Moise Katumbi doit rentrer en Rdc en citoyen libre!Le verdict de la Cenco vient de tomber

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Moise Katumbi doit rentrer en Rdc en citoyen libre!Le verdict de la Cenco vient de tomber

Message  ndonzwau le 5/5/2017, 2:15 am

Zik a écrit:
ndonzwau a écrit:
Zik a écrit:
Arafat a écrit:J´espère que cette histoire d´enterrement n´aboutira pas à un énième bras de fer comme l´UDPS en a l´habitude. Qu´adviendra-t-il si le gouvernorat de la ville de Kinshasa n´acceptait pas cette caprice? Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes

Ah ça !! qu'adviendrait-il si le gouvernorat de la ville de Kinshasa s'opposait vu ceci, je cite et je souligne parfois  Wink :
«Tenant compte de l’envergure nationale de l’illustre disparu et
nous référant à la loi et à la pratique en matière des inhumations dans la ville de Kinshasa et à travers le pays, notamment le cas du professeur Bianganyi Tampon enterré dans l’enceinte de l’Université chrétienne Cardinal Malula située sur l’avenue Saïo dans la commune de Kasa-Vubu..."
fin de citation avec soulignements

Permettez qu’une fois de plus je répète mon antienne tant je suis convaincu qu’elle peut servir !

En effet ma critique porte essentiellement sur le « modus operandi » de l’Udps dont personnellement je ne cesse de me désoler, elle ne présume en aucune façon de l’hommage mérité en la personne d’Etienne Tshisekedi que le peuple Congolais lui doit en tant que digne fils de ce pays, il a assez prouvé à travers sa longue carrière, notamment en opposant constant contre les dictatures, sa détermination pour la démocratie…

Ici je tiens à souligner qu’hélas une enquête sociologique sommaire dresse rapidement un profil-type du sympathisant Udps : fanatique non par convictions raisonnées mais à partir d’affinités affectives… C’est sensiblement original dans son cas au sein d’une société Congolaise peu habituée à adhérer politiquement sur des bases « idéologiques » courantes…
Et sans faire de sociologie politique de comptoir, ce « recrutement » à mon avis présente des avantages, une fidélité des membres et une constance de la ligne du parti contre vents et marées mais aussi des inconvénients, un déficit critique au sein de l’Udps, personnel encadrant et sympathisants, qui explique largement la succession de ses rdv ratés, que beaucoup vont récuser mais qu’aucune analyse sérieuse ne contredira pourtant…

Personnellement sans être un sympathisant et encore moins un membre de l’Udps, je n’ai rien contre elle ,disais-je, je suis simplement loin d’accepter toutes ses méthodes, en l’occurrence cette logique continuelle de défiance  dont on aura difficile à comptabiliser les fruits dans sa longue résistance : comment peut-on par exemple « crier pour l’état de droit » et en même temps demander au pouvoir en place de ne pas respecter la loi au prétexte qu’elle l’a été dans le passé…
Le comble est que tout cela est toujours conduit sur un registre d’« imposition », de « surestimation de ses forces » plutôt que de « discussion »…

Bien sûr qu’il est ardu sinon impossible de « discuter » avec un pouvoir qui abuse de l’arbitraire mais non seulement l’Udps oublie qu’elle était entrée en conciliabules clandestins avec ce même pouvoir à Ibiza et ailleurs pour un partenariat privilégié mais aussi le passé ne nous démontre pas des succès mirobolants avec son intransigeance coutumière…
Comment en sortir ? C’est la seule question qui vaille, sans doute autrement que cela a été fait jusque-là et ici je ne sais comment cette histoire finira, bras de fer fermé ou ouverture de la part de deux protagonistes, la famille biologique et politique de Tshisekedi qui force à l’inhumer à Limete et l’autorité de la ville (en fait le pouvoir de ‘JK’) qui  le refuse en convoquant la loi…

Alors q'un moment il était acquis (entre la ville et la famille) que le Lider Maximo soit enterré à la Gombe dans un carré spécifique de 500m², la famille a cédé à ses 'combattants' pour l'inhumer à Limete après être passé par un projet sur le Kasai... A travers tout ça, je me trompe peut-être, il apparaît selon moi qu'un dialogue serein plutôt qu’un passage en force eût valu : c'est un exercice démocratique plus sain qui ne vise d’abord qu'un compromis qui satisfera les deux camps et j'en suis sûr, tout le pays…
Qui d’entre les deux protagonistes fera le premier preuve de ce sens de responsabilité ?



"Enterrement Tshisekedi : 3 mois après sa mort, toujours un casse tête pour l’UDPS
° https://actualite.cd/2017/05/03/enterrement-tshisekedi-3-mois-apres-mort-toujours-casse-tete-ludps/
[...]

Compatriotiquement!

A mon avis, c'est une erreur grave de continuer à se limiter à des analyses par rapport à l'UDPS, car aujourd'hui, Félix Tshisekedi est président du Rassemblement. Et il est en alliance logique et naturelle avec tous ceux qui ont le souci de vivre dans une société moderne normale et civilisée (respect du droit, respect de l'être humain, respect des bien publics qui appartiennent à tous les Congolais, etc.). La qualité et le niveau de soutien dont il bénéficie auj en RDC ne saurait s'obtenir par de simples liens de parti ou encore moins des liens tribaux par exemple. C'est une affaire de la Nation. Moi même par exemple, je n'ai jamais été ni de l'UDPS, ni de sa province.
La preuve, je soutiens aussi pour les mêmes raisons, Moïse Katumbi, qui n'est ni de l'UDPS, ni de la même origine de Félix T.
La voix du Peuple c'est la voix de Dieu

Vous croyez, si je vous suis bien cher ami, à tout ce que vous dites ; tant mieux, c’est déjà ça !!!

Entre-temps, « erreur grave »ou pas permettez-moi une énième fois de plus d’y voir une construction peu fidèle à la réalité, du moins celle que je perçois et sans doute beaucoup avec moi !
En effet, je mets en doute toutes ces 'qualités' que vous attribuez à F Tshisekedi, au Rassemblement, à Katumbi, à l’Udps…
« Une affaire de la Nation (pas des partis, pas des ‘tribus’ ?) » … « La Voix du Peuple, la Voix de Dieu », carrément, vous n’y allez pas les mains mortes !?
Evil or Very Mad  Twisted Evil  Rolling Eyes  Rolling Eyes

Soit, pour vous le dire plus crûment que je l’ai déjà dit : désolé ça me fend le cœur d’en faire l’amère constat, sincèrement à l’usage je crains qu’il ne se trouve pas grande différence entre ces partis, ces plateformes, ces politiciens qu’ils soient de l’opposition ou du pouvoir…  A la seule limite bien sûr que ceux du pouvoir ont eu toute l’opportunité de nous dévoiler à la manette leur médiocrité, leur irresponsabilité et leur nuisance tandis que les opposants encore éloignés des décisions ont quelque latitude à nous promettre monts et merveilles, n’empêche que leurs manières ne trompent plus grand monde, elles nous montrent l’intérêt primordial qu’ils portent à leurs postes bien loin de l’intérêt supérieur du pays !

Vous aurez compris : votre récit « d’un souci de vivre dans une société moderne normale et civilisée (respect du droit, respect de l'être humain, respect des bien publics qui appartiennent à tous les Congolais, etc.) avec FTshisekedi et son ‘Rassemblement’ » m’apparaît à moi comme un gentillet calembour, de bonne foi... !
Désolé !!!


Sinon si les sages et courageux « combattants » de l’Udps ont raison contre tous que la meilleure manière d’honorer l’illustre disparu c’est de réussir à travers un bras de fer avec l’autorité de la ville d’enterrer Ya Tshitshi en pleine zone habitée dans leur permanence à Limete, que leur volonté soit faite…  
Rolling Eyes  cyclops  Laughing  Laughing  
Et demain ce sera sans doute un ‘lieu saint’ des pèlerinages avec toutes les bousculades et toute la descendance (biologique) de Ya Tshitshi se succédera à tour de rôle à la tête de l’Udps, calife à la place du calife ( ? )…
Attention quand même au schisme (shiites vs sunnites dans l’islam, vous connaissez ???) !
 
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Question  Question  Laughing  Laughing  Laughing

Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moise Katumbi doit rentrer en Rdc en citoyen libre!Le verdict de la Cenco vient de tomber

Message  Zik le 5/5/2017, 4:21 pm

Tomona buzoba na mokili oyo mais oyo vraiment ! Il faut to lukela yango kombo Smile Smile Zozefou devient vraiment fou !! Smile  Smile

Mausolée de Tshisekedi : « Les policiers ont extorqué à l’architecte 32.000 USD » (Kabund)
L’architecte belge qui construit le mausolée d’Etienne Tshisekedi a passé la nuit du 4 au 5 mai 2017 en détention dans un commissariat de la Police nationale congolaise...
Lire l'article :

https://actualite.cd/2017/05/05/mausolee-de-tshisekedi-policiers-ont-extorque-a-larchitecte-32-000-usd-kabund/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moise Katumbi doit rentrer en Rdc en citoyen libre!Le verdict de la Cenco vient de tomber

Message  ndonzwau le 6/5/2017, 1:55 am

"RDC : regain de tension à une semaine du retour du corps de l’opposant Étienne Tshisekedi
° http://www.jeuneafrique.com/435695/politique/rdc-regain-de-tension-a-semaine-retour-corps-de-lopposant-etienne-tshisekedi/
L’entrepreneur belge chargé de construire le mausolée de l’ancien leader de l’opposition dans le quartier de Limete, à Kinshasa, a été arrêté jeudi 4 mai, avant d’être relâché le lendemain, a appris Jeune Afrique en exclusivité. Le fils de l’opposant, Félix Tshisekedi, dénonce « l’hypocrisie » du gouvernement et assure que le retour du corps est maintenu pour le 12 mai.

Cela fait plus de trois mois, maintenant, que le corps de l’opposant congolais Étienne Tshisekedi repose à Bruxelles, en attendant son rapatriement à Kinshasa. Après plusieurs reports, son parti, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), avait annoncé unilatéralement l’arrivée de la dépouille à Kinshasa pour le 12 mai. Mais à une semaine de la date, la tension resurgit.
Bruno Michaux, un ressortissant belge dont l’entreprise de construction a été chargée de construire un mausolée pour le corps au siège du parti, à Limete, a été arrêté à Kinshasa le jeudi 4 mai, avant d’être relâché ce vendredi à la mi-journée.
« La police m’a arrêté hier vers 19h alors que je sortais de la permanence de l’UDPS à Limete, a-t-il affirmé à Jeune Afrique. Les agents affirmaient que je construisais le mausolée sans autorisation, ce qui est faux. J’attendais justement l’autorisation et je travaillais seulement sur la construction d’une fosse septique ».

32 000 dollars saisis

Ils m’ont mis les menottes et m’ont emmené au commissariat de [la commune] de Lemba puis à l’Inspection générale de la police, poursuit ce Belge qui dit vivre en RD Congo depuis 40 ans. Pendant ce temps, des hommes armés, en civil, mais qui portaient des bottes de militaires, ont attaqué ma maison. Ils l’ont pillée, ont cassé le coffre et sont repartis avec 32 000 dollars et mon passeport, affirme-t-il, très remonté. On m’a relâché [ce vendredi] à midi en me disant que c’était une erreur ! »
La police congolaise n’était pas immédiatement disponible pour commenter ces affirmations. Ce nouvel épisode intervient alors que les relations entre la Belgique et la RD Congo sont déjà tendues. Kinshasa a décidé de rompre sa coopération militaire avec Bruxelles le 12 avril dernier. Bruno Michaux doit être reçu à son l’ambassade de Belgique pour voir quelles suites donner à son interpellation, contre laquelle il a l’intention de porter plainte.
Le lieu de l’inhumation du corps d’Étienne Tshisekedi fait toujours l’objet d’un désaccord entre ses partisans et les autorités. Jusqu’à présent, le gouvernement entend faire respecter l’obligation légale de l’enterrer dans un cimetière et refuse donc qu’il soit inhumé au siège de l’UDPS à Limete. Il n’a pas délivré d’autorisation pour la construction du mausolée.

Malgré cet incident, Félix Tshisekedi, le fils d’Étienne, affirme que le retour du corps est maintenu pour le vendredi 12 mai. « Cela montre l’hypocrisie des autorités, assure-t-il à Jeune Afrique. Mais nous maintenons la date. Le gouvernement n’aura qu’à assumer ses responsabilités ».
Le retour du corps doit néanmoins se faire par un « vol spécial » qui nécessite une autorisation d’atterrissage des autorités aéroportuaires à Kinshasa. L’imbroglio est encore loin d’être démêlé…"



"Kabuya : “S’ils ont empêché le rapatriement de la dépouille de Mobutu, avec Tshisekedi ça ne se passera pas comme ça”
° https://actualite.cd/2017/05/05/kabuya-sils-ont-empeche-rapatriement-de-depouille-de-mobutu-tshisekedi-ca-ne-se-passera-ca/
Le porte-parole de l’UDPS, Augustin Kabuya, estime que son parti est en légitime droit d’enterrer Etienne Tshisekedi au siège du parti, à Limete. Devant la presse ce vendredi 5 mai 2017, il a mis en garde l’Hôtel de Ville de Kinshasa sur un probable empêchement du rapatriement du corps de Tshisekedi, le 12 mai prochain.
« Le programme est maintenu. C’est ce qui a fait l’objet de notre rencontre avec le gouverneur Kimbuta. Nous lui avons signifié que cette date est maintenue. On devrait lui expliquer que les travaux ont déjà commencé. Il fallait que tout le monde s’implique pour que l’inhumation d’Etienne Tshisekedi soit de son niveau. S’ils ont réussi à contraindre la famille politique du Maréchal Mobutu pour qu’il soit enterré à l’extérieur, cela ne se passera pas comme ça avec l’UDPS. Du vivant de Tshisekedi, il n’a jamais mené son combat en exil et on ne peut pas accepter qu’il soit enterré à l’extérieur.  Le 12 mai, le corps sera ici et nous allons discuter avec ce corps entre nos mains », a-t-il dit.

A propos de la brève interpellation de l’architecte belge en charge de la construction du mausolée d’Etienne Tshisekedi, le porte-parole de l’UDPS s’est dit surpris de voir les services de sécurité arrêté quelqu’un «pour construction des toilettes».
«Il était interpellé par les services de sécurité au moment où les travaux de construction du caveau n’avaient pas encore commencé. On est encore au niveau de la construction des toilettes. Peut-on arrêter quelqu’un quand il construit les toilettes dans sa parcelle ? A quoi a servi notre rencontre d’hier ? Ils ont placé deux jeeps (de la police) en face du siège de l’UDPS. Ils ont interpellé l’ingénieur belge sans rien nous dire», s’est indigné Augustin Kabuya.

La famille politique et la famille biologique d’Etienne Tshisekedi ont prévu le rapatriement de la dépouille du défunt président du vieux parti d’opposition pour ce vendredi 12 mai 2017.  L’UDPS  tient également à inhumer le “Sphinx de Limete” dans l’enceinte de son siège."



"EN ATTENDANT LA REPONSE OFFICIELLE DE L’HOTEL DE VILLE A L’UDPS
LA MP DEMANDE À ENTERRER ETIENNE TSHISEKEDI DANS LA LÉGALITÉ

Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° http://www.forumdesas.org/spip.php?article11468
* Elle estime que l’inhumer au siège du parti à Limete violerait les dispositions en matière des funérailles et sépultures. Celles-ci imposent l’éloignement des cimetières à environ 50 mètres des habitations.
* Entre-temps, les travaux de construction du Mausolée où reposera le lider maximo ont commencé à la permanence du parti sur le petit boulevard à Limete.
* Aux dernières nouvelles, l’architecte belge serait arrêté.(...)"


"Mausolée de Tshisekedi : les travaux amorcés au siège de l’Udps!"
° http://laprosperiteonline.net/2017/05/04/mausolee-de-tshisekedi-les-travaux-amorces-au-siege-de-ludps/

"La MP est ferme : « Seul l’Etat peut fixer le lieu d’inhumation d’Etienne Tshisekedi »"
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° http://groupelavenir.org/la-mp-est-ferme-seul-letat-peut-fixer-le-lieu-dinhumation-detienne-tshisekedi/

"Enterrement d’Etienne Tshisekedi : Les élucubrations d’un vice ministre démissionnaire"
° http://www.latempete.info/21737-2/

"Rapatriement de Tshisekedi : le général Kanyama aux commandes"
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° http://www.mediacongo.net/article-actualite-26208.html

En perte de vitesse, l’UDPS cherche l’affrontement – L’Observateur "
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=207650&Actualiteit=selected


"(...)(Depuis la mort de Tshisekedi, tout le monde, c’est-à-dire le pouvoir, les observateurs mais aussi l’opposition, y compris le Rassemblement et l’UDPS elle-même, se pose la même question : dans quelle mesure les successeurs d’ETwM continueront-ils à disposer du potentiel de mobilisation dont jouissait le disparu ?
Qu’est-ce qui a fait courir les foules, lors du retour de Tshitshi ? La curiosité ? Le désir de voir une « figure historique » en chair et en os ? Ou une adhésion réelle au discours et aux mots d’ordre de l’UDPS ? En fait, jusqu’ici, nul ne le sait.  
Nul ne le sait, mais tout le monde aimerait le savoir. Aussi, bien que dans les deux camps on parle abondamment de dignité, de légalité, de désir de paix, tout cela se passe avec, en sous-entendu, grosse envie de voir la bagarre se produire, afin d’être enfin fixé.
Les funérailles sont la dernière occasion dont dispose le Rassop pour essayer de bénéficier de l’effet mobilisateur qu’avait la présence physique de Tshisekedi de son vivant. Certes, on ne pourra voir qu’un cercueil, mais il faut tenir compte de ce que les apparats qui entourent la mort et le deuil exercent un grand effet fascinateur sur les Congolais. Et, dans tous les pays du monde, on peut se dire que la police charge rarement contre un cortège funèbre.

Mais, si l’enterrement tourne à la manifestation, cela pourrait se produire et, dans la bousculade, tout, y compris la profanation de la dépouille, pourrait survenir.
On sait que la famille du disparu, notamment son fils Félix et son frère, l’évêque Mulumba, avaient envisagé des obsèques au Kasaï. L’idée d’un « mausolée » au siège de l’UDPS venait plutôt de la base militante du parti. Et cette idée est illégale, ETwM , n’ayant été ni évêque ni chef coutumier, sauf autorisation spéciale du Parlement.
Il serait assez croquignolet qu’une telle décision soit prise par un Parlement dont ETwM n’a jamais reconnu l’élection, où le groupe UDPS siège contre sa volonté expresse et qui, de plus est hors-mandat. Pour un champion de « l’Etat de droit », ce serait assez ironique ! Autre détail qui n’est pas triste, la loi imposant l’enterrement à 50 m minimum par rapport aux habitations date de 1957. Elle est donc « coloniale ». Cet adjectif est à double tranchant.  Utilisé négativement, il peut vouloir dire « tyrannique ». Mais il peut aussi signifier « neutre », comme dans le discours tenu par la MP « Ne croyez pas qu’on vient d’inventer ça pour vous embêter. Ça date du temps des Belges ! »
Le régime aurait bien sûr la ressource de ne pas autoriser l’avion à se poser à Kinshasa, mais il encourrait alors l’opprobre de refuser à un Congolais de reposer dans la terre ancestrale, ce qui apparaitrait comme monstrueux. NdlR)(...)"

° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=207650&Actualiteit=selected

Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moise Katumbi doit rentrer en Rdc en citoyen libre!Le verdict de la Cenco vient de tomber

Message  ndonzwau le 8/5/2017, 1:30 am

A lire le « communiqué officieux » ci-dessous, le bras de fer se confirme entre le pouvoir et la famille (biologique et politique) de Tshisekedi à propos de l’inhumation de celui-ci !

Où là-dessus placer l’intérêt supérieur de notre pays ? Je ne sais trop même s’il est évident que le pouvoir joue quelque part son arbitraire habituel en ne cherchant d’abord que son intérêt du jour, fermer la porte à toute voix qui l’empêcherait de rester anticonstitutionnellement au pouvoir (un enterrement du Lider Maximo qu’il ne pourrait contrôler de bout en bout l’affaiblirait) mais en face ne joue-t-on pas un peu trop la défiance pour exister ?

Qu’à cela ne tienne, parfois à toute chose malheur est bon : ce que Tshisekedi n’a pas réussi vivant – « dégager » ‘JK’ l’apprenti dictateur, le réussira-t-il peut-être mort…
Attendons voir……………..


"Flash:
Kinshasa : la dépouille de Tshisekedi n’est pas bienvenue le 12 mai

° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11699
Annoncé pour le 12 mai prochain par le secrétaire général de l’UDPS Jean-Marc Kabund a Kabund, le rapatriement des restes du président de l’UDPS et président du Conseil des sages du Rassemblement, Etienne Tshisekedi wa Mulumba, pourrait être "retardé". Et ce sur décision de "Joseph Kabila". Celui-ci ne verrait pas d’un bon oeil la date et le lieu choisis par la famille de l’illustre défunt. Selon des sources, le ministre congolais des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu, a instruit l’ambassade à Bruxelles d’en faire part aux compagnies aériennes qui desservent l’itinéraire Bruxelles-Kinshasa. "Les autorités congolaises reprochent à l’UDPS ainsi qu’à la famille biologique d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba de chercher l’incident. Ils ont fixé la date du rapatriement et décidé du lieu de l’inhumation sans l’autorisation de la Ville de Kinshasa et sans concertation avec le gouvernement", confie un diplomate.
Info Congo Indépendant"



"Poursuite du bras de fer autour des funérailles de Tshisekedi
° https://www.voaafrique.com/a/poursuite-du-bras-de-fer-autour-des-funerailles-de-tshisekedi/3840666.html
"Le rapatriement du corps d’Etienne Tshisekedi, c’est le 12 mai ", martèle Jean Marc Kabund, le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Le parti de l’opposant historique a maintenu la date déjà annoncée mais il se bat avec le pouvoir en place autour du lieu de l’enterrement de "ce monument de l’histoire", qualificatif qu’utilise M. Kabund.

Au siège de l’UDPS, à Limete, à Kinshasa, les travaux de construction d’un mausolée démarrés au courant de la semaine sans l’autorisation des autorités communales, ont connu un ralentissement.
"Rien ne pourra nous arrêter, même pas des chars, mêmes pas l’armée. Nous allons ramener la dépouille de notre président ici et la conduire dans une longue procession depuis l’aéroport de N’Djili jusqu’ au lieu où elle sera exposée, ensuite nous allons l’enterrer ici à la permanence du parti", insiste M. Kabund.
L’UDPS et le gouverneur de la ville de Kinshasa ont eu des discussions jeudi dernier mais sans parvenir à un accord sur le lieu de l’enterrement, problème qui les oppose depuis le décès de M. Tshisekedi, le 1er février dernier à Bruxelles.
"Les discussions se poursuivent mais aucun problème ne se pose. Nous, nous n’avons fait qu’informer la ville que le président Etienne Tshisekedi sera enterré à la permanence de l’UDPS et il ne sera pas le premier Congolais à avoir été enterré dans une parcelle. Beaucoup d’autres l’ont été avant lui", explique le porte-parole du parti Augustin Kabuya.

L’UDPS semble en fait vouloir braver une décision de la ville annoncée en mars dernier. Le gouverneur de Kinshasa avait déjà rejeté cette option et proposé un périmètre où la construction d’un caveau avait même démarré dans le cimetière désaffecté de la Gombe, quartier huppé de la ville.
Mais les travaux ont dû être arrêtés à la demande de l’UDPS et de la famille qui, eux, proposaient d’autres endroits publics.
Leurs propositions n’ont pas cependant été acceptées. D’où, l’option du siège de l’UDPS qui, à son tour, est au centre d’une bataille.
"En ce qui concerne l’enterrement particulièrement, l’autorité doit avoir comme objectif de protéger les autres citoyens contre des maladies qui pourraient survenir", se défend le porte-parole de la famille politique au pouvoir, André Atundu, justifiant l’interdiction d’inhumer des cadavres dans des quartiers d’habitation.
La bataille touche même ceux qui sont censés faire les travaux de construction du mausolée.
Selon l’UDPS, l’ingénieur belge Bruno Michaux à qui la construction du mausolée a été confiée, a été brièvement interpellé jeudi par la police et 32.000 dollars lui auraient extorqués pendant une perquisition à domicile.
L’ingénieur a malgré tout continué les travaux mais aux dernières nouvelles, mais il a reçu officiellement samedi une convocation de comparution pour le 8 mars."



° https://www.lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=16543:sepulture-d-etienne-tshisekedi-bras-de-fer-entre-l-udps-et-l-hotel-de-ville&catid=85:a-la-une&Itemid=472


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moise Katumbi doit rentrer en Rdc en citoyen libre!Le verdict de la Cenco vient de tomber

Message  ndonzwau le 10/5/2017, 3:37 am

" Arbitraire :
Kinshasa : "Joseph Kabila" va-t-il faire sceller le siège de l’UDPS? "

° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11706
Qui a incendié un véhicule de la police à quelques mètres du siège de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social? Les faits se sont passés aux premières heures de ce mardi 9 mai. A Kinshasa, personne ne croit sérieusement qu’un "acte aussi stupide" puisse être l’oeuvre des "combattants" de cette formation politique. A l’UDPS, on parle de "montage". Des sources bien informées pointent du doigt les "services spéciaux" de la police kinoise (DRGS) dirigés par un certain "Bilari". Aux dernières nouvelles, "Joseph Kabila" aurait décidé de faire sceller le siège de l’UDPS. But : empêcher la construction du caveau devant accueillir les restes d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba.

Dans ce Congo-Kinshasa de "Joseph Kabila" où les policiers et les militaires - réputés indisciplinés et peu professionnels - appuient sur la gâchette pour tout et n’importe quoi, des tirs ont été entendus dans la matinée de mardi 9 mai dans le périmètre du siège de l’UDPS dans la commune kinoise de Limete.
On rappelle que le secrétaire général de l’UDPS Jean-Marc Kabund a Kabund a annoncé le 22 avril le rapatriement de la dépouille d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba. Celle-ci devrait quitter Bruxelles le vendredi 12 mai.
Le "gouvernement" congolais a "déconseillé" aux compagnies aériennes desservant Kinshasa d’embarquer les restes du regretté Président du conseil des sages du Rassemblement. La mesure a été prise dimanche 7 mai. Motif invoqué : la famille du défunt n’aurait pas associé les autorités compétentes.

Mardi matin, des Kinois ont entendu des coups de feu aux alentours du siège de ce parti. Au moment où ces lignes sont écrites, plusieurs dizaines de policiers - ou des éléments de la garde prétorienne de "Kabila" déguisés en policiers - ont encerclé le bâtiment. Que veulent-ils?
"Depuis que le secrétaire général de l’UDPS a annoncé le rapatriement de la dépouille du président Tshisekedi wa Mulumba, Monsieur Kabila est entré en transe, ironise un cadre de l’UDPS joint au téléphone dans la capitale. Kabila et les faucons de son régime ont peur du retour d’un corps sans vie".
Un habitant de Limete dit avoir aperçu mardi, aux alentours de 4h30 du matin, un groupe d’individus s’introduire au siège de ce parti. "Les hommes en question arboraient des bandeaux rouges autour de la tête à l’image des miliciens Kamuena Nsapu, raconte-t-il. Nous avons entendu des coups de feu dans le bâtiment". Bilan : trois policiers blessés, un camion et des motos brûlés. Qui a blessé les policiers? Qui a mis le feu sur ces engins? Mystère!

Interrogé par l’AFP, Augustin Kabuya parle de "montage" orchestré par le pouvoir kabilisite. L’objectif est d’empêcher "les travaux de construction" du caveau devant accueillir les restes du Président de l’UDPS, décidé le 1er février dernier à Bruxelles.
Des sources kinoises bien informées pointent du doigt les "services spéciaux" de la police (DRGS) dirigés par un certain "Bilari". Cette unité est composé des paramilitaires provenant du tristement célèbre "Bataillon Simba" crée par John Numbi Banza.
Aux dernières nouvelles, on apprend que "Joseph Kabila" serait sur le point d’opter pour une "solution finale" consistant à faire sceller le siège de l’UDPS."



" Les autorités de Kinshasa réitèrent le refus d’inhumer Tshisekedi au siège de l’UDPS
° http://www.radiookapi.net/2017/05/09/actualite/politique/les-autorites-de-kinshasa-reiterent-le-refus-dinhumer-tshisekedi-au
Le gouverneur de la ville de Kinshasa André Kimbuta indique dans une correspondance que la proposition du secrétaire général de l’UDPS d’inhumer Etienne Tshisekedi au siège de son parti politique à Kinshasa n’est pas conforme à la loi.   Il invite Jean Marc Kabund au respect des prescrits de la législation en matière d’inhumation.

Dans sa réponse adressée au secrétaire général de l’UDPS, Andre Kimbuta cite notamment l’ordonnance du 4 septembre 1909 sur les cimetières  dans les villages indigènes, l’ordonnance du 15 mars 1950 sur le service des inhumations et polices des cimetières, l’ordonnance du 14 février 1914 sur les services des inhumations et police des cimetières et l’arrêté du Gouverneur général du 16 mai 1907 sur les concessions de sépultures.   Ces textes soulignent que «l’inhumation ne pourra avoir lieu que dans un terrain affecté aux inhumations. Aucune habitation ne peut être élevée à une distance inférieure à 50 mètres des cimetières».
En clair, Etienne Tshisekedi ne peut donc pas être inhumé dans le quartier résidentiel de Limete, selon cette lettre du gouverneur de Kinshasa.   Concernant le rapatriement de la dépouille d’Etienne Tshisekedi prévue ce vendredi 12 mai, le gouverneur de la ville de Kinshasa demande à l’UDPS de fournir les détails sur le plan de vol qui devra ramener le corps du président de l’UDPS, l’itinéraire à suivre par le cortège funèbre, la confirmation du lieu d’exposition ainsi que le programme définitif de l’organisation mise en place pour permettre à la police de faire correctement son travail. Car, rappelle André Kimbuta, l’UDPS avait sollicité à l’Hôtel de ville de Kinshasa de prendre des mesures sécuritaires nécessaires pour la bonne tenue de ces obsèques."



"André Kimbuta interdit l’enterrement de Tshisekedi au siège de l’UDPS!"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/05/09/andre-kimbuta-interdit-lenterrement-de-tshisekedi-siege-de-ludps.html
"Kimbuta pose des conditions et refuse l’inhumation de Tshisekedi au siège de l’UDPS"
° https://actualite.cd/2017/05/09/kimbuta-pose-conditions-refuse-linhumation-de-tshisekedi-siege-de-ludps/

"RDC: incidents et tension autour du siège de l’UDPS à Limete"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170509-rdc-incidents-tension-autour-siege-udps-limete
"RDC : situation tendue devant le siège de l’UDPS à Kinshasa, un camion de police incendié"
° http://www.jeuneafrique.com/436088/politique/rdc-situation-tendue-devant-siege-de-ludps-a-kinshasa-camion-de-police-incendie/

"Kinshasa : Un camion de la police incendié et des traces de sang visibles près du siège de l’UDPS"
° https://actualite.cd/2017/05/09/kinshasa-un-camion-de-la-police-incendie-et-des-traces-de-sang-visibles-pres-du-siege-de-ludps/
"Kabund : « La police a pris le contrôle du siège de l’UDPS…Tout ceci est orchestré par le pouvoir »"
° https://actualite.cd/2017/05/09/kabund-police-a-pris-controle-siege-de-ludpstout-ceci-orchestre-pouvoir/
"Kinshasa : Des tirs à Limete et un camion de la police incendié près du siège de l’UDPS"
° https://actualite.cd/2017/05/09/kinshasa-tirs-a-limete-camion-de-police-incendie-pres-siege-de-ludps/
" Kinshasa: un véhicule et deux tentes de la police incendiés à Limete"
° http://www.radiookapi.net/2017/05/09/actualite/securite/kinshasa-un-vehicule-et-deux-tentes-de-la-police-incendies-limete

"L’UDPS sollicite le Palais du peuple pour l’exposition du corps de Tshisekedi, Minaku fait attendre"
° https://actualite.cd/2017/05/09/ludps-sollicite-palais-peuple-lexposition-corps-de-tshisekedi-minaku-attendre/

"RDC: l'histoire rocambolesque de l’architecte belge du mausolée de Tshisekedi"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170509-rdc-histoire-rocambolesque-architecte-belge-mausolee-tshisekedi-bruno-michaux

Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moise Katumbi doit rentrer en Rdc en citoyen libre!Le verdict de la Cenco vient de tomber

Message  ndonzwau le 10/5/2017, 4:44 pm

Nous ne pouvons tous que le regretter est-il qu’une fois de plus la logique habituelle de défiance de l’Udps se fracture sur le mur de l’arbitraire du pouvoir ! Qu’on soit légitime à défendre ses droits et les libertés démocratiques en revendiquant une inhumation à la hauteur de son leader, un digne fils de ce pays, ne suffit pas toujours à renverser le rapport des forces prosaïque en politique…
De guerre lasse, l’Udps reconnait qu’elle n’a pas réussi à forcer le rapatriement et l’enterrement de Ya Tshitshi prévus à partir de l’arrivée de sa dépouille ce vendredi 12 mai et les renvoie à « une date ultérieure »…
Elle a en partie raison en souhaitant « faire échec au plan machiavélique du pouvoir d’engager le pays dans une voie de la violence lors des obsèques de Tshisekedi » mais d'un côté elle-même n'en avait pas tant pris la mesure en décidant son transfert unilatéral croyant mettre le pouvoir devant un fait accompli...

Je suis de ceux qui privilégient ici une approche pragmatique de cette affaire : procéder par un « dialogue » plutôt qu’un « passage en force » en prenant en compte et les justifications de la loi qui interdit l’enterrement en dehors des cimetières et le refus plutôt arbitraire du pouvoir d’accorder un « mausolée spécial » au Lider Maximo comme d’ailleurs qu’il est de bonne guerre et d’un réalisme de bon aloi de trouver des solutions qui peuvent être d’ailleurs provisoires comme l’enterrement dans un carré spécial au Cimetière de la Gombe ou au Kasai en attendant pourquoi pas des jours meilleurs !

Je ne me suis jamais fait à cette coutume de l'Udps à surestimer de façon arrogante sinon irréaliste ses forces alors que son expérience d'échecs avec cette logique aurait du lui recommander davantage de pragmatisme !
"Le Peuple d'abord", dit l'Udps ! D'accord pour lui accorder la légitimité de cette noble mission démocratique et républicaine eu égard de son long passé d'opposante aux dictatures successives, n'empêche que personne, aucune force politique ne peut s'arroger sans discussion ce rôle si à un certain moment cela n'est corroboré par un suffrage d'une part et d'autre celle-ci doit en démontrer à chaque épisode décisif ce mérite constant !
Ici l'Udps serait davantage légitime à défendre le peuple si elle se montrait plus attentive à l'efficacité de son action qui passe par plus de réalisme, plus de "responsabilité" que seulement d'auto-satisfaction, de "conviction" revendiquée !

Je ne crois pas en effet que s'entêter à « marchander » ainsi « à la petite semaine » selon des lubies des « combattants trop sentimentaux plutôt que réfléchis et avertis des usages politiciens » comme le fait l’Udps est une manière qui honore l’illustre disparu qui trois mois après son décès « moisit » dans une morgue en terre étrangère…
Comment va se terminer cette histoire ? Je ne sais mais il m’est d’avis que la famille biologique et politique serait mieux avisée d'arrêter les frais et de laisser enfin Tshisekedi reposer tranquillement en un coin de sa terre natale !


"L’UDPS renvoie à « une date ultérieure » le rapatriement de la dépouille d’Etienne Tshisekedi"
°  http://www.radiookapi.net/2017/05/10/actualite/politique/ludps-renvoie-une-date-ulterieure-le-rapatriement-de-la-depouille
Annoncé pour le 12 mai, le rapatriement de la dépouille mortelle d’Etienne Tshisekedi décédé depuis début février à Bruxelles est renvoyé « à une date ultérieure », annonce l’UDPS dans un communiqué rendu public mardi 9 mai.i

Dans ce communiqué, le parti politique de l’opposant historique explique qu’il s’agit d’une décision prise « en toute responsabilité » et « après concertation avec la famille » du défunt.
La décision de reporter le rapatriement de la dépouille d’Etienne Tshisekedi vise également « à faire échec au plan machiavélique du pouvoir d’engager le pays dans une voie de la violence lors des obsèques de Tshisekedi », souligne également le communiqué de l’UDPS.
La famille de Tshisekedi, l’UDPS et le gouvernement ne se mettent pas d’accord sur le lieu d’inhumation de l’opposant. L’UDPS avait décidé de l’inhumer au siège du parti. Ce que refusent les autorités congolaises, qualifiant la décision de « non conforme à la loi sur la sépulture en RDC ».

« Une cabale montée par le pouvoir »

Dans son communiqué, l’UDPS a également dénoncé la « fermeture » mardi 9 mai par les agents de la police de son siège de Limete (Kinshasa). A en croire le parti, cette décision est le résultat d’une « cabale montée par le pouvoir en place qui tente par tous les moyens d’empêcher l’arrivée à Kinshasa de la dépouille d’Etienne Tshisekedi ».
La « fermeture de la permanence » de l’UDPS à Kinshasa est intervenue après que la police congolaise a accusé les militants de l’UDPS d'avoir attaqué ses installations.

« Les récits tels que relatés et l’inertie des éléments de la police démontrent qu’il s’agit d’un scenario macabre monté par le pouvoir en vue de justifier l’occupation de la permanence de l’UDPS », dénonce le communiqué.
L’UDPS exige « sans délai » la libération de son siège national ainsi que la restitution de tous ses biens."



" RDC: l'UDPS annonce le report du rapatriement du corps de Tshisekedi"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170510-rdc-report-rapatriement-corps-etienne-tshisekedi-udps
Initialement prévu le 12 mai, le rapatriement du corps de l'opposant congolais Etienne Tshisekedi est finalement reporté, a annoncé son parti, l'UDPS. Un peu plus tôt, les autorités avaient fait savoir qu'il était impossible d'inhumer le leader de l'opposition au siège de la formation politique, comme cette dernière le souhaitait.

Le rapatriement du corps d'Etienne Tshisekedi à Kinshasa était prévu le 12 mai, mais il sera une fois de plus reporté, a annoncé Jean-Marc Kabund, secrétaire général de l'UDPS au micro de RFI. Le parti d'opposition a décidé de reporter la date du retour de la dépouille du leader afin de pouvoir de nouveau discuter des modalités du rapatriement avec le pouvoir.

Nous avons estimé nécessaire de reporter le rapatriement afin de pouvoir discuter encore et de pouvoir obtenir de leur part un accompagnement dans ce processus, parce que l'on ne peut pas rapatrier son corps si le pouvoir n'est pas d'accord
Jean-Marc Kabund, secrétaire général de l'UDPS
10-05-2017 - Par Jean-Pierre Monzat

00:00 
00:00
Un peu plus tôt, alors que l'UDPS se préparait à recevoir la dépouille de son chef, les autorités congolaises s'étaient opposées à ce que le corps du leader d'opposition soit enterré au siège du parti à Kinshasa. Pour le porte-parole de la majorité, Alain Atundu, il est impossible d'inhumer quelqu'un dans une zone d'habitation pour des raisons sanitaires.

On enterre les personnes au cimetière et dans tous les cas on ne peut pas enterrer à moins de 50 mètres des résidences pour éviter la contagion éventuelle et pour la salubrité
Alain Atundu, porte-parole de la majorité
10-05-2017 - Par Léa-Lisa Westerhoff

00:00 
00:00
Pour l'UDPS, cette décision du pouvoir d'utiliser cette loi était avant tout un prétexte. Selon le parti d'opposition, il y a déjà eu des cas de personnes enterrées dans des zones habitées à Kinshasa."

° https://actualite.cd/2017/05/10/retour-de-depouille-detienne-tshisekedi-a-nouveau-reporte-udps/

"Inhumation d'Etienne Tshisekedi: la dépouille n'arrive plus ce vendredi !"
° http://www.mediacongo.net/article-actualite-26336.html

"Enterrement de Tshisekedi: la part de l’UDPS"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/05/10/enterrement-de-tshisekedi-part-de-ludps.html
Trois mois après le décès du leader historique de l’opposition, sa dépouille n’est pas toujours portée en terre. Son parti, sa famille biologique et le pouvoir congolais s’affrontent dans une étrange guerre sans merci, au point de prendre les funérailles d’Etienne Tshisekedi en otage. La part de l’UDPS.

L‘Union pour Démocratie et le Progrès Social (UDPS) pavanait depuis plusieurs semaines, affirmant mordicus que la dépouille de son leader, décédé depuis le 1er février à Bruxelles, allait finalement revenir dans la capitale pour être enterré au siège du parti, le 12 mai.
Le 22 mars, Jean-Marc Kabund, Secrétaire général du parti d’Etienne Tshisekedi, affirmait n’avoir pas besoin de l’autorisation « de qui que ce soit » pour ramener son président au pays, y compris pour lui célébrer des funérailles au Palais du peuple, siège du Parlement congolais.


Les dirigeants de l’UDPS finiront par se lancer dans les démarches d’une conciliation avec les autorités de Kinshasa. Le 3 mai, le Secrétaire général de l’UDPS écrit au gouverneur André Kimbuta pour « l’informer » de sa décision d’ériger une sépulture pour Tshisekedi à Limete.
Après une rencontre avec le gouverneur de la ville de Kinshasa André Kimbuta, Peter Kazadi, ancien conseiller juridique d’Étienne Tshisekedi et cadre de l’UDPS affirmait le samedi 6 mai que l’autorité provinciale n’était pas contre l’idée du rapatriement à la date fixée par les opposants, encore moins sur l’enterrement à Limete.

Le Pouvoir fait volte-face

Finalement, le gouverneur André Kimbuta a fini par répondre à la requête de l’UDPS concernant un enterrement au siège du parti. « Votre proposition de procéder à l’inhumation de l’illustre disparu au siège de votre parti politique ne saurait être retenue pour non-conformité à la loi« , répond André Kimbuta, gouverneur la ville Kinshasa dans une correspondance adressée au Secrétaire général de l’UDPS, Jean-Marc Kabund.
Dans la foulée, Aubin Minaku a de son côté donné sa réponse au sujet des funérailles au Palais du peuple. Le speaker de l’Assemblée nationale affirme officiellement qu’il doit d’abord se concerter avec son homologue du Sénat, tout en énumérant poliment un certain nombre de conditions qui rendent impossible l’exposition de la dépouille de l’opposant historique au siège du Parlement congolais
« Votre requête doit être assortie d’un dossier complet concernant les autorisations usuelles requises. C’est fort desdites autorisations que mon Collègue et moi pourrions nous décider, respect des prérogatives administratives des uns et des autres oblige », fait savoir M. Minaku.

Pendant ce temps, un très louche incendie au commissariat de la Police en face du siège de Limete a précipité le climat entre les forces de l’ordre et les opposants. Les autorités ont fini par sceller le siège du parti de l’opposition, rendant hypothétique le processus d’enterrement du leader historique de la lutte pour la démocratie en RDC.
Outre la volonté visible des autorités de mettre en péril cet enterrement, il y a aussi et surtout les changements constants de positions de la part des dirigeants de l’opposition qui compliquent un peu plus la situation.


L’UDPS aussi

En effet, les proches de Tshisekedi ont plusieurs fois fait volte-face dans ce dossier des funérailles du leader de l’opposition. Après des tractations qui ont duré tout le mois de février, où l’UDPS avait initialement conditionné le rapatriement et l’enterrement de son leader par la mise en place d’un nouveau gouvernement de transition, conformément à l’accord du 31 décembre, une solution semblait finalement être trouvée entre le gouvernement, la famille et le parti politique de Tshisekedi au début du mois de mars.
Ainsi, alors que l’UDPS voulait l’inhumer dans le siège du parti à Limete, André Kimbuta, le gouverneur de la ville-province de Kinshasa, a finalement tranché le débat, signant un arrêté qui donnait un espace d’environ 50 m de long et 10 m de large, situé juste devant l’entrée principale du cimetière de la Gombe, pour le fameux mausolée tant souhaité. Une décision qui semblait convenir à tous les acteurs, puisque Mgr Gérard Mulumba, jeune frère d’Étienne Tshisekedi, annonçait même dans la foulée un rapatriement de la dépouille pour le 11 mars.

La situation finira par se compliquer. Le 06 mars, la famille fait volte-face. Expliquant les causes de cette décision, Gérard Mulumba a laissé entendre: «Quand nous étions à Bruxelles, nous pensions que tout le monde était d’accord pour l’enterrer sur ce site choisi par les autorités de Kinshasa. Mais une fois sur place, nous nous rendons compte que les membres de la famille restés à Kinshasa et la base de l’UDPS sont catégoriquement opposés à cette option».
« Nous devons d’abord renégocier un autre site avec les autorités», a conditionné Mgr Mulumba.
Dans les coulisses, l’UDPS et la famille ont finalement réitéré leur souhait d’enterrer le défunt au siège de ce parti de l’opposition à Limete. Ce que le gouvernement refuse, opposant une fin de non-recevoir. La décision a été prise à l’issue d’un Conseil des ministres le 10 mars à Kinshasa, arguant qu’il ne peut y avoir d’inhumation « dans un site urbanisé habité ». En réaction, l’UDPS a annoncé qu’elle allait passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Le 17 avril, Félix Tshisekedi a confirmé, comme il l’a annoncé plusieurs jours avant, que son père allait être enterré dans son village d’origine, Kabeya Kamuanga, dans la province du Kasaï Oriental. Une décision qui faisait suite à des longs jours d’infructueuses tractations entre le gouvernement et les familles politique et biologique du Sphinx."[/size]


"RDC: le rapatriement de Tshisekedi au cœur des tensions entre Kinshasa et l'UDPS
° http://www.rfi.fr/afrique/20170510-le-rapatriement-tshisekedi-centre-tensions-entre-le-pouvoir-udps
Une fois de plus, le rapatriement du corps d'Etienne Tshisekedi à Kinshasa a été reporté. L'opposant historique de République démocratique du Congo est mort à Bruxelles le 1er février dernier. Depuis, la question de son inhumation en RDC n'est toujours pas réglée faute d'accord entre sa famille, son parti et les autorités. L'UDPS renonce donc au rapatriement annoncé pour ce vendredi 12 mai.

Aux yeux de l’UDPS, le parti d'Etienne Tshisekedi, les conditions ne sont tout simplement pas réunies pour le retour apaisé de la dépouille mortelle de leur chef. En effet, depuis 24 heures, la tension est montée d'un cran avec l'incendie de ce camion de police stationné en face du siège de l'UDPS. Un policier est mort de ses brûlures, un autre est blessé.
L'UDPS dément toute implication dans cette attaque et dénonce un coup monté des autorités pour bloquer le retour de la dépouille mortelle, tout comme le fait que son parti soit fermé depuis et occupé par la police. Juste avant, il y a eu aussi l'interpellation de l'architecte en charge des travaux de construction du mausolée d'Etienne Tshisekedi.

Impossible d'enterrer Tshisekedi au siège de l'UDPS

Mardi 9 mai, une nouvelle fois, le gouverneur de Kinshasa a dit qu'il était impossible d'enterrer Etienne Tshisekedi au siège de l'UDPS. Une loi datant de 1914 l'interdirait. Le climat s'est fortement dégradé à l'approche de la date du retour de l'opposant historique, comme l'explique Jean Marc Kabund, secrétaire exécutif de l'UDPS pour justifier ce nouveau report :
« Nous sommes dictés par une volonté manifeste de la part du pouvoir de ne plus voir le corps du président Etienne Tshisekedi être rapatrié et être inhumé dans des conditions normales, a-t-il affirmé au micro de RFI. Nous avons estimé nécessaire de reporter le rapatriement afin de pouvoir discuter encore et de pouvoir obtenir de leur part un accompagnement dans ce processus, parce que l'on ne peut pas rapatrier son corps si le pouvoir n'est pas d'accord, s’il s’oppose à ce rapatriement. Le pouvoir a installé un climat de terreur, dans ces conditions nous ne pouvons pas rapatrier le corps du président Tshisekedi parce que le pouvoir n’est pas d’accord pour que le corps soit enterré dignement. »

Bientôt 100 jours depuis la mort du leader de l'opposition

Enterrer Etienne Tshisekedi dignement, c’est ce même argument qu'utilisent les autorités pour justifier l'interdiction qu'il soit inhumé au siège de l'UDPS. Eux proposent un cimetière, mais le parti d'opposition dit être d'accord pour que ce soit tout sauf un cimetière, qui ne serait selon eux pas digne de la stature d'Etienne Tshisekedi.
C'est un dialogue de sourd qui dure depuis des semaines. L'UDPS se dit prête ce mercredi 10 mai à reprendre des discussions avec les autorités pour trouver une solution. Vendredi, cela fera 100 jours qu'Etienne Tshisekedi est décédé.
C'est dans ce climat de tension entre pouvoir et opposition que le nouveau gouvernement a été nommé mardi. Un gouvernement qui là encore divise. Les ténors de l'opposition le qualifient tous d'illégitime car il a été nommé en dehors de l'accord signé entre le pouvoir et l'opposition le 31 décembre dernier."



"L'UDPS tonne et signe : « le corps d’Etienne Tshisekedi ne sera pas inhumé à l’extérieur»"
° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=16910:l-udps-tonne-et-signe-le-corps-d-etienne-tshisekedi-ne-sera-pas-inhume-a-l-exterieur&catid=90:online-depeches

"Lettre de l’UDPS à Minaku N/Ref/ : 046/UDPS/PP/SG/IMKK/2017 Kinshasa, le 03 mai 2017"
° http://www.lephareonline.net/lettre-de-ludps-a-minaku-nref-046udpsppsgimkk2017-kinshasa-03-mai-2017/

"Minaku promet à Kabund de consulter Kengo"
° http://www.lephareonline.net/minaku-promet-a-kabund-de-consulter-kengo/
° http://www.lephareonline.net/reponse-negative-de-kimbuta-a-ludps/
° http://www.lephareonline.net/ludps-lance-loperation-face-a-face-kabila/


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moise Katumbi doit rentrer en Rdc en citoyen libre!Le verdict de la Cenco vient de tomber

Message  Zik le 13/5/2017, 8:49 pm

France-Paris: La reponse du Ministre des affaires étrangères Jean Marc Ayrault à Moise Katumbi
Votre retour en RDC pour y conduire votre campagne est une nécessité
vous connaissez ma préoccupation au sujet de la RDC, le plus grand pays francophone au monde. La mise en oeuvre intégrale et sans réserve de l'accord du 31 décembre 2016 constitue une priorité, afin de parvenir à une alternance pacifique et démocratique en RDC.
Sachez que la France reste mobilisée pour que les autorités congolaises prennent les décisions nécessaires, sur votre cas et celui d'autres opposants et militants de la société civile , conformément aux recommandations de la Cenco.


Revenir en haut Aller en bas

Re: Moise Katumbi doit rentrer en Rdc en citoyen libre!Le verdict de la Cenco vient de tomber

Message  ndonzwau le 14/5/2017, 3:43 am

Zik a écrit:France-Paris: La reponse du Ministre des affaires étrangères Jean Marc Ayrault à Moise Katumbi
Votre retour en RDC pour y conduire votre campagne est une nécessité
vous connaissez ma préoccupation au sujet de la RDC, le plus grand pays francophone au monde. La mise en oeuvre intégrale et sans réserve de l'accord du 31 décembre 2016 constitue une priorité, afin de parvenir à une alternance pacifique et démocratique en RDC.
Sachez que la France reste mobilisée pour que les autorités congolaises prennent les décisions nécessaires, sur votre cas et celui d'autres opposants et militants de la société civile , conformément aux recommandations de la Cenco.



Je m’imagine que c’est Katumbi lui-même qui a cru bon rendre publique cette lettre…
Hélas, je crains que cela ne lui rende aucun service et au contraire va susciter une fois de plus le reproche de pion de l’étranger surtout que le pauvre Ayrault et son pays la France comme d’ailleurs toute la CI occidentale sont bien frileux de se donner les moyens d’agir sur le terrain contre ‘JK’ de façon décisive…

Le Ministre français sortant des AE a beau rassurer Katumbi de ses bons sentiments à l’endroit des Congolais et de lui-même, il n’en fera rien ou bien peu de vraiment décisif pour contrer la « présidence à vie » que veut s’octroyer ‘JK’… Les seuls capables de bousculer ce dernier ce sont les Congolais eux-mêmes mais quelles ‘armes’ Américains et Européens sont-ils prêts à leur fournir pour cet exploit, outre que sur place l’opposition si elle ne se laisse pas débaucher pour des miettes, agit les pieds carrés ? Ou alors via l’aide des pays voisins comme par exemple l’Angola mais que vont-ils obtenir de mieux que ‘JK’ ne leur fournit pas déjà ?

Bref depuis que ‘JK’ a quasiment réussi son « glissement » au passage tranquille du 19 décembre, il se permet tout pour garantir son maintien…
Ne rêvons donc pas trop : malgré la dignité de la mission à sauver ce pays, ni nous-mêmes déjà peu efficaces ni cette CI n’auront la bataille gagnée dans ce combat, il nous faut encore faire bien plus, beaucoup beaucoup bien plus (par exemple le meurtre direct de l’impudent)…
A bon entendeur…

Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moise Katumbi doit rentrer en Rdc en citoyen libre!Le verdict de la Cenco vient de tomber

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum