Samy Badibanga 1er Ministre

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Samy Badibanga 1er Ministre

Message  ndonzwau le 27/11/2016, 8:56 pm

Apparemment l’aile dure du « Rassemblement » ne veut pas assumer publiquement la totalité des conditions transmises au Cenco ; du moins c’est ma lecture !
Tshisekedi qui a toujours refusé un « après 19 décembre » avec « JK » ne veut pas se renier en proposant le contraire mais c’est pourtant la seule concession qui lui ferait adhérer à la résolution de crise telle que conclue au dialogue et curieusement dans le sens des pressions internationales qui se font plus incisives !


Badibanga réintègrerait ainsi la vraie opposition et serait « utilisable » pour porter la voix du « Rassemblement » durant cette transition/compromis qui nous amènerait vers des élections crédibles et apaisées… Et si en contrepartie le Rassemblement y obtient la garantie que « JK » ne se présente pour un troisième mandat, que la Constitution ne soit ni révisée ni changée et un[url=#34497592] délai[/url] plus raisonnable (fin 2017) de cette « transition », on aura épargné un chaos bien imprévisible au pays surtout qu’aujourd’hui le fameux « soulèvement populaire » tant attendu par l’aile radicale du « Rassemblement » devient de plus en plus hypothétique comme on l’a vu les 05 et 19 novembre avec ces meetings étouffés dans l’œuf…

Attendons la suite, Lutundula et Buasa qui ont signé le document querellé assurent bien qu’ils l’ont fait avec l’accord de Tshisekedi : qu’en sortira-t-il maintenant où le « Rassemblement » quoi qu’il en pense se trouve affaibli par cette division publique et partant, encore plus diminué pour négocier un accord gagnant-gagnant avec le pouvoir… ?


"Cacophonie au Rassemblement au sujet du document remis à la CENCO! "
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2016/11/27/cacophonie-rassemblement-document-remis-a-cenco.html
° http://www.politico.cd/actualite/2016/11/26/ludps-fustige-document-fixant-6-conditions-rassemblement-accepter-glissement.html
L'aile proche d'Etienne Tshisekedi affirme n'avoir remis aucun document aux évêques de la CENCO, alors que celle proche de Moïse Katumbi affirme le contraire, parlant d'un "simple problème de communication". 

Vendredi, le site direct.cd a publié une série de documents que le Rassemblement aurait transmis à la médiation des évêques catholiques. Il s’agirait, comme l’annonçait Politico.cd jeudi soir, d’une série de proposition des opposants congolais qui accepteraient finalement de voir le président Joseph Kabila rester au pouvoir sous certaines conditions.
Opposé farouchement au président Kabila qu’il soupçonne de vouloir briguer un troisième mandat à la tête de la République démocratique du Congo, en violation de la constitution, le Rassemblement a donné un ultimatum au Président pour son départ du pouvoir le 19 décembre 2016, refusant de participer au Dialogue convoqué par le Chef de l’Etat congolais et qui s’est soldé par un accord politique avec seulement une petite partie des opposants.

Le président Joseph Kabila a en effet demandé dans la foulée aux évêques de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) de pouvoir faire la médiation auprès du Rassemblement pour trouver une solution consensuelle à cette crise politique qui a fait plusieurs morts durant les manifestations en septembre dernier à Kinshasa.

Dans ce document,  les opposants congolais laissent entendre pour la première fois qu’ils seraient disposé à laisser le président Kabila diriger le pays pendant une période de transition « de très courte durée » et sous certaines conditions (à lire ici)
Samedi soir, un cadre de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social dément la responsabilité d’Etienne Tshikedi sur ces documents, finalement authentiques.
« Nous avons été surpris d’apprendre que le Rassemblement a déposé un document à la CENCO, nous n’avons pas été consulté pour ça« , réagi un cadre de l’UDPS qui a requis l’anonymat.

En effet, le document est signé par les opposants Christopher Lutundula et Bussa Butsumbi, certes des cadres du Rassemblement. Mais il sied de noter qu’Etienne Tshisekedi, le président du Conseil des sages du Rassemblement, organe suprême de direction de cette plateforme, a toujours signé les documents émanant de ce mouvement politique.
Félix Tshisekedi, fils du leader de l’UDPS et cadre de ce parti de l’opposition a enfoncé le clou dans la soirée en affirmant que son parti n’a fait « aucune offre de partage de pouvoir à Kabila. »



Félix A. Tshisekedi @fatshi13
[ltr]Je tiens à préciser que le Rassemblement n'a fait aucune offre de partage du pouvoir avec la Kabilie. Ns restons disponibles pour la Cenco.[/ltr]


17:22 - 26 Nov 2016

De son côté, le député Jean-Pierre Lisanga Bonganga, le coordonnateur du Front Populaire contre la révision constitutionnelle et proche allié d’Etienne Tshisekedi ne dément ni ne confirme ce document, accentuant un peu plus le flou qui entour ce dossier.
Joint au téléphone par Politico.cd, le Député Lisanga affirme qu’il y a bel et bien un document déposé auprès de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), mais qu’il « peut ne pas s’agir » du document diffusé par Direct.cd.
Ecoutez Jean-Pierre Lisanga Bonganga

° https://soundcloud.com/politicordc

Membre du Groupe de 7, une coalition de sept partis dissidents de la Majorité au puvoir et qui soutient la candidature de Moïse Katumbi à la présidence, le député Christopher Lutundula, qui est l’auteur du document, est resté injoignable aux appels de Politico.cd. Il s’est néanmoins exprimé via son compte Twitter en affirmant qu’il a signé le document « sur demande d’Etienne Tshisekedi lui-même ».
[/color]
14h
#RDC Alternance @sergemike



[ltr]Honorable @ChristopheLutu2, ce dernier document du @rassopp porte votre signature. Félix dit autre chose.
Qui croire, vous ou Félix? pic.twitter.com/VkVR4gMxTK[/ltr]





Christophe Lutundula @ChristopheLutu2
[ltr]@sergemike @rassopp avons signé le document à la demande deTshisekedi lui-même car document d'explicitation options levées sous sa signature[/ltr]


08:59 - 27 Nov 2016


"Le Rassemblement réfute les propositions remises à la CENCO en son nom jeudi dernier
° https://actualite.cd/2016/11/26/rassemblement-refute-propositions-remises-a-cenco-nom-jeudi-dernier/

Le Conseil des sages du Rassemblement dit ne pas reconnaître les propositions dont le document a été remis à la CENCO et jeudi 24 novembre dernier et portant les signature de Christophe Lutundula et de Bwassa  Butsumba, respectivement président de la commission de stratégie et Rapporteur de ladite commission auprès de cette plateforme.

Selon plusieurs sources haut placées auprès du Rassemblement, ce document n’engage nullement la plateforme dans la mesure où le Conseil de Sages n’a pas au préalable été informé ni de sa production ni de sa remise à la CENCO.
Ces propositions, largement relayées par la presse nationale, se sont articulées autour du maintien de Joseph Kabila au poste de président de la république pour une durée qui ne devra pas dépasser 2017 en contrepartie d’un engagement public de ce dernier à ne pas se représenter pour un nouveau mandat, de la cogestion de la période transitoire, de la restructuration de la CENI, du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) et de la Cours Constitutionnelle.

Au cours d’une réunion convoquée à ce sujet hier vendredi 25 novembre, le président du Conseil des sages du Rassemblement aurait vivement manifesté son mécontentement pour n’avoir pas été, avec toute son équipe, tenu informé de l’existence de ce document et de son dépôt auprès des évêques de la CENCO.
Les hauts cadres du Rassemblement ont laissé entendre que ces propositions n’émanent pas du Conseil des Sages du Rassemblement et n’ont de ce fait aucune valeur. Selon ces cadres, la commission stratégique du Rassemblement à l’obligation stricte de rendre compte au Conseil de Sages de toutes les conclusions qui émanent de son travail et ne peut pas à elle seule engager toute plateforme."


"Crise politique & pressions diplomatiques :
Le Rassemblement conteste l’authenticité de « ses » propositions remises à la Cenco "

° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11333
Samedi 26 novembre, plusieurs sources congolaises ont publié un document intitulé « Réponse du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement aux pistes de solution de la crise proposées par la Cenco ». Le document s’articule sur six pages. Il porte les signatures de Christophe Lutundula Apala (président de la Commission de Stratégie) et de Buassa Butsumbu (Rapporteur de la Commission de Stratégie). Cette coalition politique y propose la mise en place d’une « cohabitation », dès le 20 décembre prochain, entre « Joseph Kabila » et le gouvernement dirigé par une personnalité issue du Rassemblement. « Faux, notre document ne parle nullement de cohabitation », fulmine un membre du Rassemblement que l’auteur de ces lignes a joint au téléphone à Kinshasa. « Notre document ne comporte que trois pages. Celui qui circule sur le Net en a six. C’est une manipulation ! ». Qui TENTE de manipuler qui ?

Cohabitation Kabila-Rassemblement ?


Selon des confrères kinois, le Conseil des sages du « Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement » s’est réuni, vendredi 25 novembre. Au cours de la réunion, des voix se sont élevées pour contester l’authenticité du mémo remis jeudi 24 à l’Abbé Donatien Nshole. Le document était supposé contenir les propositions de cette coalition politique dans le cadre de la recherche des voies pour passer le cap du 19 décembre.
A en croire ces sources, le Conseil des sages conteste l’existence même de ce document. Un membre du Rassemblement nuance : « Nous avons transmis des propositions à la Cenco sous la signature de Christophe Lutundula et de Buassa Butshumbu. Cependant, notre document comportait trois pages alors que celui qui est en circulation en compte six ». Pour lui, il s’agit ni plus ni moins que d’une « manipulation ».

Que peut-on retenir du document querellé? Pour l’essentiel, il y a cinq propositions majeures: Primo: la mise en place d’une cohabitation tant au niveau national que provincial entre "Joseph Kabila" et un gouvernement dirigé par le Rassemblement. Secundo : la recomposition de la CENI (Commission électorale nationale indépendante), du CSAC (Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication) et de la Cour constitutionnelle. Objectif : rassurer tous les candidats. Tertio : l’élection présidentielle couplée avec les législatives nationales est fixée au mois de septembre 2017. Quarto : le président de la République en exercice ne peut briguer un troisième mandat. Quinto : La durée de la transition ne peut excéder douze mois à compter du 20 décembre 2016. Notons que le PNUD et la Monusco doivent être impliqués dans la gestion financière et technique des activités de la CENI.

Pour les observateurs, le Rassemblement a mis beaucoup d’eau dans son vin. Lors du conclave tenu à Genval en juin dernier, la coalition demandait le départ de « Joseph Kabila » à la fin de son deuxième et dernier mandat le 19 décembre 2016 à minuit.»

Pression internationale

Dans son message, mardi 15 novembre, sur l’état de la nation devant les deux chambres du congrès, le Président sortant a, comme à son habitude, soufflé le chaud et le froid. Tout en reconnaissant que l’accord politique conclu le 18 octobre « est perfectible » et que « ceux qui, pour une raison ou pour une autre, n’ont pas participé à sa conclusion, puisse y adhérer en le signant (…)», il a menacé une « frange de la classe politique » qui, selon lui, tente de prendre le pays « en otage ». Et pourtant, c’est bien sa volonté de s’accrocher au pouvoir qui est le déclencheur de la crispation politique.
Après l’interdiction de son meeting prévu le samedi 19 novembre, le Rassemblement a publié un communiqué dénonçant « l’état d’urgence de fait » instauré par le pouvoir kabiliste. « Le Rassemblement prend à témoin l’opinion nationale et internationale que Kabila et son régime sont prêts à toutes les dérives et entraves pour empêcher le peuple congolais de défendre la Constitution et exercer ses droits fondamentaux, écrit Etienne Tshisekedi wa Mulumba en sa qualité de président du conseil des sages. Le Rassemblement se prépare en conséquence à toutes éventualités pour affronter la dictature et défendre ses droits en recourant à toutes les voies auxquelles l’autorise la Constitution.»

Coïncidence ou pas, dans un communiqué daté du 21 novembre 2016, le porte-parole du département d’Etat, John Kirby, a exprimé le « soutien » des Etats-Unis « aux discussions facilitées par la Conférence épiscopale Nationale du Congo entre l’opposition politique et le gouvernement de la RDC afin de parvenir à un consensus vers des élections crédibles et en temps voulu. » Il a par la suite « blâmé » littéralement le « Rassemblement sous la direction d’Etienne Tshisekedi » exhortant le groupement « à faire des propositions constructives et pratiques et à s’abstenir de rhétorique incendiaire ou des actions incompatibles avec les normes démocratiques ».
Les propos très peu diplomatiques du porte-parole du département d’Etat ont mis à nu une certaine exaspération de la communauté internationale. Le contenu du mémo contesté par le Rassemblement semblait confirmer la pression accrue à laquelle étaient soumis tant la majorité que le Rassemblement. Des observateurs ont été surpris de noter la présence de l’eurodéputé libéral belge Louis Michel chez "Tshitshi". "Tonton Michel" était « fâché » avec le « clan kabiliste ». Preuve s’il en était besoin que les deux camps antagonistes ont compris la nécessité d’une médiation internationale.
Une question reste sans réponse : qui tente de «manipuler» qui au sein du Rassemblement ?"



" Le groupe parlementaire “UDPS et Alliés” reçu par Samy BADIBANGA, une nouvelle « Majorité » en gestation
° https://actualite.cd/2016/11/27/le-groupe-parlementaire-udps-et-allies-recu-par-samy-badibanga-une-nouvelle-majorite-en-gestation/
Samy Badibanga a passé près de deux heures d’échanges avec le groupe parlementaire UDPS et alliés ce samedi 26 novembre 2016.
Le premier ministre a écouté les députés du groupe parlementaire dont il a été président jusqu’à sa nomination. Ce groupe a promis de travailler à l’unisson aux côtés de Samy BADIBANGA afin de lui permettre, lui et son gouvernement d’atteindre les objectifs assignés.


Le député Amy Ambatobe Nyongolo a dit au sortir des discussions qu’une coalition parlementaire sera mise en place.
Des propositions concrètes ont été faites au premier, d’abord sur le choix des ministrables. A l’udps et alliés, on ne jure que par l’élément compétence qui doit être le maître mot dans la désignation des membres du gouvernement d’union nationale.
“Il n’y a pas UDPS Limete et UDPS parlementaire…le parti reste. Le plus important, c’est le peuple à qui tout le monde rendra des comptes”, a souligné Athys Kabongo
“Le groupe parlementaire UDPS et alliés reste un et indivisible et chez le premier ministre nous avons parlé un seul langage”, a conclu Amy Ambatobe."





Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Samy Badibanga 1er Ministre

Message  ndonzwau le 28/11/2016, 12:51 am

"RDC : impossible d’organiser la présidentielle avant "avril 2018 "
° http://www.lalibre.be/actu/international/rdc-impossible-d-organiser-la-presidentielle-avant-avril-2018-583b0dc6cd70a4454c062078
INTERNATIONALLa présidentielle qui devait avoir lieu cette année en République démocratique du Congo ne pourra pas se tenir avant "avril 2018", a déclaré le ministre des Affaires étrangères congolais Raymond Tshibanda, en marge du sommet de la Francophonie à Antananarivo.
M. Tshibanda a par ailleurs estimé qu'il ne pouvait "pas exclure qu'il y ait quelques tentatives de violence" de la part de l'opposition autour du 20 décembre, date de la fin du mandat du président Joseph Kabila, à qui la Constitution interdit de se représenter.


La RDC traverse une crise politique profonde depuis la réélection contestée de M. Kabila en 2011, aggravée par la non-tenue de la présidentielle dans les temps.
En octobre, la majorité et une frange minoritaire de l'opposition ont conclu un accord prévoyant le maintien de M. Kabila à son poste au-delà du 20 décembre et le renvoi de la présidentielle à une date non fixée, en contrepartie de la nomination d'un Premier ministre issu de l'opposition.
Après avoir "eu l'occasion d'entendre des experts en matière électorale, non seulement de la RDC mais aussi [de l'ONU, de la Francophonie, et des Etats-Unis], il a été arrêté qu'au 31 juillet 2017 soit terminé l'opération d'enrôlement des électeurs et qu'au mois d'avril 2018 auraient lieu les élections", a déclaré M. Tshibanda. "Avant cela aucun expert ne pense que c'est faisable", a ajouté le ministre."



" Fred Bauma, Tom Perriello et Ida Sawyer parleront des droits de l’homme en RDC au Congrès américain
° http://www.politico.cd/actualite/2016/11/26/fred-bauma-tom-perriello-ida-sawyer-parleront-droits-de-lhomme-rdc-congres-americain.html
Des officiels américains et des activistes des droits de l'homme vont rendre leur rapport sur la situation en République démocratique du Congo, le 29 novembre prochain au Congrès américain, apprends-t-on des sources concordantes.

La Commission des droits de l’homme du Congrès des Etats-Unis va accueillir une session spéciale où l’Envoyé spécial américain dans la Région des Grands Lacs, Tom Perriello, la chercheuse Senior de Human Rights Watch, Ida Sawyer et l’activiste congolais Fred Bauma, membre du mouvement de la Lutte pour le Changement (Lucha) vont intervenir pour parler de la situation en république démocratique du Congo.
Cet événement, qui connaîtra également la participation des plusieurs autres intervenants, aura lieu le 29 novembre à Washington, au siège du Congrès américain.

Tom Perriello y rendra son rapport sur la situation des droits de l’homme en RDC. Le gouvernement congolais est accusé de violation flagrante des droits de l’homme par plusieurs organisations internationales. Ce rapport, révèle des sources diplomatiques, devrait épingler les autorités congolaises « dans les plus durs des termes« .
Ida Sawyer, chercheuse de l’organisation de défense des droits de l’homme Human Rights Watch (HRW), a publié un article le 23 novembre dernier pour demander au président Jospeh Kabila de « dire clairement qu’il quittera à l’issu de son mandat pour « calmer » la situation.
« Si le président Kabila reste au pouvoir après le 19 décembre sans annonce publique claire d’une date pour son retrait du pouvoir et sans un large consensus sur l’organisation d’une période de transitionjusqu’aux élections, il existe un risque que des manifestations éclatent et que les forces de sécurité répondent avec une force excessive. Le pays pourrait s’enfoncer dans une violence généralisée et dans le chaos« , explique Ida Sawyer.

Par ailleurs, la chercheuse refoulée de la RDC en août dernier par les autorités congolais pour un supposé problème de visa, appelle à des sanctions ciblées contre les proches du président Kabila. Tout en reconnaissant que celles prises par les Etats-Unis (en août et en septembre) ont eu un effet « dissuasif« , Mme Sawyer pense que « l’impact pourrait être bien plus important » si les Etats-Unis « ciblaient davantage de hauts responsables du gouvernement et des services de renseignements – et si l’Union européenne et le Conseil de sécurité de l’ONU prenaient également des mesures. »
Human Rights Watch a en effet publié un rapport en octobre 2016 qui accable les autorités congolaises, mettant en exergue l’implication du Ministre Evariste Boshab et celle de Kalev Mutond dans les tueries du 19 et 20 septembre dans la capitale congolaise. Plus de 50 personnes ont été tuées par des forces de l’ordre durant deux journées de manifestation de l’opposition congolais réclamant le départ du président Kabila.
Icône du mouvement de la Lutte pour le changement (Lucha), Fred Bauma a été arrêté à Kinshasa le 15 mars 2015 lors d’un atelier de sensibilisation sur la démocratie et le respect. Il sera libéré fin août après plus de 17 mois de détention. " [/size


[size=16]"HONORE NGBANDA: Que prépare “Kabila” en prévision de la date du 19 Décembre 2016 en RDC? "




"Actu Expliquée 25Nov : Louis Michel réapparaît à Kinshasa. Pour sauver Kabila?? "







"Daniel Safu : S. Badibanga a été chassé de l'UDPS par maman Marthe Tshisekedi "


" Débat - CLUB 50 : Samy BADIBANGA entre consultations et défis …"



" ECHOS DE L'UDPS: CONGOLAIS AYEBI OYO AKOSALA LE 19/12/2016 ELOBI SG JM KABUND...KABILA YEBELA "




Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Samy Badibanga 1er Ministre

Message  Cavalier le 28/11/2016, 7:01 pm

Ca m'a toujours etonne de constater a quel point une bonne portion de La Population Congolaise est dupe...Ou alors une majorite de Congolais ne comprennent pas le langage politique...Puisque bon nombre d'entre nous discute de LA POLITIQUE comme s'ils parlaient de notre musique.

Samy Badibanga est nomme premier ministre, un grand nombre de Congolais se moque de Kamerhe s'etant convaincu que Kamerhe cherchait vraiment la primature transitionnelle...Croyez-vous vraiment que Kamerhe serait si nigaud  a tel point???  Non, Kamerhe d'ailleurs est un Vrai Renard qui a deja obtenu son p'tit fromage par cette nominaton de Samy Badibanga...Je suis meme pret a parier que Kamerhe etait parmi les gens qui avaient suggere Samy Badibanga comme leur candidat ideal pour assummer ce role de Premier ministre transitionnel ou 1er Ministre du Glissemment qui est egal AUX ELECTIONS PRESIDENTIELLES DE 2 ANS...Car Kabila est encore reelu jusqu'a 2018.

Ce que Le Peuple Congolais de Partout doit Comprendre, LE RAIS-ENSEMBLE-MENT= Kanambe & Tshisekedi= Soriano Katumbi, Vital Kamerhe & Felix Tshilombo C'est toute une equipe de Mal-Feteurs et puis y a d'autres tels que Lisanga Bo Nganga, Martin Fayulu, Frank DIONGO, Joseph Olenga, Delly Sesanga, Kovo Ingila et bien d'autres...TOUT PUISSANT MAZEMBE YA POLITIQUE CONTRE PEUPLE CONGOLAIS OYO BAZALI KOLINGA KO KONZA.

Suivez un peu Mr Honore Ngbanda, lors d'une interview avec Kerwin Mayizo...

SUIVEZ UN PEU POUR COMPRENDRE COMMENT UN VRAI LEADER POLITIQUE DE L'OPPOSITION, DANS UN PAYS PRIS EN OTAGE, DEVRAIT S'EXPRIMER & COMMUNIQUER A LA POPULATION...
Puisque lorsque je suis les discours de gars tels que Fayulu, Diongo, J'ai l'impression qu'ils endorment le peuple avec Leurs verbiages dociles & PASI-FIQUES...BAZALI KOLALISA TOUTE UNE POPULATION PONGI OFFICIELLE YA BA BEBE , UN SOMMEIL PA-TRIO-TIQUE SOU LE MENT-TORSHIP DE YEMEI LE GURU DU SOMMEIL YA BA BABA  Mr Etienne Tshisekedi...
Maintenant que Kyungu Wa Kumwanza a fait une declaration comme quoi «Il n’y aura pas d’appel à manifester dans les rues», faisant appel au president de la Republique, Joseph Kabila, au respect de la constitution, «pour que l’alternance se passe dans la calme et la paix.»

De quelle alternance fait-il appel??? JUSTE POUR RAPPELER ENCORE UNE FOIS QUE GENVAL, CE CON-CLAVE N'AVAIT QUE POUR OBJECTIF DE DISTRAIRE LE PEUPLE CONGOLAIS  bazali ba escrocs.  KAKA NDENGE NA LOBAKI MIKOLO EWUTI KOLEKA , LES MANIFS DE 19/12/2016 VONT ETRE SABOTES PAR CES MEMES PRET-TENDUS RAIS-SEMBELEURS. OBJECTIF NA B'NGO, GOAL NA BANGO EZALAKI GLISSEMENT YA KANAMBE...& VOILA MAINTENANT QU'ILS SONT SUR LE POINT D'ATTEINDRE CET OBJECTIF...ALTERNANCE=GLISSEMENT...
MAIS COMBAT NA BANGO EZA AU DELA DE CA...BAZO BUNDISA ESPRIT YA BA NKONKO AU PROFIT NA ESPRIT YA M'ZUNGU...C'EST LA GUERR ENTRE LES MIDENLE NDOMBE ET LES NDOMBE, LES NKOBO MOYINDO.

COMBAT EBANDAKI NA INGETA, KIMBANGU, MOISE SORIANO AYE NA CORRUPTION, ABANDI KOLATA BA BILAMABA AVEC YEZU YA MUNDELE...VOYEZ-VOUS LA VRAIE ARNARQUE...YE NA BATU NA BANGO BA ACCAPARER COMBAT, BA CORROMPRE UN GRAND NOMBRE YA BA COMBATTANTS OYO BASALA BA PLATEFORMES VUVZELATRICES DE SORIANO & cie.


SUIVEZ MR HONORE NGBANDA, LUI IL SAIT COMMENT COMMUNIQUER


_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: Samy Badibanga 1er Ministre

Message  ndonzwau le 29/11/2016, 2:01 am

Quelqu’un comprend-il la position de l’Udps et accesoirement du Rassemblement ?
Moi je peine à la saisir et  lis dans leurs déclarations une suite de propos si pas exactement contradictoires pas toujours identiques les unes après les autres…
On peut me dire tout ce qu’on veut, il y a du cafouillis truffé de non-dits et de contre-vérités sinon d’approximations qui secoue l’Udps et le Rassemblement : assurément  tout le monde n’y pense pas exactement  la même chose et les différents dirigeants surtout à l'Udps soufflent tantôt le chaud et tantôt le froid comme si ils ne peuvent assumer l'évolution de leur stratégie et se reportent sur une signature qui n'aurait pas été comme de coutume celle de Tshisekedi alors que les signataires assurent en avoir reçu l'accord de Tshisekedi… Dommage !


"L’UDPS maintient son carton rouge le 19 décembre et qualifie l’accord du 18 octobre de danger pour la démocratie"
° https://actualite.cd/2016/11/28/ludps-maintient-carton-rouge-19-decembre-qualifie-laccord-18-octobre-de-danger-democratie/
L’UDPS a tenu une conférence de presse ce lundi 28 novembre 2016 par la voie de son Secrétaire Général pour donner sa position en rapport avec divers sujets d’actualité dont l’accord politique de la cité de l’Union Africaine, le discours sur l’état de la nation du président Kabila, ainsi que la nomination de Samy Badibanga et la médiation de la Cenco.

Jean Marc Kabund-a-Kabund a rappelé que le parti d’Etienne Tshisekedi entend brandir le carton rouge à Joseph Kabila le 19 décembre 2016 afin de signifier au Président de la république la fin de son mandat et exiger son départ le même jour.

« Le 19 décembre nous sortons notre carton rouge et nous jouerons notre match sur Triomphal. Aucun gaz lacrymogène ne nous empêchera » a dit Jean-Marc Kabund.
Le parti d’Etienne Tshisekedi a de nouveau rejeté l’accord issu du dialogue de la cité de l’Union Africaine. Selon Jean Marc Kabund, cet accord contient des insuffisances et constitue un danger pour la jeune démocratie congolais en ressortant les points qui permettent au président Kabila de rester indéfiniment au pouvoir. Il a soutenu que seul un dialogue tshisekedi et kabila permettra une gestion consensuelle du pays après le 19 décembre.
“Les insuffisances et les dangers que contient l’accord politique du 18 octobre pour notre jeune démocratie et pour notre peuple. Nous ne suivrons pas qui pullulent dans la majorité élargie, rampant aux pieds de Monsieur Kabila et faisant des courbettes pour obtenir des postes et désavantages personnels. L’UDPS et le Rassemblement sont d’avis que seul un dialogue inclusif mettant face à face Kabila et ses alliés du camp Tshatshi d’une part, Tshisekedi et le Rassemblement avec leurs alliés, d’autre part, permettra de trouver une solution consensuelle pour la gestion de la période de transition”

L’UDPS déclare ne pas être concerné par la nomination de Samy Badibanga au poste de premier ministre. Pour le parti, le premier ministre nommé par Joseph Kabila s’est auto-exclu du parti en refusant d’obéir au mot d’ordre parti après les élections de 2011.
“A l’instar de tous nos compatriotes, je note avec stupéfaction la malhonnêteté de la mouvance kabiliste de vouloir présenter le nouveau premier ministre comme membre de l’UDPS (…) Depuis 2012, Samy Badibanga et ses collègues se sont auto-exclus du parti auquel il ne rendent pas compte de leurs activités et ne paient pas leurs cotisations mensuelles de membres régulier”, a-t-il expliqué
L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social a enfin sévèrement critiqué le discours de Joseph Kabila le 14 novembre 2016 devant les deux chambres du parlement réunies en congrès. Le Secrétaire Général l’a qualifié d’agressif et bon pour une campagne électoral, avant de dénoncer les arrestations ces derniers jours des membres de l’UDPS."


"RDC: le Rassemblement propose une transition de 12 mois et la présidentielle en septembre 2017 "
° http://www.radiookapi.net/2016/11/28/actualite/politique/rdc-le-rassemblement-propose-une-transition-de-12-mois-et-la
Dans un mémorandum remis à la Commission épiscopale nationale du Congo (CENCO), le Rassemblement de l’opposition suggère la tenue des élections présidentielle et législatives en septembre 2017. Le même document suggère que les élections provinciales doivent avoir lieu en décembre de la même année, a précisé lundi 28 novembre à Radio Okapi, Jean-Pierre Lisanga, coordonnateur de la coalition des alliés à Etienne Tshisekedi et membre du Conseil des sages du Rassemblement.

Prévue initialement le 27 novembre 2016, l’élection présidentielle n’a pas été organisée. La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a demandé et obtenu son report de la Cour constitutionnelle. Le deuxième et dernier mandat de l’actuel chef de l’Etat, Joseph Kabila, s’achève le 19 décembre prochain.
Dans son mémorandum, le Rassemblement propose la mise en place d’une «période intérimaire», qui «ne peut pas dépasser douze mois à compter du 20 décembre 2016». Sur le sort du président de la République, ce regroupement de l’opposition indique être «ouvert aux discussions avec les signataires de l’accord de la cité de l’UA»; allusion faite à l’accord politique signé à la fin du dialogue en octobre dernier à Kinshasa.
Cet accord, que le Rassemblement n’a pas signé, prévoit, lui, d’organiser la présidentielle et les législatives en avril 2018. Il prévoit également le maintien au pouvoir de l’actuel chef de l’Etat jusqu’à cette date et la mise en place d’un gouvernement dirigé par un opposant.
Jean-Pierre Lisanga indique que le Rassemblement a fait ses propositions à la CENCO, qui fait la médiation entre ce regroupement et le camp des signataires de cet accord, et qu’il attend la réaction de ces derniers:


  • play

  • stop

  • mute

  • max volume


00:00
[/size]
00:29

  • repeat


Télécharger

Gouvernement de transition

Dans son mémorandum, le Rassemblement évoque également la mise en place d’un nouveau gouvernement pendant la «période de transition». Un gouvernement dont le Rassemblement veut désigner le chef. Ses membres devraient être issus des rangs des signataires de l’accord du 18 octobre et du Rassemblement.
Pour le Rassemblement, ce gouvernement de transition sera notamment chargé de financer les élections.

CENI

Le mémorandum du Rassemblement de l’opposition tranche aussi le sort de la Commission électorale nationale indépendante, dont il réclame une «recomposition totale
«Dans les conditions actuelles, le Rassemblement considère qu’un simple réaménagement de la CENI ne suffit pas pour garantir son indépendance et son impartialité», indique le document.
Les opposant exigent également la refonte du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC) et des exécutifs provinciaux.
Jean-Pierre Lisanga explique que presque toutes les institutions de la République sont hors mandat:  


  • play

  • stop

  • mute

  • max volume


00:00
00:21

  • repeat


Télécharger

Mesures de décrispation

Le Rassemblement de l’opposition exige également que des mesures de décrispation politique soient prises.
Il réclame notamment la libération des prisonniers politiques et d’opinion, l’abandon « des poursuites judiciaires injustes et inspirées par des motivations politiques contre les leaders de l’opposition» ainsi que le retour des exilés politiques.
Pour le Rassemblement, ces propositions «devraient permettre de débloquer l’impasse électorale actuelle et d’éviter à la RDC le chaos».

Début de polémique?

Ce mémorandum signé par Christophe Lutundula et Buassa Butsumbu, respectivement président et rapporteur de la commission de stratégie du Rassemblement a suscité une polémique au sein de ce regroupement de l’opposition.
Samedi, Félix Tshisekedi a fait savoir sur Twitter que « le Rassemblement n'a fait aucune offre de partage du pouvoir avec la Kabilie».
Ce membre du Rassemblement, fils de l’opposant historique Etienne Tshisekedi, indique cependant que la coalition de l’opposition reste «disponible pour la CENCO».
Sur le même réseau social, Christophe Lutundula a ensuite affirmé que le Conseil des sages du Rassemblement que préside Etienne Tshisekedi «ne s'est jamais réuni pour désapprouver [les] propositions contenues» dans le mémorandum.
Répondant à un twittos, il a écarté l’idée d’un désaccord avec Félix Tshisekedi.
«Aucune contradiction entre Félix [Tshisekedi] et contenu du document. Félix n'a fait que clarifier plus un point», a noté M. Lutundula."



" L’UDPS favorable à une rencontre Tshisekedi – Kabila et exige un Dialogue « avant le 19 décembre°» "
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2016/11/28/ludps-favorable-a-rencontre-tshisekedi-kabila-exige-dialogue-19-decembre.html
L'information est livrée par Jean-Marc Kabund-wa-Kabund, Secrétaire général de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), ce lundi à Kinshasa.



Lors d’un point de presse tenu ce lundi 28 novembre 2016 au siège de l’UDPS à Kinshasa, Jean-Marc Kabund a d’abord réaffirmé le soutien de son parti aux consultations des évêques de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), avant de laisser entendre qu’Etienne Tshisekedi, leader de l’UDPS et du Rassemblement, serait disposé à rencontrer le président Joseph Kabila.
]Jean-Marc Kabund a également appelé à la tenue « d’un vrai dialogue » entre le président Joseph Kabila et Étienne Tshisekedi pour une gestion « commune du pays après le 19 décembre. »
« Ce dialogue devrait intervenir avant le 19 décembre, au cas contraire, l’UDPS sortira son carton rouge et sera dans la rue pour appliquer l’article 64 de la constitution« , a-t-il menacé"



" RDC: l'opposition "encourage" la médiation des évêques
(AFP 28/11/16)"

° http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/rdc-lopposition-encourage-la-mediation-des-eveques

"Kabund : « Pour avoir ignoré Tshisekedi, Badibanga a servi des béquilles à Kabila » "
° https://actualite.cd/2016/11/28/kabund-ignore-tshisekedi-badibanga-a-servi-bequilles-a-kabila/

"RDC: Andrew Gilmour appelle au respect du droit de manifester "
° http://www.rfi.fr/afrique/20161128-rdc-onu-andrew-gilmour-droits-homme-respect-droit-manifester

" Actu Expliquée 28 Nov : Vers l'éclatement du Rassemblement de l'opposition "



" TOKOMI WAPI?CENCO OKOMI KOKOSA TSHISEKEDI?"
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes



" Pour JC Vuemba, le Rassemblement reste soudé derrière Etienne Tshisekedi"



"Crise de Nerfs au Rassemblement : UDPS et G7 s'entrent dedans "






Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Samy Badibanga 1er Ministre

Message  ndonzwau le 29/11/2016, 6:31 pm

Kabund SG de l’Udps est-il vraiment en phase avec ses partenaires au sein du Rassemblement et même avec ses coéquipiers au sein de son propre parti ? La question peut se poser !

A moins qu’en toute conscience et en habile intelligence il ait adopté le « talk and fight » : le « fight » pour lui, le « talk » pour les autres ! C’est une guérilla défendable, une tactique qui a montré ici et là sa pertinence à condition que les deux volets soient autant étoffés !
Attendons la suite…


"RDC: Corneille Nangaa évoque l’hypothèse des élections en 2017
° http://www.radiookapi.net/2016/11/29/actualite/politique/rdc-corneille-nangaa-evoque-lhypothese-des-elections-en-2017
Le président de la commission électorale nationale indépendante(CENI) Corneille Nangaa a évoqué lundi 28 novembre l’hypothèse d’organiser les élections en 2017. Il l’a fait savoir au cours d’une audience au bureau du Sénat, affirmant la volonté de la commission électorale d’organiser les élections dans un climat de sérénité.

Après cette audience, le rapporteur du Sénat, Flore Musendu, a rendu compte devant les sénateurs des propos tenus par le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).
«Prenant la parole, le président de la CENI promet de clôturer les opérations d’enrôlement le 31 juillet 2017, de manière à convoquer l’électorat le 30 octobre 2017. Les partenaires, affirme-t-il, exigent que les élections se tiennent en 2017. La CENI avait proposé novembre 2018 mais les politiques ont ramené les scrutins en avril 2018. Mais si les exigences des partenaires étrangers constituent un postulat pour la paix, affirme-t-il, il conviendrait de s’y conformer », a rapporté le sénateur Flore Musendu.

Pour Corneille Nangaa, cette hypothèse exigerait une implication totale du Parlement et de la communauté internationale notamment dans la mobilisation et l’augmentation sensible du budget alloué à l’organisation des élections.
« Pour le financement extérieur, il déclare compter sur le plaidoyer du Parlement auprès des partenaires étrangers. A ce sujet, précise-t-il, les Nations unies ont déjà mis à la disposition de la CENI deux avions et 16 hélicoptères. Il soutient que pour maîtriser le report de la date des élections, il faut soit fournir beaucoup de moyens, soit organiser deux scrutins le même jour en décalant le troisième», a déclaré le rapporteur du Sénat citant encore le président de la CENI.
Vous pouvez écouter un extrait du compte-rendu du rapporteur du Sénat



  • play

  • stop

  • mute

  • max volume


00:00
00:50

  • repeat


Télécharger

Après ce compte-rendu, une séance à huis clos s’est tenue au Sénat.
Initialement prévu le 27 novembre dernier, l’organisation des élections présidentielle et législatives a été reportée. L’accord politique signé à la fin du dialogue a prévu que ces scrutins se tiennent en avril 2018.
Le Rassemblement de l’opposition, une coalition de l’opposition qui n’a pas pris part au dialogue, suggère que la présidentielle et les législatives aient lieu en septembre 2017."



" Vrai dialogue en RDC : la main tendue de Tshisekedi
° http://www.laprosperiteonline.com/index.php/fr/actualites/78-a-chaud/6035-vrai-dialogue-en-rdc-la-main-tendue-de-tshisekedi
Son parti, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social -UDPS-, a effectué une sortie médiatique remarquée. Par la bouche de Jean-Marc Kabund-A-Kabund, l’UDPS dit maintenir le préavis donné au Président actuel. Par ailleurs, les initiatives de la CENCO sont soutenues dans la perspective d’un vrai dialogue qui doit résoudre la crise. Mais, si le régime en place ne cherche pas à réunir les conditions nécessaires pour l’organisation de ce deuxième round avant le 19 décembre 2016 à 23 heures 59’, le carton rouge sera, comme annoncé, exhibé et, ainsi, le peuple va se prendre en charge.

L’UDPS et le Rassemblement martèlent qu’ils sont d’avis que seul un dialogue inclusif mettant face-à-face Kabila et ses alliés du camp Tshatshi d’une part, Tshisekedi et le Rassemblement avec leurs alliés, d’autre part, permettra de trouver une solution consensuelle pour la gestion de la période de transition jusqu’aux élections apaisées. Cette voie médiane se trouverait, comme l’indiquait il y a peu la CENCO, dans un mariage de raison entre l’Accord conclu à la cité de l’Union Africaine d’avec la feuille de route du Rassemblement.

Les point sur les ‘i’’
Selon Kabund, la mouvance en place mène une campagne de diabolisation dans les médias et les ambassades pour saper l’image de Tshisekedi et ses compères en soutenant qu’ils optent pour le chaos en RDC. Face à ces ‘’accusations‘’, le Secrétaire Général de l’UDPS a tenu à crier haut et fort que c’est faux. Le lider maximo et ses alliés n’œuvrent que pour le respect de la Constitution et le bien du peuple, a-t-il assuré.
Pour Kabund, le dialogue organisé au mont Ngaliema n’a été qu’un monologue, ayant fait le lit devant permettre au Président Kabila de rester au pouvoir ad vitam aeternam, c'est-à-dire, qu’il soit Président à vie. Le Rassemblement est disposé à dialoguer et non à monologuer comme le voudrait le pouvoir. Donc, ce n’est point Tshisekedi qui bloque. Toutefois, si d’ici le 19 décembre 2016 aucun vrai dialogue n’a lieu, celui qui se tiendra au-delà ne devrait plus avoir Joseph Kabila comme partie au conflit. Pourquoi ? Parce qu’à en croire l’UDPS, il aura déjà quitté le poste de Chef de l’Etat car n’ayant plus de mandat. ‘’Si cette rencontre se déroule avant le 19 décembre, Kabila en fera partie, autrement, il ne sera plus concerné. Etant donné qu’il aura bien avant béni le pays et le peuple congolais par son départ, le 19 décembre 2016 ‘’, a-t-il affirmé. L’oral du Raïs sur l’Etat de la nation est mal perçu à l’Union pour la démocratie et le Progrès social car, selon leur entendement, le Président aurait menacé l’Opposition et lever l’option de foncer malgré le fait que l’inclusivité n’est pas encore obtenue.

La nomination de Samy Badibanga Ntita comme Premier ministre du Gouvernement d’union nationale ne vient rien régler puisqu’il ne représente ni l’UDPS, ni le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement. L'UDPS dément avoir donné son aval à la nomination, à tout dire. "Pourquoi on l'aurait fait? Il n'est plus de l'UDPS depuis 2012", a relevé Jean-Marc Kabund-A-Kabund. La semaine dernière, un document a été remis aux évêques de la CENCO pour le compte du Rassemblement. Il ne comportait pas la signature de Tshisekedi et semblait prônée une gestion consensuelle de l’Etat avec Kabila pour des élections en 2017. Le SG de la fille aînée de l’Opposition révèle qu’il s’agissait là simplement d’un  "document de travail" remis à la CENCO en réponse à un autre que cette structure avait donné. Aucune ombre d’Accord n’est à l’horizon. ‘’Nous encourageons donc la démarche engagée par la CENCO pour ouvrir la voie le plus vite possible  au vrai dialogue entre fils et filles de ce pays, pour éviter le pire ‘’, a soutenu en substance le SG de l’UDPS. Toutefois, si rien de cela n’arrive pas, le parti d’Etienne Tshisekedi prévient : ‘’le 19 décembre nous sortons notre carton rouge et nous jouerons notre match sur Triomphal. Aucun gaz lacrymogène ne nous empêchera’’."



"  Kabund : « Le Rassemblement a été créé pour chasser Kabila du pouvoir le 19 décembre pas pour cohabiter avec lui » – AUDIO"
° https://actualite.cd/2016/11/29/kabund-rassemblement-a-ete-cree-chasser-kabila-pouvoir-19-decembre-cohabiter-lui-audio/
Après la polémique sur le mémorandum signé par Christophe Lutundula et Buassa Butsumbu, respectivement président et rapporteur de la commission de stratégie du Rassemblement, Jean-Marc Kabund, secrétaire général de l’UDPS et cadre du Rassemblement, est revenu exclusivement sur ACTUALITE.CD sur cette « bourde », d’après ses propres mots.
« Il n’y a rien qui puisse faire penser à une implosion du Rassemblement. Nous sommes très sereins. L’unité continue à caractériser le Rassemblement. Il y a eu cette bourde qui s’est invitée chez nous. C’est un document qui appartient au Rassemblement. M. Lutundula, qui devrait le remettre aux évêques, a laissé un paragraphe qui ne devrait pas figurer dans le document. Ce n’était pas fait à dessein. Nous avons géré ce problème en famille. Ce paragraphe parlait de la cohabitation avec Kabila. Nous n’avons jamais dit que nous voulons cohabiter avec Kabila. Le Rassemblement a été créé pour faire partir Kabila du pouvoir le 19 décembre. Nous sommes allés à Ibiza et en Italie où on nous proposait tout, mais nous n’avons jamais accepté parce que nous croyons au respect de la constitution. Pour l’instant, il n’est pas question de réfléchir sur la cohabitation avec Kabila. Notre position est claire : Kabila doit quitter le pouvoir avant le 19 décembre. Pour ce faire, nous devons dialoguer avant le 19 décembre et avoir au besoin un accord pour éviter l’affrontement qui risque de coûter les vies humaines, » a dit le N°2 de l’UDPS un jour après la réunion organisée à la résidence d’Etienne Tshisekedi à ce propos.
Interview réalisée par Stany Bujakera Tshiamala à suivre ici.
Lecteur audio


Pour le contexte, Félix Tshisekedi avait vigoureusement réagi sur Twitter samedi dernier sur le contenu de ce document.
« Le Rassemblement n’a fait aucune offre de partage du pouvoir avec la Kabilie», avait-il tweeté. Réagissant pour sa part, Christophe Lutundula avait affirmé que le Conseil des sages de cette plateforme ne s’était jamais réuni pour désapprouver les propositions contenues» dans le mémorandum."



" 19 et 20 décembre 2016 : Tshisekedi et l’Udps maintiennent la pression ! "
° http://www.laprosperiteonline.net/affi_article.php?id=11922
"L’UDPS MAINTIENT SON CARTON ROUGE LE 19 DECEMBRE "
° http://lepotentielonline.com/
"Sauf changement de dernière minute : Majorité et Rassemblement en discussions directes – Le Potentiel"
° https://7sur7.cd/new/sauf-changement-de-derniere-minute-majorite-et-rassemblement-en-discussions-directes/


"Les cahiers de charges de la Majorité et du Rassemblement vus  par des acteurs politiques et sociaux "
° http://www.lephareonline.net/cahiers-de-charges-de-majorite-rassemblement-vus-acteurs-politiques-sociaux/


" Martin Fayulu confirme que le document remis aux évêques catholiques est un vrai
° https://7sur7.cd/new/martin-fayulu-confirme-que-le-document-remis-aux-eveques-catholiques-est-un-vrai/
Le leader de l’Ecidé a minimisé ce que d’aucuns qualifient d’un conflit ouvert entre Félix Tshisekedi et Christophe Lutundula. Le premier a enflammé la toile indiquant que le Rassemblement n’a jamais déposé un quelconque document à la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO). En réplique toujours sur twitter, Lutundula accusé d’avoir déposé un faux aux évêques catholiques, a tancé le SGA de l’Udps, le mettant au defi de prouver le contraire. Pour Fayulu, le document remis aux évêques est un vrai. Le coordonnateur des Forces Acquises au Changement assure qu’il n’y a pas de guéguerre entre Lutundula et Tshisekedi. Par contre, il dénonce l’amplification des rumeurs par de méchantes langues. Pour lui, il y a de la désinformation pour discréditer le Rassemblement. L’élu de la Lukunga assure que le Rassemblement a fait son travail. Et c’est depuis le 31 octobre dernier que la plateforme dirigée par Étienne Tshisekedi est en contact avec la CENCO. « On a déposé quelques documents et tous sont des documents du Rassemblement », a-t-il dit, parce qu’ils rentrent dans le cadre des échanges initiés par l’Eglise catholique.

Cependant, Fayulu reste formel. Au Rassemblement, on y entre librement et on y sort librement. L’opposant radical s’indigne que des gens pensent détruire ou déstabiliser le Rassemblement. « Peut-on détruire le peuple congolais parce que prétendre détruire le Rassemblement, c’est détruire le peuple congolais. Est-ce que cela est-il possible? », s’est-il interrogé. Martin Fayulu promet que le voeu du peuple congolais sera respecté. Le 19 décembre, M. Kabila doit partir et va partir. Il appelle le peuple congolais à se mobiliser pour bouter dehors le président sortant, s’il persiste à se maintenir après son deuxième et dernier mandat. L’alternance sera au rendez-vous, affirme Fayulu. Malgré le beurre à son oeil droit qui témoigne de la violence subie lors de la répression du 19 septembre dernier, le leader de la plateforme « Sauvons le Congo » promet de continuer le combat pour offrir le cadeau de Noël au peuple congolais à savoir « l’alternance démocratique ».  »Tant que Dieu sera avec moi, ils ne me feront rien. Ils pensaient me tuer mais je suis là », déclare le député. En bon chrétien, Fayulu prévient les durs du régime qui projettent de lui faire du mal, Jésus Christ à déjà payé pour lui le prix le plus fort à Golgotha."



"Louis Michel s’invite dans la crise congolaise "
° http://www.lephareonline.net/louis-michel-sinvite-crise-congolaise/

"L’Hôtel de ville ayant interdit toute manifestation jusqu’à nouvel ordre: Vers un nouveau bras de fer Kimbuta-Rassemblement "
° http://groupelavenir.org/lhotel-de-ville-ayant-interdit-toute-manifestation-jusqua-nouvel-ordre-vers-un-nouveau-bras-de-fer-kimbuta-rassemblement/

" RDC: l'UDPS réaffirme ses positions "
° http://www.rfi.fr/afrique/20161129-accord-politique-rdc-udps-reaffirme-positions

En RDC, le secrétaire général de l'UDPS s'est livré à une explication de texte lundi 28 novembre pour justifier le rejet de l'accord politique issu du dialogue national. Il a aussi accusé le gouvernement de mener une politique de terrorisme d'Etat citant les interdictions de manifester comme les arrestations de leurs militants. L'UDPS dit par ailleurs renouveler son attachement à la non-violence et au dialogue et soutenir l'initiative des évêques de la conférence épiscopale qui tente de rapprocher les points de vue. Une réaffirmation de positions, mais dans un contexte où ce parti est mis en cause à différents points de vue.

Après deux meetings étouffés par les forces de sécurité, le secrétaire général de l’UDPS a voulu réaffirmer la détermination de son parti à manifester le 19 décembre prochain. Un message adressé au président Kabila, mais aussi et surtout à la population. « Si un peuple ne prend pas son destin en main, aucun autre ne le fera à sa place », rappelle Jean-Marc Kabund-a-Kabund.
Alors que dans la majorité, comme dans l’opposition signataire de l’accord politique, on se gausse déjà de la difficulté à mobiliser d’Etienne Tshisekedi et du Rassemblement qui « peinerait à convaincre », l’UDPS a rétorqué lundi en parlant de terrorisme d’Etat, de dérives staliniennes, d’arrestations et d’intimidations pour, selon son secrétaire général, « décourager et distraire » le peuple.

Ces derniers jours, un mémorandum confidentiel adressé à la conférence épiscopale a été publié dans les médias locaux, associé à des commentaires annonçant un renoncement ou des dissensions internes au rassemblement. La plateforme de l’opposition y réaffirme ses positions de principes, mais plutôt que de demander le départ de Joseph Kabila à la fin de son mandat, se dit « ouverte à des discussions ».
Soit il s’en va de lui-même, soit il fera face à une résistance tous azimuts, a promis l’UDPS au cours de la conférence de presse. Interrogé sur la formulation plus ouverte du mémo, Jean-Marc Kabund-a-Kabund a parlé d’un document de travail en réponse à une proposition des évêques. « Je ne vois pas le problème », a-t-il affirmé."



"Tshibanda :  "il n’y aura pas de printemps congolais"
° http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/2016/11/28/tshibandail-n-y-aura-pas-de-printemps-congolais/

" Gouvernement (en gestation): une soixantaine de membres dont 4 vice-premiers ministres et 5 ministres d’Etat"
° https://actualite.cd/2016/11/29/gouvernement-gestation-soixantaine-de-membres-dont-4-vice-premiers-ministres-5-ministres-detat/
° https://actualite.cd/2016/11/29/bitakwira-bloque-quil-ny-a-de-remise-reprise-entre-matata-badibanga/


" Les droits de l’homme pendant les 15 ans de pouvoir de Kabila au cœur d’une réunion au congrès américain"
° https://actualite.cd/2016/11/29/droits-de-lhomme-pendant-15-ans-de-pouvoir-de-kabila-coeur-dune-reunion-congres-americain/
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2016/11/28/tres-inquietante-situation-droits-de-lhomme-rdc.html



Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 29/11/2016, 8:52 pm, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Samy Badibanga 1er Ministre

Message  ndonzwau le 29/11/2016, 8:30 pm

"UDPS Tshangu : JM Kabund mobilise les militants pour le 19 décembre "



" Ingele Ifoto se moque de ceux qui pensent déstabiliser le Rassemblement "



" TOKOMI WAPI? Pdt Gabin TSHITEYA Le 19 Dec ekozala Chao ou Revolution? "



" Analyse du 28 nov 2016 condition du "rassemblement" pour accepter le glissement..."



" TOKOMI WAPI? ZOE KABILA NA MAKER MWANGU BA TEKI TERRAIN YA ATHENE DE LA GOMBE? "




"RD Congo : Étienne Tshisekedi n’a pas changé
- par Lambert Mende Omalanga"

Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes   Question  Question  Question  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing
° http://www.jeuneafrique.com/378223/politique/rd-congo-etienne-tshisekedi-na-change/


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Samy Badibanga 1er Ministre

Message  ndonzwau le 30/11/2016, 1:21 am

Décidément l’embarras et la cafouillis sont partout, Nanga ne peut s’empêcher d’y aller de son « rétropédalage », et pourtant le pauvre, il est payé pour savoir que tout se passe au-dessus de lui et là, les temps sont à la reconfiguration des stratégies tant à l’approche du 19 décembre les pressions accrues commencent à payer…
‘JK’ n’est pas encore assez suicidaire et moins avisé pour ignorer que malgré ses[url=#68819461] soutiens[/url] régionaux, Bruxelles, Washington et New-York restent puissants pour lui faire très mal et ce sera pour sa pomme quand ça tombera, pas pour les voisins…
Attendons la suite…


"CENI: « Nangaa n’a pas affirmé qu’il était possible d’organiser les élections en 2017 » "
° https://actualite.cd/2016/11/29/ceni-naanga-na-affirme-quil-etait-possible-dorganiser-elections-2017/
° http://www.politico.cd/encontinu/2016/11/29/ceni-dement-affirme-pouvoir-organiser-elections-2017.html
Dans un communiqué parvenu à Politico mardi 29 novembre, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a démenti les informations relatives à la possibilité d'organisation des élections en 2017.

Plusieurs médias ont anonncé lundi la possibilité d’organiser les élections en 2017, contrairement au profil intialement présenté par la CENI, parlant d’avril 2018.
Selon l’esprit de ce communiqué, l’entretien entre Corneille Nangaa, président de cette institution d’appui à la démocratie et le[url=#52709508] bureau[/url] du Sénat n’a pas été sanctionné par une déclaration de la CENI annonçant des élections en 2017. L’audience a plutôt porté sur le développement de différents scénarii découlant des exigences de différents acteurs internes et externes dont celle s’accrochant à la tenue absolue des élections en 2017 note le document.

« Ainsi la CENI tient à démentir le reportage fait à la suite de son audience auprès du bureau du Sénat. Elle poursuit avec assiduité l’opération d’identification et enrôlement des électeurs en vue d’élections libres, démocratiques, transparentes, crédibles et apaisées conformément aux résolutions pertinentes prises lors du dialogue politique national inclusif« , conclu ce communiqué portant la signature d’Onésime Kukatula Falash, rapporteur adjoint de la commission électorale nationale indépendante.
Cette mise au point de la CENI intervient après la sortie du minsitre congolais des Affaires étrangères, Raymond Tshibanda, affirmant la présidentielle qui devait avoir lieu cette année en République démocratique du Congo ne pourra pas se tenir avant « avril 2018 »."



" Devant le Congrès US, Tom Perriello insiste sur les sanctions individuelles en RDC 
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2016/11/29/devant-congres-us-tom-perriello-insiste-sanctions-individuelles-rdc.html
L'Envoyé spécial américain dans la Région des Grands Lacs, Tom Perriello s'est exprimé devant la Commission des droits de l'homme du Congrès américain cet arpès-midi, disant craindre "le pire" en RDC et insistant sur les sanctions individuelles.
La Commission des droits de l’homme du Congrès américain accueille une session spéciale consacrée à la situation de la démocratie et des droits de l’homme en République démocratique du Congo.
Dans son intervention (toujours en cours), l’Envoyé spécial américain dans la Région des Grands Lacs, Tom Perriello a expliqué que la situation en RDC est « tendue », craignant « le pire si rien n’est fait« .

A cette puissante Commission du Congrès des Etats-Unis, Tom Perriello recommande des sanctions individuelles contre des responsables au pouvoir. Selon lui, c’est « le seul moyen pouvant inciter le gouvernement à respecter les droits de l’homme et éviter la crise qui se profile au 19 décembre« .
Par ailleurs, l’officiel américain demande l’appuie du Congrès américain à la médiation des évêques de la CENCO, même si, dit-il, il y a de la « méfiance entre acteurs politiques congolais. »
La chercheuse Senior de Human Rights[url=#57702961] Watch[/url], Ida Sawyer et l’activiste congolais Fred Bauma, membre du mouvement de la Lutte pour le Changement (Lucha) vont également intervenir pour parler de la situation en République démocratique du Congo.
Cet événement, qui connaîtra également la participation des plusieurs autres intervenants, à lieu  à Washington, au siège du Congrès américain.
Restez connectés pour la suite."



" Devant le Congrès US, Ida Sawyer demande « plus de pressions sur Kabila avant le 19 décembre » "
° http://www.politico.cd/actualite/2016/11/29/devant-congres-us-ida-sawyer-demande-plus-de-pressions-kabila-19-decembre.html

" Fred Bauma: « Kabila pourrait être encore un héros s’il se retirait » "
° https://actualite.cd/2016/11/29/fred-bauma-kabila-pourrait-etre-heros-sil-se-retirait/
Le congrès américain a consacré ce mardi 29 novembre une session extraordinaire à la situation politique en RDC à l’approche de la fin du mandat du président sur fond de crise politique majeure.
L’envoyé spécial de Barack Obama dans la région,Thomas Perrielo, la chercheuse de Human Right Watch, Ida Swayer, l’écrivain Mvemba Dizolele et Fred Bauma de la Lucha ont tour à  tour pris la parole au cours de cette session.

Dans sa déclaration, Fred Bauma a appelé le gouvernement américain à imposer des sanctions contre le régime de Kabila et une surveillance des flux financiers dans lesquels les dirigeants du pays sont soupçonnés de détournements. Il a aussi demandé que la Monusco ne soit plus réduite à son rôle de simple partenaire du gouvernement congolais
Parlant du président Kabila, l’activiste de la Lucha a estimé qu’il avait encore les chances d’inscrire son nom dans les annales du pays en décidant de quitter le pouvoir au terme de son mandat
« Kabila pourrait encore être un héros, s’il se retirait, même si il n’a pas fait tout ce qu’il devait faire dans le passé », a-t-il souligné 
Notons que  Le conseiller du président Kabila,  Kikaya Bin Karine l’ambassadeur de la RDC aux USA, François Balumuene, qui étaient présents n’ont pas pris la parole"



" Libération de Bruno Tshibala "
° http://www.radiookapi.net/2016/11/29/actualite/en-bref/liberation-de-bruno-tshibala
Le secrétaire général adjoint de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Bruno Tshibala, a été libéré mardi 29 novembre de la prison centrale de Makala à Kinshasa, a annoncé le porte-parole du parti, Augustin Kabuya.
Bruno Tshibala avait été arrêté dimanche 9 octobre à l’aéroport de N’djili  par les services de sécurité, alors qu’il voulait se rendre en Belgique. Il était accusé d’être l’un des organisateurs de la marche de l’opposition qui a dégénéré et occasionné plusieurs dizaines des morts en septembre dernier à Kinshasa.
Cette arrestation était purement politique, parce que Bruno Tshibala a été libéré sans procès, estime le porte-parole de l’UDPS.
° https://actualite.cd/2016/11/29/urgent-bruno-tshibala-udps-a-ete-libere-apres-51-jours-de-detention-info-actualite-cd/


"Actu Expliquée 29 Nov : Sous pression, Kabila libère Bruno Tshibala "



"Actu Expliquée 29 Nov. : Le Congrès Us met en garde J. Kabila, L'UE promet des sanctions"



"PERSPECTIVES avec J.B Bomanza : Le Rassemblement c 'est fini ! Badibanga face aux défis Nationaux"
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes






Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Samy Badibanga 1er Ministre

Message  ndonzwau le 1/12/2016, 1:01 am

"La RDC au centre du débat au Congrès américain "
° http://www.radiookapi.net/2016/11/30/actualite/politique/la-rdc-au-centre-du-debat-au-congres-americain

"Congrès américain : fortes inquiétudes autour du 19 décembre 2016 – Le Phare"
° http://www.radiookapi.net/2016/11/30/actualite/revue-de-presse/le-phare-congres-americain-fortes-inquietudes-autour-du-19

"Enjeux autour du 19 décembre : la RDC dans le viseur des USA !"
° http://www.laprosperiteonline.net/affi_article.php?id=11931

" Mission de la CENCO : les Etats-Unis restent confiants"
° https://www.lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=15852:mission-de-la-cenco-les-etats-unis-restent-confiants&catid=85:a-la-une&Itemid=472

" AU REGARD DES PRISES DE POSITION DU RASSEMBLEMENT ET DE L’APPLICATION DE L’ACCORD
LA MISSION DE LA CENCO MONTRE SES LIMITES !"

° http://www.forumdesas.org/spip.php?article9596

"RDC: des ratés dans l’application de l'accord politique"
° http://www.radiookapi.net/2016/11/30/actualite/politique/rdc-des-rates-dans-lapplication-de-laccord-politique

"A Makala depuis le 12 octobre dernier: Bruno Tshibala enfin libre"
° http://groupelavenir.org/a-makala-depuis-le-12-octobre-dernier-bruno-tshibala-enfin-libre/


"Cohabitation avec J. Kabila : Le SG de l'UDPS réagit et maintient le "Carton Rouge""



"Analyse sur la conférence de presse de l'UDPS à kinshasa et le débat sur la RDCongo.."



" Congrès américain : Fred Bauma, Tom Perrielo et Ida Sawyer clouent J. Kabila"





Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Samy Badibanga 1er Ministre

Message  Arafat le 1/12/2016, 9:56 am

ndonzwau a écrit:Quelqu’un comprend-il la position de l’Udps et accesoirement du Rassemblement ?
Moi je peine à la saisir et  lis dans leurs déclarations une suite de propos si pas exactement contradictoires pas toujours identiques les unes après les autres…
On peut me dire tout ce qu’on veut, il y a du cafouillis truffé de non-dits et de contre-vérités sinon d’approximations qui secoue l’Udps et le Rassemblement : assurément  tout le monde n’y pense pas exactement  la même chose et les différents dirigeants surtout à l'Udps soufflent tantôt le chaud et tantôt le froid comme si ils ne peuvent assumer l'évolution de leur stratégie et se reportent sur une signature qui n'aurait pas été comme de coutume celle de Tshisekedi alors que les signataires assurent en avoir reçu l'accord de Tshisekedi… Dommage !

Mais bon sang! pourquoi Tshisekedi ne peut-il pas s´exprimer clairement pour mettre fin à cette cacophonie qui d´ailleurs ne fait que le décridibiliser d´avantage. Il a été fortement critiqué par les analystes à cause de sa sournoiserie, un homme qui veut toujours jouer à cache cache avec la population, qui cherche toujours des négociations sécrètes. C´est lui le leader, qu´il monte personnellement au créneau au lieu de laisser ses lieutenants nous offrir un spectacle honteux. Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Samy Badibanga 1er Ministre

Message  ndonzwau le 2/12/2016, 3:42 am

"RDC: le Parlement européen demande des sanctions contres des responsables civils et militaires "
° http://www.radiookapi.net/2016/12/01/actualite/politique/rdc-le-parlement-europeen-demande-des-sanctions-contres-des

" Le Parlement européen veut des sanctions ciblées en RDC "
° http://www.rfi.fr/afrique/20161129-rdc-parlement-europeen-veut-sanctions-ciblees

" Le Parlement Européen vient de voter une résolution sur les sanctions ciblées contre des officiers Congolais"
° https://actualite.cd/2016/12/01/parlement-europeen-vient-de-voter-resolution-sanctions-ciblees-contre-officiers-congolais/

"L’Union Européenne adopte une résolution contre Kanyama, Mutond, Amisi, Numbi…"
° http://www.politico.cd/encontinu/2016/12/01/lunion-europeenne-adopte-resolution-contre-kanyama-mutond-amisi-numbi.html
° http://www.politico.cd/actualite/2016/11/30/resolution-de-lunion-europeenne-sanctionnant-officiels-congolais-gestation.html

" Kalev, Numbi, Amisi, Kanyama et Ilunga Kampete visés par les sanctions européennes"
° https://actualite.cd/2016/11/30/kalev-numbi-amisi-kanyama-ilunga-kampete-vises-sanctions-europeennes/

" Le chef de la diplomatie européenne demande à Kabila de déclarer qu’il ne briguera pas un autre mandat"
° https://actualite.cd/2016/12/01/chef-de-diplomatie-europeenne-demande-a-kabila-de-declarer-quil-ne-briguera-mandat/

" Un expert de l’ONU accuse le Gouvernement congolais de museler la Presse"
° https://actualite.cd/2016/12/01/expert-de-lonu-accuse-gouvernement-congolais-de-museler-presse/

" La MONUSCO dit avoir appris de derniers événements et affirme avoir renforcé son dispositif en prévision du 19 décembre"
° https://actualite.cd/2016/11/30/monusco-dit-appris-de-derniers-evenements-affirme-renforce-dispositif-prevision-19-decembre/
° https://actualite.cd/2016/11/30/monusco-se-dit-prete-a-offrir-bons-offices-entre-pouvoir-rassemblement/
"Tensions en RDC: la MONUSCO appelle la classe politique à « privilégier l’intérêt supérieur de la nation » "
° http://www.radiookapi.net/2016/12/01/actualite/politique/tensions-en-rdc-la-monusco-appelle-la-classe-politique-privilegier
" Situation sécuritaire en RDC : la Monusco  partage les inquiétudes du Congrès américain "
° http://www.lephareonline.net/situation-securitaire-rdc-monusco-partage-inquietudes-congres-americain/


"La CEEAC appelle l’opposition non signataire de l’accord du 18 octobre à y adhérer"
° https://actualite.cd/2016/12/01/ceeac-appelle-lopposition-non-signataire-de-laccord-18-octobre-a-y-adherer/
"RDC: la CEEAC appelle toutes les parties à accepter l’accord sur le report de la présidentielle "
° http://www.radiookapi.net/2016/12/01/actualite/politique/rdc-la-ceeac-appelle-toutes-les-parties-accepter-laccord-sur-le


" La CENCO optimiste à l’aboutissement d’un compromis politique inclusif "
° http://acpcongo.com/acp/108289-2/
"Dialogue/bis : la CENCO dans le dernier virage "
° http://www.lephareonline.net/dialoguebis-cenco-dernier-virage/


" Jean-Marc Kabund pose les conditions pour un tête-à-tête entre Tshisekedi et Kabila "
° https://actualite.cd/2016/12/01/jean-marc-kabund-pose-conditions-tete-a-tete-entre-tshisekedi-kabila/

" Les résolutions du Rassemblement rejoignent celles de la cité de l’UA "
° http://www.forumdesas.org/spip.php?article9626

" Bruno Tshibala entretient le flou sur sa probable participation au gouvernement Badibanga – INTERVIEW"
° https://actualite.cd/2016/12/01/bruno-tshibala-entretient-flou-probable-participation-gouvernement-badibanga-interview/

" Alternance pour la république salue la libération de Bruno Tshibala et rappelle les cas Moni Della et Muyambo "
° https://actualite.cd/2016/11/30/alternance-pour-la-republique-salue-la-liberation-de-bruno-tshibala-et-rappelle-les-cas-moni-della-et-muyambo/
° http://www.lephareonline.net/apres-tshibala-lar-exige-liberation-dautres-prisonniers-politiques/


"Filimbi et l’ASADHO lancent un fond de soutien aux actions pro-démocraties"
°  https://actualite.cd/2016/12/01/filimbi-lasadho-lancent-fond-de-soutien-aux-actions-pro-democraties/


" Katumbi : « S’il n’y a pas d’accord, le peuple va récupérer le pouvoir et faire appliquer notre constitution » "
°  https://actualite.cd/2016/11/30/katumbi-sil-ny-a-daccord-peuple-va-recuperer-pouvoir-faire-appliquer-constitution/
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2016/11/30/moise-katumbi-a-kabila-reste-trois-semaines-sortir-grande-porte.html
° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=15854:moise-katumbi-le-congo-n-est-pas-la-propriete-privee-d-un-homme-ou-d-un-groupe-d-individus&catid=85&Itemid=472


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Samy Badibanga 1er Ministre

Message  mongo elombe le 3/12/2016, 11:28 am

Badibanga ministre sans pouvoir comme les autres le boulanger de kingakati tirant les ficelles un non événement un congolais sensé ne monterait pas dans un bateau en train de sombrer tolinga mbongo et les titres, il est comme les autres le Congo leur banque pendant que sa mère et sa famille sont en Belgique.

La mp et l'opposition ont pris la RDC en otage et l'udps fidèle à elle-même quand à la Cenco honte à eux, il leurs suffisaient juste de dire à Kabila de respecter la constitution.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Samy Badibanga 1er Ministre

Message  Arafat le 6/12/2016, 9:39 am

Avant même qu´il ne soit installé, le nouveau premier ministre est déjà soumis à des fortes pressions, Bomanza déjà la semaine dernière et le professeur Kalele hier, tous disent que Badibanga doit montrer son autorité en revenant sur les nomminations effectuées par Matata dans les régies financières. Selon le professeur Kalele, il n´est pas permis à un gouvernement qui expédie les affaires courantes de procéder à des nomminations. On verra si Badibanga a des c............pour imposer son empreinte dès l´entame de sa mission. Wait and see

Revenir en haut Aller en bas

Re: Samy Badibanga 1er Ministre

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:36 pm


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum