Pape Francois aza CollaBO!!!!

Aller en bas

Pape Francois aza CollaBO!!!!

Message  zobattants le 7/2/2018, 3:34 am

Monsengwo en retraite!!!!!
Politiique Ya Joseph Kabila eza ya Haut niveau....
Allons aux elections en decembre 2018!!!!!!!
Sorry pas question de faire ta politique sans l'aval du peuple, Cardinal Richelieux Monsengwo

Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy

Le Vatican écarte Monsengwo et prend les Laïcs à contre-pied
Le Vatican vient de sonner le glas de l'archevêque de Kinshasa, Laurent Monsengwo Pesinya, remettant peut-être en cause la fronde contre le pouvoir en RDC, que le vieux Cardinal incarne.

Read more at http://www.politico.cd/actualite/la-une/2018/02/06/vatican-ecarte-monsengwo-prend-laics-a-contre-pied.html#VCyp7YRqumBG67r6.99

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pape Francois aza CollaBO!!!!

Message  ndonzwau le 7/2/2018, 6:01 pm

Cher Zobattants,

Ça m'étonnerait beaucoup avec toutes les initiatives qu'on le voit prendre en faveur des Congolais que François soit 'collabo'...
Dans tous les cas, à moins que ce soit un parti-pris d'avance, je ne sais quelles ont été les sources de 'Politico.cd' tant son 'information(?)' semble contredire ce que tout observateur sérieux voit :

1° La retraite de Monsengwo
était depuis deux ans au programme, la nomination de son successeur est donc dans la stricte règle et ne peut représenter un quelconque désaveu à l'encontre de sa ligne de conduite de la part de Vatican qui l’avait laissé jusque-là en poste; à la limite ce serait même la preuve que celui-ci lui permettait un 'dernier combat citoyen'...

2° Monsengwo est bien plus proche du Pape et de la Curie Vaticane que le pouvoir de Kinshasa (sinon ce serait de la part de François un comble de masochisme que de l'avoir nommé parmi ses 9 plus proches conseillers de par le monde), tout aussi normal que Rome fasse mieux confiance au local Monsengwo pour appréhender la situation de son pays et agir, et vous savez bien que ce n’est pas d’aujourd’hui...

Si quelque divergence il y'a, il ne s'agit que des nuances (sans doute devant porter sur l'ampleur de la participation de la hiérarchie catholique aux actions publiques plutôt que de se limiter à prêcher les principes) et des hommes sans entamer le fond de la 'doctrine sociale' de l’Eglise qu'a toujours défendue Monsengwo dans ses positions... Qu'au niveau de la Cenco tout le monde n'ait pas la fibre politique active de Monsengwo (voire Utembi) n'en fait pas une institution divisée, méfiez-vous donc de la propagande de la 'kanambie' et de ses possibles achats de conscience..
.
3° Mgr Ambongo a toujours été ferme dans ses positions d''Autorité morale vigilante', tout le monde le sait, tout le monde l'a entendu s'exprimer : il parait même plus radical que Monsengwo, beaucoup d'acteurs politiques même autour du pouvoir et de journalistes n'ont pas manqué de le souligner (voir ci-dessous)...

4° N'oubliez pas qu'il y'a beaucoup d'inédit dans cet épisode : personne n'a pu prévoir la barbarie extrême de la répression jusque dans les églises et avec des morts d'une part et de l'autre la ferme détermination des marcheurs catholiques (en fait des Congolais) qui ont bravé leur peur pour manifester...
Tout cela a dû quelque peu déstabiliser la hiérarchie catholique dont on a vu le Nonce quasiment forcé d'assumer publiquement la contestation jusqu'à régulariser précipitamment le CLC du point de vue du droit-canon mais il est prévisible que demain la contestation continue aussi déterminée à moins que de son côté le pouvoir fasse un pas en discutant ou en offrant des avancées sur les revendications du mouvement !


"Kinshasa-Archevêché: Nomination de Mgr Fridolin Ambongo, sujet d’un «malentendu»"
° https://actualite.cd/2018/02/07/kinshasa-archeveche-nomination-de-mgr-fridolin-ambongo-dun-malentendu/



La nomination de Mgr Fridolin Ambongo comme archevêque «coadjuteur» de Kinshasa a eu un écho retentissant dans le pays.
Plusieurs médias ont relayé la nouvelle dont certains, dans la foulée, ont tenté de lier cette décision du Vatican au contexte politique congolais. D’où la rumeur faisant état de l’éviction de Laurent Monsengwo par le souverain pontife notamment à cause de ses prises de position à l’égard de la classe dirigeante.


«La prochaine arrivée de Mgr Ambongo à la tête de l’archidiocèse de Kinshasa voulue par le Pape est une mise à l’écart annoncée à un moment qui n’est pas sans signification», avait vite réagi, à cette nouvelle, Tryphon Kin-Kiey Mulumba, coordonnateur de «Kabila Désir», un parti politique qui soutient Joseph Kabila.
La nomination de Mgr Fridolin Ambongo annoncerait la mise en “retraite imminente” du Cardinal Laurent Monsengwo qui joue actuellement un rôle “important” en faveur de l’alternance à la tête du pays.

Mais contrairement aux interprétations qui mettent certains acteurs politiques dont ceux du camp présidentiel en ébullition, la nomination de celui qui sera bientôt le successeur de Monsengwo s’inscrit plutôt dans le respect des règles régissant le fonctionnement d’un archidiocèse.
«L’éminentissime Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya a présenté sa démission du gouvernement pastoral de Kinshasa au moment de son 75ème anniversaire. Le Saint-Père, comme il le fait souvent, prolonge le mandat aux vues des conditions de santé et pour ne pas priver le Diocèse de son Pasteur jusqu’à la succession. Au cours de cette période, une étude a été conduite sur la situation de l’Archidiocèse, sur les attentes de ce dernier – de la part du clergé, des religieux et des laïcs – et des indications ont été demandées à de nombreux Prélats, ecclésiastiques et fidèles. Le Saint-Père, en prenant connaissance de ces indications, et tout bien considéré, a nommé son excellence Mgr Fridolin Ambongo Besungu, Archevêque coadjuteur de l’Archidiocèse de Kinshasa», a expliqué Fernando Filoni, Préfet de la Congrégation pour l’Évangélisation des Peuples, dans une interview accordée le mardi dernier à l’Agence Fides.

Un évêque ou archevêque coadjuteur est un évêque nommé, comme un évêque auxiliaire, aux côtés d’un évêque diocésain, mais avec droit de succession immédiate sur le siège de l’évêque à qui il est adjoint après la démission ou le décès de ce dernier”, avait également expliqué à ACTUALITE.CD un responsable de l’église catholique.
Archevêque de Mbandaka-Bikoro, Fridolin Ambongo est vice-président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO)."



"Un autre dur à l’Archevêché. Kinshasa : Ambongo succédera à Monsengwo"
° https://laprosperiteonline.net/2018/02/06/un-autre-dur-a-larcheveche-de-kinshasa-ambongo-succedera-a-monsengwo/



C’est le Cardinal Laurent Monsengwo en personne qui,en marge d’une conférence tenue hier, a livré la nouvelle. A ses côtés, désormais, Fridolin Ambongo assurera le rôle d'Archevêque coadjuteur à l’archidiocèse de Kinshasa, diocèse miroir de l’Eglise Catholique en République Démocratique du Congo. C’est le Pape qui vient de le nommer.
Mais, en quoi consiste donc ce poste ? Un responsable catholique l’explique : ‘’un Evêque ou Archevêque coadjuteur est un Evêque nommé, comme un Evêque auxiliaire, aux côtés d’un Evêque diocésain, mais avec droit de succession immédiate sur le siège de l’Evêque à qui il est adjoint après la démission ou le décès de ce dernier’’.
Homme de Dieu n’ayant pas sa langue en poche, l’adjoint de Marcel Utembi à la présidence de la Conférence Episcopale Nationale du Congo est perçu par plusieurs analystes comme un dur à cuir. Subodoré partant, à cause de son âge, et possiblement, avec une demande persistante du Pouvoir de voir ce contradicteur du moment prendre sa retraite, Monsengwo Pasinya vient de trouver, véritablement, son successeur.


Mais, pourtant, son départ n’est pas encore à l’ordre du jour. Outre les nobles charges pastorales, il faut dire que la venue de Fridolin Ambongo Besungu, jusque-là, Evêque du diocèse de Mbandaka Bikoro, à l’archevêché de Kinshasa tombe dans une tumultueuse période où, à dire clairement, aux côtés du peuple puis de l’Opposition, l’Eglise Catholique avec le CLC et Monsengwo se trouvent en première ligne pour exiger l’application de l’Accord de la Saint Sylvestre. Surtout, dans son volet décrispation et mesures de confiance.

Ambongo, médiateur

C’est sous lui, et son président Marcel Utembi, que les discussions directes ont été arbitrées au centre interdiocésain fin décembre 2016 alors que le pays traversait la première crise à cause de la non-tenue des élections avant le 19 décembre de cette année là.
Alors que la controverse va de plus belle sur le sens de l’application de l’accord, la présence d’Ambongo aux côtés de Monsengwo vient affirmer que l’Eglise catholique ne parle pas en l’air. Car, en effet, se sont ces pères spirituels qui ont permis la naissance de ce compromis. Ces derniers, ainsi, ne peuvent, aucunement, ignorer le sens correct de ce que veut dire appliquer l’Accord du 31 décembre 2016.

Bémol ou dièse ?

Numéro deux actuel de l’Archevêché de Kinshasa, épicentre des enjeux en RDC, l’opinion s’interroge sur l’orientation que prendra, à présent, l’archidiocèse de Kinshasa. Sa présence sera-t-elle un bémol, donc une diminution d’ardeur, ou un dièse, une hausse de dureté ? La question perdure dans les esprits. Dès lors que le contexte ne donne aucun signe d’apaisement. Déjà, pour plus d’un, Fridolin Ambongo est une parfaite doublure de Monsengwo, sans évidemment, le poids politique que charrie le Cardinal. Puisque, à ce jour, suite à la disparition regrettée du lider maximo, ce dernier serait une des voix les plus écoutées sur l’agora politique. L’avenir révélera la teneur que prendra le directoire de l’Archidiocèse de Kinshasa de part les temps qui courent où le Comité Laïc de Coordination semble ne point baisser les bras pour exiger l’application de l’Accord de la Saint Sylvestre, avec comme but ultime, la concrétisation de l’alternance au sommet de l’Etat par la voie des élections inclusives et consensuelles."


" Élévation de Ambongo comme adjoint de Monsengwo à l’archevêché : « Une mauvaise nouvelle pour le pays », A. Lité (Sga/CCU) "
° https://7sur7.cd/new/2018/02/elevation-de-ambongo-comme-adjoint-de-monsengwo-a-larcheveche-une-mauvaise-nouvelle-pour-le-pays-a-lite-sgaccu/
Les réactions après la fraîche nomination par le pape de Fridolin Ambongo comme archevêque métropolitain adjoint n’ont pas tardé.

Pour le Secrétaire général adjoint de la Convention des Congolais Unis, CCU, parti cher au ministre Mende, joint au téléphone le mardi 6 février 2018,  » la nomination du Pasteur Ambongo Fridolin en qualité de l’archevêque coadjuteur de Kinshasa est une mauvaise nouvelle pour notre pays ».
» Ses prises de position partisanes similaires à celui qu’il pourrait vraisemblablement succéder dans les tout prochains jours à l’archevêché de la capitale (Cardinal Laurent Monsengwo) ne contribueraient pas à l’apaisement dans l’ex-Léopoldville », estime André Lité Asebea.

Pour le Sga de la CCU, l’avenir est sombre à cause de cette nomination.
» On s’attend à des envolées oratoires des plus violentes tant il n’a jamais fait mystère de son appartenance à l’opposition radicale », prévient-il.
Et maître André Lité De sortir les preuves de ses appréhensions.[
« Pour s’en convaincre, il suffit de l’écouter sur des médias auxquels il se fait souvent inviter à Rfi, Radio Vatican…Une fois, il a déclaré toute honte bue: »je ne comprend jamais quand on nous demande d’être l’église au milieu du village…Qu’est-ce que cela veut dire « ? », avance le cadre CCU pour étayer sa thèse.

» Fallait-il qu’on lui expliquât le sens de cet adage ? Non. Pas quand même à un homme en soutane comme lui ,pas plus qu’à tout individu rationnel », s’insurge André Lité.
» Une autre fois, c’est dans un dossier centrafricain naguère transmis à la CPI dont il eût à se mêler les pinceaux…De lui, point n’est besoin de souligner que c’est un joueur dont on connaît le jeu et que pour ceux qui ont la maîtrise des classiques du Vatican II, sa nomination est loin d’être une oeuvre étrangère à son prédécesseur probable (Cardinal Laurent Monsengwo, ndlr) dont on connaît la hargne contre le Président Joseph KABILA « , affirme-t-il.
« À Dieu de préserver notre pays …Sinon le pire est à craindre », conclut-il."



"RDC: Mgr Fridolin Ambongo à la rescousse de Mgr Monsengwo"
° https://afrique.lalibre.be/14839/rdc-mgr-fridolin-ambongo-a-la-rescousse-de-mgr-monsengwo/


"Le Vatican écarte Monsengwo et prend les Laïcs à contre-pied"
Evil or Very Mad  Twisted Evil  Embarassed  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Question  Question  Question      
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2018/02/06/vatican-ecarte-monsengwo-prend-laics-a-contre-pied.html#VCyp7YRqumBG67r6.99


"Qui est Fridolin Ambongo, le successeur de Mgr Monsengwo à Kinshasa ?"
° https://www.voaafrique.com/a/mgr-fridolin-ambongo-l-archeque-coadjuteur-de-kinshasa-succeur-de-monsengwo/4241423.html

" C’EST DEPUIS HIER QUE LE SAINT-PÈRE A NOMMÉ..."
° http://forumdesas.org/spip.php?article14553

"RDC: le pape François organise la succession de Monsengwo à l’Archidiocèse de Kinshasa"
° https://www.radiookapi.net/2018/02/06/actualite/politique/rdc-le-pape-francois-organise-la-succession-de-monsengwo

° https://laprosperiteonline.net/2018/02/06/decision-du-pape-francois-kinshasa-ambongo-derriere-monsengwo/
° http://www.afriwave.com/?p=7483
° http://www.vaticannews.va/fr/eglise/news/2018-02/mgr-fridolin-ambongo-besungu--nouvel-archeveque-coadjuteur-de-ki.html


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum