congodiaspora
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -40%
Couette anti-Acariens – 220 x 240 cm – ...
Voir le deal
20.99 €

APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?

Aller en bas

APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  Empty APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?

Message  ndonzwau 14/1/2022, 10:23 pm

C’est maintenant un peu plus clair : l’expédition punitive au domicile de Kabunda a été commanditée d’en haut par la haute hiérarchie qui voulait le punir de ces actes de justicier tout puissant bafouant ici et là l’obéissance à sa tutelle et prenant bonne note de cette remise au pas, Kabunda a démissionné de sa première vice-présidence de l’assemblée. Et voilà l’Udps devenue un ‘bateau ivre’ délesté de ses maîtres divisés et le pouvoir de Tshisekedi encore un peu plus personnel et plus désordonné. Jusqu’où ? Attendons la suite…

N'empêche que la démission de Kabunda n’arrangerait en fait pas grand monde dans l'aéropage dirigeant : dans un premier temps la haute hiérarchie voulait juste lui donner une leçon et Kabunda sous le coup de l’humiliation veut montrer qu’il représente quelque chose dans le dispositif. Mboso qui a accouru chez Kabunda veut calmer les choses en zélé chien de son maître et pour son propre règne. Les combattants venus nombreux au chevet de leur sous-chef voudraient que tout revienne comme avant. La démission par twitter risque donc de ne pas aboutir en une demande officielle au bureau de l'AN mais à coup sûr Kabunda réclamera très cher pour rester. Kiekiekieeee comme la fameuse opprobre post Genève....



"RDC: Jean Marc Kabund démissionne de ses fonctions du premier vice-président de l'Assemblée nationale -14 janvier 2022 -
= https://actualite.cd/2022/01/14/rdc-jean-marc-kabund-demissionne-de-ses-fonctions-du-premier-vice-president-de

APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  Kabund%20consultations%201

Jean Marc Kabund a annoncé ce vendredi 14 janvier sa démission de ses fonctions de premier vice-président de l’Assemblée nationale. C’est une forte décision qui fait suite à une expédition punitive menée en sa résidence par les militaires de la Garde Républicaine (GR) chargée de la sécurité du Président de la République et de sa famille. 

M. Kabund, président a.i de l’UDPS, parti au pouvoir est au cœur d’une altercation entre les policiers commis à sa garde et un militaire de la GR. Ce dernier, assis sur le siège de devant d’une voiture roulant à contresens s’opposait à l’interpellation des occupants dedit engin. Paroles contre paroles, muscles contre muscles, le bras de fer n’a pas été long. Son arme lui a été ravie et il a été extirpé du véhicule par les gardes de Kabund. Le militaire a été embarqué et déporté à l’auditorat. 
Dans la soirée, ses compagnons d'armes sont allés à la résidence de Kabund pour venger le leurs. Ils ont cassé, chamboulé les biens dans la maison du président ad interim du parti présidentiel. Ils ont aussi arrêté tous les policiers commis à la résidence de Kabund. 
Aux dernières nouvelles, et le militaire GR et les policiers arrêtés au domicile de Kabund ont été libérés. Cette situation n’a pas visiblement plu à Jean Marc Kabund, bras droit du Chef de l’Etat. 
"RDC: avant sa démission, Kabund avait déjà fait l’objet de plusieurs remarques « au plus haut niveau »
= https://actualite.cd/2022/01/14/rdc-avant-sa-demission-kabund-avait-deja-fait-lobjet-de-plusieurs-remarques-au-plus-haut]

= https://www.radiookapi.net/2022/01/14/actualite/politique/rdc-kabund-demissionne-du-bureau-de-lassemblee-nationale
= https://www.jeuneafrique.com/1295746/politique/rdc-jean-marc-kabund-annonce-sa-demission-du-poste-de-1er-vice-president-de-lassemblee/

"Clash entre la GR et la garde de Kabund : Sale temps pour l’État de droit - 13-01-2021
= https://www.lepotentiel.cd/g?post=2930


"RDC: avant sa démission, Kabund avait déjà fait l’objet de plusieurs remarques « au plus haut niveau » - 14 janvier 2022
= https://actualite.cd/2022/01/14/rdc-avant-sa-demission-kabund-avait-deja-fait-lobjet-de-plusieurs-remarques-au-plus-haut

"Expédition punitive au domicile de Kabund: “la Garde Républicaine a dit que c’est nous qui bouffons l’argent du pays” [Témoignage] - 14 janvier 2022
= https://actualite.cd/2022/01/14/expedition-punitive-au-domicile-de-kabund-la-garde-republicaine-dit-que-cest-nous-qui

"Démission de Kabund : Tous les membres du bureau de l'Assemblée nationale à sa résidence et l'UDPS garde silence - 14.01.2022
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-98808_demission_de_kabund_tous_les_membres_du_bureau_de_l_assemblee_nationale_a_sa_residence_et_l_udps_garde_silence.html
"Démission de Kabund : Au siège de l'UDPS, des militants divisés
= https://www.7sur7.cd/2022/01/14/demission-de-kabund-au-siege-de-ludps-des-militants-divises

"Kinshasa: pneus brûlés devant la résidence de Kabund - 14 janvier 2022
= https://actualite.cd/2022/01/14/kinshasa-pneus-brules-devant-la-residence-de-kabund


"Mboso aux militants de l’UDPS « Cette année est une année pre-électorale. Qu’on ne nous ensorcelle pas, ouvrons les yeux » - 14 janvier 2022
= https://actualite.cd/2022/01/14/mboso-aux-militants-de-ludps-cette-annee-est-une-annee-pre-electorale-quon-ne-nous
= https://www.7sur7.cd/2022/01/14/mboso-aux-militants-de-ludps-restons-vigilants-les-sorciers-sont-toujours-la
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-98803_chez_kabund_mboso_tente_de_calmer_le_jeu_video.html


"Démission ou pas, Kabund appelé à se justifier devant la base (Combattant UDPS) - 14.01.2022
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-98806_demission_ou_pas_kabund_appele_a_se_justifier_devant_la_base_combattant_udps.html

"Clash Kabund-GR : signes visibles des mésententes invisibles au sein du Pouvoir [Tribune] - 14.01.2022
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-98769_clash_kabund_gr_signes_visibles_des_mesententes_invisibles_au_sein_du_pouvoir_tribune.html


"L’incursion de la garde républicaine à la résidence de Kabund : Le FCC prédit «le début de la fin» du régime Tshisekedi - 14.01.2022
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-98790_l_incursion_de_la_garde_republicaine_a_la_residence_de_kabund_le_fcc_predit_le_debut_de_la_fin_du_regime_tshisekedi.html


"Eco News : « Régime Tshisekedi : un bateau en dérive » - 14/01/2022
= https://www.radiookapi.net/2022/01/14/actualite/politique/rdc-kabund-demissionne-du-bureau-de-lassemblee-nationale

" Kinshasa: Silence… les « GR » « attaquent » chez Jean-Marc Kabund - 14 janvier 2022
= https://www.congoindependant.com/kinshasa-silenceles-gr-attaquent-chez-jean-marc-kabund/

"Silence à l’Assemblée nationale et à l’UDPS - 14/01/2022
= https://www.forumdesas.net/2022/01/silence-a-lassemblee-nationale-et-a-ludps/
= https://www.forumdesas.net/2022/01/farwest-hier-a-kingabwa/

= https://laprosperiteonline.net/2022/01/14/a-la-une/saccage-du-domicile-de-jean-marc-kabund-seth-kikuni-et-jean-claude-katende-exigent-des-sanctions-severes/

"C’est le moment… - 14 janvier 2022
= https://laprosperiteonline.net/2022/01/14/rasoir/cest-le-moment-2/

"RDC : le récit de l’expédition de la Garde républicaine chez Jean-Marc Kabund - 13 janvier 2022
= https://www.jeuneafrique.com/1294964/politique/rdc-le-recit-de-lexpedition-de-la-garde-republicaine-chez-jean-marc-kabund/


Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul # # Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 15/1/2022, 4:29 pm, édité 3 fois

ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  Empty Re: APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?

Message  ndonzwau 15/1/2022, 2:27 pm

Quelle suite au feuilleton surprise de la démission de JM Kabunda : une confirmation signant la rupture entre Tshisekedi et Kabunda, une confirmation sans rupture complète de la relation ou un retour à la case départ avec rabibochages laborieux et au bout une Udps qui ne s'en sort pas très mal ? Une chose reste néanmoins certaine : le pouvoir Tshisekedi, son parti l'Udps et sa majorité Union sacrée en garderont des traces, lesquelles et quel impact sur la gestion du pays ?


ndonzwau a écrit:"RDC: le bazar au domicile de Kabund après une sorte d’expédition punitive des membres de la garde républicaine  - 13 janvier 2022 -   Laughing  Laughing  Laughing  Mad  Laughing  Laughing  Laughing
= https://actualite.cd/2022/01/13/rdc-le-bazar-au-domicile-de-kabund-apres-une-sorte-dexpedition-punitive-des-membres-de

APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  E18E999E-73BD-437B-94B3-3292A4D34789
Chaos au domicile de Jean-Marc Kabund

Kinshasa. La scène est filmée. La vidéo a fait le tour du web. On y voit un miliaire, membre de la garde républicaine, assis dans un véhicule et qui se dispute avec des policiers se tenant à la portière. Selon les premières informations, ce dernier s’opposait à l’interpellation des occupants de la voiture roulant à contresens. Paroles contre paroles, muscles contre muscles, le bras de fer n’a pas été long. Son arme lui a été ravie. La résistance n’a pas duré trop longtemps. Il a été sorti de force du véhicule et a été embarqué. Plus tard, on a apprendra que ces policiers étaient commis à la sécurité de Jean-Marc Kabund, président a.i de l’UDPS et 1er vice-président de l’Assemblée nationale.

La réaction de la Garde républicaine, dont les membres sont parmi les militaires les plus redoutés du pays, n’a pas tardé. Un déploiement en forme d’expédition punitive a été organisé au domicile de Jean-Marc Kabund à Kingabwa, dans la commune de Limete. Les policiers n’ont pas tenu longtemps et n’ont visiblement pas fait preuve d’une grande opposition. Dans la nuit de mercredi, d’autres vidéos circulent sur la toile. Elles sont tournées à la résidence du dirigeant de l’UDPS. C’est le bazar. Tout ou presque est sens dessus dessous: meubles, portraits, tableaux, documents, et d’autres objets à même le sol. On attend des voix, des personnes qui s’offusquent et se plaignent: « on ne peut pas faire ça au domicile du président de l’UDPS.
D’autres vidéos vont circuler dans la nuit. On y voit Jean-Marc Kabund, tout sourire, accompagné de quelques jeunes chantant sa gloire, revenir à son domicile. Le tout se passe en l’absence de Félix Tshisekedi qui se trouve au Malawi. Ce n’est pas la première fois que la garde de Jean-Marc Kabund est impliquée dans un incident de la route à Kinshasa.

APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  YzYCdo3U_normal


ACTUALITE.CD


@actualitecd

Après l’intervention musclée au domicile de Kabund, ses proches disent qu’une plainte sera déposée
APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  NrFGz3dXGC6MPctk
8:30 AM · 13 janv. 2022



= https://cas-info.ca/2022/01/rdc-la-residence-de-jean-marc-kabund-sabotee-par-la-garde-republicaine-denonce-son-entourage/
= https://wab-infos.com/actualite-politique/rdc/urgent-jean-marc-kabund-a-ete-desarme-par-la-garde-republicaine-dans-sa-residence-a-kinshasa/
= https://www.election-net.com/kinshasa-attaque-kabund-recoit-son-premier-soutien/
= https://mbote.cd/kinshasa-la-residence-de-kabund-vandalisee-et-ses-gardes-interpellees/posts/76405

" Caricature: Kabund et la GR, circulation à contresens  Laughing Cool  Laughing  Mad  Cool  Laughing  Mad  Laughing
= https://actualite.cd/2022/01/13/caricature-kabund-et-la-gr-circulation-contresens

APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  D230300C-D922-42FC-9135-31A6626AC5B3


"KABUND ATTAQUÉ A SA RESIDENCE, AFRILAND FIRST BANK CONTRE LA FAMILLE PRÉSIDENTIELE 13/12/2021






"LIBRE DEBAT13 JANV 2022: BANA MURA BA SABOTE NDAKU YA KABUND: VERITE EYEBANI  - 13 janv. 2022"


"RDC: Jean-Marc Kabund démissionne de la vice-présidence de l’Assemblée nationale -  14/01/2022
= https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220114-dc-jean-marc-kabund-d%C3%A9missionne-de-la-vice-pr%C3%A9sidence-de-l-assembl%C3%A9e-nationale
Une démission surprise ce vendredi en RDC : Jean-Marc Kabund, chef du parti présidentiel (UDPS), figure proche du pouvoir en place, a annoncé sa démission de la vice-présidence de l’Assemblée nationale. Un poste qu’il occupait à nouveau depuis environ un an. C’est lui-même qui l’a annoncé sur Twitter après que sa résidence a été prise d’assaut par des éléments de la Garde républicaine dans la nuit du 12 au 13 janvier. Un incident provoqué par une infraction routière.
Avec notre correspondant à Kinshasa, Pascal Mulegwa

C’est une vidéo datant de mardi qui a provoqué l’indignation sur les réseaux sociaux… Les images montrent des policiers commis à la sécurité rapprochée de Jean-Marc Kabund brutaliser un soldat de la Garde présidentielle assis dans une jeep.
Le conducteur du véhicule a lui-même filmé la scène. Il roulait à contresens, ce qui a provoqué l’ire de Jean-Marc Kabund. Ses gardes ont alors brutalisé le passager, le militaire, jusqu’à lui ravir son arme avant de l’embarquer.
Le lendemain, d’autres militaires de la Garde républicaine ont investi la résidence de Kabund pour une expédition punitive. En son absence, l’intérieur de la villa a été saccagé et sa garde interpelée. Ces violences n’ont été commentées ni par le parti présidentiel, ni par l’Assemblée nationale.

En annonçant sa démission sur Twitter, Jean-Marc Kabund affirme qu’une nouvelle page de l’histoire s’ouvre et que celle-ci s’écrira « avec la sueur de notre front, qui coulera chaque jour qu’on affrontera les brimades, humiliations et tortures ». 

APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  HfST7LpA_normal


Jean Marc KABUND-A-KABUND


@kabund_jmkkrock

En ce jour je prends la décision de démissionner de mes fonctions de 1er VP de l’AN. Ainsi s’ouvre une nouvelle page de l’histoire, qui sera écrite avec la sueur de notre front, qui coulera chaque jour qu’on affrontera les brimades, humiliations et tortures...
2:33 PM · 14 janv. 2022



Copier le lien du Tweet
Dans l’entourage de Félix Tshisekedi, certaines sources parlent d’une goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Jean-Marc Kabund a été le plus grand absent de la récente tournée du président dans la région du Kasaï.  
"Vous me connaissez très bien. Vous connaissez la lutte que nous avons menée. Je ne suis ni traître, ni affairiste, ni celui qui se bat pour son intérêt personnel. Nous avons tous combattu pour faire amener le parti là-où il se trouve aujourd’hui. Les décisions qui vont suivre, il faut le savoir, c’est pour votre intérêt. Je ne vous trahirais jamais. Tout ce que je prendrais comme décision, c’est pour votre bonheur."
Les militants du parti au pouvoir demandent à Jean Marc Kabund de retirer sa démission
Pascal Mulegwa


"Démission de Jean-Marc Kabund, 1er vice-président de l’Assemblée nationale de la RDC - 14 janvier 2022
= https://www.voaafrique.com/a/d%C3%A9missionne-de-jean-marc-kabund-1er-vice-pr%C3%A9sident-de-l-assembl%C3%A9e-nationale-de-la-rdc/6397045.html

"Démission de Kabund : « un parti qui ne semble pas se préparer aux échéances électorales, un congrès qui n’est toujours pas organisé, une attitude qui déplaît », les langues se délient à l’UDPS -  15 janvier 2022 -
= https://actualite.cd/2022/01/15/demission-de-kabund-un-parti-qui-ne-semble-pas-se-preparer-aux-echeances-electorales-un

"Démission de Jean-Marc Kabund : les prémisses d’un aggiornamento ? - 14 janvier 2022
= https://infocongo.net/2022/01/14/demission-de-jean-marc-kabund-les-premisses-dun-aggiornamento/

"RDC : le parti de Félix Tshisekedi au bord d’une crise ? -14 janvier 2022
= https://www.afrik.com/rdc-le-parti-de-felix-tshisekedi-au-bord-d-une-crise

"Démission de Jean-Marc Kabund : « l’UDPS a d’autres députés qui vont combler ce poste et la vie va continuer » (Peter Kazadi)15 janvier 2022
= https://www.diaspordc.com/demission-de-jean-marc-kabund-ludps-a-dautres-deputes-qui-vont-combler-ce-poste-et-la-vie-va-continuer-peter-kazadi/

"RDC : Kabund, une démission qui soulage l’entourage de Fatshi - 14 janvier 2022  Question  Question  Question
= https://depeche.cd/2022/01/14/rdc-kabund-une-demission-qui-soulage-lentourage-de-fatshi/
Kinshasa, 14 janvier 2022- Le maître nageur, après avoir chassé Mabunda du haut de la tribune de l’Assemblée nationale, a pris congé du bureau d l’Assemblée nationale.

Jean-Marc Kabund a annoncé ce jour via son compte Twitter, sa démission au poste de premier vice-président de la chambre basse du Parlement.
Motif de sa démission : l’humiliation subit après l’attaque de sa résidence par des éléments de la Garde Républicaine, qui n’ont pas seulement désarmé sa garde, mais aussi saccagé sa maison.
L’Assemblée nationale n’est pas encore saisie officiellement, mais certains observateurs politiques pensent que c’est une décision qui vient de soulager l’entourage du Chef de l’État.
Il est insupportable dans les relations humaines. Ce n’est pas la première fois que l’homme est rappelé à l’ordre », a confié un conseiller du président de la République.
Un autre proche de Félix Tshisekedi a déclaré à actualité.cd que : « ça fait quand même un bon bout de temps qu’il n’a pas échangé avec le chef de l’ Etat”.
Rappelons que lors de sa destitution comme premier vice-président au temps du bureau Mabunda, il a été reproché à JM Kabund de ne pas entretenir de bonne relations avec ses collègues. “Il était isolant”, nous avait confié un élu FCC, qui était encore en coalition avec CACH.
Un assistant parlementaire a même été tabassé au cabinet de Kabund, sur ses propres ordres. Situation que plusieurs élus n’avaient pas digéré, mais puisqu’en RDC “la politique est dynamique”, Kabund avait retrouvé son poste au sein du bureau Mboso, avant de jeter l’éponge.



"Kabundgates : « ces graves évènements donnent l’impression que le pays n’est pas gouverné » (Filimbi) - 14 janvier 2022
= https://ouragan.cd/2022/01/kabundgates-ces-graves-evenements-donnent-limpression-que-le-pays-nest-pas-gouverne-filimbi/

= https://24hcongo.net/assemblee-nationale-seth-kikuni-soutient-la-destitution-de-jean-marc-kabund/
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-98808_demission_de_kabund_tous_les_membres_du_bureau_de_l_assemblee_nationale_a_sa_residence_et_l_udps_garde_silence.html
= https://actualite.cd/2022/01/14/rdc-avant-sa-demission-kabund-avait-deja-fait-lobjet-de-plusieurs-remarques-au-plus-haut
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-98726_jean_marc_kabund_une_plainte_en_gestation_contre_la_gr.html



"RDC : SUIVEZ LES REACTIONS DES CONGOLAIS SUR LA DEMISSION DE JM KABUND DE SES FONCTIONS A L'AN - 14 janvier 2021"



"Affaire Kabund vs Garde Républicaine : Au-delà des incidents!  -15 janvier 2022"
= https://www.diaspordc.com/affaire-kabund-vs-garde-republicaine-au-dela-des-incidents/







Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul # # Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 15/1/2022, 4:50 pm, édité 4 fois (Raison : .)

ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  Empty Re: APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?

Message  ndonzwau 16/1/2022, 5:26 pm

Un communiqué censé provenir de la Présidence a circulé sur les réseaux sociaux, il nommait Kabuya SG ai de l'Udps à la place de Kabunda.  Il est tout à croire qu'à ce stade c'est un fake-news à moins qu'il soit un ballon d'essai lancé par le pouvoir. Dans tous les cas au fil des heures prend davantage corps se manifeste une aille claire de de l'UDPS qui n'hésite pas à approuver l'exclusion de Kabunda  :  de Kazadi à Tshimbulu et d'autres, ces derniers reprochent beaucoup des dérapages chez Kabunda et n'en veulent plus comme sans doute leur patron Tshisekedi. Mème une jeunesse étiquetée Udps aurait pris acte de la démission de Kabunda, elle apporte son indéfectible soutien au seul PR Tshisekedi et à la garde républicaine. Sur ces entrefaites il nous faut souligner dans cette affaire que les fameux Bana Mura jadis tous katangais ont adopté la défense de leur Chef et de sa famille, plus luba ou dévoués à Tshisekedi comme leurs commandants, ils ont bien transposé leur allégeance de 'JK' à Tshisekedi.  Entre-temps c'est Mboso qui semble effectuer un début de rétropédalage : il ne demande plus autant que Kabunda revienne sur sa démission. On n'y comprend plus grand chose, attendons la suite...


"RDC: Mboso n’a donné aucune instruction à un membre de l’Assemblée nationale concernant la réception d’un quelconque courrier de démission de Kabund -  15 janvier 2022
= https://actualite.cd/2022/01/15/rdc-mboso-na-donne-aucune-instruction-un-membre-de-lassemblee-nationale-concernant-la

"Ass. Nat. : « Aucun ordre n’a été donné pour ne pas recevoir » la démission de Kabund (Cabinet Mboso) - 16.01.2022,  
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-98872_ass_nat_aucun_ordre_n_a_ete_donne_pour_ne_pas_recevoir_la_demission_de_kabund_cabinet_mboso.html

= https://www.mediacongo.net/article-actualite-98852_assemblee_nationale_tout_celui_qui_va_receptionner_la_lettre_de_la_demission_de_jean_marc_kabund_perdra_son_boulot_mboso.html
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-98822_demission_de_kabund_des_pourparlers_en_cours.html
= https://scooprdc.net/2022/01/15/a-kabuya-nomme-president-a-i-de-ludps-pure-intox/


"Démission du vice-président de l'Assemblée de RDC: l'UDPS un peu plus divisée -  16/01/2022
= https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220116-d%C3%A9mission-du-vice-pr%C3%A9sident-de-l-assembl%C3%A9e-de-rdc-l-udps-un-peu-plus-divis%C3%A9e
La tension était vive ce samedi aux alentours du siège de l’UDPS et de la résidence de Jean-Marc Kabund, président intérimaire du parti présidentiel. La police était obligée d’intervenir pour rétablir l’ordre et éviter que la situation dégénère. Cette situation est peut-être aussi révélatrice d’une crise plus profonde qui couve depuis plusieurs mois au sein de la famille politique de Félix Tshisekedi.
Avec notre correspondant à Kinshasa, Patient Ligodi

Deux camps semblent se former, entre les militants qui attendent la confirmation de la démission du premier vice-président de l’Assemblée nationale et d’autres qui le supplient de ne pas aller au bout sa démarche.
Jean-Marc Kabund est apparu détendu devant les militants. Il en a profité pour adresser quelques piques aux militants qui réclamaient son départ. « Leur joie est de courte de durée », a-t-il dit.
Parmi les cadres du parti et dans l’entourage de Félix Tshisekedi, personne ne commente publiquement ces évènements. Mais sous cape, certains se lâchent. Il s’agit, disent-ils, de la manifestation d’une accumulation de tensions dans l’entourage du chef de l’État. Et quelques conseillers reprochent à Jean-Marc Kabund son attitude jugée arrogante. « Il se croit tout permis. Il pense qu’il est vice-président de la République. Il ne respecte ni le président ni sa famille », confie un membre du cabinet de Félix Tshisekedi.

Ces évènements arrivent également dans un contexte marqué par des tensions au sein du parti. Deux camps se sont formés depuis 2019. L’un d’eux ne reconnait pas le leadership de Jean-Marc Kabund. 
Aujourd’hui encore, certains cadres reprochent à l’actuel directoire de ne pas préparer suffisamment les échéances électorales de 2023.
Selon ses proches, la situation embarrasse le chef de l’État, qui espère une réélection et attend beaucoup des dirigeants de son parti l’UDPS.


"Kinshasa : Jean-Marc Kabund désavoué par quelques militants de l’UDPS - 15 janvier 2022  
=  https://www.politico.cd/la-rdc-a-la-une/2022/01/15/kinshasa-jean-marc-kabund-desavoue-par-quelques-militants-de-ludps.html/102070/

"Paul Tshilumbu : « Kabund est une page tournée, plus personne ne veut de lui parce qu’il a montré qu’il n’est pas homme d’Etat » - 16.01.2022,  
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-98865_paul_tshilumbu_kabund_est_une_page_tournee_plus_personne_ne_veut_de_lui_parce_qu_il_a_montre_qu_il_n_est_pas_homme_d_etat.html
"L’UDPS Paul Tshilumbu : “Jean-Marc Kabund a fait beaucoup de mal a notre parti et à notre pays, sa démission est une fuite en avant, est un non-événement”
= https://www.7sur7.cd/2022/01/15/ludps-paul-tshilumbu-jean-marc-kabund-fait-beaucoup-de-mal-notre-parti-et-notre-pays-sa

"La jeunesse de l’UDPS prend acte de la démission de Jean-Marc Kabund - 15.01.2022,  
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-98855_la_jeunesse_de_l_udps_prend_acte_de_la_demission_de_jean_marc_kabund.html


"Kabund devant les militants: « leur joie est de courte durée » -  15 janvier 2022
= https://actualite.cd/2022/01/15/kabund-devant-les-militants-leur-joie-est-de-courte-duree

"JM Kabund aux militants : « les décisions que je vais prendre c’est pour votre intérêt » - 14 janvier 2022  
= https://www.politico.cd/la-rdc-a-la-une/2022/01/14/jm-kabund-aux-militants-les-decisions-que-je-vais-prendre-cest-pour-votre-interet.html/102034/

"Jean-Marc Kabund promet une réponse à ses détracteurs - 15.01.2022
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-98863_jean_marc_kabund_promet_une_reponse_a_ses_detracteurs.html

"Malgré la proposition de Mboso de payer la facture des préjudices commis par la GR : « Ma décision est personnelle et irréversible » (Kabund) - 15.01.2022,  
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-98860_malgre_la_proposition_de_mboso_de_payer_la_facture_des_prejudices_commis_par_la_gr_ma_decision_est_personnelle_et_irreversible_kabund.html


"Patrick Nkanga : « Près d’une année après de l’implosion du FCC-CACH, l’État sombre dans une évanescence institutionnelle » - 16.01.2022,  
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-98875_patrick_nkanga_pres_d_une_annee_apres_de_l_implosion_du_fcc_cach_l_etat_sombre_dans_une_evanescence_institutionnelle.html

= https://scooprdc.net/2022/01/15/demission-controversee-de-jm-kabund-caprice-enfantin-dun-prince-merovingien/


"Démission de Kabund : Vérité sur les raisons et ce qui attend désormais le président a.i de l’UDPS - 15 janvier 202
= https://www.diaspordc.com/demission-de-kabund-verite-sur-les-raisons-et-ce-qui-attend-desormais-le-president-a-i-de-ludps/




Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul # # Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  Empty Re: APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?

Message  ndonzwau 17/1/2022, 1:30 pm

On s'excite et on a raison à décrypter le dernier feuilleton autour de de Kabunda en une guerre à l'Udps et au sein du pouvoir tshisekediste entre la base et le haut, entre les militants historiques et le cabinet présidentiel. C'est vrai mais ne faut-il pas regarder plus au fond ? C'est cela mais en même temps plus que cela : l'évolution péjorative normale d'un pouvoir qui continue à brandit l’État de droit comme un slogan mais l'applique selon ses profits immédiats. Les luttes intestines au sein d'un groupe sont courantes et plutôt logiques, celles dans l'Udps n'expliquent-elles pas aussi ou d'abord une escalade autoritaire de plus au sein du pouvoir en place ?

Il n'est un secret pour personne que Tshisekedi est résolu plus que jamais à rempiler en 2023 et entend rester le seul maître à bord du pays même à l'intérieur de son parti et son lieutenant Kabunda à qui il avait confié d'autorité et dans les limites des lois et règlements de conduire l'Udps en même temps qu'il était premier vice-président de l'AN commençait à lui faire beaucoup d'ombre. Voilà pourquoi il n'a pas hésité de lui infliger cette expédition punitive via la GR pour faire taire ses velléités d'indépendance. Aujourd'hui ce dernier déclare en annonçant sa démission qu'une "page nouvelle s'ouvre" mais croit-il que c'est de son coté que les nouvelles pages seront inscrites ? Nous sommes dans une République, disais-je, où l'Etat de droit est plus apparent qu'effectif, le fonctionnement des institutions se fonde moins sur les lois et règlements que davantage sur les hommes forts du pouvoir.

Tenez, lorsque Tshisekedi initie le débauchage des piliers du kabilisme comme Busthabu & Lumanu ne s'arme-t-il pas davantage de nouveaux hommes forts auprès de lui forcément quelque part contre Kabunda ? Ce n'est donc rien d'autre qu'une diversité d'expressions qui cache mal la quête d’un pouvoir d’abord devenu plus autoritaire et plus personnel au fil de son avancée aux dépens des intérêts du peuple plutôt que les simples querelles en son sein. N'en déplaise à Lamuka, la démission ou non de Kabunda est davantage qu'une blague, elle représente une variable de fond dans la personnalisation du pouvoir en place.  Non seulement la tourmente du parti présidentiel est réel mais aussi le coup de pression sur Kabunda poursuivait cet objectif et il se trouve que note classe politique médiocre et opportuniste s'est précipitée vers son penchant habituel : elle a applaudi le Chef maître des horloges et des subsides lui témoignant son indéfectible loyauté. Maintenat pour quelle suite et quel bénéfice réel pour le pays et ses habitants...



"RDC : le parti présidentiel dans la tourmete - 16 Jan 202
= http://afrikarabia.com/wordpress/rdc-le-parti-presidentiel-dans-la-tourmente
L'annonce de la démission de Jean-Marc Kabund de son poste de Premier vice président de l'Assemblée nationale jette le trouble au sein de l'UPS.Derrière cet énième psychodrame se profilent les luttes intestines au sein du pouvoir entre les historiques du parti et le cabinet présidentiel.

APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  JM-Kabund-1024x555Jean-Marc Kabund, patron de l’UDPS :copyright: DR

Le navire UDPS tangue une nouvelle fois. Il faut dire que la vie des militants du parti présidentiel n’a jamais été de tout repos depuis l’arrivée à la tête de l’Etat de Félix Tshisekedi début 2019. Les partisans de feu Etienne Tshisekedi, ont d’abord dû composer avec une bien étrange coalition avec Joseph Kabila, qui détenait alors la majorité à l’Assemblée nationale et au Sénat. Une alliance contre-nature, qui avait déjà fait grincer des dents pour les purs et durs du parti. Mais l’accession à la magistrature suprême de l’un des leurs, a surtout creusé un fossé abyssal entre le parti et la présidence, composée par un aréopage de nouveaux venus de la diaspora. Il a fallu enfin accueillir les nouveaux alliés de l’Union sacrée, la plateforme présidentielle, qui compte une majorité d’anciens kabilistes. Autant dire que les couleuvres ont été nombreuses à avaler.

UDPS contre garde présidentielle

La dernière affaire qui secoue l’UDPS concerne le patron du parti et actuel Premier vice-président de l’Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund. Une vidéo, qui a rapidement fait le tour des réseaux sociaux, montrait des policiers de la garde rapprochée de Jean-Marc Kabund interpeller violemment un soldat de la garde présidentielle qui roulait à contre-sens. Le lendemain, le domicile du chef de l’UDPS est victime d’une expédition punitive de la garde présidentielle, qui saccage la luxueuse villa de Jean-Marc Kabund. Là encore, les images sont largement relayées sur la toile, suscitant l’indignation des militants du parti, mais laissant étrangement muet le président de l’Assemblée nationale, les caciques du parti, le gouvernement, et surtout… le président de la République

Rupture avec Tshisekedi ?

La réaction de Jean-Marc Kabund ne s’est pas fait attendre après l’incident. Sur son compte Twitter, le patron de l’UDPS a dénoncé les « brimades » et les « humiliations » et a annoncé sa démission de Premier vice-président de l’Assemblée nationale. « Ainsi s’ouvre une nouvelle page de l’histoire » a conclu Jean-Marc Kabund. Si le chef du parti présidentiel a déclaré devant ses partisans vouloir réfléchir encore un peu, cet épisode marque une nette fracture entre une partie de l’UDPS et le chef de l’Etat. La rupture entre Kabund et Tshisekedi semble plus proche que jamais. Il faut dire que le trublion du parti présidentiel n’en est pas à son premier coup d’éclat. « Grande gueule » de la majorité, Kabund s’était déjà accroché avec le chef de la police, alors que ses partisans voulaient entrer dans l’enceinte de l’Assemblée nationale au moment du renversement de la présidente de la chambre basse, la très kabiliste Jeanine Mabunda.

Kabund absent  de la tournée présidentielle

Populaire chez les militants historiques de l’UDPS, Jean-Marc Kabund, est également une personnalité qui divise. Notamment au sein du cabinet présidentiel qui pilote en sous-main la politique gouvernementale. Depuis l’arrivée de Félix Tshisekedi à la présidence, Kabund est en guerre permanente avec les conseillers du chef de l’Etat, qui lui reprochent de vouloir jouer le rôle de « président-bis ». Signe des tensions entre le président et le chef de son parti : l’absence très remarquée de Jean-Marc Kabund lors de la tournée de Félix Tshisekedi dans les Kasaï. Mais ce qui taraude les militants UDPS, et Jean-Marc Kabund en particulier, c’est la stratégie mise en place par Félix Tshisekedi en vue des élections de 2023. Le débauchage des députés FCC pro-Kabila pour composer l’Union sacrée avait déjà suscité des critiques, mais le récent ralliement de piliers du kabilisme, comme Evariste Boshab, ou Adolphe Lumanu interroge au sein du parti présidentiel.

Coup debpression

En annonçant sa démission de son poste de Premier vice-président de l’Assemblée, Kabund lance un avertissement à Félix Tshisekedi : la présidentielle ne pourra pas se gagner sans l’UDPS, ses militants et ses cadres. La guerre larvée entre les différents clans au sein du pouvoir (parti, cabinet, gouvernement, famille…) a fait beaucoup de dégâts. Le coup de pression de Kabund sur Tshisekedi est également calculé, et il entend bien montrer au président qu’il est une des clés de voûte du « système Tshisekedi ». Le patron du parti sait bien qu’il est l’un des artisans de la délicate construction de l’Union sacrée, mettant de l’huile dans les rouages lorsque cela est nécessaire, notamment entre les kabilistes et les durs de l’UDPS. Tshisekedi n’a peut-être pas intérêt à lâcher Kabund à moins de deux ans de la présidentielle. Nous le saurons, si Kabund décide de faire marche arrière et de renoncer à sa démission.


"RDC : Après l’épisode Kabund, quel avenir pour quelle UDPS - 16 janvier 2022
= https://afrique.lalibre.be/67342/rdc-apres-lepisode-kabund-quel-avenir-pour-quelle-udps/

APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  Affiche-kabund-690x450

L'avenir pour Jean-Marc Kabund wa Kabund ? Quel avenir pour l’UDPS ? Le parti n’a jamais été aussi puissant mais jamais non plus aussi sous tension.

Une algarade entre deux convois automobiles à Kinshasa. Un membre de la Garde républicaine (GR) molesté par des gendarmes. Une demeure saccagée par d’autres agents de la GR en représailles à l’arrestation de ce collègue. Pas banal. Encore moins quand on sait que les deux véhicules étaient ceux, respectivement, d’un membre de la famille présidentielle et du premier vice-président de l’Assemblée nationale et président a.i. de l’UDPS, le parti présidentiel.
« Si des membres de la GR sont intervenus chez Kabund, c’est qu’ils y ont été autorisés par leur patron », nous explique un député congolais pour qui « Ces hommes sont les fidèles parmi les fidèles, le bras du président. Il n’y a que lui qui peut les autoriser à frapper ».
« Ce week-end, le bureau de Kabund à l’Assemblée nationale a été vandalisée », ajoute un autre homme politique congolais qui insiste sur « le bras de fer entre Kabund et Tshilombo. Kabund s’est cru intouchable. Ce qu’il a fait subir à la nièce du président, c’est ce qu’il fait au quotidien avec tout le monde. Mais cette fois, surtout après le voyage du président dans sa province du Kasaï et les critiques qui lui ont été adressées par les siens qui considèrent que le pouvoir lui échappe, il ne pouvait laisser passer cette offense. La mise à sac de son domicile par les GR en est la preuve, la violation de son bureau à l’Assemblée nationale, ce sont ses adversaires politiques. La tension est palpable au sein de l’UDPS. Gérer le pouvoir n’est pas une mince affaire, encore moins quand on l’acquiert après un processus aussi frelaté. »

Un parti divisé, des critiques non entendues

Depuis l’intronisation de Kabund à la tête de l’UDPS en 2019, le torchon brûle entre Félix Tshisekedi et les tenants de la  ligne politique et statutaire de l’UDPS/Etienne Tshisekedi. Pour ces « pionniers » qui ont accompagné le père du président pendant les décennies de « vaches maigres » et « de coups reçus », le « mandat spécial » accordé unilatéralement (loin de ce que prévoient les statuts du parti) par Félix Tshisekedi à Jean-Marc Kabund pour transformer le poste de secrétaire général en présidence par intérim est une offense à leur combat. En septembre dernier (2021), ils appelaient encore le président de la République à tout faire pour rentrer dans la légalité, exigeant l’installation d’un directoire comme le prévoit les statuts du parti et l’organisation d’un congrès extraordinaire pour désigner un nouveau président pour leur formation politique.
Les « pionniers » allaient même plus loin et demandaient au directoire une plainte devant le Conseil d’Etat contre les autorités ayant reconnu le mandat spécial illégitime.

La même ligne historique du parti, rejointe par d’autres voix de l’UDPS, explique encore aujourd’hui qu’après les années de lutte pour décrocher le pouvoir (dans les conditions que l’on connaît, NdlR) il est inacceptable qu’il se retrouve entre les mains de « pseudos experts rentrés au pays quand Félix a été installé à la présidence. Ces conseillers, venus de Paris ou Bruxelles, n’ont jamais participé à aucune des luttes du parti incarné par Etienne Tshisekedi », explique un membre de « l’UDPS/Limete », comme il se définit lui-même.
Aujourd’hui, pour les « pionniers » le départ de Kabund tant de l’Assemblée que du parti n’est qu’une première étape. La reprise en main par le président Tshisekedi et par le « vrai » parti passe également par l’éloignement de ces conseillers privés, tous ces conseillers.

La première dame chahutée

Car plusieurs voix au sein de l’UDPS se font entendre pour remettre en question le rôle et le poids de Denise Nyakeru, l’épouse du président. « Cette dame n’est ni la vice-présidente, ni la représentante du président. Elle est son épouse et n’a aucun pouvoir ni aucun mandat », précise un élu du parti présidentiel. « La première dame a pris trop ses aises. Elle a aussi imposé ses proches à tous les niveaux de pouvoir. C’est une privatisation inacceptable du pouvoir. Beaucoup de membres de l’UDPS sont très énervés par cette situation, bien plus encore que par les excès de Kabund. Lui, au moins, il faut lui reconnaître qu’il est vraiment du parti », poursuit-il.
La tension est donc plus que palpable dans les rangs du parti au pouvoir et ces événements des derniers jours font ressurgir tous les ressentiments.
Le président de la République va devoir prendre des décisions. Mais peut-il privilégier la ligne des « pionniers » fidèles à son père au détriment de ses conseillers ? Kabund, critiqué par « les pionniers » n’est pas un ami de ces conseillers. Sans oublier le clan de « la première dame ».  Quatre axes, minimum, se dressent devant le président de la République. Si pas impossible, difficile de dégager une synthèse qui permettrait de ramener tout le monde à bord du véhicule présidentiel. Des divorces sont inévitables.

Réélection

A cette équation complexe vient se greffer une autre inconnue, le second mandat auquel le président de la République pense tous les jours en se rasant le matin, pour paraphraser le candidat à la présidentielle française Nicolas Sarkozy en 2007.
Comment gérer le parti originel, l’héritage familial (très centré sur une province et une ethnie) tout en cherchant à élargir sa base électorale ? Félix Tshisekedi songe à transformer l’Union Sacrée en une plateforme politique devant lui garantir un second mandat en 2023. Tous les élus de toutes les formations de cette plateforme devraient s’engager à soutenir la sa candidature. Dans ce scénario, l’UDPS sera diluée dans un ensemble peu seyant, voire carrément imbuvable, pour les membres de ce parti.
Même en ayant mis la main sur la Cour constitutionnelle, sur la présidence de la Commission électorale nationale indépendante et, dernièrement, sur le secrétariat général de cette Ceni, Félix Tshisekedi sait qu’il doit élargir sa base électorale pour au moins donner le change lors du scrutin à venir. Il sait donc que l’UDPS devra se contenter d’être un parti parmi les autres pour sa réélection. Le pouvoir passe par ce sabordage ou cette dilution qu’il sera compliqué de faire avaler à une base toujours indisciplinée.
Une base qui, en novembre 2018, après la désignation de Martin Fayulu comme candidat unique de l’opposition avait pourtant été suffisamment convaincante pour que Félix Tshisekedi et son compère d’alors Vital Kamerhe se parjurent et se lancent, à la tête de Cap pour le Changement (Cach) dans la course à la présidentielle.
Cette base assez puissante pour justifier tous les reniements il y a un peu plus de trois ans, peut-elle accepter de s’effacer demain pour le bien d’un homme ? Les paris sont ouverts.

Fronde anti-Kabund au sein de l’UDPS
RDCongo: se « payer » Kabund ou mettre fin à la coalition au pouvoir?



"Fatshi-Kabund : quid en cas de séparation ?… - 17.01.2022
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-98898_fatshi_kabund_quid_en_cas_de_separation.html
La base tend à se disloquer. Si certains combattants compatissent avec le président ad intérim de l’UDPS, beaucoup d’entr’eux dont la majorité des Wewas ont déjà pris position en faveur du président de la République, Félix Tshisekedi.

Décidément, le parti présidentiel est en voie d’éclatement. Depuis quelques temps, des voix s’élèvent pour dénoncer un activisme politique « de trop » dans le chef du président intérimaire du parti. Certains lui reprocheraient même d’entretenir en coulisses des formations politiques propres à lui en prévision de la présidentielle de 2023 (si et seulement si l’élection venait à être organisée dans le délai requis). Kabund aurait pris une longueur d’avance sur son chef qui lui, se contenterait de la vieille UDPS, en voie de décomposition. L’homme (Kabund) serait bien positionné pour sa survie politique prochaine. Partis politiques propres ou alimentaires, tous les coups sont permis pourvu que le rendez-vous électoral se materialise en sa faveur.
Les deux hommes (Félix et Jean-Marc) sont dorénavant sur le point de divorcer politiquement. Le clash de mercredi soir qui a conduit environ 50 éléments de la garde républicaine faire le ménage à la résidence de Jean-Marc Kabund à Kingabwa est loin de passer sans soulever des vagues. Déjà, dans la journée de samedi 15 janvier 2022, des groupes constitués des militants du parti ont donné les nouvelles couleurs de la crise à Limete, au siège national de l’UDPS. « Kabund dégage », peut-on désormais lire sur l’édifice symbole de la lutte du parti de Tshisekedi.

Kingabwa transformé en site historique de la résistance

APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  IMG-20220114-WA0272

Le président intérimaire de l’UDPS, du moins, celui qui le dirige encore dans les heures actuelles en attendant le déroulé des décisions courageuses que pourrait annoncer Jean-Marc Kabund à la base du parti et à la nation toute entière, l’homme se caractérise par une sérénité qui cache bien de surprises. Il serait prêt à lâcher tout pour se tailler une meilleure posture politique, loin des querelles de Palais. Ses premiers mots (tweets) ont été révélateurs et son obstination à ne point reculer fonde toutes les curiosités. Tel un couperet, le tweet historique de Kabund fera date. Il vient de prouver que le 1er VP de l’Assemblée nationale était bel et bien le puissant acteur du pouvoir Tshisekedi.
Les visites de compassion qui se sont enchaînées à sa résidence principale de Kingabwa en disent long. D’abord, les supplications de Christophe Mboso Nkodia Pwanga, président de l’Assemblée nationale accompagné d’un bon nombre de ses collègues pour tenter de faire reculer le »maître nageur ». Ensuite, plusieurs députés, y compris ceux de Beni, plusieurs personnalités politiques et de nombreux dignitaires du grand Kasaï. Même si la sortie médiatique du député provincial de Kinshasa, Peter Kazadi est venue officialiser la crise interne à la fois au sein de l’UDPS et dans le système politique du régime de Félix Tshisekedi (des députés pour le remplacer ne manquent pas), la secousse du départ annoncé de Kabund continue de charrier des effets dévastateurs au sein même du régime.

Une probable démission de l’homme au poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale n’est pas loin de susciter une tendance à la recomposition du bureau de la Chambre basse du Parlement. La tête de Christophe Mboso devenu l’homme à tout faire du système avec une influence politique réelle dans le système Tshisekedi pourrait être exigée, car le président de la République ne fait qu’enregistrer des adhésions politiques dans sa cour.
Plusieurs caciques anciennement du FCC (Front commun pour le Congo) multiplient des démonstrations de charme auprès de Félix Tshisekedi pour occuper tous les postes de souveraineté sous le prétexte qu’ils vont lui garantir une réélection en 2023. Dans cette combine, ils lorgnent tous les postes clés du régime : présidence de l’Assemblée nationale, Primature, conseillers spéciaux, etc. De quoi inquiéter les vrais tenants du pouvoir. Car il s’agirait de se débarrasser de certaines têtes de la diaspora pour les meubler par des durs FCC. Ça ne passe pas à l’UDPS.
Des tractations seraient très accélérées. En cas de confirmation par un courrier de Kabund sur sa probable démission du bureau de l’Assemblée nationale, un plan de son remplacement est déjà concocté et mûri. C’est ici que les perspectives électorales réveillent le chef de l’État pour désormais s’entourer d’une forte équipe stratégique pour la préparation de sa campagne. Or, les tshisekedistes ayant pour la plupart montré leurs limites dans la gestion des affaires de l’État, le président pourrait ne plus avoir d’autres choix que d’aligner les meilleurs attaquants. Lumanu, Boshab, Mende,…sont constamment cités. (Ils ont tourné casaque). Et bien d’autres qui oeuvreraient nuitamment pour courtiser le pouvoir.

Guerre de succession à l’UDPS…

APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  Kabund_jean_marc_et_kabuya_augustin_20_01

Longtemps critiqués pour la faiblesse de leur gestion de la base du parti, Jean-Marc Kabund (président a.i) et Augustin Kabuya Tshilumba (secrétaire général) sont tous les deux poussés vers la porte. « Ils se sont suffisamment servis », se murmure-t-on dans les faubourgs du parti. Plusieurs hauts cadres compétents, dit-on, seraient sur le point de se voir confier des responsabilités au sein du parti pendant que d’autres voix exigent encore et toujours la restructuration de l’UDPS à la suite d’un congrès en bonne et dûe forme. La question que certains stratèges du parti se posent consiste à savoir quelle serait la priorité politique du président en ce moment. Faut-il ouvrir le congrès avec toutes les implications qui vont avec ou tout simplement se limiter à une mise en place rapide, question de stabiliser le régime avant les prochaines échéances électorales. Le moment est crucial, il faut vite décider. Pas trop tôt, pas trop tard.

Kabund incarnait aussi l’actuelle majorité (Union sacrée)

APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  16097578831705

Le chambardement que pourrait créer le départ de Jean-Marc Kabund se fera certainement sentir à l’Union sacrée où il était (il est encore), le principal interlocuteur et coordonnateur. Son mérite est d’avoir embarqué une ribambelle de députés FCC et de les avoir fidélisés pour le chef de l’État. Les démissions en cascade de Kabund de l’Assemblée, du parti et de l’Union sacrée pourraient impacter la solidité de cette majorité et peut-être même jusqu’à l’affaiblir en pratique. Tout sera fonction de l’attitude politique de Kabund et du chef de l’État. Si le premier choisit de faire son chemin, loin de l’Union sacrée, il y aura fort à craindre une probable requalification. Étant donné que Kabund les avait familiarisés au régime, en dépit de leurs nombreuses tares. Kabund était aussi ce bagarreur capable de rassurer et de bousculer le pouvoir pour résoudre les petits problèmes des députés qui avaient été faits transhumer du FCC à l’Union sacrée. Et si Kabund s’est sérieusement préparé, comme le prétendent certains analystes, il réussira à mobiliser pour sa nouvelle destinée politique quelques fidèles et amis députés, ce qui va certainement égratigner l’actuelle majorité et pourquoi pas, lui faire perdre son statut politique vis-à-vis du FCC.

APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  77FE2E86-A9E1-483B-8BD1-E9D4B858314C

D’autre part, si le président de la République joue bien sa carte, il pourrait trouver un bien meilleur Joker pour remplacer Kabund à la coordination de l’Union sacrée. Car, compter sur Mboso ne fera qu’affaiblir ladite majorité. Les actes de gestion de l’actuel speaker de l’Assemblée nationale ne rassureraient pas beaucoup à l’UDPS, même si le vieux mobutiste est apprécié pour sa fidélité aux injonctions stratégiques. Donc, Tshisekedi devra trouver un oiseau rare capable de fédérer une Union sacrée hétéroclite où tous les coups sont permis. Un peu à la manière d’une boîte à crabes, l’Union sacrée rassemble ou regroupe des ex-FCC, des membres du MLC, des cadres d’Ensemble, de l’UDPS et des partis alliés à l’UDPS. Or, chaque groupuscule comporte ses frustrations et ses soucis mal gérés. Dans ce contexte, qui placer à la coordination de l’Union ? Des noms sont cités. Et des candidats ne manquent pas.


"« L’UDPS est divisé, Jean-Marc Kabund aurait dû plutôt démissionner de la présidence du... - 17.01.2022,  
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-98906_l_udps_est_divise_jean_marc_kabund_aurait_du_plutot_demissionner_de_la_presidence_du_parti_ambumba.html


"Démission de JM Kabund : sa façon épidermique de réagir aura été à la base de sa chute… , Maître Arlette Odia - 17.01.2022,  
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-98900_demission_de_jm_kabund_sa_facon_epidermique_de_reagir_aura_ete_a_la_base_de_sa_chute_maitre_arlette_odia.html


""L'annonce de la démission de Jean-Marc Kabund est une vaste blague" (Lamuka) - 17.01.2022,  
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-98897_l_annonce_de_la_demission_de_jean_marc_kabund_est_une_vaste_blague_lamuka.html


" Udps, Union sacrée, Présidence de la République
Guerre de palais : Tshisekedi appelé à nettoyer les écuries - 17-01-2022

= https://www.lepotentiel.cd/g?post=2938
= https://www.radiookapi.net/2022/01/18/actualite/revue-de-presse/le-potentiel-guerre-de-palais-tshisekedi-appele-nettoyer-les
"Discipliner la police ’’PCR’’17-01-2022
= https://www.lepotentiel.cd/g?post=2943


"RDC: les députés de l’Union sacrée réitèrent leur fidélité à Félix Tshisekedi et rappellent qu’ils n’ont qu’un seul Chef - 17 janvier 2022
= https://actualite.cd/2022/01/17/rdc-les-deputes-de-lunion-sacree-reiterent-leur-fidelite-felix-tshisekedi-et-rappellent
= https://www.7sur7.cd/index.php/2022/01/17/affaire-kabund-lunion-sacree-de-la-nation-reste-une-unie-et-indivisible-les-presidents
= https://www.lepotentiel.cd/g?post=2942
"RDC : les groupes parlementaires de l’Union sacrée réaffirment leur loyauté à Félix Tshisekedi - 17/01/2022
= https://www.radiookapi.net/2022/01/17/actualite/politique/rdc-les-groupes-parlementaires-de-lunion-sacree-reaffirment-leur


"RDC: au moins 15 morts dans deux attaques de milices en Ituri -  17 janvier 2022  
= https://actualite.cd/2022/01/17/rdc-au-moins-15-morts-dans-deux-attaques-de-milices-en-ituri



"RDC: le nouveau programme de désarmement et réinsertion reste en attente de son financemement  - 17/01/2022  
= https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220117-rdc-le-nouveau-programme-de-d%C3%A9sarmement-et-r%C3%A9insertion-reste-en-attente-de-son-financement

"Nord-Kivu : des rebelles rwandais des FDLR imposent des taxes illégales aux agriculteurs à Rutshuru -17/01/2022
= https://www.radiookapi.net/2022/01/17/actualite/securite/nord-kivu-des-rebelles-rwandais-des-fdlr-imposent-des-taxes-illegales

"Hauts plateaux d’Uvira: violents affrontements entre miliciens depuis samedi dans plusieurs villages, les déplacés affluent à Mwenga -  17 janvier 2022
= https://actualite.cd/2022/01/17/hauts-plateaux-duvira-violents-affrontements-entre-miliciens-depuis-samedi-dans


"Ci-gît le consensus électoral -14/01/2022
= https://www.forumdesas.net/2022/01/ci-git-le-consensus-electoral/


"Caricature: vous avez dit maître-nageur?
= https://actualite.cd/2022/01/17/caricature-vous-avez-dit-maitre-nageur

APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  2C51FF03-8606-4E13-A5F6-EBF14585B042



Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul # # Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  Empty Re: APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?

Message  ndonzwau 20/1/2022, 12:21 pm

KABUND NE DÉMISSIONNERAIT PLUS alors qu'entre-temps les les leaders des groupes parlementaires membres de l’Union sacrée, les députés du parti présidentiel ont publié un communiqué pour le désavouer et invitent les membres des autres structures de la formation de Tshisekedi à « tirer les conséquences qui s’imposent ». Un député national de l'Union sacrée (Eliézer Tambwe ) a même annoncé qu’on va le pousser par force s’il ne démissionne pas de lui-même tandis qu'à l'interne certains (Kazadi, Thilumbu...) ont clairement émis le souhait de son exclusion en raison de ses nombreux dérapages politiques, comportementaux et judiciaires. Kabund ne s'est-il pas enfermé trop vite dans un engrenage guidé par ses émotions qu'il regretterait aujourd'hui après réflexion et remise en perspective de ses fonctions ? Que vaut encore après ça la ferveur en sa faveur des combattants Udps qui ont assiégé sa résidence pour le prier de revenir sur son annonce de démission ?

Son chef de cabinet qui nous annonce la nouvelle révèle répète  cette phrase creuse selon laquelle "une page de l’histoire serait tournée comme si cela serait à son avantage. Que nenni, comme s'il refusait de voir le désaveu qui l'entoure, c'est donc bien plus problématique pour lui.



"RDC : Kabund ne va plus démissionner, la « voix du peuple triomphe » (Proches) - 19 janvier 2022 à 16:45
= https://www.politico.cd/la-rdc-a-la-une/2022/01/19/rdc-kabund-ne-va-plus-demissionner-la-voix-du-peuple-triomphe-proches.html/102286/
Comme l’on pouvait s’y attendre, Jean-Marc Kabund, malgré l’isolement dont il fait désormais objet au sein de l’Union sacrée, ne va plus démissionner de son poste du vice-président de l’Assemblée nationale comme annoncé. Dans un message diffusé sur les réseaux sociaux, comme c’était le cas avec Kabund annonçant sa démission, son directeur de cabinet, Me Emmanuel Kahaya explique que la « voix du peuple a triomphé ».

« La voix du peuple triomphe toujours, la démission n’aura plus lieu. Le président Jean-Marc Kabund a tout compris. Une page de l’histoire est irrésistiblement tournée », annonce son directeur de cabinet à la chambre basse du parlement congolais
POLITICO.CD avait également constaté ce mercredi la présence en leur lieu de travail, de tout le personnel du cabinet de Jean-Marc Kabund au palais du peuple. Malgré cela, l’homme reste désavoué par les députés nationaux membres de l’UDPS mais aussi par les présidents des groupes parlementaires de l’Union sacrée qui disent soutenir le Chef de l’État et la garde républicaine.

"Jean-Marc Kabund ne démissionne plus - 19.01.2022,  
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-99022_jean_marc_kabund_ne_demissionne_plus.html
Jean-Marc Kabund ne démissionne plus de son poste de premier vice-président de l'Assemblée nationale. Pourtant, l'affaire a déjà pris une autre tournure. Car, une pétition qui a déjà plus de 310 signatures est en circulation à l'Assemblée nationale pour sa déchéance.
C'est dans cette situation que son directeur de cabinet, Me Emmanuelli Kahaya, a annoncé que "la voix du peuple triomphe toujours, la démission n’aura plus lieu".


Et de poursuivre, " le président Kabund a tout compris. Une page de l’histoire est irrésistiblement tournée".
A son bureau au Palais du peuple, ce mercredi 19 janvier, tout le monde est à son poste.
Alors qu'il était attendu mardi 18 janvier dernier à l'Assemblée nationale pour formaliser sa démission, Kabund a été aperçu à Kingabwa en train d'inspecter les travaux de construction d'un stade municipal sur le terrain Waya Waya à Kingabwa.

"Assemblée nationale: revirement à 180°, Kabund ne démissionne plus "au nom de la base" ( cabinet)  6 19:01:2022
= https://www.opinion-info.cd/politique/2022/01/19/assemblee-nationale-revirement-180deg-kabund-ne-demissionne-plus-au-nom-de-la
Alors que l'opinion attendait sa démission hier mardi 18 janvier 2022, contre tout entendement l'on apprend que le  Président ai de l’UDPS a écouté « le peuple » qui l’a dissuadé de ne plus rendre le tablier. "De ce fait, Jean-Marc Kabund garde poste au bureau de la chambre basse du Parlement" , a écrit sur son compte TwitterMe Emmanuel Kahaya, Directeur de cabinet de Jean-Marc Kabund.
Pour rappel, au lendemain des actes vandalisme perpétrés dans sa résidence par les éléments de la Garde Républicaine, Jean-Marc Kabund, se sentant humilié, avait par le biais d'un tweet écrit qu'il démissionnait de son poste de premier-vice président de l'Assemblée nationale.

"Jean-Marc Kabund est revenu sur sa décision de démissionner (cabinet) - 19/01/2022  
= http://mobile.topcongo.fm/article/jean-marc-kabund-est-revenu-sur-sa-decision-de-demissionner-cabinet-8867
"La voix du peuple triomphe toujours, la démission n’aura plus lieu. Le président Jean-Marc Kabund a tout compris. Une page de l’histoire est irrésistiblement tournée", écrit, dans un message largement relayé, sur les réseaux sociaux, Me Emmanuelli Kahaya, chef de cabinet du premier vice-président de l’Assemblée nationale.
Tout atteste donc que Jean-Marc Kabund, après l'avoir annoncé sur son compte Twitter, ne va plus démissionner de son poste de premier vice-président de l'Assemblée nationale. 
A son bureau au palais du peuple ce mercredi matin, tout le monde était en poste, personne n'évoque une quelconque démission et les gens y travaillent normalement.
Attendu mardi à l'Assemblée nationale pour formaliser sa démission, Jean-Marc Kabund a été aperçu à Kingabwa en train d'inspecter les travaux de construction d'un stade municipal sur le terrain Waya Waya à Kingabwa (Photo).
"C'est possible que ce soit" un rétropédalage, estime le député national Eliezer Thambwe.

Isolement total

"Il n'est pas facile de prendre une décision si importante au vu des déclarations qui se font. Il se sentait soutenu par plusieurs personnes de l'UDPS. Maintenant, c'est l'isolement total. Tout le monde sait que le courant ne passe pas entre les 2 personnalités" en l'occurrence Félix Tshisekedi et Jean-Marc Kabund.
"Il voit comment les uns après les autres réagissent. Les visites ont commencé à sécher. C'est ce qui fait qu'il hésite un peu à démissionner", pense l'élu de Lukunga.
"Je ne pense pas (qu'il aura toujours la confiance des députés). C'est très compliqué pour lui. Il est désavoué par les députés de l'Union sacrée et de l'UDPS. Je ne vois pas Jean-Marc Kabund regagner la considération qu'il avait. La confiance, on l'a qu'une fois".

Destitution pas exclue

"La façon dont je vois les choses évoluer, au cas où (Jean-Marc Kabund) ne démissionne pas, il y a cette possibilité de le contraindre à le faire" par une motion ou une pétition, prévient ce député de l'Union sacrée.
Pour l'instant, plusieurs sources annoncent que le toujours premier vice-président de l'Assemblée nationale a finalement décidé de revenir sur sa décision annoncée sur Twitter de quitter ce poste

"RDC: « Kabund ne démissionnera plus, il a écouté le peuple » (Cabinet) - 19 janvier, 2022
= https://cas-info.ca/2022/01/rdc-kabund-abandonne-ses-intentions-de-demissionner-cabinet/
" Kabund ne veut plus partir, mais! -  19, 2022
= https://congokin.blog/?p=6645

"Présumé démissionnaire de son poste de 1er vice-président de l’Assemblée Nationale : Kabund va-t-il franchir la ligne rouge ? - 18 janvier 2022
= https://www.lephareonline.net/presume-demissionnaire-de-son-poste-de-1er-vice-president-de-lassemblee-nationale-kabund-va-t-il-franchir-la-ligne-rouge/


"Assemblée nationale : après les présidents des groupes parlementaires, les députés membres de l’Union sacrée tournent le dos à Kabund - 18.01.2022
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-98981_assemblee_nationale_apres_les_presidents_des_groupes_parlementaires_les_deputes_membres_de_l_union_sacree_tournent_le_dos_a_kabund.html
"Assemblée nationale : les députés USN lâchent JM Kabund - 18/01/2022
= https://www.forumdesas.net/2022/01/assemblee-nationale-les-deputes-usn-lachent-jm-kabund/
" RDC : Jean-Marc Kabund lâché par les députés du parti présidentiel - 19.01.2022
= https://www.aa.com.tr/fr/afrique/rdc-jean-marc-kabund-l%C3%A2ch%C3%A9-par-les-d%C3%A9put%C3%A9s-du-parti-pr%C3%A9sidentiel/2478980
"Rupture inévitable : les présidents des groupes parlementaires désavouent Kabund  - 17-01-2022
= https://www.lepotentiel.cd/g?post=2942
= https://www.lephareonline.net/jean-marc-kabund-desavoue-par-les-presidents-des-groupes-parlementaires%ef%bb%bf/


" RDC : par quelle stratégie Tshisekedi pousse Kabund vers la sortie - 19 janvier 2022  
= https://www.jeuneafrique.com/1298298/politique/rdc-par-quelle-strategie-tshisekedi-pousse-kabund-vers-la-sortie/
Après la disgrâce de son puissant président par intérim, le chef de l’État joue, dans l’ombre, un rôle central pour trouver une issue à la crise que traverse l’UDPS.
Une semaine après l’accrochage entre la Garde républicaine et Jean-Marc Kabund, la disgrâce de ce dernier semble, jour après jour, se confirmer

Depuis que, le 14 janvier, le patron de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a annoncé qu’il démissionnait de son poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale, il enchaîne les revers. Après les leaders des groupes parlementaires membres de l’Union sacrée, les députés du parti présidentiel ont à leur tour publié un communiqué pour le désavouer.
"S’il ne démissionne pas, nous voterons sa déchéance
Dans leur déclaration, datée du 18 janvier, les élus invitent les membres des autres structures de la formation de Félix Tshisekedi à « tirer les conséquences qui s’imposent ». « Les désapprobations vont s’enchaîner jusqu’à ce qu’il quitte son poste », assure un membre de l’entourage du chef de l’État, qui s’est entretenu de ce sujet avec ce dernier. « S’il ne démissionne pas, nous voterons sa déchéance lors de la session parlementaire de mars », renchérit un cadre de la majorité.

Resté publiquement à l’écart des grandes manœuvres autour de ce nouveau rebondissement politique, le président congolais joue, dans l’ombre, un rôle central pour trouver une issue à la crise. Un de ses proches décrit un Félix Tshisekedi « furieux du comportement digne d’un vice-président de la République » de Kabund.

Mise à l’écart « en douceur »

Selon nos informations, le chef de l’État a personnellement ordonné que celui à qui il avait confié la présidence intérimaire de l’UDPS dans la foulée de son élection à la tête du pays, soit mis à l’écart de ses fonctions « en douceur ». Une décision qui se heurte pour le moment à l’hostilité des députés du Front commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila qui ont rallié l’Union sacrée et dont les intérêts étaient jusque-là préservés par Jean-Marc Kabund.
Selon nos informations, d’autres personnalités ont également été rappelées à l’ordre par le palais depuis le début de cette séquence. C’est, entre autres, le cas du président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso. Ce dernier s’était rendu le 14 janvier à la résidence de Jean-Marc Kabund, dans le quartier de Kingabwa, à Kinshasa, quelques instants seulement après l’annonce par ce dernier de sa démission. Il espérait le faire changer d’avis mais, au final, il a été à l’origine de la déclaration des présidents des groupes parlementaires de l’Union sacrée le désavouant.
Selon plusieurs élus de la majorité, les députés et les personnalités de l’Union sacrée ont également reçu pour instruction de ne plus se présenter chez le patron de l’UDPS. Devant ceux qui ont pu le rencontrer, Jean-Marc Kabund a déploré la situation actuelle du pays et demandé une réorientation de la stratégie politique. Il regrette de ne pas être compris, « même [par] certains responsables de l’appareil sécuritaire ».

Peu populaire dans l’entourage du chef de l’État, Kabund était en délicatesse dans les rangs du parti, après qu’il avait tenté d’en affaiblir les caciques comme Peter Kazadi, Victor Wakenda, Jacquemain Shabani ou encore Paul Tshilumbu. Tous continuent de contester sa gestion. Par ailleurs, Kabund disait aux diplomates qu’il « gérait Félix Tshisekedi », relate un conseiller du président.
Compte-t-il procéder au retrait de sa démission ? « Je vais retirer quoi ? » s’est interrogé Jean-Marc Kabund ce 19 janvier alors qu’il visitait l’un de ses chantiers à Kingabwa. Il n’a en effet pas encore signé sa démission.


"Assemblée nationale : “personne ne lui avait demandé d’annoncer la démission…s’il ne démissionne pas de lui-même, je pense qu’on va le pousser par force…” (Eliezer Tambwe) ! -19 janvier 2022
= https://okapinews.net/politique/assemblee-nationale-personne-ne-lui-avait-demande-dannoncer-la-demission-sil-ne-demissionne-pas-de-lui-meme-je-pense-quon-va-le-pousser-par-force-eliezer-tambwe/
"RDC : "Si Kabund ne démissionne pas de lui-même, on va le pousser par force", (Eliezer Ntambwe) - 19/01/2022
= https://www.7sur7.cd/2022/01/19/rdc-si-kabund-ne-demissionne-pas-de-lui-meme-va-le-pousser-par-force-eliezer-ntambwe
"Le député Eliezer Ntambwe appelle Jean-Marc Kabund à déposer officiellement sa lettre de démission avant d’être ridiculisé et humilié - 19.01.2022
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-99016_le_depute_eliezer_ntambwe_appelle_jean_marc_kabund_a_deposer_officiellement_sa_lettre_de_demission_avant_d_etre_ridiculise_et_humilie.html


" RDC : Jean-Marc Kabund-a-Kabund, héritier contesté à la tête du parti de Félix Tshisekedi - 30 septembre 2019
= https://www.jeuneafrique.com/mag/835304/politique/rdc-jean-marc-kabund-a-kabund-heritier-conteste-a-la-tete-du-parti-de-felix-tshisekedi/

APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  5171hr_-e1569703033450-592x296-1574078586
Jean-Marc Kabund-A-Kabund vient d’être propulsé au poste de numéro deux du parti. À la grande surprise de l’entourage du Vieux. :copyright: Gwenn Dubourthoumieu pour JA
 
Président intérimaire de l’UDPS depuis l’élection de Félix Tshisekedi, cet homme de terrain a bien du mal à maintenir l’unité du parti, traversé par des luttes d’influence.
Félix Tshisekedi était-il conscient de l’impact qu’allait avoir son ultime décision comme chef de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) ? Le 22 janvier, dans l’euphorie d’une victoire inattendue et controversée à l’élection présidentielle, il est contraint de lâcher la direction du parti cofondé par son père, feu Étienne Tshisekedi.

Poids lourd de l’opposition congolaise depuis presque quatre décennies, l’UDPS doit se métamorphoser en parti de gouvernement, et l’urgence du moment impose de choisir un homme de confiance, mais aussi un cadre à poigne pour conduire la transition. Le choix de Félix Tshisekedi se porte sur Jean-Marc Kabund-a-Kabund.

Luttes d’influence internes

« À défaut d’être proches, ils entretenaient depuis près de trois ans déjà des relations professionnelles d’intérêt mutuel, explique un vétéran de l’UDPS, proche de la famille du président. C’était la meilleure solution. » En choisissant Kabund, Félix Tshisekedi ne laisse rien au hasard. Le « président intérimaire » du parti est un homme de terrain, « un débrouillard, qui a rapidement compris la dynamique et les luttes d’influence internes », résume un collaborateur. En août 2016, il a été fait secrétaire général de l’UDPS.
À l’époque, c’est un militant chevronné de 35 ans, qui compte déjà près de deux décennies d’activisme derrière lui. Katangais, originaire du Haut-Lomami, il a commencé par s’engager à Kananga, dans le Kasaï-Occidental (aujourd’hui Kasaï-Central). Il a ensuite pris la présidence de la fédération provinciale de l’UDPS à Kamina, dans sa province d’origine.

C’est l’un des bastions de Joseph Kabila et il revêt donc une importance stratégique pour l’UDPS. Plusieurs fois interpellé, il passe un mois en prison en 2015 pour s’être opposé au projet de loi qui liait la tenue des élections à l’organisation d’un recensement. « Cette fédération dont il a pris la tête était assez informelle et il fallait avoir du courage pour planter un drapeau UDPS là-bas », se souvient Albert Moleka, ancien directeur de cabinet d’Étienne Tshisekedi. C’est comme ça qu’il a fait ses preuves. C’est un combattant. »
En juillet 2016, Tshisekedi père fait un retour triomphal à Kinshasa. Beaucoup le disent fatigué par la maladie et manipulé par ses proches. Il prend pourtant tout le monde de court en choisissant Kabund, un homme peu connu dans les hautes sphères du parti, pour lui servir de porte-voix et remplacer le doyen Bruno Mavungu, jugé trop conciliant avec le camp du président Kabila. « On avait besoin d’un leadership de combat, il fallait mettre les courageux en première ligne, des gens qui puissent intimider le régime », explique Peter Kazadi, conseiller juridique de l’UDPS.

Ligne radicale

APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  35804hr_-1024x682
Étienne Tshisekedi, à Kinshasa, le 26 novembre 2011. :copyright: GWENN DUBOURTHOUMIEU pour JA
"Étienne Tshisekedi avait besoin de quelqu’un qui lui devrait son ascension
En cet asphyxiant mois de septembre 2016, militants et forces de l’ordre multiplient les affrontements, et Kabund a l’expérience de la rue. Comme Tshisekedi, il prône un discours antisystème et il est radicalement opposé au maintien au pouvoir de Joseph Kabila au-delà de la date butoir du 19 décembre 2016. Comme lui, il ne quitte jamais sa casquette et il n’a pas de mots assez durs contre ceux qui, comme l’éphémère Premier ministre Samy Badibanga, acceptent le dialogue avec le pouvoir.
« Tout le monde était contre le maintien de Kabila, il y avait juste une divergence sur les méthodes, se défend Badibanga, devenu depuis vice-président du Sénat. Kabund ne faisait pas partie de l’équipe restreinte autour du patriarche, mais il incarnait comme lui la ligne dure, qui était à l’époque privilégiée. »
« Puisque plusieurs cadres négociaient en coulisse avec Kabila, Étienne Tshisekedi avait besoin de quelqu’un qui n’avait pas d’attaches particulières à Kinshasa. Quelqu’un qui lui devrait son ascension », analyse Albert Moleka.

APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  38935hr_
Le 24 janvier, à Kinshasa, lors de la passation de pouvoir entre Joseph Kabila et Félix Tshisekedi. :copyright: ONY KARUMBA/AFP
"Kabund n’est pas un pro-Tshisekedi à proprement parler
Les années suivantes, Kabund continue d’incarner cette ligne radicale. Il consolide sa position au sein du parti et se pose en « gardien du temple ». « C’est la dernière nomination à laquelle Étienne Tshisekedi a procédé avant sa mort, en février 2017. Ça lui a donné du poids », poursuit Moleka.
Alors qu’affaibli par les défections (celles de Bruno Tshibala et de Tharcisse Loseke, notamment) l’UDPS se déchire, Kabund et Félix Tshisekedi font front commun pour faire reconnaître la légitimité de leur aile. L’alliance est de circonstance. Les deux hommes ont des parcours différents et viennent de milieux diamétralement opposés. Félix n’a pas l’aura de son père, il est contesté par certains barons, mais bénéficie des réseaux de sa mère, Marthe. Kabund, lui, a le soutien de la base. Quand, en mars 2018, le premier prend officiellement la présidence de l’UDPS, le second est reconduit au secrétariat général.

« Kabund n’est pas un pro-Tshisekedi à proprement parler, détaille l’un de ses collaborateurs. Ils ont fait du chemin ensemble, mais ce n’est pas pour autant qu’ils sont en phase sur tout. » Réunis à Genève en novembre 2018, les principaux leaders de l’opposition congolaise se rangent derrière la candidature unique de Martin Fayulu pour la présidentielle de décembre. La base de l’UDPS n’accepte pas.
Alors que l’agitation s’est emparée de la commune de Limete, où est installé le siège du parti, Kabund agite le spectre de la destitution de Félix Tshisekedi pour qu’il retire sa signature de l’accord conclu en Suisse. Ce dernier, qui a longtemps eu la réputation d’un leader influençable dans un marigot politique féroce, cède rapidement. « Félix est un démocrate, il a su écouter sa base », analyse Peter Kazadi.

APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  Sipa_ap22284423_000001-1024x683
Des militants de l’UDPS, au siège du parti de Félix Tshisekedi, à Kinshasa le 21 décembre 2018 (archive / Illustration). :copyright: Jerome Delay/AP/SIPA
"Il y a aujourd’hui des décisions qui ne sont pas toujours bien perçues
Est-ce cette influence de Kabund sur les militants qui a convaincu Tshisekedi d’en faire le président intérimaire du parti ? « C’est un mariage de raison », résume le politologue congolais Bob Kabamba. Mais la méthode du nouveau patron de l’UDPS dividivise, d’autant que l’intérim s’éternise et que l’organisation d’un congrès n’est pas à l’ordre du jour (lire encadré ci-contre). On lui reproche le revers essuyé lors des élections locales (l’UDPS ne contrôle qu’une des 26 provinces), et ses adversaires, qui remettent en cause sa légitimité, lui dénient le droit de procéder à certaines nominations, comme celle d’Augustin Kabuya au poste de secrétaire général.
« Nous plaidons pour un changement d’attitude de la direction, car il y a aujourd’hui des décisions qui ne sont pas toujours bien perçues », insiste Peter Kazadi. En coulisse, certains qualifient ses méthodes de « cavalières », voire d’« autoritaires ». « Félix Tshisekedi a voulu se rassurer en laissant les clés du parti à quelqu’un qu’il connaissait bien. Il s’est dit qu’il s’éviterait une lutte de pouvoir, mais tout ne s’est pas passé comme prévu », explique un cadre du parti.

APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  34640hr_-592x296-1571835319
Le président Félix Tshisekedi, lors de sa première visite à l’état-major, le 1er février. :copyright: JA
"C’est délicat pour Félix Tshisekedi de se lancer dans un arbitrage
Félix Tshisekedi doit-il trancher dans la querelle qui divise sa formation ? À la fin de mai, juste avant les obsèques de son père, il a été contraint d’intervenir discrètement, par le biais de son haut représentant, Kitenge Yesu, pour ramener le calme entre Kabund et l’un de ses principaux adversaires, Jacquemain Shabani, l’actuel président de la commission électorale de l’UDPS. « L’UDPS vit quelque chose de nouveau. Après trente-sept ans dans l’opposition, chacun veut sa part du gâteau, il faut pouvoir gérer cela », avait alors commenté Shabani.
« C’est délicat pour Félix Tshisekedi de se lancer dans un arbitrage, juge un cadre de l’UDPS. Il ne peut pas prendre le risque de perdre le parti. » En plaçant Jean-Marc Kabund à la tête de l’équipe de négociation chargée, pour le compte de sa coalition, de discuter du partage des postes au sein du gouvernement, puis en assurant son élection au poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale, le chef de l’état lui a renouvelé sa confiance. Il en a fait aussi une indispensable courroie de transmission au sein d’un parti qui montre déjà des signes de frustration dans la cohabitation qui lui est imposée avec le camp Kabila. Charge à lui d’éviter qu’elle ne se grippe.

Doit-il céder sa place ?

L’article 26 des statuts de l’UDPS, tels qu’établis le 25 janvier 2013, stipule qu’en cas de décès, de démission, d’interdiction d’exercer ou d’empêchement définitif du président du parti, un directoire composé de trois personnalités, à savoir le président de la convention démocratique du parti, le président de sa commission électorale et le secrétaire général assument un intérim collégial avant l’organisation d’un congrès sous trente jours. C’est l’interprétation de cet article qui cristallise aujourd’hui les tensions.
Dans le camp de Jean-Marc Kabund-a-Kabund, on estime que l’empêchement n’est pas définitif et l’on maintient que la nomination de ce dernier reste valable. Du côté des « légalistes », on argue que le mandat de Tshisekedi à l’UDPS arrivera de toute façon à échéance avant son mandat présidentiel et que la mise en place d’un directoire est donc nécessaire.

RDC : entre raison et sentiments, l’exercice d’équilibriste de Félix Tshisekedi
RDC : les douze travaux de Félix Tshisekedi



"Démission controversée de JM Kabund : Caprice enfantin d’un ‘’prince mérovingien’’ !  - 15 janvier 2022
= https://scooprdc.net/2022/01/15/demission-controversee-de-jm-kabund-caprice-enfantin-dun-prince-merovingien/

"RDC : la démission inattendue de Jean-Marc Kabund à l’Assemblée nationale divise les Tshisekedistes
= https://www.rtbf.be/article/rdc-la-demission-inattendue-de-jean-marc-kabund-a-l-assemblee-nationale-divise-les-tshisekedistes-10916291?id=10916291


"Jean-Marc Kabund : l’imposture incarnée !/(Par Guy Makoso, Correspondance  particulière) - 19 janvier 202
= https://laprosperiteonline.net/2022/01/19/a-la-une/jean-marc-kabund-limposture-incarnee-par-guy-makoso-correspondance-particuliere/

"Kinshasa : Les députés provinciaux de l'UDPS tournent le dos à JM Kabund et réclament son remplacement au bureau de l'Assemblée nationale - 19/01/2022
= https://www.7sur7.cd/2022/01/19/kinshasa-les-deputes-provinciaux-de-ludps-tournent-le-dos-jm-kabund-et-reclament-son

"Lubumbashi : La Jeunesse de l'UDPS donne 48h à Jean-Marc Kabund pour démissionner 6 19:01:2021
= https://www.7sur7.cd/2022/01/19/lubumbashi-la-jeunesse-de-ludps-donne-48h-jean-marc-kabund-pour-demissionner


"Kabund pris dans un étau - 19.01.2022
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-99008_kabund_pris_dans_un_etau.html


"Kabund: le jour "j" - 18.01.2022
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-98966_kabund_le_jour_j.html

"Persona non gratta ! - 19 janvier 2022
= https://laprosperiteonline.net/2022/01/19/rasoir/persona-non-grata
Les pics de ses camarades du parti en off, ensuite révélés au grand jour par cette sortie médiatique taillée sur mesure, cachaient bel et bien ce climat maussade qui régnait depuis belle lurette au sein de l’Udps. Désormais, persona non gratta, l’enfant terrible de Kamina semble n’avoir que ses yeux pour pleurer en versant toutes les larmes de son corps. Qui pourra le consoler ? Ne s’est-il pas tiré la balle dans la tête en ‘’refusant’’ ou en retardant délibérément  sa démission? Est-ce de la volte-face ? Que dire ? En n’allant pas au bout de son annonce ‘’sensationnelle’’ à travers les réseaux sociaux, il se peut qu’il soit défenestré de son strapontin dès le mois de mars  au lendemain de l’ouverture de la session ordinaire de mars 2022. Encore que, il aura été désavoué de partout. De la présidence de la République en passant par son propre parti politique y compris la famille biologique de son mentor le Lider Maximo d’heureuse mémoire, il sera pour lui difficile de s’en sortir de cet abime. Attention !  La politique est souvent imprévisible.

Avec un peu de recul, et en faisant un gros plan sur le prétendu assaut musclé des éléments de  la Garde Républicaine au domicile de Kabund, l’on remarque tout de suite des incohérences. Des dizaines des GR armées pénètrent un domaine, vandalisent, et ressortent sans qu’il y ait dommages collatéraux conséquents ou pertes en vies humaines,  n’était-il pas un simple message ? Une mise en garde contre celui que d’aucuns qualifiaient du Vice-président de la République ?  Qui sait ! De plus, alors que l’opinion attendait d’être fixée sur l’effectivité de sa démission, silence radio. Pourtant, il était prévu qu’il dépose sa lettre de démission à l’Assemblée nationale hier, mardi 18 janvier. De qui se moque-t-on ? D’une part, l’on a une opération commando improvisée qui s’est pourtant déroulée sans accrocs, et d’autre part, une décision de démission non assumée. La seule explication plausible de ces deux réalités est : le bluffe. L’on se montre les muscles, mais personne ne veut concrètement passer à l’action, car cela impliquerait beaucoup trop d’enjeux. L’un face à l’autre, les deux tendances ne veulent pas se montrer faibles. Pour l’heure, elles en restent là. Dans l’entre-temps, les médias s’emballent, les combattants s’entredéchirent, les députés se remuent dans tous les sens et une seule personne devenue Persona non grata ! Triste !


"
=


"LIBRE DEBAT DU 19 JANV 2021 | UDPS EKABUANI, KABUND ABOYI KO DEMISSIONE ! - 19 janv. 2022"



"RDC : démission surprise du premier vice-président de l'Assemblée • RFI - 18 janvier 2021"[/co[lor]




Compatriotiqueme!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul # # Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  Empty Re: APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?

Message  ndonzwau 20/1/2022, 3:48 pm

"AFFAIRE KABUND : AVANCE-T-ON ENFIN AVEC CE DÉSAVEU QUI SE CONFIRME ? LE REMPLACEMENT DE KABUND SERAIT ENFIN A L'ORDRE DE JOUR...


"Démission « éphémère » de JM Kabund : Les députés provinciaux de l’UDPS plaident pour son remplacement pur et simple ! - 20 janvier 2022  
= https://www.diaspordc.com/demission-ephemere-de-jm-kabund-les-deputes-provinciaux-de-ludps-plaident-pour-son-remplacement-pur-et-simple/
Démissionnaire ou pas, Jean Marc Kabund est visiblement rejeté par les siens à cause, d’après des informations à notre disposition, des altercations entre la Garde Républicaine et ses Gardes ayant finalement conduit à sa démission "éphemère".
Bien qu’il n’a plus officiellement déposé sa démission au bureau de la chambre basse, les députés provinciaux de Kinshasa membres de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) ont, à leur tour, fait une déclaration ce mercredi 19 janvier 2022, pour exiger son remplacement de son poste du premier Vice-Président de l’Assemblée nationale.
« Invitons la Convention Démocratique du Parti de se réunir sans délai en vue de prendre des sanctions exemplaires et de restaurer la légalité durablement foulée aux pieds par l’Honorable Jean-Marc Kabund », ont-ils ajouté.

Ci-dessous la déclaration :
APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  IMG-20220119-WA0167-724x1024-1 APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  IMG-20220119-WA0169-724x1024-1


"Le remplacement de Jean-Marc Kabund à l’ordre du jour ! - 20 janvier 2022  
= https://www.forumdesas.net/2022/01/le-remplacement-de-kabund-a-lordre-du-jour/
* Entretemps, le président ai de l’UDPS reste aphone et tergiverse quant au dépôt de sa démission au Bureau de l’Assemblée nationale
Il ne s’imaginait peut-être pas, que son tweet du 14 janvier, annonçant sa démission de la vice-présidence de l’Assemblée nationale – après la prise d’assaut de sa résidence, dans la soirée du mercredi 12 par des éléments de la Garde républicaine – provoquerait colère et désaveu de ses collègues députés du parti. Erreur. Le ballon d’essai tiré par Jean-Marc Kabund a effectivement marqué un but dans son propre camp !

Après les présidents des groupes parlementaires de l’Union sacrée (USN) qui ont réitéré leur loyauté lundi dernier au Président Félix Tshisekedi et la déclaration mardi, des députés nationaux du parti présidentiel désavouant Jean,-Marc Kabund, voici le tour des députés provinciaux de Kinshasa, battant pavillon UDPS.
Dans une déclaration hier mercredi 19 janvier, lue par Peter Kazadi et qui circule sur la toile, ces derniers ne demandent pas mieux au président intérimaire du parti présidentiel, que de tirer toutes les conséquences logiques découlant de ses actes posés, considérés comme en hiatus avec les idéaux et l’idéologie fondatrice du parti.
En cinq points, les députés provinciaux UDPS de la ville de Kinshasa, déclarent réitérer leur soutien et loyauté au Président Félix Tshisekedi, seule et unique autorité de référence de leur parti. Ils réaffirment leur soutien aux institutions du pays, aux vaillantes FARDC (Forces armées de la RD Congo), à la Police nationale congolaise (PNC) et aux Services de sécurité. Pas tout.
Les élus du parti de la 11ème rue du quartier résidentiel de Limete, siégeant  à l’Assemblée provinciale de Kinshasa (APK), déclarent par ailleurs, avoir pris acte de la décision de démission de Jean-Marc Kabund, de son poste de vice-président de l’Assemblée nationale, tel qu’annoncé sur compte Twiter officiel. Par conséquent, les auteurs de la déclaration demandent instamment aux députés nationaux de l’UDPS, d’engager les procédures de remplacement de Jean-Marc Kabund.

« KABUND, UNE PAGE TOURNÉE »

Comme on peut le constater, entre le jour de l’annonce de la décision de Jean-Marc Kabund, de sa démission de la présidence de la Chambre basse du Parlement  et la formalisation de celle-ci, l’eau a suffisamment coulé sous le pont. Il se dessine une sorte de ce qu’il convient d’appeler, désormais, « la dynamique institutionnelle anti Kabund ».
Pendant que l’opinion nationale continue à attendre voir le président intérimaire de l’UDPS, déposer régulièrement sa démission au bureau de la Chambre, les députés nationaux du parti présidentiel ont déjà entre les mains, leur issue de la situation. A leurs yeux, Jean-Marc Kabund est une page bel et bien tournée de l’histoire de l’Assemblée nationale. Quitte à voir les implications sur les structures du parti.
D’ores et déjà, les députés UPDS à la Représentation nationale, sont dans le starting block. L’heure est donc aux conciliabules en interne, pour trouver le nouveau joker, remplaçant de Jean-Marc Kabund au poste de 1er vice- président du perchoir de la Chambre basse. Au stade actuel des choses, il serait prématuré et même hasardeux, de pronostiquer sur le nom de l éventuel successeur de celui que l’opinion considérait encore jusqu’ici, comme l' »homme fort » de l’administration Fatshi.
A priori, au-delà de la gestion difficile des ambitions des membres de son parti, le dernier mot reviendrait au Président Félix Tshisekedi qui, aux yeux de nombreux analystes, devra affronter l’épreuve d’un bon casting, pour éviter un nouveau « Judas Iscariote ».

S’ASSUMER POUR SORTIR PAR LA GRANDE PORTE

Voici une semaine déjà, depuis ce qui s’était passé le mercredi 12 janvier au somptueux domicile de Jean-Marc Kabund, au quartier Kingabwa dans la commune de Limete. Alors qu’il avait demandé à un groupe de combattants du parti qui lui demandaient de revenir sur sa décision- de lui laisser encore le temps de réfléchir pour ensuite revenir vers eux- le chef du parti présidentiel semble jouer à une usure de temps.  qui, selon des observateurs, ne changerait en rien la dynamique ambiante contre lui.
De l’avis des analystes avertis, Kabund aurait gagné en notoriété, s’il était allé jusqu’au bout de sa démarche. En d’autres termes, il serait sorti par la grande porte, s’il avait effectivement déposé le même jour de son annonce, sa lettre de démission au bureau de l’Assemblée nationale. Hélas. Le concerné donne l’impression de jouer autrement sa carte. A preuve, il tergiverse pour remettre à Christophe Mboso, président de l’Assemblée nationale, sa lettre de démission.

On rappelle que lors de sa première et dernière sortie en public, le samedi 15 janvier après le désarmement de sa garde, Jean-Marc Kabund s’adressant aux combattants de l’UDPS massés dans la cour de sa résidence, avait déclaré: »Ceux qui ont planifié ce qui vient de passer et ceux qui s’en réjouissent, leur joie sera de courte durée. Je suis convaincu que leur joie sera de courte durée ». A en juger par ces propos, doit-on dès lors insinuer  que tous ceux qui attendent la départ de Jean-Marc Kabund du perchoir de l’Assemblée nationale, devront encore attendre longtemps ? Est-ce aussi un euphémisme pour dire qu’il ne démissionnera pas, quoi qu’il en coûte ? Autant d’hypothèses.
Cependant, d’aucuns estiment que dans sa situation actuelle, Jean-Marc Kabund commettrait une très grosse erreur politique, s’il revenait sur sa décision. A partir du moment qu’il est désavoué, aussi bien par les députés de l’Union sacrée de la nation que par ceux de son propre parti politique, on ne voit plus par quelle alchimie, celui que la base du parti avait surnommé « maitre nageur », pourrait tenir la tête à la surface et défier les mêmes députés nationaux qui ont pris acte de sa décision et qui constituent sa base à l’hémicycle.

Au cas où l’ultime option de Jean-Marc Kabund serait celle de conserver son fauteuil aux côtés de Christophe Mboso, alors il devrait s’attendre à toutes les humiliations, avant sa sortie par la petite porte. Sauf si le « maître nageur » avançait vers de grandes profondeurs, inaccessibles pour tous ceux qui le désavouent présentement. Toujours est-il qu’en politique, il est conseillé de savoir quitter le mauvais temps à temps. Sinon, seul contre tous, on ne voit en tout cas pas,  Jean-Marc Kabund résister à l’orage actuel et en sortir la tête haute.


"Affaire Kabund : Mboso éclaire  - 20 janvier 2022
= https://www.lepotentiel.cd/g?post=2956
Christophe Mboso a eu des échanges avec ses administrés. C’était pour éclairer la religion des agents et cadres de l’administration de la Chambre basse du Parlement autour de ce qu’il convient d’appeler aujourd’hui « Affaire Kabund ». L’échange entre le speaker Mboso et l’administration a eu lieu, mercredi 19 janvier dans la salle des Banquets du Palais du peuple.

Accompagné des membres du bureau, Christophe Mboso a circonscrit son propos sur l’incident autour du dépôt de la « démission » du 1er vice-président Jean-Marc Kabund que chacun raconté à sa manière.
« Dès l’annonce des incidents survenus à la résidence privée du 1er vice-président que le bureau a échangé avec certaines autorités, y compris le chef de l’État qui m’a prodigué quelques conseils », a raconté Christophe Mboso qui a, par la suite, effectué une descente chez le 1er vice-président Jean-Marc Kabund et lui a prodigué quelques conseils, notamment en lui demandant de ne pas démissionner, de quitter momentanément sa résidence.
Avant d’inviter tout le monde au calme, et surtout d’éviter le colportage. L’administration de l’Assemblée nationale ne doit pas se perdre dans ce débat inutile. Le bureau n’a entrepris aucune démarche visant à nuire qui que ce soit.
Le secrétaire général de l’administration de l’Assemblée nationale a, à son tour, remercié le président Mboso pour avoir accepté, avec cette humilité, d’échanger avec l’administration. « En tant qu’administration, nous sommes apolitiques et travaillons en étroite collaboration avec vous », a réagi le secrétaire général. Il a proposé la mise sur pied d’un cadre permanent d’échange avec l’administration.


"Ôte-toi de là …
= https://www.lepotentiel.cd/g?post=2953
Que d'agitation à l'UDPS, parti présidentiel ! Beaucoup de bruit, beaucoup d'écrits, beaucoup de chaleur mais trop peu de lumière. Au centre de la controverse : le député Jean-Marc Kabund, président ad intérim du parti et 1er vice-président de l'Assemblée nationale.

Moins d'une semaine après l'incident de la circulation routière ayant mis en scène l'escorte du député et un officier de la Garde présidentielle, incident suivi de l'action punitive à la résidence du député national, les langues se déchaînent. Passionnément. Certaines pour condamner Kabund et le contraindre à la démission et du perchoir de la chambre basse et du parti. D'autres pour soutenir le député en vertu de son périlleux combat aux côtés d'Étienne Tshisekedi, le père.
L'atmosphère politique s'en trouve polluée. D'autant plus que même les cadres politiques de l'opposition s'en mêlent. Le vaudeville Kabund-a-Kabund mérite-t-il autant d'attention au point de parasiter le cours du fleuve ?

Ce qu'il y a en jeu - les protagonistes ne l'avouent pas publiquement - c'est la pratique du fameux ''Ôte-toi de là que je m'y mette''. Et ils sont nombreux, les combattants autochtones et de la diaspora, qui envient les postes et les privilèges de Kabund. Ils ne sont en rien intéressés par l'idéal politique de Tshisekedi.
L'affaire se joue entre les combattants de l'UDPS. Donc, des bisbilles de famille. Les millions de Congolais non étiquetés UDPS n'y ont aucun intérêt. La coïncidence avec l'indiscipliné officier de la Garde républicaine n'aura servi que de détonateur d'un mal qui couvait longtemps dans la loge.
À tout prendre, Tshisekedi, le chef de l'État, apparaît sur ce théâtre surchauffé comme l'unique metteur en scène en état de faire respecter par des acteurs haineux et le texte et la mimique. Car il s'agit bien de préserver intacte son aura. D'ici à 2023.


"Ça commence à sentir une énième distraction … - 20/01/2022
= https://www.forumdesas.net/2022/01/ca-commence-a-sentir-une-enieme-distraction/
A la lisière de l’an 3 du pouvoir Fatshi, le discours à  l’UDPS devait porter essentiellement sur les réponses à apporter aux attentes himalayennes des Congolais. Si débat il devait y avoir,  ce serait sur les différentes approches susceptibles de  solutionner la sempiternelle équation sociale dont le Président  a touché du doigt l’échantillon dans le grand Kasaï.

Par rapport à ce défi existentiel, le feuilleton Kabund vient comme pour rappeler brutalement que la classe dirigeante rd congolaise se met  très rarement -c’est un euphémisme- à la hauteur de vrais  enjeux du pays. Comment comprendre que c’est du sommet du parti phare de la majorité dont proviennent des signaux de nature à éloigner le pays de l’essentiel ?
Comment expliquer à la veille d’un double anniversaire – trois ans depuis l’accession de Fatshi au pouvoir et près d’un an après le divorce d’avec le FCC- que l’on en soit encore à des bisbilles internes ? Les fameuses contradictions secondaires dans lesquelles se complaisent souvent les acteurs politiques zaïro-congolais, toutes générations confondues.
Ces conflits de personnes qui distraient tout un pays depuis des décennies pendant qu’ailleurs on parle développement.  Si la situation du Congolais était enviable, cette distraction façon  » théâtre de chez nous  » enrichirait notre  répertoire vaudevillesque.

Du fond de l’abysse où l’on se trouve, il n’y a plus de place pour le comique. Le pays étant abonné, voire scotché au tragique. Il y a de l’indécence à se donner en spectacle dans un environnement où le drame le dispute à la tragédie.
Il est malvenu de jouer le  » retenez-moi… où je fais un malheur  » dans une société où le malheur fait déjà partie du décor. Eu égard  à l’overdose sur le front du spectacle,  les Congolais ont besoin d’acteurs du développement sur la scène politique et non d’acteurs de théâtre.
Répondant au philosophe français Pierre-Joseph Proudhon, auteur de « Philosophie de la misère« , l’immense Karl Marx signait  » Misère de la philosophie « . En   » congolisant »  sous forme du chiasma les deux titres de ces deux…hérauts et héros du socialisme, on pourrait avoir : « Politique de la misère  » et  » Misère de la politique « . Deux livres qui, en RDC, comprendraient le même contenu.


"Désavoué par les parlementaires de l’USN et de l’UDPS/RDC : Jean-Marc Kabund pris au piège? - 20 janvier 2022
= https://laprosperiteonline.net/2022/01/20/a-la-une/desavoue-par-les-parlementaires-de-lusn-et-de-ludps-rdc-jean-marc-kabund-pris-au-piege/
Lentement mais surement, l’inimaginable mêlée à l’impossible est sur le point d’atterrir sur la sphère politique RD. Congolaise, sous l’ère des héritiers du combat du sphinx de Limete. Jean-Marc Kabund-a-Kabund, celui à qui les combattants de l’UDPS ont collé le sobriquet ‘’maitre-nageur’’, n’a presque plus ses forces d’il y a une semaine et demie pour tenir face au vent coulis qui le secoue dans tous les sens, aussi bien au sein de sa famille politico-biologique de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) que dans l’Union Sacrée de la Nation. Le plus grand péché qu’aura commis le natif de Kamina, c’est sans aucun doute le fait d’avoir tenté de toucher aux sacramentaux du Chef de l’Etat à l’Assemblée nationale en annonçant, la semaine dernière, sa démission de son poste de Premier Vice-Président. «Considérant que dans sa folie légendaire, sans avoir consulté ni informé, au préalable, le Chef de l’Etat, moins encore le parti de qui il détient le mandat, l’Honorable Jean-Marc Kabund a annoncé sa démission du poste de Premier Vice-Président de l’Assemblée nationale à travers son compte Twitter», s’insurgent les députés provinciaux de l’UDPS, de la ville-province de Kinshasa. Pour eux, en effet, Jean-Marc Kabund-a-Kabund devra tirer toutes les conséquences possibles de son intention de quitter le bureau de la Chambre basse du Parlement. De leur côté, les députés nationaux membres de l’UDPS ont dit prendre acte de la volonté manifeste de Kabund de rendre le tablier. Mais, en un mot comme en mille, aux yeux des observateurs avertis, la décision du Président ai de l’UDPS de démissionner a été prise à la vite et pourrait engendrer une psychose et un climat de méfiance au sein de tous les compartiments soutenant Fatshi …

Les présidents des groupes parlementaires de l’Union Sacrée de la Nation et les députés nationaux de l’UDPS ayant d’ores et déjà réitéré leur soutien au Chef de l’Etat en désavouant leur collègue honorable JMK. Cauchemardesque ! C’est le terme le mieux adapté à ce feuilleton aux épisodes à couper le souffle. Il y avait anguille sous roche depuis au milieu des héritiers de la vision de Feu Etienne Tshisekedi ? Nul ne le sait en tout cas. Toutefois, d’aucuns estiment qu’au regard des spectacles assez fournis au peuple congolais, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) n’est pas loin de taper à côté pour prétendre revenir aux commandes lors de prochaines élections. Pour rappel, tout est parti du saccage du domicile de Jean-Marc Kabund par des éléments de la garde républicaine qui répliquaient aux actes posés par les gardes commis à la sécurité du ‘‘maitre-nageur’’ sur l’un des leurs dont l’arme a été ravie.
= https://laprosperiteonline.net/2022/01/20/a-la-une/levee-des-boucliers-udps-les-deputes-provinciaux-exigent-la-destitution-de-kabund/


"Revue de presse Afrique
À la Une: en RDC, Jean-Marc Kabund poussé vers la sortie… -  20/01/2022

= https://www.rfi.fr/fr/podcasts/revue-de-presse-afrique/20220120-%C3%A0-la-une-en-rdc-jean-marc-kabund-pouss%C3%A9-vers-la-sortie
Le premier vice-président de l’Assemblée nationale congolaise va-t-il démissionner, comme il l’a annoncé en fin de semaine dernière ? 
Oui, pointe le site d’information 7 sur 7 pour lequel « Jean-Marc Kabund est de plus en plus isolé au sein de sa famille politique, l’UDPS, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social. » Hier, note le site, « les députés provinciaux de l’UDPS ont dit prendre acte de la décision de démission de Jean-Marc Kabund. Et ils appellent les élus nationaux à démarrer le processus de son remplacement à ce poste. »
Non, affirme pour sa part l’entourage de Jean-Marc Kabund, il ne démissionnera pas. C’est ce que clame haut et fort notamment son chef de cabinet, Emmanuelli Kahaya, dont les propos sont rapportés par Cas-Info : « la voix du peuple triomphe toujours ; la démission n’aura plus lieu, affirme-t-il. Le Président Jean-Marc Kabund a tout compris. Une page de l’histoire est irrésistiblement tournée. »

« Brimades et humiliations »

Alors qu’a compris Jean-Marc Kabund et que faut-il comprendre ? Le site spécialisé sur la RDC, Afrikarabia, reprend la chronologie de l’affaire… Tout est parti la semaine dernière d’une vidéo, qui a rapidement fait le tour des réseaux sociaux, une vidéo qui montre des policiers de la garde rapprochée de Jean-Marc Kabund interpeller violemment un soldat de la garde présidentielle qui roulait à contre-sens. Le lendemain, le domicile du chef de l’UDPS est victime d’une expédition punitive de la garde présidentielle, qui saccage sa luxueuse villa. Là encore, les images sont largement relayées sur la toile, suscitant l’indignation des militants du parti, mais laissant étrangement muet le président de l’Assemblée nationale, les caciques du parti, le gouvernement, et surtout… le président de la République. La réaction de Jean-Marc Kabund ne se fait pas attendre après l’incident. Sur son compte Twitter, le patron de l’UDPS dénonce « les 'brimades' et les 'humiliations' et annonce sa démission de Premier vice-président de l’Assemblée nationale. » Démission qui n’a finalement pas été déposée officiellement au bureau de l’Assemblée…

Disgrâce ?

Alors, démission ou pas, ce qui est sûr, pointe Jeune Afrique , c’est que « la disgrâce de Jean-Marc Kabund semble, jour après jour, se confirmer » 
Selon le site panafricain, « Félix Tshisekedi, le chef de l’État, serait furieux du comportement 'digne d’un vice-président de la République' de Kabund. Et il aurait personnellement ordonné que celui à qui il avait confié la présidence intérimaire de l’UDPS dans la foulée de son élection à la tête du pays, soit mis à l’écart de ses fonctions +en douceur+. Une décision qui se heurte pour le moment à l’hostilité des députés du Front commun pour le Congo de Joseph Kabila qui ont rallié l’Union sacrée et dont les intérêts étaient jusque-là préservés par Jean-Marc Kabund. »
Jeune Afrique précise encore que « peu populaire dans l’entourage du chef de l’État, Kabund était en délicatesse dans les rangs du parti, après qu’il avait tenté d’en affaiblir plusieurs caciques comme Peter Kazadi, Victor Wakenda, Jacquemain Shabani ou encore Paul Tshilumbu. Tous continuent de contester sa gestion. Par ailleurs, Kabund disait aux diplomates qu’il 'gérait Félix Tshisekedi', relate un conseiller du président. » Des propos inacceptables pour le président. 

Avertissement ?

En effet, précise Afrikarabia, d’un côté, « Kabund est en guerre permanente avec les conseillers du chef de l’Etat, qui lui reprochent de vouloir jouer le rôle de 'président-bis'. » Et de l’autre, « ce qui taraude les militants UDPS, et Jean-Marc Kabund en particulier, c’est la stratégie mise en place par Félix Tshisekedi en vue des élections de 2023. Le débauchage des députés FCC pro-Kabila pour composer l’Union sacrée avait déjà suscité des critiques, mais le récent ralliement de piliers du kabilisme, comme Evariste Boshab, ou Adolphe Lumanu, interroge au sein du parti présidentiel. En annonçant sa démission de son poste de Premier vice-président de l’Assemblée, Kabund lance donc un avertissement à Félix Tshisekedi : la présidentielle ne pourra pas se gagner sans l’UDPS, ses militants et ses cadres. Le coup de pression de Kabund sur Tshisekedi est calculé, et il entend bien montrer au président qu’il est une des clés de voûte du 'système Tshisekedi'. » 
Et finalement, conclut Afrikarabia, « Tshisekedi n’a peut-être pas intérêt à lâcher Kabund à moins de deux ans de la présidentielle. »



" UDPS : la démission de Jean Marc Kabund « n’étonne personne », selon Lusanga Ngele -  18/01/2022
= https://www.radiookapi.net/2022/01/18/actualite/politique/udps-la-demission-de-jean-marc-kabund-netonne-personne-selon-lusanga
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-99028_il_faut_remplacer_jean_marc_kabund_au_bureau_de_l_assemblee_nationale_elus_udps_kinshasa.html

""L'UDPS a des députés qui vont combler le vide laissé par Kabund”, réagit Peter Kazadi - 15.01.2022,  
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-98839_l_udps_a_des_deputes_qui_vont_combler_le_vide_laisse_par_kabund_reagit_peter_kazadi.html

"Il faut remplacer Jean-Marc Kabund au bureau de l'Assemblée nationale (Élus UDPS/Kinshasa) - 19.01.2022,  
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-99028_il_faut_remplacer_jean_marc_kabund_au_bureau_de_l_assemblee_nationale_elus_udps_kinshasa.html


"RDC : Jean-Marc Kabund, seul contre tous ?20 janvier 2022
= https://www.jeuneafrique.com/1298966/politique/rdc-jean-marc-kabund-seul-contre-tous/
Par Kash

Caricaturiste, bédéiste et peintre congolais installé à Kinshasa.

APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  Kabundkash-592x296
© Kash
 
Jean-Marc Kabund avait sûrement imaginé un début d’année moins tumultueux. Depuis l’annonce sur les réseaux de sa démission du poste de 1er vice-président de l’Assemblée nationale, le patron de l’UDPS semble lentement mais sûrement s’acheminer vers une mise à l’écart du pouvoir.
Tout a commencé par un accrochage entre les policiers chargés de sa sécurité et un élément de la garde républicaine roulant à contresens dans un véhicule appartenant à un membre de la famille de Félix Tshisekedi, le 11 janvier. En réponse à l’arrestation de ce membre de l’unité chargé d’assurer la protection du chef de l’État, les « bérets rouges » de la garde républicaine ont mené une « expédition punitive » au domicile de Kabund.
Depuis, pas un jour ne passe sans que Jean-Marc Kabund ne soit publiquement désavoué par une frange de la majorité présidentielle. Tour à tour, des porte-paroles des groupes parlementaires de l’Union sacrée, des députés nationaux et provinciaux de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) ont pris acte de sa démission à l’Assemblée, invitant au passage le parti présidentiel à tourner la page Kabund.

Nombreux ennemis

Architecte de l’ombre de l’Union sacrée, particulièrement actif dans le débauchage de députés du Front commun pour le Congo de Joseph Kabila – dont il protégeait les intérêts pendant le partage des postes – Kabund était aussi critiqué en interne.
Au sein du cabinet de Félix Tshisekedi, les plus proches conseillers du chef de l’État lui reprochent notamment de se comporter en « vice-président ». Au sein du parti présidentiel, sa légitimité de président intérimaire est régulièrement remise en cause, tandis que son omnipotence au sein de la majorité parlementaire lui a valu de nombreux ennemis. Désormais poussé vers la sortie par le chef de l’État, Jean-Marc Kabund peine aujourd’hui à trouver le moindre allié…


"Ce que révèle l’affaire Kabund - Po na GEC - 21/01/2022
= https://podcast.ausha.co/po-na-gec/ce-que-revele-l-affaire-kabund
Il y a une semaine, Jean-Marc Kabund a annoncé, sur Twitter, sa démission   au poste de premier vice-président de l'Assemblée nationale. Une décision surprenante : Kabund  est l'un des acteurs les plus puissants et les plus controversés de la scène politique congolaise ces dernières années. Qu'est-ce qui a conduit à cette annonce et quelles en seront les conséquences ?

Bonjour, je suis Jason Stearns, directeur du Groupe d'étude sur le Congo, centre de recherche de l'Université de New York. Vous écoutez le 47e numéro de Po Na GEC, notre capsule audio qui analyse les questions d'actualité en RDC. Nous sommes le vendredi 21 janvier 2022. Essayons de décortiquer l'affaire Kabund.

Tout a commencé le mardi 11 janvier. Une vidéo prise par le conducteur d'une voiture a circulé. Elle montre comment des policiers du service de sécurité de Kabund ont attaqué un membre de la garde républicaine, une unité de l’armée affectée à la protection du président de la République, qui était assis à côté du chauffeur, le soustrayant violemment de la voiture. Selon les témoins, le véhicule, qui appartiendrait à une proche du président Félix Tshisekedi, roulait du mauvais côté de la route, apparemment pour contourner un embouteillage. En représailles, un jour plus tard, un grand groupe de gardes républicains a saccagé la maison de Kabund. Des images sont apparues sur Twitter et Whatsapp montrant des canapés renversés, des livres et des documents éparpillés.
Ce n'est pas la première fois que Kabund est impliqué dans une prise de bec avec un membre de la famille Tshisekedi. En septembre de l'année dernière, la même garde de Kabund avait crevé les pneus d'une voiture d'une autre membre influente de la famille présidentielle.

Cette fois, Kabund semble être allé trop loin. Deux jours plus tard, Kabund a annoncé sa démission à son poste de premier vice-président de l'Assemblée nationale, toujours sur Twitter.  Un poste qu’il occupait à nouveau depuis environ un an, après sa destitution. Jusqu’ à présent, la lettre de cette démission annoncée n’est toujours pas déposée au bureau de l’Assemblée nationale. Un groupe de parlementaires  UDPS pousse cependant Kabund à quitter également son poste de président ad interim du parti.
Kabund avait été un architecte clé de la rupture avec le FCC de Kabila et de la création d'une nouvelle majorité à l'Assemblée nationale. Ses tactiques musclées ont fait polémique, mais son départ, s'il est définitif, laissera une fois de plus le parti présidentiel dans la tourmente. Depuis des années, le parti souffre des défections de personnalités de premier plan – Tshibala, Moleka, Badibanga, Kapika, Mavungu pour n’en mentionner que quelques-uns. Si Kabund reste président de l'UDPS, cette querelle très publique ne contribuera pas à forger l'unité dont il a besoin pour diriger le pays.

Ces événements devraient susciter enfin des questions sur le privilège de l'élite. Pourquoi un membre de la famille de Tshisekedi roulait-il à contresens ? Pourquoi les policiers ont-ils utilisé une telle force brutale ? Et, peut-être le plus important, pourquoi la Garde républicaine s'est-elle engagée dans une vendetta contre Kabund au lieu de passer par les canaux institutionnels appropriés ?

En attendant le dénouement de cette affaire, rejoignez notre fil WhatsApp en envoyant « GEC » au +243 894 110 542 pour recevoir Po na GEC chaque vendredi sur votre téléphone. À bientôt !




"ACTU EXPLIQUÉE 18.01 : KABUND DÉSAVOUÉ ET POUSSÉ À CONFIRMER SA DÉMISSION PAR LES DÉPUTÉS UDPS"


"URGENT:BAKANGI FAMILLE FATSHI NA BA MINERAIS LUBUMBASHI EYINDI POLICE NA POPULATION, BOLODJWA UDPS -  19 janv. 2022"


" URGENT MBOSO ACCEPTE LA DÉMISSION DE JEAN MARC KABUND, PROPOSITION DE PROFESSEUR MBATA - 18 janv. 2022


" LA DEMISSION DE KABUND : C'EST L'IMPASSE ... - 19 janv. 2022


"FATSHI PIÈGE KABUND A LUI CONVAINCANT DE N'EST PAS DÉMISSION LE DÉCLIN DE KABUND EN TÉLÉCHARGEMENT - 20 janvier 2022"


"URGENT ENFIN FATSHI TRANCHE...DÉMISSION KABUND...FINI CONFUSION?  - 16 janvier 2022"




Compatriotiqueme!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul # # Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?  Empty Re: APRES L'EXPEDITION PUNITIVE DE LA GR COMMANDITEE, SEMBLE-T-IL PAR LA HAUTE HIERACHIE DONT IL A FAIT L'OBJET, JM KABUNDA DEMISSIONNE DE LA VICE-PRESIDENCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE ! UNE AFFAIRE SERIEUSE A L'UDPS, L'UDPS DEVENU UN "BATEAU IVRE" ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum