Les signes de la fin du Régime Kanambo-Rwandais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les signes de la fin du Régime Kanambo-Rwandais

Message  Zik le 14/4/2017, 2:00 pm


"La RDC suspend sa coopération militaire avec la Belgique"


La République Démocratique du Congo (RDC) a décidé de suspendre sa coopération militaire avec la Belgique, rapporte vendredi l'hebdomadaire Jeune Afrique sur son site web. Cette décision intervient dans un contexte de tension entre Bruxelles et Kinshasa. Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, avait notamment critiqué la semaine dernière la nomination au poste de Premier ministre de Bruno Tshibala, un transfuge de l'opposition.
"Notre attaché de Défense à Kinshasa a reçu un courrier nous informant de la suspension de notre coopération militaire", a déclaré Laurence Mortier, porte-parole du ministère belge de la Défense, à l'hebdomadaire. Une information confirmée par une source militaire congolaise sous couvert d'anonymat. Lire l'article


http://www.lalibre.be/actu/international/la-rdc-suspend-sa-cooperation-militaire-avec-la-belgique-58f06304cd70e80512d619ee#.WPCAFjtnx1I.facebook

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les signes de la fin du Régime Kanambo-Rwandais

Message  ndonzwau le 14/4/2017, 3:22 pm

PS

Perso je ne sais trop si ce sont des "signes des temps" qui témoigneraient de la "fin du régime" (ou d'ailleurs en sa faveur !), est-il que c'est un tournant inquiétant pour le pays : ce pari isolationniste augure d'un plan encore plus destructeur surtout que la fumeuse CI occidentale, américaine ou européenne, fait hypocritement preuve de beaucoup d'indécision et de mollesse et intervient en retard ou n'intervient même pas sur le terrain en faveur des populations faibles meurtries de nos pays africains, ce qui laisse entre-temps toute latitude criminelle à nos potentats...

Combien de temps jadis entre l'abandon d'un Mobutu par l'Occident et sa chute ? Et que d'immobilisme préjudiciable pendant ce temps ! Et l'Afrique est et sera encore en "roue libre" aujourd'hui et demain plus qu'hier surtout avec ce Trump plus "protectionniste" qu'il n'y parait n'en déplaise sa récente saillie en Syrie (et bientôt en Corée du Nord ?), la "lointaine" Afrique reste bien loin de ses préoccupations, à mon avis... Et ne parlons pas de l'impuissance congénitale de l'Onu en la matière...

Cela m'inquiète donc plus que me satisfait, pour moi ce n'était pas le moment pour la Belgique d'être ainsi amputée de ses moyens de pression... On a déjà entendu le nouveau PM claironner satisfait que le Congo financerait (seul !) ses élections, c'est là une volonté cynique de couper net à toute collaboration étrangère potentiellement bénéfique lorsque l'on sait que la suite sera forcément le report sine die des prochaines élections et donc un maintien indéfini garanti de 'JK' au pouvoir car tout observateur sérieux voit bien que ce pays n'a pas les ressources financières propres pour faire face à leur financement délibérément excessif, quasiment plus que le tiers du budget liliputien du pays !

Avec ça vous avez tous lu les révélations du pactole que vole la famille 'JK' à travers tout son quadrillage mafieux de l'économie du pays : après Bloomberg c'est Reuters qui venait de nous livrer hier un autre détail criminel, celui du butin des passeports biométriques...
Où l'on voit une des raisons de ce honteux budget : en plus d'une gestion non maîtrisée, à vue, des immenses détournements des richesses du pays ont été expressément planifiés pour enrichir les faux libérateurs arrivés en guenilles avec juste des bottes de jardiniers de "mille et une collines orientales" il y à 20 ans et devenus entre-temps sans le moindre scrupule des milliardaires...

Pauvre pays, attendons la suite de notre lancinant calvaire.............


Zik a écrit:
"La RDC suspend sa coopération militaire avec la Belgique"


La République Démocratique du Congo (RDC) a décidé de suspendre sa coopération militaire avec la Belgique, rapporte vendredi l'hebdomadaire Jeune Afrique sur son site web. Cette décision intervient dans un contexte de tension entre Bruxelles et Kinshasa. Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, avait notamment critiqué la semaine dernière la nomination au poste de Premier ministre de Bruno Tshibala, un transfuge de l'opposition.
"Notre attaché de Défense à Kinshasa a reçu un courrier nous informant de la suspension de notre coopération militaire", a déclaré Laurence Mortier, porte-parole du ministère belge de la Défense, à l'hebdomadaire. Une information confirmée par une source militaire congolaise sous couvert d'anonymat. Lire l'article


http://www.lalibre.be/actu/international/la-rdc-suspend-sa-cooperation-militaire-avec-la-belgique-58f06304cd70e80512d619ee#.WPCAFjtnx1I.facebook


"Exclusif : la RDC suspend sa coopération militaire avec la Belgique"
° http://www.jeuneafrique.com/429783/politique/rdc-suspend-cooperation-militaire-belgique/
Kinshasa a décidé de suspendre sa coopération militaire avec Bruxelles, a déclaré le ministère belge de la Défense à Jeune Afrique ce jeudi 13 avril. La semaine dernière, le ministre belge des Affaires étrangères avait critiqué la nomination de Bruno Tshibala au poste de Premier ministre.

« Notre attaché de Défense à Kinshasa a reçu un courrier nous informant de la suspension de notre coopération militaire » a déclaré Laurence Mortier, porte-parole du ministère belge de la Défense à Jeune Afrique ce jeudi 13 avril. Une information confirmée par une source militaire congolaise sous couvert d’anonymat.
« Nous sommes en train de faire un inventaire de ce que ce cette coopération recouvrait », a-t-elle poursuivi, ne souhaitant pas s’exprimer davantage sur les motivations de cette décision, une première depuis plus d’une décennie.
Rompue suite à l’arrivée au pouvoir de Laurent-Désiré Kabila à la tête d’une rébellion, en 1997, la coopération militaire entre la RDC et l’ancienne puissance coloniale avait été rétablie peu de temps après l’arrivée au pouvoir de l’actuel président, Joseph Kabila, et n’avait plus été interrompue depuis.
Elle concerne principalement des actions de formation. Les militaires belges avaient notamment formé deux brigades d’interventions rapides, qui s’étaient illustrées contre l’insurrection Enyele, dans l’Équateur, au début des années 2010, puis contre la rébellion du Mouvement du 23 mars (M23) au Nord-Kivu, en 2012 et 2013. Ils accompagnent encore les militaires congolais sur le terrain aujourd’hui.

Critiques de Bruxelles

Cette décision intervient dans un contexte de tension entre Bruxelles et Kinshasa. Le vice-Premier ministre belge et ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, avait notamment critiqué la nomination au poste de Premier ministre de Bruno Tshibala, un transfuge de l’opposition dans un communiqué le 8 avril dernier.
ette nomination « s’écarte de la lettre et de l’esprit de l’Accord de la Saint-Sylvestre » avait-il notamment estimé. « La Belgique est préoccupée par le fait que les autorités de transition ne disposent pas du large soutien nécessaire », avait-il ajouté.
« Dans ce contexte, et suite à la forte détérioration de la situation sécuritaire et des droits de l’Homme dans différentes parties du pays, la Belgique se concertera avec ses partenaires internationaux concernant les relations avec la RDC » avait encore affirmé le ministre belge. Visiblement, Kinshasa a décidé de prendre les devants."



""La RDC suspend sa coopération militaire avec la Belgique""
° http://www.lalibre.be/actu/international/la-rdc-suspend-sa-cooperation-militaire-avec-la-belgique-58f06304cd70e80512d619ee
INTERNATIONAL La République Démocratique du Congo (RDC) a décidé de suspendre sa coopération militaire avec la Belgique, rapporte vendredi l'hebdomadaire Jeune Afrique sur son site web. Cette décision intervient dans un contexte de tension entre Bruxelles et Kinshasa. Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, avait notamment critiqué la semaine dernière la nomination au poste de Premier ministre de Bruno Tshibala, un transfuge de l'opposition.(...)"


"RDC: Kinshasa suspend sa coopération militaire avec Bruxelles"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170414-rdc-belgique-suspension-cooperation-militaire
La RDC a décidé de rompre sa coopération militaire avec la Belgique. Cette information de nos confrères de Jeune Afrique a été confirmée par le ministère belge de la Défense. Une décision qui intervient dans un contexte de tension entre Bruxelles et Kinshasa.
Avec notre bureau de Bruxelles,


Il est donc confirmé de source belge, qu’à l’initiative de Kinshasa, la coopération militaire belgo-congolaise est suspendue. Le programme de partenariat militaire, conclu entre la Belgique et son ancienne colonie, est axé pour l’essentiel sur la formation.
Selon les années, les forces armées belges ont dépêché jusqu’à une centaine de leurs instructeurs au Congo, où ils ont procédé à la consolidation opérationnelle des 321e, 322e, et - pour partie - 323e bataillons de réaction rapide.
Dans un autre registre, les Belges ont contribué à la création d’unités d’intégration, formées à partir d’éléments provenant de différentes milices dissoutes, en particulier au sein de la 31e brigade. Les futurs officiers, cadres des Forces armées de RDC (FARDC), sont souvent issus de l’École royale militaire à Bruxelles.

Le ministère belge de la Défense nationale diligente actuellement l’inventaire des actions de coopération en cours, afin de rapatrier au plus vite ses instructeurs présents au Congo.
Tour à tour louée et vilipendée par les récipiendaires, la coopération militaire belgo-congolaise est perçue à Bruxelles comme un baromètre fidèle des relations entre les deux pays ; les critiques belges lors de la récente nomination du Premier ministre congolais témoignent donc d’une nouvelle détérioration de ces relations, dont les militaires sont les premiers à faire les frais."


° https://actualite.cd/2017/04/13/rdc-suspend-cooperation-militaire-belgique/
° https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_rd-congo-kinshasa-suspend-sa-cooperation-militaire-avec-la-belgique?id=9580579



Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 15/4/2017, 1:16 am, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les signes de la fin du Régime Kanambo-Rwandais

Message  Troll le 14/4/2017, 5:39 pm

Embarassed Like a Star @ heaven PRELUDE

Prélude d´une fin de Kabila..innévitable ?


La fin de Mobutu avait été precedée (aussi) par une rupture totale de la cooperation militaire Belge (y compris la diplomatie, la Belgique ayant placée Mobutu sous embargo après les massacres des étudiants á L´shi) What a Face Like a Star @ heaven

Lors des premières pillages, les Para Belges étaient á Brazaville...et Mobutu avait donné l´ordre de tirer sans sommation si les Para Belges osaient traverser le fleuve Twisted Evil Shocked


Comparaison n´est pas raison, car Kabila se retrouve dans une autre "configuration" où non seulement il est "hors mandat" Like a Star @ heaven mais pire, une résolution de l´ONU renforce l´accord de la Cenco en exigeant la tenue des élections avant fin 2017 What a Face

¤ COOPERATION MILITAIRE BELGE Evil or Very Mad Embarassed

Katumbi futur candidat á la présidence semble avoir opté pour une "expertise militaire US" quand sa garde était encadrée par un ex Marine envoyé par une entreprise militaire privée US dont le proprietaire est non seulement un ex conseiller en matière de sécurité d´Obama, mais surtout un ex commandant des Marines et Idea commandant des forces de l´OTAN Idea Idea

Perso, nous avons toujours eu beaucoups des reserves tongue No sur cette "cooperation militaire Belge" cyclops I love you

UNITES DE REACTION RAPIDE pirat Comment pouvez-vous former des "brigades" (3000 hommes Like a Star @ heaven ) qui doivent former des unités rapides..sans fournir des moyens logistiques du genre "avions de transport et hélicoptères de transport" cyclops

En réalité, la Belgique ne possede pas les "moyens" de sa cooperation militaire dans un pays aussi vaste que la RDC où rien que le nombre des troupes depasse celui des forces armées Belges tongue

EVALUATION ? Si cette cooperation prend fin, nous allons tenter d´influencer la prochaine signature d´une cooperation avec la Belgique pirat

Troll ex "commando" formé par la cooperation militaire Belge a toujours eu des reserves sur la qualité des connaissances que la Belgique transmet aux militaires congolais


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les signes de la fin du Régime Kanambo-Rwandais

Message  Troll le 14/4/2017, 7:52 pm

" LE GUIDE DU DERNIER RAID " Surprised

La première promotion de la Garde Civile avait fait un stage d´entrainement commando à Kota Koli...L´image que nous avons (encore) de ce stage est moins bonne Like a Star @ heaven No

Idea Á Maluku, comme preparation Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Arrow nos instructeurs qui étaient des ex membres de la DSP, tous des commandos Like a Star @ heaven et mieux possedant des stages de formation diverses Like a Star @ heaven anti-terroristes en Israel, en Allemagne et aux USA Like a Star @ heaven ces instructeurs avaient pris des films des operations militaires speciales ( des vidéos Like a Star @ heaven )

Notre vidéo preferée était RAMBO Idea L´image qu´on avait des commandos était celle de Rambo, pilote, tireur d´élite, spcialiste en explosif ect I love you Rolling Eyes

Mais une fois á Kota Koli, il n´était plus question de tirer..alors qu´á Maluku on avait des seances des tirs avec des armes differentes (pistolet, Ak 47, MP5, Uzi ect..) Like a Star @ heaven ..pas question non plus d´explosif...et d´entrainement avec des grenades No No
Au contraire, une preparation physique intensive, des marches de nuit dans la forêt équatoriale, des escalades des rochers, des descentes en rappel Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

La plus grande deception était la dernière exercice avant d´obtenir le brevet commando Like a Star @ heaven What a Face No

À Kota Koli, le raid commence avec une marche de nuit jusqu´á Satema (20 km) ensuite, une navigation sur le fleuve Oubangi avec des dingys (canot pneumatique) jusqu´á Mobayi Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven pale sunny

Á Mobayi, tous les instructeurs commandos.. drunken prirent les vehicules pour retourner á Kota Koli..et les stagiaires devaient traverser la forêt équatoriale pendant trois jours..comme "raid"

La grande deception était de se retrouver "guidé" par des chasseurs..qui devaient nous guider sur des "pistes" dans la forêt.. Nous nous sommes demandés pourquoi pendant toutes ces années, les cooperants militaires Belges ne possedaient pas des cartes militaires*
sunny
Même si en 1986, l´usage de GPS n´était pas encore possible, nous n´avons pas vu une seule fois les instructeurs consulter une carte militaire ou des photos aériens...comme les instructeurs Allemands le faisait á Maluku pour planifier nos exercices des marches sur le plateau de Bateke sunny


Plus de 20 ans après Troll se demande si la formation "commando" s´est ameliorée et la nouvelle génération des forces speciales peuvent naviguer avec des cartes militaires, des GPS, des images satelites et mieux possedent des radios pour communiquer entre eux drunken

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les signes de la fin du Régime Kanambo-Rwandais

Message  ndonzwau le 15/4/2017, 3:07 am

Devons-nous célébrer aujourd’hui la fin d’une coopération militaire belge de mauvaise qualité ou plutôt regretter qu’elle au moins était là ? Pour moi, cette interrogation a son intérêt !

En effet, à mon avis, ce n’est pas qu’un pays africain claque les doigts en réclamant une assistance de tel ou tel pays occidental pour que ce dernier accourt en vitesse comme un nécessiteux à son service, encore faut-il que ce pays d’Amérique, d’Europe ou d’ailleurs accepte, ait dans son intérêt un plan discuté démocratiquement et stratégiquement pour ce partenaire africain…
S’il suffisait que ‘JK’ (ou demain Katumbi ?) réclame la présence d’une coopération militaire américaine active pour que Trump, Département d’Etat, Pentagone… la mettent en place, quelle facilité offrirait la coopération internationale ?

(Sachez qu'il y'a un mois une collectif d'associations flamandes exigeait aussi et déjà de leur gouvernement que la Belgique suspende sa coopération militaire avec le Congo en rapport avec les probables tueries par les Fardc au Kasai ! Et il semble que la question s'est posée et se posait au plus haut niveau en Belgique !
Dans tous les cas ce n'est pas la susceptibilité épidermique du Congo qui par orgueil démagogique suspend cette coopération qui en valide la nécessité : qui du Congo et de la Belgique va y perdre ? Il n'est pas assuré que ce soit cette dernière... )


En ce monde devenu géo-stratégiquement très compétitif et sensible je crois plus que jamais que la coopération bilatérale obéit davantage à des planifications discutées laborieusement pour chaque puissance, pour chaque région ou sous-région selon ses zones d’influence ou celles choisies politiquement : on a par exemple ainsi vu les difficultés que la France a avec ses partenaires européens (telle l’Allemagne !) ou américains pour obtenir sur le terrain  leur aide (logistique et financière) sur son ancien pré-carré africain (Mali, Centrafrique…), obligée de se rabattre sur l’Onu dont personne n’ignore les limites interventionnelles, ses opérations de seul « maintien de la paix » sont devenues partout très insuffisantes quelque chapitre elle ajoute à ses mandats…

Regardez aussi la démission coupable de la CI dans un Sud-Soudan pas loin des génocides mutuels où seule l’Onu intervient péniblement et pourtant les Usa ont porté à bout de bras la naissance de cet Etat qui devait former une barrière au Soudan islamiste et apparentés dans la région…
Ailleurs l’unité américaine devant aider à combattre la LRA et traquer Koni est partante sans avoir significativement réussi, faute des moyens consentis ?
Et n’oubliez surtout pas que si l’attention de l’Amérique pour le Congo (et l’Afrique) est (et surtout a été) réelle, aujourd’hui son champ actif d’intervention extérieure n’est certes pas Mogadiscio avec ses pires souvenirs mais bien l’Irak, l’Afghanistan, la Syrie…, Trump ou pas, eut-il ou pas à « sous-traiter » localement ou régionalement ses intentions ou décisions…

Bref, je connais peu les détails de la coopération militaire bilatérale et multilatérale mais je crains que ce soit bien plus complexe, davantage géopolitique que dépendant ou traitant les seuls éléments techniques, logistiques et que si la Belgique est insuffisante ou incapable de jouer militairement le jeu au Congo, au moins elle est (était) là et à partir d’elle bien des passerelles sont possibles avec les puissances occidentales…
Il y'a aussi une question préliminaire : le Congo a-t-il un besoin incontournable d'une coopération militaire occidentale ? Y répondre nous oriente vers le bon développement de ce sujet...


La fin du régime de ‘JK’ (très) prochaine !?

Je l’accueillerai à bras ouverts lorsqu’elle sera là tant je suis fatigué de ne pas la voir arriver et d’entendre ses oracles stériles et en attendant ce pouvoir continue à sévir, pour combien de temps encore ?[/b]
Jadis il se passa presqu’une décennie entre un Mobutu lâché par l’Occident et l’heure de sa chute et ces années furent sans doute les pires de son règne et coûtèrent bien des souffrances à la population…


"Jason Stearns : « La suspension de la coopération avec la Belgique est un signe de la détérioration des rapports entre la RDC et les bailleurs » "
° https://actualite.cd/2017/04/14/jason-stearns-suspension-de-cooperation-belgique-signe-de-deterioration-rapports-entre-rdc-bailleurs/

"Juvénal Munubo (député) : « Sauvegarder la coopération militaire avec la Belgique était dans l’intérêt du Congo»"
° https://actualite.cd/2017/04/14/juvenal-munubo-depute-sauvegarder-cooperation-militaire-belgique-etait-linteret-congo/

" 11.11.11 demande la suspension de la coopération militaire avec la RDC "
Publié le jeudi 16 mars 2017 à 14h58

° https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_11-11-11-demande-la-suspension-de-la-cooperation-militaire-avec-la-rdc?id=9556206
La coupole d'ONG flamandes 11.11.11, le pendant au nord du Centre national de Coopération au Développement (ou CNCD-11.11.11), a réclamé du gouvernement la suspension de la coopération militaire avec la République démocratique du Congo (RDC) dans l'attente d'éclaircissements sur le rôle de l'armée congolaise dans les violences qui se déroulent dans le centre du pays.

"A tout le moins, toute forme de coopération (militaire avec la RDC) doit s'accompagner d'un processus exhaustif d'informations qui empêche que les auteurs de violations des droits de l'homme participent aux formations soutenues par la Belgique", a indiqué 11.11.11 mercredi dans un communiqué.

Il est essentiel que la lutte contre l'impunité soit centrale
"Dans le contexte actuel, il est aussi essentiel que la lutte contre l'impunité soit centrale dans toute forme de coopération avec l'armée gouvernementale congolaise", ajoute le texte.
Parties de Kananga, chef-lieu du Kasaï-central (centre de la RDC), en septembre 2016, des violences entre les forces de l'ordre et les miliciens ont progressivement gagné les provinces voisines du Kasaï-oriental, du Kasaï et de Lomami, et fait plus de 400 morts. Des vidéos ont été récemment diffusées, qui mettent en cause des soldats des Forces armées de la RDC (FARDC) dans un possible massacre, suscitant un vif émoi dans le monde. Les Nations unies et plusieurs pays ont réclamé une enquête internationale, que le gouvernement de Kinshasa a jusqu'à présent refusée.

Poursuivre le programme de partenariat militaire 

L'armée belge a dépêché occasionnellement l'un ou l'autre conseiller à Kananga, où se trouve l'École de formation des officiers (EFO) des FARDC - mais aucun ne s'y trouve actuellement, a-t-on précisé jeudi de source militaire.
Interrogé par l'agence Belga, le cabinet du ministre de la Défense, Steven Vandeput (N-VA), a indiqué que la décision de poursuivre le Programme de partenariat militaire (PPM) belgo-congolais avait été prise par le gouvernement.
"La situation au Congo ne changera pas ou ne s'améliorera pas si l'on est absent", a souligné jeudi la porte-parole du ministre, Laurence Mortier."

° https://actualite.cd/2017/03/17/video-fardc-ong-belges-sollicitent-suspension-de-cooperation-militaire-belgo-congolaise/


"Coopération militaire RDC – Belgique : les raisons de la rupture"
° http://www.jeuneafrique.com/429886/politique/cooperation-militaire-rdc-belgique-raisons-de-rupture/
Kinshasa a été « amené à suspendre sa coopération militaire avec la Belgique » suite « aux déclarations du ministre belge des Affaires étrangères [Didier] Reynders », a confirmé le ministre congolais de la Défense Crispin Atama Tabe à Jeune Afrique.

« Il a fait des critiques comme si nous étions une province de la Belgique, a pointé le ministre congolais. La RDC doit être reconnue comme un état souverain. Nous avions prévenu que nous ne pouvions pas travailler dans ce climat de méfiance. Nous sommes patients, mais on en arrive à prendre des mesures. »
Le samedi 8 avril, dans un communiqué, le vice-Premier ministre belge et ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, avait notamment critiqué la nomination au poste de Premier ministre de Bruno Tshibala, un transfuge de l’opposition. Cette nomination « s’écarte de la lettre et de l’esprit de l’Accord de la Saint-Sylvestre » avait-il notamment estimé. « La Belgique est préoccupée par le fait que les autorités de transition ne disposent pas du large soutien nécessaire », avait-il ajouté.
La suspension de la coopération militaire a été notifiée par Kinshasa dans un courrier remis à l’attaché de Défense de l’ambassade de Belgique à Kinshasa, le mercredi 12 avril.

Des accords de coopérations entre la Belgique et la RDC avaient été signés en 2004 − lorsque l’actuel président congolais, Joseph Kabila, était encore un jeune chef d’État de transition − et n’avaient jamais été suspendus depuis. Ils concernaient principalement la formation de militaires congolais, et notamment de deux bataillons de réaction rapides. De nombreux officiers congolais sont par ailleurs formés à l’École royale militaire de Bruxelles.
« Nous sommes en train de faire un inventaire de ce que ce cette coopération recouvrait » a expliqué à Jeune Afrique Laurence Mortier, porte-parole du ministère belge de la Défense.
Selon une source diplomatique à Kinshasa, les officiers belges encore sur le terrain pourraient commencer à quitter la RDC d’ici la fin du mois d’avril.

Coopération « très étroite » avec la France

« Nous avons suffisamment de militaires formés, et allons poursuivre nous-mêmes la formation », a affirmé Crispin Atama Tabe.
La Belgique s’interrogeait aussi, de son côté, sur l’opportunité de maintenir ces accords.
Le collectif d’ONG flamandes 11.11.11 avait réclamé la suspension de la coopération militaire avec la RDC le mois dernier. À l’époque, le ministère belge de la Défense avait estimé que « la situation au Congo ne changera[it] pas ou ne s’améliorera[it] pas si [les militaires belges] sont absents ».
La RDC maintient en revanche sa coopération militaire avec la France, qualifiée de « très étroite » par le ministre congolais de la Défense. Elle porte notamment sur l’équipement d’instituts de formation et de forces navales.

La RDC dispose aussi d’accords de coopération, plus modeste, avec les États-Unis, qui portent principalement sur la traque l’Armée de résistance du seigneur (LRA), rébellion ougandaise qui se joue des frontières. La nouvelle administration du président américain Donald Trump s’est toutefois interrogée à plusieurs reprises sur l’opportunité de poursuivre cette traque."



Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les signes de la fin du Régime Kanambo-Rwandais

Message  Troll le 15/4/2017, 7:42 am

Cool LES ORACLES DE LA FIN DE MOBUTU

Dès le jour du discours de la N´sele quand Mobutu avait pris congé du MPR Like a Star @ heaven Troll et ses amis avaient commencés á se preparer pour quitter le Zaire.. Rolling Eyes
Les Oracles avaient annoncés la fin de Mobutu Laughing Laughing Et ceux qui avaient pris soin de prendre au mot les Oracles s´étaient exilés bien longtemps avant la chute finale du Léopard de Kawele Laughing What a Face

Le jour où l´AFDL était entrain de marcher dans la capitale, Troll avait regardé les images á la télé á Stockholm..où il residait depuis plus de 5 ans Like a Star @ heaven No Arrow


Idea Oracle sur la fin de Kabila Rolling Eyes Question Certaines personnes ne semblent pas avoir écoutés les propos très explicites de l´ambassadrice des USA Nikki á l ONU What a Face Like a Star @ heaven Cette Arrow dame traitait Kabila et son gouvernement des criminels qui massacrent le peuple congolais Like a Star @ heaven

Le plus drôle est que même Mende n´a pas osé repondre á l´ambassadrice des USA á l´ONU What a Face affraid

Nous avons vu Mobutu chuter, nous allons certainement vivre in live la chute de Kanambe..avec ou sans oracle bom


WAIT AND SEE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les signes de la fin du Régime Kanambo-Rwandais

Message  Zik le 15/4/2017, 5:32 pm


Jason Stearns : « La suspension de la coopération avec la Belgique est un signe de la détérioration des rapports entre la RDC et les bailleurs »
La RDC a suspendu sa coopération militaire avec la Belgique suite aux récurrents reproches de l’ancienne puissance coloniale sur l’application de l’Accord politique du 31 décembre. Les deux...

« Je pense que cette mesure est donc plutôt symbolique. C’est un signe très important de l’enlisement de la relation entre les bailleurs de fonds et le Congo suite à l’impasse politique dans le pays »

Lire l'article

https://actualite.cd/2017/04/14/jason-stearns-suspension-de-cooperation-belgique-signe-de-deterioration-rapports-entre-rdc-bailleurs/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les signes de la fin du Régime Kanambo-Rwandais

Message  ndonzwau le 16/4/2017, 2:15 am

Nous aurons beau produire nos savants « pronostics » pour une « sortie » imminente (à combien de mois (des années !) d'ailleurs fixe-on ici l'« imminent » ?) du jeu de ‘JK’ ou le contraire, ménageons-les quand même sans beaucoup de prétentions, de certitudes exclusives : il n’y a pas de science si exacte en matière d’« astrologie politique », au Congo plus encore qu’ailleurs !

Et surtout très bientôt, nous l’espérons tous, nous vivrons « en live( !?) » ce futur hypothéqué du pays : déjà à la fin de cette année, date jusque-là retenue pour les élections, et tout au long des mois et années qui suivront, nous découvrirons comment ce pouvoir opère (ou continue à opérer) dans sa volonté évidente de garder d’une façon ou d’une autre le pouvoir et verrons comment l’opposition politique et sociale ainsi que la population lui feront face et ce qu’il en résultera à terme pour le Congo de demain…
Nous serons en même temps surpris ou pas par l’apport sur notre scène nationale de cette fumeuse CI, yankees en tête…

Cela dit, perso, je n’écarte pas, disais-je, que la variable décisive vienne davantage de ce que feront ou pas les Congolais, toutes tendances comprises plutôt que des actions concrètes de cette CI...
Je doute toujours que cette dernière intervienne significativement dans un sens ou dans un autre si les Congolais ne font pas de leur côté leur part…

Je maintiens donc que pour notre bien ou notre malheur, pour la puissance américaine et beaucoup de ses alliés européens… le Congo (l’Afrique) n’est ni la Syrie ni l’Afghanistan…, bref ni aucun de tous ces pays à problème du Proche, Moyen ou Extrême Orient et même méditerranéens...

Attendons peut-être de vivre effectivement la suite, c’est mieux ……………

Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les signes de la fin du Régime Kanambo-Rwandais

Message  Troll le 16/4/2017, 7:58 pm

Surprised  Algorithme

Le mot algorithme vient du nom d´un mathématicien du IXe siècle Al-Khwarizimi  https://fr.wikipedia.org/wiki/Algorithme

Comme Troll aime "suprendre les gens et les amener á réfléchir á des trucs un peu différents...
..nous allons tenter d´utiliser ce concept d´algorithme pour expliquer pour quelle raison la RDC dans le futur devrait se passer de ce genre de "cooperation militaire avec la Belgique ou n´importe autre pays"*

Un algorithme est une suite finie et non ambiguë d´opérations ou d´instructions permettant de résoudre un problème

Pour ceux des lecteurs qui ne possedent pas le passé de Troll, nous  pouvons vous informer que depuis plus de 20 ans, l´armée de la RDC est toujours á la recherche des infrastructures militaires modernes, des équipements militaires modernes, des capacités de projection interieure efficace ou tout simplement d´une paternariat militaire respectable sunny

Selon Wiki, sunny  un algorithme est une méthode générale pour résoudre un ensemble de problèmes. Il est dit "correct" lorsque, pour chaque instance du problème, il se termine en produisant la bonne sortie, c´est-á-dire qu´il résout le problème posé.

sunny Un algorithme sera donc dit "performant" s´il utilise avec parcimonie les ressources dont il dispose, c´es-á-dire le temps CPU, la mémoire RAM (aspect object de recherches récentes)...

drunken COOPERATION MILITAIRE AU CONGO..

Si les congolais pouvaient consacrer un peu de temps pour faire une évaluation de l´algorithme cooperation militaire Belge ils vont convenir avec nous que:

1* Abscence d´innovation
Sans risque de se faire contredire, la formation des forces spéciales congolaises par l´armée Belge reprend les tares que nous avons experimentés á Kota Koli drunken
Même s´ils ont deplacés le centre d´entrainement commando á Kindu** l´absence d´innovation est visible quand on fait des recherches sur le "cursus" de l´entrainement:cherry:  Il suffit d´aborder la question de la "selection" lors du recrutement, en passant par la formation des officiers, la gestion des infrastructures, les équipements, l´apport "technologique" pour admettre qu´il n´ya eu rien de nouveau á Kindu cherry

2* Infrastructures
Les Belges qui semble-t-il possedent une cooperation militaire avec le régime de Kabila depuis plus de 10 ans..n´ont pas construit une seule base militaire, des casernes en faveur des forces spéciales qu´ils forment au Congo**
Or, le besoin primaire des FARDC est constitué par la construction des infrastructures modernes (casernes, bases militaires) afin de loger ses membres*

La Belgique membre de l´OTAN et de l´UE n´a pas utilisée ni l´OTAN ni l´UE afin d´obtenir ne fis qu´une seule construction d´une base militaire á l´Est du Congo sunny

3* Equipements militaires
Avec beaucoups de reserve, nous lisons dans les médias Belges comment ils ont formés deux bataillons de réaction rapideá Kindu*
Une petite recherche indique explicitement que la Belgique n´a pas offert aux forces de réaction rapide des FARDC un seul hélicoptère de transport ou un avion de transport*
En quoi consiste au juste cette "réaction rapide" si ces forces speciales devraient se deplacer "á pieds" albino Sleep

Essayons de laisser les lecteurs réflechir et faire quelques recherches..

En attendant la prochaine intervention, pour ceux qui ont le temps, procurez-vous le dernier nr de DSI sur les forces spéciales*

http://areion24.news/produit/dsi-hs-53/ farao

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les signes de la fin du Régime Kanambo-Rwandais

Message  ndonzwau le 17/4/2017, 9:44 pm

"Le Congo suspend sa coopération militaire avec la Belgique
° http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/2017/04/15/le-congo-suspend-sa-cooperation-militaire-avec-la-belgique/
Très irrité par les déclarations de Didier Reynders, qui avait déclaré que « la nomination de Bruno Tshibala au poste de Premier Ministre « ne correspondait ni à la lettre ni à l’esprit de l’accord de la Saint Sylvestre », le président Kabila aurait été prêt à rompre les relations diplomatiques avec l’ancienne métropole et il fallut l’intervention de plusieurs ministres pour limiter les dégâts : seule la coopération militaire entre les deux pays sera suspendue. Dans un courrier daté du 11 avril, cette décision a été notifiée à l’attaché militaire belge en poste à Kinshasa.
Une trentaine de militaires belges se trouvent en ce moment au Congo, assurant des missions de formation. Des missions d’instruction ont également été assurées au profit de l’école du génie des FARDC située à Likasi. (Katanga). C’est en 2004, au début du « règne » de Joseph Kabila, qu’avaient été signés des accords de coopération militaire portant principalement sur la formation. De nombreux officiers congolais ont ainsi été envoyés à l’Ecole royale militaire, mais surtout, des instructeurs belges ont entrepris de former, à Kindu, deux bataillons de réaction rapide. Ces derniers ont été engagés avec succès dans les opérations qui ont entraîné en 2013 la déroute des rebelles du M23 (un mouvement allié du Rwanda dont les membres se sont ensuite réfugiés en Ouganda et qui menacent à nouveau de revenir au Nord Kivu). Des officiers belges pourraient commencer à quitter le pays d’ici fin avril.

Selon nos informations, les militaires belges retraités qui forment les gardes nationaux congolais chargés de la protection du parc des Virunga , avec des contrats privés passés avec l’ICCN (Institut congolais pour la conservation de la nature) pourraient également être victimes de la méfiance des autorités de Kinshasa.
Si le Congo maintient sa coopération militaire avec la France (dans le domaine de la formation et des forces navales) et avec les Etats Unis qui entendent lutter contre les rebelles ougandais de la LRA (Lords resistancearmy) la mesure prise à l’encontre de la Belgique risque d’aggraver un certain isolement du régime Kabila, ce qui inquiète tous ceux qui redoutent une évolution « à la burundaise."


"Retenir son souffle… et sa voix…
° http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/2017/04/15/retenir-son-souffle-et-sa-voix/
Lorsqu’il a dénoncé, dans un communiqué très dur, la nomination de Bruno Tshibala au poste de Premier Ministre, Didier Reynders s’est peut-être départi de sa prudence habituelle. Bien sûr, Tshibala n’ est pas le fruit d’un accord à l’amiable entre la majorité présidentielle et l’opposition, mais durant trois mois ce consensus s’est avéré introuvable, tant à cause des rivalités politiques que des blocages opposés par Joseph Kabila lui-même, qui refusait catégoriquement de composer avec Felix Tshisekedi ou avec Pierre Lumbi son ancien conseiller spécial, des hommes qui sont censés « rouler » pour Moïse Katumbi, désormais le principal adversaire du chef de l’Etat. Qualifié de traître, de transfuge par ses anciens alliés qui le traitent de « vendu » (mais qui ne l’est pas ? )Tshibalan’en est pas moins un Kasaïen, qui fut longtemps membre de l’UDPS et porte parole d’Etienne Tshisekedi (le leader charismatique que son fils, qui veut diriger le pays, n’a même pas réussi à enterrer dignement)

Au lieu de prendre parti dans ces « pinaillages » à la congolaise et de donner l’impression de s’engager du côté de l’ancien gouverneur du Katanga (ami de longue date des libéraux), le ministre Reynders, au nom de la Belgique, n’aurait-il pas été mieux inspiré de garder le cap sur l’essentiel, c’est-à-dire la tâche qui incombe au Premier ministre quel qu’il soit : organiser les élections dans les meilleures conditions et dans les délais convenus, c’est-à-dire d’ici la fin de l’année ou en tous cas le plus rapidement possible et persuader le président Kabila de renoncer officiellement à se présenter ou de jouer les prolongations.
Le Congo d’aujourd’hui est celui des blocages multiples, de la méfiance généralisée, des coups tordus, des ambitions exacerbées. Tout est possible, y compris le pire, une dérive à la burundaise, une regain de violence voire un coup de force. Face au feu qui couve, il faut retenir son souffle, rassurer et respecter les acteurs congolais, mettre l’accent sur la marche à suivre au lieu de compter les cailloux du chemin…"



"RDC : Vers l’isolement (!?)"
° https://www.lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=16790:rdc-vers-l-isolement&catid=85&Itemid=472
La nomination de Bruno Tshibala comme Premier ministre en remplacement de Samy Badibanga sonne comme une cloche qui annonce la confirmation de l'isolement de la RDC par tous ses partenaires tant bilatéraux que multilatéraux. Toutes les capitales sans exception se sont limitées à « prendre acte » de cette nomination. Bien plus, elles ajoutent que cette nomination n'est pas conforme à l'accord de la Saint sylvestre signé sous la médiation de la Cenco le 31 décembre 2016.
L'isolement diplomatique qui finit par se résumer à un isolement tout court de la RDC est en marche. Les déclarations qui ont suivi la nomination de Bruno Tshibala comme Premier ministre en disent long sur l'état d'esprit de ceux qui tiennent à l'œil la RDC. De Washington, New York, Paris ou Bruxelles, le ton est ferme. Cette décision du chef de l'Etat s'écarte de l'esprit et la lettre de l'accord de la Saint Sylvestre. Il appartenait au Rassemblement de proposer un Premier ministre et le vrai Rassemblement a été désigné par la Cenco à travers Félix Tshisekedi et Pierre Lumbi. Mais, le chef de l'Etat a suivi une autre voie, face à l'intransigeance du Rassemblement de ne présenter pour la nomination qu'un seul nom en se conformant aux prescrits de l'accord du 31 décembre en cette matière.

Cet isolement que les autorités sont elles-mêmes en train d'entretenir et d'encourager à travers un discours souverainiste d'un autre âge a des conséquences pour le moins gravissimes pour le pays. Il va impacter négativement et gravement le vécu quotidien des Congolais qui ont encore frais en mémoire les conséquences de l'affaiblissement de l'Etat ayant laissé la voie libre à des voisins-prédateurs qui dictent leur loi depuis deux décennies.
C'est l'occasion trouvée par des pécheurs en eaux troubles pour dédoubler le Rassemblement et offrir le prétexte au chef de l'Etat à chercher son Premier ministre dans le groupe qui arrange le mieux ses intérêts. Ce qui fut fait et a produit les conséquences que l'on déplore actuellement. Les conséquences de cet isolement qui se profile à l'horizon sont nombreuses.
D'abord la désarticulation de l'économie avec la détérioration du climat des affaires suite à la tension politique permanente qui ne peut attirer des investisseurs sérieux au pays. Faute de nouveaux investissements, ce sont des emplois qui ne seront jamais créés pour des jeunes avec l'autre risque que les quelques emplois existant ne soient supprimés parce que de nombreux opérateurs économiques se décideraient de quitter le pays pour fuir les affres de la tension politique permanente.

Sur le plan de la coopération, cet isolement signifie que la RDC devra oublier des appuis budgétaires. Faute de moyens pour financer les élections en même temps que le social, le recours à la planche à billets livrera la population à la merci de l'inflation, synonyme de la perte du pouvoir d'achat. Ce qui alimentera la grogne sociale et la contestation.
La monnaie nationale dont la fragilité est connue de tous ne résistera pas à des chocs qui lui feront perdre sa valeur à tout bout de champ. A la fin des années Mobutu, la monnaie nationale avait atteint les profondeurs des entrailles de la terre.

Suspension de la coopération militaire avec la Belgique

Les autorités de Kinshasa ont décidé de couper toute coopération à caractère militaire avec la Belgique. Et pour cause! A Kinshasa, on a mal digéré la déclaration du ministre belge des Affaires étrangères pour qui la nomination de Bruno Tshibala au poste de Premier ministre dans le cadre de l'accord du 31 décembre 2016 s'écarte totalement de l'esprit et de la lettre de ce compromis conclu sous la houlette de l'Eglise catholique. Cette décision est-elle le résultat d'une réflexion menée en haut lieu ou simplement un coup de tête comme savait le faire l'ex dictateur Mobutu avec ses "amis" Belges? Ç’en a tout l'air!

Le 11 avril,alors que toutes les capitales réagissaient à la nomination du nouveau Premier ministre Bruno Tshibala, voici que le ministre congolais de la Défense, a saisi l'attaché militaire belge à Kinshasa pour lui signifier la suspension de la coopération militaire avec le pays de Lumumba. Cette mesure étonne en même temps qu'elle interpelle sur les motivations qui vont dans le sens de priver la RDC, par la seule volonté de ses dirigeants, d'un appui qui n'a rien de politique comme la formation des unités des Forces armées de la République démocratique du Congo. Ainsi que tout le monde le sait, c'est grâce aux unités formées par des instructeurs belges que le mouvement du 23 mars a été vaincu. Des officiers à Kananga, à l'école de formation d'officier (EFO) sont pris en charge par les mêmes instructeurs belges. D'où cette question qui taraude les esprits patriotiques: comment réagit-on à une déclaration politico-diplomatique par la suspension d'une coopération fructueuse et qui permet de consolider l'Etat congolais?

Serait-ce l'exécution inconsciente d'un plan concocté ailleurs par ceux qui ne jurent que par la disparition de la RDC comme Etat dans ses dimensions actuelles? Nul ne le sait.
Sursaut politique
La solution reste un sursaut politique de la part de tous les acteurs en présence à commencer par le chef de l'Etat, lui à qui revient la plus lourde responsabilité de donner une orientation à la marche et à l'avenir de la RDC. Revenir à l'esprit et à la lettre de l'accord du 31 décembre permettrait d'éviter des souffrances supplémentaires au peuple misérable de la RDC. Sans hypothéquer la souveraineté nationale, il revient au chef de l'Etat de tout scruter, dans le sens de ne privilégier que l'intérêt du peuple et de la nation. Le durcissement de ton envers des partenaires, lesquels nous invitent à suivre la seule voie de la raison, ne peut pas trouver de la résistance mais une accessibilité qui ouvre à des perspectives heureuses.

Lorsque le Zaïre avait été frappé, Mobutu parti, la RDC en a souffert durant de longues années. Personne de la Majorité présidentielle ni du Rassemblement ne peut se réjouir de cette descente aux enfers à travers l'isolement qui avait provoqué des conséquences graves dans un passé relativement récent."


° http://www.adiac-congo.com/content/diplomatie-la-rdc-suspend-sa-cooperation-militaire-avec-la-belgique-63141
° https://habarirdc.net/kinshasa-fabrique-crise-punit-belgique/


Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les signes de la fin du Régime Kanambo-Rwandais

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum