Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  El-Shaman le 7/6/2017, 4:04 am

Admin a écrit:Il n'a pas tout dit. Il a été exfiltré par les angolais. Il est sur le sol angolais déjà

Je n'ai pas pu suivre la vidéo de CongoMikili faute de son.
Shocked  C'est quand même bizarre qu'il soit exfiltré par les Angolais, parce que Ne Muanda Nsemi prétendait à une époque qu'il y avait au moins 500 commandos Angolais (chez Werrason, à la zamba playa) qui étaient là pour la liquider.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  Troll le 7/6/2017, 12:13 pm

Cool El Shaman

L´Angola serait intervenue pour "exfiltrer" ses agents qui avaient participés á l´assassinat de LDK** à l´exception d´Eddy Kapend, bango nionso ba bunga...surtout secretaire particulier ya LDK Cool Cool

On dirait que l´Angola via ses services redoute que Kabila puisse massacrer ses "prisoniers" politiques pour éviter les vagues au cas où il sera contraint de quitter le pouvoir* Il n´a pas envie de voir des gens temoigner contre lui...et lui faire perdre le statut de "senateur á vie"¤

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  El-Shaman le 7/6/2017, 1:50 pm

Troll a écrit:Cool El Shaman

L´Angola serait intervenue pour "exfiltrer" ses agents qui avaient participés á l´assassinat de LDK** à l´exception d´Eddy Kapend, bango nionso ba bunga...surtout secretaire particulier ya LDK Cool Cool

On dirait que l´Angola via ses services redoute que Kabila puisse massacrer ses "prisoniers" politiques pour éviter les vagues au cas où il sera contraint de quitter le pouvoir* Il n´a pas envie de voir des gens temoigner contre lui...et lui faire perdre le statut de "senateur á vie"¤
Shocked Shocked Shocked Si la main de l'Angola est derrière cette évasion que je croyais "national"... scratch dans ce cas je comprend pourquoi la police de Kabila n'avait pas su réagir à tant en se faisant ridiculisé. Cela montre aussi que Kabila bazolia ye muke muke tiiii ako kweya.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  El-Shaman le 7/6/2017, 4:49 pm

Troll a écrit:Very Happy  LA RESURECTION DE MWANDA  NSEMI

Il ya en circulation un élement sonore où Mwanda Nsemi s´exprime ( voir sur Congo Mikili Smile ) On dirait qu´il est toujours vivant et n´a pas changé son speech What a Face What a Face

Basketball Je viens d'écouter son speech sur CMK...
J'ai beaucoup aimé le commentaire d'un intervenant qui à pour pseudo "ELILI".
Voici ce que dit Mr Elili sur le speech de Ne Muanda Nsemi :


Elili
June 7, 2017 at 6:21 am

"Chers Compatriotes,
Selon ce que Ne raconte, il est opposé à son frère Matenzolo, et non à Kabila. C’est cela le Congo. Les congolais ont un grand problème. Quand Ne dit que les partis politiques sont tribaux et non des projets de société, il n’est pas fautif. Ne nous voilons pas la face. Et alors ? la démocratie des tribus ? Nous voulons une chose est son contraire. Nous ne pouvons pas étudier, avoir des spécialistes dans les disciplines complexes, nécessaires pour le développement du pays et continuer à vivre de la manière dont le pays fonctionne actuellement. Un pays sans administration est n’en est pas un. Le Congo est sous tutelle de l’ONU en ce qui concerne l’armée et la sécurité. Quel est l’avenir des jeunes congolais qui n’ont jamais connu le minimum d’organisation administrative? La confession du Ne montre bien qu’entre Kanambe que lui-même a sauvé, il y a un problème d’argent et de poste. C’est lui qui le dit. Voilà le Congolais: il trahit d’abord son pays pour avoir des avantages et quand ces avantages lui sont retirés, on devient opposant. Ceci a fonctionné sous la deuxième république, et cette mentalité a continué avec l’arrivée de l’AFDL et avec l’avènement du Rwandais à la tête du pays. Le Ne pense que Kanambe est devenu Rwandais seulement quand il ne lui a pas payé des millions et quand il l’a payé en monnaie de singe ou il l’était (Rwandais), même quand il l’a sauvé de ce que l’UDPS voulait faire ? C’est triste. Que Dieu nous vienne en aide."

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  ndonzwau le 8/6/2017, 4:32 am

"RDC : Evasion de Makala, les chiffres"
° https://afrique.lalibre.be/4514/rdc-evasion-de-makala-les-chiffres/
Le 17 mai 2017 est entré dans l’histoire du monde carcéral. Ce jour-là, alors qu’il fait encore nuit noire sur Kinshasa, les premiers coups de feu retentissent aux abords du Centre pénitentiaire et de Rééducation de Kinshasa (Makala). Le but d’une des plus importantes évasions du monde.

Ni le ministre de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, pourtant amoureux des chiffres, ni le ministre de la Communication, l’incontournable Lambert Mende, ne s’est jamais attardé sur les chiffres de cette évasion. Le 17 mai dans le courant de la journée, alors que les témoignages abondaient pour signaler l’importance de cette évasion de masse, le ministre Mende reconnaîtra « 51 » personnes dans la nature. Le lendemain, les forces de l’ordre annonceront avoir mis la main sur plus de 140 détenus en cavale. Une incongruité de plus.
Trois semaines après les faits, la Fondation Bill Clinton pour la Paix de Kinshasa a déposé un rapport sur les faits et, plus généralement; sur l’état du centre de détention et des prisons en général en RDC.

6700 prisonniers excédentaires

Le rapport de l’ONG la Fondation Bill Clinton pour la Paix (FBCP) n’hésite pas à expliquer que la « RDC bat le record mondial des évasions ». Il poursuit en rappelant que la prison de Makala fut construite à l’époque coloniale pour accueillir 1500 détenus. Aujourd’hui, le même établissement accueille 8220 détenus, « son Excellence Monsieur Alexis THAMBWE MWAMBA, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux lui-même avait donné le nombre », précise le rapport.
Le jour de l’évasion, le nombre de détenus était de 8075, selon différents témoignages qui concordent – assez étonamment – sur ce chiffre. Après les faits, ils n’étaient plus que 3884, ce qui signifie que 4191 détenus étaient dans la nature.

Décor apocalyptique

Le rapport se penche sur l’état de délabrement complet de cet établissement et sur les conditions de vie catastrophiques des détenus. « En général, les prisons de la RDC sont toutes dans de très mauvais états, surtout celle de Kinshasa. Toutes ses installations sanitaires sont détruites. L’insalubrité et la promiscuité carcérales sont à la base de beaucoup de maladies infectieuses. L’Etat Congolais ne dispose pas de moyens matériels et financiers pour assister les prisonniers et détenus préventifs. Les prisonniers malades sont pris en charge dans leurs soins médicaux et leur hospitalisation par eux-mêmes, même le service de sécurité est assuré par eux-mêmes.
« La PCM compte 11 pavillons dont un pour les femmes prisonnières et détenues préventives. Nous observons une surpopulation carcérale très prononcée. Les conditions de détention sont infra-humaines : ils sont nourris grâce aux parents, aux hommes de bonne volonté, aux églises, surtout l’Eglise Catholique. En plus, les prisonniers assurent eux-mêmes la propreté de leur pavillon en contribuant par des cotisations en argent. La Croix-Rouge Internationale leur fournit chaque semaine des savons pour leur soin au quotidien. Le centre de santé s’y trouvant n’existe que de nom car sans médicament. La procédure judiciaire est très lente, par exemple, avant l’évasion en date, sur 8.220 dossiers judiciaires, seulement 2.229 ont fait l’objet d’un traitement ».


Responsabilité à tous les étages

Enfin, les rapporteurs, qui ont notamment pu s’entretenir avec le député Franck Diongo, détenu dans cette prison, insistent sur la responsabilité e cascade des autorités face à cette évasion. En effet, ils expliquent que depuis l’arrestation de Ne Muanda Nsemi, « les membres de la BDK (ou BDM) Bundu Dia Mayala, avaient distribué des tracs faisant état de la libération prochaine de leur gourou (…). Au cas où la justice congolaise ne le libérait pas, ils le feraient sortir de force de la prison centrale de Makala. »
Les resonsables de l’ONG expliquent qu’ils avaient averti les autorités du risque d’attaque mais qu’ils n’ont jamais été entendus. Ils en appellent donc à des sanctions à différents niveaux."


"Evasion à Makala: le bilan de situation à ce jour
° http://www.politico.cd/encontinu/2017/06/07/evasion-a-makala-bilan-de-situation-a-jour.html
La fondation Bill Clinton a publié ce mercredi un rapport des évasions massives de la prison de Makala le 17 mai dernier. Le point sur la situation.

Dans ce long rapport publié le 7 juin, l’organisation non gouvernementale fait le bilan « définitif » des évasions spectaculaires au Centre pénitentiaire de rééducation de Kinshasa (CPRK). Les pertes en vies humaines s’élèvent à plus de 300, pour pas moins de 50 blessés.
« Selon le témoignage de certains prisonniers évadés et récupérés par la police, il eut plus de 300 morts. Deux femmes évadées et retournées en prison ont confirmé avoir marché sur les corps des hommes sans vie comme sur les viandes des poulets. Elles estiment à 200 morts« , renseigne ce rapport.

Concernant le nombre d’évadés, la Fondation Bill Clinton note que sur 8.075 présents le 16 mai 2017, ils ne sont restés que 3.884 détenus. Au 5 juin 2017, explique toujours ce rapport, les détenus à prison de Makala se présentent de manière suivante:
Effectif général 4.254
Effectif présent 4.212
Juridiction civile 4.060
Condamnés 1.309
Prévenus 2.751
Juridiction militaire 152
Condamnés 81
Prévenus 71
Juridiction Femmes 31
Juridiction mineurs 175
TOTAL GENERAL 4.254

Concernant la traque, alors que la Police nationale a reconnu des « écarts », l’ONG note un total de 472 personnes arrêtées ou récupérées par les forces de l’ordre, 152 libérées à la suite d’erreurs d’arrestation, 320 ramenées à la prison et 1 hospitalisée.
Aucune autre source n’a confirmé ces informations. Les autorités pénitentiaires, ainsi que celles de la Police nationale sont restées injoignables aux appels de POLITICO.CD."


Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  ndonzwau le 12/6/2017, 1:37 am

"Ernest Wamba Dia Wamba (ex-RCD) nommé président du parti de Ne Muanda Nsemi
Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes silent silent silent Question Question Question
° https://actualite.cd/2017/06/10/ernest-wamba-dia-wamba-ex-rcd-nomme-president-parti-de-ne-muanda-nsemi/
Ne Muanda Nsemi a nommé Ernest Wamba Dia Wamba président national de Bundu Dia Mayala (BDM).
Cette nomination a été rendue publique dans un communiqué authentifié par la direction politique du parti et signé le 14 mai 2017 par Fula Matingu et Sita Nsoni, respectivement secrétaire général et directeur du bureau politique de Bundu Dia Mayala.


Ernest Wamba dia Wamba, très engagé politiquement à la fin des années 1990 et début 2000, avait été porté à la tête du Rassemblement Congolais pour la Démocratie (RCD). Né en 1942, à Sundi-Lutete, dans le Kongo Central, il a été professeur d’Histoire à l’Université de Dar es Salaam, en Tanzanie, et a participé à la Conférence nationale souveraine.
Cette nomination intervient alors que Ne Muanda Nsemi, fondateur de Bundu Dia Mayala, est porté disparu depuis l’attaque et l’évasion massive à la Prison centrale de Makala. Il est poursuivi par la justice congolaise notamment pour offense au chef de l’Etat."


Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  ndonzwau le 14/6/2017, 12:52 am

"RDC: évasion spectaculaire de la prison de Béni
° http://www.rfi.fr/afrique/20170611-rdc-evasion-spectaculaire-prison-beni
C'est une nouvelle évasion spectaculaire en République démocratique du Congo. Quasiment tous les détenus de la prison de Béni se sont évadés après une attaque dimanche après-midi 11 juin. Les autorités parlent d'une centaine d'assaillants mais ne désignent aucun responsable pour l'instant. Huit gardiens ont été tués

Sur les 966 détenus que comptait la prison de Béni, il n'en restait plus que 36 dimanche soir. Tous les autres ont disparu après l'attaque menée en début d'après-midi dimanche. Des assaillants, habillés en civil selon les premiers témoignages, ont ouvert le feu sur les gardiens tuant huit personnes. Ils ont ensuite réussi à entrer dans la prison et à libérer presque tous les détenus.
Quelques heures plus tard, réunion de crise autour du gouverneur du Nord-Kivu. Le commandant de la région militaire, le commissaire provincial de la police et tous les services de renseignements étaient présents. Ils ont décidé d'imposer un couvre-feu dès 18h30 pour faciliter les opérations de recherche.

L'attaque a fait au moins huit morts parmi les gardiens, des blessés aussi mais aucun chiffre n'avait encore été communiqué tard dimanche soir. Une cinquantaine de familles habitant dans les environs de la prison ont également fui leur maison pour se réfugier dans le centre-ville de Béni.
Un bilan lourd pour une attaque prévisible, selon la société civile. La prison était surchargée, les détenus étaient trois fois trop nombreux. A tel point que certains avaient demandé récemment le transfert des prisonniers considérés dangereux vers d'autres prisons plus sécurisées.


La prison a été attaquée à l'arme lourde par des assaillants. Le bilan provisoire est de 930 prisonniers qui se sont évadés, sur les 966 que comptait la prison...
Julien Paluku, gouverneur de la province du Nord-Kivu
11-06-2017 - Par Anne Cantener

00:00 
00:00


■ Une mise en garde il y a 10 jours

Après cette évasion spectaculaire, la société civile rappelle qu'elle avait déjà alerté sur un risque d'attaque de la prison. Le mois dernier, 4 000 personnes avaient réussi à s'enfuir de la prison de Makala dans la capitale. Quelques jours plus tard, d'autres détenus s'étaient évadés de commissariats d'une autre commune de Kinshasa.
Le phénomène inquiète Gilbert Kambalé, le président de la société civile du Nord-Kivu : « Nous avions alerté il y a une dizaine de jours par un communiqué de presse, pour dire que, avec tout ce qui se passe dans d’autres prisons, nous craignons ce qui est arrivé ici à Béni, nous craignons le feu de contagion par rapport aux autres prisons qui ont été attaquées. Ça, c’est un. De deux, il y a des groupes qu’on appelle les Maï-Maï qui ont attaqué un village à une dizaine de kilomètres. Il y avait également des tracts qui disaient qu’ils voulaient venir libérer les leurs, qui étaient en prison. Voilà les raisons qui nous ont poussés à appeler les autorités à prendre des dispositions et à renforcer la garde, les hommes également et les munitions et tout, pour parer à toute éventualité »."


° http://www.jeuneafrique.com/446787/politique/rdc-onze-morts-900-evades-apres-attaque-spectaculaire-contre-prison-de-beni/
° http://www.radiookapi.net/2017/06/12/actualite/securite/evasion-la-prison-de-kangbayi-la-societe-civile-de-beni-craint-la
° http://www.radiookapi.net/2017/06/12/actualite/securite/evasion-la-prison-de-beni-des-detenus-dangereux-retrouvent-la-liberte
° http://www.radiookapi.net/2017/06/11/actualite/securite/rdc-11-morts-et-935-evades-apres-attaque-de-la-prison-de-beni
° https://actualite.cd/2017/06/12/attaque-de-prison-de-beni-omar-kavota-cepadho-accuse-adf/
° https://actualite.cd/2017/06/12/rdc-attaque-de-prison-de-beni-societe-civile-avait-alerte-20-jours-plus-tot/
° https://actualite.cd/2017/06/11/evasions-de-beni-depute-kiro-exige-limogeage-ministre-de-justice/
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/06/12/alexis-thambwe-appele-a-demissionner-dignite.html
° http://www.lalibre.be/actu/international/rdc-11-morts-900-evasions-dans-l-attaque-d-une-prison-dans-l-est-593d7be6cd702b5fbf194303
° https://actualite.cd/2017/06/12/rdc-psychose-a-beni-apres-levasion-de-dimanche-beaucoup-de-commerces-nont-ouvert-lundi/
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/06/12/evasion-a-beni-societe-civile-dit-alerte-autorites.html
° http://www.jeuneafrique.com/411775/politique/rdc-capitaine-mak-hazukay-tuent-a-beni-agissent-de-connivence-autochtones/
° http://www.jeuneafrique.com/446694/politique/rd-congo-policiere-tuee-lattaque-dun-parquet-de-kinshasa/


"RDC : La prison centrale de Beni attaquée à son tour"
° https://afrique.lalibre.be/4729/rdc-la-prison-centrale-de-beni-attaquee-a-son-tour/

"RDC: interrogations et inquiétudes sur l’insécurité croissante à Kinshasa"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170611-rdc-interrogations-inquietudes-insecurite-kinshasa-makala-matete-mont-amba-election

° https://actualite.cd/2017/06/13/insecurite-aux-kasai-la-lucha-appelle-au-depart-de-sidikou-a-cause-dinefficacite/
° https://actualite.cd/2017/06/13/insecurite-generalisee-rdc-motion-de-defiance-deposee-contre-shadary/
° https://actualite.cd/2017/06/13/motion-de-defiance-les-deux-grands-peches-de-ramazani-shadary/
° https://actualite.cd/2017/06/13/evasion-prisonniers-motion-de-defiance-deposee-contre-thambwe-mwamba/
° http://www.jeuneafrique.com/447364/politique/evasion-de-prisons-rdc-51-deputes-reclament-tete-ministre-de-justice/
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/06/13/motion-de-defiance-contre-alexis-thambwe-mwamba.html
° https://actualite.cd/2017/06/13/motion-de-defiance-3-peches-dalexis-thambwe/
° http://www.politico.cd/grand-angle/2017/06/13/attaques-de-prisons-motions-forme.html


"A quoi riment ces évasions en série ?"
° http://www.forumdesas.org/spip.php?article11967
* Après les prisons de Makala, Kasangulu, Matete, voici Beni avec 11 morts et 930 évadés

Onze personnes dont 8 gardiens ont trouvé la mort dans l’attaque hier dimanche 11 juin de la prison de Beni dans la province du Nord-Kivu. Le gouverneur de province, Julien Paluku, qui a annoncé la nouvelle à la presse, a indiqué que 930 prisonniers sur 966 que comptait cette maison carcérale se sont évadés. Une trentaine de pensionnaires seraient encore dans la prison. Celle-ci, d’après Julien Paluku, a été attaquée par des personnes non encore identifiées.


Des sources sécuritaires locales contactées par Top Congo FM confient que c’est " à la prison de Béni qu’étaient incarcérés tous les criminels civiles et militaires, notamment des ADF qui avaient commis de nombreux massacres dans le territoire".
L’autorité provinciale a décrété, dimanche en fin d’après-midi, un couvre-feu dans les villes de Beni et Butembo.

PARQUET ET COMMISSARIAT DE MATETE A KINSHASA, EGALEMENT ATTAQUES 

A Kinshasa, les habitants de la commune de Matete ont été réveillés dans la nuit de vendredi 9 à samedi 10 juin par des coups de feu et explosions des voitures au parquet municipal. Des éléments armés non identifiés se sont retrouvés sur les lieux, ont ouvert le feu et tenté de libérer les détenus.
Un communiqué de la police nationale fait état de trois prisonniers évadés. Deux personnes dont une policière ont été tuées lors de cette attaque selon le bilan officiel. On dénombre en outre quatre policiers grièvement blessés et l’incendie de onze véhicules et trois motos appartenant à la police. Les assaillants dont un a été intercepté, ont emporté quatre motos, précise le communiqué. 

Près de deux semaines plus tôt, le 17 mai, la prison centrale de Makala, à Kinshasa, a été attaquée, selon le gouvernement, par des adeptes de Bundu Dia Kongo qui ont fait s’évader leur chef, le député Ne Muanda Nsemi, et libérer près de 4000 d’autres détenus. 
Ici et là, le mode opératoire semble le même, échange de coup de feu et incendie du matériel de police. Deux jours seulement après cette spectaculaire évasion, c’était le tour de la prison de Kasangulu, à 40 km de Kinshasa, de subir le même sort, entraînant l’évasion d’une cinquantaine de prisonniers. Une fois plus, la secte du gourou Ne Muanda Nsemi était identifiée par le gouvernement comme responsable de ces évasions. 

Pour le gouvernement, il n’y a qu’un responsable à ces évasions, la secte Bundu Dia Kongo. Reste à savoir si celle de Matete est également liée au groupe de Ne Muanda Nsemi.
Une demi-douzaine d’évasions en l’espace d’un mois sur l’étendue du pays inquiète des observateurs qui se demandent à quoi riment ces fuites en série. Au-delà des attaques des maisons carcérales, quel message les assaillants voudraient-ils passer ? Créer juste la psychose au sein de la population ? En tout pour un pays en plein dans le processus électoral, tout ceci n’est pas de bon augure."



"RDC : Désordres calculés ou perte de tout contrôle?
° https://afrique.lalibre.be/4775/rdc-desordres-calcules-ou-perte-de-tout-controle/
Commentaire

Dimanche matin, 930 détenus sur les 966 qu’abritait la prison de Béni, au Nord-Kivu, se sont évadés lors d’une attaque du bâtiment; l’opération aurait fait une dizaine de morts.
C’était la quatrième évasion de masse en moins d’un mois. Le 17 mai au soir, une attaque de la prison de Makala, à Kinshasa, avait permis à plus de 4000 détenus de s’évader, dont le chef d’une secte politico-mystique, Ne Mwanda Nsemi – toujours en fuite aujourd’hui. Moins de 48 h plus tard, 68 des 74 prisonniers de Kasangulu, au Kongo-central (ex-Bas-Congo) prenaient à leur tour la poudre d’escampette. Et à l’aube de ce 10 juin, une dizaine de détenus avaient été libérés par la force au parquet de Matete (Kinshasa).
Même dans le pays champion des évasions de détenus en raison du manque d’entretien des locaux, de la vénalité des gardiens et de la misère dans laquelle croupissent les détenus – pas soignés et à peine nourris – c’est beaucoup. Beaucoup trop.

Si dans les trois premiers cas on a accusé plus ou moins nettement le mouvement de Ne Mwanda Nsemi d’être à l’origine des attaques, ce cas de figure paraît impossible à Beni.
La succession des évasions est donc considérée par de plus en plus de Congolais comme une tentative de plus des autorités, restées en place malgré la fin de leur mandat, de créer suffisamment de chaos pour avoir une bonne raison de continuer à ne pas organiser les élections exigées par la Constitution.
Le même raisonnement est tenu par nombre de Congolais au sujet de la multiplication des foyers insurrectionnels dans le pays : après le Kivu, le Kongo-central, le Tanganyika (ex-Katanga) et les cinq provinces du Grand Kasaï sont aujourd’hui affectées.

Qu’il s’agisse effectivement d’un calcul politique machiavélique d’apprentis sorciers ou que ce soit le fruit d’une perte de contrôle par des autorités locales, dans les deux cas le pouvoir est en faute – et sanctionne à peine les responsables, quand il est si prompt à punir le moindre mouvement d’un opposant.
Et dans les deux cas, le pays glisse dangereusement sur une pente dont on connaît le début mais pas la fin. Jusques-à quand le Congo résistera-t-il à ce traitement ?"



"Opération portes ouvertes dans les prisons du Congo?
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/2017/06/13/operation-portes-ouvertes-dans-les-prisons-du-congo/
Les prisons du Congo font-elles l’objet d’une opération « portes ouvertes » ? Le Ministre congolais de la Justice, Alexis Tambwe Mwamba a du répondre à une motion de défiance déposée par 51 parlementaires nationaux inquiets par la vague d’évasions qui secoue les prisons du pays. Cette fois, c’est à Beni, dans le Nord Kivu, que, dimanche dernier, 930 détenus, sur les 966 que comptait la prison de Kangwayi ont pris le large. Cette évasion massive est la quatrième en moins d’un mois : le 17 mai au soir, une attaque menée contre la prison de Makala à Kinshasa avait permis à 4000 détenus de s’évader dont le chef d’une secte politico mystique active dans le Bas Congo, Ne Mwanda Nsemi. Deux jours plus tard, à Kasangulu dans le Kongo central (ex Bas Congo) 68 prisonniers sur 74 réussissaient à s’échapper tandis qu’à Kinshasa une dizaine de détenus étaient libérés de force au parquet de Matete (Kinshasa). A Kalemié (Tanganyika) on a également enregistré des évasions massives.

Les députés reprochent au ministre de la Justice d’avoir menti tant sur les responsabilités des autorités que sur le nombre exact des évadés. Ils stigmatisent aussi le refus d’exécuter la loi sur l’amnistie et de mettre en œuvre les mesures dites de décrispation politique, qui passent par la remise en liberté d’un certain nombre de prisonniers d’opinion.
Les circonstances dans lesquelles se sont déroulées la dernière cavale massive, celle de Beni, laissent perplexe : d’après un témoin local, c’est quelques heures après le départ pour Kinshasa de l’auditeur militaire, le général Timothée Munkuntu, que tout est allé très vite. La prison a été prise d’assaut, les échanges de tirs avec les policiers ont fait onze morts dont huit parmi les forces de l’ordre. Or la prison de Beni abritait, outre des combattants Mai Mai (milices congolaises) un nombre important de combattants de confession musulmane et accusés de faire partie d’une filière jihadiste.

Au fil d’un long procès, qui s’est déroulé publiquement durant des mois, accusés et témoins avaient révélé peu à peu les fils d’une pénétration menée par des réseaux islamistes et entretenus par le commerce transfrontalier, de l’or entre autres. Ces réseaux bénéficiaient de complicités locales, y compris au plus haut niveau de l’armée gouvernementale et l’évasion de protagonistes importants empêchera de faire la lumière sur l’étendue de leurs protections. En outre, selon d’autres témoins joints par téléphone, l’attaque a été de courte durée, et le calme est revenu très rapidement dans la ville malgré l’élargissement de détenus potentiellement dangereux, miliciens Mai Mai ou combattants jihadistes, de nationalité congolaise ou membres des ADF Nalu ougandais.

En réalité, la plupart de nos interlocuteurs à Beni doutent des explications officielles : ils blâment la vénalité des gardiens, d’autant moins vigilants qu’ils sont mal payés et mal nourris, ils critiquent la faiblesse des dispositifs de sécurité. Mais surtout, comme beaucoup de Congolais, les ressortissants de Beni avancent la thèse d’une manipulation menée par le pouvoir. Le président Kabila ayant déclaré dans une récente interview que les élections ne pourraient se dérouler dans un pays livré au chaos, beaucoup de ses compatriotes en ont conclu qu’il serait lui-même le bénéficiaire sinon l’organisateur de ce chaos et des violences qui se répandent à travers la République, du Nord Kivu jusque dans cinq provinces du Kasaï et dans l’ex-Katanga. Même si ce soupçon n’était pas fondé, la situation n’en serait pas moins dramatique car la multiplication des foyers de violence signifierait alors que le pouvoir central perd peu à peu le contrôle de ce pays-continent."



"Actu Expliquée 12 Juin17 : Evasion spectaculaire de 930 prisonniers à Beni"




"Actu Expliquée 10.06.17 - Evasion au Parquet de Matete : La police accuse les évadés de Makala"




Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  ndonzwau le 26/6/2017, 1:04 am


"Affaire Muanda N'Semi:le Porte Parole du BDM Répond à Felix Tshisekedi..Parle des Massacres au Kasai"



Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  ndonzwau le 27/6/2017, 4:49 am

"URGENT!TEMBE ESILI APRES SON INTERVIEW AUDIO VOICI NE MUANDA NSEMI EN IMAGE VIDEO"




Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne Muanda Nsemi; evade' ou tue' ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum