QUE DIT LA CONSTITUTION CONGOLAISE?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

QUE DIT LA CONSTITUTION CONGOLAISE?

Message  Imperium le 29/3/2017, 10:56 am

DÉNONÇONS CES MENTEURS - DÉNONÇONS CES MENTEURS - DÉNONÇONS CES MENTEURS

1. Ils vous disent que le processus électoral est saboté par la non - désignation de Félix TSHISEKEDI à la tête du Gouvernement. FAUX. La CENI poursuit son processus d'enrôlement des électeurs, sans tenir compte des guéguerres des politiciens. En plus, le Chef de l'Etat a instruit le Premier ministre pour que priorité soit donnée à la CENI. A ce jour, elle a déjà enrôlé plus de 20 millions d’électeurs d'électeurs. L'enrôlement à Kinshasa commencera incessamment sous peu
2. Ils vous disent que le poste de premier ministre revient de droit à Félix TSHISEKEDI. Faux. L'accord stipule que le poste de premier ministre revient à l'opposition politique non - signataire de l'accord de la Cité de l'Union Africaine / Rassemblement, dans le respect de l'article 78 de la constitution. L'accord ajoute que les modalités de sa désignation se feront par un arrangement particulier. L'article 78 de la constitution dispose: Article 78. Le président de la République nomme le premier ministre au sein de la majorité parlementaire après consultation de celle-ci. Il met fin à ses fonctions sur présentation par celui-ci de la démission du Gouvernement.
3. Ils vous disent que TOUTES les institutions à mandat électif dans notre pays sont illégitimes. FAUX.
Article 103.
Le député national est élu pour un mandat de cinq ans. Il est rééligible.
Le mandat de député national commence à la validation des pouvoirs par l'Assemblée nationale et expire à l'installation de la nouvelle Assemblée.
Article 105.
Le sénateur est élu pour un mandat de cinq ans. Il est rééligible.
Le mandat de sénateur commence à la validation des pouvoirs par le Sénat et expire à l'installation du nouveau Sénat.
Article 70.
Le président de la République est élu au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois.
A la fin de son mandat, le président de la République reste en fonction jusqu'à l'installation effective du nouveau président élu.
Article 5.
La souveraineté nationale appartient au peuple. Tout pouvoir émane du peuple qui l'exerce directement par voie de référendum ou d'élections et indirectement par ses représentants.
Aucune fraction du peuple ni aucun individu ne peut s'en attribuer l'exercice.
La loi fixe les conditions d'organisation des élections et du référendum.
La suite dans notre prochaine publication.
Le président potentiel du rassemblement vient d'écrire, depuis son bureau situé à la 10ème rue / Limete, mais toujours au coin.
Le Président TRUMP est mon frère

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum