QUAND LA RDC SOUHAITE QUITTER LA CPI !

Aller en bas

QUAND LA RDC SOUHAITE QUITTER LA CPI !

Message  Troll le 16/9/2018, 5:45 pm

RDC, EXIT CPI ?

C´est l´information de ce weekend... Le gouvernement de la RDC souhaite quitter la CPI !

> https://www.voaafrique.com/a/kinshasa-menace-de-quitter-la-cpi-a-deux-jours-d-une-decision-concernant-bemba/4573237.html

¤ SHADARY OU BEMBA ?

C´est la question qu´il faut se poser... > Pourquoi Okitundu annonce l´exit de la CPI ?

> 1. SHADARY
Dauphin et candidat de Kabila risque de se retrouver devant la CPI... L´assassinat des experts de l´ONU au Kasa et cette repression sanglante des populations au Kasai risquent de tomber sur la tête de Shadary "Coup pour coup"
En effet, une convocation devant la CPI risque d´annuler la stratégie de Kabila... et pire de devenir une menace pour l´avenir de Kabila himself

> 2. BEMBA
Si Bemba est "acquité" la semaine prochaine ...une situation qui va mettre les juges de la Cour Constitutionnelle dans une position très incomfortable
Bemba acquité risque de revenir dans la course á la présidence

WAIT AND SEE afro

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUAND LA RDC SOUHAITE QUITTER LA CPI !

Message  Arafat le 17/9/2018, 8:52 am

J´ai aussi appris cette information en ecoutant la Radio Top Congo le samedi dernier. Selon la RDC, il semblerait que certaines puissances étrangères font pression sur la CPI en ce qui concerne les affaires internes congolaises et que cette pression pourrait influer sur la tenue des élections. Appréhende-t-on du coté dela Kabilie une probable relaxe de JP Bemba en ce qui concerne le dossier de subornation des témoins. Ce qui pourrait en effet rabattre toutes les cartes et contrecarrer ainsi le plan machiavélique mis en place par Kabila et les siens.

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUAND LA RDC SOUHAITE QUITTER LA CPI !

Message  NgongaEbeti le 17/9/2018, 10:17 pm

Arafat a écrit:J´ai aussi appris cette information en ecoutant la Radio Top Congo le samedi dernier. Selon la RDC, il semblerait que certaines puissances étrangères font pression sur la CPI en ce qui concerne les affaires internes congolaises et que cette pression pourrait influer sur la tenue des élections. Appréhende-t-on du coté dela Kabilie une probable relaxe de JP Bemba en ce qui concerne le dossier de subornation des témoins. Ce qui pourrait en effet rabattre toutes les cartes et contrecarrer ainsi le plan machiavélique mis en place par Kabila et les siens.

Lol!
Mbuta Arafat, nous n'avons pas de plans machiavélique, biso to sambelaka na biso éééé... Smile Smile Smile

Effectivement la RDC a menacé de quitter la CPI et pour moi ce n'est meme pas assez. En ce qui me concerne, tous les pays africains devraient quitter cette cour inutile et instrumentalisée par l'Occident pour ses propres interets.

Malheureusement la décision de la CPI vient de tomber et JP Bemba vient encore d'être condamné à 1 an de prison.
Contrairement a l'intoxication dans laquelle malheureusement de nombreux congolais aiment se plonger et qu'ils prennent pour une infomration sure, cette audience n'était qu'une simple confirmation des charges. Bemba avait deja perdu son appel et cette audience ne concernait que sa sentence. Donc quelque soit ce qui se passait a La Haye, cela n'allait avoir aucun impacte sur le Congo et son processus électoral. Tout ceci juste pour dire que souvent nous commettons l'erreur de voir le diable partout. D'après la loi électorale, il n'y avait aucune chance que Bemba ne soit retenu comme candidat. Il a fait usage de corruption sur les témoins et c'est pourquoi il a été condamné pour subornation de témoins. Le candidat Bemba était un candidat affaiblit et qui dans les pays ou vous vivez, il ne serait meme pas pris au sérieux et ne se présenterait pas à cause de ses condamnations et son passé. Ce n'est que par entêtement que lui-même et son parti l'ont présenté comme candidat.

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUAND LA RDC SOUHAITE QUITTER LA CPI !

Message  Arafat le 18/9/2018, 8:29 am

Cher ami Ngonga , mais pour quelles raisons le gouvernement congolais s´en prend-il alors à la CPI, où ce gouvernement composé des charlatans et des croque morts (comme Bitakwira) voit-il la pression des puissances étrangères auprès des juges de la CPI?

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUAND LA RDC SOUHAITE QUITTER LA CPI !

Message  ndonzwau le 18/9/2018, 5:25 pm

NgongaEbeti a écrit:
Arafat a écrit:J´ai aussi appris cette information en ecoutant la Radio Top Congo le samedi dernier. Selon la RDC, il semblerait que certaines puissances étrangères font pression sur la CPI en ce qui concerne les affaires internes congolaises et que cette pression pourrait influer sur la tenue des élections. Appréhende-t-on du coté dela Kabilie une probable relaxe de JP Bemba en ce qui concerne le dossier de subornation des témoins. Ce qui pourrait en effet rabattre toutes les cartes et contrecarrer ainsi le plan machiavélique mis en place par Kabila et les siens.

Lol!
Mbuta Arafat, nous n'avons pas de plans machiavélique, biso to sambelaka na biso éééé... Smile Smile Smile

Effectivement la RDC a menacé de quitter la CPI et pour moi ce n'est meme pas assez. En ce qui me concerne, tous les pays africains devraient quitter cette cour inutile et instrumentalisée par l'Occident pour ses propres interets.

Malheureusement la décision de la CPI vient de tomber et JP Bemba vient encore d'être condamné à 1 an de prison.
Contrairement a l'intoxication dans laquelle malheureusement de nombreux congolais aiment se plonger et qu'ils prennent pour une infomration sure, cette audience n'était qu'une simple confirmation des charges. Bemba avait deja perdu son appel et cette audience ne concernait que sa sentence. Donc quelque soit ce qui se passait a La Haye, cela n'allait avoir aucun impacte sur le Congo et son processus électoral. Tout ceci juste pour dire que souvent nous commettons l'erreur de voir le diable partout. D'après la loi électorale, il n'y avait aucune chance que Bemba ne soit retenu comme candidat. Il a fait usage de corruption sur les témoins et c'est pourquoi il a été condamné pour subornation de témoins. Le candidat Bemba était un candidat affaiblit et qui dans les pays ou vous vivez, il ne serait meme pas pris au sérieux et ne se présenterait pas à cause de ses condamnations et son passé. Ce n'est que par entêtement que lui-même et son parti l'ont présenté comme candidat.


Arafat a écrit:Cher ami Ngonga , mais pour quelles raisons le gouvernement congolais s´en prend-il alors à la CPI, où ce gouvernement  composé des charlatans et des croque morts (comme Bitakwira) voit-il la pression des puissances étrangères auprès des juges de la CPI?


Encore beaucoup de fables des fanatiques de l’imposteur génocidaire à la tête du pays, des djalelos propagandistes débiles pour tromper des gogos alors que la vérité est ailleurs !!!

# C’est vrai que du côté des sympathisants de Bemba
et d’une majorité des patriotes Congolais il y’avait un espoir légitime qu'il obtienne une annulation des peines, ce qui aurait minimisé sa condamnation.
Légitime parce que Bemba a été acquitté dans l’affaire principale en appel tant en première instance son procès avait été politisé oubliant des prescrits judiciaires élémentaires notamment d’équitabilité - comment en effet ne condamner que lui absent de Centrafrique alors qu’aucun de ceux qui l’avaient ‘invité’, eux présents sur place, n’ait été inclus dans l’instruction ? -. Flagrante erreur judiciaire s'il en est ! - Une 'relaxe' conséquente n'aurait donc pas été usurpée mais c’était quitte ou double et les pro-Bemba pouvaient espérer que ça tombe de leur côté sans psychose particulière mais Bensouda tenait à sa revanche…

# En revanche il y’avait bel et bien panique du côté du régime qui y est allé avec son chantage convoquant des pressions réelles ou supposées de certaines chancelleries occidentales sur les Juges dans le sens d’une possible relaxe avec cette lettre menaçant de quitter la CPI…
Au final le régime de ‘JK’ a joué et gagné, encore ?,la condamnation de Bemba est restée identique (1 an et 300.000 £), même si les Juges n’ont pas accepté la peine maximum de 5 ans requise par le Bureau de la Procureure ! Pour combien de temps, pour toujours ? Rien n'est garanti...

# Conséquemment il y’avait aussi panique du côté de la CPI : aujourd’hui fragilisée plus que jamais avec les diatribes incendiaires de l’Américain Bolton venues après les condamnations aussi acerbes et incessantes des Africains, elle craignait de perdre son meilleur allié le Congo. Il n’y a en effet pas pays au monde qui ait 'collaboré' autant avec cette Cour depuis sa fondation que le Congo de 'JK' : il lui a fourgué le gros de ses clients parmi ses opposants ou ses sacrifiés, de Lubanga à Bemba en passant par Ntanganda…
La pauvre Bensouda ainsi humiliée et affaiblie s’est même quasiment ridiculisée en promettant un dialogue avec le pouvoir du Congo pour aplanir leurs ‘malentendus’. Pitié ! Et si je n''étais qu'un militant fanatique comme Ngonga Ekobeta te, j'irais même jusqu'à dire que dans son verdict, « la CPI n'a pas été loin de céder aux menaces du régime » ! Quel discrédit pour une si grande institution internationale !


Il faut donc en finir avec ces explications épidermiques sans fondement, insipide propagande qui 'finira de tomber comme un fruit quelconque devant l'ouragan de l'histoire', j'en suis convaincu : tout démontre que pour l'heure le pouvoir de Léo a autant besoin de la CPI que celle-ci a besoin du Congo . L’éventuel retrait du traité de Rome s’il écorne l’image de la CPI n’empêcherait pas demain des poursuites quasi certaines de ses ténors après qu’ils auront quitté le pouvoir, ce qui arrivera un jour...
Quant à l’avenir politique de Bemba, c'est vrai qu'il est aujourd’hui sombre mais en politique rien n’est vraiment définitif : va-t-il abandonner la scène publique ou tenter un appel pour laver son casier judiciaire souillé ? A lui de choisir !

Une chose est sûre : on ne peut gagner indéfiniment avec ce genre de despotisme, « On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps. », disait il y'a près de deux siècles ce cher Abraham Lincoln. En attendant, hélas, nous risquons fort de partir pour d’autres années d’autocratie inefficiente et d’occupation. Dommage, dommage pour le pays car malgré ses défauts, Bemba représentait l’adversaire sérieux qui pouvait l’empêcher.
N’en désespérons peut-être pas trop, l’avenir est parfois si imprévisible, qui sait s’il nous réserve pas des surprises inattendues…


Compatriotiquement!


PS



"WASHINGTON
Flash! Flash USA EVEIL LIVE... KONGOLAIS WAKE UP"

EVEIL PATRIOTIQUE - USA Maitre Djino Will"





"A BRUXELLES: la RDC mis en vente aux enchères par OPPOSITION D'ACCOMPAGNEMENT ???"




"V.MUBAKE frappe encore: La mise en scène de la CENI autour de l' élections en RDC"






# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUAND LA RDC SOUHAITE QUITTER LA CPI !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum