Mois de Mars: Mois de la femme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mois de Mars: Mois de la femme

Message  regarder et bien voir le 25/3/2012, 10:02 pm

Bientot le mois de Mars, mois de la femme va se terminer et je n'ai pas vu un sujet en l'honneur de la femme, peut etre c'est par oubli.

La femme pour moi est le moteur de la societe dans le sens que premierement elle est la consolation de l'homme, elle lui donne la douceur, la tendresse et la consolation. Donc en un mot elle lui donne la joie de vivre. Deuxiemement la femme c'est elle qui eduque l'enfant dans son bas age. Avec ca un mois comme celui ci doit se feter et nous pousser a` considerer sur le bien etre de la femme maintenant et dans le futur.

Je pourrais dire qu'un grand nombre de femmes ont evolue' dans la vie courante. A` Kinshasa par exemple, les journalistes, les comptables, les secretaires, les charge's de relation publique et les enseignant de la maternelle et meme primaire sont des femmes. Ces derniers temps, elles se donnent a` l'ecole, elles aiment le travail actif considere' jadis masculin. Je crois qu'il faut creer des mecanismes pour encourager la forte participation de la femme dans les etudes et meme une reduction des frais scolaires sur elles. Car si la femme n'est pas eduque'e c'est un grand danger et un grand freinage pour la republique.

La femme a ete longtemp prive'e de ses droits legaux. La justice ne lui pas ete' favorable pendant des siecles. Il est temps de promulguer des lois qui favoriseront la femme de facon qu'elle soit libre dans la societe' et qu'elle ne perde rien en cas de divorce. Je ne vois aucun mal si on peut la favoriser dans certains cas par la justice enfin de la recompenser pour toute l'injustice qui lui a ete' inflige'e pendant des siecles. Je ne parle pas d'ici des lois a` deposseder l'homme ou a` encourager la femme dans des vices, mais de facon a` la rendre pas perdante en cas de protagonisme avec une autre ou avec un homme.

Ce serait mieux si on pourra mettre quelques ecrits sur des femmes congolaises qui s'epanouissent tres bien dans la vie. Afin de motiver d'autres femmes ou tout simplement nous demontrer que la femme a reellement progresse'.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois de Mars: Mois de la femme

Message  brown-man le 28/3/2012, 6:06 am

Mois de la femme exactement:
Arrow avec une invention purement congolaise: sous-vetement anti-viol.


kutu na cadenas en plus....

Toleka

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois de Mars: Mois de la femme

Message  regarder et bien voir le 28/3/2012, 5:36 pm

On dirait que c'est tout simplement un symbole de non au viol.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois de Mars: Mois de la femme

Message  regarder et bien voir le 28/3/2012, 5:39 pm

Krizia Ndombe Kabongo est née à Kinshasa et arrive en Belgique en 1997. Après des études en Arts Plastique, elle décide d’entamer des études de stylisme à Bruxelles qu’elle termine en 2010. Lors de son mémoire, elle réalise un premier défilé en juin 2010. Elle travaille le jean dans tous ses états et aborde sa collection autour de ce thème. C’est le déclic !

Puis de retour de vacances à Kinshasa, elle re-découvre le Pagne et décide de le re-travailler en présentant des vêtements de nature occidentale avec une touche africaine, et ce, afin de toujours garder en mémoire ses origines.

L’objectif de Krizia est de s'établir dans son domaine et être reconnue: « ... j'aimerais proposer une ligne de prêt à porter exclusivement faite en Pagne. Car aujourd’hui, pour avoir un ensemble en pagne, il faut tout d’abord acheter le pagne puis le faire confectionner par une couturière selon un modèle bien précis ! Je souhaiterai que le Pagne reste à l’honneur et surtout j’ai envie de la faire évoluer ! » ajoute-elle avec détermination.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois de Mars: Mois de la femme

Message  regarder et bien voir le 28/3/2012, 5:42 pm


Angel Kaba baigne depuis toute petite dans l’univers artistique au sein de la danse, de la musique et du chant. Elle démarre avec la danse classique à l’âge de 6 ans, le solfège, le chant et le théâtre qu’elle étudie à l'académie de musique (Bruxelles).

C'est en 2006, qu'Angel se lance dans la production et a l'idée de monter sa première comédie musicale : « Le rêve d'Elya ». Sa principale inspiration sont les enfants car à leur contact, jour après jour, en tant que professeur de danse, elle puise en eux l’inspiration.

A ce jour, elle dirige sa propre production artistique, Contre-Tendance (danse-chant-théâtre) ayant pour objectif de former de futurs artistes et d’offrir également à chacun, une chance de s’exprimer, pourvu que le talent soit au rendez vous !

"Croire en ses rêves et se donner les moyens d'y arriver"....Voilà ce qui résume le message qu’elle souhaite transmettre aux artistes de sa compagnie.

En 2009, Angel remporte le prix « Les Talents d’Ebène » issu de l’essor culturel à Bruxelles, ce prix récompense les initiatives visant à contribuer à la valorisation des talents congolais en Belgique pour 2010. Pour sa deuxième création « 50 ans déjà ! » en relation avec l’Afrique, elle reçoit la bourse de la SABAM (équivalent SACEM en France) qui soutien des jeunes auteurs. En 2011, elle est primée aux « Africa Heroes Award » et remporte le prix de la combativité.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois de Mars: Mois de la femme

Message  regarder et bien voir le 29/3/2012, 5:28 am

brown-man a écrit:

Une belle caricature vraiment. Y aura t il justice un jour pour toutes les congolaises viole'es? La caricature a raison, les casques bleu ont viole', les militaires Fardc et autres rebelles egalement. Les nouveaux dirigeants nous parleront ils de la recherche de paix comme dans le mandat passe', ou` ils chercheront justice pendant ce nouveau mandat?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois de Mars: Mois de la femme

Message  regarder et bien voir le 29/3/2012, 5:39 am

Les femmes congolaises de teint noir quand elles sont tres maquille'es me font craquer:



Celle ci dans la photo ci haut c'est:


Kimi DHUAMA, cette trentenaire originaire de la RDC, passionnée de décoration et des arts de la table, est une cuisinière aguerrie qui a fait ses classes auprès d'une des meilleures écoles de la cuisine congolaise: sa mère et toutes les femmes de sa famille qui lui ont appris les recettes familliales!

Energique et débordant de créativité, elle a développé sa curiosité culinaire dès son plus jeune âge en parcourant plusieurs pays d’Afrique pour les besoins professionnels de ses parents (Sénégal, Mauritanie, Tunisie, Bénin, Maroc, Centrafrique, Afrique du Sud...) avant de s’installer en France, où ses recettes se mélangent agréablement à la cuisine européenne.

Decouvrez Dhuama Event: Traiteur africain, Décorateur et Organisateur d'événements. Pour toutes vos réceptions, privées ou professionnelles.
Repas, service, décoration, location de matériels...

http://www.dhuama-traiteur.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois de Mars: Mois de la femme

Message  regarder et bien voir le 31/3/2012, 7:34 pm

Le Réseau genre et droits de la femme plaide pour la vulgarisation des instruments juridiques africains

Kinshasa, 26/03/2012 / Politique

La conférence-débat organisée par le Gedrofe a été une occasion pour sensibiliser l’opinion publique en général et les décideurs en particulier afin que leur contribution servent à alimenter le plaidoyer au niveau national pour la prise en compte du genre et des droits des femmes.


L’Université protestante du Congo (UPC) a servi de cadre, le samedi 24 mars 2012, à l’organisation, par le Réseau « Genre et droits de la femme» (Gedrofe), d’une conférence-débat à l’attention des étudiants. L’activité avait pour thème : « La problématique de la mise en œuvre du protocole de la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples relatif aux droits des femmes », en RDC : que faut-il faire ?

Dans son mot de bienvenue, M. Joachim Bongeye W’Esongola Matondo, directeur des programmes de ce réseau, a dit que cette activité visait à vulgariser auprès des étudiants les instruments juridiques régionaux africains et leur mécanisme dans la promotion, la protection et la défense des droits humains, en général, ceux des femmes, en particulier.

Il s’est également agi de sensibiliser l’opinion publique, en général, les décideurs politiques, les acteurs de la Société civile, les professionnels des services publics et du secteur privé, en particulier, afin que leurs contributions servent à alimenter le plaidoyer au niveau national pour la prise en compte du Genre et des droits des femmes dans les Objectifs du millénaire pour le développement. Et l’atteinte de ces objectifs ne pourra être réalisée qu’en privilégiant la perspective Genre qui tient compte des rôles joués par la femme en sa qualité de mère, donneur de soins et gestionnaire des ressources humaines et naturelles.

Bien que signé par la République démocratique du Congo et ratifié par la SADC, le protocole à la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples n’est pas connue, a fait savoir Mme Joséphine Ngalula Kabeya, secrétaire exécutive du Réseau «Genre et droits de la femme». Soulignant par la même occasion que Gedrofe qui mène des actions à ce sujet invite les autorités à régulariser l’insertion de la Charte dans le Journal officiel.

Sur les 32 articles de la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples, Mme Joséphine Ngalula Kabeya s’est attardée sur ceux relatifs à la situation des veuves, la discrimination à l’égard de la femme, aux divorces et au droit à l’environnement.

Apport de la Bralima

Le thème principal de la 35ème célébration de la Journée internationale de la femme étant : «l’Autonomisation des femmes rurales et leur rôle dans l’éradication de la pauvreté et de la faim, le développement et les défis actuels. Connecter les filles pour inspirer leur avenir», Mme Chantal Mabunda, directrice de la communication à la Bralima, vice-présidente de la Fondation Bralima et corporet, s’est appesantie sur l’expérience de son entreprise concernant l’encadrement de la femme rurale.

Au niveau de Kisangani, a-t-elle indiqué, la Bralima a construit un centre d’alphabétisation pour que les femmes apprennent la gestion de leurs activités. En plus, l’entreprise a installé des rizières un peu partout et ouvert des écoles. Avec les bénéfices qu’elles font, elles parviennent à assurer l’éducation de leurs enfants.

Au mois de novembre 2011, a rappelé Mme Chantal Mabunda, la Bralima a travaillé sur 700 ha sur la ville de Kinshasa, soit 450 ha pour la culture du riz et 250 ha pour la culture maraîchère. Tel est, entre autres, l’apport de la Bralima à l’encadrement de la femme rurale.

Véron-Clément Kongo/Le Potentiel

--------------------------------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois de Mars: Mois de la femme

Message  mongo elombe le 31/3/2012, 10:26 pm

Pourquoi seulement le mois de mars mois de la femme? je déteste ça, je déteste tout ce qui est uniforme genre noêl, la fête des mères, des amoureux etc.

Pour ce qui est de la congolaise qui veut faire du prêt à porter en pagne c'est bien mais en afrique de l'ouest ça existe depuis........

Si le monde était dirigée par les femmes, il y aurait plus de douceur les hommes le savent c'est pour cela internationnallement on parle de parité mais elle n'existe pas, la femme doit se battre pour tout.

Je n'aime pas les revendication des féministes, il y a un peu d'exagération, la femme ne sera jamais l'égal de l'homme.

La cruauté n'est pas qu'une affaire d'hommes.
=============================================================================

Sur les 32 articles de la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples, Mme Joséphine Ngalula Kabeya s’est attardée sur ceux relatifs à la situation des veuves, la discrimination à l’égard de la femme, aux divorces et au droit à l’environnement.
============================================================================

D'accord avec Mme NGALULA, nos veuves souffrent trop ainsi que les femmes divorcées, il est grand temps que nos politiques s'occuppent des problèmes qui les concernent.


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois de Mars: Mois de la femme

Message  regarder et bien voir le 2/4/2012, 10:53 pm

Moi aussi je suis contre cette histoire qu'en cas de divorce la femme doit sortir maboko pamba. Elle a contribue' au developpement du foyer, comment en cas de divorce elle doit sortir mains bredouilles? Je crois que petit a` petit les choses vont s'ameliorer,car j'ai entendu a` kinshasa, le divorce doit mainteenant etre officialise' par l'Etat avant que tout soit consomme'. Et je crois qu'en allant officialiser le divorce que le juge essayera de recompenser la femme s'il y a moyen.

Des femmes sont alle's visiter Etienne Tshisekedi. Mokili oyo, mutu na mutu aza na dossier. Elles ont dit qu'elles en ont assez avec des postes comme ministre des affaires sociales, gerantes et autres attirbue's a` la femme. Elles veulent au moins 40% de participation dans l'executif. Elles disent que cette fois ci elles veulent voir un ministre de la defense femme, un ambassadeur femme, ministre de l'economie femme. car selon elles les femmes ont des atouts necessaire pour occuper n'importe quelle fonction. Moi je les soutiens, je ne vois pas pourquoi ca doit etre un myth d'avoir des ministres de defense, economie, justicie hommes seulement et pas de femmes, nous allons a` l'ecole ensemble, nous sommes ne's tous des parents, et nous connaissons tous le pays.

Journee' de la femme ou journee de pagne?
A` Kinshasa, la journee internationale de la femme n'est plus une journee ou` la femme doit reflechir sur ses ambitions et sur sa vision familiale, sociale et sur sa participation economique et du developpement pour son pays. Cette journee prend une autre allure. C'est maintenant le jour ou` toute jeune fille ou femme de valeur ou a` la mode comme elles disent doit s'habiller en pagne. Il faut s'acheter un pagne et payer le tailleur pour une couture particuliere. les femmes sont maintenant preoccupees plus sur leur accoutrement en ce jour et non plus sur l'idee meme de la journee. Il ya des copains qui perdent meme leurs copines si ils n'ont pas d'argent a` leur payer un pagne. Des hommes qui touchent quand meme d'argent profitent de l'occasion a` se tapper des filles ca` et la` moyennant un pagne. Dans la journee de la femme de ce mois de Mars 2012, les pagnes ont ete vendus tres chers. Je crains que cette journee prenne une tres mauvaise allure, car ca commence tres mal.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois de Mars: Mois de la femme

Message  regarder et bien voir le 25/4/2012, 12:29 am

Ce mois devient de plus en plus serieux, un peu une image de comment la femme congolaise s'habille ce jour la`:



Ah basi pe bayokela biso pe mawa. Avec ba mode moderne,baza ko-provoquer biso, avec liputa pe couture culturelle, bazolat'ango kaka na ndenge ya provocation po biso mibali tozalaka kaka trouble Very Happy Very Happy. Neti muasi oyo asali tout couture ekanga ye na nzoto po forme ya mbisi e-dessine Very Happy Very Happy et que mibali bazala un peu attire'. Bapesa biso pe mua repos, tout compte fait toza pe bana ya ba maman na biso Very Happy Very Happy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois de Mars: Mois de la femme

Message  regarder et bien voir le 1/5/2012, 6:34 pm

L'ambiance du pagne ekomi ti na poto:



Surtout la deuxieme en allant de droite a` gauche, ezo lekela nga penza.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mois de Mars: Mois de la femme

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum