congodiaspora
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ?

Aller en bas

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? Empty RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ?

Message  ndonzwau 20/6/2022, 4:47 pm

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE CE 20 JUIN 2022 DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ?


"La Belgique restitue une « relique » de Patrice Lumumba à la République démocratique du Congo - 20 juin 2022
= https://www.lemonde.fr/afrique/article/2022/06/20/la-belgique-restitue-une-relique-de-patrice-lumumba-a-la-republique-democratique-du-congo_6131195_3212.html
Cette cérémonie intervient après un voyage du roi Philippe en RDC, au cours duquel il a répété ses « plus profonds regrets » pour les « blessures » de la période coloniale.

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? 6a1fc58_1655709072639-000-32cn4rh
Roland Lumumba, l’un des fils de Patrice Lumumba, lors d’une conférence de presse à l’ambassade congolaise à Bruxelles, le 17 juin 2022. KENZO TRIBOUILLARD / AFP  

La Belgique restitue lundi 20 juin à la République démocratique du Congo (RDC) une dent de Patrice Lumumba qui a valeur de « relique » et qui doit permettre d’offrir aux Congolais un lieu dédié à la mémoire de leur ex-premier ministre, torturé puis abattu en 1961.
Cet assassinat, suivi de l’élimination du corps, démembré et dissous dans l’acide, constitue une des pages les plus sombres de la relation entre la Belgique et son ancienne colonie, devenue indépendante le 30 juin 1960. Il fait toujours l’objet d’une enquête judiciaire à Bruxelles pour « crime de guerre » après la plainte déposée en 2011 par François Lumumba, le fils aîné du leader assassiné, qui a mis en avant les responsabilités d’une dizaine de fonctionnaires et diplomates belges.
La dent est restituée dans le cadre de cette procédure. Le dossier s’était épaissi en 2016 avec une plainte pour « recel », les proches voyant là l’unique moyen de faire saisir ce reste humain par la justice. La dent avait été conservée comme souvenir par un policier belge qui avait participé à la disparition du corps et qui s’en était vanté dans les médias.

« Les excuses du gouvernement belge »

Lundi matin, honorant son engagement de 2020, le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw a remis aux enfants de Patrice Lumumba « l’écrin contenant la dent » appartenant à leur père, lors d’une cérémonie « privée ». « Je vous remercie pour les démarches judiciaires que vous avez entreprises parce que, sans ces démarches, on n’en serait pas là aujourd’hui, cela a permis à la justice de notre pays de pouvoir avancer », a déclaré M. Van Leeuw en remettant ce coffret bleu vif qui devait ensuite être placé dans un cercueil.
Il faisait face à une dizaine de membres de la famille Lumumba, sous les ors du palais d’Egmont à Bruxelles. Un des fils s’est saisi du coffret, sans s’exprimer. Une cérémonie officielle, présidée par les premiers ministres belge et congolais, était programmée après la restitution. A l’issue de la cérémonie, l’écrin devait être transporté à l’ambassade de RDC, avant d’être acheminé vers Kinshasa mardi soir après un hommage de la communauté afrodescendante à Bruxelles.

Evoquant la procédure judiciaire en cours pour « crime de guerre », à la suite de la plainte déposée, en 2011, par la famille pour éclaircir les conditions de l’assassinat de Patrice Lumumba, Frédéric Van Leeuw a ajouté : « Je m’engage évidemment avec le juge d’instruction à continuer à essayer d’avancer (…). Cela reste un combat. »
A l’occasion de cette restitution et devant son homologue congolais, Jean-Michel Sama Lukonde, le premier ministre belge, Alexander De Croo, a renouvelé lundi les « excuses » de la Belgique pour la responsabilité de certains dirigeants et fonctionnaires de l’ex-puissance coloniale dans l’assassinat du héros de l’indépendance congolais, au Katanga, en 1961. « Cette responsabilité morale du gouvernement belge, nous l’avons reconnue et je la répète à nouveau en ce jour officiel d’adieu de la Belgique à Patrice Emery Lumumba. Je souhaiterais ici, en présence de sa famille, présenter à mon tour les excuses du gouvernement belge pour la manière dont il a pesé sur la décision de mettre fin aux jours du premier ministre du pays », a affirmé M. De Croo.

Un mémorial en construction à Kinshasa

Héros de l’indépendance devenu premier ministre de l’ancien Congo belge (l’ex-Zaïre, aujourd’hui République démocratique du Congo), Patrice Lumumba a été renversé dès septembre 1960 par un coup d’Etat. Il a été exécuté le 17 janvier 1961 avec deux frères d’armes par des séparatistes de la région du Katanga, avec l’appui de mercenaires belges.
Perçu comme prosoviétique par Washington en pleine guerre froide, considéré comme une menace pour les intérêts économiques occidentaux au Congo, il a acquis après sa mort la stature d’un champion africain de l’anti-impérialisme. « Lumumba devint en un rien de temps un martyr de la décolonisation, un héros pour tous les opprimés de la Terre », a résumé David Van Reybrouck dans son livre Congo, une histoire.
Pour sa famille, il est resté un père ou un grand-père auquel il n’a pas été possible de dire adieu. « Les années passent et notre père demeure un mort sans oraison funèbre », écrivait en 2020 sa fille Juliana dans une lettre au roi des Belges, Philippe, en réclamant « le juste retour des reliques ».

La restitution doit permettre aux proches d’achever leur deuil et au pouvoir congolais d’ériger un mémorial en cours de construction à Kinshasa, sur un grand axe où s’élève déjà une statue du héros national. De source congolaise, une cérémonie d’inhumation doit y être organisée le 30 juin, date anniversaire de l’indépendance. Tout au long de la semaine précédente, le cercueil aura marqué des haltes sur les lieux emblématiques du parcours personnel et politique de l’ancien leader.
« Nouveau moment charnière » dans la relation entre les deux pays, selon le premier ministre belge, la restitution intervient juste après un voyage de six jours du roi Philippe en RDC, début juin – son premier déplacement dans l’ex-colonie –, au cours duquel il a réitéré ses « plus profonds regrets » pour les « blessures » de la période coloniale. Lundi matin, avant la cérémonie de restitution, Philippe devait avoir une entrevue avec les enfants Lumumba au Palais royal. Une rencontre forte en symboles pour le descendant du roi Léopold II, dont la monarchie a désormais admis qu’il avait institué à la fin du XIXe siècle au Congo « un régime marqué par le paternalisme, les discriminations et le racisme ».
Le Monde avec AFP


"Une dent de Patrice Lumumba restituée à la RD Congo par la Belgique - 20/06/2022
= https://www.france24.com/fr/afrique/20220620-une-dent-de-patrice-lumumba-restitu%C3%A9e-%C3%A0-la-rd-congo-par-la-belgique

"La Belgique remet une relique de Patrice Lumumba à sa famille  - 20 juin 2022
= https://actualite.cd/2022/06/20/la-belgique-remet-une-relique-de-patrice-lumumba-sa-famille
Le chef du parquet fédéral belge Frédéric Van Leeuw a remis lundi à Bruxelles à la famille de Patrice Lumumba un coffret contenant une dent du héros congolais assassiné en 1961, lors d'une cérémonie retransmise en direct à la télévision.
Le chef du parquet fédéral belge Frédéric Van Leeuw a remis lundi à Bruxelles à la famille de Patrice Lumumba un coffret contenant une dent du héros congolais assassiné en 1961, lors d'une cérémonie retransmise en direct à la télévision.
"Je vous remercie pour les démarches judiciaires que vous avez entreprises parce que, sans ces démarches, on n'en serait pas là aujourd'hui, cela a permis à la justice de notre pays de pouvoir avancer", a déclaré M. Van Leeuw en remettant ce coffret bleu vif qui devait ensuite être placé dans un cercueil.
Il faisait face à une dizaine de membres de la famille Lumumba, sous les ors du Palais d'Egmont à Bruxelles. Un des fils s'est saisi du coffret, sans s'exprimer. Une cérémonie officielle présidée par les Premiers ministres belge et congolais était programmée après la partie "intime et privée" de la restitution.
Evoquant la procédure judiciaire en cours pour "crime de guerre", après la plainte déposée en 2011 par la famille pour éclaircir les conditions de l'assassinat, Frédéric Van Leeuw a ajouté: "je m'engage évidemment avec le juge d'instruction à continuer à essayer d'avancer (...) cela reste un combat".

La dent avait été saisie par la justice belge en 2016 chez la fille d'un policier belge ayant participé à la disparition du corps de Patrice Lumumba.
Premier Premier ministre de l'ancien Congo belge devenu indépendant le 30 juin 1960 (l'ex-Zaïre, aujourd'hui la République démocratique du Congo), Patrice Lumumba a été renversé dès la mi-septembre 1960 par un coup d'Etat.
Il a été exécuté le 17 janvier 1961 avec deux frères d'armes par des séparatistes de la région du Katanga (sud), avec l'appui de mercenaires belges.
Perçu comme prosoviétique par Washington en pleine guerre froide, considéré comme une menace pour les intérêts économiques occidentaux au Congo, il a acquis après sa mort la stature d'un champion africain de l'anti-impérialisme.
Cette restitution qui sera suivie du retour du cercueil en RDC - prévu dans la nuit de mardi à mercredi - doit permettre d'ériger enfin un lieu à la mémoire du héros national à Kinshasa.
Trois jours de "deuil national" sont prévus en RDC du 27 au 30 juin, date prévue de la cérémonie d'inhumation à Kinshasa, jour du 62e anniversaire de l'indépendance. 
AFP avec ACTUALITE.CD

= https://information.tv5monde.com/info/la-belgique-remet-une-relique-de-patrice-lumumba-sa-famille-461273
= https://www.lepoint.fr/monde/la-belgique-remet-une-relique-de-patrice-lumumba-a-sa-famille-20-06-2022-2480262_24.php


"Lumumba: émotion et "excuses" à Bruxelles pour la remise d'une "relique" du héros congolais  - 20 juin 2022
= https://actualite.cd/2022/06/20/lumumba-emotion-et-excuses-bruxelles-pour-la-remise-dune-relique-du-heros-congolais

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? DBDA7E06-6CF6-44FC-AC5F-89AA0E37685C
Cérémonie officielle à Bruxelles

Des "excuses" réitérées et "enfin" un cercueil, 61 ans après l'assassinat: La Belgique a restitué lundi à la République démocratique du Congo (RDC), lors d'une cérémonie empreinte d'émotion, une dent du héros congolais Patrice Lumumba dont la dépouille va rejoindre un mémorial à son nom à Kinshasa.
Cette restitution ouvre une nouvelle page dans la relation entre la RDC et son ex-puissance coloniale, dont l'assassinat de 1961 constitue un des épisodes les plus sombres.

"Le lundi 20 juin 2022 entre dans les annales de notre histoire commune, le retour de Patrice Emery Lumumba permet à la RDC de recouvrer un des maillons essentiels de sa mémoire nationale fragmentée par la tragédie de sa disparition", a affirmé le Premier ministre congolais Jean-Michel Sama Lukonde lors de la cérémonie à Bruxelles.
La dent avait été saisie par la justice en 2016 chez la fille d'un policier belge ayant participé à la disparition du corps, après l'assassinat du 17 janvier 1961.
Contenue dans un coffret, elle a été placée dans un cercueil qui a été remis aux autorités congolaises en présence de François, Juliana et Roland Lumumba, les enfants du leader assassiné, et de leurs familles.
"Père, nous pleurions ta disparition sans avoir fait d'oraison funèbre (...) notre devoir de descendant c'était de (t') offrir une sépulture digne", a déclaré Juliana, les larmes aux yeux.

Soulignant les zones d'ombre qui entourent encore l'assassinat, elle a rappelé avoir réclamé en 2020, dans une lettre au roi des Belges Philippe, le retour de la dent ayant valeur de "relique" aux yeux des Congolais, restituée par le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw.
Dans un discours retransmis en direct à la télévision, le Premier ministre belge Alexander De Croo a renouvelé les "excuses" déjà formulées par le gouvernement belge en 2002 pour sa "responsabilité morale" dans cette disparition.
Premier Premier ministre de l'ancien Congo belge devenu indépendant le 30 juin 1960 (l'ex-Zaïre, aujourd'hui la RDC), Patrice Lumumba a été renversé dès la mi-septembre 1960 par un coup d'Etat.
Il a été exécuté le 17 janvier 1961 avec deux frères d'armes, Maurice Mpolo et Joseph Okito, par des séparatistes de la région du Katanga (sud), avec l'appui de mercenaires belges. Son corps, dissous dans l'acide, n'a jamais été retrouvé.
Il a fallu plusieurs décennies pour découvrir que des restes humains avaient été conservés en Belgique, quand le policier belge Gérard Soete ayant participé à la disparition a brisé le secret et s'en est vanté dans les médias.
Revenant sur les conditions de ce "terrible" assassinat, dans un Katanga sécessionniste refusant de reconnaître le nouveau pouvoir indépendant, Alexander De Croo a pointé du doigt des responsables belges qui à l'époque "ont choisi de ne pas voir", "de ne pas agir".
- "Des mensonges délibérés " - Une commission d'enquête parlementaire en 2000-2001, a-t-il rappelé, "a conclu que le gouvernement belge avait fait manifestement peu de cas de l'intégrité physique de Patrice Lumumba et qu'après son assassinat, ce même gouvernement a délibérément répandu des mensonges sur les circonstances de son décès".

"Plusieurs ministres du gouvernement belge de l'époque portent, en conséquence, une responsabilité morale quant aux circonstances qui ont conduit à ce meurtre. C'est une vérité douloureuse et désagréable. Mais elle doit être dite", a poursuivi le dirigeant libéral flamand, fustigeant un acte "indéfendable", "odieux".
Le cercueil recouvert du drapeau congolais devait rejoindre à la mi-journée l'ambassade de RDC à Bruxelles.
Il doit partir mardi soir pour Kinshasa où le pouvoir congolais est en train d'achever la construction d'un "Mémorial Patrice Lumumba" sur un grand axe où s'élève déjà une statue du héros national.
Une cérémonie d'inhumation doit y être organisée le 30 juin, date anniversaire de l'indépendance. Tout au long de la semaine précédente, le cercueil fera étape en des lieux emblématiques de son parcours personnel et politique.
La réflexion sur le passé colonial s'est brusquement accélérée en Belgique en 2020, dans le sillage du mouvement Black Lives Matter. Après des manifestations de colère d'Afro-descendants, et des déboulonnages de statues de Léopold II par plusieurs municipalités, le Parlement a mis sur pied une nouvelle commission chargée de "faire la clarté" sur ce passé.
C'est aussi cette année-là que le roi Philippe a exprimé ses "plus profonds regrets" pour les "blessures" de la période coloniale. Un propos répété début juin lors de son premier voyage en RDC.
AFP avec ACTUALITE.CD


"RDC: la dépouille de Patrice Lumumba remise officiellement à sa famille par la justice belge - 20/06/2022
= https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220620-la-d%C3%A9pouille-de-patrice-lumumba-remise-officiellement-%C3%A0-sa-famille

La dépouille de Patrice Lumumba dans un cercueil avec le drapeau congolais sur le parvis du palais d’Edgemont à Bruxelles. Le 20 juin 2022. :copyright: RFI/Paulina Zidi

Ce lundi 20 juin 2022, plus de 61 ans après sa mort, la dépouille de Patrice Lumumba, le Premier ministre congolais, a été restituée à sa famille et à son pays. Il s’agit d’une dent conservée toutes ces années par l'un des policiers belges qui avaient été chargés de faire disparaître toute trace du héros national.
Avec nos envoyés spéciaux à Bruxelles,

La cérémonie s’est déroulée en présence de la famille de Patrice Lumumba, mais aussi des autorités belges et congolaises. Elle a été marquée par le discours du Premier ministre belge. Alexander de Croo, devant la famille de Patrice Lumumba a « réitéré les excuses du gouvernement ». Des excuses déjà présentées en 2002 par Louis Michel, à l’époque chef de la diplomatie belge. Alexander de Croo a cette fois évoqué les regrets et la responsabilité morale des dirigeants belges dans cet assassinat.
« Un homme a été assassiné pour ses convictions politiques, ses propos, son idéal. Pour le démocrate que je suis, c'est indéfendable, pour le libéral que je suis, c'est inacceptable. Et pour l'humain que je suis, c'est odieux », a ajouté le chef du gouvernement qui a répété plusieurs fois, dans une anaphore, que cette restitution était bien trop tardive.

« L'Afrique célèbre le retour d'un fils »
Ensuite, le Premier ministre congolais, Jean-Michel Sama Lukonde a pris la parole pour saluer « Lumumba, notre héros national », ajoutant que la date du 20 juin 2022 « entre dans les annales de l’Histoire. C’est tout un continent, l'Afrique, qui célèbre le retour de l’un de ses dignes fils ».
À lire aussi : Patrice Lumumba, comment l'Occident s'est fabriqué un ennemi

Avant les discours, les regards étaient surtout tournés vers les enfants de Patrice Lumumba, Juliana, Roland et François. C’est à eux que la justice belge, par la main du chef du parquet fédéral, Frédéric Van Leeuw, a remis la dépouille de leur père lors d’une cérémonie intime, privée, à laquelle une vingtaine de personnes ont assisté. « Je vous remercie pour les démarches judiciaires que vous avez entreprises, parce que sans ces démarches, on n’en serait pas là aujourd’hui. Cela a permis à la justice de notre pays de pouvoir avancer », a déclaré Frédéric Van Leeuw.
Un moment important pour Juliana Lumumba : « Notre père est un homme public, mais nous souhaiterions dans cette partie intime juste que l’on dise “Papa”, après c’est le héros national et le Premier ministre. » La fille du héros de l’indépendance congolaise a aussi tenu remercier le roi Philippe, qu’elle avait rencontré en début de matinée avec ses frères. Elle a aussi salué l’action du gouvernement belge et a adressé son infinie gratitude au président congolais, Félix Tshisekedi.
La fille du natif d’Onalua a, en ce jour historique, également émis un souhait « que soit mis à l’honneur l’essentiel de ce qu’incarne Patrice Lumumba ». À savoir, a-t-elle notamment énuméré : « Le désintéressement et le patriotisme dans la gestion de la chose publique, le sens de l’intérêt général dans la conduite des affaires de l’État, la droiture et l’obsession de l’unité nationale. »
La dépouille de Patrice Lumumba, contenue dans un coffret bleu vif, a ensuite été mise dans un cercueil de bois sombre qui a été conduit à l’ambassade de RDC, première étape de son retour en terre congolaise.
RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? RQEamW_I_normal
Paulina Zidi
@paulinazidi
Le dépouille de #lumumba prend la route de l’ambassade de #RDC pour son retour en terre congolaise. @RFI @RFIAfrique
RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? 9Jtl-11hZyUav2MT


" Patrice Lumumba : la Belgique restitue à la RDC une relique du héros de l’indépendance - 20 juin 2022
= https://www.jeuneafrique.com/1355471/politique/patrice-lumumba-la-belgique-restitue-a-la-rdc-une-relique-du-heros-de-lindependance/
Les autorités belges remettent ce lundi la dent de l’ex-Premier ministre torturé puis abattu en 1961. Seule reste de sa dépouille, celle-ci devrait être exposée dans un lieu dédié à sa mémoire et permettra à la famille d’achever son deuil.

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? Jad20220620-ass-rdc-retourdepouilles-lumumba-1256x628
Patrice Lumumba, le 24 juin 1960 à New York. :copyright: Allyn Baum/The New York Times-REDUX-REA
 
Cet assassinat, suivi de l’élimination du corps, démembré et dissous dans l’acide, constitue une des pages les plus sombres de la relation entre la Belgique et son ancienne colonie, devenue indépendante le 30 juin 1960.
Il fait toujours l’objet d’une enquête judiciaire à Bruxelles pour « crime de guerre », après la plainte déposée en 2011 par François Lumumba, le fils aîné du leader assassiné, qui a pointé du doigt les responsabilités d’une dizaine de fonctionnaires et diplomates belges. La dent est restituée dans le cadre de cette procédure. Le dossier s’était épaissi en 2016 avec une plainte pour « recel », les proches voyant là l’unique moyen de faire saisir ce reste humain par la justice. La dent avait été conservée comme souvenir par un policier belge ayant participé à la disparition du corps, et qui s’en était vanté dans les médias.

Lundi matin, honorant son engagement de 2020, le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw remet aux enfants de Patrice Lumumba « l’écrin contenant la dent » attribuée à leur père, lors d’une cérémonie privée. L’écrin a été placé dans un cercueil lors d’une mise en bière programmée cette fois en présence des Premiers ministres belge et congolais, toujours au palais d’Egmont à Bruxelles, selon le programme officiel. Elle devrait s’envoler vers Kinshasa mardi soir après un hommage de la communauté afro-descendante à Bruxelles.

« Paternalisme et racisme »

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? Sipa_ap22692058_000006-scaled
Les enfants de Patrice Lumumba - Juliana, François et Laurent - aux cotés du roi Philippe, le 20 juin 2022 à Bruxelles. :copyright: Geert Vanden Wijngaert/AP/SIPA

Héros de l’indépendance devenu le premier Premier ministre de l’ancien Congo belge (l’ex-Zaïre, aujourd’hui la RDC), Patrice Lumumba a été renversé dès septembre 1960 par un coup d’État. Il a été exécuté le 17 janvier 1961 avec deux frères d’armes par des séparatistes de la région du Katanga, avec l’appui de mercenaires belges. Perçu comme prosoviétique par Washington en pleine guerre froide, considéré comme une menace pour les intérêts économiques occidentaux au Congo, il a acquis après sa mort la stature d’un champion africain de l’anti-impérialisme. « Lumumba devint en un rien de temps un martyr de la décolonisation, un héros pour tous les opprimés de la Terre », a résumé David Van Reybrouck dans son livre Congo, une histoire.
Pour sa famille, il est resté un père ou un grand-père auquel il n’a pas été possible de dire adieu. « Les années passent et notre père demeure un mort sans oraison funèbre », écrivait en 2020 sa fille Juliana dans une lettre au roi des Belges Philippe, réclamant « le juste retour des reliques ».

La restitution doit permettre aux proches d’achever leur deuil et au pouvoir congolais d’ériger un Mémorial Patrice Lumumba, en cours de construction à Kinshasa, sur un grand axe où s’élève déjà une statue du héros national.
De source congolaise, une cérémonie d’inhumation doit y être organisée le 30 juin, date anniversaire de l’indépendance. Tout au long de la semaine précédente, le cercueil marquera des haltes sur les lieux emblématiques du parcours personnel et politique de l’ancien leader. « Nouveau moment charnière » dans la relation bilatérale, selon le Premier ministre belge Alexander De Croo, la restitution intervient juste après un voyage de six jours du roi Philippe en RDC début juin, son premier déplacement dans l’ex-colonie au cours duquel il a réitéré ses « plus profonds regrets » pour les « blessures » de la période coloniale.
(avec AFP)
Le jour où Béchir Ben Yahmed a rencontré Patrice Lumumba


"Patrice Lumumba: 61 ans après sa mort, la Belgique restitue sa dépouille à la famille - 20/06/2022
= https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220619-patrice-lumumba-61-ans-apr%C3%A8s-sa-mort-la-belgique-restitue-sa-d%C3%A9pouille-%C3%A0-la-famille


"Rapatriement des restes de Lumumba : Sama Lukonde est arrivé à Bruxelles - 19 juin 2022
= https://www.politico.cd/encontinu/2022/06/19/rapatriement-des-restes-de-lumumba-sama-lukonde-est-arrive-a-bruxelles.html/110800/

"Belgique : restitution de la dent de Patrice Lumumba ce 20 juin  -  18 Juin 2022
= https://www.adiac-congo.com/content/belgique-restitution-de-la-dent-de-patrice-lumumba-ce-20-juin-138758

" La Belgique remet une relique de Patrice Lumumba à sa famille - 20/06/2022
= https://www.la-croix.com/Belgique-remet-relique-Patrice-Lumumba-famille-2022-06-20-1301220948

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? Premier-mnistre-belge-Alexander-Croo-homologue-congolais-Jean-Michel-Sama-Lukonde-assistent-ceremonie-restitution-Patrice-Lumumba-heros-independance-congolaise-20-2022-Bruxelles_0

Le chef du parquet fédéral belge Frédéric Van Leeuw a remis lundi à Bruxelles à la famille de Patrice Lumumba un coffret contenant une dent du héros congolais assassiné en 1961, lors d'une cérémonie retransmise en direct à la télévision.
"Je vous remercie pour les démarches judiciaires que vous avez entreprises parce que, sans ces démarches, on n'en serait pas là aujourd'hui, cela a permis à la justice de notre pays de pouvoir avancer", a déclaré M. Van Leeuw en remettant ce coffret bleu vif qui devait ensuite être placé dans un cercueil.
Il faisait face à une dizaine de membres de la famille Lumumba, sous les ors du Palais d'Egmont à Bruxelles.

Un des fils s'est saisi du coffret, sans s'exprimer. Une cérémonie officielle présidée par les Premiers ministres belge et congolais était programmée après la partie "intime et privée" de la restitution.
Evoquant la procédure judiciaire en cours pour "crime de guerre", après la plainte déposée en 2011 par la famille pour éclaircir les conditions de l'assassinat, Frédéric Van Leeuw a ajouté: "je m'engage évidemment avec le juge d'instruction à continuer à essayer d'avancer (...) cela reste un combat".

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? Trois-enfants-Patrice-Lumumba-Francois-Roland-Juliana-arrivee-palais-Egmont-Bruxelles-20-2022_1
Les trois enfants de Patrice Lumumba, François, Roland et Juliana, à leur arrivée au palais d'Egmont à Bruxelles, le 20 juin 2022 / POOL/AFP

La dent avait été saisie par la justice belge en 2016 chez la fille d'un policier belge ayant participé à la disparition du corps de Patrice Lumumba.
Premier Premier ministre de l'ancien Congo belge devenu indépendant le 30 juin 1960 (l'ex-Zaïre, aujourd'hui la République démocratique du Congo), Patrice Lumumba a été renversé dès la mi-septembre 1960 par un coup d'Etat.
Il a été exécuté le 17 janvier 1961 avec deux frères d'armes par des séparatistes de la région du Katanga (sud), avec l'appui de mercenaires belges

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? Patrice-Lumumba-premier-Premier-ministre-congolais-New-York-2-1960_2
Patrice Lumumba, qui fut le premier Premier ministre congolais, à New York le 2 août 1960 / AFP/Archives

Perçu comme prosoviétique par Washington en pleine guerre froide, considéré comme une menace pour les intérêts économiques occidentaux au Congo, il a acquis après sa mort la stature d'un champion africain de l'anti-impérialisme.
Cette restitution qui sera suivie du retour du cercueil en RDC - prévu dans la nuit de mardi à mercredi - doit permettre d'ériger enfin un lieu à la mémoire du héros national à Kinshasa.
Trois jours de "deuil national" sont prévus en RDC du 27 au 30 juin, date prévue de la cérémonie d'inhumation à Kinshasa, jour du 62e anniversaire de l'indépendance.


"La Belgique remet officiellement la relique de Lumumba à sa famille à Bruxelles  - 20/06/2022
= https://www.radiookapi.net/2022/06/20/actualite/politique/la-belgique-remet-officiellement-la-relique-de-lumumba-sa-famille


" Invité Afrique
Frédéric Van Leeuw: «La dent de Patrice Lumumba est remise à sa famille et non pas à l'État congolais» - 16/06/2022

= https://www.rfi.fr/fr/podcasts/invit%C3%A9-afrique/20220616-fr%C3%A9d%C3%A9ric-van-leeuw-la-dent-de-patrice-lumumba-est-remise-%C3%A0-sa-famille-et-non-pas-%C3%A0-l-%C3%A9tat-congolais

Patrice Lumumba s'adresse au Sénat, face à son opposant Justin Bomboko, à Léopoldville, le 10 septembre 1960. :copyright: AP/H. Babout

La semaine dernière, le roi Philippe de Belgique était en RDC. Un voyage au cours duquel le souverain belge a, à nouveau, exprimé « ses plus profonds regrets » pour les blessures liées à la colonisation du pays. Le 20 juin, nouveau temps fort entre Bruxelles et Kinshasa : les autorités belges vont remettre la dépouille de Patrice Lumumba à sa famille. Une dent lui appartenant a été retrouvée il y a six ans chez la fille d’un policier belge chargé à l’époque de faire disparaître le corps. C’est cette dent qui va être rendue à ses proches. Elle sera restituée par Frédéric Van Leeuw, le procureur fédéral belge. Il est l'invité de RFI.

RFI : La dépouille de Patrick Lumumba va donc être restituée ce lundi à sa famille, un geste que ses descendants réclamaient depuis longtemps. Pourquoi cela a-t-il pris autant de temps ?
Frédéric Van Leeuw : La date avait déjà été prévue il y a quelques mois, mais ça n’allait pas pour les autorités congolaises parce qu’il fallait aussi quand même une certaine solennité. La dent n’a pas pu accompagner la mission royale, parce que c’est un dossier judiciaire et c’est une exécution d’une décision d’un juge d’instruction de remettre la dent et la dent est remise à la famille et non pas à l’État congolais. 
Cette dépouille, c’est donc une dent qui a une histoire terrible. Racontez-nous la façon dont la police, puis la justice en Belgique sont parvenues à mettre la main dessus.  
L’histoire au départ, c’est un gendarme belge, Gérard Soete, qui est là-bas au Congo, à qui on demande de faire disparaitre le corps qui avait été enterré sommairement quelques jours avant, juste au moment de l’exécution. Mais les autorités du Katanga ont eu très peur qu’à un certain moment, cet assassinat soit révélé dans la population et provoque des mouvements. Donc, il a fallu faire disparaître le corps avec une cuve d’acide. Et c’est ce que Gérard Soete avec d’autres ont fait. Gérard Soete s’est, quelques années plus tard, vanté d’avoir pris avec lui deux dents et même deux doigts. Puis ce récit est un peu tombé dans l’oubli et est remonté à la surface avec la commission parlementaire importante qui a eu lieu en 2000 suite à un livre d’un historien, Ludo de Witte [« L’assassinat de Lumumba » aux Editions Karthala]. Et dans une interview un peu plus tard, Gérard Soete a rappelé qu’il avait ces deux dents en disant qu’il s’était débarrassé d’une des dents. Et après la plainte qui a été déposée par la famille, à un certain moment la fille de Gérard Soete, qui était entretemps décédé, a montré la dent. Et à ce moment-là, la justice a été recherchée la dent lors d’une perquisition. Depuis lors, je pense que c’est depuis 2016 que cette dent est saisie. 

Cette dent est aujourd’hui dans un coffre-fort du parquet fédéral belge que vous dirigez… 
Tout à fait. Vu la valeur et le respect dû à ce qui reste finalement de la dépouille de Patrice Lumumba, il fallait que cette dent soit bien protégée. Et donc elle l’est dans un écrin qui a été fabriqué tout spécialement pour la protéger et elle se trouve dans un coffre du parquet fédéral effectivement, puisqu’on voulait éviter qu’elle soit simplement considérée comme une vulgaire pièce à conviction qui se trouverait au greffe du tribunal. 
Cette dent va donc être remise ce lundi à sa famille. Comment précisément va se dérouler cette restitution 
Au début de la cérémonie, il y aura un moment plus intime rien qu’avec la famille. C’est à ce moment-là que je remettrai la dent. Il ne s’agit pas de faire du spectacle ni quoi que ce soit. Et après il y aura une cérémonie plus officielle. 
Cette restitution ne marque tout de même pas la fin de l’histoire, car il y a toujours une enquête en cours ouverte en 2011 par la justice belge pour crime de guerre. Où en est cette enquête aujourd’hui 
L’enquête continue. J’ai justement parlé de la commission parlementaire qui avait eu lieu en 2000. Il y a eu lors de cette commission parlementaire une série d’auditions à huis clos et le juge d’instruction a décidé il y a quelques mois de faire une perquisition au Parlement pour obtenir le contenu de ces auditions qui avaient été faites à huis clos. Actuellement, il y a un tout un débat juridique qui se fait. Les pièces sont sous scellés. Nous avons soutenu, en tout cas en tant que parquet, qu’il n’était justifiable ni légalement ni moralement de garder secrètes les auditions qui ont été faites à huis clos il y a plus de 20 ans. Il y a un point de vue différent qui a été développé au niveau du Parlement et cette question-là doit être tranchée. Le dossier a été plaidé le 1er juin et l’arrêt de la cour d’appel est prévu vers le 14 septembre. 

Outre cette perquisition au Parlement fédéral, la juge en charge de l’affaire a-t-elle entrepris d’autres actes ces dernières mois 
Je ne peux évidemment pas trop m’exprimer là-dessus. Il y a effectivement d’autres devoirs d’enquête dont certains sont connus vis-à-vis des Nations unies et autres pour obtenir l’accès à certaines archives. C’est un dossier très particulier puisqu’on fait une enquête plus de 60 ans après. Quelque part, les preuves matérielles à part justement cette dent n’existent plus vraiment et encore, pour éviter de détruire complétement la dent, il n’y a pas eu d’ADN qui a été faite sur la dent. Donc, c’est un faisceau de présomptions qui fait que nous sommes sûr qu’il s’agit de la dent de Patrice Lumumba, mais il n’y a pas de certitude scientifique par rapport à cela, parce que si on avait prélevé de l’ADN, on aurait détruit complètement la dent.
► À lire aussi : Un héros littéraire nommé… Patrice Lumumba


"Roland Lumumba sur l'assassinat de son père Patrice : "On est toujours à la recherche de la vérité" (vidéo) - 20.06.2022
= https://www.france24.com/fr/%C3%A9missions/l-entretien/20220620-roland-lumumba-sur-l-assassinat-de-son-p%C3%A8re-patrice-on-est-toujours-%C3%A0-la-recherche-de-la-v%C3%A9rit%C3%A9



"Belgique: Patrice Emery Lumumba amorce son retour au pays -20.06.2022,
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-106612_belgique_patrice_emery_lumumba_amorce_son_retour_au_pays.html

"Assasinat de Lumumba : le gouvernement belge réitère ses excuses - 20.06.2022
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-106615_assasinat_de_lumumba_le_gouvernement_belge_reitere_ses_excuses.html

" Belgique-RDC : Bruxelles fait son examen de conscience  - -8 avril 2022
= https://www.jeuneafrique.com/1325955/politique/belgique-rdc-bruxelles-fait-son-examen-de-conscience/
Depuis son arrivée à la tête du gouvernement fédéral à la fin de 2020, Alexandre De Croo multiplie les gages de bonne volonté à l’égard des anciennes colonies, et en particulier de la RDC.

"RDC : un passeport diplomatique à Patrice Emery Lumumba « pour un retour vers la terre de ses ancêtres » -  12/06/2022
= https://www.radiookapi.net/2022/06/12/actualite/politique/rdc-un-passeport-diplomatique-patrice-emery-lumumba-pour-un-retour

"Lumumba, drame sans fin et deuil inachevé de la colonisation
- 2003

= https://journals.openedition.org/etudesafricaines/4605


"
=


Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul # # Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 20/6/2022, 8:29 pm, édité 4 fois

ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? Empty Re: RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ?

Message  ndonzwau 20/6/2022, 6:09 pm


"Remise des reliques de P.E Lumumba : Enfin, le héros national rentre chez lui !
= https://depeche.cd/2022/06/20/remise-des-reliques-de-p-e-lumumba-enfin-le-heros-national-rentre-chez-lui/
Kinshasa, 20 juin 2022- Un coffret contenant une dent du héros national de la RDC, Patrice Emery Lumumba, assassiné le 17 janvier 1961 vient d’être remis à sa famille biologique, en présence du premier ministre congolais Jean-Michel Sama Lukonde.
C’est le chef du parquet fédéral belge Frédéric Van Leeuw qui a procédé à la remise de ces reliques du premier Premier ministre congolais, considéré comme père de l’indépendance.
“Je vous remercie pour les démarches judiciaires que vous avez entreprises parce que, sans ces démarches, on n’en serait pas là aujourd’hui, cela a permis à la justice de notre pays de pouvoir avancer”, a déclaré M. Van Leeuw.

Ce coffret bleu est placé dans un cercueil couvert par le drapeau de la RDC.
RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? IMG-20220620-WA0038-244x300
Plusieurs membres de la famille biologique de Lumumba, y compris ses enfants, ont pris part à cette cérémonie qui s’est tenue dans les ors du Palais d’Egmont à Bruxelles.
RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? IMG-20220620-WA0039-300x169
A en croire AFP, un des fils s’est saisi du coffret, sans s’exprimer.
Signalons que cette restitution était “intime et privée”.

C’est par la suite que la cérémonie officielle en présence des autorités politiques de ces deux pays ont eu lieu.
Évoquant la procédure judiciaire en cours pour “crime de guerre”, après la plainte déposée en 2011 par la famille pour éclaircir les conditions de l’assassinat, Frédéric Van Leeuw a ajouté : “je m’engage évidemment avec le juge d’instruction à continuer à essayer d’avancer (…) cela reste un combat”, rapporte AFP.
Rappelons également que la dent de Lumumba avait été saisie par la justice belge en 2016 chez la fille d’un policier belge ayant participé à la disparition du corps de Patrice Lumumba.


La Belgique remet une relique de Patrice Lumumba à sa famille - 20 juin 2022
= https://www.lamanchelibre.fr/amp-1002275-la-belgique-remet-une-relique-de-patrice-lumumba-a-sa-famille.html
= https://www.la-croix.com/amp/1301220928

"Remise des reliques de P.E Lumumba : Enfin, le héros national rentre chez lui !
= https://depeche.cd/2022/06/20/remise-des-reliques-de-p-e-lumumba-enfin-le-heros-national-rentre-chez-lui/
La Belgique remet une relique de Patrice Lumumba à sa famille - 20 juin 2022
= https://www.lamanchelibre.fr/amp-1002275-la-belgique-remet-une-relique-de-patrice-lumumba-a-sa-famille.html
= https://www.la-croix.com/amp/1301220928


"RDC : la fille de Lumumba réclame les "restes" de son père au roi des Belges - 21 juillet 2020
= https://www.koaci.com/article/2020/07/21/congo-rdc/politique/rdc-la-fille-de-lumumba-reclame-les-restes-de-son-pere-au-roi-des-belges_143369.html

"Alexander De Croo à propos de la restitution de la "relique" de Patrice Lumumba : "Enfin" -20 juin 2022
=  https://www.rtbf.be/article/alexander-de-croo-a-propos-de-la-restitution-de-la-relique-de-patrice-lumumba-enfin-11015969 https://www.voaafrique.com/amp/la-belgique-restitue-une-relique-de-lumumba-%C3%A0
-la-rd-congo/6624559.html

Le Premier ministre était ce matin l’invité de Thomas Gadisseux sur la Première. Lors de cet entretien, il a notamment été question de la restitution ce lundi 20 juin lors d’une cérémonie officielle à Bruxelles d’une " relique " de Patrice Lumumba, le premier chef de gouvernement de l’ancienne colonie belge, assassiné en 1961 à la République démocratique du Congo (RDC). Une cérémonie qui a déjà été reportée plusieurs fois, notamment en raison de la pandémie de Covid-19.

"Enfin"
Pour le Premier ministre, interrogé sur la portée de cet événement, le mot central est "enfin". Plus de soixante ans après ce meurtre, "il n’est pas normal qu’un pays indépendant comme la RDC doive attendre tellement longtemps pour avoir de la clarté par rapport à comment les choses se sont passées. Et la clarté absolue n’est malheureusement toujours pas là. Qu’elle doive attendre tellement longtemps avant de pouvoir récupérer la dépouille de quelqu’un qui a clairement joué un rôle très important dans la RDC. Et pas seulement en RDC en fait, sur tout le continent. Il y avait un grand esprit panafricain".
Le Premier ministre estime que la restitution de la dépouille de Patrice Lumumba est un moment important. "Je sais aussi que c’est un moment émotionnel important en RDC". Ce moment vient aussi après le discours du roi Philippe lors de sa visite officielle au Congo il y a maintenant plus de dix jours pour "regarder notre passé droit dans les yeux. Avec un objectif : c’est de tourner la page et d’entamer un futur ensemble".

Pourquoi ne pas utiliser le mot : excuses
Lors de la cérémonie de restitution, le Premier ministre devrait prononcer un discours. Alexander De Croo n’a pas détaillé ce matin la teneur de celui-ci. La question lui a été posée : pourquoi ne pas utiliser le mot "excuses".
Alexander De Croo estime que "le mot + excuses + nous délie. C’est de dire : je me suis excusé et puis c’est fini." Il précise que "c’est un passé que nous avons et c’est un passé qu’on ne va pas effacer". Selon le Premier ministre le terme "regret" est "beaucoup plus fort. + Regret +, c’est un sentiment qu’on a par rapport à quelque chose".


"La position que la Belgique a prise, si on la compare à ce que d’autres pays font par rapport à leur passé colonial, c’est quand même assez remarquable la position que nous prenons", expliquait ce matin Alexander De Croo. Et en ajoutant que le message (le discours du roi Philippe) qui a été donné en République démocratique du Congo a été très apprécié. "J’ai bien écouté le Président Tshisekedi qui a dit : pour nous, la discussion est close. Regardons comment on peut entamer un futur, parce que la population congolaise, elle souffre. Et cette population congolaise, elle a d’autres inquiétudes. Et ces inquiétudes c’est : qu’est-ce que je vais manger ce soir et est-ce que je vais pouvoir envoyer mes enfants à l’école ?"

"Restitution de la dépouille de Patrice Lumumba : un programme spécial pour comprendre les enjeux de cet évènement historique
= https://www.rtbf.be/article/restitution-de-la-depouille-de-patrice-lumumba-un-programme-special-pour-comprendre-les-enjeux-de-cet-evenement-historique-11014626


"Qui était Patrice Lumumba? - 12 septembre 2020
= https://www.voaafrique.com/a/qui-%C3%A9tait-patrice-emery-lumumba/5580213.html
Qui était Patrice Emery Lumumba, le tout premier Premier ministre congolais assassiné dans des conditions troubles après l’indépendance? Eddy Isango a joint à Kinshasa le professeur d’histoire, Isidore Ndaywel E nziem.


"Conférence de presse : Cérémonie de la restitution à la famille des restes de Patrice Emery Lumumba"


Prélude à la Cérémonie de restitution de la dépouille de Patrice Emery Lumumba"


"Rapatriement des reliques de Patrice Lumumba"


"
"
"



ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? Empty Re: RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ?

Message  ndonzwau 1/7/2022, 2:59 pm

"Je comprends qu'en l'état des choses la "question Lumumba" nécessite d'être revisitée fût-ce parce que nous ne connaissons pas la vérité totale de sa fin tragique et que justice aurait dû passer par là, ceux qui l'exigent ont bien raison mais personnellement je m'oppose aux réticences allant jusqu'au refus de tout ce qui été fait, l'accueil et enterrement dans un mausolée lui dédié  de sa relique, je ne comprends pas qu'on veuille priver à la famille, le soulagement et la consolation que leur père, grand-père... soit enfin honoré d'une sépulture, qu'il  repose enfin dans la terre de ses ancêtres !



"RD Congo : fin du voyage de la dépouille de Patrice Lumumba, inhumée à Kinshasa - 30 juin 2022"

"RDC : inhumation de la dépouille de Patrice Lumumba - 30 juin 2022"

"DIRECT : Pdt FELIX TSHISEKEDI, LA CÉRÉMONIE D'INHUMATION DE LA RELIQUE DE PATRICE EMERY LUMUMBA - 30 juin 2022"




"Funérailles de Lumumba : "Il fallait qu'il soit honoré" - 30.06.2022
= https://www.dw.com/fr/lumumba-funerailles-rdc/a-62314652
Le cercueil de Patrice Lumumba est inhumé ce jeudi 30 juin à Kinshasa, jour du 62ème anniversaire de l'indépendance du pays.

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? 62170873_303
61 ans après sa mort, Patrice Lumumba est rentré chez lui

Sur l'avenue qui porte son nom et qui conduit à l'aéroport international de Kinshasa, à "l'Échangeur de Limete", une imposante statue de Lumumba surplombe un mausolée en verre et en béton où est conservé à partir d'aujourd'hui (30 juin 2022) ce qui reste de la dépouille de ce martyr de l'indépendance : une dent ayant valeur de relique.
Regarder la vidéo 02:19

Un mausolée pour Patrice Lumumba
"Il est mort à cause de ce pays. Il fallait qu'il soit vraiment honoré et enterré dans son pays. C'est une référence quand même pour notre pays", a dit à la DW André Kabasu, un infirmier âgé de 34 ans. 
"Selon nos coutumes africaines, si quelqu'un est mort ailleurs, on doit prendre quelques restes de son corps pour aller les inhumer dans son village natal ou bien dans son pays. Cela nous montrera qu'un jour si nous voulons voir là où Lumumba se trouve, on peut passer là-bas et avoir un bon souvenir", ajoute de son côté Félicien Mukeba, 41 ans. 
Cliquez sur l'image ci-dessous pour écouter les autres réactions
Écouter l'audio  03:22

Réactions au retour de Lumumba

Selon des historiens, c'est son discours virulent contre le racisme des colons belges qui l'a fait entrer dans la légende, le 30 juin 1960, jour de la proclamation officielle de l'indépendance de l'ex-Congo belge. 
Un discours qui a aussi scellé le sort de ce nationaliste considéré comme un communiste par ses détracteurs. Après seulement 75 jours, le premier Premier ministre de la RDC était neutralisé, puis assassiné quelques mois plus tard, à 35 ans.
Mercredi (29.06.2022) à Kinshasa, le cercueil a été conduit dans la salle où Lumumba avait prononcé son célèbre discours, au Palais de la nation, siège du Parlement à cette époque.
A cette occasion, le président Félix Tshisekedi a décoré les deux compagnons d'infortune de Patrice Lumumba, Joseph Okito, vice-président du Sénat, et Maurice Mpolo, ministre de l'Éducation, tués dans les mêmes circonstances que lui le 17 janvier 1961 à Shilatembo, dans le Haut-Katanga (sud-est), par des séparatistes katangais et des mercenaires belges.


"RDC: fin du voyage à Kinshasa pour la dépouille de Patrice Lumumba - 30.06.2022
= https://information.tv5monde.com/afrique/rdc-fin-du-voyage-kinshasa-pour-la-depouille-de-patrice-lumumba-462649

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? LUMUMBA_KINSHASA_0
Un convoi militaire transporte la dépouille de Patrice Lumumba dans les rues de Kinshasa ce 30 juin 2022 après un périple de 9 jours en RDC. AP Photo/Samy Ntumba Shambuyi

"Désormais, reposez en paix !" Le cercueil de Patrice Lumumba a été inhumé à Kinshasa jeudi, jour anniversaire de l'indépendance de la République démocratique du Congo, plus de 61 ans après son assassinat. Cette cérémonie clôt un pèlerinage de neuf jours qui a retracé les temps forts de la vie du père de l'indépendance congolaise.
Durant une cérémonie très solennelle, avec tous les honneurs, le président de la RDC Félix Tshisekedi s'est adressé directement à Patrice Lumumba, face au cercueil renfermant ce qui reste de la dépouille du martyr de l'indépendance: une dent, ayant valeur de relique.

Présidence RDC
@Presidence_RDC
30.06 2022 l #MemorialPatriceLumumba #Kinshasa Le Chef de l'État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a prononcé l'oraison funèbre de Patrice Emery Lumumba ce jeudi 30 juin au Mausolée de l'échangeur de Limete où repose la relique du premier Premier Ministre du Congo.

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? FWgDzs1XoAAs0XV?format=jpg&name=360x360


RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? FWgD0VTWQAIp834?format=jpg&name=240x240
RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? FWgD0hpX0AEVQWL?format=jpg&name=240x240
2:35 PM · 30 juin 2022
RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? BjHreLZV_normal
  "Je vous remercie, Monsieur le premier Premier ministre" du Congo indépendant, "notre héros national", a-t-il dit, après avoir salué la "lutte sans merci contre le colonialisme", le combat "pour la liberté et l'indépendance" menés par Lumumba. "Que la terre de nos ancêtres vous soit douce et légère".
Peu après, le cercueil a été amené dans un mausolée de béton et de verre, surmonté d'une imposante statue de Lumumba, érigé sur l'avenue qui porte son nom et conduit à l'aéroport international de Kinshasa, à "l’Echangeur de Limete". L'ouverture au public de ce mausolée est prévue fin août.
7SUR7.CD
@7sur7_cd
#RDC : Félix Tshisekedi demande aux Congolais de faire du Mémorial Patrice Emery Lumumba un lieu de recueillement [Vidéo]
RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? YFqBpL8bjyUri8yl

Dans une salle aménagée à proximité, au pied de "la tour de l’Echangeur" qui symbolise la ville de Kinshasa, une vingtaine d'artistes congolais ont reproduit à leur manière la vie, la vision et l'héritage politique de ce héros des indépendances africaines.
"Lumumba a porté le poids des revendications et des souffrances de la population congolaise face à la Belgique. Le chemin est demeuré rocailleux, mais il a su conduire le peuple à l'indépendance", analyse l'organisateur de l'exposition, l'artiste Franck Dikisongele, devant un tableau montrant le héros tracter une charrette débordante couverte du drapeau de la RDC.

Lire : pourquoi la restitution de la dépouille de Patrice Lumumba par la Belgique est importante pour les Congolais.

Selon des historiens, c'est son discours virulent contre le racisme des colons belges qui l'a fait entrer dans la légende, le 30 juin 1960, jour de la proclamation de l'indépendance de l'ex-Congo belge.
Un discours qui a aussi scellé le sort de ce nationaliste considéré comme un communiste par ses détracteurs. Après seulement 75 jours, il était renversé et, quelques mois plus tard, assassiné avec deux compagnons le 17 janvier 1961 à Shilatembo, dans le Haut-Katanga (sud-est), par des séparatistes katangais et des mercenaires belges.

RDC/Lumumba : "C'est une journée importante pour les Congolais"
 
Son corps, dissous dans l'acide, n'a jamais été retrouvé. Il a fallu des décennies pour découvrir que des restes humains avaient été conservés en Belgique, quand un policier belge ayant participé à la disparition s'en est vanté. Une dent que ce policier avait en sa possession a été saisie en 2016 par la justice belge.
Le président congolais s'est félicité qu'une sépulture ait enfin pu être offerte au martyr de l'indépendance. Il a remercié la famille de Patrice Lumumba, dont des enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants étaient présents, mais aussi "le peuple belge et ses autorités" pour, a-t-il dit, "avoir contribué au rétablissement de la vérité" sur l'assassinat de Lumumba, "après des années de déni".
En effet, a estimé Félix Tshisekedi, "c'est seulement après avoir dit la vérité, après avoir établi les responsabilités des uns et des autres que nous pourrons ensemble, Congolais et Belges, entamer l'étape déterminante du pardon, de la justice et de la réconciliation véritable et définitive".

Après la restitution officielle par la Belgique à la RDC de la dent de Patrice Lumumba, le 20 juin, le cercueil du héros national congolais était arrivé le 22 en RDC puis transporté dans le Sankuru (centre), sa terre natale, à Kisangani (nord-est), son fief politique, puis sur le lieu de son supplice.
"L'enterrement est la fin du processus. Le périple s'est conformé aux pratiques pour le deuil des chefs exceptionnels comme Lumumba", a estimé auprès de l'AFP le cinéaste congolais Balufu Kanyinda, organisateur des obsèques.
"Je vis au Sankuru. Le sang et l'esprit de Lumumba habitent en moi. Je suis ici parce que son esprit ne va plus errer", déclarait de son côté après la cérémonie un jeune homme de 24 ans, Didier Shonda, arborant la même coiffure que Lumumba. "Désormais, nous savons où nous ressourcer pour libérer totalement notre pays et la jeunesse africaine".
Un deuil national qui avait débuté lundi s'est achevé après l'inhumation de la dépouille du héros.


" RDC : Inhumation de la relique de Lumumba 61 ans après son assassinat - 30.06.2022
= https://www.aa.com.tr/fr/afrique/rdc-inhumation-de-la-relique-de-lumumba-61-ans-apr%C3%A8s-son-assassinat/2627301

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? Thumbs_b_c_a84edfdcdce3ead8a1e596cb3e38c0e0
Kinshasa

La relique de Patrice-Emery Lumumba, père de l’indépendance de la République démocratique du Congo (RDC), ancienne colonie belge, a été inhumée jeudi à Kinshasa marquant la fin du périple de neuf jours qui a retracé les temps forts de la vie du héros.
En ce 30 Juin alors que le pays célèbre la soixante - deuxième années d’indépendance, la dent du père l’indépendance et ancien premier ministre assassiné le 17 Janvier 1961 dans le Sud - est du pays, a été inhumé lors d’une cérémonie officielle en présence du Président Félix Tshisekedi et son homologue du Congo, Denis Sassou - Nguesso.

« Enfin, le peuple Congolais peut se faire l’honneur d’offrir une sépulture à son illustre Premier ministre qui n’en avait jamais eu ; ceci, non seulement, au mépris de la tradition congolaise qui exige que soient organisés funérailles et deuil, rituel pour assurer le passage du défunt dans l’au-delà, mais également, de cette croyance qui stipule qu’une âme sans sépulture soit condamnée à une errance sans fin », a déclaré Tshisekedi.
« Ce deuil que nous levons aujourd’hui interpelle la conscience congolaise à saisir le sens de son histoire, à se réconcilier avec elle afin que celle-ci habite le Congo », a-t-il ajouté.
Lumumba avait été abattu par l’administration coloniale. Après des tortures, il avait été abattu, puis découpé avant que son corps ne soit jeté dans de l’acide.
La relique inhumée est une dent qui avait été gardée par le policier belge qui avait été chargé de l’abattre et faire disparaître son corps.
La dent a été récupérée par les autorités belges en 2016 avant de la confier aux autorités congolaises, Mi - juin.
« En effet, c’est seulement après avoir dit la vérité, après avoir établi les responsabilités des uns et des autres, que nous pourrons ensemble, Congolais et Belges, entamer l’étape déterminante du pardon, de la justice et de la réconciliation véritable et définitive », a déclaré le Président congolais. La dent ayant la valeur de relique a été inhumée dans un mausolée en verre et en béton surplombé par une imposante statue de Lumumba.

Il est érigé sur une avenue qui mène vers l’aéroport international de N’djili, à « l’Échangeur de Limete », une tour émaciée qui symbolise la ville de Kinshasa.
« Devenant le sanctuaire de notre mémoire collective, le présent Mémorial Patrice- Emery Lumumba est d’abord le lieu d’affirmation de notre foi en notre propre capacité à construire par nous-mêmes notre grande Nation », a encore indiqué le Président.
Rapatriée le 20 juin dans un cercueil le cercueil, la relique du héros national et a été transporté dans le Sankuru (centre) où naquit Lumumba en 1925, à Kisangani (nord-est) où commença son engagement politique , puis sur le lieu de son exécution au Katanga dans le Sud - Est. Le deuil national qui a débuté lundi lors de son acheminement vers Kinshasa s’achève par son inhumation.
"RDC-62 ans d’indépendance et retour de la relique Lumumba : des kinoises donnent leurs points de vue - 30 juin 2022
"Funérailles de Lumumba : les Kinois ont rendu les derniers hommages au héros national - 30.06.2022
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-107113_funerailles_de_lumumba_les_kinois_ont_rendu_les_derniers_hommages_au_heros_national.html
= https://actualite.cd/2022/06/30/rdc-62-ans-dindependance-et-retour-de-la-relique-lumumba-des-kinoises-donnent-leurs
RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? Kinois_population_22_21455_jpg_640_350_1
Réunis comme un seul homme, plusieurs Kinoises et Kinois ont rendu les derniers hommages au tout premier locataire de la primature et héro national, Patrice-Emery Lumumba, ce jeudi 30 juin au mausolée situé dans la commune de Limete. Autour du site, la population était amassée pour suivre la cérémonie d'enterrement de la relique de Lumumba.
Les partisans du Parti lumumbiste unifié ( PALU) ayant comme modèle dans la politique Lumumba et Gizenga ont accompagné l'enterrement de leur maître idéologique Lumumba avec des danses folkloriques et chansons traditionnelles.
L'émotion et la tristesse étaient au rendez-vous.
La sape et la photographie étaient également au rendez sur le boulevard Lumumba, tout près de la place échangeur. Les sapeurs ont aussi rendu, à leur manière, les derniers hommages à Patrice Lumumba. Bref, tous les Kinois avaient à cœur d'immortaliser ce grand moment de l'histoire de notre pays, à savoir : l'enterrement de la relique de Lumumba dans son pays, 61 ans après.
" C'est un moment chargé d'émotion et symbolique sur le plan historique. Moi, en tant que jeune intellectuel, je ne pouvais pas manquer à cette cérémonie. Que vive l'indépendance de notre pays, que vive Patrice Lumumba héros national" s'est exprimé au micro de média Congo Press un étudiant en Sciences politiques à l'Université de Kinshasa.
Attachés aux questions d'actualités, certains Kinois rencontrés s'interrogent sur l'authenticité de la dent remise par le gouvernement belge à la RDC. Loin du consensus entre co-debateurs, les commentaires sont allés dans tous les sens.
Après la cérémonie, une bonne partie du public présent à l'enterrement de la relique de Lumumba s'est dirigée vers le stade des Martyrs pour assister au mega concert du groupe Wenge Musica 4 x 4


"RDC: plus de 61 ans après sa mort, les funérailles de Patrice Lumumba pour la fête de l’indépendance - 29/06/2022 -
= https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220629-rdc-plus-de-61-ans-apr%C3%A8s-sa-mort-les-fun%C3%A9railles-de-patrice-lumumba-pour-la-f%C3%AAte-de-l-ind%C3%A9pendance

"RDC : hommages à Patrice Lumumba sur les lieux de ses luttes -  27 juin 2022
= https://www.temoignages.re/culture/hommage/rdc-hommages-a-patrice-lumumba-sur-les-lieux-de-ses-luttes,104493
Remise à la famille lundi, la dent en or du militant anti-colonial assassiné au centre d’obsèques organisées dans plusieurs villes congolaises

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? Arton104493-6b170
Après avoir été rapatriées de Belgique, les reliques de Patrice Lumumba suivent un parcours commémoratif sur le territoire de la République démocratique du Congo, dans des sites emblématiques ayant marqué la lutte du militant anti-colonial assassiné en 1961. Après Lumumba-ville jeudi et Kisangani vendredi, elles étaient à Lumumbashi dimanche. Elles regagneront ensuite la capitale Kinshasa pour les ultimes hommages publics, avant l’inhumation prévue le jeudi 30 juin.

Le 20 juin dernier à Bruxelles, le chef du parquet fédéral belge avait remis à la famille de Patrice Lumumba un coffret contenant une dent de Patrice Lumumba, lors d’une cérémonie retransmise en direct à la télévision. La dent avait été saisie par la justice belge en 2016 chez la fille d’un policier belge ayant participé à la disparition du corps de Patrice Lumumba.
Ce vendredi 24 juin, c’était au tour de la ville de Kisangani, de recevoir les restes du premier Premier Ministre du Congo indépendant exécuté en 1961. Rappelons que Patrice Emery Lumumba est le Premier Ministre congolais qui avait signé le 30 juin 1960, avec son homologue Belge et les ministres des Affaires étrangères de deux pays, l’acte de l’indépendance du Congo. Il fut ensuite assassiné.
A Kisangani, le Représentant personnel du Chef de l’État, le Président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo, était au premier rang pour accueillir, sur le tarmac de l’aéroport de Bangoka, la dépouille de l’illustre disparu ramenée du Sankuru, à Onalua, à bord d’un aéronef affrété.
Transportée par un pick-up de l’armée recouvert du drapeau national, la dépouille de Patrice Lumumba était bien au centre des attentions, accompagnée par quelques membres de sa famille. La séquence de l’esplanade de la Poste aura été marquée par une série d’allocutions, inaugurant ainsi les obsèques de Patrice Lumumba en ce haut lieu chargé d’histoire.

« La mémoire d’un digne fils du pays »
Patrice-Emery Lumumba, a fait savoir le Président du Sénat, fut un personnage emblématique qui est entré tête haute au panthéon du pays grâce à sa noble lutte portée sur la décolonisation. La cérémonie du jour, a-t-il précisé, vaut aussi pour ses deux compagnons d’infortune, en occurrence, Joseph Okito et Maurice Mpolo assassinés dans des circonstances quasi similaires.
Notons qu’auparavant, le Gouverneur a.i, Maurice Sakapela Abibu, a salué au nom de tous les boyomais, « la mémoire d’un digne fils du pays qui a donné le meilleur de lui-même jusqu’au sacrifice suprême pour que le Congolais prenne en main son destin et sorte définitivement du joug colonial dévastateur ».
Intervenant au nom de la famille, Roland Lumumba a mis l’accent sur les efforts consentis pour rétablir, après un long combat mené en Belgique, la vérité historique sur l’assassinat du Héros national et, par ricochet, obtenir le rapatriement de ses restes.
François Lumumba a, pour sa part, mis en relief l’esprit nationaliste et patriotique de son défunt père qui a fait de l’unité nationale son credo politique. Intervenant à son tour, le Directeur Général de la SCPT a honoré la mémoire du « Postier le plus célèbre du monde » ayant intégré le service en 1944 avant d’être happé par le magnétisme d’une destinée imparable qui l’a porté au firmament d’une carrière politique pleine.
L’autre temps fort de cette première journée des obsèques de Patrice Lumumba à Kisangani aura été la cérémonie coutumière des Anamongo avec, à la clé, la présentation des attributs du pouvoir de ce digne fils du pays conservés jusqu’à ce jour, à savoir, une peau de léopard et une lance. Leur récupération par le Gouvernement s’annonce, d’ores et déjà, imminente et devrait faire l’objet d’une planification entre les deux parties.

Veillée funêbre à Shilamtembo, lieu de l’assassinat

Dimanche à Lumumbashi, c’est le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, qui a présidé la cérémonie. A cette étape du Haut-Katanga, le programme des hommages publics à Patrice Lumumba fut tout d’abord les honneurs militaires et le recueillement sur place à l’aéroport de la Luano. Le cortège s’est ensuite dirigé à Shilamtembo, à 56 kilomètres de la capitale cuprifère, à mi – chemin sur la route Likasi, où des hommages publics et une veillée mortuaire furent organisés. Shilamtembo est le village où Patrice Emery Lumumba a été assassiné le 17 janvier 1961, avec ses compagnons Maurice Mpolo et Okito.
Après le discours du Premier ministre et la prise de parole des familles Lumumba, Okito et Mpolo a lieu cérémonie de réconciliation sera faite par les chefs coutumiers. Aujourd’hui, la dépouille va regagner la capitale Kinshasa pour les ultimes hommages publics avant l’inhumation prévue le jeudi 30 juin, jour de l’indépendance nationale de la République démocratique du Congo.


"Après neuf jours de pèlerinage, Patrice Lumumba est inhumé à Kinshasa - 30/06/2022
= https://www.levif.be/international/apres-neuf-jours-de-pelerinage-patrice-lumumba-est-inhume-a-kinshasa/

"Guy Lumumba à Tshisekedi: « seule la vérité sur la tuerie de Lumumba apaisera la douleur » - 20 juin 2021 à
= https://www.politico.cd/la-rdc-a-la-une/2021/06/20/guy-lumumba-a-tshisekedi-seule-la-verite-sur-la-tuerie-de-lumumba-apaisera-la-douleur.html/86884/
Fils cadet des enfants de Lumumba, Guy-Patrice Lumumba continue à s’opposer aux cérémonies relatives au retour des reliques de son père. Après sa lettre du 18 mars dernier, qu’il avait adressé au Roi des Belges, il monte de plus au créneau en écrivant, cette fois, au Président Tshisekedi à la veille de la commémoration « reportée » du 61e anniversaire de l’indépendance du Congo. Dans cette missive dont une copie est parvenue à POLITICO.CD ce samedi 19 juin 2021, Guy-Patrice évoque plusieurs raisons pour justifier son refus notamment le choix de la date symbolique du 30 juin et dénonce aussi et surtout des mobiles politiques.
« L’organisation du rapatriement de la relique et de l’inhumation dans les conditions et circonstances actuelles n’apporteront pas de soulagement au long combat entrepris pour son hommage et ne panseront pas les plaies ouvertes depuis soixante ans. » écrit-il au chef de l’État.

 
Pour Guy Lumumba, Félix Tshisekedi qui « s’approprie » les reliques de la dépouille de son défunt père, la lumière au tour de la mort du premier Premier-ministre congolais apaisera la douleur des congolais. « Seule la vérité sur la tuerie de Lumumba apaisera la douleur de la famille, celle du peuple congolais et des lumumbistes d’Afrique et du monde. » insiste le fils Lumumba.
Il déplore le silence de la République depuis la plainte déposée en 2010 par sa famille aux tribunaux belges. La famille du défunt s’était constituée en partie civile, cependant Guy Lumumba préconise à l’État congolais d’emboîter le pas à sa famille pour espérer à une suite favorable dans ce dossier.
 »Pour qu’un procès puisse avoir une chance de se tenir, il est indispensable que l’Etat Congolais se constitue à son tour en partie civile. Quoi de plus simple et de plus normal. » indique-t-il.

La décision « ratée » de Tshisekedi
En gros, Guy Lumumba estime plutôt que le report du programme qu’il juge « controversé » de rapatrier la dent de P.E. Lumumba s’avère une opportunité pour que l’Etat congolais mette enfin en place un vrai processus pour honorer la mémoire de Lumumba. La décision a été ratée, selon lui.
Il livre en trois volets ses propositions pour rendre un hommage  mérité à son père :
1° Se constituer partie civile à la plainte déposée auprès de la justice belge,
2° Décider du rapatriement de la relique et des funérailles après concertation avec l’ensemble de la famille proche et consultations au niveau du parlement et du gouvernement ;
3° Organiser les funérailles et pérenniser sa mémoire.
Bien plus, rapatrier le reste de son père est un  »déshonneur. » « votre décision du Président est un raté qui favorise l’impunité et la disparition du dossier. » a-t-il écrit.

Et de persister:  »En mobilisant d’immenses moyens financiers, un budget de 16 millions de dollars est mentionné dans la presse en vue de rapatrier le reste de sa dépouille, au détriment de la décision de constituer l’Etat congolais en partie civile, vous autorisez la justice belge à enterrer la démarche judiciaire, étant donné que sur les douze Belges accusés, plusieurs sont déjà décédés. Le temps de la justice étant déjà long, la Belgique, dont la responsabilité politique dans l’assassinat ne fait pas l’ombre de doute, se satisfait pleinement aujourd’hui de voir l’intérêt de la République démocratique du Congo se porter uniquement sur le rapatriement de la dent et l’organisation des funérailles. »
En rappel, la restitution de la dent de Patrice Lumumba a été reprogrammée par le gouvernement congolais pour Janvier 2022 prochain. Cette décision est intervenue après que l’actuel roi Belge ait annulé sa présence dans la cérémonie qui se tiendrai à Kinshasa.


"Lumumba : "Sans justice pas de liberté !"
= http://afrikarabia.com/wordpress/lumumba-sans-justice-pas-de-liberte/
La dépouille de Patrice Lumumba a été inhumée enterrée jeudi 30 juin Kinshasa. Son petit-neveu et militant anti-corruption, Jean-Jacques Lumumba, revient sur l'héritage de son grand-oncle et le long chemin qu'il reste encore à accomplir pour davantage de justice sociale... 62 ans après l'indépendance.

Afrikarabia : Quel est votre sentiment le jour où l’on va inhumer Patrice Lumumba à Kinshasa ?
Jean-Jacques Lumumba : C’est un jour historique. La première chose, c’est qu’il y aura désormais un lieu où les gens pourront se recueillir. Mais ce n’est qu’une première étape vers l’éclatement de la vérité et cela n’efface en rien le crime odieux qui a été commis. Ce jour est important parce qu’il permet d’honorer sa mémoire, mais aussi la mémoire de toutes les victimes qu’il y a eu au Congo, avant les indépendances, et après les indépendances. Cela permet d’honorer aussi ceux qui continuent à mourir aujourd’hui. C’est pour moi un commencement pour briser le cycle de l’impunité au Congo. Après les assassinats de Lumumba, Mpolo et Okito, l’impunité a continué à travers différents types de crimes. Des crimes de sang, mais aussi des crimes économiques, avec cette culture de la corruption qui règne au Congo. La corruption et l’irresponsabilité de la classe politique sont les deux maux les plus importants du pays.
Afrikarabia : Quel est le message politique que vous souhaitez que l’on retienne de Patrice Lumumba ?
Jean-Jacques Lumumba : Le plus grand message de Lumumba, c’est que sans justice, il n’y a pas de liberté. Et que sans dignité, il n’y a pas d’hommes libres. Lumumba était l’un des chantres de la justice sociale. Il s’est battu contre les injustices à tous les niveaux. Lumumba s’est battu pour qu’il y ait le pain pour tout le monde.

Afrikarabia : Toutes les personnalités politiques congolaises se sont revendiquées, un jour ou l’autre, de l’héritage de Patrice Lumumba. C’est une personnalité qui a été énormément récupérée politiquement, vous en avez peur ?

Jean-Jacques Lumumba : On ne peut pas avoir peur que des gens se revendiquent « lumumbistes ». Il n’est qu’à juger du résultat de toutes les personnes qui se sont targuées du « lumumbisme » et de ce qu’elles ont fait réellement pour le pays. Je n’ai pas peur de la récupération. Lumumba n’appartient plus à sa famille et c’est par les actes que nous saurons qui sont les vrais héritiers de Patrice Lumumba. On ne peut pas se réclamer de cet homme en étant fossoyeur de son propre pays. Le « lumumbisme » dépasse les clivages politiques. Lumumba s’est souvent identifié comme un patriote serviteur de son pays.
Afrikarabia : 62 ans après l’indépendance, le Congo reste un pays extrêmement pauvre, avec une guerre à l’Est qui n’en finit pas. La route est encore longue pour sortir le pays de cette situation ?
Jean-Jacques Lumumba : Tout reste à faire au Congo parce que nous avons tous contribué à détruire les structures de l’Etat. Quand on assassine Lumumba, on assassine la démocratie. Quand la morale n’est plus là, quand la classe politique ne vise pas l’intérêt général, le sens même de l’Etat est détruit. Et s’il y a des responsables à désigner, ce sont les dirigeants politiques congolais. Tout est à refaire dans ce pays, en commençant par la justice et la sécurité bien sûr. Il faut également reconstruire « l’Homme congolais » par l’éducation. Il faudra, pour cela, investir sur la culture, l’éducation, le civisme et le patriotisme dont nos enfants ont tant besoin. Ce sont les principaux outils qu’il nous faut mettre en place pour lutter contre le mal absolu qui nous ronge et nous tue : la corruption. On connaît les « ennemis internes du Congo » comme le disait Lumumba. Ce sont nos propres frères, nos propres dirigeants. J’en appelle à la responsabilité de chaque Congolais. C’est le message de Lumumba : chaque Congolais doit défendre sa souveraineté.


"Assassiné en 1961, Patrice-Emery Lumumba reçoit enfin des funérailles officielles, 61 ans après  - juin 22, 2022
= https://econewsrdc.com/assassine-en-1961-patrice-emery-lumumba-recoit-enfin-des-funerailles-officielles-61-ans-apres/

"INHUMATION DE PATRICE LUMUMBA SUR FOND DU 61ème ANNIVERSAIRE DE L’INDEPENDANCE  DE LA RDC : Une entrée au panthéon aux allures d’une revanche d’outre-tombe - 30 juin 2022
= https://lepays.bf/inhumation-de-patrice-lumumba-sur-fond-du-61eme-anniversaire-de-lindependance-de-la-rdc-une-entree-au-pantheon-aux-allures-dune-revanche-doutre-tombe/

"Retour de la relique de Lumumba: l’émouvante oraison funèbre de la CENCO - 30 juin 2022
= https://actualite.cd/2022/06/30/retour-de-la-relique-de-lumumba-lemouvante-oraison-funebre-de-la-cenco


"61 ans après sa mort Lumumba a enfin une sépulture en RDC
= https://lepotentiel.cd/2022/06/30/61-ans-apres-sa-mort-lumumba-a-enfin-une-sepulture-en-rdc/


"RDC-Caricature: la dent et les regrets
= https://actualite.cd/2022/06/25/rdc-caricature-la-dent-et-les-regrets[url=https://www.addtoany.com/share#url=https%3A%2F%2Factualite.cd%2F2022%2F06%2F25%2Frdc-caricature-la-dent-et-les-regrets&title=RDC-Caricature%3A la dent et les regrets]

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? 74019BC5-8B0D-4965-88D2-A89217126B0C


"VIDEO. Les congolais rendent hommage à Patrice Lumumba - 30 juin 202





Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul # # Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? Empty Re: RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ?

Message  ndonzwau 1/7/2022, 4:51 pm

lLe deuil, l'inhumation et après ? Y'aura-t-il une suite par exemple un procès qui puisse nous en apprendre davantage sur la vérité de sa fin tragique ? Une commission belge a siégé à ce sujet et avait conclu à une responsabilité morale belge. Il est un fait qu'aujourd'hui beaucoup de protagonistes impliqués dans le dossier Lumumba sont morts, alors un procès contre l'Etat belge ? Ça ne pourra être dans ce cas que l'initiative de la famille. Que pense-t-elle pour le moment, a-t-elle déjà tenté une action ? La suite...


"RDC – Roland Lumumba : « Parmi les rares choses qui unissent les Congolais, il y a mon père » - 21 juin 2022
= https://www.jeuneafrique.com/1186517/politique/rdc-roland-lumumba-parmi-les-rares-choses-qui-unissent-les-congolais-il-y-a-mon-pere/

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? Jad20210610-ass-rdc-rolandlumumba
Roland Lumumba, à Kinshasa, 10 juin 2021. :copyright: Arsène Mpiana pour JA
 
De son propre aveu, Roland Lumumba « ne se souvient pas toujours des dates ». Installé sur une chaise en plastique sur une terrasse encombrée, à l’arrière de la parcelle familiale, le fils de Patrice Lumumba prévient qu’il y aura sans doute « des approximations chronologiques » dans son récit.
Comment pourrait-il en être autrement au moment de remonter le fil de ces soixante années de doutes et de faux espoirs, à l’heure de raconter ce deuil inachevé faute d’un corps à enterrer et d’une sépulture digne de l’ancien Premier ministre du Congo ?


C’est ce combat, mené par la fratrie Lumumba depuis plusieurs années, qui doit toucher à sa fin avec le rapatriement de la dépouille du héros de l’indépendance congolaise, assassiné le 17 janvier 1961. Une dépouille qui se résume à une dent. Une relique en apparence bien maigre au regard de l’ampleur du personnage, mais ô combien symbolique compte tenu de son importance historique. « Parmi les rares choses qui unissent les Congolais, il y a Patrice Lumumba, reconnu héros national trois fois dans le même pays, souligne son fils. Peu importe ce qu’il reste de lui. Il n’y a qu’avec le retour de sa dépouille que le deuil pourra enfin s’achever. »

Dissous dans l’acide

En cette chaude après-midi, à l’ombre de l’un des grands arbres qui entourent la résidence où il s’est installé, non loin de celle de sa sœur, Juliana, Roland prend le temps de se plonger dans ses souvenirs. Le concert de klaxons du boulevard du 30 juin, qui longe la parcelle des Lumumba, a beau résonner jusque sur la terrasse, le ton est posé, sans excès d’émotion.
À Lire   RDC : comment la CIA a eu la peau de Lumumba
Chemise blanche, le nom Lumumba brodé en lettres dorées, il tient à « commencer par le commencement » et par une image, celle de son père, éphémère Premier ministre d’un Congo tout juste indépendant mais déjà plongé dans le chaos politique, embarquant dans une Chevrolet en direction de Kisangani, son dernier bastion. « J’avais seulement 3 ans, j’étais le dernier à rester avec ma mère jusqu’à son départ. »
C’était un jour de novembre 1960. Quelques semaines plus tard, c’est à Lubumbashi que Lumumba est assassiné. Le corps est démembré puis dissous dans l’acide. Les assassins prennent soin de ne rien laisser de lui. Excepté le macabre trophée dont l’existence ne sera révélée que plusieurs décennies plus tard.
Patrice Lumumba savait qu’il allait mourir. Il a refusé de fuir

À ce moment-là, Roland a déjà rejoint ses frères et sœurs en Égypte. Ces derniers y ont été exfiltrés avec l’aide de Gamal Abdel Nasser, un allié de Lumumba, et de son émissaire au Congo, Abdel Aziz Ishak qui fournit des passeports à toute la famille. « Patrice Lumumba savait qu’il allait mourir. Il a refusé de fuir. La seule chose qu’il a essayé de faire, c’est de mettre ses enfants en sécurité », se souvient Roland.
Ceux-ci grandiront donc au Caire. Certains apprendront l’arabe, d’autres profiteront des week-ends pour effectuer quelques balades sur le Nil. « Celui qui est resté le plus longtemps, c’est Patrice [fils aîné des Lumumba]. Il y a passé plus de trente ans. François est resté dix ans, Juliana une quinzaine d’années. Moi je suis parti au bout de dix-huit ans. » Chacun ira ensuite poursuivre ses études ailleurs. Pour Roland, ce sera l’École spéciale d’architecture, à Paris.

Marathon judiciaire

À Kinshasa, la vie politique a repris son cours. En 1966, Lumumba est élevé au rang de héros national par Mobutu. Mais sa descendance n’est pas naïve. « C’est quelqu’un qui a joué un rôle dans sa mort », insiste Roland en parlant de l’ancien président zaïrois. Les Lumumba ne commenceront à revenir au pays qu’au début des années 1990. Pour Roland comme pour le reste de la fratrie, le manque d’explications sur les circonstances exactes de la mort du père et l’absence de dépouille demeurent un fardeau.
À Lire   Ce jour-là : le 24 novembre 1965, Mobutu prend le pouvoir
La quête de justice devient une obsession. En 1999, le sociologue belge Ludo de Witte publie L’assassinat de Lumumba et pointe la responsabilité des autorités belges dans le meurtre du héros de l’indépendance congolaise. L’ouvrage fait grand bruit. Le 23 mars 2000, le Parlement belge ouvre une commission d’enquête et délivre, un an et demi plus tard, un volumineux rapport qui affirme que « certains membres du gouvernement belge et d’autres acteurs belges ont une responsabilité morale dans les circonstances qui ont conduit à la mort de Lumumba ».

« Responsabilité morale… Cela ne voulait rien dire pour nous », soupire Roland Lumumba. Au rapport succèdent les regrets exprimés par le ministre belges des Affaires étrangères, Louis Michel. C’était en février 2002. « Ils ont dit qu’ils allaient aider à mettre en place une fondation, ce qu’ils n’ont jamais fait. Nous avions déjà une fondation, mais ils nous ont dit qu’il en fallait une autre », ajoute Roland Lumumba.
Les honneurs et les regrets ne suffisent plus. En 2010, après une période d’hésitation, les Lumumba portent plainte contre dix Belges accusés d’être impliqués dans l’assassinat de l’ancien Premier ministre. La famille prend alors contact avec des avocats sur place. « Nous voulions que ce soit géré par des gens qui savent comment cela se passe en Belgique, que ce ne soit pas Noirs contre Blancs, Congolais contre Belges, explique Roland. Nous n’avons rien contre les Belges, beaucoup nous soutiennent. Mais pour se réconcilier, il faut être deux et dans une partie de l’histoire de la Belgique, il y a cet homme qui s’est battu pour l’indépendance de son pays et qui mérite qu’on lui rende justice. »

La dent du héros supplicié

Un long marathon judiciaire s’engage. La famille a de quoi étayer son dossier. Dix ans auparavant, l’un des bourreaux de Lumumba, le policier belge Gérard Soete, a avoué – sans une once de regret – avoir conservé une dent du héros supplicié. « On a grandi dans l’idée qu’il ne restait plus rien de notre père. C’était dur d’entendre ce monsieur, mais cela a aussi été un soulagement de voir les langues se délier », se souvient Roland. Soete affirme avoir jeté cette dent dans la mer du Nord, mais les enfants n’y croient pas. « Cela ne tenait pas debout. On ne peut pas garder un objet comme celui-ci pendant cinquante ans, en parler à tout le monde et le jeter du jour au lendemain. »
La dent ressurgit finalement en 2016 chez la fille du policier belge. Le domicile de cette dernière est perquisitionné suite à une plainte pour « recel de corps », déposée par Ludo de Witte. La dernière relique de Lumumba est transférée au Parquet, où elle est gardée sous scellés. Il aura fallu que Juliana Lumumba s’adresse directement au roi des Belges, le 30 juin 2020 dans une lettre, pour que la justice accepte finalement de la restituer. La date du 30 juin 2021 est d’abord évoquée, mais c’est celle du 17 janvier 2022 qui est finalement retenue pour tenir compte de l’épidémie de Covid-19.
L’enquête ouverte en 2012 par la justice belge à la suite de la requalification de l’assassinat de Lumumba en « crime de guerre » n’a pour l’instant abouti à aucune mise en examen, et huit des dix personnes citées sont mortes. Le retour de cette dent sera donc un premier soulagement pour la famille. Peu importe si elle n’a jamais fait l’objet d’une analyse ADN formelle. Les Lumumba veulent que l’hommage rendu soit à la hauteur du symbole.
C’est pour cette raison qu’ils ont voulu impliquer les autorités congolaises et Félix Tshisekedi lui-même. « On ne pouvait pas aller chercher sa dépouille dans un petit cortège familial, conclut Roland. Nous considérons qu’il faut qu’il ait un retour digne de ce qu’il a été. Il a dépassé la dimension familiale depuis bien longtemps. »


"RDC : Lumumba inhumé dans le mausolée à la place de l’échangeur de Limete -  30/06/2022
= https://www.radiookapi.net/2022/07/01/actualite/politique/rdc-lumumba-inhume-dans-le-mausolee-la-place-de-lechangeur-de-limete

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? 20220630201004781499_Mausolee_de_Lumumba
Le mausolée à la place de l’échangeur de Limete, où Patrice-Emery Lumumba repose pour l’éternité. Ph/ Radio Okapi

Le tout premier Premier ministre du Congo indépendant, Patrice-Emery Lumumba a été inhumé, jeudi 30 juin, dans le mausolée à la place de l’échangeur de Limete/Kinshasa.
Sa relique ramenée de la Belgique y a été déposée en présence des chefs d’Etat Félix Tshisekedi (RDC), Denis Sassou Nguesso (Congo-Brazzaville) et des représentants de leurs collèges africains.
Les membres de famille de l’illustre disparu ainsi que les représentations diplomatiques ont également pris part à cette cérémonie.
A l’occasion, Félix Tshisekedi se réjouit que les Congolais aient offert une sépulture à leur tout premier Premier ministre :

« Ce jour mémorable, se veut donc l’épilogue de la très longue démarche du retour de ce père de notre indépendance. Il nous donne enfin l’occasion, en tant que peuple, d’accomplir le devoir que nous prescrivent les traditions millénaires léguées par nos ancêtres, et de lever ainsi, en compagnie de la famille Lumumba, ce deuil entamé depuis 61 ans ».
Dans son message, le chef de l’Etat congolais a également exprimé sa gratitude à l’endroit des pères de l’indépendance dont Patrice-Emery Lumumba, Maurice Mpolo, Joseph Okito et ceux qui sont tombés pour la souveraineté de la RDC.
RDC : début du deuil national en mémoire de Patrice Emery Lumumba
Le président de la République a invité les Congolais à faire du mémorial de Lumumba un lieu de renouvellement d’un engagement individuel et collectif.
« Je nous invite, chers compatriotes, à faire de ce « Mémorial Patrice-Emery Lumumba », un lieu de recueillement susceptible de raviver l’idéal patriotique et républicain, sublimé par les gestes ainsi que les paroles de notre héros national », a-t-il recommandé.
Avant cette inhumation, la relique de Lumumba est passée par les provinces de Sankuru, de la Tshopo et du Haut-Katanga.


"Assassinat de Lumumba et ses compagnons: le Président Tshisekedi salue l'implication des autorités belges dans le rétablissement de la vérité - 30.06.2022
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-107122_assassinat_de_lumumba_et_ses_compagnons_le_president_tshisekedi_salue_l_implication_des_autorites_belges_dans_le_retablissement_de_la_verite.html
Devant plusieurs invités réunis, ce jeudi 30 juin, au Mausolée de Patrice-Emery Lumumba, le President Felix Tshisekedi a réitéré sa reconnaissance au peuple belge et à ses autorités, particulièrement le roi Philippe et le Premier ministre Alexander De Croo, pour la part déterminante prise par la Belgique, surtout pour avoir contribué au rétablissement de la vérité sur l'assassinat de Lumumba, Mpolo et Okito.

"Après des années de déni, l’histoire tragique du martyre de Lumumba et de ses deux compagnons, Maurice Mpolo et Joseph Okito, qui viennent d’être admis, depuis le 9 juin dernier, dans l’Ordre national « Héros nationaux Kabila- Lumumba », est enfin mieux connue", a déclaré le Président Felix Tshisekedi.
Selon le Chef de l'État, "c’est seulement après avoir dit la vérité, après avoir établi les responsabilités des uns et des autres, que nous pourrons ensemble, Congolais et Belges, entamer l’étape déterminante du pardon, de la justice et de la réconciliation véritable et définitive".

"Décoration de Joseph Okito et Maurice Mpolo par Tshisekedi : Pour Bahati Lukuebo, « cette cérémonie rétablit l’histoire de la RDC » - 30.06.2022,
= https://www.mediacongo.net/article-actualite-107088_decoration_de_joseph_okito_et_maurice_mpolo_par_tshisekedi_pour_bahati_lukuebo_cette_ceremonie_retablit_l_histoire_de_la_rdc.html
Le président de la République, Felix Tshisekedi, a décoré ce mercredi 29 juin 2022, à titre posthume, Maurice Mpolo et Joseph Okito, deux compagnons de Patrice-Emery Lumumba, assassinés le même jour que le héros national.
La cérémonie de la décoration a eu lieu dans la salle de Congrès du Palais de la Nation en présence des membres de familles de Lumumba, Mpolo, Okito, des membres du gouvernement, des présidents de deux chambres du Parlement, de quelques invités particuliers, et de la première dame Denise Nyakeru Tshisekedi.


Le président du Sénat, Modeste Bahati, a salué la détermination du président de la République, Félix Tshisekedi, de rétablir l’histoire de la RDC.
« Cette cérémonie vient Rétablir l’histoire de notre pays. C’est le rétablissement de nos droits et du salut du peuple Congolais et vous savez le rôle qu’ont joué ces deux fils pour, notamment, l’Indépendance économique de notre pays et s’ils ont été visés, c’était à cause de cet aspect. Rappelez-vous de Lumumba qui parlait déjà de la balkanisation à cette époque. C’était profond et significatif », a dit le numéro un du Sénat.
Du parcours de Lumumba, Okito, Mpolo et tous les martyrs de l’indépendance, il y a un grand enseignement à tirer.
« Aujourd’hui, le président de la République a tenu qu’on puisse rendre les hommages dignes à ces deux héros ainsi que tous ceux qui ont péri dans le combat de la libération. D’ailleurs, à Kisangani, les familles des victimes ont demandé un monument qui reprenne les noms de toutes les victimes soient mentionnés. Aujourd’hui, c’est un grand jour. Ceci marque une étape très importante dans ce que nous devons faire, de suivre les enseignements et de tirer avantage de ce qu’ils ont dit, de ce qu’ils ont fait et que nous puissions l’accomplir pour que ce pays devienne réellement une grande puissance économique, militaire dans le monde entier », a souligné Bahati Lukwebo.
Après le Palais de la Nation, le cortège de la relique de Lumumba a fait escale à la Primature toujours dans la capitale congolaise.
Rachel Kitsita

"Du 16 au 30 juin 2022 à Bruxelles, Lumumbaville, Lubumbashi, Kisangani et Kinshasa : hommages à Lumumba, Mpolo et Joseph Okito - June 20, 2022
= https://lephareonline.net/?p=949


"Destin ! - juillet 1, 2022
= https://laprosperiteonline.net/destin/
Le Congo très ‘’démocratique’’ ressemble, objectivement, à ce train immobilisé qui ne quitte jamais la gare ;  à cet objet flottant rejeté par la mer sur la terre ferme. Ou encore à ces débris qui restent après un cataclysme. Tout est à refaire ! Eh bien, sans langue de bois, les mots peuvent être durs aujourd’hui, mais, en réalité, avec un peu de recul, l’on n’est pas loin d’une vérité indubitable. Attendez ! Passant d’un jour inoubliable et d’allégresse un jeudi 30 juin 1960, 62 ans après l’accession à la souveraineté nationale, le moment de questionnement sur la place, le présent et l’avenir du Congo suscite de questionnement. Un destin plein d’incertitude, une histoire à réécrire, un pays à reconstruire, un avenir à bâtir, le vœu le plus cher demeure, sans ambages, le Réveil de ce géant à l’épicentre de l’Afrique.

Hier, à la capitale métropole Kinshasa, au-delà de l’effervescence provoquée par le Concert de Réconciliation de Wenge BCBG 4×4  Tout terrain au stade des Martyrs,  une effervescence qui rappelle d’ailleurs, le jour de l’indépendance, à quelques kilomètres de là, le pays a rendu des hommages à l’un des pères de l’indépendance, en l’occurrence, Patrice Emery Lumumba dont la relique a été inhumée à la place Echangeur, au mausolée construit en l’honneur à ce Héros national et qui lui servira finalement de sépulcre. Comment honorer ce nationaliste ? Comment rendre fiers nos pères fondateurs ? Ceux qui ont laissé leur vie pour l’indépendance, le développement et l’émergence de cette Nation retourneront dans leurs caveaux s’ils voyaient l’état actuel du pays.  Un changement de paradigme s’impose. Cette conviction se renforce davantage après la démonstration du Docteur Jean-Paul Tsasa sur l’évolution du revenu par habitant en RDC, au Rwanda et en Chine de 1960 à 2022. 
Si la RDC réalisait la même moyenne de croissance que celle des 10 dernières années, démontre-t-il, il lui faudrait 26 ans pour atteindre le niveau actuel du revenu par habitant du Rwanda; 136 ans pour atteindre celui de la Chine. Bonne ou mauvaise soit-elle, cette étude devrait pousser chacun à réfléchir sur ce qu’on veut faire pour le Congo. En commençant par les dirigeants. Savoir choisir les défis, les priorités et la bonne politique nationale, fera en sorte que le Congo sorte tout d’abord de la zone rouge. La sécurité et la paix durable sera salvatrice pour le reste.

L’heure n’est plus aux manœuvres superfétatoires ! Sommes-nous vraiment indépendants ? Sommes-nous enfin libres ? Avons-nous réellement gagné ? Autant des questions reviennent chaque année à la commémoration de l’indépendance. Aujourd’hui, plus que jamais, les congolais doivent se lever afin de prendre leur destin en mains.


"L’après-deuil, un vrai test - 01/07/2022
= https://www.forumdesas.net/2022/07/lapres-deuil-un-vrai-test/
La relique du Héros national mise tout aussi symboliquement en terre, fini le deuil. Commence un véritable test pour le pays. A savoir la déclinaison concrète de toutes les bonnes résolutions inspirées par les obsèques de Patrice-Emery Lumumba. A tout seigneur tout honneur, le Président Tshisekedi dont l’oraison avait tout d’une prestation de serment. Lui qui a réussi à parachever la longue, mais ô combien méritée, réhabilitation du Héros national.

Va-t-il traduire en actes la profession de foi patriotique déclamée avec brio lors de « l’inhumation » de l’un des pères de l’indépendance ? En particulier, les idéaux de souveraineté, d’indépendance nationale et de justice distributive chers à Lumumba vont-ils,  enfin, structurer la gouvernance de la RDC ? L’extraversion qui est la maladie congénitale de la classe dirigeante rd congolaise sera-t-elle éradiquée ? Cette propension maladive à croire que le salut du Congo et du Congolais viendra de l’extérieur.
La séquence en cours avec cette agression rwandaise de trop montre à quel point ce mal étreint le pays : sommet des chefs d’ Etats dont la plupart sont sous-traités dans la déstabilisation de la RDC, mise sur pied d’une énième force régionale alors que la MONUSCO dispose d’une puissance de feu dissuasive et, qui plus est, comprend une brigade d’intervention…    
Aux commandes du pays, le Président a la praxis comme jauge et le peuple congolais comme témoin oculaire et auriculaire. Ses premiers pas post-deuil seront scrutés à la loupe par une   opinion de plus en plus gagnée par le désenchantement après avoir rêvé sinon du grand soir, du moins d’un mieux social significatif à la faveur de l’avènement du légataire testamentaire de « Le Peuple d’abord« .

Ce peuple tant évoqué et invoqué ne manque pas de relever le hiatus, le grand écart ou même le contraste entre certains engagements généreux très UDPS du candidat président Fatshi et la gestion au quotidien de la res publica par le Président Tshisekedi. Il est jusqu’aux combattants pur jus du parti tshisekediste à ne plus reconnaître les fondamentaux « socialistes et populaires » dans la gouvernance en cours. C’est dire.
En sera-t-il de même du legs lumumbiste ? Trêve de jugement prématuré. Laissons du temps au  temps, aurait conseillé François Mitterrand.


"On vous explique l'importance de la remise d'une relique de Patrice Lumumba au Congo
= https://www.tf1info.fr/international/republique-democratique-du-congo-on-vous-explique-l-importance-de-la-remise-d-une-relique-de-patrice-lumumba-2223904.html
Plus d'un demi-siècle après l'assassinat controversé de Patrice Lumumba, la Belgique a restitué lundi à la République démocratique du Congo une "relique" de son héros.
Bruxelles a renouvelé ses "excuses" pour l'implication, au moins indirecte, des autorités belges de l'époque dans ce crime.


Une poignée de main pour l'histoire. Lors d'une cérémonie empreinte d'émotion, la Belgique a remis lundi une "relique" de Patrice Lumumba - l'une des seules existantes - à la République démocratique du Congo (RDC). La dent de l'icône congolaise, assassinée un jour de janvier 1961, avait été saisie par la justice en 2016 chez la fille d'un policier belge ayant participé à la disparition du corps. Contenu dans un coffret, elle a été placée dans un cercueil qui a été remis aux autorités de Kinshasa. François, Juliana et Roland Lumumba - les enfants du leader assassiné - et leurs familles étaient également présents. 
L'idée est d'offrir enfin une sépulture à Patrice Lumumba, lui qui n'a jamais eu de véritables funérailles. Une faute grave dans la tradition congolaise qui exige funérailles et deuil pour assurer le passage du défunt dans l'au-delà. À ce titre, une autre cérémonie - d'inhumation cette fois - est programmée le 30 juin prochain, date anniversaire de l'indépendance, au tout nouveau "Mémorial Patrice Lumumba". Auparavant, le cercueil fera étape sur des lieux emblématiques du parcours personnel et politique de l'ancienne figure nationaliste. 
Mais alors, pourquoi et comment l'ex-premier ministre a-t-il pris une telle dimension dans ce pays d'Afrique centrale ? Les réponses sont à chercher tout à la fois dans sa jeunesse, ses combats et son destin tragique. 

Un parcours tortueux

Patrice Emery Lumumba, né Élias Okit'Asombo (son nom signifie héritier maudit, NDLR), a vu le jour le 2 juillet 1925 à Onalowa de parents de l'ethnie minoritaire Tetela. Il entreprend d'abord des études d'infirmier avant d'intégrer l'école coloniale des postes, téléphones et télécommunications. Il en sort comptable aux chèques postaux à Stanleyville (future Kisangani, dans le nord-est). En 1956, il est condamné à plusieurs mois d'emprisonnement pour détournement de fonds. "Il n'a jamais nié avoir détourné de l'argent", note d'ailleurs le philosophe congolais Emmanuel Kabongo, professeur à l'Université pédagogique nationale (UPN) de Kinshasa et auteur de plusieurs publications sur Lumumba. 

"Nous avons connu les ironies, les insultes, les coups [...] parce que nous étions des nègres
Patrice Lumumba

À sa sortie de prison, "grâce à ses relations avec des libéraux belges", il est engagé comme directeur commercial de la célèbre "Brasserie de Léo et du Bas-Congo". Dès 1958, il crée son parti, le Mouvement national congolais (MNC). Ce nouveau mouvement prône l'unitarisme, la laïcité de l’État congolais et s'inscrit directement dans la lutte pour l'indépendance. En quelques années seulement, son parti se taille la part belle dans le paysage politique local. Patrice Lumumba laisse une empreinte indélébile avec son discours le jour de l'indépendance, le 30 juin 1960, contre le racisme des colons. Le tout en présence du roi des Belges, Baudouin, qui venait de saluer l'œuvre "civilisatrice" de son ancêtre Léopold II. "Nous avons connu les ironies, les insultes, les coups que nous devions subir matin, midi et soir, parce que nous étions des nègres", a-t-il déclaré dans une allocution restée à la postérité. 

Un mandat particulièrement court
Dans la foulée de l'indépendance, le parti de Patrice Lumumba gagne la majorité au parlement. Il est désigné Premier ministre et forme le premier gouvernement de la République démocratique du Congo. Mais tout ne va pas se passer comme prévu. "Il n'a été chef du gouvernement du nouvel État que pendant deux mois et treize jours", du 30 juin au 12 septembre 1960, rappelle le professeur Kabongo. Dès le mois de juillet 1960, le climat se dégrade rapidement dans le pays, en raison du manque d'élites et des dissensions entre les différentes populations de cet immense pays. 
En faisant sécession dans la lointaine province du Katanga, où se situent les mines de cuivre et de cobalt qui font la fortune du pays, Moïse Tshombé met le feu aux poudres. Il reçoit le soutien actif de la compagnie qui exploitait le cuivre et de mercenaires européens. Face à la menace, Patrice Lumumba en appelle à l'ONU - qui envoie rapidement des "Casques bleus", sans grand succès - puis aux États-Unis et aux capitales européennes. En désespoir de cause, il finit par se tourner vers Moscou. 

Une mort encore non élucidée

Patrice Lumumba est renversé en septembre 1960. Le Premier ministre est neutralisé par le président Joseph Kasa-Vubu, sous la pression du chef de l'armée Joseph-Désiré Mobutu. Il est alors mis en résidence surveillée. Après une tentative de fuite, il est repris par les troupes de Mobutu. Arrêté, déchu, humilié, torturé, le martyr de l'indépendance du Congo est exécuté en pleine brousse à 50 km d'Elisabethville (actuelle Lubumbashi, sud-est) par des séparatistes katangais. Il avait 35 ans. Le corps, qui n'a jamais été retrouvé, aurait été dissous dans l'acide. Depuis 1967, l'anniversaire de sa mort est officiellement fêté à Kinshasa.
Plusieurs dizaines d'années plus tard, la Belgique reconnaîtra une implication, au moins indirecte, dans ces faits. Une commission d'enquête parlementaire, menée en 2000-2001, avait conclu à la "responsabilité morale" du "Plat pays" dans l'assassinat. Elle avait "conclu que le gouvernement belge faisait manifestement peu de cas de l'intégrité physique de Patrice Lumumba et qu'après son assassinat, ce même gouvernement a délibérément répandu des mensonges sur les circonstances de son décès", a rappelé lundi 20 juin le Premier ministre Alexander De Croo.

Une nouvelle page de la relation Congo-Belgique
Cette remise symbolique de la "relique" de Patrice Lumumba à son pays ouvre une nouvelle page dans la relation entre la Belgique et son ancienne colonie. "Cette responsabilité morale du gouvernement belge, nous l’avons reconnue et je la répète à nouveau en ce jour officiel d’adieu de la Belgique à Patrice Emery Lumumba. Je souhaiterais ici, en présence de sa famille, présenter à mon tour les excuses du gouvernement belge pour la manière dont il a pesé sur la décision de mettre fin aux jours du Premier ministre du pays", a lancé Alexander De Croo. "Le lundi 20 juin 2022 entre dans les annales de notre histoire commune, le retour de Patrice Emery Lumumba permet à la RDC de recouvrer un des maillons essentiels de sa mémoire nationale fragmentée par la tragédie de sa disparition", a confirmé son homologue congolais, Jean-Michel Sama Lukonde. 

Lire aussiContre le racisme, un rapport parlementaire propose la création d'un musée d'histoire de la colonisation

Dans le sillage du mouvement Black Lives Matter en 2020, la réflexion sur le passé colonial s'est brusquement accélérée en Belgique. Après des manifestations de colère de personnes ayant des ancêtres nés en Afrique, et des déboulonnages de statues de Léopold II par plusieurs municipalités, le Parlement a mis sur pied une nouvelle commission chargée de "faire la clarté" sur ce passé. Cette poignée de main aussi historique que symbolique s'inscrit dans cette optique.


"RDC : qui était Patrice Emery Lumumba, le héros de l’indépendance du Congo ? - Christian Eboulé - 30 juin 2022
= https://information.tv5monde.com/afrique/rdc-qui-etait-patrice-emery-lumumba-le-heros-de-l-independance-du-congo-461382

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? Patrice_Lumumba
Patrice Emery Lumumba, lors de la réunion du Sénat qui l'oppose alors à Justin Bomboko, à Léopoldville (actuelle Kinshasa), au Congo belge, le 10 septembre 1960. :copyright: AP Photo/H. Babout

Le 17 janvier 1961, Patrice Emery Lumumba, le populaire et charismatique premier ministre du Congo (RDC) nouvellement indépendant, est assassiné dans le Katanga, au sud-est du pays, avec deux de ses compagnons de lutte, Joseph Okito et Maurice Mpolo. Le corps du leader congolais et ceux de ses camarades d’infortune sont ensuite dissous dans de l’acide. Plusieurs décennies plus tard, en 2016, une dent est saisie par la justice belge, dans les affaires d’un des officiers belges, Gérard Soete, chargé de faire disparaître toutes traces du héros de l’indépendance congolaise. C’est cette dent que la justice belge a remise ce lundi 20 juin 2022 à la famille Lumumba, lors d’une cérémonie en deux temps au palais d’Egmont. Qui était Patrice Emery Lumumba ? Portrait.

Né le 2 juillet 1925, à Onalua (localité située dans l’actuelle province du Sankuru, dans le centre de la RDC), dans ce qui est alors le Congo belge, Patrice Emery Lumumba, de son vrai nom de son vrai nom Elias Okit’Asombo, est issu d’une famille plutôt modeste. Doté de capacités intellectuelles au-dessus de la moyenne, il reçoit très tôt une éducation solide dans les écoles missionnaires chrétiennes. À l’époque, malheureusement, les autorités coloniales belges qui conduisent une politique d’exploitation et de prédation féroce, n’entendent pas développer le système éducatif local. Celui-ci ne dispense alors aux indigènes, c’est-à-dire aux autochtones, que des enseignements rudimentaires destinées à former des bataillons d’auxiliaires serviles et corvéables.
Lire : RDC : pourquoi la restitution de la dépouille de Patrice Lumumba par la Belgique est importante pour les Congolais

Naissance du nationalisme congolais
Assoiffé de culture et soucieux de parfaire son éducation, Patrice Emery Lumumba se plonge notamment dans des manuels d’histoire. Parallèlement à ses activités de formation autodidacte, il travaille comme employé à la Symétain dès 1943, une société minière alors installée à Kalima, dans la région du Maniema, dans l’est du pays, et ce jusqu’en 1945. L’occasion pour lui de prendre conscience de l’importance des matières premières sur le plan économique, mais aussi de toucher du doigt l’assignation à des postes subalternes que subissent les indigènes. Quelques mois plus tard, il rejoint Stanleyville où il trouve un emploi dans les PTT. Très vite, il parvient non seulement à intégrer le cercle des évolués de la ville, mais aussi à devenir le président de cette structure qui regroupe les indigènes lettrés.
(Re)voir : "RDC : la Belgique restitue la dépouille de Patrice Lumumba"

En 1957, Patrice Emery Lumumba est embauché par UNIBRA, les Brasseries du Bas-Congo. Un an plus tard, il se voit confier la direction commerciale de cette entreprise. Grâce à son charisme et ses talents d’orateur, la popularité de Patrice Emery Lumumba n’a de cesse de croître dans la région. Ses convictions nationalistes affirmées le conduisent tout naturellement à créer le MNC, le Mouvement nationaliste congolais, en 1958. La même année, il participe à la conférence panafricaine des peuples, organisée à Accra, au Ghana, par Kwame Nkrumah, le père de l’indépendance ghanéenne. Outre la prise de conscience de l’importance du nationalisme africain, Patrice Emery Lumumba profite de son séjour au Ghana pour rencontrer Nkrumah, mais aussi le leader guinéen Ahmed Sekou Touré. Après son retour au Congo, il présente les résultats de la conférence d’Accra au cours d’un meeting politique à Léopoldville.

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? Accord_independance
Patrice Lumumba, le premier ministre du Congo, signe l'acte d'indépendance du Congo, à Léopoldville, le 30 juin 1960. À sa droite, Gaston Eyskens, le premier ministre belge, qui a signé l'acte au nom de la Belgique. :copyright: AP Photo/Jean-Jacques Levy

Un an seulement après le lancement du MNC, parti d’inspiration socialiste et panafricaniste, Patrice Emery Lumumba et ses camarades remportent les élections dans la province orientale. Les émeutes violentes qui secouent la région au cours de cette année 1959, conduisent les autorités à emprisonner Patrice Emery Lumumba durant quelques mois. Il faut d’ailleurs l’intervention du ministre belge des colonies pour qu’il assiste à la conférence de la Table ronde, à Bruxelles, en Belgique, en janvier 1960. Objectif : trouver une date pour l’indépendance du Congo belge. L’arrivée sur place de Patrice Emery Lumumba tout juste sorti de prison, provoque une relative montée de tension au sein de la délégation congolaise. Le jeune leader politique concentre en effet les regards. Les autorités belges sont mises au pied du mur et contraintes d’accepter la date du 30 juin pour l’indépendance.     

Assassinat du héros de l’indépendance congolaise
De retour au Congo, Patrice Emery Lumumba siège au sein du Collège exécutif général comme représentant de la province orientale [Après la Table ronde de Bruxelles, le Collège exécutif général, composé du gouverneur général de la colonie et de six membres congolais nommés par le Roi sur proposition du ministre du Congo belge et du Ruanda-Urundi, exerce le pouvoir exécutif qui relevait jusque-là de la seule compétence du gouverneur général]. Lors des élections de 1960, le succès du MNC permet à Patrice Emery Lumumba d’être désigné « informateur », puis « formateur ». Il devient donc premier ministre. Mais il va surtout écrire l’une des plus belles pages de l’histoire de la résistance au colonialisme le 30 juin 2960, jour de l’indépendance, avec son discours qui brocarde notamment le racisme des colons, en présence du roi des Belges, Baudoin.  

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? Kasa_Vubu_et_Lumumba
Joseph Kasavubu, à gauche, chef du parti Abako, et Patrice Lumumba, chef du Mouvement national congolais (MNC), se serrent la main dans le hall du Parlement du Congo, à Léopoldville, le 20 juin 1960, après la deuxième session de la nouvelle assemblée élue. :copyright: AP Photo/Jean-Jacques Levy

Au cours de cette cérémonie qui marque la naissance du Congo indépendant, Patrice Emery Lumumba prend en effet la parole alors que cela n’était pas prévu dans le programme. Il prononce alors un discours très critique sur le bilan de la colonisation belge. Alors que le roi Baudoin loue l’action de la Belgique et perçoit l’indépendance comme « l’aboutissement de l’œuvre conçue par le génie du roi Léopold II », le leader du MNC prononce un discours très critique et qui enchante les populations congolaises. « Ce que fut notre sort en 80 ans de régime colonialiste, nos blessures sont trop fraîches et trop douloureuses encore pour que nous puissions les chasser de notre mémoire. Cette indépendance du Congo, si elle est proclamée aujourd’hui dans l’entente avec la Belgique, pays ami avec qui nous traitons d’égal à égal, nul Congolais digne de ce nom ne pourra jamais oublier cependant que c’est par la lutte qu’elle a été conquise. », lance-t-il ce jour-là. Un propos qui contraste fortement avec les propos mesurés du président Joseph Kasa Vubu.

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? Roi_Baudoin
Le roi Baudouin s'entretient avec des parachutistes belges, sur le point de s'embarquer pour le Congo en proie aux émeutes, lors de sa visite surprise à l'aéroport de Bruxelles, en Belgique, le 13 juillet 1960. :copyright: AP Photo

En ce 30 juin 1960, le roi Baudoin est ulcéré par le discours anticolonialiste de Patrice Emery Lumumba. Jugeant le gouvernement belge de l’époque trop timoré par rapport aux nationalistes congolais, il va tenter de le faire tomber, en vain. Il parvient cependant à faire nommer l’un de ses fidèles, Harold d’Aspremont Lynden, comme ministre des Affaires africaines. Mais il n’a qu’une obsession, en finir avec Patrice Emery Lumumba. Ce dernier est pris de court par une mutinerie de soldats congolais et leurs exactions contre les colons belges en juillet 1960. Lumumba fait appel à la troupe à Léopoldville et envisage la mise en place d’un protectorat militaire belge sur l’ensemble du pays. Le 15 août 1960, les autorités belges poussent le président Joseph Kasa-Vubu à démettre le premier ministre Patrice Emery Lumumba. C’est chose faite le 5 septembre.
RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? Arrestation_Lumumba
Le Premier ministre déchu Patrice Lumumba, les mains menottées, assis à l'arrière d'un camion de l'armée, sous la garde de soldats congolais, après son arrivée à l'aéroport de Léopoldville (actuelle Kinshasa), le 2 décembre 1960, au lendemain de son arrestation par les troupes fidèles au colonel Joseph Mobutu. :copyright: AP Photo/Horst Faas

Lumumba est ensuite arrêté fin 1960. Il est transporté à Elisabethville, l’actuelle Lubumbashi, où il est assassiné le 17 janvier 1961, avec deux de ses compagnons de lutte, Maurice Mpolo et Joseph Okito. Les hommes choisis pour commettre ces crimes sont des séparatistes de la région du Katanga (sud), avec l’appui de mercenaires belges. Dissous dans de l’acide, le corps du héros de l’indépendance congolaise n’a jamais été retrouvé. Il a fallu plusieurs décennies pour découvrir, en 2016, que des restes humains avaient été conservés en Belgique. L’ancien policier belge Gérard Soete, qui avait activement participé à l’élimination de Patrice Emery Lumumba, brise le secret et s’en vante dans les médias. En 2000-2001, une commission d’enquête parlementaire « a conclu que le gouvernement belge avait fait manifestement peu de cas de l'intégrité physique de Patrice Lumumba et qu'après son assassinat, ce même gouvernement a délibérément répandu des mensonges sur les circonstances de son décès ».


"RDC : pour Tshisekedi, Lumumba représente “le symbole de la lutte pour la liberté, l’indépendance et la souveraineté des peuples” -  30 juin 2022
= https://actualite.cd/2022/06/30/rdc-pour-tshisekedi-lumumba-represente-le-symbole-de-la-lutte-pour-la-liberte

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? Tshisekedi%20inhumation%20Lumumba
Ph. Présidence de la République

Le président de la République, Félix Tshisekedi et son homologue du Congo-Brazzaville, Denis Sassou Nguesso, ont participé à l'inhumation ce jeudi 30 juin 2022 de la dépouille (relique) de Patrice Emery Lumumba. Au cours de la cérémonie, Félix Tshisekedi a loué la bravoure du tout premier Premier ministre du Congo indépendant. Il l’a qualifié de symbole de lutte pour la liberté, l’indépendance et la souveraineté des peuples. 
" Ainsi, en raison de votre audace avec lequel vous aviez véhiculé les idées anticolonialistes, vous êtes, pour nous, nationalistes congolais et pour les peuples progressistes disséminés ailleurs dans le monde, le symbole de la lutte pour la liberté, l’indépendance et la souveraineté des peuples. Bien plus, vous représentez ce flambeau qui ravive nos élans pour continuer la lutte noble pour plus de liberté, de démocratie et de développement ", a déclaré Félix Tshisekedi. 

Et de poursuivre : 
" Le contexte dans lequel vous et vos contemporains avez vécu est peu différent du nôtre en ceci que les inégalités et les rapports asymétriques entre les peuples, l’injustice rétributive, ainsi que le fossé grandissant entre les riches et les pauvres demeurent d’actualité. Sous ce registre, vous êtes aussi, une source d’inspiration et une motivation pour les combats futurs. Vous nous avez prouvé qu’on peut avoir foi en l’homme qui, imprégné des valeurs de justice et de liberté, est en mesure de se forger les armes pour la conquête de l’avenir qui lui convient. C’est possible ! L’égalité entre les citoyens, les droits fondamentaux de la personne humaine, la justice sociale et la liberté étaient le leitmotiv de votre combat. Profond respect ".  
Après plusieurs hommages de l'aéroport de Ndjili, au palais du peuple, la primature, la présidence, au Sankuru, a la Tshopo au haut Katanga,
La dépouille de Lumumba a finalement été inhumée ce jeudi à Kinshasa  à la place Echangeur après des hommages de toute la nation. Un deuil national de quatre jours a été décrété en son honneur. Ses deux compagnons, Maurice Mpolo et Joseph Okito, ont été élevés au grade de grand officier de l'ordre Kabila-Lumuba.


"Hommages à Lumumba : Nous devons casser le paradoxe d'un pays riche et une population pauvre en suivant les enseignants des pères de l'indépendance (Bahati Lukwebo) - 29 juin 2022
= https://actualite.cd/2022/06/29/hommages-lumumba-nous-devons-casser-le-paradoxe-dun-pays-riche-et-une-population-pauvre

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? Mpolo%20et%20Okito%20d%C3%A9cor%C3%A9s%20%C3%A0%20titre%20posthume
Ph. ACTUALITE.CD

Le président du sénat Modeste Bahati Lukwebo à participer ce mercredi 29 Juin au palais de la nation, à la cérémonie d'hommage en mémoire de Patrice Emery Lumumba et la décoration de Maurice Mpolo et Joseph Okito élevé à titre posthume au grade de l'ordre national " héros nationaux Kabila-lumuba ".
Pour le président de la chambre haute du parlement, les honneurs en mémoire des pères de l'indépendance " rétablit l'histoire de notre pays ".

" on a rétabli l'histoire de notre pays, aujourd'hui la décoration de Maurice Mpolo et Joseph Okito après celle qui a été faite au héro national Patrice Emery Lumumba, c'est le rétablissement de nos droits et la dignité du peuple congolais. Vous savez quelle est la lutte que ce digne fils a mené pour que nous soyons libéré du joug colonial mais également nous puissions obtenir notre indépendance économique, parce que il n'y a pas que l'indépendance politique et justement si ils ont été visés c'était plus pour les aspects économiques. Ceux qui occupait le pays, croyais qu'ils allaient nous laisser juste symboliquement le pouvoir politique et continuer à contrôler notre économie nationale", a déclaré Modeste Bahati Lukwebo à la presse.

Et de poursuivre : 
" C'est plus de 200 personnes qui sont mortes assassinées dans le combat de la libération, et d'ailleurs à Kisangani les proches des victimes on demandé qu'une stèle soit érigée et qu'on puisse reprendre le noms de héros qui se sont battus pour notre libération. Les hommages à Lumumba et la décoration de ses compagnons marquent une étape très importante. Nous devons suivre les enseignements et tirer avantage de ceux qu'ils ont fait, pour que le pays deviennent une grande puissance politique, économique et militaire. Nous devons nous remettre tous en cause parce que nous sommes le pays le plus béni, qui regorge de tous, mais voilà nous sommes parmi le pays le plus pauvre, c'est paradoxe doit être cassé dès aujourd'hui".
Les trois hommes, membres du MNC-L, ont été exécutés dans l’ex-Katanga le 17 janvier 1961. Joseph Okito était président du bureau du Sénat en 1960 et Maurice Mpolo était ministre de la jeunesse et chef d'État-Major de l’Armée nationale Congolaise (ANC). L'inhumation de la dépouille de Lumumba va intervenir ce 30 Juin 2022, date de la célébration de l'indépendance de la RDC.


"Fête de l’indépendance: « La vision de Lumumba était de faire du Congo un grand pays par l’émergence des congolais » (Jean Bamanisa) - 30 juin 2022
= https://www.politico.cd/encontinu/2022/06/30/fete-de-lindependance-la-vision-de-lumumba-etait-de-faire-du-congo-un-grand-pays-par-lemergence-des-congolais-jean-bamanisa.html/111436/
Jean Bamanisa Saidi, acteur politique congolais et ancien Gouverneur de la grande province Orientale déjà démembrée, a, dans un message adressé aux congolais à l’occasion des cérémonies relatives au retour de la relique de Lumumba et conformément à son passage le 23 juin à Kisangani, son fief politique, retracé la vision du premier Premier Ministre Congolais et père de l’indépendance.

Pour Bamanisa, les combats entrepris par Emery-Patrice Lumumba visaient le bien-être de la population et ses discours ont été interpellateurs. Il estime que Lumumba a, ainsi, fondé sa vision sur fond de bâtir un grand Congo non seulement par sa superficie mais aussi et surtout par l’émergence des congolais.
« Les combats pour la libération du Peuple congolais et les discours du Premier Ministre étaient interpellateurs et visaient le bien-être de la population. Sa vision était de faire du Congo un grand pays non seulement par sa superficie mais aussi par l’émergence des congolais qui devaient assurer par une capacité avérée le devenir de la Nation héritée de la Colonie belge, des infrastructures et des unités de productions, mais aussi l’histoire marquée de blessures par les pratiques discriminatoires contre les congolais », a indiqué Bamanisa.
S’adressant à ses compatriotes, le Gouverneur civil de l’Ituri en congé sur fond de l’état de siège instauré dans cette province, a montré son attachement à la lutte de Lumumba qui s’était forgée à Kisangani.
« En ce jour mémorable de la cérémonie d’hommage à notre Héros National 1èr Patrice Emery Lumumba sur la terre de ses ancêtres, je saisis cette occasion pour qu’ensemble nous puissions mesurer à sa juste valeur la lutte qui a permis l’émergence des nationalistes et patriotes congolais qui s’étaient forgés à partir de Kisangani », a-t-il indiqué.

Et d’ajouter : « Puisse les cérémonies en cours réveiller l’esprit nationaliste, patriote, travailleur, que chacun des congolais doit porter afin d’asseoir une volonté de cohésion de toutes les tribus et ethnies qui vivent et s’émancipent partout dans notre si vaste pays composé de ses 26 provinces ».
« Puisse Kisangani terre des nationalistes, continuer de produire les meilleurs citoyens qui véhiculeront l’esprit d’un citoyen nouveau, un citoyen qui aura dans sa mémoire la lutte politique et pacifique pour un devenir plus prometteur, un avenir plein d’espoir, plein de promesse, plein d’opportunités pour que chaque jeune grandisse et acquiert une éducation de référence et à l’honneur de notre Héros National, notre modèle, notre Premier Ministre Patrice Emery Lumumba », a-t-il, ensuite dénoncé souhaité.
Il convient de rappeler que ce jeudi 30 juin 2022 a marqué la dernière étape des cérémonies officielles relatives au retour de la relique de Lumumba qui repose désormais dans son mausolée de l’échangeur de Limite à Kinshasa. Félix Tshisekedi et son homologue du Congo- Brazzaville, Denis Sassou-Nguesso ont déposé une gerbe de fleurs sur le cercueil du héros national congolais.


"RDC: le président Tshisekedi à la dernière cérémonie d’hommage à Patrice Lumumba - 30/06/2022
= https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220630-rdc-le-pr%C3%A9sident-tshisekedi-%C3%A0-la-derni%C3%A8re-c%C3%A9r%C3%A9monie-d-hommage-%C3%A0-patrice-lumumba
= https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220629-rdc-plus-de-61-ans-apr%C3%A8s-sa-mort-les-fun%C3%A9railles-de-patrice-lumumba-pour-la-f%C3%AAte-de-l-ind%C3%A9pendance

Au Palais de la Nation, lors des commémorations, le discours historique tenu lors de l’indépendance par Patrice Lumumba a été rediffusé, à Kinshasa, le 29 juin 2022. :copyright: Paulina Zidi / RFI

Plus de 61 ans après sa mort, la dépouille de Patrice Lumumba sera inhumée ce jeudi 30 juin 2022, jour de l’anniversaire de l’indépendance. Point final de plus de dix jours de commémorations qui ont débuté à Bruxelles par la remise par la Belgique d’une dent attribuée à l’ancien Premier ministre congolais, et conservée toutes ces années par un policier belge. 
De notre envoyée spéciale à Kinshasa, 

Ce mercredi, la dépouille a été emmenée au palais de la Nation pour une cérémonie avec une portée très symbolique. C’est dans cette salle, il y a presque 62 ans jour pour jour, que Patrice Lumumba a tenu un discours qui est rentré dans l’histoire. Une prise de parole, le jour de l’indépendance du pays, dans laquelle il avait fustigé la colonisation devant un roi des Belges médusé. 
Et 62 ans plus tard, ce discours a été rediffusé dans cette même salle en présence du président congolais Félix Tshisekedi, mais aussi de beaucoup d’officiels. En effet, quasiment toutes les grandes personnalités de l’État étaient présentes.  
►Dossier : Patrice Lumumba, une indépendance assassinée
Une cérémonie qui a aussi rendu hommage à Joseph Okito et Maurice Mpolo. Ces deux compagnons d’infortune ont aussi été assassinés avec Patrice Lumumba, le 17 janvier 1961. Les deux familles avaient regretté, il y a quelques jours, d’être maintenues en marge de ces commémorations. Cette fois-ci, les trois hommes ont été décorés à titre posthume par le président de la République.

Inhumation en plein cœur de la capitale 
Ce jeudi, c’est la dernière ligne de ces commémorations, avec la dernière cérémonie prévue en plein cœur de Kinshasa. C’est à l’échangeur de Limete, que se trouve le lieu du repos éternel de Patrice Lumumba, à côté d’un grand monument à sa gloire, il y a désormais un mausolée dans lequel va être installé le cercueil. 
► À lire aussi : À Kinshasa, les derniers préparatifs au mémorial du héros national Lumumba
Pour en arriver là, il y a quand même eu quelques péripéties. Ce retour de la dépouille de Patrice Lumumba a été retardé à plusieurs reprises avant d’avoir finalement lieu le 22 juin dernier. Et même ensuite, cette inhumation, dans le programme, était prévue pour le 29 juin. Tout cela a finalement été modifié dernièrement pour faire coïncider cette inhumation avec l’anniversaire de l’indépendance du pays.
La famille de Patrice Lumumba devant le Palais de la Nation de Kinshasa, le 29 juin 2022. :copyright: Paulina Zidi / RFI

Doit participer à ces funérailles évidemment, la famille de Patrice Lumumba, mais aussi de ses deux compagnons d’infortune tués le même jour que lui, Joseph Okito et Maurice Mpolo. Les principales têtes de l’État congolais sont annoncées et le président Félix Tshisekedi doit y faire un discours. Ce sera finalement sa première prise de parole depuis que le pays a récupéré la dépouille de Patrice Lumumba. 
L’inhumation, en elle-même, aura lieu en petit comité avec surtout la famille de Patrice Lumumba, trois de ses enfants François, Roland et Juliana, et une partie de ses petits-enfants qui ont suivi tout le parcours de ce cercueil entre la Belgique, le Sankuru, Kisangani, le Haut-Katanga et bien sûr cette dernière étape à Kinshasa.


"RDC: Jean Mayani, le remplaçant de Lumumba au Parlement, se rappellle -  23/06/2022
= https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220623-rdc-jean-mayani-le-rempla%C3%A7ant-de-lumumba-au-parlement-se-rappelle

Jean Mayani, ami et remplaçant de Patrice Lumumba au Parlement de la province orientale en 1960. :copyright: RFI/Patient Ligodi  

Jean Mayani était le remplaçant de Patrice Lumumba au Parlement de la province orientale en 1960. Il est en vie. À 89 ans, il vit presque abandonné dans la banlieue Est de Kinshasa. Avec le retour de la dent de Patrice Lumumba en RDC, Jean Mayani espère que le pays va revenir aux idées prônées par les pères de l’indépendance de la RDC.
Avec notre correspondant à Kinshasa, Patient Ligodi

La canne ne suffit plus. Jean Mayani a besoin d’aide pour se tenir debout. S’il a perdu partiellement l’ouïe, sa mémoire est encore intacte. Il se souvient par exemple des élections municipales et législatives de 1958. Lumumba, ayant opté pour un siège au niveau national, a dû laisser à son suivant direct son siège provincial à Kisangani. « Moi qui étais deuxième après lui, j’ai pu devenir le premier élu de la province orientale compte tenu des voix obtenues dans la province orientale ».
Il se souvient également des moments difficiles que lui et d’autres compagnons de Lumumba ont vécu les mois et les années qui ont suivi l’assassinat du premier Premier ministre de la RDC. « Après la mort de Lumumba, il y a eu tous les malheureux qui voulaient se venger sous couvert de la politique. Ils sont venus. Ils ont tenté de me tuer ». Au cours de cette agression, il perd 12 de ses dents.

Le conseil au fils Lumumba
Jean Mayani a eu ensuite une carrière dans l’administration territoriale, observant, la mort dans l’âme, la descente aux enfers du pays pour lequel il s’est battu. Il se souvient du conseil qu’il avait donné à François Lumumba, un des fils du héros de l’indépendance de la RDC, quand ce dernier voulait se présenter aux élections législatives en 2006.« L’époque de votre père n’est pas celle d’aujourd’hui. Beaucoup de choses ont changé. Les gens ont opté pour autre chose. Pour être élu, il faut la corruption ».
Entre-temps, pour honorer la mémoire de son ami, il espère que son nom sera sur la liste des invités aux hommages officiels organisés en mémoire de Lumumba.


"RDC : la famille Lumumba remercie le peuple congolais -  30/06/2022 -
= https://www.radiookapi.net/2022/07/01/actualite/politique/rdc-la-famille-lumumba-remercie-le-peuple-congolais
La famille du tout premier Premier ministre du Congo indépendant, Patrice-Emery Lumumba a remercié, ce jeudi 30 juin, tous les Congolais.
L’un de ses petits-fils a dressé ce message de remerciement lors du dépôt de la relique de ce héros national au mausolée érigé à l'échangeur de Limete :
« Nous sommes reconnaissant de la main tendue par Monsieur Félix Tshisekedi [NDLR : chef de l’Etat]. Merci d’avoir accompagné notre famille et à travers elle, la nation tout entière sur le chemin de la guérison. A l’égard du peuple congolais, nos remerciement infinis ».
La famille de Lumumba affirme avoir senti la grandeur de leur grand-père à travers « la fierté exprimée du peuple du Sankuru, la nostalgie mélancolique du peuple de la Tshopo ainsi que les chants d’apaisement des Katangais ».
Ce petit-fils de Lumumba se réjouit également d’avoir entendu les Kinois réclamer, au nom de la communauté nationale, la justice, la paix et le travail.
Il a en outre remercié l’Eternel qui leur a permis de découvrir l’épopée de Patrice-Emery Lumumba, leur grand-père :
« Cette fois, nous te découvrons sous un jour nouveau, sous une lueur inédite à travers les yeux du peuple. Cette expérience remplit nos cœurs d’humilité, de fierté et d’inspiration à mettre au service de ta mémoire », a-t-il dit, s’adressant à leur défunt grand-père


"Denis Sassou-Nguesso : « Ce n’est pas une histoire de Brazzaville ou de Kinshasa, Lumumba est un héros africain » - 1 juillet 2022 -
= https://actualite.cd/2022/07/01/denis-sassou-nguesso-ce-nest-pas-une-histoire-de-brazzaville-ou-de-kinshasa-lumumba-est


"RDC : l’illusion de l’indépendance - 27:06:2022
= https://lepotentiel.cd/2022/06/27/rdc-lillusion-de-lindependance/


Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul # # Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? Empty Re: RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ?

Message  ndonzwau 17/10/2022, 6:29 pm

Après la restitution de la relique de PE Lumumba, la Belgique et le Congo officiels mais aussi leurs populations n'en ont pas fini avec le dossier ; déjà l'enquête judiciaire se poursuit...

En effet toute la vérité sur l'assassinat du héros national n'est pas connue, elle doit ainsi passer sur une instruction judiciaire plus exhaustive et elle fait 'petit-à petit son nid' comme dit l'autre avec la justice politique qui vient de déclassifier une centaine de dossiers issus de la commission d'enquête parlementaire de 2000-20001 versés au dossier d'instruction Lumumba. Après la reconnaissance de la 'responsabilité morale' dans l'assassinat et les excuses de l'état belge dans la foulée de la restitution de la 'dent', après les profonds regrets du roi lors de son dernier séjour au Congo et après le projet de la restitution des objets d'art subtilisés pendant la colonisation nous voici vers une confrontation du passé colonial plus apaisée entre la Belgique et le Congo en attendant, nous espérons la vérité la plus complète possible sur le déroulement de l’assassinat. A noter que la famille Lumumba avait déjà porté plainte contre la Belgique dans sa disparition.

Malheureusement il ne reste en vie à ce jour que deux inculpés dans l'affaire du côté belges, aura-t-on le temps de les entendre en pleine lucidité ? Vivement la suite, la famille et beaucoup de Congolais l'attendent...



"RDC – Assassinat de Patrice Lumumba : petit à petit, la vérité fait son nid - 10 octobre 2022
= https://www.jeuneafrique.com/1383638/politique/rdc-assassinat-de-patrice-lumumba-petit-a-petit-la-verite-fait-son-nid/
Le dossier d’instruction portant sur l’assassinat du père de l’indépendance du Congo connaît une nouvelle avancée. La justice belge vient d’accepter d’y verser les deux cents classeurs de la commission d’enquête parlementaire de 2000-2001…  

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? Gf_edito_autocaricature_bis-1-100x100
Par Damien Glez
Dessinateur et éditorialiste franco-burkinabè.

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? Lumumba_elements_assassinat_belgique_1256-944x472
:copyright: Damien Glez
 
Si le XXe siècle a été celui des indépendances africaines, le XXIe, plus encore que le précédent, restera sans doute comme celui des soldes de tout compte voire des règlements de comptes… Celui des premières restitutions d’œuvres spoliées, quelquefois ; des premières excuses, rarement ; de la vérité, qui avance à pas comptés ; et de la justice, tardive, notamment sur les dossiers emblématiques des violences (post-)coloniales comme celui de la disparition du héros de l’indépendance congolaise Patrice Lumbumba.

Certes, le septième roi des Belges, Philippe, a exprimé ses « plus profonds regrets pour les blessures » d’une histoire commune. Mais quid du cas particulier de Patrice Lumumba ? Sur ce cas particulier, le chef du gouvernement Alexander De Croo a restitué la dent du premier Premier ministre du Congo. Mais qu’en est-il de la recherche de la vérité sur le déroulement de l’assassinat ?…

L’État belge impliqué jusqu’à quel point ?
C’est en 2011 que la famille Lumumba – notamment le fils aîné François – portait plainte contre l’État belge et onze personnalités de ce pays considérées comme responsables de l’exécution de la figure de l’indépendance du Congo. Le caractère sensible de l’affaire se combinant avec le train de sénateur naturel de la justice, les rebondissements tardent à se produire. Mais aujourd’hui, les choses semblent enfin s’accélérer.
L’assassinat de Patrice Lumumba a eu lieu il y a 61 ans. Travaillant à huis clos, une commission d’enquête parlementaire belge avait conclu, il y a 21 ans, à la « responsabilité morale » de l’ancien pouvoir colonial. La plainte de la famille Lumumba a quant à elle 11 ans. Suite à une demande de reversement de toutes les pièces rassemblées par ladite commission, une perquisition puis une mise sous scellés au Parlement fédéral ont eu lieu en janvier dernier. Et c’est cet automne que la justice belge a tranché : un arrêté de la Chambre des mises en accusation vient d’ordonner le versement au dossier d’instruction de 200 classeurs qui contiennent la quasi-totalité des comptes rendus sténographiques des dix-huit mois de travaux de la commission d’enquête.
À Lire   Belgique-RDC : Bruxelles fait son examen de conscience
« Quasi » ? Deux auditions ne seront pas rendues publiques, celles des seuls inculpés encore en vie, Étienne Davignon et Jacques Brassinne de la Buissière. Ces derniers auraient été entendus en l’absence de leurs avocats… Les militants de la vérité sur l’assassinat de Lumumba espèrent l’apparition d’éléments jusqu’ici inconnus concernant le déroulement du crime de 1961, notamment l’implication de la Belgique. Mais ils craignent que les informations les plus éclairantes ne soient couvertes par l’exception des deux auditions maintenues sous scellées…

 
"La justice belge accepte de verser de nouvelles pièces dans le dossier sur l'assassinat de Lumumba -  06/10/2022
= https://www.rfi.fr/fr/afrique/20221006-la-justice-belge-accepte-de-verser-de-nouvelles-pi%C3%A8ces-dans-le-dossier-sur-l-assassinat-de-lumumba

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? AP6009101335
 Patrice Lumumba s'adresse au Sénat, face à son opposant Justin Bomboko, à Léopoldville, le 10 septembre 1960. :copyright: AP/H. Babout  

Un rebondissement majeur s’est produit à Bruxelles dans l’enquête sur l’assassinat de Patrice Lumumba en janvier 1961. La justice belge a décidé de verser au dossier d’instruction la quasi-totalité des documents de la commission d’enquête menée il y a 22 ans par le Parlement fédéral. L’arrêt a été pris par la « chambre des mises en accusation » dans le cadre de l’enquête déclenchée par la plainte déposée le 23 juin 2011 par François Lumumba, fils aîné de Patrice Lumumba, contre onze Belges.

La juge d’instruction chargée de l’enquête sur l’assassinat de Patrice Lumumba va voir son dossier se gonfler subitement d’environ deux cents classeurs. À deux exceptions près, ils contiennent tous les comptes rendus sténographiques de dix-huit mois de travaux de la commission d’enquête tenue par la chambre des représentants en 2000 et 2001. Ces minutes contiennent de nombreuses transcriptions de témoignages à huis clos.
Le parquet y voit un moyen de mieux comprendre le déroulement des événements qui ont conduit à l’assassinat de Patrice Lumumba et de vérifier s’ils ne contiennent pas des éléments jusqu’ici inconnus. C’est évidemment l’espoir que suscite cette décision sans précédent : voir surgir des informations tenues jusqu’ici secrètes sur l’implication de la Belgique dans l’assassinat du premier Premier ministre du Congo indépendant.

Des documents sous scellés depuis janvier

En 2001, la commission parlementaire avait conclu à la « responsabilité morale » de l’ancien pouvoir colonial.
Les deux exceptions concernent les auditions des deux seuls inculpés encore en vie, Étienne Davignon et Jacques Brasinne de la Buissière. Les documents resteront secrets, car ils n’ont pas été entendus en présence de leurs avocats.
Les deux seules personnes qui sont encore en vie et qui sont très âgées... Que leurs documents ne soient pas versés, cela me paraît un peu curieux [...]. Ça ne peut pas être positif. Positif pour qui ? Pas pour nous en tout cas. C’est occulter une partie encore de la vérité.
Juliana Lumumba regrette la décision de la justice belge
Pierre Firtion
La Chambre des députés s’était fermement opposée à la remise de ces 200 classeurs et ils étaient sous scellés au Parlement fédéral depuis la perquisition en janvier dernier. Selon les juges, le Parlement n’a pas à empêcher l’action judiciaire. Une grande partie de la commission parlementaire s’est tenue à huis clos et ces documents étaient au centre d’un bras de fer judiciaire entre le Parlement et le parquet qui a donc fini par l’emporter.

Le fait qu’on va mettre à la disposition de l’instruction ces documents établis sur des discussions à huis clos, c’est un pas en avant. C’est un signe qui est certainement important. Il y a encore des éléments qui peuvent surgir et qui peuvent concrétiser le déroulement des faits qui ont amené à la mort de Lumumba. Mais le fait que les deux documents qui concernent Jacques Brassine et Etienne Davignon nous laisse craindre et vu aussi le fait qu’on a trainé avec l’enquête, le fait que cela a pris maintenant 10 années pour récupérer ces documents de la chambre, ça nous donne l’impression qu’en fait, on nous donne quelque chose pour sauvegarder l’essentiel et pour ne pas devoir conclure à une responsabilité probable de Jacques Brassine et Etienne Davignon dans cette affaire, pour ne pas commencer effectivement un procès pénal.
Ludovic de Witte sur la décision de la justice belge
Pierre Firtion
►À lire aussi : Lumumba, une indépendance assassinée - Treize hommes pour un crime d'État


"La chambre des mises en accusation de Bruxelles reporte l'examen de l'instruction judiciaire concernant l'assassinat de Patrice Lumumba - 14-09-2022
= https://www.lalibre.be/belgique/judiciaire/2022/09/14/la-chambre-des-mises-en-accusation-de-bruxelles-reporte-lexamen-de-linstruction-judiciaire-concernant-lassassinat-de-patrice-lumumba-72ZEFQ2E7BCZTBFXRTKPEPLAK4/

La chambre des mises en accusation de Bruxelles a reporté, mercredi, l'examen de l'instruction judiciaire concernant l'assassinat de l'ancien Premier ministre congolais Patrice Lumumba au 4 octobre prochain.

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? 5C3OW4D7KREEFFVCCGGEGT5IN4

Le juge doit établir si la saisie de documents confidentiels à la Chambre en janvier dernier, opérée par le juge d'instruction, était légale ou pas. Les documents en question proviennent de la commission d'enquête parlementaire sur cet assassinat, qui a tenu ses travaux il y a une vingtaine d'années. Le magistrat instructeur s'est présenté au Parlement fédéral, le 18 janvier dernier, avec un mandat de perquisition. Il a saisi des documents provenant de la commission d'enquête parlementaire sur l'assassinat de Patrice Lumumba, qui a tenu ses travaux entre 2000 et 2001 et qui a conclu à l'implication de responsables politiques belges dans cette affaire. Ce devoir d'enquête s'inscrivait dans le cadre de l'instruction judiciaire, toujours ouverte, concernant l'assassinat de l'ancien Premier ministre congolais, en 1961, et dans laquelle le fils de ce dernier, François Lumumba, est constitué partie civile.
La présidente de la Chambre, Eliane Tillieux, s'est toutefois opposée à ce que certaines pièces, celles qui sont couvertes par le huis clos, soient emportées. Une solution a été trouvée par la mise sous scellé de ces pièces. La chambre des mises en accusation de Bruxelles doit maintenant statuer sur la question....


"La restitution de la dépouille de Lumumba ne met pas fin à l’enquête judiciaire - 17 juin 2022
= https://afrique.lalibre.be/70819/la-restitution-de-la-depouille-de-lumumba-ne-met-pas-fin-a-lenquete-judiciaire/
La restitution lundi de la dépouille de l’éphémère premier Premier ministre congolais, Patrice Emery Lumumba, par la Belgique à la famille de l’ex-dirigeant nationaliste ne mettra pas fin à la procédure judiciaire entamée par cette dernière, a affirmé vendredi un responsable congolais. « La procédure ne s’arrête pas, elle continue », a déclaré le cinéaste Balufu Bakupa-Kanyinda, chargé d’organiser le rapatriement de Belgique et les cérémonies liées à l’inhumation des restes de M. Lumumba à Kinshasa après une tournée à travers la République démocratique du Congo (RDC).

Il s’exprimait lors d’une conférence de presse à l’ambassade de RDC à Bruxelles, trois jours avant la remise par la justice belge de la dépouille – en fait une unique dent – de l’ancien chef de gouvernement congolais à sa famille.
Le fils aîné, François Lumumba, a déposé plainte en 2011 à l’encontre de dix Belges considérés comme impliqués dans l’assassinat de l’ex-Premier ministre congolais, fusillé le 17 janvier 1961 au Katanga sécessionniste par des soldats locaux mais en présence d’officiels belges, quelques mois seulement après l’indépendance de l’ex-Congo belge. La famille s’est également constituée partie civile.
La plainte pour crimes de guerre, tortures et traitements inhumains, accuse « diverses administrations de l’État belge » d’avoir « participé à un vaste complot en vue de l’élimination politique et physique de Patrice Lumumba ».
Aujourd’hui, seules deux des dix personnes initialement visées par la plainte sont encore en vie. Il s’agit de l’ancien diplomate et homme d’affaires Etienne Davignon, 89 ans, et de l’ex-haut fonctionnaire Jacques Brassinne de la Buissière, 92 ans, selon la presse.
Sans se prononcer sur une éventuelle date de procès, le parquet fédéral a récemment assuré que « l’enquête se poursuit par tous les moyens permettant de mieux comprendre ce qui s’est passé ».


"À  mon avis… “Foutaise”en République Démocratique du Congo - 27 juillet 2022
= https://afrikipresse.fr/les-congolais-se-sont-recueillis-sur-une-dent-de-patrice-lumumba/


"Du Congo belge à l’assassinat de Lumumba - 10 octobre 2022.
= https://www.gauchemip.org/spip.php?article1038

"CommissionLumumba : pièges et parasites - 2000
= http://www.revuenouvelle.be/IMG/pdf/030_willame.pdf

"Assassinat de Lumumba : la justice belge veut obtenir les documents secrets de l'enquête parlementaire - 20 janvier 2022
= https://www.infosgrandslacs.info/productions/assassinat-de-lumumba-la-justice-belge-veut-obtenir-les-documents-secrets-de-lenquete

"Assassinat de Lumumba : le premier ministre belge renouvelle les «excuses» de son pays -  20/06/2022
= https://www.lefigaro.fr/flash-actu/belgique-le-procureur-federal-a-remis-une-relique-de-patrice-lumumba-a-sa-famille-20220620

"Entre la Belgique et la République Démocratique du Congo, une dent lourde de symboles - 20 juin 2022
= www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/le-monde-d-apres/le-monde-d-apres-de-jean-marc-four-du-lundi-20-juin-2022-5963894


" Justice belge : qui a tué l’ancien Premier ministre congolais, Patrice Lumumba ? - 31 décembre 2012
= https://www.jeuneafrique.com/138828/politique/justice-belge-qui-a-tu-l-ancien-premier-ministre-congolais-patrice-lumumba/
Le 17 janvier 1961, l’ancien Premier ministre congolais Patrice Lumumba était assassiné. Une mort tragique orchestrée depuis Léopoldville, Bruxelles et Washington. Et sur laquelle la justice belge a récemment décidé d’enquêter.

"L’Affaire Lumumba, une seule interprétation possible : le meurtre - 23 février 2009
= https://www.cadtm.org/L-Affaire-Lumumba-une-seule


"Lumumba et la Belgique officielle - Jean-Claude Willame - 1990
= https://www.cairn.info/patrice-lumumba--9782865372706-page-237.htm

"Notre histoire coloniale est-elle suffisamment enseignée ? - Novembre 2020
= https://www.ufapec.be/nos-analyses/1120-histoire-coloniale.html

"«Il faut arrêter les salamalecs sur Lumumba, c’est loin d’être un saint» - 22-07-2022
= https://www.lavenir.net/regions/luxembourg/2022/07/22/il-faut-arreter-les-salamalecs-sur-lumumba-cest-loin-detre-un-saint-GDTMG5FHUBDPNFHAQJCPWK37LE/
Monique Collard a vécu au Congo dans les années 60. Elle déplore les éloges sur Patrice Lumumba, elle dont le beau-père a été tué là-bas....


"La Belgique rouvre les dossiers de son passé colonial - 24.06.2022
= https://www.lesechos.fr/monde/afrique-moyen-orient/la-belgique-rouvre-les-dossiers-de-son-passe-colonial-en-republique-democratique-du-congo-1414735
= https://histoirecoloniale.net/La-Belgique-tente-de-regarder-en-face-son-passe-colonial-quelles-lecons-pour-la.html

"Belgique : La justice perquisitionne les documents « secrets » de l’enquête parlementaire sur la mort de Lumumba - 21 janvier 2022
= https://www.politico.cd/la-rdc-a-la-une/2022/01/21/belgique-la-justice-perquisitionne-les-documents-secrets-de-lenquete-parlementaire-sur-la-mort-de-lumumba.html/102473/

"Patrice Lumumba et la Quête d’une Indépendance Réelle du Congo - January 3, 2022
= https://panafricanreview.rw/patrice-lumumba-et-la-quete-dune-independance-reelle-du-congo/

"Zap Mama, succes-story afro-belge - 13 octobre 2022
= https://afrique.lalibre.be/73095/zap-mama-succes-story-afro-belge/



Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul # # Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ? Empty Re: RESTITUTION OFFICIELLE ET SOLENNELLE DE LA RELIQUE (UNE DENT) DE PE LUMUMBA PAR LA BELGIQUE A SA FAMILLE ET AU CONGO ! QUELLE SIGNIFICATION POUR LE CONGO (ET LA BELGIQUE) ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum