MUYAMBO SUR LES TRACES DE DIOMI DONGALA

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MUYAMBO SUR LES TRACES DE DIOMI DONGALA

Message  Imperium le 20/4/2015, 12:29 pm

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy LES OPPOSANTS CONGOLAIS SANS TESTICULES EN ACIER Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Les opposants justiciables ont, tous l’habitude d’invoquer des maladies nécessitant des soins appropriés, voire même une évacuation vers l’étranger pour obtenir une liberté provisoire. On la vécu, par exemple, avec Jacques Chalupa, mais beaucoup plus avec Eugène Diomi Ndongala. Celui-ci avait littéralement produit une série avec des prétextes visant, tous, à le faire échapper de la justice.

Après avoir disparu pendant 100 jours pour réapparaître la veille du sommet de la Francophonie en 2012, Diomi Ndongala avait ainsi voulu se soustraire de la justice qui le poursuivait pour viol sur mineure. Malgré cette longue disparition, le PGR avait maintenu sa plainte et sa demande de levée de son immunité parlementaire afin de déclencher les poursuites judiciaires. Invité à l’Assemblée Nationale pour présenter ses moyens de défense, Diomi prétextera, pour s’échapper, une intervention chirurgicale qu’il devait subir dans une formation hospitalière de Masina non autrement identifiée.

Plus tard, il sera appréhendé au beach Ngobila d’où il prétextera de nouveau vouloir se rendre à Brazzaville pour des examens approfondis avant l’opération. Tout au long de son procès, Diomi évoquera des problèmes de santé qui nécessitaient des soins dits « appropriés » en dehors de la prison. Mais depuis sa condamnation, Diomi semble avoir guéri miraculeusement.

Nul ne peut se réjouir de la souffrance d’un prochain, mais que penser du nouveau cas concernant Jean-Claude Muyambo ? Son avocat, son médecin et des Ong de droits de l’homme ont fait état, hier, d’une fracture au pied gauche de Muyambo qui nécessiterait une intervention chirurgicale par des médecins spécialisés. L’alerte va jusqu’à faire craindre que Jean-Claude Muyambo ne se fasse amputer carrément le pied. Pour prévenir cela, il faudrait qu’il soit évacué vers l’étranger.

Curieusement, cet état de santé semble s’être aggravé juste quand la justice venait de renouveler, pour 30 jours, la détention de l’accusé. Attendons de voir comment la justice se déterminera face à cette nouvelle demande. En attendant, il faut dire que Muyambo risque d’être victime du précédent ou de la jurisprudence imposée par ses pairs de l’opposition qui, avant lui, avaient usé de ce stratagème de difficultés de santé, sans pour autant tromper la vigilance de la justice…

Pascal Debré MPOKO
@CONGOVIRTUEL

Revenir en haut Aller en bas

Re: MUYAMBO SUR LES TRACES DE DIOMI DONGALA

Message  KOTA le 22/4/2015, 12:48 pm

OUI, MUYAMBO COMME DIOMI NDONGALA CAR TOUS LES DEUX FONT L OBJECT DE REPRESSION POLITIQUE PAR LE BIAIS DE L INSTRUMENTALISATION DE LA JUSTICE.

MAIS  EN CE QUI CONCERNE LA QUESTION DE L ETAT DE SANTE, IL SIED DE SOULIGNER QUE LE PARALLELE NE TIENT PAS DANS LA MESURE OU LE PRESIDENT EUGENE DIOMI NDONGALA EST TOUJOURS PRIVE DE SOINS EN VIOLATION D UNE RECOMMANDATION EN CE SENS DU COMITE DES DROITS DE L HOMME DES NATIONS UNIS ET MEME DES RAPPORTS INTERNES MEDICAUX ALORS QUE MUYAMBO EST PRESENTEMENT SOIGNE DANS UNE CLINIQUE PRIVEE A KINSHASA.

IL FAUT REVOIR VOS COPIES CAR VOS ETES MANIFESTEMENT TOUCHE PAR DU STRABISME POLITIQUE....

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum