Laurent Pasinya Monsengwo créé Cardinal !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Laurent Pasinya Monsengwo créé Cardinal !

Message  BOSOLO le 21/10/2010, 10:48 pm


"Eglise catholique : Mgr Monsengwo créé cardinal, Il sera intronisé le 20 novembre prochain au Vatican (Rome)
(L'Avenir Quotidien 21/10/2010)
* Après sa nommination hier 20 octobre dernier, Mgr Laurent Monsegwo Pasinya recevra la barrette et l’anneau cardinalice lors du consistoire qui se tiendra le 20 novembre prochain à Rome.
*Les vingt futurs membres du conclave, qui ne réunit que des cardinaux de moins de 80 ans, viennent..."

Arrow http://www.africatime.com/rdc/nouvelle.asp?no_nouvelle=557457&no_categorie= Very Happy

-------

RDC - Kinshasa, Jeudi 21/10/2010

Laurent Monsengwo nouveau Cardinal pour la RDC parmi 24 pairs nommés ensemble avec lui mercredi par le Pape Benoît XVI !

L’Archevêque de Kinshasa, Mgr Laurent Monsengwo, élevé mercredi 20 octobre 2010 au rang de Cardinal, le troisième au palmarès de cette haute dignité de prince d’Eglise romaine en RDC, après ses deux illustres prédécesseurs Joseph-Albert Malula et Fréderic Etsou.
Le Pape Benoît XVI a annoncé sa création de Cardinal ensemble avec 24 pairs au consistoire prévu pour novembre prochain

Arrow http://www.digitalcongo.net/article/71059

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Pasinya Monsengwo créé Cardinal !

Message  BOSOLO le 23/10/2010, 10:40 pm


BOSOLO a écrit:
Monseigneur Laurent PASINYA MONSENGWO nommé Cardinal

(Afrique en ligne Vendredi 22/10/2010)
RDC - Kinshasa, RD Congo
- "Le Pape Benoît XVI a nommé mercredi l'archevêque de Kinshasa, Laurent Monsengwo Pasinya, cardinal de la République démocratique du Congo (RDC), rapporte Radio Vatican captée dans la capitale congolaise.
Mgr Monsengwo devient ainsi le troisième Cardinal de la RDC, après ..."

Arrow http://www.africatime.com/rdc/nouvelle.asp?no_nouvelle=558000&no_categorie=

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Pasinya Monsengwo créé Cardinal !

Message  lino le 25/11/2010, 3:30 pm

BOSHAB ,KENGO, ZANGA MOBUTU,KAMITATU,JANET KABILA, BOBILADAWA MOBUTU etc...A ROME


Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Pasinya Monsengwo créé Cardinal !

Message  mongo elombe le 25/11/2010, 5:20 pm



Dgitalpropagande soki tolobi oooooooo

Pour les cérémonies du Vatican il y a à signaler qu’une grande délégation congolaise forte de quelque 500 personnes, hommes politiques, notabilités religieuses et membres de famille du Cardinal Monsengwo, s’est rendue à Rome à bord d’un avion spécial affrété par la haute hiérarchie du pays, pour assister le compatriote élevé au cardinalat. C’est de cette assistance qu’on apprendra quelques péripéties de la fête qui a fait vibrer samedi 20 novembre dernier les voûtes de la Basilique Saint-Pierre prise d’assaut par des visiteurs venus des quatre coins de la planète.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Pasinya Monsengwo créé Cardinal !

Message  mongo elombe le 25/11/2010, 5:26 pm

c’est dans le vif du discours de circonstance que l’étincelle de la bourde du gâchis a jailli, lorsque le dorénavant Cardinal Monsengwo révèlera que depuis le jour de la création de son nouveau titre, une multitude de sympathisants catholiques ou non avaient envahi sa résidence officielle du Centre Lindonge de Limete à Kinshasa jusqu’aux petites heures de la nuit, pour exprimer leur joie de le voir créé Cardinal et leur engagement à le suivre fidèlement.

Selon lui, il a vu dans cet engouement une interpellation de la masse populaire congolaise comme si, déclarera-t-il textuellement, les gens lui disaient : « Monseigneur, il faut reprendre la Conférence nationale souveraine là où vous l’avez laissée, pour achever votre travail ». L’assistance majoritaire a applaudi frénétiquement.

Le Cardinal poursuivra en indiquant que pour répondre à l’interpellation dont il avait perçu et saisi le message, il promet maintenant de se consacrer à refaire l’unité du pays et à rassembler tout le monde. Puis, comme dans un décisif cri de guerre et de ralliement des troupes, il clamera haut et fort : « Je vais vous rassembler et gare à celui qui ne va pas rentrer dans les rangs ! ». Il y a eu des applaudissements nourris de la même assistance à cette vibrante proclamation.

La minorité des officiels a remué sur les chaises, mais comprenant que le lieu était inapproprié pour rétorquer de quelque manière que ce soit, elle se retiendra de toute réaction, bien que quelque quidam, comme l’ancien Conseiller spécial Nkema Liloo, trouvera l’occasion d’ironiser en aparté en se demandant si le nouveau Cardinal ne rêvait du passé en voulant ramener la RDC au temps de la République du Zaïre.

==============================================================================

Le début et le reste sur digitalcongo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Pasinya Monsengwo créé Cardinal !

Message  lino le 25/11/2010, 6:55 pm

mongo elombe a écrit:

Dgitalpropagande soki tolobi oooooooo

Pour les cérémonies du Vatican il y a à signaler qu’une grande délégation congolaise forte de quelque 500 personnes, hommes politiques, notabilités religieuses et membres de famille du Cardinal Monsengwo, s’est rendue à Rome à bord d’un avion spécial affrété par la haute hiérarchie du pays, pour assister le compatriote élevé au cardinalat. C’est de cette assistance qu’on apprendra quelques péripéties de la fête qui a fait vibrer samedi 20 novembre dernier les voûtes de la Basilique Saint-Pierre prise d’assaut par des visiteurs venus des quatre coins de la planète.

M.E.
Il y avait aussi la famille Mobutu à Rome!Mais ton opposition, sélective n'a pas remarqué cela
Wink

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Pasinya Monsengwo créé Cardinal !

Message  mongo elombe le 25/11/2010, 7:10 pm

Opposition sélective??????je sais lire, j'ai des yeux pour voir......... ma question c'est tout cette arget gaspillée aurait pù servir à autre chose, j'ai mis tout le monde dans le même sac, ton carinal est complice du naufrage de la RDC et ça se dt serviteur de Dieu.

Est ce qu'l fallait que tout ce beau monde se déplace au frais de la RDC????? réponds à ça au lieu de chipoter.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Pasinya Monsengwo créé Cardinal !

Message  lino le 25/11/2010, 7:15 pm

mongo elombe a écrit:Opposition sélective??????je sais lire, j'ai des yeux pour voir......... ma question c'est tout cette arget gaspillée aurait pù servir à autre chose, j'ai mis tout le monde dans le même sac, ton carinal est complice du naufrage de la RDC et ça se dt serviteur de Dieu.

Est ce qu'l fallait que tout ce beau monde se déplace au frais de la RDC????? réponds à ça au lieu de chipoter.
NON tu n'a as cité les Mobutu...

Pour les catholiques,Mosengwo a fait honneur au pays et au continent

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Pasinya Monsengwo créé Cardinal !

Message  mongo elombe le 25/11/2010, 8:28 pm

Very Happy Very Happy Ca changera quoi que je cite les MOBUTU?le fils fait parti du gouvernement n'est ce pas réponds à la question au lieu de l'esquiver. Cardinal et après??????????

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Pasinya Monsengwo créé Cardinal !

Message  Admin le 26/11/2010, 12:28 am

mongo elombe a écrit: Very Happy Very Happy Ca changera quoi que je cite les MOBUTU?le fils fait parti du gouvernement n'est ce pas réponds à la question au lieu de l'esquiver. Cardinal et après??????????
Very Happy Laughing Very Happy Lino avait oublie ca

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Pasinya Monsengwo créé Cardinal !

Message  lino le 3/12/2010, 3:18 pm

Retour triomphal du cardinal monsengwo à kinshasa.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Pasinya Monsengwo créé Cardinal !

Message  ' le 6/12/2010, 8:03 pm

Le congo est tombe tres bas. Le type qu'on veut me faire croire qu'il est je ne sais qui, est en realite un type tres normal. Personellement je connais ce type(Mosengwo), j'ai deja parle avec lui plusieures fois...et ce gars est normal. J'ai du mal croire a toute cette mystification.


J'ai toujours du a mes amis, la chose qui pourrait etre dur pour moi une fois rentrer au congo ne sera pas la misere ou la carence des infrastructures mais la mentalite et des comportements enfatins tres ancres dans l'incoscience d'une tres large partie de la population congolais.



cette mediatisation en outrance de cet evenement est plus exagere....je

'


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Pasinya Monsengwo créé Cardinal !

Message  mongo elombe le 7/12/2010, 4:12 pm

Laurent P. Monsengwo: le pouvoir qui ne s’occupe pas du bien commun est un pouvoir sans objet



« Le pouvoir qui ne s’occupe pas du bien commun est un pouvoir sans objet ». C’est de cette manière que le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya a interpellé la classe politique congolaise, en général, particulièrement le pouvoir de Kinshasa. Cela au vu des affres des bruits des bottes qui se poursuivent dans l’Est de la République mais aussi de la pauvreté qui frappe des franges importantes de la population.

Pour sa première célébration eucharistique en qualité de nouveau cardinal de la RDC, Laurent Monsengwo Pasinya a drainé hier dimanche une foule importante au stade des Martyrs de Kinshasa. Arrivé à bord d’une Jeep blanche ornée de guirlandes rouges, il a fait la ronde du stade pour saluer et bénir le public. Les fidèles étaient venus de tous les coins de la capitale, voire de plusieurs villes de la RDC.

L’ex-archevêque de la capitale congolaise a dit la messe d’actions de grâce entouré de l’évêque auxiliaire de Kinshasa, Mgr Edouard Kisonga, du chargé d’affaires de la nonciature apostolique, Mgr Santiago, du président de la Conférence épiscopale nationale du Congo, Mgr Nicolas Djomo accoudé à ses collègues du Congo Brazzaville, Mgr Louis Portella, et du Gabon.

Mais aux premières loges, l’on a noté la présence du président de la République, Joseph Kabila, qu’accompagnait son épouse Olive Lembe. Ils étaient entourés par les présidents des deux Chambres du Parlement, Evariste Boshab et Kengo wa Dondo, et du Premier ministre, Adolphe Muzito. Venaient au second plan des membres du gouvernement, des parlementaires, des ambassadeurs en poste à Kinshasa et autres personnalités diverses.

Dans son homélie, Laurent Monsengwo Pasinya s’est focalisé sur l’unité, la paix, la vérité, la justice et la réconciliation de tous. Son message a été étayé par des versets puisés du livre d’Esaïe (chapitre 11, 1-10), de l’épître de Saint Paul aux Romains (chapitre 8, 31-39) et de l’Evangile de Saint Mathieu (chapitre 13, 3-12). Médiacongo

Coïncidant avec le 2ème dimanche de l’Avent, l’Evangile de Saint Mathieu invite les chrétiens à se convertir. Surtout en ce moment où l’Eglise catholique romaine se prépare à accueillir Jésus, sauveur de l’humanité.

D’entrée de jeu, l’officiant a remercié le Seigneur pour tout ce qu’il a fait pour lui: « Cet événement, le peuple congolais l’a perçu comme un don de Dieu obtenu, grâce à ses prières ». Le nouveau cardinal a évoqué le pèlerinage effectué dernièrement par les Congolais à Rome et la présence d’une foule nombreuse venue assister à la messe. A ce sujet, il a rendu hommage au chef de l’Etat Joseph Kabila, pour sa présence à la célébration eucharistique du jour.

Nouveau cardinal de la RDC, Laurent Monsengwo Pasinya a exprimé sa

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Pasinya Monsengwo créé Cardinal !

Message  lino le 7/12/2010, 7:22 pm

NO Comment

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Pasinya Monsengwo créé Cardinal !

Message  ndonzwau le 7/12/2010, 8:15 pm

"Laurent Monsengwo peut-il incarner l’espoir?
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=6163
Lors de la messe célébrée, dimanche 5 décembre, au Stade de Martyrs à Kinshasa, le tout nouveau cardinal Laurent Monsengwo Pasinya a prononcé une allocution digne de la «théologie de libération».
Analyse

«A César ce qui est à César, à Dieu ce qui est à Dieu», dit un célèbre adage. Que faire lorsque «César» accuse des défaillances dans l’accomplissement de sa mission? Que faire lorsque le pouvoir temporel paraît incapable de rencontrer les attentes les plus basiques de la population? La réponse paraît simple : le pouvoir spirituel doit donner de la voix. Il doit interpeller les gouvernants. L’Eglise joue ainsi son rôle de contre-pouvoir.
C’est en tous cas ce que le cardinal Laurent Monsengwo, archevêque de Kinshasa, a fait dimanche dans l’homélie qu’il a prononcée devant une foule estimée à 100.000 personnes. Il a mis l’accent sur la finalité de l’Etat en invitant les gouvernants congolais à exercer le pouvoir pour servir le «bien commun». Car, a-t-il ajouté, «un pouvoir qui s’occupe de ses propres intérêts, c’est un pouvoir sans objet". Dans ce Congo démocratique où tous les contre-pouvoirs sont devenus aphones, les déclarations du cardinal Monsengwo sont de nature à restaurer l’espoir perdu.
Depuis l’accession du Congo à l’indépendance, les responsables tant politiques qu’administratifs de ce pays peinent à intégrer dans leur "mental" certains principes sans lesquels toute vie collective est impossible. C’est le cas notamment de l’intérêt général. Le bien-être collectif. Osons schématiser. N’ayant pas été à l’école du service public, les gouvernants congolais se considèrent d’abord comme les serviteurs des intérêts des membres de leur famille biologique, de leur clan et de leur ethnie. Sans oublier le territoire ou la province. L’intérêt national ne vient qu’en dernier leur. Il suffit de voir les réceptions organisées par les natifs de telle ou telle autre contrée pour «fêter» l’entrée au gouvernement d’un des leurs. Faute de la «culte de rendre compte» et la «culture de la sanction», les dirigeants ayant lamentablement échoué continuent à s’imposer à la population. Une population dénuée de culture associative et de revendication des droits. La population regarde et laisse faire..."


"Tata Cardinal
° http://www.lepotentiel.com/afficher_article.php?id_article=104268&id_edition=6091
Dimanche 5 décembre 2010. Le stade omnisports des Martyrs de la Pentecôte est archicomble. Même dehors, dans les parvis de ce monument architectural réalisé par le génie chinois, les gens se sont agglutinés comme des abeilles. Des grappes humaines comme on en a rarement vu à Kinshasa. C’est la fête. Le tout nouveau Cardinal, Laurent Monsengwo Pasinya, célèbre sa messe d’actions de grâce. Il est entouré, pour la circonstance, d’une vingtaine d’évêques et de plusieurs dizaines de prêtres. L’événement est de taille. Personne ne voulait rater le coche. Il fallait vivre « Tata cardinal » en live.
Il y a sous ce soleil accablant, non seulement des milliers de fidèles catholiques de Kinshasa, mais aussi plusieurs autres frères et sœurs en Christ venus notamment du Congo voisin et du Gabon. Deux invités de marque se font signalés dans le lot : le président de la République, Joseph Kabila et la Première Dame du Congo-Brazza, Marie-Antoinette Sassou.
La première phrase qui sort de la bouche de Monsengwo Laurent est interrogative : « Comment rendrais-je au Seigneur tous les biens qu’il m’a faits ? » La réponse qu’il donne, c’est tout un engagement de fidélité au successeur de Pierre. Il se rappelle que désormais, par la couleur rouge (dite pourpre cardinalice) il devient témoin intrépide du Christ jusqu’à l’effusion du sang, s’il le faut. Quelle mission prophétique !
En pareille circonstance, des mots ne suffisent souvent pas pour exprimer avec franchise ce qu’on ressent dans ses tripes. Mais le « garçon terrible » de Mongobele n’a pas laissé échapper l’opportunité. « Tata Cardinal » a glissé un message fort en peu de mot. « L’autorité… est service et non pas domination ». Seuls les initiés l’ont compris.
Toujours égal à lui-même, l’archevêque de Kinshasa repose la question à quiconque détient une portion de pouvoir. « Que rendrons-nous au Seigneur ? » Se voulant rassembleur, il prêche. « Nous devons travailler pour léguer à la postérité un pays plus beau qu’avant… sans chamailleries inutiles et sans disputes partisanes », a-t-il martelé avec son habituelle voix monocorde. Il lance un appel à tous les « politicailleurs » véreux de « déposer les armes et de faire la paix ».
C’est vrai. Dans sa vie, Monsengwo a beaucoup parlé ; il a beaucoup écrit ; il a beaucoup fait. Mais, comme Cardinal, il se doit de frayer un chemin sur les pas de ses deux prédécesseurs, Malula et Etsou. Le décor est ainsi planté pour passer à l’action. Pour aider le peuple à se mettre debout, comme il le recommande lui-même : « Kinshasa lève-toi et resplendis de la lumière du Christ ». Duc in altum, « Tata Cardinal » ! "


"Monsengwo interpelle le pouvoir de Kinshasa
° http://www.lepotentiel.com//afficher_article_archive.php?id_article=104243&id_edition=6090&yearID=2010&monthID=12&dayID=06
« Le pouvoir qui ne s’occupe pas du bien commun est un pouvoir sans objet ». C’est de cette manière que le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya a interpellé la classe politique congolaise, en général, particulièrement le pouvoir de Kinshasa. Cela au vu des affres des bruits des bottes qui se poursuivent dans l’Est de la République mais aussi de la pauvreté qui frappe des franges importantes de la population..."

° http://www.africatime.com/rdc/popup.asp?no_nouvelle=566605


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Pasinya Monsengwo créé Cardinal !

Message  mongo elombe le 26/12/2010, 7:55 pm


J'éspère qu'il ne finira pas entre 4 planches, il ne finira pas comme KUTHINO où comme le défroqué malu malu. (Sursaut national) eteya biso n'est ce pas Lino?
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++



A l’occasion de la fête de la Nativité, le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, archevêque de Kinshasa a, une fois de plus, jeté un regard critique sur la situation socio-politique du pays avant d’interpeller les Congolais sur les maux dont souffre leur société. Il a exhorté la population à se départir de la culture du mensonge, de la violence et de l’injustice.

C’est devenu rituel, à l’occasion de la fête de la Nativité, que le pouvoir spirituel en général et l’église catholique en particulier tire la sonnette d’alarme sur les menaces multiformes qui planent sur la société congolaise. Dans son homélie prononcée le vendredi 24 décembre, l’archevêque de Kinshasa a commencé par annoncer «la bonne nouvelle» : la naissance du Christ Sauveur. «Aussi, a-t-il ajouté, la venue du Christ est-elle accompagnée de paix, puisque les cœurs et les intelligences ne sont plus obnubilés par les erreurs du vice et les ténèbres du péché. (…).»

La descente aux enfers d’une nation

Ancien président de la Conférence nationale souveraine et du Haut conseil de la République dans l’ex-Zaïre, le Cardinal Monsengwo est un témoin privilégié de la descente aux enfers de son pays. Une descente aux enfers amorcée au lendemain de la restauration du pluralisme politique le 24 avril 1990. L’immaturité de la classe politique, le bras de fer Mobutu-Tshisekedi, l’affaire dite du «massacre» des étudiants du campus de Lubumbashi, les ingérences étrangères - avec en toile de fond la rupture en cascade de la coopération sont autant des faits qui ont handicapé le passage de ce pays d’un régime politique monolithique à un système pluraliste. La guerre civile au Rwanda en 1994 a exporté ses effets au Zaïre donnant le coup de grâce à un édifice étatique rongé de l’intérieur par sept années de querelles politiques stériles. Fin 1996, l’armée rwandaise déploie ses troupes dans les deux provinces du Kivu. La suite est connue. Les «libérateurs» du 17 mai 1997 n’ont pas tenu leurs promesses d’instaurer l’Etat de droit et d’achever le processus démocratique. Pire, les élections «libres, démocratiques et transparentes» organisées en 2006 - grâce à un financement de la communauté internationale - n’ont guère généré l’embellie escomptée. Le pays ressemble de plus en plus à un empire de la violence, de l’impunité et du mensonge. «Le seul chantier réussi par Joseph Kabila est d’avoir renforcé l’emprise du Rwanda de Paul Kagamé sur les provinces du Kivu», ironisent des observateurs.

Pour le Cardinal, «Dieu veut que l’humanité s’emploie à instaurer une culture de la paix dans les relations entre les peuples du monde, c’est-à-dire une paix durable et non pas passagère. Une telle paix doit être fondée sur la vérité et l’amour de même que sur la justice.» « L’humanité réconciliée avec Dieu par le Christ doit devenir une communauté de personnes réconciliées véritablement et bannissant la guerre, le conflit, la violence, le terrorisme et tuant dans les cœurs des humains la haine qui sépare les peuples.» Monsengwo de marteler : «Il est illusoire d’aspirer à la paix profonde sans la justice, la vérité et l’amour ». «Plutôt qu’une culture de la paix, c’est une culture de la guerre et de la violence qui est en vigueur dans notre pays.»

Un sursaut national

Jetant un regard critique sur l’instabilité qui règne depuis plus d’une décennie dans la partie orientale du pays, l’archevêque de Kinshasa a regretté de voir que «toutes les dispositions sont prises et mises en place pour perpétuer la guerre, étant donné que celle-ci est favorisée par des intérêts partisans.» Notons que la télévision publique britannique (BBC) a récemment accusé le général Amisi Kumba, un proche de «Joseph Kabila», d’être impliqué dans le trafic de minerais au Nord Kivu. L’information a été démentie à Kinshasa. «Plutôt qu’une culture de la vérité, c’est une culture du mensonge qui se cache sous les stratégies des uns et des autres, nationaux comme expatriés», a dit le Cardinal. Et de poursuivre : «Le peuple n’est plus dupe. Plutôt qu’une culture de la justice, c’est une culture de l’injustice et de la corruption. Plutôt qu’une culture de l’amour, c’est une culture de la haine et de la division. Plutôt qu’une culture de la vie, c’est une culture de la mort et de l’insécurité qui se développe. Si l’on n’y prend garde, la mort sera banalisée dans notre pays.»

En conclusion, le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya a invité les Congolais «à un sursaut national, si nous ne voulons pas que le pays sombre dans l’intolérance extrême, qui de plus en plus se manifeste dans les relations des uns et des autres.» Sera-t-il entendu ?

Madeleine Wassembinya/B.A.W
© Congoindépendant 2003-2010


Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Pasinya Monsengwo créé Cardinal !

Message  lino le 26/12/2010, 8:05 pm

mongo elombe a écrit:
J'éspère qu'il ne finira pas entre 4 planches, il ne finira pas comme KUTHINO où comme le défroqué malu malu. (Sursaut national) eteya biso n'est ce pas Lino?
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
La descente aux enfers d’une nation
Ancien président de la Conférence nationale souveraine et du Haut conseil de la République dans l’ex-Zaïre, le Cardinal Monsengwo est un témoin privilégié de la descente aux enfers de son pays. Une descente aux enfers amorcée au lendemain de la restauration du pluralisme politique le 24 avril 1990. L’immaturité de la classe politique, le bras de fer Mobutu-Tshisekedi, l’affaire dite du «massacre» des étudiants du campus de Lubumbashi, les ingérences étrangères - avec en toile de fond la rupture en cascade de la coopération sont autant des faits qui ont handicapé le passage de ce pays d’un régime politique monolithique à un système pluraliste.
M.E.
Il y a 400 partis politiques en RDC qui ne sont pas tous d'accord avec J Kabila.Qui a était en prison???Malu malu est libre ,toujours à la tête de la CEI .
Toi même tu connais celui qui est la cause de la descente en enfer....soki tolobi oh si akufa kala...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Pasinya Monsengwo créé Cardinal !

Message  Arafat le 26/12/2010, 11:41 pm

lino a écrit:
M.E.
Il y a 400 partis politiques en RDC qui ne sont pas tous d'accord avec J Kabila.Qui a était en prison???Malu malu est libre ,toujours à la tête de la CEI .
Toi même tu connais celui qui est la cause de la descente en enfer....soki tolobi oh si akufa kala...
Dis-moi alors pourquoi Gabriel Mokia est en prison, serait-ce pour un pèlerinage?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Pasinya Monsengwo créé Cardinal !

Message  djino le 27/12/2010, 5:19 pm

Le Cardinal Mosségwo était à Kisangani, lors des affrontements entre Les Rwandais et les Ougandais. Mosségwo a personnellement les pillonages de Kisangani et il le sait qu'il y a jusqu'aujourd'hui des fosses Communes des victimes qui ne recclament que Justice !

Mosségwo le sait et a déjà demander "la libération" des "innoncents" qui ont été inculpés pour assassinat de Kabila Père ! Eddy Kapend et sa bande croupissent en prison jusqu'à ce jour alors qu'on le sait que les vrais bourreaux de Kabila sont libres et voire dans les institutions.

Le général TANGO Fort est même Président de VITA, Bosco TANGANDA libre et NKUNDA, alors que font Kouthino en prison : La Justice tourne en deux poids deux mesures, elle n'est pas la même pour Tous !

Au moins Mosségwo " ne s'appuiera pas sur le verset " Toute autorité" vient de Dieu, comme le font les pasteurs corrompus" à la cause des dallors de Joka.

L'Eglise Catholique doit revenir au centre des Eglises et reussir son postarat

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Pasinya Monsengwo créé Cardinal !

Message  lino le 27/12/2010, 6:07 pm

Arafat a écrit:
lino a écrit:
M.E.
Il y a 400 partis politiques en RDC qui ne sont pas tous d'accord avec J Kabila.Qui a était en prison???Malu malu est libre ,toujours à la tête de la CEI .
Toi même tu connais celui qui est la cause de la descente en enfer....soki tolobi oh si akufa kala...
Dis-moi alors pourquoi Gabriel Mokia est en prison, serait-ce pour un pèlerinage?
Arafat,
Tu connais très bien le cas de Mokia qui n'a rien à voir avec J Kabila.
S'il savait se respecter et respecter les autres , on en serait pas là.Comme on dit qui casse paye.



Gabriel Mokia et Yolama écopent 42 et 12 mois de SPP
Kinshasa, 12/01/2010 / Politique
Gabriel Mokia et Yolama ont été déférés devant la justice pour des propos désobligeants envers les autorités du pays lors d’une émission diffusée par Mirador TV qui s’est soldée en une bagarre.C’est en l’absence de ses avocats que Gabriel Mokia, acteur politique de l’opposition, a été condamné vendredi dernier, à 3 heures du matin, par le Tribunal de paix de la Gombe, siégeant en chambre foraine dans un des prétoires de la Prison centrale de Makala. Sanc­tion décidée par le juge : 42 mois de servitude pénale principale pour offense au chef de l’Etat, coups et bles­sures volontaires et injures publiques. A l’égard de son ad­versaire Yulama, acteur politique membre de l’Amp, le Tribunal de paix de la Gom­be a prononcé 12 mois de SPP pour coups et blessu­res volontaires et injures

http://www.digitalcongo.net/article/63801

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Pasinya Monsengwo créé Cardinal !

Message  mongo elombe le 27/12/2010, 7:47 pm




M.E.
Il y a 400 partis politiques en RDC qui ne sont pas tous d'accord avec J Kabila.Qui a était en prison???Malu malu est libre ,toujours à la tête de la CEI .
Toi même tu connais celui qui est la cause de la descente en enfer....soki tolobi oh si akufa kala
=================================================================================

Tout va bien, les opposants s'expriment, les défenseurs des droits de l'homme, les journalistes, les religieux que demander de plus?? Nous congolais vivons dans un paradis.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Pasinya Monsengwo créé Cardinal !

Message  ndonzwau le 1/3/2014, 7:20 pm

"RDC - Laurent Monsengwo Pasinya : un Dieu, pas de maître
 Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2772p014.xml0/joseph-kabila-laurent-monsengwo-pasinya-glise-pape-francois-laurent-monsengwo-pasinya-rdc-laurent-monsengwo-pasinya-un-dieu-pas-de-maitre.html

 
Laurent Monsengwo Pasinya est le seul Africain du C8.

Il est membre du conseil des huit cardinaux chargés de plancher sur les réformes de l'Église et n'a pas sa langue dans sa poche. Pour le Congolais Laurent Monsengwo Pasinya, pas question d'être à la botte du pouvoir politique.
En 2013, il fêtait le cinquantenaire de sa vie sacerdotale. Aujourd'hui, Laurent Monsengwo Pasinya appartient au groupe des huit cardinaux ("C8") choisis par le pape François pour réfléchir aux réformes à entreprendre concernant les finances de l'Église et de la curie romaine.


Depuis les années 1990, lorsqu'il dirigeait les travaux de la Conférence nationale souveraine du Zaïre ou qu'il présidait le Parlement de transition, ce cardinal congolais a toujours su se distinguer. À l'époque où il était président de la Conférence épiscopale du Zaïre, Monsengwo Pasinya faisait office de contre-pouvoir. Et ce n'est pas un hasard si c'est lui que le pape a désigné. "Il a un esprit très ouvert tout en étant attaché à la tradition. Et il n'hésite pas à dire ce qu'il pense vraiment", estime l'abbé Donatien Nshole Babula, secrétaire général adjoint de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco).

"L'archevêque de Kinshasa est le seul Africain à être titulaire d'un doctorat en Écritures saintes."
L'archevêque de Kinshasa, seul Africain à être titulaire d'un doctorat en Écritures saintes, s'est toujours imposé comme un fervent défenseur de la justice, la transparence et l'intégrité. Un jour, il a déclaré : "L'Église ne fait pas de cadeaux aux délinquants", se souvient Nshole Babula.
Pour le père Joseph Ballong, directeur émérite du service des programmes en français de Radio Vatican destinés à l'Afrique, le choix de Monsengwo Pasinya s'explique par plusieurs raisons. Le pape connaît le cardinal depuis longtemps déjà. Lorsqu'il était encore Mgr Jorge Mario Bergoglio, archevêque de Buenos Aires, il logeait au même endroit que Monsengwo Pasinya chaque fois qu'un conclave se tenait à Rome. Les deux hommes avaient alors pour habitude de prendre le petit déjeuner ensemble. L'année dernière, François l'a chargé de la prédication qui précède le carême. Selon le père Ballong, "le cardinal congolais est un brillant intellectuel, l'un des rares à savoir parler latin. C'est un homme de terrain, à la fois politique et religieux, doté d'un charisme et d'une expérience indéniables. Il a d'abord dirigé un petit diocèse, puis un plus grand, et désormais un archidiocèse".

"Quand le pays va mal, il en souffre beaucoup"

Dans son pays, le cardinal Monsengwo Pasinya ne laisse personne indifférent. Il n'a jamais hésité à dénoncer tout ce qu'il estime inacceptable : la mauvaise gouvernance, les élections mal organisées, la dépravation des moeurs... Il a ainsi critiqué les résultats de l'élection présidentielle de 2011 et a refusé de participer aux concertations nationales organisées à la fin de l'année 2013. "Il a une grande sensibilité politique. Quand le pays va mal, il en souffre beaucoup. C'est un homme intègre qui met sa spiritualité au service de son pays. Ses adversaires le redoutent parce qu'il est déterminé à changer les choses", souligne Philippe Biyoya, professeur de sciences politiques à Lubumbashi et à Kinshasa.
Considéré par certains comme un opposant au pouvoir, le cardinal a toujours tenu à ce que les prêtres de son archidiocèse ne soient pas à la botte du gouvernement. Il n'a pas hésité à muter un prêtre qui vantait les mérites des "cinq chantiers", l'ancien projet de société de Joseph Kabila. À 75 ans, l'archevêque de Kinshasa est resté égal à lui-même. Dans les années 1990, d'aucuns voyaient en lui un candidat à la présidence de la République. "En aucun cas je ne retirerai ma soutane pour endosser un autre rôle", aurait-il rétorqué. À Rome, une rumeur prétend même qu'il aurait eu son mot à dire dans la création des futurs cardinaux."



° http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2767p019.xml0/




Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Pasinya Monsengwo créé Cardinal !

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 8:44 am


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum