Loi électorale: prochaine cible de la révision AMP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Loi électorale: prochaine cible de la révision AMP

Message  Decamo Fils le 25/1/2011, 3:50 pm

L'AMP est décidée jusqu'au bout de sa mission de faire élire JKK pour un second mandat. Après la révision de la Constitution, ce sera au tour de la loi électorale d'être modifiée. Lutundula avait déjà évoqué cette possibilité au cours d'une émission sur Radio Okapi. Ce sera probablement fait à la session ordinaire de mars.

Le Phare annonce déjà que les rumeurs d'une limitation d'âge pour un candidat président à 70 ans.

25.01.11 Le Phare - Rumeurs sur une nouvelle modification de la loi électorale (...)
http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=174027&Actualiteit=selected


L'AMP veut réviser le système électoral qui va avantager ceux qui auront obtenu plus de voix lors de vote. En d'autres mots, elle veut abolir le système de proportionnel.

Revenir en haut Aller en bas

Rumeurs sur une nouvelle modification de la loi électorale(Presse)

Message  zalapauser le 25/1/2011, 3:54 pm

http://www.mediacongo.net/show.asp?doc=17093 Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes

C'est pas vrai le pays est pris en otage par un groupe d'individus. Seule la force ou un soulevement populaire peuvent changer les choses. kanambe s'enfout de vous. Il veut rester au pouvoir eternellement ou faire 32 ans comme feu Mobutu. J'ai comme l'impression que ya Tshitshi donnent des maux de tete a l 'amp. La Tricherie a aussi ces limites. Bazobanga ata bako tricher ke ya tshitshi a gagner bango ebele a zero que ata ba frauder mwa buluyeke ekoki kozala. Match oyo eza mabe Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loi électorale: prochaine cible de la révision AMP

Message  Hiro-Hito le 25/1/2011, 4:19 pm

looool, mais ces gens...c pas eux qui avaient refuse cette discussion en 2006 car Kabila, plus jeune, risquait d'etre hors course?
Il me semble q Kabila sentant son depart prochain, veut mettre le feu a la case, voyons c q ca va emmener. En tt cas, eliminer le sphinx, on a Kamerhe face a Kabila, looooooooooooooooooooooooooool

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36

Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loi électorale: prochaine cible de la révision AMP

Message  King David le 25/1/2011, 4:33 pm

Hiro-Hito a écrit: looool, Il me semble q Kabila sentant son depart prochain, veut mettre le feu a la case, voyons c q ca va emmener. looooooooooooooooooooooooooool
Il est un véritable cancre et n'a pas une grande capacité d'innovation. Ce sont des congolais qui lui proposent ces inepties. Ah, le pouvoir de l'argent quand il nous tient. Nous vendons notre âme, notre honneur et notre intelligence, pourvu que le statu quo y persiste et que nous recoltions des dividendes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loi électorale: prochaine cible de la révision AMP

Message  ndonzwau le 25/1/2011, 4:54 pm

ndonzwau a écrit: Aujourd'hui à 14:21
"REVUE DE LA PRESSE CONGOLAISE DE CE MARDI (CongoForum)
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=174015&Actualiteit=selected
Une veillée d’armes préélectorale se constate dans les états-majors des partis politiques. Diverses nouvelles, concernant des questions de sécurité et la situation économique et sociale dans le pays sont très mauvaises. L’Assemblée provinciale de Kinshasa se ridiculise. Le procès des meurtriers de Chebeya se poursuit.
Elections...
...Comme pour démontrer ce constat de suspectes élaborations des coups fourrés, Le Phare dit: « On en parle déjà dans la haute ville : modification de la loi électorale. 70 ans : âge limite des candidats à l’élection présidentielle ». La publication pour illustrer l’article des photos des vétérans Etienne Tshisekedi et Antoine Gizenga visiblement visés dans la disposition envisagée démontre qu’il se concocte un projet de disqualification de ces deux potentiels candidats à l’élection présidentielle..."


Comptriotiquement!

Compatriotiquement!

PS
Attention KD, en la matière, le machiavélisme, la perversité et la cupidité suffisent souvent pour
aggréger autour de soi des apprentis-sorciers aux scenarii les plus téméraires possibles mais
qui gagnent et ils ont déjà gagné...
A nous de faire preuve non tellement d'intelligence car nous l'avons mais de courage, d'actions
et d'initiatives nouvelles pour demain renverser le cours de leurs plans sinon comme hier avec Mobutu,
nous n'aurons plus que nos yeux pour pleurer encore 5, 10 ans et peut-être plus...

Si on ne s'en tient comme je l'ai dit et redit ici depuis leur coup de génie diabolique qu'à
entrer dans leur jeu où nous faisons que suivre sans les préceder, sans les étrangler
par une sensibilisation populaire de grande ampleur qui soulève des bruyantes protestations
partout même dans la rue nous et surtout qui leur retorque non des laborieuses adaptations
mis des fermes refus par tous les moyens de leurs tricheries, nous regretteronsdemain
notre passivité polie au moment où nous arrivons à les inquiéter avec l'entrée en bonne opposition
des figures fortes qui peuvent nous faire gagner !

Contre la ruse et il a violence, il nous faut user aussi d'ingéniosité qui détonne fort pour
pouvoir les contrer !
C'est dire que si nous laissons passer cette révision sans surréagir, je l'ai dit et redit ici,
cette victoire leur autorisera d'autres forfaitures pour s'assurer une fois pour toutes
le pouvoir autoritaire auquel ils aspirent !!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loi électorale: prochaine cible de la révision AMP

Message  ' le 26/1/2011, 1:13 pm

Plus le rendez-vous avec l'histoire s'approche plus Kabila et sa bande cherchent des acrobaties juridiques pour se maintenir au pouvoir a travers des strategies idiotes....en tout cas meme si ils cherchaient a faire passe cette enieme loi diabolique...j'espere Tshisekedi et les siens vont soutenir les autres candidats de l'opposition avec une grande ferveur.

'


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loi électorale: prochaine cible de la révision AMP

Message  Hiro-Hito le 26/1/2011, 7:15 pm

UDPS et Tshisekedi exclus du processus electoral?
Loooooool, mais cette UDPS de Beltchika n'avait elle pas decide q Tshisekedi sera son candidat aux elections? donc makamb'oyo


Ces documents, précise Le Phare, ont étés recalés au motif que le notaire avait déjà notarié les statuts du même parti présentés par François Beltchika.

C’est l’étonnement et l’indignation dans le camp de Tshisekedi, d’autant plus qu’en 2008, l’Hôtel de ville avait interdit à Beltchika d’organiser le congrès de l’UDPS au jardin botanique de Kinshasa parce que ce dernier n’avait pas l’aval de Etienne Tshisekedi.

Le Phare ne comprend pas que l’Hôtel de ville ait notarié les statuts d’un congrès jugé irrégulier.

http://radiookapi.net/revue-de-presse/2011/01/26/le-phare-elections-coup-fourre-tshisekedi-et-l%E2%80%99udps-exclus/

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36

Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loi électorale: prochaine cible de la révision AMP

Message  Troll le 26/1/2011, 7:37 pm

L´absence de culture..politik drunken drunken


sunny C´est toujours l´impatience de gagner qui fait perdre

( Louis XIV Roi sunny de France )

En effet, exclure les congolais de plus de "70 ans" Rolling Eyes Rolling Eyes est un piège..qui mene tout droit á la violence..
Ce n´est pas Tshitshi seul qui est "menacé" par cette tentative du gang de Joé, car on ne sait pas encore si Gizenga va se coucher et dormir pendant les six mois á venir..ou il va tenter sa chance une fois de..trop Wink

En bref, modifier la Constitution..est une histoire qui n´est pas encore terminée malgré les apparences, si Joé et ses mercenaires comptent gagner tout de suite..ils devraient regarder de temps en temps ce qui se passe en Tunisie et en Egypte Sleep

Joé lui même risque de ne pas être "vivant" avant juin 2011 s´il continue á vouloir gagner tout de suite avec des astuces de la maffia et de la dictature sunny

Qu´il modifie la loi électorale une fois de trop..et nous allons lire son avenir au passé..physiquement et politiquement sunny Like a Star @ heaven

Revenir en haut Aller en bas

LA STRATEGIE DE L’EXCLUSION EN MARCHE: ARRESTATIONS, LIMITES D’ AGE ET CONDAMNATIONS EXPEDITIVES

Message  KOTA le 27/1/2011, 4:11 am

Permalink Comments
LA STRATEGIE DE L’EXCLUSION EN MARCHE: ARRESTATIONS, LIMITES D’ AGE ET CONDAMNATIONS EXPEDITIVES



January 25, 2011 at 18:21 · Filed under DE LA "DEMOCRATURE" A LA "VOYOUCRATIE" EN RDC, LES EXTRAVANGANCES DU REGIME JOSEPHISTE AU CONGO, POLITIQUE, Rdc, SECURITE, congo
ALERTE: KABILA VEUT LIMITER L AGE DES CANDIDATS A 70 ANS….
ENCORE UN CHARCUTAGE DE LA LOI POUR EXCLURE DES CANDIDATS DES PROCHAINES ECHEANCES

25.01.11 Le Phare – Rumeurs sur une nouvelle modification de la loi électorale (…)
KINSHASA –- La loi électorale pourrait subir des modifications substantielles et plus particulièrement au niveau de la limitation de l’âge pour se présenter comme candidat à l’élection présidentielle prévue pour le mois de novembre prochain. Selon des sources proches de la Haute Ville, des discussions sont suffisamment avancées dans certains salons politiques. Le projet pourrait être présenté à la session parlementaire de mars prochain.
Essentiellement lors de la réunion des présidents des groupes parlementaires à la demande d’un groupe parlementaire ou par un député. L’on rapporte que la modification en question va limiter à 70 ans l’âge des candidats à l’élection présidentielle. Les initiateurs de cette modification citent de nombreux exemples, dont certains pays africains et asiatiques où l’âge varie entre 40 et 70 ans, notamment au Congo-Brazzaville voisin, au Cambodge, au Népal, en Argentine, etc.
Mais seulement voilà ! Ceux qui veulent initier cette modification donnent l’impression d’avoir oublié l’histoire récente des débats qui avaient failli mettre le feu à la baraque Congo Démocratique lorsque l’on avait arrêté des critères relatifs à l’âge limité à celui du sénateur, soit 40 ans, la détention d’un diplôme de graduat comme niveau scolaire minimum, le certificat de moralité attesté par un casier judiciaire propre, le fait de n’avoir pas été mêlé de près ou de loin à des crimes économiques et de sang.
C’est suite aux interventions des Etats ayant accompagné le processus de pacification, de réunification et de démocratisation que les protagonistes avaient enterré la hache de guerre pour fumer le calumet de la paix et le pays avait été sauvé de justesse d’une nouvelle guerre civile aux conséquences indicibles et incalculables.
Ouvrir la boîte à Pandore…
Les milieux opposés à cette modification s’étonnent d’abord de l’empressement affiché par ceux qui espèrent éliminer de la compétition à peu des frais des adversaires politiques qui dérangent. « Comme l’on veut ouvrir la boîte à Pandore, allons-y et l’on sera sans pitié et sans vergogne », entend-on dire. Ainsi donc sera lancé le chemin pour plonger avec plaisir dans les méandres les plus nauséabonds de l’histoire récente de la vie de la Nation. On va rouvrir les pages les plus sombres des rapports des commissions sensibles de la Conférence Nationale Souveraine, notamment celui de la commission des Biens Mal Acquis et celui des Assassinats et crimes contre l’Humanité commis depuis l’accession de notre pays à la souveraineté internationale.
Tout récemment, au début du troisième trimestre de l’année passée sous l’appellation de Rapport MAPPING la commission de l’ONU sur les droits de l’homme avait rendu public un document de plus de 500 pages relatif aux crimes de guerre, de génocide et contre l’humanité commis en RDC entre 1993 et 2003. Un rapport qui avait dérangé le sommeil des dirigeants du Rwanda, de l’Ouganda, du Burundi et leurs complices locaux. En second lieu, l’on cite celui relatif aux pillages des ressources naturelles, minérales et autres rendu public en 2001 et qui avait dérangé pendant plusieurs années le sommeil et la quiétude de certains apparatchiks du régime en place.
Il y a aussi le rapport de la Commission LUTUNDULA dont les conclusions n’ont jamais été débattues en plénière de l’Assemblée nationale de la transition de 2003-2006 mais qui concernent des contrats miniers, commerciaux, économiques et autres conclus par chacun des principaux belligérants avec des firmes étrangères tout au long de la guerre dite de libération ou d’agression déclenchée en 1996.
Outre les accusations des crimes de guerre, contre l’humanité et de génocide, il faudra retenir les crimes économiques dont les auteurs et co-auteurs devraient être disqualifiés du processus électoral en vue d’être poursuivis devant la justice des hommes pour que la vérité éclate au grand jour. Dans la mesure où il est inadmissible de retenir des candidatures des personnalités sur qui pèsent des accusations de crimes de ce genre.
Vers « l’ivoirisation » ou « la somalisation » ?
Autant des dossiers qui risquent d’envenimer le climat socio-politique à la veille de cette élection présidentielle déjà fortement viciée par les débats sur la révision constitutionnelle. On imagine à peine les réactions de certains candidats qui se verront disqualifier par cette limitation d’âge.
Comment vont se comporter leurs partisans ? Quelle sera la réaction de la communauté internationale qui éprouve tout le mal du monde à trouver une voie de sortie à cette crise qui menace d’une part l’intégrité territoriale, la paix, la sécurité de la Côte d’Ivoire et d’autre part, celles des pays voisins qui disposent d’une forte diaspora au pays de feu Houphouët-Boigny ?
S’il est admis que la RDC est l’un des pays en Afrique qui a toujours souffert des convoitises des puissances étrangères mais n’a jamais connu des guerres tribalo-ethniques ou confessionnelles, la disqualification de certaines personnalités par le jeu de cette modification de la loi électorale n’est-elle pas de nature à réveiller des rancœurs et des ressentiments qui n’ont pas été totalement cicatrisés depuis les élections de 2006 ? Il suffirait peut-être d’un rien pour que les petits apprentis sorciers qui sont souvent à l’affût de n’importe quel prétexte pour mettre le feu à la baraque.
Et vive alors « l’ivoirisation » ou « la somalisation ».
© Le Phare, 25.01.11

http://dc-kin.net/info/2011/01/25/la-strategie-de-lexclusion-en-marche-arrestations-limites-d-age-et-condamnation-expeditives/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loi électorale: prochaine cible de la révision AMP

Message  Hiro-Hito le 27/1/2011, 1:51 pm

Si les autorites persistaient q l'UDPS de Tshisekedi n'avait pas de status, donc pas reconnu (ridicule), Je me dis q ceci peut tourner contre la coalition au pouvoir, si Tshisekedi decidait de transcender ces limites, en se presentant maintenant coe independant. Un status qui peut etre plus representatif pour l'opposition, je pense

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36

Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loi électorale: prochaine cible de la révision AMP

Message  ndonzwau le 27/1/2011, 2:04 pm

"Confusion à l’UDPS
° http://www.lepotentiel.com/afficher_article.php?id_article=106013&id_edition=7029
La crise interne qui couve depuis des mois au sein de l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps) s’est transposée au niveau de l’office urbain de notariat. L’UDPS s’est vu refuser, par le notaire de la ville de Kinshasa, la légalisation des actes ayant sanctionné son récent congrès. Raison avancée : l’aile Beltchika de l’UDPS, avait déjà finalisé la même démarche en son temps. Cette situation de doublons, ramène à la surface une confusion qui persisterait au sein du parti d’Etienne Tshisekedi .
Il a fallu que le notaire de la ville refuse aux hommes mandatés par le président national de l’Union pour la démocratie et le progrès (UDPS) aux fins de légaliser les actes de son dernier congrès tenu au Centre Marie-Antoinette de Limete pour que le conflit latent qui couvait depuis des mois dans ce parti éclate au grand jour.
C’est le tout nouveau secrétaire général de l’UDPS, Me Jacquemin Shabani, qui s’était chargé de la démarche afin de se conformer à la loi. C’était le 21 janvier courant. A cette occasion, sont apparues au grand jour les divergences profondes au sein du parti de l’opposant historique Etienne Tshisekedi. "


"Étienne Tshisekedi réclame la légalisation des statuts
du congrès de l’UDPS

° http://radiookapi.net/actualite/2011/01/27/etienne-tshisekedi-reclame-la-legalisation-des-statuts-du-congres-de-l%E2%80%99udps/
«A bas la peur», scande une trentaine de militants de l’UDPS face à une dizaine de policiers commis à la garde de l’hôtel de ville. Ce mercredi 26 janvier sous une fine pluie, ces militants venus nombreux de différentes fédérations veulent voir le notaire légaliser les statuts du dernier congrès tenu à Kinshasa.
Reportage
Devant la grille de l’hôtel de ville de Kinshasa, c’est la confusion.
Les militants qui accompagnent la délégation ne veulent tous accéder au bâtiment sans se faire identifier.
Les minutes s’écoulent et la discussion s’amplifie.
Finalement, un compromis est trouvé: seuls les membres de la délégation officielle conduite par Jacquesmain Shabani, nouveau secrétaire général de l’UDPS, sont autorisés à se rendre au bureau du notaire.
Ils sont reçus par le secrétaire du notaire en l’absence de ce dernier.
«Je suis inquiet de constater la multiplicité des statuts pour le compte du même parti. Lequel prendre en considération», dit-il à la délégation.
Il promet tout de même de faire rapport à son chef et qui réservera une réponse à la requête de l’UDPS.
Cette correspondance demande au notaire de légaliser les statuts du premier congrès de l’UDPS tenu du 10 au 14 décembre 2010.
Le président de l’UDPS, de retour en RDC, après trois ans d’absence a lui-même dirigé ces assises.
Les statuts de ce congrès le désignent comme l’unique candidat du parti au scrutin présidentiel prévu fin novembre 2011 dans le pays.
Pour de nombreux militants et cadres de l’UDPS, les tergiversations du notariat cachent mal la main noire du pouvoir.
«La position du notariat de Kinshasa entre dans le cadre des manœuvres du régime AMP-PPRD pour empêcher l’UDPS de se présenter à la prochaine élection présidentielle. L’opinion congolaise connaît l’UDPS, sait où se trouve l’UDPS et sait qui représente l’UDPS», explique Jacquemin Shabani à la presse après l’entretien avec le secrétaire du notaire.
Pour lui, l’explication selon laquelle plusieurs partis portent la dénomination «UDPS» est un faux-fuyant.
La majorité présidentielle balaie cette accusation du revers de la main.
Le secrétaire exécutif de la coalition présidentielle, Louis Koyagialo affirme que la multiplicité des UDPS date de la transition mobutienne.
«Aujourd’hui nous entendons encore parler de l’UDPS Ngoyi Mukena. Nous ne faisons que constater ce qui arrive. Nous n’y sommes pour rien, c’est une accusation gratuite»,[ tranche-t-il."


"Vaincre la peur»
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=6271
La cathédrale de Lubumbashi «a bougé» dimanche 23 janvier sous les applaudissements des fidèles venus nombreux. Ceux-ci acclamaient l’homélie prononcée par un curé du cru mieux connu sous le nom d’«abbé Germain». Thème développé : «Vaincre la peur». Le «père» a invité les chrétiens à se départir de la peur pour dénoncer les maux dont souffre la société congolaise.
A tort ou à raison, les Congolais ont la très peu glorieuse réputation d’un peuple pusillanime. Peureux. Un peuple hypocrite qui a tendance à faire la danse du ventre devant des dirigeants là où ils devraient crier des frustrations du fait de l’incapacité de ces derniers à créer un cadre de vie où chacun peut trouver la satisfaction de ses besoins les plus essentiels.
Aux quatre coins de la RD Congo, l’eau courante est devenue une denrée de luxe. Au lieu d’exiger des comptes aux pouvoirs publics, la grande majorité de la population préfère parcourir, chaque jour, plusieurs kilomètres pour puiser l’eau de puits. Pas d’électricité? Ceux qui ont des ressources financières se rabattent sur les générateurs, les fameux groupes électrogènes. Pas de médicaments dans les hôpitaux? Les Congolais de la diaspora font la collecte de fonds pour expédier des médicaments à quelques centres hospitaliers. A défaut, on envoie de l’argent aux proches pour se faire consulter dans des cliniques privées. "Quel est l’événement pouvant déclencher l’indignation des Congolais?", "Quel est seuil de tolérance à ne pas franchir pour les Congolais", c’est là les questions que se posent des observateurs surpris par autant d’impassibilité. "

Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum