LE PPRD VEUT, ENCORE UNE FOIS, CHARCUTER LA CONSTITUTION ?!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE PPRD VEUT, ENCORE UNE FOIS, CHARCUTER LA CONSTITUTION ?!!!

Message  KOTA le 4/4/2012, 8:18 pm

LE PPRD VEUT, ENCORE UNE FOIS, CHARCUTER LA CONSTITUTION ?!!!


Publié le 4 avril 2012 by democratiechretienne.org

04.04.12 L’Observateur – Que veut le PPRD ?




A l’occasion de la commémoration de ses 10 ans d’existence fêtée avec faste à la Fikin le week-end dernier, le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) a clairement affiché son intention de réviser une fois de plus la constitution. Au moment où la République s’est presque arrêtée à cause de l’absence d’un gouvernement responsable pour gérer au quotidien le pays, la déclaration du secrétaire général du parti présidentiel remettant en cause le mode de scrutin proportionnel et la révision des circonscriptions électorales, est venue remonter la tension perceptible dans le microcosme politique congolais. D’aucuns s’interrogent à juste raison où veut nous mener le PPRD. Sans doute vers le gouffre.


De un. L’impasse politique devant laquelle le pays se trouve aujourd’hui est en grande partie le fait de ce parti politique qui ne cache pas ses ambitions hégémoniques depuis sa célèbre Université de Kisangani tenue en 2010. Hors de ces mémorables assises, les participants avaient affiché ostentatoirement leur désir de ” privatiser ” le président Kabila. S’opposant à l’idée de ce dernier de se présenter comme candidat indépendant c’est-à-dire au-dessus de la mêlée, le PPRD avait pris l’engagement de faire élire seul Joseph Kabila dès le premier tour. Un pari fort risqué. Nous avons encore frais en mémoire ce que la position de ce parti avait provoqué dans les milieux de ses alliés. Ceux-ci n’ont pas caché leur dépit face à cette tentation de leur écrasement par leur puissant allié qui projetait de les écarter dans le partage de responsabilités le moment venu.

Face à la nouvelle donne politique qui avait vu le jour au pays après le retour triomphal d’Etienne Tshisekedi que d’aucuns avaient disqualifié et avec la défection du sémillant Vital Kamerhe qui avait créé son propre parti politique l’UNC, les bonzes du PPRD ont été obligés de rectifier le tir et peaufiner d’autres stratégies pour l’atteinte de leurs ambitions. Mais ils ne sont pas parvenus à convaincre d’un iota Joseph Kabila dans sa position d’être un candidat indépendant. Néanmoins la détermination des Pperdistes de gagner la majorité parlementaire était toujours là. Il fallait à tout prix monter des scénarios de tous genres pour atteindre ce but.

Pour ce, le mécanisme a été mis en place pour la révision de quelques dispositions constitutionnelles dont celle relative au mode scrutin présidentiel. A force des espèces sonnantes et trébuchantes, les députés du PPRD auxquels se sont joints leurs alliés et d’autres se réclamant de l’opposition, ont ramené l’élection présidentielle à un seul tour au lieu de deux comme l’avaient voulu la majorité des Congolais lors du référendum de 2005.

Nous nous souviendrons longtemps de réprobations qu’a suscitées cette révision constitutionnelle inopportune.

Et comme si cela ne suffisait pas, quelques zélés du parti de l’avenue Pumbu sont revenus à la charge à la veille des élections couplées du 28 novembre 2011 pour initier un plan machiavélique à deux volets. Le premier a consisté à dynamiter le PPRD en une multitude des partis alimentaires sans base ni siège, ni structures viables. Conséquence : à peine deux ou trois de cette vingtaine de partis ont obtenu quelques sièges à l’Assemblée nationale. Encore faut-il s’assurer si ces députés ont été réellement élus ou ils sont le fruit des tripatouillages que nous avons tous déplorés.

Le deuxième volet de ce diabolique stratagème a été la manipulation des agents électoraux. Pour sauvegarder son image, la CENI a frappé durement les coupables qui ont succombé aux avances des politiciens véreux. De nombreuses contestations électorales nées des scrutins du 28 novembre ont terni le processus électorale congolais dans son ensemble et sont à l’origine de l’atermoiement actuel pour la désignation du Premier ministre.

<BLOCKQUOTE>
N’ayant apparemment tiré aucune leçon de ce passé très récent, le parti qui se réclame de Kabila a jeté le pavé dans la marre le week-end dernier en proposant la réunion constitutionnelle sur le mode de scrutin et le découpage des circonscriptions électorales.

</BLOCKQUOTE>
Alors que la plupart des Congolais, soucieux de la consolidation de la démocratie dans notre pays, s’attendent à une révision constitutionnelle dans le sens de revenir à deux tours pour l’élection présidentielle, les faucons du PPRD veulent entraîner les Congolais sur une voie sans issue, suicidaire aux conséquences imprévisibles.

Jusqu’à quand les politiciens congolais continueront-ils à mettre à l’avant plan leurs intérêts égoïstes au détriment de ceux de la communauté ? A l’allure où vont les choses, chaque élection appelle une révision constitutionnelle dans le seul but d’assouvir les appétits gloutons de tous ceux qui veulent se maintenir dans les institutions politiques. Quels sont ces Congolais qui vont continuellement accepter d’être de dindons de la farce de quelques illuminés.

<BLOCKQUOTE>
Puisque la pensée précède toujours l’acte, c’est le moment de faire échec à ceux qui veulent prendre la RDC en otage en constituant un front uni contre toute velléité hégémonique d’un parti qui se veut nous replonger dans la dictature de la pensée unique de triste mémoire. On bat le fer quand il est chaud dit-on . Levons-nous tous dès à présent.
</BLOCKQUOTE>
Rombaut Ot.



http://democratiechretienne.org/2012/04/04/le-pprd-veut-encore-une-fois-charcuter-la-constitution/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PPRD VEUT, ENCORE UNE FOIS, CHARCUTER LA CONSTITUTION ?!!!

Message  mongo elombe le 4/4/2012, 10:03 pm

Basila nsoni, batanga mais on dirait qu'ils n'ont plus le sens de l'honneur. KABILA était candidat indépendant babosana où bien? mawa plein.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PPRD VEUT, ENCORE UNE FOIS, CHARCUTER LA CONSTITUTION ?!!!

Message  regarder et bien voir le 5/4/2012, 7:21 pm

Il n y a rien de surprenant, c'est ca la nature des hommes. Quand quelqu'un se lance dans une action et qu'il ne rencontre aucune opposition ou resistance, la personne foncera dans des actions plus extremes que la premiere. Avec la fraude au su de tout le monde mais la comunaute internationale et les congolais arrivent a` accepter le nouveau pouvoir, attendons nous aux evenements de ce genre.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PPRD VEUT, ENCORE UNE FOIS, CHARCUTER LA CONSTITUTION ?!!!

Message  KOTA le 7/3/2013, 11:27 am


La Majorité au pouvoir déterminée à réviser de nouveau la constitution selon diverses sources d’information dignes de foi au pays et à l’étranger /TEMPETE DES TROPIQUES 06.03.13

06.03.13 La Tempête des Tropiques

Selon diverses sources d’information dignes de foi au pays et à l’étranger – La Majorité au pouvoir déterminée à réviser de nouveau la constitution !


Les évêques catholiques du Congo s’élèvent contre cette démarche antidémocratique à travers un mémorandum sans équivoque adressé à Joseph Kabila.
<blockquote> Il n’y a plus de doute possible sur ce qui se disait de bouche à oreille depuis quelques mois : la majorité au pouvoir en RDC est déterminée à réviser de nouveau la constitution du pays, spécialement en son article 220 qui traite de la forme de l’Etat et du mode de scrutin applicable au président de la République.

</blockquote>Selon diverses sources d’information dignes de foi au pays et à l’étranger, la majorité au pouvoir veut même aller plus loin en modifiant les dispositifs constitutionnels, légaux et réglementaires applicable à l’élection des députés nationaux, des députés provinciaux, des sénateurs et autres dirigeants des entités politico-administratives hiérarchiquement inférieures !
L’opinion nationale et internationale se souviendra encore longtemps que la même majorité au pouvoir avait pris unilatéralement la décision de réviser le texte constitutionnel quelques mois avant la tenue de l’élection présidentielle du 28 novembre 2011 afin d’instaurer le scrutin présidentiel à un tour au lieu de deux pour des raisons évidentes!
<blockquote>En route pour l’élection présidentielle de 2016, la majorité au pouvoir veut récidiver en tentant notamment de déverrouiller l’article 220 de la constitution pour imposer aux citoyens une nouvelle forme de l’Etat et en rendant accessible la fonction présidentielle sans limite de temps même pour le dernier à occuper celle-ci avant la promulgation du texte révisé de cette constitution !

</blockquote>Les Evêques catholiques s’y opposent
A défaut de lever l’option d’une élection présidentielle au suffrage universel direct qui représenterait un danger réel pour son ou ses candidats (selon le cas), la majorité au pouvoir tenterait d’imposer l’élection du président de la République au suffrage universel indirect, c’est-à-dire l’élection de ce dernier par les deux chambres du parlement national réunies en congrès au palais du peuple ! On peut imaginer facilement le résultat d’une élection présidentielle par un parlement en majorité constitué de partisans, fanatiques et autres applaudisseurs d’un candidat, à côté de tant d’autres comme lui mais qui ne feraient pas du tout le poids!
En ce qui concerne l’élection des députés nationaux, des sénateurs et d’autres représentants de la population dans les structures politico-administrative hiérarchiquement inférieures, la majorité à au pouvoir s’ingénierait à provoquer une brèche dans le texte constitutionnel pour rendre facilement éligibles leurs représentants actuels dans toutes les institutions à caractère parlementaire et sans limite de temps comme pour le mandat présidentiel !
Ainsi donc, malgré l’accord politique signé le 24 février dernier à Addis-Abeba pour l’établissement d’une paix durable en RDC, un statu quo devant garantir la pérennité des institutions actuelles est en préparation au sein de la majorité au pouvoir.
Les évêques catholiques du Congo s‘élèvent contre cette démarche antidémocratique à travers un mémorandum sans équivoque adressé samedi 22 février dernier à Joseph Kabila.
KAMBALE MUTOGHERWA
http://democratiechretienne.org/2013/03/07/la-majorite-au-pouvoir-determinee-a-reviser-de-nouveau-la-constitution-selon-diverses-sources-dinformation-dignes-de-foi-au-pays-et-a-letranger-tempete-des-tropiques-06-03-13/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PPRD VEUT, ENCORE UNE FOIS, CHARCUTER LA CONSTITUTION ?!!!

Message  KOTA le 7/3/2013, 10:08 pm

ALORS QUE KABILA PROJETTE UNE DEUXIEME REVISION CONSTITUTIONNELLE POUR S ETERNISER AU POUVOIR, VOICI UN VRAI DEMOCRATE:




Sénégal : Macky Sall veut réduire son mandat présidentiel de 7 à 5 ans - Ecofin
www.agenceecofin.com
Apres une rencontre ave le président Hollande au palais de...

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PPRD VEUT, ENCORE UNE FOIS, CHARCUTER LA CONSTITUTION ?!!!

Message  KOTA le 26/11/2013, 7:39 pm

Selon Jeune Afrique Joseph Kabila envisagerais reporter de deux ans de l'élection présidentielle .....donc pour 2018.........
http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2758p028.xml0/election-paul-kagame-denis-sassou-nguesso-joseph-kabila-lections-mandats-presidentiels-onze-hommes-une-femme-un-meme-dilemme.html

Shocked Evil or Very Mad

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PPRD VEUT, ENCORE UNE FOIS, CHARCUTER LA CONSTITUTION ?!!!

Message  Troll le 26/11/2013, 8:09 pm

  Mr KOTA

To mata to kita, vous qui êtes actifs dans la politique êtes notre espoir..Si la Constitution est bradée et rafistolée, ce que ceux de l´opposition dorment et pensent que..demain va prendre soin de lui même tala kaka:hair:  

Quand nous lisons dans Jeune Afrique..ce que Kanambe pense, quand Boshab disait tout haut ce qu´on pense au PPRD:hair: La lutte de l´opposition sera rude et intensive:hair:   

Souvent on nous traite de "retardé mental ou de reveur"..mais après un long sejour en Occident, nous ne cessons de dire:tired: que c´est maintenant qu´il faut lutter, le respect de la Constitution:veryhappy:   dependra avant tout de la lutte de l´opposition.

Et cette lutte doit se faire surtout en Occident, les "dieux" qui influencent le destin du monde se trouvent en Occident..

Troll est entrain de suivre une histoire drôle:hair:  En Afghanistan, Karzai a fait venir le parlement pour decider de l´avenir des forces US sur son territoire:veryhappy:  Le plus drôle est que la grande majorité des parlelmentaires a decidée que les USA peuvent rester en Afghanistan:hair:  Tandis que Karzai..refuse l´avis du Parlement...et pose des conditions..Savez-vous pourquoi? Karzai était contraint á un second tour á cause des fraudes que les USA n´avaient pas acceptés..Et maintenant il assume son dernier mandat, il n´a pas envie de voir les USA interferer:hair: quand son mandat va prendre fin..

Quand John Kerry via son envoyé affirme que les USA seraient impatient d´organiser des élections crédibles et transparentes au Congo.Alors, vous de l´opposition devrait tenir cette main tendue..   

Nous attendons de vous des stratégies, de la determination, de l´intensité, de la Communication dans vos actions:tired:   
WAIT AND SEE

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PPRD VEUT, ENCORE UNE FOIS, CHARCUTER LA CONSTITUTION ?!!!

Message  regarder et bien voir le 26/11/2013, 8:35 pm

Je ne suis pas surpris de cet article, c'est fort visible que Kabila est capable de tout mettre en jeu pour se maintenir aussi longtemps que possible. Tous ces mecanismes qui se mettent en place: gouvernement de cohesion nationale (qui ne sera pas definitive mais renouvellable au moins une fois), commission de suivie de cohesion nationale, tentative de recensement, arrivee' de l'aide financiere europeenne pour des lections), tout ca peut bien permettre a` kabila de depasser 2016.

Mais tout est possible dans le sens que la CI par l'envoye' special americain a fait savoir que les USA souheteraient de voir organiser toutes les elections avant 2016. Bon des fois ces gens disent des choses pour nous distraire, tout est encore possible sur ce point.

C'est a` l'Opposition donc de se battre mais directement disons d'etre aggressive dans ses actions. Il manque d'agressivite' dans l'Opposition. C'est tres passif de dire que kabila est dans l'inconstitutionalite' par telle action ou telle action. Il faudra poser des actions et reactions signalant votre mecontentement et refus categorique contre cette inconstutitionalite', c'est ce qui manque a` l'Opposition. Les opposants influants doivent realiser l'influence occidentale et arriver a` convaincre les puissants pas par des mots mais avec des plans et programes touchant le secteur minier, l'armee', la police, l'enseignement, etc. C'est avec ce genre de plans, pre-contrats et des arrangements a` moitie' conclus avec des multinationales que ces derniers seront convaincus a` vous soutenir. Bien-sur c'est aussi en se positionnant sur le terrain et en etant eligible. Les opposants congolais influant, dans la majorite', ont un probleme de Est-Ouest de la republique (ne sont pas vus dans d'autres coins de la republique). C'est le moment pour eux d'entamer des conquettes dans ce sens, je ne crois pas qu'ils doivent attendre 2016. Les puissants ne sont pas moins inteligents, ils tiennent compte de tous ces facteurs: ils ne voient pas seulement ce que vous pouvez leur offrir, mais votre eligibite' sur l'ensemble du teritoire, votre influence politique sur d'autres acteurs, bien-sur surtout le degre' des interets que vous leur apportez.

Regarder et bien voir
Technology-polytechnique

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PPRD VEUT, ENCORE UNE FOIS, CHARCUTER LA CONSTITUTION ?!!!

Message  KOTA le 26/11/2013, 9:08 pm

Cher Troll,

Tout commence par l information.
Vous savez que nous venons de découvrir que le site de la DC a été piraté et un document fondamental affiché à la Une fixe du site ... a été effacé....
Ce document vous le connaissez: le MONITORING DU VOTE DU 28/11/11...
MALHEUREUSEMENT POUR CES PIRATES,  NOS ARCHIVES ONT PERMIS DE RECONSTITUER CE DOCUMENT QUI DERANGE ET QUI S AFFICHE, MAINTENANT,  ENCORE A LA UNE DE NOTRE SITE.

Toute action commence par l information. cyclops

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PPRD VEUT, ENCORE UNE FOIS, CHARCUTER LA CONSTITUTION ?!!!

Message  Troll le 26/11/2013, 9:25 pm

Exclamation Mr KOTA

Il faut occuper le terrain de l´information á tout prix et surtout informer les decideurs en Occident..Voyex comment la France qui avait fait renverser Patasse en soutenant Bozize s´empresse maintenant de faire placer la RCA sous mandat de l´ONU:o Surprised Surprised 

Au Congo, il faut á tout Prix influencer l´admnistration Obama..avant tout, quand les USA annoncent être en faveur des élections crédibles, c´est le moment de faire usage des archives..du genre monitoring dont vous parlez ici..afin de paver le futur proche.

L´an prochain sera très important pour ce combat...Il faut intensifier la lutte et ne laisser aucune chance á Kanambe:arrow: Arrow Arrow 

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PPRD VEUT, ENCORE UNE FOIS, CHARCUTER LA CONSTITUTION ?!!!

Message  ndonzwau le 26/11/2013, 11:09 pm

Je l'ai déjà dit ici au risque de heurter certains : dans l'absolu, ce n'est pas le dépassement ((anti)constitutionnel !?) de 2 ans de 2016 à 2018 des élections qui me rebuterait; ce sont les "bonnes" raisons de le faire !!!

Quelles seraient les "bonnes raisons" ?
Difficile d'en trouver aujourd'hui du coté du pouvoir lorsque l'on sait qu'ils ont été pris au piège ou plutôt en flagrance de révisitation de la Constitution qui les aurait mis en rude et vigoureux porte-à-faux de l'opinion nationale (et internationale) très efficacement chauffée par l'opposition...
Un fumeux gouvernement de cohésion qui suspendrait le décompte des années du mandat constitutionnel de 5 ans n'en serait évidemment pas non plus ! C''est en l'état de la pure ruse !
(A propos, avez-vous pris connaissance des pensées stratégiques de votre allié de l'Udps, mon lumineux (et illuminé ?) confrère Mpuila et qu'en dites-vous ? Allez voir chez le diabolique Kinkiey si vous ne les avez pas lues !)

La seule voie où je peux trouver le début d'une "bonne raison" c'est la préparation de élections davantage crédibles : un bon recensement qui offrirait un réel état de l'électorat ne me parait pas usurpé...
Mais a-t-on besoin de 4 ans de plus (d'aujourd'hui à 2018) pour y arriver ? Six , huit, dix mois me paraîtraient plus raisonnables...
Comment arriver à un bon recensement, ce GPS humain et cet impératif d'Etat-Civil, d'identification de réels citoyens du Congo de tous mes vœux ? Parlons-en et faisons-le à cette occasion !!!

Je ne peux à cette même occasion m'empêcher de ré-entonner ma rengaine, Mfumu Kota : penser et réaliser les programmes, les stratégies et les actions pour une alternative crédible, informer... assurément; mais les réussir parce qu'unis reste le premier levier à actionner !!!
Je vois fleurir de  partout les coalitions c'est bien mais svp, svp, svp, cher Kota, vous qui êtes en plein chaudron, faites tout pour vous convaincre, convaincre, pousser et réaliser cette large union de l'opposition, la big coalition (de Tshisekedi à Nzanga Mobutu !) ! Vous aurez alors arpenté  75% du chemin de la victoire pour le changement dont le pays a besoin; vous aurez attaqué au meilleur endroit pour vous votre diabolique et rusé adversaire !!!


ndonzwau a écrit:Mfumu Kota,

Il y'a sûrement des priorités plus ponctuelles pour l’opposition ou plutôt pour des forces convaincues d’un vital changement de mode de gouvernance et celles plus programmatiques pour assurer cette alternative…
Néanmoins pour moi, la priorité des priorités, celle qui doit présider à tout auprès de l’UDPS, la DC, l’UNC, l’ECIDE, la MPP, les FAC, la CVD, "Touche pas à mon 220", "Sauvons la RDC" et tutti quanti…, c’est l’union large et forte autour des idées-clés qui incarnent le changement, des leaders identifiés et des stratégies précises immédiates…
Sinon croyez-moi, vos justes et légitimes revendications en ordre dispersé ne pèseront suffisamment et seront ignorées de la plupart et comme 2006 et 2011, 2016 vous passera sous le nez et cette fois peut-être en relative transparence !

En effet un Minaku dûment désigné par la kanambie pour succéder à "JK", avec l’inertie politique normale, les moyens de l’Etat et les derniers "succès" du régime (victoire militaire à l’Est, prises lors des Concertations/piège des opposants cupides…) sera élu devant des opposants en ordre dispersé !
Pouvez-vous alors comprendre, cher Mr Kota, que l'urgence est de réussir cette union car tout ce que vous ferez ensemble aura plus de chances de réussir aujourd'hui et demain, vu le système à affronter ?

Les actions des Jeunes de l’Udps sont les bienvenues et louables mais paradoxalement à double tranchant, insuffisamment pensées et mal ciblées, à mon avis ! L'Udps seule ne suffira guère, c'est plus qu'évident !

D’abord elles ont l’air de ne s‘adresser qu’à leurs militants alors qu’à l’heure il serait plus utile de convaincre et conquérir au-delà, toute la population est à mobiliser…
Ensuite il est plus urgent de choisir des cibles d’actions plus concrètes pour les populations que corporatistes d’un parti politique… Et l'Udps donne l'air de ne parler et de ne se suffire qu'à elle-même, la seule force à l'opposition, solitaire et orgueilleuse, elle ne semble vouloir se lier à aucun pari; peu pratique pour ratisser large...
Enfin poursuivre à l'excès cette référence exclusive à Tshisekedi comme pratiquement au leader irremplaçable et toujours en action alors que l’âge et la lassitude dépeignent davantage son rôle en passivité plutôt qu’en initiatives risque de scléroser le parti et de rendre l’ouverture aux autres de l’opposition difficile, se mettant toujours sous l’ombre de sa conduite active alors qu’il devient davantage aujourd’hui une icône  de l’histoire…
N’est-il pas besoin alors de le remplacer d’ores et déjà par une jeune et moins encombrante relève alors plus souple et plus ouverte aux coalitions et aux mutations de stratégies ?

Ailleurs, sauf pour des aveugles impénitents s’interdisant de voir sauf ce qu’ils veulent, la gestion de l’actuel régime actuel de Léo est (a été) globalement catastrophique mais ne préjugeons pas complètement du bref avenir qui reste du mandat de "JK", pourquoi pas un début de mieux; après tout comme le martelait l’autre, "il n’est jamais trop tard pour mieux faire" !
Est-il, davantage qu’il ne peut paraître au lendemain du succès à l’Est, ce qui reste pour quitter la faillite légendaire de notre Etat depuis la fausse libération de 1997 et particulièrement les 12 ans durant du mandat de "JK", s’avère plus costaud que ce qui vient d’être réussi(!) !
La récente bonne recette de la gestion consensuelle avec le fumeux gouvernement de cohésion relève davantage d’un catalogue de bonnes intentions, pire d’une bonne ruse de contourner l’illégitimité globale dont souffre ce pouvoir plutôt que d’une volonté politique bien sentie et effective de démocratiser et de rendre plus efficient l’Etat pour ses populations…
Les résultats sont loin d'être certains !!!

En face la revendication pour la vérité brute des urnes qui ne consisterait qu’à déposer l’actuel pour le véritable "Président élu" est utopique :
toutes les contorsions du pouvoir avant et après les Concertations attestent d’un aveu de son hold-up électoral, il eût fallu (il faudrait) l’utiliser pour optimiser autrement les outils ainsi offerts en vue de l’intérêt général !
Quant à se cristalliser comme notre ami Troll sur je ne sais quelle reconnaissance de fait par l’Udps de la Présidence née de la fraude qui décrédibiliserait ce parti, ce ne serait soit que tendancieux soit qu'inutilement anachronique... Dans tous les cas la bonne gestion politique ne peut-être que dynamique… Personne n’y construit rien de valable en se figeant sur des constats ou erreurs passés ; il importe toujours de les dépasser, les adapter ou les sublimer…

La priorité aujourd’hui, ai-je dit, c’est de s’engager d'abord dans des stratégies réfléchies et concrètes qui permettent de gagner l’alternance dont d’abord tout pour réaliser cette union de l’opposition ! On ne les trouve pas toujours dans l'opposition !
A vos nouvelles armes, cher Kota !

(...)


Compatriotiquement !
Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PPRD VEUT, ENCORE UNE FOIS, CHARCUTER LA CONSTITUTION ?!!!

Message  KOTA le 1/12/2013, 1:27 pm

RD Congo – 2016 : Kabila s’est embourbé dès ses premiers pas de campagne/ AGORAVOX
par mpp le 1 décembre 2013


RD Congo – 2016 : Kabila s’est embourbé dès ses premiers pas de campagne
Près d’un mois seulement après la dislocation du M23, Joseph Kabila a entamé une tournée dans l’Est du Congo. Un périple qui dissimule à peine la quête d’un troisième mandat à la tête du pays, en dépit de l’obstacle constitutionnel (articles 70 et 220 limitant la présidence à deux mandats consécutifs). Mais c’est sur une route que le Président congolais va devoir affronter son premier adversaire de taille.
En effet, Joseph Kabila tenait à devancer ses adversaires potentiels sur ce terrain de l’Est où l’électeur, dévasté par les affres de la guerre, est annoncé pour être sans pitié pour les candidats de la majorité présidentielle aux prochaines élections. Le Président a ainsi choisi d’effectuer par voie terrestre, le parcours Kisangani – Goma (plus de mille kilomètres) en passant par Bunia, Beni, Butembo et Rutshuru. Mais le voyage va être cauchemardesque, le cortège présidentiel prenant la boue jusqu’aux toits des véhicules.
Le bilan « boueux » de 12 ans de règne
Ainsi le « candidat des 5 chantiers[1] », qui a toujours évité les débats avec ses adversaires politiques, a dû faire face à un adversaire inattendu : la nature. Quelques temps seulement après avoir quitté Kisangani, le cortège présidentiel s’est retrouvé empêtré dans une route atrocement boueuse et en état de délabrement avancé. Le Président est obligé de descendre pendant que l’ensemble de sa délégation se découvre un nouveau métier : cantonniers. Tout le monde s’emploie, pour ainsi dire, à « mettre la main à la pâte ».
Eh oui. Un cauchemar routier qui rappelle de façon brutale au candidat de 2006 qu’il n’a pas dû tenir sa promesse des 5 chantiers. En effet, des routes principales, comme la Nationale 4, devaient être asphaltées, ou tout au moins régulièrement entretenues. La promesse n’a pas été tenue et l’ancien candidat réalise à quel point cela est pénible pour un peuple d’être trompé par les promesses électorales. Le locataire du Palais de la Nation le paie en pataugeant jusqu’aux genoux, tout comme les Congolais de cette région bernés par la promesse des infrastructures routières.
Il fait face à une deuxième promesse non tenue : les emplois. On découvre avec effarement qu’il n’y avait pas de cantonniers sur cet axe routier alors que le passage du Président était annoncé. Dès lors, ce sont les « honorables » de la République qui l’accompagnent et les « prestigieux » militaires de la garde présidentielle qui vont devoir barboter dans les flaques d’eau et se vautrer dans le bourbier pour dégager, à mains nues, la bagnole du « Raïs ».
La campagne de 2016 ne peut pas mieux commencer pour les Congolais dont les cris de souffrance n’atteignent jamais le sommet de l’Etat. Là au moins, c’est la boue, juste une boue sur la route, qui plaidait magnifiquement la cause de tout un peuple, le peuple des « sans voix ».
Des circonstances atténuantes pour Kabila ?
A la décharge de Joseph Kabila, peut-on évoquer la guerre du M23 dont il répète à chaque escale qu’elle est terminée, et qu’elle a dû entraver ses actions ?
A priori, il est impossible de mener des projets de développement sous les crépitements des balles. Mais, dans le cas du « Congo de Kabila », les choses doivent être nuancées. L’excuse de la guerre, en réalité, ne tient pas longtemps, confrontée à l’analyse des faits.
En effet, c’est quoi déjà le M23 ?
Selon les experts de l’ONU[2], de nombreux chercheurs sérieux (Keith Harmon Snow[3]), et même des dirigeants rwandais (général Faustin Kayumba[4]), le M23[5] n’est rien d’autre qu’un conglomérat de soldats rwandais et ougandais que les autorités de Kinshasa intégraient, par vagues successives, dans l’armée et les institutions de la RDC, avec la complicité des Présidents Kagamé et Museveni.
Joseph Kabila a donc sa part de responsabilité dans les désastres occasionnés par les combattants du M23, et ses adversaires politiques n’hésiteront pas à insister sur des cas comme Bosco Ntaganda, intégré et réintégré plusieurs fois et qui s’est révélé être une catastrophe humanitaire à lui tout seul. Il y a bien quelqu’un qui l’a nommé général des FARDC et qui, par conséquent, a préparé le terrain à la tragédie du M23[6].
Dès lors, l’excuse de la guerre, qui aurait entravé les actions en faveur du développement sera difficile à faire avaler aux Congolais. Ils ont appris dans la souffrance à ne pas oublier les complicités et les trahisons qui ont débouché sur la crise du M23.
En tout cas, il en faudra beaucoup plus pour que l’« homme de Kingakati » réussisse à prolonger son bail au Palais de la Nation, déjà que ses tentatives visant à modifier la Constitution mettent les Congolais à fleur de peau.
Et si le plus simple était tout simplement qu’il renonce à rêver de 2016 et prépare sa retraite au sénat[7] ?
Boniface MUSAVULI

[1] Les 5 chantiers : Dans une interview accordée à la presse nationale le 27 octobre (2006 ndlr), Joseph Kabila (avait) annoncé cinq chantiers prioritaires : les infrastructures (routes, rails, ponts), la création d’emplois (…), l’éducation (les écoles et les universités), l’eau et l’électricité, et enfin, la santé. Ajoutant : « Il faut évidemment insister sur la transparence dans la gestion de la cité, des affaires de l’Etat. Il faut remettre de l’ordre dans le pays ». Lors d’un autre entretien au journal belge Le Soir, en novembre, Kabila affirme : « Pour moi, le Congo, c’est la Chine de demain : d’ici 2011 (…). Le Congo va surprendre, car il se redressera beaucoup plus vite que prévu ».




Source : http://www.rfi.fr/actufr/articles/084/article_47988.asp.
Le développement promis en 2006 est toujours en attente. Si l’on en croit le dernier rapport 2013 du PNUD sur la pauvreté dans le monde, le Congo est classé tout dernier (186ème sur 186 pays). Voir rapport : http://hdr.undp.org/en/media/HDR_2013_FR.pdf
[2] Pour les experts de l’ONU, le M23 est une création du Rwanda et de l’Ouganda.
[3] Pour Keith Harmon Snow, correspondant de guerre, cinéaste et professeur de journalisme américain, les combattants du M23 ne sont pas des « rebelles congolais » mais des soldats rwandais et ougandais.
[4] Pour le général rwandais en exil, Faustin Kayumba, non seulement le M23 n’existe pas (parce qu’il s’agit de soldats rwandais), mais surtout il estime que l’armée rwandaise est toujours lourdement engagée au Congo, sûrement avec la complicité des autorités de Kinshasa.
[5] Ces combattants étrangers auraient pu se tenir tranquilles et ne pas s’en prendre aux Congolais qui les avaient relativement tolérés en 1996. Mais ils se sont mis à se comporter en terrain conquis, à se mutiner et à se rebeller pour un oui ou pour un non. Au point de mettre « leur protecteur » (Kabila) en difficulté avec « son peuple ».
[6] La mutinerie du M23 a éclaté à Goma en avril 2012 lorsque les autorités congolaises envisageaient d’interpeller le général Bosco Ntaganda sur demande de la Cour Pénale Internationale. Des soldats se revendiquant de l’ethnie « tutsie », soutenus par le Rwanda et l’Ouganda, ont déserté les casernes et gagné le maquis.
[7] L’article 104 al. 6 de la Constitution de la RD Congo dispose que « Les anciens Présidents de la République élus sont de droit sénateurs à vie. »
 
AGORAVOX







http://democratiechretienne.org/2013/12/01/rd-congo-2016-kabila-sest-embourbe-des-ses-premiers-pas-de-campagne/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PPRD VEUT, ENCORE UNE FOIS, CHARCUTER LA CONSTITUTION ?!!!

Message  Troll le 1/12/2013, 1:37 pm

Arrow Rolling Eyes ..Ba sumba na nganda

Facile de faire des promesses qu´on a pas l´intention de tenir:roll: Rolling Eyes Voici Kanambe qui se retrouve dans la boue..bien que les ressources ne manquent pas, il a été incapable de tenir ses promesses..qui en plus ne figuraient pas dans un programe politique explicite où on pouvait lire les coùt ni la durée d´execution:face: What a Face 

Il souhaite semble-t-il rester deux ans de plus..comme si il peut faire des miracles en deux ans quand il a ´té incapable et incompetant en 12 ans:arrow: Rolling Eyes Rolling Eyes 

Il se retrouve dans la..merde..No Rolling Eyes 

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PPRD VEUT, ENCORE UNE FOIS, CHARCUTER LA CONSTITUTION ?!!!

Message  regarder et bien voir le 1/12/2013, 5:21 pm

Les gens doivent savoir d'avance que le militantisme c'est bon mais n'est pas tout, y a encore d'autres facteurs. Qu'ils sachent que tant qu'il n y a aucun changement dramatique au sein de l'Opposition dans leur maniere, facon, strategie et tactique du combat politique, l'homme Kabila peut bien depasser son mandat ou encore un autre de sa famille politique le succedera. La` soyez-en surs. Avec tout ce dont dispose la MP et la benediction occidentale, un Minaku ou un Katumbi peuvent bien succeder a` Kabila et continuer le meme systeme de jeu. Bien-sur que ces deux par exemple ont etudie' qu'ils pourraient faire une difference par rapport a` Kabila. Mais si par le hazard c'est un autre au sein de la MP comme Olive, sa soeur ou les derniers malhonetes de la MP, qu'arrivera t il? Tout ce que je sais Joseph Kabila et sa famille politique ont encore une grande probabilite' de continuer le reigne en RDC, sauf un miracle qui peut tout basculer. Je vous ai deja prevenu.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PPRD VEUT, ENCORE UNE FOIS, CHARCUTER LA CONSTITUTION ?!!!

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum