SINDIKA DOKOLO (ET LES CONGOLAIS DEBOUT !) APPELLE LES CONGOLAIS DE LA DIASPORA A MARCHER CE 30 JUIN A BRUXELLES !!!

Aller en bas

SINDIKA DOKOLO (ET LES CONGOLAIS DEBOUT !) APPELLE LES CONGOLAIS DE LA DIASPORA A MARCHER CE 30 JUIN A BRUXELLES !!!

Message  ndonzwau le 24/6/2018, 5:42 am


"Sindika Dokolo appelle les Congolais de la diaspora à marcher ce 30 juin à Bruxelles"





Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: SINDIKA DOKOLO (ET LES CONGOLAIS DEBOUT !) APPELLE LES CONGOLAIS DE LA DIASPORA A MARCHER CE 30 JUIN A BRUXELLES !!!

Message  ndonzwau le 27/6/2018, 11:58 pm

"30 juin 2018: Rendez-vous des Congolais à Bruxelles"
° http://www.cheikfitanews.net/2018/06/30-juin-2018-rendez-vous-des-congolais-a-bruxelles.html



Le samedi 30 juin 2018, Bruxelles sera la capitale européenne des Congolais de l’Europe suite à une série de manifestations qui y seront organisées à l’occasion du 58è anniversaire de l’indépendance de la RD Congo.

Lors d’une conférence de presse tenue à son siège et animée par ses membres Dido Lakama, Andréa Kalubi et Laura Ilunga, l’asbl « Change » de Belgique a rendu public le programme des activités pour cette date. Plusieurs partenaires dont la ville de Bruxelles, collaboreront à ces manifestations.
Le premier événement sera  l'inauguration de la Place Lumumba à la place du Bastion à la sortie du Métro Porte de Namur de Bruxelles, sur initiative de la Ville de Bruxelles  sous la conduite de son  bourgmestre Philippe Close .

La deuxième manifestation sera  une  marche organisée par le mouvement citoyen « Les Congolais Debout » dirigé par Sindika Dokolo. La marche débutera à la porte de Namur à partir de 13h, pour se terminer au rond-point Robert Schuman. Le but de cette marche est de « réclamer d’une voix forte des élections libres pour la RDC Sans triche, sans repression sans report et sans Joseph Kabila. »
Selon les organisateurs, des bus seront disponibles à destination de Bruxelles à partir des villes suivantes :
Verviers-Liège, Namur, Gembloux, Ottignies, Namur, Malines, Vilvoorde, Mons, Charleroi, La louvière, Paris, Lille, Londres, Cologne, Genève.

Le troisième événement enfin sera la 1ère édition du Gala LIPANDA. Ce sera dans la salle du Claridge à Bruxelles.
Les fonds récoltés à cet effet seront destinés à financer deux projets de l'association « change » : la mise en place d'une maison culturelle et d'outils pédagogiques qui auront pour but de revaloriser l'histoire et les cultures africaines à travers l'enseignement et la transmission des savoirs.

Il sied de signaler que dès le 28 auront d’autres manifestations culturelles. (voir programme en annexe.)
Bruxelles, le 26 juin 2018
Cheik FITA



"Deux jours de festivités pour la place Lumumba à Bruxelles"
° https://afrique.lalibre.be/20931/deux-jours-de-festivites-pour-la-place-lumumba-a-bruxelles/



Le 30 juin, le Square du Bastion à Bruxelles sera officiellement rebaptisé Square Lumumba, en l’honneur de l’homme politique congolais assassiné en 1961. Un hommage qui donnera lieu à différentes manifestations culturelles: exposition photos, concerts, débats,… dès ce jeudi[

Annoncée le 17 avril dernier, la nouvelle a été accueillie avec joie et fierté par la communauté congolaise et africaine de Bruxelles: après de nombreuses années de lutte et de demandes répétées, Bruxelles aura enfin sa place Patrice Lumumba.
Situé à l’angle de la chaussée d’Ixelles et de la rue du Champ de Mars, le site a été choisi pour sa position au coeur du quartier Matonge, tout comme la date de l’inauguration qui marquera le 58eanniversaire de l’Indépendance du Congo.

Rapprocher les souvenirs belges et congolais

Lors du Conseil communal qui avait entériné la décision, le 23 avril dernier, le bourgmestre Philippe Close a rappelé qu’en 2001, une commission parlementaire avait été mise sur pied pour déterminer les circonstances exactes du « meurtre avec préméditation » de Patrice Lumumba et l’implication éventuelle des responsables politiques belges. Cette commission avait été amenée à conclure que certains membres du gouvernement et d’autres acteurs belges avaient une responsabilité morale dans les circonstances qui ont conduit à la mort du leader congolais.
« Il est suffisamment regrettable que les faits du passé ne puissent plus être changés. Il est toutefois possible de rapprocher les souvenirs. Les symboles dans ce processus sont de la plus haute importance », a commenté le bourgmestre, fortement applaudi par les représentants d’associations congolaises présents dans le public.
Ce sont ces associations (Bamko asbl, Change asbl, Collectif mémoire coloniale et GFAIA asbl) qui ont élaboré le programme des deux jours et demi de festivités qui vont entourer l’inauguration de ce samedi.

Patrice Lumumba, ses idées et ses combats



Le rendez-vous est fixé dès ce jeudi 28 juin à 16h au théâtre Molière à Ixelles pour une exposition photos et une pièce de théâtre. La Ville de Bruxelles prend le relais le lendemain (vendredi 29 juin) avec des «visites guidées décoloniales» organisées de 10h à 13h, sur le territoire de la commune. Le point de rendez-vous est fixé devant l’Hôtel de Ville sur la Grand-Place.
Quant au programme de conférences et débats autour de «Patrice Lumumba, ses idées et ses combats», il débutera à 17h30 par l’accueil dans la salle Gothique de l’Hôtel de Ville et les mots de bienvenue du bourgmestre Philippe Close. Suivra la présentation de l’exposition photos installée dans la salle des mariages.
Deux débats auront lieu: l’un, de 18h30 à 19h45 et le suivant, de 20h à 21h. Parmi les intervenants du jour citons l’historien Elikia Mbokolo, Madame Georgine Dibua, le professeur Biyogo, Madame Louise Ngandu et Monsieur Moïse Essoh.

Samedi 30 juin, le rendez-vous est fixé à 12h30 pour l’inauguration du Square (tout près de la station de métro Porte de Namur) où se dérouleront les animations culturelles et les concerts. Au menu : fanfare congolaise, allocution du bourgmestre de la Ville de Bruxelles, allocution de la famille de Patrice Lumumba, allocutions des associations du Collectif «Lumumba – Bruxelles 30 juin 2018». Le dévoilement de la plaque aura lieu vers 13h40, il sera salué par les hymnes nationaux belge et congolais. Et par le groupe de gospel «Stand-Up».
Suivront dès 14h30, une série de prestations artistiques : Congo Eza (slam-poésie), Jovita (afro-jazz-funk) Super Rumba, Abou Mehdi (Rap – hip/hop), Dinos (Rap/hip-hop).
Les festivités prendront fin vers 18h"


° http://hautpanel.com/index.php/politique/item/459-les-ressortissants-congolais-de-suisse-seront-a-bruxelles-le-30-juin-prochain-pour-participer-a-la-marche


"Vidéo. Détails des manifestations du 30 juin 2018 à Bruxelles par Change asbl"



"Geneve: Tous à Bruxelles le 30 Juin 2018...Mega-Marche des Congolais"




Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: SINDIKA DOKOLO (ET LES CONGOLAIS DEBOUT !) APPELLE LES CONGOLAIS DE LA DIASPORA A MARCHER CE 30 JUIN A BRUXELLES !!!

Message  ndonzwau le 28/6/2018, 5:59 pm

"RDC: Une marche de la diaspora prévue le 30 juin à Bruxelles"
° https://actualite.cd/2018/06/28/rdc-une-marche-de-la-diaspora-prevue-le-30-juin-a-bruxelles/

Images d’illustration/marche de congolais à Bruxelles

Les congolais de la diaspora vont marcher ce samedi 30 juin à Bruxelles (Belgique) en marge de 58ème anniversaire de l’indépendance de la RDC. Cette manifestation est initiée par le mouvement citoyen “Les congolais debout”, de Sindika Dokolo, pour “marquer la fin de la présidence Kabila”, souligne les organisateurs.

La marche vise aussi à rejeter l’usage de la machine à voter et exiger des élections crédibles, inclusives sans Joseph Kabila, d’après un communiqué des organisateurs.
“Les Congolais de la Diaspora ainsi que les amis du Congo saisissent cette opportunité pour faire entendre avec fermeté, et d’une voix haute et forte leurs exigences à l’UE qui sont : de bonnes élections libres, crédibles et inclusives, c’est-à-dire sans fichier électoral corrompu, sans machine à tricher, sans exclusion des candidats sans répression des manifestations démocratiques, sans report de date des élections et surtout sans Mr Joseph Kabila”, dit le mouvement citoyen  “Les congolais debout”.


Voir l'image sur Twitter



Mbungani@cabinetmbungani



Mlc Belgique convié tous les Membres à participer à la manifestation de ce samedi 30 juin à 14h00 au métro Trône,pour soutenir la marche patriotique du mouvement citoyen "Debout CONGOLAIS"et être à
l'inauguration de la place Lumumba à 11h00 métro:0465123455 @sindika_dokolo
16:33 - 27 juin 2018

Au pays, aucune cérémonie officielle n’est annoncée pour marquer la fête de l’indépendance.
“Qu’un arsenal des sanctions sévères et directes contre les dirigeants civils et/ou militaires congolais, y compris Joseph Kabila et sa famille biologique, soit préparé et prêt à être utilisé afin de dissuader toute personne susceptible de faire dérailler le processus électoral en cours”, ajoutent les organisateurs de la marche."



° http://www.lescongolaisdebout.org
° https://rdcongo.be/tag/sindika-dokolo
° http://www.convention-congolais-etranger.ch/440104999


"30 juin 1960-30 juin 2018: 58 ans que le peuple congolais chosifié végète
° https://blogs.mediapart.fr/freddy-mulongo/blog/250618/30-juin-1960-30-juin-2018-58-ans-que-le-peuple-congolais-chosifie-vegete
Réveil FM International soutient à 100%, la marche de ce 30 juin à Bruxelles, organisée par Sindika Dokolo et les Congolais debout ! Nous devons avoir le courage de soutenir des compatriotes-patriotes qui prennent des initiatives pour la cause de notre pays. Sindika Dokolo mérite ce soutien, n'en déplaisent aux boudeurs patentés et adeptes de polémiques. Ceux ou celles qui veulent diriger le Congo d'aujourd'hui et de demain, doivent être des "Fédérateurs" et "Patriotes". Les tribalo-ethniques patentés n'occuperont plus jamais le trône du Congo.(...)"




https://www.google.com/search?q=SINDIKA+DOKOLO+ET+LES+CONGOLAIS+DEBOUT+MARCHENT+CE+30+JUIN+A+BRUXELLES&rlz=1C1JZAP_frFR690FR690&tbm=isch&source=iu&ictx=1&fir=-ljy9w0jNToxtM%253A%252CJX3mnX3kKQWWAM%252C_&usg=__1cDVV9scdSeKMdOUfTq0LPULZYc%3D&sa=X&ved=0ahUKEwioiNCAsvbbAhXLwBQKHUJwBXsQ9QEIZTAP#imgrc=-ljy9w0jNToxtM:


"Sindika Dokolo mobilise les congolais de la diaspora pour la marche du 30 juin 2018 à Bruxelles"




"Kabila prépare un grand défilé militaire de dissuasion ce 30 juin 2018 – JJ Wondo"
Evil or Very Mad  Twisted Evil  Embarassed  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° http://desc-wondo.org/fr/kabila-prepare-un-grand-defile-militaire-de-dissuasion-ce-30-juin-2018-jj-wondo/


"RDC : Démonstrations de force annoncées le 30 juin"
° https://afrique.lalibre.be/21000/rdc-demonstrations-de-force-annoncees-le-30-juin/

Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: SINDIKA DOKOLO (ET LES CONGOLAIS DEBOUT !) APPELLE LES CONGOLAIS DE LA DIASPORA A MARCHER CE 30 JUIN A BRUXELLES !!!

Message  ndonzwau le 29/6/2018, 6:33 pm

"30 juin 1960 – 30 juin 2018 : 58 ans de souveraineté en RDC sans démocratie"
° http://www.latempete.info/30355-2/



Des Congolais toujours clochardisés, paupérisés, humiliés, chosifiés, privés de bonnes élections, de soins de santé, de l’éducation, d’eau, d’électricité… le tout, dans un climat d’insécurité

La République démocratique du Congo est souveraine depuis le 30 juin 1960. Une indépendance de façade car, à peine sorti du colonialisme de l’homme blanc, le peuple congolais fait face, depuis, à la dictature de ses propres dirigeants qui accentuent sa misère sans ménage.
Tenez ! Mobutu a torturé son peuple de 1965 à 1997, soit 32 ans durant : arrestations arbitraires, musèlement de la presse, monopartisme, répressions sanglantes, enlèvements, assassinats, instrumentalisation de la justice, dictature cruelle… ont caractérisé son règne.
Mzee Laurent-Désiré Kabila arrive en 1997. Après avoir chassé la dictature, il a lui aussi versé dans la dictature. Le nouvel homme fort a suspendu toutes les activités politiques à travers l’ensemble du territoire national, contraignant ainsi certaines personnalités à l’exil. Mzee n’a régné que quatre ans, avant d’être assassiné le 16 janvier 2001 au Palais de marbre.

Joseph Kabila arrive aussitôt, donne une bonne impression en composant avec les rebelles pour former l’architecture gouvernementale 1+4, à la suite du dialogue intercongolais tenu à Sun City, en Afrique du Sud. But principal, mettre fin à la guerre, instaurer la paix et conduire le peuple congolais aux urnes. Joseph Kabila réussit une transition de trois ans, soit de 2003 à 2006. Il organise les premières élections dites démocratiques, bat Jean-Pierre Bemba au second tour de la présidentielle, et décroche un mandat de cinq ans.
Selon les observateurs, Kabila de la transition n’était plus le même que celui qui a été élu en 2006. Il a abandonné la carotte pour la chicotte. Réélu en 2011, Kabila ne sait pas quitter son fauteuil sans l’organisation des élections que le peuple congolais attend depuis décembre 2016. La classe politique de l’Opposition lui reproche le même comportement que celui décrié à l’époque du maréchal.

Pas de démocratie, pas de liberté d’expression, l’impunité règne en maître, le pillage des ressources du pays… Des prisonniers politiques et d’opinion inondent des cellules dans le pays. Parmi eux, Eugène Diomi Ndongala, Jean-Claude Muyambo, Franck Diongo, des combattants de l’Udps, des activistes de mouvements citoyens…
Des manifestations politiques pacifiques de l’Opposition sont violemment réprimées. Parmi ceux qui ont payé de leur sang, Rossy Mukendi, mort par balles le 25 février 2018, en pleine marche pacifique du Comité Laïc de Coordination, alors qu’il se retrouvait dans l’enceinte d’une paroisse à Ngaba.
L’armée, la police… au service du chef de l’Etat. Pourtant, elles sont censées être apolitiques. Les services de sécurité se substituent à la justice, gardant leurs victimes pendant des mois dans leurs locaux.
La République démocratique du Congo célèbre le 58ème anniversaire de son indépendance dans une ambiance dominée par le dépôt des candidatures pour les législatives provinciales prévues ce 23 décembre. Des élections dont la transparence est sujette à contestation, surtout de la part de l’Opposition et d’une frange importante de la société civile.

La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) impose une machine à voter sans consensus, alors que cet outil n’est repris ni dans la loi électorale, ni dans le calendrier du 5 novembre 2017. Cette centrale électorale fonce dans sa démarche suicidaire alors que l’OIF a repéré plus de 7 millions d’enrôlés sans empreintes digitales. Des scrutins auxquels tout le monde ne peut participer, car certains acteurs sont en exil, d’autres dans des prisons, d’autres encore privés de ce droit, parmi lesquels les Congolais de la diaspora.
58 ans d’indépendance alors que le fonctionnement du pays dépend toujours de l’appui extérieur. D’ailleurs, ces mêmes élections connaissent un appui important de la Monusco, notamment en ce qui est du déploiement de certains matériels par hélicoptère, à l’intérieur du pays. La même Monusco sera mise à profit quant à la sécurisation de ce vote.
Les Congolais sont indépendants, mais c’est la communauté internationale qui leur rappelle qu’il est important de respecter la Constitution pour la stabilité de leur pays et de toute la sous-région d’Afrique centrale et de Grands-Lacs."




"58 ans après l’indépendance : les Congolais ont bâti un Congo plus pauvre qu’avant 1960 - Le Phare"
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=210894&Actualiteit=selected

"30 juin 1960-30 juin 2018 : 58 ans d’Indépendance pour quel bilan !"
° https://congo30juin.com/2018/06/19/30-juin-1960-30-juin-2018-58-ans-dindependance-pour-quel-bilan/

"58 ans d’indépendance de la RDC. Démocratie : avancées ou stagnation ?"
° https://laprosperiteonline.net/2018/06/20/58-ans-dindependance-de-la-rdc-democratie-avancees-ou-stagnation/



"Patrice Lumumba : Son discours mémorable du 30 juin 1960"




° http://www.jeuneafrique.com/videos/242314/rdc-le-discours-de-patrice-mery-lumumba-le-30-juin-1960/

° http://www.lesoir.be/165380/article/2018-06-28/manifestation-devant-lambassade-de-belgique-kinshasa-pour-reclamer-le-corps-de
° http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/2018/06/28/une-place-a-bruxelles-pour-patrice-lumumba-jadis-honni-par-les-belges/

Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: SINDIKA DOKOLO (ET LES CONGOLAIS DEBOUT !) APPELLE LES CONGOLAIS DE LA DIASPORA A MARCHER CE 30 JUIN A BRUXELLES !!!

Message  ndonzwau le 29/6/2018, 11:52 pm


"Actu Expliquée 29.06 : Sindika Dokolo annonce une frappe chirurgicale contre la kabilie"



"RDC : Kabila demande à la classe politique de s’impliquer dans la matérialisation des élections
° https://actualite.cd/2018/06/29/rdc-kabila-demande-a-la-classe-politique-de-simpliquer-dans-la-materialisation-des-elections/
Joseph Kabila a prononcé son discours à la nation la veille du 30 juin, jour de la commémoration de la fête de l’indépendance.

« J’invite la classe politique et à toutes les forces sociales à s’impliquer sans réserve à s’impliquer dans la matérialisation de ce rendez-vous historique en vue une fois de plus de consolider notre jeune démocratie laquelle nous ne souffrons du reste d’aucun complexe », a-t-il déclaré dans un message lu sur les antennes de la télévision nationale.
Il a également adressé le même message à la population congolaise.
« Je me réjouis que la célébration de la fête nationale intervienne cette année, en plein processus électoral. Au lendemain de la convocation de l’électorat (…) Ce processus, vous vous en êtes appropriés à différentes étapes de son parcours. Je vous exhorte à vous y accrocher et à démontrer que c’est bien vous les souverains et c’est à vous de décider du sort et de l’avenir de notre cher et beau pays », a-t-il ajouté.
Il a également rendu hommage aux forces de sécurité. Pour terminer, il a émis un souhait de voir s’améliorer l’économie et le social.
« Je reste convaincu que les efforts en cours permettront de poursuivre notre devoir d’améliorer votre bien-être social », a-t-il déclaré.




ACTUALITE.CD@actualitecd



[ltr]#RDC L’adresse de Kabila la veille du 30 juin https://www.pscp.tv/w/bgZ7IjFETEVCb0JQb3FRSmJ8MWxQSnFrZ0FyWlFLYmvHrGv4gWFkqxumlkVmGIwRM2n-w03dJOacGHokZqF6 …[/ltr]
21:08 - 29 juin 2018


ACTUALITE.CD @actualitecd


‪#RDC L’adresse de Kabila la veille du 30 juin ‬
pscp.tv

https://www.pscp.tv/actualitecd/1lPJqkgArZQKb



"Joseph Kabila reste égal à lui-même"
° http://www.kinshasatimes.cd/joseph-kabila-reste-egal-a-lui-meme/
Non, ça ne sera pas pour ce soir. L’annonce du président de la République Joseph Kabila sur son intention de ne pas briguer de troisième mandat. Il a pourtant parlé du processus électoral dans son discours à la Nation adressé traditionnellement aux congolais, à la veille du 30 juin, date de l’indépendance du pays. Mais pas un seul mot sur son avenir politique.

“Souveraineté”, ” impérialisme “ sont les deux mots qui ont d’entre de jeu ponctué le discours attendu du président de la République ce 29 juin, une façon de rejeter les pressions extérieures qui l’appellent constamment à déclarer publiquement qu’il ne sera pas candidat pour un troisième mandat consécutif, contre la constitution congolaise. Ces multiples appels ont reçu ce soir là une réponse, la même d’ailleurs : “le silence du Chef”.
Saluant le travail accompli par la Commission électorale nationale indépendante dans le processus électoral qui avance à grand pas, avec la convocation du corps électoral à la veille de l’indépendance, Joseph Kabila s’est limité à inviter “toute la classe politique et toutes les forces sociales à s’impliquer sans réserve dans la matérialisation de ce rendez-vous historique”. Il n’est pas venu là où certains l’attendaient.

A-t-il raté l’occasion de devenir “un héros” en n’annonçant pas sa non représentation à la prochaine présidentielle comme l’ont souhaité les États-Unis à l’occasion aussi de l’indépendance du pays de l’Oncle Sam? Difficile de le dire pour le moment, d’autant plus que le manque d’annonce ne traduirait pas forcément la volonté de Joseph Kabila de briguer un troisième mandat. Mais encore une fois de plus, Joseph Kabila est resté égal à lui-même et ne s’est pas plié aux pressions extérieures. Pressions qui ne sont rien d’autres à ses yeux que de l’ingérence dans les affaires internes de la RDC.

Joseph Kabila prêt à lâcher


"RDC : Défilé militaire annulé… « Trop dangereux! »"
° https://afrique.lalibre.be/21053/rdc-defile-militaire-annule-trop-dangereux/
« Une démonstration de force envoyée aux voisins ». Beaucoup à Kinshasa et chez les spécialistes de la chose militare attendaient que la Kabilie mette les petits plats dans les grands pour ce défilé de la fête nationale ce samedi 30 juin.

Finalement, il n’en sera rien (voir le document ci dessous)


« Le risque était trop sérieux », nous explique un haut gradé qui confirme l’authenticité du courrier signé par le général Amisi annonçant l’annulation du défilé militaire et l’organisation d’une marche et d’activités sportives.
« Cela gronde et cela grogne de plus en plus dans les rangs de l’armée. L’entourage du président tente de le nier, mais c’est la vérité. Les militaires congolais en ont assez d’assister à cette répression perpétuelle à l’égard de la population civile », continue notre haut gradé pourtant initialement très hésitant à répondre à nos questions. « Les militaires congolais ont des femmes, des parents, des enfants. Jusqu’ici, ils ont obéï aux ordres mais ils espèrent que leur situation changera avec la tenue des élections. »

Selon notre militaire, qui se dit « soulagé par l’annulation du défilé militaire », les soldats congolais « sont fatigués. Le pouvoir ne les respecte pas et, eux, veulent le changement. Ceux qui ont connu Moïse katumbi au Katanga ne jurent que par lui. Et ce ne sont pas que des Katangais, loin de là. Il y a une vraie fronde qui se développe, je ne parle pas d’une révolte, nous sommes quand même tous des soldats, mais ils veulent le changement et ils se rendent compte que si le chef de l’Etat s’entête, ce sera le retour de la violence extrême et ils seront amenés à intervenir contre la population civile. Un scénario dont ils ne veulent pas. »"

° http://www.afriwave.com/2018/06/29/kinshasa-defile-militaire-du-30-juin-2018-annule-quid-dune-adresse-de-kabila-a-la-nation/

° https://www.politico.cd/actualite/la-une/2018/06/29/le-president-va-faire-une-grande-annonce-ce-soir-sur-son-avenir.html

Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: SINDIKA DOKOLO (ET LES CONGOLAIS DEBOUT !) APPELLE LES CONGOLAIS DE LA DIASPORA A MARCHER CE 30 JUIN A BRUXELLES !!!

Message  ndonzwau le 1/7/2018, 11:44 pm


"MARCHE ANTI KABILA : Sindika DOKOLO et les Congolais Debout défient la kabilie à Bruxelles"



"Megamanifestation des congolais à Bruxelles 30 juin 2018 "



"MPBTV Actualité Compliquée 01-07-Pari réussi pour Sindika Dokolo /Bruxelles Tombe Kabila tremble"



"Sindika Dokolo joue et gagne. Une grande mobilisation pour la manifestation du 30/06/18 à Bruxelles"



"DISCOURS YA SINDIKA DOKOLO NA FETE YA INDEPENDENCE NA BRUXELLES BOYOKA"



"Sindika Dokolo promet à Kabila et cie des frappes chirurgicales"



"BRUXELLES le 30 juin 2018 : Marche des Congolais avec la participation de SINDIKA DOKOLO"



"EN DIRECT : Marche Les Congolais Debout à Bruxelles (30 JUIN 2018)"



"Analyse du 30/06/2018 sur le discours de Joseph Kabila"



"(LIVE!) Honoré NGBANDA Dresse un Tableau Sombre de la Situation Géopolitique de la Crise Congolaise"



"Plus de 300 personnes étaient à l'inauguration du square Patrice Lumumba à Bruxelles
° http://www.lalibre.be/regions/bruxelles/plus-de-300-personnes-etaient-a-l-inauguration-du-square-patrice-lumumba-a-bruxelles-5b37940f5532692547d23ecc


Inauguration à Bruxelles d'un square en hommage à Patrice Lumumba
RTL Vidéos - Sujet par sujet

BRUXELLES Entre 300 et 350 personnes, selon l'estimation de la police de Bruxelles-Ixelles, ont pris part samedi à l'inauguration du square Patrice Lumumba à Bruxelles, près de la Porte de Namur, à l'entrée du quartier Matonge. L'événement s'est ouvert en musique avec une fanfare congolaise et des danseurs traditionnels. De nombreux échevins et conseillers communaux de la Ville de Bruxelles étaient présents. Le texte demandant de dédier un espace public à Patrice Lumumba avait été voté à l'unanimité au Conseil communal. Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close a déclaré qu'il était très heureux d'avoir un square Lumumba sur son territoire et que cette inauguration n'était que le début d'une autre histoire entre la diaspora congolaise et les Bruxellois.
La parole a ensuite été donnée aux associations, qui ont porté le projet pendant des années. "On parle peu de la colonisation dans les écoles et des Congolais belges se sentent brimés", explique Laura Ilunga, membre de l'association Change. "Avoir cette plaque à l'entrée du quartier congolais de Matonge est une reconnaissance forte et on espère que ce ne sera pas la seule et que ce sera un premier pas". Un membre de la famille de Patrice Lumumba a exprimé son émotion face à cette marque reconnaissance qui légitime l'importance de ses combats dans l'histoire de la République démocratique du Congo et de la Belgique.

Le drapeau posé sur le mat tronqué a été soulevé en fin de cérémonie pour dévoiler la plaque commémorative. Les hymnes nationaux belge et congolais ont refermé l'événement et ont fait place à une après-midi ponctuée de prestations artistiques et de concerts. De nombreux participants à la cérémonie sont ensuite partis en cortège jusqu'au rond-point Schuman devant les institutions européennes.
Figure de l'indépendance du Congo belge, Patrice Lumumba a été le Premier ministre de la République démocratique du Congo de juin à septembre 1960. Il a été assassiné le 17 janvier 1961 dans des circonstances troubles qui mettent en cause des responsables belges. En 2002, le ministre des Affaires étrangères Louis Michel avait expliqué que la Commission d'enquête parlementaire belge estimait que rien n'indiquait que le gouvernement de l'époque ait demandé son élimination physique, avant de reconnaître que "certains membres du gouvernement d'alors et certains acteurs belges de l'époque portent une part irréfutable de responsabilité dans les événements qui ont conduit à la mort de Patrice Lumumba". Il a enfin exprimé, au nom du gouvernement, ses profonds regrets et ses excuses.

Une personne sous le coup de l'émotion a crié "Vous avez tué Lumumba" lors de la cérémonie. Elle a été écartée un moment en attendant qu'elle retrouve son calme, a expliqué la porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles. Il n'y a pas eu d'incident.
Joseph Mbeka, coordinateur général du mouvement La Résistance congolaise, s'est plaint par voie de presse de ne pas avoir été autorisé à se joindre à cette inauguration, qu'il dit avoir lui aussi portée. Il estime que ce refus outrepasse l'arrêt du Conseil d'Etat, qui annule l'arrêté du bourgmestre Philippe Close ne l'autorisant plus à manifester sur le territoire de la Ville.
Belga"



"Le nouveau square Lumumba inauguré à Bruxelles"
° https://bx1.be/news/nouveau-square-lumumba-inaugure-a-bruxelles/
"Un bout de trotttoir pour sceller le retour symbolique de Lumumba"
° http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/2018/06/30/un-bout-de-trotttoir-pour-sceller-le-retour-symbolique-de-lumumba/
° http://www.slateafrique.com/869366/rdc-un-square-lumumba-
° http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/2018/06/28/une-place-a-bruxelles-pour-patrice-lumumba-jadis-honni-par-les-belges/
"Bruxelles inaugure un square Lumumba, hommage au héros de l'indépendance du Congo belge"
° https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/bruxelles-inaugure-square-lumumba-hommage-au-heros-independance-du-congo-belge-1503969.html

"RDC: UN SQUARE LUMUMBA À BRUXELLES, POUR RÉFLÉCHIR AUX STIGMATES DE LA COLONISATION"
° http://www.izf.net/afp/rdc-un-square-lumumba-bruxelles-pour-reflechir-aux-stigmates-colonisation

"Patrice Lumumba un héros pour les jeunes"
° http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/2018/06/30/patrice-lumumba-un-heros-pour-les-jeunes/

"RDC : pourquoi le défilé militaire du 30 juin a finalement été annulé"
° http://www.jeuneafrique.com/586341/politique/rdc-pourquoi-le-defile-militaire-du-30-juin-est-finalement-annule/

"RDC: 30 juin, les dessous du discours de Joseph Kabila
° https://www.politico.cd/actualite/la-une/2018/06/30/rdc-30-juin-les-dessous-du-discours-de-joseph-kabila.html

Le président Joseph Kabila s’est adressé à la nation dans un discours à la télévision nationale, appelant la classe politique à s’approprier du processus électoral en cours, sans toutefois se prononcer sur son avenir politique. 

Un de ses proches du Président congolais était pourtant sûr et certain. “Selon le dernier discours que j’ai pu consulter, il s’agit d’une adresse émouvante à la Nation, où le président va, pour la première fois, annoncer des grandes nouvelles sur son avenir“, rapportait-il, refusant de donner plus de détails. Il ne sera question d’aucune annonce. Dans son allocution, Joseph Kabila est resté égal à lui-même: combatif plus que jamais, revenant de nouveau sur son discours souverainiste.
Les futures élections permettront la consolidation de la démocratie congolaise qui ne doit souffrir d’aucun complexe“, dit le Chef de l’Etat congolais, tout en appelant les Congolais à faire face à “toutes les menaces qui pèsent sur l’ autodétermination de la RDC.” Dans le fond, la grande annonce de ce discours n’est sans doute que la présence de Kabila devant les téléspectateurs, alors qu’i avait séché cet exercice l’année dernière.

Que s’est-il passé?

Pourtant, derrière les caméras, beaucoup de choses ont changé aux dernières minutes de l’intervention du Président. D’abord, et comme on le confirmera plus tard, le défilé militaire prévu pour la célébration de ce 58ème anniversaire de la fête de l’indépendance sera annulé. Officiellement, aucune raison n’est donnée. On parle plutôt, dans une note consultée par POLITICO.CD, d’une “marche” et des activités sportives.
Par ailleurs, ce discours parait comme une réponse aux multiples pressions exercées par plusieurs organisations tant nationales qu”internationales. Dès mercredi à Kinshasa, les Etats-Unis étaient les premiers à monter au créneau pour demander au président congolais de s’en aller à l’issue des élections prévues cette année.  “Le Président Kabila peut devenir un héros dans l’histoire congolaise, s’il façonne, en décembre de cette année, le premier transfert pacifique, crédible et démocratique du pouvoir de son pays” a déclaré Jennifer Haskell, chargée d’affaires à l’ambassade des États-Unis à Kinshasa.
Un peu plus tôt dans la semaine, le Département d’Etat américain a annoncé des nouvelles sanctions contre des autorités congolaises. Pour les États-Unis, ces personnalités sont responsables des violations “flagrantes” des droits de l’homme ou coupables des faits de corruption.

De son côté, l’organisation Human Rights Watch a appelé vendredi le Chef de l’Etat congolais à se prononcer sur son avenir. « Il y a toujours beaucoup d’incertitudes quant à savoir si le Président Kabila va se retirer en accord avec la Constitution, et permettre un scrutin crédible qui marquerait la première transition démocratique en RD Congo depuis son indépendance », a déclaré Ida Sawyer, directrice pour l’Afrique centrale à Human Rights Watch. « Si Kabila ne le fait pas, cela renforcera le risque de violences et d’instabilité à grande échelle, avec des conséquences potentiellement désastreuses pour toute la région. »

Des calculs politiques bouleversés

Dans la même lignée, les prêtres de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) ont lancé un vibrant appel à “sauver le processus électoral” dans la journée, insistant sur le fait que le président Joseph Kabila se devait d’apaiser l’opinion en déclarant clairement qu’il ne se représentera pas.
Plus loin, le discours insipide de Kabila relève tout aussi un changement de cap brusque, lié aux données politiques qui ont diamétralement évolué depuis l’acquittement de l’opposant Jean-Pierre Bemba, le 8 juin dernier par la Cour Pénale Internationale (CPI). La libération soudaine du leader du Mouvement de Libération du Congo (MLC) porte un coup fatal aux plans du Président à se choisir un successeur.
En effet, si ses principaux opposants dont Moïse Katumbi, ont pu être facilement écarte du prochain vote, la participation de Jean-Pierre Bemba, leader populaire de l’opposition et principal challenger de Kabila à la Présidentielle de 2006, amoindrie sérieusement les chances du pouvoir congolais au prochain scrutin.  Par ailleurs, alors qu’il n’a pas encore pris la parole depuis sa libération, les faits et gestes de Bemba sont scrutés à Kinshasa où la Majorité Présidentielle a d’ailleurs montré de signaux d’accalmie, dans l’idée d’éviter un affrontement frontal.

Une fois de plus, Joseph Kabila se garde ainsi toutes les options, y compris celle de se représenter, alors que la Commission électorale devrait bientôt organiser les dépôts de candidature pour la prochaine Présidentielle. Une chose restera sûre: le discours de ce soir n’est pas celui qui était prévu."


Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: SINDIKA DOKOLO (ET LES CONGOLAIS DEBOUT !) APPELLE LES CONGOLAIS DE LA DIASPORA A MARCHER CE 30 JUIN A BRUXELLES !!!

Message  ndonzwau le 2/7/2018, 11:45 pm

"Kabila adresse un message d’espoir aux Congolais"
° http://groupelavenir.org/


"Message du 30 juin au préident Kabila : le suspense demeure"
° http://lepotentielonline.com/


"UN DISCOURS SOUVERAINISTE"
° http://www.forumdesas.org/spip.php?article16186


"RDC : le discours de Joseph Kabila est « un rendez-vous manqué » (UDPS)"
° https://www.radiookapi.net/2018/07/01/actualite/politique/rdc-le-discours-de-joseph-kabila-est-un-rendez-vous-manque-udps


"Message du Dr Mukwege à l’occasion de la fête de l’indépendance 2018"
° http://fondationpanzirdc.org/message/


"Mgr Muhindo de l’ECC : « Nous n’avons pas encore reçu la vraie indépendance de notre pays"
°  https://www.radiookapi.net/2018/07/02/actualite/politique/mgr-muhindo-de-lecc-nous-navons-pas-encore-recu-la-vraie-independance



"Congo-Kinshasa. 58 ans de néocolonisation ou d’indépendance ? La preuve par les livres, les documentaires et les articles"
° http://www.ingeta.com/congo-kinshasa-58-ans-de-neocolonisation-ou-dindependance/
° http://www.ingeta.com/congo-kinshasa-58-ans-de-neocolonisation-ou-independance-suite-et-fin/

Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: SINDIKA DOKOLO (ET LES CONGOLAIS DEBOUT !) APPELLE LES CONGOLAIS DE LA DIASPORA A MARCHER CE 30 JUIN A BRUXELLES !!!

Message  ndonzwau le 4/7/2018, 6:40 pm

Admin a écrit:Il a un coté "Obama" ce Sindika

C'est simple pour moi, Admin, pour la première fois j'ai un coup de cœur total envers un 'homme public' Congolais pour autant que l'on puisse considérer Sindika Dokolo comme un réel homme public Congolais : il s'exprime et agit à partir de l'extérieur, il est dans le fond à moitié Congolais dans la mesure où il a élu domicile depuis longtemps en Angola (et en Europe) et enfin il agit certes dans l'espace public mais en 'citoyen' et non en leader politique comme nous avons l'habitude de le voir...
            cyclops  cyclops  cyclops

Je dois avouer ma sympathie profonde envers Sindika Dokolo, je dirais même plus, davantage qu’un choix motivé c’est d’abord une affection en une personne qui pour moi respire la bonne foi. Ses façons de faire, ses convictions affirmées en font un personnage quasi unique dans l’espace public de notre pays, un homme qui peut mériter la confiance de ses concitoyens…
Ainsi, je me trompe peut-être, trop naïf, est-il que pour moi, il faut être aveugle par ignorance, fanatisme ou par quelque idéologie trop dogmatique, de ne pas voir que Dokolo a un réel amour de son pays et de ses frères et sœurs Congolais. Son souci du bien de ceux-ci précède l’intérêt de la victoire de n’importe quel leader politique qu’il aurait choisi. Sa quasi naïveté en la foi active en son combat citoyen, que celui-ci puisse influer décisivement sur le devenir politique de notre pays, en témoigne…

On irait bien à raison jusqu’à spéculer si Dokolo n’avait pas cette chance d’être riche matériellement et culturellement il aurait été autant détaché de certaines préoccupations alimentaires et politiciennes ; qu’à cela ne tienne, le résultat est que nous avons un Congolais qui fait preuve de responsabilité, d’intelligence et de courage pour s’activer en vue d’un avenir meilleur de son pays, le résultat est que lui, veut faire de sa chance de naissance une passerelle pour que d’autres Congolais assument davantage les outils de la maîtrise de leur destin…

Certains d’entre nous ne voient pas ce que je vois et vont trouver à redire,
lui reprochant même de parler de Bruxelles comme si la diaspora et l’international ne comptaient pour rien, comme si pour la plupart d'entre eux, ils ne parlaient pas de l'étranger… Bon, pourquoi pas, la démocratie est aussi la diversité d’opinions et des stratégies sauf que nous ne réalisons pas toujours que nous Congolais sommes quelque part champions de faire des nôtres les meilleures et de trouver d’abord à redire sur ce que fait l’autre avant de voir où il veut nous mener.
Quelles que soient les bonnes raisons de ces mécontents, nous devrions en effet d’abord nous préoccuper de l’objectif qui est le nôtre à nous tous du changement durable de gouvernance dans notre pays ? N’est-ce pas celui de Dokolo, surtout qu’il semble être loin du ‘pouvoir pour le pouvoir’ mais dans la sensibilisation et la conscientisation du peuple ? L’essentiel n’est-il pas qu’il y arrive car en effet tout fait nombre…

« Les Congolais Debout » comme mouvement des siens au pays et dans la diaspora
appelé à sensibiliser, conscientiser et à mobiliser ses frères et sœurs pour le combat contre la dictature, un rassemblement massif le week-end dernier à Bruxelles pour marquer autrement le coup et maintenant une descente au parlement européen pour tenter de sensibiliser ses hautes instances internationales à faire un choix entre le peuple qui souffre et veut légitimement le changement et le régime arbitraire et criminel de ‘JK’…
« Les Congolais debout » avec lui en tête entendent mener des actions concrètes pour « faire vaciller » l’oligarchie kabiliste au plan financier ; ils veulent centrer leur combat sur des « valeurs » et non sur les seuls individus, appellant ainsi à un « changement de mentalité » en rejetant notamment la peur, ils convient enfin l’opposition et la société civile à l’union « seul un effort collectif pourrait apporter la solution à la crise congolaise »…

Alors quelles sont ses garanties du succès, que devons-nous patriotes Congolais lui apporter de plus pour que nous y arrivons tous (déjà en signant bientôt la « pétition » ), que doit-il faire de plus de son côté avec son mouvement ‘les Congolais debout’ pour enfin créer dans ce peuple cette capacité d’indignation et d’action qui puisse enfin chasser les dictateurs qui nous régentent ?

Voilà pour moi, quelques questions et d’autres qu'on ne manquera pas de se poser, notamment sur ses sympathies politiques personnelles et notamment sa possible entrée dans la politique active, qu’il importe de lui poser pour parfaire son opinion sinon vous l'aurez compris, ma religion personnelle est déjà acquise comme j’ai tenté de vous l’expliciter…


"Sindika Dokolo: « Si nous ne faisons pas attention, un autre Kabila succédera à Kabila »"
° http://www.congoindependant.com/sindika-dokolo-si-nous-ne-faisons-pas-attention-un-autre-kabila-succedera-a-kabila/
"RDC : La lettre de Sindika Dokolo à Antonio Guterres"
° https://afrique.lalibre.be/17620/rdc-la-lettre-de-sindika-dokolo-a-antonio-guterres/
"RDC : Ils s'unissent pour pousser Kabila vers la sortie"
° https://information.tv5monde.com/afrique/rdc-ils-s-unissent-pour-pousser-kabila-vers-la-sortie-186808
° https://laprosperiteonline.net/2017/08/23/jusquou-irait-sindika-dokolo-rdc-lombre-de-soros-signalee/

"BOTALA NDENGE SINDIKA DOKOLO AWUTI KOFUNDA KABILA NA PARLEMENT EUROPEEN"




POUR DES SANCTIONS CONTRE JOSEPH KABILA ET SES PROCHES
° https://www.change.org/p/european-parliament-pour-des-sanctions-contre-kabila/psf/promote_or_share?share=false





SINDIKA DOKOLO a lancé cette pétition adressée à European Parliament et à 2 autres

A la veille de nouvelles manifestations pour reclamer des elections credibles en rdc et afin de prevenir la repression, tous ensemble, reclamons a l'EU les mesures urgentes suivantes, contre Mr Kabila et ses proches : 
1. Une position europeenne forte pour mettre un terme a l'impunite et dissuader l'usage de la force violente dans la repression de manifestations pacifiques;
2. La mise en oeuvre de nouvelles sanctions d'une severite exemplaire  contre toute personne qui, par ses declarations publiques, par ses initiatives politiques ou par ses actes violents, empecherait la tenue d'elections libres, democratiques et credibles le 23 dec 2018.
ENGLISH VERSION
On the eve of new demonstrations to claim credible elections in the DRC and to prevent more repression, all together, let’s demand from the EU the following urgent measures against Mr. Kabila and his associates :

1. A strong European position to put an end to impunity and to help prevent the use of violent force in the repression of peaceful demonstrations;

2. The implementation of new sanctions of an exemplary severity against any person who, by their public statements, by their political initiatives or their violent acts, would prevent free, democratic and credible elections on December 23, 2018.
 



Mises à jour





[list=type-break-word]
[*]
il y a 18 heures

4 000 signataires

[*]
il y a 4 jours

SINDIKA DOKOLO a lancé cette pétition

[/list]

Commentaires








Chanel SALIKI·il y a 4 jours

Que la kabilie dégage car peuple gagne tjrs







gabriel ngoma·il y a 4 jours

Le regime d occupation kabiliste doit partir.


  • 6


Signaler
Voir tous les commentaires
Signaler une violation des politiques
4 548 ont signé. Allez jusqu'à 5 000 !


SINDIKA DOKOLO a signé la pétition


Garcia Makuiza MAKUIZA a signé la pétition il y a 1 minute


Benoit Mbuyi a signé la pétition il y a 2 minutes


Oui ! Dites-moi si cette pétition est victorieuse et comment je peux en aider d'autres
Non. Je ne veux pas être informé.e si cette pétition ou une autre progresse.

Signez cette pétition
Partager avec vos amis Facebook

Ne pas faire apparaître mes nom et commentaire sur cette pétition
Nous traitons vos renseignements personnelles conformément à notre Politique d’utilisation des données et à nos Conditions d'utilisation.


Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: SINDIKA DOKOLO (ET LES CONGOLAIS DEBOUT !) APPELLE LES CONGOLAIS DE LA DIASPORA A MARCHER CE 30 JUIN A BRUXELLES !!!

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum