congodiaspora
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -22%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
34.99 €
Le Deal du moment : -22%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
34.99 €

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

+7
Tsippora
zalapauser
congolaisdebout
Arafat
GHOST
Admin
ndonzwau
11 participants

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT Empty LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Message  ndonzwau 14/7/2011, 5:10 pm

Bientôt les élections et l’espoir d’une alternance pour un nouveau départ pour notre pays !
Quittons les polémiques vaines, l’impératif d’un programme de gouvernement pertinent articulant les objectifs,
le calendrier et les moyens... ne peut souffrir de discussion !
Nous tous Congolais, Africains et amis du Congo et de l’Afrique, nous disposons dans un forum comme le nôtre
du magistère de la parole et des idées. Nous ne sommes pas ici pour la plupart des acteurs politiques effectifs
mais nous avons le loisir d’exercer notre citoyenneté responsable qui fait de chacun de nous un élément
politique dans la vaste jungle des acteurs pour notre "développement" !
A nous, chers amis du forum de nous essayer à cet exercice; qui sait sur l'un ou l'autre élément en discussion
ici pourra retenir utilement l'attention de nos acteurs politiques !

J’ai trouvé un premier sujet (et il y en a sans doute d’autres) qui avait été initié dans ce sens ici !
Mais ici ce serait pour regrouper nos idées à ce stade !

Il y a aussi les projets de société de différents partis politiques dont :
° http://udps.org/docs/projet_de_societe_du_parrti.pdf
° http://www.unc-rdc.com/6bonne.asp
° http://www.mouvementdeliberationducongo.com/rubrique,l-ideologie-du-mlc,718692.html
° http://www.mouvementdeliberationducongo.com/rubrique,respect-de-la-constitution,725831.html
° http://fsddc.wordpress.com/le-programme-de-la-d-c/
° http://www.presidentrdc.cd/visionpolitique.html

Enfin, je joins à tout hasard le dernier compte rendu de Bruxelles sur le voyage de Tshisekedi
qui esquiisse les éléments d'un programme !

ndonzwau a écrit:" Conférence de Presse de Etienne Tshisekedi :
Dans tous les cas de figure Kabila doit partir déclare-t-il à Bruxelles.

° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=178715&Actualiteit=selected
(...........................................................................................)
Son intervention commença par le détail des objectifs à réaliser dans les prochains 10 ans pour rattraper les 50 ans de régression sociale, économique et politique subie par le peuple congolais.
* Premièrement créer un état de droit où doit régner l’ordre, la justice et l’égalité pour tous
* Bâtir une économie saine et transparente
* Doter le pays des infrastructures nécessaires au bien être de son peuple :
o Infrastructures routières
o Infrastructures sanitaires
o Infrastructures scolaires
o …
* Créer une armée digne de ce nom
* Installer un climat propice aux bonnes relations avec les pays voisins
L’orateur a conclu : « Il est temps qu’après plus de30 ans de lutte pour son bien être que le peuple congolais prenne lui-même son destin en main. Je suis là
Lors de la séance de question réponses. J’épinglerai à titre d’exemple le bémol sur son âge, frein potentiel pour un programme de 10 ans auquel il répondit en affirmation son espérance en une longue vie.
En réponse à une inquiétude partagée par un grand nombre sur des irrégularités possibles lors du prochain scrutin, il a affirmé haut et fort : « dans tous les cas de figure, Kabila doit partir. Le changement est inéluctable et il partira. »
L’intervention d’Etienne TSHISEKEDI s’est clôturée par le traditionnel chant de ses partisans « N’zambe a poni yo » (Dieu t’a choisi)"

Compatriotiquement!

A vos idées, à vos plumes !!!
Merci par avance !


Compatriotiquement !


ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT Empty Re: LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Message  Admin 14/7/2011, 8:54 pm

À mon humble avis, la tache est tellement colossale qu’il faudrait compter plus d’un mandat pour redresser le pays.

Le travail devrait commencer par la refonte de l’état! Le gouvernement doit devenir le 1er employeur en se dotant d’une fonction publique qui va couvrir tout le pays.
Cette fonction publique professionnelle et surtout intègre pourra être la matérialisation de l’épine dorsal d’un état de droit. Les fonctionnaires devraient être décemment payés avec des avantages sociaux (gratuité des soins de santé, du transport, scolarité des enfants, logement sociaux, etc…). Ceci va être l’élément déclencheur d’une renaissance de la calasse sociale. Bref le gouvernement va faire ce que les belges avaient fait avec l’Onel et consorts qui a construit les quartiers Bandal, Matete, Kalamu etc… en y logeant ses travailleurs.

Il faudrait aussi libéraliser d’avantage les secteurs des services vers l’extérieur mais en conditionnant les investissements étrangers à se soumettre à une politique de transfère des technologies (du savoir).
Le savoir, il faudrait remettre une priorité à l’enseignement en dotant le pays des structures orientées vers les nouvelles technologies. Un partenariat avec ou l’Inde ou le Bresil dans ce domaine nous serait très bénéfique.

Le Brésil, il faudrait aller chercher dans ce pays l’expertise qu’ils ont sur l’agriculture.
La RDC a des terres qui peuvent aussi faire d’elle un garde-manger du monde.

Le transport
La voie fluviale devrait être privilégiée. Avec un fleuve aux affluents qui s’étendent à tous les coins du pays, ce moyen de communication fiable, peu couteux peut s’il est développé joindre l’intérieur du pays aux principales villes. Ce qui va faciliter le développement rural et mieux ravitailler les villes ce qui va aussi faire baisser les prix.

Je reviendrai demain avec l’épineuse question de l’armée
Admin
Admin
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT Empty Re: LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Message  GHOST 15/7/2011, 12:49 am

Wink LA DEFENSE..

Une grande priorité pour obtenir la sécurité interieure et garantir une diplomatie régionale robuste et crédible sunny sunny
Contrairement aux apparences, la défense est aussi une source des investissements dans l´industrie, l´économie ou les infrastructures de transport.

En effet, les dirigeants congolais feraient mieux de s´informer auprès des dirigeants sudaf de l´ANC comment l´Afrique du Sud a pu beneficier des "compensations" liées aux contrats des importations des équipements militaires avec des pays comme la RFA, la Grande Bretagne, l´Italie ou la Suède..

En effet, les contrats d´importation des systèmes d´armes sont liés avec des exigeances des transferts des technologies, des capitaux ect..
GM, IVECO..étaient possibles avec les importations des avions militaires en provenance des USA et d´Italie..

La défense avec son besoin des constructions des nouvelles infrastructures offre aussi la possibilité de la creation des emplois..car les ex militaires peuvent être recrutés dans les programmes des contrsuctions des bases et casernes militaires... Like a Star @ heaven
GHOST
GHOST


Revenir en haut Aller en bas

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT Empty Re: LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Message  Arafat 15/7/2011, 9:08 am

ndonzwau a écrit:
* Bâtir une économie saine et transparente
* Doter le pays des infrastructures nécessaires au bien être de son peuple :
o Infrastructures routières
o Infrastructures sanitaires
o Infrastructures scolaires


C´est ça la priorité des priorités sans oublier l´emploi bien entendu car le peuple doit sentir un réel changement dans son quotidien, d´autres nous diront que tous ces projets sont déjà englobés dans les 5 chantiers. Mad
Arafat
Arafat


Revenir en haut Aller en bas

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT Empty Re: LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Message  congolaisdebout 15/7/2011, 1:54 pm

Bonjour chers compatriotes,
Merci à celui qui a lancé ce sujet si important. Je n’interviens plus depuis longtemps sur le forum, même si je passe souvent vous lire.
Sur ce sujet, je pense qu’il faut d’abord marquer les esprits par des gestes forts et susceptibles de créer un « électrochoc » pour secouer les congolais et montrer que même par des mesures « simples », le changement peut commencer à se faire sentir.
Donc, avant d’entamer le traitement des grandes priorités que nous connaissons tous (Construction d’une Armée et d’un Administration fortes et républicaines, donner des moyens à la Justice pour faire son travail et faire appliquer sur tous, les sanctions prévues par la loi, revoir les contrats « léonins » et renégocier le financement chinois pour le rendre plus équitable, etc.), voici quelques mesures rapides et symboliquement fortes :

Obligation à tous les responsables de remettre une liste de leur patrimoine dans les 30 jours suivants leur entrée en fonction. La liste sera vérifiée par une instance publique (Commission parlementaire pluraliste ou autre dans le cas de la liste du patrimoine des parlementaires). Le Chef de l’État élu doit aussi faire de même, donner l’exemple. Sauf que, contrairement à la pratique actuelle, cette liste sera ensuite rendue publique pour que l’opinion en soit informée.
Ensuite, clarifiez la rémunération des responsables de l’État. Je en dis pas qu’ils doivent avoir un salaire de misère mais, un peu plus de décence et de transparence pour montrer à la population que tout le monde est conscient des sacrifices à faire pour reconstruire notre Congo. Le président aura un salaire connu et fixe, avec des avantages raisonnables pour la dignité de sa fonction et l’honneur du pays. En plus, il aura un budget discrétionnaire important voté par le Parlement pour des « dépenses de souveraineté ». Il devra rendre un rapport annuel à une commission du Parlement sur l’usage général de « ces fonds secrets » qui sont souvent nécessaires pour des raisons d’État. Ce rapport sera validé par la Commission Parlementaire assermenté mais ne sera pas rendu public car couvert par le « Secret défense ».
Ces quelques mesures de gestion transparente auront des incidences positives sur plusieurs plans dans la pratique de la gestion de la chose publique chez nous et dans l’esprit de la population qui veut voir naitre un « Congo nouveau ».

Entamez avec l’ONU des négociations pour revoir le mandat de la MONUSCO et le rendre mieux adapté aux priorités du pays (renvoyer chez eux les forces pléthoriques qui sont en fait inutiles car non combattantes et focaliser l’aide de la MONUSCO sur le génie civil pour la reconstruction des infrastructures de base (ponts, hôpitaux, écoles, etc.) dans les zones les plus affectées par les conflits de ces 15 dernières années, maintien de l’ordre (soutien à la Police congolaise) et assistance en cas de crise humanitaire et d’urgence (ex. : Pompiers lors des incendies). Dans ce nouvel accord avec l’ONU, nous pourrons voir mieux utiliser cette somme considérable d’1 milliard de $ qui sert de budget à la Monusco mais dont on se demande vraiment à quoi cela sert ?
Pour ramener la paix et la sécurité , faire appel aux partenaires extérieurs désireux à nous aider à construire une armée forte, signer le cas échéant des véritables accords de défense et de coopération militaire avec des objectifs précis à court, moyen et long terme, incluant notamment la construction de bases militaires aux quatre coins du pays, avec la logistique adaptée. Particulièrement à court terme, négocier la venue d’une force spéciale de moins de 5000 qui vont remplacer les forces militaires de la Monusco et vont se déployer avec les FARDC dans les zones encore troubles du pays pour ramener la sécurité. Cette force sera combattante, la RDC a les moyens de négocier sa présence en contractant officiellement un prêt (approuvé par le Parlement) qui sera remboursé sur une période à définir. Ces pays partenaires qui enverraient leurs soldats au sein d’une force spéciale multinationale, verraient leurs entreprises privilégiées, à compétences égales, pour l’obtention de contrats en RDC par rapport aux compagnies concurrentes provenant d’autres pays.

Réhabiliter en urgence quelques infrastructures symboliquement marquantes pour le pays comme par exemples, les 3 grandes universités nationales (UNIKIN, UNIKIS et UNILU), l’Hôpital dit Mama Yemo, les locaux de la RTNC, la Villa Présidentielle du Mont Ngaliema (plus les bureaux du Mt-Ngaliema) et celle des hôtes de marque (Palais de marbre, qui doit retrouver sa vocation de résidence des hôtes du pays).
Bref, tout en s’embarquant dans des nouveaux grands chantiers de plusieurs années, n’oublions pas de remettre en état ce qui existe déjà. En q.q. mois de travail sérieux, on peut réhabiliter ces quelques édifices de références.
Dans l’esprit de réconciliation de la nation avec son histoire notamment, en accord avec sa famille, travailler à rapatrier la dépouille de feu Mobutu et l’enterrer à Gbadolité en réhabilitant au moins l’Église qui y était construite près de son Palais. Faire une cérémonie officielle à Kinshasa avant l’étape finale à Gbado. Assurer la sécurité de son tombeau et son entretien. Y construire plus tard un mausolée en sa mémoire comme pour les autres anciens Présidents (LDK et Kasavubu).
Débloquer rapidement les quelques millions de $ (moins de 30 il parait, ce n’est pas une fortune inaccessible) pour financer le retour au pays et payer les arriérés des diplomates congolais à l’étranger, fermer les ambassades non essentielles et réhabiliter celles qui vont rester ouvertes. Leur doter de moyens modernes de travail et limiter le personnel à max. 10 pour les grandes ambassades et 5 pour les autres + le personnel local ou d’appoint au cas par cas. C’est possible d’y parvenir avec de la volonté et, en moins d’un an, on peut redonner une image plus digne de la RDC dans le monde à travers des ambassades propres, bien équipées et au personnel compétent. Vendre les édifices de prestige pour nos Ambassades et acheter ou louer des édifices plus modestes mais bien équipés et décorés notamment avec des œuvres des artistes et artisans du pays.

Remettre sur les rails la compagnie aérienne nationale (LAC) en signant des accords avec des partenaires notamment privés étrangers sérieux. La RDC est rentable sur ce plan car, l’avion est un moyen nécessaires vu la grandeur du pays… L’État resterait majoritaire dans cette compagnie durant quelques années avant de vendre ses parts à des privés (majoritairement congolais). En attendant, rendre plus efficaces les contrôle de la RVA sur le respect des procédures par les compagnies qui sont actives actuellement dans le pays. Sanctionner avec sévérité celles qui violent la loi.

Ce sont quelques exemples d’actions claires et rapides à mettre en œuvre dès l’élection du Président. La réflexion continue…
Salutations patriotiques,
CD

congolaisdebout


Revenir en haut Aller en bas

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT Empty Re: LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Message  Admin 15/7/2011, 2:22 pm

congolaisdebout a écrit:Bonjour chers compatriotes,
Merci à celui qui a lancé ce sujet si important. Je n’interviens plus depuis longtemps sur le forum, même si je passe souvent vous lire.
Sur ce sujet, je pense qu’il faut d’abord marquer les esprits par des gestes forts et susceptibles de créer un « électrochoc » pour secouer les congolais et montrer que même par des mesures « simples », le changement peut commencer à se faire sentir.
Donc, avant d’entamer le traitement des grandes priorités que nous connaissons tous (Construction d’une Armée et d’un Administration fortes et républicaines, donner des moyens à la Justice pour faire son travail et faire appliquer sur tous, les sanctions prévues par la loi, revoir les contrats « léonins » et renégocier le financement chinois pour le rendre plus équitable, etc.), voici quelques mesures rapides et symboliquement fortes :

Obligation à tous les responsables de remettre une liste de leur patrimoine dans les 30 jours suivants leur entrée en fonction. La liste sera vérifiée par une instance publique (Commission parlementaire pluraliste ou autre dans le cas de la liste du patrimoine des parlementaires). Le Chef de l’État élu doit aussi faire de même, donner l’exemple. Sauf que, contrairement à la pratique actuelle, cette liste sera ensuite rendue publique pour que l’opinion en soit informée.
Ensuite, clarifiez la rémunération des responsables de l’État. Je en dis pas qu’ils doivent avoir un salaire de misère mais, un peu plus de décence et de transparence pour montrer à la population que tout le monde est conscient des sacrifices à faire pour reconstruire notre Congo. Le président aura un salaire connu et fixe, avec des avantages raisonnables pour la dignité de sa fonction et l’honneur du pays. En plus, il aura un budget discrétionnaire important voté par le Parlement pour des « dépenses de souveraineté ». Il devra rendre un rapport annuel à une commission du Parlement sur l’usage général de « ces fonds secrets » qui sont souvent nécessaires pour des raisons d’État. Ce rapport sera validé par la Commission Parlementaire assermenté mais ne sera pas rendu public car couvert par le « Secret défense ».
Ces quelques mesures de gestion transparente auront des incidences positives sur plusieurs plans dans la pratique de la gestion de la chose publique chez nous et dans l’esprit de la population qui veut voir naitre un « Congo nouveau ».

Entamez avec l’ONU des négociations pour revoir le mandat de la MONUSCO et le rendre mieux adapté aux priorités du pays (renvoyer chez eux les forces pléthoriques qui sont en fait inutiles car non combattantes et focaliser l’aide de la MONUSCO sur le génie civil pour la reconstruction des infrastructures de base (ponts, hôpitaux, écoles, etc.) dans les zones les plus affectées par les conflits de ces 15 dernières années, maintien de l’ordre (soutien à la Police congolaise) et assistance en cas de crise humanitaire et d’urgence (ex. : Pompiers lors des incendies). Dans ce nouvel accord avec l’ONU, nous pourrons voir mieux utiliser cette somme considérable d’1 milliard de $ qui sert de budget à la Monusco mais dont on se demande vraiment à quoi cela sert ?
Pour ramener la paix et la sécurité , faire appel aux partenaires extérieurs désireux à nous aider à construire une armée forte, signer le cas échéant des véritables accords de défense et de coopération militaire avec des objectifs précis à court, moyen et long terme, incluant notamment la construction de bases militaires aux quatre coins du pays, avec la logistique adaptée. Particulièrement à court terme, négocier la venue d’une force spéciale de moins de 5000 qui vont remplacer les forces militaires de la Monusco et vont se déployer avec les FARDC dans les zones encore troubles du pays pour ramener la sécurité. Cette force sera combattante, la RDC a les moyens de négocier sa présence en contractant officiellement un prêt (approuvé par le Parlement) qui sera remboursé sur une période à définir. Ces pays partenaires qui enverraient leurs soldats au sein d’une force spéciale multinationale, verraient leurs entreprises privilégiées, à compétences égales, pour l’obtention de contrats en RDC par rapport aux compagnies concurrentes provenant d’autres pays.

Réhabiliter en urgence quelques infrastructures symboliquement marquantes pour le pays comme par exemples, les 3 grandes universités nationales (UNIKIN, UNIKIS et UNILU), l’Hôpital dit Mama Yemo, les locaux de la RTNC, la Villa Présidentielle du Mont Ngaliema (plus les bureaux du Mt-Ngaliema) et celle des hôtes de marque (Palais de marbre, qui doit retrouver sa vocation de résidence des hôtes du pays).
Bref, tout en s’embarquant dans des nouveaux grands chantiers de plusieurs années, n’oublions pas de remettre en état ce qui existe déjà. En q.q. mois de travail sérieux, on peut réhabiliter ces quelques édifices de références.
Dans l’esprit de réconciliation de la nation avec son histoire notamment, en accord avec sa famille, travailler à rapatrier la dépouille de feu Mobutu et l’enterrer à Gbadolité en réhabilitant au moins l’Église qui y était construite près de son Palais. Faire une cérémonie officielle à Kinshasa avant l’étape finale à Gbado. Assurer la sécurité de son tombeau et son entretien. Y construire plus tard un mausolée en sa mémoire comme pour les autres anciens Présidents (LDK et Kasavubu).
Débloquer rapidement les quelques millions de $ (moins de 30 il parait, ce n’est pas une fortune inaccessible) pour financer le retour au pays et payer les arriérés des diplomates congolais à l’étranger, fermer les ambassades non essentielles et réhabiliter celles qui vont rester ouvertes. Leur doter de moyens modernes de travail et limiter le personnel à max. 10 pour les grandes ambassades et 5 pour les autres + le personnel local ou d’appoint au cas par cas. C’est possible d’y parvenir avec de la volonté et, en moins d’un an, on peut redonner une image plus digne de la RDC dans le monde à travers des ambassades propres, bien équipées et au personnel compétent. Vendre les édifices de prestige pour nos Ambassades et acheter ou louer des édifices plus modestes mais bien équipés et décorés notamment avec des œuvres des artistes et artisans du pays.

Remettre sur les rails la compagnie aérienne nationale (LAC) en signant des accords avec des partenaires notamment privés étrangers sérieux. La RDC est rentable sur ce plan car, l’avion est un moyen nécessaires vu la grandeur du pays… L’État resterait majoritaire dans cette compagnie durant quelques années avant de vendre ses parts à des privés (majoritairement congolais). En attendant, rendre plus efficaces les contrôle de la RVA sur le respect des procédures par les compagnies qui sont actives actuellement dans le pays. Sanctionner avec sévérité celles qui violent la loi.

Ce sont quelques exemples d’actions claires et rapides à mettre en œuvre dès l’élection du Président. La réflexion continue…
Salutations patriotiques,
CD
LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 337703
Admin
Admin
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT Empty Re: LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Message  zalapauser 15/7/2011, 4:55 pm

congolaisdebout a écrit:Bonjour chers compatriotes,
Merci à celui qui a lancé ce sujet si important. Je n’interviens plus depuis longtemps sur le forum, même si je passe souvent vous lire.
Sur ce sujet, je pense qu’il faut d’abord marquer les esprits par des gestes forts et susceptibles de créer un « électrochoc » pour secouer les congolais et montrer que même par des mesures « simples », le changement peut commencer à se faire sentir.
Donc, avant d’entamer le traitement des grandes priorités que nous connaissons tous (Construction d’une Armée et d’un Administration fortes et républicaines, donner des moyens à la Justice pour faire son travail et faire appliquer sur tous, les sanctions prévues par la loi, revoir les contrats « léonins » et renégocier le financement chinois pour le rendre plus équitable, etc.), voici quelques mesures rapides et symboliquement fortes :

Obligation à tous les responsables de remettre une liste de leur patrimoine dans les 30 jours suivants leur entrée en fonction. La liste sera vérifiée par une instance publique (Commission parlementaire pluraliste ou autre dans le cas de la liste du patrimoine des parlementaires). Le Chef de l’État élu doit aussi faire de même, donner l’exemple. Sauf que, contrairement à la pratique actuelle, cette liste sera ensuite rendue publique pour que l’opinion en soit informée.
Ensuite, clarifiez la rémunération des responsables de l’État. Je en dis pas qu’ils doivent avoir un salaire de misère mais, un peu plus de décence et de transparence pour montrer à la population que tout le monde est conscient des sacrifices à faire pour reconstruire notre Congo. Le président aura un salaire connu et fixe, avec des avantages raisonnables pour la dignité de sa fonction et l’honneur du pays. En plus, il aura un budget discrétionnaire important voté par le Parlement pour des « dépenses de souveraineté ». Il devra rendre un rapport annuel à une commission du Parlement sur l’usage général de « ces fonds secrets » qui sont souvent nécessaires pour des raisons d’État. Ce rapport sera validé par la Commission Parlementaire assermenté mais ne sera pas rendu public car couvert par le « Secret défense ».
Ces quelques mesures de gestion transparente auront des incidences positives sur plusieurs plans dans la pratique de la gestion de la chose publique chez nous et dans l’esprit de la population qui veut voir naitre un « Congo nouveau ».

Entamez avec l’ONU des négociations pour revoir le mandat de la MONUSCO et le rendre mieux adapté aux priorités du pays (renvoyer chez eux les forces pléthoriques qui sont en fait inutiles car non combattantes et focaliser l’aide de la MONUSCO sur le génie civil pour la reconstruction des infrastructures de base (ponts, hôpitaux, écoles, etc.) dans les zones les plus affectées par les conflits de ces 15 dernières années, maintien de l’ordre (soutien à la Police congolaise) et assistance en cas de crise humanitaire et d’urgence (ex. : Pompiers lors des incendies). Dans ce nouvel accord avec l’ONU, nous pourrons voir mieux utiliser cette somme considérable d’1 milliard de $ qui sert de budget à la Monusco mais dont on se demande vraiment à quoi cela sert ?
Pour ramener la paix et la sécurité , faire appel aux partenaires extérieurs désireux à nous aider à construire une armée forte, signer le cas échéant des véritables accords de défense et de coopération militaire avec des objectifs précis à court, moyen et long terme, incluant notamment la construction de bases militaires aux quatre coins du pays, avec la logistique adaptée. Particulièrement à court terme, négocier la venue d’une force spéciale de moins de 5000 qui vont remplacer les forces militaires de la Monusco et vont se déployer avec les FARDC dans les zones encore troubles du pays pour ramener la sécurité. Cette force sera combattante, la RDC a les moyens de négocier sa présence en contractant officiellement un prêt (approuvé par le Parlement) qui sera remboursé sur une période à définir. Ces pays partenaires qui enverraient leurs soldats au sein d’une force spéciale multinationale, verraient leurs entreprises privilégiées, à compétences égales, pour l’obtention de contrats en RDC par rapport aux compagnies concurrentes provenant d’autres pays.

Réhabiliter en urgence quelques infrastructures symboliquement marquantes pour le pays comme par exemples, les 3 grandes universités nationales (UNIKIN, UNIKIS et UNILU), l’Hôpital dit Mama Yemo, les locaux de la RTNC, la Villa Présidentielle du Mont Ngaliema (plus les bureaux du Mt-Ngaliema) et celle des hôtes de marque (Palais de marbre, qui doit retrouver sa vocation de résidence des hôtes du pays).
Bref, tout en s’embarquant dans des nouveaux grands chantiers de plusieurs années, n’oublions pas de remettre en état ce qui existe déjà. En q.q. mois de travail sérieux, on peut réhabiliter ces quelques édifices de références.
Dans l’esprit de réconciliation de la nation avec son histoire notamment, en accord avec sa famille, travailler à rapatrier la dépouille de feu Mobutu et l’enterrer à Gbadolité en réhabilitant au moins l’Église qui y était construite près de son Palais. Faire une cérémonie officielle à Kinshasa avant l’étape finale à Gbado. Assurer la sécurité de son tombeau et son entretien. Y construire plus tard un mausolée en sa mémoire comme pour les autres anciens Présidents (LDK et Kasavubu).
Débloquer rapidement les quelques millions de $ (moins de 30 il parait, ce n’est pas une fortune inaccessible) pour financer le retour au pays et payer les arriérés des diplomates congolais à l’étranger, fermer les ambassades non essentielles et réhabiliter celles qui vont rester ouvertes. Leur doter de moyens modernes de travail et limiter le personnel à max. 10 pour les grandes ambassades et 5 pour les autres + le personnel local ou d’appoint au cas par cas. C’est possible d’y parvenir avec de la volonté et, en moins d’un an, on peut redonner une image plus digne de la RDC dans le monde à travers des ambassades propres, bien équipées et au personnel compétent. Vendre les édifices de prestige pour nos Ambassades et acheter ou louer des édifices plus modestes mais bien équipés et décorés notamment avec des œuvres des artistes et artisans du pays.

Remettre sur les rails la compagnie aérienne nationale (LAC) en signant des accords avec des partenaires notamment privés étrangers sérieux. La RDC est rentable sur ce plan car, l’avion est un moyen nécessaires vu la grandeur du pays… L’État resterait majoritaire dans cette compagnie durant quelques années avant de vendre ses parts à des privés (majoritairement congolais). En attendant, rendre plus efficaces les contrôle de la RVA sur le respect des procédures par les compagnies qui sont actives actuellement dans le pays. Sanctionner avec sévérité celles qui violent la loi.

Ce sont quelques exemples d’actions claires et rapides à mettre en œuvre dès l’élection du Président. La réflexion continue…
Salutations patriotiques,
CD

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 337703 LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 337703 LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 337703 LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 337703 LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 337703

J'espere que les membres de l'udps peuvent lire ce que tu as ecrit. On a pas besoin d'un soit disant Lula congolais qui recite a la longueur de journee des faux projets de societe. LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 375270 LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 375270 Les faibles d'esprit disent que Mr. Kamerhe aka le faux lula est intelligent et eloquent. Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Franchement on n'a connu des politiciens intelligents et eloquents au congo. Kamerhe n'est ni eloquent ni intelligent c'est plutot un opportuniste.

zalapauser


Revenir en haut Aller en bas

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT Empty Re: LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Message  Admin 15/7/2011, 5:01 pm

zalapauser a écrit:

J'espere que les membres de l'udps peuvent lire ce que tu as ecrit.
D'accord avec toi pour cette partie seulement Very Happy
Admin
Admin
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT Empty Re: LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Message  ndonzwau 15/7/2011, 6:18 pm

Je suis déjà ravi de l'entame des idées, et comme dit Wilco, la réflexion continue ou plutôt doit s'étendre
à tous et pourquoi pas, à terme, faire dans la mesure du possible un catalogue de nos propositions !
Je vais y aller moi aussi mais molo, le temps d'affiner et de hiérarchiser les idées; le sujet est vaste !
Et je vais choisir de partir sur ce qui existe !

Que sait-on du programme de la mandature actuelle : les 5 chantiers ânonnés partout comme l'alpha
et l'oméga d'un programme du gouvernement !
D'abord même en ne s'y tenant, on voit que tout ce qui a été prévu n'a pas été fait ou parfois même
n'a pas débuté; et pour cause ???
La première des choses à en dire c'est que les 5 chantiers ne constituent qu'un volet technique partiel
qui ne pouvait être que complémentaire !
On a oublié (exprès?) tout le volet "régalien" qui doit encadrer l'avènement d'un Etat de droit préalable
ou concomitant à toutes les acquisitions techniques !

Le comble, c'est que lorsqu'on va sur les site présidentiel, on y voit bien des propositions (non
datées mais vraisemblablement de la campagne passée !) dont on se demande si notre Président
s'en souvient encore, tant elles sont déjà toutes convenables mais personne n'y a songé dans
l'exercice effectif !

1° Le volet "régalien" c'est la paix, la sécurité des biens et des personnes qui exige d'abord des forces
de l'ordre, policiers et militaires devant la favoriser, d'où la construction d'une armée forte et républicaine !

C'est aussi l'autorité de l'Etat devant être présente partout, le respect de la loi, l'impunité et la cohésion
sociale qui exige une politique démocratique qui rassemble au lieu de diviser !

J'y reviendrai sans doute en détail !


2° Une priorité qui me tient à cœur qui coiffe presque tous les impératifs qu'on peut lister, c'est la présence
de l'Etat partout !
Si j'étais élu Président de la République, à côté de toutes les actions socio-économiques et culturelles et
autres, si je ne voudrais laisser qu'une seule trace dans l'histoire, c'est de construire pour ce pays une sorte
de GPS humain, social et géographique !
Je m'attellerais à reconstruire la présence de l'Etat partout dans le pays par une administration
(territoriale et nationale) avec sa logistique humaine, immobilière et mobilière qui commence par remettre
la territoriale jusqu'à la plus petite partout dans le pays comme au temps colonial avec un Etat civil qui
doit irriguer tout le territoire, donc un recensement ponctuel et renouvelé; personne dans le pays
ne devait être inconnu et les nouveaux-nés déclarés promptement !
A coté, aucun coin de la république ne devrait rester non identifié d'où un repérage géographique,
forestier et géologique minutieux !

Ce ne serait pas vraiment un chantier seul , mais le principal et le plus significatif d'où découleraient
et où déboucheraient beaucoup d'autres plus sectoriels, continu tout au long de mon mandat au mieux
sur 10 ans, ou le planifierais-je déjà pour le suivant ! !
J' y consacrerais alors un plan Marshal sur l'aide extérieure mais aussi sur nos deniers d'autant
que sa réalisation complète compte une part importante de l'industrialisation et du développement du pays !


On voit qu'il y a un vaste réseau technologique qui doit suivre et pourquoi pas le planifier pour
son terme dans 10 ans!
Il y a aussi un travail de cadastre qui doit renouveler la cartographie territoriale et la propriété
de chacun et de l'Etat !
Ici on voit qu'à côté il y a les infrastructure routières et ferroviaires et pourquoi pas aérienne et numérique
qui doivent suivre !
Problème contigu de l'électrification et celle complémentaire de l'eau potable et des télécommunications !

3° Voilà où les infrastructures routières, disais-je, plus diffuses jusqu'aux petits sentiers doit accompagner ce dess(e)in !
A côté ce sont les infrastructures sociales contingentes à cette présence de l'État partout;
les écoles de tout niveau en fonction du volume de la population (avec un impératif de professionnalisation
très tôt dans la filière qui doit servir notamment à rendre les campagnes vivables et viables, c'est dire
un impératif des débouchés, l'emploi étant prioritaire surtout pour les jeunes !) que je rendrais
toutes nationales dans la mesure où les confessionnels, les associatifs et les privés seraient contenus dans
un plan public et où les acteurs seraient rémunérés par l'Etat, quitte à ce que ces différences
tutelles les complètent !
Il y a le volet socio-sanitaire : centres de santé, dispensaires, petits et grands hôpitaux entreraient
aussi dans un vaste plan de politique sanitaire où la prévention surtout envers les enfants, les femmes
et les personnes âgées,
quitte encore ici que les confessionnels et les privés en obtiennent les tutelles
dont notamment dans le cadre d'une médecine de travail complémentaire aux centres sanitaires
qu'eux mêmes peuvent développer !

4° Il reste bien des priorités symboliques "politiques et des planifications économiques où parmi
ces dernières l'agriculture doit constituer un volet structuré et l'industrialisation toutes
d'abord nécessaires à l'autosuffisance nationale, un marché national viable et bien sûr l'exportation!
Comme nous sommes un pays minier et forestier, on voit l'impératif d'une production minière
restructurée (voir révision saine des contrats en lace) où l'exportation doit concerner en plus
des minerais de certains produits agricoles porteurs (café, coton...) doivent occuper
un volet intensif particulier où d'abord le privé sera le premier acteur !

La justice, le respect et l'instauration de la loi juste partout entrent aussi dans ce volet de
la présence de l'Etat que j'ai cité ci-haut qui doit commencer au bas de la population comme
du temps des belges dans les chefferies, les secteurs puis monter aux plus hauts niveaux !
Tout ceci demande des rémunérations correctes et régulières mais on doit les prendre comme
un investissement (social) réel, la présence de l'Etat favorise la production des richesses !

6° L'armée, la police... d'autant que sur une large partie du territoire, règne une guerre de basse
intensité qui tue physiquement et moralement et grève le trésor national de richesses importantes
dont les voisins tirent des profits maffieux immenses , l'Est devenu leur "hinterland" avec
malheureusement la complicité des nôtres !
Au delà se profile donc l'impératif de la défense de notre souveraineté nationale dont le moins
qu'on puisse en dire aujourd'hui; c'est qu'il y a bien une trahison de notre classe politique
qui justifie toutes les sanctions à leur égard !

7° Le changement des mentalités qui doit découler de l'exemplarité aux sommets de l'Etat, celle-ci
devant alors irriguer toute la société où l'éthique, la raison et l'efficacité partout doivent devenir
notre modèle à tous !
Le "comment" combien capital est à mon avis l'affaire des "professionnels politiques"
du moins actifs pour le moment mais comme nous devons tous être des "politiques" en notre qualité
des citoyens responsables, j'essayerai d'y revenir comme sur les autres points,
au fil de la discussion !
8° Etc, Etc, etc..........
A plus !


Compatriotiquement


Dernière édition par ndonzwau le 19/7/2011, 11:02 pm, édité 2 fois

ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT Empty Re: LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Message  Admin 15/7/2011, 6:32 pm

ndonzwau a écrit:Je suis déjà ravi de l'entame des idées, et comme dit Wilco, la réflexion continue ou plutôt doit s'étendre
à tous et pourquoi pas, à terme, faire dans la mesure du possible un catalogue de nos propositions !
Je vais y aller moi aussi mais molo, le temps d'affiner et de hiérarchiser les idées; le sujet est vaste !
Et je vais choisir de partir sur ce qui existe !

Que sait-on du programme de la mandature actuelle : les 5 chantiers ânonnés partout comme l'alpha
et l'oméga d'un programme du gouvernement !
D'abord même en ne s'y tenant, on voit que tout ce qui a été prévu n'a pas été fait ou parfois même
n'a pas débuté; et pour cause ???
La première des choses à en dire c'est que les 5 chantiers ne constituent qu'un volet technique partiel
qui ne pouvait être que complémentaire !
On a oublié (exprès?) tout le volet "régalien" qui doit encadrer l'avènement d'un Etat de droit préalable
ou concomitant à toutes les acquisitions techniques !

Le comble, c'est que lorsqu'on va sur les site présidentiel, on y voit bien des propositions (non
datées mais vraisemblablement de la campagne passée !) dont on se demande si notre Président
s'en souvient encore, tant elles sont déjà toutes convenables mais personne n'y a songé dans
l'exercice effectif !

1° Le volet "régalien" c'est la paix, la sécurité des biens et des personnes qui exige d'abord des forces
de l'ordre, policiers et militaires devant la favoriser, d'où la construction d'une armée forte et républicaine !

C'est aussi l'autorité de l'Etat devant être présente partout, le respect de la loi, l'impunité et la cohésion
sociale qui exige une politique démocratique qui rassemble au lieu de diviser !

J'y reviendrai sans doute en détail !


2° Une priorité qui me tient à cœur qui coiffe presque tous les impératifs qu'on peut lister, c'est la présence
de l'Etat partout !
Si j'étais élu Président de la République, à côté de toutes les actions socio-économiques et culturelles et
autres, si je ne voudrais laisser qu'une seule trace dans l'histoire, c'est de construire pour ce pays une sorte
de GPS social et géographique !
Je m'attellerais à reconstruire la présence de l'Etat partout dans le pays par une administration
(territoriale et nationale) avec sa logistique humaine, immobilière et mobilière qui commence par remettre
la territoriale jusqu'à la plus petite partout dans le pays comme au temps colonial avec un Etat civil qui
doit irriguer tout le territoire, donc un recensement ponctuel et renouvelé; personne dans le pays
ne devait être inconnu et les nouveaux-nés déclarés promptement !
A coté, aucun coin de la république ne devrait rester non identifié d'où un repérage géographique,
forestier et géologique minutieux !

Ce ne serait pas vraiment un chantier seul , mais le principal et le plus significatif d'où découleraient
et où déboucheraient beaucoup d'autres plus sectoriels, continu tout au long de mon mandat au mieux
sur 10 ans, ou le planifierais-je déjà pour le suivant ! !
J' y consacrerais alors un plan Marshal sur l'aide extérieure mais aussi sur nos deniers d'autant
que sa réalisation complète compte une part importante de l'industrialisation et du développement du pays !


On voit qu'il y a un vaste réseau technologique qui doit suivre et pourquoi pas le planifier pour
son terme dans 10 ans!
Il y a aussi un travail de cadastre qui doit renouveler la cartographie territoriale et la propriété
de chacun et de l'Etat !
Ici on voit qu'à côté il y a les infrastructure routières et ferroviaires et pourquoi pas aérienne et numérique
qui doivent suivre !
Problème contigu de l'électrification et celle complémentaire de l'eau potable et des télécommunications !

3° Voilà où les infrastructures routières, disais-je, plus diffuses jusqu'aux petits sentiers doit accompagner ce dess(e)in !
A côté ce sont les infrastructures sociales contingentes à cette présence de l'État partout;
les écoles de tout niveau en fonction du volume de la population (avec un impératif de professionnalisation
très tôt dans la filière qui doit servir notamment à rendre les campagnes vivables et viables, c'est dire
un impératif des débouchés, l'emploi étant prioritaire surtout pour les jeunes !) que je rendrais
toutes nationales dans la mesure où les confessionnels, les associatifs et les privés seraient contenus dans
un plan public et où les acteurs seraient rémunérés par l'Etat, quitte à ce que ces différences
tutelles les complètent !
Il y a le volet socio-sanitaire : centres de santé, dispensaires, petits et grands hôpitaux entreraient
aussi dans un vaste plan de politique sanitaire où la prévention surtout envers les enfants, les femmes
et les personnes âgées,
quitte encore ici que les confessionnels et les privés en obtiennent les tutelles
dont notamment dans le cadre d'une médecine de travail complémentaire aux centres sanitaires
qu'eux mêmes peuvent développer !

4° Il reste bien des priorités symboliques "politiques et des planifications économiques où parmi
ces dernières l'agriculture doit constituer un volet structuré et l'industrialisation toutes
d'abord nécessaires à l'autosuffisance nationale, un marché national viable et bien sûr l'exportation!
Comme nous sommes un pays minier et forestier, on voit l'impératif d'une production minière
restructurée (voir révision saine es contrats en lace) où l'exportation
de certains produits agricoles porteurs (café, coton...) doivent occuper un volet intensif particulier !

La justice, le respect et l'instauration de la loi juste partout entrent aussi dans ce volet de la présence de l'Etat
que j'ai cité ci-haut qu doit commencer au bas de la population comme du temps
des belges dans les chefferies, les secteurs puis monter aux plus hauts niveaux !
Tout ceci demande des rémunérations corrects et régulières mais on doit les prendre
comme un investissement (social) réel, la présence de l'Etat
favorise toute une production des richesses !

6° L'armée, la police... d'autant que sur une large partie du territoire, règne une guerre de basse
intensité qui tue physiquement et moralement et grève le trésor natioal de richesses importantes
dont les voisins tirent des profits maffieux immenses , l'Est devenu leur "hinterland" avec
malheureusement la complicité des nôtres !
Au delà se profile donc l'impératif de la défense de notre souvernaité nationale
dont le moins qu'on puisse en dire aujourd'hui; c'est qu'il y a bien une trahison de notre classe
politique qui justife toutes les sanctions à leur égard !

7° Le changement des mentalités qui doit découler de l'exemplarité aux sommets de l'Etat, celle-ci
devant alors irriguer toute la société où l'éthique, la raison et l'efficacité partout doivent devenir
notre modèle à tous !
Le "comment" combien capital est à mon avis l'affaire des "professionnells
politiques"
du moins actifs pour le moment" mais comme nous devons tous être des "politiques"
en notre qualité des citoyens responsables, j'essayerai d'y revenir comme sur les autres points,
au fil de la discussion !
8° Ect, Ect, etc..........
A plus !


Compatriotiquement
LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 337703
Admin
Admin
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT Empty Re: LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Message  Tsippora 15/7/2011, 10:28 pm

Laughing Laughing Laughing

Je partage aussi l'avis de notre comptriote CD et salue sa contribution. Mr Ndo, Admin, Arafat et les autres amis, je suis d'accord avec les priorités que vous avez énoncées. Pour ma part, la priorité des priorité serait les finances publiques. Il nous faut de l'argent pour nous attaquer à tous ces problèmes. On le trouve où, l'argent pour entreprendre la reconstruction du pays? Dans la valorisation de nos ressources et l'optimisation des activités commerciales et financières de l'État. En terme clair: lutte contre la corruption pour renflouer les coffres et commission chargée de faire l'audit de toutes les sociétés d'État et les secteurs lucratifs afin d'endiguer la corruption et surtout, de s'attaquer à la mégestion et au pillage des ressources étatiques.

Quelque part, toutes nos propositions s'inscrivent dans un effort de restauration de l'autorité de l'État, ou encore de l'instauration d'un État de droit, comme ne cesse de le marteler ya Tshitshi Razz Very Happy
Admin a écrit:
zalapauser a écrit:

J'espere que les membres de l'udps peuvent lire ce que tu as ecrit.
D'accord avec toi pour cette partie seulement Very Happy
Tsippora
Tsippora


Revenir en haut Aller en bas

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT Empty Re: LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Message  GHOST 16/7/2011, 12:49 am

[quote="congolaisdebout"]



Pour ramener la paix et la sécurité , faire appel aux partenaires extérieurs désireux à nous aider à construire une armée forte, signer le cas échéant des véritables accords de défense et de coopération militaire avec des objectifs précis à court, moyen et long terme, incluant notamment la construction de bases militaires aux quatre coins du pays, avec la logistique adaptée. Particulièrement à court terme, négocier la venue d’une force spéciale de moins de 5000 qui vont remplacer les forces militaires de la Monusco et vont se déployer avec les FARDC dans les zones encore troubles du pays pour ramener la sécurité. Cette force sera combattante, la RDC a les moyens de négocier sa présence en contractant officiellement un prêt (approuvé par le Parlement) qui sera remboursé sur une période à définir.
Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven sunny
Ces pays partenaires qui enverraient leurs soldats au sein d’une force spéciale multinationale, verraient leurs entreprises privilégiées, à compétences égales, pour l’obtention de contrats en RDC par rapport aux compagnies concurrentes provenant d’autres pays.

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 717878 LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 168951 LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 152108 BRAVO POUR CETTE APPROCHE INNOVATRICE

Depuis des années, nous attendons des réflexions innovatrices des congolais dans le domaine de la défense LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 293360 Cette fois ici, nous ne pouvons qu´être SATISFAIT de ce réalisme innovateur LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 152108 LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 152108 LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 152108

Bemol

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 170322 Recement á l´ULB, Tshitshi repondait á une question sur la défense..la première partie de sa réponse était bonne..car l´armée des masses avec le concept de circonscription n´est pas réaliste ni valable pour la RDC..Les dirigeants congolais ne peuvent pas "obliger" des jeunes gens á faire un service militaire obligatoire..dans une armée dont les conditions sociales et techniques sont très primitives LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 170322
La meilleure des options reste l´engagement volontaire vieux de l´EIC LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 774827 Il suffit de lire Machiavel dans son ouvrage "Le Prince" pour apprendre que les volontaires se battent mieux et longtemps
En Occident où les vielles démocraties possedent pourtant des ressources materielles et les infrastructures excelentes, le service militaire obligatoire est en regression LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 956485

La seconde partie de la réponse de Tshitshi qui affirme que nous ne sommes pas en guerre et il y a eu assez des guerres LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 170322 LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 978849 est tout simplement une absence de réalisme politique.
En effet, s´il devient président, il sera le premier á se rendre compte que l´État de DROIT dont il parle tant va avoir besoin des muscles d´une armée offensive face aux terroristes FDLR, LRA ou CNDP...face aux pays voisins predateurs, sa politique de bon voisinage ne va rien signifier sans une capacité militaire dissuasive capable d´imposer le respect des frontières nationales et de la souveraineté du Congo
Tshitshi se trompe La RDC DOIT se battre pour survivre et cette guerre OBLIGATOIRE ne peut être évitée LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 57158 En effet, si les congolais ne commencent pas á avoir une politique de defense agressive, offensive et dynamique dès l´an prochain..l´instabilité á l´Est va continuer.
Si Tshitshi pense qu´il est possible d´avoir des relations de bon voisinage avec Kagame et Museveni dont les congolais attendent des sanctions internationales après un jugement international sur le genocide des 6 millions des congolais LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 331854
Comment pense-t-il avoir des bonnes relations avec Kagame ou Museveni qui seront recherchés par la justice internationale et qui doivent envoyer leur généraux devant un tribunal international où ils ne peuvent que se retrouver en prison LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 375270
LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 170322

L´approche innovatrice que nous lisons ici est sans doute très realiste car AUCUN pays en Occident ne peut intervenir militairement au Congo sans "recevoir" quelque chose en échange de ce sacrifice LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 375270
Il faut sans doute "elargir" cette approche avec l´exploitation des minerais ou du petrole sans oublier le gaz de l´Est en faveur des pays qui vont envoyer les 5000 militaires capables de servir des "mentors" aux unités speciales des FARDC, tout en les encadrant pendant les combats, en fournissant les technologies militaires de pointe (drones de reconnaissance, hélico de transport, avions de transport, satelites de communication)..et construisant les infrastructures (bases et casernes)


En effet, la première des critiques contre Artémis en Ituri était cette absence de "suivie"..et d´une vision á long terme LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 375270 Ce que les dirigeants de la Transition n´avaient pas eu la "sagesse" de signer directement un traité militaire avec l´UE où les forces spéciales engagées en Ituri devaient aussi former ou entrainer des unités des forces speciales congolaises et construire des casernes ou bases militaires capables d´aider l´armée congolaise de stabilisée á long terme l´Ituri

Cette approche innovatrice devrait attirer l´attention des dirigeants de l´opposition sans doute LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 774827 Arrow á suivre
GHOST
GHOST


Revenir en haut Aller en bas

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT Empty Re: LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Message  ndonzwau 16/7/2011, 4:26 am

Vieux-frère Troll et les autres amis du forum,

Je vous propose une méthode sur ce sujet, elle vaut ce qu'elle vaut : çàd où elle aboutit
ou elle se trouve dépassée ! Et ce ne serait pas bien grave; l'essentiel étant que beaucoup
d'entre nous viennent y laisser éclore leurs idées !


Chacun à notre niveau d'habitant occidental a une idée ou une expérience de la gestion publique
démocratique et souvent plus ou moins saine dans nos différents pays ! En même temps chacun
de nous possède des spécialités ou a des préférences pour tel ou tel domaine et surtout a
une idée privilégie ici là !
Je propose donc qu'au delà de nos propositions générales chacun investisse un domaine idoine
où déjà il va nous confectionner son "programme"; quitte à le compléter avec les propositions
des autres par la suite !


Ainsi donc en face de notre ami Troll, habitué aux questions de la défense, je lui proose
le pôle de la défense;
j'attends que chacun d'entre nous choisisse à sa guise un pôle de la défense !
Merci alors, Mr Troll, de nous préparer dans la mesure de votre possible un programme de gouvernement
sur la défense, le plus structuré et le plus complet possible dans le cadre de notre forum qui
n'est pas un cahier de spécialités !
Un conseil, quand même, j'y tiens même si je sais que vous veillez à tout; n'oubliez pas
"intelligence" militaire, je veux dire les services secrets militaires !
(En effet je pense ic,i sans polémique aucune, à une discussion entre nous deux, vous n'étiez pas
aussi convaincu de la présence américaine chez les Rwandais; c'était bien secret mais depuis
j'espère que vous avez changé d'avis car les révélations ont succédé aux connaissances discrètes
ou confidentielles, la réalité de l'aide militaire américaine décisive en 1994 au Rwanda et en 1996
dans les troupes entrant au Congo ne fait plus aucun doute , comme l'assistance militaire américaine
logistique et humaine décisive auprès du Rwanda ! Voir par exemple dans le livre de Péan "Carnages"
en dehors de bien d'autres documents officiels aujourd'hui accessibles ! A l'époque, j'avais même
oublié (mais je n'étais pas pour un débat poussé, c'est vrai, évitant la polémique) les sources
et le livre de Braeckman "l'Enjeu Congolais" qui le révelait aussi ! Il y avait même
eu quelques morts américaines en 1996-97; c'est dire... Soit
C'est pour dire, moi j ne m'y connais pas, qu'il nous faut aussi si pas des plans secret mais
un secteur de l'Intelligence militaire optimale !

Aux autres amis d'opter chacun pour son domaine !
C'est simple; chacun a plus ou moins une spécialité par ses études ou ses préférences,
il proposera son domaine et l'investira en complémentarité à terme avec les avis des autres !


Compatriotiquement!

ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT Empty Re: LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Message  congolaisdebout 16/7/2011, 2:48 pm

Bonjour chers compatriotes,

Merci pour vos réactions, cet échange est utile.Je voudrais réagir spécifiquement sur la question de la mobilisation des ressources dont a parlé notre sœur Tsippora. Comment obtenir les fonds colossaux nécessaires pour reconstruire notre pays et le mettre sur la voie du développement global pour le bien de son peuple ?

Je pense sur ce point qu’il faut avoir le courage de regarder la réalité en face et de considérer que malgré son énorme potentiel en ressources naturelles diverses, notre pays n’est pas capable jusqu’ici à en tirer judicieusement profit. Aussi, notre souveraineté sur nos terres et nos ressources ne sont que des chimères car, nous ne sommes pas « maîtres chez nous » !

Par conséquent, une des mesures radicales que je pense que nous devrions prendre est d’accepter de céder pour un temps une partie de notre patrimoine sous une forme de cogestion en vue de le voir fructifier avec le soutien de partenaires intéressés et de se servir des revenus issus de ce deal pour rebâtir notre État et développer notre pays.

Au lieu de procéder de cette manière dans plusieurs secteurs de l’économie, je propose que l’on agisse ainsi seulement sur un seul domaine et un seul patrimoine national : le barrage d’Inga.

Je ne vais pas entrer ici dans tous les détails mais, la problématique de l’énergie est capitale pour le reste du monde, l’Afrique et la RDC. Tout projet serieux dans ce domaine est voué au succès ! Donc, en signant un accord de développement du plein potentiel d’INGA (INGA 3 et le Grand Inga) avec des partenaires privés internationaux sérieux, nous accepterons en même temps de créer autour de la zone du Grand Inga, incluant la ville de Muanda, une zone franche industrielle et des services avec un aéroport et un statut spécial au niveau administratif (Genre une Autorité directement nommée par Kinshasa et dans chaque service de l’État, acceptons la présence des représentants des partenaires privés reliés au projet mais de nationalité congolaise).

Attention, il ne s’agit pas ici du projet « emphytéose Muanda » car, nous ne céderons pas notre souveraineté sur ce territoire mais, nous aménagerons un cadre de gestion administratif spécial (sorte de cogestion mais avec une prééminence de la part du GVT de la RDC) et des avantages fiscaux importants, en plus de fournir des infrastructures de qualité pour attirer des compagnies du monde entier. La sécurité y sera assurée conjointement par l’armée et la Police congolaise et des compagnies privées de sécurité financées par les partenaires au développement de la Zone Franche et du Grand Inga. Le matériel de ces compagnies et leurs équipes seront surveillés et préalablement approuvés par les autorités congolaises. Une base des forces spéciales de la RDC sera construite dans la zone.

Les compagnies du monde auront accès à un aéroport moderne, de l’électricité à très faible coût et fiable, le port en eau profonde ne sera pas loin pour exporter les produits, la main d’œuvre provenant de Kinshasa et des pays voisins aussi sera disponible et toutes ces compagnies pourront exporter leurs productions dans le monde entier sans tracas.

Je termine juste en citant q.q. gains directs pour la RDC :
Le Grand Inga sera construit avec de l’argent frais provenant des autres car nous n’en avons pas actuellement. Toute la contrepartie financière des besoins en consommation de la zone franche reviendra aux partenaires privés qui ont financé la construction des barrages. Le reste de la production électrique servira à fournir une partie de la RDC et à l’exportation vers des villes étrangères. Les revenus de cette partie seront partagés pour 2/3 pour les partenaires financiers et 1/3 pour la RDC jusqu’au remboursement total du montant investi dans la construction des barrages + intérêts.
Ensuite, le rapport sera inversé : 2/3 pour la RDC et 1/3 pour les partenaires financiers.
La Zone Franche va créer des emplois, des compagnies du monde entier vont y venir, la RDC va y gagner aussi car toutes les productions devront être estampillées « Made in DRCongo ». Ainsi, dans le monde entier, on verra des produits de qualité fait en RDC.
De plus, une taxe unique sera applicable dans cette zone franche. Je propose une taxe unique de 5 % sur tout (revenus des entreprises, salaires, droits de douane, etc.). Par contre, à compétences égales, les compagnies de la zone franche auront l’obligation d’employer d’abord un congolais. Il n’y aura pas de salaire minimum dans la zone franche. Les permis de travail seront obligatoires pour les étrangers mais leur obtention sera facilitée en q.q. jours.
Des casinos et autres cadre de loisirs modernes seront ouverts et tout le monde bénéficiera de l’avantage d’une taxe unique de 5 %.
En termes financiers directs et rapidement mobilisable (la question de Tsippora), dès que cet accord sur le Grand Inga et la Zone Franche est signé, la RDC pourra aller obtenir des fonds importants « qu’elle gagera » sur ses revenus futurs provenant de l’exploitation du Grand Inga et des 5% de taxes dans la zone franche. Ce sont des milliards de $ que nous pouvons aller chercher rapidement, sous forme de prêts sur les marchés financiers car, le fait de signer un accord avec des compagnies privées sérieuses pour développer le Grand Inga et la zone franche, va crédibiliser la RDC et son gouvernement et faciliter l’obtention de prêts. Surtout, les compagnies privées qui vont s’engager dans l’accord seront « parrainées » par leurs États respectifs qui apporteront leur caution au deal.

Ces milliards de $ que nous obtiendrons en gageant sur nos revenus futurs dans la Zone Franche et le Grand Inga, serviront alors à développer la Région du Bas-Congo à hauteur de 40 % (car c’est elle qui est la source de ces fonds grâce à Inga) et le reste de l’argent ira au développement des autres priorités nationales ailleurs dans le pays.
La réflexion continue mais, je pense que nous avons là une piste sérieuse pour vite mobiliser des fonds pour le pays, sans hypothéquer plusieurs de nos ressources (mines, pétroles etc.) et sans vendre notre patrimoine !

Salut patriotique,
CD

congolaisdebout


Revenir en haut Aller en bas

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT Empty Re: LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Message  Cavalier 16/7/2011, 5:30 pm

congolaisdebout a écrit:Bonjour chers compatriotes,

Merci à celui qui a lancé ce sujet si important. Je n’interviens plus depuis longtemps sur le forum, même si je passe souvent vous lire.
Sur ce sujet, je pense qu’il faut d’abord marquer les esprits par des gestes forts et susceptibles de créer un « électrochoc » pour secouer les congolais et montrer que même par des mesures « simples », le changement peut commencer à se faire sentir.
Obligation à tous les responsables de remettre une liste de leur patrimoine dans les 30 jours suivants leur entrée en fonction.

Ensuite, clarifiez la rémunération des responsables de l’État. Je en dis pas qu’ils doivent avoir un salaire de misère mais, un peu plus de décence et de transparence pour montrer à la population que tout le monde est conscient des sacrifices à faire pour reconstruire notre Congo. Le président aura un salaire connu et fixe, avec des avantages raisonnables pour la dignité de sa fonction et l’honneur du pays. En plus, il aura un budget discrétionnaire important voté par le Parlement pour des « dépenses de souveraineté ». Il devra rendre un rapport annuel à une commission du Parlement sur l’usage général de « ces fonds secrets » qui sont souvent nécessaires pour des raisons d’État. Ce rapport sera validé par la Commission Parlementaire assermenté mais ne sera pas rendu public car couvert par le « Secret défense ».
Ces quelques mesures de gestion transparente auront des incidences positives sur plusieurs plans dans la pratique de la gestion de la chose publique chez nous et dans l’esprit de la population qui veut voir naitre un « Congo nouveau ».



Réhabiliter en urgence quelques infrastructures symboliquement marquantes pour le pays comme par exemples, les 3 grandes universités nationales (UNIKIN, UNIKIS et UNILU), l’Hôpital dit Mama Yemo, les locaux de la RTNC, la Villa Présidentielle du Mont Ngaliema (plus les bureaux du Mt-Ngaliema) et celle des hôtes de marque (Palais de marbre, qui doit retrouver sa vocation de résidence des hôtes du pays).
Bref, tout en s’embarquant dans des nouveaux grands chantiers de plusieurs années, n’oublions pas de remettre en état ce qui existe déjà. En q.q. mois de travail sérieux, on peut réhabiliter ces quelques édifices de références.
Je suis tout a fait d'accord avec les propositions ci desssus selon l'ordre dans lequel elles sont exprimees...Surtout la clarification sur la remuneration des responsables de l'Etat.

Mais comme l'avait declare Libre Examen, ceux la qui vont diriger le CONGO de l'avenir ont cette RESPONSABILITE de ns donner le nouveau concept du POUVOIR...LA RDC n'est pas une propriete privee, ns devrions etre claire la dessus, car jusque la c'est l'impression que ns donnent ce qui ont toujours dirige ce pays. La Nation Congolaise n'est pas une propriete privee du president et de son clan.

Comment en arrivez la, si ns n'avons pas de dirigeants a l'Esprit Superieur Question Des dirigeants qui voient linteret de la Nation d'abord, Des Hommes Integres et superconscients...Ns avons besoin des dirigeants simples Citoyens. C'est par eux que doit venir cet exemple.

Et puis, ces dirigeants politiques doivent expliquer et demontrer au peuple qu'il n'existe aucun magic bullet pour transformer du jour au lendemain l'economie de ce pays. Ils doivent mettre le peuple au courant de la situation economique dans laquelle le pays est plongee. Ces dirigeants ont le droit de tirer l'attention de la population sur l'importance du Travail bien fait dans l'amour bien fait.

Limiter les extravagances des haut -fonctionnaires de l'etat...Comment expliquer les richesses mal acquies de tous ces haut-fonctionnaires d'etat dans un pays appauvri par de nombreuses annees de dictature et qui se trouve parmi les plus demunis de la planette Question

Thomas Sankara avait propose aux membres de son gouvernement de rouler qu'en PEUGEOT REJETTANT les voitures luxueuses[je ne propose pas cela, mais you get the idea]...Vu la conjocture actuelle, l'etat dans lequel se trouve l'Economie de la Nation, les hommes politiques doivent afficher un profil bas, a mon avis ils n'ont meme pas envie d'afficher un profil bas, ce serait une attitude correcte qui refleterait l'etat actuel des choses...

ILS DOIVENT EXPLIQUER AU PEUPLE QUE LE PAYS A UN LONG PARCOURS A FAIRE SUR CE PLAN, ET QUE NS DEVRIONS TOUS Y METTRE AU TRAVAIL HONNETE ET SERIEUX...THERE'S NO MAGIC BULLET... Exclamation

...A SUIVRE...[FAUTE DE TEMPS...]

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG
Cavalier
Cavalier


Revenir en haut Aller en bas

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT Empty Re: LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Message  GHOST 16/7/2011, 6:16 pm

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 375270 Troll decline LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 375270

Troll ne peut pas s´engager á prendre la tête des propositions sur la défense LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 375270 Nous sommes disponibles pour apporter des complements "technologiques" capable d´enrichir les idées des intervenants dans ce domaine.

Nous saluons une fois de plus l´initiative de Congolaisdebout.. santa
GHOST
GHOST


Revenir en haut Aller en bas

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT Empty Re: LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Message  ndonzwau 16/7/2011, 7:55 pm

Mister Troll, ce n'est rien, je disais que ma proposition valait ce qu'elle valait; en revanche,
il est de notoriété publique sur ce forum que vous disposez des capacités pour parler défense,
vous avez vos idéees et donc des propositions, tout ce que j'avais à dire par ailleurs, dans ce cas-ci,
c'est qu'en place de vous (nous) orienter vers la direction d'un pôle par l'un de nous ou au lieu
de nous propser de de complémenter les propositions des autres, il est plus logique que nous attendions
de vous vos propositions complètes dans l'état; après nous en aurons devant nous un paquet, tout fait nombre,
et nos forumeurs ou nos lecteurs externes s'en feront chacun son idée ou leurs recettes !
Voilà !

Ailleurs, je me permets de joindre un début de réflexion sur ce point que je viens de lire chez
un Compatriote, Mayoyo Bitumba Tipo Tipo (en passant, quelle idée ce patronyme ou surnom d'un esclavagiste
notoire et sanguinaire TipoTipo, passons...) ! Il n'entre pas vraiment dans le vif du sujet mais parle
du tribalisme, régionalisme, clientélisme et favoritisme qui président à la sélection des officiers de l'armée !
Il va sans dire que c'est un fléau africain dont il nous faut sortir un jour, c'est clair...
A l'occasion, il témoigne de de sa tentative d'entrer dans la Garde Civile où vous officiâtes...
A plus...


"Véritables armée et police nationales. Oui, mais comment ?
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=6649
En vivant et en restant à l’écoute des hommes politiques congolais, il est fréquent de les entendre marteler leur volonté d’instaurer une « véritable démocratie » ou un Etat de droit dans leur pays, en lieu et place de la démocratie de façade qui y a élu domicile depuis les élections générales et présidentielles de 2006. S’adressant à « pas moins d’un millier de Congolais » de Belgique et d’ailleurs en Europe le 9 juillet dernier dans l’auditoire Emile Janson de l’Université Libre de Bruxelles, le candidat Tshisekedi wa Mulumba n’a pas dérogé à la règle générale. « Pour lui, écrit Baudouin Amba Wetshi, à force de considérer la détention d’une parcelle du pouvoir comme un droit personnel et non comme un service à rendre à la collectivité, les Congolais ont, depuis 50 ans, contribué à la régression de leur pays ». Aussi l’orateur a-t-il proposé à son peuple « de rattraper ce retard en dix ans » ; ce qui laisserait entendre qu’il a un plan détaillé à ce sujet. Traçant ses priorités, Tshisekedi a noté avec raison que la sécurité nationale venait en tête avec la « création » d’une « véritable armée nationale » ainsi que d’une « véritable police nationale ».
Tout homme politique, même le plus médiocre, est capable de faire une telle déclaration. A quelques mois de l’élection présidentielle, nous estimons qu’il aurait été plus utile pour les Congolais d’apprendre comment Tshisekedi comptait créer de véritables armée et police nationales. Une telle réponse devrait figurer dans le programme de son parti afin d’être partagée ou rejetée par les Congolais ou les autres formations politiques. Elle devrait guider l’action du candidat une fois devenu chef d’Etat. Elle devrait servir de repère pour le peuple dans son jugement de l’action du nouveau pouvoir. On notera qu’en l’absence d’une réponse claire sur un sujet d’une importance aussi capitale pour un Etat devenu le ventre mou ou encore la risée de toute l’Afrique, la bonne volonté affichée par le candidat peut à tout moment se transformer en désenchantement. Et les désenchantements demeurent malheureusement le plus grand dénominateur commun des pouvoirs congolais et africains.
Témoignage sur cette question épineuse
(...)
Identification du virus
(...)
Comment éradiquer le fléau ?

Pour une question aussi essentielle qu’existentielle, une priorité des priorités, un candidat à l’élection présidentielle ne doit pas se contenter d’afficher sa volonté réformatrice. Il doit clairement expliquer comment il compte s’y prendre. Ceci est d’autant plus important que les systèmes démocratiques en vigueur dans les pays africains se sont avérés incapables d’éradiquer ce fléau. Et pour cause! Imaginons un instant Tshisekedi dans la peau de président de la république à la suite de prochaines élections, ce que l’immense majorité de Congolais devrait souhaiter vivement. Il y aurait un court et un long terme dans sa volonté de doter la nation de « véritables » armée et police nationales. Généralement, le long terme ne voit jamais le jour à cause des dangers inhérents au court terme. En effet, une fois devenu président, les institutions dites démocratiques du pays laisseraient les mains libres à Tshisekedi dans la nomination aux postes de commandement de ces deux pilliers du pouvoir par excellence. Quelque soit la compétence de ceux qui seraient ainsi nommés, ils ne resteraient pas moins liés au nouveau chef d’Etat par une relation clientéliste. Et quant le clientélisme s’installe dans les rouages de l’Etat dès le départ d’un nouveau gouvernement, il y a très peu de chance que la réforme voit le jour ou qu’elle arrive à son terme.
Pour éviter ce travers généralisé à l’échelle continentale, tout candidat à l’élection présidentielle devrait clairement expliquer sur base de quels critères objectifs il procéderait aux nominations afin d’éviter tout favoritisme et clientélisme politiques. Sa stratégie devrait se retrouver sur la table des négociations avec les formations politiques qui souhaiteraient soutenir sa candidature. C’est seulement de cette manière qu’on pourrait donner sa chance au long terme, qui résulterait des états généraux de ces corps constitués de l’Etat afin qu’ils soient enfin indépendants et neutres avec des critères d’ascension bien déterminés. Il va sans dire que même les grandes lignes de la réforme finale devraient être déjà clairement exposées dans le programme du parti.
Conclusion
Que les masses populaires acclament les politiciens à chacune de leurs apparitions en public, cela se comprend. Par essence, une masse ne réfléchit pas. Mais que les élites intellectuelles et politiques en fassent de même, il y a de quoi douter de notre capacité à nous assumer pleinement et à soigner ce grand malade qu’est notre pays. On veut construire des démocraties comme en Occident. Mais on exècre la tache ingrate de la réflexion qui fait pourtant la force de tout parti politique en Occident. Pourtant, chaque parti congolais ou africain compte en son sein de nombreux intellectuels. Quels rôles y jouent-ils ? Pourquoi des partis politiques ayant de longues années d’existence à l’instar de l’UDPS n’apportent-ils pas des réponses claires et écrites aux grandes questions ou priorités nationales qu’ils soulignent pourtant facilement ?
Il est temps que de tels intellectuels naissent et se manifestent pour orienter l’action des partis politiques pour que nous ne soyons pas d’éternels consommateurs des pensées et stratégies politiques venues d’ailleurs. A l’approche des élections, chaque parti politique devrait mettre en avant un programme écrit sur toutes les questions brulantes de l’heure et chacune des sorties publiques de ses leaders devrait être soutenue par la distribution des réponses écrites sur ces questions. Dans le cas contraire, le parti naviguerait à vue une fois arrivé au pouvoir, avec tous les dangers qu’une telle navigation suppose."

Compatriotiquement!

ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT Empty Re: LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Message  Cavalier 16/7/2011, 8:24 pm

ndonzwau a écrit:Aussi l’orateur a-t-il proposé à son peuple « de rattraper ce retard en dix ans » ; ce qui laisserait entendre qu’il a un plan détaillé à ce sujet. Traçant ses priorités, Tshisekedi a noté avec raison que la sécurité nationale venait en tête avec la « création » d’une « véritable armée nationale » ainsi que d’une « véritable police nationale ».

(...)
Identification du virus
(...)
Comment éradiquer le fléau ?


Pour une question aussi essentielle qu’existentielle, une priorité des priorités, un candidat à l’élection présidentielle ne doit pas se contenter d’afficher sa volonté réformatrice. Il doit clairement expliquer comment il compte s’y prendre. Ceci est d’autant plus important que les systèmes démocratiques en vigueur dans les pays africains se sont avérés incapables d’éradiquer ce fléau. Et pour cause! Imaginons un instant Tshisekedi dans la peau de président de la république à la suite de prochaines élections, ce que l’immense majorité de Congolais devrait souhaiter vivement.

Conclusion

Que les masses populaires acclament les politiciens à chacune de leurs apparitions en public, cela se comprend. Par essence, une masse ne réfléchit pas. Mais que les élites intellectuelles et politiques en fassent de même, il y a de quoi douter de notre capacité à nous assumer pleinement et à soigner ce grand malade qu’est notre pays. On veut construire des démocraties comme en Occident. Mais on exècre la tache ingrate de la réflexion qui fait pourtant la force de tout parti politique en Occident. Pourtant, chaque parti congolais ou africain compte en son sein de nombreux intellectuels. Quels rôles y jouent-ils ? Pourquoi des partis politiques ayant de longues années d’existence à l’instar de l’UDPS n’apportent-ils pas des réponses claires et écrites aux grandes questions ou priorités nationales qu’ils soulignent pourtant facilement ?


Il est temps que de tels intellectuels naissent et se manifestent pour orienter l’action des partis politiques pour que nous ne soyons pas d’éternels consommateurs des pensées et stratégies politiques venues d’ailleurs. A l’approche des élections, chaque parti politique devrait mettre en avant un programme écrit sur toutes les questions brulantes de l’heure et chacune des sorties publiques de ses leaders devrait être soutenue par la distribution des réponses écrites sur ces questions. Dans le cas contraire, le parti naviguerait à vue une fois arrivé au pouvoir, avec tous les dangers qu’une telle navigation suppose." [/i]

Compatriotiquement!
Tt politicien qui affirmerait qu'il autrait un plan detaille pour eradiquer ce fleau en 10 ans serait un utopiste ou un menteur.

A mon avis, ce qu'il faut a cet Etat Congolais c'est d'abord reconnaitre que la Nation Congolaise, le corps geographique n'est pas malade, mais c'est plutot le citoyen, le Monsieur Congolais qui doit etre soigne a tout prix.

Il l'a bien souligne lui meme et je lui en felicte pour cela:
« Pour lui, écrit Baudouin Amba Wetshi, à force de considérer la détention d’une parcelle du pouvoir comme un droit personnel et non comme un service à rendre à la collectivité, les Congolais ont, depuis 50 ans, contribué à la régression de leur pays ».

Voila, c'est la ou qu'il faudrait focaliser tous les efforts, car la 1ere richesse d'une nation c'est son Peuple, d'une Entreprise c'est son personnel.

-Reprogrammer la nation: Destruction de la Culture du Ndombolo

-Preparer la Jeneusse pour prendre la releve: Changement du programme scholaire

Bref UN GROS BOULOT...Il ns suffit de partir sur de bonnes bases...IT'S NOT A STRAIGHT-JACKET, IT'S ALWAYS A WORK IN PROGRESS...


_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG
Cavalier
Cavalier


Revenir en haut Aller en bas

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT Empty Re: LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Message  ndonzwau 17/7/2011, 3:50 am

Aprèe les excellents Ma Tshippo, Mr CD, et les autres, je me hasarde à un avis sur un sujet,
l'économie, c'est vrai que je maîtrise mal !
Mais qui en doute encore; c'est là un oint capital qu'a levé Ma Tshippo : l'argent est le nerf de la guerre,
donc de toute politique !

J'approuve globalement les propositions de Mr CD, mais en même temps je me dis :
1° que c'est ce qui, à mon humble entendement, a été fait jusque là, le gage de nos richesses,
avec par exemple le contrat chinois...
2° qu'il s'agira d'urgence au lendemain de l'élection, surtout si il y a alternance ! C'est dire que
les démarches de nouvelles concessions, si pertinentes soient-elles, risquent de ne pas trop
aider aux besoins qui se présenteront !

Allons-y alors (à ma mesure de profane) en nous demandant de quoi dispose un Etat ?
Des recettes fiscales et des fruits des actions ou participations dans les entreprises
(Gecamines, Miba, et autres grandes entreprises...)et des recettes douanières et autres fiscalités !
On peut douter, malgré les affirmations actuelles de bonne gestion et de bénéfices par la Banque Nationale
(déjà Breton Woods vient de lui reprocher dernièrement des manques) que le nouveau pouvoir
y retrouve suffisamment sur quoi fiancer ses projets !

Il peut donc avoir besoin même sans chasse aux sorcières d'y mettre de l'ordre et au besoin récupérer
un peu ici-là chez les coupables !
Je me dis alors que non seulement il faut installer une discipline financière maximale partout d'où
les recettes sont attendues pour éviter d'autres fuites, mais aussi chercher des fonds ailleurs dans l'urgence !
Quiite donc à se mettre en chasse des détournements d'avanti !
Ainsi comme je l'ai appris de la Côte d'Ivoire dernièrement, nous serons obligés dans un premier temps
à demander à l'extérieur 'une aide substantielle (à bien négocier, aide signifie prêt et pourquoi pas
sur les prévisions des gages dont parle Mr CD !

Il va alors se poser aussi la question des contrats qui existent, notamment ceux avec les Chinois,
importants mais qui tous n'ont pas été décaissés et en cours d'applicaton sur le terrain
qu'il faudra peut-être débroussailler !
Cela veut dire que l'alternance devra avoir besoin d'un pôle diplomatico-économico-fiancio-commercial
solide pour gérer tout ça surtout ans l'urgence qui sera la sienne, elle aura besoin des liquidités
qui ne pourront venir en grande partie que de l'extérieur ! dans un premier temps à gager sur nos potentialités
A plus...

Compatriotiquement!

ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT Empty Re: LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Message  lino 17/7/2011, 4:24 pm

congolaisdebout a écrit:Bonjour chers compatriotes,

Merci pour vos réactions, cet échange est utile.Je voudrais réagir spécifiquement sur la question de la mobilisation des ressources dont a parlé notre sœur Tsippora. Comment obtenir les fonds colossaux nécessaires pour reconstruire notre pays et le mettre sur la voie du développement global pour le bien de son peuple ?

Par conséquent, une des mesures radicales que je pense que nous devrions prendre est d’accepter de céder pour un temps une partie de notre patrimoine sous une forme de cogestion en vue de le voir fructifier avec le soutien de partenaires intéressés et de se servir des revenus issus de ce deal pour rebâtir notre État et développer notre pays.

Au lieu de procéder de cette manière dans plusieurs secteurs de l’économie, je propose que l’on agisse ainsi seulement sur un seul domaine et un seul patrimoine national : le barrage d’Inga.

Je ne vais pas entrer ici dans tous les détails mais, la problématique de l’énergie est capitale pour le reste du monde, l’Afrique et la RDC. Tout projet serieux dans ce domaine est voué au succès ! Donc, en signant un accord de développement du plein potentiel d’INGA (INGA 3 et le Grand Inga) avec des partenaires privés internationaux sérieux, nous accepterons en même temps de créer autour de la zone du Grand Inga, incluant la ville de Muanda, une zone franche industrielle et des services avec un aéroport et un statut spécial au niveau administratif (Genre une Autorité directement nommée par Kinshasa et dans chaque service de l’État, acceptons la présence des représentants des partenaires privés reliés au projet mais de nationalité congolaise).
Attention, il ne s’agit pas ici du projet « emphytéose Muanda » car, nous ne céderons pas notre souveraineté sur ce territoire mais, nous aménagerons un cadre de gestion administratif spécial (sorte de cogestion mais avec une prééminence de la part du GVT de la RDC) et des avantages fiscaux importants, en plus de fournir des infrastructures de qualité pour attirer des compagnies du monde entier. La sécurité y sera assurée conjointement par l’armée et la Police congolaise et des compagnies privées de sécurité financées par les partenaires au développement de la Zone Franche et du Grand Inga. Le matériel de ces compagnies et leurs équipes seront surveillés et préalablement approuvés par les autorités congolaises. Une base des forces spéciales de la RDC sera construite dans la zone.
Les compagnies du monde auront accès à un aéroport moderne, de l’électricité à très faible coût et fiable, le port en eau profonde ne sera pas loin pour exporter les produits, la main d’œuvre provenant de Kinshasa et des pays voisins aussi sera disponible et toutes ces compagnies pourront exporter leurs productions dans le monde entier sans tracas.

Mr CD,

Votre idée est bonne mais elle n'est pas neuve.
L’actuel gouvernement de J Kabila a déjà avancé des projets dans ce sens sans pour autant créer une zone franche (perte fiscale) et une zone de cogestion(perte de souveraineté).
Vous n'avez pas précisé avec quel argent allez vous construire les infrastructures aéroportuaires ???
Et pour le port en eau profonde allez vous poursuivre le projet de l'actuel gouvernement???
Avec quel taux d’intérêt comptez vous gagez les revenus futur de cette zone franche sachant que la RDC est un pays à risque :6$ pour 1 $ comme le faisait Mobutu???
Paradoxalement, Inga-3 est plus vivant que jamais, parce qu’un investisseur puissant s’est présenté. Il s’agit de la brittanno-australienne BHP Billiton, première entreprise minière mondiale. BHP Billiton a l’intention de construire une usine d’aluminium à Moanda, sur la côte atlantique du Congo, pour laquelle il aura besoin de grandes quantités d’électricité. Inga-3 devrait livrer cette quantité à, on l’a vu, prix bas. Un nouveau port à eau profonde, à construire à Moanda, devrait accueillir les livraisons des matières premières pour l’usine et essentiellement la bauxite et l’alumina de la Guinée (où BHP Billiton a entre autres pris une participation dans l’exploitation de la bauxite de Sangaredi). Que l’option BHP/Inga-3 ait été favorisée par le Congo, a été critiqué en Afrique australe. D’un côté la RDC remporte un investissement d’un acteur mondial, ce qui peut convaincre d’autres grandes entreprises à mettre le pied au Congo ; de l’autre côté, Inga-3 serait construite pour les besoins d’un seul client.

Par rapport à la taille de Inga-3, BHP Billiton aurait déjà plaidé pour une capacité de production plus réduite de 2000 à 2500 Megawatt et donc fort inférieure au projet de Westcor qui allait jusqu’à 5000 Mw. Reste à voir si Inga-3 se concrétise. Parce que, comme l’ont observé plus d’un, ces nouveaux projets pour Inga sont comme le monstre du Loch Ness : il montre parfois la tête, mais c’est pour ensuite disparaître sans qu’on sache pour combien de temps. Cette analyse, faisant suite à une mission en RDC en juin 2001, a été réalisée en collaboration avec le centre d’expertise CRE-AC et débouchera sur plusieurs publications à l’automne 2011 et en 2012.


http://www.7sur7.cd/index.php?option=com_content&view=article&id=22145%3Achantier-electricite--depuis-2007-la-rdc-la-bm-la-bei--au-chevet-de-la-snel&catid=14%3Alavenir&lang=fr

Enfin, le gouvernement congolais poursuit la mobilisation de fonds pour la construction d’un port en eau profonde à Banana, un projet vieux de plus de quinze ans qui ne s’est toujours pas matérialisé. Ce projet intéresserait aussi les miniers.

L’exploitation des métaux et des minerais de la province –or, diamant, bauxite, cuivre, plomb, zinc, vanadium, phosphates, sables bitumineux…– est encouragée par l’exécutif provincial. Des compagnies ont déjà manifesté leur intérêt : notamment le brésilien King Making pour le diamant et l’or, Congo Bitume-SRM et l’indien Spice Energy pour les sables bitumineux de Mavuma, ainsi qu’une société sud-africaine pour le phosphate du Bas-Fleuve.

Toutefois, le plus important projet, qui créerait 3 000 emplois directs et 12 000 indirects, reste celui du géant minier BHP Billiton. Ce dernier envisage de construire près de Moanda une fonderie d’aluminium, qui traiterait la bauxite locale ainsi que de l’alumine importée de Guinée et d’Australie. Un investissement de 3milliards de dollars pour une capacité de production de 800 000 tonnes d’aluminium par an. Reste à régler la question de l’énergie nécessaire à l’infrastructure. D’où l’intérêt porté par le groupe australo-britannique à la construction de la centrale hydroélectrique d’IngaIII (voir p.79), dont il cofinance les études de faisabilité.


http://www.starafrica.com/en/news/detail-news/view/de-lor-noir-a-lor-gris-15005.html

lino
lino


Revenir en haut Aller en bas

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT Empty Re: LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Message  Cavalier 17/7/2011, 6:31 pm

On a oublie un element cle dans cet ordre de priorite pour UN CHNGEMENT REEL AU CONGO:

KABILA DOIT DEGAGER...Il ne fait pas partie de ce programme du CONGO de l'AVENIR...

On a pas besoin de lui, ni de ses 5 Chantiers, qu'il aille les realiser au Rwanda ou en Tanzanie Exclamation

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG
Cavalier
Cavalier


Revenir en haut Aller en bas

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT Empty Re: LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Message  GHOST 17/7/2011, 6:34 pm

What a Face Ndenge ezali

BO ZONGA NA RWANDA pirat
GHOST
GHOST


Revenir en haut Aller en bas

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT Empty Re: LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Message  lino 17/7/2011, 7:14 pm

NON,
Ceux qui sont à la base de nos misères en RDC (et ceux qui les soutiennent) DOIVENT RESTER EN EXIL ou RENDRE l'argent du peuple.
Les DSP,GARDES CIVILES,CENERI,HIBOUX, MUKOMBOSO... DOIVENT RESTER EN E X I L ...et mourir AU MAROC.
On n'a plus besoin d'eux en RDC
lino
lino


Revenir en haut Aller en bas

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT Empty Re: LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Message  Cavalier 17/7/2011, 8:02 pm

L'EXIL C'EST LE PROCHAIN SORT DE KABILA...la ou il va realiser ses projets de 5 chantiers...KAKA NZETE OYO BA MATELAKA, YANGO PE BAKITELAKA... Laughing Cool NZELA YA MOKUSE YANGO OYO Arrow TANZANIE Laughing

_________________
L'originalité est un des grands principes du romantisme.

ALPHA DOG
Cavalier
Cavalier


Revenir en haut Aller en bas

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT Empty Re: LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Message  ndonzwau 18/7/2011, 3:27 am

"Questions directes à Etienne Tshisekedi wa Mulumba
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=6652
(.........................................)
Faisons un peu de la «futurologie politique». Le 6 décembre prochain, vous êtes élu Président de la République démocratique du Congo. Quelles sont les trois premières mesures que vous allez annoncer?
La première mesure consiste à moraliser la société congolaise.
En faisant quoi, concrètement ?
Par un «discours moral», je vais exhorter les citoyens à réapprendre à faire la distinction entre le bien et le mal.
Depuis l’accession de notre pays à l’indépendance, notre peuple a perdu le sens des valeurs. Notre peuple a perdu ses repères. Notre peuple a perdu la capacité de faire la distinction entre l’intérêt général et l’intérêt particulier. L’intérêt public et l’intérêt privé. J’entends rappeler à la population que l’exercice d’une parcelle de responsabilité est une charge. C’est un service à rendre à la communauté. Quand on est chef de l’Etat ou ministre, c’est avant tout pour servir la collectivité.
Pensez-vous changer la mentalité des Congolais rien que par une «causerie morale» ?
Il faut bien commencer quelque part. L’UDPS a l’ambition d’exercer le pouvoir afin de réformer la société congolaise.
Les deux autres mesures…
La deuxième mesure concerne la sécurité nationale.
Il s’agit de la mise sur pieds d’une véritable armée nationale. Il en est de même d’une police nationale. Le Congo n’a jamais eu de véritable armée nationale capable de garantir l’intégrité du territoire national tout en assurant la sécurité des personnes et des biens. La troisième mesure concerne le bien-être de la population par l’accès aux services sociaux de base. A savoir : l’eau courante, la santé, l’électricité et l’éducation. Il va sans dire qu’il faudra construire des routes, moderniser le réseau de chemins de fer pour rapprocher les Congolais vivant aux quatre coins du pays. Voilà les premières actions que je me propose de mettre en œuvre dès mon entrée en fonction.
Vous avez sans doute appris la résurgence du choléra et de la rougeole dans plusieurs provinces notamment la Province Orientale, l’Equateur, le Bandundu, Kinshasa. N’avez-vous pas le sentiment que l’Homme a été «oublié» par les différents gouvernements ?
Absolument! Rien d’étonnant dans un pays où l’Etat est inexistant. Des individus se sont accaparés du pouvoir d’Etat pour se servir. Ces individus n’ont aucun souci du bien commun. Le constat est là : les hôpitaux du pays sont essentiellement ceux construits à l’époque de la colonisation belge. Voilà pourquoi, nous estimons qu’il faut réhabiliter l’Etat pour que le pays soit non seulement gouverné mais aussi administré pour le bien de tous.
Parlons un peu des élections. Comment l’opposition compte-t-elle contrer la tricherie ?
Par tous les moyens
. C’est d’ailleurs le sens du mémo que le secrétaire général de l’UDPS a remis le 4 juillet aux responsables de la Commission électorale nationale indépendante. Nous avons relevé plusieurs irrégularités de nature à favoriser la fraude. Ma présence à l’extérieur est motivée notamment par la nécessité de demander aux gouvernements occidentaux qui financent l’organisation des élections au Congo de faire pression sur Kabila et d’autres afin qu’ils s’abstiennent de toute action frauduleuse pour se maintenir au pouvoir. Ils doivent laisser le processus électoral se dérouler librement.
A moins de quatre mois de l’organisation de l’élection présidentielle et les législatives, le parti présidentiel, le PPRD, continue à jouir d’une sorte de monopole au niveau des médias publics. Pourquoi l’opposition semble timorée sur cette question ?
Depuis mon retour au pays le 8 décembre dernier, des actions ont été entreprises. En observant bien, vous remarquerez que les médias commencent à s’ouvrir à tous les courants politiques. La liberté a toujours été le résultat d’une conquête après une lutte politique. Rien ne se donne gratuitement. Je peux vous assurer que la pression de l’opposition est assez forte pour le moment. J’ai la conviction que nous allons arracher l’accès de tous les courants politiques dans les médias d’Etat.
Avez-vous de contacts avec Vital Kamerhe et son parti l’Union de la nation congolaise ?
Non !
Pourquoi ? Y a-t-il un problème?
Il n’y a aucun problème. Je considère simplement que ce n’est pas à moi à aller voir Kamerhe. S’il ne veut pas me voir, c’est son problème.
Qu’en est-il de la désignation du «candidat commun» de l’opposition à l’élection présidentielle ?
La question sera examinée à mon retour à Kinshasa. Je me propose de rentrer au Congo dans une semaine. L’opposition a déjà accepté le principe du «candidat unique». Nous avons remis à plus tard la mise sur pieds d’une plateforme commune. Dès mon retour, nous allons entamer la deuxième étape consistant à l’organisation des composantes de cette structure.
Un militant de l’UDPS, Serge Lukusa, est décédé lors du sit-in organisé le 4 juillet devant la Ceni. Les autorités policières ont laissé entendre que cette manifestation n’était pas autorisée. Quelle est votre réaction au sujet de la répression policière? ]
Je ne peux que «féliciter» Monsieur Kabila. Depuis qu’il est à la tête du pays, il ne fait que tuer. Il tue des fonctionnaires. Il tue des journalistes. Il tue des défenseurs des droits de l’Homme. Notre «combattant» est mort simplement parce qu’il a exprimé son opinion sur la voie publique. C’est ça le régime de Kabila. Un régime qui n’est nullement différent des régimes précédents. L’UDPS combattra toujours ce genre de système.
Le président fédéral de l’UDPS-Lukunga, Claude Kabala Muimba, a été arrêté sans mandat le 8 juillet. Avez-vous été informé ?
Bien sûr ! Je suis régulièrement informé sur tout ce qui touche la vie de notre parti. Le secrétaire général de l’UDPS a été instruit d’exiger sa libération. Nos militants sont constamment l’objet d’intimidation. C’est tout simplement inacceptable. On ne peut plus intimider un parti comme l’UDPS. Notre parti vient de loin. Et ce ne sont pas des «gamins» qui vont l’empêcher d’atteindre son but.
Nous sommes le 6 décembre 2011. «Joseph Kabila» est proclamé «vainqueur» de l’élection présidentielle. Comment réagirez-vous ?
C’est impossible ! Il ne pourra pas remporter cette élection. Et ce, même en cas de fraude massive.
Quelle serait votre réaction dans cette hypothèse?
C’est une hypothèse impossible ! "

Compatriotiquement!


ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT Empty Re: LES PRIORITES ET MODALITES D’UN BON PROGRAMME DE GOUVERNEMENT

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum