lalarmante-dure-declaration-de-lambassadeur-royaume-uni-a-lonu-envers-kabila.html


" Nouveau scandale minier impliquant Dan Gertler en RDC et au Royaume-Uni!"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2016/12/05/nouveau-scandale-minier-impliquant-dan-gertler-rdc-royaume-uni.html


"JB Ewanga : "Le pronostic sur le destin de J. Kabila est engagé" "



" Tokomi wapi? CENCO, Kabila Awangani Batu naye?"



"Analyse du 5 décembre sur les causes du blockage "



" Suite de Analyse du 5 décembre"







Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 7/12/2016, 12:33 am, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Message  Admin Hier à 11:57 pm

La CENCO a demandé 15 noms des membres du Rassop à E T.
Question: Compte tenu de la nature de l'homme politique congolais (corruption, versatilité, transfuge), si vous avez à choisir ces 15 noms, vous choisirez qui?

Je me suis prêter au jeu et franchement j'ai eu du mal à trouver 15 personnes de confiance.
Mais je mettrais tout de même 9 personnes suivantes avec bcp de reserves sur O Kamitatu

Martin Fayulu
Freddy Matungulu
Valentin Mubake
Olivier Kamitatu
Christophe Lutundula
Felix Tshisekedi
Jean-Betrand Ewanga (ou Claudel Lubaya)
Freddy Kita
Un combattant de la diaspora

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE PENSEZ-VOUS A CE STADE, NOUS RESERVE L’APRES 19 DECEMBRE 2016 ???

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:36 am


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum