RDC: L’Église catholique attend d’autres initiatives du CLC

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: RDC: L’Église catholique attend d’autres initiatives du CLC

Message  ndonzwau le 3/5/2018, 1:30 am

"RDC: les laïcs catholiques se structurent et relancent leur résistance pacifique"
° http://www.rfi.fr/afrique/20180502-rdc-laics-catholiques-clc-resistance-pacifique
Les laïcs catholiques mettent fin à leur trêve et annoncent « de nouvelles actions pacifiques », sans préciser de date. En mars dernier, quelques jours après leur troisième grande manifestation réprimée dans le sang, le Comité laïc de coordination (CLC) avait donné jusqu'au 30 avril aux autorités congolaises pour prouver leur volonté d'organiser des élections crédibles, libres et transparentes. Pour évaluer la situation, le CLC a donc tenu lundi et mardi son premier congrès à Kinshasa, avec des participants venus de différentes provinces du pays. Dans leur déclaration finale, ils font le constat « amer » que la situation reste « préoccupante ».

L'avenir du pays est « plus que sombre » parce qu'il est « incertain », estime le CLC. Plusieurs points inquiètent les laïcs.
D'abord le calendrier. L'audit du fichier électoral n'a pas débuté, ni l'enrôlement des Congolais de l'étranger ce qui fait craindre des retards. Ensuite, « aucune » des  mesures annoncées pour décrisper le climat politique n'est véritablement appliquée, estiment les laïcs. Toujours pas d'« opposants emblématiques libérés » et une interdiction de manifester qui selon eux n'est pas levée.
Ils se méfient également de la Commission électorale, accusée de briller par son « opacité » et sa « partialité ». Bref, le CLC n'a pas confiance et redoute deux scénarios : soit un nouveau report des élections au-delà du 23 décembre, « en prenant prétexte des difficultés logistique », soit des élections à la date prévue mais « sans transparence ni crédibilité », mais validée par une Cour constitutionnelle à la solde du pouvoir.

Dans les deux cas prévient le CLC, « nous n'accepterons jamais et nous ne baisserons pas les bras ». Souvent accusé d'être une émanation du seul diocèse de Kinshasa, le Comité laïc a aussi profité de la trêve pour se structurer, d'où ce premier congrès qui s'est tenu en présence de six nouveaux représentants, désignés dans les six provinces ecclésiastiques du pays."



"Levant hier la trêve observée : Les laïcs catholiques relancent les actions de grandes envergures"
° http://www.latempete.info/29186-2/
A l’issue de son congrès, le CLC décide de mobiliser à travers le pays contre tout   report des élections présidentielle, législatives et provinciales[
Après un constat amer fait à quelques moments critiques conformément au calendrier électoral, les Laïcs catholiques en provenance de six provinces ecclésiastiques sont arrivés à la conclusion que le processus devant conduire aux élections est vicié.
Pour eux, l’organe attitré travaille sous le diktat du régime en place, peu soucieux des élections crédibles, démocratiques et transparentes. La CENI donc laisse la mauvaise impression d’être partiale en compliquant la situation pour obtenir un autre report. La Cour constitutionnelle est aussi un autre organe indexé pour favoriser cette cacophonie.
Le CLC qui déplore l’absence de la décrispation politique à travers la libération des prisonniers emblématiques et/ou le retour de certains exilés, a ainsi décidé de ne pas rester bras croisés.[/b]
D’où, cette remobilisation pour empêcher tout schéma suicidaire contre les intérêts de la communauté nationale. Ci-après, l’intégralité de la déclaration portant les signatures  des personnalités bien connues.

Déclaration des participants et membres du Comité laïc de Coordination en congrès

1. Nous, Laïcs catholiques provenant des six provinces ecclésiastiques que compte la RDC, réunis à Kinshasa le 30 avril et le 1er mai 2018, pour évaluer la situation générale du pays et, en particulier le processus devant conduire à la tenue d’élections présidentielle, législatives et provinciales transparentes, crédibles  et apaisées du 23 décembre.
[...]
Constat

Cinquante-trois jours après le 10 mars, la date d’annonce de notre trêve au Secrétaire Général des Nations-Unies, à huit mois des élections programmées au 23 décembre 2018, le constat unanime est le suivant:
[...]
En conclusion,

Nous, Participants et Membres du Comité Laïc de Coordination en Congrès, nous appuyant sur ces observations indicatives ainsi que le refus du pouvoir en place de mettre en œuvre les mesures de décrispation politique, constatons que le processus électoral actuel risque d’aboutir à l’un des deux scénarios suivants:
•soit le gouvernement et la CENI repoussent les échéances électorales à de nouvelles dates hypothétiques, en prenant prétexte des difficultés opérationnelles et logistiques, manipulant une fois de plus l’opinion nationale et internationale;
*soit que ces deux organes conduisent le pays aux élections sans mesures, préalables de décrispation politique, ni de garantie de transparence et de crédibilité, la Cour Constitutionnelle étant d’avance programmée pour statuer sur les litiges électoraux suivant les injonctions qui lui seront données.
Disons trois fois NON à ces deux scénarios. Le peuple congolais qui a consenti tant de sacrifices pour mettre fin à la dictature et qui a investi tant de vies humaines pour la tenue des élections crédibles, transparentes et apaisées, ne peut tolérer de nouveaux reports, encore moins la mise en scène d’une parodie électorale.[
Raison pour laquelle nous interpellons une fois de plus le Chef de l’Etat et le gouvernement. Il n’est pas encore trop tard pour changer le cours de l’histoire. Car nous n’accepterons jamais cette situation et nous ne baisserons pas les bras.
Pour ces différentes raisons, prenons, ce jour, la décision de mettre un terme à la trêve que le Comité Laïc de Coordination avait décrétée pour donner le temps nécessaire à tous les acteurs de la crise politique en RDC de trouver une solution acceptable.
A la date d’aujourd’hui 1er mai 2018, annonçons le démarrage des préparatifs de nos actions pacifiques d’envergure, de protestation et de revendication sur l’ensemble du territoire national. Demandons au peuple congolais de se mobiliser, dans l’unité, à travers toutes les provinces : villes, villages, quartiers avenues et rues.
Demeurons ensemble, prêts à affronter le pire pour arracher le meilleur, à savoir, le respect de notre dignité, la conquête de notre liberté confisquée et la protection, la préservation et la promotion de notre patrimoine commun : la République Démocratique du Congo.

Fait à Kinshasa, le 1er  mai 2018
POUR LE CONGRÈS DU COMITE LAIC DE COORDINATION
Jonas Tshiombela
Isidore Ndaywel
Justin Okana
[Les Représentants des Provinces ecclésiastiques
BUKAVU
Raphaêl Wakilongo
KANANGA 
Léonard Kalanganayi
KINSHASA 
Marc Mpongo
KISANGANI
Floribert Asiane
LUBUMBASHI 
Me Hubert Tshiswaka   
MBANDAKA 
Ivon Eanga"



"RDC : Les catholiques mettent fin à leur trève"
° https://afrique.lalibre.be/18609/rdc-les-catholiques-mettent-fin-a-leur-treve/
Les membres du Comité laïc de coordination (CLC) étaient réunis ces 30 avril et 1er mai à Kinshasa pour faire le point sur l’évolution de la situation politique en RDC.

Leur constat est sans appel. Cinquante-trois jours après avoir décrété une trève après la troisième marche pacifique du 25 février, une fois de plus réprimée dans le sang par le pouvoir du président hors mandat Joseph Kabila, les membres du CLC, tout en rendant hommage aux millions de Congolais qui se sont mobilisés pour la démocratie, aux victimes qui sont tombés sous les balles de la répression, à la communauté internationale et aux Etats de la région pour leur soutien au processus électoral, ont  examiné l’évolution des préparatifs pour permettre la tenue d’élections libres, transparentes et démocratiques en RDC.
Et cette évolution ne manque pas d’inquiéter les membres du CLC qui constatent la mauvaise volonté du pouvoir en place, l’absence de mise en oeuvre des mesures de décrispation, le jeu trouble de la Ceni ou encore  la confiscation de la cour constitutionnelle par le pouvoir kabiliste.

Deux scénarios inacceptables

Forts de ces constats, les responsables du CLC paraissent désormais convaincus que les élections à venir, mises en place avec la machine à voter, ne peut déboucher que sur deux scénarios.
Le premier envisage un report du passage par les urnes le 23 décembre, mesure inenvisageable pour les Congolais qui ont cette fois érigé le 23 décembre en ligne rouge qui ne peut en aucun cas être dépassé « quelles que soient les circonstances ».
Le second imagine des élections organisées sans la mise en oeuvre des mesures de décrispation, sans garantie de transparence et de crédibilité et avec une cour constitutionnelle aux ordres du pouvoir en place.
Inacceptable pour le CLC qui tente encore d’interpeller et de sensibiliser Joseph Kabila : « Il n’est pas encore trop tard pour changer le cours de l’histoire », écrivent les membres du CLC. « Car nous n’accepterons jamais cette situation et nous ne baisserons pas les bras ».

Fin de la trève 

Le CLC  annonce donc qu’il met fin à la trève qu’il avait décrétée pour donner « le temps nécessaire à tous les acteurs de la crise politique en RDC de trouver une solution acceptable. A la date d’aujourd’hui, 1er mai 2018, annonçons le démarrage des préparatifs de nos actions pacifiques d’envergure, de protestation et de revendication, sur l’ensemble du territoire national. »
Et d’ajouter : Nous « demandons au peuple congolais de se mobiliser, dans l’unité, à travers toutes les provinces : villes, villages, quartiers, avenues et rues. Demeurons ensemble, prêts à affronter le pire pour arracher le meilleur, à savoir, le respect de notre dignité, la conquête de notre liberté confisquée et la protection, la préservation et la promotion de notre patrimoine commun : la République Démocratique du Congo. »"
DECLARATION DES PARTICIPANTS ET MEMBRES DU COMITE LAIC DE COORDINATION EN CONGRES



"Décrispation : A trois mois du début de dépôt des candidatures, le CLC regrette qu’aucun opposant emblématique n’ait été libéré"
° https://actualite.cd/2018/05/01/decrispation-a-trois-mois-du-debut-de-depot-des-candidatures-le-clc-regrette-quaucun-opposant-emblematique-nait-ete-libere/
Le Comité Laïc de Coordination (CLC) constate qu’à trois mois de l’ouverture des Bureaux de réception et traitement des candidatures, aucun opposant dont les cas ont été considérés au « Dialogue » du Centre interdiocésain comme emblématiques n’a été libéré.

« Aucune mesure de décrispation politique n’a été véritablement d’application. En effet, à ce jour, à trois mois de l’ouverture des Bureaux de réception et traitement des candidatures pour l’inscription des candidats à la présidentielle et des députés nationaux, aucun opposant politique emblématique n’a été libéré ; aucun exilé politique n’a pu retourner au pays ; le contentieux du dédoublement des partis politiques n’a pas été vidé ; les espaces démocratiques et médiatiques n’ont pas été libéralisés ; les poursuites judiciaires contre les opposants n’ont pas été abandonnées ; les mesures d’interdiction des manifestations pacifiques n’ont pas été levées ; la liste des partis politiques autorisés à participer au processus électoral n’est toujours pas publiée », ont déclaré ce mardi les laïcs après leur congrès tenu à Kinshasa, les 30 avril et 1er mai 2018.
Le 10 mars, le CLC avait recommandé à Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU, de « considérer le 30 avril 2018 comme date ultime où toutes les mesures de décrispation politique doivent être mises en œuvre pour que les élections se déroulent dans la paix, la tranquillité et la transparence pour l’égalité de chance à tous »."



"RDC : Le CLC redoute deux scénarii qui pourront plomber le processus électoral"
° https://actualite.cd/2018/05/01/rdc-le-clc-redoute-deux-scenarii-qui-pourront-plomber-le-processus-electoral/

"RDC: l'ONU prudente sur la décision de laisser l'opposition manifester"
° http://www.rfi.fr/afrique/20180426-rdc-onu-salue-decision-autorites-laisser-opposition-manifester

"RDC : Le CLC craint que la Cour Constitutionnelle impacte négativement sur le processus électoral"
° https://actualite.cd/2018/05/01/rdc-le-clc-craint-que-la-cour-constitutionnelle-impacte-negativement-sur-le-processus-electoral/

"RDC : Le CLC annonce le démarrage des préparatifs des actions pacifiques d’envergure"
° https://actualite.cd/2018/05/01/rdc-le-clc-annonce-le-demarrage-des-preparatifs-des-actions-pacifiques-denvergure/

"RDC: les mesures de décrispation exigées pour le 30 avril"
° https://afrique.lalibre.be/18499/rdc-les-mesures-de-decrispation-exigees-pour-le-30-avril/


"RDC : vers le retour des marches de protestation
° http://afrikarabia.com/wordpress/rdc-vers-le-retour-des-marches-de-protestation/
Devant l’incertitude du calendrier électoral et l’absence de décrispation politique, le Comité laïc de coordination (CLC) a annoncé la reprise des actions de contestation, après une trêve politique de deux

Depuis la dernière marche pacifique du 25 février, réprimée dans le sang, le Comité laïc de coordination (CLC), proche de l’Eglise catholique, avait suspendu sa mobilisation, espérant que le pouvoir donne des gages de bonne volonté dans l’organisation des prochaines élections, déjà reportées par deux fois. Le CLC avait donné aux autorités jusqu’au 30 avril pour faire avancer le dossier des prisonniers politiques et l’organisation des élections, prévues fin décembre 2018. Mais le bilan dressé par le Comité laïc ce 1er mai est cinglant.
Le CLC estime que l’actuel calendrier électoral reste « incertain ».Alors que la date de l’ouverture du dépôt des candidatures se rapproche à grand pas, « la Commission électorale (CENI) continue de gaspiller son temps, ses moyens et son énergie » estime le Comité qui dénonce l’utilisation de machines à voter « décriées et déconseillées par tous les pays ».

Second point d’achoppement : la décrispation politique, qui reste au point mort. « Aucun opposant politique n’a été libéré ». On pense à Eugène Dioma Ndongala ou Jean-Claude Muyambo. Et « aucun exilé politique n’a pu retourner au pays ». On pense bien sûr à Moïse Katumbi, en exil forcé, qui risque la prison s’il décidait de retourner en RDC. Si le meeting de l’UDPS du 24 avril dernier a été autorisé, la totalité des autres manifestations sont systématiquement interdites, comme celles organisées par le mouvement citoyen Lucha à Goma ou Lubumbashi cette semaine.

La crainte d’un nouveau report des élections

Le Comité redoute également que la Majorité présidentielle ne cherche par tous les moyens à contrôler le scrutin, afin de conserver le pouvoir. La Commission électorale reste « partiale » selon le Comité. La CENI « s’entête à vouloir imposer la machine à voter » et un fichier électoral douteux et « non transparent ». « On ne sait rien de la destination de l’argent budgétisé et décaissé pour les élections, et l’audit de la CENI se fait toujours attendre » fustigent les membres du CLC. Le budget, « trop onéreux pour les capacités réelles du pays » fait craindre, là encore, un report du scrutin.
Enfin, le pouvoir en place à Kinshasa, bien décidé à gagner les élections, chercherait à « instrumentaliser la Cour constitutionnelle ». C’est ce que craint le Comité laïc, qui dénonce les récentes nominations des gouverneurs de province en septembre 2015, ainsi que la prorogation du mandat présidentiel en octobre 2016, validant ainsi le maintien au pouvoir de Joseph Kabila après le report des élections de décembre 2016. Le CLC redoute aussi que certaines candidatures d’opposants soient rejetées par la Cour dont les membres les plus frondeurs ont quitté l’institution.

Les deux scénarios du pire

Un an et demi après la fin officielle du mandat de Joseph Kabila, le président congolais continue de manoeuvrer pour gagner du temps, rester en poste hors mandat, mais aussi pour faire gagner son camp lorsque les élections arriveront… coût que coûte. Le Comité laïc de coordination entrevoit deux scénarios à la crise congolaise. Le premier envisage un troisième report de la présidentielle à une date « hypothétique ». Un scénario à haut risque pour le pouvoir, qui devra faire face à une population excédée par les atermoiements du président Kabila. Les manifestations interdites ont déjà fait des dizaines de morts depuis fin 2017.
Enfin, le scénario le plus redouté par les opposants est celui d’élections bâclées, sans mesure de décrispation politique, sans transparence… donc sans crédibilité et sans légitimité pour le nouveau président. Un scénario chaotique, qui rappellerait les élections de 2011, mais qui pourrait malheureusement contenter la communauté internationale, puisque les élections se seraient tout de même tenues malgré tout.

Face à ces deux scénarios du pire, le Comité laïc de coordination ne désarme pas et annonce « le démarrage de préparatifs d’actions pacifiques d’envergure, de protestation et de revendication, sur l’ensemble du territoire ». Le CLC demande aux Congolais de se mobiliser « dans l’unité, à travers toutes les provinces » dans les villes, les villages et les quartiers. Et en profite pour lancer un dernier message à destination de l’actuel chef de l’Etat : « il n’est jamais trop tard pour changer le cours de l’histoire », avant de prévenir… « nous ne baisserons pas les bras »."



° http://www.rfi.fr/afrique/20180429-rdc-militants-filimbi-incarceres-carbone-beni-clc-appelle-kabila-liberation
° https://actualite.cd/2018/04/28/rdc-le-clc-demande-a-joseph-kabila-de-simpliquer-afin-de-parvenir-a-la-liberation-des-membres-de-filimbi/
° http://www.politico.cd/encontinu/2018/04/26/lactiviste-carbone-beni-filimbi-malade-a-lanr.html
° http://www.mediacongo.net/article-actualite-37863.html
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2018/04/28/decrispation-le-clc-annonce-une-importante-communication.html
° http://www.rfi.fr/afrique/20180428-rdc-criminalite-lubumbashi-manifestation-lucha-interdite-militant-enleve
° https://afrique.lalibre.be/18544/rdc-meeting-de-ludps-le-clc-montre-le-piege/


"Actu Expliquée 01.05 : Le CLC annoncent des manifestations d'envergure"



Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: L’Église catholique attend d’autres initiatives du CLC

Message  ndonzwau le 16/5/2018, 4:34 pm

"Manifestations publiques : Un rapport de la CENCO charge la police et l’armée congolaises
° http://www.kinshasatimes.cd/manifestations-publiques-un-rapport-de-la-cenco-charge-la-police-et-larmee-congolaises/
C’est un rapport sur le monitoring des “manifestations et réunions publiques” organisées en RDC entre décembre 2017 et mars 2018 que la structure paix et justice Congo, PJC, de la Conférence épiscopale nationale du Congo a mis sur la place publique. Il fait état de 15 manifestants tués par les forces de l’ordre dont 14 par balles et 1 par gaz lacrymogènes.

“Au moins 226 cas de blessés dont au moins 50 cas par balles, parmi lesquels une femme éventrée et une autre a été atteint au niveau des seins ; au moins : 2 cas par arme blanche, 40 cas par les éclats des grenades à gaz lacrymogènes et 134 autres cas de blessés pendant la dispersion”, écrivent les prêtres catholiques.
A ces cas de tueries et de blessés, la PJC ajoute ceux de 396 interpellations des manifestants et des organisateurs par la police, les FARDC et autres service spécialisés sans compter ” les extorsions des biens et d’argent par la PNC; les actes de vandalisme caractérisés par la destruction des biens liturgiques et violations des lieux de culte”.
Ces manifestations organisées à Kamina, Lubumbashi, Kisangani, Mbadaka, Bukavu, Goma, Kinshasa et Beni précise le rapport, ont toutes laissé transparaître une utilisation disproportionnée de la force par la police nationale congolaise et les FARDC pour disperser les manifestants et cela a induit ” plusieurs cas des violations des droits de l’Homme” tels qu’énumérés par les évêques catholiques."


"RDC: Au moins 15 personnes tuées pendant les manifestations  entre décembre 2017 et mars 2018 (CENCO)"
° https://actualite.cd/2018/05/16/rdc-au-moins-15-personnes-tuees-pendant-les-manifestations-entre-decembre-2017-et-mars-2018-cenco/

"La Cenco recommande au gouvernement de sécuriser la RDC"
° http://www.mediacongo.net/article-actualite-38385.html
La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) recommande vivement au gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) de remplir correctement son rôle régalien de sécuriser les parties du territoire national touchées par l'insécurité. Ce, pour éviter un nouveau report des élections attendues le 23 décembre 2018.

La Cenco a formulé cette recommandation à l'occasion de la cérémonie de publication des Rapports sur l'observation électorale et de monitoring des manifestations et réunions publiques en RDC, de décembre 2017 à mars 2018. Rapports établis par la Commission Épiscopale Justice et Paix (CEJP) de la Cenco.
Elle a également recommandé à l'exécutif central de s'abstenir de prendre des mesures restreignant la liberté des manifestations et des réunions publiques pacifiques sur l'ensemble du territoire national.
A la Ceni, il lui est demandé de publier les mesures d'application de la loi électorale afin d'en faire large diffusion auprès des électeurs, redynamiser le cadre de concertation avec les partis politiques, rassurer et apaiser le peuple congolais quant à l'usage de la machine à voter...

Le Conseil supérieur de la magistrature est quant à lui appelé à assurer le suivi de l'affection des magistrats dans les cours et tribunaux.
Les partis politiques doivent intensifier les activités d'éducation civique à l'intention de leurs membres sur les enjeux électoraux en cours.
Il est demandé aux partenaires techniques et à la Monusco d'apporter leur appui logistique et financier à la Ceni pour la tenue des élections.'



"RDC : La CENCO attend la convocation de l’électorat le 23 juin"
° https://actualite.cd/2018/05/16/rdc-la-cenco-attend-la-convocation-de-lelectorat-le-23-juin/
"RDC : « Ne pas mettre en pratique les mesures de décrispation, c’est compromettre le processus électoral » (CENCO)"
° https://www.radiookapi.net/2018/04/13/actualite/politique/rdc-ne-pas-mettre-en-pratique-les-mesures-de-decrispation-cest

"Les pistes de la Cenco pour des élections apaisées
° http://www.lephareonline.net/pistes-de-cenco-elections-apaisees/
Engagée à accompagner le processus électoral en RDC, la Conférence Episcopale Nationale du Congo (Cenco), à travers la Commission Justice & Paix,  a publié hier mardi 15 mai 2018 les rapports d’observation électorale et de monitoring des manifestations et réunions publiques en RDC pour la période allant du mois de décembre 2017 à celui de mars 2018. Lesdits rapports présentent quelques statistiques sur l’environnement pré-électoral, à 7 mois de la tenue des scrutins présidentiel, législatifs nationaux et provinciaux.
C’est le 1er Secrétaire général adjoint de la Cenco, l’Abbé André Masinganda, qui a présidé la cérémonie dans la salle des conférences du Centre Interdiocésain, dans la commune de la Gombe.  Séance tenante, il a transmis au Gouvernement central et à la Centrale électorale deux rapports par l’entremise de ses délégués.

En ce premier trimestre de l’année 2018, les rapports sont inquiétants par rapport au timing qui reste pour répondre au rendez-vous du 23 décembre prochain tant attendu par plus de 40 millions d’électeurs. Au total, 97 observateurs ont été déployés dans 15 provinces à travers le pays, en se focalisant sur certaines zones à forte tension, telles que Béni et les 2 Kasai…. En vue de réaliser le monitoring, 200 personnes ont été formées puis déployées dont 90 à Kinshasa et 110 à l’intérieur.
Par rapport aux incidents, il y a eu 15 morts dont 14 par balles, 226 blessés dont 50 par balles et 396 interpellés par la police.  Comme si  cela ne suffisait pas, la Commission a révélé la destruction et le sabotage des biens liturgiques, la violation des lieux de cultes et l’extorsion des biens par des éléments de la police. Sur le terrain, la commission a évalué à 94, 84% la présence de la police lors des manifestations, et à 87,18% elle a dispersé manifestants. Quelques actes de vandalisme ont également été commis par des manifestants. Plusieurs recommandations ont été formulées à l’endroit du Gouvernement, de la Ceni, des partis politiques, de la société civile, de la population…
                                                                                                ========
1. Dans le contexte du processus électoral en cours, la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), à travers son organe technique Justice et Paix Congo (JPC/CENCO), a déployé des Observateurs électoraux et des Moniteurs .des Manifestations publiques pacifiques sur l’ensemble des provinces de la RD Congo. Les rapports que vous venez de suivre découlent des données recueillies à la base et traitées par les analystes de JPC/CENCO. Ils reprennent des avancées et des faiblesses qui appellent des recommandations à plusieurs niveaux(...)"
° http://www.lephareonline.net/message-conseil-de-securite-cenco-propose-5-pistes-de-sortie-de-crise-congolaise/


"RDC : les frais funéraires en lien avec les personnes tuées lors des manifestions du CLC remboursés par le gouvernement"
° https://actualite.cd/2018/05/13/rdc-les-frais-funeraires-en-lien-avec-les-personnes-tuees-lors-des-manifestions-du-clc-rembourses-par-le-gouvernement/

° https://www.radiookapi.net/2018/03/28/actualite/politique/prorogation-du-mandat-de-la-monusco-la-resolution-tient-compte-de-la
° https://www.radiookapi.net/2018/03/21/actualite/justice/goma-liberation-de-neuf-personnes-dont-cinq-de-la-lucha-apres-60-jours
° https://www.radiookapi.net/2018/03/20/actualite/politique/drame-humanitaire-en-rdc-labbe-nshole-appelle-une-action-urgente-de
° https://www.radiookapi.net/2018/03/16/actualite/societe/goma-la-cenco-priee-de-simpliquer-pour-la-liberation-des-militants-de
° https://www.radiookapi.net/2018/04/09/actualite/securite/mbandaka-retour-de-rachel-ndjoli-la-jeune-fille-blessee-par-balle-lors

"RDC : Le CLC redoute deux scénarios qui pourront plomber le processus électoral "
° https://actualite.cd/2018/05/01/rdc-le-clc-redoute-deux-scenarii-qui-pourront-plomber-le-processus-electoral/

"RDC : huit intellectuels entrés en clandestinité"
° http://www.jeuneafrique.com/mag/558202/politique/rdc-huit-intellectuels-clandestins-sous-la-protection-de-la-monusco-et-de-leglise-catholique/


"RDC : le CLC réclame au président Kabila des «signaux» pour l’alternance pacifique "
° https://www.radiookapi.net/2018/03/19/actualite/politique/rdc-le-clc-reclame-au-president-kabila-des-signaux-pour-lalternance
° https://www.radiookapi.net/2018/03/14/actualite/politique/marches-du-clc-la-monusco-prete-soutenir-lapplication-des


"RDC : pour Emmanuel Ramazani, le CLC est un « mouvement anarchiste à label chrétien »"
Evil or Very Mad  Twisted Evil  Embarassed  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Question  Question  Question      
° https://www.radiookapi.net/2018/02/25/actualite/securite/rdc-pour-emmanuel-ramazani-le-clc-est-un-mouvement-anarchiste-label


" Blogs. La RD Congo en crise - Le gouvernement congolais est en guerre contre son peuple"
° https://www.hrw.org/fr/blog-feed/la-rd-congo-en-crise
° https://www.la-croix.com/Monde/Afrique/En-RD-Congo-lONU-accuse-forces-securite-tirer-pour-tuer-2017-03-01-1200828546

° http://www.jeuneafrique.com/558918/politique/rdc-lonu-pointe-labsence-dun-plan-de-financement-clair-du-processus-electoral-par-kinshasa/
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2018/05/14/kabila-devant-la-mp-les-elections-ont-lieu-le-23-decembre-si-tout-se-passe-bien.html



"Le collectif d’avocats de Rossy Mukendi donne les détails sur son enterrement"
° http://www.kinshasatimes.cd/le-collectif-davocats-de-rossy-mukendi-donnent-les-details-sur-son-enterrement/#comment-6047
Un accord a été trouvé entre le collectif d’avocats de la famille Tshimanga pour la levée de la dépouille de leur fils Rossy Mukendi Tshimanga et de son inhumation qui interviendront respectivement ce 17 et 18 mai 2018, informe la sœur du défunt Nathalie Tshimanga à www.kinshasatimes.cd.

Les détails sur cet accord seront donnés tout à l’heure à 15 jeures par le collectif des avocats qui militent pour l’inhumation du corps de Rossy Mukendi, plus de deux mois après qu’il soit tombé par balle sur le champ de la manifestation du 25 février organiser par le Comité laïc de coordination pour exiger l’application de l’accord de la Saint-Sylvestre.
“Il y a un point de presse prévu à 15 heures par les avocats pour donner les détails et contours de cette entente sur l’inhumation de notre frère à la presse. Nous n’en savons encore rien jusque là. Ce n’est qu’après que les avocats se rendrons à la maison pour donner des détails à la famille”, a indiqué Nathalie Tshimanga.
Contacté par kinshasatimes, le coordonnateur de la Voix des sans voix a confirmé la tenue de ce point de presse au siège de cette ONG de défense des droits de l’homme tout en précisant que son ONG n’est pas directement impliquée."


"La famille confirme les obsèques de Rossy Mukendi le 18 et 19 mai"
° http://www.kinshasatimes.cd/la-famille-confirme-les-obseques-de-rossy-mukendi-le-18-et-19-mai/

"RDC: l’activiste Rossy Mukendi, tué le 25 février, va pouvoir être enterré"
° http://www.rfi.fr/afrique/20180508-rdc-activiste-rossy-mukendi-tue-25-fevrier-enterre
° https://actualite.cd/2018/05/08/rossy-mukendi-trois-policiers-presents-sur-le-lieu-du-drame-aux-arrets/


"La deuxième mort de Rossy Mukendi"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2018/04/24/la-deuxieme-mort-de-rossy-mukendi-tshimanga.html

° http://www.rfi.fr/afrique/20180408-rdc-rossy-mukendi-kinshasa-hotel-ville-catholiques-laics
° https://actualite.cd/2018/03/04/corps-de-rossy-mukendi-finalement-embaume-lautopsie-appliquee/
° https://www.voaafrique.com/a/indignation-apres-le-meurtre-d-un-activiste-en-rdc/4270946.html
° https://afrique.lalibre.be/15936/rdc-condamnes-a-gagner-pour-le-bonheur-du-congo/
° http://www.journaldekinshasa.com/tue-police-toile-reserve-a-rossy-mukendi-florilege-dhommages/
° https://actualite.cd/2018/05/08/rossy-mukendi-trois-policiers-presents-sur-le-lieu-du-drame-aux-arrets/
° https://afrique.lalibre.be/16104/rdc-conflit-autour-de-lautopsie-du-corps-de-rossy/

"RDC : Assassinat de M. Rossy Mukendi Tshimanga"
° https://www.fidh.org/fr/themes/defenseurs-des-droits-humains/rdc-assassinat-de-m-rossy-mukendi-tshimanga-22862

"Dépouille de Rossy Mukendi: chronique d’une prise d’otage"
° http://www.politico.cd/encontinu/2018/05/01/depouille-de-rossy-mukendi-chronique-dune-prise-dotage.html


"RDC: la ministre des Droits humains regrette la dispersion d’une marche de La Lucha"
° http://www.rfi.fr/afrique/20180503-rdc-ministre-droits-humains-regrette-dispersion-une-marche-lucha


"Manifestations publiques: une ONG dénonce « la politique de deux poids et deux mesures »"
° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2018/05/02/manifestations-publiques-une-ong-denonce-la-politique-de-deux-poids-et-deux-mesures.html

° http://www.rfi.fr/afrique/20180503-rdc-militants-filimbi-detention-hospitalise-urgence
° http://www.politico.cd/encontinu/2018/05/03/carbone-beni-dans-un-etat-critique-des-voix-selevent-pour-exiger-sa-liberation.html

° http://www.politico.cd/actualite/la-une/2018/05/03/gabriel-kyungu-encercle-dans-sa-residence-a-lubumbashi.html
° https://afrique.lalibre.be/18733/rdc-la-residence-de-kyungu-ceinturee-par-la-police/
° http://www.politico.cd/encontinu/2018/05/01/goma-les-manifestations-de-la-lucha-interdites-par-la-mairie-pour-raison-de-securite.html

° http://www.latempete.info/a-7-mois-des-elections-lopposition-congolaise-appelee-a-redoubler-de-vigilance/
° http://www.latempete.info/29359-2/
° http://www.latempete.info/elections-2018-linsecurite-fait-planer-le-doute/
° https://actualite.cd/2018/05/09/rdc-le-cnsa-veut-evaluer-le-niveau-de-la-mise-en-oeuvre-de-laccord/
° http://www.lephareonline.net/coeur-probleme-de-lamp-a-mp-bilan-peur/

Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: L’Église catholique attend d’autres initiatives du CLC

Message  ndonzwau le 7/6/2018, 12:15 am

"REVUE DE PRESSE AFRIQUE
A la Une: l’Eglise catholique dit non à un 3e mandat de Kabila"
° http://www.rfi.fr/emission/20180606-une-eglise-catholique-dit-non-3e-mandat-kabila

"RDC – Abbé Nshole : « Soutenir un troisième mandat de Kabila, c’est insensé ! »"
° http://www.jeuneafrique.com/565525/politique/rdc-abbe-nshole-soutenir-un-troisieme-mandat-de-kabila-cest-insense/
Alors que certaines voix s'élèvent au sein de la Majorité présidentielle pour soutenir ouvertement un possible troisième mandat de Joseph Kabila, l'Église catholique ne compte pas laisser faire. Entretien avec l'abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la Cenco.

Comme les mots ne suffisent pas, l’Église catholique a sorti des banderoles. Affichés notamment sur les murs du Centre interdiocésain de Kinshasa, où a été conclu fin 2016 l’accord politique dit de la Saint Sylvestre, ces calicots étaient destinés à rappeler au président Joseph Kabila qu’il ne peut pas, en l’état actuel de la Constitution, briguer un troisième mandat.
Mais samedi 2 juin, une autorité locale a débarqué sur le lieu pour les arracher. Au sein de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), l’on crie au scandale. Son secrétaire général, l’abbé Donatien Nshole, revient pour Jeune Afrique sur la position des évêques catholiques congolais.


Jeune Afrique : En quoi consiste la campagne en cours, soutenue par l’Église catholique, contre un éventuel troisième mandat du président Joseph Kabila ?
Abbé Donatien Nshole : C’est une campagne initiée par le Conseil de l’apostolat des laïcs catholiques. Elle porte sur l’appropriation par la population congolaise des contenus de l’accord de la Saint-Sylvestre. Et le mandat du président de la République constitue l’un des fondamentaux de ce compromis politique. Au moment où certaines voix s’élèvent pour affirmer le contraire, les laïcs ont estimé qu’il fallait le rappeler à tous.
L’Église catholique craint-elle que Joseph Kabila se représente pour un troisième mandat, malgré la Constitution et les clauses de l’accord de la Saint-Sylvestre ?
Nous ne le craignons pas. Car tous ces bruits sur un éventuel troisième mandat du président Kabila peuvent être l’œuvre de zélés… Ces derniers font peut-être des déclarations sans avoir été mandatés par le chef de l’État lui-même. Mais nous connaissons les politiques : nous n’excluons donc pas non plus que ces propos soient des ballons d’essai. Si c’est le cas, c’est très dangereux. C’est pourquoi nous nous sommes levés pour décourager cette attitude.


'Kabila a toujours rassuré la CENCO qu’il respectera de la Constitution. Celle-ci interdit le troisième mandat
Ces derniers mois, les évêques catholiques ont pourtant rencontré le président Kabila pour des échanges, notamment sur la mise en œuvre de l’accord de la Saint-Sylvestre. Ne leur a-t-il jamais garanti qu’il ne briguera pas un troisième mandat ?
Le président Kabila a toujours rassuré la CENCO qu’il respectera de la Constitution. Celle-ci interdit le troisième mandat. C’est tout ce que nous rappelons.
Les banderoles qui rappelaient justement cette interdiction de briguer un troisième mandat ont été arrachées de vos murs par une autorité locale…
C’est ce que nous ne comprenons pas. Mais il appartient à ce bourgmestre d’expliquer pourquoi il a arraché ces banderoles. C’est inacceptable et scandaleux !

Que vous inspire l’argumentaire désormais développé par certains, au sein de la Majorité présidentielle (MP), selon lequel la modification du mode de scrutin en 2011 a remis les compteurs à zéro concernant la limitation des mandats ?
Soutenir un troisième mandat de Kabila, c’est insensé ! Ceux qui le font veulent peut-être se faire bien voir ou aimer par le chef de l’État, pour des raisons qu’eux-mêmes connaissent. Mais leur argumentaire ne tient pas. Car la Constitution est claire : on pouvait toucher à tous les autres articles, mais pas à ceux qui sont verrouillés. Les dispositions liées à la limitation du nombre des mandats sont verrouillées.


'[L’accord de la Saint-Sylvestre] est comme une personne qui a été grièvement blessée mais qui n’est pas morte
Que reste-t-il aujourd’hui de l’accord de la Saint-Sylvestre dont la CENCO et des partenaires régionaux et internationaux de la RDC continuent à réclamer le respect ?
Il faut reconnaître que cet accord a subi plusieurs entorses dans sa mise en oeuvre. Il est comme une personne qui a été grièvement blessée mais qui n’est pas morte. Des fondamentaux de ce compromis politique tiennent encore : le respect de la Constitution, particulièrement en ce qui concerne le nombre des mandats présidentiels, l’interdiction de révision la Constitution pendant la période préélectorale, le parachèvement des mesures de décrispation, la redynamisation de la Ceni, le changement des animateurs du CSAC en tenant compte de l’inclusivité… Ce sont là des préalables à l’organisation des élections crédibles, inclusives, transparentes et apaisées qui seules mettraient fin à la crise.
Mais que répondez-vous à ceux, au sein de la Majorité présidentielle, qui vous accusent de ne réclamer que le retour de l’opposant Moïse Katumbi lorsque vous parlez de la nécessité de la décrispation politique ?
Ce n’est pas la CENCO qui a inséré le nom de Moïse Katumbi parmi les sept cas emblématiques dans l’accord de la Saint-Sylvestre. Ce sont des parties prenantes qui se sont engagées à résoudre son cas, ainsi que ceux des autres prisonniers politiques. C’est une question de loyauté. Il faut maintenant appliquer l’accord et aller de l’avant !"


° http://lepotentielonline.com
° https://7sur7.cd/new/176-mouvements-citoyens-et-organisations-de-la-societe-civile-disent-non-au-3eme-mandat-de-j-kabila/

"RDC: Banderoles contre le 3ème mandat: la CENCO parle d’un scandale et exige la restitution de ses affiches"
° https://www.politico.cd/actualite/la-une/2018/06/04/rdc-banderoles-contre-le-3eme-mandat-la-cenco-parle-dun-scandale-et-exige-la-restitution-de-ses-affiches.html
La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) s’indigne contre le démantèlement de ses banderoles contre un éventuel troisième mandat du président Joseph Kabila dans le centre-ville de Kinshasa, affirme un communiqué parvenu à POLITICO.CD.


Dans ce communiqué publié lundi, l’organisation qui a facilité le dialogue ayant abouti à l’accord de la Saint-Sylvestre s’étonne que le bourgmestre de la commune de la Gombe, au centre-ville de Kinshasa, ait pénétré l’enceinte de son siège non loin du Palais présidentiel pour arracher des banderoles contre un troisième mandat du président Kabila, interdit par la Constitution.
La CENCO condamne avec la dernière énergie cette violation et cette atteinte aux droits garantis des particuliers par une autorité politico-administrative qui clamait haut et fort son statut de juriste pendant qu’il posait cet acte incivique. Le comble de tout c’est que le Centre Interdiocésain se trouve dans la Concession de la Nonciature Apostolique qui est une Ambassade. Il s’agit donc d’une violation des immunités diplomatiques“, affirme ce communiqué.

Devant le Centre interdiocésain, plusieurs banderoles étaient affichées depuis le vendredi, appelant à s’opposer à un éventuel troisième mandat du président Kabila, interdit par la Constitution. “Pas de révision constitutionnelle” pouvait-on lire sur l’un d’elles; ou encore: “Pas de 3ème mandat présidentiel“, pouvait-on lire sur une autre.
Ces banderoles, déployées également dans plusieurs coins de la capitale, ont fini par énerver les autorités de la ville, dont le bourgmestre de la commune de la Gombe, qui aurait alors ordonner leurs retraits. Au siège de la CENCO ou partout ailleurs, ces affiches n’ont plus été visibles dès le samedi.
Selon la CENCO, le samedi 2 juin 2018, à 15h22, Dolli Mutombo, Bourgmestre de la commune de la Gombe, est entré dans l’enceinte du Centre Interdiocésain où il a fait arracher par le policier qui l’accompagnait les banderoles qui étaient déployées sur la façade du bâtiment principal du Centre. “C’est un scandale et c’est inacceptable. C’est pourquoi ce geste, présentement dénoncé, mérite toute l’attention des autorités de la ville et du pays. Sinon nous conclurons au banditisme d’Etat et nous nous réservons le droit d’aller en justice“, accuse-t-elle.

Ces banderoles invitaient au respect des dispositions de la Constitution et de l’Accord de la Saint Sylvestre. Plus grave encore, Monsieur le Bourgmestre a menacé les gardiens de la CENCO qui, dans le cadre de leur fonction, leur interdisaient de poser cet acte ignoble“, clame la CENCO.
La CENCO exige au bourgmestre Makambo de restituer les banderoles et de demander pardon au Peuple congolais pour son comportement indigne. “Par ailleurs, elle invite la population de demeurer vigilante et toujours prête à barrer la route à quiconque se hasardera à déconsidérer l’Accord de la Saint Sylvestre, dont la mise en œuvre intégrale garantit la tenue des élections inclusives et crédibles le 23 décembre 2018, en vue de mettre fin à la crise que traverse notre pays”, note le communiqué.

L’initiative des prêtres catholiques intervient alors des rumeurs sur une éventuelle candidature du président Kabila aux prochaines élections enflent. En effet, alors que le Président, qui a achevé son deuxième et dernier mandat le 20 décembre 2016, ne peut plus se représenter, plusieurs affiches lors des meetings des partis de la majorité annoncent sa candidature aux scrutins prévus le 23 décembre 2018.
La Présidence congolais a été obligée de démentir des rumeurs relayées par des réseaux sociaux et confirmant cette éventuelle candidature. Cependant, Stanley Mbayo Pelesa, président du MIR, membre de la Majorité Présidentielle, a fait savoir que son parti va présenter la candidature de Joseph Kabila à la présidentielle."


° https://www.politico.cd/actualite/la-une/2018/06/03/rdc-des-banderols-des-catholiques-denoncant-un-3eme-mandat-de-kabila-arrachees-a-kinshasa.html
° https://actualite.cd/2018/06/03/rdc-les-banderoles-contre-un-3eme-mandat-pour-kabila-placees-au-siege-de-la-cenco-ont-ete-arrachees/
° https://actualite.cd/2018/06/03/rdc-les-catholiques-poursuivent-la-campagne-contre-leventualite-dun-3e-mandat-de-kabila/
° https://www.mediacongo.net/article-actualite-38907_le_bourgmestre_de_la_gombe_arrache_des_banderoles_du_calcc_rappelant_l_interdiction_du_trosieme_mandat_de_joseph_kabila.html
° http://www.kinshasatimes.cd/arrache-les-banderoles-dans-une-propriete-privee-est-un-acte-dune-audace-insolente-selon-le-clc/

"Affaire Banderoles : La Cenco dénonce un scandale et parle d’une violation des immunités diplomatiques
° https://7sur7.cd/new/affaire-banderoles-la-cenco-denonce-un-scandale-et-parle-dune-violation-des-immunites-diplomatiques/
Via un communiqué de presse parvenu à 7SUR7.CD lundi dans la soirée, la Conférence Épiscopale Nationale du Congo, CENCO, est montée au créneau pour fustiger le retrait par le bourgmestre de la commune de la Gombe de banderoles ” non au troisième mandat” placées au Centre Interdiocésain.
« La CENCO condamne avec la dernière énergie cette atteinte aux droits garantis des particuliers par une autorité politico-administrative qui clamait haut et fort son statut de juriste pendant qu’il posait cet acte incivique », souligne le communiqué signé par le secrétaire général de la CENCO.

Et de poursuivre, « le comble de tout c’est que le Centre Interdiocésain se trouve dans la Concession de la Nonciature Apostolique qui est une Ambassade. Il s’agit donc d’une violation des immunités diplomatiques».
« c’est un scandale et c’est inacceptable. C’est pourquoi ce geste, précisément dénoncé, mérite toute l’attention des autorités de la ville et du pays. Sinon nous conclurons au banditisme d’État et nous nous réservons le droit d’aller en justice », martèle l’abbé Nshole.
Par ailleurs, « la CENCO exige au bourgmestre Dolly Makambo de restituer les banderoles et demander pardon au peuple congolais pour son comportement indigne ».

Il s’avère important de rappeler, les deux banderoles sur lesquelles était écrit : « pas de troisième mandat pour le président de la République » et « non à la révision de la Constitution » ont été posées à l’initiative du Conseil de l’apostolat des laïcs catholiques, CALCC, dans le cadre de la campagne de sensibilisation à l’appropriation de l’accord de la Saint Sylvestre par le peuple congolais. Mais, elles ont été enlevées samedi par le bourgmestre de la Gombe et le policier qui l’accompagnait."


° http://www.kinshasatimes.cd/la-cenco-menace-de-traduire-le-bourgmestre-de-la-gombe-en-justice/

"RDC : La CENCO exige au bourgmestre de la Gombe de demander pardon au peuple congolais"
° https://actualite.cd/2018/06/04/rdc-la-cenco-exige-au-bourgmestre-de-la-gombe-de-demander-pardon-au-peuple-congolais/


"RDC: polémique autour des banderoles arrachées d'un centre diocésain"
° http://www.rfi.fr/afrique/20180604-rdc-polemique-autour-banderoles-centre-diocesain-contre-3e-mandat-presidentiel
A Kinshasa, la Cenco est en colère. La Conférence épiscopale nationale du Congo proteste contre ce qu'elle appelle une « violation de domicile ». Le bourgmestre de la commune de la Gombe a personnellement arraché des banderoles accrochées dans l'enceinte du centre diocésain. Banderoles contre un troisième mandat présidentiel.

Samedi en milieu d'après-midi, Dolly Makambo, le bourgmestre de la Gombe, accompagné de son garde, se présentent à la porte de la concession. Il compte bien décrocher les deux banderoles visibles selon lui depuis la rue. Des banderoles sur lesquelles on peut lire : « Pas de troisième mandat pour le président de la République » et « Pas de révision de la Constitution », deux points clés de l'accord du 31 décembre 2016, parrainé par les évêques.
Donatien Nsholé, secrétaire général de la Cenco, ne cache pas son indignation : « Le policier qui était armé a menacé de tirer sur notre gardien qui n’avait pas d’autre choix que de se laisser faire. C’est une flagrante violation de domicile, et une violence surtout de la part d’un officiel. Pour nous, il n’y a vraiment pas de raison parce qu’il s’agit là d’éléments de l’accord ».

S'il dément toute menace à l'encontre du gardien, le bourgmestre reconnaît être entré pour arracher les banderoles. Des banderoles visibles de la rue et donc soumises à autorisation préalable, selon Dolly Makambo : « Moi, d’abord je m’en fiche de ce qui est écrit dessus. Je dis dans le cadre de mon travail, tout ce qui est publicité, propagande et tout, ça passe par une autorisation de la ville ou de la commune. Même les musiciens qui affichent leurs banderoles à la Gombe sans autorisation, on les arrache. Et ils ne sont jamais passés par la commune, c’est-à-dire ils n’ont pas pris l’autorisation ni à la ville ni au niveau de la municipalité. Alors j’ai arraché d’abord pour qu’ils viennent avec régularisé ».
L'édile a-t-il agi sur ordre du pouvoir s'interrogent les évêques ? « Il n'y a pas d'ordre du pouvoir, je fais mon travail de chef de la municipalité », répond le bourgmestre.


Nous demandons des poursuites judiciaires et nous avons écrit formellement au procureur de la République de Gombe.
Me George Kapiamba, responsable de l'Association congolaise pour l'accès à la justice
05-06-2018 - Par Kamanda Wa Kamanda

00:00 
00:00


"RDC: le G7 demande à Kabila de mettre fin aux rumeurs sur un 3e mandat"
° http://www.rfi.fr/afrique/20180605-rdc-le-g7-demande-kabila-mettre-rumeurs-fin-3e-mandat


"En RD-Congo, l’Église catholique lance une campagne d’affichage contre un troisième mandat de Kabila
Evil or Very Mad  Twisted Evil  Embarassed  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  cyclops  cyclops  cyclops  cyclops  cyclops  cyclops  cyclops
° https://africa.la-croix.com/een-rd-congo-leglise-catholique-lance-une-campagne-daffichage-contre-un-troisieme-mandat-de-kabila/
En RD-Congo, le débat sur une éventuelle candidature de Joseph Kabila aux élections du 23 décembre fait rage.
Opposée à un troisième mandat du président sortant, l’Église a lancé une campagne d’affichage de banderoles anti-Kabila.


L’Église catholique de RD-Congo entend bien exprimer sa ferme opposition à la candidature de Joseph Kabila aux élections du 23 décembre 2018.
Pour ce faire, elle compte intensifier la campagne « pas de troisième mandat présidentiel/pas de révision constitutionnelle » lancée par le Conseil de l’apostolat des laïcs catholiques du Congo (CALCC) fin mai. Il s’agit, pour cette structure de l’Église catholique congolaise, de mieux faire connaître le contenu de l’Accord de sortie de crise de la Saint-Sylvestre, signé en 2016 par le parti présidentiel et l’opposition, sous l’égide de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco).


L’Accord de la Saint-Sylvestre avait mis fin à de longues semaines de manifestations publiques de l’opposition et des mouvements civils congolais au terme du dernier mandat constitutionnel de Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001. Il prévoyait notamment que le président sortant organise des élections transparentes auxquelles il ne serait pas candidat.
La violation de nombreuses dispositions de l’accord a poussé l’épiscopat congolais à publier des déclarations dans lesquelles il a exigé des garanties que le président Kabila ne briguerait pas un troisième mandat. De leur côté, de nombreux laïcs et prêtres ont marché, le 31 décembre 2017, le 21 janvier et le 25 février 2018, à l’appel du Comité laïc de coordination (CLC) pour exiger l’application stricte du texte.

Une campagne en réaction à la campagne des pro-Kabila

La campagne d’affichage lancée par le CALCC a été soutenue par le Comité laïc de coordination (CLC), la structure organisatrice des marches catholiques. Dans un communiqué publié mardi 5 juin, le CLC a demandé au CALCC d’intensifier sa campagne d’affichage et de l’étendre à tous les diocèses et à toutes les paroisses de la RD-Congo.
Les banderoles anti-Kabila interviennent en réaction à la campagne d’affichage lancée par les partisans du président en faveur d’un troisième mandat et aux nombreuses voix qui s’élèvent au sein de la majorité présidentielle pour l’encourager à briguer un autre mandat.

Mais l’initiative lancée par l’Église n’est pas du goût de tout le monde. Samedi 2 juin, Dolly Makambou, le bourgmestre (maire) de la commune de Gombe, dans le nord de Kinshasa, est entré de force au Centre interdiocésain, dans une concession de la nonciature apostolique, pour arracher deux affiches posées par le CALCC. Cette intrusion a provoqué la colère de la conférence épiscopale qui menace de porter plainte pour « violation de domicile » si le bourgmestre ne présente pas ses excuses.

Kabila, candidat ou pas ?

Entre le 25 juillet et le 8 août 2018, le processus électoral va connaître une étape décisive avec l’ouverture du dépôt des candidatures à l’élection présidentielle.
Jusque-là, Joseph Kabila ne s’est pas encore prononcé sur une éventuelle candidature. Mais de nombreux observateurs estiment que le débat posé par le parti présidentiel est une façon de mieux préparer les Congolais à l’annonce de sa candidature.
Cette analyse semble partagée par le père Donatien Nshole. Dans une interview accordée à Jeune Afrique, mardi 5 juin, le secrétaire général de la Conférence épiscopale congolaise, condamne fermement les velléités de violation de la Constitution et de l’Accord de sortie de crise de la Saint-Sylvestre affichées par les partisans du président. «Tous ces bruits sur un éventuel troisième mandat du président Kabila peuvent être l’œuvre de zélés, ajoute-il. Ces derniers font peut-être des déclarations sans avoir été mandatés par le chef de l’État lui-même. Mais nous connaissons les politiques : nous n’excluons donc pas non plus que ces propos soient des ballons d’essai. Si c’est le cas, c’est très dangereux. C’est pourquoi nous nous sommes levés pour décourager cette attitude. »"


"RDC: Le CLC demande d’intensifier l’affichage des banderoles contre un 3ème mandat dans toutes les paroisses"
° https://actualite.cd/2018/06/06/rdc-le-clc-demande-dintensifier-laffichage-des-banderoles-contre-un-3eme-mandat-dans-toutes-les-paroisses/
° https://congosynthese.com/rdc-le-clc-demande-dintensifier-laffichage-des-banderoles-contre-un-3eme-mandat-dans-toutes-les-paroisses/




"Kabila lâché par ses voisins : "Il les exaspère tous, il est considéré comme un sale ket""
° http://www.lalibre.be/actu/international/kabila-lache-par-ses-voisins-il-les-exaspere-tous-il-est-considere-comme-un-sale-ket-5b16ae055532eac7fffbe1a2


"Neuf mois qui ont tout changé pour la RDC"
° https://afrique.lalibre.be/19943/neuf-mois-qui-ont-tout-change-pourla-rdc/

Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: L’Église catholique attend d’autres initiatives du CLC

Message  ndonzwau le 21/6/2018, 6:52 pm

"Un appel pour l’heure de vérité en RDC : Les Laïcs catholiques somment J.Kabila de clarifier sa position avant le 30 juin"
° http://www.latempete.info/30039-2/
"Elections en RDC : le CLC appelle Joseph Kabila à lever l’équivoque sur son avenir politique"
° https://www.radiookapi.net/2018/06/15/actualite/politique/elections-en-rdc-le-clc-appelle-joseph-kabila-lever-lequivoque-sur
"Le président Kabila appelé à se prononcer : le CLC fixe la ligne rouge au 30 juin"
° http://lepotentielonline.com/
"Le CLC donne un ultimatum à Joseph Kabila"
° https://www.mediacongo.net/article-actualite-39261_le_clc_donne_un_ultimatum_a_joseph_kabila.html
" EVOQUANT DES INQUIETUDES LIEES AU PROCESSUS ELECTORAL
AU-DELÀ DU 30 JUIN, LE PEUPLE SE PRENDRA EN CHARGE, MÉNACE LE CLC"

° http://www.forumdesas.org/spip.php?article16017
"L’heure de vérité a sonné. Elections : le CLC exige des signaux clairs d’ici le 30 juin 2018 !"
° https://laprosperiteonline.net/2018/06/14/lheure-de-verite-a-sonne-elections-le-clc-exige-des-signaux-clairs-dici-le-30-juin-2018/
"RDC: “Kabila a jusqu’au 30 juin pour lever l’équivoque sur son probable 3ème mandat” (CLC)"
° https://actualite.cd/2018/06/14/rdc-kabila-a-jusquau-30-juin-pour-lever-lequivoque-sur-son-probable-3eme-mandat-clc/


"Elections de décembre 2018 : vers le chaos et la dérive"
° http://www.latempete.info/30070-2/


"Tendrait-on déjà vers un bras de fer ?"
° http://lepotentielonline.com/


"RDC : Le CLC demande d’intensifier l’affichage des banderoles contre un 3ème mandat dans toutes les paroisses"
° https://actualite.cd/2018/06/06/rdc-le-clc-demande-dintensifier-laffichage-des-banderoles-contre-un-3eme-mandat-dans-toutes-les-paroisses/


"RDC : Le CLC exige une enquête sur la mort de l’activiste Luc Nkulula à Goma"
° https://actualite.cd/2018/06/10/rdc-le-clc-exige-une-enquete-sur-la-mort-de-lactiviste-luc-nkulula-a-goma/
° http://www.afriwave.com/2018/06/11/rdc-la-lucha-exige-une-enquete-credible-rapide-et-transparente-apres-la-mort-de-son-activiste-luc-nkulula/
° http://lepays.bf/disparition-dun-activiste-congolais-incendie/
° http://www.spiritains.qc.ca/fr/default.aspx?sortcode=1.21.21.23


"RDC : la CENCO déconseille l’éventualité d’un « troisième mandat » pour Joseph Kabil"
° https://www.radiookapi.net/2018/05/24/actualite/politique/rdc-la-cenco-deconseille-leventualite-dun-troisieme-mandat-pour
° https://actualite.cd/2018/06/04/rdc-la-cenco-exige-au-bourgmestre-de-la-gombe-de-demander-pardon-au-peuple-congolais/
° http://www.rfi.fr/afrique/20180524-rdc-cenco-appel-responsabilite-elections


"Impasse électorale en RDC"
° https://www.voaafrique.com/z/4887


"RDC : La CENI reconnait un contrat avec la firme dirigée par un proche de Trump, mais rejette les allégations sur le lobbying
Evil or Very Mad  Twisted Evil  Embarassed  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Question  Question  Question  Question  Question  Question
° https://actualite.cd/2018/06/21/rdc-la-ceni-reconnait-un-contrat-avec-la-firme-dirige-par-un-proche-de-trump-mais-rejette-les-allegations-sur-le-lobbying/



La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) reconnait avoir signé un contrat avec le cabinet américain Avenue Strategies Global pour, dit-elle, renforcer sa communication et non pour le lobbying.

« La CENI a, en effet, signé un contrat avec Avenue Strategies Global et c’est depuis 2016 qu’elle recourt à l’appui des agences de relations publiques (qui n’ont rien à avoir avec le lobbying) pour renforcer sa communication. La CENI a également des agences RP à Kinshasa », a dit Marie-France Idikayi, chargé de communication de Corneille Nangaa.
Ce contrat qui fait le tour du web révèle que la CENI s’est engagée à payer mensuellement 19 000 USD à ce cabinet. Ce document est consultable ici.
Plusieurs questions sont posées par les internautes sur les lignes budgétaires à partir desquelles ces dépenses sont effectuées.
Avenue Strategies Global se spécialise en plaidoyer, conseil stratégique, communications et relations publiques, ainsi que gestion de crise.
Cette firme a travaillé au profit des grands intérêts auprès de l’administration Trump. C’est elle qui travaille pour l’ukrainienne Ioulia Tymochenko qui a annoncé sa candidature à la présidentielle de 2019.




Pbrowning02@pbrowning02



[ltr]Barry Bennett’s firm Avenue Strategies Global LLC will provide government relations, public relations and strategic consulting services, including making contacts with members of the Trump administration and Congress, on behalf of Yulia Tymoshenko,[/ltr]


Bloomberg Politics✔@bpolitics
Former Trump adviser lobbying for former Ukrainian PM Yulia Tymoshenko https://bloom.bg/2IsDefF 



01:08 - 16 mars 2018

Sur son site internet, Avenue Strategies revendique « un ancrage au Congrès américain, au sein du pouvoir exécutif, au Conseil national de sécurité de la Maison-Blanche, au Département d’État américain et auprès des représentant américain aux affaires commerciales ». Le cabinet affirme également que les membres de son équipe ont occupé des postes de direction dans le secteur privé et comprennent l’importance de respecter les intérêts des actionnaires, des clients et des autres intervenants externes.
« Chez Avenue Strategies, nous comprenons ce qu’il faut pour naviguer dans le paysage politique et politique difficile. Et lorsque les gouvernements sont en transition, les connaissances, l’expérience et l’exécution de notre équipe apportent de solides résultats. Avec des bureaux à Washington, D.C., New York, Atlanta et Portland, Oregon, notre équipe apporte des décennies d’expérience à des postes de direction au sein de l’exécutif américain, du Congrès, des gouvernements des États, des gouvernements étrangers et du secteur privé. Nous créons des stratégies personnalisées et mettons en œuvre des campagnes efficaces en votre nom », explique la firme sur sa plaquette de présentation.
Fondée à la fin de 2016, Avenue Strategies est dirigée par Barry Bennett. Actif dans la politique depuis 30 ans, Barry a récemment été conseiller principal de la campagne DonaldTrump. Au début du cycle électoral de 2016, il a dirigé la campagne du Dr Ben Carson. Auparavant, Barry avait servi le George W. Bush en tant que directeur des communications au G-8."


Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: L’Église catholique attend d’autres initiatives du CLC

Message  ndonzwau le 6/7/2018, 7:16 pm

"RDC: le Comité laïc veut maintenir la pression
° http://www.rfi.fr/afrique/20180706-rdc-le-comite-laic-maintenir-pression
Le 14 juin dernier, le Comité laïc de coordination (CLC) avait donné jusqu'au 30 juin à Joseph Kabila de lever l'équivoque sur son probable troisième mandat. Le même ultimatum concernait également le gouvernement à qui il était demandé de présenter un plan de décaissement rassurant pour le financement des élections et d'appliquer intégralement toutes les mesures de décrispation du climat politique notamment en libérant les prisonniers dits politiques. Près d'une semaine après l'expiration de cet ultimatum, aucune demande du CLC n'a été exaucée. Quelle est la stratégie des laïcs catholiques en cette deuxième partie de l'année ?

Pour les laïcs catholiques, le bilan de leurs actions au premier semestre de cette année est positif.
Aujourd'hui, la crise congolaise est plus que jamais au coeur de l'agenda international grâce notamment aux actions du CLC, soutiennent-ils. Ils en veulent pour preuve notamment les arrivées prochaines en RDC du secrétaire général de l'ONU, mais aussi la mobilisation des acteurs régionaux.
A l'expiration de son ultimatum, le CLC dit vouloir donner la chance aux solutions pacifiques. Ainsi, pendant les trois derniers mois, plusieurs centaines de jeunes ont été formés à Kinshasa aux méthodes de revendications non violentes.

Ces derniers mois ont également été consacrés à la structuration du CLC, à l'intérieur et à l'extérieur du pays.
L'objectif, disent les membres du CLC, est de maintenir la pression sur le pouvoir et la Commission électorale nationale indépendante (Céni) afin d'obtenir des bonnes élections en décembre 2018, des élections auxquelles l'actuel chef de l'Etat ne devrait pas prendre part, insistent-ils.
Ainsi, le CLC considère les mois de juillet et le mois d'août comme déterminants. Il prévoit de ce fait de faire une communication d'ici au début de la semaine prochaine sur ces actions futures."



"RDC: Le CLC saisit l’UA sur la crise et annonce la reprise de ses actions"
° https://actualite.cd/2018/06/23/rdc-le-clc-saisit-lua-sur-la-crise-et-annonce-la-reprise-de-ses-actions/

° http://www.lephareonline.net/tensions-politiques-sociales-preelectorales-rdc-clc-interpelle-lua/
° https://www.vaticannews.va/fr/monde/news/2018-05/rdc-le-comite-laic-de-coordination-annonce-la-fin-de-la-treve.html
° https://actualite.cd/2018/06/06/rdc-le-clc-demande-dintensifier-laffichage-des-banderoles-contre-un-3eme-mandat-dans-toutes-les-paroisses/
° https://www.radiookapi.net/2018/06/15/actualite/politique/elections-en-rdc-le-clc-appelle-joseph-kabila-lever-lequivoque-sur


"La CENCO insiste: La RDC a besoin d’un nouveau leadership"
° http://www.congoindependant.com/la-cenco-insiste-la-rdc-a-besoin-dun-nouveau-leadership/
"RDC: “Sauvons le processus électoral”, le cri du coeur des prêtres catholiques"
° https://www.politico.cd/actualite/la-une/2018/06/29/rdc-sauvons-le-processus-electoral-le-cri-du-coeur-des-pretres-catholiques.html


"La sonnette du CLC tirée. UA : la RDC s’invite à Nouakchott !"
° https://laprosperiteonline.net/2018/06/28/la-sonnette-du-clc-tiree-ua-la-rdc-sinvite-a-nouakchott/
"Macron sera là. Sommet UA à Nouakchott : vers une passe d’armes autour des élections en RDC"
° https://laprosperiteonline.net/2018/06/28/macron-sera-la-sommet-ua-a-nouakchott-vers-une-passe-darmes-autour-des-elections-en-rdc/


"RDC: Washington fait monter la pression sur Kabila"
° https://www.politico.cd/actualite/la-une/2018/06/29/rdc-washington-fait-monter-la-pression-sur-kabila.html
"Élections en RDC : forte pression du congrès des USA sur Trump"
° http://lepotentielonline.com/
"Entraves au processus électoral : Washington frappe encore"
° http://lepotentielonline.com/
"Pour les Etats-Unis, Kabila peut devenir “un héros s’il organise les élections en fin d’année”"
° https://www.politico.cd/actualite/la-une/2018/06/27/pour-les-etats-unis-kabila-peut-devenir-un-heros-sil-organise-les-elections-en-fin-dannee.html


"REVUE DE PRESSE AFRIQUE
A la Une : le processus électoral en République Démocratique du Congo"

° http://www.rfi.fr/emission/20180706-une-le-processus-electoral-republique-democratique-congo

"Ça bouge"
° http://lepotentielonline.com/


"RDC : Corneille Nangaa a réponse à tout"
° http://www.jeuneafrique.com/mag/586282/politique/rdc-corneille-nangaa-a-reponse-a-tout/
° http://www.jeuneafrique.com/583793/politique/fichier-electoral-en-rdc-le-sankuru-province-de-toutes-les-anomalies/

"Le panier à crabes"
° http://lepotentielonline.com/


"Après les « médiocres », le Cardinal Monsengwo dénonce les « satanistes » "
° http://www.lephareonline.net/apres-mediocres-cardinal-monsengwo-denonce-satanistes/


"Situation en RDC: inquiétude du haut-commissaire aux droits de l’homme de l’ONU"
° http://www.rfi.fr/afrique/20180705-situation-rdc-inquietude-haut-commissaire-droits-homme-onu

° http://www.lavie.fr/blog/bernard-ugeux/l-afrique-au-vatican-le-soudan-du-sud-et-la-r-d-du-congo-en-premiere-ligne,5019

Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: L’Église catholique attend d’autres initiatives du CLC

Message  ndonzwau le 8/7/2018, 7:45 pm

"RDC: le Comité laïc menace d’appeler à de nouvelles actions au mois d’août
° http://www.rfi.fr/afrique/20180708-rdc-comite-laic-coordination-actions-mois-aout-ceni-joseph-kabila
En République démocratique du Congo, le Comité laïc de coordination (CLC), structure de l’Eglise catholique du pays, accuse la Commission électorale nationale indépendante d’avoir fait un travail décevant qui ne permettra pas au processus électoral de conduire à la paix et à la stabilité dans le pays. Le CLC a lancé, samedi 7 juillet, un nouvel avertissement assorti de menaces d’une mobilisation générale pour des grandes actions, au mois d’août.

Les membres du Comité laïc de coordination suspectent le président Kabila de vouloir poser sa candidature pour un autre mandat en 2018 alors que la Constitution le lui interdit.
« Le CLC se verra automatiquement dans l’obligation d’inviter le peuple congolais à ne plus le reconnaître comme chef de l’Etat légitime et à la communauté internationale de ne plus le considérer comme le représentant légal et légitime de ses intérêts », a déclaré Isidore Ndaywel, modérateur du CLC.
A défaut, le CLC menace de lancer un appel à la mobilisation générale de la population.

« La paix et la stabilité du pays ainsi que de la sous-région étant menacées, le 9 août 2018, le CLC lancera son appel à la mobilisation générale de toutes les forces vives de la nation pour ses premières grandes actions qui se tiendront le 12, le 13 et le 14 août 2018 », a ajouté Isidore Ndaywel.
Les laïcs catholiques exigent aussi le retrait total et immédiat de la machine à voter, la mise en œuvre des recommandations de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) relatives au fichier électoral et l’application des mesures de décrispation politique préconisées par l’accord du 31 décembre 2016."



"RDC : Le CLC lance un ultimatum pour le 9 août à Kabila
° https://afrique.lalibre.be/21331/rdc-le-clc-lance-un-ultimatum-pour-le-9-aout-a-kabila/
Le CLC qui avait lancé les marches pacifiques de protestation contre les dérives du régime Kabila en décembre 2017, janvier et février 2018, avait prévenu qu’il n’abandonnerait jamais le combat « pour l’avenir du Congo, parce que des innocents ont tout sacrifié dans cette lutte », comme l’a déclaré à plusieurs reprises Isidore Ndaywel, un des leaders de ce mouvement.

Le CLC a lancé plusieurs mises en garde au pouvoir, l’enjoignant de respecter l’accord de la Saint-Sylvestre, d’organiser des élections démocratiques et inclusives au plus tard le 23 décembre.
Dans un nouveau courrier, diffusé ce 7 juillet, les membres du CLC réitèrent leur mise en garde et lancent à la fois un ultimatum au président hors mandat Joseph Kabila et un appel à la mobilisation du peuple congolais.
Dans ce courrier, le CLC dresse d’abord un constat des carences actuelles dans le processus démocratiques, de la non-application de l’Accord de la Saint-Sylvestre, à la détermination du pouvoir d’imposer une machine à voter, en passant par l’instrumentaisation de la justice ou le bradage des biens de l’Etat.

Le CLC s’interroge ensuite sur les véritables intentions de Joseph Kabila. Sur ce point, le message est clair, « oui à un vrai scrutin le 23 décembre, non  à la participation de Joseph Kabila ».
Et le CLC va plus loin, si Kabila refuse de respecter la constitution, il appelle le peuple congolais, dès le dépôt officiel de sa candidature, à ne plus le reconnaître « comme chef de l’Etat légitime » et appelle la communauté internationale à en faire autant.

Actions en août

Le CLC appelle tous les Congolais à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, à faire du mois d’août un mois d’actions pour obtenir la démission du président et de son gouvernement. Des sit-in à la grève, aux marches pacifiques…
Il affiche même un calendrier précis avec des journées de mobilisations générales les 12, 13 et 14 août. Le CLC, soutenu par l’église catholique mais aussi le culte musulman, a démontré qu’il pouvait mobiliser des centaines de milliers, voire des millions de personnes pour défier la Kabilie.

La répression sanglante des marches pacifiques du 31 décembre 2017 mais aussi de janvier et février 2018, couplée au silence asourdissant de la communauté internationale face à ces crimes orchestrés par le pouvoir en place ont sans nul doute poussé le CLC à réétalonner son calendrier. Aujourd’hui, face aux urgences d’un processus politique qui semble de plus en plus vicié par le pouvoir en place, le CLC repart en campagne."

Appel du CLC du 07 juillet 2018


"RDC-Présidentielle : Le CLC annonce des actions d’envergure au mois d’août si Kabila dépose sa candidature
° https://actualite.cd/2018/07/07/rdc-presidentielle-le-clc-annonce-des-actions-denvergure-au-mois-daout-si-kabila-depose-sa-candidature/
Le 14 juin dernier, les laïcs catholiques avaient donné jusqu’au 30 juin à Joseph Kabila de lever l’équivoque sur son probable troisième mandat. Une semaine après l’expiration de cet ultimatum, le Comité laïc de coordination (CLC) annonce des « grandes actions » au mois d’août au cas où l’actuel président de la République déposait sa candidature. 

Dans une communication faite ce samedi 7 juillet, le CLC considère que le Président Kabila « semble se préparer activement à poser sa candidature pour un 3e ou 4e mandat compte tenu de son silence sur les déclarations qu’affichent ses partisans ».
Les laïcs ajoutent qu’à dater du jour du dépôt de sa candidature, ils se verront dans l’obligation d’inviter le peuple à ne plus le reconnaître comme chef de l’Etat légitime. Aussi, ils seront obligés de « décréter le mois d’août, mois d’actions combinées de marches pacifiques, de sit-in, de villes mortes, de grèves généralisées et d’actions de désobéissance civile, sur toute l’étendue du pays, en vue d’obtenir la démission du président Kabila et de son gouvernement, devenus de véritables obstacles à des élections crédibles, transparentes et apaisées ».

Ils demandent aux congolais de « prendre leur destin en mains pour créer des conditions de paix véritable dans notre pays et de libérer l’avenir pour le bonheur de tous ».
« L’heure étant grave, la paix et la stabilité du pays ainsi que de la sous-région étant menacé, le 9 août 2018, le CLC lancera un appel à la mobilisation générale de toutes les forces vives de la nation, pour ses premières grandes actions qui se tiendront le 12, le 13 et le 14 août 2018, sur toute l’étendue de la République, afin de sauver la démocratie en péril », dit le CLC dans un communiqué."



"RDC: Le CLC promet de paralyser tout le pays si Kabila dépose sa candidature
° https://www.politico.cd/actualite/2018/07/08/rdc-le-clc-promet-de-paralyser-tout-le-pays-si-kabila-depose-sa-candidature.html
À quelques jours du dépôt des candidatures pour la présidentielle du 23 décembre 2018, le comité laïc de coordination,CLC, sort de son silence en lançant une interpellation au président sortant, Joseph Kabila, de ne pas briguer un troisième mandat lui interdit par l’accord du centre inter-diocésain et la Constitution de la RDC.

Dans une déclaration faite à Kinshasa, les sociétaires du comité laïc de coordination (CLC) , une structure reconnue par l’archidiocèse de Kinshasa menace d’initier les actions de grandes envergures paralysant le pays si  le président sortant, Joseph Kabila, dépose sa candidature.
Géniteur des marches pacifiques  anti-Kabila entre décembre 2017 et février 2018, pour exiger la mise en application de l’accord du 31 décembre 2016 dans son volet décrispation politique, le CLC avait observé une trêve depuis fin mars dernier afin d’apprécier les gestes de bonne volonté de la classe politique Congolaise dans la recherche d’une issue favorable à la crise électorale que traverse le pays depuis décembre 2016.

Dans les jours à venir, le CLC indique qu’il battra un rappel des troupes pour appeler les congolais à se mobiliser pour empêcher la candidature de Joseph Kabila, plébiscité autorité morale du Front Commun pour le Congo, FCC, une plateforme électorale regroupant les partis politiques membres de la majorité présidentielle et de l’opposition participant au gouvernement issu de l’accord de la Saint Sylvestre.
La plateforme électorale ensemble pour le changement, qui porte la candidature de l’opposant Moise Katumbi aux prochaines élections présidentielles, a également menacer de déclencher l’application de l’article 64 de la Constitution Congolaise au cas où le FCC désignerait Joseph Kabila en tant que candidat pour un troisième mandat anti constitutionnel."



"RDC: des catholiques projettent trois jours d’ « actions » anti-Kabila en août"
° https://afrique.lalibre.be/21357/rdc-des-catholiques-projettent-trois-jours-dactions-anti-kabila-en-aout/

"« Haute trahison » ou L’épée de Damoclès du CLC au dessus de J. Kabila"
° http://www.cheikfitanews.net/2018/07/haute-trahison-ou-l-epee-de-damocles-du-clc-au-dessus-de-j.kabila.html

"Le grand "Bluff" d'Isidore Ndaywel, le "Dégageator" du CLC !
Evil or Very Mad  Twisted Evil  Embarassed  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Question  Question  Question
° https://blogs.mediapart.fr/freddy-mulongo/blog/080718/le-grand-bluff-disidore-ndaywel-le-degageator-du-clc
De la poudre aux yeux, de la poudre de perlimpinpin! Pour du bluff, c'en est vraiment un. Pourquoi le communiqué rendu public à Kinshasa, du samedi 7 juillet, du Comité Laïc de Coordination Catholique (CLC) ne porte pas les signatures de Maman Annie Kandolo et du professeur Thierry NLandu Mayamba ?(...)"


"Appel du Comité Laïc de Coordination (CLC) : « Le peuple congolais revendique haut et fort son droit à des élections crédibles »"
° http://www.diacenco.com/appel-du-comite-laic-de-coordination-clc-le-peuple-congolais-revendique-haut-et-fort-son-droit-a-des-elections-credibles/
Puisque le processus électoral en cours ne conduira pas à la paix et à la stabilité du pays et de la région ; le travail de la Commission Électorale Nationale Indépendante, dix-huit mois après la date constitutionnelle des élections, n’ayant abouti qu’à des résultats que décevants :
-Un fichier électoral non fiable avec plus de six millions d’inscrits sans empreinte digitales et quelques milliers de cartes d’électeurs vierges disparues ;
-Des listes contestées et piégées des partis et regroupements politiques admis à la compétition électorale ;
-l’exclusion plus que suspecte de la présence des experts internationaux ;
-l’imposition au souverain primaire d’une « machine à voter » non consensuelle et non prévue par la loi comme mode électoral incontournable.

Puisque cette période pré-électorale dont l’environnement aurait dû être assaini, comme l’exigeaient l’Accord de la Saint Sylvestre et les résolutions pertinentes des Nations-Unies, continue à être envenimée par :
-l’instrumentalisation de l’appareil judiciaire, la police et les services de sécurité à des fins partisanes ;
-un climat politique tendu du fait du maintien des opposants et acteurs de la société civile en exil ainsi que l’incarcération dans la durée des prisonniers politiques et d’opinion parmi lesquels des jeunes des mouvements citoyens ;
-l’exclusion des congolais de l’étranger de leurs droits civiques ;
-la recrudescence des violences et violations des droits de l’homme et la persistance d’une misère intolérable dans certaines régions du pays, comme au Kasai, en Ituri et au Nord-Kivu ;
-le bradage systématique et généralisé du patrimoine national et des ressources naturelles du sol et du sous-sol du pays considéré comme totalement privatisé.

Puisque le Président Kabila, au pouvoir depuis 2001, élu en 2006, réélu en 2011, en fin de mandat depuis 2016, semble se préparer activement à poser sa candidature pour un troisième ou quatrième mandat en 2018 compte tenu de son silence sur les déclarations et affiches de ses partisans, le CLC prévient l’opinion que, si cet acte est posé de manière effective, le président Kabila aura violé et trahi publiquement son serment constitutionnel.
En conséquence, à dater de ce jour du dépôt de sa candidature, le CLC se verra automatiquement dans l’obligation :
-d’inviter le peuple congolais à ne plus le considérer comme le représentant légal et légitime de ses intérêts ;
-de décréter  le mois d’août, mois d’actions combinées de marches pacifiques, de sit-in, de villes mortes, de grèves généralisées et d’actions de désobéissance civile, sur toute l’étendue de la République, en vue d’obtenir la démission du président Joseph Kabila et de son gouvernement, devenus de véritables obstacles des élections crédibles, transparentes et apaisées ;
-de convier à la plus grande prudence les investisseurs tant nationaux qu’internationaux qui seraient tentés de conclure, avec ces autorités illégitimes, des contrats ou conventions quelconques portant sur les ressources naturelles ou le patrimoine national du pays, de surcroît d’un code minier promulgué dans des conditions suspectes.

Le CLC considère qu’il est encore temps de sauver ce qui peut l’être encore en ce processus : par le non dépôt de la candidature du Président Joseph Kabila pour un nouveau mandat ; le retrait total et immédiat de la machine à voter ; la mise en œuvre des recommandations de l’OIF relatives au fichier électoral ; l’implication par la CENI des experts internationaux dans l’accompagnement technique du processus électoral ; la fin de l’instrumentalisation de l’appareil judiciaire, de la police et des services de sécurité et l’application stricte des mesures de décrispation politique préconisées par l’Accord de la Saint-Sylvestre.
L’heure étant grave, la paix et la stabilité du pays ainsi que de la sous-région étant menacée, le 9 août 2018 le CLC lancera un appel à la mobilisation générale de toutes les forces vives de la Nation, pour ses premières grandes actions qui se tiendront le 12, le 13, et le 14 août 2018, sur toute l’étendue de la République, afin de sauver la démocratie en péril.

A l’ensemble de notre peuple, le CLC demande demeurer vigilant, mobilisé et solidaire, chrétiens, croyants et hommes de bonne volonté. Pour sauver la Nation en péril : prêtres, pasteurs et imams ; travailleurs ; fonctionnaires ; commerçants ; étudiants ; chômeurs ; chauffeurs de taxi ou de bus ; associations des femmes, des jeunes et des sportifs, mouvements citoyens ; femmes et hommes politiques et de la société civile ; des congolais du pays et de la diaspora, plus que jamais, prenons notre destin en mains pour créer des conditions de paix véritable dans notre pays et libérer l’avenir pour le bonheur de tous.
Car l’heure de la vérité a presque sonné
Fait à Kinshasa, le 7 juillet 2018

POUR LE COMITE LAIC DE COORDINATION
Prof. Isidore Ndaywel
Prof. Justin Okana
Jonas Tshiombela
Julien Lukengu
Gertrude Ekombe
Franklin Mbokolo"

° http://www.kinshasatimes.cd/clc-exigera-demission-de-joseph-kabila-sil-postule-troisieme-mandat/


"URGENT!!! VOICI L' APPEL DU COMITE LAIC DE COORDINATION (CLC) DU 07 JUILLET 2018"




Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: L’Église catholique attend d’autres initiatives du CLC

Message  ndonzwau le 14/7/2018, 9:15 pm

Revenons à la résistance, aux actions programmées contre la dictature, par exemple au CLC qui annonce de mobiliser si rien d’autre n’est fait pour des scrutins crédibles, si ‘JK’ ose se représenter pour un troisième mandat illégal et combien illégitime…

En passant il semble bien qu’au sein du CLC lui-même, il y’ait quelques divergences dans la ligne de conduite, les dernières déclarations virulentes énoncées par Ndaywel n’auraient pas été préparées par tous…
Qu’à cela ne tienne l’essentiel pour nous est que la résistance s’étoffe plus forte, plus unie jusqu’à renverser effectivement  les rapports de force en faveur des patriotes qui légitimement veulent que ça change, que les lois et les conventions soient respectées pour un vivre-ensemble plus harmonieux, pour des espoirs ouverts à mieux pour notre peuple…

Alors le CLC arrivera-t-il à mobiliser assez de consciences, des bras et des jambes pour imposer la bonne volonté populaire qu’il porte ?
A lui de ne pas chanceler, à ne pas se diviser et à tenir bon sur l’initiative citoyenne et même humanitaire qui est la sienne ; à nous d’être déjà acteurs et non spectateurs de sa démarche, de répondre massivement et de façon déterminée à ses actions…


"RDC : Le CLC se structure et désigne ses représentants à l’extérieur du pays"
° https://actualite.cd/2018/07/13/rdc-le-clc-se-structure-et-designe-ses-representants-a-lexterieur-du-pays/
Le Comité Laïc de Coordination (CLC) continue son développement. Ces derniers mois ont été consacrés à la structuration de cette organisation, à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

Dans un acte de reconnaissance dont ACTUALITE.CD s’est procuré une copie, les laïcs catholiques ont désigné leurs représentants officiels au niveau de la diaspora.
« Ils ont pour mandat de représenter, relayer les messages et organiser les activités initiées par le CLC au niveau de l’extérieur de la RDC, dans l’esprit et le respect des objectifs ainsi que des directives de ce dernier », précise le document.
L’objectif, disent les membres du CLC, est de maintenir la pression sur le pouvoir et la Commission électorale nationale indépendante (CENI) afin d’obtenir des bonnes élections en décembre 2018, des élections auxquelles l’actuel chef de l’Etat ne devrait pas prendre part, insistent-ils.

A Kinshasa, plusieurs centaines de jeunes ont été formés aux méthodes de revendications non violentes depuis le début de l’année.
Les deux prochains mois sont considérés comme déterminants pour les laïcs catholiques. Dans une communication faite le 7 juillet, le CLC avait considéré que le Président Kabila « semble se préparer activement à poser sa candidature pour un 3e ou 4e mandat compte tenu de son silence sur les déclarations qu’affichent ses partisans ».
Les laïcs ajoutent qu’à dater du jour du dépôt de sa candidature, ils se verront dans l’obligation d’inviter le peuple à ne plus le reconnaître comme chef de l’Etat légitime. Aussi, ils seront obligés de « décréter le mois d’août, mois d’actions combinées de marches pacifiques, de sit-in, de villes mortes, de grèves généralisées et d’actions de désobéissance civile, sur toute l’étendue du pays, en vue d’obtenir la démission du président Kabila et de son gouvernement, devenus de véritables obstacles à des élections crédibles, transparentes et apaisées ».



"RDC: une tribune du parti au pouvoir s'en prend à la Cenco et au CLC"
Evil or Very Mad  Twisted Evil  Embarassed  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Question  Question  Question  Question  Question  Question
° http://www.rfi.fr/afrique/20180711-rdc-tribune-pprd-attaque-cenco-clc
A moins de deux semaines de l'ouverture des candidatures pour la présidentielle, l'un des dirigeants du PPRD, le parti de Joseph Kabila, s'en prend violemment par voie de presse à la Conférence épiscopale et aux laïcs chrétiens qui ont mis en garde le chef de l'Etat congolais s'il briguait un troisième mandat. Cette tribune, signée par Kambere Kalumbi Ferdinand, secrétaire permanent adjoint du PPRD, a été publiée sur le site d'information, Actualite.cd. Ce cadre du parti au pouvoir défend l'éligibilité de Joseph Kabila contre la limitation à deux du nombre de mandats présidentiels inscrite dans la Constitution.

Le secrétaire permanent adjoint du PPRD s'en prend d'abord au CLC, le Comité laïc de coordination et à son communiqué menaçant le président Kabila de lancer des manifestations s'il se présentait pour un troisième mandat. Pour Kambere Kalumbi Ferdinand, il s’agit d’« un véritable discours d’intoxication, mêlé de haine, de jalousie et de calomnie contre Joseph Kabila ».
Ce cadre du parti présidentiel estime que dire aujourd'hui que Joseph Kabila ne peut pas être candidat après ses deux mandats constitutionnels, c'est oublier que la révision constitutionnelle de 2011 a fait passer le scrutin présidentiel de deux à un tour.
Et c’est cette « nouvelle Constitution » de 2011 qui donne aujourd'hui, selon lui, le droit à Joseph Kabila élu de « se représenter comme "candidat indépendant" pour un second mandat ».

Le PPRD enjoint aussi la Conférence épiscopale de cesser de faire du mandat du président Joseph Kabila un « fonds de commerce », en rappelant que c'est le chef de l'Etat congolais et personne d'autre qui avait fait appel à la Cenco pour mener un dialogue politique.
Face au « que les médiocres dégagent » du cardinal Monsengwo, ce cadre du parti présidentiel insiste : « sauf s’ils sont plus médiocres que les médiocres qu’ils prétendent dégager ». L'Eglise catholique sait que Joseph Kabila représente la nation congolaise, écrit encore Kambere Kalumbi Ferdinand."



"« Déclaration de guerre » : Les propos de Ndaywel sur Kabila enflammeront-ils le pays ?"
Evil or Very Mad  Twisted Evil  Embarassed  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Question  Question  Question
° http://groupelavenir.org/declaration-de-guerre-les-propos-de-ndaywel-sur-kabila-enflammeront-ils-le-pays/

"Déclaration de guerre : les propos du porte-étendard Ndaywel du CLC sur Kabila participent-ils à l’agression de la RDC"
 Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes            
° https://www.digitalcongo.net/article/5b4744f68d543a0004d46576/

" LE CLC DE MONSENGWO DÉCLARE LA GUERRE CONTRE LA RDC"
 Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes          
° http://congovirtuel.org/clc-de-monsengwo-declare-guerre-contre-rdc/

"« Haute trahison » ou L’épée de Damoclès du CLC au dessus de J. Kabila"
° http://www.cheikfitanews.net/2018/07/haute-trahison-ou-l-epee-de-damocles-du-clc-au-dessus-de-j.kabila.html

"Le grand "Bluff" d'Isidore Ndaywel, le "Dégageator" du CLC !
Evil or Very Mad  Twisted Evil  Embarassed  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Question  Question  Question
° https://blogs.mediapart.fr/freddy-mulongo/blog/080718/le-grand-bluff-disidore-ndaywel-le-degageator-du-clc


"LE PORTE-ETENDARD DU CLC SOUS LES FEUX DES CRITIQUES A LA SUITE DE L’ANNONCE DE SON ENIEME CROISADE
DES FLÈCHES CONTRE ISIDORE NDAYWEL !"

° http://www.forumdesas.org/spip.php?article16317


"Revue de la presse kinoise de ce jeudi 12 juillet 2018
° https://www.digitalcongo.net/article/5b47250e8d543a0004d4656c
Pas une seconde à perdre pour évacuer l’anathème que le CLCC a jeté sur la Majorité présidentielle. Dans un communiqué du secrétaire permanent adjoint du PPRD, Ferdinand Kambere Kalumbi, le parti majoritaire déplore ce qu’il traite de blague de mauvais goût contre le processus électoral en cours. En quasiment quatre points, M. Kambere fustige l’intoxication mêlé de haine, de jalousie et de calomnie contre le Président de la République, en témoigne la presse ce matin.(...)"

"La RDC à la croisée des chemins. CLC : élections ou apologie du chaos ?"
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes            
° https://laprosperiteonline.net/2018/07/11/la-rdc-a-la-croisee-des-chemins-clc-elections-ou-apologie-du-chaos/

° http://deskeco.com/rdc-presidentielle-le-clc-interpelle-les-investisseurs-sur-leventualite-de-la-candidature-de-kabila/
° https://congosynthese.com/rdc-le-comite-laic-de-coordination-clc-veut-maintenir-la-pression/
° http://www.jeuneafrique.com/mag/507881/politique/rdc-le-sursaut-republicain-de-lhistorien-isidore-ndaywel-e-nziem/


SORTIE DES JEUNES DU KATANGA CONTRE KABILA"
° http://lepays.bf/sortie-des-jeunes-du-katanga-contre-kabila/

"RDC : Les membres de la MP s’engagent à suivre le candidat désigné… quel qu’il soit"
Evil or Very Mad  Twisted Evil  Embarassed  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Question  Question  Question
° https://afrique.lalibre.be/21504/rdc-les-chefs-coutumiers-pries-dadherer-a-la-kabilie/

"La majorité prépare le terrain pour la candidature de Kabila"
Evil or Very Mad  Twisted Evil  Embarassed  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Question  Question  Question
° https://afrique.lalibre.be/21571/rdc-la-majorite-prepare-le-terrain-pour-la-candidature-de-kabila/



"Est-on conscients qu’on est en train de brader 300 milliards de dollars de réserves minières, par la plus grande escroquerie des temps modernes ? - Robert Crem, ancien PDG de la GECAMINE - "
Evil or Very Mad  Twisted Evil  Embarassed  Rolling Eyes  Rolling Eyes  cyclops  cyclops  cyclops  silent  silent  silent
° http://www.congoforum.be/upldocs/14%2007%2018.pdf


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC: L’Église catholique attend d’autres initiatives du CLC

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum