Roch Marc Christian Kaboré élu président du Burkina Faso.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Roch Marc Christian Kaboré élu président du Burkina Faso.

Message  Mathilde le 1/12/2015, 4:53 am

BURKINA FASO: URGENT...
Roch Marc Christian Kaboré élu président du Burkina dès le premier tour ce mardi avec 53,49% des voix, contre 29,65% pour Zéphirin Diabré, selon des résultats provisoires de la commission électorale nationale indépendante (Céni). Avant même l’annonce des résultats par la commission électorale, le candidat de l'UPC (Union pour le progrès et le changement) s’était rendu au QG de Roch Marc Christian Kaboré, candidat du MPP (Mouvement du peuple pour le progrès), pour le féliciter de sa victoire à l'élection présidentielle.
Source :RFI



_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Roch Marc Christian Kaboré élu président du Burkina Faso.

Message  Mathilde le 1/12/2015, 4:56 am

Burkina : ce qu’il faut savoir sur Roch Marc Christian Kaboré




http://www.jeuneafrique.com/282904/politique/burkina-quil-faut-savoir-roch-marc-christian-kabore/

_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux


Revenir en haut Aller en bas

Re: Roch Marc Christian Kaboré élu président du Burkina Faso.

Message  ndonzwau le 15/1/2016, 9:07 pm

"Côte d’Ivoire : la justice burkinabè émet un mandat d’arrêt international contre Guillaume Soro
Evil or Very Mad  Twisted Evil  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes                
° http://www.jeuneafrique.com/293994/politique/cote-divoire-justice-burkinabe-emet-mandat-darret-international-contre-guillaume-soro/



Selon nos informations, le Burkina Faso a émis un mandat d'arrêt international contre Guillaume Soro. Le président de l'Assemblée nationale ivoirienne est accusé par la justice militaire burkinabè d'avoir soutenu le putsch du général Gilbert Diendéré et de l'ex-RSP, à la mi-septembre.

Cette fois, l’affaire prend une tournure judiciaire. Régulièrement mis en cause dans les médias depuis la divulgation d’écoutes téléphoniques supposées l’impliquant dans la tentative de coup d’État au Burkina Faso, à la mi-septembre, Guillaume Soro est désormais visé par un mandat d’arrêt international émis par la justice burkinabè. « Ce mandat d’arrêt signifie qu’il est recherché par la justice burkinabè pour être entendu sur un certain nombre de faits qui lui sont reprochés », confie notamment à Jeune Afrique une source sécuritaire proche de l’enquête.
Le 23 décembre, Sita Sangaré, le directeur de la justice militaire en charge de l’enquête sur le putsch manqué du général Gilbert Diendéré et de l’ex-régiment de sécurité présidentielle (RSP), avait révélé que des « écoutes téléphoniques » avaient été versées au dossier, sans toutefois préciser leur contenu ni les interlocuteurs impliqués.

L’ « affaire des écoutes »

Le président de l’Assemblée nationale ivoirienne est fragilisé depuis le mois d’octobre et le début de l' »affaire des écoutes ». Selon plusieurs écoutes téléphoniques supposées, il aurait essayé, en collaboration avec Djibrill Bassolé, l’ancien ministre des Affaires étrangères de Blaise Compaoré, de soutenir les putschistes de l’ex-RSP lors de leur tentative de coup d’État à Ougadougou.
Mi-décembre, la justice burkinabè avait émis un mandat d’arrêt international contre Blaise Compaoré, actuellement réfugié en Côte d’Ivoire, dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat de l’ex-président Thomas Sankara. Cette requête est pour l’instant restée lettre morte à Abidjan. Tout laisse penser qu’il devrait en être de même pour Guillaume Soro, responsable politique ivoirien de premier plan faisant figure de potentiel successeur à Alassane Ouattara.
À LIRE AUSSI :
Côte d’Ivoire – Burkina : ce qu’il faut savoir de l’affaire de l’« enregistrement Soro-Bassolé »


"Côte d’Ivoire: Guillaume Soro visé par un mandat d’arrêt burkinabè?
Evil or Very Mad  Twisted Evil  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes                
°  http://www.rfi.fr/afrique/20160115-cote-ivoire-guillaume-soro-serait-vise-mandat-arret-burkinabe


Le président de l'Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro, ici en mars 2012.

C’est une information de nos confrères du journal Jeune Afrique : le Burkina Faso aurait émis un mandat d'arrêt international contre Guillaume Soro, le président de l’Assemblée nationale ivoirienne. Il est accusé par la justice burkinabè d'avoir soutenu le putsch raté du général Gilbert Diendéré en septembre 2015.


Selon les informations de Jeune Afrique, le Burkina Faso a émis un mandat international contre Guillaume Soro, le numéro deux du régime ivoirien. Une source sécuritaire proche de l’enquête confiait à notre confrère que ce mandat d’arrêt signifie qu’il est recherché par la justice burkinabè pour être entendu sur un certain nombre de faits qui lui sont reprochés.
Cette source fait sans doute allusion à la fameuse conversation téléphonique de septembre dernier où certains croient reconnaître les voix de l’Ivoirien Guillaume Soro (président de l’Assemblée nationale ivoirienne) et du Burkinabè Djibrill Bassolé (ancien ministre des Affaires étrangères burkinabè). L’Ivoirien encourageant le Burkinabè à soutenir le putschiste Gilbert Diendéré.

Pas d'extradition possible

« Il ne s’agit que de rumeurs et pour le moment, à notre connaissance, ni le ministère de la Justice, ni celui des Affaires étrangères ne se sont vu notifier un tel document », a déclaré à RFI le porte-parole du président de l’Assemblée nationale, Moussa Touré, joint au téléphone en fin de matinée. Et il ajoute : « Si ce mandat était avéré, il serait considéré comme un acte hostile de la part des autorités du Burkina Faso ». Acte hostile certes, mais précise-t-il l’heure entre Ouagadougou et Abidjan est à l’apaisement et les deux chefs d’Etat se verront prochainement pour aplanir toutes les questions qui fâchent ou qui pourraient fâcher.
A la présidence ivoirienne, une source contactée par notre correspondant affirme : « En Côte d’Ivoire comme en France, on n’extrade pas ses nationaux ». De leur côté, les autorités du Burkina Faso ne confirment pas non plus cette information."

° http://www.france24.com/fr/20160115-burkina-faso-mandat-arret-guillaume-soro-cote-ivoire-coup-etat-diendere
° http://lefaso.net/spip.php?article69106
° ° http://lefaso.net/spip.php?article69112
° http://www.connectionivoirienne.net/115921/cote-divoire-la-justice-burkinabe-emet-un-mandat-darret-contre-guillaume-soro
° http://news.abidjan.net/h/579133.html
° http://lepointsur.com/presume-mandat-darret-contre-guillaume-soro-jusquou-ira-le-burkina-faso-justice/
° http://koaci.com/cote-divoire-burkina-faso-lance-mandat-darret-contre-guillaume-soro-94994.html
° http://crtv.cm/fr/latest-news/-25/cte-divoire-un-mandat-darrt-international-contre-guillaune-soro-16460.htm




Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Burkina: "attaque terroriste" sur un hôtel fréquenté par des Occidentaux à Ouagadougou

Message  Imperium le 16/1/2016, 3:21 am

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy VOILA OU VOUS AMENE LA DEMOCRATIE DE LA RUE.. Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Une "attaque terroriste" contre un hôtel et un restaurant de Ouagadougou fréquentés par des Occidentaux a fait "plusieurs morts" vendredi soir et des hommes en armes étaient retranchés dans l'hôtel, moins de deux mois après un assaut similaire de jihadistes au Mali.

Des tirs nourris et des détonations ont éclaté vers 19H45 (locale et GMT) dans le secteur de l'hôtel Splendid et du café restaurant Cappuccino voisin, deux établissements du centre de Ouagadougou prisés par les Occidentaux, a constaté un journaliste de l'AFP à proximité des lieux.

Une dizaine de voitures étaient en feu sur l'avenue Kwame Nkrumah, une des principale artères du centre de la capitale où sont situés les deux établissements et où des forces de sécurité sont arrivées environ une heure après.

Les coups de feu semblent avoir été tirés par trois hommes armés et enturbannés, selon ce qu'a pu distinguer ce journaliste de l'AFP. Un témoin a affirmé avoir vu quatre assaillants "enturbannés et de type arabe ou blanc".

Selon des témoins, des tireurs étaient retranchés à l'intérieur de l'hôtel, et donc potentiellement avec des otages. Des échanges de tirs sporadiques étaient toujours entendus peu après 22H00 et aucun bilan n'était disponible dans l'immédiat.

Selon un employé du Cappuccino joint par l'AFP, l'attaque contre cet établissement a fait "plusieurs morts"

Aucune réaction des autorités burkinabè n'étaient immédiatement disponible, alors que l'attaque est un défi pour le pouvoir du président Roch Marc Christian Kaboré, récemment élu.

L'ambassade de France a évoqué sur son site internet une "attaque terroriste" en cours et appelé à "éviter ce périmètre". Une cellule de crise a été mise en place et le vol Air France Paris-Ouagadougou a été dérouté vers le Niger voisin.

Proche de l'aéroport international de Ouagadougou, qui est situé dans la ville, le Splendid, qui compte 147 chambres, est fréquemment utilisé par des Occidentaux et par du personnel des agences onusiennes. Des contrôles de sécurité étaient en place à l'entrée.

Cette attaque est inédite dans la capitale burkinabè, mais le pays, membre du "G5 Sahel" consacré notamment à la lutte anti-terroriste et "point d'appui permanent" de l'opération française Barkhane, a déjà été la cible d'opérations jihadistes.

Des forces spéciales françaises sont d'ailleurs stationnées en banlieue de Ouagadougou.

Une première attaque avait eu lieu vendredi après-midi dans le nord du pays, près de la frontière malienne, au cours de laquelle un gendarme et un civil ont été tués, a indiqué dans la soirée l'armée burkinabè.

Plusieurs attaques de ce type ont eu lieu ces derniers mois, et en avril dernier, le chef de sécurité roumain de la mine de manganèse de Tambao, dans le nord du pays, avait été enlevé par des assaillants, action revendiquée par le groupe islamiste Al-Mourabitoune du chef jihadiste Mokhtar Belmokhtar.

L'attaque de vendredi survient un peu moins de deux mois après celle de l'hôtel Radisson Blu à Bamako. Le 20 novembre, une attaque jihadiste avait fait 20 morts dont 14 étrangers dans la capitale malienne, où des hommes armés avaient retenu en otage pendant plusieurs heures environ 150 clients et employés.

Les forces maliennes, appuyées par des forces spéciales françaises et américaines et des agents de l'ONU, étaient intervenues pour mettre fin à la prise d'otages, tuant deux assaillants et "exfiltrant" 133 personnes, selon les autorités.

L'attentat a été revendiqué par deux groupes jihadistes: le 20 novembre par Al-Mourabitoune et le 22 novembre par le Front de libération du Macina (FLM, mouvement jihadiste malien).

Après ces attaques, les services consulaires français au Burkina avaient étendu la "zone rouge" déconseillée aux voyageurs à une large partie du Burkina sans y faire figurer Ouagadougou. Elles avaient toutefois conseillé des mesures de prudence. Des sources sécuritaires avaient émis l'hypothèse d'une attaque jihadiste dans la région.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roch Marc Christian Kaboré élu président du Burkina Faso.

Message  ndonzwau le 16/1/2016, 4:59 am

PS

Je ne sais comment vous interprétez et comment réagissent l'administration de Ouatarra et les chancelleries africaines et  internationales à ce mandat d'arrêt burkinabé contre Sorro mais moi je trouve que c'est là un geste politique gravissime, une quasi-déclaration de guerre (diplomatique?) du Burkina contre son voisin ivoirien...

Voyons donc; je n'ai aucun doute sur le danger que représente ce Soro pour le Burkina nouveau vu son passé sulfureux d'accointance avec Compraoré déchu au Burkina et les anti-Bagbo aujourd’hui au pouvoir en CI mais il est quand même aujourd'hui le Président de l' Assemblée ivoirienne ! Avait-on épuisé à ce point toutes les modalités diplomatiques  pour se replier sur cet acte diplomatique qui l'est moins avec ce mandat ? Le nouveau Burkina avec un ancien Compraoré-boy aurait-il viré à l'anti de conviction ou a-t-il été acculé débordé à jouer le converti jusqu'à prendre le risque d'une confrontation ouverte avec le puissant voisin ivoirien ou joue-t-il une partition souverainiste à usage interne ?

La suite nous en révélera davantage sûrement mais à moins que la diplomatie toujours nécessaire tempère les ardeurs des quémandeurs je ne vois pas comment ce mandat d'arrêt ne sera pas reçu par les ivoiriens comme un refus de composer à l'amiable entre "frères" voisins, un règlement de comptes violent qui les accule davantage à un rôle (réel ?)de voisin problématique ?
Attendons la suite mais d'ores et déjà le voisinage ne semble pas s'annoncer sous les meilleures auspices avec le nouveau Burkina d'après Compraoré de Kaboré à moins que ce ne soit là que de la gesticulation maladroite d'autant qu'avec un ancien membre de l'équipe de Compraoré on était en droit de s'attendre à un voisinage plus apaisé... 


"Mandat d’arrêt contre le président de l’Assemblée ivoirienne Guillaume Soro
° http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/01/15/mandat-d-arret-contre-le-president-de-l-assemblee-



Un mandat d’arrêt a été lancé par la justice militaire du Burkina Faso contre le président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro, ancien chef de la rébellion, dans le cadre du coup d’Etat raté du 17 septembre 2015 auBurkina Faso, a affirmé, vendredi 15 janvier, une source judiciaire à l’AFP. Aucune réaction de M. Soro ni de ses proches n’était disponible dans l’immédiat.

« Un mandat d’arrêt international a été lancé contre M. Soro dans le cadre de l’enquête sur le putsch [raté] et les écoutes téléphoniques », selon cette source. Des enregistrements téléphoniques attribués à Djibrill Bassolé, ancien ministre des affaires étrangères burkinabé (sous le régime du président déchu Blaise Compaoré), et à M. Soro ont été évoqués dans la presse en novembre.
Guillaume Soro et Djibrill Bassolé, actuellement emprisonné et qui fut un homme clé du régime Compaoré tombé en 2014, ont tous deux nié depuisavoir eu cette conversation, dénonçant une « manipulation ».
Selon la source judiciaire burkinabé, les deux interlocuteurs, dans l’enregistrement d’une quinzaine de minutes, envisagent la possibilité desoutenir le putsch, alors en cours et mené par le général Gilbert Diendéré, ancien bras droit de Compaoré et chef de Régiment de sécurité présidentielle (RSP), l’unité putschiste. Les deux interlocuteurs évoquent aussi la possibilité de « frapper » dans le nord du Burkina pour faire « paniquer » l’arméerégulière qui se préparait à donner l’assaut contre la base du RSP.

« Dénigrement et calomnies »

Début décembre 2015, lors d’une interview à la radio privée Savane FM de Ouagadougou, le premier ministre en exercice Isaac Zida avait affirmé que les écoutes téléphoniques étaient « authentiques ».
En décembre, le procureur militaire du Burkina, le lieutenant-colonel Norbert Koudougou, avait indiqué que les enregistrements avaient été versés au dossier, soulignant qu’« un expert » serait chargé d’authentifier ou dediscréditer ces écoutes.
Le 16 septembre , des soldats du RSP avaient pris en otage le président Michel Kafando et le gouvernement avant de proclamer le coup d’Etat le lendemain. La mobilisation des citoyens et de l’armée loyaliste avait conduit à l’échec du putsch une semaine plus tard.

Djibrill Bassolé a été interpellé à son domicile le 29 septembre. Il a été notamment inculpé de « haute trahison »« attentat à la sûreté de l’Etat » et« collusion avec des forces étrangères pour déstabiliser la sécurité intérieure ».
Guillaume Soro, qui a également fait l’objet en décembre d’un mandat d’amener français dans le cadre de la plainte d’un fils de l’ancien président Gbagbo, s’était défendu mi-décembre devant l’Assemblée nationale affirmant que ces écoutes étaient des « chimères » et qu’il était « victime d’une des pires campagnes de dénigrement et de calomnie ».
« La spirale, l’emballement et l’affolement médiatique sans précédent contre ma personne méritent des clarifications après le passage de cette tempête inouïe », avait-t-il déclaré aux députés."
Lire aussi : La justice française cherche à entendre Guillaume Soro
Lire aussi : Alassane Ouattara face aux défis de son second mandat




Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roch Marc Christian Kaboré élu président du Burkina Faso.

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:53 am


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum