RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Message  Zik le 10/12/2015, 9:20 pm

L’ancien gouverneur de l’ex-Katanga et le fils de l’opposant historique se sont rencontrés, ce jeudi 10 décembre à Paris. Ils veulent faire cause commune pour obtenir une élection présidentielle sans participation du président sortant, Joseph Kabila, et dans les délais constitutionnels. Ils ont également évoqué une candidature commune.

Lire l'article Jeune Afrique
http://www.jeuneafrique.com/285994/politique/rdc-moise-katumbi-felix-tshisekedi-sunissent-a-paris-depart-de-joseph-kabila-2016/

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Message  ndonzwau le 10/12/2015, 11:26 pm

Zik a écrit:L’ancien gouverneur de l’ex-Katanga et le fils de l’opposant historique se sont rencontrés, ce jeudi 10 décembre à Paris. Ils veulent faire cause commune pour obtenir une élection présidentielle sans participation du président sortant, Joseph Kabila, et dans les délais constitutionnels. Ils ont également évoqué une candidature commune.

Lire l'article Jeune Afrique
http://www.jeuneafrique.com/285994/politique/rdc-moise-katumbi-felix-tshisekedi-sunissent-a-paris-depart-de-joseph-kabila-2016/



"RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016

silent  silent  silent  silent  silent   Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° http://www.jeuneafrique.com/285994/politique/rdc-moise-katumbi-felix-tshisekedi-sunissent-a-paris-depart-de-joseph-kabila-2016/
L’ancien gouverneur de l’ex-Katanga et le fils de l’opposant historique se sont rencontrés, ce jeudi 10 décembre à Paris. Ils veulent faire cause commune pour obtenir une élection présidentielle sans participation du président sortant, Joseph Kabila, et dans les délais constitutionnels. Ils ont également évoqué une candidature commune. Rolling Eyes  Rolling Eyes

Est-ce un tournant dans le marathon politique, qui doit mener à l’élection présidentielle congolaise en novembre 2016 ? Paris a été le théâtre, le 10 décembre, d’une rencontre entre deux personnalités influentes de l’opposition congolaise :Moïse Katumbi, ancien gouverneur de l’ex-Katanga, et Félix Tshisekedi, fils d’Étienne, le chef du principal parti d’opposition, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).
Les deux hommes se sont réunis pour une journée de discussion dans un discret hôtel du VIIIe arrondissement de la capitale française, à laquelle Jeune Afrique a pu assister en partie. En est ressorti un accord en plusieurs points, au premier rang desquels le refus du « dialogue national » annoncé par le président Joseph Kabila. Rolling Eyes  Rolling Eyes   Question   Question   Laughing  Laughing Les deux hommes sont désormais convaincus qu’il s’agit d’une manœuvre du chef de l’État congolais pour obtenir un report de l’élection présidentielle, au-delà du délai constitutionnel de novembre 2016.  Twisted Evil  Rolling Eyes  Laughing Selon l’actuelle Constitution, le président sortant n’aura en effet pas le droit de se présenter à ce scrutin.

L’objectif, c’est l’alternance en 2016, a expliqué Moïse Katumbi. Il faut un changement de régime et un changement de politique, a renchéri Tshisekedi

« Nous voulons un calendrier consensuel qui donne la priorité à des élections présidentielles et législatives dans les délais constitutionnels et qui soient conformes aux standards internationaux », a expliqué Samy Badibanda, un proche de Félix Tshisekedi, également chef du groupe parlementaire « UDPS et alliés ». « Nous voulons aussi que le fichier électoral soit révisé conformément aux recommandations de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) », a-t-il ajouté.
« L’objectif, c’est l’alternance en 2016 », a expliqué Moïse Katumbi. « Il faut un changement de régime et un changement de politique », a renchéri Félix Tshisekedi.

Candidat commun

Les deux hommes ont également évoqué la possibilité de soutenir un candidat commun lors de l’élection présidentielle, a précisé Samy Bandibanga. Mais ni l’identité, ni le mode de désignation de ce candidat n’a été précisé. Il est encore trop tôt, faisaient savoir les participants. « Tous les partis politiques qui veulent l’alternance sont les bienvenus parmi nous », a précisé Félix Tshisekedi.
Cette rencontre réduit considérablement la portée du « dialogue national » voulu par le président Joseph Kabila. L’UDPS était la seule grande formation d’opposition qui avait accepté d’en discuter lors de rencontres à Venise et Ibiza. Mais après sa convocation par le président Joseph Kabila, le 28 novembre, Félix Tshisekedi avait renoncé à y participer, arguant que « la présence de la communauté internationale [était] une condition sine qua non de [sa] participation ». « Si c’est une initiative de la communauté internationale, nous ne sommes pas opposés contre, explique-t-il aujourd’hui. Mais un dialogue sous l’égide du seul Joseph Kabila, il n’en est pas question »."

silent  silent  silent  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Question  Question


° http://www.jeuneafrique.com/mag/284374/politique/rdc-kabila-tshisekedi-jouent-chat-a-souris/



Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 11/12/2015, 4:14 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Message  Libre Examen le 11/12/2015, 12:50 am

Mais qu'arrive-t-il à Félix  Antoine Tshisekedi Tshilombo ? Combien de millions a-t-il reçu de la part de Moïse Katimbi ? Quelles sont les promesses qui lui ont été faites par Moïse Katumbi ?

Combien de fois va-t-il se faire rouler par Joseph Kabila et les Kabilistes ? Il s'est déjà fait rouler par Vital Kamerhe  et maintenant il va se faire rouler par Moïse Katumbi.

Ne se rend-t-il pas compte que Moïse Katumbi est un exemple type de "glisseur". Il avait largement dépassé son mandat de gouverneur et il n'a quitté ses fonctions parce que tout simplement, il n'en avait plus, le Katanga ayant été balkanisé en plusieurs provinces conformément à la Constitution de la République Démocratique du Congo.

Combien de millions Félix Antoine Tshisekedi Tsilombo a-t-il reçu du milliardaire Moïse Katumbu ? Quelles promesses a-t-il reçu du milliardaire Moïse Katumbi ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Message  Libre Examen le 11/12/2015, 1:38 am

Le Moïse Katumbi, n'avait-il pas avoué publiquement, en des termes à lui, qu'ils avaient triché en 2006 et en 2011 ? Est-ce que cela l'avait empêché d'accepter d'être et de rester gouverneur eu Katanga, même au-delà de son mandat ? Qui donc a orchestré la tricherie au Katanga ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Message  El-Shaman le 11/12/2015, 4:28 am

Libre Examen a écrit:Mais qu'arrive-t-il à Félix  Antoine Tshisekedi Tshilombo ? Combien de millions a-t-il reçu de la part de Moïse Katimbi ? Quelles sont les promesses qui lui ont été faites par Moïse Katumbi ?

Combien de fois va-t-il se faire rouler par Joseph Kabila et les Kabilistes ? Il s'est déjà fait rouler par Vital Kamerhe  et maintenant il va se faire rouler par Moïse Katumbi.

Ne se rend-t-il pas compte que Moïse Katumbi est un exemple type de "glisseur". Il avait largement dépassé son mandat de gouverneur et il n'a quitté ses fonctions parce que tout simplement, il n'en avait plus, le Katanga ayant été balkanisé en plusieurs provinces conformément à la Constitution de la République Démocratique du Congo.

Combien de millions Félix Antoine Tshisekedi Tsilombo a-t-il reçu du milliardaire Moïse Katumbu ? Quelles promesses a-t-il reçu du milliardaire Moïse Katumbi ?

Seul notre expert en renseignement, Mr Honorer Ngbanda pourra vraiment répondre à tes questions. Nous autres nous ne sommes que des amateurs.Il m'est impossible de te dire la somme que Félix aurait reçu auprès de Katumbi pour s'allier à lui. Soyons patient et attendons la vidéo de Ngbanda,ou la publication de l'oeil du patriote qui pourra nous informer sur les millions qu'il à encore reçu cette fois-ci. Avant la vidéo de Ngbanda,peut-être que Mr Radio Okapi pourra nous informer.Nous mettre l'eau à la bouche parce qu'il lui reste seulement quelques grades pour atteindre lui aussi le niveau des experts en renseignement Cool

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Message  Admin le 11/12/2015, 5:26 am

Je vous avais annoncé il y a qlqs jours que nous travaillions à faire sortir l'udps dans ce piège.
Je vous le dis Kabila sera chassé du pouvoir et tous ceux qui vont s'allier à lui.

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Message  Libre Examen le 11/12/2015, 5:43 am

Pourrions-nous tous nous mettre d'accord pour reconnaître que les kabilistes sont des menteurs, des manipulateurs et des tricheurs.

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Message  Libre Examen le 11/12/2015, 9:58 am

Devrait-on rappeler que l'UDPS est signataire d'une entente avec certains partis qui forment aujourd'hui la Dynamique de l'opposition et que c'est seule l'UDPS qui respecte ladite entente.

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Message  Arafat le 11/12/2015, 1:46 pm

Admin a écrit:Je vous avais annoncé il y a qlqs jours que  nous travaillions à faire sortir l'udps dans ce piège.
Je vous le dis Kabila sera chassé du pouvoir et tous ceux qui vont s'allier à lui.

J´ai l´impression que ce piège va se renfermer sur Kabila lui-même, il est de plus en plus acculé. Il avait dit que le comité préparatoire du dialogue serait opérationnel sous les 10 jours mais jusqu´à présent on ne voit rien, il semblerait que cela revient maintenant à l´ONU de mettre sur pied ce comité préparatoire comme le voulait l´UDPS, le président vient encore de céder. Et comme l´UDPS veut que la modération soit confiée à l´ONU, le président n´aurait plus le choix et il devra encore céder sinon pas de dialogue. C´est comme un boxeur coincé dans un coin du ring ou acculé sur les cordes et il faudrait tout simplement un bon crochet au foie ou à la machoire comme Mike Tyson face à Michael Spinx pour le mettre KO
Laughing Laughing Laughing

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Message  ndonzwau le 11/12/2015, 3:50 pm

Arafat a écrit:
Admin a écrit:Je vous avais annoncé il y a qlqs jours que  nous travaillions à faire sortir l'udps dans ce piège.
Je vous le dis Kabila sera chassé du pouvoir et tous ceux qui vont s'allier à lui.

J´ai l´impression que ce piège va se renfermer sur Kabila lui-même, il est de plus en plus acculé. Il avait dit que le comité préparatoire du dialogue serait opérationnel sous les 10 jours mais jusqu´à présent on ne voit rien, il semblerait que cela revient maintenant à l´ONU de mettre sur pied ce comité préparatoire comme le voulait l´UDPS, le président vient encore de céder. Et comme l´UDPS veut que la modération soit confiée à l´ONU, le président n´aurait plus le choix et il devra encore céder sinon pas de dialogue. C´est comme un boxeur coincé dans un coin du ring ou acculé sur les cordes et il faudrait tout simplement un bon crochet au foie ou à la machoire comme Mike Tyson face à Michael Spinx pour le mettre KO
Laughing Laughing Laughing

Wilco, je ne sais pas si "JK" sera chassé du pouvoir avec tous ses complices aussi sûrement (et facilement) que vous le pronostiquez mais il reste une évidence : son fameux dialogue tel qu'il l'a mitonné risque de rester une belle "arlésienne" car lorsqu'on y regarde de plus près, personne même parmi ceux qui lui ont dit oui jusque-là dont d'abord l'Udps ne s'aventure vraiment à le soutenir jusqu'au bout... Tshisekedi le Vieux ne semble pas être prêt à se déplacer pour honorer de sa présence le début de cette messe noire; pour cause; son principe même serait vite une trahison de toutes ses luttes, s'il ne prenait toutes ses gardes; ainsi il ne serait pas illégitime de supputer que dans l'Udps elle-même tous ne s'accordent pas sur ce qui a été fait et se fera, dit et se dira autour de ce rdv... Attendons voir...

La question serait alors : quelle pertinence à continuer à le réclamer lorsque l'on sait depuis toujours (pour les plus lucides et les moins ouverts aux prébendes) ou alors lorsque l'on s'en rend compte à l'usage (comme c'est clair aujourd'hui) que le dialogue voulu par "JK" n'est pas celui que tout bon démocrate responsable aurait souhaité pour aplanir les prochaines échéances électorales ?
Y'a-t-il encore une preuve autre que par exemple celle de cette entrevue (et de son contenu) entre F Tshisekedi et M Katumbi pour enfin solder cette inutile hypothèque de dialogue ?
Pourquoi ne prend-on pas le courage d'y couper court un point un trait et prendre enfin des chemins moins tortueux, moins dépensiers et moins meurtriers pour le pays ?

Demain est un autre jour mais il risque bien de nous confirmer qu'i l a toujours été périlleux sinon impossible de transformer en un tourne-main un loup en un bienvenu bon berger et surtout que la démocratie a un prix, les gouvernants doivent rendre des comptes aux gouvernés et au besoin ces derniers sanctionnent le bilan des premiers lorsqu'ils ont failli; croire qu'on peut y surseoir est une belle connerie que les Congolais imprudents veulent endosser pour des lendemains alors encore plus sombres...


"Paris : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi font tanguer le "Dialogue"
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=10440
C’est l’hebdomadaire "Jeune Afrique" qui l’a annoncé dans son édition en ligne, datée du jeudi 10 décembre, sous la signature de Pierre Boisselet. "Félix" et "Moïse" ont décidé de "faire cause commune". Objectif : "obtenir une élection présidentielle sans participation du président sortant, Joseph Kabila, et dans les délais constitutionnels". Les deux parties ont rejeté toute idée de participation au "dialogue". Derrière cette "nouvelle alliance", il y a en toile de fond la méfiance que charrie le système incarné par "Joseph Kabila".

L’accord conclu jeudi 10 décembre, à Paris, par Moïse Katumbi Chapwe et Félix Tshisekedi Tshilombo, est un véritable pavé jeté dans la marre du "dialogue politique national inclusif" convoqué par "Joseph Kabila".
Dans une interview accordée à "jeuneafrique.com", vendredi 4 décembre, Barnabé Kikaya Bin Karubi, conseiller diplomatique à la Présidence de la République, n’est pas allé par quatre chemins en déclarant qu’"il ne peut pas y avoir de dialogue sans l’UDPS". Rolling Eyes
Selon lui, la "sagesse" recommande à la classe politique congolaise de participer à ce forum afin de résoudre les énormes difficultés auxquelles le pays fait face. "Nous constatons que le processus électoral est en panne", a déclaré Kikaya. Et d’ajouter : "On doit discuter de l’enrôlement de nouveaux majeurs et du nettoyage du fichier électoral. On doit aborder ces problèmes de manière consensuelle. Je crois que le Président Kabila fait preuve de sagesse en demandant de dialoguer maintenant".

Barnabé Kikaya feint d’ignorer que dans les milieux des opposants en général et ceux de l’UDPS en particulier, "Joseph Kabila" est perçu comme étant l’épicentre des "difficultés" auxquelles fait face le pays. Ces milieux reprochent à l’actuel chef de l’Etat de dissimuler à peine une "volonté délibérée" de ne pas organiser les élections. Le dialogue à venir ne serait qu’une "manoeuvre dilatoire de plus" pour retarder la tenue des consultations politiques. "Le président Kabila n’a pas la réputation d’un homme de parole", glisse un analyste.
Au cours d’un point de presse qu’il a tenue le 5 décembre à Bruxelles, le député national Jean-Pierre Lisanga Bonganga, coordonnateur du front contre la révision constitutionnelle, a été plus explicite : "Nous ne voulons pas de Concertations nationales bis". Aux médias kinois, il ne cessait de clamer une sorte de credo : "Nous avons eu les Concertations nationales. Mais ça a donné quoi ?".

"Blocage organisé et planifié du processus électoral"

Un mois auparavant, le député national Franck Diongo, de passage dans la capitale belge, ne disait pas autre chose. C’était lors d’un point de presse tenu le 10 novembre. Pour lui, le «blocage» du processus électoral procède d’une "action organisée et planifiée" et non d’une "force majeure". Diongo de tenir "Joseph Kabila" pour "responsable" de la situation. L’argument de «manque d’argent» brandi par le gouvernement du Premier ministre Augustin Matata Ponyo ne serait qu’un fallacieux prétexte. Il cite à l’appui le décaissement par l’Exécutif national, au cours de l’exercice 2014, estimé à un milliard de dollars. "Cette somme a servi au financement des dépenses non prévues dans le budget 2014", souligne-t-il. «Cet argent aurait pourtant permis à notre pays de financer ses élections ».

Dans une interview accordée à Congo Indépendant le 18 novembre dernier, Félix Tshisekedi Tshilombo n’a pas manqué de fustiger la mauvaise foi ambiante en rappelant que depuis 2012, le gouvernement central a dégagé, chaque année, une somme de 200 millions de dollars. "En cette année 2015, on devait trouver un total de 800 millions de dollars dans le compte du budget destiné aux élections, a-t-il souligné. Les gouvernants actuels sont les seuls à connaitre la destination donnée à ces sommes d’argent. Il y a une volonté manifeste de ne pas organiser les élections en temps opportun".
En dépit de ce sombre tableau qui met en exergue tant l’incurie qu’une certaine mauvaise foi, le pouvoir kabiliste continue à camper sur ses certitudes. Le mardi 8 décembre, le directeur du cabinet présidentiel a publié un communiqué annonçant que "le comité préparatoire du Dialogue est en voie de constitution".

Soufflant le chaud et le froid, les "communicateurs" du pouvoir kabiliste se sont fendus d’un éditorial qui a été lu le mercredi 9 décembre par une journaliste de la télévision nationale (RTNC). Cette consoeur s’est notamment indignée de la position affichée par l’UDPS exigeant la désignation par le secrétaire général de l’Onu d’un facilitateur étranger doté des "pleins pouvoirs". "Il n’est pas acceptable que, 55 ans après l’accession de la RDC à la souveraineté nationale et internationale, certains compatriotes viennent ainsi à plaider pour la mise sous-tutelle de notre pays", lance la journaliste.
Une analyse pour le moins erronée qui élude la méfiance que suscite "Joseph Kabila". "Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi ont pris la mesure du manque de volonté politique pour organiser les élections dans le chef du président Joseph Kabila, commente un observateur. Ils ont compris qu’ensemble ils seront forts pour l’avènement de l’alternance politique en 2016".

Tout en convenant que "Joseph Kabila" n’a pas encore dit son dernier mot, il faut refuser de regarder pour ne pas voir que le "dialogue politique national inclusif" risque de ressembler à une coquille vide en cas de retrait définitif de l’UDPS d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba."



"DIALOGUE : L’UDPS N’Y CROIT PLUS !"
° http://www.forumdesas.org/spip.php?article6184
"Dialogue : l’Udps inquiète "
° http://www.laprosperiteonline.net/affi_article.php?id=8531&rubrique=POLITIQUE

(.......« L’attitude de l’Udps pose un sérieux problème, pour la matérialisation du dialogue en RD. Congo ».  
Ce journal revient donc aussi sur les inquiétudes que provoquent les positions parfois contradictoires de l’UDPS. L’attitude de l’UDPS pose un sérieux problème, pour la matérialisation du dialogue en RD. Congo, soutient ce journal. 
La Prospérité se veut plus explicite :« Tantôt, c’est Etienne Tshisekedi, lui-même, qui retire ses hommes des pourparlers d’Ibiza et de Venise. Tantôt, c’est Félix Tshisekedi, le fils, qui, de retour à Kinshasa, fin novembre 2015, multiplie des conditionnalités, avant d’aller au dialogue ». Puis, pour recadrer les choses, Tshisekedi, le père, revient à la charge, dans son dernier communiqué, après que le Président Kabila ait convoqué le dialogue, pour continuer à subordonner la participation de l’Udps, lors de cet imminent rendez-vous, à l’implication d’un Facilitateur ou médiateur international qui, à l’en croire, aurait, plutôt, un rôle central, en lieu et place d’une simple mission de bons offices, comme prévu dans l’Ordonnance présidentielle du 28 novembre 2015 ». 
D’où, pour ce journal, le Dialogue tangue. Et, dans la vallée de ces tumultes politiques, avec des exigences pondérées de l’Udps, il devient de moins en moins rassurant. « Pour sa réussite, il faudrait vraiment accepter de marcher sur le fil du rasoir, en suivant l’Udps à tue-tête, jusqu’au bout. Au cas contraire, il est temps, pour la Majorité, de changer son fusil d’épaules. Allez à l’essentiel ! Pousser, par exemple, la CENI à sortir un calendrier réaliste, mettre le paquet pour l’organisation des élections et aligner des candidats à tous les niveaux, arrêterait, à la fois, la descalade ( ???) et les titillements inutiles ».

(On écrit beaucoup, ces temps derniers, sur ce qui se passerait à l’intérieur de la famille Tshisekedi. Et, dans toute cette prose, il y a probablement beaucoup de conneries. Tout le monde « brode » sur base de trois faits. Mais l’ennui, c’est que ces trois faits sont si évidents que tout le monde les connaît, sans avoir besoin d’aller mettre l’œil ou l’oreille au trou de serrure. 1) Tshisekedi Etienne est vieux, malade et dépendant de ses proches, ce qui le rend influençable. 2) Il est très influencé par son épouse. Qui ne le serait pas après plusieurs décennies de vie commune ? 3) Etienne et Félix ne sont pas toujours d’accord. L’ennui, c’est qu’à partir de là on bâtit des scénarii très différents. Dernièrement, C-News, disant se baser sur des confidences de B. Mavungu, traçait un tableau en sens inverse : Etienne aurait été férocement opposé au « dialogue » et n’aurait admis que « après tout, on pourrait peut-être y aller qu’après une véhémente discussion en tshiluba avec Madame et Fiston. Mieux vaudrait peut-être se baser sur des faits politiques plutôt que sur ce genre de « scènes d’intérieur » à la façon d’Emile Zola. 

En fait, il ne s’est produit dans le feuilleton « Dialogue » qu’un rebondissement inattendu dans le courant de cette semaine. C’est l’attitude assez résolue prise par Said Djinnit, dont on n’attendait pas grand-chose après son échec au Burundi. Et c’est aussi la passivité apparente de Kabila, qui lui a, semble-t-il, laissé carte blanche.  
Résultat des courses : il semble bien que, pour le moment et sous toutes réserves, on se dirigerait vers une forme de « dialogue » où la présence et l’influence de l’ONU seraient assez fortes. Autrement dit, vers une mode d’organisation assez proche de ce que suggérait l’UDPS. Il ne demeure qu’une inconnue : que va en dire Ban Ki Moon ?  
C’est donc plutôt un succès pour l’UDPS. Quelles divergences cela pourrait-il susciter entre Etienne et Félix ?  Il n’y en a qu’une. Il se peut que Tshisekedi père, un peu coupé des réalités par son état de vieux monsieur, soit persuadé qu’un approche neutre ne pourrait que reconnaître sa « victoire » de 2011, et que son fils soit plus sensible au fait qu’un observateur objectif  découvrirait sans doute qu’après des élections nulles, il y a eu deux tentatives de coups d’Etat, celle de JKK qui a réussi, et celle d’ETwM, qui a échoué, et que cela pourrait ne pas être sans risques. Twisted Evil  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Evil or Very Mad  Laughing  Laughing  Laughing

Il faut rappeler que les élections de novembre-décembre 2011 ont donné des résultats qu'une personne avisée, réfléchie, d’esprit libre et critique devrait considérer comme nuls, donc sans gagnant. La suite aurait dû être l'annulation pure et simple, des enquêtes sérieuses pour déterminer les causes et origines des irrégularités, qu’on punisse les responsables, qu’on les écarte définitivement de toute responsabilité électorale et qu’on en tire les conséquences quant aux futures élections. Il aurait dû y avoir  une protestation générale des démocrates de tous les partis, car un démocrate ne saurait accepter que son candidat gagne par la fraude, la corruption et le mensonge. Au lieu de quoi on n’a assisté qu’à des élucubrations pour défendre la victoire « officielle » de JKK, et à d’autres élucubrations pour défendre celle, tout aussi hypothétique, de Tshisekedi.  
Les élections de 2011 avaient été organisées, tout comme celles de 2006, en faisant voter un « corps électoral inconnu », faute de recensement préalable de la population. Ce fait à lui seul suffirait à en « plomber » gravement la crédibilité. Elles ont, par-dessus le marché, été entachées de fraudes et de manipulations à un point tel qu’elles ont donné des résultats qui, en réalité, sont encore inconnus(...) ! NdlR)


 « Dialogue / Mise au point de la MP
Face à cette situation et toujours au sujet du Dialogue, la MP a voulu recadrer les choses, via un communiqué de presse datant du jeudi 10 décembre. Le porte-parole de la Majorité présidentielle, André-Alain Atundu, fait remarquer que le " Dialogue n’a pas été convoqué pour se substituer à la Ceni ou aux institutions de la République". Deux journaux en font mention dans leurs colonnes(...)
° http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=1&newsid=203332&Actualiteit=selected


"Dialogue: « Il reste encore quelques différences d’approche », affirme Saïd Djinnit
° http://www.radiookapi.net/2015/12/10/actualite/politique/dialogue-il-reste-encore-quelques-differences-dapproche-affirme-said
Après avoir rencontré la classe politique la semaine passée, l’envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unies dans la région des Grands Lacs, Saïd Djinnit est à nouveau en RDC. Il a rencontré jeudi 10 décembre à Kinshasa, le président de la République, Joseph Kabila.
Sur ses consultations avec la classe politique congolaise au sujet du dialogue, Saïd Djinnit indique réserver la primeur de ses conclusions à Ban Ki-moon.
Il affirme cependant avoir noté quelques convergences ainsi que des différences d’approche.

«Je réserve d’abord le rapport sur les informations recueillies au Secrétaire général de l’Onu et des autorités de Nations unies. J’ai partagé mes impressions avec le président de la République ce matin, il y a certainement un certain nombre de convergence sur un certain nombre des choses, mais il reste encore quelques différences d’approche sur d’autres questions liées au dialogue», a-t-il déclaré dans un entretien accordé à Radio Okapi.
La semaine dernière, Saïd Djinnit a consulté la classe politique congolaise ainsi des représentants de la société civile au sujet du dialogue politique convoqué par le président Joseph Kabila.
«Certains évidement sont  prêts pour se joindre au dialogue et d’autres non. Vous savez très bien que des partis d’opposition notamment la Dynamique de l’opposition et le G7 maintiennent le rejet de ce dialogue. Evidemment, je réserve le rapport sur les informations recueillies au Secrétaire général des Nations unies», a-t-il fait savoir.

Le chef de l’Etat congolais a convoqué un dialogue politique. Mais la date du début de ce forum n’est pas encore connue.
L’UDPS, le principal parti de l’opposition, exige une médiation internationale avant de prendre part à ce forum"

° http://www.radiookapi.net/2015/12/08/actualite/politique/dialogue-politique-le-comite-preparatoire-est-en-constitution-selon




Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 11/12/2015, 5:39 pm, édité 3 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Message  Zik le 11/12/2015, 5:13 pm

Libre Examen a écrit:Mais qu'arrive-t-il à Félix  Antoine Tshisekedi Tshilombo ? Combien de millions a-t-il reçu de la part de Moïse Katimbi ? Quelles sont les promesses qui lui ont été faites par Moïse Katumbi ?

Combien de fois va-t-il se faire rouler par Joseph Kabila et les Kabilistes ? Il s'est déjà fait rouler par Vital Kamerhe  et maintenant il va se faire rouler par Moïse Katumbi.

Ne se rend-t-il pas compte que Moïse Katumbi est un exemple type de "glisseur". Il avait largement dépassé son mandat de gouverneur et il n'a quitté ses fonctions parce que tout simplement, il n'en avait plus, le Katanga ayant été balkanisé en plusieurs provinces conformément à la Constitution de la République Démocratique du Congo.

Combien de millions Félix Antoine Tshisekedi Tsilombo a-t-il reçu du milliardaire Moïse Katumbu ? Quelles promesses a-t-il reçu du milliardaire Moïse Katumbi ?

J'ai suivi une fois Moïse répondre à ces questions :
1. Glissement en tant que gouverneur : C'est au gouvernement central que revient le rôle d'organiser les élections des gouverneurs, et non aux provinces !!
2. Démission car il attendait une remise et reprise avec les gouverneurs élus, et non avec des commissariots marionnettes illégitimes d'après la constitution

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Message  Libre Examen le 11/12/2015, 5:54 pm

Zik a écrit:
Libre Examen a écrit:Mais qu'arrive-t-il à Félix  Antoine Tshisekedi Tshilombo ? Combien de millions a-t-il reçu de la part de Moïse Katimbi ? Quelles sont les promesses qui lui ont été faites par Moïse Katumbi ?

Combien de fois va-t-il se faire rouler par Joseph Kabila et les Kabilistes ? Il s'est déjà fait rouler par Vital Kamerhe  et maintenant il va se faire rouler par Moïse Katumbi.

Ne se rend-t-il pas compte que Moïse Katumbi est un exemple type de "glisseur". Il avait largement dépassé son mandat de gouverneur et il n'a quitté ses fonctions parce que tout simplement, il n'en avait plus, le Katanga ayant été balkanisé en plusieurs provinces conformément à la Constitution de la République Démocratique du Congo.

Combien de millions Félix Antoine Tshisekedi Tsilombo a-t-il reçu du milliardaire Moïse Katumbu ? Quelles promesses a-t-il reçu du milliardaire Moïse Katumbi ?

J'ai suivi une fois Moïse répondre à ces questions :

1. Glissement en tant que gouverneur : C'est au gouvernement central que revient le rôle d'organiser les élections des gouverneurs, et non aux provinces !!

2. Démission car il attendait une remise et reprise avec les gouverneurs élus, et non avec des commissariots marionnettes illégitimes d'après la constitution

Ce qui veut tout simplement dire qu'il s'en est satisfait parce que ça faisait son affaire.

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Message  Admin le 11/12/2015, 8:31 pm

Libre Examen a écrit:Pourrions-nous tous nous mettre d'accord pour reconnaître que les kabilistes sont des menteurs, des manipulateurs et des tricheurs.
C'est justement pour cette raison que nous restons contre un dialogue avec des menteurs, manipulateurs, tricheurs et surtout assassins. Qui n'ont pas cherche le dialogue quand des simples citoyens manifestaient leur droit en faisant des marches pacifiques, ils avaient donne pour reponse des charniers, des emprisonnements, etc.. Alors on ne veut pas dialoguer avec le diable

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Message  Admin le 11/12/2015, 8:32 pm

Arafat a écrit:
Admin a écrit:Je vous avais annoncé il y a qlqs jours que  nous travaillions à faire sortir l'udps dans ce piège.
Je vous le dis Kabila sera chassé du pouvoir et tous ceux qui vont s'allier à lui.

J´ai l´impression que ce piège va se renfermer sur Kabila lui-même, il est de plus en plus acculé. Il avait dit que le comité préparatoire du dialogue serait opérationnel sous les 10 jours mais jusqu´à présent on ne voit rien, il semblerait que cela revient maintenant à l´ONU de mettre sur pied ce comité préparatoire comme le voulait l´UDPS, le président vient encore de céder. Et comme l´UDPS veut que la modération soit confiée à l´ONU, le président n´aurait plus le choix et il devra encore céder sinon pas de dialogue. C´est comme un boxeur coincé dans un coin du ring ou acculé sur les cordes et il faudrait tout simplement un bon crochet au foie ou à la machoire comme Mike Tyson face à Michael Spinx pour le mettre KO
Laughing Laughing Laughing
Le peuple congolais aura raison de lui wana ezali inevitable

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Message  Hiro-Hito le 11/12/2015, 11:05 pm

Je dois avouer d'emblee que je suis un peu confu, deja je n'ai pas eu le tps de suivre les info ces derniers tps, mais permettez moi kmm de dire que je suis surpris, nous voulons le changement de mentalite, en finir avec le kabilisme, Kabila seul n'est pas l'ennemi, c lui et tte sa cohorte. Sur ce je me demande, ec aussi l'avis de Felix?

_________________
Cooperation only lasts as long as the status quo is unchanged (National Treasure)

I demand respect, if I can't get it, I'll take it

et que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et achète une épée. Luc 22:36

Hiro-Hito
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Message  Libre Examen le 12/12/2015, 1:13 am

Admin a écrit:
Libre Examen a écrit:Pourrions-nous tous nous mettre d'accord pour reconnaître que les kabilistes sont des menteurs, des manipulateurs et des tricheurs.
C'est justement pour cette raison que nous restons contre un dialogue avec des menteurs, manipulateurs, tricheurs et surtout assassins. Qui n'ont pas cherche le dialogue quand des simples citoyens manifestaient leur droit en faisant des marches pacifiques, ils avaient donne pour reponse des charniers, des emprisonnements, etc.. Alors on ne veut pas dialoguer avec le diable

Oui précisément ceux qui nous ont menti que Joseph Kabila est diplômé de l'Université de Washington, ceux qui ont aidé à asseoir Joseph Kabila au pouvoir, etc. Le dialogue, pour l'UDPS, c'est pour chercher à ce que de telles choses n'arrivent plus jamais dans notre pays, de mettre fin aux manigances des politiciens. Quand on fait croire, qu'on reprend que Félix Antoine Tshiekedi Tshilombo a reçu des millions de dollars de Joseph Kabila et qu'il sera nommé premier ministre à l'issue du dialogue, c'est propager des menteries, c'est manipulation, et une propagande émanant de certaines officines, contre particulièrement la personne de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui devient la cible choisie, l'homme qu'il faut absolument abattre.

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Message  Admin le 12/12/2015, 2:03 am

Libre Examen a écrit:
Admin a écrit:
Libre Examen a écrit:Pourrions-nous tous nous mettre d'accord pour reconnaître que les kabilistes sont des menteurs, des manipulateurs et des tricheurs.
C'est justement pour cette raison que nous restons contre un dialogue avec des menteurs, manipulateurs, tricheurs et surtout assassins. Qui n'ont pas cherche le dialogue quand des simples citoyens manifestaient leur droit en faisant des marches pacifiques, ils avaient donne pour reponse des charniers, des emprisonnements, etc.. Alors on ne veut pas dialoguer avec le diable

Oui précisément ceux qui nous ont menti que Joseph Kabila est diplômé de l'Université de Washington, ceux qui ont aidé à asseoir Joseph Kabila au pouvoir, etc. Le dialogue, pour l'UDPS, c'est pour chercher à ce que de telles choses n'arrivent plus jamais dans notre pays, de mettre fin aux manigances des politiciens. Quand on fait croire, qu'on reprend que Félix Antoine Tshiekedi Tshilombo a reçu des millions de dollars de Joseph Kabila et qu'il sera nommé premier ministre à l'issue du dialogue, c'est propager des menteries, c'est manipulation, et une propagande émanant de certaines officines, contre particulièrement la personne de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui devient la cible choisie, l'homme qu'il faut absolument abattre.
à des moments tu fais du "Mende" dans ton "djaleloisme" udpsien

Admin
Admin
Admin


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Message  El-Shaman le 12/12/2015, 2:16 am

Hiro-Hito a écrit: Je dois avouer d'emblee que je suis un peu confu, deja je n'ai pas eu le tps de suivre les info ces derniers tps, mais permettez moi kmm de dire que je suis surpris, nous voulons le changement de mentalite, en finir avec le kabilisme, Kabila seul n'est pas l'ennemi, c lui et tte sa cohorte. Sur ce je me demande, ec aussi l'avis de Felix?
Je peux répondre à sa place : Oui, c'est aussi son avis dans le sens ou :
-Un politicien doit apprendre à parler,à dialoguer et à négocier avec ses ennemis d'hier.
Exemple :
Lorsque les alliées avaient gagner la guerre contre l'Allemagne.Ils avaient pas hésiter à collaboré avec certains Nazi pour stabiliser l'Allemagne.
Prenons aussi l'exemple récent de la Syrie : la France qui était opposé à Bashar el-Assad ,et Laurent Fabius qui disait même :Al-Nusrat fait du bon boulot.
Le même France officiellement à changer le ton actuellement,et n'hésite plus à "parler" avec Basha le pire ennemi d'hier. Donc Félix Tshisekedi azo sala politique ya ba niveau oyo.Niveau ya likolo oyo batu ya dynamique de l'opposition bakoki nanu ko comprendre te,parce que vision muke,mais français ebele.
Ba niveau oyo Félix azosala politique elekela masse, parce que la masse ignorant les enjeux politique pensent qu'il est en train de trahir.Nzoka nde  il cherche le changement de mentalité.Il cherche à en finir aussi avec le kabilisme,mais il cherche ça na système ya MOTO MOKE, KASI BONGO EBELE, et non na système ya dynamique de l'opposition qui est : VISION MUKE,KASI FRANÇAIS EBELE  Cool .

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Message  Libre Examen le 12/12/2015, 2:37 am

Admin a écrit:
Libre Examen a écrit:
Admin a écrit:
Libre Examen a écrit:Pourrions-nous tous nous mettre d'accord pour reconnaître que les kabilistes sont des menteurs, des manipulateurs et des tricheurs.
C'est justement pour cette raison que nous restons contre un dialogue avec des menteurs, manipulateurs, tricheurs et surtout assassins. Qui n'ont pas cherche le dialogue quand des simples citoyens manifestaient leur droit en faisant des marches pacifiques, ils avaient donne pour reponse des charniers, des emprisonnements, etc.. Alors on ne veut pas dialoguer avec le diable

Oui précisément ceux qui nous ont menti que Joseph Kabila est diplômé de l'Université de Washington, ceux qui ont aidé à asseoir Joseph Kabila au pouvoir, etc. Le dialogue, pour l'UDPS, c'est pour chercher à ce que de telles choses n'arrivent plus jamais dans notre pays, de mettre fin aux manigances des politiciens. Quand on fait croire, qu'on reprend que Félix Antoine Tshiekedi Tshilombo a reçu des millions de dollars de Joseph Kabila et qu'il sera nommé premier ministre à l'issue du dialogue, c'est propager des menteries, c'est manipulation, et une propagande émanant de certaines officines, contre particulièrement la personne de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui devient la cible choisie, l'homme qu'il faut absolument abattre.
à des moments tu fais du "Mende"  dans ton "djaleloisme" udpsien

Moi, on m'a appris que quand on dit que quelqu'un est ceci ou cela, par exemple, on montre en quoi ce quelqu'un est ceci ou cela. Les Mende, les tschaku en l'occurrence, sont ceux-là qui reprennent des propos conçus dans certaines officines, et les présentent et les tiennent pour évidences. Quelles que soient mes prises de position, peu importe ce qu'on peut en dire, je m'efforce autant que possible de les soutenir par des évidences. C'est à toi Admin de me relever et de relever à tous ce que j'ai dit ci-haut qui n'a pas été répété par des tschaku à chaque occasion contre Félix Antoine Tshisekdi Tshilombo et qui justifierait que je fais du "djaleloisme" udpsien. Ai-je inventé quelque chose qui n'a pas été dite ?


Dernière édition par Libre Examen le 12/12/2015, 3:31 am, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Message  Libre Examen le 12/12/2015, 2:52 am

El-Shaman a écrit:
Hiro-Hito a écrit: Je dois avouer d'emblee que je suis un peu confu, deja je n'ai pas eu le tps de suivre les info ces derniers tps, mais permettez moi kmm de dire que je suis surpris, nous voulons le changement de mentalite, en finir avec le kabilisme, Kabila seul n'est pas l'ennemi, c lui et tte sa cohorte. Sur ce je me demande, ec aussi l'avis de Felix?
Je peux répondre à sa place : Oui, c'est aussi son avis dans le sens ou :
-Un politicien doit apprendre à parler,à dialoguer et à négocier avec ses ennemis d'hier.
Exemple :
Lorsque les alliées avaient gagner la guerre contre l'Allemagne.Ils avaient pas hésiter à collaboré avec certains Nazi pour stabiliser l'Allemagne.
Prenons aussi l'exemple récent de la Syrie : la France qui était opposé à Bashar el-Assad ,et Laurent Fabius qui disait même :Al-Nusrat fait du bon boulot.
Le même France officiellement à changer le ton actuellement,et n'hésite plus à "parler" avec Basha le pire ennemi d'hier. Donc Félix Tshisekedi azo sala politique ya ba niveau oyo.Niveau ya likolo oyo batu ya dynamique de l'opposition bakoki nanu ko comprendre te,parce que vision muke,mais français ebele.
Ba niveau oyo Félix azosala politique elekela masse, parce que la masse ignorant les enjeux politique pensent qu'il est en train de trahir.Nzoka nde  il cherche le changement de mentalité.Il cherche à en finir aussi avec le kabilisme,mais il cherche ça na système ya MOTO MOKE, KASI BONGO EBELE, et non na système ya dynamique de l'opposition qui est : VISION MUKE,KASI FRANÇAIS EBELE  Cool .

Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a déjà dit ceci : qu'il ne voyait pas pourquoi il ne pouvait pas cheminer avec Vital Kamerhe parce qu'ils ont tout les deux comme objectif de voir Joseph Kabila partir. Ca fait plus d'un an qu'il avait dit cela. Dans la dernière entrevue qu'il a accordée à Eliezer il avait dit presque la même chose sur Moïse Katumbi. Il avait dit qu'ils ont le même objectif, celui, toujours de voir Joseph Kabila partir. Il avait encore dit lors de l'entrevue avec Eliezer que ce n'est pas l'UDPS qui avait abandonné les partis qui forment aujourd'hui la Dynamique de l'Opposition. Il y avait une entente entre eux. Ce sont les partis qui forment la Dynamique de l'Opposition qui ont abandonné l'UDPS. Ces choses sont vérifiables par tous et par qui veut. Lisanga Bolanga en fait une démonstration magistrale.

Mais que voulez-vous ! Il y a ceux d'entre nous qui ont horreur des évidences et se complaisent dans des accusations.

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Message  ndonzwau le 12/12/2015, 2:14 pm

ndonzwau a écrit:
Admin a écrit:
Arafat a écrit:
Admin a écrit:Je vous avais annoncé il y a qlqs jours que  nous travaillions à faire sortir l'udps dans ce piège.
Je vous le dis Kabila sera chassé du pouvoir et tous ceux qui vont s'allier à lui.

J´ai l´impression que ce piège va se renfermer sur Kabila lui-même, il est de plus en plus acculé. Il avait dit que le comité préparatoire du dialogue serait opérationnel sous les 10 jours mais jusqu´à présent on ne voit rien, il semblerait que cela revient maintenant à l´ONU de mettre sur pied ce comité préparatoire comme le voulait l´UDPS, le président vient encore de céder. Et comme l´UDPS veut que la modération soit confiée à l´ONU, le président n´aurait plus le choix et il devra encore céder sinon pas de dialogue. C´est comme un boxeur coincé dans un coin du ring ou acculé sur les cordes et il faudrait tout simplement un bon crochet au foie ou à la machoire comme Mike Tyson face à Michael Spinx pour le mettre KO
Laughing Laughing Laughing
Le peuple congolais aura raison de lui wana ezali inevitable

Arafat a écrit:
Admin a écrit:[...]
[...]

[...]
Demain est un autre jour mais il risque bien de nous confirmer qu'i l a toujours été périlleux sinon impossible de transformer en un tourne-main un loup en un bienvenu bon berger et surtout que la démocratie a un prix, les gouvernants doivent rendre des comptes aux gouvernés et au besoin ces derniers sanctionnent le bilan des premiers lorsqu'ils ont failli; croire qu'on peut y surseoir est une belle connerie que les Congolais imprudents veulent endosser pour des lendemains alors encore plus sombres...


[...]




Compatriotiquement!


"Le président Joseph Kabila ne peut plus reculer"
° http://www.lalibre.be/actu/international/le-president-joseph-kabila-ne-peut-plus-reculer-56645763357031c12b089d66
° http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=10443




"INTERNATIONAL
La multiplication des projets gouvernementaux congolais destinés à maintenir le président Kabila au pouvoir au-delà du terme de son second et dernier mandat - en décembre 2016 - a profondément ébranlé la société congolaise. Le dernier en date - l’organisation d’un "Dialogue national" destiné à modifier le système électoral, a suscité une levée de boucliers ("La Libre" 1er décembre).
Où tout cela mène-t-il le Congo ? Pour le comprendre, "La Libre Belgique" a interrogé le politologue Jean Omasombo, chercheur au Musée d’Afrique centrale à Tervuren et professeur à l’université de Kinshasa.


Vu l’importance de l’opposition au projet de Dialogue de M. Kabila, celui-ci est-il enterré ?

Même si le mot "dialogue" est aujourd’hui galvaudé au Congo, je pense qu’on finira par en avoir un, quel que soit le nom qu’on voudra lui donner. Mais cela nécessite qu’on sorte du schéma fixé par le président Kabila, au risque de vider l’Etat congolais de sa substance et de retourner à l’ère Mobutu.

Expliquez-vous…
Depuis 2013, Kabila cherche une issue lui permettant de rester au pouvoir. Avec ce schéma, on revient à Mobutu parce que, comme à cette époque, on ramène l’Etat aux intérêts et à la volonté de l’individu au pouvoir.
Sa dernière démarche, amenant la mise en place forcée et non préparée de nouvelles provinces, a fini par lui coûter la décomposition de son camp politique, avec la sortie du G7 (NdlR : dissidents de la majorité présidentielle).
Sur un autre dossier majeur, celui des élections locales, Kabila ne semble avoir ni la volonté, ni la capacité de les organiser. Alors que, selon la Constitution, il aurait dû lancer la décentralisation en 2009. Or il ne s’en est occupé qu’en 2015. Et sur les 21 "commissaires spéciaux" qu’il a nommés à la tête des 21 nouvelles provinces, quatorze sont de son parti, le PPRD, et sept de partis alliés…
L’insistance du camp Kabila à organiser ce "Dialogue national" est sa dernière grosse manœuvre possible, après une série d’échecs.

Quel type de dialogue est nécessaire ?
Certaines des décisions récentes du pouvoir - comme les 21 nouvelles provinces - ont compliqué la marche du pays; ainsi l’Ituri ne veut pas revenir en arrière et cesser d’être une province, même s’il rejette les commissaires spéciaux. Dans ce contexte, il faut se recentrer sur le fondamental. L’impératif, aujourd’hui, est connu : la tenue de l’élection présidentielle, dans le cadre de la Constitution, avant la fin 2016. C’est la principale élection. Et elle peut être liée à l’élection des députés nationaux et à celle des députés provinciaux, ces derniers élisant indirectement les sénateurs nationaux et les exécutifs provinciaux. Cela permettrait d’asseoir les nouvelles provinces.
Un cadre, qu’on peut appeler dialogue, est nécessaire pour éclaircir l’évolution politique, embrouillée par les décisions contradictoires de ces dernières années et en raison de la faiblesse de la Ceni (Commission électorale nationale indépendante), qui ne maîtrise plus rien.

En quoi ce dialogue-là serait-il différent du "Dialogue national" de Kabila ?
Ce dernier veut qu’on modifie la Constitution pour changer le mode électoral afin de survivre lui-même. Il veut rattraper le retard qu’il a - volontairement ou par incapacité - fait prendre sur les exigences de la Constitution. Et l’opposition, qui s’étoffe, veut trouver sa force dans la rue, qui a clairement exprimé, lors des émeutes de janvier, son refus de voir Joseph Kabila se prolonger au pouvoir.
Seule la Dynamique de l’opposition (NdlR : les principaux partis d’opposition, sauf l’UDPS) est peu favorable au dialogue, préférant s’appuyer sur l’opinion publique pour accélérer le processus de départ de Joseph Kabila. L’Eglise et le G7 devraient être favorables à une forme de dialogue. Tout comme la communauté internationale. Joseph Kabila est dans les cordes. Contrairement au président du Burundi, il n’a plus de soutien, même au Katanga d’où il est originaire.

Quelles possibilités lui reste-t-il ?
Vu le temps qui lui reste avant la fin 2016, il pourrait jouer là sa dernière partie. Sa course devient de plus en plus difficile mais, en même temps, il ne peut plus reculer : il n’a jamais préparé sa succession. Ses alliés ne sont que des appuis de circonstance, sans cohésion.
Le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, évoque de possibles violences…
C’est parce que le camp présidentiel s’aperçoit que l’opinion publique ne lui est pas favorable. Lambert Mende a mis en avant le modèle rwandais de développement contre la démocratie; mais Kabila ne peut amener ni l’un ni l’autre.

Que va-t-il arriver, maintenant ?
Il y a trois issues possibles. 1) Kabila arrive à mettre la Constitution de côté et à rester au pouvoir; c’est peu probable. 2) Un dialogue dans le cadre de la Constitution permet au pays d’avoir un nouveau Président fin 2016. 3) Il y a une confrontation entre les deux camps, qui amène la chute de Kabila."


"C’EST PAR OÙ LE DIALOGUE INCLUSIF ?
° http://www.forumdesas.org/spip.php?article6183
Le Dialogue est donné pour imminent. Le Comité préparatoire est annoncé dans le pipeline. Alors, vivement le Dialogue ? Si tel est l’antidote aux lendemains électoraux qui déchantent, qui s’y opposerait ?
Seulement voilà, la scène politique est au clair-obscur. Un oxymore doublé d’un paradoxe. Car, au fur et à mesure que se précisent les contours du Dialogue, l’espoir de voir les principales loges de l’Opposition radicale y prendre part semble s’éloigner.
Au départ, le front du refus était incarné par les courants kamerhiste et bembiste de l’opposition. S’est ensuite ajouté le G7, un nouveau venu dans la galaxie "Opposition".
Et last but not least, à en juger par les éléments de langage de la garde rapprochée d’Etienne Tshisekedi, le fils en tête, pas sûr que l’UDPS prenne encore le chemin du Dialogue. Ou plus exactement, pas évident que la 10ème Rue entonne le même credo que le Palais de la Nation.
A moins qu’il s’agisse des convergences parallèles chères au Cardinal Monsengwo. A moins aussi qu’il ne s’agisse que des postures d’avant Dialogue. A moins enfin qu’il ne soit question que de surenchère destinée à impliquer davantage la "communauté internationale " dans la gestion du Forum. Sinon, la perspective du Dialogue inclusif redéviendrait une hypothèse d’école.
En tout cas, bien malin que pourrait parier encore sur un dialogue inclusif qui, pour le coup, est pratiquement synonyme de la participation de l’UDPS."

° http://www.forumdesas.org/spip.php?article6065
"Inquiétante tournure ! "
° http://www.laprosperiteonline.net/affi_article.php?id=8527
A quand finalement la tenue du dialogue politique national inclusif ? Qui en sont les véritables acteurs majeurs pour la conduite de ces assises ? Ce sont là des lancinantes questions qui taraudent les esprits dans l’opinion nationale congolaise. Tant, les dix jours prévus dans l’ordonnance présidentielle sont passés.(...)"

"Dialogue à deux vitesses !
° http://www.lephareonline.net/rdc-dialogue-a-deux-vitesses/
Plongé dans un grand flou depuis la publication de l’ordonnance présidentielle du 30 novembre 2015 portant convocation de ce forum et mise en place imminente de son Comité préparatoire, le Dialogue national est loin de gagner en clarté dans les esprits. En effet, des millions de Congolais ont l’impression de se trouver devant un « Dialogue » à deux vitesses. Il y a d’une part celui du schéma Kabila, avec un Comité préparatoire à mettre en place par ses soins et un bureau chargé de la co-modération piloté par un représentant de la Majorité présidentielle et un autre de l’Opposition et, d’autre part, celui à convoquer par le Secrétaire général des Nations Unies, pour lequel Saïd Djinnit est censé avoir séjourné la semaine dernière à Kinshasa et avoir fait escale à Bruxelles pour prendre langue avec des délégués d’Etienne Tshisekedi, un des acteurs incontournables de la crise congolaise.

Dialogue « version Kabila » maintenu ?


Le train du Dialogue, tel que vu par le Chef de l’Etat, semble sur le point de quitter la gare, notamment avec la nomination imminente des membres du Comité préparatoire, selon le communiqué remis mardi à la presse par le Directeur de son cabinet. Comme pour ne pas du tout dissiper les malentendus, le communiqué susvisé souligne que « les consultations menées actuellement par l’Ambassadeur Saïd Djinnit, Envoyé Spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour les Grands Lacs, avec la classe politique et sociale en vue de la désignation du Facilitateur, participent également à cette démarche constitutive dudit Comité ».
A entendre pareil son de cloche, l’on peut se demander si du côté de la Majorité Présidentielle, on tient compte du tollé suscité par le message de Joseph Kabila à la Nation, le samedi 28 novembre 2015, en ce sens qu’il s’affichait comme l’initiateur du Dialogue et qu’il se permettait même de glisser, parmi les matières à inscrire à l’ordre du jour, celle relative à une réflexion sur un mode de scrutin moins coûteux que celui actuellement en vigueur, pour le budget de la République.
           L’on n’est certainement pas prêt d’oublier la réaction musclée de l’UDPS contre le message du Chef de l’Etat, alors que ce parti est l’un des rares de l’Opposition à avoir souscrit au projet de Dialogue, bien que sous réserve d’une médiation de la Communauté internationale, de l’examen du contentieux électoral de 2011 (cfr Feuille de route du 16 février 2015) et du respect des délais constitutionnels d’organisation des élections présidentielle et législatives nationales (novembre 2016).
           Sans mâcher les mots, l’UDPS avait fait savoir, d’abord par la voix de son Secrétaire national aux Relations Extérieures, Félix Tshisekedi, puis celle du chef du parti lui-même, Etienne Tshisekedi, que Kabila n’avait pas qualité ni pour convoquer le Dialogue, ni pour désigner un médiateur, encore moins pour en fixer l’ordre du jour. Le staff de ce parti avait fait savoir qu’il n’était pas concerné par un forum ayant pour initiateur le Chef de l’Etat et pour médiateur une personne sous sa coupe. A Limete (siège du parti) comme à Bruxelles (résidence provisoire de Tshisekedi), on contunue d’attendre le Dialogue à tenir sous la médiation de la Communauté internationale, à placer sous la responsabilité d’un médiateur mandaté par le Secrétaire général des Nations Unies, avec les pleins pouvoirs.

La mission de Djinnit aura-t-elle une suite ?

           La grande inconnue du moment reste la suite à attendre de la mission d’information de Saïd Djinnit à Kinshasa. Les Nations Unies vont-elles prendre en compte les revendications des partis de l’Opposition qui exigent leur pleine implication dans la résolution de la crise congolaise par le biais du Dialogue national ? Vont-elles faire pression sur Joseph Kabila pour l’amener, élégamment, à leur laisser le pilotage de ce forum, ce qui lui donnerait de larges d’accrocher même des membres de l’Opposition anti-Dialogue ou s’incliner devant son refus de toute ingérence étrangère et provoquer l’élargissement du « camp du refus » ? Dans cette hypothèse, quels dividendes pourrait tirer le peuple congolais d’un forum où l’UDPS, l’UNC,  le MLC, le G7 (MSR, Unafec, Unadef, ARC, PDC, MSDD, ACO) joueraient les abonnés absents ?
C’est le lieu d’émettre le vœu de voir le Secrétaire général des Nations Unies, qui se présente désormais comme la bouée de sauvetage du Dialogue, convaincre toutes les parties prenantes à renoncer à des initiatives de nature à torpiller les chances de réconciliation entre Congolais et de tenue d’un processus électoral apaisé"


° http://www.lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=13731:conformement-a-une-exigence-constitutionnelle-kabila-devant-le-congres-l-heure-de-verite&catid=85:a-la-une&Itemid=472
° http://www.lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=13727:dialogue-politique-comite-preparatoire-kinshasa-s-en-remet-a-djinnit&catid=85:a-la-une&Itemid=472

"RDC: HRW veut la libération de tous les détenus politiques"
° http://www.rfi.fr/afrique/20151211-rdc-ong-hrw-veut-liberation-tous-detenus-politiques
"Processus électoral: les envoyés internationaux prônent l’enrôlement de nouveaux majeurs"
° http://www.radiookapi.net/2015/12/11/actualite/politique/processus-electoral-les-envoyes-internationaux-pronent-lenrolement-de

° http://www.radiookapi.net/2015/12/10/actualite/societe/rdc-appel-au-respect-des-libertes-fondamentales
° http://www.radiookapi.net/2015/12/12/actualite/en-bref/la-cenco-lance-un-groupe-de-reflexion-et-dechange-avec-le-parlement
° http://www.rfi.fr/emission/20151209-rdc-jose-maria-aranaz-droit-vie-politique
° http://www.rfi.fr/afrique/20151208-rdc-onu-inquiet-reduction-espace-politique
° http://www.lephareonline.net/droits-de-lhomme-en-rdc-lue-preoccupee/
° http://www.jeuneafrique.com/285318/societe/rdc-recrudescence-violations-droits-de-lhomme-commises-autorites-selon-lonu/
° http://www.lephareonline.net/la-monusco-pour-un-processus-electoral-credible-et-apaise/
° http://latempete.info/dans-un-rapport-rendu-public-a-geneve-et-a-kinshasa-lonu-craint-le-pire-a-une-annee-des-elections-en-rdc/
° http://www.jeuneafrique.com/286416/politique/tensions-entre-rd-congo-et-senegal-pays-daccueil-dune-reunion-dopposants-congolais/


Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 12/12/2015, 2:53 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Message  Mathilde le 12/12/2015, 2:38 pm

LE voici les photos que tu m as demandées ..... Wink




_________________

L'Amitié,ce n'est pas d’être avec les amis quand ils ont raison,c'est d’être avec eux même quand ils ont tort..." André Malraux

https://www.youtube.com/watch?v=1j32A3Fy8rA&feature=youtu.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Message  ndonzwau le 12/12/2015, 3:03 pm

Hiro-Hito a écrit: Je dois avouer d'emblee que je suis un peu confu, deja je n'ai pas eu le tps de suivre les info ces derniers tps, mais permettez moi kmm de dire que je suis surpris, nous voulons le changement de mentalite, en finir avec le kabilisme, Kabila seul n'est pas l'ennemi, c lui et tte sa cohorte. Sur ce je me demande, ec aussi l'avis de Felix?

ndonzwau a écrit:
Arafat a écrit:
Admin a écrit:[...]
[...]

Wilco, je ne sais pas si "JK" sera chassé du pouvoir avec tous ses complices aussi sûrement (et facilement) que vous le pronostiquez mais il reste une évidence : son fameux dialogue tel qu'il l'a mitonné risque de rester une belle "arlésienne" car lorsqu'on y regarde de plus près, personne même parmi ceux qui lui ont dit oui jusque-là dont d'abord l'Udps ne s'aventure vraiment à le soutenir jusqu'au bout... Tshisekedi le Vieux ne semble pas être prêt à se déplacer pour honorer de sa présence le début de cette messe noire; pour cause; son principe même serait vite une trahison de toutes ses luttes, s'il ne prenait toutes ses gardes; ainsi il ne serait pas illégitime de supputer que dans l'Udps elle-même tous ne s'accordent pas sur ce qui a été fait et se fera, dit et se dira autour de ce rdv... Attendons voir...

La question serait alors : quelle pertinence à continuer à le réclamer lorsque l'on sait depuis toujours (pour les plus lucides et les moins ouverts aux prébendes) ou alors lorsque l'on s'en rend compte à l'usage (comme c'est clair aujourd'hui) que le dialogue voulu par "JK" n'est pas celui que tout bon démocrate responsable aurait souhaité pour aplanir les prochaines échéances électorales ?
Y'a-t-il encore une preuve autre que par exemple celle de cette entrevue (et de son contenu) entre F Tshisekedi et M Katumbi pour enfin solder cette inutile hypothèque de dialogue ?
Pourquoi ne prend-on pas le courage d'y couper court un point un trait et prendre enfin des chemins moins tortueux, moins dépensiers et moins meurtriers pour le pays ?

Demain est un autre jour mais il risque bien de nous confirmer qu'i l a toujours été périlleux sinon impossible de transformer en un tourne-main un loup en un bienvenu bon berger et surtout que la démocratie a un prix, les gouvernants doivent rendre des comptes aux gouvernés et au besoin ces derniers sanctionnent le bilan des premiers lorsqu'ils ont failli; croire qu'on peut y surseoir est une belle connerie que les Congolais imprudents veulent endosser pour des lendemains alors encore plus sombres...


[...]


Compatriotiquement!

HH, si mon commentaire ne répond pas assez à votre interrogation, merci de lire ne fût-ce deux des liens que j'y ai joints, avec un peu plus d'attention et de bonne foi, je ne doute point que vous y trouverez un début de réponse !

° http://www.forumdesas.org/spip.php?article6183
° http://www.laprosperiteonline.net/affi_article.php?id=8527 
° http://www.lephareonline.net/rdc-dialogue-a-deux-vitesses/

"RDC : Katumbi, tout puissant dans l’opposition ?
° http://afrikarabia.com/wordpress/rdc-katumbi-tout-puissant-dans-lopposition/
Candidat non déclaré à la prochaine présidentielle, Moïse Katumbi tente de se placer au coeur du jeu politique en rencontrant tout ce que le Congo compte d’opposants à Joseph Kabila. Une stratégie qui le rend désormais incontournable.

Dans des rencontres savamment orchestrées, l’ex-gouverneur continue de s’afficher avec les principaux leaders de l’opposition congolaise. Après Tshisekedi père à Bruxelles, Vital Kamerhe à Londres et à Lubumbashi, Moïse Katumbi a rencontré Félix Tshisekedi à Paris le 10 décembre, rapporte Jeune Afrique. Le message officiel qui en ressort porte, sans grande surprise, sur la nécessité d’une « alternance politique en 2016 », sans Joseph Kabila. Sur le dialogue national convoqué par le président congolais, les deux hommes sont également sur la même longueur d’onde. Katumbi et Thsisekedi pensent qu’il s’agit d’un subterfuge du chef de l’Etat pour prolonger son mandat au-delà du délai constitutionnel de 2016. Les deux leaders se seraient enfin mis d’accord sur une candidature unique à la prochaine présidentielle, sans en dire plus sur le nom de l’heureux élu. Rolling Eyes  Rolling Eyes  Laughing  Laughing  Laughing

L’homme sans parti

Moïse Katumbi prend donc de l’avance dans la course à la présidentielle, sans pour autant s’être déclaré officiellement candidat. La multiplication de ces rencontres avec tout ce que le Congo compte d’opposants le place ainsi au coeur du jeu politique, alors que l’ancien gouverneur du Katanga n’a toujours pas créé son propre parti. « L’homme sans parti politique », électron libre sur l’échiquier  congolais, peut désormais compter ses alliés. Au premier rang desquels se retrouvent les frondeurs du G7, comme Gabriel Kyungu, Olivier Kamitatu ou Pierre Lumbi. Même si certains pourraient être tentés de se présenter à la prochaine présidentielle (comme Kamitatu ou Kyungu), ces « seconds couteaux » de la scène politique congolaise savent très bien qu’en cas de candidature de Katumbi, ils ne feraient pas le poids et auraient tout intérêt à rejoindre l’équipe du président du TP Mazembe.

« Ticket Katumbi-Kamerhe »

Un « ralliement obligatoire » qui pourrait également s’imposer au patron de l’UNC, Vital Kamerhe en cas de candidature Katumbi. Si on sait que le président de l’UNC est «programmé » depuis longtemps pour la prochaine  présidentielle, l’arrivée surprise de Moïse Katumbi dans le camp des opposants à Joseph Kabila bouscule ses plans. Si Kamerhe pèse politiquement et électoralement (7,7% à la présidentielle de 2011), le leader de l’UNC sait qu’il ne pourra gagner la prochaine élection seul. En cumulant les voix de l’Est, fief de Kamerhe, et celles du Katanga de Katumbi, le poids de ce « ticket » pèserait lourd en cas d’élection. En fin politique, Kamerhe a donc décidé de se rapprocher de Katumbi, en s’affichant ostensiblement dans les tribunes du stade de Lubumbashi, après une première rencontre à Londres. L’histoire dira qui de Katumbi ou de Kamerhe s’est rapproché de l’autre. Les deux hommes sont ambitieux, et on imagine mal Katumbi et Kamehre ne pas se rêver dans le fauteuil présidentiel. Certains observateurs parient pourtant sur un ticket, Katumbi président, Kamerhe, Premier ministre… la combinaison la plus probable.

L’homme de la synthèse

En rencontrant l’ensemble du spectre politique de l’opposition congolaise, et en le faisant savoir, Katumbi réalise un joli coup politique. Sans être candidat, le Katangais apparaît déjà comme la seule personnalité politique de l’opposition capable de faire la synthèse entre l’UNC, l’UDPS, le G7 et même le MLC. Au mois d’octobre, on sait que des contacts ont été noués avec l’entourage de Jean-Pierre Bemba. En prison depuis 2008, le chairman du MLC n’a que peu de chance de sortir avant la prochaine échéance présidentielle… du pain béni pour Katumbi qui n’aura aucun mal à convaincre les principaux responsables du parti à Kinshasa de venir le rejoindre. Dans ce schéma « idéal », Katumbi peut en effet se frotter les mains

La vraie bataille pour la présidentielle n’a pas commencé

Mais n’oublions pas deux choses. Premièrement : l’opposition peut afficher une « union de façade » tant qu’il s’agit de défendre la tenue des élections dans les délais constitutionnels. Mais une fois la date du scrutin connue, « l’union » aura de forte chance de se fissurer lorsqu’il s’agira de désigner le candidat unique de l’opposition et de distribuer les postes ministériels. La bataille pour le leadership de l’opposition aura alors vraiment commencé. Deuxièmement (et c’est la donnée la plus importante) : Joseph Kabila garde la maîtrise complète du temps… et du calendrier électoral. En jouant la montre, le président congolais attend le moment favorable pour dévoilé sa stratégie de maintien au pouvoir. Mais sans calendrier électoral, Katumbi ne peut être que spectateur du jeu du président congolais. Raison pour laquelle, l’ex-gouverneur du Katanga a tout son temps pour se déclarer candidat… et continuer à consulter." Twisted Evil  Rolling Eyes  Rolling Eyes



Compatriotiquement!



# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #


Dernière édition par ndonzwau le 12/12/2015, 6:52 pm, édité 4 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Message  El-Shaman le 12/12/2015, 3:14 pm

Mathilde a écrit:
Ceux qui ne cessent de combattre Félix Tshisekedi , étaient content lorsque les membres du G7 avaient quitter la MP Certains avaient même applaudis Olivier Kamitatu....que ndenge bakeyi boye, ba fragiliser gouvernement ya Kabila. Peut-on vraiment être sur que ba kamitatu, ba Kyungu ba balusi ba veste na bango na ndenge ya solo ? Si certains croient cela et sont même prêt à applaudir la G7....Pourquoi Félix n'a pas le droit de parler avec Moïse Katumbi qui lui aussi vient de chez Kabila ? D'ailleurs avant que Félix rencontre Katumbi, ce dernier avait déjà été reçu par le grand sphinx à Bruxelles.Peut-être rencontre oyo eza kaka ba suite yaba masolo wana ya Bruxerlles.
Mais bon sang ! pourquoi lorsque Katumbi et son frère avait rencontrer Ya Tshitshi à bxl les gens n'avaient pas criée à la trahissons ou à une erreur de l'UDPS ? Pourquoi lorsque Félix fait quelque chose on cherche toujours à lui couper de l'udps,comme s'il faisait des négociations parallèle ? On cherche depuis un certain temps à faire de Félix un traître à son parti.Certain nous disaient à propos du dialogue que eza boule ya Félix et sa maman,et qu'Étienne Tshisekedi ignorait tout ceci.Mais lorsque le grand sphinx avait confirmé qu'il était lui-même un pro dialogue.Ici même sur CongoDiaspora certains avaient inventer une histoire bidon comme quoi : Ya Tshitshi n'a plus toute sa tête et qu'il souffre d'une maladie (dont je n'avais pas retenu le nom)...
Mais maintenant que Tshisekedi et son UDPS vient de se retiré du dialogue suite aux malentendus introduit par le MP. J'avais lu la réaction dune personne qui dans le passé disait que Tshisekedi n'a plus sa tête.Mais cette fois-ci la même personne à félicité E. Tshisekedi pour sa réaction.
La question que je pose à cette personne est : Es-tu sur que cette fois-ci E. Tshisekedi à réagit avec toute sa tête ?
Si tu es sûr : Est-ce-que cela veut dire que maladie oyo Tshisekedi azalaki na yango esili ? As-tu une preuve médicale pour nous prouver que maladie naye esili ?
Si tu te regarde dans un miroir en réfléchissant sur toute ces questions=Tu comprendra qui tu es  Laughing  Laughing  Laughing  Laughing  !!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Message  ndonzwau le 13/12/2015, 3:53 pm

"Dialogue en RDC : « l’UDPS nous rejoindra » selon Ewanga
° http://afrikarabia.com/wordpress/dialogue-en-rdc-ludps-nous-rejoindra-selon-ewanga/
Pour le secrétaire général de l’UNC, qui refuse le dialogue politique convoqué par Joseph Kabila, « les intentions du président pour ne pas quitter le pouvoir sont claires ». Concernant la possible participation de l’UDPS  au dialogue, Jean-Bertrand Ewanga « croit en Tshisekedi » et affirme que l’opposant historique finira par rejoindre le camp des anti-dialogue. Interview.


Jean-Bertrand Ewanga à Paris en décembre 2015

Afrikarabia : Pour quelles raisons l’UNC refuse toujours le dialogue initié par Joseph Kabila ?

Jean-Bertrand Ewanga : Tout simplement parce que Joseph Kabila est dans son dernier mandat. Il doit quitter le pouvoir et comprendre qu’il y a une vie après la présidence. Le dialogue est un moyen pour torpiller les institutions. Violer la Constitution constituerait un retour en arrière pour le Congo. Cela nous ramènerait vers l’insécurité généralisée. Le 20 décembre 2016, il doit y avoir un nouveau président en République démocratique du Congo.
Afrikarabia : Pourtant, Joseph Kabila n’a jamais déclaré qu’il ne respecterait pas la Constitution. Qu’est-ce-qui vous fait dire qu’il cherche à s’accrocher au pouvoir ?
Jean-Bertrand Ewanga : Dans son dernier discours du 28 novembre 2015, Joseph Kabila a déclaré vouloir réfléchir sur un changement mode électoral… alors qu’il est à la fin de son mandat. Le ministre Evariste Boshab a écrit un livre dans lequel il dit que sans prolongation du mandat de Joseph Kabila c’est « l’inanition de la Nation ». Un autre ministre Typhon Kin Kiey Mulumba déclare également que le dialogue est fait pour donner un nouveau mandat au président Kabila. Ces ministres n’ont jamais été démentis. Joseph Kabila a également multiplié les obstacles : un recensement pour gagner du temps, une modification de la loi électorale en janvier dernier… Pour nous, ses intentions de ne pas quitter le pouvoir sont claires.

 Afrikarabia : Joseph Kabila affirme que le pays n’est pas prêt pour organiser des élections dans les délais. L’argent manque et le fichier électoral n’est pas fiable…
Jean-Bertrand Ewanga : Ce sont de faux problèmes. Depuis 2012, nous avons décidé de mettre 250 millions de dollars de côté chaque année. Quatre ans après, nous devrions avoir le milliard nécessaire à l’organisation des scrutins. Où est passé l’argent ? Concernant le fichier électoral, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a audité le fichier : nous avons trouver 1,6 million de morts à rayer du fichier, 450.000 doublons à écarter et 7 millions de nouveaux majeurs à intégrer. D’après les experts de l’OIF, ce nettoyage peut être terminé dans 4 mois. Les préparatifs des élections de 2011 ont débuté au mois de janvier… il est encore possible d’aller aux élections dans les délais.
Afrikarabia : La Dynamique de l’opposition (UNC, MLC, Ecidé, Fonus… ) a été rejointe il y a quelques mois par le G7, les anciens frondeurs de la majorité dont Moïse Katumbi. N’est-ce pas le « trop plein » dans l’opposition ? N’avez-vous pas peur de la concurrence de l’ex-gouverneur du Katanga ?
Jean-Bertrand Ewanga : Non, il n’y a pas trop d’opposants parce que le G7 nous a rejoint. Nous tenons tous le même discours. La création du G7 veut tout simplement dire qu’il y a eu un déficit de dialogue au sein de la majorité présidentielle et qu’ils ont rejoint nos idées et nous nous en félicitons. Moïse Katumbi a parlé des « trois penalties » – voir notre article – c’est à dire du strict respect de la Constitution. Depuis la création du G7, nous avons tenu des réunions  communes et publié des communiqués ensemble. Il y a aujourd’hui une vraie prise de conscience des Congolais… et même de certains membres de la majorité présidentielle. La Constitution doit être respectée.

Afrikarabia : A l’UDPS d’Etienne Tshisekedi, les voix sont discordantes sur leur  possible participation au dialogue. Qu’avez-vous envie de dire à l’UDPS pour les convaincre de ne pas aller au dialogue ?
Jean-Bertrand Ewanga : J’ai fait de la prison pour avoir exiger l’impérium d’Etienne Tshisekedi : car celui qui a gagné les élections de 2011, c’est bien Etienne Tshisekedi. Concernant le dialogue, je crois en Tshisekedi. Les exigences de Tshisekedi pour la tenue du dialogue sont inacceptables par Joseph Kabila. Je pense que l’UDPDS nous rejoindra pour renforcer le camp de la patrie et du respect de la Constitution.
 Afrikarabia : Le dialogue n’est pas encore prêt et le président Joseph Kabila sembler prendre don temps. Que peut encore faire l’opposition pour éviter le « glissement » du calendrier électoral ?
Jean-Bertrand Ewanga : Nos moyens seront pacifiques. En janvier 2015, le peuple s’est mobilisé et le pouvoir a reculé sur la modification de la loi électorale. Il ne faut pas obliger les Congolais à redescendre une nouvelle fois dans la rue. Mais tout dépendra de l’attitude du chef de l’Etat."



"RDC: Joseph Kabila devant le congrès ce lundi
Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes  Rolling Eyes
° http://www.radiookapi.net/2015/12/13/actualite/politique/rdc-joseph-kabila-devant-le-congres-ce-lundi
Le chef de l’Etat congolais est attendu, lundi 14 décembre, devant les deux chambres du Parlement, réunies en congrès, au Palais du peuple de Kinshasa.
Joseph Kabila va se prononcer sur l’état de la nation, affirment des sources proches du Parlement.
Ce congrès va se tenir, deux semaines après que le chef de l’Etat avait annoncé la convocation d’un «dialogue politique national inclusif », sans précision de date.

Il avait lancé un « appel ultime» à ceux qui hésitent encore à rejoindre cette voie des négociations pour donner sa chance à la «relance du processus électoral.»  
Ce forum politique se déroulera sous la co-modération d’un représentant de la Majorité présidentielle et d’un autre de l’opposition et portera principalement sur l'organisation d'un processus électoral apaisé, complet, inclusif, crédible et conforme aux standards internationaux et sur toutes les questions connexes au processus électoral.
Certains opposants continuent de boycotter ce dialogue, accusant Joseph Kabila de vouloir préparer le glissement de son mandant au-delà de 2016.
Ce que les partisans de la Majorité président qualifient de procès d’intention."






Compatriotiquement!

Revenir en haut Aller en bas

Re: RDC : Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi s’unissent à Paris pour le départ de Joseph Kabila en 2016 (Jeudi 10 Décembre 2015)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum