L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Message  until le 24/5/2017, 8:55 am

ndonzwau a écrit:
until a écrit:Lu pour vous:
En essayant de se defendre devant les évidences probantes, fournies par l'ANR ou pas, Kanku va tomber tout seul dans le filet de la C.I. et ses commanditaires vont encore se frotter les mains.
En plus, après que cette audio soit rendue publique, les commanditaires risquent de l'éliminer physiquement pour se servir de lui comme un "fusible " pour que personne ne sache les noms des vrais commanditaires.
C'est pourquoi Kanku devrait se mettre très vite à l'abris (ambassade américaine ou autres ) et parler, dénoncer ses commanditaires avant que ceux-ci le tuent comme un petit lapin

Désolé, cher ami, permettez à la faveur de votre intervention de crier une fois de plus mon appréciation de cette affaire légèrement différente du refrain qui se fait jour et que je juge toxique où l'on privilégie la condamnation du commanditaire, le pouvoir et où par une pente faussement généreuse et dangereusement ‘patriotiste’ on semble trouver des excuses à Kanku et d'autres de sa sauce...

L’impunité est un des fléaux les plus destructeurs au Congo, elle prend des formes diverses, de son institutionnalisation dans le camp du pouvoir face à ses complices coupables à une indulgence tacite mais bien réelle dans la population face à des ‘frères( ?)’ politiques ou 'tribaux' qui n'en sont pas moins coupables...

Personnellement je ne peux ainsi soutenir les yeux fermés Kanku parce qu'il serait étiqueté de l'opposition contre 'JK' : le pouvoir est coupable de sa mégestion criminelle et d'avoir instrumentalisé Kanku mais ce dernier n'en est pas moins de lui avoir prêté main forte comme le laisse entendre l'enregistrement...
Et cela d'abord pour ses intérêts (n'a-t-il pas notamment accepté un poste de Ministre ?) ou à partir de ses raisons : comment a-t-il pu aller à cette 'horreur d'insensibilité' face aux massacres de ses frères et sœurs qui se planifiaient devant ses yeux sans se donner les moyens de les empêcher ?

Bref, selon moi, nous nous tromperions lourdement de cause et nous en nous mordrions demain les consciences de ne pas avoir affronté la dure réalité : des Congolais, des Kasaiens ont hélas tué d’autres Congolais, d’autres Kasaiens, rendre justice aux victimes c’est de juger et de sanctionner tous ces politiques coupables où qu'ils se trouvent...
C'est d'ailleurs la seule manière efficace de nous attaquer à la dictature en place, rester ferme et combatif contre son arbitraire mais aussi sévère dans le camp des forces acquises au changement, sinon tous nos cris d'indignation et de condamnation ne resteront que des vœux pieux, relativisme oblige; "les chiens aboieront et la sinistre caravane continuera son chemin" !

until a écrit: Je suis d'accord avec toi que nous avons ete trompe's depuis longtemps. Les membres du gouvernement (les congolais) ont toujours ete impliques par cupidite' dans la perennisation des guerres, de l'insecurite et des tueries atroces du peuple congolais. tout le monde, y compris certains haut place's de la monusco, trouve son interret dans cette perennisation macabre.

A' l'epoque, concernant les tueries dans l'Est du pays, Vital Kamereh etait cite' alors qu'il etait president du parlelement, mais il n'a jamais ete inquiete' !!!

Ma preoccupation n'est pas d'essayer de defendre Kanku. mais bien au contraire, je suis persuade' que Kanku est un arbre qui cache la foret. Un maillon d'une grande chaine qui nous fait souffrir depuis longtemps. Donc, mon souhait est que toute la chaine soit demantelee. C'est cela qui peut nous amener la paix.

pour revenir a' Kanku, si le gouvernement n'etait pas implique', pourquoi avait-il ete nomme' ministre posterieeurement a' cet enregistrement sonore que l'ANR possedait deja avant Aout 2016 ? Kanku fut magre' tout nomme' ministre dans le gouvernement Badibanga en Decembre 2016 !!!!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Message  Arafat le 24/5/2017, 10:25 am

Toutes les combinaisons sont possibles dans cette histoire, quel intérêt avait Clément Kanku de saccager la CENI, jouait-il le jeu de quelqu´un? On se souviendra que  Naanga avait (au cas où l´enrôlement n´avait pas eu lieu) émis l´idée d´organiser les élections sans le Kasai tout en sachant que cela allait susciter une indignation générale, on aurait alors compris la raison d´un éventuel report des élections. D´autre part, on apprend que ces enregistrements ont été realisés par les services de renseignement, on peut alors se poser la question de savoir si on n´était pas entrain de piéger Kanku et le lâcher au moment opportun si cela tournait au vinaigre. Comment le gouvernement est-il entré en possession de la vidéo de l´assassinat de ces 2 experts de l´ONU? J´ai comme l´impression qu´on avait laissé faire Kanku, tant mieux si ça marchait sinon on le laissera tomber, preuves à l´appui.
Comme on dit chez nous : Wu fula nsaka yi nkandi, ku lubungu ka kakalanga vedire celui qui joue avec le diablotin risque d´être emmené en enfer.
Clément Kanku s´en souviendra.

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Message  Troll le 24/5/2017, 12:31 pm

Arafat a écrit:Toutes les combinaisons sont possibles dans cette histoire, quel intérêt avait Clément Kanku de saccager la CENI, jouait-il le jeu de quelqu´un? On se souviendra que  Naanga avait (au cas où l´enrôlement n´avait pas eu lieu) émis l´idée d´organiser les élections sans le Kasai tout en sachant que cela allait susciter une indignation générale, on aurait alors compris la raison d´un éventuel report des élections. D´autre part, on apprend que ces enregistrements ont été realisés par les services de renseignement, on peut alors se poser la question de savoir si on n´était pas entrain de piéger Kanku et le lâcher au moment opportun si cela tournait au vinaigre. Comment le gouvernement est-il entré en possession de la vidéo de l´assassinat de ces 2 experts de l´ONU? J´ai comme l´impression qu´on avait laissé faire Kanku, tant mieux si ça marchait sinon on le laissera tomber, preuves à l´appui.
Comme on dit chez nous : Wu fula nsaka yi nkandi, ku lubungu ka kakalanga vedire celui qui joue avec le diablotin risque d´être emmené en enfer.
Clément Kanku s´en souviendra.


Mbuta ARAFAT

"KUTU ZOWA" on dit chez les Yaka (les zombo, les lari et les bantandu)...Dans la "poche" kutu d´un idiot (zowa) on peut mettre la main qu´une seule fois... si vous tentez de voler un idiot plusieures fois, si idiot soit-il, il va comprendre et denoncer le vol Very Happy

Kanku qui tente de tenir une conférence de presse, on lache des policiers sur lui Very Happy Subitement, le procureur de la République se reveille et demande qu´on lui passe Kanku Shocked Shocked


Notez en passant qu´on ne parle que de l´ordinateur de la suèdoise Idea ..et pas encore de l´ordinateur de l´americain What a Face What a Face What a Face

Pourquoi une reunion d´urgence du "Conseil de Sécurité" deux mois après Question Question

KUTU ZOWA ..á force de fabriquer des guerres pour se maintenir au pouvoir et justifier l´absence des élections What a Face Wait and see Like a Star @ heaven

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Message  ndonzwau le 25/5/2017, 2:19 am

until a écrit:
ndonzwau a écrit:
until a écrit:[...]
[...]
until a écrit: Je suis d'accord avec toi que nous avons ete trompe's depuis longtemps. Les membres du gouvernement (les congolais) ont toujours ete impliques par cupidite' dans la perennisation des guerres, de l'insecurite et des tueries atroces du peuple congolais. tout le monde, y compris certains haut place's de la monusco, trouve son interret dans cette perennisation macabre.

A' l'epoque, concernant les tueries dans l'Est du pays, Vital Kamereh etait cite' alors qu'il etait president du parlelement, mais il n'a jamais ete inquiete' !!!

Ma preoccupation n'est pas d'essayer de defendre Kanku. mais bien au contraire, je suis persuade' que Kanku est un arbre qui cache la foret. Un maillon d'une grande chaine qui nous fait souffrir depuis longtemps. Donc, mon souhait est que toute la chaine soit demantelee. C'est cela qui peut nous amener la paix.

pour revenir a' Kanku, si le gouvernement n'etait pas implique', pourquoi avait-il ete nomme' ministre posterieeurement a' cet enregistrement sonore que l'ANR possedait deja avant Aout 2016 ? Kanku fut magre' tout nomme' ministre dans le gouvernement Badibanga en Decembre 2016 !!!!!

Arafat a écrit:Toutes les combinaisons sont possibles dans cette histoire, quel intérêt avait Clément Kanku de saccager la CENI, jouait-il le jeu de quelqu´un? On se souviendra que  Naanga avait (au cas où l´enrôlement n´avait pas eu lieu) émis l´idée d´organiser les élections sans le Kasai tout en sachant que cela allait susciter une indignation générale, on aurait alors compris la raison d´un éventuel report des élections. D´autre part, on apprend que ces enregistrements ont été realisés par les services de renseignement, on peut alors se poser la question de savoir si on n´était pas entrain de piéger Kanku et le lâcher au moment opportun si cela tournait au vinaigre. Comment le gouvernement est-il entré en possession de la vidéo de l´assassinat de ces 2 experts de l´ONU? J´ai comme l´impression qu´on avait laissé faire Kanku, tant mieux si ça marchait sinon on le laissera tomber, preuves à l´appui.
Comme on dit chez nous : Wu fula nsaka yi nkandi, ku lubungu ka kakalanga vedire celui qui joue avec le diablotin risque d´être emmené en enfer.
Clément Kanku s´en souviendra.


Cher Until, cher AA,

Pourquoi vous épuisez-vous donc , perdez votre temps à douter ou à discuter de l'implication du pouvoir dans cette affaire alors qu’il n’y a discussion que pour ceux qui succombent au piège que ce dernier vous tend...
A cette aune, défendre Kanku ou lui trouver des circonstances atténuantes en croyant atteindre le pouvoir revient lamentablement en effet à « déshabiller Pierre pour habiller Paul », apôtres du même Christ dont vous connaissez la religion, un acte à somme nulle ou multiple…

Exactement comme si vous vous acharniez aveuglement à résoudre l'énigme en face de vous en en inventant une autre ou si comme on dit « vous payiez une dette en contractant une nouvelle autre à côté »...

Et ce n'est pas parce qu'un tel ou un tel autre est passé à travers les mailles du filet dans le passé, que le péché devra être aujourd'hui sanctifié, une grâce sur la route de je ne sais quel paradis imaginaire ! Kiekiekieeeeee  Laughing  Laughing  Laughing

Et surtout, surtout, cher Until, ne commettez-pas cette grave erreur de ne voir le 'mal' que dans le camp du pouvoir; la cupidité existe hélas aussi dans l'opposition (même au sein du Rssemblement (de F Tshisekedi !)) ! Si la majorité en cours en tant que représentant (démagogique !) de l'Etat nécessite nos premières condamnations, cela ne peut nous laisser indifférents aux impairs réels de l'opposition !

Oui, AA, bingo vous avez tapé dans le mille ainsi que vous nous l’indiquez si clairement et comme je ne cesse de le dire ici ! Je ne comprends d'ailleurs pas qu’on tarde à ce point à appréhender le pot aux roses pourtant évident : pour des raisons sans doute de proximité avec les ‘Kamuina Nsapu’ et pourquoi pas de rivalité intra-familiale (il est du coin et serait même cousin au chef mort) sans oublier par cupidité prosaïque en notre pays, Kanku a été instrumentalisé par le pouvoir (et sans doute avec Mitshabu comme coach espion) pour un scénario dont il faut chercher les détails : qu’est-ce qu’y gagne précisément Kanku et pour quel profit complet du côté du pouvoir ?

Ces derniers détails sont sans doute les plus importants sur le plan judiciaire et pour l’opinion Congolaise et internationale mais la réalité d'un deal entre Kanku et le pouvoir ne fait plus aucun doute, forcé ou pas il a été conclu au bénéfice de chaque contractant  ! cyclops  cyclops  cyclops

Ainsi donc on peut s’étonner que l’opposition soit toujours à la traîne comme d’habitude et n’en profite pas pour attaquer bille en tête le pouvoir, sans doute est-elle aussi gênée aux entournures pour un Kanku présent sur la scène avec le pouvoir alors qu’il est étiqueté de l’opposition et par ailleurs 'kasaien' pour un F Tshiseketi, chef attitré du Rassemblement qui l’est aussi…
On peut aussi s’étonner que l’Onu, les Usa et la Suède (pays des victimes étrangères) ne se montrent pas plus vindicatifs, peut-être les font-ils (avec davantage d’efficacité ?) plus discrètement, diplomatiquement et peut-être eux aussi sont-ils handicapés dans leurs défenses par les erreurs qu’ils ont commises (notamment l’Onu sur place eu égard à ses agents), n’empêche qu’il y’a quand même morts d’hommes et on attendrait des ayants-droits plus de réquisitoire visible…

Quel est le pot-aux-roses complet, tout le monde a envie de le savoir mais comme souvent dans des telles machinations (judicio-)politiques, on en découvre souvent en public les détails précis que bien tard; il y'a donc à permettre pour le moment à la procédure judiciaire et politique de s’enclencher sans obstruction (à quand et pour qui la CPI ?) !
Du coté des Congolais  (politiques notamment de l’opposition, société civile et population) l’urgent et l’utile c’est bien d’attaquer à découvert un deal qui comprend le pouvoir mais aussi Kanku sans faillir en 'justifiant' l'escroquerie de ce dernier en croyant mieux atteindre le premier…
Comment bien gérer et réussir cette procédure ?


silent  silent  silent  silent  silent  silent

"Meurtre de deux experts de l’ONU en RDC : le Conseil de sécurité se réunit en urgence"
°  http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/05/23/meurtre-de-deux-experts-de-l-onu-en-rdc-le-conseil-de-securite-se-reunit-en-urgence_5132451_3212.html
°  http://www.politico.cd/encontinu/2017/05/23/reunion-durgence-a-huis-clos-conseil-de-securite-de-lonu-apres-revelations-kanku.html


"Mort de ses experts: l’ONU met en doute les conclusions de l’enquête en RDC"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170524-morts-experts-onu-met-doute-conclusions-enquete-rdc
° http://www.izf.net/afp/experts-onusiens-tues-en-rdc-lonu-doute-des-conclusions-lenquete
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/05/24/lonu-doute-de-lenquete-de-rdc-assassinats-de-experts.html
° https://actualite.cd/2017/05/24/meurtre-de-2-experts-lonu-remet-cause-resultats-de-lenquete-autorites-congolaises/


" Le New York Times accuse l’ONU de complicité dans les assassinats de ses experts! "
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/05/23/new-york-times-accuse-lonu-de-complicite-assassinats-de-experts.html


" RDC : enquête après la découverte d'un enregistrement mettant en cause un ancien ministre dans la rébellion du Kasaï"
° http://www.france24.com/fr/20170523-rd-congo-kasai-depute-ex-ministre-clement-kanku-kamuina-nsapu-ecoutes-enregistrement

"A LA SUITE DES REVELATIONS DE " NEW YORK TIMES " DANS LES TUERIES AU KASAÏ
LE PGR SE SAISIT DU CAS CLÉMENT KANKU"

° http://www.forumdesas.org/spip.php?article11691

"Massacres au Kasaï : l’étau se resserre autour de Kanku"
° http://www.lephareonline.net/massacres-kasai-letau-se-resserre-autour-de-kanku/

"RDC: l’affaire Clément Kanku s'emballe"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170524-rdc-emballement-affaire-clement-kanku


" Cynisme & manipulation :
Violence au Kasaï : Un bouc émissaire nommé Clément Kanku"

° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11736

"Flory Kabange Numbi, un PGR sous influence!"
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11735

"RDC: un ex-ministre utilisé comme fusible dans le meurtre des experts de l'ONU?"
° http://www.lalibre.be/actu/international/rdc-un-ex-ministre-utilise-comme-fusible-dans-le-meurtre-des-experts-de-l-onu-59231861cd70022542f9b3c6


"RDC: le député mis en cause dans des enregistrements s’explique"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170523-rdc-le-depute-mis-cause-enregistrements-s-explique

"Communiqué de presse de l’Honorable Kanku Bukasa du 23 mai 2017"
° http://www.lephareonline.net/communique-de-presse-de-lhonorable-kanku-bukasa-23-mai-2017/

"RDC : Clément Kanku empêché de donner sa conférence de presse"
° https://afrique.lalibre.be/3603/rdc-clement-kanku-prie-de-ne-pas-sortir-du-congo/

° http://www.radiookapi.net/2017/05/23/actualite/politique/clement-kanku-je-ne-laisserai-personne-salir-mon-image
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=207780&Actualiteit=selected

"Mise au point de la famille Kanku"
° http://www.lephareonline.net/mise-point-de-famille-kanku/


" « Il y a eu un deal entre les autortiés et Clément Kanku », affirme un proche du Pouvoir! "
°  http://www.politico.cd/en-off/2017/05/24/y-a-deal-entre-autorties-clement-kanku-affirme-proche-pouvoir.html


" L’UE va sanctionner 9 nouveaux proches du président Kabila"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/05/24/lue-va-sanctionner-9-nouveaux-proches-du-president-kabila.html



"Clément Kanku nie tout en bloc!"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/05/24/clement-kanku-nie-bloc.html
° https://afrique.lalibre.be/3639/clement-kanku-nie-tout-et-donne-sa-version/

"Communiqué de presse du Mouvement pour le Renouveau (MR) 24/05/2017:
Mise au point du Mouvement pour le Renouveau (MR)"

° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11738

"Enquête sur Clément Kanku: l’ACAJ rappelle au PGR les dossiers Panama Papers, BGFI Bank et Passeports "
° http://www.radiookapi.net/2017/05/24/actualite/justice/enquete-sur-clement-kanku-lacaj-rappelle-au-pgr-les-dossiers-panama

"Non, Clément Kanku ne s’est pas exilé à l’Ambassade du Canada"  
° http://www.politico.cd/desintox/2017/05/24/non-clement-kanku-ne-sest-exile-a-lambassade-canada.html

"Meurtre des deux experts onusiens: l’ONU poursuit sa propre enquête"
° http://www.radiookapi.net/2017/05/24/actualite/en-bref/meurtre-des-deux-experts-onusiens-lonu-poursuit-sa-propre-enquete


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 25/5/2017, 11:32 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Message  Troll le 25/5/2017, 10:22 am

Razz IMPERIUM

Naif?


Imperium ne sait sans doute pas que "le SG adjoint" de l´ONU est un diplomate suèdois (Jan Eliasson Idea ) et que la Suède insiste sur cette affaire.. What a Face

http://www.rfi.fr/afrique/20170525-rdc-va-servir-enquete-admnistrative-onu What a Face What a Face

Quand l´ONU designe un ancient responsable de la sécurité du Departement d´Etat comme responsable de l´enquête affraid affraid Ce que les USA .. y vont cette fois ici affraid affraid ( le Departement d´État est le ministere qui gère la CIA affraid )


Mbuta ARAFAT

Ecoutez attentivement la réaction de She Okitundu pale pale rabbit panique? silent Quand il parle de l´instrumentalisation de cette affaire, ignore-t-il qu´un citoyen americain a été assassiné que les USA n´ont pas l´habitude de laisser tomber leurs agents en mission pirat cyclops
She Okitundu est-il si "naif" en croyant que l´ONU a du respect pour la fameuse justice congolaise ? alien alien

La sanction des 28 pays membres de l´UE qui est entrain de germer affraid drunken va certainement reprendre cette affaire quand en Suède le gouvernement est sous pression de la part du Parlement d´apporter plus de lumière sur l´assassinat de Zaida sunny



Imperium, si naif..aussi naif que Okitundu ? Tala ku tseki

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Message  ndonzwau le 26/5/2017, 12:07 am

"RDC: Meutre des deux experts onusiens au Kasaï: les doutes de l’Onu"
° https://afrique.lalibre.be/3653/rdc-meutre-des-deux-experts-onusiens-au-kasai-les-doutes-de-lonu/

"Affaire Clément Kanku : les NU annoncent leurs propres enquêtes"
° http://www.lephareonline.net/affaire-clement-kanku-nu-annoncent-leurs-propres-enquetes/
° https://actualite.cd/2017/05/25/rdc-lonu-sapprete-a-envoyer-equipe-enqueter-lassassinat-de-experts/


"La RDC refuse une enquête de l'ONU sur le meurtre de ses deux experts"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170525-rdc-va-servir-enquete-administrative-onu
"Meurtre des experts de l’ONU : La RDC s’oppose à l’envoi d’une équipe d’enquête onusienne"
° https://actualite.cd/2017/05/25/meurtre-experts-de-lonu-rdc-soppose-a-lenvoi-dune-equipe-denquete-onusienne/
"Assassinat des experts de l’ONU: She Okitundu contre une enquête internationale"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/05/25/assassinat-experts-de-lonu-she-okitundu-contre-enquete-internationale.html


Le PGR, l’Onu et l’Assemblée Nationale mobilisés. Affaire Clément Kanku : vers un débat houleux "
° http://laprosperiteonline.net/2017/05/24/le-pgr-lonu-et-lassemblee-nationale-mobilises-affaire-clement-kanku-vers-un-debat-houleux/

"Dossier des massacres au Kasaï : the New York Times tire sur la Monusco et Kinshasa"
° http://www.lephareonline.net/dossier-massacres-kasai-the-new-york-times-tire-monusco-kinshasa/


" SALE TEMPS POUR LELU DE DIBAYA
CLÉMENT KANKU : APRÈS LE PGR, LA CPI MENACE"

° http://www.forumdesas.org/spip.php?article11734

"Mme Ginette Martin précise : « Clément Kanku ne s’est pas réfugié à l’Ambassade du Canada »"
° http://groupelavenir.org/mme-ginette-martin-precise-clement-kanku-ne-sest-pas-refugie-a-lambassade-du-canada/


"Phénomène Kamuina Nsapu : les Evêques de l’Est redoutent une contagion générale Préambule"
° http://www.lephareonline.net/phenomene-kamuina-nsapu-eveques-de-lest-redoutent-contagion-generale-preambule/


"Gédéon Kyungu aurait envoyé sa milice dans le Kasaï pour commettre des exactions"
Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Question Question Exclamation
° http://www.politico.cd/encontinu/2017/05/25/gedeon-kyungu-aurait-envoye-milice-kasai-commettre-exactions.html


"Pour le parti de Clément kanku, la traduction ne correspond pas à l’élément sonore d’origine en Tshiluba"
° https://actualite.cd/2017/05/25/parti-de-clement-kanku-traduction-ne-correspond-a-lelement-sonore-dorigine-tshiluba/


"3307 personnes tuées au Kasaï depuis Août 2016 selon un rapport Sesanga"
° https://actualite.cd/2017/05/25/%E2%81%A0%E2%81%A0%E2%81%A0%E2%81%A0%E2%81%A03307-personnes-tuees-au-kasai-depuis-aout-2016-selon-un-rapport-sesanga/

"L’ACAJ regrette le laisser-faire de la MONUSCO après l’annulation de sa conférence par Mbikayi"
° https://actualite.cd/2017/05/25/lacaj-regrette-laisser-faire-de-monusco-apres-lannulation-de-conference-mbikayi/
"Enquête sur Clément Kanku: l’ACAJ rappelle au PGR les dossiers Panama Papers, BGFI Bank et Passeports"
° http://www.radiookapi.net/2017/05/24/actualite/justice/enquete-sur-clement-kanku-lacaj-rappelle-au-pgr-les-dossiers-panama

"« La situation au Kasaï est un scandale d’Etat » (Sesanga)"
° https://actualite.cd/2017/05/25/la-situation-au-kasai-est-un-la-situation-au-kasai-est-un-scandale-detat-sesangascandale-detat-sesanga/


"RDC, pays africain le plus affecté par les déplacements internes des populations – (OCHA)"
° https://actualite.cd/2017/05/23/rdc-pays-africain-plus-affecte-deplacements-internes-populations-ocha/

Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Message  ndonzwau le 26/5/2017, 8:17 pm

Les familles des experts de l’Onu « assassinés » au Kasai se manifestent de manière remarquée, elles sont bien sûr en quête de vérité mais ici elles adressent  une mise au point en forme de droit de réponse au NYT quasi paradoxal car contrairement aux réticences qu’elles semblaient avoir dans un premier temps face à l’Onu en termes de déficit de protection de leurs ‘enfants’ elles s’y positionnent autrement : ces derniers auraient été tués non pour sécurité insuffisante mais « de façon préméditée en tant que témoins rares et gênants » ! Qu’ont-ils découvert de si gênant ?

Ailleurs se développe une polémique ridicule sur le refus par le pouvoir Congolais d’une enquête propre de l’Onu arguant un démagogique impératif de « souveraineté » !
On connait ce refrain qu’on sort à chaque fois qu’ils sont attrapés à « tuer leurs propres citoyens pour des intérêts personnels ou corporatistes !
Sérieusement, déjà l’Onu doute des conclusions de l’enquête Congolaise et dans le principe comment n’aurait-elle pas le droit à sa propre enquête ou à une enquête internationale plus indépendante et plus crédible ?
Pourquoi une partie prenante n’aurai-elle pas le droit de douter ou de récuser à l’autre de dire le droit alors qu’elle opère en juge et partie ?
Bref je crains qu’à terme le pouvoir de Kinshasa ne réussisse à imposer ses vues ; attendons voir…


"(...)Assassinat de Sharp et Catalàn

(Cette affaire est relancée à la Une de l’actualité par deux faits. Le premier n’est pas inattendu, car c’est l’habituel refus, soi-disant « souverainiste », par le régime, de toute enquête internationale, le second est le droit de réponse des proches des victimes à certains propos du New York Times. Les familiers des deux experts victimes de leur devoir insistent sur le fait qu’ils ont été éliminés comme « témoins rares et gênants ». NdlR)(...)"

Voici la traduction de cette mise au point des familles de Michael J. Sharp et Zaida Catalán - (Droit de réponse à l’article "Envoyés en danger sans protection, les experts de l'ONU l’ont payé de leurs vies" - New York Times, première page - 21 mai 2017)
" Envoyés en danger sans protection,  les experts de l'ONU l’ont payé de leurs vies " (NYT, première page, 21 mai):  
En tant que familles de Michael J. Sharp et Zaida Catalán, nous nous devons de réagir à votre titre et à un article sur leur enlèvement et leur meurtre en République démocratique du Congo.  
Contrairement à la suggestion de l'article, Michael et Zaida n'ont pas été tués car ils manquaient de formation ou de sécurité; Ils ont été tués parce qu'ils étaient des enquêteurs expérimentés et de rares témoins  d’atrocités.  
Il existe de nombreuses preuves que ces meurtres ont été prémédités et qu'aucune formation n'aurait y changer quoi que ce soit.  
Aucun membre du Groupe d'experts des Nations Unies sur le Congo n'avait été tué auparavant et il n'y avait aucune raison de s'attendre à un enlèvement ou à un meurtre.
Pour cette raison, nous insistons pour que le secrétaire général nomme une équipe internationale indépendante d'enquête criminelle afin d'identifier les auteurs, ainsi que leur chaîne de commandement et de veiller à ce que les responsables soient livrés à la justice. Aucun pays membre des Nations Unies ne devrait avoir de cesse jusqu'à ce qu'une telle enquête soit entreprise.  

En tant que famille de Michael et Zaida, nous avons entendu largement parler de leur capacité professionnelle, de la pertinence de leur travail et pensons que tous deux se distinguaient en tant que chercheurs compétents et qualifiés dans l'un des endroits les plus violents du monde. Nous avons besoin d’en avoir plus comme eux, pas moins.  
JOHN E. SHARP, MICHELE M. SHARP  
MARIA MORESBY  
ELIZABETH MORESBY 
HESSTON, KAN. »

° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=207807&Actualiteit=selected

"Lu pour vous : Michael J. Sharp et Zaida Catalán, rares témoins des atrocités au Kasaï"
° http://www.cheikfitanews.net/2017/05/lu-pour-vous-michael-j.sharp-et-zaida-catalan-rares-temoins-des-atrocites-au-kasai.html
Les familles de deux experts de l'ONU Michael J. Sharp et Zaida Catalán, ont écrit au New York Times afin de rectifier une information sur l’enlèvement et le meurtre de leurs membres de famille.
Pour les familles des deux victimes, si Michael J. Sharp et Zaida Catalán ont été tués, cela n'est pas dû à un problème de sécurité, cela est dû plutôt au fait que :« ils étaient des enquêteurs expérimentés et derares témoins à des atrocités. »
Qu'est-ce à dire ?

- Il y a des atrocités qui sont commises au Kasaï,
- Les témoins sont rares,
- Le régime de Joseph Kabila tente désespéramment de faire croire que les adeptes de Kamwina Nsapu sont des « terroristes », comparables à l’État Islamique !
- Ce que les médias officiels veulent bien diffuser à l'intention de l'opinion tant nationale qu'internationale a très peu de crédibilité,
- Or lors de la publication d'un précédent article du New York Times où le nom de l'ancien ministre Clément Kanku était cité, le régime de Joseph Kabila a sauté sur l'occasion pour espérer "se blanchir" au point de mettre immédiatement en marche la machine judiciaire,

- Cette mise au point des familles de Michael J. Sharp et Zaida Catalán relance le débat: Qui a peur de la vérité?
- Depuis des années, quand il cherche à charger ses opposants, le régime de Joseph Kabila a toujours été piètre dans la conception de scénario et dans la mise en scène, la série semble continuer avec l'affaire "Michael J. Sharp et Zaida Catalán",
- Dans une communication, le Procureur Général de la République en RD Congo a informé l'opinion qu'il ne pouvait ne pas réagir face à ce qui a été publié dans le New York Times,
- Il est doublement servi, il devra pousser sa logique jusqu'au bout, en intégrant cette nouvelle information dans son action.
À l'arrivée, le chasseur risque de se transformer en gibier.
Ci-dessous, la traduction littérale de cette mise au point des familles de Michael J. Sharp et Zaida Catalán
Bruxelles, le 26 mai 2017
Cheik FITA(...)"
 
https://www.nytimes.com/2017/05/20/world/africa/congo-zaida-catalan-michael-j-sharp-united-nations-democratic-republic-of-congo.html  )
 

"Les familles des experts exécutés en RDC réclament une enquête internationale"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170526-rdc-onu-deces-michael-sharp-zaida-catalan-familles-reclament-enquete-internationale
Les familles des deux experts des Nations unies exécutés en République démocratique du Congo (RDC) réclament une enquête internationale sur la mort de l’Américain Michael Sharp et de la Suédoise Zaida Catalan. Selon eux, seule une enquête indépendante permettra d’identifier les assassins et les donneurs d’ordre. Ils s’expriment dans une lettre au New York Times qu’ils mettent en cause pour sa « couverture » de ces assassinats.

En début de semaine, le New York Times épinglait les Nations unies pour avoir envoyé Michael Sharp et Zaida Catalan au Congo sans formation, sans sécurité et sans aucune couverture médicale. Leurs proches font valoir qu’il s’agissait - au contraire - d’enquêteurs expérimentés qui ont été assassinés parce qu’ils avaient été les témoins d'atrocités commises dans les Kasaï.

Des consultants envoyés par le Conseil de sécurité

Aux yeux des familles, le journal n’a pas compris la fonction des experts de l’ONU, qui ne sont pas des employés de la Monusco, la mission des Nations unies sur place, mais des consultants envoyés par le Conseil de sécurité. Ce dernier se fonde sur leurs rapports pour déterminer, notamment, qui doit faire l’objet de sanctions en cas de violations des droits de l’homme.

Circulation sans escorte

Comme leur but est de mettre leurs sources en confiance, les experts circulent donc sans escorte, ce qui a bien fonctionné jusqu'à maintenant puisque aucun expert de l'ONU n'avait jamais été tué au Congo. Les familles réclament donc avec insistance une enquête internationale et indépendante. De leur côté, les Etats-Unis et la Suède ont déjà ouvert des enquêtes sur la mort de leurs ressortissants. mais la réussite de ces démarches dépend en grande partie de Kinshasa."



"Massacres au Kasaï : ONU, USA et Suède en quête de vérité "
° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=17020:massacres-au-kasai-onu-usa-et-suede-en-quete-de-verite&catid=85:a-la-une&Itemid=472


"Enquêtes croisées sur l’assassinat des experts onusiens au Kasaï : Kinshasa dit non à l’ONU - Le Phare "
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=207807&Actualiteit=selected
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/05/25/assassinat-experts-de-lonu-she-okitundu-contre-enquete-internationale.html


"RDC: le cri d’alarme des élus du Kasaï"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170526-rdc-le-cri-alarme-elus-kasai

"Massacres au Kasaï : le rapport explosif de Sesanga"
° http://www.mediacongo.net/article-actualite-26872.html
° https://afrique.lalibre.be/3696/rdc-plus-de-3000-morts-au-kasai-selon-delly-sesanga/
° http://laprosperiteonline.net/2017/05/25/situation-securitaire-au-kasai-delly-sessanga-denonce-la-banalisation-de-ce-drame-par-le-gouvernement/

° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=17029:kasai-le-drame-humanitaire-appelle-a-une-intervention-urgente-du-gouvernement-tshibala&catid=85:a-la-une&Itemid=472
° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=17028:brebis-galeuses&catid=85:a-la-une&Itemid=472


" Kamuina Nsapu: comprendre la sale affaire"
°  http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/05/26/kamuina-nsapu-comprendre-sale-affaire.html



"RDC : 400 000 enfants menacés de malnutrition sévère dans le Kasaï, alerte l’Unicef"
° http://www.jeuneafrique.com/441680/societe/rdc-400-000-enfants-menaces-de-malnutrition-severe-kasai-alerte-lunicef/
° http://www.unmultimedia.org/radio/french/2017/05/rdc-unicef-pres-de-400-000-enfants-a-risque-de-malnutrition-severe-aigue-dans-le-grand-kasai-suite-a-la-violence/#.WShfJGjyjIU
° http://acpcongo.com/acp/malnutrition-touche-presque-400-000-enfants-grand-kasai-selon-unicef/


Compatriotiquement!




# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 27/5/2017, 7:16 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Message  Admin le 27/5/2017, 2:46 pm

ndonzwau a écrit:Les familles des experts de l’Onu « assassinés » au Kasai se manifestent de manière remarquée, elles sont bien sûr en quête de vérité mais ici elles adressent  une mise au point en forme de droit de réponse au NYT quasi paradoxal car contrairement aux réticences qu’elles semblaient avoir dans un premier temps face à l’Onu en termes de déficit de protection de leurs ‘enfants’ elles s’y positionnent autrement : ces derniers auraient été tués non pour sécurité insuffisante mais « de façon préméditée en tant que témoins rares et gênants » ! Qu’ont-ils découvert de si gênant ?

Ailleurs se développe une polémique ridicule sur le refus par le pouvoir Congolais d’une enquête propre de l’Onu arguant un démagogique impératif de « souveraineté » !
On connait ce refrain qu’on sort à chaque fois qu’ils sont attrapés à « tuer leurs propres citoyens pour des intérêts personnels ou corporatistes !
Sérieusement, déjà l’Onu doute des conclusions de l’enquête Congolaise et dans le principe comment n’aurait-elle pas le droit à sa propre enquête ou à une enquête internationale plus indépendante et plus crédible ?
Pourquoi une partie prenante n’aurai-elle pas le droit de douter ou de récuser à l’autre de dire le droit alors qu’elle opère en juge et partie ?
Bref je crains qu’à terme le pouvoir de Kinshasa ne réussisse à imposer ses vues ; attendons voir…


"(...)Assassinat de Sharp et Catalàn

(Cette affaire est relancée à la Une de l’actualité par deux faits. Le premier n’est pas inattendu, car c’est l’habituel refus, soi-disant « souverainiste », par le régime, de toute enquête internationale, le second est le droit de réponse des proches des victimes à certains propos du New York Times. Les familiers des deux experts victimes de leur devoir insistent sur le fait qu’ils ont été éliminés comme « témoins rares et gênants ». NdlR)(...)"

Voici la traduction de cette mise au point des familles de Michael J. Sharp et Zaida Catalán
" Envoyés en danger sans protection,  les experts de l'ONU l’ont payé de leurs vies " (NYT, première page, 21 mai):  
En tant que familles de Michael J. Sharp et Zaida Catalán, nous nous devons de réagir à votre titre et à un article sur leur enlèvement et leur meurtre en République démocratique du Congo.  
Contrairement à la suggestion de l'article, Michael et Zaida n'ont pas été tués car ils manquaient de formation ou de sécurité; Ils ont été tués parce qu'ils étaient des enquêteurs expérimentés et de rares témoins  d’atrocités.  
Il existe de nombreuses preuves que ces meurtres ont été prémédités et qu'aucune formation n'aurait y changer quoi que ce soit.  
Aucun membre du Groupe d'experts des Nations Unies sur le Congo n'avait été tué auparavant et il n'y avait aucune raison de s'attendre à un enlèvement ou à un meurtre.
Pour cette raison, nous insistons pour que le secrétaire général nomme une équipe internationale indépendante d'enquête criminelle afin d'identifier les auteurs, ainsi que leur chaîne de commandement et de veiller à ce que les responsables soient livrés à la justice. Aucun pays membre des Nations Unies ne devrait avoir de cesse jusqu'à ce qu'une telle enquête soit entreprise.  

En tant que famille de Michael et Zaida, nous avons entendu largement parler de leur capacité professionnelle, de la pertinence de leur travail et pensons que tous deux se distinguaient en tant que chercheurs compétents et qualifiés dans l'un des endroits les plus violents du monde. Nous avons besoin d’en avoir plus comme eux, pas moins.  
JOHN E. SHARP, MICHELE M. SHARP  
MARIA MORESBY  
ELIZABETH MORESBY 
HESSTON, KAN. »

° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=207807&Actualiteit=selected

"Lu pour vous : Michael J. Sharp et Zaida Catalán, rares témoins des atrocités au Kasaï"
° http://www.cheikfitanews.net/2017/05/lu-pour-vous-michael-j.sharp-et-zaida-catalan-rares-temoins-des-atrocites-au-kasai.html
Les familles de deux experts de l'ONU Michael J. Sharp et Zaida Catalán, ont écrit au New York Times afin de rectifier une information sur l’enlèvement et le meurtre de leurs membres de famille.
Pour les familles des deux victimes, si Michael J. Sharp et Zaida Catalán ont été tués, cela n'est pas dû à un problème de sécurité, cela est dû plutôt au fait que :« ils étaient des enquêteurs expérimentés et derares témoins à des atrocités. »
Qu'est-ce à dire ?

- Il y a des atrocités qui sont commises au Kasaï,
- Les témoins sont rares,
- Le régime de Joseph Kabila tente désespéramment de faire croire que les adeptes de Kamwina Nsapu sont des « terroristes », comparables à l’État Islamique !
- Ce que les médias officiels veulent bien diffuser à l'intention de l'opinion tant nationale qu'internationale a très peu de crédibilité,
- Or lors de la publication d'un précédent article du New York Times où le nom de l'ancien ministre Clément Kanku était cité, le régime de Joseph Kabila a sauté sur l'occasion pour espérer "se blanchir" au point de mettre immédiatement en marche la machine judiciaire,

- Cette mise au point des familles de Michael J. Sharp et Zaida Catalán relance le débat: Qui a peur de la vérité?
- Depuis des années, quand il cherche à charger ses opposants, le régime de Joseph Kabila a toujours été piètre dans la conception de scénario et dans la mise en scène, la série semble continuer avec l'affaire "Michael J. Sharp et Zaida Catalán",
- Dans une communication, le Procureur Général de la République en RD Congo a informé l'opinion qu'il ne pouvait ne pas réagir face à ce qui a été publié dans le New York Times,
- Il est doublement servi, il devra pousser sa logique jusqu'au bout, en intégrant cette nouvelle information dans son action.
À l'arrivée, le chasseur risque de se transformer en gibier.
Ci-dessous, la traduction littérale de cette mise au point des familles de Michael J. Sharp et Zaida Catalán
Bruxelles, le 26 mai 2017
Cheik FITA(...)"
 
https://www.nytimes.com/2017/05/20/world/africa/congo-zaida-catalan-michael-j-sharp-united-nations-democratic-republic-of-congo.html  )
 

"Les familles des experts exécutés en RDC réclament une enquête internationale"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170526-rdc-onu-deces-michael-sharp-zaida-catalan-familles-reclament-enquete-internationale
Les familles des deux experts des Nations unies exécutés en République démocratique du Congo (RDC) réclament une enquête internationale sur la mort de l’Américain Michael Sharp et de la Suédoise Zaida Catalan. Selon eux, seule une enquête indépendante permettra d’identifier les assassins et les donneurs d’ordre. Ils s’expriment dans une lettre au New York Times qu’ils mettent en cause pour sa « couverture » de ces assassinats.

En début de semaine, le New York Times épinglait les Nations unies pour avoir envoyé Michael Sharp et Zaida Catalan au Congo sans formation, sans sécurité et sans aucune couverture médicale. Leurs proches font valoir qu’il s’agissait - au contraire - d’enquêteurs expérimentés qui ont été assassinés parce qu’ils avaient été les témoins d'atrocités commises dans les Kasaï.

Des consultants envoyés par le Conseil de sécurité

Aux yeux des familles, le journal n’a pas compris la fonction des experts de l’ONU, qui ne sont pas des employés de la Monusco, la mission des Nations unies sur place, mais des consultants envoyés par le Conseil de sécurité. Ce dernier se fonde sur leurs rapports pour déterminer, notamment, qui doit faire l’objet de sanctions en cas de violations des droits de l’homme.

Circulation sans escorte

Comme leur but est de mettre leurs sources en confiance, les experts circulent donc sans escorte, ce qui a bien fonctionné jusqu'à maintenant puisque aucun expert de l'ONU n'avait jamais été tué au Congo. Les familles réclament donc avec insistance une enquête internationale et indépendante. De leur côté, les Etats-Unis et la Suède ont déjà ouvert des enquêtes sur la mort de leurs ressortissants. mais la réussite de ces démarches dépend en grande partie de Kinshasa."



"Massacres au Kasaï : ONU, USA et Suède en quête de vérité "
° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=17020:massacres-au-kasai-onu-usa-et-suede-en-quete-de-verite&catid=85:a-la-une&Itemid=472


"Enquêtes croisées sur l’assassinat des experts onusiens au Kasaï : Kinshasa dit non à l’ONU - Le Phare "
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=207807&Actualiteit=selected
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/05/25/assassinat-experts-de-lonu-she-okitundu-contre-enquete-internationale.html


"RDC: le cri d’alarme des élus du Kasaï"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170526-rdc-le-cri-alarme-elus-kasai

"Massacres au Kasaï : le rapport explosif de Sesanga"
° http://www.mediacongo.net/article-actualite-26872.html
° https://afrique.lalibre.be/3696/rdc-plus-de-3000-morts-au-kasai-selon-delly-sesanga/
° http://laprosperiteonline.net/2017/05/25/situation-securitaire-au-kasai-delly-sessanga-denonce-la-banalisation-de-ce-drame-par-le-gouvernement/

° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=17029:kasai-le-drame-humanitaire-appelle-a-une-intervention-urgente-du-gouvernement-tshibala&catid=85:a-la-une&Itemid=472
° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=17028:brebis-galeuses&catid=85:a-la-une&Itemid=472


" Kamuina Nsapu: comprendre la sale affaire"
°  http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/05/26/kamuina-nsapu-comprendre-sale-affaire.html



"RDC : 400 000 enfants menacés de malnutrition sévère dans le Kasaï, alerte l’Unicef"
° http://www.jeuneafrique.com/441680/societe/rdc-400-000-enfants-menaces-de-malnutrition-severe-kasai-alerte-lunicef/
° http://www.unmultimedia.org/radio/french/2017/05/rdc-unicef-pres-de-400-000-enfants-a-risque-de-malnutrition-severe-aigue-dans-le-grand-kasai-suite-a-la-violence/#.WShfJGjyjIU
° http://acpcongo.com/acp/malnutrition-touche-presque-400-000-enfants-grand-kasai-selon-unicef/


Compatriotiquement!




# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #
Comment ont ils été aussi fous pour commettre ce double assassinat ?
Je crois comme tu l'as dit en haut, les enquêteurs ont probablement découvert qlq chose de tellement BIG au point que leur assassinat semblait être la meilleure solution pour ceux qui étaient compromis.

La question est Qui est ou sont derrière cet acte ?

J'ai ma petite idée mais ... voyons voir
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Message  Troll le 27/5/2017, 5:30 pm

Mr l´Admn

Le "filet" se rapproche de plus en plus de celui qui ..tu connais la lourde responsabilité affraid affraid

http://www.rfi.fr/afrique/20170527-rdc-ue-congo-union-mende-shadari-kasai-mutond

affraid Cresendo, selon la RFI si la France et la Belgique decident d´une procedure "rapide", l´UE ne va pas attendre la rencontre des ministres des AE au mois de juin...et les sanctions frappent cette fois Mende, Tambwe Mwamba, Shadari jocolor les "jokers" de Kabila semblent être sous le feu cette fois ici cherry cherry

O yebi ba zo luka nani.. cherry sunny pe on dirait basi ba zwi ye quand on ne parle pas "toujours" de l´ordinateur de l´expert des USA albino albino

WAIT AND SEE scratch

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Message  ndonzwau le 27/5/2017, 9:06 pm

PS

On ne peut encore et encore que se demander ce que Kanku est parti faire dans ce casse-tête, qu’est-ce donc ce cadeau qu’on lui promettait ou quel est ce piège d’où aurait tenu sa vie pour qu’il accepte de marcher dans cette jungle, pour aller à cette extrémité de crimes de ses frères ?
Aurait-il été mouillé à ce point et comment, qu’il ait eu comme un choix impossible entre sa vie et celle des jeunes agents de l’Onu ?

Quand au pouvoir, comment un Bitshabu, kasaien donc proche de toutes ses victimes est-il devenu à ce point diabolique qu’il ait aidé son camp en acceptant tant des morts inutiles parmi ses frères et sœurs ?
En effet à terme c’est quand même cela l’incroyable et la question essentielle : quel crime ce pouvoir a-t-il commis que Sharp et Catalan auraient découvert les condamnant à la disparition sauvage et préméditée ?

Difficile de comprendre et d’accepter cette horrible tragédie d’où qu’on la regarde !
Malheureusement je ne vois pas la CI, les Usa, la Suède suffisamment conscientes que pour rendre justice à toutes ces victimes et à leurs compatriotes il faille frapper bien plus fort qu'ils  ne font jusque là sur la tête de 'JK', sinon ce ne sont que les 'pauvres lampistes' comme Kanku qui payeront...


"RDC : « Le meurtre de Michael et Zaida était prémédité »"
° https://afrique.lalibre.be/3755/rdc-le-meurtre-de-michael-et-zaida-etait-premedite/
Les parents de Zaida Catalan et de Michael Sharp réclament une enquête internationale pour faire la lumière sur l’exécution de leurs enfants, experts onusiens envoyés au Kasaï.

Pratiquement deux mois jour pour jour après la découverte des corps des deux experts des Nations unies et de leur traducteur, le 28 mars, les parents de Michael Sharp et de Zaïda Catalan n’acceptent pas la présentation qui est faite de leurs enfants et refusent d’accepter qu’ils aient été victimes de leur impréparation. S’ils ont été tués, c’est parce qu’ils enquêtaient, parce qu’ils en savaient trop et leur crime a été prémédité, affirment-ils en substance dans une missive envoyée au quotidien américain New York Times.
On se souviendra que c’est ce journal qui, dans son édition du samedi 20 mai dernier, a laissé entendre que les deux experts n’avaient pas l’expérience nécessaire pour une telle mission dans une région aussi dangereuse que le Kasaï et qui, dans la foulée, a dévoilé que Zaïda Catalan disposait d’un enregistrement qui pouvait incriminer l’ancien ministre de la Coopération du gouvernement de Samy Badibanga Clément Kanku.
Mais pour les parents des deux jeunes experts, cette présentation est inacceptable.

Leur courrier

Ils écrivent donc : « En tant que familles de Michael J. Sharp et de Zaida Catalán, nous dénonçons le titre et l’article consacrés à leur enlèvement et à leur meurtre en République démocratique du Congo.(...) »

La Suède et les Etat-Unis ont déjà ouvert des enquêtes sur la mort de leurs ressortissants. Mais le manque patent de collaboration de Kinshasa – qui a réitéré, jeudi 25 mai, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu, son refus de voir une enquête internationale se déployer sur son territoire – nuit évidemment gravement à la quête de vérité."



"RDC : tension maximale entre Kinshasa et l’Onu"
° https://afrique.lalibre.be/3712/rdc-tension-maximale-entre-kinshasa-et-lonu/
Une équipe d’enquête administrative de l’Onu est attendue dans les prochains jours en République démocratique du Congo suite à l’assassinat de deux de ses experts en mars dernier. Près d’un mois après avoir été constituée, quel sera le rôle de cette équipe de six personnes alors que l’Onu a, lei 23 mai, mis en doute les conclusions de l’enquête menée par la justice militaire congolaise?

L’équipe onusienne va mener en RDC une mission « administrative » mais pas seulement. Sa mission sera en effet de vérifier si les protocoles de sécurité de l’Onu ont été respectés par les experts assassinés mais aussi si des erreurs ont été commises en interne dans la gestion de ce drame. Cette procédure est automatique à chaque incident qui vise un salarié de l’Onu. Mais dans le cas des deux experts – une Suédoise et un Américain tués début mars – l’Onu assure qu’elle va faire plus : se pencher sur les procédures mais aussi chercher à  identifier les responsables de ce double assassinat.
Pour preuve, affirment des sources onusiennes, la composition de l’équipe, dirigée par un ancien chef de la sécurité du département d’Etat américain et ex-chef de l’agence en charge de la sécurité à l’Onu, et constituée par cinq autres anciens employés des Nations unies de haut niveau. Reste que nombreux sont ceux qui s’interrogent sur le temps pris par l’Onu avant de se rendre en RDC: plus de 2 mois après l’assassinat des experts. Sur leur capacité aussi à faire la lumière sur les circonstances du meurtre alors qu’aucun des enquêteurs ne connaît vraiment le pays. L’objectif final est de faire un rapport au secrétaire général de l’Onu d’ici au 31 juillet. Des informations qui aideront Antonio Gutteres à décider de la nécessité ou non de créer une commission d’enquête à part entière.

Les autorités congolaises en colère

Le gouvernement congolais s’en prend, pour sa part, à certains membres du Conseil de sécurité de l’Onu, qui s’était réuni le 23 mai pour discuter de l’enquête congolaise sur le meurtre des deux experts. L’Onu a mis en doute les conclusions de cette enquête. Le ministre congolais des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu, ne décolère pas. Pour lui, pas question qu’il y ait une enquête internationale dans cette affaire. « Nous sommes surpris par l’instrumentalisation du Conseil de sécurité par certains membres, qui veulent à tout prix décrédibiliser les autorités de la RDC. L’enquête suit son cours. Il y a des éléments qui ont été réunis, par conséquent il faut respecter l’expertise congolaise en la matière « , a-t-il tonné.
Pour le chef de la diplomatie congolaise, s’il y a des gens qui ont des éléments à charge, ils n’ont qu’à les verser à la justice congolaise afin qu’on établisse la vérité. « Il n’est nullement question de substituer la justice internationale à la justice congolaise » , a poursuivi le ministre, tout en dénonçant une « opération de déstabilisation ».

Cette polémique éclate cinq jours après les révélations des enregistrements sonores mettant en cause le député Clément Kanku, lequel fait désormais l’objet d’une enquête du Procureur général de la République sur une possible participation aux « assassinats » et à un « mouvement insurrectionnel ». Mais Il semble bien qu’entre l’Onu et le gouvernement congolais, c’est la guerre des nerfs qui s’engage autour de cette affaire."



"Les familles des experts de l’ONU fustigent New York Times"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/05/27/familles-experts-de-lonu-fustigent-new-york-times.html

"L’ONU appelle la RDC à coopérer dans l’enquête de ses experts et sur les fosses communes"
° http://www.politico.cd/encontinu/2017/05/27/lonu-appelle-rdc-a-cooperer-lenquete-de-experts-fosses-communes.html


"RDC: des milliers de Congolais fuient le Kasaï pour le nord de l’Angola"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170527-rdc-milliers-congolais-refugient-le-nord-angola


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Message  ndonzwau le 29/5/2017, 4:13 am

Après huit mois de silence combien coupable, 3000 morts, quelques dizaines des miliers de déplacés et une province sens dessus dessous, voila que 'JK' s'annonce à Kananga en exécrable pompier pyromane...
J'espère qu'il reste encore quelques kasaiens courageux pour lui refuser ce tapis rouge et lui signifieront d'une façon ou d'une autre toute leur indignation sinon leur révolte légitime face à tant de cynisme criminel !


Autre chose !
Il y’a à mon avis dans les infos livrées par le NYT un fait qui ne semble pas avoir retenu l’attention des observateurs : d’où vient-il qu’un beau matin ce célèbre canard américain s’intéresse à cette tragédie qui se passe loin de l'Amérique dans notre pays au fin fond de son immense territoire ?
Il y’a bien sûr le fait que le Congo est devenu abonné à des drames continus et attire l’attention de toute la 'terre' et des institutions internationales qui la gèrent comme l’ONU et son CS, comme l’UE avec ses chancelleries anciennes colonisatrices de l’Afrique, comme l’UA qui a en charge nos pays…

Il y’a aussi, et on semble l'oublier, le fait que des lobbyistes revendiqués ou non viennent défendre dans les hauts cénacles où tout se décide tel ou tel camp impliqué par exemple dans le drame du Kasai…

Tenez, il y’a peu nous avions appris que le régime de Kinshasa a loué pour près de 6 Millions de dollars les services d’un cabinet israélien pour défendre sa cause au pays de Trump et du siège de l'Onu et l’autre fait que tout d’un coup les familles des agents de l’Onu assassinés au Kasai aient préféré taire leurs reproches à l’Onu qui n’aurait pas pris toutes les garanties de sécurité en envoyant leurs enfants dans cette jungle, au contraire se sont réveillées pour fustiger le NYT qui selon elles supposait le même reproche dans sa livraison,elles affirment haut et fort maintenant que leurs experts d’enfants ont été victimes d’un assassinat prémédité inédit au Congo qui désigne sans discussion la main du pouvoir…

Alors si l’article du NYT était commandité par un lobby pro-‘JK’ !?

Certes au point où nous en sommes un tel acquis ne change rien à la procédure engagée par l’Onu et les familles notamment l’exigence d’une enquête internationale plus indépendante mais il permet déjà de lever certains doutes et obstacles indus et ainsi mieux baliser le débat…


"Kasaï Central :
Pompier-pyromane : "Kabila" attendu à Kananga

° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11750
Huit mois après le déclenchement de la crise sanglante née à la suite de l’exécution, par la force publique, du chef traditionnel Kamwina Nsapu, "Joseph Kabila" compte se rendre (finalement) au Kasaï Central. La nouvelle a été donnée, mardi 23 mai, par Jean Muamba Kantu Kanjila, le tout nouveau maire de la ville de Kananga. Après avoir allumé le feu dans cette partie du pays - pour une raison connue de lui seul -, "Kabila" va se muer en "pompier".

Dans une adresse faite mardi 23 mai, le maire de Kananga, Jean Muamba, a invité, les habitants de la municipalité de Nganza à Kananga "à se mobiliser comme un seul homme pour réserver un accueil délirant" à "Joseph Kabila". Celui-ci est attendu "incessamment" au chef-lieu de cette province meurtrie.
Membre de la mouvance kabiliste, Muamba a exhorté la population de ladite à œuvrer "pour la restauration d’une paix durable" et "à réclamer" le lancement des opérations d’enregistrement des électeurs pour permettre aux citoyens de cette entité "de participer aux prochaines échéances électorales".

Le nouveau maire a, par ailleurs, décidé d’élire domicile à Nganza durant une semaine. Ce laps de temps sera consacré (interdiction de rire) à une campagne de "réconfort" et de "conscientisation" des habitants de cette commune. Des hommes, des femmes et des enfants dont les blessures physiques et psychologiques sont encore béantes. Des hommes, des femmes et des enfants qui ont été et sont encore victimes de l’arbitraire et de la barbarie de la part des soudards de "Joseph Kabila".

Fosses communes

Selon le BCNUDH (Bureau conjoint des Nations Unies pour les droits humains), pas moins de 40 fosses communes ont été répertoriées dans le Kasaï Central. De son côté, l’Ocha (Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations Unies), parle de plus d’un million d’individus qui seraient affectés par la crise qui prévaut au Kasaï. Et ce suite à l’assassinat, le 12 août 2016, du chef Kamwena Nsapu.
Au lendemain de la "disparition" des enquêteurs du Conseil de sécurité Zaida Catalan et Michael Sharp à Tshimbulu, la Mission onusienne au Congo avait dépêché ses forces spéciales dans cette région. Contre toute attente, les forces gouvernementales congolaises avaient restreint les déplacements des onusiens.

Coïncidence ou pas des policiers et des militaires menaient des opérations de ratissage contre les "miliciens Kamuina Nsapu" dans la commune de Nganza. Ils passaient maison à maison. L’armée et la police avaient-elles des choses à cacher? Quoi donc? Interrogé à ce sujet, le ministre de la Communication Lambert Mende, a imputé ces restrictions à "un mouvement d’humeur des autorités locales". Un mensonge d’Etat cousu de fil blanc.

"Mur de méfiance"

Au cours de la même période, des sources militaires signalaient la présence à Kananga des ex-miliciens Bakata Katanga dont le chef, Kyungu Mutanga alias "Gédéon", est devenu un des alliés de "Kabila". L’homme s’était évadé de la prison de "haute sécurité" de Kasapa. C’était le 7 septembre 2011. Il "s’est rendu" le 11 octobre 2016 aux autorités de la province du Haut Katanga. Le patron de l’ANR (Agence nationale de renseignements) Kalev Mutondo était présent à cette "cérémonie".
Dans une déclaration faite jeudi 25 mai, le député national Delly Sessanga Hipung, membre du Rassemblement, a fait état de plus de 3.300 morts depuis le déclenchement des événements sanglants au Kasaï. Notons que les opérations militaires menées dans cette partie du pays sont gérées dans une totale opacité par "Joseph Kabila" et ses "sécurocrates".

L’Unicef vient de tirer la sonnette d’alarme sur l’insécurité alimentaire qui menace pas moins de 400.000 enfants de cette province. L’agence onusienne a estimé ses besoins à 40,2 millions de dollars pour faire face à cette crise humanitaire annoncée.
Au cours d’un point de presse organisé le 7 avril dernier à Bruxelles, trois natifs du Kasaï en l’occurrence Louise Ngandu (Asbl La Maison du Kasaï), Laurent Mutambayi (conseiller du secrétaire d’Etat belge à l’Asile et la Migration) et Dieudonné Tshibwabwa Mbuyi (avocat au barreau de Bruxelles et de Kananga), n’avaient pas manqué d’exiger l’organisation d’une "enquête indépendante et impartiale" pour déterminer les responsabilités dans ces événements.

En attendant cette enquête, "Joseph Kabila" aura le loisir de constater le "mur de méfiance" qui sépare désormais la population du Kasaï Central et les gouvernants en général et la force publique en particulier. On espère que les "Kasaïens" vont exiger la justice pour leurs parents et proches victimes de la folie humaine.
En bon pompier-pyromane, le "raïs" va atterrir à Kananga avec les bras remplis de "cadeaux" pour émousser la capacité d’indignation de ses victimes. Des membres des ligues des jeunes et des femmes du PPRD vont lui réserver un "accueil délirant". Pauvre Congo!"



"Qui a tué les deux experts de l’Onu ?"
° http://www.lalibre.be/actu/international/qui-a-tue-les-deux-experts-de-l-onu-592a9b04cd70022543160fd0
NTERNATIONAL
Les fausses pistes se multiplient et l’Etat refuse une enquête internationale.
L’éphémère ministre de la coopération du gouvernement Samy Badibanga en République démocratique du Congo ne veut pas être le bouc émissaire dans le dossier de l’assassinat des deux experts de l’Onu.
La mort de deux experts des Nations unies, Zahida Catalan et Michael Sharp, portés disparus le 12 mars alors qu’ils se trouvaient à environ 120 km au sud de Kananga (Kasaï central), cinq jours après leur arrivée dans la région, n’a pas fini de faire couler de l’encre. Leurs corps, ainsi que celui de leur interprète ont été retrouvés et formellement identifiés le 28 mars. Les trois chauffeurs, eux, n’ont toujours pas été retrouvés.
Enquêtes sensibles
Les deux chercheurs des Nations unies, un Américain et une Suédoise, avaient pour mission d’enquêter sur les violations des droits de l’homme au Kasaï central. Ils sont tombés dans une embuscade, quelques jours seulement après leur arrivée dans la région.

Menace onusienne
Dans la foulée de leur disparition, les Nations Unies avaient estimé que le "manque de coopération" du gouvernement congolais "freinait les efforts déployés par la Monsuco pour retrouver la trace des experts". Et le chef de cette mission onusienne Manan Sidikou, avait prévenu le 15 mars dernier que "si par malheur, il arrive quelque chose, […] il y aura des conséquences sérieuses".
Les images qui posent question
Depuis la découverte de ces corps, le gouvernement congolais a diffusé, le 24 avril, une vidéo qui devait démontrer la responsabilité d’une milice rebelle - les Kamuina Nsapu - dans le meurtre de ces experts.
(...)"



"Une mission de la Monusco pour le maintien de la paix dans les Kasaï"
° https://actualite.cd/2017/05/26/mission-de-monusco-maintien-de-paix-kasai/

"Kasaï: la population «très heureuse» de la présence des casques bleus"
° http://www.radiookapi.net/2017/05/28/actualite/en-bref/kasai-la-population-tres-heureuse-de-la-presence-des-casques-bleus

" Application de l’accord: ce rapport de l’ONU qui fustige tout le monde"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/05/28/application-de-laccord-rapport-de-lonu-fustige-monde.html

" Echec des bons offices de la MONUSCO? "
° http://www.politico.cd/encontinu/2017/05/28/echec-bons-offices-de-monusco.html

"«La MONUSCO devrait cesser d’être observateur des violations des droits de l’homme» (ACAJ)"
° https://actualite.cd/2017/05/28/monusco-cesser-detre-observateur-violations-droits-de-lhomme-acaj/

"RDC : « Le meurtre de Michael et Zaida était prémédité »"
° https://afrique.lalibre.be/3755/rdc-le-meurtre-de-michael-et-zaida-etait-premedite/

° https://actualite.cd/2017/05/28/kasai-central-situation-securitaire-a-beaucoup-evolue-ramazani-shadary/
° https://actualite.cd/2017/05/27/ue-mende-boshab-shadary-6-autres-officiels-congolais-devraient-etre-sanctionnes-juin/
° http://www.rfi.fr/afrique/20170527-rdc-milliers-congolais-refugient-le-nord-angola
° http://www.rfi.fr/afrique/20170526-rdc-onu-deces-michael-sharp-zaida-catalan-familles-reclament-enquete-internationale
° http://www.rfi.fr/afrique/20170526-rdc-le-cri-alarme-elus-kasai
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11735
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11736


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Message  Arafat le 29/5/2017, 10:08 am

ndonzwau a écrit:
Autre chose !
Il y’a à mon avis dans les infos livrées par le NYT un fait qui ne semble pas avoir retenu l’attention des observateurs : d’où vient-il qu’un beau matin ce célèbre canard américain s’intéresse à cette tragédie qui se passe loin de l'Amérique dans notre pays au fin fond de son immense territoire ?


Ce "son" (entendez par là cet enregitrement) circulait déjà depuis 4 mois dixit hier Jean-Marie Kassamba sur Congoweb TV. Mais pourquoi diantre n´avait-on pas réagi dès lors que cette information était connue de tous? Kanku n´a plus rien à perdre, c´est un homme mort, je souhaite qu´il emmène dans sa tombe tous ceux qui ont gravité autour de cette affaire. Un homme mort n´a peur de rien.
Comme on dit chez nous : Mvumbi kamana ku bola ko vedire le cadavre n´as pas peur de la putréfaction.
Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Message  Troll le 29/5/2017, 6:23 pm

Mbuta ABU AMAR

L´UE n´attend pas le conseil des ministres des AF au mois de juin, et lance les sanctions depuis ce lundi 29 mai Evil or Very Mad Evil or Very Mad

http://www.rfi.fr/afrique/20170529-repression-rdc-neuf-hauts-responsables-sanctiones-ue What a Face What a Face

Nous nous souvenons de Boshab..quand il s´est retrouvé sur la liste des sanctions des USA Embarassed a kota mayi mozindo, a lobaka lisusu te Like a Star @ heaven
Sikoyo, il ya Mende "Sankara de Kunta", Tambwe Mwamba le chef des negociations, Shadari le "faucon" du PPRD au Parlement qui se retrouve dèjà sur la liste...et le tout puissant Kalev⭐

Mais les lecteurs devraient "analyser" un peu plus serieusement la position de l´Angola Idea Idea

http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/05/29/langola-favorable-a-enquete-internationale-kasai-doute-de-tenue-elections-a-temps What a Face

Si le ministre des AE angolais peut tenir un tel speech Rolling Eyes affraid et quitte la "reserve diplomatique" affraid Mais que compte faire l´Angola si Kabila refuse de tenir les élections cette fois ici Basketball ?


TALA KU TSEKI confused

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Message  ndonzwau le 30/5/2017, 5:47 am

"RDC : Clément Kanku contre-attaque"
° https://afrique.lalibre.be/3915/rdc-clement-kanku-contre-attaque/
« Nous préparons une plainte contre l’article du New York Times » publié le 20 mai dernier et accusant le député congolais Clément Kanku d’être derrière les violences au Kasaï, a indiqué lundi 29 mai à La Libre Afrique.be Me Dieudonné Tshibuabua Mbuyi, avocat aux barreaux de Bruxelles, Kinshasa et Kananga (Kasaï central) et membre du collectif de défense de l’élu.

« La conversation entre M. Clément Kanku et un de ses correspondants au Kasaï », qui sert de base à  l’enquête annoncée par le Procureur général de la République le 23 mai, « a été tronquée », affirme l’avocat. Et Me Tshibuabua d’insister: « M. Kanku était l’élu de Dibaya. Il n’avait aucun intérêt à mettre le feu chez lui. On veut lui faire porter le chapeau mais cela ne tient pas debout ».
Clément Kanku, souligne l’avocat, veut une enquête internationale sur les événements du Kasaï et sur l’assassinat des deux experts de l’Onu qui y enquêtaient sur les massacres commis par les paysans insurgés et par les militaires et policiers chargés de la répression de ceux-ci. « Nous ne sommes pas dans le rôle de l’accusateur. Nous voulons simplement la vérité », ajoute Me Tshibuabua.

Il avait alerté en vain

L’enregistrement qui sert de base à l’accusation, dont la source n’a pas été officiellement citée, émanerait des services de renseignement congolais, qui avaient placé M. Kanku sur écoute, « ce que celui-ci savait », indique Me Tshibuabua. « M. Kanku avait alerté les autorités à plusieurs reprises sur le fait qu’un conflit dans sa circonscription était en train de dégénérer. Il recevait des appels téléphoniques réguliers des gens de chez lui qui le tenaient au courant de ce qui se passait. Jusqu’au début août 2016, il n’y a jamais eu de réaction ».
Selon l’avocat, c’est vers le 8 août qu’une délégation de députés nationaux originaires du Kasaï est descendue à Kananga – capitale de la province affectée, le Kasaï central – « en raison d’une mission de bons offices de Monsieur Kanku » pour tenter de ramener la paix dans ce conflit local. Ce dernier est né du refus des autorités congolaises de reconnaître, depuis 2012, à Jean-Pierre Pandi, son statut de chef coutumier (« Kamwina Nsapu ») alors qu’il a été choisi selon la tradition pour succéder à son oncle Anaclet, Kamwina Nsapu décédé.

La dernière conversation de Kamwina Nsapu

Lors de la visite de cette délégation de parlementaires, une conversation en tshiluba, accessible sur le net et abondamment commentée par les Kasaïens (à écouter ci-dessous), est entamée par téléphone entre les députés nationaux présents à Kananga et Kamwina Nsapu/Jean-Pierre Pandi, resté dans son village, pour tenter de trouver une solution au conflit. Selon la traduction que nous avons pu obtenir, on y entend le chef coutumier discuter d’abord avec le député Me Kamukuny, puis avec le député Kapongo.
Ils l’invitent l’un après l’autre à les rejoindre à Kananga pour leur faire connaître ses revendications. Kamwina Nsapu déclare: « Je fais tout pour rencontrer Boshab » – alors ministre de l’Intérieur et visé par les sanctions européennes annoncées ce 29 mai pour son rôle dans la crise kasaïenne – mais sans succès. « Anaclet » (Kamwina Nsapu précédent) « est décédé et Boshab sait pourquoi ». Ce dernier a exigé la reddition de Kamwina Nsapu avant 17h, ce que le chef coutumier refuse: « Je ne reçois pas ses ordres. Je suis prêt à mourir. Comme Boshab veut se glorifier de la mort d’Anaclet, il se glorifiera aussi de m’avoir tué. Je ne m’occupe pas de politique, qu’il me laisse tranquille. Je ne fais rien de louche, qu’il me laisse tranquille ». Kamwina Nsapu « refuse la proposition »  – non précisée – des autorités. Et invite les députés à venir plutôt le voir dans son village.

Apparemment, c’est impossible en raison de barrages. Kamwina Nsapu assure que ce n’est pas le fait de ses hommes, mais de militaires et que des militaires ne peuvent empêcher des députés de passer. Il finit par accepter d’aller à Kananga si des casques bleus de la Monusco (Mission de l’Onu au Congo) viennent le chercher car « il n’a pas confiance dans les autorités »; « je ne suis pas un enfant pour venir me livrer ». Les députés acceptent et annoncent qu’ils le rappelleront « dans 15 minutes ». Fin de l’enregistrement.
La Monusco n’est jamais allée chercher le chef coutumier, qui a été tué par des militaires venus le capturer. Depuis lors, les cinq provinces du Kasaï sont touchées par les troubles et 1,4 million de personnes sont déplacées – alors que les hommes de Kamwina Nsapu, de pauvres paysans en révolte, n’ont pas les moyens de se rendre dans tous les lieux où des méfaits leur sont attribués."

Lecteur audio
00:00
00:0000:00


"Accusé dans l’affaire Kamuina Nsapu. Kanku : la défense prépare la contre-attaque !"
° http://laprosperiteonline.net/2017/05/29/accuse-dans-laffaire-kamuina-nsapu-kanku-la-defense-prepare-la-contre-attaque/


"Palpables !
° http://laprosperiteonline.net/2017/05/29/palpables/
Désormais ventre mou de la République Démocratique du Congo, le grand Kasaï, singulièrement la province du Kasaï central, mérite une attention soutenue de la part des autorités du Gouvernement central, pour les soubresauts y survenus, du fait du phénomène Kamuina Nsapu. Les conséquences tant sur le plan sécuritaire, économique, mais surtout social sont incommensurables.
Au plan sécuritaire, la contrée a connu des atrocités commises par des hommes se réclamant de ce chef coutumier, Kamuina Nsapu, que les officiels classent, depuis, dans la catégorie des «Terroristes». Ainsi, que des pertes en vies humaines enregistrées dans le chef de la population civile, mais aussi dans le rang des hommes en uniformes, venus pour restaurer l’autorité de l’Etat dans cette partie du territoire.
Au plan social, que des déplacés internes, dont le nombre inquiète, autant que l’est pour ceux qui se sont refugiés en Angola. Vient s’ajouter à ce lot des malheurs, des maladies de tout genre, pour ces personnes, dont les intempéries deviennent le principal ennemi. Aussi longtemps que les gens ne peuvent se rendre dans leurs champs pour la culture, la famine est à la porte. Mais, aussi, l’arrêt des activités économiques. Puisque l’élément central, l’homme, voit sa situation dégénérer du fait de l’insécurité grandissante. Encore que l’on signale quelques poches de résistance que les forces de l’ordre sont en passe d’éradiquer.

C’est dans ce contexte que le Chef de l’Etat, Joseph Kabila, s’y rend, en visite. En tout cas, une simple visite ne suffit pas. Certes, il y va pour encourager la population du Kasaï central, mieux du Grand Kasaï, et lui exprimer sa compassion suite aux affres subies. Certainement que Joseph Kabila va adresser un message, d’espoir, pour que la population ne continue à croire à la fatalité. Mais aussi de réveil, pour que chacun prenne le destin de la province en main, par des actions. Si cohérent sera ce message, pour convaincre, il doit être suivi des actions palpables. La population du Kasaï vit dans le noir. Il lui faut du courant, de l’eau au quotidien. C’est un autre facteur d’attrait des investisseurs nationaux tout comme étrangers.
Que dire à cette population meurtrie après plusieurs promesses non tenues ? Le programme national appelé «Cinq chantiers de la République», tant vanté par les autorités nationales, est passé comme un mirage. Celui actuellement en vogue, «la révolution de la modernité» ne l’est que du bout des lèvres de mêmes autorités. Car, sur terrain, c’est un grand décalage qui s’observe entre les discours et les actions. L’on note le délabrement des infrastructures étatique, économique, sportive etc.

Quel discours tenir ? La population a besoin de voir finaliser les travaux de construction du barrage Katende, mais aussi le projet des panneaux solaires. Mais, il y a des infrastructures routières qui font défaut, des infrastructures sanitaires, sportives, parce qu’il y a pas un stade qui puisse accueillir, même les grandes compétitions nationales. Voilà les besoins de cette population qui, à tout bien considérer, a envie de voir sur son sol, le Chef de l’Etat, Joseph Kabila, mais de le voir poser des actions palpables."


Kanku aura fort à faire pour se défendre et l’instrumentalisation diabolique dont il a été l’objet par le pouvoir risque de lui être de peu d’excuse !
D’une part, on le sait, le pouvoir est le premier coupable dans ce drame, il est employé comme bouc émissaire pour noyer ses culpabilités mais son adversaire est plus puissant jusqu’à se donner des moyens de disculper sinon de tempérer son complot et sa geste criminels ; d’autre part il y a participé de gré ou de force en complice… Il devra donc se défendre contre ce pouvoir mais aussi restaurer un peu de sa dignité face à la population et d’abord celle du Kasai qui subit cette tragédie…

Cette défense aura donc beaucoup de limites à sa place de co-auteur du drame forcément un peu coupable et je ne sais pas si une stratégie non d’« accusateur » mais de « recherche de la vérité » (dixit son ‘Conseil) est la mieux indiquée plutôt qu’une ‘attaque’ directe sans trop de complaisance… Non seulement en tant qu’élu du coin qui de plus, nous dit-il, a suivi de près l’affaire depuis le début, il est payé pour connaître une bonne partie de la ‘vérité’ mais aussi la transcription des dires du ‘Kamuina Nsapu’ assassiné nous révèle que celui-ci avait déjà désigné ses ‘ennemis’… N’a-t-il pas accusé ouvertement Bitshabu comme ‘assassin’ de son prédécesseur et cherchait à avoir sa ‘tête’ ?

Pour une défense efficace Kanku ne devra pas faire l’économie de dire tout ce qu’il sait de la participation du pouvoir (de ses représentants sur place bien sûr) dans ce drame et de la vérité de la sienne… « Faute avouée à moitié pardonnée et la meilleure défense c’est ici l’attaque » sont peut-être ses meilleurs alliés…

Et face à la CI occidentale l’affaire risque encore de monter en intensité judiciaire car à côté du drame des locaux il y’a deux étrangers en mission « humanitaire » qui sont aussi des victimes… D’ici qu’on le convainque de complice d’homicide (in)volontaire, la CPI ne lui sera pas très éloignée… Ses avocats seraient mieux avisés de le comprendre dès le début : leur bataille sera très rude…

Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Message  ndonzwau le 31/5/2017, 2:50 am

"Pacification du grand Kasaï : Joseph Kabila à Kananga"
° http://groupelavenir.org/pacification-du-grand-kasai-joseph-kabila-a-kananga/

"Joseph Kabila est arrivé à Kananga"
° https://actualite.cd/2017/05/30/joseph-kabila-est-arrive-a-kananga/
° http://www.politico.cd/encontinu/2017/05/30/joseph-kabila-arrive-a-kananga.html
° https://actualite.cd/2017/05/30/successeur-de-kamwina-nsapu-a-kananga-accueillir-joseph-kabila/

" A Kananga, la visite compliquée de Kabila"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/05/30/a-kananga-visite-compliquee-de-kabila.html]

" Joseph Kabila dirige une réunion défense et sécurité à Kananga"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/05/30/joseph-kabila-dirige-reunion-defense-securite-a-kananga.html


"Live : Actualité Expliquée du 30 mai 2017"




"Live - Actu Expliquée du 30.05.2017 : Les dernières paroles de Kamuina Nsapu"




Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Message  ndonzwau le 2/6/2017, 6:25 pm

"Joseph Kabila au Kasaï: un voyage qui vise à affirmer que la situation est sous contrôle"
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing
° http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/06/01/joseph-kabila-au-kasai-un-voyage-qui-vise-a-affirmer-que-la-situation-est-sous-controle_5137164_3212.html
La région du centre de la RDC est déchirée depuis septembre 2016 par d’atroces affrontements entre miliciens et armée congolaise qui ont fait au moins 3 000 victimes.



Certains habitants de Kananga se souviendront peut-être du 30 mai 2017 : ce jour-là, l’électricité n’a pas été coupée. Un court miracle dans la capitale du Kasaï-Central, devenue l’épicentre de la guerre qui oppose de multiples groupes miliciens à l’armée congolaise. Les miracles ont parfois leurs raisons : pour la première fois depuis le début des violences, en septembre 2016, le président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, est arrivé à Kananga « par besoin de consolidation de la paix et de réconfort de la population meurtrie », a déclaré le vice-premier ministre chargé de l’intérieur, Emmanuel Shadary.
Il y a un an à peine, Kananga regardait de loin les tractations politiques de la capitale, Kinshasa, tout comme les conflits à répétition qui meurtrissent l’est de la RDC. L’ancienne province du Kasaï, divisée en trois en 2015, n’avait pas connu de violence armée depuis les années 1960. Elle est aujourd’hui, elle aussi, confrontée à une situation sécuritaire si grave que de nombreux acteurs humanitaires ne parviennent pas à y accéder. cyclops  cyclops  cyclops  Exclamation  Exclamation

Des provinces acquises à l’opposition

Des dizaines de milliers de Kasaïens ont fui en Angola ainsi que dans les provinces voisines, suite aux massacres déclenchés après la mort d’un chef coutumier, Jean-Pierre Pandi, alias Kamwina Nsapu, tué dans lors d’un assaut policier en août 2016. D’autres, dont on ne connaît pas le nombre, survivent dans la brousse sans pouvoir s’en échapper. Leurs proches et leurs voisins, au bas mot plusieurs centaines selon les Nations unies, ont disparu au cours de ces exactions aussi atroces que complexes.
Un député local d’opposition, Delly Sesanga, a publié un bilan de 3 302 personnes tuées depuis janvier. Au fil des mois, l’ONU a documenté la découverte d’une quarantaine de charniers par ses experts envoyés sur le terrain pour enquêter sur ces violences. Deux d’entre eux ont été assassinés en mars dans des conditions restées floues. Plusieurs enquêtes sur leur meurtre ont été lancées, notamment par les autorités congolaises, mais pas encore d’enquête internationale.
Longtemps retardé et annoncé à la dernière minute, le voyage du chef de l’Etat se fait sous haut contrôle, d’autant que les Kasaï sont réputés acquis à l’opposition. En janvier, l’avion de l’éphémère premier ministre Samy Badibanga, originaire du Kasaï, avait dû faire demi-tour devant des tirs dans la ville. Quant au gouverneur du Kasaï-Central, Alex Kande, il est resté plusieurs semaines retranché à Kinshasa.

« Dans la psychose des massacres »

Le voyage présidentiel se fait aussi en grande pompe. La population a été appelée à se rassembler sur la place de l’Indépendance, les motards à défiler, les drapeaux ont été hissés.  Shocked  Shocked  Embarassed Rien ne filtre du programme de la visite. « Le président est dans son rôle mais il arrive trop tard, juge Claudel André Lubaya, député d’opposition et ancien gouverneur du Kasaï. Les habitants de Kananga, qui vivent dans la psychose des massacres, attendent beaucoup de lui. »
Les symboles visant à affirmer que la situation était sous contrôle se sont multipliés. Embarassed  Shocked  Joseph Kabila, vêtu de noir et portant un bouc poivre et sel qu’on ne lui avait jamais vu, a été accueilli à l’aéroport par Jacques Kabeya Ntumba, frère et successeur de Kamwina Nsapu. Si le chef défunt n’avait pas été reconnu par les autorités, le nouveau a rejoint le régime : en avril, il a appelé les « bandits » Rolling Eyes  Rolling Eyes  Question à cesser les violences, qui semblent désormais avoir quitté le strict champ des revendications coutumières. Certains « démobilisés », dont une partie a été rassemblée de manière ostentatoire à l’aéroport, vont même être intégrés à la police nationale congolaise.



Les jours qui ont précédé ont été tout aussi symboliques pour Joseph Kabila, dont le dernier mandat s’est officiellement achevé le 19 décembre 2016. A Kinshasa, à grand renfort de médiatisation, il s’est inscrit parmi les premiers sur les listes électorales constituées en vue des élections promises courant 2017. A Kananga, d’autres chefs coutumiers, lors d’une rencontre à huis clos, l’ont prié de mettre fin à la guerre, mais aussi de lancer le processus « d’enrôlement des électeurs » dans les provinces du Kasaï, réputées acquises à l’opposition. Comme pour réclamer des élections malgré la guerre."


° http://www.jeuneafrique.com/443684/politique/rdc-joseph-kabila-visite-kasai-apres-huit-mois-de-violence/
° http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/05/31/rdc-joseph-kabila-en-visite-de-reconfort-au-kasai-apres-huit-mois-des-violences_5136677_3212.html


" Kasaï Central : Joseph Kabila mène des entretiens en vue du rétablissement de la paix
Evil or Very Mad  Twisted Evil  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° http://www.radiookapi.net/2017/06/02/actualite/politique/kasai-central-joseph-kabila-mene-des-entretiens-en-vue-du
Le Président Joseph Kabila, en séjour à Kananga(Kasaï Central) depuis mardi 30 mai, a ouvert ce jeudi 1er juin des audiences avec les représentants des différentes couches sociales, pour rétablir la paix dans cette province. Rolling Eyes  Laughing  Laughing
Selon le président de l’assemblée provinciale du Kasaï Central, le Président de la République a demandé l’implication de l’organe délibérant dans la lutte contre l’insécurité au Kasaï Central.


 « Nous l’avons remercié puisqu’il s’est totalement impliqué pour le rétablissement de la paix dans notre province. La paix est en train d’être rétablie. Il nous a demandé de l’accompagner pour consolider cette  paix. Il va continuer à surveiller jusqu’à ce qu’il va récupérer toute la province du Kasaï Central, ramener la paix », rapporte Augustin Kamuitu. Rolling Eyes  Laughing  Laughing
Pour les opérateurs économiques,  le tissu économique provincial est étouffé par l’insécurité. Ils s’engagent à sensibiliser la population sur l’importance de la paix dans la recherche du développement.
« Avec tout ce qu’on a connu dans la province, la situation économique s’est dégradée davantage. Nous avons parlé  avec le chef de l’Etat qui nous a dit que la pauvreté ne peut pas justifier cette barbarie. Parce que la pauvreté est partout. Cette pauvreté ne peut pas justifier la décapitation des gens. Au niveau des opérateurs économiques, nous sensibilisons la population pour qu’elle abandonne ce mouvement. Parce que sans la paix, on ne peut rien faire », conseille Jean Assaka Tchiombe, président provincial de la FEC.
Joseph Kabila reçoit aussi d’autres groupes sociaux notamment les chefs coutumiers, la société civile et la jeunesse."


° https://actualite.cd/2017/06/01/eveques-de-kananga-denoncent-mauvaise-gouvernance-appellent-retour-de-securite
° https://actualite.cd/2017/06/01/apres-kananga-joseph-kabila-sera-a-mbuji-mayi-vendredi/
° https://actualite.cd/2017/06/01/kasai-central-a-kananga-joseph-kabila-consulte/

"Après avoir pacifié Kananga: Joseph Kabila arrive à Mbuji-Mayi"
Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing
° http://groupelavenir.org/apres-avoir-pacifie-kananga-joseph-kabila-arrive-a-mbuji-mayi/

° https://actualite.cd/2017/06/02/joseph-kabila-arrive-a-mbuji-mayi/
° http://www.radiookapi.net/2017/06/02/actualite/politique/rdc-apres-kananga-joseph-kabila-est-arrive-mbuji-mayi

"271 organisations demandent une action urgente du Conseil des droits de l’homme
RD Congo : L’ONU devrait enquêter sur les violences au Kasaï"

° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11756

"Saïd Djinnit se dit préoccupé par la situation sécuritaire au Kasaï"
° http://www.radiookapi.net/2017/05/31/actualite/en-bref/said-djinnit-se-dit-preoccupe-par-la-situation-securitaire-au-kasai

"Kamwina Nsapu: 35 000 enfants touchés par des attaques selon la Monusco"
° https://actualite.cd/2017/06/02/kamwina-nsapu-35-000-enfants-touches-attaques-selon-monusco/

° http://www.politico.cd/grand-angle/2017/05/26/kamuina-nsapu-comprendre-sale-affaire.html

"Jacques Kabeya, l’homme par qui la paix devrait revenir"
° http://www.politico.cd/grand-angle/2017/05/30/jacques-kabeya-lhomme-paix-revenir.html


"Analyse du 01 juin 2017 sur la visite de Joseph kabila à kananga"




Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Message  ndonzwau le 5/6/2017, 5:10 pm

"Exclusif, Clément Kanku parle enfin"
° https://afrique.lalibre.be/4303/clement-kanku-parle-enfin/
Depuis le 20 mai et la parution dans le New York Times d’un article l’incriminant dans l’assassinat des deux experts de l’Onu au Kasaï, Clément Kanku est le coupabe idéal.  

Le député a refusé de se laisser accuser. Il a tenté d’organiser une conférence de presse pour donner sa version. Mais la justice congolaise l’en a empêché et le recherche activement. Clément Kanku a accepté de parler longuement à Lalibre afrique. Un entretien dans lequel il donne sa version des faits, parle de son rendez-vous avec les experts de l’Onu et, surtout, de la responsabilité de l’ancien ministre de l’Intérieur Evariste Boshab dans la mort du Kamuina Nsapu et dans l’explosion de la violence meurtrière au Kasaï. Il sait désormais qu’il devenu un homme gênant pour les autorités congolaises. Il joue sa tête et entend la défendre chèrement. Je n’ai jamais donné l’ordre de tuer les experts des Nations unies, lance-t-il.
Entretien.

M. Clément Kankou, pouvez-vous nous éclairer sur l’échange téléphonique qui fait débat et qui aurait été retrouvé sur l’ordinateur de Mme Catalan ?
D’entrée de jeu, je tiens à préciser que je conteste de façon formelle l’intégrité et l’authenticité de la pièce audio brandie par le New York Time. J’ai été confronté à l’existence d’un élément sonore brandi par Monsieur Evariste Boshab, alors ministre de l’Intérieur, en présence  d’une vingtaine de personnes lors du Conseil National de Sécurité réuni à Kananga au mois d’août 2016, queqlques jours avant l’assassinat du chef Kamuina Nsapu. Cet élément sonore n’a jamais été authentifié. Toutes les autorités  disposaient de cet enregistrement. Rien n’est donc nouveau. Il s’en suivra, après échange et vérification par les services spécialisés que cet enregistrement ne présentait aucun intérêt et ne me mettait nullement en cause. Par conséquent, l’affaire avait été classée sans suite car il était clairement apparu que cet élément sonore était sans pertinence. Je déplore le fait que NYT ait utilisé des éléments manipulés dont l’authenticité n’a pas été établie et dont la retranscription a été falsifié, travestie à des fins inavouées.  
Avec qui conversez-vous ?
Je suppose que vous faites allusion à l’élément sonore du New York Times du 20 mai. Comme je l’ai dit précédemment, je conteste l’authenticité et l’intégrité de cette pièce audio et tant qu’aucune expertise en acoustique n’aura eu lieu, je me garde de tout commentaire sur un élément sonore qui a ménifestement été manipulé, tronqué, falsifié.

Avez-vous été entendu par la justice congolaise sur le contenu de cet enregistrement en août 2016 ?
Non. La justice congolaise en tant que telle ne m’a jamais entendu sur un quelconque enregistrement mais en revanche j’avais été entendu en août 2016 à Kananga par le Conseil national de Sacurité (CNS). Un représentant de la justice y siège. Celui-ci était donc au courant d’un enregistrement même si ce dernier n’avait pas fait l’objet d’une expertise qui considérerait sa force probante. J’en déduis donc que la justice congolaise avait jugé cet enregistrement sans pertinence puisque aucune suite n’y avait été réservée. Je pense que si, à l’époque, la justice avait été convaincue de la pertinence de l’enregistrement sonore, elle aurait dû ouvrir une enquête à ma charge. Or, cela n’a pas été le cas. En août, nous étions en vacances parlementaires, elle pouvait se limiter à une procédure simplifiée nécessaire à l’ouverture d’une enquête en vertu de laquelle seul le bureau de l’Assemblée Nationale décide de l’autorisation des poursuites judiciaires contre un député national. Tandis que durant une session parlementaire, ce sont les députés qui doivent statuer sur cette question à travers une plénière. C’est à la justice de fixer l’opinion sur l’absence de l’ouverture d’une enquête lorsqu’il y a eu une confrontation au sein du CNS en août 2016 et pourquoi seulement maintenant. Il n’est pas sans intérêt de préciser également qu’en ce moment-là, le chef Kamuina Nsapu était encore en vie et que nul ne parlait des experts des Nations Unies.
Que l’opinion publique retienne donc bien qu’il n’ y a pas de lien possible entre cet enregistrement non expertisé et la mort du grand Chef Kamuina Nsapu le 12 août 2016 d’une part et, d’autre part, l’assassinat odieux des experts des Nations Unies en mars 2017.

Comment expliquez-vous, vous, que tout ceci ressorte maintenant ?
On va dire que c’est perturbant. La justice congolaise ne bouge pas pendant sept mois et,curieusement,lorsque les Nations Unies, l’Union Européenne, les organisations des droits de l’homme exigent que la lumière soit faite sur les violences meurtrières qui se sont propagées dans le Kasai entrainant la mort de milliers de Congolais et de deux experts des Nations Unies dont les images de la prise en otage et de la mise à mort et la décapitation ont été rendues public, cette justice se réveille soudain pour ouvrir une enquête à ma charge en rapport avec tous les faits énumérés ci-haut.
De manière générale, j’aimerais qu’on m’explique à partir de quel moment j’aurais été lié aux violences dans le Kasai et à la mort des experts, rien que sur base de l’article du NYT alors qu’il n’y a rien de neuf. En peu de mots, lorsque le CNS brandit un certain enregistrement « non expertisé » il n’y avait pas lieu d’ouvrir une enquête tandis que lorsque 8 mois plus tard le NYT publie un certain enregistrement sonore « non expertisé » du coup pour la justice congolaise il y a lieu d’ouvrir une enquête.
On est en droit de se demander ce qui motiverait un tel revirement des autorités judiciaires ? Qui aura répondu à cette question arrivera à dénouer le piège derrière cette triste histoire.
Enfin, si vous faites allusion à la Justice, en vous renvoyant au point de presse de l’auditeur militaire supérieur de Kananga, je peux vous dire que je n’ai pas fait l’objet d’une enquête ouverte par la justice. A toutes fins utiles, je me dois de préciser que, contrairement à ce qu’une certaine opinion voudrait faire croire, mon entrée au gouvernement Badibanga est consécutive à l’accord de la Cité de l’UA du 18 octobre 2016, dans le quota de l’opposition. Bien avant d’être en responsabilité au sein du gouvernement d’union nationale, et longtemps après que les autorités congolaises m’aient brandi ce fameux enregistrement sonore, j’ai continué à exercer mon mandat d’élu du peuple, mandat que j’ai recouvré après la fin de ma participation au gouvernement. Il n’y a donc pas de lien à établir entre cet enregistrement et mon entrée au gouvernement.

Mme Catalan, l’experte de l’Onu assassinée au Kasaï,  vous a-t-elle contacté ?
Malgré les multiples appels que je reçois, je ne me souviens pas avoir été contacté par cette dame. En revanche, je me souviens avoir été contacté par Monsieur Michael Sharp, l’autre expert assassiné. Je l’ai rencontré en compagnie de trois de mes collaborateurs. Et à l’occasion, il était accompagné, non pas de Mme Catalan, mais d’un collègue masculin. Ensemble, nous nous sommes entretenus de la situation sécuritaire au Kasaï en ma qualité d’élu local.
Selon vous, ces experts étaiet-ils en possession d’informations sensibles sur les massacres au Kasaï ?
Je n’ai aucun moyen de le savoir.
Avez-vous donné l’ordre d’exécuter ces experts de l’Onu 
Absolument pas. Je suis un élu, un défenseur d’opinion. Dans mon parcours, je n’ai jamais été ni soupçonné ni mis en relation avec une entreprise de nature criminelle dont les actes sont tout à fait, étrangers à notre éducation, à notre culture et à nos valeurs. Par conséquent, il n’est donc simplement pas sérieux ni crédible de vouloir faire croire à l’opinion ce genre de thèse. Je voudrais dire de la manière la plus formelle que je ne peux être tenu responsable des violences survenues au Kasai, ni de la mort des experts des Nations Unies et encore moins de celle du chef Kamuina Nsapu. Il n y a aucun intérêt pour ma personne et pour mon mandat de participer à des telles entreprises.

Disposez-vous, vous qui êtes originaire et élu de cette région touchée par le mouvement Kamuina Nsapu, d’informations sur les auteurs de ces massacres de civils ?
Comment pourrais-je connaître les auteurs si une enquête indépendante et crédible ne se met pas en place pour établir les responsabilités. En revanche, comme tout le monde, bien évidemment, j’étais au courant des violences qui y régnaient. Et en ma qualité d’élu, vous pensez bien qu’à plusieurs reprises j’ai pris le soin d’avertir les autorités gouvernementales sur les risques qu’encourraient nos populations si rien n’était fait.
Et alors. Certains ont-ils réagi ?
Non.
On parle de plus de 40 fosses communes? Un autre élu de la région, M. Sessanga, a chiffré à plus de 3300, le nombre de victimes de cette rébellion ? Que pensez-vous de ce chiffre ?
Un mort, c’est déjà de trop. Plus de 3300 c’est une horreur et un drame humain. A mon humble avis, au vu de l’extrême gravité des horreurs subies par les pauvres gens de cette partie du pays dont je suis originaire, il est impérieux d’imposer d’urgence la mise en place d’une enquête indépendante. Il faut établir les responsabilités. La justice doit savoir. Les familles des victimes doivent savoir. Les responsables doivent être punis.

Pensez-vous que vous pourrez être entendu en RDC ? 
Je pense sincèrement que la vérité doit être établie non seulement en RDC mais aussi en dehors. Pour être franc avec vous, au regard de la dimension prise par cette affaire et de l’intérêt qu’elle représente pour tout le monde, des Nations Unies aux familles des victimes en passant par les organisations des droits de l’homme ou l’Union européenne, il me semble indispensable d’associer les experts des Nations unies à cette enquête. L’implication, voire la direction de cette enquête par ces experts aura le mérite de donner plus de crédibilité et d’offrir un gage d’indépendance.  Moi aussi j’ai soif de vérité et de justice. Je suis triplement victime dans ce dossier. Ma circonscription électorale a été terriblement touchée par ces violences, mon chef coutumier a été assassiné et je suis pointé du doigt comme le responsable de tout. Ma famille en souffre. Le nom de ma famille a été souillé dans cette macabre affaire. Il y a une volonté de me faire endosser une responsabilité qui n’est pas la mienne. Je ne l’accepterai jamais. C’est pour cette raison aussi que j’appelle les experts des Nations unies à jouer un rôle primordial dans cette enquête. Toute la lumière doit être faite. Les coupables doivent être confondus.

Vous apparaissez comme le bouc-émissaire mais le régime congolais ne pouvait pas imaginer que vous alliez vous laisser accuser sans vous défendre. Comment expliquez-vous cet enchaînement des faits? 
Sur cette question, je veux déjà comprendre le mobile réel de la rédaction du NYT qui n’a pas hésité à exploiter de fausses informations dans le but manifeste de me nuire, voire d’influencer la conduite et les conclusions de l’enquête. J’ai donné instruction à mes avocats d’intenter des poursuites contre ce quotidien américain. Cet article a jeté le discrédit sur moi, la honte sur ma famille et nous sommes tous en insécurité. Pour revenir à votre question, j’en ai moi aussi le sentiment. Certains ont besoin d’une victime expiatoire pour calmer l’opinion publique. Ils veulent coller un nom et un visage sur les crimes au Kasaï, sur la mort de Kamuina Nsapu, sur les supposés miliciens et toutes les violences qui s’en suivent. En choisissant de me coller cette affaire sur le dos, les auteurs de cette cabale ont délibérément choisi de mettre tout le monde sur une fausse piste et ainsi d’étouffer la vérité et, par dessus tout, de garantir l’impunité des véritables responsables. Si la justce veut connaître la vérité, elle devrait regarder dans une autre direction. Pourquoi Kinshasa ne peut accepter la venue d’une enquête internationale ? Ce refus de Kinshasa me semble bien curieux. Vu la demande pressante du Conseil de sécurité des Nations Unies, de Human Right Watch, de la famille des deux experts assassinés, de plus de 271 organisations des droits de l’homme, de l’Union Européenne et que je partage aussi, il est inconcevable que le gouvernement refuse d’ouvrir son enquête aux experts envoyés par les Nations Unies afin de faire éclater la vérité dans ce dossier.
Il faut aussi se souvenir que les hauts magistrats militaires avaient déjà mené une enquête et avaient annoncé l’arrestation des suspects. Ils avaient aussi promis l’ouverture « dans les quelques jours » d’un procès. Dans le même communiqué du 23 mai,  le PGR déclarait que son office restait ouvert à toute expertise locale ou étrangère pour élucider tout point de controverse. Deux jours plus tard, le 25 mai, s’expriant sur RFI, le mininstre congolais des Affaires étrangères manifestait son opposition à l’envoi d’experts par le conseil de sécurité des Nations unies au motif que cette démarche viserait à discréditer la justice congolaise qui s’est déjà saisie de l’affaire et qui a identifié le responsable du meurtre de Mme Catalan et de M. Sharp. Il a même été plus loin en évoquant un plan contre la RDC. Soyons sérieux, en quoi l’ouverture d’une enquête par les experts de l’ONU discréditerait notre justice. Ce ne serait pas la première fois dans l’histoire des Nations Unies  que ses experts seraient associés à une enquête ouverte par un pays membre

Comment en est on arrivé là, ne pouvait-on éviter une telle escalade au Kasaï ?
Il est fort déplorable de constater qu’une simple mésentente entre quelques individus peut entraîner des conséquences aussi néfastes pour la province, le pays et les Nations Unies. Sur demande expresse du Premier ministre Matata, une délégation parlementaire des élus kasaiens dont je faisais partie avait été dépêchée à Kananga du 9 au 12 août  2016 dans le cadre d’une mission de bons offices vu la tension qui régnait entre le grand chef coutumier Kamuina Nsapu et le ministre de l’Intérieur de l’époque, Monsieur Evariste Boshab. Vous n’êtes pas sans savoir, qu’en échangeant avec la délégation parlementaire venue de kinshasa dont je faisais partie, le grand chef Kamuina Nsapu avait émis le souhait de se rendre aux forces de la Monusco. Sa demande sera catégoriquement rejetée par M. Boshab qui a préféré agir autrement. L’élément sonore restituant cet échange avec le grand chef la veille de son assassinat existe. Vous l’avez même diffusé dans sur votre site (voir ci-dessous).
Monsieur Boshab est selon vous le principal instigateur de ce qui s’est passé au Kasaï
Nous avons en tout cas vainement essayé de convaincre Monsieur Evariste Boshab d’accéder à la demande du chef Kamuina Nsapu qui voulait se rendre sous la protection de la Monusco. A ce jour, je suis persuadé que si le Ministre de l’Intérieur de l’époque, M. Boshab, avait accédé à la demande du grand Chef, les choses auraient évolué différemment. J’ai plusieurs reprises prêché la paix, la réconciliation et une issue consensuelle à la crise entre le chef coutumier Kamuina Nsapu et Evariste Boshab mais je n’ai malheureusement pas été entendu. Pourquoi avoir assassiné le grand chef Kamuina Nsapu? Pourquoi avoir, à travers les réseaux sociaux, exposé publiquement son corps émasculé en profanant ainsi le pouvoir coutumier ? Était-ce nécessaire tout cela ? Ceux qui ont agi ainsi et ont ignoré nos multiples recommandations de rechercher la paix n’avaient pas pris la mesure de la gravité de la situation et des actes qu’ils posaient. Nous en sommes là aujourd’hui. Ils doivent assumer pleinement la responsabilité de leurs agissements devant l’histoire et les hommes et non pas chercher à me la faire endosser.

Quels sont vos projets aujourd’hui, Vous vivez reclus ? 
Je viens d’écrire au Secrétaire Général des Nations Unies afin d’appuyer l’envoi des experts des Nations Unies pour faire la lumière sur toute cette affaire afin que je sois lavé de tout soupçon. En effet, j’ai été livré en pâture à l’opinion publique comme l’homme-orchestre derrière les violences dans le Kasaï et la mort des experts des Nations Unies. Pourquoi cette volonté manifeste de m’empêcher à tout prix de m’exprimer, comme l’interdiction de ma conférence de presse alors qu’en ma double qualité de citoyen congolais et de député national, je jouis pleinement de mes droits civiques en ce compris ma liberté d’expression ? A voir la tournure des événements et au regard de la volonté affichée de me faire taire et de me faire endosser cette responsabilité, je me demande si j’aurai droit à un procès équitable qui fera éclater mon innocence dans cette affaire. Cette affaire ressemble à la chronique d’une mort annoncée dont les séquences ont déjà été préalablement arrêtées. Je n’accepterai pas de porter une responsabilité qui n’est pas la mienne. Je ne suis ni de près ni de loin impliqué dans la mort de Kamuina Nsapu, ni dans les violences au Kasai, ni dans l’assassinat des experts des Nations Unies."


RETROUVER LA DERNIERE  CONVERSATON DE KAMUINA NSAPU
https://afrique.lalibre.be/3915/rdc-clement-kanku-contre-attaque/



"Affaire Kamuina Nsapu : Clément Kanku accuse Boshab"
° http://www.lephareonline.net/affaire-kamuina-nsapu-clement-kanku-accuse-boshab/

"Affaire Kamuina Nsapu : enfin, Clément Kanku parle !"
° http://laprosperiteonline.net/2017/06/04/affaire-kamuina-nsapu-enfin-clement-kanku-parle/

" Clément Kanku s’explique et accuse Evariste Boshab"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/06/04/clement-kanku-sexplique-accuse-evariste-boshab.html

"Drame du Kasaï, respect de l'accord de la Cénco: Les évêques du Kasaï donnent de la voix "
° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=17067:drame-du-kasai-respect-de-l-accord-de-la-cenco-les-eveques-du-kasai-donnent-de-la-voix&catid=85:a-la-une&Itemid=472

"« Gardez courage ! J’ai vaincu le monde » (Jn 16,33) : Message des Evêques membres de l’ASSEPKA à l’Eglise et à la population du Kasayi"
° http://www.lephareonline.net/gardez-courage-jai-vaincu-monde-jn-1633-message-eveques-membres-de-lassepka-a-leglise-a-population-kasayi/

"Kasaï : 4 personnes décapitées dont un (encore) chef coutumier"
° https://actualite.cd/2017/06/05/kasai-4-personnes-decapitees-dont-chef-coutumier/

° https://actualite.cd/2017/06/05/kasai-central-camion-fardc-a-bord-noye-riviere-lubudi/
° https://actualite.cd/2017/06/03/rdc-population-deja-a-65-de-retour-a-tshimbulu-monusco/
° http://www.politico.cd/encontinu/2017/06/04/a-mbuji-mayi-joseph-kabila-sengage-a-electrifier-toute-province-kasai-central.html
° https://actualite.cd/2017/06/02/kasai-oriental-joseph-kabila-a-preside-reunion-de-securite-a-mbuji-mayi/


"RDC: début du procès des assassins présumés des experts de l'ONU – AFP -"
° http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/rdc-debut-du-proces-des-assassins-presumes-des-experts-de-lonu
° http://www.radiookapi.net/2017/06/05/actualite/justice/rdc-debut-du-proces-des-assassins-presumes-des-experts-de-lonu

"Kasaï : Kanku accuse Boshab et lui demande de s’assumer devant l’histoire"
° https://actualite.cd/2017/06/04/kasai-kanku-accuse-boshab-lui-demande-de-sassumer-devant-lhistoire/

"Espace Kasaï: «Kabila a pris des dispositions pratiques pour sécuriser la population» – (Mende)"
° https://actualite.cd/2017/06/05/espace-kasai-kabila-a-pris-dispositions-pratiques-securiser-population-mende/

Je ne sais pas toujours pourquoi est-il que j’ai du mal à ‘embrasser’ la défense de Kanku : qu’il ait été manipulé et que le pouvoir le pousse aujourd’hui au poteau comme un bouc émissaire parfait, le seul coupable idéal, je le comprends vu déjà le pouvoir mafieux auquel nous avons à faire et qui sans aucun doute porte une large part de responsabilité dans cette tragédie mais que veut-il nous dire quand il nous déclare « contester l’intégrité et l’authenticité de l’enregistrement (du NYT) tant qu’aucune expertise n’y aura été faite » ?

Il nous affirme en effet que celui-ci a été manipulé, tronqué, falsifié là où pour le disculper on aurait attendu qu’il nous dise que ce n’est pas lui qui parle au téléphone car on entend bien une conversation intelligible entre deux personnes, le dialogue semble bien suivi sans rupture de sens et ce qu’ils se disent est simplement affreux sinon criminel…
L’autre enregistrement que Kanku lui-même nous présente pour sa défense, une conversation entre le Kamuina Nsapu assassiné et d’autres interlocuteurs, est autant explicite et combien accusateur pour Bitshabu...

Comment veut-t-il nous convaincre que le premier est trafiqué et le second non ?
Et puis je n'aime pas du tout sa façon presque gratuite de se dédouaner, de refiler tout sur les autres surtout qu'au-delà de sa participation plus qu'évidente dans ce maelström, il est originaire et élu du coin... A ce double titre il ne pourrait être que davantage impliqué, comment alors ainsi 'payé' pour connaître et gérer la situation de son 'bled' ne se montre-t-il pas responsable et se défausse-t-il de sa gestion en ne convoquant que la seule culpabilité du pouvoir, si puissant et pervers soit-il ?  

Bref bien malgré moi sans doute, me voici obligé par mon analyse de faits à 'conjecturer' de toute cette macabre polémique que comme le pouvoir (et donc Bitshabu qui le représente ici), Kanku est aussi coupable ou fortement suspect : qu’il se défende ou défende sa part de responsabilité qu’il ne peut porter seul comme il le fait ici s’entend mais à mon niveau vu l’enregistrement qui l’accuse, je ne vois pas comment le laver de tout soupçon…

L'enjeu définitif reste bien sûr de trouver tout l’enchevêtrement des sombres relations entre un pouvoir premier coupable doublement, en sa qualité de garant des biens et personnes dans son territoire et par ailleurs diabolique 'génocidaire' pour son profit dans ce plan machiavélique d'une part et Kanku le manipulé prosaïquement 'consentant' ou fortement poussé à adhérer au scénario morbide de ce pouvoir, de l'autre... Pour qu'à terme les coupables dans cet horrible drame soient sévèrement châtiés !

La suite, je n'ose pas croire le contraire, nous en dira davantage fût-ce que parce que les chancelleries étrangères (Usa, Suède) et la puissante institution internationale (Onu) ne continueront pas à faire profil bas comme aujourd'hui sans défendre plus énergiquement leurs 'concitoyens' et 'agents' assassinés dans cette jungle qu'est devenu notre Kasai...


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Message  ndonzwau le 6/6/2017, 6:58 pm

"RDC : les États-Unis veulent que l’ONU enquête sur le meurtre de ses deux experts"
° http://www.jeuneafrique.com/445059/societe/rdc-etats-unis-veulent-lonu-enquete-meurtre-de-deux-experts/
° http://www.radiookapi.net/2017/06/06/actualite/societe/rdc-lonu-brandit-la-menace-dune-enquete-internationale

"Experts de l'ONU assassinés en RDC: les Etats-Unis veulent une enquête spéciale"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170606-experts-onu-assassines-rdc-etats-unis-enquete-speciale-guterres
° http://www.radiookapi.net/2017/06/06/actualite/politique/washington-veut-une-enquete-de-lonu-sur-le-meurtre-dexperts-en-rdc
°  https://actualite.cd/2017/06/06/meurtre-experts-onu-usa-demandent-commission-denquete/

° http://www.jeuneafrique.com/mag/425409/politique/rdc-michael-sharp-zaida-catalan-experts-de-lonu-heros/

° http://www.radiookapi.net/2017/06/06/actualite/politique/mamadou-diallo-ne-peut-pas-envisager-les-elections-sans-les-electeurs


" Procès des experts de l'ONU : la défense dit pressentir « une enquête bâclée »"
° http://www.radiookapi.net/2017/06/05/actualite/justice/proces-des-experts-de-lonu-la-defense-dit-pressentir-une-enquete-baclee
° http://www.politico.cd/encontinu/2017/06/05/ouverture-a-kinshasa-proces-assassinats-experts-de-lonu.html

" Enquête dans le Kasaï: l’ONU donne un ultimatum de deux jours à Kinshasa"
°  http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/06/06/enquete-kasai-lonu-donne-ultimatum-de-deux-jours-a-kinshasa.html
Le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme a indiqué mardi attendre d’ici deux jours des engagements de la République démocratique du Congo sur des investigations sur les violences dans la province du Kasaï, brandissant la menace d’une enquête internationale.
« A moins que je reçoive d’ici le 8 juin des réponses appropriées du gouvernement concernant une enquête conjointe, j’insisterai sur la création d’un mécanisme d’enquête international pour le Kasaï« , a déclaré le Haut-Commissaire, Zeid Ra’ad Al Hussein. Zeid Ra’ad Al Hussein.


En effet, des enquêteurs du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme ont annoncé la découverte de 17 nouvelles fosses communes dans cette région fin avril, accusant ouvertement les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) d’en être responsables. Pour Lambert Mende, le Porte-parole du gouvernement congolais, cette « publicité » des officiels onusiens est une tentative d’interférer dans l’action de la Justice militaire, qui ne nie pas l’existence de ces fosses communes.
« Plusieurs fosses communes ont été découvertes. Et la Justice militaire a ouvert des actions à ce sujet. A ma connaissance, cette dernière a lancé un appel à tout le monde de pourvoir lui apporter tout élément susceptible d’aider à l’aboutissement de ses enquêtes » explique le porte-parole du gouvernement congolais. Au total 40 fosses communes ont été découvertes dans la région.

Depuis septembre, la région du Kasaï est secouée par la rébellion de Kamwina Nsapu, chef traditionnel tué en août 2016 lors d’une opération militaire après s’être révolté contre les autorités de Kinshasa. Selon l’ONU, ces violences ont fait plus de 400 morts et causé le déplacement de 1,3 million de personnes. Le Conseil de sécurité de l’ONU a affirmé, dans un communiqué publié le 05 mai dernier, que les fosses communes du Kasaï pourraient constituer de crimes de guerre."

° http://www.radiookapi.net/2017/06/06/actualite/societe/rdc-lonu-brandit-la-menace-dune-enquete-internationale


"Violences dans le Kasaï en RDC: Clément Kanku nie toute responsabilité"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170606-violences-kasai-rdc-clement-kanku-nie-toute-responsabilite-enregistrement

° https://actualite.cd/2017/06/06/video-de-mwanza-lomba-9-militaires-accuses-de-massacre-ont-comparu-lundi/

Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 6/6/2017, 11:48 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Message  Troll le 6/6/2017, 7:59 pm

Cool "MUTOTO YA KIVU"

Dans la Bible on affirme "Mieux vaut la fin d´une chose que son debut"

Voici l´ONU qui lance un affraid ULTIMATUM de deux jours après la decouverte de plusieures fosses communes affraid

https://www.africa243.com/rdc-lonu-brandit-la-menace-dune-enquete-internationale/ drunken

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Message  Zik le 6/6/2017, 10:08 pm

Troll a écrit:Cool "MUTOTO YA KIVU"

Dans la Bible on affirme "Mieux vaut la fin d´une chose que son debut"

Voici l´ONU qui lance un affraid ULTIMATUM de deux jours après la decouverte de plusieures fosses communes affraid

https://www.africa243.com/rdc-lonu-brandit-la-menace-dune-enquete-internationale/ drunken

ENFIN !!!
like like

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Message  Troll le 7/6/2017, 12:21 pm

Very Happy ZIK

Sur le site de radio Okapi, on apprend comment ils ont eu peur de l´ultimatum de l´ONU* Le gouvernement "accepte" la participation de l´ONU á une enquête menée sous la direction de la RDC Razz

Il n´ya pas si longtemps que She OKITUNDU disait á l´ONU que la RDC ne peut pas accepter une enquête internationale Smile Laughing Mieux? Que vont-ils faire face á l´insistance de l´ambassadrice Nikki des USA qui elle exige une "enquête internationale indépendante" Question No

Les USA dont un citoyen a été assassiné... peut exiger "beaucoups" dans cette histoire What a Face Embarassed Embarassed To komi ko pusana na lisolo ya ambassadeur "Richardson" ya tango ya chute ya Mobutu tooo boni ?

Une enquête internationale va mettre á jour les videos des crimes de guerre par les membres des FARDC What a Face exumer toutes les fosses communes What a Face et mettre devant la justice internationale les auteurs et complices de ces crimes de guerre What a Face


CPI affraid affraid Il ya de ceux là qui ne vont plus dormir en paix affraid pale tongue tongue tongue

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Message  Zik le 7/6/2017, 12:40 pm

Troll a écrit:Very Happy ZIK

Sur le site de radio Okapi, on apprend comment ils ont eu peur de l´ultimatum de l´ONU* Le gouvernement "accepte" la participation de l´ONU á une enquête menée sous la direction de la RDC Razz

Il n´ya pas si longtemps que She OKITUNDU disait á l´ONU que la RDC ne peut pas accepter une enquête internationale Smile Laughing  Mieux? Que vont-ils faire face á l´insistance de l´ambassadrice Nikki des USA qui elle exige une "enquête internationale indépendante" Question No

Les USA dont un citoyen a été assassiné... peut exiger "beaucoups" dans cette histoire What a Face Embarassed Embarassed  To komi ko pusana na lisolo ya ambassadeur "Richardson"  ya tango ya chute ya Mobutu tooo boni ?

Une enquête internationale va mettre á jour les videos des crimes de guerre par les membres des FARDC What a Face  exumer toutes les fosses communes What a Face et mettre devant la justice internationale les auteurs et complices de ces crimes de guerre What a Face


CPI affraid affraid  Il ya de ceux là qui ne vont plus dormir en paix affraid pale tongue tongue tongue

Ah ca ! Il y en a qui commencent à avoir envie de vomir l'argent bouffé, mais ils ont une arme sur la tempe. Bilialia !!!!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Message  Admin le 7/6/2017, 5:01 pm

Troll a écrit:Very Happy ZIK

Sur le site de radio Okapi, on apprend comment ils ont eu peur de l´ultimatum de l´ONU* Le gouvernement "accepte" la participation de l´ONU á une enquête menée sous la direction de la RDC Razz

Il n´ya pas si longtemps que She OKITUNDU disait á l´ONU que la RDC ne peut pas accepter une enquête internationale Smile Laughing  Mieux? Que vont-ils faire face á l´insistance de l´ambassadrice Nikki des USA qui elle exige une "enquête internationale indépendante" Question No

Les USA dont un citoyen a été assassiné... peut exiger "beaucoups" dans cette histoire What a Face Embarassed Embarassed  To komi ko pusana na lisolo ya ambassadeur "Richardson"  ya tango ya chute ya Mobutu tooo boni ?

Une enquête internationale va mettre á jour les videos des crimes de guerre par les membres des FARDC What a Face  exumer toutes les fosses communes What a Face et mettre devant la justice internationale les auteurs et complices de ces crimes de guerre What a Face


CPI affraid affraid  Il ya de ceux là qui ne vont plus dormir en paix affraid pale tongue tongue tongue
On leur donne 48hrs ils répondent en moins de 24hrs Laughing
GAME OVER!!!!
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Message  ndonzwau le 8/6/2017, 3:02 am

"Enquête conjointe RDC-ONU sur les violences dans le Kasaï : Kinshasa dit oui, mais…"
° http://www.jeuneafrique.com/445821/politique/enquete-conjointe-rdc-onu-violences-kasai-kinshasa-dit-oui/
La ministre des Droits humains, Marie Ange Mushobekwa Likulia, a confirmé à Jeune Afrique ce mercredi 7 juin que la RDC avait accepté la proposition de l'ONU de mener une enquête conjointe sur les violences observées dans le Kasaï depuis plusieurs mois. Mais Kinshasa souhaite garder la main sur l'enquête en question.

Mardi 6 juin, lors de la 35e session du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU à Genève, Zeid Ra’ad Al Hussein, haut-commissaire aux droits de l’Homme des Nations Unies, avait lancé un ultimatum de 48 heures aux autorités congolaises. Celles-ci ont finalement accepté de participer à une enquête conjointe avec l’ONU sur les violences dans le Kasaï. Marie-Ange Mushobekwa Likulia, ministre congolaise des Droits humains, a réagi en fin de matinée mercredi 7 juin sur son compte Twitter, annonçant que Kinshasa était favorable à la requête de l’organisation.(...)"


° http://www.bbc.com/afrique/40183597
° http://fr.africanews.com/2017/06/07/rdc-kasai-le-gouvernement-cede-a-l-ouverture-d-une-enquete-conjointe-avec-l-onu/
° http://www.radiookapi.net/2017/06/06/actualite/justice/enquete-au-kasai-la-rdc-accepte-la-collaboration-de-lonu-mais-veut
° http://groupelavenir.org/requete-de-lonu-sur-le-meurtre-de-deux-experts-la-rdc-exige-la-direction-de-lenquete/
° https://actualite.cd/2017/06/07/kasai-kinshasa-accepte-une-enquete-internationale-dont-il-souhaite-garder-le-commandement/
° http://www.politico.cd/encontinu/2017/06/07/gouvernement-accepte-finalement-enquete-internationale-crise-kasai.html


"RDC : Réponse de Kinshasa à l’Onu sur le Kasaï"
° https://afrique.lalibre.be/4492/rdc-reponse-de-kinshasa-a-lonu-sur-le-kasai/
Le gouvernement de la République démocratique du Congo « reste ouvert et accepte la collaboration de l’ONU pour une enquête internationale sur les violences au Kasaï » (dans le centre du pays), affirmé mardi la ministre congolaise des Droits humains, Marie-Ange Mushobekwa, citée par des médias locaux, en réponse à un ultimatum des Nations Unies. Le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, a indiqué mardi attendre d’ici deux jours des engagements de Kinshasa sur des investigations sur les violences dans la province du Kasaï – qui ont coûté la vie à deux experts de l’ONU, brandissant la menace d’une enquête internationale.

« A moins que je reçoive d’ici le 8 juin des réponses appropriées du gouvernement concernant une enquête conjointe, j’insisterai sur la création d’un mécanisme d’enquête international pour le Kasaï », a déclaré M. Al Hussein.
« Le gouvernement de la RDC n’a rien à cacher. Nous restons ouverts à tout appui logistique et technique et si l’ONU veut nous envoyer des experts en appui aux enquêteurs congolais pour faire la lumière dans l’assassinat de Sharp et Catalan (l’Américain Michael Sharp et la Suédo-chilienne Zaida Catalan, ndlr) et d’autres Congolais assassinés par la milice de Kamuina Nasapu, ces équipes sont les bienvenues », a rétorqué la ministre congolaise Marie-Ange Mushobekwa.

Pression massive

A l’ouverture mardi de la 35ème session du Conseil des droits de l’Homme à Genève, le Haut commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme a rappelé qu’il réclamait depuis mars dernier la création d’une commission d’enquête du Conseil sur les violences en RDC après la découverte notamment de charniers dans les provinces du Kasaï.
La pression de l’ONU sur la RDC intervient alors que des ONG ont réclamé la semaine dernière une enquête internationale sur les violences meurtrières commises depuis septembre dans le grand espace du Kasaï.
Les Etats-Unis ont aussi appelé lundi les Nations unies à créer une commission d’enquête sur les meurtres en mars de deux experts onusiens qui cherchaient à prouver l’existence de fosses communes en RDC.

Depuis septembre, la grande région du Kasaï est secouée par la rébellion de Kamwina Nsapu, chef traditionnel tué en août 2016 lors d’une opération militaire après s’être révolté contre les autorités de Kinshasa.
Selon l’ONU, ces violences ont fait plus de 400 morts et causé le déplacement de 1,3 million de personnes. Un député d’opposition de la région a évalué le bilan à plus de 3.000 morts. Dans les provinces du centre de la RDC, l’ONU a dénombré 40 fosses communes."



"RDC : Ultimatum de l’Onu sur le Kasaï"
° https://afrique.lalibre.be/4433/rdc-lonu-veut-des-reponses-sur-le-kasai/
° http://www.lephareonline.net/enquete-internationale-kasai-lonu-donne-48-heures-a-kinshasa/
"Kasaï : L’ONU exige à Kinshasa des réponses « appropriées » d’ici à deux jours"
° https://actualite.cd/2017/06/06/kasai-lonu-exige-a-kinshasa-reponses-appropriees-dici-a-deux-jours/
° http://laprosperiteonline.net/2017/06/06/meurtre-de-zaidan-catalan-et-michael-sharp-rdc-lonu-exige-des-eclaircissements-endeans-48-heures/

"REVUE DE PRESSE AFRIQUE
A la Une: la RDC sous hautes pressions"

° http://www.rfi.fr/emission/20170607-une-rdc-sous-hautes-pressions-numbi-chebeya
« Les projecteurs de la communauté internationale sont braqués en permanence sur la République démocratique du Congo , pointe Le Potentiel à Kinshasa. Cela, à la suite de la crise politique, née de l’absence d’élections devant assurer l’alternance démocratique en décembre 2016 et qui prend chaque jour des proportions inquiétantes. Kinshasa reste donc dans le collimateur des pays occidentaux et des Nations unies. Indexés dans plusieurs dossiers liés autant au processus électoral qu’au respect des droits de l’Homme, les dirigeants congolais restent droits dans leurs bottes, constate encore Le Potentiel ,  et n’entendent céder à ce qu’ils qualifient d’ingérences de la communauté internationale dans les affaires intérieures d’un Etat souverain. Toute la question, conclut le quotidien kinois, est de savoir pendant combien de temps encore le régime de Kinshasa va diriger ce pays-continent en marge du respect des droits humains, des préceptes démocratiques et même du droit international. »

Il y a tout d’abord cette sortie du président congolais à propos de l’élection présidentielle qui doit avoir lieu cette année : « je n’ai rien promis », a récemment déclaré Joseph Kabila(...)"

° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=17092:sous-pressions&catid=85:a-la-une&Itemid=472
° http://lepays.bf/sortie-pesident-congolais-tenue-elections-kabila-tombe-masque/
° https://actualite.cd/2017/06/06/general-john-numbi-eleve-rang-de-grand-officier/
° http://www.jeuneafrique.com/445352/politique/rdc-john-numbi-eleve-grade-de-grand-officier-voix-voix-sindigne/
° http://aujourd8.net/index.php/13-cogito-d-aujourd-hui/3250-gl-john-numbi-eleve-au-rang-de-heros-national-en-rdc
° http://www.mediacongo.net/article-actualite-27205.html
° http://cas-info.ca/enquete-internationale-sur-le-kasai-le-gouvernement-congolais-daccord-mais-pose-ses-conditions/


"RDC : Le pardon des évêques du Kasaï"
° https://afrique.lalibre.be/4516/rdc-le-pardon-des-eveques-du-kasai/

Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Message  Zik le 8/6/2017, 2:45 pm

ndonzwau a écrit:
"Enquête conjointe RDC-ONU sur les violences dans le Kasaï : Kinshasa dit oui, mais…"
° http://www.jeuneafrique.com/445821/politique/enquete-conjointe-rdc-onu-violences-kasai-kinshasa-dit-oui/
La ministre des Droits humains, Marie Ange Mushobekwa Likulia, a confirmé à Jeune Afrique ce mercredi 7 juin que la RDC avait accepté la proposition de l'ONU de mener une enquête conjointe sur les violences observées dans le Kasaï depuis plusieurs mois. Mais Kinshasa souhaite garder la main sur l'enquête en question.

Mardi 6 juin, lors de la 35e session du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU à Genève, Zeid Ra’ad Al Hussein, haut-commissaire aux droits de l’Homme des Nations Unies, avait lancé un ultimatum de 48 heures aux autorités congolaises. Celles-ci ont finalement accepté de participer à une enquête conjointe avec l’ONU sur les violences dans le Kasaï. Marie-Ange Mushobekwa Likulia, ministre congolaise des Droits humains, a réagi en fin de matinée mercredi 7 juin sur son compte Twitter, annonçant que Kinshasa était favorable à la requête de l’organisation.(...)"


° http://www.bbc.com/afrique/40183597
° http://fr.africanews.com/2017/06/07/rdc-kasai-le-gouvernement-cede-a-l-ouverture-d-une-enquete-conjointe-avec-l-onu/
° http://www.radiookapi.net/2017/06/06/actualite/justice/enquete-au-kasai-la-rdc-accepte-la-collaboration-de-lonu-mais-veut
° http://groupelavenir.org/requete-de-lonu-sur-le-meurtre-de-deux-experts-la-rdc-exige-la-direction-de-lenquete/
° https://actualite.cd/2017/06/07/kasai-kinshasa-accepte-une-enquete-internationale-dont-il-souhaite-garder-le-commandement/
° http://www.politico.cd/encontinu/2017/06/07/gouvernement-accepte-finalement-enquete-internationale-crise-kasai.html


"RDC : Réponse de Kinshasa à l’Onu sur le Kasaï"
° https://afrique.lalibre.be/4492/rdc-reponse-de-kinshasa-a-lonu-sur-le-kasai/
Le gouvernement de la République démocratique du Congo « reste ouvert et accepte la collaboration de l’ONU pour une enquête internationale sur les violences au Kasaï » (dans le centre du pays), affirmé mardi la ministre congolaise des Droits humains, Marie-Ange Mushobekwa, citée par des médias locaux, en réponse à un ultimatum des Nations Unies. Le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, a indiqué mardi attendre d’ici deux jours des engagements de Kinshasa sur des investigations sur les violences dans la province du Kasaï – qui ont coûté la vie à deux experts de l’ONU, brandissant la menace d’une enquête internationale.

« A moins que je reçoive d’ici le 8 juin des réponses appropriées du gouvernement concernant une enquête conjointe, j’insisterai sur la création d’un mécanisme d’enquête international pour le Kasaï », a déclaré M. Al Hussein.
« Le gouvernement de la RDC n’a rien à cacher. Nous restons ouverts à tout appui logistique et technique et si l’ONU veut nous envoyer des experts en appui aux enquêteurs congolais pour faire la lumière dans l’assassinat de Sharp et Catalan (l’Américain Michael Sharp et la Suédo-chilienne Zaida Catalan, ndlr) et d’autres Congolais assassinés par la milice de Kamuina Nasapu, ces équipes sont les bienvenues », a rétorqué la ministre congolaise Marie-Ange Mushobekwa.

Pression massive

A l’ouverture mardi de la 35ème session du Conseil des droits de l’Homme à Genève, le Haut commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme a rappelé qu’il réclamait depuis mars dernier la création d’une commission d’enquête du Conseil sur les violences en RDC après la découverte notamment de charniers dans les provinces du Kasaï.
La pression de l’ONU sur la RDC intervient alors que des ONG ont réclamé la semaine dernière une enquête internationale sur les violences meurtrières commises depuis septembre dans le grand espace du Kasaï.
Les Etats-Unis ont aussi appelé lundi les Nations unies à créer une commission d’enquête sur les meurtres en mars de deux experts onusiens qui cherchaient à prouver l’existence de fosses communes en RDC.

Depuis septembre, la grande région du Kasaï est secouée par la rébellion de Kamwina Nsapu, chef traditionnel tué en août 2016 lors d’une opération militaire après s’être révolté contre les autorités de Kinshasa.
Selon l’ONU, ces violences ont fait plus de 400 morts et causé le déplacement de 1,3 million de personnes. Un député d’opposition de la région a évalué le bilan à plus de 3.000 morts. Dans les provinces du centre de la RDC, l’ONU a dénombré 40 fosses communes."



"RDC : Ultimatum de l’Onu sur le Kasaï"
° https://afrique.lalibre.be/4433/rdc-lonu-veut-des-reponses-sur-le-kasai/
° http://www.lephareonline.net/enquete-internationale-kasai-lonu-donne-48-heures-a-kinshasa/
"Kasaï : L’ONU exige à Kinshasa des réponses « appropriées » d’ici à deux jours"
° https://actualite.cd/2017/06/06/kasai-lonu-exige-a-kinshasa-reponses-appropriees-dici-a-deux-jours/
° http://laprosperiteonline.net/2017/06/06/meurtre-de-zaidan-catalan-et-michael-sharp-rdc-lonu-exige-des-eclaircissements-endeans-48-heures/

"REVUE DE PRESSE AFRIQUE
A la Une: la RDC sous hautes pressions"

° http://www.rfi.fr/emission/20170607-une-rdc-sous-hautes-pressions-numbi-chebeya
« Les projecteurs de la communauté internationale sont braqués en permanence sur la République démocratique du Congo , pointe Le Potentiel à Kinshasa. Cela, à la suite de la crise politique, née de l’absence d’élections devant assurer l’alternance démocratique en décembre 2016 et qui prend chaque jour des proportions inquiétantes. Kinshasa reste donc dans le collimateur des pays occidentaux et des Nations unies. Indexés dans plusieurs dossiers liés autant au processus électoral qu’au respect des droits de l’Homme, les dirigeants congolais restent droits dans leurs bottes, constate encore Le Potentiel ,  et n’entendent céder à ce qu’ils qualifient d’ingérences de la communauté internationale dans les affaires intérieures d’un Etat souverain. Toute la question, conclut le quotidien kinois, est de savoir pendant combien de temps encore le régime de Kinshasa va diriger ce pays-continent en marge du respect des droits humains, des préceptes démocratiques et même du droit international. »

Il y a tout d’abord cette sortie du président congolais à propos de l’élection présidentielle qui doit avoir lieu cette année : « je n’ai rien promis », a récemment déclaré Joseph Kabila(...)"

° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=17092:sous-pressions&catid=85:a-la-une&Itemid=472
° http://lepays.bf/sortie-pesident-congolais-tenue-elections-kabila-tombe-masque/
° https://actualite.cd/2017/06/06/general-john-numbi-eleve-rang-de-grand-officier/
° http://www.jeuneafrique.com/445352/politique/rdc-john-numbi-eleve-grade-de-grand-officier-voix-voix-sindigne/
° http://aujourd8.net/index.php/13-cogito-d-aujourd-hui/3250-gl-john-numbi-eleve-au-rang-de-heros-national-en-rdc
° http://www.mediacongo.net/article-actualite-27205.html
° http://cas-info.ca/enquete-internationale-sur-le-kasai-le-gouvernement-congolais-daccord-mais-pose-ses-conditions/


"RDC : Le pardon des évêques du Kasaï"
° https://afrique.lalibre.be/4516/rdc-le-pardon-des-eveques-du-kasai/

Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Kiekie OUI MAIS...soni hein ! Eza lokola ko seka ya mutu akweyi na vélo, ba ndimi enquête mbangu ! kiekiekie Yo nani, o ignorer ultimatum ya Nations unies ? Olingaki ozua likofi na mbanga wana kiekie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'EXECUTION DE DEUX AGENTS DE L'ONU PAR LES KASSAIENS

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum