congodiaspora
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -56%
Casque PC Sennheiser EPOS – GSP 300 BLUE
Voir le deal
34.99 €

APRÈS LA SUSPENSION DES ACCORDS SIGNÉS AVEC KAGAME, TSHISEKEDI SE TOURNE VERS LES ÉMIRATS ARABES UNIS POUR LE COMMERCE DE L'OR. LES CONTRATS AVEC LE RWANDA SONT-ILS D'ORES ET DÉJÀ CADUCS, LE RWANDA EST-IL PRÉVENU ?

Aller en bas

APRÈS LA SUSPENSION DES ACCORDS SIGNÉS AVEC KAGAME, TSHISEKEDI SE TOURNE VERS LES ÉMIRATS ARABES UNIS POUR LE COMMERCE DE L'OR. LES CONTRATS AVEC LE RWANDA SONT-ILS D'ORES ET DÉJÀ CADUCS, LE RWANDA EST-IL PRÉVENU ? Empty APRÈS LA SUSPENSION DES ACCORDS SIGNÉS AVEC KAGAME, TSHISEKEDI SE TOURNE VERS LES ÉMIRATS ARABES UNIS POUR LE COMMERCE DE L'OR. LES CONTRATS AVEC LE RWANDA SONT-ILS D'ORES ET DÉJÀ CADUCS, LE RWANDA EST-IL PRÉVENU ?

Message  ndonzwau 18/1/2023, 1:25 am

APRÈS LA SUSPENSION DES ACCORDS SIGNÉS AVEC KAGAME, TSHISEKEDI SE TOURNE VERS LES ÉMIRATS ARABES UNIS POUR LE COMMERCE DE L'OR. LES CONTRATS AVEC LE RWANDA SONT-ILS D'ORES ET DÉJÀ CADUCS, LE RWANDA EST-IL PRÉVENU ?

Notre PR lucide (pour combien de temps et comment ?) déclare qu'il entend garantir le bonheur sur nos ressources naturelles qui ont jusqu’ici constitué la raison de nos malheurs et espère que cette fois avec ce partenariat avec les Émirats arabes unis c’est un nouveau chapitre qui s’ouvre dans l’exploitation des ressources minières. Bonne nouvelle surtout que cela survient après le gel des contrats léonins et naïfs avec le Rwanda mais hélas nulle part il ne nous donne le détail de la suspension ou arrêt des contrats avec le Rwanda. Ailleurs il s'agit ici de l'exploitation artisanale ; n'y'a-t-il aucune possibilité d'industrialisation de cette exploitation et n'y a-t-il pas non plus d'accompagner tout ceci avec des mesures fermes qui puissent arrêter la contrebande de nos minerais que la seule création des sociétés Primera Gold DRC (or) et Primera Metals DRC ( 3 T, Étain, Tungstène, Tantale) ? Que sont déjà les deux sociétés (le statut, le capital, la part Congolaise et émiratie...)? Gagnant/gagnant ; de l'or équitable !? Passons...  

Une tribune parle d'un "triangle de Bermudes" s'agissant des relations entre la RDC et le Rwanda,  le mythe des catastrophes navales, comme pour désigner une zone dangereuse 'où risquent de disparaître des économies dites faussement émergentes'. Il évoque un rôle inutile d'entregent du Qatar qui devrait se rembourser de ses investissements au Rwanda comprenant notamment le financement de Rwandair et d'une usine de raffinage d'or à Kigali, la rupture des accords économico-commerciaux entre ce dernier et la RDC (notamment le raffinage de l'or) mettant en danger le butin que devait en tirer Kigali et du coup ses capacités de remboursement de la dette qatarie.
Kagame n’aurait plus en conséquence d’autre choix que de relancer la guerre pour sa propre survie politique. Beaucoup à en dire mais pas inintéressant...



"Trafic d’or: après la suspension de l’accord de partenariat liant la RDC au Rwanda, Félix Tshisekedi se tourne directement vers les Emirats arabes unis - 13 janvier 2023
= https://actualite.cd/2023/01/13/trafic-dor-apres-la-suspension-de-laccord-de-partenariat-liant-la-rdc-au-rwanda-felix
Félix Tshisekedi a participé ce vendredi à la première transaction officielle entre le Congo-Kinshasa et les Émirats arabes unis de l’or issu de l’exploitation artisanale dans la partie orientale du pays à travers la société Primera Gold. Le premier lot a été officiellement présenté au public en présence des partenaires venus de Dubaï. 
« Ma vision, c’est faire profiter d’abord à la RDC et à son peuple les ressources naturelles se trouvant dans le sous-sol de ce pays. J’ai toujours mis un accent particulier sur le fait que nos ressources naturelles plutôt que de garantir notre bonheur n’ont jusqu’ici constitué que la raison de nos malheurs », a dit le Chef de l’Etat congolais.
Félix Tshisekedi espère que c’est un nouveau chapitre qui s’ouvre dans l’exploitation des ressources minières congolaises.
« Par la cérémonie de ce jour, nous venons d’ouvrir une nouvelle page que j’espère glorieuse et pleine de bonheur pour notre pays et son peuple. C’est exactement ce genre de partenariat que j’avais recherché avec les voisins pour mettre fin au trafic lié à la contrebande de nos minerais et pouvoir les faire bénéficier à nos populations respectives en créant cette chaîne de valeur ». 

Et d’ajouter:
« Malheureusement, je n’ai pas été entendu. Certains de nos voisins ont préféré continuer à emprunter le chemin parsemé d’embûches et du sang de nos compatriotes. J’ai donc décidé de mettre fin à tous les niveaux en usant de toutes les voies: diplomatique, commerciale et militaire. Je suis convaincu qu’on finira par avoir raison parce que nous sommes dans le droit chemin ». 
Pour le contexte, le protocole de coopération entre la société aurifère du Kivu et du Maniema (SAKIMA SA) et la société rwandaise DITHER LTD signé en juin 2021 avait été suspendue une année plus tard par Félix Tshisekedi à la suite de l’agression rwandaise via le M23, expliquaient les autorités congolaises. Le but de cette entente était de priver les groupes armés des revenus issus de cette filière. A l’époque de la signature de cet accord Kinshasa avait accepté que l’or extrait par Sakima soit raffiné au Rwanda.
C'est le 10 décembre 2022 que la RDC et les Émirats arabes unis ont signé le contrat de partenariat pour lutter contre la fraude minière. De ce contrat sont nées deux sociétés dont Primera Gold DRC (or) et Primera Metals DRC ( 3 T, Étain, Tungstène, Tantale). Le résultat attendu est la lutte contre la contrebande dans ces secteurs.
Félix Tshisekedi espère que Primera Gold deviendra un fleuron de l’économie congolaise et un exemple dans ce secteur: « Nous voulons faire de cet exemple la preuve qu’au Congo on peut travailler en partenariat avec tout le monde dans un partenariat gagnant-gagnant ».
Lire aussi: RDC: Félix Tshisekedi assistera ce vendredi à la vente du premier lot d’or dans le cadre de la coopération économique avec les Emirats arabes unis


"Exportation de l’or issu de l’exploitation artisanale vers les Émirats arabes unis à travers Primera Gold:  la réhabilitation du barrage de Ruzizi et de l’aéroport de Kavumu, parmi les retombées attendues (Ministre des mines) - 14 janvier 2023
= https://actualite.cd/index.php/2023/01/14/exportation-de-lor-issu-de-lexploitation-artisanale-vers-les-emirats-arabes-unis-travers

APRÈS LA SUSPENSION DES ACCORDS SIGNÉS AVEC KAGAME, TSHISEKEDI SE TOURNE VERS LES ÉMIRATS ARABES UNIS POUR LE COMMERCE DE L'OR. LES CONTRATS AVEC LE RWANDA SONT-ILS D'ORES ET DÉJÀ CADUCS, LE RWANDA EST-IL PRÉVENU ? OR
Première expédition d'Or équitable Congolais vers les Émirats Arabes Unis. Cérémonie présidée le 13 janvier 2023 par Félix Tshisekedi

Antoinette N'Samba Kalambayi, Ministre des Mines, a signé depuis le 27 décembre 2022, l’arrêté ministériel agréant la société Primera Gold DRC SA au titre de comptoir d’achat et de vente d’or de production artisanale. Cette joint-venture est le fruit de la coopération commerciale entre les Émirats arabes unis et la RDC. Elle a pour mission d’être au cœur de l’exportation de l’or issu du secteur de l’exploitation artisanale.

Au cours de la cérémonie de l’exportation du premier lot ce vendredi, Antoinette N'Samba Kalambayi n’a pas manqué de préciser qu’actuellement le secteur se trouve face à plusieurs défis dont le déficit énergétique, l’exploitation des minerais à l’état brut, la fraude ou encore la contrebande. Elle a constaté que le commerce illicite de l’or de production artisanale est en plein essor malgré les efforts visant à promouvoir la traçabilité de la chaîne d’approvisionnement.
« Certains négociants et exportateurs demeurent sous le radar des autorités de la RDC », a constaté la ministre. Ainsi, les activités de Primera Gold DRC SA visent à lutter contre la fraude et la contrebande minière du puits à la destination finale en passant par les centres d’achats et de traitement ainsi que l’aéroport.
La ministre des mines considère qu’il s’agit d’un partenariat gagnant-gagnant et entre dans la vision visant à lutter contre la contrebande dans l’Est de la RDC. 
D’après elle, plusieurs retombées positives sont attendues de cette coentreprise dont la réhabilitation du barrage de Ruzizi et la réhabilitation de l’aéroport de Kavumu, à Bukavu, ainsi que l’exploitation des plusieurs entités de traitement. La prochaine étape, a-t-elle dit, est l’installation d’une raffinerie qui aura pour mission de capter l’essentiel de l’exploitation de l’or d’exploitation artisanale.
Félix Tshisekedi a participé ce vendredi à la première transaction officielle entre le Congo-Kinshasa et les Émirats arabes unis de l’or issu de l’exploitation artisanale dans la partie orientale du pays à travers la société Primera Gold. Le premier lot a été officiellement présenté au public en présence des partenaires venus de Dubaï. 
« Ma vision, c’est faire profiter d’abord à la RDC et à son peuple les ressources naturelles se trouvant dans le sous-sol de ce pays. J’ai toujours mis un accent particulier sur le fait que nos ressources naturelles plutôt que de garantir notre bonheur n’ont jusqu’ici constitué que la raison de nos malheurs », a dit le Chef de l’Etat congolais.
Félix Tshisekedi espère que c’est un nouveau chapitre qui s’ouvre dans l’exploitation des ressources minières congolaises.
« Par la cérémonie de ce jour, nous venons d’ouvrir une nouvelle page que j’espère glorieuse et pleine de bonheur pour notre pays et son peuple. C’est exactement ce genre de partenariat que j’avais recherché avec les voisins pour mettre fin au trafic lié à la contrebande de nos minerais et pouvoir les faire bénéficier à nos populations respectives en créant cette chaîne de valeur ». 

Et d’ajouter:
« Malheureusement, je n’ai pas été entendu. Certains de nos voisins ont préféré continuer à emprunter le chemin parsemé d’embûches et du sang de nos compatriotes. J’ai donc décidé de mettre fin à tous les niveaux en usant de toutes les voies: diplomatique, commerciale et militaire. Je suis convaincu qu’on finira par avoir raison parce que nous sommes dans le droit chemin ». 
Pour le contexte, le protocole de coopération entre la société aurifère du Kivu et du Maniema (SAKIMA SA) et la société rwandaise DITHER LTD signé en juin 2021 avait été suspendue une année plus tard par Félix Tshisekedi à la suite de l’agression rwandaise via le M23, expliquaient les autorités congolaises. Le but de cette entente était de priver les groupes armés des revenus issus de cette filière. A l’époque de la signature de cet accord Kinshasa avait accepté que l’or extrait par Sakima soit raffiné au Rwanda.
C'est le 10 décembre 2022 que la RDC et les Émirats arabes unis ont signé le contrat de partenariat pour lutter contre la fraude minière. De ce contrat sont nées deux sociétés dont Primera Gold DRC (or) et Primera Metals DRC ( 3 T, Étain, Tungstène, Tantale). Le résultat attendu est la lutte contre la contrebande dans ces secteurs.
Félix Tshisekedi espère que Primera Gold deviendra un fleuron de l’économie congolaise et un exemple dans ce secteur: « Nous voulons faire de cet exemple la preuve qu’au Congo on peut travailler en partenariat avec tout le monde dans un partenariat gagnant-gagnant ». 
Lire aussi: RDC: Félix Tshisekedi assistera ce vendredi à la vente du premier lot d’or dans le cadre de la coopération économique avec les Emirats arabes unis


"Partenariat entre la RDC et les Emirats arabes unis pour de l'or "équitable" - 14 janvier 2023
= https://actualite.cd/index.php/2023/01/14/partenariat-entre-la-rdc-et-les-emirats-arabes-unis-pour-de-lor-equitable

APRÈS LA SUSPENSION DES ACCORDS SIGNÉS AVEC KAGAME, TSHISEKEDI SE TOURNE VERS LES ÉMIRATS ARABES UNIS POUR LE COMMERCE DE L'OR. LES CONTRATS AVEC LE RWANDA SONT-ILS D'ORES ET DÉJÀ CADUCS, LE RWANDA EST-IL PRÉVENU ? Primera4
Première expédition d'Or équitable Congolais vers les Émirats Arabes Unis. Cérémonie présidée le 13 janvier 2023 par Félix Tshisekedi

Pour stopper le trafic illégal d'"or du sang" vers les pays voisins, notamment le Rwanda, la République démocratique du Congo (RDC) a conclu un partenariat avec les Émirats arabes unis qui a donné lieu vendredi à une première expédition symbolique de 28 kgs d'or "équitable".
Ces 28 kgs, en lingots, présentés lors d'une cérémonie à Kinshasa, sont le résultat des cinq premiers jours d'activité dans le Sud-Kivu (est de la RDC) de "Primera Gold DRC SA", une des co-entreprises (joint ventures) nées de ce partenariat, a expliqué le directeur général de la société, Joseph Kazibaziba.


C'est plus que les 26 kgs d'or artisanal exportés officiellement pour toute l'année 2021 par la RDC, quantité ridicule au regard de la vingtaine de tonnes qui, selon des estimations, seraient réellement extraites chaque année par les "creuseurs" (mineurs artisanaux).
L'objectif est d'expédier d'ici trois mois environ une tonne par mois d'or "certifié" et d'arriver à terme à quelque 15 tonnes par an. 
Environ 30.000 mineurs artisanaux ont d'ores et déjà été identifiés pour fournir de l'or à la société, qui s'engage à leur assurer un "revenu régulier ainsi que l'accès aux soins et à l'éducation pour leurs familles".
L'est de la RDC est riche en minerais de toutes sortes, dont l'or, qui, au lieu de profiter au pays "et à son peuple", alimentent trafics et groupes armés et sont "la raison de nos malheurs", a souligné le président congolais Félix Tshisekedi lors de la cérémonie. 
L'accord conclu avec les Émirats "est exactement le genre de partenariat que j'avais recherché avec nos voisins", a-t-il affirmé. "Malheureusement je n'ai pas été entendu" par certains, a-t-il ajouté. 
Le Rwanda est accusé par Kinshasa d'avoir plutôt opté pour le soutien à une rébellion - le M23 - et mené une nouvelle "agression" dans l'est du pays pour continuer à y piller les ressources minières, des accusations rejetées par Kigali.

Une autre joint-venture entre la RDC et le consortium émirati Primera Group Limited, "Primera Metals DRC", qui n'est pas encore en activité, a été créée pour opérer dans le secteur artisanal dit des "3T" (étain, tungstène, tantale). L'objectif, selon la présidence congolaise, est là aussi de "stopper la contrebande et l'exploitation illicite, particulièrement dans l'est du pays".
AFP avec ACTUALITE.CD


"RDC: Félix Tshisekedi assistera ce vendredi à la vente du premier lot d’or dans le cadre de la coopération économique avec les Emirats arabes unis - 13 janvier 2023
= https://actualite.cd/2023/01/13/rdc-felix-tshisekedi-assistera-ce-vendredi-la-vente-du-premier-lot-dor-dans-le-cadre-de
Félix Tshisekedi va personnellement participer ce vendredi à la Cité de l’Union africaine à la cérémonie de la vente du premier lot d’or aux Emirats arabes unis. C’est dans le cadre de la coopération commerciale et économique entre la RDC et ce pays.
La RDC et les Émirats arabes unis avaient signé le 10 décembre dernier un contrat de partenariat pour lutter contre la fraude minière. De ce contrat sont nées deux sociétés dont Primera Gold DRC (or) et Primera Metals DRC ( 3 T, Étain, Tungstène, Tantale). Le résultat attendu est la lutte contre la contrebande dans ces secteurs.

« La signature de ces deux joint-ventures, donne naissance à Primera metals DRC et Primera Gold DRC.Primera Gold DRC va mettre en place une chaîne de traçabilité de l’or artisanal acceptable à tous les niveaux. Il est inacceptable que la RDC ne puisse exporter officiellement que 3 kg par an, alors que 15 à 20 tonnes d’or d’exploitation artisanale sont exportées frauduleusement. C’est beaucoup de capitaux qui échappent comme cela au pays », expliquait le cabinet du Premier ministre. 
Mi-octobre 2022,  Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge ainsi que ses ministres avaient été chargés d’œuvrer chacun dans son secteur pour le bon aboutissement de différents accords bilatéraux signés avec les Emirats Arabes Unis lors du passage du président Félix Tshisekedi en octobre 2021 dans ce pays.
Pour le contexte, plus de 4 milliards de dollars d’or issu de zones de conflit ou à haut risque en Afrique centrale et de l’Est sont acheminés chaque année vers les marchés internationaux, y compris la Chine, les États-Unis, l’Inde, l’Europe et le Moyen-Orient, sur fond d’une hausse record des prix internationaux de l’or. L’alerte avait été donnée par The Sentry dans un nouveau rapport publié en février 2021.


"La RDC et les Émirats arabes unis signent un partenariat pour de l'or "équitable" - 13 janvier 2023
= https://information.tv5monde.com/afrique/la-rdc-et-les-emirats-arabes-unis-signent-un-partenariat-pour-de-l-or-equitable-485001?amp

APRÈS LA SUSPENSION DES ACCORDS SIGNÉS AVEC KAGAME, TSHISEKEDI SE TOURNE VERS LES ÉMIRATS ARABES UNIS POUR LE COMMERCE DE L'OR. LES CONTRATS AVEC LE RWANDA SONT-ILS D'ORES ET DÉJÀ CADUCS, LE RWANDA EST-IL PRÉVENU ? AP16295021480012_0

Pour éviter le trafic d'or illégal, la République démocratique du Congo a signé ce 13 janvier un partenariat avec les Émirats arabes unis. L'accord permettra le transfert d'or "certifié" entre les deux pays. Pour Kinshasa, c'est aussi un signal envoyé à ses pays voisins, notamment le Rwanda, accusé d'encourager le trafic de ressources.
Pour stopper l'"or du sang", place à l'or "équitable". La République démocratique du Congo (RDC) vient de sceller son partenariat commercial avec les Émirats arabes unis pour un transfert plus propre du précieux minerai.
Symbole de l'accord, 28 kgs d'or "cértifié" sont expédiés ce 13 janvier, lors d'une cérémonie à Kinshasa. Une quantité infime face aux objectifs annoncés. Dans trois mois, les deux pays espèrent transférer 1 tonne d'or par mois, puis d'arriver à terme à un total de 15 tonnes par an.

Un accord commercial pour combattre le trafic

L'Est de la RDC, riche en ressources précieuses, souffre depuis longtemps du trafic de minerais, qui alimentent des groupes armés.
Afin de certifier l'or exporté, 30 000 mineurs artisanaux ont été identifié par l'entreprise Primera Gold DRC SA, nouvellement créée pour l'occasion. En échange, la société promet un "revenu régulier ainsi que l'accès aux soins et à l'éducation pour leurs familles".
Dubaï, la capitale des Émirats arabes unis, contient l'un des plus grands marchés de l'or au monde. Le pays du Moyen-Orient multiplie donc les accords avec les pays africains pour le commerce de minerais précieux.
  • (Re)lire aussi : Où s'arrêteront les ambitions des Émirats arabes unis en Afrique ?

Ce partenariat représente surtout un signal pour le Rwanda, pays voisin de la RDC. Lors de la cérémonie, le président de la RDC, Félix Tshisekedi, a souligné que le même accord avait été discuté avec les pays frontaliers, sans succès.
Le Rwanda est notamment accusé par Kinshasa de se procurer de l'or à travers le trafic illégal, notamment en soutenant la rébellion du M23 et en pillant les ressources minières de l'Est du pays. Le gouvernement rwandais a démenti ces accusations.
En plus du commerce de l'or, la RDC et les Émirats arabes unis souhaitent créer à l'avenir le même partenariat pour le secteur des "3T" : l'étain, le tungstène et le tantale.


"La RDC et les Émirats arabes unis peuvent-ils vraiment contrer l’« or du sang » ? - 16 janvier 2023
= https://www.jeuneafrique.com/1408928/economie/la-rdc-et-les-emirats-arabes-unis-peuvent-ils-vraiment-contrer-l-or-du-sang/
Kinshasa et Abou Dhabi viennent de signer un partenariat commercial qui pourrait compromettre des trafics qui financent l’insécurité dans l’est de la RDC.

APRÈS LA SUSPENSION DES ACCORDS SIGNÉS AVEC KAGAME, TSHISEKEDI SE TOURNE VERS LES ÉMIRATS ARABES UNIS POUR LE COMMERCE DE L'OR. LES CONTRATS AVEC LE RWANDA SONT-ILS D'ORES ET DÉJÀ CADUCS, LE RWANDA EST-IL PRÉVENU ? Gf_edito_autocaricature_bis-1-200x200
Par Damien Glez
Dessinateur et éditorialiste franco-burkinabè.

APRÈS LA SUSPENSION DES ACCORDS SIGNÉS AVEC KAGAME, TSHISEKEDI SE TOURNE VERS LES ÉMIRATS ARABES UNIS POUR LE COMMERCE DE L'OR. LES CONTRATS AVEC LE RWANDA SONT-ILS D'ORES ET DÉJÀ CADUCS, LE RWANDA EST-IL PRÉVENU ? Rdc_eau_or_propre_1256-1256x628-1673876026
La RDC et les Émirats arabes unis s’engagent à travailler ensemble contre le trafic d’or. :copyright: Damien Glez
 
Moins médiatisés que les trafics de « diamants du sang » sierra-léonais ou ougandais, les transferts illégaux d’or alimentent le pillage de certaines nations africaines, tout autant que leur déstabilisation politique durable. Qualifiée de « scandale géologique » pour ses richesses naturelles presque indécentes, la RDC n’a pas échappé aux conflits de prédation qui accompagnent la richesse naturelle.
À Lire   De la RDC à Dubaï, quelles sont les nouvelles routes de l’or africain ?
Aux yeux de ceux qui n’étaient pas encore au courant, les sanctions américaines contre Alain Goetz, en février dernier, révélaient le financement de groupes armés congolais par l’exportation illégale du métal précieux. Les affaires du négociant d’or belge dévoilaient des transactions plus ou moins opaques à Dubaï, Kigali ou encore Kampala…

De l’or « équitable » ?
Les questions économiques et sécuritaires qui figurent en filigrane du commerce de l’or constituent également l’architecture de la campagne électorale qui s’annonce, en prévision des scrutins congolais de décembre prochain. Candidat à sa succession, Félix Tshisekedi a décidé de marquer les esprits en scellant un accord officiellement destiné à entraver le trafic d’« or du sang » au profit de l’or « équitable ».
Ce partenariat commercial entre la RDC et les Émirats arabes unis prévoit le transfert de métal précieux « certifié » entre les deux pays. « Transparence inédite », « encadrement social » et « volume » semblent les maîtres mots du deal congolo-émirati. Pour ce qui est de la traçabilité, la joint-venture Primera Gold DRC SA a été créée pour l’occasion, détenue à 55% par les Émirats Arabes Unis et 45% par la République Démocratique du Congo. Pour ce qui est de l’encadrement social, il a été promis à 30 000 mineurs artisanaux un « revenu régulier ainsi que l’accès aux soins et à l’éducation pour leurs familles ».
À Lire   Mines : « La RDC a tout pour devenir un champion des voitures électriques »
Quant à la question des quantités de métal concernées, elle a été ouverte par l’expédition symbolique de 28 kg d’or « certifiés », ce 13 janvier, lors d’une cérémonie à Kinshasa. Les deux pays espèrent transférer une tonne par mois, d’ici trois mois, puis, à terme, une quinzaine de tonnes par an. L’est de la RDC est riche en ressources précieuses et la mégalopole Dubaï abrite l’un des plus grands marchés de l’or au monde.
Depuis quelques années, le petit État du Golfe fait preuve d’un activisme certain sur le continent africain, de la Guinée à l’Égypte, en passant par l’Éthiopie et le Soudan. Les leaders émiratis et les autorités congolaises ne comptent pas cantonner leur collaboration au seul secteur aurifère. Des partenariats sont prévus pour trois autres ressources également désignées comme des minéraux de conflit, les métaux communément appelés 3T : étain (« tin » en anglais), tungstène et tantale.



"La RDC et les Émirats scellent leur partenariat sur l'or avec une première exportation
- 14/01/2023

= https://www.rfi.fr/fr/afrique/20230113-la-rdc-et-les-%C3%A9mirats-scellent-leur-partenariat-sur-l-or-avec-une-premi%C3%A8re-exportation

APRÈS LA SUSPENSION DES ACCORDS SIGNÉS AVEC KAGAME, TSHISEKEDI SE TOURNE VERS LES ÉMIRATS ARABES UNIS POUR LE COMMERCE DE L'OR. LES CONTRATS AVEC LE RWANDA SONT-ILS D'ORES ET DÉJÀ CADUCS, LE RWANDA EST-IL PRÉVENU ? Mines_or_rdc_0
Une mine d'or en République démocratique du Congo. Getty images/Simon Dawson/Bloomberg

Les autorités congolaises se tournent désormais vers les Émirats arabes unis, plaque tournante du trafic de ce métal pour la commercialisation de l’or. Les deux pays ont mis en place une entreprise appelée Primera Gold DRC. Cette jeune structure va se spécialiser dans l’exportation de l’or issu de l’exploitation artisanale dans la province du Sud-Kivu. Primera Gold DRC a présenté vendredi 13 janvier à Kinshasa le premier lot d’or qui va directement être vendu à Dubaï. Pour Kinshasa, il s’agit d’une opportunité permettant de lutter contre la contrebande qui nourrit les conflits dans les provinces de l’est de la RDC.
Avec notre correspondant à Kinshasa, Patient Ligodi

Pour les autorités congolaises, il s’agit d’un changement de paradigme. Le Congo veut maîtriser la traçabilité de ce minerai exploité artisanalement dans l’est du pays et exporté via le Rwanda et l’Ouganda.
La cérémonie a été une occasion pour Félix Tshisekedi d’évoquer le type de coopération qu’il avait jadis proposé à Paul Kagame. « C’est exactement ce genre de partenariat que j’avais recherché avec nos voisins pour mettre fin au trafic, cette contrebande de nos minerais et pouvoir faire profiter à nos populations respectives, en créant cette chaîne de valeur qui va apporter beaucoup de bénéfices à nos pays et peuples respectifs ».
Il regrette, dit-il, de n’avoir pas été entendu, puisque le protocole de coopération qui devrait permettre à la société rwandaise Dither Ltd de raffiner l’or extrait par la compagnie congolaise Sakima a été suspendu l’année dernière, à l’initiative du président Félix Tshisekedi qui accuse son homologue rwandais de soutenir le M23. « Certains de nos voisins ont préféré continuer à emprunter ce chemin parsemé d’embûches et surtout de sang de nos compatriotes ».
APRÈS LA SUSPENSION DES ACCORDS SIGNÉS AVEC KAGAME, TSHISEKEDI SE TOURNE VERS LES ÉMIRATS ARABES UNIS POUR LE COMMERCE DE L'OR. LES CONTRATS AVEC LE RWANDA SONT-ILS D'ORES ET DÉJÀ CADUCS, LE RWANDA EST-IL PRÉVENU ? BjHreLZV_normal
Présidence RDC
@Presidence_RDC
#RDC 13.01.2023|#CitéUA Le Chef de l'État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a pris part, ce vendredi, au chapiteau de la Cité de l'Union Africaine, à la première expédition d'Or équitable Congolais vers les Émirats Arabes Unis.

APRÈS LA SUSPENSION DES ACCORDS SIGNÉS AVEC KAGAME, TSHISEKEDI SE TOURNE VERS LES ÉMIRATS ARABES UNIS POUR LE COMMERCE DE L'OR. LES CONTRATS AVEC LE RWANDA SONT-ILS D'ORES ET DÉJÀ CADUCS, LE RWANDA EST-IL PRÉVENU ? FmXmZtKXkBYRpHD?format=jpg&name=240x240

APRÈS LA SUSPENSION DES ACCORDS SIGNÉS AVEC KAGAME, TSHISEKEDI SE TOURNE VERS LES ÉMIRATS ARABES UNIS POUR LE COMMERCE DE L'OR. LES CONTRATS AVEC LE RWANDA SONT-ILS D'ORES ET DÉJÀ CADUCS, LE RWANDA EST-IL PRÉVENU ? FmXmZtHXkBwgUf9?format=jpg&name=240x240

APRÈS LA SUSPENSION DES ACCORDS SIGNÉS AVEC KAGAME, TSHISEKEDI SE TOURNE VERS LES ÉMIRATS ARABES UNIS POUR LE COMMERCE DE L'OR. LES CONTRATS AVEC LE RWANDA SONT-ILS D'ORES ET DÉJÀ CADUCS, LE RWANDA EST-IL PRÉVENU ? FmXmZtIXkAUWUPT?format=jpg&name=240x240

APRÈS LA SUSPENSION DES ACCORDS SIGNÉS AVEC KAGAME, TSHISEKEDI SE TOURNE VERS LES ÉMIRATS ARABES UNIS POUR LE COMMERCE DE L'OR. LES CONTRATS AVEC LE RWANDA SONT-ILS D'ORES ET DÉJÀ CADUCS, LE RWANDA EST-IL PRÉVENU ? FmXmZtJXkA0rJp4?format=jpg&name=240x240

6:21 PM · 13 janv. 2023
APRÈS LA SUSPENSION DES ACCORDS SIGNÉS AVEC KAGAME, TSHISEKEDI SE TOURNE VERS LES ÉMIRATS ARABES UNIS POUR LE COMMERCE DE L'OR. LES CONTRATS AVEC LE RWANDA SONT-ILS D'ORES ET DÉJÀ CADUCS, LE RWANDA EST-IL PRÉVENU ? BjHreLZV_normal
Lire la conversation complète sur Twitter
La nouvelle société Primera Gold DRC espère exporter entre 15 et 25 tonnes par an. Elle souhaite aussi étendre la collaboration avec d’autres sociétés importantes présentes en RDC comme Sakima, Sokimo ou encore Gécamines.
Pour le président de la République, cette collaboration est la preuve que la RDC peut travailler en partenariat avec tout le monde.
De l’avis de plusieurs experts, pour que le pays tire pleinement profit de cette expérience, il faudra également s’attaquer à d'autres problèmes qui rongent le secteur comme la corruption et l’impunité.



"La RDC expédie son premier lot d’or équitable vers les Emirats Arabes Unis
- 14 janvier, 2023

= https://www.financialafrik.com/2023/01/14/la-rdc-expedie-son-premier-lot-dor-equitable-vers-les-emirats-arabes-unis/
La République démocratique du Congo a procédé, ce vendredi 13 janvier, à la première expédition d’or équitable vers les Emirats Arabes Unis. Ceci, à travers la nouvelle société émiratie de droit congolais Primera Gold RDC S.A. Dans son intervention pour l’occasion, le chef de l’État a d’emblée remercié les Emirats Arabes Unis pour ce partenariat présenté comme gagnant-gagnant entre les deux pays. Ajoutant que ce moment vient matérialiser sa vision de voir l’exploitation des ressources naturelles profitée à la RDC et aux Congolais. « Cette cérémonie matérialise en fait un projet qui rentre parfaitement dans ma vision. Qui consiste à...


"RDC, Rwanda et Qatar. Ce Triangle de Bermudes -Germain Nzinga - 24 janvier 2023
= https://www.pagesafrik.com/rdc-rwanda-et-qatar-ce-triangle-de-bermudes/
TRIBUNE. Beaucoup n’ont pas perçu le sens profond du zèle diplomatique des Émirats du Qatar à vouloir réconcilier Kagame avec Tshisekedi.
Ce rôle d’entregent n’est pas sans intérêt. Il y a quelques années en effet le Qatar a financé de 60% des capitaux dans le lancement de la compagnie aérienne Rwandair qui se veut en fait une filiale de Qatar Airways. Et il ne s’est pas arrêté là. Il a également décidé de financer la construction d’une usine de raffinage d’or à Kigali, quitte à se faire rembourser en nature via l’or pillé sur le territoire congolais.

La rupture de relations entre le Kigali et Kinshasa conjuguée au gel des accords économiques entre ces deux voisins met tout sens dessus dessous. Elle se révèle au final contre-productive soit pour Rwandair privé du vaste marché aéroportuaire congolais soit pour l’usine de raffinage d’or privée de matières premières.
Pour ceux qui ne l’ont pas encore compris, le Rwanda et la RDC sont entrés dans une guerre économique qui ne dit pas son nom mais dont les répercussions iront jusqu’à secouer les intérêts de tous les partenaires internationaux à qui le Rwanda a promis monts et merveilles à propos des minerais appartenant à un pays tiers.
Entre le Qatar, le Rwanda et la RDC se dessine donc un triangle de Bermudes, une zone à haute tension diplomatique et militaire où risquent de disparaître des économies dites faussement émergentes. Une zone de tous les risques dont l’avenir pourra nous réserver deux scénarios d’issue.

Le premier serait que la RDC soit en train de gagner la guerre contre le Rwanda non pas par la force des canons mais par une campagne agressive de sensibilisation de l’opinion publique et par l’asphyxie économique des canaux illicites et illégaux d’enrichissement rwandais. Kinshasa est en train d’étrangler le Rwanda en empêchant son porte-feuille de se gonfler.
Si la RDC réussit à rester ferme sur ses positions de refus de dialogue avec le Rwanda tant que ce dernier maintiendra ses forces militaires sur le territoire congolais et que surtout il réussit à convaincre les partenaires internationaux de la non nécessité de passer par Kigali pour commercer les matières premières du Congo, alors l’on serait à un pas d’une nouvelle ère politique et sécuritaire dans la région des Grands Lacs.
Le second scénario est celui d’une guerre annoncée. Dans quel sens? Devant l’intransigence de Kinshasa, l’Economie Rwandaise qui est alimentée à 60% par les pillages des ressources minières au Congo, à 30% par des aides internationales et à 10% par l’agriculture principalement le café et le thé (dont une partie provenait aussi du Congo de manière clandestine) connaîtra inexorablement un déclin accéléré, entraînant par voie de conséquences l’affaiblissement interne du régime FPR de Kagame.

Devant l’échec tout récent de la rencontre de Doha, Kagame n’aura plus d’autre choix que de relancer la guerre pour sa propre survie politique et pour la santé économique de son pays qui a fonctionné deux décennies durant sur la rente d’une économie de guerre et de pillages.
C’est donc important que les congolais sachent où nous amènent les soubresauts de derniers événements politiques dans la sous-région et se préparent en conséquence à défendre la patrie et sa souveraineté. La sagesse romaine s’impose ici avec force : “ si vis pacem, para bellum”, si tu veux la paix, prépare la guerre…


"Le Qatar veut être médiateur des tensions entre RDC et Rwanda (source diplomatique) - 26 janvier 2023
= https://actualite.cd/2023/01/26/le-qatar-veut-etre-mediateur-des-tensions-entre-rdc-et-rwanda-source-diplomatique
Le Qatar tente d'organiser une rencontre entre les présidents du Rwanda et de la République démocratique du Congo (RDC), a assuré un responsable de la diplomatie de l'émirat du Golfe, dans un contexte de vives tensions entre les deux pays africains.

Kinshasa et Kigali sont à couteaux tirés en raison des combats entre l'armée congolaise et des groupes armés dans l'est de la RDC, cette dernière accusant le Rwanda de soutenir la rébellion majoritairement tutsi du M23. Le Rwanda accuse, de son côté, l'armée congolaise de collusion avec une rébellion hutu rwandaise implantée dans l'est de la RDC.
Mardi, le Rwanda a affirmé avoir tiré sur un avion de chasse congolais qui, selon lui, avait violé son espace aérien. La RDC a démenti toute intrusion et dénoncé une "attaque" rwandaise contre un de ses avions qui équivaut, dit-elle, à "un acte de guerre".
Le Qatar, qui accueille régulièrement des réunions diplomatiques, avait prévu une rencontre lundi entre le président rwandais Paul Kagame et son homologue congolais Felix Tshisekedi, mais ce dernier a finalement refusé d'y participer, évoquant des "doutes" sur l'accord envisagé, a assuré à l'AFP un diplomate africain ayant requis l'anonymat.
"La rencontre prévue entre les présidents du Rwanda et de la RDC a été reportée jusqu'à nouvel ordre", a déclaré à l'AFP une source au sein du ministère qatari des Affaires étrangères, qui a demandé à rester anonyme. 

"Le Qatar est optimiste quant à la tenue de la réunion à une date qui est encore à déterminer", a-t-elle ajouté, affirmant que son pays souhaitait obtenir des "résultats concrets".
Le Rwanda attend "avec impatience la réunion de Doha" pour renforcer les pourparlers en cours, a déclaré à l'AFP Yolande Makolo, porte-parole du gouvernement rwandais. Kigali est "toujours prêt à contribuer à la paix et à la sécurité dans (la) région", a-t-elle ajouté.
Également contactées par l'AFP, les autorités congolaises n'ont pas réagi dans l'immédiat.
Une réunion de "haut niveau" entre des responsables de la RDC et du Rwanda a eu lieu à la fin de l'année dernière au Qatar pendant la Coupe du monde de football, a affirmé sous couvert d'anonymat une source diplomatique ayant connaissance des pourparlers. 
Les combats persistent dans l'est de la RDC entre l'armée congolaise et les rebelles du M23, en dépit d'un sommet organisé en novembre à Luanda qui avait décidé d'un cessez-le-feu à partir du 25 novembre, suivi deux jours plus tard du retrait du M23 des zones conquises depuis plusieurs mois dans la province du Nord-Kivu.
AFP avec ACTUALITE.CD
= = https://afrique.lalibre.be/75424/le-qatar-veut-etre-mediateur-des-tensions-entre-rdc-et-rwanda/



"Kagame n’a plus d’autre choix que de relancer la guerre pour sa propre survie politique - 24/01/2023"




Compatriotiquement!


# Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul # # Que faisait Dieu avant la création ? De toute éternité, il préparait d'épouvantables supplices pour celui qui poserait cette question. #

ndonzwau


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires
»  LE RWANDA FINALISE SON USINE DE TRAITEMENT DE COLTAN APRES CELLE DU RAFFINAGE DE L'OR ET PERSONNE N'IGNORE QUE LEURS MATIERES PREMIERES SONT LARGEMENT PILLEES AU CONGO. LE PR TSHISEKEDI REALISE-T-IL ENFIN SON CRIME D'AVOIR PACTISE AVEC UN RUSE ENNEMI ?
» LA RWANDAISE MUSHIKIWABO A LA FRANCOPHONIE. COUP DE POKER (PERSONNEL ?) RISQUÉ POUR MACRON, GAGNANT POUR KAGAME, PERDU POUR LE CONGO AVEC UN RWANDA (FPR) A LA FÊTE LAVÉ DE SON GÉNOCIDE DU CONGO ! JUSQU’OÙ ???
» REPARLONS ECONOMIE ET PLUS PARTICULIÈREMENT DE L'EXPLOITATION MINIÈRE AVEC EN EMBLEME LES CONTRATS AVEC LA CHINE - LA SICOMINES TITILLEE PAR L'IGF ALINGETE. QUELLE EST LA RÉALITÉ DES FAITS , DES ACCORDS ET DES LOIS DU PAYS ???
» Paul kagame president du rwanda jusqu'en 2037. Le Rwanda adopte une réforme constitutionnelle taillée sur mesure pour Paul Kagame
» UN NOUVEAU TSHISEKEDI NOUS EST NÉ ! NOTRE PR S'EST BONIFIÉ, IL A ENFIN COMPRIS SA BÊTISE DE S’ÊTRE TOURNÉ VES L'EAC, QU'IL N'YA LA NI GARANTIES SUPPLÉMENTAIRES POUR SON MAINTIEN AU POUVOIR ET ENCORE MOINS DES APPUIS POUR L'EST...

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum