GOMA, CAPITALE PROVINCIALE DU NORD KIVU, CONQUISE PRESQUE SANS COMBAT PAR UNE NEBULEUSE REBELLION DE PROXY, APRES PILLAGE, EXECUTIONS SOMMAIRES, DEPLACEMENTS MASSIFS ET ENIEME HUMILIATION DU PEUPLE CONGOLAIS, SERAIT ABANDONNEE ENCORE SANS COMBAT

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: GOMA, CAPITALE PROVINCIALE DU NORD KIVU, CONQUISE PRESQUE SANS COMBAT PAR UNE NEBULEUSE REBELLION DE PROXY, APRES PILLAGE, EXECUTIONS SOMMAIRES, DEPLACEMENTS MASSIFS ET ENIEME HUMILIATION DU PEUPLE CONGOLAIS, SERAIT ABANDONNEE ENCORE SANS COMBAT

Message  Libre Examen le 29/11/2012, 3:09 am

King David a écrit:
Hiro-Hito a écrit:
Libre Examen a écrit:Juste de mémoire comme ça, la Monusco n'aurait-elle pas intervenu aux côtés des FARDC lors de l'attaque des résistants congolais à Mbandaka ?

Qcqi aurait change ds la mission de ces forces de l'ONU, car en 2006 en Ituri, ils combattaient c'est ainsi q certains d'entre eux ont ete capture par les rebels.
Je suis parfaitement d'accord avec toi et KD sur les interets de Kin et de la Monusco et du choix qu'ils font qd il fo se battre ou brandir leur mandat

"Le Rwanda, l'Ouganda, l'Afrique du Sud ou l'Angola n'aiment pas Kabila mais ce sont peut-être ses meilleurs alliés : au chaos, ils préfèrent un président faible qui leur sera redevable de sa survie", lâche un expert de la Monusco.
En lisant entre les lignes, l'expert de la Monusco semble dire qu'on oblige cette organisation à se battre contre les armées pouvant chasser Kanambe du pouvoir et laisser celles faisant la diversion. Ceci avec la complicité de nos propres soldats.
Voilà qui explique pourquoi ils sont intervenus à Mbandaka, et voilà qui explique pourquoi ils n'interviennent pas à Goma.

Revenir en haut Aller en bas

Re: GOMA, CAPITALE PROVINCIALE DU NORD KIVU, CONQUISE PRESQUE SANS COMBAT PAR UNE NEBULEUSE REBELLION DE PROXY, APRES PILLAGE, EXECUTIONS SOMMAIRES, DEPLACEMENTS MASSIFS ET ENIEME HUMILIATION DU PEUPLE CONGOLAIS, SERAIT ABANDONNEE ENCORE SANS COMBAT

Message  KOTA le 29/11/2012, 2:10 pm

SELON DES TEMOIGNAGES RECUILLI SUR PLACE A SAKE ET GOMA, LES M23 SE LIBERENT DE LEUR UNIFORME POUR S HABILLER EN CIVIL AFIN DE CONTOURNER LE RETRAIT

Revenir en haut Aller en bas

Re: GOMA, CAPITALE PROVINCIALE DU NORD KIVU, CONQUISE PRESQUE SANS COMBAT PAR UNE NEBULEUSE REBELLION DE PROXY, APRES PILLAGE, EXECUTIONS SOMMAIRES, DEPLACEMENTS MASSIFS ET ENIEME HUMILIATION DU PEUPLE CONGOLAIS, SERAIT ABANDONNEE ENCORE SANS COMBAT

Message  KOTA le 29/11/2012, 2:47 pm


Karim Runyundo




‎6 Fuso,1 Contenaire,6 Ben d l'office de route.tous ces vehicules sont remplis de minussions d'armement,voila pourquoi le president du M23 dit que c'est le gouvernement qui lui fournisse d'armE..BINA ENDA WAPI?







J’aime · ·S’abonner à la publicationAnnuler l’abonnement · il y a 2 heures

Revenir en haut Aller en bas

Re: GOMA, CAPITALE PROVINCIALE DU NORD KIVU, CONQUISE PRESQUE SANS COMBAT PAR UNE NEBULEUSE REBELLION DE PROXY, APRES PILLAGE, EXECUTIONS SOMMAIRES, DEPLACEMENTS MASSIFS ET ENIEME HUMILIATION DU PEUPLE CONGOLAIS, SERAIT ABANDONNEE ENCORE SANS COMBAT

Message  KOTA le 29/11/2012, 5:49 pm

28 novembre 2011 – 28 novembre 2012 1 an après les élections, la RDC en guerre !


par mpp le 29 novembre 2012

28 novembre 2011 – 28 novembre 2012 1 an après les élections, la RDC en guerre !



Jeudi, 29 Novembre 2012 14:50





Preuve que les résultats ne reflètent pas la vérité des urnes.


Cela fait exactement une année depuis que les Congolais s’étaient rendus massivement aux urnes pour élire leurs nouveaux dirigeants, bravant même la pluie.
Les bureaux de vote étaient pleins dès 5h30′ dans la plupart des communes de la ville de Kinshasa.
Décidés à apporter un changement à tous les niveaux, les électeurs n’ont pas hésité de se passer des consignes pour contourner les manoeuvres des ennemis de la démocratie, à travers des sms, relayés par la suite de la bouche à l’oreille. Par exemple, chacun devait cocher sur le bulletin de vote avec son propre stylo. En plus, il fallait rester devant les bureaux de vote jusqu’au dépouillement et â l’affichage des résultats. Toutes ces consignes avaient été respectées.
Plus vigilante que jamais, la population a monté sa propre sécurité pour empêcher aux tricheurs de verser leurs bulletins pré cochés dans différents centres de vote. Ainsi, plusieurs candidats qui s’étaient livrés à cette aventure antidémocratique ont été capturés en flagrant délit de tricherie, certains tabassés, d’autres encore lynchés, tel que signalé dans certaines provinces dont le Kasaï Oriental.
Malheureusement, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) avait déjà ses lauréats en poche. C’est pourquoi à la publication des résultats, c’était la consternation dans toutes les provinces de la République démocratique du Congo. Personne ne pouvait manifester sa déception, vu les dispositions militaires prises à travers les artères principales de la capitale Kinshasa et d’autres grandes agglomérations en province.
Quelques mois seulement après ces scrutins, c’est la guerre qui a éclaté, signe que les résultats publiés par la CENI n’ont pas respecté la vérité des urnes. Au lieu de consolider l’unité du pays, ces élections ont au contraire divisé les Congolais.
Minimisée au départ, la rébellion Cndp, débaptisée M23, prend aujourd’hui des proportions inquiétantes. Les Forces armées de la RDC sont incapables de déloger ces rebelles des territoires qu’ils occupent depuis des mois. Parmi leurs revendications, figure entre autres la vérité des urnes.
La Majorité présidentielle (MP) a fini par donner raison à l’Opposition qui a toujours soutenu et démontré que les élections du 28 novembre 2011 n’ont été conformes ni à la vérité, ni à la justice. Pour preuve, la MP est d’accord pour la mise à l’écart du bureau de cette institution conduite par un pasteur Le mécanisme de son éviction est en marche à l’Assemblée nationale.
Une année après ces élections de la honte, les Congolais ont contre reculé dans bien de domaines. Les violences ont repris de plus belle dans l’Est de la RDC où des innocents meurent chaque jour, de nombreuses familles soumises à l’errance, bref, une catastrophe humanitaire. Plusieurs soldats loyalistes ont fait défection des fardc, une rébellion créée au Kasaï Oriental par John Tshibangu, des opposants traqués, arrêtés, enlevés, les droits de l’homme bafoués.

C’est dans cet univers horrible que les élections de Ngoy Mulunda ont conduit les Congolais.
LEFILS MATADY



http://democratiechretienne.org/2012/11/29/28-novembre-2011-28-novembre-2012-1-an-apres-les-elections-la-rdc-en-guerre/

Revenir en haut Aller en bas

Re: GOMA, CAPITALE PROVINCIALE DU NORD KIVU, CONQUISE PRESQUE SANS COMBAT PAR UNE NEBULEUSE REBELLION DE PROXY, APRES PILLAGE, EXECUTIONS SOMMAIRES, DEPLACEMENTS MASSIFS ET ENIEME HUMILIATION DU PEUPLE CONGOLAIS, SERAIT ABANDONNEE ENCORE SANS COMBAT

Message  KOTA le 30/11/2012, 8:37 pm

LA MONUSCO EST EN TRAIN D EMPECHER LE M23 D EMPORTER 80 TONNES DE MUNITIONS QUI SE TROUVENT A LA EREOPORT DE GOMA, MALGRE L INISTANCE DU M23 DE PARTIR AVEC

Revenir en haut Aller en bas

Re: GOMA, CAPITALE PROVINCIALE DU NORD KIVU, CONQUISE PRESQUE SANS COMBAT PAR UNE NEBULEUSE REBELLION DE PROXY, APRES PILLAGE, EXECUTIONS SOMMAIRES, DEPLACEMENTS MASSIFS ET ENIEME HUMILIATION DU PEUPLE CONGOLAIS, SERAIT ABANDONNEE ENCORE SANS COMBAT

Message  ndonzwau le 1/12/2012, 2:03 pm

Lorsque je vois Mende pérorer sans honte sur je ne sais quelles conditions du retrait du M23 de Goma j'ai mal, très très mal à mon pays !
Que sommes-nous devenus pour que pareilles rodomontades soient possibles pour un pays qui a fait de ses frontières une passoire et de son armée, des troupes qui fuient à la moindre rumeur ?
C'est quand même de ça qu'un pouvoir responsable aurait du s'excuser !!!

Triste Congo !!!


Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: GOMA, CAPITALE PROVINCIALE DU NORD KIVU, CONQUISE PRESQUE SANS COMBAT PAR UNE NEBULEUSE REBELLION DE PROXY, APRES PILLAGE, EXECUTIONS SOMMAIRES, DEPLACEMENTS MASSIFS ET ENIEME HUMILIATION DU PEUPLE CONGOLAIS, SERAIT ABANDONNEE ENCORE SANS COMBAT

Message  KOTA le 2/12/2012, 9:48 pm

http://www.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fwww.romandie.com%2Fnews%2Fn%2FRDC_le_M23_exige_des_negociations_dans_les_24_heures021220121903.asp&h=HAQHGCEj2



RDC: le M23 exige des négociations dans les 24 heures


<p>

GOMA (Sipa-AP) -- Les rebelles du M23 ont menacé dimanche de s'emparer à nouveau de la ville de Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), si le gouvernement congolais n'ouvrait pas des négociations dans les prochaines 24 heures.

Le M23 a achevé de se retirer de Goma samedi, selon un accord convenu à Kampala, la capitale ougandaise, la semaine dernière.

Les rebelles n'ont pas été informés sur la date d'ouverture des négociations, a déclaré dimanche Bertrand Bisimwa, porte-parole de la branche politique du M23. "Si les négociations ne commencent pas demain à 14h, soit 48 heures après le retrait, et que des attaques surviennent contre des civils à Goma, nous allons reprendre la ville", a-t-il averti. "Nous savons que le président (Joseph) Kabila n'est pas fiable, mais nous voulons donner une chance à nos amis."

Revenir en haut Aller en bas

Re: GOMA, CAPITALE PROVINCIALE DU NORD KIVU, CONQUISE PRESQUE SANS COMBAT PAR UNE NEBULEUSE REBELLION DE PROXY, APRES PILLAGE, EXECUTIONS SOMMAIRES, DEPLACEMENTS MASSIFS ET ENIEME HUMILIATION DU PEUPLE CONGOLAIS, SERAIT ABANDONNEE ENCORE SANS COMBAT

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum