La solution idéale : Tshisekedi Président de la transition, Moïse Katumbi Candidat aux élections présidentielles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La solution idéale : Tshisekedi Président de la transition, Moïse Katumbi Candidat aux élections présidentielles

Message  Zik le 1/6/2016, 6:56 pm


E. TSHISEKEDI PRESIDENT DE LA TRANSITION (Pour l'organisation des élections), MOISE KATUMBI CANDIDAT AUX ELECTIONS PRESIDENTIELLES.
Je pense que tous les Katumbistes (Comme moi), seront d'accord avec cette solution.
C'est la sagesse venue d'en haut.
Ceux qui ne vont pas adhérer bako zua fimbu à la régulière (fimbu ya propre) Kiekiekiekie..




Dernière édition par Zik le 1/6/2016, 7:43 pm, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: La solution idéale : Tshisekedi Président de la transition, Moïse Katumbi Candidat aux élections présidentielles

Message  ndonzwau le 2/6/2016, 7:42 pm

LA SOLUTION IDÉALE : TSHISEKEDI PRÉSIDENT DE LA TRANSITION, MOÏSE KATUMBI CANDIDAT AUX ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES !?!

ndonzwau a écrit: le Mer 01 Juin 13:22
[...]
Sans trop nous cristalliser sur la seule désignation d'un Tshisekedi comme "Président d'une Transition" dont déjà on peut se demander à quel niveau (un Gouvernement est de principe sous la direction d'un PM et non d'un Président !), il demeure qu'une telle échéance pose deux problèmes essentiels !

Bien sûr la difficulté à arracher ce scénario :
"JK" est là et jusqu'à preuve du contraire, il sera quasi impossible de l'en écarter complètement tant légalement que dans le fait avec son Imperium bien effectif !
Comment contraindre le pouvoir en place de céder la place à une administration ad hoc d'où légalement et pacifiquement il serait absent, donc le grand perdant, lorsque tout le monde sait que l'intérêt supérieur de la Nation n'a jamais été leur moteur...

Mutatis mutandis, lorsqu'on veut mettre ainsi "entre parenthèse la Constitution, il faut néanmoins un cadre institutionnel "provisoire" qui régit cette période !
A la difficulté énoncée ci-haut, s'ajoute celle d'un mandat et d'un mandant habilités à gérer le pays : dans quelle mesure non seulement des "opposants" le seraient-ils au nom de tout le peuple càd de la Nation seulement avec leur bon droit de rendre responsable le pouvoir en place coupable de l'impasse ainsi créée, la non-préparation délibérée des élections, mais aussi et surtout comment obtenir un vide institutionnel de fait, peut-être pas totalement légal mais légitime, lorsqu'à côté l'on argue que la Constitution est muette sur celui-ci, dans le cas de fin de mandat (Tshibala l'a répété si béatement qu'ici ce n'est pas la vacance du pouvoir qui est en cause qui selon lui ne peut-être invoquée qu'en cours de mandat qu'on se demande s'il a bien réfléchi à ses propos car quelque part ils scient la branche sur laquelle il est assis...)...

Bref, gare à demain et son imbroglio car en partie pour des raisons légitimes de défendre le poids politique et électoral du "commandeur de l'opposition" (comme je l'ai lu quelque part) qu'est Tshisekedi, on quitterait en effet un cadre institutionnel établi vers un nouveau à fabriquer...
Pas exactement de toute pièce dans la mesure où nous avons dans notre histoire des antécédents d'"Acte constitutionnel" devant gérer une telle période exceptionnelle et dans celle où en Afrique nous avons en mémoire un tel procédé au Burkina; mais ce sera bien plus laborieux qu'on se demande légitimement s'il n'est pas plus prudent d'obtenir des élections dans le délai ou avec un simple retard constitutionnel (120 jours !) plutôt que s'engager dans un projet bien risqué de Transition à bricoler...
C'est aussi ce que semblent nous conseiller même si c'est à demie teinte nos partenaires internationaux dont par ailleurs avons besoin logistiquement et financièrement pour la bonne tenue de nos élections... Soit...

Voilà mon pauvre avis et voyons voir la suite..............


Compatriotiquement!


Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul #
# Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

Revenir en haut Aller en bas

Re: La solution idéale : Tshisekedi Président de la transition, Moïse Katumbi Candidat aux élections présidentielles

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:27 am


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum