4 éme message de Ne Muanda N'SEMI RDV le 07/08/2017

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: 4 éme message de Ne Muanda N'SEMI RDV le 07/08/2017

Message  ndonzwau le 8/8/2017, 7:10 pm

Arafat a écrit:Ce bougre de Ne Mwanda Nsemi doit arrêter de prendre des Congolais pour des idiots, n´est-ce pas lui qui le premier avait evoqué l´idée d´une transition de 3 ans avec le président Kabila et aujourd´hui il nous parle du Rwandais. Pourquoi tant de morts inutiles? Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

Arafat a écrit:
djino a écrit:Au stade actuel des choses : Toute action , tout mouvement qui va sens de la libération du Congo sont les bienvenus !!!!  Suspect  Suspect  Suspect

Il y a un processus électoral en cours, attendons d´abord de voir comment cela va se terminer. Je ne vois pas pourquoi qu´il faille plonger le pays dans le chaos alors qu´il n´y a encore jusqu´à ce jour aucune raison de le faire. J´aurai compris si la situation était comparable au Venezuela. Quel conard ce Ne Mwanda Funi Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Je ne sais si la lecture de la situation du pays selon laquelle « tout va bien, il n’y a pas le feu, il y’a un processus électoral en cours dont il faut attendre tranquillement les résultats et que toute contestation de cette gestion serait plonger le pays dans le chaos » repose sur des faits vérifiables…

La situation sociale et économique (à voir simplement le ‘prix’ du dollar à côté de toutes les révélations récentes sur le pillage en règle de la famille de ‘JK’) comme la situation politique marquée par un débauchage éhonté des opposants qui pour le moins qu’on puisse dire retarde ce fameux ‘processus électoral’ parce que d’abord ‘JK’ ne fait que semblant de vouloir aller aux élections, il veut au contraire y passer outre ou les ‘fausser’ d'une façon ou d'une autre pour maintenir son règne, démentent quelque peu ce « satisfecit »...

Ailleurs on peut épiloguer à l’infini sur la personnalité contestable et le parcours opportuniste de Ne Muanda Nsemi mais peut-on pour autant excommunier purement et simplement tout de son diagnostic et de ses propositions ? Quel est cet homme politique Congolais qui n’a jamais ‘fauté’, qui n’a jamais vagabondé politiquement et a toujours posé des actes exempts de critiques : du Patriarche Tshisekedi à son fils dans l’opposition sans parler de ‘JK’ qui à longueurs d’années renie sa parole et a fini par plonger le pays dans sa crise actuelle ?

L’essentiel ici selon moi est d’accorder à un responsable politique (Ne Muanda Nsemi ou un autre) son exercice ‘professionnel' de formuler son diagnostic sur la situation du pays, d’en proposer son traitement et surtout d’agir courageusement sur le terrain en conséquence !
On peut ainsi ne pas être d’accord avec le constat d’une classe politique médiocre, opportuniste, alimentaire et celui de trouver qu’aujourd’hui le fameux processus électoral en cours est une regrettable palinodie qui ne nous sortira pas du tunnel et qu’à la place nous ferions mieux de l’enterrer pour un « soulèvement populaire » qui nous ouvre vers des espoirs de véritable changement dont le pays a tant besoin !
C’est là un choix politiquement et intellectuellement tout à fait défendable !

Personnellement de guerre lasse vu l’enlisement en cours bien plus réel qu'il n'y parait, je ne suis pas loin de ranger ‘l’appel de Ne Muanda Nsemi’ parmi ces alternatives, d’ailleurs la fameuse opposition politique (‘Rassemblement, Apareco…) et la Société Civile à ses côtés (y compris la Cenco) ont toutes appelé ouvertement ou plus discrètement tantôt au recours à l’Article 64 tantôt au « soulèvement populaire » à la population de se « prendre en charge »…

Au final, qu’on ait de bonnes raisons de le regretter ou de l’applaudir parce que notamment son entreprise est à 'double tranchant' (son échec apparent offre un prétexte au pouvoir de sévir par « un état d'urgence »), Ne Muanda Nsemi n’a fait rien d’autre que prendre le courage de convoquer le « passage à l’acte » dans ce sens… Les magouilles du pouvoir, les 'villes mortes' du Rassemblement valent-elles vraiment mieux ?
Attendons voir, les manifestations d'hier ne sont peut-être pas si stériles que ça, pas que des violences inutiles...

Voilà CQFD : oser le risque du « soulèvement populaire » n'est peut-être pas un pari si insensé, si suicidaire pour le pays, contester la gestion en cours « n'est pas tant plonger inutilement le pays dans le chaos »; d'ailleurs qui dit qu'il ne nous faut pas passer par un réel chaos temporaire pour nous sortir de la nuit qui nous emprisonne...


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4 éme message de Ne Muanda N'SEMI RDV le 07/08/2017

Message  Arafat le 9/8/2017, 8:50 am

ndonzwau a écrit:
L’essentiel ici selon moi est d’accorder à un responsable politique (Ne Muanda Nsemi ou un autre) son exercice ‘professionnel' de formuler son diagnostic sur la situation du pays, d’en proposer son traitement et surtout d’agir courageusement sur le terrain en conséquence !
On peut ainsi ne pas être d’accord avec le constat d’une classe politique médiocre, opportuniste, alimentaire et celui de trouver qu’aujourd’hui le fameux processus électoral en cours est une regrettable palinodie qui ne nous sortira pas du tunnel et qu’à la place nous ferions mieux de l’enterrer pour un « soulèvement populaire » qui nous ouvre vers des espoirs de véritable changement dont le pays a tant besoin !
C’est là un choix politiquement et intellectuellement tout à fait défendable !

Tant mieux si le soulèvement populaire est la seule solution possible, qu´on passe alors directement à l´acte au lieu de semer la mort et la désolation ci et là sans résultats concrets.

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4 éme message de Ne Muanda N'SEMI RDV le 07/08/2017

Message  El-Shaman le 9/8/2017, 9:11 am

djino a écrit:
Very Happy Very Happy Very Happy  "Quand on a peur de la réalité,le mental accepte n'importe quelle création de l'imagination,pourvu qu'elle apaise son inquiétude."

Pauvre peuples Congolais !!!
C'est vraiment LAMENTABLE pour nos soi-disant combattant de l'Apareco.Ils ne savent plus à quel saint se vouer tellement qu'ils ont subi depuis plusieurs années le bourrage du crâne du soi-disant soulèvement populaire que prône l'Apareco. Les voila maintenant en train de soutenir Ne Muanda Nsemi en jouant le jeu de Kabila Kabange qui est de mèche avec ce dernier. C'est vraiment lamentable car il suffit d'appeler Kabila Kabange "KANAMBE" pour pouvoir manipulée tout ces soi-disant combattant de l'Apareco qui n'arrive plus à voir au-delà du bout de leurs nez vu qu'ils sont dans une émotion inférieure qui m'étonne vraiment.
BOLANDA INTERVIEW OYO YA KOVO INGILA. APANZI ZACHARIE BADIENGILA "Muanda Nsemi" DANZE.
Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Kiekiekiekiekiekie...Ngoya ooooh Mathilde olongwa Congo Diaspora.Il fallait ozala pona oseka nayo gratuitement  Wink  Wink  Wink  Wink


Revenir en haut Aller en bas

Re: 4 éme message de Ne Muanda N'SEMI RDV le 07/08/2017

Message  djino le 9/8/2017, 12:28 pm



Porte-parole de l'opposant Moïse Katumbi, l'ancien ministre congolais Olivier Kamitatu voit une "main noir du régime de Kinshasa" derrière les violences à répétition observées récemment dans la capitale et plusieurs autres villes de la RDC. Le but de cette main, selon lui : décréter l'état d'urgence.

L’état d’urgence en RDC, fantasme ou réalité
? Côté Majorité présidentielle (MP), on tente de rassurer. « Pour l’instant, la question ne se pose pas », Shocked  Shocked  répètent plusieurs proches du président Joseph Kabila. Mais, côté opposition, on craint de plus en plus l’instauration de cet état de crise, qui permettrait au régime en place à Kinshasa de repousser sine die les échéances électorales au nom de la sécurité. Et on voit dans la série de violences répétées dans le pays, dont la nouvelle attaque de la prison de Makala le 7 août, une stratégie déployée pour maintenir Kabila au pouvoir.          

Un point de vue partagé par nombre d’opposants congolais dont Olivier Kamitatu, l’une des figures du regroupement politique G7 et ancien président de l’Assemblée nationale. Également porte-parole de Moïse Katumbi et ancien ministre, Olivier Kamitatu a soutenu lundi 7 août, dans une vidéo relayée sur les réseaux sociaux, que la stratégie de Joseph Kabila consistait en effet à « imposer l’état d’urgence au prix du sang des innocents ».          acool1

Jeune Afrique : Vous accusez le président Joseph Kabila de « faire régner le chaos dans le pays afin d’instaurer l’état d’urgence ». Avez-vous des preuves de l’implication du chef de l’État dans la série de violences observée récemment en RDC ?

Olivier Kamitatu : Chaque fois que l’opposition annonce une manifestation, le pouvoir répond par un sur-déploiement militaire à travers la capitale et les autres villes du pays. Il y a toujours une volonté manifeste de brimer le droit de manifester, de s’exprimer. Aujourd’hui par exemple, le régime de Kinshasa a restreint l’utilisation des réseaux sociaux parce que nous avons appelé à des journées « villes mortes » les 8 et 9 août à travers le pays. Pourtant, ce lundi, nous avons vu des policiers très coopératifs, en train d’encadrer les adeptes de Bundu dia Kongo (BDK) alors que le guide spirituel de cette secte annonçait un mouvement de violences. On comprend tout de suite qu’il y a une main noire derrière ces manifestations.

Il en est de même dans le Kasaï, avec le déploiement des Bana Mura dont personne n’ignore la complicité avec le régime. Cette région est aujourd’hui incontrôlable à cause de la flambée de violence qui a été créée. Car la stratégie du régime de Kabila consiste en effet à mettre en place les conditions du chaos dans le pays pour pouvoir, à tout moment, décréter l’état d’urgence. Cela lui permettrait de repousser les échéances électorales.
Kabila profite de ces situations de violence pour les retourner en sa faveur Twisted Evil Evil or Very Mad Cool

Insinuez-vous que le président Kabila est derrière les agissements des miliciens Kamuina Nsapu au Kasaï ou des adeptes de BDK, auteurs présumés de récentes attaques à Kinshasa ?

Je ne dirais pas que Joseph Kabila est derrière ces récentes attaques, mais il a l’intelligence de profiter de ces situations de violence pour les retourner en sa faveur, en créant les conditions de la répression sauvage. Depuis un an, des dizaines de milliers de Congolais sont morts du fait de cette répression. Il appartient aux enquêtes des Nations unies d’établir les liens entre celle-ci et le régime de Kinshasa.

Des journées « villes mortes », comme celles annoncées les 8 et 9 août, suffiront-elles pour obtenir le départ de Kabila ? Cool Shocked

Une journée « ville morte » n’est ni chômée ni payée. Il s’agit d’un sacrifice pour chaque famille congolaise. Elle est massivement suivie à travers le pays, malgré la répression, parce que c’est aussi le sentiment d’une cohésion nationale contre un régime qui est vomi par les Congolais. De gré ou de force, Joseph Kabila quittera le pouvoir.
Quand je parle de « force », il n’agit nullement de violence mais de force pacifique, de détermination de la part d’une majorité de Congolais. Quatre-vingt millions de personnes, qui ont assez souffert à cause d’une famille ayant fait main basse sur les richesses de la RDC et désireuse de conserver le pouvoir à tout prix.

Votre ancien allié du Rassemblement Joseph Olenghankoy, aujourd’hui président du CNSA, estime que « l’ascenseur du succès de l’opération ville morte est hors d’usage ». Que lui répondez-vous ?

Joseph Olenghankoy n’a aucune leçon à donner à personne, surtout pas dans les conditions dans lesquelles il a quitté l’opposition pour rallier un pouvoir qui est manifestement à bout de course.
Nous exigeons de la Ceni la publication du calendrier électoral

La tenue des élections au plus tard en décembre 2017 devient hypothétique. Que va-t-il se passer ?

Il est clair que Joseph Kabila et ses partisans veulent garder le pouvoir. Et les éléments des scandales financiers qui émaillent le pays constituent aujourd’hui le mobile du crime. Mais, sur les bases de la non-violence, nous allons continuer à mobiliser les Congolais de l’extérieur et de l’intérieur du pays. Nous exigeons de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) la publication du calendrier électoral qui fixe les échéances jusqu’à décembre 2017, conformément à l’accord de la Saint-Sylvestre et à la Constitution.

En attendant, malgré la lettre du bureau de Haut-commissariat aux droits de l’Homme et le rapport des évêques adressé au président Kabila, Moïse Katumbi, candidat à la présidentielle, ne peut toujours pas rentrer au pays en homme libre. Ses chances de briguer la magistrature suprême en RDC sont-elles toujours intactes ?

Moïse Katumbi est un citoyen congolais qui est victime d’une « mascarade judiciaire » comme l’ont rappelé les évêques. Il rentrera dans son pays pour se présenter devant le peuple congolais. Aujourd’hui il n’est nul besoin d’avoir un nouveau martyr en RDC. Nous en avons déjà bien assez de tous nos amis qui sont enfermés dans les geôles de Joseph Kabila : Jean-Claude Muyambo, Franck Diongo, Huit Mulongo et autres activistes arrêtés à Lubumbashi et ailleurs.

Autrement dit, pour l’instant, les conditions d’un retour de votre champion au pays ne sont pas encore garanties

À quoi servirait-il que Moïse Katumbi aille en prison aujourd’hui, alors que nous sommes en train de mobiliser tous les Congolais contre une dictature ? Je n’ai qu’une certitude : Katumbi ne va pas livrer sa tête au régime de Kabila, qui est sanguinaire, fait fi de la justice, instrumentalise les institutions et crée le chaos.
Il est utile à notre combat que Moïse Katumbi puisse être libre de ses mouvements. Il rentrera en homme libre dans son pays tel que les Nations unies l’ont demandé, tel que les évêques l’ont proposé. Il faut savoir raison garder : le pouvoir ne pourra s’entêter indéfiniment dans une posture de défi face à la justice, à la communauté internationale.

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4 éme message de Ne Muanda N'SEMI RDV le 07/08/2017

Message  djino le 9/8/2017, 12:36 pm

Aujourd'hui 09/07/2017 Villes mortes Réussies !!  Suspect  Suspect  Suspect

Hyppolite KANAMBE LE RWANDAIS DEGAGE !!!






Dernière édition par djino le 9/8/2017, 3:44 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4 éme message de Ne Muanda N'SEMI RDV le 07/08/2017

Message  djino le 9/8/2017, 7:17 pm

El-Shaman a écrit:Pauvre peuples Congolais !!!
C'est vraiment LAMENTABLE pour nos soi-disant combattant de l'Apareco.Ils ne savent plus à quel saint se vouer tellement qu'ils ont subi depuis plusieurs années le bourrage du crâne du soi-disant soulèvement populaire que prône l'Apareco. Les voila maintenant en train de soutenir Ne Muanda Nsemi en jouant le jeu de Kabila Kabange qui est de mèche avec ce dernier. C'est vraiment lamentable car il suffit d'appeler Kabila Kabange "KANAMBE" pour pouvoir manipulée tout ces soi-disant combattant de l'Apareco qui n'arrive plus à voir au-delà du bout de leurs nez vu qu'ils sont dans une émotion inférieure qui m'étonne vraiment.
BOLANDA INTERVIEW OYO YA KOVO INGILA. APANZI ZACHARIE BADIENGILA "Muanda Nsemi" DANZE.
Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Kiekiekiekiekiekie...Ngoya ooooh Mathilde olongwa Congo Diaspora.Il fallait ozala pona oseka nayo gratuitement  Wink  Wink  Wink  Wink [/size]

Pour votre gouverne, JE NE SUIS L'ADEPTE DE PERSONNE ... ni de L'UDPS, ni Ne Mwanda Semi, ni Katumbi, surtout pas Kamhere, encore moins Ngbanda ...

Je ne suis pas un mouton   et ma tête est encore capable de réfléchir correctement !  flower  flower

DIEU m'a donné UN CERVEAU qui reflechit !!! drunken drunken drunken study study

Cependant J'APPUIE toute personne qui mettra Le Commandant HYPPOLITE KANAMBE en Prison What a Face et le JUGERA POUR TOUS LES CRIMES COMMIS AU CONGO et le mettra hors d'état de nuire !

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4 éme message de Ne Muanda N'SEMI RDV le 07/08/2017

Message  ndonzwau le 9/8/2017, 7:33 pm

Arafat a écrit:
ndonzwau a écrit:
L’essentiel ici selon moi est d’accorder à un responsable politique (Ne Muanda Nsemi ou un autre) son exercice ‘professionnel' de formuler son diagnostic sur la situation du pays, d’en proposer son traitement et surtout d’agir courageusement sur le terrain en conséquence !
On peut ainsi ne pas être d’accord avec le constat d’une classe politique médiocre, opportuniste, alimentaire et celui de trouver qu’aujourd’hui le fameux processus électoral en cours est une regrettable palinodie qui ne nous sortira pas du tunnel et qu’à la place nous ferions mieux de l’enterrer pour un « soulèvement populaire » qui nous ouvre vers des espoirs de véritable changement dont le pays a tant besoin !
C’est là un choix politiquement et intellectuellement tout à fait défendable !

Tant mieux si le soulèvement populaire est la seule solution possible, qu´on passe alors directement à l´acte au lieu de semer la mort et la désolation ci et là sans résultats concrets.

Personnellement, AA, je me garderais bien d’affirmer que le « soulèvement populaire » soit de façon exclusive la « seule solution possible » à la résolution de la crise qui est devant nous, je ne l’ai jamais pensé, juste que pour moi vu les pesanteurs sinon les accrocs plantés exprès par le pouvoir pour en sortir plus démocratiquement, celui-ci reste sans doute une alternative décisive à notre portée…

En effet qui ne voit pas que l’écueil effectif demeure l’absence de ‘volonté politique’, de ‘bonne foi’ dans le chef de ‘JK’ à quitter constitutionnellement le pouvoir ; c’est dire que si d’aventure des « pressions » plurivoques ou je ne sais quel autre miracle parvenaient à obliger la majorité au pouvoir à jouer le jeu démocratique pacifique, on n’aurait donc pas besoin d’un appel spécifique à la mobilisation populaire…

Cela étant dit, sachez AA, que non seulement un « soulèvement populaire » ne se décrète pas, ne se commande pas et ne s’obtient pas à l’œil, c’est un processus complexe, nécessairement laborieux ; mais aussi il n'est en aucun cas une partie de plaisir où tout le monde est bon et gentil et où tout se passe à l'avenant, il traîne ses victimes et suppose des échecs...
On ne peut goûter à l’omelette sans casser les œufs, vous le savez bien, de même une « révolution réelle » traîne toujours derrière elle ses cadavres,  pourvu qu’elle ouvre d’autres lendemains heureux…
Après tout vous seriez encore le seul à vous résigner à croire que le statu-quo mortifère actuel serait l’horizon indépassable des potentialités du peuple Congolais !

Ainsi donc appeler au « soulèvement populaire », j’en conviens bien avec vous, reste pour moi un risque que nous ne prendrions pas de simple gaieté de cœur mais seulement comme un extrême acte lucide et courageux qui nous garantisse l’espoir après la tempête !

Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4 éme message de Ne Muanda N'SEMI RDV le 07/08/2017

Message  El-Shaman le 9/8/2017, 9:24 pm

djino a écrit:
El-Shaman a écrit:Pauvre peuples Congolais !!!
C'est vraiment LAMENTABLE pour nos soi-disant combattant de l'Apareco.Ils ne savent plus à quel saint se vouer tellement qu'ils ont subi depuis plusieurs années le bourrage du crâne du soi-disant soulèvement populaire que prône l'Apareco. Les voila maintenant en train de soutenir Ne Muanda Nsemi en jouant le jeu de Kabila Kabange qui est de mèche avec ce dernier. C'est vraiment lamentable car il suffit d'appeler Kabila Kabange "KANAMBE" pour pouvoir manipulée tout ces soi-disant combattant de l'Apareco qui n'arrive plus à voir au-delà du bout de leurs nez vu qu'ils sont dans une émotion inférieure qui m'étonne vraiment.
BOLANDA INTERVIEW OYO YA KOVO INGILA. APANZI ZACHARIE BADIENGILA "Muanda Nsemi" DANZE.
Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Kiekiekiekiekiekie...Ngoya ooooh Mathilde olongwa Congo Diaspora.Il fallait ozala pona oseka nayo gratuitement  Wink  Wink  Wink  Wink [/size]

Pour votre gouverne, JE NE SUIS L'ADEPTE DE PERSONNE ... ni de L'UDPS, ni Ne Mwanda Semi, ni Katumbi, surtout pas Kamhere, encore moins Ngbanda ...

Je ne suis pas un mouton   et ma tête est encore capable de réfléchir correctement !  flower  flower

DIEU m'a donné UN CERVEAU qui reflechit !!!  drunken  drunken  drunken  study  study

Cependant J'APPUIE toute personne qui mettra Le Commandant HYPPOLITE KANAMBE en Prison      What a Face et le JUGERA POUR TOUS LES CRIMES COMMIS AU CONGO et le mettra hors d'état de nuire !

Cool  Mais Djino, ce n'est pas toi que je vise dans mon commentaire.Je sais que toi tu soutiens et appuie toute personne...etc...comme tu as écrit.Mon commentaire est fait pour ce deux guignols qui parlent dans la vidéo que tu avais partager,et dont je soupçonne être les combattants de l'Apareco vu leur façon de s'exprimaient.. Je sais que toi tu soutiens et appuie toute personne...etc...comme tu as écrit.

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4 éme message de Ne Muanda N'SEMI RDV le 07/08/2017

Message  ndonzwau le 9/8/2017, 9:31 pm

djino a écrit:
El-Shaman a écrit:Pauvre peuples Congolais !!!
C'est vraiment LAMENTABLE pour nos soi-disant combattant de l'Apareco.Ils ne savent plus à quel saint se vouer tellement qu'ils ont subi depuis plusieurs années le bourrage du crâne du soi-disant soulèvement populaire que prône l'Apareco. Les voila maintenant en train de soutenir Ne Muanda Nsemi en jouant le jeu de Kabila Kabange qui est de mèche avec ce dernier. C'est vraiment lamentable car il suffit d'appeler Kabila Kabange "KANAMBE" pour pouvoir manipulée tout ces soi-disant combattant de l'Apareco qui n'arrive plus à voir au-delà du bout de leurs nez vu qu'ils sont dans une émotion inférieure qui m'étonne vraiment.
BOLANDA INTERVIEW OYO YA KOVO INGILA. APANZI ZACHARIE BADIENGILA "Muanda Nsemi" DANZE.
Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  Kiekiekiekiekiekie...Ngoya ooooh Mathilde olongwa Congo Diaspora.Il fallait ozala pona oseka nayo gratuitement  Wink  Wink  Wink  Wink [/size]

Pour votre gouverne, JE NE SUIS L'ADEPTE DE PERSONNE ... ni de L'UDPS, ni Ne Mwanda Semi, ni Katumbi, surtout pas Kamhere, encore moins Ngbanda ...

Je ne suis pas un mouton   et ma tête est encore capable de réfléchir correctement !  flower  flower

DIEU m'a donné UN CERVEAU qui reflechit !!!  drunken  drunken  drunken  study  study

Cependant J'APPUIE toute personne qui mettra Le Commandant HYPPOLITE KANAMBE en Prison      What a Face et le JUGERA POUR TOUS LES CRIMES COMMIS AU CONGO et le mettra hors d'état de nuire !


Un malheureux paradoxe qui nous emprisonne nous Congolais est que souvent nous disons une chose mais nous ne pouvons en adopter la conséquence dans l’action : la majorité d’entre nous souhaitons largement le changement, enfin le départ de ‘JK’ et de son clan qui ont entrepris de se maintenir au pouvoir en dehors de la Constitution, la majorité des forces politiques et sociales acquises au changement a ouvertement ou discrètement retenu que « l’appel à la mobilisation du peuple, de se prendre en charge, le soulèvement populaire » sont un dernier recours pour atteindre leur objectif mais au moment où le peuple est censé passé à l’acte, ça coince…

Une des raisons principales c’est que beaucoup d’entre nous sommes difficilement ‘dé-connectables’ des 'chapelles ethno-régionales, idéologiques'… que nous nous sommes consciemment ou inconsciemment construits, quelque part ‘fétichistes’ des hommes ; or nous savons bien que les hommes passent, passeront, seul le Congo notre seule cause primordiale reste, restera…
Lors du retour de Tshisekedi à Léo il y’a un an, une immense masse l’a accueilli, qui peut dire que celle-ci n’était composée que des membres de l’Udps mais quelles leçons pratiques en avons-nous retenues par la suite ? Pourtant on imagine l'impact d'une si immense réunion d'opposants si ils se décidaient à agir dans cette configuration...

Hier les sorties des sympathisants de BDK n’ont ainsi bénéficié de la participation des autres membres de l’opposition alors que les premiers comme les seconds sont censés s’opposer au pouvoir en place, combattre pour son ‘dégageage’, aujourd’hui les ‘en-bas’ et les ‘en-hauts’ de tous ces prétendus opposants ergotent encore pour la plupart sur l’échec de ces manifestations en dénonçant le BDK mais aucun ne réfléchit sur la synergie qui aurait un peu plus bousculé le pouvoir et sa soldatesque…

Quelle différence entre un E Tshsisekedi qui appelait le peuple à se prendre en charge et au besoin de suivre ses ‘ordres’ pour passer à l’acte, entre tous ces leaders politiques du Rassemblement et ceux de la Société civile qui appellent le peule à user de l’Article 64 ou plus clairement au « soulèvement populaire », entre l’Apareco qui clame sa différence et sa non-participation au pouvoir en place qui appelle au « soulèvement populaire contre l’occupation » et Ne Muanda Nsemi qui lui appelle au « Congo aux Congolais, le Rwanda aux Rwandais » ???
Tous assument une hostilité au pouvoir de ‘JK’, un objectif qui de manière pratique aurait nécessité pour le moins qu’ils s’unissent dans leur combat…

Ne Muanda Nsemi serait une taupe ou un allié de ‘JK’, l’Apareco traîne un passé de complice de Mobutu, que sont alors ceux qui hier se réclamaient de l’Udps, du Rassemblement (Badibanga, Tshibala, Olengankoy…) ou ceux de l’aile Limete y compris Katumbi qui appellent ouvertement aux fameuses « villes mortes » et autres gesticulations (pour quelle finalité utile ?) ???
 
Nous en sommes là, réfléchissons-y si nous voulons vraiment être efficaces !  
Personnellement toutes ces péripéties et ces divisions me déçoivent tant pour moi l’unité est la seule première arme pour la victoire contre ‘JK’ ! Dommage !

A bon entendeur.............
Un enseignement de la minuscule sortie de BDK : même au Congo un peuple déterminé et uni est encore à même de bousculer les barricades de cette dictature !
Au lieu de s'attarder dans des 'villes mortes stériles' le Rassemblement serait mieux inspiré de fédérer toutes les troupes de l'opposition et d'oser des vraies manifestations : une, deux, trois et on comptabilisera quelques résultats...


"La police accuse BDK d’avoir tenté un coup d’État lundi 7 août dernier
° https://actualite.cd/2017/08/09/police-accuse-bdk-davoir-tente-coup-detat-lundi-7-aout-dernier/
La Police nationale congolaise a accusé le mouvement politico-religieux, Bundu Dia Kongo (BDK) d’avoir tenté d’opérer un coup d’État lors de la manifestation réprimée le lundi 7 août dernier. Selon elle, les adeptes de Bundu Dia Kongo avaient pour mission d’attaquer simultanément le quartier pigeon dans la commune de Ngaliema, l’aéroport international de N’djili et la télévision nationale congolaise (RTNC) où ils prévoyaient de faire une déclaration.

Au cours de la présentation officielle des présumés assaillants ce mercredi 9 août devant les ministres de l’Intérieur et de la sécurité ( Ramazani Shadary), de la Défense (Crispin Atama) et des médias, ( Lambert Mende),  la police a affirmé que le but  ultime de ce mouvement était de renverser les institutions.
Parmi les 31 présumés assaillants présentés au public, on compte 3 femmes.
Le Colonel Mwanamputu, porte parole de police nationale,  a, à cette occasion, présenté un  nouveau bilan provisoire de ces événements dans la ville de Kinshasa et la province du Kongo-Central. Elle a revu à la hausse le nombre de personnes tuées, soit 19, 7 autres personnes blessés et 37 assaillants capturés."



"Violences à Kinshasa : la police présente une trentaine de présumés bandits
° http://www.radiookapi.net/2017/08/09/actualite/securite/violences-kinshasa-la-police-presente-une-trentaine-de-presumes
Trente et une personnes, dont trois femmes, ont été présentées, mercredi 9 août, comme des présumés assaillants des violences survenues lundi dernier. Selon la Police nationale congolaise (PNC), ces personnes sont des adeptes de Bundu dia Mayala. Elles sont accusées d’avoir perpétré des violences lundi dernier, à Kinshasa et dans le Kongo central, faisant une dizaine de morts.

Ces personnes ont été interpellées à Kinshasa, Matadi et Boma dans le la province de Kongo Central, précise la PNC.
Selon la police, c’est sous le coup de 9 heures du lundi que de manière synchronisée, ces troupes de BDK ont attaqué les signes du pouvoir dans la capitale.
«Après les éléments préliminaires des enquêtes, il ressort que pour la ville de Kinshasa, les assaillants progressaient sur trois axes. Premier axe, les assaillants interpellés au niveau de l’UPN avaient pour objectif de prendre le contrôle du centre d’émission de Binza Pigeon. Deuxième axe, les assaillants interpellés au niveau de Selembao et Bumbu avaient pour objectif d’investir le siège de la radiotélévision nationale congolaise (RTNC), dans le but de faire une déclaration de prise de pouvoir.
Troisième axe, les assaillants interpellés au niveau de Ste Thérèse à Ndjili et Kimbanseke avaient pour objectif d’investir l’aéroport international de Ndjili»
, renseigne le colonel Pierrot Mwanamputu, porte-parole de la PNC.

19 morts

Le colonel Pierrot Mwanamputu a indiqué que 19 personnes ont été tuées lors de ces violences.
«Dans l’ensemble, pour la ville de Kinshasa et la province de Kongo Central, il a été enregistré le bilan provisoire de 19 tués, 7 blessés et 31 interpellés que voici, qui, après interrogatoire ont reconnu avoir effectivement participé à ce mouvement insurrectionnel», affirme-t-il.
Parmi les tués, deux officiers de la police nationale, un major et un capitaine. 12 assaillants tués à Kinshasa, 2 à Matadi et 3 à Moanda.
La police nationale a promis de déférer les assaillants devant les juridictions compétentes après la clôture de leurs auditions."



"Violences à Kinshasa: une quarantaine d'auteurs présumés entre les mains de la police
(AFP 09/08/17"

° http://fr.africatime.com/republique_democratique_du_congo/articles/violences-kinshasa-une-quarantaine-dauteurs-presumes-entre-les-mains-de-la-police

° https://www.voaafrique.com/a/des-adeptes-de-bdk-accuses-d-avoir-tente-de-renverser-l-ordre-institutionnel-en-place-a-kinshasa/3979017.html


"RDC: à qui profitent les attaques de la secte Bundu dia Kongo?
° http://www.rfi.fr/afrique/20170809-rdc-profitent-attaques-secte-bundu-dia-kongo
Après les attaques meurtrières de ce lundi 7 août, attribuées aux adeptes de la secte Bundu dia Kongo, pouvoir et opposition s’accusent mutuellement de mener une stratégie du chaos en République démocratique du Congo (RDC).

Le bilan officiel fait état d'une dizaine de morts. D'autres sources parlent de plusieurs dizaines. Attribuées aux partisans de Ne Muanda Nsemi, le chef de la secte des Bundu dia Kongo (BDK) ces attaques ont été lancées ce lundi 7 août en plusieurs points de la capitale Kinshasa, ainsi que dans plusieurs lieux de la province du Kongo Central. Une date qui avait été annoncée, depuis des semaines, sous la forme d’un ultimatum lancé par Ne Muanda Nsemi lui-même.
Mais de nombreuses zones d’ombres entourent ces attaques. Des vidéos et des photos montrant les forces de sécurité escortant - sans intervenir - les Bundu dia Kongo, notamment à Boma, jettent notamment le trouble, alors que toute manifestation de l'opposition et de la société civile est réprimée depuis un an.

L'opposition se « pose des questions »

« Je ne veux pas apporter une interprétation abusive, mais je me pose des questions », explique à RFI Pierre Lumbi, président du comité des sages du Rassemblement de l’opposition. Pour lui, ces attaques font surtout l'affaire du pouvoir.
« Je me pose les mêmes questions que tout le monde se pose. Ce n’est pas du tout clair. Cette organisation qui n’a pas de grandes capacités logistiques, ni organisationnelles, ni tactiques, qui fait annoncer d’avance que tel jour nous allons attaquer, et qui, ce jour-là, attaque… »
Pour Pierre Lumbi, il est « vraiment bizarre » de constater que les autorités n’ont « pas pris toutes les précautions pour arrêter ça ». Sans accuser formellement le pouvoir, le leader du Rassemblement souligne que « Ne Muanda Nsemi, il n y a pas très longtemps, était dans le gouvernement de Kabila. Il travaillait avec Kabila ».

Un chaos qui sert l'opposition, selon la majorité

Accusation retournée par la majorité. André-Alain Atundu, porte-parole de la Majorité présidentielle, juge au contraire que ce chaos sert surtout l'opposition.
« Le projet initial de l’opposition, c’est d’instaurer un régime d’exception à la faveur d’un chaos artificiellement créé pour trouver une légitimation à cette opération », juge le président de la Convention pour la République et la démocratie (CRD). Pour lui, « tout ceci ne participe qu’à leur projet macabre pour le peuple et qui est contre la démocratie ».
Quant à savoir si, selon lui, l’opposition a la main dans les attaques menées lundi, André-Alain Atundu se montre prudent : « Je n’en sais rien. Les services d’enquête de la police, ceux de l’armée, des services de sécurité et de la justice vont nous éclairer. »
Mais « dire que c’est le président Kabila qui a organisé ce chaos, je ne sais pas pour quel intérêt », s’insurge le chef de la Majorité présidentielle, assurant que le président de la RDC « est préoccupé à mener à bonne fin l’accord et le processus électoral ».

Cette polémique entre le pouvoir et l’opposition intervient alors que, depuis lundi soir, le débit est ralenti pour l'internet mobile en République démocratique du Congo, ce qui empêche le partage de photos et de vidéos. Une mesure prise par le gouvernement pour éviter les « échanges abusifs d'images », selon les explications officielles."



"RDC : quel impact ont les journées villes mortes ?
° http://www.jeuneafrique.com/464745/societe/rdc-quel-impact-ont-les-journees-villes-mortes/
Une fois de plus, ces 8 et 9 août, la principale plateforme de l’opposition congolaise avait appelé à la journée ville morte dans tout le pays. Objectif : réclamer la publication du calendrier électoral qui se fait attendre. Un appel plutôt bien suivi mardi, nettement moins ce mercredi.

« À Kinshasa, la population a reçu 5/5 l’appel à la journée ville morte hier », se réjouit au bout du fil ce mercredi  Martin Fayulu, l’un des leaders du Rassemblement, qui se trouve actuellement dans la capitale congolaise. Un calme inhabituel a en effet régné mardi 8 août dans la ville.
Martin Fayulu tire une conclusion : « Le peuple congolais soutient l’accord issu des discussions de la Cenco [accord du 31 décembre, NDLR] et vient encore une fois de le démontrer. »
Félix Tshisekedi, président de la plateforme de l’opposition, de même que plusieurs autres hommes politique, ont d’ailleurs réagi sur Twitter, remerciant le peuple congolais d’avoir suivi l’appel à la journée ville morte.



 Suivre
Félix A. Tshisekedi @fatshi13
[ltr]Gd merci et bravo au pple congolais pour la réussite de la ville morte. Ceci ns encourage à continuer le combat jusqu'à la victoire finale.[/ltr]
01:35 - 9 août 2017
[ltr]Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité[/ltr]

Mais ce mercredi, dès le matin, le marché centrale de Kinshasa a repris vie, et les commerces ont rouvert. « Les activités reprennent timidement », confirme à Jeune Afrique Jean-Marc, qui tient un petit business dans la vente des cartes prépayées.

En province, journées villes mortes à demie teinte

Même schéma dans les villes de province. À Lubumbashi, deuxième ville du pays, la journée ville morte a également été suivie mardi. « La ville a fonctionné au ralenti, les tracasseries policières persistent, les barrages dans les coins stratégiques de la ville sont toujours aussi remarquable » , témoignait hier Dieudonné Bamoina, directeur de cabinet de l’opposant Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza. Il signale par ailleurs des accrochages entre les jeunes identifiés comme des proches de ce cadre du Rassemblement et les forces de l’ordre. Ce mercredi, selon lui, « la situation reste tendue » dans la ville. Mais elle est à peu près revenue à la normale.
À Goma, « toutes les activités ont repris normalement » ce mercredi, même si le mot d’ordre du Rassemblement a été suivi mardi, selon une source politique locale. Qu’en conclure, quant à l’efficacité sur le long terme des journées villes mortes ?

« Cela ne suffit pas pour chasser Kabila »

Ces deux dernières journées villes mortes ne sont pas les premières de l’année. Le 31 juillet déjà, le Mouvement citoyen Lucha et la société civile avait par exemple appelé à une marche pacifique dans l’ensemble du pays. Pour la même raison : mettre la pression sur la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) afin qu’elle publie le calendrier électoral. Et puis, comme l’explique Olivier Kamitatu, porte-parole de l’opposant Moise Katumbi, dans une interview accordée à Jeune Afrique, ces journées constituent  « un sacrifice pour chaque famille congolaise ».
Par ailleurs, Martin Fayulu, qui a organisé une tournée de sensibilisation quelques jours avant les journées villes mortes des 8 et 9 août, dans la province du Bandundu, le reconnaît : « Cela ne suffit pas pour chasser Joseph Kabila immédiatement du pouvoir. »
Toutefois, pour le chef de l’Engagement pour la citoyenneté et le développement (Ecidé) , les journées villes mortes font « monter la pression avant la date ultime du 31 décembre 2017 ». Il rappelle aussi l’objectif de sensibilisation de la population qu’ont ces journées. Elles « font partie des mesures prises par le Rassemblement à l’issu du conclave », ajoute-t-il."


° http://www.radiookapi.net/2017/08/09/actualite/politique/rdc-les-journees-ville-morte-eloignent-la-population-des-elections


"UDPS : Quand Valentin Mubake crève l'abcès"




"UDPS : ENFIN, VALENTIN MUBAKE SE PRONONCE"




"KO KAMWA : ba combattants ya UDPS ba balukeli FELIX, balobi ville M0RTE eko longola KABILA te"





Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4 éme message de Ne Muanda N'SEMI RDV le 07/08/2017

Message  El-Shaman le 10/8/2017, 4:33 pm

[quote="ndonzwau"

Hier les sorties des sympathisants de BDK n’ont ainsi bénéficié de la participation des autres membres de l’opposition alors que les premiers comme les seconds sont censés s’opposer au pouvoir en place, combattre pour son ‘dégageage’, aujourd’hui les ‘en-bas’ et les ‘en-hauts’ de tous ces prétendus opposants ergotent encore pour la plupart sur l’échec de ces manifestations en dénonçant le BDK mais aucun ne réfléchit sur la synergie qui aurait un peu plus bousculé le pouvoir et sa soldatesque…

Quelle différence entre un E Tshsisekedi qui appelait le peuple à se prendre en charge et au besoin de suivre ses ‘ordres’ pour passer à l’acte, entre tous ces leaders politiques du Rassemblement et ceux de la Société civile qui appellent le peule à user de l’Article 64 ou plus clairement au « soulèvement populaire », entre l’Apareco qui clame sa différence et sa non-participation au pouvoir en place qui appelle au « soulèvement populaire contre l’occupation » et Ne Muanda Nsemi qui lui appelle au « Congo aux Congolais, le Rwanda aux Rwandais » ???
Tous assument une hostilité au pouvoir de ‘JK’, un objectif qui de manière pratique aurait nécessité pour le moins qu’ils s’unissent dans leur combat…

Ne Muanda Nsemi serait une taupe ou un allié de ‘JK’, l’Apareco traîne un passé de complice de Mobutu, que sont alors ceux qui hier se réclamaient de l’Udps, du Rassemblement (Badibanga, Tshibala, Olengankoy…) ou ceux de l’aile Limete y compris Katumbi qui appellent ouvertement aux fameuses « villes mortes » et autres gesticulations (pour quelle finalité utile ?) ???
 
Nous en sommes là, réfléchissons-y si nous voulons vraiment être efficaces !  
Personnellement toutes ces péripéties et ces divisions me déçoivent tant pour moi l’unité est la seule première arme pour la victoire contre ‘JK’ ! Dommage !






Compatriotiquement!



[b]# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #
[/quote]
Bozo sekisa ngai.
Penses-tu vraiment que Ne Muanda Nsemi aura le soutiens de la majorité de la population du moment où ce dernier avant son fameuse appelle s'en était pris à Félix Tshisekedi en l'accusant de parricide ? Penses-tu que les partisans de Félix et du rassemblement se mettront derrière un type qui se moque de leur leader ? Il faut vraiment être naïve pour croire une chose pareille,même si l'ennemi en face est Kabila (ou Kanambe)...
La politique comme vous le savez bien ne se limite pas seulement à chasser kabila.Certains leader cherchent déjà à se positionné ,et ils n'accepteront jamais de donner leur baraka à un Né Muanda Nsemi qui hier soutenait publiquement Kabila en battant campagne pour lui. Et nous savons tous que si Ne Muanda Nsemi se détourné de Kabila, ce revirement n'a rien à voir avec une conscience politique, mais par le non-respect de l'accord qu'il avait signer avec Kabila ,et que ce dernier n'a pas respecter.
La différence entre E.Tshisekedi et Ne Muanda Nsemi réside dans le faite que le 1er n'introduisait pas la SUPERSTITION dans son combat politique.Son combat était censé si je puis dire, même s'il n'a pas réussit à atteindre son but.Il n'appelait jamais au TRIBALISME, il n'a jamais injurier les Bangala, les Bakongo,les baswahilis etc... Tandis que le 2eme fait rêver ses partisans y compris certains membre de l'Apareco qui pensent qu'ils peuvent vaincre l'armée de Kabila avec de simple "Ndika" ainsi que l'aide des Bisimbis et de Bakul Bamuel.En plus la majorité des Congolais connaissent déjà l'idéologie de BDK qui prône le tribalisme et le régionalisme.Ce que beaucoup des Congolais n'acceptent plus. Beaucoup des Congolais qui font la politique sont des intellectuel.Certains sont des Agnostique.JAMAIS ils n'accepteront de telle idioties.Il faut vraiment être dans un grand DÉSESPOIR et n'est plus savoir à quel saint se vouer pour soutenir de tel inepties émanant de Ne Muanda Nsemi.
Dans ces conditions comment voulez-vous qu'il y ait L'UNITÉ ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4 éme message de Ne Muanda N'SEMI RDV le 07/08/2017

Message  Cavalier le 10/8/2017, 5:23 pm

El-Shaman a écrit:
Bozo sekisa ngai.
Penses-tu vraiment que Ne Muanda Nsemi aura le soutiens de la majorité de la population du moment où ce dernier avant son fameuse appelle s'en était pris à Félix Tshisekedi en l'accusant de parricide ? Penses-tu que les partisans de Félix et du rassemblement se mettront derrière un type qui se moque de leur leader ? Il faut vraiment être naïve pour croire une chose pareille,même si l'ennemi en face est Kabila (ou Kanambe)...
La politique comme vous le savez bien ne se limite pas seulement à chasser kabila.Certains leader cherchent déjà à se positionné ,et ils n'accepteront jamais de donner leur baraka à un Né Muanda Nsemi qui hier soutenait publiquement Kabila en battant campagne pour lui. Et nous savons tous que si Ne Muanda Nsemi se détourné de Kabila, ce revirement n'a rien à voir avec une conscience politique, mais par le non-respect de l'accord qu'il avait signer avec Kabila ,et que ce dernier n'a pas respecter.
La différence entre E.Tshisekedi et Ne Muanda Nsemi réside dans le faite que le 1er n'introduisait pas la SUPERSTITION dans son combat politique.Son combat était censé si je puis dire, même s'il n'a pas réussit à atteindre son but.Il n'appelait jamais au TRIBALISME, il n'a jamais injurier les Bangala, les Bakongo,les baswahilis etc... Tandis que le 2eme fait rêver ses partisans y compris certains membre de l'Apareco qui pensent qu'ils peuvent vaincre l'armée de Kabila avec de simple "Ndika" ainsi que l'aide des Bisimbis et de Bakul Bamuel.En plus la majorité des Congolais connaissent déjà l'idéologie de BDK qui prône le tribalisme et le régionalisme.Ce que beaucoup des Congolais n'acceptent plus. Beaucoup des Congolais qui font la politique sont des intellectuel.Certains sont des Agnostique.JAMAIS ils n'accepteront de telle idioties.Il faut vraiment être dans un grand DÉSESPOIR et n'est plus savoir à quel saint se vouer pour soutenir de tel inepties émanant de Ne Muanda Nsemi.
Dans ces conditions comment voulez-vous qu'il y ait L'UNITÉ ?
El-Shaman,


L'IDEOLOGIE SEPERATISTE OU TRIBALO-SEPARTISTE que pronent Ne Mwanda Nsemi et son BDK est bien connue de tous...Peut etre que Ne Mwanda Nsemi serait Un Vrai Tribaliste Egocentrique Qui l'assume et le declare TOUT HAUT,  mais y a des ces leaders politques kla qui se disent Englobistes, mais agissent EN CLANISME.

L'IRONIE RESIDE DANS LE FAIT QUE SON DISCOURS(DE NE MWANDA NSEMI) DE SENSIBILISATION DES MASSES TOURNE AUTOUR DE " LE RWANDA AUX RWANDAIS, LE CONGO AUX CONGOLAIS"...C'EST UNE REVENDICATION LEGITIME D'ENVERGURE NATIONALE...QU TRANSCEND LES FRONTIERES REGIONALES.

ET S'IL FAUT ETRE HONNETE L'ON RECONNAITRAIT QUE LE MONSIEUR EST LE TOUT PREMIER LEADER POLITIQUE DE LA RDC ACTUELLE A POUSSER LE PEUPLE CONGOLAIS A L'INSURRECTION POPULAIRE AVEC UN MESSAGE CLAIRE ET NET.  ET QUOIQUE L'ON PUISSE DIRE, IL RESTE UN PIONNIER SUR CET ANGLE LA.  IL DECLARE QUE LE PAYS EST SOUS L'OCCUPATION ET QUEV LE PRESIDENT EN TETE EST UN RWANDAIS QUI TRAVAILLE POUR LE BIEN ETRE DU RWANDA

Par exemple dites-ns sincerement, Quel etait Le Claire Message aux masses derriere l'operation ville morte decretee par Felix Tshilombo & Le Rassop???  Ebimi net film ya Charlot(Charlie Chaplin etait un pionnier)...Mais na sens que Langage utilise eza aphone...Ville Morte...MAIS C'EST QUOI LE MESSAGE???

NE MWANDA NSEMI est pris, considere comme un FOU, et pour tant c'est bien LUI QUI A OSE, LUI ET SA COHORTE ONT OSE IL FAUT QU'ON SE LE DISE...Pendant que les intellos, intellectualisent, Lui au moins apporte sa pierre a la RECONSTRUCTION DE L'EDIFICE KONGO en sa maniere...

ET PUIS LE MONSIEUR A ECRIT DE NOMBREUX LIVRES, ET QUEL GENRE D'OUVRAGE, CHOSE QUE BCP DE CES POLITICIENS INTELLOS N'ONT PAS ENCORE REALISE JUSQUE LA.  

TOTIKA KOLANDAKA FORME, TOLANDAKA MINGI MINGI FOND... Exclamation

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4 éme message de Ne Muanda N'SEMI RDV le 07/08/2017

Message  El-Shaman le 10/8/2017, 7:03 pm

Cavalier a écrit:
El-Shaman,


L'IDEOLOGIE SEPERATISTE OU TRIBALO-SEPARTISTE que pronent Ne Mwanda Nsemi et son BDK est bien connue de tous...Peut etre que Ne Mwanda Nsemi serait Un Vrai Tribaliste Egocentrique Qui l'assume et le declare TOUT HAUT,  mais y a des ces leaders politques kla qui se disent Englobistes, mais agissent EN CLANISME.

L'IRONIE RESIDE DANS LE FAIT QUE SON DISCOURS(DE NE MWANDA NSEMI) DE SENSIBILISATION DES MASSES TOURNE AUTOUR DE " LE RWANDA AUX RWANDAIS, LE CONGO AUX CONGOLAIS"...C'EST UNE REVENDICATION LEGITIME D'ENVERGURE NATIONALE...QU TRANSCEND LES FRONTIERES REGIONALES.

ET S'IL FAUT ETRE HONNETE L'ON RECONNAITRAIT QUE LE MONSIEUR EST LE TOUT PREMIER LEADER POLITIQUE DE LA RDC ACTUELLE A POUSSER LE PEUPLE CONGOLAIS A L'INSURRECTION POPULAIRE AVEC UN MESSAGE CLAIRE ET NET.  ET QUOIQUE L'ON PUISSE DIRE, IL RESTE UN PIONNIER SUR CET ANGLE LA.  IL DECLARE QUE LE PAYS EST SOUS L'OCCUPATION ET QUEV LE PRESIDENT EN TETE EST UN RWANDAIS QUI TRAVAILLE POUR LE BIEN ETRE DU RWANDA

Par exemple dites-ns sincerement, Quel etait Le Claire Message aux masses derriere l'operation ville morte decretee par Felix Tshilombo & Le Rassop???  Ebimi net film ya Charlot(Charlie Chaplin etait un pionnier)...Mais na sens que Langage utilise eza aphone...Ville Morte...MAIS C'EST QUOI LE MESSAGE???

NE MWANDA NSEMI est pris, considere comme un FOU, et pour tant c'est bien LUI QUI A OSE, LUI ET SA COHORTE ONT OSE IL FAUT QU'ON SE LE DISE...Pendant que les intellos, intellectualisent, Lui au moins apporte sa pierre a la RECONSTRUCTION DE L'EDIFICE KONGO en sa maniere...

ET PUIS LE MONSIEUR A ECRIT DE NOMBREUX LIVRES, ET QUEL GENRE D'OUVRAGE, CHOSE QUE BCP DE CES POLITICIENS INTELLOS N'ONT PAS ENCORE REALISE JUSQUE LA.  

TOTIKA KOLANDAKA FORME, TOLANDAKA MINGI MINGI FOND... Exclamation
C'est ça le problème mon cher Cavalier. Lorsque quelqu'un assume son tribalisme tout haut comme le fait Ne Muanda Nsemi, il doit s'attendre aussi à ne pas drainer la grande masse autours de lui. Si seulement Ne Muanda Nsemi n'avait pas viré dans le genre des discours ou il affiche et assume le tribalisme.Je suis sur et certain que beaucoup allaient le suivre et le soutenir dans son action raté du 07 aout qui fût un vrai fiasco. Malheureusement les conseillers de Ne Muanda Nsemi batia ye na erreur. Je me rappelle de mon propre expérience dans le passé lorsque j'avais connu Muanda Nsemi grâce à Bantukelani. J'ai soutenais Ne Muanda Nsemi et j'avais même fais un commentaire incendiaire contre Yves Kisombe qui l'avait critiquer dans l'assemblée (ou le senat ?)
A cette époque le discours de Muanda Nsemi était cohérent. Il était plus proche du panafricanisme,et nous autres qui aimons encore notre Afrique, on ne pouvait que soutenir Muanda Nsemi,même si je n'adhérais pas au BDK...Mais na comprena te du jour au lendemain Ne Muanda Nsemi à changea discours naye, pe akomi naye ko critike batu misusu hormis les Kongo de souche. (Mais maintenant j'ai compris le pourquoi de ce changement et son attitude grâce d'ailleurs à Mantezolo,qui en quittant le mouvement Bdk & Bdm avait dit des choses. Ne Muanda Nsemi se laisse berner par une mbikudi qui lui rapporte des prophéties bidon)...
Bref, cette attitude de Ne Muanda Nsemi ne pouvait que provoqué un malaise chez des gens comme moi et bien d'autres.Voila pourquoi il est difficile de le soutenir,il est difficile que la masse le soutienne,même s'il dit que Kabila est Rwandais, que Kabila ceci ou cela...
En ce qui concerne Felix avec les villes morte, son message reste toujours politique.Il est dans le pression quant bien même que cela ne marche pas, puisque Kabila est toujours là. Mais tu dois reconnaître aussi que malgré l'action mineur de Muanda Nsemi, RIEN N'A CHANGER puisque Kabila est toujours là. Tu me dira peut-être que soki action ya Muanda Nsemi esimbi te : c'est parce que azalaki na soutiens ya rassemblement te naba force politik misusu. Dans ce cas je dirais : Eza erreur naye moko naba conseillers naye, parce que soki discours naye ezalaki cohérent, JAMAIS BA CONGOLAIS MINGI BALINGAKI KO BOUDER YE LE 07 AOUT, PARCE QUE LA MAJORITÉ DE CONGOLAIS BAZELAKA KAKA MUTU OYO AKOLONGOLELA BANGO KABILA. Mais il faut pe mutu wana azala coherent.  Ne Muanda Nsemi soki alingi abenda batu mingi pembeni naye, il faut azongisa batu neti ba Nabi Lukombo autours naye, parce que Nabi lukombo azalaka na vision un peu plus large sur les africains et les noirs en générale.

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4 éme message de Ne Muanda N'SEMI RDV le 07/08/2017

Message  ndonzwau le 11/8/2017, 2:26 am

Quelle lecture faire des trois dernières journées (lundi 07 août avec la sortie du BDK, mardi 08 et mercredi 09 août avec les villes mortes), vu du pouvoir, de l’opposition ou simplement du citoyen patriote à ce stade ?

La sortie des BDK parait curieuse à plus d’un titre : promise à chasser ‘JK’ et 'ses rwandais', elle ne s’en est pas montrée moins gentillette avec des acteurs prudes sans armes sinon blanches ou rudimentaires, avec un « plan de guerre » bien peu visible, on comprend à peine le reproche qu’on lui fait d’avoir voulu opérer un « coup d’Etat » et encore moins d'être à l'origine des morts innocentes…
Les ‘villes mortes’ ont à peine empêché le travail de ceux qui y tenaient et sont dans tous les cas de plus en plus boudées par les propres sympathisants du Rassemblement qui en a pris l’initiative…; les mêmes qui n’ont pas manqué de dénoncer les BDK et de s’abstenir de les assister, ce qui aurait pu donner plus de crédit et de résultat au combat commun pour le « dégageage » de ‘JK’ !

19 morts (au moins ?) inutiles ? Mais d’abord de qui sont-ils le fait sinon d’abord du pouvoir qui aujourd’hui les regrette hypocritement ?
L'Onu (via la Monusco) est «  indignée de l’usage disproportionné de la force pour réprimer une manifestation pacifique qui n’avait pour seule finalité que la publication du calendrier électoral »...

Et Ne Muanda Nsemi qui n'aurait pas été suivi parce qu'il émet un discours « séparatiste (et mystique) » qui le décrédibilise ?
C'est encore là l'immense hypocrisie des Congolais que j'évoquais ci-dessus et qui explique la stérilité de leurs actions : prendre prétexte de la personnalité d'un rival ou d'un adversaire pour ne pas engager la seule action qui vaille comme ici lutter en union contre 'JK'...
Par exemple un F Tshisekedi du Rassemblement qui refuse de mutualiser ses forces avec celles de Ne Muanda Nsemi (ou de l'Apareco)  parce que ce dernier serait 'tribaliste' supposerait que si le même FT veut prouver qu'il ne l'est pas lui-même il ne convoquerait pas cette raison : ne pas s'approcher de quelqu'un pour raison de 'tribalisme' c'est prouver quelque part qu'on agit comme ce dernier...
Il y'a des raisons moins 'sentimentales' mais hélas elles ne s'avèrent pas plus valides ici, à la guerre comme à la guerre...

Passons à plus pratique et plus clair : en vérité selon moi pour le moment le Rassemblement ne mérite pas tant de se prendre plus vertueux que les BDK, que l'Apareco, il est autant opportuniste et inefficace à combattre seul contre 'JK'... On voit bien comment il se fait plumer comme un frêle caneton et tâtonne comme un pauvre aveugle, il est déjà miné de l'intérieur et sans réelle boussole...

La nécessité de l'unité pour gagner contre 'JK' vaut bien des sacrifices et des compromis, ceux de l'opposition qui ne l'auront pas compris sont justement ceux-là qui semblent se satisfaire du statu-quo en cours, du "collaborationnisme" avec la dictature; quel butin en tirent-ils ?
Comme je l'ai dit en liminaire de mon post précédent, notre malheur ou du moins une des principales causes de l'inefficacité de nos tentatives se situe dans notre « fétichisme des hommes et des chapelles au mépris des stratégies pratiques et dynamiques » comme la vie elle-même !


"RDC : 27 personnes tuées lundi selon HRW, 19 selon la Police (bilan revu à la hausse)"
° https://actualite.cd/2017/08/10/rdc-27-personnes-tuees-lundi-selon-hrw-19-selon-police-bilan-revu-a-hausse/

"Après les ‘’villes mortes’’, RDC : la bataille des chiffres !"
° https://laprosperiteonline.net/2017/08/09/apres-les-villes-mortes-rdc-la-bataille-des-chiffres/

"L’appel à la ville-morte se termine dans le sang : Grande indignation aux Nations unies "
° http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=17454:l-appel-a-la-ville-morte-se-termine-dans-le-sang-grande-indignation-aux-nations-unies&catid=85:a-la-une&Itemid=472

"CONTRAIREMENT A CE QUE CERTAINS QUALIFIENT DE MONTAGE
AFFAIRE BDK : LES PREUVES DE L’INSURRECTION"

° http://www.forumdesas.org/spip.php?article12682

"Des tracts attribués à BDK à la base de l’agitation: panique hier à la Cour Constitutionnelle!"
° http://www.lephareonline.net/tracts-attribues-a-bdk-a-base-de-lagitation-panique-hier-a-cour-constitutionnelle/

"Crise de régime :
Kinshasa : Des adeptes de « BDM » accusés de «tentative de coup d’Etat»"

° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=11884

"RDC: la police présente des adeptes de Bundu dia Kongo présumés assaillants"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170810-rdc-police-presente-adeptes-bundu-dia-kongo-presumes-assaillants

"Attaques des adeptes de Ne Muanda Nsemi : Pierre Lumbi se doute d’une complicité des autorités"
° http://www.politico.cd/actualite/2017/08/10/attaques-adeptes-de-ne-muanda-nsemi-pierre-lumbi-se-doute-dune-complicite-autorites.html

"RDC : « corruption, prédation, répression », le triptyque congolais"
° http://afrikarabia.com/wordpress/rdc-corruption-predation-repression-le-triptyque-congolais/


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4 éme message de Ne Muanda N'SEMI RDV le 07/08/2017

Message  ndonzwau le 11/8/2017, 6:03 pm

"Actu Expliquée du 10.08.17 : Sindika Dokolo crée son mouvement. Vers un divorce avec le Rassop"




"Bilan des manifestations avec Georges Kapiamba de l'ACAJ"




"URGENT:SEULE LA SOLIDARITE ENTRE NOUS CONGOLAIS SAUVERA LE CONGO"




"TOZALA VRAIMENT BATU MAIS BA NIAMA TE.VIVE NE MUANDA NSEMI.TOZA ELONGO.TOKOLONGA"




"AFFAIRE BDK DE MUANDA NSEMI : OPPOSITION ET MAJORITE S'ACCUSENT"




"L'analyse du 08/8/2017"




"L'analyse du 10/08/2017"




Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4 éme message de Ne Muanda N'SEMI RDV le 07/08/2017

Message  Cavalier le 12/8/2017, 7:30 am

C'est ça le problème mon cher Cavalier. Lorsque quelqu'un assume son tribalisme tout haut comme le fait Ne Muanda Nsemi, il doit s'attendre aussi à ne pas drainer la grande masse autours de lui.
El-Shaman,

Suis tout a fait d'accord avec toi La Dessus...Car personellement, je ne suis pas un Pro-Ne Mwanda Nsemi, C-a-Dire Ne Mwanda Nsemi en tant Qu'Individu...c'est un orgeuille & aussi un egocentrique.  Mais si l'on fesait un plus d'attention a ses enseignements l'on decouvrirait Qu'il est au FAIT entrain de mener un Combat Noble & Juste.  Son probleme ce qu'il pense que ses enseignements qui sont a caractere universel ne concernent  Que Le Peuple MUKONGO(Bas Zaire ou Kongo Central)...

Tu sais j'atends souvent des compatriotes Congolais declarer, O qu'ilsauraient le sang CONGOLAIS en eux...NON Il n'existe pas de SANG CONGOLAIS.  CAR LE SANG N'A PAS DE NATIONALITE.  Oh j'ai le sang Tetela, Le Sang Luba, Le Sang SWAHILI, Le Sang Mukongo, Le Sang Mungala...Croyez-vs que chaque tribut, Ethnie ou Clan aurait un Sang particulier qui lui serait specialement approprie??? N.O.N




Si seulement Ne Muanda Nsemi n'avait pas viré dans le genre des discours ou il affiche et assume le tribalisme.Je suis sur et certain que beaucoup allaient le suivre et le soutenir dans son action raté du 07 aout qui fût un vrai fiasco.


OUI & NON, Oui dans le sens que tu declares BCP l'aurait assiste & soutenir, s'l ne tenait pas un discour secessioniste, NON parce que selon Moi son Action du 7 AOUT n'etait pas ratee, car elle a bel et bien eu lieu...Pourquoi parce que c'etait une DEMONSTRATION D'AUDACE...PUISQUE, COMPAREE AUX MANIFESTATIONS DU RASSEMBLEMENT qui reclamaient Le respect d'une Constitution deja bafouee, celle de BDK etait DROIT AU BUT, LE CONGO AUX CONGOLAIS, LE RWANDA AUX RWANDAIS...Cette Manifestation de Ne Mwanda Nsemi mettait au defi L'occupation ainsi que L'inflitration Rwandaises en rdc...ET CELA DEMANDE DE L'AUDACE, eux ils l'on fait



Mais tu dois reconnaître aussi que malgré l'action mineur de Muanda Nsemi, RIEN N'A CHANGER puisque Kabila est toujours là. Tu me dira peut-être que soki action ya Muanda Nsemi esimbi te : c'est parce que azalaki na soutiens ya rassemblement te naba force politik misusu. Dans ce cas je dirais : Eza erreur naye moko naba conseillers naye, parce que soki discours naye ezalaki cohérent, JAMAIS BA CONGOLAIS MINGI BALINGAKI KO BOUDER YE LE 07 AOUT, PARCE QUE LA MAJORITÉ DE CONGOLAIS BAZELAKA KAKA MUTU OYO AKOLONGOLELA BANGO KABILA. Mais il faut pe mutu wana azala coherent.  Ne Muanda Nsemi soki alingi abenda batu mingi pembeni naye, il faut azongisa batu neti ba Nabi Lukombo autours naye, parce que Nabi lukombo azalaka na vision un peu plus large sur les africains et les noirs en générale.


Pourquoi tiens-tu a ce que les choses changent rapidement juste apres ces manifs???  Rappelles-toi que c'est une premiere sous cet angle La...NE MWANDA NSEMI EST LE PREMIER LEADER POLITIQUE A APPELER KABILA RWANDAIS SUR PLACE EN RDC...C'est une Premiere et tu trouves que c'est Rien????


Pour le reste de ton discour, je suis d'accord avec toi, comme je l'ai dit Ci-Haut, NE MWNDA NSEMI est un arrogant, un Orgeuille qui se prend pour Le Sauveur de LA RDC, alors qu'en REALITE, Qu'il est une des ouvertures pour aider C PEUPLE A SE LIBERER TOUT SEUL.

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4 éme message de Ne Muanda N'SEMI RDV le 07/08/2017

Message  ndonzwau le 13/8/2017, 11:49 pm

Quelle est la vraie réalité des faits des manifestations des BDK le lundi 07 août 2017 car pour sûre celle qui nous a été vendue officiellement n'est pas exactement la bonne, elle est à glaner derrière tout ce qui nous a été donné à voir et à entendre ici et là…

Quelques centaines des militants de BDK sont bel et bien sortis le matin du 07 août à Kinshasa à l’Ouest (Selembao, Makala,Binza…) et à l’Est (Ndjili, Masina…) et dans quelques villes du Kongo Central (Moanda, Boma…), armés à peine de bâtons, de machettes, de coques de noix de palmes, de quelques armes à feu et surtout de leur volonté de chasser ‘JK’ et ses frères rwandais, déterminés et convaincus de leur puissance psychologique sinon mystique….

Ce ne sont donc pas eux qui ont tué directement les 19 victimes confirmées et sûrement plus, ils n’avaient vraiment pas l’esprit à la guerre directe mais à la victoire magique, les plus de 19 morts et des dizaines de blessés l’ont été par l’usage disproportionné et délibéré de la répression armée par les forces ‘loyalistes’ !

Ailleurs ces militants BDK sont sans doute tombés malgré eux dans le piège d’un plan ourdi par le pouvoir décidé de les utiliser tantôt pour mieux les domestiquer en les 'protégeant' tantôt pour en fabriquer une matière à créer une psychose préfigurant la nécessité d’un « état d'urgence »…

Enfin la raison de l’échec apparent de cette sortie se situe selon moi dans l’indifférence ou la condamnation de bien des patriotes Congolais acquis au changement et à une revendication populaire décisive qui curieusement ont choisi d'ignorer celle-ci : comme si la personnalité contestable de Ne Muanda Nsemi (politico-mystique, séparatiste, opportuniste…) avait effacé le courage évident et la lucidité de son appel…

Qu'y a-t-il de mieux à faire contre la dictature en ce début de mois d'août 2017 sinon réussir une décisive revendication populaire massive et les Congolais l'ont ratée ?
S’interrogera-t-on enfin sur les moyens d’une synergie de lutte des patriotes contre le pouvoir autocrate et ici instruira-t-on un jour de façon enfin juste l’affaire de tous ces morts, ces derniers, ceux du Kasai et d'ailleurs et des millions d'autres à travers le pays depuis deux décennies d'une 'fausse libération' qui s'est avérée une vraie 'occupation' ?


"Violences de la secte Bundu dia Kongo en RDC: HRW veut une enquête indépendante"
° http://www.rfi.fr/afrique/20170812-violences-secte-bundu-dia-kongo-rdc-hrw-enquete-independante
En RDC, l'organisation internationale des droits de l'homme Human Rights Watch vient de sortir un rapport sur les manifestations de la secte politico-militaire Bundu dia Kongo et les attaques de lundi, à Kinshasa et dans la province du Kongo-Central. Malgré un bilan que HRW a établi, après enquête, à au moins 27 morts, l’organisation pointe le fait que les membres de la secte, dont un certain nombre étaient armés et proféraient des slogans anti-Kabila et anti-Rwandais, étaient plutôt encadrés par la police alors que les manifestations de la société civile ont été sévèrement réprimées.

Ida Sawyer, la directrice Afrique centrale de HRW parle d'une situation confuse. Elle demande donc une enquête indépendante pour faire la lumière sur ces violences.

"La volonté inattendue des autorités congolaises de ne pas empêcher les manifestations de lundi a suscité des allégations selon lesquelles le gouvernement aurait cherché à créer une situation qui entraînerait des restrictions encore plus fortes aux manifestations et à l'espace politique. Et peut-être aussi de nouveaux retards dans l'organisation des élections. Nous avons interviewé un individu et des forces de sécurité qui nous a affirmé que les manifestations et les attaques de lundi n'étaient que du théâtre. L'objectif, disait-il, est de créer le chaos partout.
Ida Sawyer
12-08-2017 - Par Esdras Ndikumana
Contacté par RFI, le gouvernement congolais n'a pas souhaité réagir pour le moment."
° https://actualite.cd/2017/08/10/violences-7-aout-hrw-appelle-a-enquetes-impartiales-punir-auteurs-tueries/

"L’UDAO doute de l’allégation de la police accusant BDK d’avoir tenté un coup d’État"
° https://actualite.cd/2017/08/11/ludao-doute-de-lallegation-de-police-accusant-bdk-davoir-tente-coup-detat/

"RDC : 27 personnes tuées lundi selon HRW, 19 selon la Police (bilan revu à la hausse)"
° https://actualite.cd/2017/08/10/rdc-27-personnes-tuees-lundi-selon-hrw-19-selon-police-bilan-revu-a-hausse/

"Des adeptes de BDK accusés d’avoir tenté de renverser l’ordre institutionnel en place à Kinshasa"
Evil or Very Mad  Twisted Evil  Embarassed  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° https://www.voaafrique.com/a/des-adeptes-de-bdk-accuses-d-avoir-tente-de-renverser-l-ordre-institutionnel-en-place-a-kinshasa/3979017.html
La police congolaise a présenté aux autorités un groupe de 31 auteurs présumés des violences qui ont secoué lundi Kinshasa et une province voisine, en les qualifiant de "terroristes". Ils sont tous membres du groupe politico-religieux Bundu dia Kongo (BDK), selon la police.

"Ces terroristes ont été interpellés lundi à la suite de l'opération de maintien de l'ordre public", a déclaré le porte-parole de la police nationale en présentant les 31 interpellés à trois ministres (Intérieur, Défense et Communication) et au patron de l'Agence nationale de renseignements (ANR).


[ltr]View image on Twitter
[/ltr]

 Follow
kamanda wa k.muzembe @MuzembeK
[ltr]#RDC : Exhibition bis des présumés Adeptes de Ne Muanda Nsemi a la PNC. 30 aujourd'hui (47 à la cérémonie ratée d'hier).[/ltr]
4:26 PM - Aug 9, 2017
[ltr]Twitter Ads info and privacy[/ltr]
​La police les accuse, selon la presse congolaise, d’avoir tenté de renverser l’ordre institutionnel en place à Kinshasa.
Les assaillants avaient, selon leur présentation, planifié d’attaquer simultanément trois cibles stratégiques : l’aéroport international de N’Djili, le quartier Binza et la Ratio-Télévision nationale où ils allaient faire une déclaration de prise de pouvoir, rapportent les médias congolais citant les sources de la police.
Les violences dans la capitale et la province du Kongo central ont fait "19 tués, sept blessés et 31 interpellés", a indiqué le colonel Mwanamputu parlant d'un "bilan provisoire".


 Follow
Lubaya Claudel André @LubayaClaudel
[ltr]Ces noix de palme, balais et autres bandeaux rouges, présentés comme armes du crime feraient retourner dans leurs tombes Staline & Clauwitz https://twitter.com/LubayaClaudel/status/895367140139814912 …[/ltr]
9:35 PM - Aug 9, 2017
[ltr]Twitter Ads info and privacy[/ltr]
[ltr]
[/ltr]

 Follow
Lubaya Claudel André @LubayaClaudel
[ltr]Pour avoir inventé les outils moderne en matière de coup d'État, le gvt de Kinshasa remporte le prix de la meilleure comédie du siècle. Show[/ltr]
9:32 PM - Aug 9, 2017
[ltr]Twitter Ads info and privacy[/ltr]
Parmi les victimes se trouvent trois membres des forces de l'ordre, a-t-il précisé pendant cette "présentation" ouverte à la presse au siège de la police nationale.
Les "assaillants" visaient la télévision nationale et l'aéroport international de Kinshasa, selon lui.
L'officier a répété que les auteurs présumés se réclamaient de "la secte mystico-politico-religieuse Bundu Dia Kongo".
Il a appelé un par un par leur nom les "assaillants", dont trois femmes. L'une d'elles, Thérèse, couverte d'un pagne à l'effigie de la Vierge Marie, a été présentée comme la "fétichiste du groupe", statut qu'elle a publiquement rejeté.
Les auteurs présumés des violences étaient pieds nus, assis sur des chaises en plastique, sous la surveillance de policiers en uniforme, certains avec un béret ou un bandeau rouge autour de la tête.

Deux valises de fétiches, couteaux et bâtons étaient déposées sur le sol devant eux.
Au terme de la séance, les assaillants présumés ont été embarqués dans deux véhicules de la police. Ils vont être déférés "devant les juridictions compétentes", selon le porte-parole de la police.
L'AFP avait décompté 46 assaillants présumés mardi entre les mains des forces de l'ordre au siège de la police nationale.
Les violences de lundi ont éclaté à la veille de deux journées "ville morte" organisées à l'appel de l'opposition, qui demande la publication d'un calendrier électoral et le départ du pouvoir du président Joseph Kabila dont le mandat a pris fin depuis le 20 décembre 2016.
Avec AFP"



"RDC-Muanda N'Semi Incontournable-Sindika Résistant ou Rassopiste?Réaction de Justine Kasa-Vubu"





Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4 éme message de Ne Muanda N'SEMI RDV le 07/08/2017

Message  El-Shaman le 15/8/2017, 12:34 pm

Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes Notre scientifique (médecin) qui à fait plusieurs analyses ici et qui soutient l'action de Ne Muanda Nsemi en condamna les compatriotes qui ne l'ont pas soutenu.Il est temps pour le médecin de mettre en pratique l'appelle du gourou.Celle qui consiste à se transformer en serpent est aller mordre Kabila à kingakati,car la charité bien ordonné commence par soi-même.En plus notre scientifique d'après ce que j'avais lu ici sur lui il y a bien longtemps dans la rubrique "spiritualité" est issue d'une famille traditionnelle de chefs coutumiers Kongo.Donc il peut mettre en pratique ou apprendre la sorcellerie kongo.Celui de se transformé en reptile ou en félin nkoyi pour aller dévoré Kabila.Parce que quand il s'agit de chasser Kabila, Tout les moyens aussi idiot soit-il est bon.
EST-CE-QUE NOTRE SCIENTIFIQUE AGNOSTIQUE SERAIT PRÊT À FRANCHIR LE PAS ? Lui qui à toujours nié les phénomènes spirituel,lui qui à toujours pensé que l'Homme africain est en retard à cause de ses croyances qui ne repose sur rien et n'ont aucune base scientifique ? Lui qui n'hésitait pas à s'attaquer aux spiritualistes du forum ? Deviendra-t-il du jour au lendemain croyant puisqu'un autre scientifique chimiste de son état vient de lancé un appel ? Nous savons tous que les chimistes fournissent les médecins en médicaments.Espérons que le chimiste Muanda Nsemi aura de l'effet sur notre médecin.

 

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4 éme message de Ne Muanda N'SEMI RDV le 07/08/2017

Message  ndonzwau le 15/8/2017, 6:49 pm

El-Shaman a écrit:Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes Notre scientifique (médecin) qui à fait plusieurs analyses ici et qui soutient l'action de Ne Muanda Nsemi en condamna les compatriotes qui ne l'ont pas soutenu.Il est temps pour le médecin de mettre en pratique l'appelle du gourou.Celle qui consiste à se transformer en serpent est aller mordre Kabila à kingakati,car la charité bien ordonné commence par soi-même.En plus notre scientifique d'après ce que j'avais lu ici sur lui il y a bien longtemps dans la rubrique "spiritualité" est issue d'une famille traditionnelle de chefs coutumiers Kongo.Donc il peut mettre en pratique ou apprendre la sorcellerie kongo.Celui de se transformé en reptile ou en félin nkoyi pour aller  dévoré Kabila.Parce que quand il s'agit de chasser Kabila, Tout les moyens aussi idiot soit-il est bon.
EST-CE-QUE NOTRE SCIENTIFIQUE AGNOSTIQUE SERAIT PRÊT À FRANCHIR LE PAS ? Lui qui à toujours nié les phénomènes spirituel,lui qui à toujours pensé que l'Homme africain est en retard à cause de ses croyances qui ne repose sur rien et n'ont aucune base scientifique ? Lui qui n'hésitait pas à s'attaquer aux spiritualistes du forum ? Deviendra-t-il du jour au lendemain croyant puisqu'un autre scientifique chimiste de son état vient de lancé un appel ? Nous savons tous que les chimistes fournissent les médecins en médicaments.Espérons que le chimiste Muanda Nsemi aura de l'effet sur notre médecin.

 

Si on essayait de parler vrai et juste, chers amis !?

Personnellement je n’ai jamais été pro Ne Muanda Nsemi, je l’ai affirmé ici plus d’une fois : je ne partage ni ses « prétentions mystiques » ni ses « choix séparatistes » ! Je suis de conviction rationaliste et agnostique, je range le mystérieux et l’irrationnel sur une case moins ‘religieuse’ ! Je suis un ‘patriote’ volontiers ‘nationaliste’ qui prend la patrie pour un espace ouvert à tous les citoyens sans compartiments ethno-régionaux sinon d’’efficacité administrative et politique’…

A noter néanmoins que pour moi la 'foi' et les "croyances' de type religieux ou mystique participent d’un secteur qui n’est pas toujours l’exact contraire du positivisme, du scientifique, les phénomènes ‘religieux’ (en rapport avec l’absolu) ne sont pas toujours en contradiction avec la science, il y’a chez l’homme place pour « l’histoire matérielle et la légende » d’où qu’elle ressorte, ce ne sont pas que deux sortes de récit ce sont aussi deux entrées pour appréhender le réel…

Passons, pour dire qu’au-delà si j’ai toujours trouvé la personnalité de Ne Muanda Nsemi pas toujours digne de confiance notamment en raison de cette dimension trop ‘mythomaniaque’ et 'opportuniste' (on a vu ses va et vient en politique, tantôt pour un glissement bienvenu et un bénéfice ‘politicien’ et matériel quant à sa relation à ‘JK’ tantôt pour son admonestation catégorique en tant qu’imposteur rwandais…), je ne l’en exclue pas pourtant de la scène politique et intellectuelle du pays dans la mesure où il y‘a derrière lui une communauté qui l’adoube et pour laquelle il présente des revendications légitimes, pas seulement de justice quant aux préjudices qu’elle a subi de la part du pouvoir mais aussi dans le sens de ‘croyances’ que cette communauté partage avec lui...
J’ai à ce propos été étonné de voir tous ces gens qui croient en ses ‘idées’…

Cela étant dit, dès son début j’ai considéré l’entreprise du Gourou de BDK à très hauts risques et surtout d’efficacité quasi nulle vu le cadre policier et volontiers répressif du pays mais en aucun cas je n’ai trouvé son ‘appel’ infondé ; au contraire il va pour moi dans le sens de la prise en charge par le peuple de son destin par ses revendications populaires…
C’est dans ce sens que le « soulèvement populaire » auquel il appelle la population méritait d’être accompagné par les autres forces de l’opposition au pouvoir autocrate de ‘JK’…

Et le 7 août passé, on a vu la sortie effective de ses troupes armées davantage de leurs convictions (y compris ‘magiques’) que de fusils, une manifestation plus massive, et c’était possible, aurait pu bousculé plus significativement le pouvoir...
Dans tous les cas elle laissera des traces, des enseignements utiles pour la suite du combat pour le changement, un objectif largement partagé par la population, notamment qu’il suffisait et qu’il suffira que d’autres forces se joignent à eux pour atteindre cette masse critique à même d’inquiéter la dictature…

Dommage donc que ce n’eût pas été le cas : les politiciens et les forces sociales (y compris la Cenco) appellent tous tantôt à un recours à « l’Article 64 » tantôt au « soulèvement populaire » voilà qu’on leur offrait l’occasion et ils les ont tous ignorés…
Le 07 août 2017, la sortie des BDK a connu un (demi)échec, elle a eu ses morts, ses blessés et ses arrêtés, elle a même été récupérée, instrumentalisée par le pouvoir mais loin de cette prétendue complicité créée d’avance avec le pouvoir les morts l’ont été largement par la soldatesque…

Je ne dirais pas qu’elle est incontournable mais elle a eu lieu et il fallait l’’utiliser’ au meilleur bénéfice que pût en obtenir le peuple…
Et ici le contestable Ne Muanda Nsemi a cette fois eu la lucidité et le courage de convier les Congolais fatigués de la criminelle gestion en cours et désireux d’alternance à un passage à l’acte enfin décisif dans leur combat à travers un acte « ni idiot ni magique mais prosaïquement objectif et matériel » qu’est la « mobilisation populaire » (sa 'logorrhée obscurantiste' ne peut l'effacer) et il n’a hélas pas été suivi, je le regrette !

Voilà rappelée ma position, elle vaut bien sûr ce qu’elle vaut !  

Compatriotiquement!

PS

A propos du dernier message de Ne Muanda Nsemi !


1° Selon moi c’est une surenchère inutile et dangereuse de sa part que de convier en si peu de temps ses « Makesa » et le reste de la population à une nouvelle sortie ; non seulement ces derniers se retournent à peine de leurs derniers émois et risquent de ne pas être au rdv mais aussi le pouvoir a encore la latitude de peaufiner sa parade que les manifestants n’auront le temps d’ajuster leurs actions…

2° Son message ne semble pas s’être terminé normalement pour raisons techniques de son côté ou était-il cerné numériquement alors qu’il émettait au point d’être obligé de plier bagages en catastrophe ? Des supputations peut-être inopportunes mais personnellement l’événement m’a interpellé…

Sinon il y’a à dire sur le contenu de sa communication largement basée sur une surenchère combattive, disais-je, où tous les mauvais clichés passent sans à mon avis constituer une base plus convaincante à son invitation…
Je le réécouterais volontiers pour confirmer et préciser mes impressions...



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4 éme message de Ne Muanda N'SEMI RDV le 07/08/2017

Message  El-Shaman le 16/8/2017, 5:07 pm

ndonzwau a écrit:
Dommage donc que ce n’eût pas été le cas : les politiciens et les forces sociales (y compris la Cenco) appellent tous tantôt à un recours à « l’Article 64 » tantôt au « soulèvement populaire » voilà qu’on leur offrait l’occasion et ils les ont tous ignorés…


Compatriotiquement!

[b]PS
Si les autres forces ne l'ont pas soutenu,il y a une raison qui explique cela d'après moi.Raison que tu ne veux peut-être pas voir,parce que tu te limite seulement à l'éjection de Kabila.Or Kabila va partir bon gré malgré, mais la RDC restera. En faite si les autres forces s'ils se mettent derrière Ne Muanda Nsemi et que celui-ci triomphe dans sa "révolution", sa position sera renforcé et celui qui aura le dernier. Étant renforcé Ne Muanda fera passé ses idées tribaliste. Celle que tu rejette,celle que Cavalier et Djino rejettent,et la RDC connaîtra encore d'autres problèmes malgré que Kabila ne sera plus là. La RDC connaîtra peut-être une guerre civile,parce que les autres force (Rassemblement, Udps, Unc,Cenco,Société Civile) n'acceptera pas par exemple que les Bangala soient chasser de Kinshasa.Donc ils vont s'opposaient à Muanda Nsemi,et ce dernier dira que : ye mutu a chassa Kabila etc...
Donc ça sera encore un autre problème qui va affaiblir notre pays et qui va attirer les rapaces qui sont autours de nous parce que nous allons être diviser. Voila d'après moi la raison qui explique que les autres forces ne veulent pas la soutenir. En faite je suis moi-même dans cette optique et je vois les choses ainsi.Je vois plus l'avenir, ce qui peut advenir dans l'avenir.C'est pour ça que je ne peux jamais soutenir Ne Muanda Nsemi dans son "soulèvement".

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4 éme message de Ne Muanda N'SEMI RDV le 07/08/2017

Message  ndonzwau le 16/8/2017, 6:20 pm

El-Shaman a écrit:
ndonzwau a écrit:
Dommage donc que ce n’eût pas été le cas : les politiciens et les forces sociales (y compris la Cenco) appellent tous tantôt à un recours à « l’Article 64 » tantôt au « soulèvement populaire » voilà qu’on leur offrait l’occasion et ils les ont tous ignorés…

Compatriotiquement!

PS

Si les autres forces ne l'ont pas soutenu,il y a une raison qui explique cela d'après moi.Raison que tu ne veux peut-être pas voir,parce que tu te limite seulement à l'éjection de Kabila.Or Kabila va partir bon gré malgré, mais la RDC restera. En faite si les autres forces s'ils se mettent derrière Ne Muanda Nsemi et que celui-ci triomphe dans sa "révolution", sa position sera renforcé et celui qui aura le dernier. Étant renforcé Ne Muanda fera passé ses idées tribaliste. Celle que tu rejette,celle que Cavalier et Djino rejettent,et la RDC connaîtra encore d'autres problèmes malgré que Kabila ne sera plus là. La RDC connaîtra peut-être une guerre civile,parce que les autres force (Rassemblement, Udps, Unc,Cenco,Société Civile) n'acceptera pas par exemple que les Bangala soient chasser de Kinshasa.Donc ils vont s'opposaient à Muanda Nsemi,et ce dernier dira que : ye mutu a chassa Kabila etc...
Donc ça sera encore un autre problème qui va affaiblir notre pays et qui va attirer les rapaces qui sont autours de nous parce que nous allons être diviser. Voila d'après moi la raison qui explique que les autres forces ne veulent pas la soutenir. En faite je suis moi-même dans cette optique et je vois les choses ainsi.Je vois plus l'avenir, ce qui peut advenir dans l'avenir.C'est pour ça que je ne peux jamais soutenir Ne Muanda Nsemi dans son "soulèvement".


Allons donc Compatriote El Shaman, soyons sérieux une minute : vous ne vous imaginez quand même pas sérieusement Ne Muanda Nsemi remplacer 'JK' à la tête du pays ou même son parti représenter seul une force politique majeure ?
Il restera au mieux un parti politique marginal comme aujourd'hui ou alors fera alliance amendé à d'autres...

Ne Muanda Nsemi et son groupe qu'ils veuillent ou pas eux-mêmes, ne sont vraiment utiles au pays que comme 'catalyseurs ponctuels' dans le combat pour le changement en raison de leur témérité bien adaptée aux luttes exceptionnelles qui s'imposent dans la crise actuelle...
Ils ne seront pas davantage seuls capables d'une 'guerre civile' qui tienne dans ce pays, c'est plus qu'évident : personne dedans et surtout dehors n'en veut ni ne leur donnera davantage un coup de pouce pour devenir une force respectable et digne outre-mesure de toute confiance, vous le voyez bien...

Vos craintes, cher ami, sont bel et bien infondées ou alors intentionnellement fantasmées...
En fait selon moi, vous bloquez consciemment ou inconsciemment et sur la nécessité d'une stratégie maximale qui génère le changement ou sur le changement lui-même quand ce n'est pas au bénéfice du candidat de votre choix et sur une connaissance insuffisante des stratégies de conquêtes politiques : elles ont toujours comporté dans l'histoire et partout une bonne dose de compromis et un zeste de compromission, hélas...


Ainsi va la vie des hommes : dynamique de principe, à plus d'un titre la fin a justifié souvent tous les moyens pourvu qu'on retombe sur ses pattes après...
Ce n'est pas complètement Machiavel mais c'est celui-ci qui au-delà a théorisé une 'realtpolitik' qui donne grâce à la politique à travers un impératif bienvenu des résultats, qui s'en plaindra ?
Ce n'est pas pour défendre la personnalité et tous les choix de Ne Muanda, c'est pour lui savoir gré d'avoir eu le courage et la lucidité(?) de passer à l'acte au bon moment tant la suite viendra d'une façon ou d'une autre, j'en suis convaincu...

Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4 éme message de Ne Muanda N'SEMI RDV le 07/08/2017

Message  El-Shaman le 16/8/2017, 9:43 pm

ndonzwau a écrit:



Vos craintes, cher ami, sont bel et bien infondées ou alors intentionnellement fantasmées...
En fait selon moi, vous bloquez consciemment ou inconsciemment et sur la nécessité d'une stratégie maximale qui génère le changement ou sur le changement lui-même quand ce n'est pas au bénéfice du candidat de votre choix et sur une connaissance insuffisante des stratégies de conquêtes politiques : elles ont toujours comporté dans l'histoire et partout une bonne dose de compromis et un zeste de compromission, hélas...



Compatriotiquement![/i]



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #
Oui, je crains plus l'avenir.
Et il me semble que la politique c'est aussi l'art de prévoir l'avenir. Pour faire sauter un dictateur il ne faut pas se précipiter sur n'importe qui,même si la personne à le pouvoir d'haranguer une foule des fanatiques avec un discours moyen-nageuse .Il faut une très bonne stratégie,parce que même nos colonisateurs (occidentaux) commettent des erreurs sur ce point à cause de la précipitation.
Pensons aux Américains en Afghanistan :
-Pour faire partir les Russes ils avaient soutenu les yeux fermés un certain groupe qui sentait le souffre.Ce soutiens aveugle avait fini par crée un autre problème en Afghanistan.
-Pensons aux occidentaux qui voulaient faire sauter Bashar El Assad en soutenant dans la précipitation des gens pas très recommandable.
Nous savons que cela avait fini par crée un état des fous...
N'oublions pas que tous ces gens au départ n'étaient qu'une minorité insignifiante.
Oui, je déteste Kabila et sa politique.En même temps je crains aussi que notre pays sombre encore dans un autre problème à cause des fanatiques.
Oui, je crains l'avenir.

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4 éme message de Ne Muanda N'SEMI RDV le 07/08/2017

Message  ndonzwau le 17/8/2017, 4:21 am

El-Shaman a écrit:
ndonzwau a écrit:
Vos craintes, cher ami, sont bel et bien infondées ou alors intentionnellement fantasmées...
En fait selon moi, vous bloquez consciemment ou inconsciemment et sur la nécessité d'une stratégie maximale qui génère le changement ou sur le changement lui-même quand ce n'est pas au bénéfice du candidat de votre choix et sur une connaissance insuffisante des stratégies de conquêtes politiques : elles ont toujours comporté dans l'histoire et partout une bonne dose de compromis et un zeste de compromission, hélas...


Compatriotiquement![/i]

Oui, je crains plus l'avenir.
Et il me semble que la politique c'est aussi l'art de prévoir l'avenir. Pour faire sauter un dictateur il ne faut pas se précipiter sur n'importe qui,même si la personne à le pouvoir d'haranguer une foule des fanatiques avec un discours moyen-nageuse .Il faut une très bonne stratégie,parce que même nos colonisateurs (occidentaux) commettent des erreurs sur ce point à cause de la précipitation.
Pensons aux Américains en Afghanistan :
-Pour faire partir les Russes ils avaient soutenu les yeux fermés un certain groupe qui sentait le souffre.Ce soutiens aveugle avait fini par crée un autre problème en Afghanistan.
-Pensons aux occidentaux qui voulaient faire sauter Bashar El Assad en soutenant dans la précipitation des gens pas très recommandable.
Nous savons que cela avait fini par crée un état des fous...
N'oublions pas que tous ces gens au départ n'étaient qu'une minorité insignifiante.
Oui, je déteste Kabila et sa politique.En même temps je crains aussi que notre pays sombre encore dans un autre problème à cause des fanatiques.
Oui, je crains l'avenir.


Je crains, cher ami, que vos propos ne me concernent pas car tout comme vous moi aussi j’ai des craintes pour l’avenir de notre pays ; qui n’en aurait pas aujourd’hui serait bien une espèce d’’inconscient’ !

Relisez-moi car vous me parlez comme si vous ne m’avez pas lu ! Je convoque ici des craintes précises, celles d’un Congo que Ne Muanda Nsemi mettrait à feu et à sang : je n’y crois pas, elles sont pour moi infondées comme je vous l’ai démontré…
Non pas bien sûr qu’il soit devenu un homme respectable à tout égard, au contraire je vous ai suggéré sa part de dangerosité,  je n’ai loué ni ne louerai de façon indiscriminée sa personnalité et ses idées qui ici ne sont pas tant concernées, elles n’entrent pas en jeu en tant que telles au point d’embraser tout le pays sauf pour le réveiller de sa torpeur contre la dictature…

Aujourd’hui comme vous l’avez découvert vous-même le Gourou de BDK est aisément circonscriptible, une force marginale et je ne doute pas qu’il le restera …
Comme je vous l’ai dit et répété, je lui sais juste gré d’avoir lancé un appel adapté à l’objectif d’une stratégie nationale qui s’impose pour libérer le pays…
A aucun moment vous m’avez vu fonder mes espoirs sur lui, un futur leader majeur du pays : c’est un « instrument » pour la sortie de crise ! Pas la peine d’échafauder des analogies avec telle ou telle autre scène d’ailleurs dont nous sommes loin…


Sinon selon moi il y’a beaucoup d’autres « apprentis-sorciers » tapis dans notre landerneau politique qui consciemment ou inconsciemment labourent le champ de nos calamités présentes et à venir pour leurs profits !
Posez-moi la question des tenants et aboutissants de son initiative, quels liens réels existent-ils entre lui et le pouvoir, son opération n’en fait-elle pas un « allié objectif » de ‘JK’..., c’est plus judicieux selon moi !
Et à ce stade je vous réponds que ce sont là des « risques du métier » dont on ne peut se passer si on veut « agir » ! Mais selon moi pas de dangers pour l’avenir du pays qu’il agiterait plus que d’autres !

Je me trompe peut-être mais pour l’heure j’en suis là, là à privilégier le « départ de ‘JK’ » pour ouvrir d’autres espoirs que les Congolais bien au-delà de Ne Muanda Nsemi géreront à leur guise, selon leurs « génies » bienfaisants plus que maléfiques, je l’espère…
Voilà !


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: 4 éme message de Ne Muanda N'SEMI RDV le 07/08/2017

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum