Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  until le 17/5/2017, 11:44 am

Des tirs nourris sont entendus depuis tôt ce mercredi 17 mai à la prison centrale de Makala à Kinshasa. Des sources sur place parlent «d’une évasion massive des détenus » qui a poussé les militaires affectés sur cet établissement à ouvrir le feu.

Des éléments de la police dépêchés dans l’urgence ont bouclé le quartier où se situe cette maison pénitentiaire.

Sur la radio Top Congo, le ministre de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba parle d’une attaque des « miliciens de Bundu dia Kongo » qui a permis à une cinquantaine de prisonniers de s’évader de la prison.

Le ministre précise que ces « miliciens » ont attaqué la prison de Makala « vers 4 heures du matin pour libérer leur leader ».

Ne Muanda Nsemi, leader de ce mouvement politico-religieux s’est échappé avec d'autres détenus, indique Top Congo.

D’après un témoin contacté par Radio Okapi, les habitants du perimetre de la prison ont été réveillés par des bruits en provenance de cet établissement vers 3h20, heure locale.

Il affirme avoir vu par la suite plusieurs personnes sortir de la prison « sans être inquiétés et en chantant ». A l’en croire, le renfort de la police est arrivé presque deux heures plus tard lorsque la plupart d’évadés s’étaient éloignés.
- See more at: http://www.radiookapi.net/2017/05/17/actualite/societe/urgent-evasion-la-prison-centrale-de-makala-kinshasa#sthash.7klIvUsc.dpuf

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  Zik le 17/5/2017, 1:32 pm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  Admin le 17/5/2017, 3:38 pm

Étrange évasion!

avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  Troll le 17/5/2017, 9:29 pm

@ Mr l´Admn

WAIT... silent pale Il ya deux faces "politiques" dans cette histoire bounce

¤ ELECTIONS cyclops pale

Kabila qui recherche toutes les possibilités pour rester au pouvoir...peut bien tirer profit de cette évasion et laisser Ne Mwanda Nsemi atteindre le Kongo Central bounce affraid affraid
Pire que tout, Kabila peut bien "fabriquer" une guerre au Kongo Central..pour completer celle du Kasai...avec pour objectif l´annulation des élections pour cause de "guerre civile" affraid affraid

¤ FACE SYMBOLIQUE drunken

Les amateurs de la "magie" lol drunken aiment souvent les "dates symboliques" Une évasion du "gourour" Mwanda Nsemi qui s´est retrouvé á Makala en disant tout haut que les rwandais devaient retourner chex eux drunken

L´évasion se fait le jour de la date de la chute de Mobutu pale le jour où les rwandais avaient pris le contrôle de la RDC drunken drunken
Symbole de la liberation par excellence sans doute lol!

Wait and see..Mais l´évasion démontre que les services de renseignement de Kabila ne sont plus efficace dans la capitale où plus de 600 prisoniers peuvent s´évader si facilement ...


La suite Wait and see

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  ndonzwau le 18/5/2017, 5:33 am

"Ne Mwanda Nsemi marionnette du pouvoir ?
Evil or Very Mad  Twisted Evil  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Question  Question  Exclamation  Exclamation  cyclops  cyclops
° https://afrique.lalibre.be/3292/ne-mwanda-nsemi-marionnette-du-pouvoir/



Alors que les forces de l’ordre annoncent de nombreuses arrestations de prisonniers échappés ce mercredi matin de la prison de Makala, personne ne sait où est passé le chef spirituel des Bndu Dia Mayala (BDM).

Où est passé Ne Mwanda Nsemi ? Pourquoi était-il à la prison de Makala alors qu’un arrêt de la cour suprême l’avait assigné à résidence en mars dernier, quelques jours après son arrestation musclée à Kinshasa ? Comment expliquer que les fidèles de ce gourou aient pu prendre d’assaut la principale prison de Kinshasa ? Où étaient les 200 militaires chargés de surveiller l’établissemement ? Autant de questions sans réponse à ce jour. Autant de questions qui font inévitablement penser à l’évasion en septembre 2011 de Gédéon de la prison de Kassapa à Lubumbashi. Un parallèle d’autant plus facile à faire pour les Kinois que la présence du général Numbi – qui était à Lubumbashi au moment de l’attaque de la Kassapa en 2011 – a été signalé depuis quelques jours.
Le scénario est assez similaire tant dans l’attaque de la prison que dans la fuite de plusieurs centaines de détenus, restent à écrire le futur de cette aventure rocambolesque si elle ne portait pas en elle les fruits d’une plus inquiétante possible destabilisation.

Un risque majeur pour le Kongo central 

Car si Ne Mwanda Nsemi n’est pas arrêté rapidement, il ne fait aucun doute qu’il réapparaîtra dans son Bas-Congo (Kongo central), comme Gédéon était réapparu dans le nord du Katanga. Une région que le  chef Maï Maï a complètement déstabilisée en disposant d’un armement dont on s’interroge toujours sur son origine. Si le scénario devait ici se répéter, la déstabilisation du Kongo central est vivement à craindre. Or, cette région est éconoiquement cruciale pour le pays et plus tout particulièrement pour Kinshasa qui dépend largement de l’acheminement des produits débarqués au port de Matadi.
Autre élément qui pose question, l’enregistrement des électeurs qui est en cours dans cette province. Un enregistrement déjà suspendu dans les Kasaï suite au conflit entre les forces armées et les rebelles Kamwina Nsapu. Avec le retour de Ne Mwanda Nsemi sur ces terres, les mêmes causes devraient produire les mêmes effet. Pourrissant encore un peu  plus la situation la situation politico-sécuritaire d’une République démocratique du Congo aux abois avec un régime où tous les niveaux de pouvoir sont illégitimes depuis le mois de février dernier."



"RDC: évasion massive de prisonniers après l'attaque de la prison de Makala
° http://www.rfi.fr/afrique/20170517-rdc-evasion-massive-prisonniers-apres-attaque-prison-makala


La prison de Makala, en République démocratique du Congo, à Kinshasa.
© AFP PHOTO / JUNIOR D. KANNAH


Des tirs ont retenti à l'aube ce mercredi 17 mai à la prison centrale de Makala, un pénitencier plein à craquer de Kinshasa. Selon le porte-parole du gouvernement Lambert Mende, ce seraient des adeptes du mouvement politico-religieux Bundu dia Kongo qui ont attaqué cette prison pour faire libérer leur chef. Officiellement, une cinquantaine de prisonniers sont dans la nature dont le gourou du groupe.

« C’est vers 3h du matin que nous avons entendu siffler les balles et, à un certain moment, les prisonniers ont commencé à sortir. Ils étaient vraiment nombreux. Je ne dirais même pas des centaines mais plutôt plus de 1 000 personnes. Les gens sortaient comme s’ils venaient d’un match de football, en chantant », a raconté à RFI un témoin habitant à proximité de la prison.
Un bilan de plus de 1 000 prisonniers ayant fui, c'est aussi ce qu'affirme un autre témoin joint sur place par téléphone. D’autres témoins ont également raconté aussi que les renforts de la police ne seraient arrivés qu'une heure après cette première évasion.

Difficile à établir avec précision dans l'immédiat, mais tous les témoins parlent d'une évasion massive. Les autorités, elles, sont plus prudentes. Selon le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, plusieurs dizaines de prisonniers se seraient échappés. Un appel serait en en cours à la prison pour voir qui est encore là. Les autorités doivent également comptabiliser le nombre de morts et de blessés dans l'attaque.

Une situation sans précédent

C'est en tout cas une situation inédite. Il y avait déjà eu des tentatives de fuite de la prison centrale de Kinshasa mais elle n'avait jamais réussi. Cette prison se trouve en centre-ville et elle est surpeuplée. 7 400 personnes y étaient détenues en janvier 2016 alors que sa capacité initiale est de 1 500 personnes
Ce mercredi matin, la sécurité avait en tout cas été renforcée autour de la prison par la police. Son accès était interdit aux journalistes venus évaluer les dégâts. Selon notre correspondant sur place, une épaisse fumée s'élevait au-dessus du bâtiment, avec des dizaines de véhicules à l'extérieur et à l'entrée du pénitencier qui se consumaient encore ce matin. Des traces de sang étaient visibles au sol devant la prison, sur la chaussée, dans la cour et des tenues de prisonniers éparpillés un peu partout dans le quartier.

Bundu dia Kongo dément son implication

Le porte-parole du gouvernement Lambert Mendé assure que ce sont les adeptes de ce mouvement politico-religieux Bundu dia Kongo qui sont responsables. Elle visait à libérer leur chef Né Muanda Nsemi arrêté en mars dernier dont la fuite a été confirmée par les autorités.
Les témoins aussi racontent que les prisonniers en fuite disaient avoir été libérés par les membres de ce mouvement. Mais Bundu dia Kongo dément. La secte affirme ne pas être responsables de cette attaque et rappelle qu'une procédure judiciaire était en cours. Ils ne confirment pas non plus la fuite de leur chef."



"Attaque contre la prison de Kinshasa, de nombreuses évasions"
° http://www.lalibre.be/actu/international/attaque-contre-la-prison-de-kinshasa-de-nombreuses-evasions-591cb2cdcd70022542e27388

" Evasion à Makala: la Fondation Bill Clinton signale une cinquantaine de morts"
° http://www.radiookapi.net/2017/05/17/actualite/securite/evasion-makala-la-fondation-bill-clinton-signale-une-cinquantaine-de

° http://www.izf.net/afp/rdc-prison-kinshasa-attaquee-un-chef-rebelle-evade-0
° http://www.newsjs.com/url.php?p=http://www.24heures.ch/monde/4000-prisonniers-seraient-evades/story/30446737
° http://www.radiookapi.net/2017/05/17/actualite/societe/urgent-evasion-la-prison-centrale-de-makala-kinshasa
° https://actualite.cd/2017/05/17/plusieurs-prisonniers-dangereux-auteurs-de-crimes-crapuleux-se-evades-dit-pnc/
° https://actualite.cd/2017/05/17/evasion-a-makala-police-annonce-arrestations-differentes-communes-de-kinshasa/
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/05/17/attaque-cprk-officiers-de-bemba-condamnes-de-ld-kabila-fuite.html
° https://actualite.cd/2017/05/17/faisait-ne-mwanda-nsemi-prison-quil-etait-assigne-a-residence-mayo/
° http://www.politico.cd/encontinu/2017/05/17/tracasseries-forte-tension-a-kinshasa.html


"Ne Mwanda nsemi, une évasion qui rappelle celle de Gédéon"
° https://afrique.lalibre.be/3258/ne-mwanda-nsemi-une-evasion-qui-rappelle-celle-de-gedeon/

"RDC : Qui est Ne Mwanda Nsemi évadé mercredi de Makala?"
° https://afrique.lalibre.be/3252/rdc-qui-est-ne-mwanda-nsemi-evade-mercredi-de-makala/


Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  Arafat le 18/5/2017, 10:05 am

Admin a écrit:Étrange évasion!

Vraiment, comment cela a pu être possible? Ah! vieux Ndika, l´honorable Zacharie Badiengila aka Ne Mwanda Nsemi toujours mystérieux. Ba nkaka butamu, nkasi ka mbuta ko vedire le fait d´avoir un gros ventre ne signifie pas qu´on est un notable disait-il. Laughing Laughing Laughing

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  Troll le 18/5/2017, 5:32 pm

Smile Mbuta ARAFAT

Voici un autre aspect de l´évasion de Ne Mwanda Nsemi Shocked


TOUS LES TEMOINS DE L´ASSASSINAT DE LDK SONT EN LIBERTE
What a Face What a Face

Tous, á l´exception de KAPEND Like a Star @ heaven ont pris la fuite en quittant la prison de Makala en compagnie du leader de Bundu Dia Kongo I love you

Sur le plan "politique et sécuritaire", ces temoins dont la sécretaire particulière de feu LDK sont une menace directe pour Kanambe What a Face Raison pour laquelle, malgré toutes les pressions ou médiations, Kanambe a toujours mis son veto pour leur liberation Idea
@

Cette fois ici, ces temoins qui en savent beaucoups sur le rôle de Kanambe dans l´assassinat de LDK...sont libres depuis plus de 24 heures No Si certains d´entre eux n´ont pas trouvés asile dans des ambassades occidentaux...ou des pays africains (Angola:?: Evil or Very Mad )...d´ici une semaine, certaines informations sensibles seront sur la place publique:drunken: affraid



DESCRIPATION MADE IN BDK:sunny:

F Babala au nom du MLC s´est precipité pour signer recement au Palais du Peuple..sans se soucier des militaires proches de JP qui étaient á Makala..dont certains malgré la "grâce présidentielle" ont continués á sejourner dans cette prison:sunny: drunken

Mwanda Nsemi a fait mieux que Babala et cie:albino: grâce l´évasion, tous les militaires de JP Bemba sont libres en ce moment, y compris les membres de l´UDPS et autres partis politiques de l´opposition qui sejournaient á Makala en toute illégalitécherry cherry

Tala ku tseki...jocolor Cette histoire pose plusieures questions sur l´implication des services de sécurité de Kanambe:cherry: Sont-ils complices ou ils ont été (et sont) sous une attaque visant á destabiliser profondement les ambitions de Kanambe qui souhaite rester au pouvoir:drunken: ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  Admin le 18/5/2017, 6:04 pm

Ca peut être un coup et ils peuvent avoir été tués.
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  ndonzwau le 19/5/2017, 2:43 am

"RDC : « Plus de 4000 évadés dans les rues de Kinshasa »"
° https://afrique.lalibre.be/3338/rdc-plus-de-4000-evades-dans-les-rues-de-kinshasa/

"« Plusieurs prisonniers ont été forcés de quitter la prison, il y a eu des morts », Tambwe Mwamba"
° https://actualite.cd/2017/05/18/plusieurs-prisonniers-ont-ete-forces-de-quitter-prison-y-a-morts-tambwe-mwamba/

"Evasion à Makala : les détenus restés témoignent"
° http://www.radiookapi.net/2017/05/18/actualite/justice/evasion-makala-les-detenus-restes-temoignent

"Attaque mystique ou politique de la prison de Makala à Kinshasa ?!...."
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=207741&Actualiteit=selected

"Les services de sécurité ont-ils failli à Makala"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/05/18/services-de-securite-ont-failli-a-makala.html

"Evasion à la prison de Makala en RDC: plus de 4600 détenus seraient en fuite"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170518-evasion-prison-malaka-rdc-plus-4600-detenus-fuite

"179 évadés récupérés, 2 officiers tués – (Bourgmestre de Selembao)"
° https://actualite.cd/2017/05/18/179-evades-recuperes-2-officiers-tues-bourgmestre-de-selembao/

"Où se cache Ne Muanda Nsemi?"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/05/18/se-cache-ne-muanda-nsemi.html

"Les 4 incohérences de l’évasion de Ne Muanda Nsemi"
° http://www.politico.cd/en-clair/2017/05/18/4-incoherences-de-levasion-de-ne-muanda-nsemi.html

° http://www.politico.cd/encontinu/2017/05/18/evasion-de-makala-parlent-de-mascarade-idiots-affirme-alexis-thambwe.html
° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=16983:17-mai-2017-un-anniversaire-sous-haute-tension-evasion-spectaculaire-a-la-prison-de-makala&catid=85:a-la-une&Itemid=472
° https://actualite.cd/2017/05/18/violence-policiere-contre-journalistes-a-prison-de-kinshasa-jed-exige-enquete-sanctions-communique/
° http://groupelavenir.org/a-la-prison-centrale-de-makala-evasion-de-ne-mwanda-nsemi-et-ses-codetenus/
° https://actualite.cd/2017/05/18/assignation-a-residence-la-prison-cest-la-residence-la-mieux-surveillee-pgr
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=207746&Actualiteit=selected
° http://www.forumdesas.org/spip.php?article11626
° http://www.radiookapi.net/2017/05/18/actualite/securite/la-prison-centrale-de-makala-sera-equipee-des-cameras-de-surveillance
° http://www.radiookapi.net/2017/05/18/actualite/justice/les-dossiers-des-evades-de-la-prison-retrouves-intacts-rassure-alexis

Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  ndonzwau le 19/5/2017, 5:45 pm

"Evasion massive à Makala mais les politiques refusent de partir
° http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/2017/05/18/evasion-massive-a-makala-mais-les-politiques-refusent-de-partir/
Cela ressemble à un mauvais film, à un remake de « prison break » : alors que le 17 mai était jour de congé et que cette année le Congo célébrait le 20e anniversaire de la chute du président Mobutu et de la prise de pouvoir de Laurent Désiré Kabila et ses alliés, des hommes armés ont pris d’assaut la prison de Makala à l’aube. Pompeusement appelé Centre pénitentiaire de Kinshasa, l’établissement qui abritait 1300 détenus du temps de la colonisation comptait aujourd’hui plus de 8000 pensionnaires, des détenus de droit commun, des « shege » enfants des rues, mais aussi des prisonniers politiques détenteurs de tous les secrets de la République. Dans cette prison, les détenus s’ « autogèrent » en fonction de leurs moyens financiers et de leur rang social.
Présentés comme des partisans de Zacharie Dabiengila, alias Ne Muanda Semi, député de la province du Congo central, à l’Ouest de Kinshasa et leader de la secte politico religieuse Bundu-Dia-Congo, des assaillants prirent la prison d’assaut dès les premières lueurs de l’aube et les combats firent de nombreuses victimes. Mais surtout, les pavillons où s’entassaient les détenus se vidèrent en quelques heures : le premier à perdre tous ses pensionnaires fut le pavillon des femmes, situé près de la porte d’entrée de la prison, tandis que les autres s’ouvraient les uns après les autres. Enfants des rues, petits et grands malfrats se volatilisèrent aussitôt dans cette ville de 10 millions d’habitants, se dirigeant vers les quartiers populaires de Tshangu où ils furent accueillis en héros et aussitôt protégés par la population. Alors que le régime ne reconnaissait qu’une cinquantaine d’évasions, plusieurs sources faisaient état d’un bilan beaucoup plus lourd : quelque 4630 prisonniers auraient réussi à prendre le large. Jamais le Congo ni même le Zaïre de Mobutu n’ont connu une évasion d’une telle ampleur.

Véhicules calcinés, traces de combats , la prison de Makala présentait jeudi matin un aspect apocalyptique mais curieusement les pensionnaires du pavillon 8 n’avaient pas quitté leur cellule : redoutant un piège, ou des exécutions sommaires sous prétexte de délit de fuite, les prisonniers politiques détenus dans ce pavillon particulier s’abstinrent de faire la belle tandis que Ne Muanda Nsemi, le chef de la secte prenait le large emmené par ses partisans. C’est en mars dernier que le député avait été arrêté, accusé d’outrage au chef de l’Etat et vilipendé pour vouloir restaurer l’ancien royaume du Congo. Au lendemain des évènements les spéculations allaient bon train : les uns estimaient qu’il s’agissait d’un coup sévère porté à la crédibilité du régime, incapable d’assurer la sécurité des détenus alors que l’on compte plusieurs dizaines de victimes parmi le personnel pénitentiaire et parmi les polifoiers chargés de garder la prison.
Cependant dans le contexte politique tendu qui est celui du Congo, où le nouveau Premier Ministre a prêté serment sous les sifflements de l’opposition tshisekediste, d’aucuns mettaient en parallèle l’évasion de Ne Muanda Nsemi avec celle de Gédéon Kyungu, l’un des chefs de guerre du Katanga qui ressemblait à un coup monté, afin de fomenter des troubles dans la province du cuivre. Certains se demandent si Muanda Nsemi, à la tête de ses partisans galvanisés par le « haut fait » de Makala ne tentera pas à son tour des déstabiliser le Bas Congo, créant ainsi une autre poche d’insécurité ce qui hypothèquera davantage encore la préparation des élections et en particulier l’enrôlement des électeurs…"



"En RDC, des centaines de détenus de Makala « se font la malle » le jour de la Fête de la libération"
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing
° http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/05/18/en-rdc-des-detenus-de-la-prison-de-makala-choisissent-le-jour-de-la-fete-de-la-liberation-pour-se-faire-la-malle_5129719_3212.html

" ATTAQUE DE LA PRISON DE KINSHASA : UNE COMMISSION ENQUÊTE ANNONCÉE"
° http://www.izf.net/afp/attaque-prison-kinshasa-une-commission-enquete-annoncee
° http://www.jeuneafrique.com/439944/politique/rdc-commission-va-enqueter-lattaque-de-prison-de-makala/

° http://www.radiookapi.net/2017/05/19/actualite/societe/evasion-makala-les-proprietaires-des-vehicules-incendies-reclament
° http://www.radiookapi.net/2017/05/19/actualite/societe/violences-contre-des-journalistes-makala-jed-exige-une-enquete-et-des


"RDC: Libération de l’ « espion » norvégien"
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Question  Question  Question  Question
° https://afrique.lalibre.be/3324/rdc-liberation-de-l-espion-norvegien/



"Kongo-central : la quasi-totalité de détenus s’évadent de la prison de Kasa-Ngulu"
Evil or Very Mad  Twisted Evil  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Question  Question  Question  Laughing  Laughing
° http://www.radiookapi.net/2017/05/19/actualite/securite/kongo-central-la-quasi-totalite-de-detenus-sevadent-de-la-prison-de
Soixante-huit détenus sur les septante quatre pensionnaires de la prison centrale de Kasa-Ngulu situés à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de Kinshasa, se sont évadés ce vendredi 19 mai vers 1 heure du matin. D’après le député national Jean-Claude Vuemba qui l’a annoncé à Radio Okapi, les évadés ont simplement cassé le portail de la prison avant de s’échapper.
 
 «Effectivement vers une heure du matin, il y a eu un mouvement de foule à la prison centrale de Kasa-Ngulu. Les prisonniers ont cassé le portail de la prison avant de s’échapper. Ils étaient à 74 », rapporte l’élu de Kasu-Ngulu, ajoutant que les six autres détenus n’ont pas pu s’enfouir à cause de la détérioration de leur état de santé.
Jean-Claude Vuemba n’établit pas de lien entre cette évasion et celle intervenue mercredi à la prison centrale de Makala à Kinshasa mais consent que la situation de Kinshasa pourrait avoir servi de modèle aux fugitifs de Kasa-Ngulu.
 
Il déplore cependant le fait que cette maison carcérale de Kasa-Ngulu est devenue un « mouroir » pour les prisonniers.
«Le problème c’est que dans la prison de Kasa-Ngulu, il y a des gens qui meurent de faim là-bas, ou parce qu’on ne peut pas les soigner», relève-t-il, soulignant que cette évasion est la première du genre que vient de connaitre cette prison." 


"RDC: la plupart des détenus s’évadent d’une autre prison au Kongo-Central"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170519-rdc-plupart-detenus-s-evadent-une-prison-kongo-central
En République démocratique du Congo (RDC), c’est la panique à Kasangulu, au Kongo-Central, après une nouvelle évasion. La nuit dernière, des dizaines de prisonniers se sont fait la malle. Un évènement qui fait suite à une première évasion massive, dans la prison de Makala, à Kinshasa, où plus de 4 600 détenus auraient pris la fuite.

Pratiquement toutes les personnes détenues dans cette prison de Kasangulu, au Kongo-Central, se sont à leur tour évadées. C'est arrivé dans la nuit de jeudi à vendredi vers 1 h du matin. Jusqu'ici, les versions divergent quant au nombre exact de prisonniers qui se sont ainsi « fait la malle », et quant aux circonstances de leur fuite.
Selon une source sécuritaire congolaise, les prisonniers se seraient mis à crier, faisant beaucoup de bruit. Un policier de faction à l'extérieur de la bâtisse serait allé ouvrir pour voir ce qui se passait. Il se serait alors fait tirer dessus. Par qui ? C’est encore un mystère. Dans la foulée, 90 prisonniers se seraient précipités dehors en hurlant, ce qui aurait fait fuir le reste des gardiens. Sept détenus, plutôt en mauvaise santé, seraient quant à eux restés dans leur cellule.

Une prison très vétuste

L'autre version, c'est celle du député Jean-Claude Vuemba, élu dans cette circonscription. Il assure que des détenus, 73 au total, ont forcé la porte de cette prison très vétuste, après avoir constaté qu'il n'y avait que deux gardiens au lieu des cinq habituels. Six prisonniers, trois hommes et trois femmes plutôt malades, seraient alors restés sur place.
Le député Vuemba assure que dix détenus ont déjà été repris par la police aujourd'hui à la mi-journée. Un député très en colère, puisqu’il dénonce les conditions de détention des prisonniers dans cette maison d'arrêt, qui n'aurait selon lui jamais été réhabilitée depuis l'époque coloniale belge."



"RDC : bienvenue dans l’enfer de Makala, la plus grande prison de Kinshasa"
° http://www.jeuneafrique.com/mag/267961/societe/rdc-bienvenue-dans-lenfer-de-makala-la-plus-grande-prison-de-kinshasa/

"Assassinat de Kabila : les damnés de Makala"
° http://www.jeuneafrique.com/192834/politique/assassinat-de-kabila-les-damn-s-de-makala/

° https://actualite.cd/2017/05/19/evasion-a-makala-lasadho-appelle-a-reforme-systeme-carceral-congolais/
° https://actualite.cd/2017/05/19/evasion-a-makala-le-ministre-ntambwe-mwamba-invite-a-lassemblee-nationale/
° https://actualite.cd/2017/05/19/tv5monde-demande-enquete-restitution-materiel-de-journalistes/
° https://actualite.cd/2017/05/19/a-la-veille-de-levasion-il-y-avait-8210-prisonniers-a-makala-thambwe-mwamba/
° https://actualite.cd/2017/05/19/thambwe-mwamba-annonce-la-suspension-des-visites-a-la-prison-de-makala/
° https://actualite.cd/2017/05/19/4191-prisonniers-se-seraient-evades-de-prison-centrale-de-makala/
° https://actualite.cd/2017/05/18/plusieurs-prisonniers-ont-ete-forces-de-quitter-prison-y-a-morts-tambwe-mwamba/

Compatriotiquement!

PS

"Evasion à Makala: « Les têtes vont tomber, les arrêtés sont déjà prêts » (Thambwe Mwamba)"
° https://actualite.cd/2017/05/19/evasion-a-makala-les-tetes-vont-tomber-les-arretes-sont-deja-prets-thambwe-mwamba/
"Les têtes vont tomber", ânonne cet ectoplasme toxique de Tambwe, il n'est pas foutu de comprendre que la première à tomber aurait dû être la sienne !
Depuis qu'il ne sert à rien comme Ministre de la Justice devenu le "ministre de l'injustice, du non-droit" il y'a des lustres qu'il aurait dû démissionner, fût-ce pour rendre service au diable qu'il défend... Ne parlons pas de démocratie que nous ne sommes pas où il aurait déjà été obligé de le faire mais même ici à la longue il finira bien par ôter à son gourou le moindre espoir d'échapper au supplice qu'il mérite...
Oh, je ne me fais pas d'illusion ça ne le sera sans doute pas pour tout de suite mais qu'ils se méfient, ce "jugement dernier" risque bien de tomber un jour plus proche qu'il n'y parait aujourd'hui...



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  until le 23/5/2017, 12:08 pm

Arafat a écrit:
Admin a écrit:Étrange évasion!

Vraiment, comment cela a pu être possible? Ah! vieux Ndika, l´honorable Zacharie Badiengila aka Ne Mwanda Nsemi toujours mystérieux. Ba nkaka butamu, nkasi ka mbuta ko vedire le fait d´avoir un gros ventre ne signifie pas qu´on est un notable disait-il. Laughing Laughing Laughing

Un grand responsable de la police judiciaire qui suit le dossier Muanda Nsemi me rassure qu’il est vivant. Et, il m’informe que l’evasion est un montage du systeme.
Muanda Nsemi a un deal avec le gouvernement pour aller faire “une rebellion” au Kongo Central (Bas-Congo) afin de créer des troubles et empêcher l’ enrôlement et du coup l’impossibilité assurée des elections.
Muanda Nsemi devra parler d’ici la fin de la semaine pour appeler a’ une guerre, rebellion etc.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  Arafat le 23/5/2017, 4:03 pm

until a écrit:
Un grand responsable de la police judiciaire qui suit le dossier Muanda Nsemi me rassure qu’il est vivant. Et, il m’informe que l’evasion est un montage du systeme.
Muanda Nsemi a un deal avec le gouvernement pour aller faire “une rebellion” au Kongo Central (Bas-Congo) afin de créer des troubles et empêcher l’ enrôlement et du coup l’impossibilité assurée des elections.
Muanda Nsemi devra parler d’ici la fin de la semaine pour appeler a’ une guerre, rebellion etc.
[/size]
Si tel est le cas, je me demande avec quelle armée Ne Mwanda Nsemi pourra mener une rébellion, qu´on ne me dise pas que c´est avec ses MAKESE (les miliciens de Bundu dia Kongo) qu´il lancera cette opération. On se pose quand même des questions sur cette évasion et surtout en ce qui concerne l´arrivée tardive des renforts à la prison de Makala. Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  ndonzwau le 24/5/2017, 12:39 am

"Mascarade :
Prison de Makala : Et si Ne Muanda Nsemi a été exfiltré et exécuté ?"

° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11725

"La population devrait refuser de dénoncer les évadés de la prison de Makal"
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11728


"Kinshasa Times - Ne Mwanda Nsemi réfugié à l’ambassade de Belgique"
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=207764&Actualiteit=selected

"Non! Ne Muanda Nsemi n’est pas à l’ambassade de la Belgique
°  http://www.politico.cd/desintox/2017/05/22/non-e-muanda-nsemi-nest-a-lambassade-de-belgique.html
Le 17 mai, Ne Muanda Nsemi s’évadait de la prison de Makala, aidé par ses adeptes. D’aucun en ce moment-là se posait la question quant à la direction prise par le gourou de Bundu dia Kongo(...)"


"RDC : La traque des évadés de Makala tourne vinaigre"
° https://afrique.lalibre.be/3577/rdc-la-traque-des-evades-de-makala-tourne-vinaigre/
Traque des évadés de Makala en RDC: des ONG s'alarment des méthodes de la police"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170523-traque-evades-makala-rdc-ong-s-alarment-methodes-police
° https://actualite.cd/2017/05/22/traque-evades-de-makala-lacaj-denonce-abus-de-forces-de-lordre-exige-enquete/

"Recherche des évadés : La police reconnaît le dérapage de certains agents pendant le bouclage"
° https://actualite.cd/2017/05/23/recherche-evades-police-reconnait-derapage-de-certains-agents-pendant-bouclage/
° http://www.politico.cd/encontinu/2017/05/23/traque-evades-bisengimana-admet-derapages-rappelle-hommes-a-lordre.html


° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11730
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11717
° http://www.politico.cd/en-clair/2017/05/18/4-incoherences-de-levasion-de-ne-muanda-nsemi.html
° http://www.geopolismagazine.com/2017/05/22/evasion-a-la-prison-centrale-de-makala-alexis-ntambwe-mwamba-les-miliciens-de-ne-mwanda-nsemi-ont-organise-une-attaque-de-la-prison/
° https://www.dworaczek-bendome.org/v2/2017/05/22/rdc-qui-sont-les-complices-de-levasion-de-makala/
° http://benilubero.com/evasion-de-makala-un-montage-criminel/


"RD Congo : comment Ne Muanda Nsemi s’est évadé de la prison de Makala "
° http://www.jeuneafrique.com/mag/440548/politique/rd-congo-ne-muanda-nsemi-sest-evade-de-prison-de-makala/


"Kinshasa : Un nouveau directeur nommé à la prison centrale de Makala"
° https://actualite.cd/2017/05/23/kinshasa-nouveau-directeur-nomme-a-prison-de-makala/


° http://www.dw.com/fr/rdc-l%C3%A9vasion-myst%C3%A9rieuse-de-ne-muanda-nsemi/a-38880130
° http://fr.africanews.com/2017/05/19/rdc-enquete-sur-l-evasion-a-la-prison-de-makala//
° http://www.cheikfitanews.net/2017/05/evasion-a-makala-thambwe-mwamba-avait-il-menti-au-peuple-ou-pas.html
° http://nzingagermain.com/levasion-de-ne-muanda-nsemi-annonce-une-destabilisation-du-bas-congo-par-germain-nzinga-makitu/
° http://www.radiookapi.net/2017/05/18/emissions/linvite-du-jour/evasion-makala-la-police-appelle-la-population-collaborer-et
° http://www.radiookapi.net/2017/05/18/actualite/securite/la-prison-centrale-de-makala-sera-equipee-des-cameras-de-surveillance
° http://www.radiookapi.net/2017/05/17/actualite/justice/me-fula-matingu-bdm-na-pas-une-armee-pour-mener-une-operation-dans-une


"RDC : vers un chaos généralisé pour contrer les élections "
cyclops  cyclops  cyclops  cyclops  cyclops  cyclops  cyclops  cyclops  cyclops  cyclops  cyclops  cyclops  cyclops
° http://afrikarabia.com/wordpress/rdc-vers-un-chaos-generalise-pour-contrer-les-elections/

Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  until le 29/5/2017, 12:38 am


MUANDA NSEMI N’A TJRS PAS FAIT UNE DECLARATION.
JE REVIENS ALORS SUR MON ANALYSE INITIALE: CETTE EVASION DE MAKALA ETAIT POUR TUER MUANDA NSEMI. IL EST MORT.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  El-Shaman le 29/5/2017, 4:42 am

until a écrit:
MUANDA NSEMI N’A TJRS PAS FAIT UNE DECLARATION.
JE REVIENS ALORS SUR MON ANALYSE INITIALE: CETTE EVASION DE MAKALA ETAIT POUR TUER MUANDA NSEMI. IL EST MORT.
Ce n'est qu'une supposition de ta part Until et de bien d'autres.A ce stade nous ne savons encore rien.Il est difficile d'affirmer ou d'infirmer une telle déclaration surtout si c'est un coup monté.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  ndonzwau le 29/5/2017, 6:33 am

ndonzwau a écrit:
"Mascarade :
Prison de Makala : Et si Ne Muanda Nsemi a été exfiltré et exécuté ?

° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11725
Quarante-huit heures après l’annonce, mercredi 17 mai, de l’évasion de plus de 4.600 détenus de la prison de Makala dont Ne Muanda Nsemi, rares sont les observateurs impartiaux qui étaient prêts à gober la version officielle. Le silence de cet homme friand des joutes oratoires suscite des interrogations. D’aucuns n’hésitent pas à subodorer que le leader de l’ex-Bundu dia Kongo a été exfiltré et abattu par les sicaires du régime kabiliste. Jeudi 18 mai, le ministre de la Justice Alexis Thambwe Mwamba a annoncé la mise sur pied d’une commission d’enquête.

«Si Ne Muanda Nsemi était encore en vie, il se serait déjà exprimé. Il a sans doute été liquidé. D’ailleurs, des témoins assurent qu’il a été contraint de quitter sa cellule. Il ne voulait pas fuir ». L’homme qui parle s’appelle Bamba di Lelo.
Natif de la province du Kongo central, cet universitaire congolais fait partie de ceux qui doutent de la fiabilité de la version officielle. «Joseph Kabila est très rancunier, glisse-t-il. Cette prétendue évasion semble avoir été montée de toute pièce par le pouvoir. Je crois qu’on vient d’assister à une opération punitive ».

Les thèses en présence

Le ministre de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, a annoncé, jeudi 18 mai, l’ouverture d’une enquête afin de faire toute la lumière sur "l’attaque", mercredi 17 mai, à l’aube, de la prison centrale de Makala.
Cette maison d’arrêt est pourtant un lieu gardé 24 heures sur 24 par des policiers mais aussi des éléments de la garde prétorienne de « Joseph Kabila ». Ceux-ci sont chargés de surveiller les personnalités condamnées en janvier 2003 dans le cadre du procès sur l’assassinat du président Laurent-Désiré Kabila. Une situation qui place cet établissement sous la tutelle informelle de "Kabila".

L’impartialité de l’enquête annoncée risque d’être battue en brèche par un détail interpellant. A savoir que le directeur de la prison de Makala, le colonel Thaddéé Kabisa, n’est nullement inquiété. Bien au contraire. Malgré le dysfonctionnement patent, l’homme continue à occuper son bureau.
Sous d’autres cieux, cet officier aurait déjà été suspendu ne serait-ce à titre conservatoire afin que sa présence ne perturbe guère les investigations. L’obligation de rendre compte oblige!

Des observateurs ont été surpris d’entendre - bien avant l’ouverture d’une enquête - des autorités s’empresser de désigner les « miliciens » de Bundu di Mayala comme étant les « assaillants ». Ministre de la Communication et médias, Lambert Mende a accusé les membres de ce mouvement politico-religieux d’avoir mené cette « action » pour faire « évader une cinquantaine de prisonniers dont leur gourou, Ne Muanda Nsemi ».
Selon Mende, « plusieurs prisonniers dangereux et auteurs de crimes crapuleux » ont profité de cette occasion pour se faire la belle. Ces propos sonnent comme un message subliminal annonçant la montée de la criminalité dans la capitale.

Porte-parole de la police nationale, le colonel Pierrot Mwanamputu ne dit pas autre chose. Après avoir lancé un "appel à collaboration" à la population pour dénoncer les fugitifs, il dit :" La police compte énormément sur la collaboration de la population pour éviter la recrudescence de la criminalité dans les prochains jours". Surprenant!
Dans une déclaration à la presse kinoise, l’avocat du Bundu di Mayala a réfuté les accusations proférées par les officiels. Pour lui, son client est censé se trouver à Makala. Et la fameuse évasion n’est ni plus ni moins qu’un « montage ». Au motif, que les adeptes de BDM n’utilisent jamais des armes de guerre. Or mercredi matin, les populations environnantes ont entendus des tirs à l’arme automatique sans que l’on sache qui tirait sur qui dans l’enceinte de la prison.

Piqué au vif par la riposte de cet avocat, Thambwe a perdu son sang-froid au point de traiter ce juriste de « farfelu ». Farfelu parce qu’il soutient une position contraire à l’orthodoxie d’Etat ? « C’est un avocat certainement irresponsable peut-être même militant (…) » a estimé « Alexis ».
Depuis mercredi 17 mai, certaines sources avaient fait état de la fuite des « militaires fidèles à Jean-Pierre Bemba » parmi les évadés. Un cadre du MLC est formel : « C’est faux! Nos militaires sont toujours à Makala. Ils n’ont aucun intérêt à prendre le large sachant qu’ils devraient bénéficier des mesures d’amnistie dans le cadre de la décrispation politique ».

Le « contentieux » « Kabila »-Ne Muanda Nsemi

Dans une vidéo diffusée en février dernier sur les réseaux sociaux, Ne Muanda Nsemi accable « Joseph Kabila » de reproches pour ne lui avoir pas offert de maroquin dans le gouvernement du Premier ministre Samy Badibanga estimant qu’il a été « remercié en monnaie de singe » alors qu’il a milité pour le dialogue et le « glissement ».
Dans cette séquence filmée, on voit le leader de l’ex-BDK la tête ceinte d’un bandeau écarlate. Après avoir rappelé le double massacre de ses partisans en 2007 et 2008 au Bas-Congo, il assène: «Joseph Kabila n’a jamais payé des dommages intérêts». Il poursuit : « Ancien taximan en Tanzanie, Hippolyte Kanambe n’a pas d’argent. Aujourd’hui, il brasse des millions ».

Au lieu de s’arrêter là, Ne Muanda Nsemi sortit l’artillerie lourde en lançant : « Quelqu’un qui n’est pas Français peut-il devenir Président en France? Non! Pourquoi est-ce le cas ici au Congo? Hippolyte Kanambe est un Rwandais. Tous les Rwandais dehors! Kabila dehors! Ruberwa et Rugwiza dehors ».
Accusé d’avoir « offensé » « Joseph Kabila » par une justice aux ordres, le leader du BDM est arrêté en mars dernier après plusieurs jours de siège. Il a, par la suite, été embastillé à Makala. La Cour suprême avait décidé son assignation à résidence.

Près de soixante-douze heures après cette « fugue » annoncée, deux questions continuent à tarauder les esprits. Où est passé Ne Muanda Nsemi ? « Joseph Kabila » a-t-il organisé cette mise en scène pour faire liquider un adversaire politique qui l’avait « blessé »?
Questions finales: après avoir bouté le feu dans le "Grand Kasaï", "Joseph Kabila" a-t-il fait le pari de récidiver à Kinshasa? Les sbires du régime vont-ils "régler des comptes" aux adversaires du "raïs" en imputant ces crimes aux évadés de Makala?"



"RD Congo : comment Ne Muanda Nsemi s’est évadé de la prison de Makala "
° http://www.jeuneafrique.com/mag/440548/politique/rd-congo-ne-muanda-nsemi-sest-evade-de-prison-de-makala/
Retour sur l'évasion massive qui a secoué la prison centrale de Makala, le 17 mai dernier, en RD Congo. Le prisonnier de marque Zacharie Badiengila, chef de la secte politico-mystique Bundu dia Kongo, reste toujours introuvable.

À cette heure, Zacharie Badiengila, alias Ne Muanda Nsemi, reste introuvable. À l’issue d’un assaut lancé par ses adeptes contre la prison centrale de Makala, où il était détenu depuis mars, ce député national, chef de la secte politico-mystique Bundu dia Kongo, a pu s’évader le 17 mai à l’aube. Selon une source du centre pénitentiaire de Kinshasa, l’opération débute vers 3 h 40 lorsqu’un groupe composé d’hommes et de femmes, rubans rouges sur la tête et autour des bras, pour certains armés de kalachnikovs, parvient à entrer dans la maison d’arrêt après avoir maîtrisé les gardiens. Une fois à l’intérieur, ils tuent « à la machette » deux geôliers, entre le bâtiment administratif de la prison et le pavillon 9, où sont détenues des femmes. Celles-ci sont sommées de quitter leurs cellules.


L’ampleur de l’incendie a ralenti l’intervention des forces de l’ordre, qui ont surestimé la puissance de l’ennemi
Même ordre intimé aux « pensionnaires » du pavillon 10, qui héberge des militaires poursuivis ou condamnés. Puis les assaillants incendient un véhicule et le bureau du directeur de la prison. « L’ampleur de l’incendie a ralenti l’intervention des forces de l’ordre, qui ont surestimé la puissance de l’ennemi », croit savoir notre source.

Des morts

Mais toujours pas de Ne Muanda Nsemi. Le commando poursuit sa recherche. Vers 5 heures, il atteint le pavillon 1, où sont incarcérées des « personnalités ». La voie est enfin libre, mais le gourou hésite à suivre ses ouailles. Celles-ci lui assurent alors qu’elles ont amené des grigris pour le protéger contre les balles. Lorsque Ne Muanda Nsemi se décide à partir avec ses hommes, un premier renfort de l’armée est déjà sur place. Un dernier accrochage a lieu à la sortie de la prison. « Il y a eu des morts », reconnaît-on au ministère de la Justice, sans avancer de chiffre."
Compatriotiquement!

"RDC : Le directeur de la prison de Makala limogé"
° https://afrique.lalibre.be/3662/rdc-le-directeur-de-la-prison-de-makala-limoge/
° https://actualite.cd/2017/05/23/kinshasa-nouveau-directeur-nomme-a-prison-de-makala/
° http://www.radiookapi.net/2017/05/23/actualite/en-bref/kinshasa-un-nouveau-directeur-la-prison-de-makala

" Dérapages policiers dans la traque des évadés de la prison de Makala à Kinshasa"
° http://www.radiookapi.net/2017/05/24/actualite/securite/derapages-policiers-dans-la-traque-des-evades-de-la-prison-de-makala

"Kinshasa: La PNC renouvelle son appel à collaborer pour retrouver les “criminels dangereux”"
° https://actualite.cd/2017/05/24/kinshasa-pnc-renouvelle-appel-a-collaborer-retrouver-criminels-dangereux/

" " La Société civile réclame le départ du PGR et du ministre de la Justice"
°  http://www.politico.cd/encontinu/2017/05/25/societe-civile-reclame-depart-pgr-ministre-de-justice.html "


" « Pourquoi certains détenus ont-ils préféré ne pas s’évader de Makala ?"
° http://www.congoforum.be/upldocs/T115_Mai%CC%82tre_vous_avez_la_parole.pdf


"La Police ne sait toujours pas où se trouve Ne Muanda Nsemi"
°  http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/05/26/police-ne-sait-toujours-se-trouve-ne-muanda-nsemi.html
Près de dix jours après son évasion spectaculaire de la prison de Makala, le chef spirituel de la secte Bundu dia Kongo reste toujours introuvable. La Rédaction @politicocd mai 26, 2017 578 Personne ne sait où est Ne Muanda Nsemi en République démocratique du Congo. Depuis son évasion spectaculaire le 17 mai dernier, entraînant celles de plus de 4600 prisonniers, le député Zacharie Badiengila, de son vrai nom, est porté disparu.

« Nous poursuivons les efforts. Nous sommes à sa traque. Je ne peux malheureusement vous donner les détails, mais ce qui est sûr, nous ne savons pas encore où il se trouve » renseigne une source policière vendredi à POLITICO.CD.
La Police a reconnu mardi des « bavures » dans la traque des évadés du Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (Ndlr: CPRK, communément appelé prison de Makala), mais reste silencieuse au sujet de celle du député congolais.
Plusieurs dizaines d’évadés ont été néanmoins appréhendés à Brazzaville, essayant de fuir Kinshasa."



"Essai : « La vie des hommes », ou le quotidien dans la plus grande prison du Congo"
° http://www.jeuneafrique.com/mag/440424/culture/vie-hommes-quotidien-plus-grande-prison-congo/

"Festival de Cannes: «Makala», ou la condition humaine version congolaise"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170524-cannes-makala-condition-humaine-version-congolaise
° http://www.voaafrique.com/a/la-majorite-des-congolais-estiment-que-kabila-aurait-quitter-du-ses-fonctions-le-19-decembre-2016/3871165.html
° http://www.radiookapi.net/2017/05/25/actualite/culture/makala-grand-prix-de-la-semaine-de-la-critique-cannes


"TOKOMI WAPI? DOSSIER NE MUANDA NSEMI, PAPY MANTEZOLO JUDAS?"




Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  Arafat le 29/5/2017, 8:28 am

until a écrit:
MUANDA NSEMI N’A TJRS PAS FAIT UNE DECLARATION.
JE REVIENS ALORS SUR MON ANALYSE INITIALE: CETTE EVASION DE MAKALA ETAIT POUR TUER MUANDA NSEMI. IL EST MORT.
S´il en est ainsi, j´irai alors fleurir sa tombe. Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  ndonzwau le 29/5/2017, 9:01 am

Arafat a écrit:
until a écrit:
MUANDA NSEMI N’A TJRS PAS FAIT UNE DECLARATION.
JE REVIENS ALORS SUR MON ANALYSE INITIALE: CETTE EVASION DE MAKALA ETAIT POUR TUER MUANDA NSEMI. IL EST MORT.
S´il en est ainsi, j´irai alors fleurir sa tombe. Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

C'est vrai qu'il y a de quoi nourrir bien des doutes quant à cette prétendue équipée réussie des « Makesa » : elle pose plus des questions qu’elle ne convainc un observateur méticuleux !

Comment en effet une milice quasi artisanale sans formation militaire poussée ne disposant que de sa « foi » et des armes blanches a pu aussi facilement et aussi rapidement défaire la garde armée d’une prison bien sécurisée d’autant qu’elle contient des clients précieux pour le régime ?
On parle de ‘kalachnikov’, comment dans une ville aussi militarisée que Léo ont-ils pu s’en procurer suffisamment pour mener si sûrement telle opération ?

Nous ne pouvons donc écarter une opération organisée par les services de ‘JK’ en vue de créer un autre front d’insécurité ou de neutraliser définitivement l’'impétrant' Ne Muanda Nsemi qui venait de franchir le Rubicon en traitant publiquement ‘JK’ de Rwandais…
Aujourd’hui ce n’est pas que ce dernier n’ait délibérément signalé sa ‘victoire’ de s’être libéré qui pose problème, comme j’entends dire parfois, il n’est pas aussi stupide de s’exposer en ce moment s’il était dehors mais que depuis la soldatesque et les ‘services’ de ‘JK’ n’aient pas à leur tour crié victoire en le sortant du trou où il se cacherait en rajoute aux soupçons d’une opération commando dissimulée...

Bon, attendons encore un peu, tout est possible même une libération par ses Makesa qui se seraient mieux organisés et mieux équipés pour une opération soignée attaquant la prison par surprise et leur ‘gourou’ serait alors caché en lieu sûr mais à regarder de près il est plus probable que demain on apprenne sa mort lors d’une tentative (bien sûr une fois de plus dissimulée) de l’attraper vivant qui aurait mal tourné…

Une autre question : pourquoi aucune investigation ‘journalistique’ ou autre n’a entrepris de faire parler ses plus proches membres, cela nous aurait donné à mieux voir la situation dans un sens ou dans un autre…
Dommage, Ne Muanda Nsemi n'est pas un saint mais qu'il soit à ce pont traqué témoigne du potentiel criminogène que ce pouvoir a installé dans le pays : aucune voix dissonante pour rester « président à vie »…
Attendons voir  


A propos d’un roman « Sorciers, services et crapuleux » (http://sosecra.blogspot.be/) consacré à deux irréductibles de la Prison de Makala : Mopoie et Bangazegino -  Vié ba Diamba
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=207816&Actualiteit=selected
° http://sosecra.blogspot.fr/
° http://ssc-11.blogspot.fr/2017/05/scc110-introduction-au-coming-out-du.html
° http://ssc-11.blogspot.fr/2017/05/scc112-qui-est-qui-dans-le-roman.html


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  ndonzwau le 1/6/2017, 2:04 am

"Prison centrale de Makala : près de 4000 détenus enregistrés, deux semaines après l’évasion
° http://www.radiookapi.net/2017/05/30/actualite/securite/prison-centrale-de-makala-pres-de-4000-detenus-enregistres-deux
Deux semaines après l’évasion massive de la prison centrale de Makala, la vie a repris dans cette maison carcérale. Selon les autorités pénitentiaires, on compte actuellement près de quatre mille pensionnaires, deux semaines après  l’évasion de plusieurs détenus, parmi lesquels plusieurs criminels dangereux.

Les nouvelles autorités pénitentiaires ont renforcé des mesures sécuritaires que dénoncent certains détenus.  A partir de 17h, par exemple, tous les pensionnaires sont enfermés dans leurs cellules jusqu’à 7h. Alors qu’avant l’évasion, les détenus restaient dehors jusqu’à des heures tardives.

Des fouilles systématiques jusqu’au niveau de la nourriture qu’apportent les visiteurs aux prisonniers sont organisées.
Les responsables de la prison indiquent qu’ils  appliquent  l’ordonnance-loi 344  sur les régimes pénitentiaires et prévenir l’irréparable.
«  Nous sommes en train de corriger aussi certaines failles », indique le responsable de la prison. La garde à l’extérieur de la prison, initialement montée par la police  nationale congolaise, est assurée par la Police militaire.

Le génie civil en action

Près d’une centaine d’agents du génie militaire réhabilitent les bureaux administratifs de la prison centrale de Makala, incendiés par les membres du groupe qui a attaqué cette maison carcérale le 17 mai.
En attendant la fin des travaux prévue dans une semaine, les autorités pénitentiaires s’installent provisoirement sous un avocatier et dans un cabaret à l’entrée de la prison.

Le responsable de la Prison centrale de Makala indique que les caméras de surveillance ne sont pas encore installées, parce qu’il faut « d’abord certains préalables, notamment la construction de la centrale qui doit être en mesure de surveiller » les mouvements.
Une centaine d’innocents arrêtés suite au dérapage de la police après l’évasion ont été libérés. Et d’autres le pourront encore au terme du monitoring du parquet qui identifie le dossier de chacun, précisent les sources pénitentiaires."
 
 

"RDC: polémique après l’attaque de la prison de Makala
° http://www.rfi.fr/afrique/20170529-rdc-polemique-attaque-prison-makala-evasion
Plus d'une dizaine de jours après la spectaculaire attaque contre la prison centrale de Makala, à Kinshasa, au cours de laquelle plus de 4000 détenus se sont fait la belle, l’enquête continue pour comprendre ce qui s’est réellement passé cette nuit du 17 mai. En attendant, une seule personne a été sanctionnée pour cette évasion massive : le directeur de la prison. De quoi créer une polémique au sein de l’opinion.

Le colonel Thadée Kabisa, officier supérieur des forces armées, a été relevé de ses fonctions de directeur de la prison centrale de Makala, au lendemain de l’évasion massive des détenus, le 17 mai. Pour l’instant, il est le seul à avoir été sanctionné, ce qui agace les défenseurs des droits de l’homme. Selon eux, l’enquête court encore et il est impossible à ce stade de désigner un coupable.
« Moi je crois que la première personne qui devrait être sanctionnée, c’est le ministre de la Justice. Et toute l’autorité judiciaire. Ils ont le devoir de protéger les prisonniers », assure Emmanuel Cole, le président de la fondation Bill Clinton pour la paix.
D’autres activistes des droits de l’homme soutiennent que la situation à la prison centrale de Makala, le 17 mai dernier, relève d’une agression terroriste, une attaque nocturne venue de l’extérieur et non une révolte des prisonniers à l’intérieur du pénitencier. « C’est donc le dispositif sécuritaire qui a failli », conclut Me Georges Kapiamba de l’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ)."



"Où est passé Ne Muanda Nsemi, vieux rebelle fugitif de la prison de Kinshasa ?
° http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/05/29/ou-est-passe-ne-muanda-nsemi-vieux-rebelle-fugitif-de-la-prison-de-kinshasa_5135604_3212.html
Opposant versatile et violent, le gourou du mouvement BDK était emprisonné à Makala pour « outrage » à Joseph Kabila. Jusqu’à la « grande évasion » de la mi-mai.(…)"

° http://www.jambonewschannel.com/la-serie-devasions-en-rdc-se-poursuit-14-prisonniers-sur-18-prisonniers-sur-18-sevadent-dun-cachot-de-muanda/
° http://www.radiookapi.net/2017/05/20/actualite/securite/kalemie-14-prevenus-sevadent-du-cachot-de-la-police
° http://www.radiookapi.net/2017/05/19/emissions/parole-aux-auditeurs/que-faire-pour-mieux-securiser-les-prisons-en-rdc
° http://www.radiookapi.net/2017/05/19/actualite/securite/kongo-central-la-quasi-totalite-de-detenus-sevadent-de-la-prison-de

La dépêche du correspondant du ‘Monde’ ne nous éclaire nullement sur les circonstances de l’évasion en cours, de plus elle est truffée des préjugés civilisationnels et dénie à BDK et à son ‘Gourou’ toute revendication légitime jusqu’à presque passer par pertes et profits l’inacceptable répression dont ils ont fait l’objet !
Moi aussi je partage bien peu les prétentions ‘mystiques’ de Ne Muanda Nsemi et récuse ses plans séparatistes et pas toujours ses méthodes mais lui reconnais certaines revendications en termes de souveraineté violée dans sa province comme sa dénonciation d’un ‘JK’ ‘occupant’ dans notre pays…

Et puis qui peut jurer que le pouvoir est complètement absent et dans cette évasion et dans les raisons de la montée du BDK, qui sait aussi s’il n’a pas fricoté avec lui quand il en a eu besoin ?  Quelles que soient leurs responsabilités et quoi qu’il en soit en général, BDK et son Gourou bénéficient comme tout citoyen de leurs droits et libertés et de leur présomption d’innocence dans la limite de non-trouble préjudiciable et flagrant à l’ordre public, si tout cela avait été respecté auparavant, nous n’en serions peut-être pas là… Dans tous les cas le pouvoir aura donc aussi sa part de responsabilité…

Ailleurs il est maintenant officiellement établi, vu les deux décomptes établis par le Ministère et l’Administration pénitentiaire avant (plus de 8.000 détenus) et après (4.000) que plus de la moitié des prisonniers s'est fait la malle au nez et à la barbe du pouvoir ! Nos prisons à commencer par la plus célèbre, celle de Makala censée être bien gardée en raison des détenus précieux pour votre régime qu’elle abrite, sont en fait des passoires, Mr Tambwe ! Votre forteresse n’est donc pas loin d’être une cabane en papiers, une leçon utile que les Congolais devraient utilement tirer…

Quant à vous, Mr le Ministre, votre place aurait dû être aujourd’hui dehors, s’il vous restait quelque dignité, vous devriez avoir honte d’être aussi inutile !
Vos prisonniers les plus précieux, s’ils ne s’étaient pas montrés réalistes et loyalistes (mieux gardés et davantage marchandables dedans que dehors) seraient tous aujourd’hui dans la nature comme Ne Muanda Nsemi : rien que pour ce légalisme, ils méritent tous, les Kapend, Diongo, Yangambi et Cie, une remise de peine immédiate !



Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  ndonzwau le 4/6/2017, 1:27 am

Les analyses et descriptions de notre Makala Break surtout celle précise et détaillée de JA non seulement ne laisse aucun doute sur la paternité aux ‘Makesa’ de BDK de l’opération mais aussi témoigne des dysfonctionnements systémiques de notre Etat…
A lire JA il apparait clairement que la milice BDK a bien organisé son affaire et était déterminée à avancer sans trop se laisser dissuader par les difficultés qu’elle avait à rencontrer ni se laisser distraire par les refus des prisonniers interloqués par cette surprise y compris par celle de son ‘Gourou’…
On y voit aussi l’amateurisme de la garde et du dispositif de sécurité qui se sont laissés déborder en deux trois mouvements, les renforts utiles ne sont arrivés qu’en retard trois heures après l’assaut…

Au final, il n’est peut-être pas infondé à ce stade d’acter que c’est bien la milice de BDK déterminée, organisée et bien équipée qui a réussi son coup et à ce titre ne manquera pas de donner des sueurs froides à l’Etat ‘JK’ pendant un moment… Jusqu’où, jusque quand ?


"Prison de Makala : retour sur l’évasion géante qui a secoué Kinshasa
° http://www.jeuneafrique.com/mag/443783/politique/prison-de-makala-retour-levasion-geante-a-secoue-kinshasa/
Le 17 mai, à 2 heures, un commando attaque la prison de Makala en plein cœur de Kinshasa pour libérer le chef de la secte Bundu dia Kongo. Ce sont cette nuit-là près de 5 000 détenus qui se seraient fait la belle. Du jamais-vu.

Alexis Thambwe-Mwamba se souviendra longtemps de cette journée peu ordinaire. Vers 5 heures du matin, le 17 mai, le coup de téléphone qui tire de son sommeil le ministre congolais de la Justice lui fait l’effet d’un mauvais canular. À l’autre bout du fil, son interlocuteur lui annonce l’incroyable nouvelle : pendant la nuit, un commando armé a donné l’assaut à la prison de Makala, provoquant l’évasion du siècle. En plein cœur de Kinshasa, le centre pénitentiaire le plus sécurisé du pays abritait quelque 8 200 détenus.
Un village carcéral où se côtoyaient petits délinquants, malfrats confirmés, membres de groupes armés et officiers déchus jugés coupables d’atteinte à la sûreté de l’État. Selon une source sécuritaire proche du dossier, « près de 5 000 personnes ont pris le large » cette nuit-là, à la faveur du coup de force. Alexis Thambwe-Mwamba a du mal à en croire ses oreilles.
En ce jour férié célébrant le vingtième anniversaire de la chute de Mobutu, Kin’ est encore assoupie. Mais l’incroyable nouvelle se répand à la vitesse de l’éclair. D’un bout à l’autre de la capitale, les téléphones sonnent et vibrent à mesure que l’annonce se propage sur WhatsApp et sur les réseaux sociaux.

Une « humiliation pour la République »

« Je n’y croyais pas », confie Emmanuel Ramazani Shadary, le vice-Premier ministre chargé de l’Intérieur et de la Sécurité. Son collègue Alexis Thambwe-Mwamba a beau minimiser, à chaud, l’ampleur de l’évasion – évoquant « une cinquantaine » de personnes en cavale –, il doit vite se raviser. Deux jours plus tard, devant l’Assemblée nationale, il reconnaîtra que l’affaire est une « humiliation pour la République ».
Pour parvenir à leurs fins, les assaillants n’auront pas eu besoin de l’ingéniosité ni de la patience d’un Michael Scofield, le héros de la série Prison Break, qui s’était fait tatouer dans le dos le plan détaillé d’un pénitencier de l’Illinois où il avait fait en sorte d’être incarcéré afin de libérer son frère, condamné à mort.
Au cœur de la nuit, c’est armé de kalachnikovs et de barres de fer qu’un commando d’environ quatre-vingts adeptes de la secte politico-religieuse Bundu dia Kongo (BDK) a lancé l’assaut. Manifestement, ils savaient que le dispositif de sécurité n’était que virtuel.


On ne comptait qu’une soixantaine de policiers présents
Sur le papier, le bâtiment est placé sous la garde d’un bataillon de la Police d’intervention rapide (PIR) – entre 700 et 1 200 hommes. Mais, en pratique, les effectifs se limitent le plus souvent à un détachement de quelque 170 éléments.
Sauf que, cette nuit-là, « on ne comptait qu’une soixantaine de policiers présents », assure un haut responsable congolais. Payés au lance-pierre, privés de rations alimentaires dignes de ce nom, les policiers en faction abandonnent régulièrement leur poste pour s’en aller rançonner les civils dans les rues mal éclairées de la capitale.

Libérer le gourou d’une secte inclassable

L’objectif des [makesa (les « combattants » de Bundu dia Kongo) était de libérer leur gourou : Zacharie Badiengila, alias Ne Muanda Nsemi (« l’esprit créateur », en kikongo), 71 ans. Le fondateur de cette secte inclassable, teintée de mysticisme et de velléités autonomistes, avait été arrêté le 3 mars, avant d’être transféré à Makala.
L’homme s’est fait connaître dès 1986, dans l’ancienne province du Bas-Congo – devenue le Kongo-Central. Se prévalant d’une origine céleste, Zacharie Badiengila se pose en messie noir. Professant la nostalgie de l’ancien royaume du Kongo, qui s’étendait sur plusieurs pays de la région – du Congo à l’Angola, en passant par la RD Congo et le Gabon –, il fait miroiter à ses ouailles la résurrection prochaine du royaume disparu.
En 2006, Ne Muanda Nsemi est élu député de Luozi, dans le Bas-Congo. Son influence politique commence à inquiéter le pouvoir central. Dans sa province, où il fait régner une charia à la sauce BDK, des sorciers présumés sont brûlés vifs et des villageois sont victimes d’extorsion de fonds ou de châtiments corporels. Surtout, le gourou – qui revendique 1,5 million d’adeptes à travers les cinq pays où son mouvement est implanté – incite ses troupes à s’en prendre aux pouvoirs locaux.

° https://www.thinglink.com/card/926464037481349123#
[ <img style="max-width:100%" src="//cdn.thinglink.me/api/image/926464037481349123/1024/10/scaletowidth#tl-926464037481349123;1043138249'" class="alwaysThinglink"/><script async charset="utf-8" src="//cdn.thinglink.me/jse/embed.js"></script> ]

En 2008, le régime de Kinshasa dépêche les forces de l’ordre pour rétablir l’autorité de l’État dans la province frondeuse. Mais l’opération se traduit par une répression sanglante : une centaine de membres de la secte sont abattus, des villages entiers sont incendiés.
Nsemi se met en retrait. En 2011, ne pouvant briguer sa réélection à Luozi, il est élu député de la Funa, dans la partie méridionale de Kinshasa, où les Bakongos sont majoritaires. L’homme semble s’être assagi. À l’approche du terme de l’ultime mandat de Joseph Kabila (qui était prévu fin 2016), il se rapproche même du régime, soutenant le dialogue prôné par son ennemi d’hier et plaidant en faveur du « glissement » – une phase transitoire qui verrait l’actuel chef de l’État prolonger un temps son mandat.
« Il espérait un poste ministériel important à l’issue des négociations, mais il est rentré bredouille », confie l’un de ses proches. En décembre 2016, un deuxième affront le fait basculer lorsque son propre bras droit, Papy Mantezolo, 37 ans, est nommé vice-ministre des Infrastructures, des Travaux publics et de la Reconstruction. Piqué au vif, Nsemi ouvre les hostilités.

Arrestation musclée

Sur son ordre, les makesa pillent et incendient la maison et la boulangerie que le « traître » possède à Kimpese, au Kongo-Central. Dans la foulée, Ne Muanda Nsemi ressort de ses tiroirs une violente rhétorique antirwandaise. « Chassez tous les Rwandais du pays ! », ordonne-t-il à ses adeptes. Dans son viseur, le président Joseph Kabila, accusé de n’être pas un véritable Congolais.
Le « guide spirituel », qui ambitionne de rallier à son autorité transfrontalière les rebelles Ninjas Nsiloulous, du pasteur kongo Frédéric Bintsamou, actifs de l’autre côté du fleuve, au Congo-Brazzaville (région du Pool), durcit également le ton à l’égard du président Denis Sassou Nguesso.


Je l’ai vu réaliser des miracles
Le pouvoir décide de réagir. En février, des policiers se présentent devant sa villa du quartier de Ma Campagne, à Kinshasa, pour l’interpeller. Mis en cause pour incitation à la haine et offense au chef de l’État, le gourou – retranché avec plusieurs dizaines de partisans – finit par se rendre le 3 mars, au terme d’un siège de plus de deux semaines. Il est aussitôt incarcéré à Makala.
« Dès qu’il est arrivé ici, nous étions tous convaincus qu’il n’y resterait pas longtemps, commente un codétenu. À chaque fois qu’il y avait une coupure d’électricité dans la prison, des rumeurs selon lesquelles il avait disparu se propageaient de cellule en cellule. » Nsemi serait-il doté de pouvoirs surnaturels ? Ses adeptes y croient dur comme fer. « Je l’ai vu réaliser des miracles », jure Papy Mantezolo, son ancien adjoint, qui lui prête notamment « la capacité de prédire l’avenir ».

Les autorités sans voix

Quoi qu’il en soit, les autorités congolaises sont bien en mal d’expliquer comment il a pu se volatiliser, avec près de 5 000 autres prisonniers. « Cette évasion met à nu les dysfonctionnements au sein de nos services. Il y a eu de nombreuses failles dans la sécurisation de la prison de Makala », se désole une source sécuritaire.
Un euphémisme, quand on sait que le camp militaire Kokolo, l’un des plus importants du pays, se trouve à trente minutes à pied de la prison. Il aura pourtant fallu trois heures à ses effectifs pour se risquer autour de Makala. Trop tard.


Makala n’est pas la première prison du monde où l’on assiste à une évasion massive
« Une commission a été mise en place pour faire la lumière sur cette affaire », indique-t-on dans l’entourage du ministre Thambwe-Mwamba. Lambert Mende, le porte-parole du gouvernement, se veut quant à lui rassurant : « Il ne faut pas dramatiser : Makala n’est pas la première prison du monde où l’on assiste à une évasion massive ».
Après avoir bouclé certains quartiers de la capitale, la police aurait remis la main sur environ 300 évadés, et, selon Mende, « Brazzaville a déjà renvoyé quelque 225 prisonniers qui avaient réussi à traverser le fleuve ».
Pour l’heure, malgré les « mesures » promises par le gouvernement « pour sanctionner les responsables » du fiasco, seul Thaddée Kabisa, le directeur de la prison de Makala, a été relevé de ses fonctions."



"Évasion de la prison de Makala : prudents, certains détenus ont préféré rester
° http://www.jeuneafrique.com/mag/443418/politique/evasion-de-prison-de-makala-prudents-certains-detenus-ont-prefere-rester/
Dans la nuit du 16 au 17 mai, pas moins de 5 000 détenus se sont enfuis de la prison de Makala, à Kinshasa. Bien que la voie ait été libre, certains prisonniers ont choisi de ne pas s'évader.

Les portes de la prison étaient grandes ouvertes, pourtant ils ne les ont pas franchies. Prisonniers politiques pour la plupart, ils ont cru à un stratagème du pouvoir pour liquider quiconque aurait tenté de s’évader. Parmi les prisonniers qui ont refusé de se faire la belle, vingt-huit condamnés dans l’affaire de l’assassinat de l’ex-président Laurent-Désiré Kabila, dont le colonel Eddy Kapend, son ancien aide de camp. « Les assaillants lui ont proposé de les suivre, mais il a refusé », témoigne un codétenu.
Suspicieux, Kapend est allé se cacher dans une autre pièce lorsque les premiers renforts de l’armée ont débarqué sur les lieux, abandonnant sa cellule aux pillards, qui ont tout emporté – matelas, chaises, téléviseur… Condamné à cinq ans de prison fin 2016, le député Franck Diongo a, lui, téléphoné à son avocat, qui l’a dissuadé de prendre la fuite.


Si je m’étais évadé, j’aurais adopté la même logique que celle du régime, qui ne respecte pas les lois de la République
Au pavillon 8, où sont détenus des individus poursuivis ou condamnés pour atteinte à la sûreté de l’État, personne n’a quitté Makala. « Si je m’étais évadé, j’aurais adopté la même logique que celle du régime, qui ne respecte pas les lois de la République », explique Me Firmin Yangambi, dont la condamnation à la peine capitale dans une étrange affaire de détention illégale d’armes de guerre (une sentence commuée en 2013 en vingt ans de réclusion) est dénoncée sans relâche par de grandes ONG internationales.
Celles-ci s’insurgent contre une décision « inique », destinée à sanctionner les activités en faveur des droits de l’homme d’un avocat qui avait osé se porter candidat à la présidentielle de 2006 face à Joseph Kabila."



"Évasion de la prison de Makala : autre aspect du bilan négatif de J. Kabila – Jean-Bosco Kongolo
° http://desc-wondo.org/fr/evasion-de-la-prison-de-makala-autre-aspect-du-bilan-negatif-de-j-kabila-jean-bosco-kongolo/
Au-delà de fabuleuses ressources du sol et du sous-sol, œuvre de la divine providence, le Congo, sous le règne de Joseph Kabila, a atteint d’autres records jusque là inégalés dans l’histoire du pays et des nations : record des mouvements rebelles; des partis et plates-formes politiques; des vagabonds et des négociations politiques (conséquence de ceci); des massacres; des déplacés internes; des fosses communes; d’ONG’s à vocation humanitaire; du nombre de ministres dans une seule équipe gouvernementale; d’infiltrés étrangers dans les institutions publiques; d’officiers supérieurs de l’armée et de la police; d’enfants de la rue et d’enfants sorciers; de pasteurs et d’églises au km²; d’établissements d’enseignement supérieur et universitaire non viables; de viols…et, aujourd’hui, record du nombre d’évadés dans une même prison.

Malgré tous ces tristes et indéniables records, les propagandistes/flatteurs du régime prennent tous les Congolais pour des imbéciles, en présentant un bilan positif de l’AFDL et des 16 ans de gouvernance de Joseph Kabila. Selon Henri Mova Sakanyi, Secrétaire général du PPRD : « Il y a 20 ans, nous marchâmes. 20 ans après, nous marchons encore et toujours ! Des jeunes pousses nous ont rejoints. Les rangs s’allongent encore plus compacts. La détermination s’exhausse. Sous le commandement de notre Général, nous sommes prêts pour de nouvelles batailles et de nouveaux succès! À luta continua, victoria certa ! »[1]

Dans la présente analyse, il est question pour nous de démontrer que contrairement à l’orgueil inutile du ministre de la Justice et aux extravagances de son collègue de la Presse et Médias, les évasions enregistrées récemment à la prison centrale de Kinshasa et dans d’autres maisons d’arrêts du pays ne sont en réalité que la résultante du manque de vision de nos dirigeants politiques et du dysfonctionnement de la justice congolaise. Mais avant d’aborder ces thèmes, il est important pour l’opinion publique congolaise de comprendre le rôle de la prison.(...)"



Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  El-Shaman le 6/6/2017, 9:13 pm

until a écrit:
Arafat a écrit:
Admin a écrit:Étrange évasion!

Vraiment, comment cela a pu être possible? Ah! vieux Ndika, l´honorable Zacharie Badiengila aka Ne Mwanda Nsemi toujours mystérieux. Ba nkaka butamu, nkasi ka mbuta ko vedire le fait d´avoir un gros ventre ne signifie pas qu´on est un notable disait-il. Laughing Laughing Laughing

Un grand responsable de la police judiciaire qui suit le dossier Muanda Nsemi me rassure qu’il est vivant. Et, il m’informe que l’evasion est un montage du systeme.
Muanda Nsemi a un deal avec le gouvernement pour aller faire “une rebellion” au Kongo Central (Bas-Congo) afin de créer des troubles et empêcher l’ enrôlement et du coup l’impossibilité assurée des elections.
Muanda Nsemi devra parler d’ici la fin de la semaine pour appeler a’ une guerre, rebellion etc.
Dans une vidéo que je viens de regarder,selon Mr Daniel Safu : "Monsieur Zacharie Badiengila dit Muanda Nsemi, serait bel et bien vivant dans la région de UIGE en Angola.". Une région proche de nos frontière.
Mais bon, TOUT CECI RESTE À VÉRIFIER !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  Troll le 6/6/2017, 9:34 pm

Very Happy LA RESURECTION DE MWANDA NSEMI

Il ya en circulation un élement sonore où Mwanda Nsemi s´exprime ( voir sur Congo Mikili Smile ) On dirait qu´il est toujours vivant et n´a pas changé son speech What a Face What a Face

En tout cas, ceux qui souhaitaient sa mort kiadi ki beni

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  El-Shaman le 6/6/2017, 11:44 pm

Troll a écrit:Very Happy  LA RESURECTION DE MWANDA  NSEMI

Il ya en circulation un élement sonore où Mwanda Nsemi s´exprime ( voir sur Congo Mikili Smile ) On dirait qu´il est toujours vivant et n´a pas changé son speech What a Face What a Face

En tout cas, ceux qui souhaitaient sa mort kiadi ki beni

Ah bon ? Sur CongoMikili il y a un élément de mr Badiengila ?
Je veux faire un tour par là et zieuté un coup d'oeil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  Admin le 7/6/2017, 3:27 am

Il n'a pas tout dit. Il a été exfiltré par les angolais. Il est sur le sol angolais déjà
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum