HORREUR AU KASAI: UN "WEBDOC" SUR RFI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

HORREUR AU KASAI: UN "WEBDOC" SUR RFI

Message  Troll le 13/6/2017, 2:49 pm

[color=#0033cc]
MASSACRES ET CRIMES DE GUERRE AU KASAI, UNE DOCUMENTATION  DE RFI[/color]


Nous avons posté cette documentation de la RFI afin de "ventiler" ce sujet et rendre possible une lecture attentive et même plus lucide des faits au Kasai⭐

Quand notre gouvernement après avoir refusé une enquête internationale est entrain de ceder á la pression de l´ONU, pirat cette documentation:face: va certainement relancer les débats sur la necessité d´une enquête et mieux d´un tribunal international pour..non seulement le Kasai, mais aussi Beni (comme le souligne Katumbi sur le site du journal Lalibre.be:face: )

Idea http://webdoc.rfi.fr/rdc-kasai-violences-crimes-kamuina-nsapu/chap-01/

Bonne lecture et partagez avec nous votre comprehension du sujet study


Dernière édition par Troll le 13/6/2017, 5:44 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: HORREUR AU KASAI: UN "WEBDOC" SUR RFI

Message  El-Shaman le 13/6/2017, 4:49 pm

Troll a écrit:[color=#0033cc]
MASSACRES ET CRIMES DE GUERRE AU KASAI, UNE DOCUMENTATION  DE RFI[/color]


Idea  http://webdoc.rfi.fr/rdc-kasai-violences-crimes-kamuina-nsapu(chap-01/

scratch FILE NOT FOUND scratch Le lien ne passe pas

Revenir en haut Aller en bas

Re: HORREUR AU KASAI: UN "WEBDOC" SUR RFI

Message  ndonzwau le 13/6/2017, 5:30 pm

 
 





° http://webdoc.rfi.fr/rdc-kasai-violences-crimes-kamuina-nsapu/chap-01/

[size=153]C'est l’histoire d’une étincelle qui devient incendie. Le 12 août 2016, Jean-Prince Mpandi, le 6e « Kamuina Nsapu » du nom, chef coutumier des Bajila Kasanga, est tué dans l’assaut de sa maison, dans la province du Kasaï-Central. Tous les regards sont tournés alors vers un autre Kasaïen, Étienne Tshisekedi, l’opposant historique de retour au pays après deux années d’exil. À quelques mois de la fin du mandat de Joseph Kabila, l’un choisit l’insurrection, l’autre le dialogue. Dix mois plus tard, on dénombre des centaines de morts, peut-être des milliers, mais aussi des milliers d’enfants enrôlés, plus d’un million de déplacés et au moins quarante-deux fosses communes.

Comme Étienne Tshisekedi, Jean-Prince Mpandi est un enfant du Kasaï-Central, l’une des provinces les plus pauvres de l’espace du Grand Kasaï . Jusque-là, un havre de paix : d’imposantes paroisses tous les vingt kilomètres et des villages alentours qui portent le nom des chefs qui les administrent. Trop peu de routes et de ponts construits du temps des missionnaires et pas grand-chose depuis leur départ. La voie de chemin de fer, qui fonctionne toujours, zigzague au milieu des rivières et des champs.

Son Kasaï natal, le vieil opposant Tshisekedi l’a déserté depuis longtemps et mène son combat à Kinshasa. Mais dans le Grand-Kasaï, il n’y a plus que trois pouvoirs qui comptent : l’État, qui est honni pour beaucoup, l’Église catholique, qui perd du terrain, et les chefferies coutumières. Depuis 2015, une nouvelle loi portant statut des chefs coutumiers est entrée en vigueur. Elle prévoit la rémunération des chefs et la publication d’un arrêté de reconnaissance du statut de chaque chef. Le régime de Joseph Kabila est accusé  d’avoir utilisé cette nouvelle loi à des fins politiques pour asseoir son contrôle sur cette terre d'opposition. Depuis la colonisation, aucun régime - ni celui de Mobutu, ni celui de Laurent-Désiré Kabila - n’avait touché au pouvoir coutumier dans l’espace du Grand Kasaï. On raconte que le président Mobutu allait lui-même au-devant des chefs coutumiers les plus importants, chez eux, à la cour royale, pour les saluer.[/size]

Le Système Kamuina Nsapu(...)"
° http://webdoc.rfi.fr/rdc-kasai-violences-crimes-kamuina-nsapu/chap-01/pdf/systeme-kamuina.pdf

Ma rapide première impression est que je crains que la journaliste (RFI) ait fait la part trop belle à une vue du dedans, à partir des 'Kamuina Nsapu' eux-mêmes et moins à partir d'une interaction effective entre eux et les autorités locales et centrales qui explique le destin de cette affaire qui ne serait pas devenue sans cet interface ce qu'elle est devenue...
Du coup, on risque de n'être attiré que par les manœuvres des milices et pas assez par le complot de leurs adversaires en face (autorités politiques et administratives locales et centrales et surtout leurs représentants qui se résument surtout en policiers et militaires mais aussi à tous ceux à qui elles les rattachent)...
Par exemple sans Bitshabu et ses oukases bien intéressées, l'affaire 'Kamuina Nsapu' aurait-elle vraiment existé à ce point ? Je ne sais pas si à la fin du document cette question importante sera évidente...


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: HORREUR AU KASAI: UN "WEBDOC" SUR RFI

Message  Troll le 13/6/2017, 5:45 pm

study
Chap 1

On dirait que ces journalistes de RFI possedent une suite..longue sur cette affaire study

Revenir en haut Aller en bas

Re: HORREUR AU KASAI: UN "WEBDOC" SUR RFI

Message  Admin le 13/6/2017, 11:29 pm

Troll a écrit:[color=#0033cc]
MASSACRES ET CRIMES DE GUERRE AU KASAI, UNE DOCUMENTATION  DE RFI[/color]


Nous avons posté cette documentation de la RFI afin de "ventiler" ce sujet et rendre possible une lecture attentive et même plus lucide des faits au Kasai⭐

Quand notre gouvernement après avoir refusé une enquête internationale est entrain de ceder á la pression de l´ONU, pirat cette documentation:face: va certainement relancer les débats sur la necessité d´une enquête et mieux d´un tribunal international pour..non seulement le Kasai, mais aussi Beni (comme le souligne Katumbi sur le site du journal Lalibre.be:face: )

Idea http://webdoc.rfi.fr/rdc-kasai-violences-crimes-kamuina-nsapu/chap-01/

Bonne lecture et partagez avec nous votre comprehension du sujet study

J'ai vraiment appris avec ce document.
Vraiment ce pouvoir est odieux
avatar
Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HORREUR AU KASAI: UN "WEBDOC" SUR RFI

Message  ndonzwau le 14/6/2017, 2:37 am

Admin a écrit:
Troll a écrit:[color=#0033cc]
MASSACRES ET CRIMES DE GUERRE AU KASAI, UNE DOCUMENTATION  DE RFI[/color]


Nous avons posté cette documentation de la RFI afin de "ventiler" ce sujet et rendre possible une lecture attentive et même plus lucide des faits au Kasai⭐

Quand notre gouvernement après avoir refusé une enquête internationale est entrain de ceder á la pression de l´ONU, pirat cette documentation:face: va certainement relancer les débats sur la necessité d´une enquête et mieux d´un tribunal international pour..non seulement le Kasai, mais aussi Beni (comme le souligne Katumbi sur le site du journal Lalibre.be:face: )

Idea http://webdoc.rfi.fr/rdc-kasai-violences-crimes-kamuina-nsapu/chap-01/

Bonne lecture et partagez avec nous votre comprehension du sujet study

J'ai vraiment appris avec ce document.
Vraiment ce pouvoir est odieux

Admin , selon moi on en apprend certes de très sordide et de macabre de cette tragédie mais jusque-là on en apprend surtout du fonctionnement jusqu’auboutiste des « Kamuina Nsapu » plutôt que des seules méthodes 'odieuses' du pouvoir notamment via Bitshabu ; c’est ma première impression, je ne sais trop si elle est tant fondée !

Je trouve que jusque-là la journaliste ne nous détaille pas exhaustivement les débuts du conflit qui auraient donné davantage des justifications à l’attitude du denier ‘Kamuina Nsapu’ assassiné…
Qu’en est-il par exemple des tenants et aboutissants de la mort du précédent ‘Kamuina Nsapu’ que l’avant-dernier imputait clairement à Bitshabu ?
Ailleurs on devine à peine que la dernière expédition des gens de Kinshasa en août 2016 à Kananga avait un objectif clair : obtenir la reddition du chef coutumier ou on le 'tuait' mais jusque-là le document ne nous le démontre pas assez…

Bref, à mon pauvre avis si rien dans la suite n’est suffisamment mis à la charge des gens du pouvoir, ce document risque de donner des raisons procédurières à celui-ci d’être intervenu pour rétablir l’ordre face à un chef coutumier assez déterminé à se défendre par tous les moyens…
De plus, selon les rumeurs du pouvoir, ils auraient retrouvé dans les papiers du 'Kamuina Nsapu' assassiné tout un plan de déstabilisation de l'ordre public comme arme de sa défense...
D'ici qu'ils l'utilisent pour lui imputer le meurtre des experts de l'Onu, on n'est pas sorti du stratagème...
Attendons la suite…


"Et si le pouvoir perdait « réellement » le contrôle?"
Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/06/13/pouvoir-perdait-reellement-controle.html
Alors que le Kasaï s’embrase, au point de susciter la colère de l’Angola, qui n’a pas hésité à envoyer ses troupes vers ses frontières avec la RDC, il sied de se demander si le pouvoir ne perdait pas réellement le contrôle du pays.



Un grand dossier. Des documents exclusifs, des explications et une enquête approfondie. C’est ce que la Radio France Internationale met à la disposition de ses auditeurs et lecteurs ce mardi au sujet de la crise dans la région du Kasaï, au centre de la République démocratique du Congo.(...)"


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: HORREUR AU KASAI: UN "WEBDOC" SUR RFI

Message  Kakato le 14/6/2017, 2:10 pm

Cette histoire "kamwina Nsapu"commence a prendre une tournure pas tres favorablepour certains...
Lire le temps,c'est la capacite des hommes intelligents.L'histoire de la RDC est cyclique.
Lumumba en laissant massacrer les balubas par les soldats de son oncle Lundula n'avait pas vu venir sa fin.
Kasa-vubu croyait faire mieux en elevant Mobutu et le laissant faire ce qu'il voulait de l'armee est tombe de haut. Le massacre de Kasapa que Koyagialo niait vers la fin de sa vie a ete le point final de la carriere de Mobutu. En parcourant ce webdocumentaire,je comprends que la carriere de JKK est arrivee a sa fin,il a lui meme donne le fouet pour le battre...
"Mbuma eliaka lidesu efandaka obe se na lidesu" Arafat peut le dire en Lari:lol: Laughing Que Jose moke trouve le leaker,sinon il est foutu

Revenir en haut Aller en bas

Re: HORREUR AU KASAI: UN "WEBDOC" SUR RFI

Message  ndonzwau le 14/6/2017, 6:35 pm

 



° http://webdoc.rfi.fr/rdc-kasai-violences-crimes-kamuina-nsapu/chap-02/


En l’espace de dix mois, le Grand Kasaï, havre de paix depuis plus de 40 ans, s’est transformé en zone de conflit. Depuis la mort du chef Kamuina Nsapu, on dénombre des centaines, peut-être des milliers de morts, au moins quarante-deux fosses communes et plus d’un million de déplacés. Face à une insurrection sans précédent, les forces de sécurité ont mené une violente campagne de contre-insurrection. Les responsables sont connus. Ils sont le produit des heures les plus sombres de l’histoire du Congo, celles de ses deux guerres et des atrocités qui se perpétuent depuis dans l’Est du pays.

Le Grand Kasaï a dépassé l’est du Congo. La violence a atteint une intensité rare. En dix mois, le conflit entre les adeptes du chef coutumier Kamuina Nsapu et les forces de sécurité a touché cinq provinces. Au moins quarante-deux fosses découvertes, des communiqués incessants des agences ou organisations humanitaires, avec chaque semaine, son nouveau chiffre, plus d’un million de déplacés au Grand Kasaï... Depuis janvier 2017, l’insurrection se double de conflits interethniques, le plus souvent instrumentalisés à des fins politiques. Les militaires congolais ? Les Kamuina Nsapu réagissent à leur déploiement comme les groupes d’autodéfense de type Maï-Maï  l’ont fait au début de la première guerre du Congo. Pour les miliciens, ces militaires, et en particulier ceux qui ont été de toutes les rébellions soutenues par le Rwanda, sont des envahisseurs au même titre que l’armée rwandaise.



A côté du village de Bitande, au bord de la route N40. © Sonia Rolley

En 1996 et 1997, ce sont des dizaines, voire des centaines de milliers de réfugiés hutus rwandais et civils congolais qui ont été massacrés sur la route qui menait l'Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL) de Laurent-Désiré Kabila, au pouvoir et à Kinshasa. Pour beaucoup, le sujet reste tabou et aucun crime n’a été jugé. C’est le socle de la culture de l’impunité au Congo. Mais avant cet afflux de millions de réfugiés, parmi lesquels on comptait ceux qui avaient commis le génocide des Tutsis en 1994 au Rwanda, l’est du Congo n’était pas si différent du Grand Kasaï. Malgré déjà quelques drames , la situation y était globalement paisible et il n’y avait pas de violence récurrente et généralisée. Et même si au Rwanda et au Burundi voisins, les machettes avaient déjà parlé, l’Est résistait tant bien que mal. Sans massacres de masse ni campagnes de viols, sans torture ni fosses communes. La violence n’a pas toujours atteint une telle échelle en RDC. 

Les officiers déployés dans le Grand Kasaï ont commencé leurs carrières à cette époque. Officiers ou « Kadogo  », ce sont, pour la plupart, des soldats de l’est du pays, qui ont été amenés à venir sur les terres « sacrées » du chef Kamuina Nsapu, au gré des restructurations au sein de l’armée congolaise.(...)"


A le consulter, il y'a hélas et c’est gravissime, un biais qui grève le diagnostic et le récit de RFI, celui commun à presque toutes les chancelleries occidentales, leur presse et leur opinion : c'est celui de ne jamais comprendre consciemment ou inconsciemment la réalité de l'ennemi que représente le Rwanda pour les Congolais, « le Rwanda de Kagame (et d'ailleurs l'Ouganda de Kaguta) comme celui représenté par les locaux que sont les rwandophones Congolais(?) ou non Congolais », d’autant que dans le fond, unis par leur loyauté exclusive envers leur Rwanda (d'origine)...

Quand 'Kamuina Nsapu' fustige les « étrangers rwandais » qui sont venus le contraindre ou le réprimer, il le fait comme le ferait n'importe quel Congolais de souche, il ne confond donc pas comme l'insinue la journaliste de RFI « Rwandais du Rwanda »' et « Rwandophones du Congo » qu'on les appelle « Banyamulenge ou que sais-je » : bien à raison le Congolais autochtone qu'il soit du Centre au Kasai, de l'Ouest à Léo ou d'ailleurs de l'Est à Goma ou à Bukavu considère bien à raison  ce « rwandophone là », celui représenté ici par le fameux Général 'rawandophone' (ou 'rwandais' c'est pareil vous ai-je expliqué) Ruhorimbere ou Cie comme un étranger d'autant que si l'on va lui demander à lui-même, il vous dira que dans sa conscience il se considère comme un étranger installé certes au Congo (qu'il veut conquérir, envahir) mais venu du Rwanda auquel il garde toute sa loyauté, bref un « occupant » bien conscient de l'être !

C’est ce qu’ont pratiqué les « Nkunda » (aujourd’hui retranché au Rwanda après avoir servi et sévi au Congo, c’est ce que pratique ouvertement Ntaganda qui avoue à la CPI qu’il est rwandais après ses ‘loyaux’ services en tant qu’officier Congolais, c’est ce qu’a fait avant eux Kabarebe transformé jadis sans scrupules en Chef d’Etat-Major Congolais tout rwandais qu’il soit comme c’est évident aujourd’hui !

C'est celle-là la réalité de « l'occupation rwandaise » que Sonia Rolley et ses autres compères occidentaux sont consciemment ou inconsciemment incapables de comprendre parce que dès le départ pour se pardonner de leur indifférence dans le génocide rwandais dans lequel aucun Congolais n'a participé ou je ne sais pour quelle bonne conscience convenue ils ont pris fait et cause pour les Rwandais (tutsi) jadis victimes de génocide  jusqu'à s’interdire de voir le génocide encore plus immense que Kagame et les siens commettent en vengeance(?) au Congo depuis 1994...

De même, ils ne peuvent comprendre les possibles dessous de la tragédie du Kasai qui consisteraient en un plan bien réfléchi et en action d'y exporter l'invasion chronique présente à l'Est pour détourner exprès les condamnations légitimes des Congolais dans leur entreprise de balkanisation du Congo à l’Est...


Dommage que certains Congolais hélas souvent parmi eux des « Kasaiens » ne réalisent pas que les leurs ont été embarqués exprès sur cette expédition pour leurs propres intérêts car il faut le répéter encore et encore une fois, l'Est (Kivus et une partie de la Province Orientale) comme le Centre (le Grand Kasai) malgré quelques drames sporadiques ont toujours vécu en paix, la violence aiguë avec tueries barbares, viols, déplacés, spoliations diverses y était inconue, elle est venue des voisins de l'Est, exportée des coutumes barbares jusqu'au génocide du Rwanda voisin...
Les officiers et militaires déployés dans le Grand Kasaï sont exprès des anciens des « Kadogo  » de la sinistre AFDL.


C'est d'ailleurs là où l'on voit mieux dans cette deuxième partie du récit la part du pouvoir 'kanambiste' décrite à partir de la 'geste diabolique' du fameux Ruhorimbere et de ses hommes politiquement engagés dans un plan sinistre face aux miliciens 'nus(?)' de 'Kamuina Nsapu' convaincus de défendre leur terroir... (Lisez les termes sans équivoques à ce sujet de Rolley dans son récit !)
N’empêche la défense contre le pouvoir ne sera pas de tout repos comme on peut voir la batterie des manœuvres qu’il met en branle : des militaires ‘étrangers’, ’rwandophones’ je veux dire, plus qu’alliés objectifs du pouvoir envoyés exprès là pour tuer mais maquillés en troupes régulières, des manipulations d’images et des témoignages, des tournées diplomatiques expresses pour ameuter des soutiens (PR et Ministre des AE), des difficultés à y obtenir une enquête internationale pour cause des vetos au CS et des refus d’autres pays africains, la RSA et d’autres et même l’Angola…

Très sérieuse attention à exiger des Congolais sur la compréhension et la gestion de la tragédie du Kasai car si ‘JK’ est certes sur la voie du garage mais d’ici que celui-ci soit effectif, il est encore capable d’un affreux génocide au Kasai et ailleurs dans notre pays…


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: HORREUR AU KASAI: UN "WEBDOC" SUR RFI

Message  Kakato le 15/6/2017, 11:51 am

Cher compatriote Ndozwau
Vouloir tout ramener aux occupants Rwandais et aux sois disant Kasaiens inconscients est une distraction.
D'abord le Kasai n'a jamais ete un havre de paix.De 1960 a ce jours beaucoups de massacres s'y sont perpetres.
Si les massacres actuels portent la signature de quelques Rwandais,les faits nous ramenent en RDCongo. Le CEM des FARDC est un congolais,Boshab,Shadary,Kalev,sont des congolais.Tout l'appareil securitaire,heritage du marechal est restee RDCongolaise.
Nous devons apprendre avant tout a nous aimer entre congolais...Les etrangers dirigent ce pays en jouant sur les haines tribales. Parler des Rwandais quand Kagame est venu tranquillement a bruxelles Laughing c'est indecent(excusez le terme mais j'ai pas trouve mieux) en meme temps on fait la chasse aux congolais.
Prennons conscience et chassons l'ennemi commun qui est JKK et pas des moulins a vents Rwandais.
La paix chez vous

Revenir en haut Aller en bas

Re: HORREUR AU KASAI: UN "WEBDOC" SUR RFI

Message  ndonzwau le 15/6/2017, 4:17 pm

  



° http://webdoc.rfi.fr/rdc-kasai-violences-crimes-kamuina-nsapu/chap-03/

La situation dans le Grand Kasaï a dégénéré en moins de 10 mois. Depuis l’étincelle d’août 2016, c’est devenu une crise majeure. Au moins quarante-deux fosses communes et encore des enquêtes à mener. Plus d’un million de déplacés et des dizaines de milliers de réfugiés en Angola. La mission des Nations unies au Congo est la mission la plus chère au monde : plus d’un milliard de budget par an, presque 20 000 hommes et 18 ans de présence. Comment a réagi l’ONU ?

Le début de la crise Kamuina Nsapu coïncide avec le retour d’Étienne Tshisekedi. L’opposant historique était absent depuis deux ans de République démocratique du Congo. Il rentre à cinq mois de la fin du deuxième et dernier mandat du président Kabila et il est le seul à savoir mobiliser les foules. Les troubles sont attendus à Kinshasa, Lubumbashi, Goma : manifestation, répression… mais pas dans les campagnes. Les observateurs étrangers n’imaginent pas avoir à faire face à une vague d’« attaques mystiques » et à des massacres dans le Grand Kasaï. 

Quand le chef Jean-Prince Mpandi est tué le 12 août 2016, c’est presque un non-évènement. Personne ne pense au Grand Kasaï. En août 2016, la communauté internationale a deux priorités : les tractations politiques en vue du dialogue intercongolais et l’organisation des élections. Kamuina Nsapu n’est, à l’époque, qu’un chef coutumier dont personne n’a entendu parler. 

Le lendemain de sa mort, le 13 août, a lieu le massacre de Rwangoma  dans l’est du Congo. Dans ce quartier, situé à deux ou trois kilomètres de la résidence du chef de l’État, 51 morts sont recensés. Joseph Kabila vient de quitter la ville après avoir promis la paix à Beni. Ce massacre ressemble à un message qu’on lui envoie. La situation se dégrade partout. La RDC a neuf frontières, beaucoup trop de richesses et tous les problèmes qui vont avec. Après les crises rwandaise, burundaise et centrafricaine, la crise sud-soudanaise déborde au Congo. Conséquence : des dizaines de milliers de réfugiés et les combattants qui vont avec. Riek Machar  et ses hommes arrivent dans l’est du Congo. L’ONU doit être sur tous les fronts.


LES CASQUES BLEUS SONT-ILS ARRIVÉS TROP TARD ?(...)"

Le troisième et dernier volet du dossier de RFI sur le Kasai est consacré à la (ré)action de l’ONU sur place face à cette terrible crise !
Le moins qu’on puisse en dire est que si son action a été entravée par les forces locales (et centrales) du pouvoir, elle n’en a pas été moins mise en branle en retard et a souffert d’un parti-pris évident de l’Onu (et de la Monusco) de ne pas trop intervenir directement sur le terrain dans le Kasai…

Plus étonnant est que même après l’assassinat de ses experts, l’Onu (et la Monusco) semble avoir pris l’option d’en faire moins et même parfois de ménager les autorités Congolaises… Croirait-elle en obtenir une meilleure vérité des faits qu’on ne peut manquer quand même de se demander si elle en obtiendra meilleure justice pour ses agents tués comme l’attendent les familles, leurs chancelleries et l’opinion nationale et internationale ?

Au bout du compte il m’apparaît que même après une enquête aussi fouillée, la vérité des faits reste fuyante, pour quel service d'informations à terme à l'opinion et à la justice ? Osons espérer qu'elle est encore lisible entre leurs lignes, leurs images pour qui la cherche, c'est le cas de la justice, des chancelleries et des institutions nationales tant qu'internationales !

Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 15/6/2017, 8:37 pm, édité 2 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: HORREUR AU KASAI: UN "WEBDOC" SUR RFI

Message  ndonzwau le 15/6/2017, 5:52 pm

Kakato a écrit:Cher compatriote Ndozwau
Vouloir tout ramener aux occupants Rwandais et aux sois disant Kasaiens inconscients est une distraction.
D'abord le Kasai n'a jamais ete un havre de paix.De 1960 a ce jours beaucoups de massacres s'y sont perpetres.
Si les massacres actuels portent la signature de quelques Rwandais,les faits nous ramenent en RDCongo. Le CEM des FARDC est un congolais,Boshab,Shadary,Kalev,sont des congolais.Tout l'appareil securitaire,heritage du marechal est restee RDCongolaise.
Nous devons apprendre avant tout a nous aimer entre congolais...Les etrangers dirigent ce pays en jouant sur les haines tribales. Parler des Rwandais quand Kagame est venu tranquillement a bruxelles Laughing c'est indecent(excusez le terme mais j'ai pas trouve mieux) en meme temps on fait la chasse aux congolais.
Prennons conscience et chassons l'ennemi commun qui est JKK et pas des moulins a vents Rwandais.
La paix chez vous

Compatriote Kakato,

Je ne connais pas tout, ce serait pour moi que folie de le prétendre, nos différents points de vue, selon moi, contribuent sans doute mieux à la compréhension des sujets...
N'empêche :

1° « Vouloir tout ramener aux occupants Rwandais et aux sois disant Kasaiens inconscients est une distraction… »
Je vous laisse libre de votre constat que bien sûr je ne partage pas, j’espère juste que vous ne tombiez pas dans le piège des gens qui, j’en suis sûr, ont un plan bien arrêté d'exporter les troubles de l’Est au Centre dans le Kasai, justement pour s’entendre dire ce genre de remarque…

Sauf aussi que personnellement je ne ramène pas « ‘tout’ aux occupants rwandais », pour moi aussi il y’a  et je le signale, une part nette de responsabilité des Congolais (les décideurs ne fût-ce au niveau du pouvoir central sont aussi des Congolais (voir Bitshabu et Cie)) et surtout je n’ai jamais pris les « Kasaiens » pour des « inconscients », c’est même le contraire que je suppose, les ‘Kamuina Nsapu’ bien kasaiens sont tellement « conscients et se prennent en charge » qu’il y’a eu cette réaction aux conséquences pas toujours prévisibles par eux-mêmes…
En passant rassurez-vous, pour moi les Kasaiens ne sont pas plus « inconscients » que les ‘Bakongo’ face à BDK, que les ‘Katangais’ face à Gédéon Kyungu, que même les ‘Kivutiens’ face au M23 ou aux fameux ADF…
Je préfère vous faire cette précision et à l’occasion vous inviter à relire ce que j’ai écrit…

2° « Tout l'appareil securitaire,heritage du marechal est restee RDCongolaise. »
Là aussi, votre affirmation est contraire à la réalité que décrit avec force détails la journaliste : par la force déjà des mixages hasardeux sortis des guerres de 1996 à 2003, celui-ci a été complètement bouleversé, les régiments et brigades opérant à l’Est et qui ont été déversés exprès dans le Kasai sont en majorité des ‘rwandophones’ ou commandés par eux ! C’est sans équivoques dans le récit !

3° « Nous devons apprendre avant tout a nous aimer entre congolais...Les etrangers dirigent ce pays en jouant sur les haines tribales. … Prennons conscience et chassons l'ennemi commun qui est JKK et pas des moulins a vents Rwandais. »
Tout à fait d’accord avec vous d’inviter à ‘l’amour compatriotique’ à banir les « haines tribales » comme à « prendre conscience de l’ennemi commun JKK… », sauf, permettez-le moi, de ne pas exclure ‘JK’ des « Rwandais », ils l’ont installé et continuent à le soutenir très activement tant son départ risque de saper les alliances avatageuses qu’ils ont nouées avec lui…

4° Au final donc, notre diagnostic diverge sur plus d’un titre entre nous : contrairement à vous, les « Rwandais ne sont pas pour moi que des « moulins à vents » », ils font pleinement parties de notre problème !
Nous prendre en charge, combattre le pouvoir en place et chasser l’ennemi commun passe et commence peut-être même par « prendre conscience de la part de nos voisins rwandais et ougandais dans notre crise », quitte bien sûr à nous organiser et à passer courageusement et intelligemment à l’action…
Certes, c’est plus facile à clamer qu’à faire, juste donnez(ons)-nous des pistes et des moyens bien concrets pour réussir ce combat capital de notre pays !


Salutations compatriotiques !

Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: HORREUR AU KASAI: UN "WEBDOC" SUR RFI

Message  Troll le 17/6/2017, 3:44 pm

Idea sunny LA SUITE DE L´HISTOIRE SE JOUE Á GENEVE


¤ "HCDH" Haut Commissariat aux Droits de l´Homme de l´ONU

Avant de commencer de parler d´un Tribunal International pour la RDC sunny l´histoire commence á prendre forme á l´ONU devant le HCDH sunny

¤Tambwe Mwamba ministre de la justice devait en principe sejourner á Geneve pour traiter ce dossier..qui une bombe á fragmentation capable non seulement de placer la RDC sous "embargo de l´ONU" drunken mais pire de transformer les dirigeants congolais en "parias" qui doivent-être forcés de quitter le pouvoir et se faire juger comme les Nazi, les Yougoslaves ect...avant eux cherry


Le malheur ne venant pas seul, Tambwe Mwamba la voix du gouvernement se retrouve lui même sous enquête pour crimes de guerre et terrorisme
Comment alors va-t-il defendre le gouvernement quand "moralement" il est sous pression, car risquant de sejourner dans une prison de la CPI

LE MALHEUR DE KABILA PORTE UN NOM


Il y avait eu Russ Feingold, ensuite le jeune juriste T Perriello.. maintenant, il ya l´ambassadrice NIKKI[á /b]

Depuis que cette femme a pris ses fonctions d´ambassadrice des USA á l´ONU, son speech en direction de la RDC est non seulement très explicite, mais pire agressif !
Elle avait commencée par affirmer que "la Monuc était complice des crimes contre l´Humanité dont les dirigeants sont auteurs...des dirigeants qu´elle traite de "corrompus" et qui massacrent leur propre citoyens
[b]
Depuis quelques semaines, l´ambassadrice NIKKI est á la pointe pour exiger une enquête internationale au Kasai


http://www.radiookapi.net/2017/06/17/actualite/securite/kasai-les-etats-unis-alertent-sur-de-nouvelles-allegations-de-meutre

Les USA continuent d´insister sur une enquête internationale dont la sanction finale est assez explicite: les dirigeants congolais sont auteur des crimes contre l´Humanité, des crimes de guerre si pas des actes de terrorisme envers la population au Kasai

¤ ENQUETE INTERNATIONALE, LE "BACK UP" DES AFRICAINS EN FAVEUR DE KABILA


Selon RFI, la semaine prochaine sera determinante pour le Kasai..En effet, il n´ya pas de "compromis" au sein de HCDH Les pays membres Africains apportent leur back up en faveur de Kabila qui ne souhaite pas voir une enquête internationale Tout juste, selon les pays Africains, l´ONU devrait apporter une assistance logistique et matérielle aux autorités congolaises

La position de l´UE et des USA semble être radicale car exigeant une enquête internationale
Qui va gagner ce bras de fer quand l´ambassadrice NIKKI ajoute encore plus de feu á l´incendie?

Revenir en haut Aller en bas

Re: HORREUR AU KASAI: UN "WEBDOC" SUR RFI

Message  Troll le 18/6/2017, 11:41 am

sunny

Le docteur Mukwege


Quand l´ambassadrice des USA á l´ONU parle des actes de viol au Kasai drunken voici le docteur MUKWEGE qui monte sur la scène sunny

http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/06/18/l-engagement-de-tous-est-necessaire-pour-que-le-viol-comme-arme-de-guerre-ne-soit-plus-tolere_5146384_3232.html

Nous avons vu le dr Mukwege faire le lobbying au Parlement en Suède pour faire aboutir les sanctions qui frappent les caciques de Kabila sunny

Revenir en haut Aller en bas

Re: HORREUR AU KASAI: UN "WEBDOC" SUR RFI

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum