APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Message  ndonzwau le 10/4/2017, 2:40 am

"Actu Expliquée Live 07 Avril : J. Kabila vient de nommer Bruno Tshibala"



"Actu Expliquée Live 07 Avril : J. Kabila nomme Tshibala et enterre l'Accord de la Cenco"



"TOKOMI WAPI? BRUNO TSHIBALA, PEUPLE ALOBI"



"TOKOMI WAPI? NDEKO ELIEZER A RECADRER BA POLITICIENS"



"Eliezer NTAMBWE éventre le boa et étale les mensonges de MUBAKE et de TSHIBALA au grand jour"



"Analyse du week end du 08 au 10 avril 2017 sur Bruno Tshibala nouveau 1er ministre de la RDC"





Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Message  ndonzwau le 10/4/2017, 1:27 pm

"Flash : La police interdit la manifestation de ce lundi 10 avril à Kin"
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11638
La manifestation prévue, lundi 10 avril, par le "Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement" aurait été interdite par la police. Cette "marche pacifique" devait partir du boulevard Triomphal jusqu’au Palais de la nation où se trouve le cabinet de "Joseph Kabila". Selon des sources kinoises bien informées, les "faucons" du régime kabiliste entendent infiltrer des "agents provocateurs" parmi les manifestants. "L’objectif est de provoquer des troubles que le pouvoir s’empressera d’imputer la responsabilité aux organisateurs et procéder à des arrestations dans les rangs du Rassemblement", confie une source. La Constitution congolaise en son article 26-2 stipule que "toute manifestation sur les voies publiques ou en plein air, impose aux organisateurs d’informer par écrit l’autorité administration compétente". Le régime d’autorisation a été supprimé. "Félix Tshisekedi se trouve dans le viseur du régime en place", renchérit une autre. On a, par ailleurs, appris que "Félix" a quitté Kinshasa dans la soirée de dimanche 9. Destination : Addis Abeba. Affaire à suivre.
Info Congo Indépendant"


"Colonel Mwanamputu: «La police empêchera toute manifestation publique à caractère politique »"
° http://www.radiookapi.net/2017/04/10/actualite/securite/colonel-mwanamputu-la-police-empechera-toute-manifestation-publique
Le porte-parole de la police nationale, colonel Pierrot Mwanamputu a affirmé dimanche que «la police nationale congolaise (PNC) empêchera l’exercice de toute manifestation publique à caractère politique, non autorisée à travers toute l’étendue du territoire national». Il a aussi noté que l’institution dont il est porte-parole veillera à assurer la protection de la population et de ses biens.

Il réagissait à l’appel à la marche lancé par le Rassemblement à la population pour exiger l’application de l’accord du 31 décembre. Selon la police, cette marche prévue pour lundi 10 avril a été interdite par l’Hôtel de ville de Kinshasa. Par conséquent, la PNC  a mis en place un dispositif sécuritaire dans «les points chauds de  Kinshasa pour disperser tout attroupement».
«La police a été amenée de façon préventive à rassurer nos concitoyens en mettant en place un dispositif sécuritaire renforcé, intensif et impressionnant dans les divers points chauds et des sites stratégiques, dispositif sécuritaire renforcé par des patrouilles et des tournées avec pour finalité de décourager toutes velléités criminelles et au mieux, parer à la commission des actes répréhensibles », argumente le colonel Pierrot Mwanamputu.

Le porte-parole de la police rappelle que «toute incitation de la population à la désobéissance civile et toute instrumentalisation de la jeunesse désœuvrée à la pose des barricades enflammées sur la chaussée et aux  jets des graviers sur les passants, le saccage des véhicules» sont prohibés.
Le colonel Pierrot Mwanamputu fait remarquer que la hiérarchie de la police a strictement instruit les commandants d’unités de veiller à l’encadrement des hommes sous leurs commandements et de s’abstenir des actes tendant à énerver les droits humains aussi bien que les libertés publiques et individuelles.
Il précise aussi que les unités des forces armées ont été appelées en renfort « pour prêter main forte à l’action de la police et donner force à la loi »."

° http://www.izf.net/afp/rdc-police-interdit-les-manifestations-lopposition-prevues-lundi
° http://www.jeuneafrique.com/426698/politique/rdc-manifestations-de-lopposition-prevues-lundi-interdites-police/

"« Tout attroupement de plus de dix personnes sera dispersé demain », affirme la Police"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/04/09/attroupement-de-plus-de-dix-personnes-sera-disperse-demain-affirme-police.html


"Lundi de tous les dangers : la rue va gronder?"
° http://7sur7.cd/new/2017/04/lundi-de-tous-les-dangers-la-rue-va-gronder/
"Jean-Claude Vuemba: « nous confirmons la marche pour mettre fin à la dictature de Kabila »"
° http://www.politico.cd/encontinu/2017/04/09/jean-claude-vuemba-confirmons-marche-mettre-fin-a-dictature-de-kabila.html
"Ce qu’il faut savoir sur le Palais de la Nation: symbole du Pouvoir"
° http://www.politico.cd/grand-angle/2017/04/09/quil-faut-savoir-palais-de-nation-symbole-pouvoir.html

"Kinshasa-8H30 : Le point sur les coins chauds de la capitale"
° https://actualite.cd/2017/04/10/kinshasa-8h30-point-coins-chauds-de-capitale-2/
L’équipe d’ACTUALITE.CD s’est déployée dans la ville pour vous faire vivre en direct la situation dans la capitale congolaise en ce jour du 10 avril. Les taxis se font rares ce matin du lundi 10 avril 2017 dans plusieurs artères de la ville de Kinshasa.
Alors que le Rassemblement s’apprête à déclencher sa marche prévue aujourd’hui, quelques rares personnes tentent de vaquer à leurs occupations. L’inquiétude se lit facilement sur les visages au regard de la timidité de la ville ce matin et surtout de l’impressionnant dispositif sécuritaire.

Ex-24 novembre
Sur ce boulevard, l’une des routes la plus empruntée de la capitale, plusieurs activités restent paralysées. Les établissements d’enseignement qui bordent cette route n’ont pas ouvert. Et on peut y voir une présence d’éléments de la police quand on s’approche notamment de l’arrêt ASANEF. Le même dispositif est déployé devant l’entrée principale de l’Institut supérieur de commerce (ISC).

Boulevard du 30 juin
Sur le boulevard du 30 juin, la voie est dégagée. Quelques véhicules circulent malgré tout et les passagers qui inondent d’habitude les arrêts de bus ne se font pas voir à l’heure actuelle.

Zando
Au grand marché de Kinshasa, les magasins restent fermés. Les jeeps de la police sont stationnées dans différents coins de cette partie de la ville. Notamment proche du croisement des avenues du commerce et Bokasa où on peut voir un dispositif d’une dizaine de policiers.

Kabambare
Sur l’avenue Kabambare dans la commune de Barumbu également, il y a la présence des FARDC mais aussi de la police nationale congolaise autour de la station de service Total. Le même dispositif au rond-point des huileries où les forces de l’ordre se sont campées.

Tshangu
Même situation à Tshangu où plusieurs activités sont en veilleuse. Nombreuses sont les boutiques qui restent fermées. Sauf quelques rares maisons de commerce qui commencent à ouvrir. Les chambres froides par contre fonctionnent au niveau de l’arrêt Pascal. On peut encore observer la présence de quelques marchants au marché indu à « Kingasani ya suka » et à Pascal.

Échangeur
Pas de forte présence policière hormis trois jeeps de la police avec au moins une dizaine de policiers dans chacune faisant la ronde entre Échangeur de Limeté et « Kingasani ya suka ».
Les bus Transco par contre sont opérationnels comme d’habitude mais aussi quelques transporteurs privés. Alors que les stations de service restent fermées.

Bon Marché
Le quartier bon marché est très froid ce matin. Magasins, dépôts, pharmacies et échoppes fermés. Parking dégarni, route presque désertée. Quelques rares taxis et des motos attendent des clients aux parkings. Pas de présence policière, généralement toujours embusquée, vers l’hôtel Phénix pour contenir les étudiants de l’Ista."


"10 avril : Kinshasa se réveille timidement, impressionnant dispositif policier et militaire"
° https://actualite.cd/2017/04/10/10-avril-kinshasa-se-reveille-timidement-impressionnant-dispositif-policier-militaire/
"Kinshasa très le calme, avant la tempête?"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/04/10/kinshasa-tres-calme-tempete.html
"Kinshasa ville fantôme pour une journée d'appel à manifester
(AFP 10/04/17)"

° http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/kinshasa-ville-fantome-pour-une-journee-dappel-manifester

"Kinshasa 10 avril: Quelques manifestants partagés entre l’envie de marcher et la peur de la répression
° https://actualite.cd/2017/04/10/kinshasa-10-avril-quelques-manifestants-partages-entre-lenvie-de-marcher-peur-de-repression/
A quelques minutes de la marche du Rassemblement prévue ce lundi 10 avril 2017, certains partisans de l’opposition initiatrice de cette manifestation hésitent encore.

Interrogé ce matin par l’équipe de reportage d’ACTUALITE.CD, Alain, une vingtaine, habillé en t-shirt bleu se dit déterminé à manifester pour réclamer « l’application de l’accord du 31 décembre ».
« Je suis en train de me rendre au lieu du rendez-vous. Je suis déterminé et je soutiens cette marche pacifique. A partir de 11heures déjà, vous aurez des nouvelles », a dit ce jeune homme.
Non loin de lui, Kabamba un autre partisan du Rassemblement se montre plutôt dubitatif quant à se décider à marcher. Entre la peur de la répression et l’envie d’appuyer la démarche de l’UDPS et alliés, ce jeune peine à trancher.
« On est fatigué de tout ce qu’on voit ici au Congo. J’ai envie de sortir mais il y a tellement des policiers dans la rue qui pourraient nous arrêter. De toutes les façons, l’heure de la décision approche déjà « , a déclaré Kabamba.

Pour sa part, Gédéon Kalenga ne fait plus confiance à toute la classe politique congolaise. Il dit en avoir déjà assez de tous les appels à manifester de la part du Rassemblement.
« Combien de fois allons-nous manifester? Comme la MP, le Rassemblement ne voit pas l’intérêt de la population. Il cherche des postes ministériels, pas l’intérêt du peuple congolais. La ville est timide pas parce que le Rassemblement a appelé à une marche, mais parce que les gens ont peur des casses et des pillages », explique ce jeune.
Pendant ce temps-là, à Limete, fief déclaré de l’opposition, tout le monde s’est retranché chez soi."


"Goma : Manifestants dispersés et d’autres interpellés"
° https://actualite.cd/2017/04/10/goma-manifestants-disperses-dautres-interpelles/
"Kananga : des tirs entendus jusqu’au petit matin (situation de 10h00)"
° https://actualite.cd/2017/04/10/kananga-des-tirs-entendus-jusquau-petit-matin-situation-de-10h00/
"Marche du Rassemblement interdite à Mbuji-Mayi : grenades lacrymogènes aux alentours du siège de l’UDPS"
° https://actualite.cd/2017/04/10/marche-rassemblement-interdite-a-mbuji-mayi-grenades-lacrymogenes-aux-alentours-siege-de-ludps/


"KATUMBI APPELLE À LA RÉSISTANCE VIA DES MESSAGES VIDÉOS DANS LES 4 LANGUES NATIONALES
° http://www.africanewsrdc.com/politique/2017/04/09/fac-simules-a-mettre-bas-de-larticle-photo-dillustration-moise-katumbi.html
Ça repart. Dans un message dit « Déclaration de Marrakech » dont les résumés vidéos traduits dans les quatre langues nationales circulent abondamment sur les réseaux sociaux, Moise Katumbi lance un vibrant appel « pour mettre un terme à la dictature sanguinaire de Joseph Kabila », à en croire un tweet du G7 Olivier Kamitatu, et exhorte le peuple de la République Démocratique du Congo au courage.
Un appel à la résistance en prélude aux manifestations pacifiques du Rassemblement de l’Opposition, à commencer par la marche de soutien à l’Accord du 31 décembre prévue ce lundi 10 avril."






"Entre Katumbi et Kabila la ligne rouge est franchie : il appelle désormais à mettre fin à son « pouvoir dictatorial »"
° http://cas-info.ca/entre-katumbi-et-kabila-la-ligne-rouge-est-franchie-il-appelle-desormais-a-mettre-fin-a-son-pouvoir-dictatorial/


"La MONUSCO « prend acte » de la nomination de Bruno Tshibala"
° http://www.radiookapi.net/2017/04/09/actualite/politique/la-monusco-prend-acte-de-la-nomination-de-bruno-tshibala
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/04/10/monusco-prend-acte-de-nomination-de-tshibala-de-reaction-rassemblement.html

"RDC: l'opposition divisée sur la nomination du nouveau Premier ministre"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170410-rdc-opposition-divisee-nomination-nouveau-premier-ministre

"REVUE DE PRESSE AFRIQUE
A la Une: tempête politique en RDC "

° http://www.rfi.fr/emission/20170410-tempete-politique-rdc-primature-tshibala-tshisekedi-kabila-katumbi-kamerhe


"Bruno Tshibala: « Mes bras sont ouverts, que tout le monde vienne »"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/04/10/bruno-tshibala-bras-ouverts-monde-vienne.html
Dans une interview accordée à Radio France Internationale, le nouveau Premier ministre appelle à l’unité.

Bruno Tshibala, Premier ministre nommé sur ordonnance présidentielle vendredi dernier, mais déjà contesté par une large partie de l’opposition, appelle l’opposition à l’unité, dans « la logique du consensus, du rassemblement, de l’unité », assurant qu’il compte travailler « avec tout le monde ».
De l’UDPS à la société civile, « personne ne sera abandonné au bord de la route, promet le nouveau Premier ministre. Nous serons tous sur la même route pour aller vers la réussite ».
« L’appel que je lance est un appel sincère. Mes bras sont ouverts, ma main est tendue, que tout le monde vienne. C’est ensemble que nous allons réussir le défi de sortir de l’ornière et d’aller vers des lendemains qui chantent pour notre peuple qui a tant souffert », conclut-il, cité par RFI.

Le Rassemblement a annoncé considéré sa nomination comme violant l’accord du 31 décembre, appelant à une mobilisation générale ce lundi, alors que la Majorité Présidentielle affirme, pour sa part, que cet accord a bel et bien été respecté.
Dans un communiqué publié dimanche 9 avril, Maman Sidikou, le Chef de la Mission de stabilisation de l’Organisation des Nations Unies au Congo (MONUSCO), a souligné « l’impératif de la mise en oeuvre scrupuleuse de l’accord du 31 décembre 2016, disant « prendre acte » de cette nomination par le président Joseph Kabila, du Premier ministre Bruno Tshibala, tout en notant aussi « la réaction du Rassemblement à la décision du Président de la République, telle qu’exprimée dans son communiqué du 9 avril 2017. »
La Belge et l’Union Européenne ont de leur côté estimé que la nomination de M. Tshibala s’écartait de l’esprit et de la lettre de cet accord."


"RDC: le nouveau Premier ministre tend la main à l'opposition, l'UE s'inquiète"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170408-rdc-premier-ministre-tshibala-opposition-ue-
Sur RFI, le nouveau Premier ministre de la RDC, Bruno Tshibala Nzenze, a tendu la main à ses anciens amis de l'opposition. De son côté, l'Union européenne s'est dite inquiète de débordements, étant donné le « manque de consensus » autour de cette nomination.

Bruno Tshibala Nzenze appelle l'opposition à travailler ensemble durant son mandat qui doit conduire à l'organisation des élections. Pour lui, depuis l'accord signé le 31 décembre, le gouvernement est dans « la logique du consensus, du rassemblement, de l'unité », assurant qu'il compte travailler « avec tout le monde ».
Il assure incarner le Rassemblement, comme l'accord le prévoit l'accord et contrairement à ce qu'affirme la principale plateforme d'opposition. De l'UDPS à la société civile, « personne ne sera abandonné au bord de la route, promet le nouveau Premier ministre. Nous serons tous sur la même route pour aller vers la réussite ».
Et de conclure : « L'appel que je lance est un appel sincère. Mes bras sont ouverts, ma main est tendue, que tout le monde vienne. C'est ensemble que nous allons réussir le défi de sortir de l'ornière et d'aller vers des lendemains qui chantent pour notre peuple qui a tant souffert ».

L'UE vigilante

L'Union européenne a quant à elle exprimé sa « grande inquiétude » doublée d'une mise en garde en vue des manifestations prévues ce lundi 10 avril. Bruxelles appelle tous les acteurs politiques à la retenue afin d'éviter tout débordement.
L'UE « observe le manque de consensus sur cette nomination et marque sa grande inquiétude », lit-on dans un communiqué diffusé ce samedi 8 avril. Bruxelles note que la nomination d'un Premier ministre s'est faite « contrairement à la lettre et à l'esprit de l'accord du 31 décembre 2016 ». Va-t-on vers une impasse ? Pour l'heure, l'Union européenne « prie toutes les parties prenantes en RDC de mettre en oeuvre sans délai l'Accord du 31 décembre », soutenant ainsi une résolution adoptée par le Conseil de sécurité des Nations unies.

Pour un observateur de la vie politique congolaise, le fait de nommer Bruno Tshibala à cette fonction est une « manoeuvre pour diviser davantage l'opposition ». « Tshibala a été écarté de l'UDPS. En le recrutant, la majorité fait un beau coup », ajoute cette source.
Enfin, concernant les manifestations prévues ce lundi par une partie de l'opposition, l'UE rappelle que le droit de manifester pacifiquement fait partie de tout processus démocratique. Elle appelle tous les acteurs politiques à la retenue afin d'éviter des débordements. Elle rappelle enfin « que de nouvelles mesures restrictives individuelles pourront être adoptées contre ceux qui seraient responsables de graves violations des droits de l'homme »."

"AU TERME D’UNE PROCESSION QUI L’A MENE DE SA RESIDENCE DE LEMBA JUSQU’A LA FIKIN
BRUNO TSHIBALA : « LES ÉLECTIONS D’ABORD »"

° http://www.forumdesas.org/spip.php?article11116
"Elections 2017. RDC : Bruno Tshibala décrète la mobilisation maximale !"
° http://www.laprosperiteonline.net/affi_article.php?id=13398&rubrique=POLITIQUE
"Formation du nouveau Gouvernement: Bruno Tshibala tend la main à tout le monde"
° http://groupelavenir.org/formation-du-nouveau-gouvernement-bruno-tshibala-tend-la-main-a-tout-le-monde/


"Félix Tshisekedi a quitté le pays ce soir!"
Evil or Very Mad Twisted Evil Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Question Question Laughing Laughing Laughing
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/04/09/felix-tshisekedi-a-quitte-pays-soir.html
Selon les informations de POLITICO.CD, accompagné de son attaché de presse, Félix Tshisekedi a quitté Kinshasa peu avant le début de soirée via l’aéroport internationale de N’djili.
Joint au téléphone, Augustin Kabuya, Porte-parole de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) confirme ce départ, annonçant que le Secrétaire général adjoint de son parti s’est rendu « en urgence » à Addis-Abeba, en Éthiopie. Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes

« C’est un responsable politique, quand il fait des mouvements, cela ne doit pas être un problème. Il a eu une invitation d’urgence à Addis-Abeba[de la part de l’Union Africaine]. Et sachant comment est-ce que la situation politique est très précaire, il est parti, il va revenir, moi je ne vois pas de problème« , a déclaré M. Kabuya. Rolling Eyes Laughing
Le cadre de l’UDPS confirme par ailleurs la marche de ce lundi 10 avril, alors que la Police a prevenu qu’elle s’y opposera.  « Il n’y pas de marche demain [lundi] à Kinshasa« , a dit le Colonel Mwanamputu, Porte-parole de la Police Nationale Congolaise (PNC), affirmant qu’elle a été interdite par le Gouverneur de la ville-province de Kinshasa, André Kimbuta.
« Il y a des germes d’insurrection et de perturbation de l’ordre publique dans l’itinéraire des organisateurs et donc le gouverneur a le droit de décider à ce que la marche n’ai pas lieu« , explique-t-il.

« Lorsqu’une marche n’est pas autorisée, l’attroupement devient illicite. Donc un attroupement de plus de 10 personnes sera dispersé immédiatement. C’est une journée ordinaire, nous n’allons pas accepter qu’il y ait des gens qui puissent empêcher les autres d’aller travailler« , ajoute le Colonel Mwanamputu, avant de conclure: « tous les fauteurs de troubles auront sur leur chemin la Police.  »
De son côté, Augustin Kabuya promet le retour de Félix Tshisekedi pour bientôt. « Le parti ne se résume pas à une seule personne. Il a voyagé, l’Union Africaine est notre partenaire, il se devait de respecter son invitation, mais il reviendra. Nous autres sommes sur terrain pour faire le travail« , ajoute le Porte-parole de l’UDPS."


"Confusion autour d’un supposé départ de Félix Tshisekedi de Kinshasa
° http://www.politico.cd/encontinu/2017/04/09/confusion-autour-dun-suppose-depart-de-felix-tshisekedi-de-kinshasa.html
Augustin Kabuya, Porte-parole de l’UDPS confirme le départ de Félix Tshisekedi ce soir de Kinshasa, alors que Peter Kazadi, un autre cadre de l’UDPS et Jean-Claude Vuemba disent ne pas être au courant.(...)" Rolling Eyes Question Question


"RDC : Kabila l’enchanteur"
° http://www.jeuneafrique.com/mag/426430/politique/rdc-kabila-lenchanteur/


Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Message  ndonzwau le 10/4/2017, 4:55 pm

PS

L’opposition et plus particulièrement le ‘Rassemblement’ en panne des stratégies efficientes ?

La marche prévue ce jour tourne au demi-fiasco tant le déploiement des forces de l’ordre dans tout Kinshasa pour « réprimer » une manifestation « interdite » a découragé les militants et les plus déterminés ont été stoppés net lorsqu’ils n’ont pas été appréhendés violemment…
La ville a tourné, c'est vrai, au ralenti comme à l'occasion d'une « ville-morte » mais des marches, aucune ou quasiment aucune...

Le prpblème, c’est que cette mise au pas musclée était prévisible de quoi prévoir des parades, il faudra bien que les responsables de l'opposition changent, adaptent les formes de contestation : une « ville morte » bien préparée pour une demi-journée, un salongo politique les samedis pour combattre en même temps l’insalubrité, des rassemblements parcellaires dans chaque quartier pour des séances d’éducation civique, des concerts de casseroles coordonnées à travers la ville en une demi-heure en pleine nuit chacun chez soi à la même heure partout dans la ville, la province ou le pays programmée à l’avance, etc, etc… ?

De plus aujourd’hui couve une rumeur d’un départ précipité de F Tshisekedi du pays comme si celui-là même dont ils contestent la non-nomination comme PM aurait laissé en plan son parti, sa plateforme, ses militants et ses collègues abandonnés à eux-mêmes ?
Absence inévitable ou pas, ce n’est peut-être pas, me semble-t-il, le combatif Kabund qui démentira mon interrogation…


"Kinshasa: «La situation ressemble à celle d’une journée ville morte»"
° http://www.radiookapi.net/2017/04/10/actualite/politique/kinshasa-la-situation-ressemble-celle-dune-journee-ville-morte

"Minaku : « la marche du Rassemblement est un échec cuisant »"
° https://actualite.cd/2017/04/10/minaku-marche-rassemblement-echec-cuisant/

"Jean-Marc Kabund: « la marche n’est pas annulée, je rejoins les combattants bientôt »"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/04/10/jean-marc-kabund-marche-nest-annulee-rejoins-combattants-bientot.html

"Fayulu : «Nous avons changé de stratégie pour ne pas livrer notre population aux carnassiers»"
° https://actualite.cd/2017/04/10/fayulu-avons-change-de-strategie-ne-livrer-population-aux-carnassiers/


"Affrontements en cours à 75 Km de Tshikapa : Une dizaine de personnes tuées"
° https://actualite.cd/2017/04/10/affrontements-cours-a-75-km-de-tshikapa-dizaine-de-personnes-tuees/

"La marche du Rassemblement dispersée à Mbandaka"
° http://www.radiookapi.net/2017/04/10/actualite/politique/la-marche-du-rassemblement-dispersee-mbandaka

"Lubumbashi : La police confirme l’arrestation d’une dizaine de manifestants"
° https://actualite.cd/2017/04/10/lubumbashi-police-confirme-larrestation-dune-dizaine-de-manifestants/

"Mbuji-Mayi: la police étouffe la marche du Rassemblement de l’opposition"
° http://www.radiookapi.net/2017/04/10/actualite/societe/mbuji-mayi-la-police-etouffe-la-marche-du-rassemblement-de-lopposition


"« Félix Tshisekedi est à Addis-Abeba répondre à une invitation en urgence », affirme Jean-Claude Vuemba"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/04/10/felix-tshisekedi-a-addis-abeba-repondre-a-invitation-urgence-affirme-jean-claude-vuemba.html


"Minaku : «Tshibala et son gouvernement peuvent compter sur l’appui de la MP »"
° https://actualite.cd/2017/04/10/minaku-tshibala-gouvernement-peuvent-compter-lappui-de-mp/


"Constat d'échec de la marche du 10 Avril 2017 EN DIRECT DE KINSHASA RDC"



" Marche Ya 10 Avril 2017 Kinshasa: «La situation ressemble à celle d’une journée ville morte» "



" EYINDI Marche Passique 10 Avril 2017 Ya UDPS ebandi, Felix Tshisekedi Aza Na Limitte Congo RDC "
Evil or Very Mad  Twisted Evil  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Question  Question        






Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Message  ndonzwau le 11/4/2017, 3:21 am

"RDC: la marche de l’opposition dispersée dans plusieurs villes
° http://www.radiookapi.net/2017/04/10/actualite/societe/rdc-la-marche-de-lopposition-dispersee-dans-plusieurs-villes
Plusieurs partisans de l’opposition, qui voulaient participer à la marche décrétée par la Rassemblement, ont été dispersés lundi 10 avril dans certaines villes de la RDC par la police à coup de gaz  lacrymogènes. Par contre, dans d’autres villes, la manifestation s’est muée en une «journée ville morte».

Lubumbashi (Haut-Katanga):
la plupart des manifestants entonnaient durant leur marche des chants hostiles au pouvoir en place et réclamaient le retour de Moïse Katumbi. Ils ont été dispersés par la police.
Bukavu (Sud-Kivu): la police a également dispersé la marche qu’avaient entamée plusieurs partisans de l’opposition. Une  dizaine des manifestants ont été interpellés; alors qu’ils se dirigeaient vers la place surnommée «Major Vangu».
Selon le commandant du groupe mobile d’intervention de la police, les manifestants interpellés ont été libérées après avoir été sensibilisés pour la paix.
Pour sa part,  le coordonnateur adjoint du Rassemblement au Sud-Kivu évoque des cas des blessés durant l’intervention de la police.

Beni (Nord-Kivu): la marche pacifique prévue ce jour a été muée en une journée ville morte par les délégués du Rassemblement dans la province. La plupart des commerces ont été fermés, rapportent des sources locales, précisant que tous les points stratégiques de la ville ont été quadrillés par les éléments de la police et les dizaines des manifestants  qui ont tenté d’emprunter le Boulevard Nyamwisi ont été dispersés par la police à coups de grenades lacrymogènes.
Butembo (Nord-Kivu): La marche pacifique de l’opposition a par contre été annulée par les organisateurs. Cette décision fait suite aux rumeurs faisant état  de l’imminence d’une attaque des Maï-Maï dans la ville et à la très forte militarisation du territoire, a expliqué à Radio Okapi le président urbain du Rassemblement de l’opposition.
Kananga (Kasaï-Central): le Rassemblement a  décidé de muer cette marche à «journée  une ville morte». Raisons évoquées par les représentants de cette plateforme politique, le refus de l’hôtel de ville de Kananga d’encadrer la manifestation et la situation sécuritaire de la ville marquée par l’activisme des miliciens Kamuina Nsapu.

Kinshasa: les activités ont été paralysées ce lundi mais il n’y a pas eu de manifestations dans les rues de la ville, où policiers et militaires faisaient des patrouilles, indiquent des certains habitants.
D’après les mêmes sources, la situation de la capitale congolaise ressemble jusqu’à la mi-journée à celle d’une ville morte.
Mbandaka (Equateur): la marche du Rassemblement a été dispersée par la police après quelques kilomètres de son point de départ.  Mais malgré leur dispersion,  une délégation conduite par Léon Isokoloa, coordonnateur provincial du Rassemblement, a déposé un mémorandum au siège de l'antenne provinciale de la MONUSCO.
Kisangani (Tshopo): par contre, la marche pacifique du Rassemblement n’a pas eu lieu. Les activités commerciales se sont déroulées normalement, rapportent des sources concordantes, signalant cependant un déploiement important des forces de l’ordre dans des carrefours et «places stratégiques» de la ville.

Même situation dans les provinces du Kwango, Kwilu et Maïndombe, où des sources sur place disent avoir noté « un déploiement inhabituelle des policiers » notamment dans  les villes de Bandundu, Inongo, Kenge, et Kikwit.
Le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement avait appelé à une marche sur l’ensemble du pays pour réclamer l’application de l’accord du 31 décembre.
Mais, déjà la veille, la police avait prévenu qu’elle empêcherait «l’exercice de toute manifestation publique à caractère politique, non autorisée à travers toute l’étendue du territoire national»."


"RDC: l'appel à manifester de l'opposition se transforme en journée ville morte"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170410-rdc-appel-manifester-opposition-ville-morte-rassemblement
Le Rassemblement de l'opposition a appelé à manifester ce lundi 10 avril contre le président Joseph Kabila. La nomination du nouveau Premier ministre Bruno Tshibala, dissident de la plateforme, n'a pas calmé les tensions. Au contraire, le Rassemblement de l'opposition accuse le président congolais de « mauvaise foi » et de ne pas respecter l'accord du 31 décembre 2016 sur le partage du pouvoir. Finalement, cette journée de mobilisation ressemble plutôt à une journée ville morte dans la capitale.

A Kinshasa, toutes les activités tournaient au ralenti, ce lundi en début d'après-midi. Peu de circulation sur les routes, tous les commerces n’ont pas ouvert. Les bureaux de l’administration publique ont été désertés pour la plupart.
En revanche, des éléments de la police ont été déployés en grand nombre dans les quartiers pour empêcher tout regroupement de la population et des véhicules anti-émeutes sillonnent des artères. D’autres sont positionnés dans des endroits stratégiques.
« C’est une nouvelle journée ville morte telle que nous l’avons voulue », a réagi par téléphone Pierre Lumbi, le président du conseil des sages et du Rassemblement et chef de file du G7 (plateforme de ceux qui ont quitté la majorité présidentielle).

Selon Pierre Lumbi, les organisateurs ont voulu éviter la collision frontale avec les forces de l'ordre. Le Rassemblement des forces acquises au changement a en effet appelé à des manifestations pacifiques pour exiger l’application de l’accord de la Saint-Sylvestre. Cette frange, la plus radicale de l’opposition, ne se reconnait pas en Bruno Tshibala, qui vient d’être nommé Premier ministre par le président Joseph Kabila.
Dans le reste du pays, on signale des arrestations à Bukavu, Goma, Kindu, Lubumbashi ou encore Mbuji-Mayi. Il s'agit pour l'essentiel de cadres ou militants du Rassemblement de l'opposition qui cherchaient à se réunir avant la marche de protestation. Pour le porte-parole de la police nationale congolaise, il ne s'agit là que d'interpellations administratives. Après déposition, les autorités politico-administratives décideront s'il faut ou non les élargir.
La police qui avait rappelé l'interdiction de manifester ou même de se rassembler, se félicite de l'absence de violences. Elle insiste : jusqu'ici, pas de mort, ni de blessé."


"APPEL À MANIFESTER CONTRE JOSEPH KABILA SANS ÉCHO À KINSHASA"
° http://www.izf.net/afp/appel-manifester-contre-joseph-kabila-sans-echo-kinshasa
"RDC: L'appel à la manifestation sans écho, la bouillonnante Kinshasa est une ville fantôme"
° http://www.lalibre.be/actu/international/rdc-l-appel-a-la-manifestation-sans-echo-la-bouillonnante-kinshasa-est-une-ville-fantome-58eb7906cd70812a655969ac

"Pour Claudel Lubaya, le pouvoir à échoué en empêchant une marche pacifique"
° https://actualite.cd/2017/04/10/claudel-lubaya-pouvoir-a-echoue-empechant-marche-pacifique/
° https://actualite.cd/2017/04/10/kinshasa-marche-pacifique-rassemblement-a-finalement-laisse-place-a-ville-morte/

"Marche de l’opposition: autopsie d’un fiasco"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/04/10/marche-de-lopposition-autopsie-dun-fiasco.html
Divisée et écrasée sous le poids d’un dispositif policier impressionnant, l’opposition congolaise a semblé morde la poussière ce lundi, alors que la mobilisation ultime dont l’épilogue devait être la « prise » du Palais de la Nation, n’a pas vraiment eu lieu.

« Nous avons évité le carnage, face au déploiement sécuritaire, nous avons transformé la marche en ville morte« , cette explication de Martin Fayulu, président de l’Ecidé et cadre du Rassemblement, cache à peine l’échec constaté ce lundi dans la capitale congolaise où l’opposition promettait pourtant du soufre à un Pouvoir qui avait, selon elle, osé violer l’accord du 31 décembre, héritage même de feu Étienne Tshisekedi.
Pour autant, le Député congolais n’a pourtant pas démérité, lui qui est souvent vu sur terrain, haranguant ses partisans. Comme Jean-Claude Vuemba et les jeunes du Parti au Service du Peuple (PSN), ils ont en vain tenté de rejoindre le Boulevard Triomphal, lieu de rendez-vous pour un probable départ en direction du Palais du peuple.
« Nous qui sommes arrivés jusqu’au Boulevard Triomphal, avons fait face à l’armée déployée ici. Quoi qu’il arrive, nous n’allons pas nous démobiliser. Même ceux qui sont restés à la maison par peur ont joué un rôle primordial aujourd’hui. Tout le pays est paralysé, la marche d’aujourd’hui est une réussite. Nous allons poursuivre le combat« , se félicite le président du MPCR, alors que la marche tournait finalement à une journée ville morte.

Kabila a en effet déployé ses muscles. Comme il fallait s’y attendre, la Police qui a promis d’interdire la marche était seule à occuper les rues. Le Boulevard Triomphal, ce court tronçon d’à peine deux kilomètres, à la frontière entre les communes de Kinshasa et de Kasa-Vubu, une des rares oeuvres du président et Héros national Mzee Laurent-Désiré Kabila, ressemblait plus à un bastion de forces de l’ordre, contrairement à ses aires vides habituels, ou se tiennent souvent les matches de football.

La Police au rendez-vous

La veille, la principale coalition de l’opposition a confirmé sa « marche » pour réclamer l’application de l’accord du 31 décembre, non-contente de la nomination de son dissident Bruno Tshibala au poste du Premier ministre. De quoi mettre la puce à l’oreille au Pouvoir qui a visiblement bien préparé la contre-offensive. Au milieu de l’après midi, aucun manifestant n’était visible. « On les voit pas encore. Ils ont peur« , ricane un policier.
A huit kilomètres de là, au Rond-Point Ngaba, banlieue pauvre et électrique jouxtant l’Université de Kinshasa, la tension monte déjà. « Des policiers ont commencé à arrêter les gens« , signalent un correspondant de POLITICO.CD sur place. A « la colline inspirée », là encore, la Police sert un marquage à corps contre les étudiants, ceux par qui les révolutions arrivent ici.  Comme partout ailleurs à travers cette mégalopole de plus de dix millions d’habitants, ce sont les éléments des forces de l’ordre qui règnent déjà en maître dans le rues, à la recherche de « fauteurs de troubles ».



 Suivre
Jean-Hilaire Shotsha @jhshotsha17
[ltr]#RDC : rond point Ngaba déjà occupé par la police et militaire @habariRDC @politicocd @rassopp @pprdofficiel @YvesKalikat#Kinshasa[/ltr]

09:47 - 10 Apr 2017 · Democratic Republic of Congo

A l’Est, que l’on appelle ici « Chine populaire », ce qui veut en soit tout dire, c’est une ambiance de guerre qui est carrément observée. La Police a visiblement tout misé ici pour contenir les manifestants à venir. Des grands camions pleins d’éléments de forces de l’ordre – que certains ici accusent d’être de « Bana mura en tenue de la police« , surnom donné aux impitoyables éléments de la Garde Présidentielle – campent sous le fameux Pont Matete, et à la station service dit de Bonhomme.
Aucun incident n’est pour l’instant signalé. A Limete (au Centre), où la dixième rue « fief de l’opposition [la résidence de l’opposant Étienne Tshisekedi et le siège de l’UDPS, principal parti de l’opposition y sont situées] », là encore, la Police n’est pas allée par le dos de la cuillère pour quadriller une zone où les simples passants sont systématiquement apostrophés.


Suivre
Ir GIRESSE @giremaki
[ltr]#KINSHASA #RDC C'EST PARTI POUR UN FIASCO DU @rassopp[/ltr]
08:45 - 10 Apr 2017

Félix Tshisekedi a-t-il plombé la marche?

Si officiellement Jean-Claude Vuemba affirme que cette marche fut un succès, dans les coulisses, plusieurs voix s’élèvent pour accuser un « manque d’organisation« ; pointant notamment du doigt l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), qui a créé une véritable confusion avec le départ polémique de Félix Tshisekedi officiellement pour l’Éthiopie.
Augustin Kabuya tentait bien d’apaiser les esprits, confirmant ce déplacement, tout en minimisant les conséquences, avant que Jean-Marc Kabund ou plusieurs autres cadres ne viennent démentir, créant une véritable confusion à laquelle le Pouvoir n’a pas hésité d’en profiter pour diffuser des rumeurs.
Il aura fallu attendre 15h passées pour voir le député Vuemba tenter d’éteindre le feu, en confirmant la nouvelle et prenant défense de son leader.  « Le président Félix Tshisekedi Tshilombo est à Addis-Abbeba, contrairement à ce que les médias du pouvoir annoncent, il n’est pas à Paris« , a-t-il fait savoir. Pour lui, le départ de Félix Tshisekedi du pays n’est « aucunement » une fuite en avant. Mais, plus tôt une urgence « diplomatique » qu’il se devait de respecter.

« Étienne Tshisekedi nous a enseigné de nous prendre en charge. Nous n’avons pas besoin de présences des leaders politiques pour le faire. Que Félix [Tshisekedi] soit au pays ou non, il continue de contribuer à ce combat à sa manière, là où ça l’exige. Nous avons totalement confiance en son leadership et il reviendra bientôt pour continuer le combat« , conclut-il.
Au même moment, Jean-Marc Kabund a paru absent de la scène. Joint au téléphone, Jean-Marc Kabund, Secrétaire général de l’UDPS promettait, à la mi-journé », la tenue de cette initiative. « La marche n’est pas annulée, d’ailleurs je m’apprête pour rejoindre les combattants et le peuple congolais sur l’itinéraire annoncé afin de commencer la marche« , dit-il,  regrettant « le comportement de la police ».
Le Secrétaire général de l’UDPS affirmait néanmoins que Félix Tshisekedi, le fils de feu Étienne Tshisekedi et leader du Rassemblement, n’a pas quitté le pays. « C’est faux! Félix Tshisekedi sera bel et bien présent à la marche« , affirme-t-il.

« Nous n’avons pas besoin d’une autorisation préalable pour manifester, ils [les policiers] seront sur la rue et le peuple va se prendre en charge« , conclu-t-il. Ni lui, ni Félix Tshisekedi ne feront surface, plombant ainsi les chances de voir cette marche réussir.
En attendant le retour du président du Bureau politique du Rassemblement, qui aura fort à expliquer l’urgence qui fut plus importante que la marche, le Rassemblement risque de plonger dans une crise de conscience qui appelle à revoir sa stratégie. Car, en face, Kabila ne faiblit pas. La Majorité Présidentielle s’adonne déjà à coeur joie au sujet de cette journée qu’elle s’estime victorieuse. « Manifester, c’est normal. Mais appeler à se liguer contre les institutions, c’est inacceptable. Vous êtes témoins que cette manifestation a été un échec cuisant« , lançait déjà un Aubin Minaku souriant à la mi-journée."



"Moïse Katumbi: «M. Kabila n’avait pas le droit de nommer le Premier ministre…»"
° http://www.radiookapi.net/2017/04/10/actualite/politique/moise-katumbi-m-kabila-navait-pas-le-droit-de-nommer-le-premier
° http://www.lalibre.be/actu/international/rdc-moise-katumbi-denonce-le-cynisme-du-president-kabila-et-appelle-les-congolais-a-resister-58ea141bcd70812a6553b239


"La nomination de Bruno Tshibala ne respecte pas les termes de l’accord, estime la France"
° http://www.politico.cd/encontinu/2017/04/10/nomination-de-bruno-tshibala-ne-respecte-termes-de-laccord-estime-france.html

"La majorité invite le gouvernement « à rappeler à l’ordre » le Représentant de l’UE en RDC"
° http://www.radiookapi.net/2017/04/10/actualite/politique/la-majorite-invite-le-gouvernement-rappeler-lordre-le-representant-de
"RDC : She Okitundu défend Tshibala et met en garde les missions diplomatiques occidentales"
° https://actualite.cd/2017/04/10/rdc-she-okitundu-defend-tshibala-met-garde-missions-diplomatiques-occidentales/


"Kabila rencontre Tshibala et lui demande de former « rapidement » un gouvernement"
° http://www.politico.cd/encontinu/2017/04/10/kabila-rencontre-tshibala-lui-demande-de-former-rapidement-gouvernement.html
"RDC: Bruno Tshibala a reçu «des orientations» pour former le gouvernement «dans les plus brefs délais»"
° http://www.radiookapi.net/2017/04/10/actualite/politique/rdc-bruno-tshibala-recu-des-orientations-pour-former-le-gouvernement


"Valentin Mubake ne participerait pas au gouvernement de Bruno Tshibala"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/04/10/valentin-mubake-ne-participerait-gouvernement-de-bruno-tshibala.html


"RDC : Tshibala, l’impossible consensus"
° http://afrikarabia.com/wordpress/rdc-tshibala-limpossible-consensus/
La nomination du nouveau Premier ministre, Bruno Tshibala, est fortement contestée au sein de l’opposition qui l’estime « illégitime » alors que la communauté internationale s’inquiète d’une désignation « contraire à l’esprit et à la lettre » de l’accord du 31 décembre.

La mandature de Bruno Tshibala, dont on attend toujours la composition du gouvernement, commence sous de biens mauvais auspices. A peine nommé, le nouveau Premier ministre, censé co-gérer la transition politique avec le pouvoir, s’est attiré les foudres de l’opposition. Pour Félix Tshisekedi, qui avait été désigné par le Rassemblement de l’opposition à ce poste, la désignation de Tshibala à la Primature « n’a rien à avoir avec l’accord du 31 décembre et c’est une conséquence des tripatouillages du pouvoir en place ». Le président Joseph Kabila a en effet décidé de choisir son Premier ministre dans une liste de 5 noms proposés par une aile dissidente du Rassemblement, composée de Joseph Olengankoy et… Bruno Tshibala, tous deux exclus de la plateforme.

L’opposition dans la rue lundi 10 avril

La nomination de Bruno Tshibala à la Primature est donc vécue comme un simple « débauchage ». « Joseph Kabila a préféré nommer un homme qui a été exclu de son parti politique, l’UDPS » s’insurge Moïse Katumbi, candidat à la présidentielle et membre du Rassemblement. « Par ailleurs, Monsieur Kabila n’avait pas le droit de nommer le Premier ministre avant la signature de l’arrangement particulier qui devait fixer les modalités de l’application de l’accord » explique l’ancien gouverneur du Katanga dans un communiqué. Et au lieu de rassembler, Bruno Tshibala divise. Le Rassemblement a immédiatement appelé à manifester le lundi 10 avril pour exiger le respect de l’accord du 31 décembre et dénoncer «  les massacres en cours à travers le pays » et notamment au Kasaï.

Premier ministre sans consensus

Du côté de la communauté internationale, l’arrivée de Bruno Tshibala à la Primature ne convainc personne. Censée apaiser les tensions au sein de l’opposition et trouver une sortie de crise, sa nomination semble exacerber les divisions et accélérer le risque d’embrasement du pays. Par manque de légitimité, Bruno Tshibala, tout comme son prédécesseur Samy Badibanga paraît condamné à l’impuissance. L’Union européenne (UE), qui surveille le dossier congolais comme le lait sur le feu « observe le manque de consensus sur la nomination de Bruno Tshibala ». Et comme l’opposition, l’UE appuie pleinement la nouvelle résolution 2348 de l’ONU « qui recommande à toutes les parties prenantes en RDC de mettre en œuvre, sans délai, l’accord du Centre interdiocésain ». Concernant la manifestation du 10 avril, l’Union européenne prévient : « le droit de manifester pacifiquement est le corollaire de tout processus politique ».

Katumbi appelle « à la résistance »

Même son de cloche pour le ministre belge des affaires étrangères, le très actif Didier Reynders, qui se dit « préoccupé par le fait que les autorités de transition ne disposent pas du large soutien nécessaire »… et c’est le moins qu’on puisse dire. Pour le gouvernement congolais, le manque de consensus autour de la nomination de Bruno Tshibala ne semble pas poser de problème, puisque « la décision présidentielle respecte l’esprit et la lettre de l’accord qui prévoit une cogestion du pays jusqu’à la tenue des élections » a estimé le porte-parole Lambert Mende. Dans un message vidéo, l’opposant Moïse Katumbi appelle les Congolais « à la résistance » et « à se prendre en main ». « Congolaises, Congolais, notre patience a ses limites » conclu le cofondateur du Rassemblement. « [Aucune armée ne peut résister à un peuple déterminé à prendre son destin en mains. » Reste à savoir si le peuple suivra."


" Opinion : RDC – Bruno Tshibala, Premier ministre. Et alors ? – Lomomba Emongo"
° http://desc-wondo.org/fr/opinion-rdc-bruno-tshibala-premier-ministre-et-alors-lomomba-emongo/
Chacun en est témoin. Le 19 décembre 2016, Joseph Kabila outrepassait son mandat constitutionnel comme chef de l’État. Sa légitimité sur mesure, issue du « dialogue » conduit par Edem Kodjo sous l’égide de l’Union africaine ne dura que le temps d’en parler. Un petit mois plus tard, Kabila et son Premier ministre, également sur mesure, couvrira le sieur Edem Kodjo de ridicule en se précipitant dans le nouveau dialogue conduit, cette fois-ci, par la CENCO. Un peu plus de trois mois après la signature de l’Accord dit de la Saint-Sylvestre, sous les auspices de ladite CENCO, le même Kabila couvrira à leur tour les évêques de ridicule en ignorant purement et simplement leurs efforts de médiation, en consultant l’opposition pour l’énième fois pour son propre compte. Le 6 avril dernier, il se fixait un délai de 48 heures pour se doter (plus que pour doter le Congo) d’un Premier ministre (bien évidemment) sur mesure. Ainsi fut nommé Bruno Tshibala, un transfuge de l’UDPS de feu Étienne Tshisekedi, Premier ministre de transition.

Alors que cette comédie réjouit certains et fait grincer des dents à d’autres, je me dis : « Bruno Tshibala, Premier ministre de transition. Et alors ?» En effet, je ne m’attendais à absolument rien de moins de la part de J. Kabila. D’autant que ce qui se passe aujourd’hui s’est déjà vu au Congo-Kinshasa. 1965 : Joseph Kasavubu, président de la république, joua avec le feu en nommant Évariste Kimba, contre Moïse Kapend-Tshombe dont la CONACO avait réuni 122 députés sur 167. Mal lui en prit le 25 novembre 1965. Mobutu, le tombeur de Kasavubu, s’amusa à son tour à changer de Premier ministre de transition (Ngunz Karl-I-Bond, Mungul-Diaka, Birindwa, Likulia, etc.) contre la volonté de la CNS qui avait élu Étienne Tshisekedi. Mal lui en prit le 7 mai 1977. De sorte qu’en nommant Bruno Tshibala en lieu et place de Félix Tshisekedi, candidat pressenti du Rassemblement au poste de Premier ministre, J. Kabila n’innove pas en réalité.
Si je me demandais ce que vaut à ses yeux Bruno Tshibala, je me répondrais : certainement pas davantage que son prédécesseur, Samy Badibanga, le Premier ministre de 4 mois. Que voilà un nouveau jouet dans ses mains, qu’il ne se privera pas de jeter à la poubelle après bref usage. J’exagère ? Voici mes arguments.
[/size]

  • Je ne serais pas étonné si Bruno Tshibala s’avérait un Premier ministre de transition parfaitement inutile pour le peuple du Congo, parce docile au diktat de J. Kabila, à l’instar d’un Samy Badibanga de dorénavant triste mémoire. Ce qui sera le cas s’il dure les 9 mois de la transition, soit jusqu’à l’élection et à l’assermentation du nouveau président de la république qui s’empressera de s’en débarrasser.



  • Je ne serais pas surpris non plus si Bruno Tshibala était déposé sans autre forme de procès et sans la moindre considération (comme un certain Samy Badibanga), à la moindre velléité d’insoumission de sa part au diktat de J. Kabila à qui il doit, seul, son poste. Et pour qui il n’a pas hésité à quitter les rangs du Rassemblement – dont il voudra sans aucun doute se réclamer pour faire Premier ministre issu de l’opposition à J. Kabila.Je ne crois pas me tromper en affirmant que le rôle véritable de Bruno Tshibala à la primature du Congo, aux yeux de J. Kabila, est de mieux diviser et d’affaiblir davantage l’opposition, particulièrement celle cristallisée dans le Rassemblement depuis la rencontre de Genval (Belgique). D’autant plus que le sieur Tshibala n’est à proprement parlé plus tout à fait de l’opposition, puisqu’il est désormais au pouvoir – comme, avec et grâce à J. Kabila
    .(...)



Que va faire le Rassemblement ? Saura-t-il capitaliser sur l’échec annoncé du tandem Kabila-Tshibala et prendre résolument et pour une fois le parti du peuple, en lieu et place des tractations qui n’ont jamais servi qu’à prolonger ce que Jean-Paul Sartre appelait « la solution néocolonialiste » ? Tiendra-t-il uni le temps qu’il faut, pour imprimer au Congo-Kinshasa le tournant décisif de son histoire depuis la mise en échec du gouvernement Lumumba ?
Lomomba Emongo
Licencié en Philosophie et religions africaines (Université Catholique du Congo), licencié en Histoire du christianisme (Université Libre de Bruxelles), Lomomba Emongo est docteur en Philosophie et Lettres de l’Université Libre de Bruxelles. Écrivain prolifique, il est actuellement professeur de philosophie au Collège Ahuntsic, professeur associé au département d’Anthropologie et chargé de cours à l’Université de Montréal.
Son dernier essai, publié en 2016 aux éditions CIDIHCA (Montréal), s’intitule Le paradigme Lumumba : Libre ou mourir"


Compatriotiquement!




# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 11/4/2017, 3:59 pm, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Message  ndonzwau le 11/4/2017, 3:47 am


"Nomination de Tshibala : Réaction de Delly Sessanga du Rassemblement"



"Application de l'Accord : Le Rassop en appelle à la médiation de l'ONU"



"Martin Fayulu réagit à la nomination de Tshibala et accuse J. Kabila"



"TOKOMI WAPI? LE 10 AVRIL BRUNO TSHIBALA AKATI SIGNALE YA CANAL KIN TV"



"L' Analyse du 10 avril 2017"





Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Message  ndonzwau le 13/4/2017, 1:18 am


"Augustin Kabuya de l'UDPS parle de Tshibala et de la manif du 10 avril"



"Gouvernement Tshibala : Olenga Nkoy appelle la population à dénoncer tout mouvement suspect"



"JB Ewanga met Bruno Tshibala en garde"



"TOKOMI WAPI? DELLY SESANGA AKEBISI ROGER LUMBALA NA VITAL KAMERHE"



"RDC Il n'y a rien à attendre des opposants congolais , rejoignez la Résistance !"



"EN LIVE/ LA GRANDE MARCHE DES RESISTANTS A BRUXELLES SAMEDI 08 AVRIL 2017 (PARTIE 1)"




Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Message  ndonzwau le 13/4/2017, 3:33 pm

« L’Affaire Tshibala », si je peux ainsi qualifier sa nomination au poste de PM et tout ce qu’elle charrie, prouve si besoin encore était, combien ‘JK’ « prend en otage » le pays, combien il instrumentalise toutes les « institutions du pays » au seul profit de son maintien au pouvoir en dehors de la Loi mais méfions-nous, elle donne aussi à voir combien notre classe politique et notamment l’opposition ici représentée sans totale légitimité ni même légalité par F Tshisekedi et son ‘Rassemblement’ tente à son tour de « prendre en otage » les citoyens même ceux qui soutiennent cette opposition dans la mesure où ils s’imposent quasiment d’autorité comme l’unique candidat légitime au poste de PM…

S'impose alors au moins une question à nous tous déterminés pour une « solution démocratique » qui vienne enfin nous sortir de ce bourbier autocratique né du refus délibéré du pouvoir en place d’organiser les « scrutins constitutionnels » devant mener à l’« alternance politique » et au retour au « jeu démocratique sain », le seul à même de donner au pays plus de chances de quitter cette misère politique et sociale dans laquelle nous sommes plongés davantage depuis les deux décennies post Mobutu…
Ce dilemme réducteur entre un Tshibala et un Tshisekedi tel que nous imposé aujourd'hui n'est autre que la continuation ou l'illustration de notre long désastre !

Une catastrophe « génocidaire » inconnue dans le monde depuis la dernière guerre avec des millions de victimes, ce n’est pas une invention des anti-‘JK’, c’est le constat objectif des faits unanimement jugés par les fins observateurs internationaux : ce n’est donc pas rien et que les Congolais se posent aujourd'hui des questions sur le détail supplémentaire de ce maelstrom, la « nomination autoritaire » du PM, est tout sauf inutile si l'on veut conjurer cet avenir encore ainsi hypothéqué…

Que représente donc la nomination de Tshibala au-delà du folklore habituel de notre scène politique, comment la gérer ou comment les Congolais soucieux de sauver le plus qu’ils peuvent de notre avenir devraient y réagir, est-ce la réaction de l’opposition au sein du ‘Rassemblement’ (et d’ailleurs d’une bonne partie de la CI occidentale)  qui refuse purement et simplement cette nomination arguant qu’elle s’écarte du « compromis » laborieusement conclu entre forces politiques et sociales du pays le 31 décembre 2016 sous la médiation de la Cenco est la bonne ???
Ou pour le dire autrement en quoi la seule candidature de F Tshisekedi que celle d’un autre (ici Tshibala mais aussi d'autres) offrirait-elle plus de garanties de paix sociale et de règlement politique à l’impasse actuelle ?

J’ai pour ma part tendance à croire que non seulement, disais-je, cette cristallisation sur le seul F Tshisekedi est une autre « prise en otage » mais aussi qu’elle favorise ce « blocage » d’un processus démocratique sain par ‘JK’ que l’Accord a maintenu comme PR le temps d’une gestion partagée et consensuelle, d’une « transition » en attendant les élections devant consacrer le retour à l’ordre constitutionnel normal, à l'alternance politique démocratique...
A travers notre refus légitime de Tshibala et une offre du seul Tshisekedi nous nous condamnons en fait à discuter davantage de la stratégie de 'JK' plutôt que de la validité de nos revendications...

Comment en sortir donc, me demandais-je ?
Sans doute pas, selon moi, par cette alternative forcée F Tshisekedi vs Tshibala , le premier comme le second ne sont pas nommément les solutions face à un pouvoir qui nous les met démagogiquement en concurrence mais aussi face à une opposition (et à la CI) qui fait de même quelle que soit sa « bonne foi » possible…
C’est de négocier leur offre, si cela se peut, qui pourra mieux déminer la situation ! En effet je ne vois aucune autre solution sauf « révolution populaire improbable et surtout inplanifiable « d'autant que la fameuse « pression de la CI » (voir ci-dessous) est insuffisante à obtenir un changement significatif de « lignes »…

Il faudra bien plus qu’une simple « pression diplomatique ou même économique » pour faire plier cette autocratie (voir ce qui s’est passé dans des cas équivalents en Afrique autour de nous) : une véritable « intervention militaire » qu’aucune puissance n’est hélas disposée à tenter aujourd'hui comme en Syrie, en Afghanistan ou en Irak et ne parlons pas de la Libye…

Est-il encore possible de négocier la présence de Tshibala imposée par ‘JK’ en la rendant plus ouverte à une réelle cogestion démocratique qui prendrait en compte les justes revendications d’un « partage de pouvoir sain » émises par l’opposition et par une majorité de la population surtout maintenant que ce pouvoir par la bouche même de Tshibala s’entiche de financer seul les prochaines élections (avec quels moyens et à quelle date ?) (voir aussi infra)... On y ferme davantage toute latitude à une « ingérence extérieure »... Evil or Very Mad  Rolling Eyes  Question  Question

Néanmoins voilà où j’entrevois une solution réaliste possible ; ce n’est pas donné mais c’est pas impossible surtout si cette fumeuse CI veut réellement rendre service au peuple Congolais comme elle se plait à claironner !
Outre cette quête, je n'hésite pas une fois de plus de demander à notre « brave (! Laughing ) » opposition de trouver le temps de jeter un « coup d’œil » expert du côté des enrôlements en cours sinon elle regrettera demain de ne s'être pas trouvé ce temps aujourd'hui !


"INVITÉ AFRIQUE
 RDC: «Seule la pression de la communauté internationale peut modifier les lignes»

° http://www.rfi.fr/emission/20170412-rdc-prof-kabamba-universite-liege-decrypte-crise-tshibala
Au Congo Kinshasa, la nomination de Bruno Tshibala au poste de Premier ministre suscite beaucoup de critiques, à la fois dans l'opposition et dans la communauté internationale. Du coup, est-ce que l'accord du 31 décembre entre le pouvoir et l'opposition tient toujours ? Est-ce que la présidentielle aura lieu d'ici la fin de l'année ? Le professeur Bob Kabamba enseigne les sciences politiques à l'Université de Liège, en Belgique. Il répond aux questions de RFI.
[Bob Kabamba est docteur en sciences politiques, chargé de cours au Département de sciences politiques de l'Université de Liège et directeur de la Cellule d'appui politologique – Afrique-Caraïbes (CAPAC).


RFI : Professeur Bob Kabamba, en nommant un nouveau Premier ministre issu des rangs de l’opposition, est-ce que Joseph Kabila a aidé à la sortie de crise ou est-ce qu’il l’a compliquée un petit peu plus ?
Bob Kabamba : On ne peut pas dire qu’il a aidé à la résolution de la sortie de crise, il l’a beaucoup plus compliqué. D’autant plus qu’il y a deux dynamiques claires. D’une part vous avez la dynamique de l’opposition, d’autre part vous avez la dynamique du pouvoir. Celle de l’opposition se projette avec l’accord du 31 décembre dans une dynamique après-Kabila avec un autre candidat pour le remplacer, tandis que du côté de la majorité on a plus l’impression que c’est avec Kabila et pas de dauphin désigné, à sept mois de l’échéance de décembre 2017. Et ces deux dynamiques à mon point de vue sont tout à fait incompatibles.
Le nouveau Premier ministre Bruno Tshibala insiste sur le fait qu’il est issu de l’opposition, mais le principal parti de cette opposition, l’UDPS, dit que c’est un traître.
Bruno Tshibala a été exclu de l’UDPS il y a quelque temps déjà et la prise de position du Rassemblement semble avoir été consolidée et appuyée par la communauté internationale. Parce que quand on lit effectivement les différents communiqués émanant notamment de la France, des Etats-Unis, de l’Union européenne et de la Belgique, on se rend bien compte qu’ils ne prennent pas en considération le fait que Bruno Tshibala vienne du Rassemblement. Et de ce fait ce n’est pas une mise en application de l’accord.

L’Union européenne déclare en effet que la nomination de Bruno Tshibala n’a pas été consensuelle et qu’elle est contraire à la lettre et à l’esprit de l’accord du 31 décembre, d’où d’ailleurs une vive réaction des autorités congolaises contre cette « ingérence ». Est-ce qu’on va vers un bras de fer entre Bruxelles et Kinshasa ?
On va effectivement vers un bras de fer et ça c’est incontestable. Il n’y a pas d’ailleurs que Bruxelles. Il y a aussi New York et il y a aussi Washington qui vont certainement s’inviter dans la bagarre. C'est qu'il reste maintenant la pression de la communauté internationale qui peut amener à modifier les lignes et surtout à essayer que les deux dynamiques se rapprochent. Et dans les prises de position des uns et des autres on semble ne pas aller jusqu’à la rupture et on voudrait encore une fois refaire appel à la Cenco pour essayer de ramener ces deux dynamiques vers une espèce de lecture commune et arriver à dégager un consensus.
Vous dites qu’il va falloir faire appel à nouveau aux évêques de la Cenco. Voulez-vous dire que l’accord du 31 décembre dernier sur un partage du pouvoir entre la majorité et l’opposition est désormais caduc ?
L’accord n’est pas caduc tant que des deux côtés – aussi bien du côté du Rassemblement que du côté de la majorité présidentielle – on n’a pas encore franchi la ligne rouge, c’est-à-dire désavouer de manière très claire l’esprit et aussi la lettre de cet accord. Tant qu’on n’est pas arrivé là il y a toujours de l’espoir. Et c’est pour ça que la Cenco, de mon point de vue, est l’ultime acteur qui peut amener ces dynamiques, d’autant plus que la résolution du Conseil de sécurité semble confirmer ce rôle de médiation de la Cenco pour arriver à ce consensus. Dans les prochains jours on ne sera pas étonné de voir que la Cenco va être à nouveau sollicitée pour arriver à résoudre ces deux problèmes : la nomination d’un Premier ministre consensuel et aussi la nomination d’un président du Conseil national de suivi des accords qui soit aussi consensuel et accepté par les deux parties.

On pensait que Donald Trump serait plus compréhensif que Barack Obama à l’égard de Joseph Kabila, et pourtant il y a deux semaines sa représentante aux Nations unies Nikki Haley a eu des mots très durs contre son gouvernement. Elle l’a accusé d’être corrompu et d’avoir rendu le travail de la Monusco impossible. Elle a promis de lui faire rendre des comptes, soit par un embargo sur les armes, soit par des sanctions. Vous êtes surpris par cette attitude américaine ?
Pas du tout surpris par l’attitude américaine. En fait c’est une mauvaise lecture que le gouvernement congolais avait de la dynamique politique américaine. Ce n’est pas une position qui est surprenante, d’autant plus que vous savez très bien que la Monusco est la plus grosse mission des Nations unies qui a coûté beaucoup d’argent – plusieurs milliards – et dont l’évaluation n’est pas du tout positive par rapport aux missions qui lui ont été données, dont notamment la grande question de la protection de la population civile, où la Monusco a failli malgré la mobilisation importante des Etats-Unis.
Et le fait de demander de rendre des comptes – nous sommes dans la dynamique Trump – je ne serais pas étonné que d’ici la première évaluation, si la Monusco dit que la mise en œuvre traîne, il va de soi que si l’ONU ne prend pas de sanctions contre le régime de Kabila, les Etats-Unis, de mon point de vue, prendront des mesures unilatérales contre le régime qui iront vers des sanctions et aussi vers le durcissement, je pense, de certaines opérations du Congo vers les Etats-Unis.

Oui, mais en même temps, Bob Kabamba, c’est sous la pression de Donald Trump qui veut faire des économies que les effectifs de la Monusco sont réduits sur le sol du Congo.
L’un ne va pas sans l’autre. Et cette politique restrictive va s’accompagner bien sûr de directives et de mesures très dures vis-à-vis du régime, puisque c’est le régime de Kabila qui sera rendu responsable de la non-mise en application, non seulement de l’accord, mais aussi de ne pas avoir facilité le travail de la Monusco sur le terrain. Donc il y aura double sanction : la réduction des casques bleus, mais aussi des sanctions individuelles qui vont frapper, non seulement les proches du président, mais aussi les sociétés qui seront liées d’une façon ou d’une autre au régime de Kabila.
Une élection présidentielle avant la fin 2017, vous y croyez encore ?
Non, il n’y aura pas d’élection avant fin 2017, ça c’est tout à fait clair. D’autant plus que nous sommes à sept mois de l’échéance. Du côté de la majorité présidentielle il n’y a pas de dauphin qui soit désigné, alors je vois mal comment le gouvernement Kabila pourrait accepter d’aller à des élections d’ici sept mois, sans avoir un dauphin qui soit désigné et qui puisse préparer un plan d’action pour être sûr de pouvoir remporter ces élections."



"«Miracle» :
Elections : Bruno Tshibala a trouvé un «financement interne»

° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11647
Moins d’une semaine après sa nomination au poste de Premier ministre, Bruno Tshibala Nzezhe a annoncé mardi 11 avril que le gouvernement congolais compte financer l’élection présidentielle, les législatives et les provinciales «avec des ressources internes». Il y a deux mois, le ministre sortant en charge du budget Pierre Kangudia "pleurnichait" littéralement en annonçant l’impossibilité pour les pouvoirs publics congolais de mobiliser 1,8 milliard USD pour organiser les élections. Cinquante jours plus tard, le discours a changé de manière radicale. Devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès, «Joseph Kabila» a prévenu que les « Congolais » allaient financer « eux-mêmes » ces consultations politiques. D’où proviendraient les sous ? Pas un mot. Le nouveau «Premier» n’a pas non plus expliqué l’origine de cette «trésorerie extraordinaire». "Kabila" et Tshibala ont-ils trouvé la parade en mobilisant quelques "amis libanais"?

«La composition du nouveau gouvernement sera publiée au début de la semaine prochaine», a annoncé l’ex-MP Tshibangu Kalala, proche du Premier ministre Bruno Tshibala. Celui-ci devait boucler, mercredi 12 avril, à la Cité de l’Union Africaine, les consultations entamées mardi avec les représentants des forces politiques et sociales.
La veille, le nouveau chef du gouvernement a créé un petit événement en confiant à l’AFP que l’Etat congolais allait «mettre tout en œuvre pour mobiliser les ressources financières en vue de financer les élections». Il a ajouté que le gouvernement ne verrait aucun inconvénient à recevoir un «supplément» de la part des partenaires extérieures.

Ressources miraculeuses

Tshibala qui a combattu «Joseph Kabila» aux côtés d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba - avant de passer avec armes et bagages dans le camp ennemi - n’a pas dit un mot sur l’origine de ces «ressources financières». L’homme n’ignore guère que l’Etat tire ses moyens d’action du budget. Or le budget pour l’exercice 2017 tarde à être voté à l’Assemblée nationale. Le budget 2016, lui, oscillait à peine autour de 4,5 milliards USD.
Quelques heures après son "ascension sociale", le nouveau "Premier" a été photographié en compagnie d’un "vieil ami" nommé Ashour. Il semble qu’il s’agit d’un Libanais qui le "dépannait" à l’époque où il broyait du noir dans les rangs de l’opposition. Question: "Kabila" et Tshibala ont-ils décidé de jouer leur va-tout en mobilisant des "amis libanais" pour rassembler la somme demandée par la CENI (Commission électorale nationale indépendante)?

L’ancien porte-parole du Rassemblement n’ignore nullement que le « dialogue politique » qui a paralysé le pays tout entier depuis le 1er septembre 2016 à ce jour a été motivé par l’argument désormais fallacieux selon lequel "l’Etat n’a pas d’argent".
Ministre sortant du Budget, Pierre Kangudia avait provoqué la stupeur le 15 février dernier en confirmant qu’il est «impossible» pour le gouvernement «de mobiliser 1,8 milliard de dollars US exigés pour la tenue des élections». L’Accord du 31 décembre avait prévu la convocation des scrutins fin décembre de l’année en cours.

Lors de son message sur l’état de la nation, mercredi 5 avril, devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès, « Joseph Kabila » n’avait pas manqué de surprendre l’assistance par son revirement. Il avait claironné que les «Congolais » allaient financer eux-mêmes les élections. Aussi, n’entendent-ils «tolérer aucune ingérence étrangère». Quid des difficultés budgétaires provoqués par la chute des cours des matières premières?
Il importe d’ouvrir la parenthèse pour signaler un fait qui est loin d’être anecdotique. Au cours de son journal télévisé, samedi 8 avril, la télévision d’Etat « RTNC » a diffusé un reportage glorieux sur Bruno Tshibala. Le réalisateur a éludé un détail important. A savoir que l’ancien secrétaire général adjoint de l’UDPS a été arrêté le 9 octobre 2016 à l’aéroport de Ndjili comme un bandit de grand chemin. Il sera remis en « liberté provisoire » après 50 jours passés dans une cellule de la prison de Makala. Tshibala, l’ennemi d’hier, est devenu un saint pour avoir pris la main tendue du "raïs". Fermons la parenthèse.

« Ya Mungul »

Dans une interview accordée à l’hebdomadaire « Jeune Afrique » n°2901-2902 du 14 août 2016, Zoé «Kabila», alias "le frère de..." - qui parlait sans doute par procuration - déclarait que son frère n’entend en aucun cas «abandonner le pouvoir à n’importe qui». Questions : le Congo-Kinshasa est-il devenu un butin de guerre pour les "héritiers" putatifs de Mzee? Quel est la nature du «deal» que «Joseph Kabila» a passé avec Bruno Tshibala ? Les semaines et mois à venir seront riches en rebondissement.
En attendant, pour des observateurs, Bruno Tshibala semble être sur les traces du Premier ministre Bernardin Mungul Diaka. Celui avait été «débauché» des rangs de l’opposition radicale pour succéder à... Etienne Tshisekedi wa Mulumba. Le leader de l’UDPS avait été révoqué pour avoir biffé une partie du texte de prestation de serment.

La nomination de « Ya Mungul » à la Primature avait suscité un tollé d’indignation tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. C’est également le cas en ce qui concerne "Bruno". La Belgique, les Etats-Unis d’Amérique et la France, en tête, exigeaient la nomination d’une « personnalité consensuelle ». C’est le cas encore aujourd’hui. Et ce pour la simple raison que cette nomination n’est conforme ni à l’esprit ni à la lettre de l’Accord de la Saint Sylvestre.
Nommé le 29 octobre 1991, le gouvernement Mungul-Diaka avait tenu à peine un mois. Le président Mobutu Sese Seko dut céder aux pressions diplomatiques et économiques de la communauté internationale. Une «communauté internationale» qui rechignait à contribuer à l’organisation des élections de peur que le « Grand Léopard » se succède à lui-même.

En cette année 2017, la même "communauté internationale" qui portait le successeur de Mzee à bout de bras semble avoir fait une croix sur celui-ci. Le communiqué publié par le département d’Etat en date du 11 avril est éloquent. Le texte signale d’une part la "déception" des Etats-Unis de voir que "les signataires de l’Accord du 31 décembre n’aient pas été en mesure de parvenir à un accord sur le choix d’un nouveau Premier ministre conformément à l’Accord". De l’autre, il insiste sur "l’objectif des élections" qui doit être "un transfert pacifique et démocratique du pouvoir"..."

° https://actualite.cd/2017/04/12/bruno-tshibala-allons-compter-dabord-meme-lorganisation-elections/


"Afin d’éviter des débauchages, Kamerhe suggère à Tshibala de rencontrer le camp de F. Tshisekedi"
° https://actualite.cd/2017/04/12/afin-deviter-des-debauchages-kamerhe-suggere-a-tshibala-de-rencontrer-le-camp-de-f-tshisekedi/

"RDC : Les USA doutent de l’engagement du gouvernement à organiser les élections en 2017"
° https://actualite.cd/2017/04/11/rdc-usa-doutent-de-lengagement-gouvernement-a-organiser-elections-2017/

"Grandes manoeuvres depuis Addis-Abeba sur la RDC"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/04/13/grandes-manoeuvres-addis-abeba-rdc.html
° http://www.politico.cd/encontinu/2017/04/13/crise-politique-delegation-de-lunion-africaine-bientot-a-kinshasa.html

° https://actualite.cd/2017/04/13/nord-kivu-ceni-dit-enrole-plus-delecteurs-prevus-interview/
° https://actualite.cd/2017/04/11/tshibala-voulons-elections-totalement-differentes-de-pays-avait-connu-precedemment/
° http://www.politico.cd/encontinu/2017/04/13/politiciens-ont-pris-rdc-otage-affirment-eveques-anglicans.html
° https://actualite.cd/2017/04/13/lumbi-rejette-tshibala-interpelle-kabila-respect-de-laccord-31-decembre/


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Message  ndonzwau le 14/4/2017, 12:52 am


"L'Analyse du 13 avril 2017"



"Hommage à Tshisekedi en Suisse : Une Fondation portant son nom a été créée"



"André Alain Atundu parle de 10 erreurs du Rassemblement /Félix Tshisekedi et soutien Tshibala"
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes



"Albert Moleka alobeli primature ya Tshibala : " Vision ya Tshisekedi ezalaki ya de père en fils te"



"EBANDI : MP EYEBISI BRUNO TSHIBALA AYEBA QUE BA POSTE CLÉ EZA YA KABILA"
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Question  Question  Question  Question  Laughing  Laughing



"Mike MUKEBAYI abimisi ba verites pona nini marche erataki + Apupoli MUBAKE, TSHIBALA na SAMSON"





Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Message  ndonzwau le 18/4/2017, 12:44 am

"«Il n’y a pas d’alternative à la mise en œuvre complète de l’accord du 31 décembre», selon la MONUSCO"
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° http://www.radiookapi.net/2017/04/17/actualite/politique/il-ny-pas-dalternative-la-mise-en-oeuvre-complete-de-laccord-du-31
° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=16798:la-promesse-ferme-des-nations-unies-il-n-y-a-pas-d-alternative-a-la-mise-en-oeuvre-de-l-accord-du-31-dec&catid=90:online-depeches

"RDC: la Monusco prend acte de la nomination du Premier ministre Bruno Tshibala"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170416-rdc-monusco-prend-acte-nomination-premier-ministre-bruno-tshibala

"Maman Sidikou a entamé une mission de bons offices"
° https://actualite.cd/2017/04/17/maman-sidikou-a-entame-mission-de-bons-offices/
"Mission de bons offices de Maman Sidikou : le Rassemblement dit non à un 3me Dialogue "
° http://www.lephareonline.net/mission-de-bons-offices-de-maman-sidikou-rassemblement-dit-non-a-3me-dialogue/

"La Monusco n’a jamais été contre la nomination de Tshibala, estime Mamane Sidiku "
° http://www.politico.cd/encontinu/2017/04/16/monusco-na-jamais-ete-contre-nomination-de-tshibala-estime-mamane-sidiku.html

"Le Rassemblement accuse le chef de la MONUSCO de soutenir le Premier ministre Bruno Tshibala"
° http://www.radiookapi.net/2017/04/16/actualite/politique/le-rassemblement-accuse-le-chef-de-la-monusco-de-soutenir-le-premier

"Après la rencontre dimanche entre Maman SIDIKOU et les ténors du Rassemblement aile Limete, Pierre LUMBI assure que « l’incident est clos »"
° https://7sur7.cd/new/2017/04/apres-la-rencontre-dimanche-entre-maman-sidikou-et-les-tenors-du-rassemblement-aile-limete-pierre-lumbi-assure-que-lincident-est-clos/

"RDC: un entretien ONU-Rassop pour dissiper les malentendus"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170417-rdc-rassop-apapala-onu-sidikou-tshibala-kabila

"Maman Sidikou: à la Monusco, on plaide l’incompréhension"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/04/16/maman-sidikou-a-monusco-on-plaide-lincomprehension.html


"Controverse :
Maman Sidikou/Rassemblement : Crise de confiance!

° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11657
Dans une interview diffusée dimanche 16 avril par RFI, le représentant du secrétaire général de l’Onu au Congo, Maman Sambo Sidikou, a réitéré les propos contenus dans son communiqué daté du 9 avril dernier en prenant acte de la nomination de Bruno Tshibala en qualité de Premier ministre. Le diplomate onusien n’a plus fait mention de la nécessité d’appliquer l’Accord du 31 décembre 2016 "intégralement et de bonne foi" comme il est stipulé dans la Résolution 2348 du Conseil de sécurité de l’Onu. Bien au contraire. Il a semblé s’aligner sur la position défendue par le duo "Kabila"-Tshibala en tançant, en termes à peine voilés, le Rassemblement. Du berger à la bergère, celui-ci qualifie cette position de "partiale".

"La nécessité impérieuse est d’aller vers des élections, c’est cela qui urge", a déclaré Maman Sidikou. Au lieu de s’arrêter là, le patron de la Monusco s’est mué en "porte-parole" du duo "Kabila"-Tshibala en ajoutant : "Le président de la République l’a réaffirmé devant le Congrès. Le Premier ministre Tshibala vient de me le dire de façon sans équivoque que cela reste la priorité. C’est ce que les Congolais attendent".
Nommé à la tête de Mission onusienne au Congo-Kinshasa en octobre 2015, Maman Sidikou est devenu subitement amnésique au point d’oublier que "Joseph Kabila", frappé d’inéligibilité après deux mandats, a bloqué sciemment le processus électoral. L’homme n’a aucun intérêt à faire organiser l’élection présidentielle. A preuve, la mouvance kabiliste tarde à désigner son candidat ou "dauphin".

"Débauchage"

"Débauché" du Rassemblement, Bruno Tshibala - est trop heureux de savourer son ascension sociale - pour contraindre le Président sortant à honorer sa promesse que le patron de la Monusco a rappelé complaisamment : "Les élections auront bel et bien lieu".
Depuis 2015, "Joseph Kabila" a usé, sans succès, de plusieurs subterfuges : tentative de modification de la loi électorale en précédant les consultations politiques par le recensement de la population; partition désordonnée du pays en 26 provinces; dédoublement des partis politiques; dialogue politique; intimidations et arrestations des personnalités opposées à un troisième mandat. Vano Kiboko, Jean-Claude Muyambo et Moïse Katumbi en savent quelque chose.
Poursuivant ce qui ressemble à une "plaidoirie", Maman Sidikou dit avoir entendu de la bouche du formateur Bruno Tshibala "qu’il travaillera, au maximum, au maximum (sic!) à rassembler pour qu’il n’y ait aucune exclusion".

Questions : le patron de la Monusco a-t-il reçu des instructions formelles des Nations Unies? A-t-il été "conditionné" par des "lobbyistes" de la mouvance kabiliste? C’est la question qui revient dans toutes les bouches dans les milieux de l’opposition tshisekediste.
Il n’était pas rare, dimanche, d’entendre des réflexions du genre : "Les Africains ne sont pas sérieux. Ils sont très corruptibles". Les tenants de cette thèse ont promis d’administrer la preuve de leur assertion "dans les semaines à venir".

Position partiale

Dans cet entretien avec RFI, Maman Sidikou a, par ailleurs, indiqué que "nous, au niveau des Nations Unies, nous allons faire tout ce qu’il faut pour soutenir et accompagner". "Notre rôle c’est d’accompagner".
Prenant la posture de maître d’école, le diplomate s’est cru en droit de décocher quelques flèches en direction du Rassemblement. "Il est temps que les Congolais arrêtent de donner l’impression qu’il y a la politique et il y a les Congolais, a-t-il asséné. Le plus important pour nous tous, ce sont les Congolais qui traversent une période économique difficile pour laquelle nous devons plutôt nous mettre ensemble pour trouver une solution avec les institutions financières internationales, avec les partenaires internationaux". On espère que Maman Sidikou sait que c’est "Joseph Kabila" qui est au pouvoir et non le Rassemblement.
Dans un communiqué publié samedi 15, le Rassemblement qualifie la position du patron de la Monusco de "partiale" et de "contraire à la résolution 2348 (2017) du Conseil de sécurité mais aussi à la déclaration de l’Union Africaine exprimée par le Président en exercice et par l’Union Européenne". "Les propos de Maman Sidikou énervent et contrarient le peuple congolais qui a exprimé plus d’une fois et sans équivoque son adhésion massive à l’Accord et exige son respect ainsi que son application totale par les partis signataires et les institutions de la République", ajoute-t-il. Le Rassemblement conclut en renouvelant sa confiance au secrétaire général de l’ONU afin qu’il use de ses "bons offices".

Foyers de tension

Il faut refuser de regarder pour ne pas voir le nombre de foyers de tension que "Kabila" et les "durs" de son régime sont occupés à allumer aux quatre coins du pays: Nord Kivu, le Grand Kasaï, Tanganyika. La milice "Kamwena Nsapu" est devenue une véritable nébuleuse. Après le Kasaï, des miliciens seraient arrivés dans la province du Lualaba (ex-Katanga). On apprenait que les "Maï Maï Mazembe" qui sévissent au Nord Kivu seraient une récréation de Kalev Mutondo, le patron de l’Agence nationale de renseignements.
Des sources bien informées suspectent "Joseph Kabila" d’être à la recherche d’un "prétexte" pour décréter l’état d’urgence. Les élections pourraient ainsi être reportées sine die. A en croire ces mêmes sources, les instructeurs de l’armée belge présents au Maniema étaient devenus des "témoins gênants". "C’est pour cette raison que le président Kabila a suspendu la collaboration militaire avec la Belgique", indique-t-on.

On apprenait dimanche 16 avril, que l’ambassadeur de l’Union Africaine à Kinshasa, Abdou Abarry, de nationalité nigérienne, à emboîter le pas à son compatriote Maman Sidikou. Le diplomate a déclaré que le souhait de l’UA est de travailler avec le Premier ministre congolais. "C’est un Congolais qui a été choisi à la primature. Et nous nous soumettons à ce choix souverain du Président de la République. Nous allons travailler au côté de Bruno Tshibala"."



"Des noms et listes circulent encore. Bruno Tshibala : la dernière ligne droite"
° http://www.laprosperiteonline.net/affi_article.php?id=13477&rubrique=POLITIQUE
"J.C Katende : « Le gouvernement Tshibala ne mérite aucun soutien »"
° https://actualite.cd/2017/04/17/j-c-katende-gouvernement-tshibala-ne-merite-soutien/

"L’Union Africaine se dit prête à accompagner le gouvernement Tshibala"
° https://actualite.cd/2017/04/16/lunion-africaine-se-dit-prete-a-accompagner-gouvernement-tshibala/
"Formation du gouvernement Tshibala: les pro-Badibanga et pro-Kamerhe à couteaux tirés"
° http://www.politico.cd/encontinu/2017/04/17/formation-gouvernement-tshibala-pro-badibanga-pro-kamerhe-a-couteaux-tires.html
"Quand Bruno Tshibala gagne du terrain"
° http://www.politico.cd/actualite/2017/04/16/bruno-tshibala-gagne-terrain.html
"Financement des élections « en interne »: premier faux pas de Bruno Tshibala?"
° http://www.politico.cd/magazine/2017/04/16/financement-elections-interne-premier-faux-de-bruno-tshibala.html


"F. Tshisekedi : « Vu la nécessité de la mission que j’avais à Addis Abeba, je suis allé sans attendre»"
° https://actualite.cd/2017/04/17/f-tshisekedi-vu-la-necessite-de-la-mission-que-javais-a-addis-abeba-je-suis-alle-sans-attendre/
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/04/17/felix-tshisekedi-de-retour-a-kinshasa-nai-jamais-fui-marche.html
"Des arrestations à l’aéroport de N’djili à l’arrivée de Félix Tshisekedi (Peter Kazadi)"
° https://actualite.cd/2017/04/17/arrestations-a-laeroport-de-ndjili-a-larrivee-de-felix-tshisekedi-peter-kazadi/


" Cardinal Monsengwo : « Nous vivons dans le pays un temps de confusion, d’obscurité, de désespoir » "
° http://www.radiookapi.net/2017/04/16/actualite/societe/cardinal-monsengwo-nous-vivons-dans-le-pays-un-temps-de-confusion
Le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, archevêque de Kinshasa, estime que la RDC vit un temps de confusion, d’obscurité, de désespoir. Mais, poursuit-il, au plus profond de la nuit, l’aurore pointe déjà à l’horizon.
« Peuple congolais, nous nous sentons comme si nous étions un grain jeté en terre. Nous sommes ignorés, bafoués, piétinés. Nous vivons dans le pays un temps de confusion, d’obscurité, de désespoir. Mais nous savons qu’au plus profond de la nuit, l’aurore pointe déjà à l’horizon. Nous ne pouvons pas nous laisser envahir par le fatalisme», affirme le cardinal Laurent Monsengwo.


Cette déclaration de l’archevêque de Kinshasa est contenue dans son message lu dans toutes les paroisses de son archidiocèse à l’occasion de la fête pascale, célébrée samedi 15 et dimanche 16 avril.
Le cardinal Monsengwo souhaite que la résurrection de Jésus soit l’Espérance pour un monde nouveau. Mais il estime que le pays doit ressusciter avec le christ.
« Nous avons l’assurance que le Christ ressuscité nous appelle à ressusciter avec lui. Le pays aussi doit ressusciter, c’est-à-dire quitter le vieil homme et revêtir l’homme nouveau. Le Christ est avec nous avec son pouvoir, son pouvoir d’amour. Il subit avec nous les situations d’injustice, de confusion, d’incertitude, non pas pour y rester, mais pour nous en libérer. C’est lui le maître de notre histoire. Cette histoire nous la façonnons avec lui pour créer une société de vie meilleure, une société de vie digne de notre foi de ressuscité», poursuit le cardinal Laurent Mosengwo dans son homélie, avant d’appeler les chrétiens à abandonner l’hypocrisie et l’injustice.
« En même temps, éveillons une nouvelle solidarité entre nous, soutenons-nous dans notre marche. Luttons pour une nouvelle société avec les armes de la vérité, de la justice, sans mensonge ni hypocrisie. Vivons en enfants de lumière. Donnons-nous la main pour que notre espérance soit une étoile qui nous guide vers le chemin du Ciel», recommande l’archevêque métropolitain de Kinshasa."


"Le Cardinal Monsengwo au peuple congolais : « Luttons pour une nouvelle société avec les armes de la vérité… »"
° http://www.lephareonline.net/cardinal-monsengwo-peuple-congolais-luttons-nouvelle-societe-armes-de-verite/
(...)
MESSAGE DU CARDINAL MONSENGWO
PAQUES 2017
« C’est bien vrai! Le Seigneur est ressuscité» (Le 24,34)
Cathédrale Notre Dame
Homélie du Cardinal L Monsengwo Pasinya


Bien-aimés dans le Seigneur,
1. « C’est bien vrai: le Seigneur est ressuscité et il est apparu à Pierre» (Lc, 24,34). Telle est l’annonce que dès les origines de l’Eglise -aujourd’hui encore-a circulé dans le monde chrétien. Le Christ est ressuscité. Des témoins, d’abord incrédules, l’ont vu et l’ont raconté. Telle est notre foi, que nous sommes fiers de professer avec l’Eglise tout entière, répandue dans le monde. « Si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul; s’il meurt, il porte beaucoup de fruit », dit l’Ecriture (Jn 12, 24).
2. Comme le dit le Pape François, Jésus a apporté dans le monde une espérance nouvelle et il l’a fait à la manière de la graine: il s’est fait tout petit, comme un grain de blé. Il a laissé sa gloire céleste pour venir parmi nous: il est «tombé en terre ». Mais cela n’était pas encore suffisant. Pour porter du fruit Jésus a vécu l’amour jusqu’au
bout, se laissant rompre par la mort, comme une graine qui se laisse rompre sous la terre » (Catéchèse du Mercredi Saint 2017)

3. La résurrection  du Christ est l’espérance d’un monde nouveau et d’une humanité nouvelle dans la relation de l’homme à Dieu-Père ; nouvelle aussi dans les relations des hommes entre eux, nouvelle dans la relation de l’homme avec la nature.
4. Peuple congolais, nous nous sentons comme si nous étions un grain jeté en terre; nous sommes ignorés, bafoués, piétinés. Nous vivons dans le pays un temps de confusion, d’obscurité, de désespoir. Mais nous savons qu’au plus profond de la nuit, l’aurore pointe déjà à l’horizon. Nous ne pouvons pas nous laisser envahir par le fatalisme.
5. Nous avons l’assurance Que le Christ ressuscité nous appelle à ressusciter avec Lui. Le pays aussi doit ressusciter, c.-à-d. quitter le vieil homme et revêtir l’homme nouveau. Le Christ est avec nous avec son pouvoir, son pouvoir d’amour, il subit avec nous les situations d’injustice, de confusion, d’incertitude. Non pas pour y
rester, mais pour nous en libérer. C’est Lui le Maître de notre histoire. Cette histoire, nous la façonnons avec Lui pour créer une société de vie meilleure, une société de vie digne de notre foi de ressuscité.

6. En même temps; éveillons une nouvelle solidarité entre nous, soutenons-nous dans notre marche. Luttons pour une nouvelle société avec les armes de la vérité, de la justice, sans mensonge ni hypocrisie. Vivons en enfants de lumière. Donnons-nous la main pour que notre espérance soit une étoile qui nous guide vers le chemin du
Ciel.
« Luttons pour une nouvelle société avec les armes de la vérité… »
7. « Que dire de plus? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? Lui qui n’a pas épargné son propre Fils, mais il l’a livré pour nous tous, comment avec son Fils, ne nous donnerait-il pas tout»( Rm8,31-33)
A tous(tes) je souhaite de Joyeuses Pâques, Qui nous fassent ressusciter avec le Christ, pour que le pays prenne un visage nouveau, dans la paix, la justice, la vérité et l’Amour, à l’image de l’Amour de Dieu pour nous.
Que la Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère de l’humanité rachetée, nous accompagne dans la marche pleine d’embûches et d’écueils. Je vous bénis dans le Seigneur ressuscité.
+ Card. Monsengwo Pasinya
Archevêque de Kinshasa"



"Elections en RDC: la majorité présidentielle fourbit déjà ses armes"
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° http://www.rfi.fr/afrique/20170417-elections-rdc-majorite-presidentielle-kabila-centrale-electorale
La majorité présidentielle a déjà mis en place une centrale électorale et pense désormais à des stratégies qui pourront lui permettre de gagner tous les scrutins. Et c'est au plus tard à la fin de cette année 2017 que devront avoir lieu les premières élections, au nombre desquelles la présidentielle. C'est du moins ce que prévoit l'accord de la Saint-Sylvestre.

En attendant que la Céni élabore un calendrier électoral, la majorité présidentielle a mis en place des structures et des stratégies qui devront permettre à cette famille politique de mieux affronter les prochaines élections. C'est ce qu'a expliqué le secrétaire général de la majorité, également président de l'Assemblée nationale, Aubin Minaku : « Puisque nous croyons en l'organisation des élections, nous avons l'obligation de nous organiser. C'est ainsi que sur instruction de l'autorité morale de Joseph Kabila, nous avons mis en place le centre de coordination électorale de la majorité présidentielle. »
La première réunion de cette centrale électorale a donc mis face à face le bureau de la structure et ceux qu'on appelle les « points focaux ». Mais qui sont ces points focaux ? « Ce sont les délégués désignés par différents partis politiques de la majorité présidentielle pour élaborer les stratégies communes, répond d'Aubin Minaku. Parce qu'en même temps, il ne faut pas oublier que chaque parti politique de la majorité garde aussi son autonomie sur le plan électoral. »

Et qui sera le candidat de la majorité à la présidentielle ? On le connaîtra le moment venu, a répondu le secrétaire général de cette plateforme." Evil or Very Mad  Twisted Evil  Rolling Eyes



Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Message  ndonzwau le 18/4/2017, 2:56 am


"TOKOMI WAPI? MARTIN FAYULU ALANDI OLENGA NKOY"



"TOKOMI WAPI ? RETOUR DE FELIX TSHISEKEDI A KINSHASA"



"L'Analyse du 17 avril 2017 (1 ère PARTIE )"



"FELIX accueilli par plus de 4 millions des KINOIS, improvise une marche et met en garde KABILA"



"JOURNAL : OLENGA NKOY AYEBISI FELIX EKOMI HEURE TOTIKA INTERET PERSONNEL PONA INTERET YA MBOKA"




Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Message  ndonzwau le 18/4/2017, 9:13 pm

"RDC : la fuite en avant de Joseph Kabila
° http://afrikarabia.com/wordpress/rdc-la-fuite-en-avant-de-joseph-kabila/
A vouloir jouer la carte du temps pour se maintenir au pouvoir, Joseph Kabila ne peut plus reculer et doit de nouveau tout faire pour retarder le processus électoral… au risque de l'isolement.

Interdit par la Constitution à briguer un troisième mandat, le président congolais Joseph Kabila a rapidement compris que le meilleur moyen de rester au pouvoir était de ne pas organiser les élections. Par de nombreux subterfuges, le camp présidentiel a donc cherché à retarder le processus électoral : modification de la loi électorale, retard dans le nettoyage du fichier électoral et de l’enrôlement des électeurs, assèchement financier de la Commission électorale (CENI)… Pour gagner du temps et faire patienter l’opinion congolaise et la communauté internationale, le pouvoir a ensuite cherché à négocier le report des élections avec l’opposition. Un premier dialogue, sous l’égide de l’Union africaine (UA), a accouché d’une souris, d’autant que la majorité de l’opposition avait décidé de boycotter le forum.

De négociations en négociations

Pourtant, ce premier round de négociation, à l’automne 2016, a permis à la majorité présidentielle de marginaliser l’UNC de Vital Kamerhe, seul opposant de poids au dialogue de l’UA et qui briguait le poste de Premier ministre de la transition. C’est en fait Samy Badibanga, un opposant dissident de l’UDPS, qui sera nommé à la Primature, divisant un peu plus le camp des opposants. Un second dialogue, encadré par l’église catholique (Cenco), a ensuite permis de dégager un relatif consensus grâce à la participation du Rassemblement de l’opposition : maintien au pouvoir de Joseph Kabila après la fin de son mandat le 20 décembre 2016, nouveau Premier ministre issu du Rassemblement, présidence du Conseil national de suivi de l’accord (CNSA) réservé également au Rassemblement et report de la présidentielle en décembre 2017.

… toujours gagner du temps

Après ce dernier accord du 31 décembre 2016, on pouvait penser que l’organisation de la transition politique et du processus électoral étaient sur les rails. Mais trois mois plus tard, et après le décès surprise du principal opposant Etienne Tshisekedi le 1er février 2017, aucun des points de l’accord n’était mis en oeuvre et l’église catholique était obligée de reconnaître son échec. Il faut attendre début avril pour Joseph Kabila se décide enfin à nommer un nouveau Premier ministre. Mais Bruno Tshibala est loin de faire consensus. Et pour cause. Car comme Samy Badibanga, il résulte d’un débauchage politique fortement critiqué par l’opposition qui ne lui reconnaît aucune légitimité. Encore une fois, Joseph Kabila continue de gagner du temps alors que la date de la présidentielle se rapproche à grand pas. Le président du Conseil national de suivi de l’accord et le nouveau gouvernement Tshibala ne sont toujours pas nommés presque deux semaines après le décret présidentiel.

Spirale de l’instabilité

L’arme du temps étant la seule que semble vouloir manier Joseph Kabila, le président congolais est condamné à une dangereuse fuite en avant qui l’oblige à se couper de la communauté internationale, au risque de l’isolement. Pour continuer à manoeuvrer, afin de reculer la date des élections, le chef de l’Etat s’est enfermé dans une spirale de l’instabilité : politique (avec l’impossibilité d’organiser l’élection présidentielle) et sécuritaire,(avec une nouvelle flambée de violence dans les Kasaï). Dans sa fuite en avant, Joseph Kabila doit maintenant tout faire pour les élections de décembre ne puissent se tenir dans les délais. Pour cela, le pouvoir avance deux arguments contradictoires. Premièrement : l’Etat veut financer seul le processus électoral et ne veut aucune ingérence étrangère. Deuxièmement : les caisses de l’Etat sont vides et le coût estimé des élections s’élève à un tiers du budget national. En gardant la haute main sur le processus électoral (sans intervention extérieure), Joseph Kabila peut donc à tout moment l’interrompre.

Massacres sans témoin

Sur le plan sécuritaire, le président congolais est sur la même ligne : aucune ingérence extérieure. Lors du renouvellement du mandat de la Monusco, l’imposante mission des Nations unies au Congo, la RDC a réussi à faire diminuer (symboliquement) le nombre des casques bleus présents sur le sol congolais.  500 soldats ont été retirés de la mission, portant tout de même les effectifs de la Monusco à 16.215 hommes, le plus important déploiement de casques bleus au monde. Mais depuis plusieurs années, Kinshasa demande (par intermittence) la fin de la mission. Il fait dire que l’ONU pointe régulièrement les nombreuses violations des droits de l’homme en RDC et les exactions des forces de sécurité. Actuellement, les Nations unies enquêtent sur plus de 23 fosses communes découvertes au Kasaï à la suite des affrontements entre les miliciens du chef traditionnel Kamuina Nsapu et l’armée régulière. Fin mars, deux experts occidentaux de l’ONU, qui enquêtaient dans le centre du pays, ont été exécutés. Une « première » inquiétante depuis la création du groupe des experts de l’ONU au Congo en 2004. Les ONG congolaises des droits de l’hommes dénoncent la volonté des autorités de pouvoir réprimer en toute impunité sur le sol congolais et de « massacrer sans témoin ».

Isolement

Dans cette logique d’isolement politique revendiqué, Kinshasa a rompu le 14 avril dernier sa coopération militaire avec la Belgique selon Jeune Afrique. La RDC se referme donc sur elle-même, avec la volonté pour le camp présidentiel de pouvoir manoeuvrer en toute liberté et à l’abri des regards de la communauté internationale. La répression qui continue de s’abattre sur les opposants politiques, mais aussi sur les journalistes et les médias proches de l’opposition ne rassure guère sur le désir de Joseph Kabila de vouloir quitter pacifiquement le pouvoir. Principal responsable de la crise politique congolaise, le président de la République semble attendre une nouvelle fois que le pays soit au pied du mur pour sortir une nouvelle carte de sa manche. En décembre 2017, si les élections ne peuvent se tenir, ce qui paraît le plus probable, Joseph Kabila pourra alors sans doute avancer l’idée d’un référendum pour « sortir de la crise politique ». Référendum-plébiscite qui pourrait lui permettre alors de pouvoir postuler à sa propre succession."



"RDC: "Kabila n'est plus une partie du problème, il est le problème""
° http://www.parismatch.com/Actu/International/RDC-Kabila-n-est-plus-une-partie-du-probleme-il-est-le-probleme-1233866
Ancien ministre de Joseph Kabila, Olivier Kamitatu a rejoint l'opposition en 2015. De passage à Paris, il livre son analyse sur la situation politique en République Démocratique du Congo

Où en est la situation politique en République démocratique du Congo ?
Tout le monde sait que le 19 décembre 2016 a marqué le terme du second mandat du Président de la République. Tout le monde sait qu’il n’a cessé ces derniers mois à saboter le processus électoral dans l’espoir assez vain d’organiser un referendum pour changer la constitution et aller vers une présidence illimitée. Depuis janvier 2015, la population congolaise s’élève contre cette manœuvre et en a payé un sacrifie humain avec des centaines de victimes à travers tout le pays. 
A quoi ont abouti les tentatives de médiations entre le pouvoir et l’opposition ?
Un premier dialogue mené par l’ancien Premier ministre du TogoEdem Kodjoa échoué. Une seconde tentative a été menée par la conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) et a abouti à un accord signé le 31 décembre 2016. L’objectif de ces négociations était d’abord de pourvoir à tous les postes qui sont exercés de manière « illégitime » aujourd’hui puisque la durée légale du mandat du président a expiré. L’accord a défini une période de transition d’une durée de un an, devant conduire à l’organisation des élections démocratiques, transparentes. D’ici à décembre 2017 donc, il a été convenu que le Président Kabila reste en place et que l’opposition dirige le gouvernement.


Joseph Kabila cherche à saboter l’accord
Pourquoi le clan présidentiel et l’opposition n’arrivent-ils pas à s’accorder sur la nomination du Premier ministre ?
Selon l’accord, le nom du Premier Ministre doit être présenté par le Rassemblement, c’est-à-dire l’opposition. Puis conformément à l’article 78 de la Constitution, le Président nomme le Premier Ministre. Le Président peut toujours récusé cette nomination auquel cas, un autre nom pourra lui être présenté. Mais le texte est très clair: l’opposition soumet un nom et un seul. Le président Kabila a refusé celui de Felix Tshisekedi qui avait pourtant été désigné par son père Etienne comme son successeur avant sa disparition dans une lettre adressée aux évêques et transmise au Président. Pour nous, cette lettre est un testament politique. 
L’opposition n’était-elle pas parvenue à se mettre d’accord pour proposer un autre nom ?
En fait, Kabila a décidé qu’il ne voulait plus d’un, mais de cinq noms. Il est apparu clairement qu’il cherchait à saboter l’accord. Une liste lui a été présentée par un groupe de personnes issues de l’opposition mais sans l’aval du Rassemblement et sans véritable légitimité. Le Président a nommé Bruno Tshibala, alors qu’il a été exclu de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), l’ancien parti d’Etienne Tshisekedi.



 Follow
Olivier Kamitatu @OlivierKamitatu
Le choix de Tshibala est un pied de nez à la Cenco, à l'Accord du 31/12, et à tout le peuple congolais. Quos vult perdere Jupiter dementat !
2:37 AM - 8 Apr 2017

La communauté internationale a-t-elle réagi ?
Oui. Les réactions de l’Union européenne, de la Belgique et de la France ont été immédiates. C’est clairement une violation de l’accord.C’est tout à l’honneur de l’Union européenne, de la France de la Belgique de rester fidèles à un texte négocié sous l’égide des évêques avec l’appui de la communauté internationale. 
Le Ministre français des Affaires Etrangères Jean-Marc Ayrault refuse de recevoir son homologue congolais tant que l’accord n’est pas respecté. L’UE a menacé des dirigeants de RDC de nouvelles sanctions. Est-ce suffisant pour mettre la pression ?
Oui et il faut ajouter à cela le soutien crucial des Nations-Unies. Le 31 mars 2017, le Conseil de Sécurité a adopté la résolution 2348 selon laquelle tout doit être mis en œuvre pour la mise en place de cet accord. Nous sommes dans une situation de prévention de conflit et plus le temps passe plus Joseph Kabila apparaît non pas comme une partie du problème, mais comme le problème. 
Ne sentez-vous pas l’équipe de Donald Trump mollir sur le dossier de la RDC ?
Le cabinet n’est pas complet. On attend la nomination du Sous-secrétaire d’Etat aux affaires africaines, mais Washington suit de très près la situation en RDC car tout le monde sait qu’un affaiblissement politique aurait des conséquences terribles sur les 9 pays voisins. 

Les partisans de Joseph Kabila prétendent au contraire que le pays ne tient que parce que Kabila la contrôle…
C’est faux regardez la situation dans le Kassaï : un état absent, illégitime et contesté et des massacres. La terreur qui y est exercée, la manière de décapiter n’est pas habituelle en l’Afrique centrale. C’est un mode de violence extrême importé qui terrorise l’opinion. Combien de charniers a-t-on trouvé ?  De 3 à 7, on en est à 23. 
Sait-on qui sont les responsables de ces violences ?
Deux enquêteurs de l’Onu ont été assassinés le mois dernier précisément parce qu’ils les recherchaient. On sait qu’il existe des liens avec des responsables à Kinshasa. S’ils étaient démasqués, ils seraient passibles de poursuite à la Cour pénale internationale.
Que répondez-vous aux partisans de Kabila qui accusent la communauté internationale d’ingérence ?
Les Nations-Unies se sont investies de manière considérable depuis 1999 avec une très forte implication de la France dans l’opération du maintien de la paix. A un milliard de dollars par an, c’est la mission la plus coûteuse et la plus importante. Grâce à cela nous avons eu dix ans de croissance économique entre 2003 et 2013 ce que nous n’avions jamais connu en RDC. On peut se plaindre de la communauté internationale mais sa large implication a permis d’éviter la reprise des conflits et de consolider nos acquis.

Vous avez exercé des responsabilités pendant la période de transition de 2003 à 2007. Comment voyez-vous la nouvelle période de transition qui se profile ?
Je crains que Kabila laisse la RDC dans le même état que là où il l’a trouvée. Son appétit de pouvoir est tel qu’il est prêt à sacrifier tous les acquis pour se maintenir au pouvoir. A nous maintenant de mettre en valeur notre expérience démocratique pour organiser des élections exemplaires. 
Comment parviendrez-vous à garantir la fiabilité du fichier électoral ?
L’accord signé le 31 décembre a prévu la mise en place d’un organe de suivi appelé Comité national de l’accord et du processus électoral. Ce « conseil des sages » est présidé par Pierre Lumbi. C’est une instance qui peut contrôler et auditer la Commission électorale nationale indépendante. Kabila en est très mécontent puisqu’il perd la main sur l’instrument qui lui permet de contrôler le pays. Car on sait que le fichier qu’il est en train d’élaborer fait l’objet de manipulations et d’enrôlements massifs de mineurs.
Vous êtes le chef de l’Alliance pour le Renouveau du Congo (ARC), un parti qui soutient l’opposant Moïse Katumbi. Où en est-il ? 
Joseph Kabila a tout fait pour le condamner à l’exil. Nous avons mandaté les évêques pour vérifier le socle d’accusations qui pèse contre lui. Ils ont constaté qu’il s’agissait d’une mascarade. Leur rapport est transmis à Joseph Kabila à qui il a été demandé de lever les poursuites contre Moïse Katumbi, qui doit pouvoir rentrer dans son pays. En rien il n’est concerné ni par l’affaire immobilière, ni par cette histoire de mercenaire grotesque."



"RDC : la CENI travaille « dans l’optique d’organiser les élections en 2017 »"
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° http://www.radiookapi.net/2017/04/18/actualite/politique/rdc-la-ceni-travaille-dans-loptique-dorganiser-les-elections-en-2017

"Accords politiques à l’épreuve de la Constitution en RDC. Quelle approche de gestion de la République à la fin du second et dernier mandat du Président en exercice ? »"
° http://www.lephareonline.net/accords-politiques-a-lepreuve-de-constitution-rdc-approche-de-gestion-de-republique-a-fin-second-dernier-mandat-president-exercice/
Cette réflexion est menée en vue de la contribution à la recherche de solution à l’épineux problème de gestion des institutions à la fin du second et dernier mandat du Président de la République en exercice.
Sans nul doute, il s’agit d’une première expérience qui, nous le pensons, mérite une attention particulière face aux exigences du constitutionnalisme et de l’Etat de droit proclamé par la Constitution de République. Le retraçage du contexte factuel qui a donné naissance à la conclusion des accords politiques sur lesquels la vie de la
République se trouve être suspendue est nécessaire; ensuite conviendra-t-il, de situer la pertinence ainsi que le rôle joué par les différents protagonistes et dénicher les problèmes’ constitutionnels qu’ils renferment pour enfin aboutir à l’identification et la détermination de pistes de sorties qui puissent tenir exclusivement compte de l’intérêt du souverain primaire.
(...)
Par
Kilongozi Kibondo Max. Avocat, et Notaire ,
Barreau de l’Ontario, Canada,
Gayala Sage, Philosophe de formation, Journaliste d’investigations
Actuellement étudiant en Droit, Université d’Ottawa
Mujinya Bahati Bahati, Chercheur,
Assistant à la Faculté de droit, Université de Kinshasa"



" Accord du 31 décembre 2016 : Félix Tshisekedi donne un sévère avertissement à Kabila"
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° http://www.lephareonline.net/accord-31-decembre2016-felix-tshisekedi-donne-severe-avertissement-a-kabila/
"La Tshangu et le Mont-Amba envoient un signal fort au pouvoir"
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° http://www.lephareonline.net/accord-31-decembre2016-felix-tshisekedi-donne-severe-avertissement-a-kabila/
"Parti en toute discrétion: Kinshasa, revoici Fatshi
° http://groupelavenir.org/parti-en-toute-discretion-kinshasa-revoici-fatshi/
Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi a regagné Kinshasa, ce lundi 17 avril. Le président du rassemblement aile limeté revient d’ un séjour d’ une semaine  en Europe. Fatshi avait quitté la capitale  à la veille d’ une marche convoquée par la plateforme qu’ il dirige. Son départ démenti puis confirmé avait suscité plusieurs commentaires dans l’ opinion. L’ appel à manifester lancé par son regroupement politique avait été frappé d’ interdiction de la part de l’ hôtel de  ville. Plusieurs policiers avaient été déployés  pour disperser toute tentative de manifestations. D ‘ après le rassemblement à l’ origine de l’ initiative, la marche n’ a pas eu lieu car les militants étaient appelé à faire des marche parcellaires."
"Le Potentiel parle d’un «retour réussi de Félix Tshisekedi à Kinshasa»."
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=207510&Actualiteit=selected

"Tshibala - Félix Tshisekedi : difficile cohabitation !"
° http://www.laprosperiteonline.net/affi_article.php?id=13491&rubrique=POLITIQUE

"FÉLIX TSHISEKEDI S’EN TIENT À L’ACCORD DU 31 DÉCEMBRE "
° http://www.forumdesas.org/spip.php?article11214


"Soutien aveugle au gouvernement Tshibala : La Monusco tenue à revenir à la raison »"
° www.latempete.info

"Abbé Nshole : « La CENCO ne peut qu’encourager les bons offices de la Monusco »"
° https://actualite.cd/2017/04/18/abbe-nshole-cenco-ne-quencourager-bons-offices-de-monusco/

"Tête-à-tête entre Maman Sidikou et Marcel Utembi "
° http://www.politico.cd/encontinu/2017/04/18/tete-a-tete-entre-maman-sidikou-marcel-utmbi.html
Maman Sidikou a rencontré mardi matin le président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), dans le cadre des bons offices onusiens lancés depuis lundi.
Le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en RDC, Maman Sidikou a rencontré Marcel Utembi, président de la CENCO à Kinshasa, dans le cadre des bons offices entamés par la MONUSCO depuis hier, a appris POLITICO.CD des sources ecclésiastiques.
« Le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en RDC a rencontré ce mardi matin Mgr Marcel Utembi président de la cenco, pour lui demander conseil au sujet de la mission de bon offices qu’il compte entreprendre dans quelques jours« , annonce une source élastique à POLITICO.CD(...)"



Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Message  ndonzwau le 19/4/2017, 1:22 am


"TOKOMI WAPI? JEAN MARC KABUND A RECADRE LISANGA BONGANGA, VALENTIN MUBAKE NA OLENGA NKOYI"



"L'Analyse du 17 avril 2017 (2 ème PARTIE )"



"L'Analyse du 18 avril 2017"





Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Message  zobattants le 21/4/2017, 4:28 am

Matungulu va t il s'auto exclure maintenant qu'ila rencontre Bruno Tshibala?
Quid du suspension de son secretaire general???
Politichiottes...

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Message  Arafat le 21/4/2017, 8:53 am

Beaucoup se rendent finalement compte que s´ils suivent le radicalisme prôné par le Rassemblement aile Limete, ils finiront dans l´impasse.   Tshisekedi fils continuera toujours de réclamer la stricte application des accords de la CENCO afin qu´il soit propulsé à la primature mais il finira comme son père qui n´a rien obtenu alors qu´il a passé des années à pleurnicher pour son imperium.  Bakozonga toujours maboko pamba

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Message  ndonzwau le 21/4/2017, 4:26 pm

zobattants a écrit:Matungulu va t il s'auto exclure maintenant qu'ila rencontre Bruno Tshibala?
Quid du suspension de son secretaire general???
Politichiottes...

Cher Zobattants,

Si vous me lisez régulièrement, vous aurez compris que s’agissant notamment de la « nomination de Tshibala  et de la réaction (officielle) du Rassemblement’ » ma position est plus exigeante que « suiviste » (dans le sens d’une complaisance automatique envers celle de l’opposition à ‘JK’ que pourtant je soutiens)…

Bien sûr que ‘JK’ a « débauché » Tshibala à son profit,
il n’y a en effet aucun doute pour moi que ‘JK’ est engagé à garder la main anticonstitutionnellement soit en reculant délibérément les scrutins à venir soit en se fabriquant une nouvelle légalité factice pour rester au pouvoir, soit en nous plantant des subterfuges diaboliques comme ce « débauchage » éhonté d’un « transfuge » de l’Udps, soit, soit…
Mais en même temps ‘JK’ a profité d’un désaccord déjà existant dans l’opposition ou plus particulièrement au Rassemblement : un camp pas insignifiant (celui de Tshibala et de quelques autres) reproche, légitimement selon moi, à l’autre (celui de Tshisekedi/Lumbi et les autres) d’avoir unilatéralement et d’autorité fait main basse sur tout le ‘Rassemblement’ pour en faire leur « plateforme électorale », ce qu’il n’était pas encore ou ce qui n’avait pas été discuté ouvertement et démocratiquement entre ses membres…

C’est dans ce malheureux imbroglio que je place la démarche de Matungulu : je continue à le prendre pour un leader politique méritant (intellectuellement et politiquement) et si je suis réservé sur certaines modalités de sa protestation au sein de son groupe, je lui sais gré d’agir légitiment dans le principe en contestant la « prise en otage » du groupe par le duo Udps/G7, Tshisekedi /Katumbi…
(En passant qui peut croire que face à un F Tshisekedi Matungulu ne présente pas au moins autant de légitimité et de qualités pour prétendre aux plus hautes charges au sein de l’opposition (du ‘Rassemblement’) et au Congo en général ?)

Pour vous le dire autrement et plus simplement, je suis pour une stratégie qui privilégie l’union au sein du Rassemblement (de l’opposition) plutôt que la division comme je l’entrevois faire par le duo Tshisekedi/Lumbi : c’est ainsi que je mise davantage sur « la discussion et la collaboration intelligente » avec Tshibala qu’hélas ‘JK’ laissé PR par l’Accord a nommé comme PM plutôt que sa récusation pure et simple pour un FT choisi comme candidat PM exclusif par l’aile majoritaire !

Ce que je crois qu’« il est possible de contourner ainsi la ruse démagogique du pouvoir » : en effet je reste convaincu que l’union au sein de l’opposition plutôt que la division, disais-je, est l’arme à même de bousculer le rapport de force aujourd’hui trop en faveur de la majorité qui dispose non seulement de la ruse mais aussi et surtout de la puissance de l’Etat…
Je me trompe peut-être est-il je crains (peut-être trop naïvement) que la stratégie jusqu'auboutiste du 'Rassemblelement' risque de nous enliser dans le statu quo actuel qui profite à terme au pouvoir !

C’est ainsi aussi que je suis de principe rétif aux logiques intempestives d’(auto)exclusions et de condamnations unanimes et voulues vertueuses que pratique indistinctement le ‘Rassemblement’ : par exemple je ne trouve ni honnête ni intelligent un Fayulu dont pourtant j’apprécie la probité (morale et patriotique…) et pas toujours sa stratégie politique trop naïve à mon goût de  traiter avec mépris les choix d’un Matungulu qui n’est pas le « premier venu » ne se précipitant selon lui « qu'en quête d’argent et des postes »…
Hélas donc une fois de plus à mon grand regret le « bon » Fayulu (et les autres qui le proclament comme lui) ne s’y montre pas plus loyal à l’intérêt général comme il le croit naïvement mais davantage prisonnier des appareils, d’une stratégie politique douteuse…

Voilà !
 

Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Message  zobattants le 21/4/2017, 9:49 pm

ndonzwau a écrit:
zobattants a écrit:Matungulu va t il s'auto exclure maintenant qu'ila rencontre Bruno Tshibala?
Quid du suspension de son secretaire general???
Politichiottes...

Cher Zobattants,

Si vous me lisez régulièrement, vous aurez compris que s’agissant notamment de la « nomination de Tshibala  et de la réaction (officielle) du Rassemblement’ » ma position est plus exigeante que « suiviste » (dans le sens d’une complaisance automatique envers celle de l’opposition à ‘JK’ que pourtant je soutiens)…

Bien sûr que ‘JK’ a « débauché » Tshibala à son profit,
il n’y a en effet aucun doute pour moi que ‘JK’ est engagé à garder la main anticonstitutionnellement soit en reculant délibérément les scrutins à venir soit en se fabriquant une nouvelle légalité factice pour rester au pouvoir, soit en nous plantant des subterfuges diaboliques comme ce « débauchage » éhonté d’un « transfuge » de l’Udps, soit, soit…
Mais en même temps ‘JK’ a profité d’un désaccord déjà existant dans l’opposition ou plus particulièrement au Rassemblement : un camp pas insignifiant (celui de Tshibala et de quelques autres) reproche, légitimement selon moi, à l’autre (celui de Tshisekedi/Lumbi et les autres) d’avoir unilatéralement et d’autorité fait main basse sur tout le ‘Rassemblement’ pour en faire leur « plateforme électorale », ce qu’il n’était pas encore ou ce qui n’avait pas été discuté ouvertement et démocratiquement entre ses membres…

C’est dans ce malheureux imbroglio que je place la démarche de Matungulu : je continue à le prendre pour un leader politique méritant (intellectuellement et politiquement) et si je suis réservé sur certaines modalités de sa protestation au sein de son groupe, je lui sais gré d’agir légitiment dans le principe en contestant la « prise en otage » du groupe par le duo Udps/G7, Tshisekedi /Katumbi…
(En passant qui peut croire que face à un F Tshisekedi Matungulu ne présente pas au moins autant de légitimité et de qualités pour prétendre aux plus hautes charges au sein de l’opposition (du ‘Rassemblement’) et au Congo en général ?)

Pour vous le dire autrement et plus simplement, je suis pour une stratégie qui privilégie l’union au sein du Rassemblement (de l’opposition) plutôt que la division comme je l’entrevois faire par le duo Tshisekedi/Lumbi : c’est ainsi que je mise davantage sur « la discussion et la collaboration intelligente » avec Tshibala qu’hélas ‘JK’ laissé PR par l’Accord a nommé comme PM plutôt que sa récusation pure et simple pour un FT choisi comme candidat PM exclusif par l’aile majoritaire !

Ce que je crois qu’« il est possible de contourner ainsi la ruse démagogique du pouvoir » : en effet je reste convaincu que l’union au sein de l’opposition plutôt que la division, disais-je, est l’arme à même de bousculer le rapport de force aujourd’hui trop en faveur de la majorité qui dispose non seulement de la ruse mais aussi et surtout de la puissance de l’Etat…
Je me trompe peut-être est-il je crains (peut-être trop naïvement) que la stratégie jusqu'auboutiste du 'Rassemblelement' risque de nous enliser dans le statu quo actuel qui profite à terme au pouvoir !

C’est ainsi aussi que je suis de principe rétif aux logiques intempestives d’(auto)exclusions et de condamnations unanimes et voulues vertueuses que pratique indistinctement le ‘Rassemblement’ : par exemple je ne trouve ni honnête ni intelligent un Fayulu dont pourtant j’apprécie la probité (morale et patriotique…) et pas toujours sa stratégie politique trop naïve à mon goût de  traiter avec mépris les choix d’un Matungulu qui n’est pas le « premier venu » ne se précipitant selon lui « qu'en quête d’argent et des postes »…
Hélas donc une fois de plus à mon grand regret le « bon » Fayulu (et les autres qui le proclament comme lui) ne s’y montre pas plus loyal à l’intérêt général comme il le croit naïvement mais davantage prisonnier des appareils, d’une stratégie politique douteuse…

Voilà !
 

Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #
Monsieur Ndonzwau,
Nous, de la Majorite Presidentielle,  observons avec amusement l'imbroglio du dit Rassop...compose des vautours en quete des postes.
Nous vous attendons aux elections...

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Message  ndonzwau le 23/4/2017, 1:54 am


"L'Udps annonce l'arrivée du corps de Tshisekedi le 12 mai 2017"



"TOKOMI WAPI? LISANGA BONGANGA AZA NA BA NANI?"



"Actualité Expliquée 21.04.17 : 2 Rassop devant la SADC à Kinshasa"



"Actualité Expliquée 21.04.17 : Freddy Matungulu et un haut cadre de l'UDPS chez Tshibala"



"TOKOMI WAPI? BA SANGO BABOYI BRUNO TSHIBALA"





Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Message  ndonzwau le 23/4/2017, 1:58 am


"L'Analyse du 20 avril 2017"



"Entretien : Muyambo condamné, son avocat interpelle"



"Actualité Expliquée 19.04 : Badibanga autorise l'importation des véhicules de plus de 10 ans"



"Actualité Expliqué 19.04 : Passeports congolais, tous chemins mènent aux Kabila"




Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Message  ndonzwau le 28/4/2017, 1:47 am

Où en sommes-nous, où allons-nous ?

Bien malin celui qui prétend répondre à cette question de façon intelligible tant à tous les niveaux un flou artistique surplombe la vie politique et sociale du pays en ce moment…
Sauf un élément, le seul qui qui semble acquis à travers ces va-et-vient : ‘JK’ n’est pas résolu à abandonner le pouvoir comme l’y invite la Constitution, déjà comme ce l’était le 19 décembre passé au terme légal de son mandat, ce ne le sera pas non plus dans un délai raisonnable par exemple fin 2017 comme il a été convenu « consensuellement » à l’Accord de la St Sylvestre…..........


" RDC: l’arrangement particulier signé sans le Rassemblement dirigé par Félix Tshisekedi"
° http://www.radiookapi.net/2017/04/27/actualite/politique/rdc-larrangement-particulier-signe-sans-le-rassemblement-dirige-par
° https://actualite.cd/2017/04/27/arrangement-particulier-signe-mlc-rassemblement-de-felix-tshisekedi/
° http://www.rfi.fr/afrique/20170427-rdc-signature-arrangement-particulier-une-partie-opposition

° http://laprosperiteonline.net/2017/04/26/signature-aujourdhui-de-larrangement-particulier-minaku-et-kengo-confirment-la-cenco-se-dit-surprise/
° http://www.forumdesas.org/spip.php?article11359
° http://groupelavenir.org/signature-de-larrangement-particulier-cest-aujourdhui/
° http://www.voaafrique.com/a/rdc-signature-de-l-arrangement-particulier-convoque-pour-jeudi/3826483.html
° http://www.politico.cd/encontinu/2017/04/27/signature-de-larrangement-particulier-delegues-se-mis-daccord.html
° http://www.radiookapi.net/2017/04/27/actualite/politique/rdc-la-signature-de-larrangement-particulier-attendue-dans-lapres

"Christophe Lutundula: «Il faut signer l’arrangement particulier, mais pas en violation de la constitution»"
° http://www.radiookapi.net/2017/04/27/actualite/politique/christophe-lutundula-il-faut-signer-larrangement-particulier-mais-pas

" RDC: pour Kokonyangi, le Rassemblement est «un petit groupe en perte de vitesse» "
° http://www.radiookapi.net/2017/04/27/actualite/politique/rdc-pour-kokonyangi-le-rassemblement-est-un-petit-groupe-en-perte-de

"Signature de l’arrangement particulier : Fidèle Babala sollicite un délai supplémentaire pour le FRC"
° https://actualite.cd/2017/04/27/signature-de-larrangement-particulier-fidele-babala-sollicite-delai-supplementaire-frc/
"Eve Bazaiba rejette la signature de l’arrangement particulier"
° https://actualite.cd/2017/04/27/eve-bazaiba-rejette-signature-de-larrangement-particulier/

"Arrangement particulier : Désaccord entre la MP et le Rassemblement quant à la direction du CNSA"
° https://actualite.cd/2017/04/27/arrangement-particulier-desaccord-entre-mp-rassemblement-quant-a-direction-cnsa/

"Arrangement particulier: « les questions non-résolues ont trouvé un consensus lors des consultations » – (Mende)"
° https://actualite.cd/2017/04/27/arrangement-particulier-questions-non-resolues-ont-trouve-consensus-lors-consultations-mende/

"Signature de l’arrangement particulier: qui seront présents?"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/04/27/signature-de-larrangement-particulier-seront-presents.html

"La CENCO se dit « empêcher », mais soutient une signature « inclusive » de l’Arrangement particulier"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/04/27/cenco-se-dit-empecher-soutient-signature-inclusive-de-larrangement-particulier.html
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/04/27/signature-de-larrangement-particulier-presence-de-cenco-ne-simpose-estime-andre-atundu.html

° http://www.radiookapi.net/2017/04/27/actualite/societe/accord-politique-la-lucha-demande-la-monusco-dassurer-les-bons-offices
° http://www.radiookapi.net/2017/04/27/actualite/politique/rdc-pour-emery-okundji-la-signature-de-larrangement-particulier-est

" Agitation & propagande :
Les évêques de la Cenco victimes d’un lynchage politico-médiatique"

° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11677

"De l’Accord du 18 octobre à l’Accord du 31 décembre 2016 : la Cenco au milieu ou au fond du village ?"
° http://www.lephareonline.net/de-laccord-18-octobre-a-laccord-31-decembre-2016-cenco-milieu-fond-village/

"Réplique de la Cenco à la MP : les Congolais sont à Dieu "
° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=16829:replique-de-la-cenco-a-la-mp-les-congolais-sont-a-dieu&catid=85:a-la-une&Itemid=472

"La Majorité opte pour un passage en force !"
° http://www.lephareonline.net/majorite-opte-passage-force/

"Signature ce jeudi de l'arrangement particulier: le chef de l’Etat s'engage dans l’exclusion"
° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=16833:signature-ce-jeudi-de-l-arrangement-particulier-le-chef-de-l-etat-s-engage-dans-l-exclusion&catid=85:a-la-une&Itemid=472


"Contre la signature de l’arrangement particulier ce jeudi, le Rassemblement invite le peuple à appliquer l’article 64 de la Constitution"
° https://7sur7.cd/new/2017/04/contre-la-signature-de-larrangement-particulier-ce-jeudi-le-rassemblement-invite-le-peuple-a-appliquer-larticle-64-de-la-constitution/
"(...)
(Belle déclaration façon Robespierre… ou plutôt façon Danton car l’Incorruptible ne se serait sans doute pas senti tellement à l’aise en RDC. C’est fort bien de crier « De l’audace ! Encore de l’audace ! », et même de rappeler que l’article 64 rend légale l’insurrection pour s’opposer au maintien d’un pouvoir illégal. Mais cet article n’est pas une incantation magique, comme certains Congolais semblent parfois le croire. C’est bien d’avoir l’audace de se soulever, mais il faut que le soulèvement ait les moyens d’être victorieux. On évoque sans cesse un « plan B », sans autre précision. Bien sûr, un plan d’insurrection a tout avantage à rester secret. On veut même espérer que c’est de cela qu’il s’agit. Mais il y a de fortes raisons de craindre que ce « plan » n’existe tout simplement pas.
Du côté du pouvoir, on a de la suite dans les idées. Les Accords de Tshatshi sont extrêmement favorables au camp « joséphiste » et il faut donc, pense le camp du pouvoir en place, les maintenir coûte que coûte. En effet, maintenir JKK à la présidence, c’est lui laisser le bénéfice du « vote de précaution » lors des élections et le commandement des forces de répression pour en imposer les « résultats ».
 
L’enjeu principal dans la « lutte pour la Primature, c’était de démontrer que JKK était toujours Président au sens fort du terme et non une sorte de « demi-Président de Transition ». La preuve : il s’attribuait un « pouvoir discrétionnaire » de choisir son PM « issu de l’Opposition », suivant la formule vague des Accords de Tshatshi. Thsibala n’est qu’un Badibanga-bis.  
Pour souder les « signataires », il y aura la « Loi de l’Entrecôte ». Il est difficile de trouver mieux que le spectacle de la bousculade et du grenouillage en cours pour accéder à une Primature ou à un ministère, pour montrer que la loi fondamentale en RDC n’est pas la Constitution, mais la Loi de l’Entrecôte. Il est clair aussi qu’une des dimensions de tout ce cirque, y compris le « second dialogue », est que JKK entend ne pas se trouver en situation de blocage avéré. Il faut que ceux qui entreprendraient quelque chose à cette date puissent être présentés comme « tentant un coup d’Etat alors que des négociations sont toujours en cours ».  
La partition jouée par le pouvoir est toujours la même depuis les « Concertations » de 2012 : on propose des discussions, on en réduit la représentativité et la portée en en faisant des Congrès de la MP, avec quelques figurants alléchés par l’annonce, également répétée à chaque fois, d’un « nouveau gouvernement ».

Il faut disposer d’un « accord politique » signé, ce qui permettra de « clôturer le Dialogue », sans avoir touché, ni au manque de crédibilité d’élections sans recensement préalable de la population, ni au manque de légitimité du pouvoir issu de celles de 2011. On pourra alors se lancer dans le coup de force pour refuser l’ouverture d’un « second dialogue ». C’est à dire qu’on fera une fois de plus le coup de « Les chiens aboient, la caravane passe », étant entendu que la « caravane » sera une colonne de blindés !
Pourquoi se soucie-t-on tant de la fin du « mandat » du « Président » Kabila conformément à la Constitution, alors que la Constitution a été non pas violée, mais chiffonnée, jetée à terre et foulée aux pieds pour le maintenir au pouvoir en 2011 après des élections NULLES[1].(...) NdlR)(...)"

° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=207585&Actualiteit=selected


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette que)stion. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Message  ndonzwau le 28/4/2017, 3:00 am


"Actualité Expliquée 26.04.17 : Affaire vidéo Experts de l'ONU + Rassop prêt à rencontrer Kabila"



"L'Analyse du 26 avril 2017"



"TOKOMI WAPI? VITAL KAMERHE AZO LUKA NINI?"



"TOKOMI WAPI? NDEKO ELIEZER ALOBELI MAKAMBO YA PASSEPORT"


"L'Analyse du week-end du 23 avril 2017"




Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Message  ndonzwau le 28/4/2017, 3:19 am


"L'Analyse du week-end du 22 avril 2017"



"TOKOMI WAPI? KIOSQUE DU 26 04 2017"



"Le parti Orange de Fiyou Ndondoboni en action à Kinshasa"



"Actualité Expliquée 23.04.17 : La Cenco tacle Kabila et dénonce la nomination de Tshibala"



"TOKOMI WAPI? EVARISTE BOSHAB AZA WAPI?"



" TOKOMI WAPI? GEN KANYAMA, MUANA YA SG.MARC KABUND, NINI ELEKI? "





Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Message  ndonzwau le 29/4/2017, 2:24 am


"Actualité Expliquée 28.04.17 - Signature Particulière de l'Arrangement : La forfaiture"



"Actualité Expliquée 28.04.17 : Un vice-président du G7 propose à Félix Tshisekedi le CNSA"



"TOKOMI WAPI? JEAN CLAUDE VUEMBA AWANGANI ROGER LUMBALA"



"RDC:Laurent Mutambayi:La Belgique (NVA) met Kabila au pied du mur !"



"MPBTV Actualité 29-04-2017: Coup de force de Kabila...Bemba joue Les ponce pilate..."




Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Message  ndonzwau le 29/4/2017, 7:24 am

ndonzwau a écrit:Où en sommes-nous, où allons-nous ?

Bien malin celui qui prétend répondre à cette question de façon intelligible tant à tous les niveaux un flou artistique surplombe la vie politique et sociale du pays en ce moment…
Sauf un élément, le seul qui qui semble acquis à travers ces va-et-vient : ‘JK’ n’est pas résolu à abandonner le pouvoir comme l’y invite la Constitution, déjà comme ce l’était le 19 décembre passé au terme légal de son mandat, ce ne le sera pas non plus dans un délai raisonnable par exemple fin 2017 comme il a été convenu « consensuellement » à l’Accord de la St Sylvestre…..........

La vérité du jour est encore plus pitoyable : ‘JK’ s’est assis davantage sur l’apparente tentative de dialogue qui devrait initier une transition cogérée avec l’opposition… Peut-être aussi à cause d’une opposition qui n’a pas su saisir la balle au vent ou la main tendue : est-il que face à cette situation de fait nous avons un devoir de réaction encore plus réaliste pour tenter de tempérer un rapport de force encore trop en notre défaveur sinon nous sommes bien en plein «rétropédalage démocratique » (dixit Kyungu) calculé si jamais il y'eut une réelle volonté de « sortie de crise » consensuelle...
'JK' après avoir obtenu de façon rusée un passage tranquille du cap fatidique du 19 décembre, a repris tout en main pour conduire seul le pays comme à l’accoutumée, le dialogue qui aurait pu permettre une transition cogérée n'aura servi en fait qu'à tromper le pays en s'octroyant à peu de frais une légalité factice mais suffisante pour poursuivre sa dictature !

Dans les faits en cours, la Cenco partie, le pouvoir a nommé d'autorité un PM de son choix et a imposé la signature d'un "arrangement particulier" tronqué sur la forme et sur le fond, toutes choses contraires à l'"Accord" original...
Entre-temps si en fait à la manière de la "Cigale", l'opposition (et la Cenco) ayant baguenaudé de ci de là quand il fallait discuter avec mesure, efficacité et moins d'angélisme se trouvaient aujourd'hui fort dépourvues, "Gros-Jean comme devant" au moment de récolter ce qu'elles auront semé... Laughing  Laughing  Laughing  

La Cigale, ayant chanté/Tout l'été,/Se trouva fort dépourvue/Quand la bise fut venue./
Pas un seul petit morceau/De mouche ou de vermisseau./Elle alla crier famine/Chez la Fourmi sa voisine,/La priant de lui prêter/Quelque grain pour subsister/Jusqu'à la saison nouvelle.
(...)
Vous chantiez ? j'en suis fort aise :/Et bien ! dansez maintenant."  
Evil or Very Mad  Rolling Eyes  Laughing  Laughing  cyclops  cyclops  cyclops
On est donc pleinement revenu à la dictature d'avant le dialogue juste le temps de laisser passer l'orage(!) autour du 19 décembre...
Lisez si besoin pour vous convaincre de tout ce malheureux micmac ce commentaire assez juste de G De Boeck :

"…(Après l’accord du 31 décembre 2016, si l’on était naïf au point de négliger qu’un « accord »… sur une liste de désaccords n’était qu’un constat d’échec dissimulé derrière un faux nez, on pouvait penser que l’organisation de la transition politique et du processus électoral étaient sur les rails. Quatre mois plus tard, et après le décès surprise d’Etienne Tshisekedi le 1er février 2017, aucun des points de l’accord n’était mis en œuvre et la Cenco était obligée de reconnaître (enfin !) son échec. Il fallut attendre début avril pour que Joseph Kabila nomme Bruno Tshibala Premier ministre. Mais il est loin de faire consensus, car comme Samy Badibanga, il résulte d’un débauchage politique fortement critiqué par l’opposition qui ne lui reconnaît aucune légitimité. Encore une fois, Joseph Kabila continue de gagner du temps alors que la date de la présidentielle se rapproche à grand pas. Le président du CNSA et le nouveau gouvernement Tshibala ne sont toujours pas nommés trois semaines après le décret présidentiel.
 
L’arme du temps est la seule que JKK semble vouloir manier pour l’instant, non par modération ou par humanité, mais par tactique. Il a déjà sauvé l’essentiel, car le maintenir JKK à la présidence, c’est lui laisser le bénéfice du « vote de précaution » lors des élections et le commandement des forces de répression pour en imposer les « résultats ». JKK craint surtout l’échec des négociations, donc la situation de blocage. Il faut que ceux qui entreprendraient quelque chose puissent être présentés comme « tentant un coup d’Etat alors que des négociations sont toujours en cours ». Ou alors, disposer d’un « accord politique » signé, sans avoir touché, ni au manque de crédibilité d’élections sans recensement préalable de la population, ni au manque de légitimité du pouvoir issu de celles de 2011. On pourra alors se lancer dans le coup de force pour refuser l’ouverture d’un « second dialogue ». C’est à dire qu’on fera une fois de plus le coup de « Les chiens aboient, la caravane passe », étant entendu que la « caravane » sera une colonne de blindés !
Jusqu’ici, « jouer la montre » a réussi à Joseph Kabila, mais il est condamné à une dangereuse fuite en avant qui l’oblige à se couper de la communauté internationale, au risque de l’isolement. Pour continuer à reculer la date des élections, il s’est enfermé dans une spirale de l’instabilité : politique (l’impossibilité d’organiser l’élection présidentielle) et sécuritaire,( une nouvelle flambée de violence dans les Kasaï). Dans sa fuite en avant, JKK doit maintenant faire que les élections de décembre ne puissent se tenir dans les délais. Pour cela, le pouvoir avance deux arguments contradictoires. 1° : l’Etat veut financer seul le processus électoral et ne veut aucune ingérence étrangère. 2° : les caisses de l’Etat sont vides et le coût estimé des élections s’élève à un tiers du budget national. En gardant la haute main sur le processus électoral (sans intervention extérieure), Joseph Kabila peut donc à tout moment l’interrompre.
 
Dans cette logique d’isolement politique revendiqué, Kinshasa se referme donc sur elle-même, avec la volonté pour le camp présidentiel de pouvoir manœuvrer en toute liberté et à l’abri des regards de la communauté internationale. La répression qui continue de s’abattre sur les opposants politiques, mais aussi sur les journalistes et les médias proches de l’opposition ne rassure guère sur le désir de Joseph Kabila de vouloir quitter pacifiquement le pouvoir. Principal responsable de la crise politique congolaise, le président de la République semble attendre une nouvelle fois que le pays soit au pied du mur pour sortir une nouvelle carte de sa manche. En décembre 2017, si les élections ne peuvent se tenir, ce qui paraît le plus probable, Joseph Kabila pourra alors sans doute avancer l’idée d’un référendum pour « sortir de la crise politique ». Référendum-plébiscite qui pourrait lui permettre alors de pouvoir postuler à sa propre succession. NdlR)(...)"

° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=207595&Actualiteit=selected  
"Un arrangement très particulier a été signé à Kinshasa"
° http://www.lalibre.be/actu/international/un-arrangement-tres-particulier-a-ete-signe-a-kinshasa-59034e5bcd70e805132172c8
"RDC: les leaders de l’opposition refusent de signer une annexe de l’accord"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170428-rdc-partie-opposition-refuse-signer-une-annexe-accord-mlc-kabila
"Dérangement particulier à Kinshasa"
° http://www.politico.cd/grand-angle/sopolitico/2017/04/27/derangement-particulier-a-kinshasa.html

"Mende « Le poste du président du CNSA est ouvert à toutes les mouvances de l’opposition »"
° https://actualite.cd/2017/04/28/mende-poste-president-cnsa-ouvert-a-toutes-mouvances-de-lopposition/

"Le Groupe parlementaire UDPS et Alliés non concerné – Le Phare"
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=207595&Actualiteit=selected
"L'Udps qualifie la signature d'un arrangement de "malhonnête""
° http://www.bbc.com/afrique/region-39746004
"Le Groupe parlementaire UDPS et Alliés non concerné – Le Phare"
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=207595&Actualiteit=selected
"La jeunesse du Rassemblement appelle les jeunes à se tenir prêts pour défendre la démocratie"
° https://actualite.cd/2017/04/28/la-jeunesse-du-rassemblement-appelle-les-jeunes-a-se-tenir-prets-pour-defendre-la-democratie/
"Dany Banza (G7) : «Pour gagner du temps, F. Tshisekedi devrait diriger le CNSA »"
° https://actualite.cd/2017/04/28/dany-banza-g7pour-gagner-temps-f-tshisekedi-diriger-cnsa/
"Arrangement Particulier: «Ce qui s’est passé hier, c’est une configuration préparée au dialogue du camp Tshasthi» (Peter Kazadi)
° https://actualite.cd/2017/04/28/arrangement-particulier-sest-passe-hier-cest-configuration-preparee-dialogue-camp-tshasthi-peter-kazadi/

"Front pour le Respect de la Constitution: les dessous d’une signature négociée"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/04/28/front-respect-de-constitution-dessous-dune-signature-negociee.html
"F.Babala : « C’est Jean-Pierre Bemba qui a validé la signature du Front »"
° https://actualite.cd/2017/04/28/f-babala-cest-jean-pierre-bemba-a-valide-signature-front/
"Le Front pour le respect de la constitution signe finalement l’Arrangement particulier"
° https://actualite.cd/2017/04/28/front-respect-de-constitution-signe-finalement-larrangement-particulier/
"Eve Bazaiba (FRC) :«Ne tombons pas dans la distraction de la Majorité – Le Phare"
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=207595&Actualiteit=selected

"Arrangement particulier: « le Rassemblement est isolé car les autres, non-radicaux, ont signé » ( Mosenepwo/CCU)"
° https://actualite.cd/2017/04/28/arrangement-particulier-rassemblement-isole-autres-non-radicaux-ont-signe-mosenepwoccu/

"Jean-Claude Vuemba: « cette signature de l’arrangement particulier pousse le peuple au soulèvement »"
° http://www.politico.cd/encontinu/2017/04/28/jean-claude-vuemba-cette-signature-de-larrangement-particulier-pousse-peuple-soulevement.html

" Arrangement particulier revu et corrigé ; la Majorité et ses alliés ont signé – Le Phare"
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=207595&Actualiteit=selected

"Lambert Mende: « il n’y aura plus d’autres pourparlers, le cap est mis vers les élections »"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/04/28/lambert-mende-ny-aura-plus-dautres-pourparlers-cap-mis-vers-elections.html


"Crise en RDC : le Rassemblement sollicite l’aide d’Alpha Condé et de José Eduardo Dos Santos"
° http://www.jeuneafrique.com/432368/politique/crise-rdc-rassemblement-sollicite-laide-dalpha-conde-de-jose-eduardo-santos/

" RDC: les membres du CNSA désigneront eux-mêmes leur président "
° http://www.radiookapi.net/2017/04/28/actualite/politique/rdc-les-membres-du-cnsa-designeront-eux-memes-leur-president

" RDC: Joseph Kabila «doit maintenir le dialogue» avec l’aile de Félix Tshisekedi, selon le député Lokondo"
° http://www.radiookapi.net/2017/04/28/actualite/politique/rdc-joseph-kabila-doit-maintenir-le-dialogue-avec-laile-de-felix

" Valentin Mubake: «Je dois signer un document dont je connais le contenu»"
° http://www.radiookapi.net/2017/04/27/actualite/politique/valentin-mubake-je-dois-signer-un-document-dont-je-connais-le-contenu

"Signature controversée de l’Arrangement Particulier : Messe noire hier contre l’Accord de la Saint Sylvestre "
° http://www.latempete.info/

"Elections : nouvelle marche à reculons ! – Le Phare"
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=207595&Actualiteit=selected

" Les non-dits de la signature de l’arrangement particulier du palais du peuple: des traîtres trahis"
° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=16835:les-non-dits-de-la-signature-de-l-arrangement-particulier-du-palais-du-peuple-des-traitres-trahis&catid=85:a-la-une&Itemid=472

"Arrangement particulier : J. Kabila torpille la résolution 2348 du Conseil de sécurité"
° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=16834:arrangement-particulier-j-kabila-torpille-la-resolution-2348-du-conseil-de-securite&catid=85:a-la-une&Itemid=472

"Joseph Kabila « valide les mandats » et la désignation « par consensus » du président du CNSA"
° http://www.politico.cd/encontinu/2017/04/27/joseph-kabila-valide-mandats-designation-consensus-president-cnsa.html

° http://www.rfi.fr/afrique/20170427-rdc-signature-arrangement-particulier-une-partie-opposition
° http://www.jeuneafrique.com/433279/politique/dialogue-rdc-signature-de-l-arrangement-particulier-rassemblement-de-lopposition/
° http://laprosperiteonline.net/2017/04/28/arrangement-particulier-signe-gouvernement-bruno-tshibala-libere/
° http://groupelavenir.org/ce-que-revele-la-signature-de-larrangement-particulier-lechec-de-lappel-a-linsurrection-de-katumbi/
° http://www.forumdesas.org/spip.php?article11380

° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/04/27/joseph-olenghankoy-appelle-felix-tshisekedi-a-signer-larrangement-particulier.html
° http://www.politico.cd/encontinu/2017/04/28/front-respect-de-constitution-va-signer-larrangement-particulier.html
° http://www.politico.cd/encontinu/2017/04/27/valentin-mubake-kengo-minaku-de-mp.html
° https://actualite.cd/2017/04/28/toges-noires-desapprouve-nomination-de-tshibala-rejoint-position-de-cenco/
° https://actualite.cd/2017/04/28/signature-de-larrangement-particulier-nest-passage-force-appliquons-laccord-lumeya/
° https://actualite.cd/2017/04/28/signature-de-larrangement-particulier-lirdh-denonce-confusion-sommet-de-letat/

° http://www.afrik.com/rdc-arrangement-particulier-signe-kabila-isole
° http://www.dw.com/fr/risques-de-troubles-apr%C3%A8s-la-signature-de-larrangement-particulier/a-38621286
° http://www.radiookapi.net/2017/04/28/actualite/politique/arrangement-particulier-mokonda-bonza-denonce-le-manque-dinclusivite

"« La signature de l’Arrangement particulier est un rétropédalage démocratique» (Kyungu)
° https://actualite.cd/2017/04/29/signature-de-larrangement-particulier-retropedalage-democratique-kyungu/
Le président de l’UNAFEC, Kyungu Wa Ku Mwanza estime que la signature de l’Arrangement particulier par une partie des participants aux discussions de la Cenco est un rétropédalage démocratique.
Dans une interview accordée ce 29 avril 2017 à ACTUALITE.CD, le président du Rassemblement au Grand Katanga fustige ce qu’il qualifie de vaste blague de la MP pour empêcher la tenue des élections à la fin de cette année.

Comment entrevoyez-vous la suite du processus après la signature de l’Arrangement particulier ?

C’est le rétropédalage démocratique. C’est tout simplement le dérangement du processus mis en place.
Quelle serait pour vous la solution ?
La solution est simple. Il faut rentrer à la logique de la résolution 2348 des Nations-Unies. Au cas contraire c’est l’anarchie. Ils crient du matin au soir élections, mais avec qui ? Ils nous empêchent de faire nos actions, comme moi je suis encerclé depuis des jours alors que les autres peuvent se produire comme ils veulent. C’est de la vaste blague et nous savons ce qu’ils veulent, il n’y aura pas d’élection, et c’est ça le but de la MP.

Mais vous avez refusé la main tendue du chef de l’Etat et vous refusez d’intégrer le gouvernement Tshibala ?
Vous prenez trop de raccourcis avec ça. A partir du moment où on refuse de respecter le texte, on ne peut rien faire de plus. Lisez calmement l’Accord de la Cenco et vous verrez qu’on n’a pas refusé pour rien. Ces gens sont capables de violer la loi fondamentale, par exemple la disposition qui stipule que le mandat du président est de cinq ans renouvelable une fois ne les arrange pas. Ils ne respectent même pas la constitution. Et vous nous dites qu’on a refusé ? Il faut un peu de sérieux, le respect de texte permet de mesurer le niveau de civilisation mentale d’un peuple.
C’est comme si le Rassemblement ne se prépare pas pour des prochaines élections ?
Si je demande aux autorités locales de me laisser tenir un grand meeting de sensibilisation, elles ne vont pas accepter. Alors nous allons sensibiliser à partir de la maison ? C’est pourquoi je vous dis que ces élections c’est pour eux. Ils font ça pour fausser les futurs résultats. Il  n’y a personne à la MP qui pourra être réellement et honnêtement élue en cas d’élections indépendantes. Ils veulent rester seuls maîtres sur terrain. Ils savent qu’ils n’ont pas l’assentiment populaire, voilà pourquoi ils nous empêchent."



Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Message  ndonzwau le 2/5/2017, 1:56 am


"Reaction de Cenco à la signature de l'Arrangement Particulier"



"Vers un bras de fer Kabilie – Eglise Catholique ? Just & Paix en conclave à Kinshasa"



"Arrangement Particulier : Réaction de Jean-Bertrand EWANGA"



"Odon MBO : Déshabiller KABILA , pour Habiller KATUMBI !"



"ANALYSE DU JOUR Dosta: Signature des arrangements particuliers, Kabila n'en fait qu'à sa tête"





Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Message  ndonzwau le 2/5/2017, 4:15 am

ndonzwau a écrit:
ndonzwau a écrit:Où en sommes-nous, où allons-nous ?

Bien malin celui qui prétend répondre à cette question de façon intelligible tant à tous les niveaux un flou artistique surplombe la vie politique et sociale du pays en ce moment…
Sauf un élément, le seul qui qui semble acquis à travers ces va-et-vient : ‘JK’ n’est pas résolu à abandonner le pouvoir comme l’y invite la Constitution, déjà comme ce l’était le 19 décembre passé au terme légal de son mandat, ce ne le sera pas non plus dans un délai raisonnable par exemple fin 2017 comme il a été convenu « consensuellement » à l’Accord de la St Sylvestre…..........

La vérité du jour est encore plus pitoyable : ‘JK’ s’est assis davantage sur l’apparente tentative de dialogue qui devrait initier une transition cogérée avec l’opposition… Peut-être aussi à cause d’une opposition qui n’a pas su saisir la balle au vent ou la main tendue : est-il que face à cette situation de fait nous avons un devoir de réaction encore plus réaliste pour tenter de tempérer un rapport de force encore trop en notre défaveur sinon nous sommes bien en plein «rétropédalage démocratique » (dixit Kyungu) calculé si jamais il y'eut une réelle volonté de « sortie de crise » consensuelle...
'JK' après avoir obtenu de façon rusée un passage tranquille du cap fatidique du 19 décembre, a repris tout en main pour conduire seul le pays comme à l’accoutumée, le dialogue qui aurait pu permettre une transition cogérée n'aura servi en fait qu'à tromper le pays en s'octroyant à peu de frais une légalité factice mais suffisante pour poursuivre sa dictature !

Dans les faits en cours, la Cenco partie, le pouvoir a nommé d'autorité un PM de son choix et a imposé la signature d'un "arrangement particulier" tronqué sur la forme et sur le fond, toutes choses contraires à l'"Accord" original...
Entre-temps si en fait à la manière de la "Cigale", l'opposition (et la Cenco) ayant baguenaudé de ci de là quand il fallait discuter avec mesure, efficacité et moins d'angélisme se trouvaient aujourd'hui fort dépourvues, "Gros-Jean comme devant" au moment de récolter ce qu'elles auront semé... Laughing  Laughing  Laughing  

La Cigale, ayant chanté/Tout l'été,/Se trouva fort dépourvue/Quand la bise fut venue./
Pas un seul petit morceau/De mouche ou de vermisseau./Elle alla crier famine/Chez la Fourmi sa voisine,/La priant de lui prêter/Quelque grain pour subsister/Jusqu'à la saison nouvelle.
(...)
Vous chantiez ? j'en suis fort aise :/Et bien ! dansez maintenant."  
Evil or Very Mad  Rolling Eyes  Laughing  Laughing  cyclops  cyclops  cyclops
On est donc pleinement revenu à la dictature d'avant le dialogue juste le temps de laisser passer l'orage(!) autour du 19 décembre...
Lisez si besoin pour vous convaincre de tout ce malheureux micmac ce commentaire assez juste de G De Boeck :


[…]
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=207595&Actualiteit=selected  
[...]

Compatriotiquement!

Où en sommes-nous, où allons-nous donc ?

Un élémentaire jugement suggère de suite une réponse active du terrain qui nous renvoie du côté (des actes) du pouvoir, le "maître de l'agenda" dans la mesure où l'autocratie en place l'y invite mais en même du côté de la population dont l'impuissance et les désagréments actuels le augurent peut-être en même temps de la nécessité et de l’âpreté  des combats à venir...
Quels outils pour cette nécessaire "résistance populaire", que représentent concrètement le  "soulèvement populaire, l'Article 64" dont les Congolais ne cessent de parler sans s'en donner les moyens pour les appliquer ?’)

Le pouvoir tient largement en ses mains le futur dans la mesure où le rapport des forces lui accorde aujourd'hui sur le terrain mais on se doute bien que c'est là en même temps la nécessité et la justification des revendications, des bonnes raisons de condamner ici et ailleurs un pouvoir arbitraire forcément 'criminel' pour son peuple...
Sans direction (politique) ne résistance populaire perd vite de son efficience du coup nous voilà obligés d’aller nous enquérir en même temps que de la "geste' du pouvoir,  de cette opposition, de ce ‘Rassemblement’ qui promet (et parle) beaucoup mais en réussit bien peu…
Revue de ‘témoins’ !


" Politique nationale :
Le Rassemblement à l’heure du doute..."

° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11683

"Félix Tshisekedi et Pierre Lumbi en tournée en Europe"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/05/01/felix-tshisekedi-pierre-lumbi-tournee-europe.html
° https://actualite.cd/2017/04/29/lumbi-accuse-kabila-de-violer-laccord-et-appelle-a-la-resistance/

"Mubake «Je ne serai pas membre du gouvernement Tshibala à cause du non respect du testament de Tshisekedi»"
° https://actualite.cd/2017/05/01/mubake-ne-serai-membre-gouvernement-tshibala-a-cause-non-respect-testament-de-tshisekedi/
° https://actualite.cd/2017/04/30/tshibala-mubake-demeure-allie-de-taille/

"Sama Lukonde (ACO)  » L’heure n’est plus aux débats des personnes, parlons élections et alternance »"
° https://actualite.cd/2017/05/01/sama-lukonde-aco-lheure-nest-plus-aux-debats-des-personnes-parlons-elections-et-alternance/

"Présidentielle 2017 : Martin Fayulu candidat"
° https://actualite.cd/2017/05/01/presidentielle-2017-martin-fayulu-candidat/

"Arrangement particulier ou convention de la majorité: le Palais du peuple au cœur d’une polémique (Papier d’angle)"
° https://actualite.cd/2017/04/30/arrangement-particulier-convention-de-majorite-palais-peuple-coeur-dune-polemique-papier-dangle/

"Arrangement particulier : Sidikou insiste sur l’inclusivité pour l’application rapide de l’Accord"
° https://actualite.cd/2017/04/30/arrangement-particulier-sidikou-insiste-linclusivite-lapplication-rapide-de-laccord/


"Gouvernement Tshibala: les tractactions s’enlisent"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/05/01/gouvernement-tshibala-tractactions-senlisent.html
° https://actualite.cd/2017/05/01/gouvernement-tshibala-sera-publie-cette-semaine/
[
b]"« Kabila doit prendre langue avec la vraie opposition » (Grégoire Kiro, RCD/KML) "[/b]
° https://actualite.cd/2017/05/01/kabila-doit-prendre-langue-avec-la-vraie-opposition-gregoire-kiro-rcdkml/


"10 ONG convient les Congolais à porter du 8 au 21 mai un signe distinctif aux couleurs nationales
° https://actualite.cd/2017/04/30/10-ong-convient-congolais-a-porter-08-21-mai-signe-distinctif-aux-couleurs-nationales/

"Le gouvernement « n’est pas au courant » du rapatriement de la dépouille de Tshisekedi le 12 mai"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/05/01/gouvernement-nest-courant-rapatriement-de-depouille-de-tshisekedi-12-mai.html


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: APRES UN COMPROMIS INCLUSIF "HISTORIQUE" VOICI 2017 ! UNE ANNÉE DE DÉFIS MAJEURS ET D’ESPOIRS POUR NOTRE PAYS MAIS LES DOUTES NE MANQUENT PAS ! COMME D'HABITUDE ? PEUT-ETRE PAS... ESPÉRONS-LE !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum