Fameuse Interview de Joseph Kabila ou dès 2007 il affirmait ne pas être tenté de modifier la constitution!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fameuse Interview de Joseph Kabila ou dès 2007 il affirmait ne pas être tenté de modifier la constitution!

Message  NgongaEbeti le 13/7/2014, 9:08 am

Je croyais que cette interview avait été réalisée avec Colette Braeckman alors qu'en realite c'etait Jeune Afrique qui l'avait faite. Ici, Joseph Kabila dit tres clairement , des 2007, qu'il n'avait aucune intention de modifier la constitution pour se mainteninr au pouvoir et sous l'insistence du journaliste, il affirme meme qu'il n'est pas a compter parmi les presodents africians qui s'adonnent a ce genre de pratiques. Bref, voici l'interview en entier car elle contient d'autres infos importantes sur d'autres sujets comme les mines par exemple.

Tout le monde sur ce forum, j'en sui presque certain, avait lu cet interview a l'epoque et donc cela ne sera qu'une 2eme lecture pour nombreux ici. Mais cela ne nous sert qu'a illustrer, encore une fois, comment tout ce debat sur une modification de la constitution en vue du maintien de Joseph Kabila au pouvoir n'est qu'un pietre proces d'intention de la part d'une opposition pauvre, a cours d'idees et mal-inspiree.

http://cdfafrique.afrikblog.com/archives/2007/06/29/5462081.html

29 JUIN 2007
Interview de Kabila dans Jeune Afrique - extraits

Jeune Afrique : Pensez-vous que Laurent Nkundabatware bénéficie du soutien du Rwanda ?

J’espère bien que non. Mais, dans la région des Grands Lacs, tout est possible.

Jeune Afrique : Pourquoi n’y a-t-il toujours pas eu d’échange d’ambassadeurs entre Kinshasa et Kigali ?

Joseph Kabila :  La réouverture des ambassades, c’est l’étape ultime. Si cela intervient dans six mois, un an ou cinq ans. je veux que ce soit sur des bases solides et sans aucune suspicion réciproque. Auparavant, nous devons régler une fois pour tous ce casse-tête des groupes armés entretenus par l’un ou l’autre pays contre son voisin. Vous avez évoqué le cas Nkunda, mais il y a d’autres groupes jusqu’en Ituri.

Jeune Afrique : Avec l’Angola, un différend frontalier vous oppose à propos d’une demi-douzaine de villages de la région de Kahemba, dans le Bandundu. Ne craignez-vous pas que cela dégénère en conflit ouvert?

Joseph Kabila : Absolument pas. Nous avons de très bonnes relations avec les autorités de Luanda. Cette affaire est simple : dans cette zone comme tout le long de notre frontière avec l’Angola et la Zambie, il existe des endroits mal délimités, d’autant que nous avons de part et d’autre des populations à la fois identiques et mouvantes.

D’où des contradictions. En l’occurrence, il s’agit de villages congolais à la population mixte. Des commissions conjointes ont travaillé, des enquêtes ont eu lieu. Il faut maintenant avoir recours à une technologie moderne afin de fixer une fois pour tout, le trace commun tout le long de la frontière -soit 2.500 kilomètre.

Jeune Afrique : Vous vous êtes rendu début juin au Congo-Brazza. A l’issue de cette visite officielle, vous avez eu une petite phrase qui prête à interprétation: « J’ai passé la nuit à Brazzaville et je suis toujours vivant » C’était de l’humour ?

Joseph Kabila : A votre avis? Bien sûr. Je faisais référence à la rumeur, toujours la rumeur selon laquelle les autorités de Brazzaville seraient nos ennemies jurées, alors que mes rapports avec le Président Sassou Nguesso sont excellents. Il faut parfois savoir sourire de la rumeur.

Jeune Afrique : Regrettez-vous Jacques Chirac ?

Joseph Kabila : C’est un homme bien. Il a, je crois, puisqu’il me l’a dit, une affection particulière pour l’Afrique et aussi pour moi. Un monsieur bien, donc...

Jeune Afrique : Vous avez encore un problème, disons de visibilité, à l’égard des Congolais. Ils se plaignent de ne pas vous voir, de ne pas vous entendre. Seriez-­vous fâché avec la communication?

Joseph Kabila : Et, pourtant, le Président est là! Et il travaille, sans repos ni vacances. Cela fait plus de dix ans que je mène cette vie quasi monacale, sans compter les années au maquis. J’ai beau être encore jeune, il arrive que le corps se fatigue. Devrais-je communiquer sur cela ? Je vais bientôt commencer de longues tournées à l’intérieur du pays, comme je l’avais promis. Là, vous me verrez, vous m’entendrez. Mais si c’est du culte de la personnalité que vous recherchez, vous risquez d’attendre longtemps.

Jeune Afrique : Avez-vous changé?

Joseph Kabila : Oui, et mon pays aussi. Lorsque je regarde en arrière, je me dis que j’ai acquis, en termes d’expérience et de sagesse, ces six dernières années, ce que d’autres accumulent pendant toute une vie. Quant au Congo, il est de retour dans la cour des grands de ce continent. On ne tardera pas à s’en apercevoir.

Jeune Afrique : La Constitution vous donne droit à deux mandats de cinq ans. Vous devrez donc, si vous êtes réélu, quitter le pouvoir au plus tard en 2016, à l’âge de 45 ans. Ne serez-vous pas tenté de faire modifier cette disposition pour demeurer aux affaires ?

Joseph Kabila : La Constitution, c’est  sacré...

Jeune Afrique : Certains de vos pairs l’ont dit. Avant de changer d’avis.

Joseph Kabila : Mais Joseph Kabila n’est pas comme les autres. J’ai, donné ma parole d’honneur en promulguant cette Constitution, je n’y toucherai donc pas. Le pouvoir use. II faut savoir s’arrêter.

Jeune Afrique : Doit-on vraiment vous croire ?

Joseph Kabila : Je vous donne ma parole d’officier. Que voulez-vous de plus ?

Jeune Afrique : La révision en cours d’une soixantaine de contrats miniers signés pendant la période de transition ne risque-t-elle pas de gêner certains membres de votre entourage ?

Joseph Kabila : Cela ne me gêne pas à titre personnel, ni aucun de mes proches. De quoi s’agit­-il? D’une évaluation de la situation, cinq ans après l’adoption du code minier en 2002: qu’est-ce qui n’a pas marché? Comment corriger les erreurs? Comment mieux profiter des réussites? C’est une démarche responsable qui n’a qu’un seul but: la réappropriation par le Congo de son patrimoine minier. Il ne s’agit pas de régler des comptes avec tel ou tel partenaire étranger ou congolais, mais de se dire, les yeux dans les yeux, ses quatre vérités.

Jeune Afrique : Votre gouvernement compte soixante ministres et vice­-ministres. Etes-vous sûr qu’aucun d’entre eux ne songe à profiter de son poste pour s’enrichir ?

Joseph Kabila : Je l’ai clairement dit en Conseil des ministres: ce type de mentalité est désormais banni.

Jeune Afrique : Et si l’un d’entre eux est attrapé la main dans le sac ?

Joseph Kabila : Sa destination est toute trouvée:   la prison de Makala.

Jeune Afrique : A qui pensez-vous ?

Joseph Kabila : Je ne vous le dirai pas ! Une chose est sure quand on fera le bilan en septembre prochain, il y aura beaucoup de candidats pour Makala.

Jeune Afrique : Manifestement, le mois de septembre sera décisif...

Joseph Kabila : Ce gouvernement aura six mois d’exercice plein. Il faudra faire le point, redresser ce qui doit l’être et planifier la suite. L’année 2008 devra être celle de la vraie relance économique: Les équipements ont été commandés, les chantiers sont définis, place au décollage.

Jeune Afrique : Avec une dette publique de 14 milliards de dollars, que vous traînez comme un boulet...

Joseph Kabila : Jusqu’à quand traînerons-nous, ce boulet? Si j’avais l’argent pour rembourser ces milliards, croyez-moi, je n’hésiterais pas. Le simple service de cette dette nous coûte 30 à 50 millions de dollars par mois! Rien qu’avec cette somme nous pourrions transformer Kinshasa. Notre objectif est donc clair atteindre le plus vite possible le point d’achèvement de l’initiative PPTE.

Jeune Afrique : Lors de notre dernier entretien, en avril 2006, vous aviez confessé votre admiration pour Che Guevara. Mais on me dit qu’en réalité votre vraie référence, c’est Thomas Sankara, le président burkinabé assassiné en 1987. Exact ?

Joseph Kabila : Qui vous l’a dit? Et puis, peu importe. C’est vrai.

Jeune Afrique : Pourquoi?

Joseph Kabila : Comment le dire sans heurter qui que ce soit ? Sankara était un visionnaire. J’avais 16 ans quand il est mort. Je crois qu’il s’est sacrifié pour nous. Il nous manque beaucoup, voilà tout.

Jeune Afrique : Quelle leçon vous a-t-il apprise?

Joseph Kabila : La fierté. Si les Congolais retrouvent le sens de la fierté et si j’ai pu contribuer à réunir les conditions pour que mon pays soit un jour la Chine de l’Afrique, j’aurais accompli ma mission.

Jeune Afrique : Au Congo, comme ailleurs, l’activisme des Chinois inquiète les Occidentaux...

Joseph Kabila : Mais pas les Congolais ! Lorsqu’il s’agit de refaire le grand boulevard Lumumba qui relie Kinshasa à l’aéroport de N’Djili, l’Union européenne renâcle et la Chine offre ses services. Si c’est notre bien et notre développement que veulent nos amis occidentaux, ils devraient donc s’en réjouir.

Jeune Afrique : Votre épouse, Marie Olive Kabange, s’est démenée pendant la campagne électorale. La première dame ferait-elle de la politique ?

Joseph Kabila : Non, je ne le pense pas. C’est une personne tout à fait déterminée, c’est vrai, et qui m’a beaucoup aidé. Mais elle a aussi ses activités propres dans les domaines caritatif et humanitaire.

Jeune Afrique : C’est un atout pour vous ?

Joseph Kabila : Un atout et une chance. La femme est l’avenir de l’homme, dit-on. Et les Congolaises sont l’avenir du Congo.

© Jeune Afrique / Le Palmarès


Dernière édition par NgongaEbeti le 15/7/2014, 8:12 am, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fameuse Interview de Joseph Kabila ou dès 2007 il affirmait ne pas être tenté de modifier la constitution!

Message  zobattants le 14/7/2014, 1:27 am

Jeune Afrique : La Constitution vous donne droit à deux mandats de cinq ans. Vous devrez donc, si vous êtes réélu, quitter le pouvoir au plus tard en 2016, à l’âge de 45 ans. Ne serez-vous pas tenté de faire modifier cette disposition pour demeurer aux affaires ?

Joseph Kabila : La Constitution, c’est  sacré...

Jeune Afrique : Certains de vos pairs l’ont dit. Avant de changer d’avis.

Joseph Kabila : Mais Joseph Kabila n’est pas comme les autres. J’ai, donné ma parole d’honneur en promulguant cette Constitution, je n’y toucherai donc pas. Le pouvoir use. II faut savoir s’arrêter.

Jeune Afrique : Doit-on vraiment vous croire ?

Joseph Kabila : Je vous donne ma parole d’officier. Que voulez-vous de plus ?


Mon commenataire:
Qu'ils sont pathetiques et pitoyables ces opposants de pacotilles!!!!!!!!
Bazangi point d'attaque pour couler Joseph Kabila.   Awa ko argument ya Est esili, bakoloba lisusu nini???
pendant que nous y sommes, bo zieuter un coup d'oeil na lien oyo a propos ya parc agro: http://www.parcagro.com

Les jaloux vont grossir comme Boketshu Wa Yambo... et seront reduits en silence comme Lord Mbakama
 Laughing Laughing Laughing Laughing

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fameuse Interview de Joseph Kabila ou dès 2007 il affirmait ne pas être tenté de modifier la constitution!

Message  NgongaEbeti le 14/7/2014, 5:00 pm

Exactement Zobattants! Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy 

Point d'attaques contre Kabila eza te depuis que problème ya Est ezo se regler devant nos yeux. Voila pourquoi ils s'accrochent sur cette histoire imaginaire de révision de la constitution.

Et tu as trop bien fais de poster le lien sur le premier parc agro-industriel que prépare le gouvernement. L'inauguration de ce parc aura même lieu demain le 15 Juillet. Ce projet, si il est maintenu et proprement financé et surtout étendu à l'ensemble du territoire national, va totalement couler et même éliminer l'opposition politique dans notre pays. En tout cas, ce projet va réduire encore plus la taille de l'opposition dans notre pays car en introduisant des techniques modernes agricoles et en revalorisant l'industrie agriciole, elle va pouvoir permettre a des millions de congolais(es) d'oeuvrer dans cette industrie et de pouvoir y gagner une vie décente. Ce projet se veut industriel et donc global, devant mener à la transformation locale des produits agricoles.

Imagine un peu mon frère, ce qui se passera lorsqu'il sera installé dans des zones rurales ou les députés sont de l'opposition! Pour qui ces populations voteront-elles aux prochaines elections? Very Happy Very Happy Very Happy 

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fameuse Interview de Joseph Kabila ou dès 2007 il affirmait ne pas être tenté de modifier la constitution!

Message  zobattants le 14/7/2014, 7:19 pm

curieusement je ne vois pas leurs minions, je cite, Kota, Ndonzwau, etc... reagir sur cet article...
P-I-T-O-Y-A-B-L-E...
Match esili comme coupe du monde 2014...: l'allemagne( kabila), methodique, grand stratege est championne du monde en battant L'argentine( Messi(e) aka Tshisekedi, kamerhe) L'argentine qui conte sur une ou deux stars pendant l'allemagne se base sur l'equipe...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fameuse Interview de Joseph Kabila ou dès 2007 il affirmait ne pas être tenté de modifier la constitution!

Message  Jim KK le 14/7/2014, 8:56 pm

zobattants a écrit:curieusement je ne vois pas leurs minions, je cite, Kota, Ndonzwau, etc... reagir sur cet article...
P-I-T-O-Y-A-B-L-E...
Match esili comme coupe du monde 2014...: l'allemagne( kabila), methodique, grand stratege est championne du monde en battant L'argentine( Messi(e) aka Tshisekedi, kamerhe) L'argentine qui conte sur une ou deux stars pendant l'allemagne se base sur l'equipe...

Certains ici n´aiment pas la réussite de la RDC sous la direction du président Kabila. Pour eux tout est mauvais.
« La fin » de la guerre à l´EST de notre pays est un vrai cauchemar pour eux.

Toko mema bango malembe malembe ti na 2016. Soki ba gagner to ko feliciter bango. Soki ba poli ba fanda na opposition et basala opposition constructive. Soki balingi te toko lelisa bango na monoko ya mboka. Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy 

L´autre là a à chaque fois de propos discourtois envers les gens qui ne sont pas de son avis. Malgré son âge (plus de 65 ans) il est resté impoli, grossier et divulgue les mensonges ! Je me réserve le droit de lui rendre la monnaie de sa pièce à tout moment que je voudrais le faire.

Le parc est une initiative vraiment à louer !

Mais le gouvernement devrait faire très attention. Il doit instaurer un salaire minimum pour les travailleurs de ce parc. Ce salaire doit permettre aux travailleurs de bien vivre. Vous savez par exemple en Afrique du Sud ou au Zimbabwe les blancs de ces pays avaient entassés les travailleurs noirs dans de ghettos et ces derniers n´avaient pas un salaire qui pouvait leur permettre de vivre décemment et nouer les deux bout du mois. Le gouvernement devrait éviter que ces histoires arrivent chez nous.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fameuse Interview de Joseph Kabila ou dès 2007 il affirmait ne pas être tenté de modifier la constitution!

Message  zobattants le 15/7/2014, 6:40 am

A l'Administration de Congodiaspora,

Permettez-moi de vous suggérer à l'occasion de ce sujet de rappeler à tous les hôtes du forum si besoin ce
qui pour moi a été l'un des soucis qui a guidé, si je ne m'abuse, la création de ce site , c'est de nous écarter
de cette division bien Congolaise, démagogique, stérile et dangereuse où l'on veut sans cesse opposer les uns
aux autres, instrumentaliser une appartenace à un camp politique contre l'autre !
C'est d'abord ça un forum de discussion entre nous, pas une tribune politique pour chercher des voix,
pas une foire d'empoigne où l'on ne vient que casser de l'opposant ou du majoritaire !!!

Selon moi, nous avons à nous déterminer en fonction des opinions et actes des uns et des autres même sur la
scène politique; personne n'a le monopole du patriotisme se disant "opposant ou majoritaire"; nous
supposons tous parler au nom du bien de notre pays et donc ce que nous jugeons bon ou mauvais pour lui !

Il faut donc arrêter dès maintenant ceux qui s'abandonnent gratuitement à ce jeu en le leur rappelant
de n'importe quel bord ils parlent ! Cela aidera à construire un dialogue plus riche en lieu et place
des polémiques gratuites, stériles où l'on ne s'affiche que pour ou contre un camp, où l'on "s'attaque"
aux autres par ce que jugés d'un camp et non sur le fond des sujets, y 'en a marre de ces gamineries !
Ce n'est pa facile de juger et de pratiquer, je le sais, mais il faut qu'on veille là dessus à mon avis !!!

Un exemple : Les fameux cinq chantiers sont pour moi ceux de la République, c'est une visibilité communicationnelle
d'un projet giuvernemental de cette mandatutre mais non la privatisation des actions d'un camp !
Ce n'est pas parce qu'ils ont été initiés lors de cette législature qu'ils sont leur propriété exclusive !
Ca a nécessité l'intelligence et l'énergie des Congolais parce que Congolais et non en tant que majoritaires ou opposants !
Ainsi donc tous les Congolais agiront chacun à sa place : n'entrons pas dans ces autres fausses-bonnes déclarations
comme je les lis ici , c'est mieux ! Jugeons-les dans ce cadre, c'est le seul efficace pour le pays !

Voilà un avis que je vous soumets sans parti pris contre celui-ci ou celui-là mais pour dialoguer utilement entre nous !


Compatriotiquement!




http://congodiaspora.forumdediscussions.com/t151-5-chantiers-rdc#1301

Combien nous sommes nous  egares de ces suggestions o combien nobles du mulopwe Ngbandiste... Laughing Laughing Laughing

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fameuse Interview de Joseph Kabila ou dès 2007 il affirmait ne pas être tenté de modifier la constitution!

Message  NgongaEbeti le 15/7/2014, 7:34 am

zobattants a écrit:A l'Administration de Congodiaspora,

Permettez-moi de vous suggérer à l'occasion de ce sujet de rappeler à tous les hôtes du forum si besoin ce
qui pour moi a été l'un des soucis qui a guidé, si je ne m'abuse, la création de ce site , c'est de nous écarter
de cette division bien Congolaise, démagogique, stérile et dangereuse où l'on veut sans cesse opposer les uns
aux autres, instrumentaliser une appartenace à un camp politique contre l'autre !
C'est d'abord ça un forum de discussion entre nous, pas une tribune politique pour chercher des voix,
pas une foire d'empoigne où l'on ne vient que casser de l'opposant ou du majoritaire !!!

Selon moi, nous avons à nous déterminer en fonction des opinions et actes des uns et des autres même sur la
scène politique; personne n'a le monopole du patriotisme se disant "opposant ou majoritaire"; nous
supposons tous parler au nom du bien de notre pays et donc ce que nous jugeons bon ou mauvais pour lui !

Il faut donc arrêter dès maintenant ceux qui s'abandonnent gratuitement à ce jeu en le leur rappelant
de n'importe quel bord ils parlent ! Cela aidera à construire un dialogue plus riche en lieu et place
des polémiques gratuites, stériles où l'on ne s'affiche que pour ou contre un camp, où l'on "s'attaque"
aux autres par ce que jugés d'un camp et non sur le fond des sujets, y 'en a marre de ces gamineries !
Ce n'est pa facile de juger et de pratiquer, je le sais, mais il faut qu'on veille là dessus à mon avis !!!

Un exemple : Les fameux cinq chantiers sont pour moi ceux de la République, c'est une visibilité communicationnelle
d'un projet giuvernemental de cette mandatutre mais non la privatisation des actions d'un camp !
Ce n'est pas parce qu'ils ont été initiés lors de cette législature qu'ils sont leur propriété exclusive !
Ca a nécessité l'intelligence et l'énergie des Congolais parce que Congolais et non en tant que majoritaires ou opposants !
Ainsi donc tous les Congolais agiront chacun à sa place : n'entrons pas dans ces autres fausses-bonnes déclarations
comme je les lis ici , c'est mieux ! Jugeons-les dans ce cadre, c'est le seul efficace pour le pays !

Voilà un avis que je vous soumets sans parti pris contre celui-ci ou celui-là mais pour dialoguer utilement entre nous !


Compatriotiquement!




http://congodiaspora.forumdediscussions.com/t151-5-chantiers-rdc#1301

Combien nous sommes nous  egares de ces suggestions o combien nobles du mulopwe Ngbandiste... Laughing Laughing Laughing


Tres bonne initiative cher Zobattants. Pourvus que l'on vous entende. Cerains ici détestent plus Joseph Kabila par exemple, qu'ils n'aiment le Congo voila pourquoi ils/elles se refusent a dire quooi que ce soit de positif sur le Congo actuellement parce que leur bête noire est au pouvoir.
Moi j;identifie la période 1990-1997 comme l'origine de ce comportement dans la générations actuelle des congolais(es) car ayant été embrigadés dans cette voie par les opposants (ex-collègues de Mobutu) de cette époque. C'était la seule facon pour eux de se démarquer et de faire entendre parler d'eux a cette époque et malheureusement nombreux n'ont pas su s'adapter.

On proclame tous ici aimer le Congo mais pour certains, le fait que leur politiciens préférés ne soient pas au pouvoir produit en eux une haine qui dépasse et submerge leur amour pour le Congo et pour ses interets cruciaux. Voila pourquoi ils prennent tant de plaisir a participer au "Congo-bashing" des impérialistes qui eux le font non par sentiments, mais surtout et avant tout pour leurs propres interets ECONOMIQUES.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fameuse Interview de Joseph Kabila ou dès 2007 il affirmait ne pas être tenté de modifier la constitution!

Message  NgongaEbeti le 15/7/2014, 7:48 am

Jim KK a écrit:
zobattants a écrit:curieusement je ne vois pas leurs minions, je cite, Kota, Ndonzwau, etc... reagir sur cet article...
P-I-T-O-Y-A-B-L-E...
Match esili comme coupe du monde 2014...: l'allemagne( kabila), methodique, grand stratege est championne du monde en battant L'argentine( Messi(e) aka Tshisekedi, kamerhe) L'argentine qui conte sur une ou deux stars pendant l'allemagne se base sur l'equipe...

Certains ici n´aiment pas la réussite de la RDC sous la direction du président Kabila. Pour eux tout est mauvais.  
« La fin » de la guerre à l´EST de notre pays est un vrai cauchemar pour eux.

Toko mema bango malembe malembe ti na 2016. Soki ba gagner to ko feliciter bango. Soki ba poli ba fanda na opposition et basala opposition constructive. Soki balingi te toko lelisa bango na monoko ya mboka. Very Happy  Very Happy  Very Happy  Very Happy 

L´autre là a à chaque fois de propos discourtois envers les gens qui ne sont pas de son avis. Malgré son âge (plus de 65 ans) il est resté impoli, grossier et divulgue les mensonges  ! Je me réserve le droit de lui rendre la monnaie de sa pièce à tout moment que je voudrais le faire.

Le parc est une initiative vraiment à louer !

Mais le gouvernement devrait faire très attention. Il doit instaurer un salaire minimum pour les travailleurs de ce parc. Ce salaire doit permettre aux travailleurs de bien vivre. Vous savez par exemple en Afrique du Sud ou au Zimbabwe les blancs de ces pays avaient entassés les travailleurs noirs dans de ghettos et ces derniers n´avaient pas un salaire qui pouvait leur permettre de vivre décemment et nouer les deux bout du mois. Le gouvernement devrait éviter que ces histoires arrivent chez nous.

Cher JIM KK,

Tres bonne remarque sur les erreurs que notre gouvernement ne devrait absolument pas commettre. Effectivement, il ne faut absolument pas réduire les ouvriers et fermiers congolais a de la simple main-d'oeuvre bon marché, peu-qualifiée, facilement remplacable et sans-pouvoir a l'image de celle présente dans les pays d'Afrique Australe jadis sous l'apartheid ou sous autre formes de domination par une minorité blanche. Si les Zimbabweens ont mené avec acharnement une lutte armée c'était justement a cause du probleme de la terre. Et c'est pour cette meme raison qu'ils continuent de resister aux embargos et autres punitions de l'Occident jusqu'a present.

La meilleure facon d'eviter d'imiter ce mauvais exemple est de faire des congolais de véritables acteurs dans ce projet. Les congolais doivent etre les seuls propriétaires des terres et c'est parcs ne doivent servir qu'a etre des véhicules de transmission de nouvelles technologies agricoles dans nos campagnes. Ils doivent devenir des centres de formation, de recherche agronome, et de divulgation des techniques agricoles modernes.

Ce n'est que de cette facon que leur vocation industrielle aura vraiment un sens. Pour cela, il faudra également que les objectifs a poursuivre se limitent aux exigences nationales. Autrement sit, il faut que ces parcs se concentrent a augmenter la production et la transformation des cultures qui vont avant tout être consommées localement. Donc, il faut directement exclure la production des "cash-crops" comme le cacao, les bananes, les fleurs, le tabac ou autres stupidités non-économiques comme l'ethanol etc... pour l'exportation. Il ne faut produire que ce qui va nous permettre d'atteindre l'auto-suffisance alimentaire afin d'éliminer la malnutrition chez nous.

Enfin, aucune politique agricole ne pourra être efficace sans être accompagnée d'une politique nationale volontariste d'industrialisation. Il faut encourager la création d'entreprises industrielles CONGOLAISES, DIRIGEES ET APPARTENANT A DES CONGOLAIS(ES) ou au gouvernement congolais. Les étrangers ne peuvent pas dominer ce secteur.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fameuse Interview de Joseph Kabila ou dès 2007 il affirmait ne pas être tenté de modifier la constitution!

Message  NgongaEbeti le 15/7/2014, 8:11 am

Inauguration du premier parc agro-industriel le 15 Juillet 2014 par le président de la république. Confirmation dans la première minute du journal ci-bas:

https://www.youtube.com/watch?v=fgJkeTB4Eos&list=UUWfyZsTVnua9btCDHmt44FQ



Et aussi: Les Atouts des parcs agro-industriels



https://www.youtube.com/watch?v=wINTUxq7Yc8

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fameuse Interview de Joseph Kabila ou dès 2007 il affirmait ne pas être tenté de modifier la constitution!

Message  Arafat le 15/7/2014, 10:11 am

Je vois que nos amis Kabilistes sont passés à l´offensive, tout le monde a apparemment confiance en la parole donnée par le président de la république en ce qui concerne le respect de la constitution. Nous prenons acte de votre bonne volonté et j´éspère que nous n´aurons jamais l´occasion de vous rappeler ce posting. 2016 n´est plus loin et nous prions tous afin que l´histoire vous donne raison sinon vous risquerez d´être confondus. Pour ceux qui ne seront plus de ce monde en 2016 ( j´éspère que ça ne sera pas mon cas Wink  ), j´irai personnellement devant leurs tombes pour leurs dire qu´ils s´étaient trompés en faisant confiance en Kabila et ce, au cas seulement où Kabila se maintenait au pouvoir. Wait and see.     

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fameuse Interview de Joseph Kabila ou dès 2007 il affirmait ne pas être tenté de modifier la constitution!

Message  Troll le 15/7/2014, 6:51 pm

Jim KK a écrit:
Le parc est une initiative vraiment à louer !

Mais le gouvernement devrait faire très attention. Il doit instaurer un salaire minimum pour les travailleurs de ce parc. Ce salaire doit permettre aux travailleurs de bien vivre. Vous savez par exemple en Afrique du Sud ou au Zimbabwe les blancs de ces pays avaient entassés les travailleurs noirs dans de ghettos et ces derniers n´avaient pas un salaire qui pouvait leur permettre de vivre décemment et nouer les deux bout du mois. Le gouvernement devrait éviter que ces histoires arrivent chez nous.

Mr JIM

La guerre continue á l´Est Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Visitez de temps en temps le site de Radio Okapi, vous apprendrez comment les Mai Mai affrontent de temps en temps les FARDC... Arrow Razz Razz Tout comme, TOUS les FDLR n´ont pas deposés les armes...sans oublier les ADF Nalu qui continuent á sejourner sur le territoire congolais..

à propos des "fermiers Blancs"..Mr JIM, entre nous, essayez d´avoir le plus possible des informations sur la situation sociale des travailleurs "noirs" dans les fermes industrielles..surtout au Zimbabwe..vous allez apprendre que leur situation était de trés loin meilleure car non seulement ils avaient un salaire payé regulièrement, mais ils étaient "logés", leurs enfants avaient droit á l´éducation..
Depuis que Mugabe a "nationalisé"..."zairnisé" les fermes industrielles, ces ouvriers sont au chomage car les fermes ont fait faillites What a Face 
Ils n´ont pas du travail parce que les généraux et amis de Mugabe ont été incapables de gerer ces fermes industrielles What a Face What a Face et le Zimbabwe qui avait une forte production agricole ..importe depuis du mais en provenance de la Zambie et du Mozambique où se sont installés les fermiers Blancs Zimbababwéens..
Le Nigeria est entrain de faire venir ces fermiers Blancs..pour instaurer ces fermes Agricoles industrielles Arrow Arrow Idea 


Entre nous mr JIM, nous savons tous que l´État congolais ne possede pas une experience dans la gestion des activités agro-industrielles..Ainsi, on se demande si confier la gestion de ce parc aux fermiers "Blancs" Israeliens, SudAf, Zimbabwéens ect ne serait pas plus efficace Question 

La DAIPN á Nsele est une bonne réference dans ce domaine Arrow Arrow Razz 

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fameuse Interview de Joseph Kabila ou dès 2007 il affirmait ne pas être tenté de modifier la constitution!

Message  Jim KK le 15/7/2014, 7:46 pm

Troll a écrit:
Jim KK a écrit:
Le parc est une initiative vraiment à louer !

Mais le gouvernement devrait faire très attention. Il doit instaurer un salaire minimum pour les travailleurs de ce parc. Ce salaire doit permettre aux travailleurs de bien vivre. Vous savez par exemple en Afrique du Sud ou au Zimbabwe les blancs de ces pays avaient entassés les travailleurs noirs dans de ghettos et ces derniers n´avaient pas un salaire qui pouvait leur permettre de vivre décemment et nouer les deux bout du mois. Le gouvernement devrait éviter que ces histoires arrivent chez nous.

Mr JIM

La guerre continue á l´Est Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Visitez de temps en temps le site de Radio Okapi, vous apprendrez comment les Mai Mai affrontent de temps en temps les FARDC... Arrow Razz Razz Tout comme, TOUS les FDLR n´ont pas deposés les armes...sans oublier les ADF Nalu qui continuent á sejourner sur le territoire congolais..

à propos des "fermiers Blancs"..Mr JIM, entre nous, essayez d´avoir le plus possible des informations sur la situation sociale des travailleurs "noirs" dans les fermes industrielles..surtout au Zimbabwe..vous allez apprendre que leur situation était de trés loin meilleure car non seulement ils avaient un salaire payé regulièrement, mais ils étaient "logés", leurs enfants avaient droit á l´éducation..
Depuis que Mugabe a "nationalisé"..."zairnisé" les fermes industrielles, ces ouvriers sont au chomage car les fermes ont fait faillites What a Face 
Ils n´ont pas du travail parce que les généraux et amis de Mugabe ont été incapables de gerer ces fermes industrielles What a Face What a Face et le Zimbabwe qui avait une forte production agricole ..importe depuis du mais en provenance de la Zambie et du Mozambique où se sont installés les fermiers Blancs Zimbababwéens..
Le Nigeria est entrain de faire venir ces fermiers Blancs..pour instaurer ces fermes Agricoles industrielles Arrow Arrow Idea 


Entre nous mr JIM, nous savons tous que l´État congolais ne possede pas une experience dans la gestion des activités agro-industrielles..Ainsi, on se demande si confier la gestion de ce parc aux fermiers "Blancs" Israeliens, SudAf, Zimbabwéens ect ne serait pas plus efficace Question 

La DAIPN á Nsele est une bonne réference dans ce domaine Arrow Arrow Razz 

   

Oui oui vous avez totalement raison Mr. Troll. La guerre n´est pas fini et c´est connu. C´est pour cette raison que j´ai mis le mot fin entre guillemet.

Vous avez aussi raison concernant le parc agro-alimentaire. Je n´ai pas dit que l´état congolais devrait gérer le parc. J´ai voulu souligner tout simplement que les travailleurs de ce parc devraient avoir un « bon salaire » peu import qui sera gestionnaire du parc. Comme vous le soulignez, nous congolais n´avons pas beaucoup d´expérience dans ce domaine et le mieux serait de confier la gestion du parc aux gens qui ont l´expertise comme les sud-africains, brésiliens et autres ! Arrow  Arrow 

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fameuse Interview de Joseph Kabila ou dès 2007 il affirmait ne pas être tenté de modifier la constitution!

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:08 pm


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum