Un Congolais réduit au Chômage tue sa femme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un Congolais réduit au Chômage tue sa femme.

Message  taty le 25/3/2009, 10:53 am

USA: Un Congolais réduit au Chômage tue sa femme.
21-03-2009





Mr. Kelekele Namegabe Mushegero qui a tué sa femme à l'aide d'un marteau.

La Communauté Congolaise des USA est sous le choc de la nouvelle du meurtre de Maman Nabinta Kelekele Kalamb (49 ans) par son mari Namegabe Kelekele Mushegero (51 ans) dans la nuit du 15 mars 2009. Le couple Kelekele, originaire de Bukavu, vivait à Beaverton Valley, Portland dans l’Etat d’Oregon. Mr Kelekele Namegabe Mushegero est arrivé aux USA il y a 15 ans via le Kenya où il avait étudié et enseigné la religion avant d'émigrer vers les USA. . Mr Kelekele serait de la confession religieuse pentecôtiste et se disait "Pasteur".

Ayant été victime de la crise économique qui frappe au moins 5 millions d'américains en ce moment, Mr Kelekele a perdu son emploi il y a quelques mois et l’Etat a coupé ses indemnités de chômage au mois de février passé.

Ses amis congolais, dont ses anciens élèves de Bukavu qui sont aux USA, ne comprennent pas ce qui s’est passé. Selon ces derniers, leur prof du secondaire à Bukavu ne présentait aucun signe d’un meurtrier. Mais voilà qu’à l’aide d’un marteau, Mr Kelekele a tué nuitamment son épouse Nabinta dans la chambre à coucher du couple. Alertée par la fille ainée du couple, la police était descendue sur les lieux, mais c’était trop tard. Le forfait était déjà consommé.

Lors de son arrestation, Mr Kelekele a plaidé non coupable. D’après la Police, le meurtre peut être dit à une tentative de la femme d’abandonner son mari fauché par le chômage. Mais cela n’est qu’une hypothèse. Seules les enquêtes qui continuent permettront de savoir la cause de ce triste meurtre qui a mis fin à l’ « american dream » de maman Nabinta et de Kelekele dont l’avenir dépend désormais du jugement du tribunal. Comme il y a eu mort d’homme, la peine sera lourde dans un cas comme dans l’autre.

Entretemps, les amis du couple ainsi que congolais de Portland préparent dans la douleur les funérailles de Maman Nabinta. Le prévenu Kelekele comparaîtra devant le Juge de Washington County Circuit Court, le Mardi 24 mars 2009 à 10h30.






Article en Anglais paru dans Portland Tribune News

Police say daughter’s frantic call led to murder arrest
Woman’s beating death was city’s first murder in two years
By David Holley

The Beaverton Valley Times, Mar 16, 2009,

The Beaverton man, who allegedly bludgeoned his wife to death with a hammer Monday taught religious studies classes before he came to the United States, was unemployed for months before the murder and was described as a good, normal man by a friend.
Namegabe Kelekele Mushegero, 51, was arrested for the murder of his 49-year-old wife, Nabinta Kelekele Kalamb, after police found him standing outside of his Vose neighborhood apartment with what appeared to be blood on his hands and clothing.
Mushegero taught high school level classes to Vincent Chirimwami in Bukavu, Congo, when both men lived there more than a decade ago. Chirimwami, who now lives in Portland, said Mushegero is a very normal person, whose academic emphasis was in religious studies.
“That’s a shock to me. I’ve never known him as a violent person,” Chirimwami said. “He was a good guy who threw (away) his life.”
Beaverton police found Nabinta Kalamb lying facedown at about 1 a.m. in the upstairs bedroom of her Sandwood Townhome residence, at 6155 S.W. King Blvd. Blood was spattered throughout the room and officers noticed two significant injuries on Kalamb’s head, according to a police probable cause affidavit.
It was Beaverton’s first murder in two years and the first Washington County murder this year.
Chirimwami said that he talked to Mushegero in February, and noted that the man seemed perfectly ordinary. He said Mushegero joked about wanting to retire in Mexico some day, because it is hot like Africa but near the U.S.
“He was just normal,” Chirimwami said.
Mushegero left Bukavu more than 15 years ago, Chirimwami recalled, to move to Kenya to continue his studies and teaching in religion. He said he believes Mushegero is Pentecostal.
“He used to call himself a pastor even though he didn’t have a church,” Chirimwami said.
After the family moved to the U.S. about 15 years ago, Chirimwami said Mushegero had steady work until about six months ago, when he began to receive unemployment benefits. Chirimwami said Mushegero told him that the benefits ran out in February.
Mushegero has not directly confessed to the murder. Beaverton detectives have come to believe that Kalamb’s murder might have happened because she may have considered leaving her husband.
“In the course of their investigation, that’s what (detectives) believe to be the most likely motive,” said Beaverton police spokeswoman Pam Yazzolino.
Mushegero’s frantic 24-year-old daughter called 9-1-1 at about 1 a.m. Monday and reported a fight between her parents.
“My dad killed my mom with a hammer,” Ahadi Kelekele told officers who arrived to check out the complaint.
According to the affidavit, Kelekele told officers that she awoke to screams from her younger siblings and ran upstairs to find her father standing over her mother, repeatedly hitting her with a hammer.
Kelekele yelled at Mushegero, pleading with him to stop, she told police. Her father did not respond.
Kelekele then called emergency dispatchers, and police arrived at 1:02 a.m.
The couple’s 8-year-old son woke up to a thumping noise and told police that he found Mushegero hitting Kalamb with a hammer, spraying blood around the room.
The child told officers that Kalamb was pleading with Mushegero to stop as she fell to the floor.
Mushegero pleaded not guilty to the murder Tuesday, and will appear at the Washington County Circuit Court March 24 for a pretrial hearing at 10:30 a.m.
Chirimwami said he remembers when Mushegero and Kalamb were married in Bukavu.
“She was really, really quiet and caring for her children,” he said.
People and organizations that worked with the family are trying to organize a funeral for Kalamb. A fund has been set up in her name at Washington Mutual to cover costs and support her children.
Police are continuing the investigation of the murder.
It still baffles Chirimwami, who moved to the U.S. five years ago and visited with Mushegero and his family multiple times, that Mushegero may have committed the crime.
“It’s not something that I could even think of him. When I saw his picture, I said, ‘Is this true?’ I don’t know man. Life is complicated.”


tatilôtétatoux.


Dernière édition par tatilôtétatoux le 25/3/2009, 11:25 am, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Congolais réduit au Chômage tue sa femme.

Message  Mathilde le 25/3/2009, 10:56 am

Est ce une raison pour tuer sa femme???? C'est vraiment un monstre......... Exclamation Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Congolais réduit au Chômage tue sa femme.

Message  Tonton Ricos le 25/3/2009, 11:03 am

La semaine dernière,j'avais reçu un e-mail sur cette affaire.Comme c'était en Anglais,je n'avais pas trop saisi les raison de ce meurtre.
Comment on peut perdre la raison jusqu'à ce point?Si la femme veut vous quittez,c'est malheureux mais dans la vie il faut se preparer à tout meme à cinq divorce,pourquoi pas.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Congolais réduit au Chômage tue sa femme.

Message  Arafat le 26/3/2009, 1:56 pm

Il n´avait plus rien à perdre le pauvre mais fallait-il en arriver jusque là? Mad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Congolais réduit au Chômage tue sa femme.

Message  Tonton Ricos le 27/3/2009, 10:40 am

Je viens de lire dans le journal qu'un couple des Congolais s'est fait tiré dessus par des voyoux qui voulaient leur derober leur argent à Mexico city,en pleine rue.Le mari est decedé et la femme est grievement blessée.Ils étaient parti la bas en touriste.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Congolais réduit au Chômage tue sa femme.

Message  taty le 27/3/2009, 1:40 pm

Le compatriote abattu hier à bord d'un bus dans Mexico City est le Pr Kande Mutsaku Kamilamba, philosophe bien implanté dans le milieu universitaire sud-américain, auteur de plusieurs ouvrages de qualité.
Il avait emprunté il y a quelques semaines 50. 000 USD et éprouvait des difficultés à les rembourser. Ses deux jeunes agresseurs qui ont tiré sur lui et sa compagne (domiciliée en France[Ngunda], elle venait de le rejoindre au Mexique) travailleraient pour son créancier.
Le Pr Kande est décédé sur-le-champ, sa femme soignée dans un hôpital local des blessures à l'oreille.


(godé b.)


tatilôtétatoux.


Tonton Ricos a écrit:Je viens de lire dans le journal qu'un couple des Congolais s'est fait tiré dessus par des voyoux qui voulaient leur derober leur argent à Mexico city,en pleine rue.Le mari est decedé et la femme est grievement blessée.Ils étaient parti la bas en touriste.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Congolais réduit au Chômage tue sa femme.

Message  Tonton Ricos le 27/3/2009, 3:00 pm

tatilôtétatoux a écrit:Le compatriote abattu hier à bord d'un bus dans Mexico City est le Pr Kande Mutsaku Kamilamba, philosophe bien implanté dans le milieu universitaire sud-américain, auteur de plusieurs ouvrages de qualité.
Il avait emprunté il y a quelques semaines 50. 000 USD et éprouvait des difficultés à les rembourser. Ses deux jeunes agresseurs qui ont tiré sur lui et sa compagne (domiciliée en France[Ngunda], elle venait de le rejoindre au Mexique) travailleraient pour son créancier.
Le Pr Kande est décédé sur-le-champ, sa femme soigne dans un hôpital local des blessures à l'oreille.


(godé bayama)


tatilôtétatoux.


Tonton Ricos a écrit:Je viens de lire dans le journal qu'un couple des Congolais s'est fait tiré dessus par des voyoux qui voulaient leur derober leur argent à Mexico city,en pleine rue.Le mari est decedé et la femme est grievement blessée.Ils étaient parti la bas en touriste.

Sa femme doit etre de nationalité Française,puisqu'il y a deux jours,les journaux parlaient d'un couple des Français,avant de rectifier aujourd'hui qu'il s'agissait des Congolais.
Quelle interet pour lui d'emprunter l'argent aux maffieux,sachant comment finissent les gens qui n'arrivent pas à rembourser?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Congolais réduit au Chômage tue sa femme.

Message  El-chaman le 1/4/2009, 1:53 pm

Il est vraiment triste cette histoire.
Mais tant que mutu azo sala travail interieure té sur lui-même,ata azo loba lokola sango
Aza danger pour lui-même et pour la societe;parceque chez les autres to renvoyaka souvent une fausse image de nous-même que nous avons crée.
Bcp des gens qu'on croisse dans les rues et que nous pensons etre des personnes respectable sont en verité des monstres qui s'ignorent;Etant donné qu'ils vivent dans un SAS ou leur securité financier et autres eza assurée.
Mais soki balongoli mutu SAS oyo mingi nature veritable na bango eko bima soki mentalement ozo fort té.
Mpe wana nde to monaka mutu a se rabaissaka plus que Niama.
Dans un passé recent en m'étudiant moi-même à travers une meditation profonde,suite aux situation"negative"de la vie,
je me suis rendu compte que j'etais capable de tuer.
Ce qui avait crée des souffrances terrible dans ma psychologie.
Aujourd'hui quand je regarde les infos et que j'attend:
X à tuer son mari....X à tiré sur une foule...X à abbatu un tel ou un tel,bien que je ne soutiens pas ces meurtres atroce,
nazalaka jamais étonné.
Même soki batu bazo loba:
Il etait calme....elle etait gentille....il ne provoqué personne etc...
Tant que l'Homme ne travail pas sur lui-même il est un danger pour la societe malgré l'apparence qu'il donne.
Pour comprendre vraiment l'Homme il faut deja commencer par se comprendre soi-même par un travail interieure
Et ce qui est encore grave:
BA DEFAUTS MINGI OYO TOYINAKA EPAYI YA BATU,BISO MOKO TOZALAKA NDENGE WANA.
En faite souvent l'autre nous renvoi l'image de nous-même,telle que nous sommes,et comme personne n'aime se voir
telle kil est,oko mona tozo yina,
Mais en faite tomiyinaka biso moko ndengé toza et l'autre n'est qu'un miroir ou ns ns voyons.Et l'Homme deteste le miroir qui devoile ce qu'il cache.
Film CHUTE LIBRE ya Michael Douglas
Ezo enseigner;
Ndenge nini un humain respectable akoki ko passé de l'autre coté suite yaba situation adverse ya la VIE.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Congolais réduit au Chômage tue sa femme.

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:28 pm


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum