LES ATTAQUES OUGANDAISES CONTRE LES « ADF » A L’EST A LA FRONTIÈRE OUGANDO-CONGOLAISE ! FAITS , VRAIS MOBILES ET JUSQU’OÙ !?

Aller en bas

LES ATTAQUES OUGANDAISES CONTRE LES « ADF » A L’EST A LA FRONTIÈRE OUGANDO-CONGOLAISE ! FAITS , VRAIS MOBILES ET JUSQU’OÙ !?

Message  ndonzwau le 30/12/2017, 2:01 am

LES ATTAQUES OUGANDAISES CONTRE LES « ADF » A L’EST A LA FRONTIÈRE OUGANDO-CONGOLAISE ! FAITS, VRAIS MOBILES ET JUSQU’OÙ ?!
Depuis un près de dix jours, l'UPDF, l'armée ougandaise a entrepris de frapper les ‘bases’ des (prétendus) rebelles ADF ( Allied Democratic Forces) au Congo ! Qu’en est-il au juste ?


L’opinion nationale Congolaise a appris le 22 décembre que l’armée ougandaise avait mené des frappes au Congo visant des positions des ADF (Allied Democratic Forces), 'ses' fameux rebelles ougandais qui combattent le gouvernement de Museveni  mais installés depuis belle lurette au Congo où ils sont accusés de tuer d’abord des civils Congolais (1600 depuis 3 ans selon un décompte) et récemment inculpés dans le massacre des 15 Casques bleus tanzaniens et la destruction de leur base alors même qu’à aucun moment il n’a été fait état de leurs exactions en Ouganda même censé être leur première cible... Quelques jours plus tard un autre communiqué des Ougandais revendiquait avoir tué une centaine d’entre eux, détruit leurs entrepôts logistiques qui seraient situés dans le « triangle d’Eringeti » et évoquait même un droit de poursuite au Congo…

Tout cela dans une grande confusion où ni Kinshasa ni la Monusco n’étaient en mesure de confirmer les faits ; une source onusienne pourtant présente dans le coin signale n’avoir perçu aucun signe tangible de toutes ces opérations tandis que Mende, porte-parole du Gouvernement Congolais « assure qu'aucune intervention étrangère n'est prévue sur le territoire congolais ; chacun agit sur son propre territoire. Nous nous contentons des accords que nous convenons avec nos partenaires que sont le gouvernement ougandais : échange de renseignement. Point barre … »
En effet pendant que l'armée ougandaise parle d'une « opération conjointe » ou d’une « bénédiction du gouvernement congolais » celui-ci dément… Et si du côté RDC des hauts gradés reconnaissent des discussions en vue d'« opérations coordonnées », ils n'en accusent pas moins les Ougandais de les avoir « pris de court » pour « se faire de la publicité ».

Pourquoi maintenant ce remue-ménage du côté ougandais à propos de ‘son’ groupe rebelle (ADF) qui pourtant s’oppose à lui depuis près de 20 ans et tue au vu et au su de tous au Congo autour de Beni depuis près de 3 ans ? Personne n’a eu vent des morts provoqués par ces rebelles sur leur sol, seul donc l’assassinat atroce de 15 tanzaniens aurait-il suffi de les réveiller ? Quelle magnanimité subite !
Non, il y’a des raisons autrement plus plausibles pour que Museveni se manifeste : faire sa publicité, se faire voir pour préserver sa place sur le gâteau de l’Est du Congo qu'ils se partagent avec les Rwandais (souvenez de leur guerre mutuelle en 2000 à Kisangani...)...
Nous y reviendrons, en attendant voici les dépêches :


"RDC: l'attaque ougandaise contre les «ADF» suscite des interrogations"
° http://www.rfi.fr/afrique/20171229-rdc-ouganda-eringeti-attaque-adf-poursuite-updf-lambert-mende
Une semaine après les frappes que l'armée ougandaise dit avoir menées en République démocratique du Congo (RDC) vendredi 22 décembre, de nombreuses questions restent en suspens. Dans son dernier communiqué, le troisième en quelques jours, l'UPDF, l'armée de Kampala, revendique cette fois une centaine de tués dans les rangs des rebelles des Allied Democratic Forces (ADF) et la destruction de plusieurs « entrepôts logistiques » . L'armée ougandaise évoque même un droit de poursuite, mais Kinshasa ne confirme toujours pas.

Le dernier communiqué de l'armée ougandaise sur l'attaque qu'elle a menée en RDC le 22 décembre dernier contre des ADF est plus détaillé que les précédents. Il comporte un bilan : plus d'une centaine de « terroristes » tués. Le détail des cibles présumées est le suivant : « huit bases situées dans le triangle d'Eringeti ».
Le document comporte même des précisions sur les « survivants » qui selon le document seraient en train d' « errer dans le Nord-Kivu », pendant que l'armée congolaise serait « à leur poursuite ».
Ce communiqué pose plus de questions qu'il n'apporte de réponses. Pourquoi l'armée ougandaise persiste-t-elle à parler d' « opération conjointe » allant même cette fois jusqu'à évoquer la « bénédiction du gouvernement congolais » alors que celui-ci dément ?
« Droit de poursuite »
Des hauts gradés côté RDC reconnaissent certes des discussions en vue d'« opérations coordonnées », mais accusent les Ougandais de les avoir « pris de court » pour « se faire de la publicité ».

Comment se fait-il aussi que ni le gouvernement congolais, ni la Monusco, la force des Nations unies dans le pays qui survole régulièrement la zone, ne soient en mesure de confirmer le bilan ougandais  ? Aucun signe tangible n'a été détecté dans le triangle d'Eringeti, selon une source onusienne.
Comment se fait-il en revanche que le communiqué ougandais n'évoque pas la zone frontalière où des tirs ont bel et bien été entendus vendredi dernier ? Ces questions d'autant plus importantes que dans ce nouveau communiqué, l'Ouganda se dit prêt à recommencer au nom d'un « droit de poursuite ».
Du côté congolais, le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, assure qu'aucune intervention étrangère n'est prévue sur le territoire congolais.


Chacun agit sur son propre territoire. Nous nous contentons des accords que nous convenons avec nos partenaires que sont le gouvernement ougandais : échange de renseignement. Point barre.
Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais, sur «le droit de poursuite» de l'armée ougandaise en RDC
29-12-2017 - Par Clémentine Pawlotsky
00:00
00:00


"L'armée ougandaise dit avoir tué une centaine de rebelles en RDC"
° http://www.lalibre.be/actu/international/l-armee-ougandaise-dit-avoir-tue-une-centaine-de-rebelles-en-rdc-5a43ce89cd70b09cef4f3765
NTERNATIONAL
L'armée ougandaise (UPDF) a affirmé mercredi avoir tué une centaine de membres d'un groupe rebelle ougandais musulman, contre lequel elle a multiplié les attaques aériennes depuis vendredi en République démocratique du Congo (RDC).
"Plus de 100 terroristes ont été tués et de nombreux autres blessés, et leurs entrepôts logistiques ont été détruits", a indiqué dans un communiqué le porte-parole de l'UPDF, le général Richard Karemire.
Il a précisé que huit camps des Allied Defence Forces (ADF), un groupe accusé d'avoir tué 14 Casques bleus début décembre dans cette région, avaient été ciblés dans le triangle Erengeti, dans la province du Nord-Kivu en RDC.
"Ceux qui ont survécu à cet assaut errent en différents endroits du Nord-Kivu, mais les FARDC (l'armée congolaise, ndlr) sont à leur poursuite", ajoute ce communiqué.

L'UPDF a précisé avoir sécurisé la frontière entre la RDC et l'Ouganda pour s'assurer que les ADF ne viennent pas frapper le territoire ougandais.
L'armée ougandaise avait annoncé vendredi avoir lancé des attaques avec son aviation et son artillerie contre des camps des ADF en RDC, après avoir reçu des informations selon lesquelles le groupe rebelle "prévoyait de mener des actions hostiles contre l'Ouganda".
Selon l'UPDF, ces opérations ont été menées en coopération étroite avec les autorités congolaises et aucun soldat ougandais n'a pénétré sur le territoire de la RDC.
Cette intervention fait suite à la mort, dans la nuit du 7 au 8 décembre, de 14 Casques bleus tanzaniens lors d'un raid contre leur base de Semuliki, au Nord-Kivu.

Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière contre une force onusienne dans le monde depuis 24 ans.
Elle a été attribuée aux ADF, un groupe présent dans l'est de la RDC depuis 1995, qui lutte contre le régime du président Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 31 ans en Ouganda.
Créés en 1989 pour défendre les droits de musulmans s'estimant bafoués par l'homme fort de Kampala, les ADF avaient été progressivement repoussés vers l'Ouest par l'armée ougandaise, jusqu'à s'installer en RDC.
Les autorités congolaises et la Mission des Nations unies en RDC (Monusco) accusent les ADF d'avoir tué plus de 700 civils depuis octobre 2014 dans la région de Beni et ses environs, dans le nord du Nord-Kivu.
afp"



"Frappes aériennes de l’armée ougandaise contre des positions des ADF en RDC"

° https://www.radiookapi.net/2017/12/22/actualite/securite/frappes-aeriennes-de-larmee-ougandaise-contre-des-positions-des-adf-en
Selon un communiqué du ministère ougandais de la Défense parvenu vendredi 22 décembre à Radio Okapi, son armée (Uganda People’s Defence Force, UPDF) annonce avoir mené des opérations militaires contre les positions des rebelles des ADF en République démocratique du Congo.

L'armée ougandaise justifie cette attaque «préventive» par des informations partagées entre les deux pays qui feraient état d’un projet d’attaque des rebelles ougandais des ADF sur le territoire ougandais.
Les autorités congolaises ont exprimé le vœu d’organiser une opération conjointe contre cette rébellion, poursuit le même communiqué.
«Récemment, les autorités de la RDC ont proposé que les deux pays planifient et mènent des opérations conjointes limitées contre cette menace terroriste grandissante. Nos responsables respectifs au niveau de commandement supérieur dans l’armée et les services de renseignement se sont mis au travail pour relever les détails de cette opération et les ont partagés avec les plus hautes autorités des pays», poursuit la même source.

Les autorités ougandaises affirment que les ADF ont aussi récemment planifié de mener des attaques contre l’Ouganda.
«Récemment, il y a eu de plus en plus de signaux d’activités hostiles prévues contre l’Ouganda, ce qui a nécessité le renforcement de la sécurité le long de la frontière. Le président Yoweri Museveni a engagé le président Joseph Kabila et d’autres dirigeants de la région à propos de la menace persistante des ADF non seulement pour la RDC mais aussi pour l’Ouganda et la nécessité de trouver une solution. Ces consultations ont été menées à travers les mécanismes régionaux tels que la conférence internationale sur les Grands lacs», ajoute le communiqué.
L’attaque «préventive» de l’UPDF contre les ADF a eu lieu vendredi 22 décembre. L’Ouganda a usé des frappes aériennes sans engager les troupes au sol, d’après les sources militaires ougandaises. Le bilan de l’attaque qui a eu lieu ce vendredi, sa durée ainsi que la suite des opérations ne sont pas connus.

Du jeudi 14 au samedi 16 décembre dernier à Kasindi-Lubiriha (Beni), les armées ougandaise et congolaise ont planifié la neutralisation des ADF, en mettant sur pied un mécanisme d’information entre les deux pays.[
Les rebelles ougandais des ADF sont accusés d’avoir mené l’attaque ayant causé la mort des 14 Casques bleus à Semuliki, dans le Nord-Kivu, le 7 décembre dernier."


° http://information.tv5monde.com/en-continu/l-armee-ougandaise-attaque-des-camps-d-un-groupe-rebelle-en-rdc-210847
° http://www.jeuneafrique.com/504820/politique/rdc-larmee-ougandaise-attaque-des-camps-du-groupe-rebelle-adf-dans-lest-du-pays/
° https://afrique.lalibre.be/12587/larmee-ougandaise-attaque-des-camps-dun-groupe-rebelle-en-rdc/
° http://www.camer.be/65276/11:1/offensive-en-rdc-l39ouganda-affirme-avoir-tua-au-moins-100-rebelles-des-adf.html


"Les FARDC utilisent leurs agresseurs pour la pacification de la RDC"
° http://benilubero.com/les-fardc-utilisent-leurs-agresseurs-pour-la-pacification-de-la-rdc/

" L’Ouganda annonce qu’elle poursuivra ses opérations militaires dans l’est de la RDC"
° http://www.politico.cd/actualite/2017/12/24/louganda-annonce-poursuivra-operations-militaires-lest-de-rdc.html

"Traque des ADF : un mécanisme d’information entre les armées congolaise et ougandaise sera mis en place"
° https://www.radiookapi.net/2017/12/18/actualite/securite/traque-des-adf-un-mecanisme-dinformation-entre-les-armees-congolaise

"Traque contre les ADF : la société civile de Beni préfère les actions concertées FARDC-MONUSCO"
° https://www.radiookapi.net/2017/12/18/actualite/securite/traque-contre-les-adf-la-societe-civile-de-beni-prefere-les-actions

"Le député Muhindo s’oppose à l’opération militaire mixte RDC-Ouganda contre les AD"
° https://www.radiookapi.net/2017/12/17/actualite/securite/le-depute-muhindo-soppose-loperation-militaire-mixte-rdc-ouganda


"La neutralisation des ADF au centre d’une réunion entre les FARDC et l’armée ougandaise"
° https://www.radiookapi.net/2017/12/14/actualite/securite/la-neutralisation-des-adf-au-centre-dune-reunion-entre-les-fardc-et
La neutralisation des ADF et la sécurisation des frontières entre la RDC et l’Ouganda sont deux sujets au centre d’une réunion, jeudi 14 décembre, entre les forces armées de ces deux pays. Les discussions se déroulent à Kasindi-Lubiriha, une localité congolaise située à environ 90 km au Nord-Est de la ville de Beni, frontalière de l’Ouganda.
Cette rencontre réunit quelques officiers supérieurs et généraux des Forces armées de la RDC (FARDC) ainsi que ceux de l’armée Ougandaise (UPDF).


Selon des sources sécuritaires, les FARDC et l’UPDF discutent de la planification et du début des opérations conjointes pour neutraliser le groupe terroriste ADF, actif dans le territoire de Beni.
Cette réunion entre l’armée ougandaise et l’armée congolaise intervient pendant que de nouveaux renforts des FARDC, en provenance de Kisangani, sont déployés, depuis mercredi 13 décembre, dans la région de Beni.
La délégation de l’armée ougandaise est conduite par le brigadier Michael Kabango, commandant de la 5e Division Infanterie de l’armée ougandaise. Celle des Forces armées de la RDC est dirigée par le général Marcel Mbangu commandant des opérations Sokola 1 Nord."



"Les forces d’élite ougandaises se préparent « à une action de combat » en RDC"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2017/12/23/forces-delite-ougandaises-se-preparent-a-action-de-combat-rdc.html


"Pourquoi les troupes ougandaises sont-elles de nouveau rassemblées à la frontière du Congo ? (BAR)
° http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/pourquoi-les-troupes-ougandaises-sont-elles-de-nouveau-rassemblees-a-la-frontiere-du-congo-bar
Pourquoi les troupes ougandaises sont-elles de nouveau rassemblées à la frontière du Congo ?
Article originel : Why Are Ugandan Troops Amassed at the Congo Border Again ?
Par Ann Garrison*, Helen Epstein**
Black Agenda Report
 
Traduction SLT



"Le dictateur rwandais Kagame semble poursuivre son propre programme au Congo en chassant les populations locales et en peuplant leur pays de nouveaux arrivants."
Une autre avalanche de gros titres orwelliens est parue dans la presse cette semaine, ainsi que les chants belliqueux habituels selon lesquels la guerre, c'est la paix, la liberté, l'esclavage et la sécurité de l'élite, c'est la sécurité nationale. Ceux d'entre nous qui prêtent attention au cœur de l'Afrique sont maintenant appelés à croire que l'ADF, une petite milice islamiste ougandaise assiégée, a attaqué une mission de maintien de la paix des Nations unies en République démocratique du Congo (RDC) le 7 décembre, tuant 15 soldats de la paix tanzaniens lourdement armés et hautement entraînés et en blessant 55 autres.
Le président congolais Joseph Kabila et le président ougandais Yoweri Museveni mobilisent un déploiement commun de leurs troupes respectives pour traquer ces islamistes fantômes. J'ai discuté de quelques-uns des trous béants de cette histoire avec Helen Epstein, professeure au Bard College, auteur du livre Another Fine Mess: America, Uganda, and the War on Terror.
Ann Garrison : Helen Epstein, le gouvernement congolais a annoncé il y a plusieurs jours qu'il avait invité les troupes ougandaises à traverser la frontière ougandaise et congolaise pour se rendre en République démocratique du Congo - disent-ils - afin d'aider l'armée congolaise à traquer cette milice islamiste de l'ADF qui aurait attaqué les soldats de la paix tanzaniens des Nations Unies au Congo. Dans quelle mesure est-ce plausible ?

Helen Epstein : Des réunions de haut niveau ont eu lieu entre les militaires du Congo et de l'Ouganda, il semble donc plausible que les Ougandais puissent retourner au Congo. Ce dont il s'agit et les raisons exactes sont extrêmement obscures. Il y a eu une attaque le 7 décembre, au cours de laquelle 15 gardiens de la paix des Nations Unies ont été tués, qui aurait été perpétrée par un groupe islamiste ougandais connu sous le nom d'ADF. Les gouvernements ougandais et congolais veulent nous faire croire que l'ADF est liée aux terroristes islamiques, y compris Al-Qaïda et Al-Shabaab, mais de nombreux doutes entourent cette affirmation.
AG : En effet. J'ai interviewé plusieurs fois notre ami mutuel Boniface Musavuli, auteur de The Massacres of Beni et The Genocides of the Congolese, de Léopold II à Paul Kagame, sur cette milice de l'ADF.
HE : Cette région du Congo, riche en minerais et en bois, n'est pas vraiment contrôlée par les Congolais. Pendant des décennies, elle a été pillée par les armées ougandaise et rwandaise qui ont envahi le Congo en 1996 et de nouveau en 1998, puis par les milices soutenues par l'Ouganda et le Rwanda après la signature du traité de paix de 2003.
 
"Cette histoire est pleine de trous.(...)"


° https://www.cairn.info/revue-politique-africaine-1999-3-page-43.htm



Compatriotiquement!



# Si haut que l'onsoit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: LES ATTAQUES OUGANDAISES CONTRE LES « ADF » A L’EST A LA FRONTIÈRE OUGANDO-CONGOLAISE ! FAITS , VRAIS MOBILES ET JUSQU’OÙ !?

Message  ndonzwau le 17/1/2018, 5:56 pm

"Beni : les FARDC mènent les opérations d’éradication des ADF sans l’appui de l’armée ougandaise"
° https://www.radiookapi.net/2018/01/13/actualite/securite/beni-les-fardc-menent-les-operations-deradication-des-adf-sans-lappui
"Offensive à Beni en RDC: pas de soutien de l'armée ougandaise"
° http://www.rfi.fr/afrique/20180116-ouganda-rdc-fardc-updf-entebbe-afrique-est
° http://fr.africatime.com/articles/rdc-larmee-annonce-une-vaste-offensive-lest


"RDC : l’armée congolaise repousse une offensive des rebelles ougandais"
° http://www.jeuneafrique.com/510061/politique/rdc-larmee-congolaise-repousse-une-offensive-des-rebelles-ougandais/

° https://actualite.cd/2018/01/17/julien-paluku-loffensive-de-larmee-nord-kivu-decision-de-kabila-den-finir-guerre/
° https://actualite.cd/2018/01/17/operation-sokola-nord-kivu-julien-paluku-appelle-population-a-rendre-armes-detenues-a-domicile/


"RDC : des violences au Kasaï et au Nord-Kivu malgré le déploiement de l’armée congolaise"
° http://www.jeuneafrique.com/510339/politique/rdc-des-violences-au-kasai-et-au-nord-kivu-malgre-le-deploiement-de-larmee-congolaise/


"Est du Congo: à qui profite la prolifération des groupes armés – Georges Berghezan"
° http://desc-wondo.org/fr/rd-congo-a-profite-proliferation-groupes-armes-georges-berghezan/



"RDC : le général John Numbi replacé au sein des FARDC"
° http://www.jeuneafrique.com/mag/509828/politique/rdc-le-general-john-numbi-replace-au-sein-des-fardc/



"Au Congo, une violence sans nombres – Le Monde"
° http://www.congoforum.be/upldocs/13%2001%2018.pdf

Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum